DESCRIPTIONS. aune altitude superieure a2 000 m. Male et stades pre-imaginaux d'anophe/es denningi Service, HcrOo~r

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DESCRIPTIONS. aune altitude superieure a2 000 m. Male et stades pre-imaginaux d'anophe/es denningi Service, 1970. HcrOo~r"

Transcription

1 AI/n. Soc., mamal. Fr. (n.s.), 2003.:II) (2) : 179-1S'; ARTICLE HcrOo~r Anopheles afrotropicaux. - V. Description du male et des stades pre-imaginaux d'an. deemingi Service, 1970 et description d'an. eouzani n. sp. (Diptera : Culicidae) Jacques BRUNHES, Gilbert LE GOFF & Philippe BOUSSES IRD, Taxonomic Informatisec des Vccleurs, B.P F MontpcllicrCcdcx 01. France. Resume - Ala suite de captures de larves effectuees dans les Monts Bamboutos (Ouest du Cameroun) et de leurs mises en elevage, les auteurs decrivent Ie male, la nymphe et la larve d'anopheles deemingi Service, 1970 dont seule une femelle etai! connue. lis decrivent aussi la nymphe et la femelle d'une nouvelle espece: Anopheles eouzanin. sp. qui a ete capturee dans ces memes Monts Bamboutos mais aune altitude superieure a2 000 m. Abstract - Afrotropical anophelines. V - Description of the male and the immature stages of Anopheles deeming; Service and description of An. eouzan; n. sp. (Dlptera : Culicidae). - Following the collection, made in the Bamboutos Mountains (West cameroun), of larvae reared in the laboratory. the authors describe the male. nymph and larva of Anopheles deemingi Service of which only one female was hithertoknown. Theyalsodescribe the nymphandfemale ofa newspecies, Anopheles eouzani n. sp., collected in the same mountains but at an altitude higher than 2000 m. En fevrier 1998, nous avons effectueune mission de cinq jours dans les Mones Bamboutos qui se situent au Sud-Ouest du Cameroun et a une altitude comprise enere 1600 et 2700 m. Au cours de cette prospection, nous avons tout particulierement recherche, dans les eaux courantes (ruisseau, Aaques residueues siruees surles berges des torrents de momagnes), des stades pre-imaginaux d'anopheies. Aftn d'obtenir des nymphes et eventuellement des adultes, les larves capturees Ollt ete mises en elevage dans de I't..'au des gites respectifs; elles om ete nourries avec des aliments pour poissons d'aquarium. Les nymphes capturees om ete placees en attcnte d'cclosion. Dans un petit ruisseau de montagne des Monts Bamboutos (5,44 N-1O.04 E), et a 1600 m d'altitude, nous avons ainsi capture des larves qui nous ont permis d'obtenirla nymphe,le male et la femelle d'an. deemingi. Par ailleurs, aproximitede la ville de Baranka (5,38 N E) proche du sommet des Moms Bamboutos (2500 m), nous avons recolte deux larves au stade III et deux nymphes d'anophele qui nous ont permis d'obtenir une femelle appartenantaun taxon encore inconnu. AUleur cor",spondam. Acceplc Ie DESCRIPTIONS Male et stades pre-imaginaux d'anophe/es denningi Service, 1970 An. deemingi a ete decrit en 1970 par Service qui se fondait sur une femelle capturee au Nigeria (plateau de Mambilla) ; cette capture avait etc faite al'aide d'un picge lumineux place dans une galcrie forestihe situec a1650 metres d'altitllde. Ce plateau fait suiteala region montagneuse de I'Ouest-Cameroun que nous avolls prospectee. Le nouveau lieu de capture est adeux km en contrebas du col d'alou en descendant vers Fomem (5,38 N 9.53 E). Le gite est un petit ruisseau qui autrefois coulait en foret mais qui, au moment de notre passage, se tfouvait abrite dans les cafcicrs. Leau du gite etait claire et fraiche, Ie courant erait faible; les larves se tenaient au niveau des petits barrages de feuilles et dans les racines Aotrantes. Materiel examine - La serie qui nous a scrvi adecrire Ie male, la nymphe et la larve d ~n. deemingi est issue de I'elevage E27 qui comprend: deux larves au stade IV, trois exuvies larvaires, cinq nymphes, cing exuvies nymphales, trois males er deux ft:melles dont l'une est en mauvais etat. 179 I d

2 .; q -_ J. BRUNHES, G. I.E GOFF & P. BOUSSf.s Le male est etiquetc E27, bords ruisseau, Col d'alou, w. Cameroun, 22/02/98. La larve et les nymphes som etiquctces egalement 27 car dies som issues du meme elevage. L:ensemble du materiel sera depose au Laboraroire de Taxonomie des Vecteurs, centre lro de Montpellier, ai'exception d'une exlivie nymphale et <I'une larve (lui seront deposees au NHM. Par ailleurs, dans la colleerion de I'IRO (LlV) nous avons trouvesix larves etiquetees «A". Ilrtknsis? 1I qui se som revelees apparteniraan. tkemillgi. Ces larves avaient ete recoltees en 1958 par MOllchct & Gariou (I961) pres du village de Nsong (4.59 N-9.49 E) dins les monts du Manengouba, a 1250 m d'altitude; Ie type de gite larvaire n'est pas precise. Figures ' 4 Aduhe d'aiioplj&i dumillxi - I. ~ile de I'allorrpe mile aile de la lemelle pme III du m.ile ICle de I~ temdle

3 Allophe/I'S afrotropicnllx Description. - Male. The. Touffc interoculaire formee de longues soies sinueuses et fines; presence d'ecailles blanchesdress~:cs sur Ia partie anterieure du vertex. La panic mo)'cnne et POSlerieure du vertex porte des ecailles dressees noires. L1bium mince, recourbc vcrs Ie bas et uniformemcm noir. Palpes : segmem 2 noir, segment 3 portant seulemcm quelques ec.1i11cs blanches a I'apex; segment 4 renrc avec une moitic apicaje blanche; segment 5 triangulairc et blanc sur sa moitic distale. Thorax. Dans I'espace limilc par les soies dorso-centrales, les ecailles sont d'abords larges et blanches dans la partie anterieurc pour devenir fines et sombrcs dans la partie morenne; la panic poslerieure Ile porte quedes soies. Les parties laterales du scutum Ile portent que des soil's sombres; les fossae som depourvues d'ecailles mais portem quelques soil's fines dre.~sees. Aile (fig. I) : la nervurc costale prescnte toujours une tache humerale claire plus ou moills bien delimitre. La tache.. b. ou sectoriale est bien marquee et isolee de la tache «b'" ; les taches blanches «c" el «d" som bien marquces mais Ia.. c' " est absente. Sur la frange alaire. seules som presentes les laches 4, 5, 6, 7 et 8 (Herv), n al, 1998). PattI'S: coxa ct trochanter I sombres alors que les coxae et trochanters II et III sont c1airs; femurs omes de grosses laches blanches formant presque des anneaux complets alors quc les tibias som abondamment moucheles. Patte I: Ta-l 11 trois anneaux ct apex blanc; '13-2 et 3 a\'<.'c sculemem un anneau apical blanc; Ta-4 et 5 noirs, Parte II : Ta-\ atrois 011 quatre anneaux blancs et apex blanc; '1;'-2,3, 4 et 5 noirs; une petite tache apic.lle blanche CSt visible sur Ic Ta-2. Paul' III : (fig. 3), Ta-l avec cinq anneaux noirs et un anneau blanc apical tres etroit, Ta-2 noir avec un anneau apical hlanc; Ta-3, 4 et 5 blancs. Abdomen noir, avec de nombreuscs soies et seulement quelques ecailles blanches implanrees sur les coxites, Genitalia: (fig. 12) cinqsoies accessoires, e!paisses 11 la base puis coudc!es au milieu ou ai'apex, som implanre!es sur la base du coxite. Sur lobe parabas:t1 (harpago) sont implanrees trois soies analogues acelles que I'on pellt observer chc7. An. buxtmli: une soie epaisse (dub), line soie legcremem plus longue, fine et recourbee a1':lpcx et une soie fine et courte (Gillies & De Meillon 1968; Gillies & Coerzcc \987). Nymphc. La n}'mphe presenrc une coloration brun sombre caracreristique sur la partie postericure des fourrcaux alaires ainsi que sur Ie rnctarhorax (fig. 5); cette tache sombre se prolonge sur les tergites abdominaux I ec II. Clphalothorax. Soics \, 2 et 3-CTsimples ala base puis subdivisees en troisacinq branches; 4-CT une longue hampe terminee par trois aquatre branches counes; 5-CT acinq branches counes; 6-cr longue, simple puis fourchuc; 7, 8 et 9-c[ formces d'une longue hampe portant trois brins; IO-CT une longue hampe fourchue ai'apex; II-CTsimple el courte; 12-CT 11 deux ou trois longues branches. Tromperce respiraloire matron clair. Abdomm (fig. 6 et 7). Soie 5 pectinecsur les segments II aiv et e!paisse cr aciculee sur Ie segmentv ; soil's I et 5 epaisses et fortemenr acicule!es sur les segments VI et VII. Soie 9 tres coune sur Ie segment II, de taille morenne sur Ie segment 111, et en forme de baguette epaisse, rigide et recourbee a I'apex sur les segments IV, V, VI et VII; sur Ie segmenr VIII, la soie 9 c.n fonemellt aciculee. Palette natatoire IOllgue et denticulce sur les 2/3 de son bord apico-cxterne, sur Ie bord interne Ics denticules som tres courts. Sillon cenrral bien marque! sur la I/loitie basale, disparaissanr progressivemcnr et n'atteignanl pas I'apex de la palenc, Soic I-P epaisse, sinueuse el en leger crochet; 2-P atrois ou quatre branchcs counes. Larve. Longueur comprise entre 6 et 7 IIUII. The. Soie cephaliquc I-Ccoune, epaisse et arquee; 2-C longue, aciculee et nettement scparee de sa s}'metrique; 3-C trcs coune et composcc de cinq 11 sept branches; 4-C formee de six 11 neuf branches lisscs IJ '..{J'".~. ~. -'-~ if". r. :i'c... ' " r,.".-.. '4.!.-. '-.' _.t- '." 5 Figures S-7 Nymphe d'al1dph~kj tk~tniltgi - S, exuvie ccphalolhoracique. - 6, mt'lathorax Cl segments abdominaux I 11 IV segmerus abdol1linaux VI 11 VIII. \8\

4 .., q J. BRUNHES, G. LE GOFF & P. BOUSSES ct disposces symetriquement par rapponala soie la plus longue; 5, 6 et 7-C plumeuscs; S-C a trois ou quatre branches; 9-C formce desix ahuit branches; 10-C atrois brins fins et courts; ll-c tres 10nguemcI\{ plumeuse; 13-C 11 sept branchcs courtcs ct fines. Amenne claire ct longuement spiculce sur la moitie basale interne; I-A implantee au niveau du \4 basal. Thorax. Prothor-.lX. Soies I-P et 2-P implamees surdes tuberculcs sombres et ncueolcnt separes; I-P (fig. 9) formee d'une hampe aplatie de laquelle partel\{ 19 ou 20 filaments cpais, tres generalement bifides et n!partis symctriqllement par rapport a I'axc median; l-p plumcuse, formee d'line hampe allongee portant latcralemenr de 13 a18 filaments simples, Ie plus souvem disposes symetriquement. Mesothor-.lX. Soie I-M formee d'une longue hampe aplatie portant lateralement de nombreuses ramifications; die est implantce sur un tubercule chitinise; 10-M longue, simple sllr sa moitie basale puis subdivisees en trois Oll quatre branches; 11-M simple. Metathorax. Soie 3-T palmee, folioles longs et accres; 10-T simple 11 la base puis, au dela de la Oloitit!, formee dequatrea cinq branches; 11-T simple. Presence d'une plaque notaie mediane. Abdomen (fig. 8). Plaques tergajes principales prcsemes sur tous les segolellls abdominallx; bord postcrieur droit sur les segments J av ct concave sur les segments suivams; Ie bord antcrieur est toujours arque. Plaques accessoires pn!sentes du segment II all segment VII ; sur les segments II et III, cette plaque est ronde alors qu'elle s'allonge dans I'axe de la larve sur les segments IV avi. Les soies 3-T et 1-I sont palmees et de taille redllite; soie 1-1 formee de 12 a 14 folioles. Les soies I-I a I-VI (fig. 10) sont formces de 16 a20 folioles qui presentent un cpalllement et des denticules bien marqucs: ils se termincnt par un filament dom la laille atteint \4 de celie du foliole. Le rapport longueur des plaques tergales sur la distance separant les soies 1, cst de 0,4511 0,55. Soie 6-IV formce de cinq asix branches. Segment VIII : peigne forme de 15 it IS dellls dont quaue it cinq sont neuement plus grandes que les alltres j ces dents portent de nombreux denticules basaux j soie I-S a9 branches longues et lisses; 2-S ou 18 branches collnes. Segment X : (fig. II) I-X Icgerement plus COUne que la selle et formee d'une hampe portant une dizainc de branches j 2-X plumeuse et dissymctrique, un pills grand nombre de ramifications partent en effet de la partie dorsale que de la partie ventrale; 3-X formee de quatre branches principales, hl branche la plus ventrale est divisee en deux it la moitic! de sa longueur, la plus ventrale des dellx branches secondaires est longuement aciculee ventralement, chaque hranchede 1a soie 3-Xest termince par un crochet. Papilles anales presque aussi longues que la selle. Biologie - Les larves d'an. d~~m;"g; se developpenr dans les petits cours d'cau de montagne. Elle se tiennent dans les barrages de feuiljes mones, dans les r:lcines flonantes. dans les perites anses a I'c!cart du courant. Elles affectionnent done les eaux c1aires, fraiches et oxygcnees. I.:extrernite crochue des soies 3-X constitue une convergence de forme avec ce que I'on observe chez les larves d'url1notam;a qui se developpelll dans les cours d'eau. Ces soies leur permettenr de s'accrocher 11 differenrs supports, leur evilant ainsi d'clre ttop facilemenr emponees par Ie courant. I.:espece est presente dans les montagnes de rouest du Cameroun ou on la rencontre de 1200 m :. au moins 1600 m d'altitude. Des adultes, on ne connalt rien si ce n'est que la femelle pelltctre auiree par les pieges 11 UV. Anopheles (CeOia) eouzilni n. sp. Les larves ee les nymphes recoleees se developpaiem dans les Aaques rcsiduelles d'un ruisseau qui ne coulaie plus ee qui craie profondement encaisse dans un sol volcanique tendre. L'environnement ctait conscitue de pelouses rases d'alcicude frequemmem bnilees ee de cultures de pommes de eerre. Placces en atteme d'eclosion (elevage E31) l'unedes nymphes a eclos, clonnam naissance aune femelle inconnue. Placees en elevage, les larves som mones avant de se nymphoser. N'ayant pas erouve de panicularites morphologiques susceptibles de distinguer ces larves de celles d'an. deemingi. nous decrirons seulement la nymphe ee la femelle de ce nouveau taxon sous Ie nom d'an. eouzani. Aucune larve ne s eeam nymphosee, nous sommes en effee dans l'impossibilice de trancher entre deux hypotheses : I. les larves recoleces appartiendraienr aan. deemingi ee dans ce cas celles d'an. eouzani resteraiem inconnues, 2. les larves d'an. eouzani seraient idemiques acelles d'an. deeming;. Ceue dcrniere hypothese ne pourra eere verifiee qu'en obeenant la nymphose d'une larve, ou mieux encore, l'eclosion d'un adulte d'an. eouzimi issu d'une larve idencique acelie d'an. deeming;. Materiel type - Deux larves au stade III, une nymphe, une exuvie nymphale ee une femelle. Ce maeeriel esc eeiquete E31 ee E32, Mones Bamboutos, 19-25/02/1998. I..:holoeype femelle chiqueee E31 ainsi que Ie paraeype nymphal ee les deux larves serom deposes au Centre frd de Montpellier (Laboratoire de Taxonomie des Veceeurs). Description - Holotype femelle. T;t~. Touffe de soies interoculaires formee de longues soies sinueuses et fines j presence d'ecailles blanches dressees sur la partie anrerieure dn vertex; partie rnoyenneet posrerieuredu vertex ponant des ecailles dressees noires. Labium noir, labelles plus dairs. Palpe.~: I'ensemble du revcremenr d'ecailles est ebouriffe; segment 2 noir avec quelques ecailles ciaires a I'apex; segment 3 avec un anneau d'ecailles blanches a I'apex; segment 4 avec un anneau pale: a l'apex; segment 5 blanc terne. 71Jorax. Dans l'espace limite par les soies dorso-centrales, quelques ccailles blanches et larges som visibles ai'avant; quam bandes d'ecailles falciformes c1aires sont aussi presentes surcette panic du scutum mais dies n'atteignent pas la partie postcrieure qui ne: pone que des soies. Les parties latcrales du scutum lie 182

5 AIIOpMlfS,t}TotrOpiCfI/iX 10 5O~rn j 50IJrn 12 Figures 8-12 Larve (8 1 J) et adulte (12) d'aiiopbtkl drrmillgi - 8, segment abdominal VII. - 'J, soie lhoracique I-I! - 10, soil's abdominales III soil' I-X. - 12, genitalia du male. 183

6 J. BRUNHES, G. LE GOFF & P. BOUSSES porrent que des soies sombres; les fossae ne som ornc:cs que de quelques soies fines Ct sombres. Aik (fig. 13) : la nervure costale prc:sente une rache humerale claire bien delimitee. La tache.. b" ou sectoriale est fusionnee avec la tache«b'l); les taches blanches.. c I) et «d.. som bien marquees; la «c'" est absente. Sur la frange abire, seulcs sont presentes les taches 4, 5,6,7 et 8. PattN. Coxae et troch:mters nus ct sombrcs. Patte I: femur I orne de grosses taches blanches placees face a face mais ne formam pas des anneaux cornplets; tibia mouchet': de taches blanches et apex bbnc; Ta-I avec deux anncaux blanes bien marques et apex blanc; "13 2 noiravec un ctroir anm.'3u blancal'apex; Ta-3, 4 et 5 noirs. Palle 11 : presence de cinq :mneaux blancs et d'one peritc tache dorsale et sub.apicale blanche; tibia avec une alternance d'anncaux et de taches blanches posterieures; Ta 1 avec deux anneaux er quelques mouchelurcs sur la moitie disrale; Ta-3, 4 ct 5 noirs. Parre 111 : (fig. 14) femur avec cinq asix anncaux blancs ct apex noir; tibia avec des mouchetllres ctdes anneaux, apex blanc, 'Ia 1 res long avec qllatre anneaux blancs complets et apex blanc, Ta-2 et 3 noirs avec un petit anneall apical blanc, Ta-4 et 5 absents. Ahdon/tII noir, sans ecailles. Nymphe. u nymphe est morphologiquement res proche de cdie d'an. t!umi"gi mais die ne presente pas, comme cene derniere, tic coloration brun sombre sur la partie postcrieure des fi>urreaux alaires. ClplJalotlJorax. Soies I, 2 et 3-CT forl1lces chacllne d'une hampe collrre portant trois branchcs longucs er soupies ; 4-(..'1' une longuc hampe branchlle (qlldques ramifications parrem d'lin axe ccnrral) f:lmiliee en six brins longs ct sollples; 5-CT longue avec un ou deux ramifications latcrales; 6-CT longlle, simple ala base pllis fourchue; 7 et 8-CT formee d'une hampe sllbdivisce en deux branches divergentes; 9-CT simple puis formee de trois brins :Jccolc.~; IO er une longue soie simple ct arquee; 11-(:1' atrois branches plus courtes que 1O-Cf; 12-CT branchue, formee de quarre brins de parr et d'autre de I'axe median. Trompeue respir:jloire marron clair, Abdomen. Soie 1 pectinee sur les segments II av, epaisse et aciculee sur Ie segment VI et VII ; soie 5 pectinee sur les segments III et IV, epaisse et fonement aciculee sur Ics segments V. VI er VII. Soies 9 counes sllr les segments II et Ill, en forme de baguette c!paisse. rigide et recourbee ai'apex sur les Sl.:gmenrs rv avii; slir Ie segment VIII,la soie 9 CSt forrement aciculec. Palette nataloire longue et denriculee sur les 2/3 de SOli bard apico-externe, sur Ie bord interne les demiculcssam rres courts. Sillon cenrraj bien m:jnluc sur Ia moitie hasale mais disparaissam avant I'apex. Soie I-P cpaisse aia base mais cassee avam I'apex; 2-P simple et longue 011 fourchue it J'apex. Dcrivatio nominis - Cette espece est dediee a notre collegue et ami Jean-Pierre Eouzan qui dirigeait cette prospection entomologique. Biologic - Les larves am ete recobees aenviron 2400 m d'ajtitude. Elles se dcveloppaient dans un petit ruisseau profondement cncaisse (entre I et 2 m de profondeur pour 0,5 aim de Iargeur) dans un materiel volcanique meuble. L'eau de ces gites ctaie fraiche ee claire, Ie courant craie nul. Par ailleurs, dans un petie torrenta I'ctiage qui ctaie adosst~ aun Iambeau de forct primaire (E31), nous avons recolee des larves que nous ne pouvons, compte tenlt de I'etat de nos connaissances, attribuer avec certitude aan. d~~millgi ou a An. eollzllni. Ce glte, Olt IlOUS avons aussi erouve An. okuensis. ctaie aune altitude de 2000 m. I-igures A"opJu/~J foltzall; n. sl' aile de I'hololype femelle. - 14, palle 111.

7 Anop!J(/~J afrotropi,aux DISCUSSION Ces deux especes appartiennent au sous-genre Cellia Ct a la serie des Neomyzomyia, section Ardensis (Gillies & De Meillon 1968). Les especes les plus proches de ces deux taxons som An. ardemis (regions montagneuses de I'Afrique de I'Est) et An. buxtoni (montagnes de I'Ouest du Cameroun) (Mouchet & Gariou, 1961). Les larves de ces deux especes, comme celles d'an. deemingi et d'an. eotlzani, vivem dans les eaux fraiches, oxygenees et daires des ruisseaux et torrents de montagne. Les adultes ne semblem pas piquer I'homme. Les adultes d'an. deemingi (fig. 2 et 4) se distinguem de ceux d'an. buxton; par leurs tarsomeres de la parte III qui sont blancs des I'apex du segment 2 et, sur l'aile, par la tache «d.. qui marque largement la nervure R1. lis se distinguent aussi des adultes d'an. ardemis par I'ornememation tres differente de leurs tarses III et, sur I'aile, parleur nervure anale marquee seulemem de deux taches blanches et enhn par leur tache «d.. affcctant la nervurc Rl. Les larves d'an deemingi sc distinguem de celles d'an. arderzsis gracealeurs soies thoraciques )-P dom les filaments sont tres majoritaircmem et tres profondemem divises ai'apex. Par contre, pour distinguer les larves d'an. deemingi de celie d'an. buxtoni nous n'avons mis en evidence que des caractcres difficiles aevalucr (extremitedes folioles de la soie abdominale ] qui semble plus demiculee et brusquemenr rctrecie chez An. Imxtoni; soie I-X plus abondammenr branchue chez An. deemingz) Les adultes d'an. eouzltlli se distinguem, entre autre, de ceux d'an. ardensis par leurs tarsomeres 2-I1I qui ne portent qu'un anneau apical blanc etroit, par la tache <c d" qui, en position tres apicale, affecte largemem la nervure R1, par la tache <c b'.. fusionnee avec Ia tache <c b... Dans ces momagnes du Cameroun Occidental, nous sommes probablement en presence d'un groupe d'cspcces qui ont evolue de falfon divergente. Les larves deces espeees (An. buxtoni. An. deemingi etan. eouzam) som morphologiquement tres proches. ce qui suggerc une origine phylogcnique commune. Les adultes om cependant selectionne des barricres reproductrices se traduisant, entre autre, par des differences morphologiques qui nous permettent de facilemem les distinguer. REFERENCES GILLIES M.T.. COErLEE M A J/lppkmmtto th'a1l0phailwrofafiica Somh ofthr Sahllm (Ethiopiall Zoogrogmphicill &gion). Th~ SOUlh African Inslitul for M~<lical Research. Johannesburg. 143 p. GILLIES M.T.. DE MEILLON B ThrAnophai",u ofafrica South of tht'sohal'll (Ethiopian ZAogrogruplJic41 &gion). Th~ South African InSlilUt for Medical Research. Johannesburg, 343 p. MOUCBET J. GARIOU J Ro!p2nition geogr.jl'hiqu~ ~l o!cologiqu~ d~s anophhes <Ill Canleroun. - BU//t'lill dr la Sodhi dr Pathologit' &otiqut'. 54: MOUCItET J. GARIOU J. HAMON J NOle faunistique sur les MOllsliques d~s montagn~s de l OueSI (".am~roun. Presence de neuf formes de {.ulicidtu nouvelles pour Ie Cam~rolln. - BuU~till tkl'/mtilllt fiunraij d'afriqur 1I0iIY. serie A. 22 : SERVICE M.W A new Allopf,t'UJ (Dipl. Culici.ta~) from Nigeri.l :11,,1 a note on A. piyforit'mi, (Theobald). - Bu//t'tin oft'lltomological Rt'Jt'arc!J. 59:

DESCRIPTION DU MALE, DE LA LARVE ET DE LA NYMPHE DE F_ rcai;b1a

DESCRIPTION DU MALE, DE LA LARVE ET DE LA NYMPHE DE F_ rcai;b1a Cab. ORSTOM, s6r. Ent. mid., vol. V, 11~ 4, 1967. DESCRIPTION DU MALE, DE LA LARVE ET DE LA NYMPHE DE F_ rcai;b1a (ETORLEPTIOMJ!IA) XdRTIIHOZONA VAN SOMEREN, 1948 (Diptera, Culicidae) Par J.-P. EOUZAN

Plus en détail

NOTES SUR DEUX NOUVEAUX ACARIENS COMMENSAUX DE CHIROPTERES (SARCOPTIFORMES : ROSENSTEINIIDAE) A. FAIN.

NOTES SUR DEUX NOUVEAUX ACARIENS COMMENSAUX DE CHIROPTERES (SARCOPTIFORMES : ROSENSTEINIIDAE) A. FAIN. NOTES SUR DEUX NOUVEAUX ACARIENS COMMENSAUX DE CHIROPTERES (SARCOPTIFORMES : ROSENSTEINIIDAE) PAR A. FAIN. Au cours d'une mission scientifique effectuée au Cameroun en 1971, Mr PUYLAERT, attaché au Musée

Plus en détail

Descriptions de nouvelles espèces de Noctuelles africaines (Lépidoptères)

Descriptions de nouvelles espèces de Noctuelles africaines (Lépidoptères) BULLETIN DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE 3 e série, n 59, juillet-août 1972, Zoologie 45 Descriptions de nouvelles espèces de Noctuelles africaines (Lépidoptères) par Bernard LAPORTE * Résumé.

Plus en détail

VII. Description des imagos, de la nymphe et de la larve de CI&~ (Euna~lanon~yid) bwnguesi sp. n.. (1)

VII. Description des imagos, de la nymphe et de la larve de CI&~ (Euna~lanon~yid) bwnguesi sp. n.. (1) Cu&ides de Madagascar. VII. Description des imagos, de la nymphe et de la larve de CI&~ (Euna~lanon~yid) bwnguesi sp. n.. (1) J. BRUNHES Ch. RAVAONJANAHARY Entomologiste médical de l O.R.S.T.O.M., B.P.

Plus en détail

ÉTUDE DES OPILIONS CYPHOPHTALMES (ARACHNIDES) DU PORTUGAL : - DESCRIPTION D'ODONTOSIRO LUSITANICUS G. N., SP. N.

ÉTUDE DES OPILIONS CYPHOPHTALMES (ARACHNIDES) DU PORTUGAL : - DESCRIPTION D'ODONTOSIRO LUSITANICUS G. N., SP. N. ÉTUDE DES OPILIONS CYPHOPHTALMES (ARACHNIDES) DU PORTUGAL : - DESCRIPTION D'ODONTOSIRO LUSITANICUS G. N., SP. N. Par C. JUBERTHIE 'BULLETIN DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE 2e Série - Tome 33 -

Plus en détail

(Decapoda Brachyura Xanthidae)

(Decapoda Brachyura Xanthidae) Bull. Mus. natn. Hist, nat., Paris, 4 e sér., 9, 1987, section A, n 1 : 249-253. Etisus bargibanti, espèce nouvelle de Nouvelle-Calédonie (Decapoda Brachyura Xanthidae) par Alain CROSNIER Résumé. Une plongée

Plus en détail

CLÉ D IDENTIFICATION DES NÉMATOCÈRES

CLÉ D IDENTIFICATION DES NÉMATOCÈRES CLÉ D IDENTIFICATION DES NÉMATOCÈRES D après Borror, Triplehorn et Johnson Illustrations Manual of Nearctic Diptera Biosystematics Res. Cent., Agric. Canada, Ottawa, Ont., Canada. Gilles Bourbonnais Cégep

Plus en détail

Jean-Marie KLEIN (l), Fransois RIVIBRE 01 Yves SBCHAN f2) R&urn& Mots 4~s : Diptera - Culicidae - Culex (C&es) toviiensis n. sp. - lles Marquises.

Jean-Marie KLEIN (l), Fransois RIVIBRE 01 Yves SBCHAN f2) R&urn& Mots 4~s : Diptera - Culicidae - Culex (C&es) toviiensis n. sp. - lles Marquises. Une nouvelle esp6ce de moustique (Diptera : Culicidae) des iles Marquises (Poly&sie Franqaise) : C&x (Culex) toviiensis n. sp. Description de la larve et de la nymphe Jean-Marie KLEIN (l), Fransois RIVIBRE

Plus en détail

SUR UN NOUVEAU GROUPE D'ACARIENS, DANS LA FAMILLE PYROGLYPHIDAE (ASTIGMATES), INFÉODÉ AUX PICS AFROTROPICAUX DES FAMILLES CAPITONIDAE ET PICIDAE

SUR UN NOUVEAU GROUPE D'ACARIENS, DANS LA FAMILLE PYROGLYPHIDAE (ASTIGMATES), INFÉODÉ AUX PICS AFROTROPICAUX DES FAMILLES CAPITONIDAE ET PICIDAE SUR UN NOUVEAU GROUPE D'ACARIENS, DANS LA FAMILLE PYROGLYPHIDAE (ASTIGMATES), INFÉODÉ AUX PICS AFROTROPICAUX DES FAMILLES CAPITONIDAE ET PICIDAE PAR A. FAIN 1 et J. GAUD 2 PYROGLYPHIDAE SUR OISEAUX NOUVEAUX

Plus en détail

à BUlumbura (Burundi)

à BUlumbura (Burundi) (Rev. Zool. afr., 92, n 4). (A paru le 29 décembre 1978). Austroglycyphagus asthmaticus spec. nov. (Acari) Glycyphagidae) vivant dans le guano de chiroptères à BUlumbura (Burundi) PAR A. FAIN (Anvers)

Plus en détail

- 330 - NOCTUELLES QUADRIFIDES DE MADAGASCA R NOUVELLES OU PEU CONNUES, IX * [LEP. NOCTUIDAE] par Pierre VIETTE.

- 330 - NOCTUELLES QUADRIFIDES DE MADAGASCA R NOUVELLES OU PEU CONNUES, IX * [LEP. NOCTUIDAE] par Pierre VIETTE. - 330 - NOCTUELLES QUADRIFIDES DE MADAGASCA R NOUVELLES OU PEU CONNUES, IX * [LEP. NOCTUIDAE] par Pierre VIETTE. On trouvera principalement dans cette note, comme dans les précédentes d e cette série,

Plus en détail

Odile ORGER MARCHAL 1

Odile ORGER MARCHAL 1 Odile ORGER MARCHAL 1 ***1*** - Dessus gris ou brun avec des taches blanches dans les aires discales et postdiscales. - Dessous de l aile antérieure gris ou noir avec des taches blanches --> 2 - Franges

Plus en détail

Clé d identification des ordres d insectes adultes D après Borror et White 1970

Clé d identification des ordres d insectes adultes D après Borror et White 1970 Clé d identification des ordres d insectes adultes D après Borror et White 1970 1.0 Les ailes sont évidentes. Les ailes antérieures ont la même texture que les ailes postérieures. Elles peuvent être membraneuses

Plus en détail

Identification des principaux ordres d'insectes

Identification des principaux ordres d'insectes Identification des principaux ordres d'insectes Ailes bien apparentes quand l'insecte est au repos------------------------------------ A Ailes peu évidentes quand l'insecte est au repos. Ailes antérieures

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

Les Goliaths. par Patrice BONAFONTE *

Les Goliaths. par Patrice BONAFONTE * Les Goliaths par Patrice BONAFONTE * Les Goliaths (genre Goliathus) sont des insectes coléoptères de la famille des Scarabaeidae, sous-famille des Cetoniinae (cétoines), tribu des Goliathini. Toutes les

Plus en détail

PubGe sous les auspices du Gouvernement de la RBpublique Malgache. Genre Orthopodomyia. et de la r&ion afrotropicale. Par

PubGe sous les auspices du Gouvernement de la RBpublique Malgache. Genre Orthopodomyia. et de la r&ion afrotropicale. Par FAUNE DE MADAGASCAR PubGe sous les auspices du Gouvernement de la RBpublique Malgache 85 INSECTES CULICIDAE DIPTERES CULICINAE Genre Orthopodomyia de la sous-r&ion malgache et de la r&ion afrotropicale

Plus en détail

FONDEE EN 182 2 SOMMAIRE

FONDEE EN 182 2 SOMMAIRE FONDEE EN 182 2 RECONNUE D'UTILITE PUBLIQUE PAR DECRET DU 9 AOUT 193 7 des SOCIETES BOTANIQUES DE LYON, D'ANTHROPOLOGIE ET DE BIOLOGIE DE LYO N REUNIE S et de leurs GROUPES REGIONAUX : ROANNE, VALENCE,

Plus en détail

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts J. Zini, M. Dubrulle, E. Bullen, GFWasbl C. Fassotte, CRA-W D. suzukii- taxonomie

Plus en détail

Baetis cleopatrae n. sp., Ephéméroptère nouveau d'egypte (Baetidae)

Baetis cleopatrae n. sp., Ephéméroptère nouveau d'egypte (Baetidae) Annls Limnol 25 (1) 1989 : 55-59 Baetis cleopatrae n. sp., Ephéméroptère nouveau d'egypte (Baetidae) A.G.B. Thomas' T. Soldait Mots clés : Ephemeroptera, Baetidae, nouvelle espèce, Egypte. Description

Plus en détail

Par François Meurgey.

Par François Meurgey. - 1 - CLE DE DETERMINATION DES ODONATES DE GUADELOUPE ET DE MARTINIQUE. Par François Meurgey. 1 Ailes antérieures et postérieures semblables. Corps gracile (fig. A, B). Mâles pourvus d une paire d appendices

Plus en détail

La richesse faunistique de la région chilio-andine ne

La richesse faunistique de la région chilio-andine ne Article available at http://www.parasite-journal.org or http://dx.doi.org/10.1051/parasite/2011183241 DEUX ESPÈCES NOUVELLES DE PUCES (SIPHONAPTERA : CTENOPHTHALMIDAE & RHOPALOPSYLLIDAE) DU CHILI BEAUCOURNU

Plus en détail

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!»

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Concours Cgenial collège Dossier 5 ème option scientifique Collège E.L VALARD «La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Avec le partenariat du centre de démoustication de la Martinique

Plus en détail

ARC DE III+;IiI IIII!;\ Et) I 1'flllilÀ L

ARC DE III+;IiI IIII!;\ Et) I 1'flllilÀ L MINISTÈRE DIS: L' INSTRU( :'l'ion PI1i3LIQU E MISSION I)U SERVICE GÉOGRAPHIQUE UE L'ATHÉ E l'i)ui; LÀ 1111?SURF. D ' U N ARC DE III+;IiI IIII!;\ Et) I 1'flllilÀ L EN AMÉRIQUE DU SU D SOUS LE CONTRÔLE SCIENTIFIQUE

Plus en détail

DEUX NOUVEAUX HYPOPES VIVANT EN ASSOCIATION PHORÉTIQUE SUR DES PUCES DE CARNIVORES (ACARINA : SARCOPTIFORMES) A. FAIN et J. C. BEAUCOURNU.

DEUX NOUVEAUX HYPOPES VIVANT EN ASSOCIATION PHORÉTIQUE SUR DES PUCES DE CARNIVORES (ACARINA : SARCOPTIFORMES) A. FAIN et J. C. BEAUCOURNU. DEUX NOUVEAUX HYPOPES VIVANT EN ASSOCIATION PHORÉTIQUE SUR DES PUCES DE CARNIVORES (ACARINA : SARCOPTIFORMES) PAR A. FAIN et J. C. BEAUCOURNU. L'association phorétique «puces-hypopes» est loin d'être rare

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE. LES NOCTUIDAE HYBLAEINAE DE MADAGASCAR (Lep.) par P. Viurrr.

BIBLIOGRAPHIE. LES NOCTUIDAE HYBLAEINAE DE MADAGASCAR (Lep.) par P. Viurrr. -- 191 -- Du point de vue répartition géographique, nous avons examiné trop peu d'individus pour pouvoir en tirer des conclusions. Pour l'heure, nous ne connaissons corsica et cribellata que de Corse ;

Plus en détail

78 JAîE\B, ICJfjd 0. p. s*i.u* \Ji. kurh\a Dwurara$~dg Rev. fr. Ent., (N.S.), 3 (i), 1981.

78 JAîE\B, ICJfjd 0. p. s*i.u* \Ji. kurh\a Dwurara$~dg Rev. fr. Ent., (N.S.), 3 (i), 1981. 13 COLÉOPTÈRES CERAMB YCIDAE RÉCOLTÉS EN AFRIQUE ORIENTALE PAR P.-C. ROUGEOT. PAR René Michel QUENT~ pt André VILLIERS R.M.Q. : O.R.S.T.O.M., Entomologie, S.S.C., 70, route d Aulnay, F-93140 Bondy AV.

Plus en détail

... Cicindela sylvatica b labre ivoire, (devenant souvent couleur de miel dans les collections), non caréné ... 2 ... 3 ... 5 ...

... Cicindela sylvatica b labre ivoire, (devenant souvent couleur de miel dans les collections), non caréné ... 2 ... 3 ... 5 ... genre Cicindela cllé de détterrmiinattiion des espèces.. 1 a labre noir avec une carène longitudinale... Cicindela sylvatica b labre ivoire, (devenant souvent couleur de miel dans les collections), non

Plus en détail

Critères d identification des juvéniles et des grands goélands de premier hiver

Critères d identification des juvéniles et des grands goélands de premier hiver Critères d identification des juvéniles et des grands goélands de premier hiver Ce tableau ne reprend plus des différences morphologiques qui ont été décrites dans le tableau des critères d identification

Plus en détail

click for previous page - 1149 - Symphodus (Crenilabrus) roissali (Risso, 1810)

click for previous page - 1149 - Symphodus (Crenilabrus) roissali (Risso, 1810) click for previous page - 1149 - Symphodus (Crenilabrus) roissali (Risso, 1810) Autres noms scientifiques encore en usage : Symphodus (Crenilabrus) quinquemaculatus : Risso, 1826 Noms vernaculaires : FAO:

Plus en détail

Clé des genres de la super-famille des Apoidea

Clé des genres de la super-famille des Apoidea Clé des genres de la superfamille des Apoidea D après Erwin Scheuchl (2000) Illustrierte Bestimmungstabellen der Wildbienen Deutschlands und Österreichs Band I : ANTHOPHORIDAE 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Aile

Plus en détail

A Elytres échancrées latéralement, mésosternum avec une saillie dilatée :

A Elytres échancrées latéralement, mésosternum avec une saillie dilatée : Une cllé iillllusttrée des Cettoniiiidae de France Pierre ZAGATTI et Anne GUY OPIE BP 30-78041 Guyancourt Cedex A Elytres échancrées latéralement, mésosternum avec une saillie dilatée :. H (Cetoniinae)

Plus en détail

- 101 - par Roger DAJOZ. Coleoptera of Madagasca r 9 : Description of a new species of Brachymoschiu m (Coleoptera, Tenebrionidae )

- 101 - par Roger DAJOZ. Coleoptera of Madagasca r 9 : Description of a new species of Brachymoschiu m (Coleoptera, Tenebrionidae ) - 101 - COLEOPTERES DE MADAGASCAR 9. DESCRIPTION D'UN BRACIIYMOSCHIUM NOUVEAU ET CLE DE DETERMINATION DES ESPECES DU GENR E (COLEOPTERES, TENEBRIONIDAE) 1 par Roger DAJOZ. Coleoptera of Madagasca r 9 :

Plus en détail

Quelques Himalopsyche indienries

Quelques Himalopsyche indienries Biodiversity Heritage Library, http://www.biodiversitylibrary.org/; www.zoologicalbulletin.de; www.biologiezentrum.at 206 F. S c h m i d zool. Beitr. Quelques Himalopsyche indienries (Triehopteres, Rhyacophilidae)

Plus en détail

L évaluation biologique de la qualité des eaux par les macro-invertébrés.

L évaluation biologique de la qualité des eaux par les macro-invertébrés. La qualité des eaux peut être évaluée par une méthode biologique basée sur l analyse et le dénombrement des divers invertébrés qui peuplent les eaux courantes. Dans un ruisseau à courant rapide, la diversité

Plus en détail

Conifères. 10-15 cm. 6-13 cm. Pin Blanc Je possède des aiguilles douces en faisceaux de 5. 8-20 cm. 4-6 cm. 3-7 cm

Conifères. 10-15 cm. 6-13 cm. Pin Blanc Je possède des aiguilles douces en faisceaux de 5. 8-20 cm. 4-6 cm. 3-7 cm Nom : Conifères 6-13 cm 8-20 cm Pin Blanc Je possède des aiguilles douces en faisceaux de 5. 10-15 cm Pin Rouge J ai des aiguilles rigides en faisceaux de 2. 4-6 cm 3-7 cm 4-6 cm Pin Sylvestre Je possède

Plus en détail

Morphologie et vocabulaire

Morphologie et vocabulaire Objectif : cette clé a pour but d'aider les débutants à mémoriser les principaux critères d'identification utiles sur le terrain et à suivre un chemin logique pour procéder à l'identification des odonates.

Plus en détail

UN NOUVEAU MYOBIIDAE DE MADAGASCAR

UN NOUVEAU MYOBIIDAE DE MADAGASCAR A FAIN & F. LUKOSCHUS UN NOUVEAU MYOBIIDAE DE MADAGASCAR ".. Extrait de ACAROLOGIA Tome XV'n, fase. 2, 1975 DIRECTION 6r, rue de. Buffon - 75 5 Paris - France UN NOUVEAU MYOBIIDAE DE MADAGASCAR PAR A.

Plus en détail

- 1000 - Castagnoles. Brama brama (Bonnaterre, 1788) BRAM Bram 1

- 1000 - Castagnoles. Brama brama (Bonnaterre, 1788) BRAM Bram 1 click for previous page - 1000 - BRAMIDAE BRAM Castagnoles Une seule espèce dans la zone Brama brama (Bonnaterre, 1788) BRAM Bram 1 Autres noms scientifiques encore en usage : Brama raji Bloch & Schneider,

Plus en détail

<Les symphytes : des guêpes sympathiques qui ne piquent pas> par Henri Savina Les hyménoptères symphytes, appelées aussi tenthrèdes ou encore «mouches à scie», sont bien des guêpes et non des mouches,

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

1 Photo: Bruce MacQueen

1 Photo: Bruce MacQueen Introduction Le moustique Il existe environ 82 espèces de moustiques au Canada et plus de 2 500 dans le monde. Dans des conditions optimales de température, le cycle biologique complet allant de l'œuf

Plus en détail

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Faculté des Sciences de Rabat Département de Biologie 2014-2015 SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Pr. Hikmat Tahiri LA STRUCTURE PRIMAIRE 1- Etude de la tige primaire du gazon 2- Etude de la feuille Ex: la

Plus en détail

l:.xtrail des Annoles et Bullelin de la Societe Enfomologique de Belgique TOMI:: LXVIII, 1928

l:.xtrail des Annoles et Bullelin de la Societe Enfomologique de Belgique TOMI:: LXVIII, 1928 l:.xtrail des Annoles et Bullelin de la Societe Enfomologique de Belgique TOMI:: LXVIII, 1928 Opilions nouveaux du Bresil PAR C. FR. ROEWER (Bremen). Les Opilions decrits ci-dessous proviennent des materiaux

Plus en détail

Le comportement de chez Zodarion

Le comportement de chez Zodarion Le comportement de chez Zodarion "présentation d'ur leurre" rubidum (Zodariidae) J.M. Couvreur Laboratoire de Biologie Animale et Cellulaire, Faculté des Sciences, Univ. libre de Bruxelles, av. F. Roosevelt,

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Le chapitre précédent a montré la réalité de la tectonique des plaques et notamment la création permanente de lithosphère nouvelle dans l axe des dorsales océaniques.

Plus en détail

par Janine CASEVITZ-WEULERSSE 1, rue Samson F-75013 Paris - jaweulersse@gmail.com

par Janine CASEVITZ-WEULERSSE 1, rue Samson F-75013 Paris - jaweulersse@gmail.com Le bulletin d Arthropoda n 47 1er trimestre 2014 A propos des fourmis de la Corse : Plagiolepis delaugerrei n. sp., parasite de Plagiolepis taurica Santschi, 1920 (Insecta : Hymenoptera : Formicidae :

Plus en détail

- 1320 - Cordonniers, sigans

- 1320 - Cordonniers, sigans click for previous page - 1320 - Cordonniers, sigans Corps ovale, très comprimé latéralement et couvert de petites écailles. Bouche petite, avec une seule rangée serrée de petites dents incisiformes. Nageoire

Plus en détail

Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre

Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre Figure 1b Wasmannia auropunctata Taille relative et diversité morphologique (Reine et ouvrière) Figure 2 Wasmannia auropunctata (mâle

Plus en détail

Clé de détermination. Les zygènes en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. David Demerges Jean-Pierre Favretto Audrey Poujol

Clé de détermination. Les zygènes en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. David Demerges Jean-Pierre Favretto Audrey Poujol Clé de détermination 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10Lavis Cette clé de détermination de terrain a été réalisée par le Conservatoire d Espaces Naturels de Midi-Pyrénées, avec la collaboration du GIRAZ-Zygaena (Groupe

Plus en détail

Contribution à l'inventaire et à la biologie des Phasmatodea de Trinidad

Contribution à l'inventaire et à la biologie des Phasmatodea de Trinidad Bulletin de la Société entomologique de France, 117 (4), 2012 : 483-502. Contribution à l'inventaire et à la biologie des Phasmatodea de Trinidad par Yannick BELLANGER*, Toni JOURDAN** & Philippe LELONG***

Plus en détail

Quelques exemples d Hyménoptères floricoles communs présents dans la clé :

Quelques exemples d Hyménoptères floricoles communs présents dans la clé : Hyménoptères et Diptères Ce sont des insectes (6 pattes) qui font partie de l ordre des Hyménoptères. On compte environ 8 000 espèces en France. Reconnaître une abeille Les Hyménoptères ont 2 paires d'ailes

Plus en détail

Description de Stilestrongylus manni n. sp. (Nematoda : Heligmosomidae) parasite de différents Cricétidés du Chili

Description de Stilestrongylus manni n. sp. (Nematoda : Heligmosomidae) parasite de différents Cricétidés du Chili Description de Stilestrongylus manni n. sp. (Nematoda : Heligmosomidae) parasite de différents Cricétidés du Chili par Marins Abékoué DENKE et Roberto MURUA * Résumé. n. sp., parasite de divers Cricétidés

Plus en détail

CULEX GUIARTI Blanchard, 1905,

CULEX GUIARTI Blanchard, 1905, PRl%ENCE DE CULEX PHILIPI Edwards, 1929, CULEX GUIARTI Blanchard, 1905, ET DE CULEX SITIENS Wiedemann, 1828 AU CAMEROUN. COMPLgMENT A L BTUDE EC~L~GIQUE DES CULICIDES LARVAIRES DANS LA Rl?GION DE YAOUNDfi.

Plus en détail

Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré

Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré Rencontre du groupe RAP Maïs sucré, 3 avril 2013 Jean-Philippe Légaré, M. Sc., biologiste-entomologiste, Laboratoire de diagnostic en

Plus en détail

Europàisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: 0 121 487 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

Europàisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: 0 121 487 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN ê Europàisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: 0 121 487 Office européen des brevets A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 84420059.2 Int. Cl.3: A 47 B 57/06» A 47 B 57/20

Plus en détail

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive.

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive. (Solanum tuberosum) Dénomination proposée: AAC Alta Cloud Numéro de la demande: 12-7520 Date de la demande: 2012/02/22 Requérant: Colorado State University Research Foundation, Fort Collins, Colorado (États-Unis)

Plus en détail

8.2. Famille Andrenidae

8.2. Famille Andrenidae 8.2. Famille Andrenidae Cette famille comprend les abeilles à langue courte avec deux sutures subantennaires, une glosse pointue et la nervure basale des ailes antérieures presque droite ou à peine courbée.

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

GAZ BUTANE. voilà enfin le rêve CUISINIÈRES " L E RÊVE" appareillées spécialem ent pour fonctionner au. Agence Générale de vente pour la France

GAZ BUTANE. voilà enfin le rêve CUISINIÈRES  L E RÊVE appareillées spécialem ent pour fonctionner au. Agence Générale de vente pour la France appareillées spécialem ent pour fonctionner au GAZ BUTANE voilà enfin le rêve w Agence Générale de vente pour la France CUISINIÈRES " L E RÊVE" 14, RUE DU HELDEP, PARIS (9*) Tel. : PRO VEN CE 06-07 CUISINER

Plus en détail

Étude de cycles chez les insectes : holométabole ou hémimétabole?

Étude de cycles chez les insectes : holométabole ou hémimétabole? Activités autonomes 9 et 10H La biologie des organismes et de leur anatomie s aborde très bien par la morphologie particulière des insectes. Cette activité définit le terme de caractère et la notion de

Plus en détail

Sarcelle d été. Anas querquedula

Sarcelle d été. Anas querquedula Sarcelle d été Anas querquedula Neil Fifer Sarcelles d été Hong Kong. R.P de Chine Principaux caractères spécifiques La sarcelle d été est un canard de petite taille, un peu plus massif que la sarcelle

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

La drosophile à ailes tachetées État de situation. Christian Lacroix, agronome

La drosophile à ailes tachetées État de situation. Christian Lacroix, agronome La drosophile à ailes tachetées État de situation Christian Lacroix, agronome Origines de l insecte Originaire d Asie Japon (1916), Chine et Corée (1936) Amérique Centrale Costa Rica (1997), Équateur (1998)

Plus en détail

Bienvenue sur la planète des insectes!

Bienvenue sur la planète des insectes! Bienvenue sur la planète des insectes! Les Entomonautes c/o Youssef Guennoun 49 bis rue du Borrégo 75020 Paris entomonautes(at)gmail.com Des milliards de petites bêtes Les insectes constituent 75 % de

Plus en détail

Association Terroir et Nature en Yvelines

Association Terroir et Nature en Yvelines Association Terroir et Nature en Yvelines Hors Série Le bulletin des adhérents Les Batraciens ou Amphibiens sont des vertébrés tétrapodes (4 membres) à la peau nue (absence d écailles, de poils ou de plumes

Plus en détail

Tityus gasci, nouvelle espèce de Scorpion Buthidae de Guyane française

Tityus gasci, nouvelle espèce de Scorpion Buthidae de Guyane française Bull. Mus. natn. Hist, nat., Paris, 4 e sér., 3, 1981, section A, n 3 : 841-845. Tityus gasci, nouvelle espèce de Scorpion Buthidae de Guyane française par Wilson R. LOURENÇO Abstract. Tityus gasci, a

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION SITUATION Le Dollar spot reste très actif pour cette rentrée! L incidence du Dollar spot ne semble pas avoir ralenti, les intendants et gestionnaires sont confrontés à des attaques répétées sur toutes

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

- 278 - NOCTUELLES QUADRIFIDES DE MADAGASCA R NOUVELLES OU PEU CONNUES, X * [LEP. NocTUIDAE] par Pierre VIETTE.

- 278 - NOCTUELLES QUADRIFIDES DE MADAGASCA R NOUVELLES OU PEU CONNUES, X * [LEP. NocTUIDAE] par Pierre VIETTE. - 278 - PARTIE SCIENTIFIQU E NOCTUELLES QUADRIFIDES DE MADAGASCA R NOUVELLES OU PEU CONNUES, X * [LEP. NocTUIDAE] par Pierre VIETTE. On trouvera dans cette note, comme dans les précédentes, principalemen

Plus en détail

Sur une nouvelle espèce du genre Entypus Dahlbom 1843 de La Martinique

Sur une nouvelle espèce du genre Entypus Dahlbom 1843 de La Martinique n 75-76, novembre 2016 arvernsis 15 Sur une nouvelle espèce du genre Entypus Dahlbom 1843 de La Martinique (Hymenoptera, Pompilidae, Pepsinae) par Frédéric DURAND* et Raymond WAHIS** * Société d histoire

Plus en détail

Nom vernaculaire : Pyrrhocore aptère. Nom vernaculaire : Punaise écuyère. Autre(s) Nom(s) : Gendarme, Punaise de feu.

Nom vernaculaire : Pyrrhocore aptère. Nom vernaculaire : Punaise écuyère. Autre(s) Nom(s) : Gendarme, Punaise de feu. 1. Nom vernaculaire : Pyrrhocore aptère 2. Nom vernaculaire : Punaise écuyère Gendarme, Punaise de feu Nom en latin : Phyrrhocoris apterus Nom en latin : Lygaeus equestris Il est rouge et noir, Il a deux

Plus en détail

EP 2 103 274 A1 (19) (11) EP 2 103 274 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 23.09.2009 Bulletin 2009/39

EP 2 103 274 A1 (19) (11) EP 2 103 274 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 23.09.2009 Bulletin 2009/39 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 103 274 A1 (43) Date de publication: 23.09.2009 Bulletin 2009/39 (51) Int Cl.: A61C 5/00 (2006.01) A61C 13/30 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 09290193.3 (22)

Plus en détail

Coléoptères. patte avant (antérieure) patte du milieu (médiane) patte arrière (postérieure) patte arrière (postérieure) Fig. 62c larve, vue latérale

Coléoptères. patte avant (antérieure) patte du milieu (médiane) patte arrière (postérieure) patte arrière (postérieure) Fig. 62c larve, vue latérale Coléoptères Caractéristiques générales : L ordre des coléoptères est sans aucun doute le plus imposant par sa diversité en espèces. Leurs adaptations à la vie aquatique sont multiples. Certaines familles

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA Chapitre 5 :. Introduction aux méthodes par séparation et évaluation Les méthodes arborescentes ( Branch and Bound Methods ) sont des méthodes exactes d'optimisation qui pratiquent une énumération intelligente

Plus en détail

Standard commun de l'agapornis lilianae

Standard commun de l'agapornis lilianae Standard commun de l'agapornis lilianae Établis par les comités techniques de : ANBvV, AOB, BVA, KBOF, ONZE PARKIETEN, Parkietenspeciaalclub ANBvV, PSC, Psittacula Pays-Bas, NBvV, yc MUTAVI 2002-2011 Ce

Plus en détail

m T PROVENANT DE WEMMEL VINCENT. FAUNE LAEKENIENNE. par G. Calyptr^a sulcata, g. Vincent. iwiiiiriiui\ Zone inférieure.

m T PROVENANT DE WEMMEL VINCENT. FAUNE LAEKENIENNE. par G. Calyptr^a sulcata, g. Vincent. iwiiiiriiui\ Zone inférieure. FAUNE LAEKENIENNE. iwiiiiriiui\ m T PROVENANT DE WEMMEL (CALYPTRJIA SULGATA, VOLUTA RUGOSA, LITTORINA LAMELLOSA) par G. VINCENT. (Planche II.) SÉANCES DU H JANVIER, 7 iuln ET 1 NOVEMBRE 1874. Calyptr^a

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

Une nouvelle espèce d Hyponephele du Pakistan (Nymphalidae: Satyrinae)

Une nouvelle espèce d Hyponephele du Pakistan (Nymphalidae: Satyrinae) 355 Une nouvelle espèce d Hyponephele du Pakistan (Nymphalidae: Satyrinae) JÉRÔME PAGÈS Agrocampus, 65 rue de Saint-Brieuc, F-35042 Rennes cedex; e-mail: jerome.pages@agrocampus-rennes.fr Résumé. Une nouvelle

Plus en détail

Les montagnes rocheuses

Les montagnes rocheuses Les montagnes rocheuses 1 / 6 Les montagnes Rocheuses ou «Rocheuses» (en anglais : Rocky Mountains ou Rockies) désignent une grande chaîne de montagnes intracontinentale dans l'ouest de l'amérique du Nord,

Plus en détail

Canard colvert. Anas platyrhynchos

Canard colvert. Anas platyrhynchos Canard colvert Anas platyrhynchos Alain Frèmond Canards colverts. Brenne France. Principaux caractères spécifiques Le colvert est un canard de grande taille, d une longueur de 50 à 65 cm pour une envergure

Plus en détail

SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012

SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012 SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012 Question 1 A. Pour chaque membre on peut décrire cinq parties, depuis la racine jusqu à l extrémité distale. B. La ceinture scapulaire est formée de deux

Plus en détail

(51) Int Cl.: B29C 45/17 (2006.01) B29C 45/27 (2006.01) B29C 45/33 (2006.01) B29C 45/40 (2006.01) B29C 45/44 (2006.01)

(51) Int Cl.: B29C 45/17 (2006.01) B29C 45/27 (2006.01) B29C 45/33 (2006.01) B29C 45/40 (2006.01) B29C 45/44 (2006.01) (19) TEPZZ 7Z _4 A_T (11) EP 2 703 143 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 0.03.2014 Bulletin 2014/ (21) Numéro de dépôt: 1317982. (1) Int Cl.: B29C 4/17 (2006.01) B29C 4/27 (2006.01)

Plus en détail

UNE NOUVELLE MACROMIA DU GROUPE PAULA KARSCH DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DU CONGO [ODONATA, ANISOPTERA, CORDULIIDAE]

UNE NOUVELLE MACROMIA DU GROUPE PAULA KARSCH DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DU CONGO [ODONATA, ANISOPTERA, CORDULIIDAE] 127 UNE NOUVELLE MACROMIA DU GROUPE PAULA KARSCH DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DU CONGO [ODONATA, ANISOPTERA, CORDULIIDAE] PAR Jean LEGRAND Laboratoire d'entomologie, Muséum national d'histoire naturelle,

Plus en détail

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 023 34 A1 (43) Date de publication: 11.02.09 Bulletin 09/07 (1) Int Cl.: H04L 12/26 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 08160731.9 (22) Date de dépôt: 18.07.08

Plus en détail

MORPHOLOGIE DE LA FEUILLE D ELAEIS AU COURS DE SA CROISSANCE

MORPHOLOGIE DE LA FEUILLE D ELAEIS AU COURS DE SA CROISSANCE ~~~~~~~~~~ de EXTRAT DE LA. REVUE GBNBRALE DE BOTANQUE Tome 62 (1955). Page 319 MORPHOLOGE DE LA FEULLE D ELAES AU COURS DE SA CROSSANCE par M. P. HENRY R~SUM~ Description de la feuille d Elacis aux divers

Plus en détail

Les Gehringiidae : famille relictuelle de Coléoptères Adephaga, alticole dans les Montagnes Rocheuses et déserticole dans le Sinaï

Les Gehringiidae : famille relictuelle de Coléoptères Adephaga, alticole dans les Montagnes Rocheuses et déserticole dans le Sinaï Ann. Soc. entomol. Fr. (n.s.), 2005, 41 (1) : 69-80. ARTICLE Les Gehringiidae : famille relictuelle de Coléoptères Adephaga, alticole dans les Montagnes Rocheuses et déserticole dans le Sinaï Thierry DEUVE

Plus en détail

Clé provisoire pour l identification des Halictus Latreille, 1804 et Lasioglossum Curtis, 1833 de Belgique (Hymenoptera Apoidea Halictidae)

Clé provisoire pour l identification des Halictus Latreille, 1804 et Lasioglossum Curtis, 1833 de Belgique (Hymenoptera Apoidea Halictidae) Clé provisoire pour l identification des Halictus Latreille, 1804 et Lasioglossum Curtis, 1833 de Belgique (Hymenoptera Apoidea Halictidae) par Alain PAULY Institut royal des Sciences naturelles de Belgique,

Plus en détail

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Relation portance - succion Jacques PARAIRE Géologue Groupe des techniques routières Laboratoire régional de Saint-Brieuc INTRODUCTION RÉSUMÉ Cet article

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

Clé simplifiée des Zygènes rouges de France ( Zygaenidae Zygaeninae)

Clé simplifiée des Zygènes rouges de France ( Zygaenidae Zygaeninae) Clé simplifiée des Zygènes rouges de France ( Zygaenidae Zygaeninae) D. Demerges 2005 1 Taches rouges des antérieures entourées, au moins en partie, par un cerne mince, blanc ou jaune. Tache 6 en forme

Plus en détail

5 ème Chapitre 4 Triangles

5 ème Chapitre 4 Triangles 5 ème Chapitre 4 Triangles 1) Médiatrices Définition : la médiatrice d'un segment est l'ensemble des points équidistants des extrémités du segment (cours de 6 ème ). Si M appartient à la médiatrice du

Plus en détail

L éruption du volcan Grimsvötn en Islande

L éruption du volcan Grimsvötn en Islande BRGM PDG/JV Orléans, le 22 mai 2011, 17h L éruption du volcan Grimsvötn en Islande Le samedi 21 mai 2011, à 21h (heure de Paris), le volcan islandais Grimsvötn est entré en éruption, et le souvenir de

Plus en détail

Contribution à l'étude des caractères sexuels secondaires chez les scorpions Buthidae (Arachnida)

Contribution à l'étude des caractères sexuels secondaires chez les scorpions Buthidae (Arachnida) Revue Arachnologique, 2 (4), 1979: 137-142. Contribution à l'étude des caractères sexuels secondaires chez les scorpions Buthidae (Arachnida) parr. FARZANPAY etm. VACHON* Abstract The reciprocal position

Plus en détail

ANATOMIE GÉNÉRALE DES INSECTES. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy TBE

ANATOMIE GÉNÉRALE DES INSECTES. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy TBE ANATOMIE GÉNÉRALE TBE DES INSECTES Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy 6 segments fusionnés nombre variable de segments (10 dans ce cas) 3 segments th 1 = prothorax th 2 = mésothorax th 3 = métathorax

Plus en détail