Le mot des dirigeants Mission : Spécialistes CRM, Big Data et Digital Expertises et partenariats Expertises sectorielles Marchés et Clients

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le mot des dirigeants Mission : Spécialistes CRM, Big Data et Digital Expertises et partenariats Expertises sectorielles Marchés et Clients"

Transcription

1 Rapport annuel 2012

2 Sommaire Le mot des dirigeants 1 Mission : Spécialistes CRM, Big Data et Digital 3 Expertises et partenariats 4 Expertises sectorielles 5 Marchés et Clients 6 Stratégie 7 Vision 8 Gouvernance 9 Organisation 10 Ressources humaines 11 Responsabilité sociale et environnementale 12 Croissance 13 Rentabilité 14 Solidité 15 Actionnariat 16 Comptes Soft Computing : rapport annuel 2012

3 Le mot des dirigeants Poursuite de la croissance L exercice 2012 se solde par un Chiffre d'affaires de 35.6 millions d euros contre 34.5 en 2011, soit une hausse de 3.2 %, après les 4.4 % réalisés l année précédente. Sur un marché globalement stable ou en légère baisse depuis 3 ans, produire de la croissance organique est en soi remarquable. Croissance par à-coups Après un début d année dynamique, dans l élan de la fin de 2011, marquée par une croissance à deux chiffres, la croissance a ralenti mois après mois à partir de juin, sous l impact des restrictions budgétaires de nos grands clients. Dès avril, nous avons constaté une baisse de la demande notamment dans le secteur de la banque qui pèse encore pour près de 50 % de notre activité, ainsi que sur les segments généralistes. Des nouveaux clients prometteurs L année 2012 a confirmé la pertinence de l offre et du positionnement de Soft Computing en matière de e-crm et de Big Data, avec l ouverture d une vingtaine de nouveaux clients sur la période : Distribution: Animalis, Casino, Interflora, Mr.Bricolage, Sephora, Sergent Major ; e-commerce : 3 Suisses, JM Bruneau, vente-privée.com, Voyages-sncf, Yves Rocher ; Médias et télécom : Numericable, Samsung, Sejer. Services financiers : BNP, Carrefour Banque, CIC, Financo ; Tourisme/Transport : La Poste, Stef tfe. Une dynamique tirée par le digital et le Big Data Ces signatures illustrent deux tendances de fonds : 1. Croissance du digital : la majorité des nouveaux projets concernent la relation client sur Internet ou l expérience et le parcours client multicanal en particulier dans le secteur du e-commerce. 2. Big Data : les projets les plus importants sont tirés par le lancement d initiatives Big Data, notamment en relation avec les réseaux sociaux. Forte de ces constats, la société va continuer d enrichir son offre, de renforcer ses compétences et d accentuer sa présence sur le e-crm et la valorisation des Big Data à destination de la distribution et du e-commerce. Un marché de l emploi tendu sur les spécialistes Paradoxalement, notre développement sur nos lignes de spécialité a été tout au long de 2012 freiné par des difficultés à faire croître nos effectifs suffisamment rapidement sur un marché de l emploi particulièrement tendu. Pour pallier ces difficultés, nous avons pris l option de renforcer nos moyens de recrutement et de fidélisation des consultants afin de disposer des moyens nécessaires pour augmenter nos effectifs en 2013 si la conjoncture nous le permet. Résultat positif Notre résultat d exploitation a baissé sur l exercice passant de à euros. Le premier semestre avait été marqué par une perte d exploitation de euros que le second semestre a plus que compensé. Pour 2012, le résultat net ressort à euros. La société a en effet subi des charges exceptionnelles liées à une restructuration qui devrait se traduire par une baisse du point mort de 2 points sur Soft Computing : rapport annuel

4 Capitaux propres et trésorerie solide Fin 2012, nos capitaux propres dépassent comme l an passé les 16 millions d euros. Avec un endettement nul, sans recours à l affacturage, la société dispose d une structure financière amplement dimensionnée pour financer à la fois la croissance organique et des opportunités de croissance externe. La trésorerie dépasse fin 2012 les 2.9 millions d euros auquel s ajoute une ligne de crédit non utilisée de 2 millions d euros. Confiant dans ses perspectives, la société a procédé en 2012 au rachat et à l annulation de plus de 6 % de son capital. Stratégie confirmée Malgré les incertitudes conjoncturelles que nous vivons depuis 4 ans, nous restons calés sur notre plan stratégique basé sur la spécialisation. Celui-ci vise à cultiver un positionnement de référence sur trois spécialités, le e-crm, la Big Data et le Digital en proposant à nos clients des services pointus et différenciant intégrant conseil, technologie et marketing services. En ordre de marche pour 2013 Nous anticipons une poursuite de notre croissance sur Près d un tiers de notre chiffre d affaires est en effet purement récurrent sur des activités pluriannuelles tels que des maintenances, des centres de services ou la gestion de programmes marketing services. A ceci s ajoute les grands projets de transformation pluriannuels sur lesquels nous accompagnons nombre de nos plus importants clients. Ces deux facteurs contribuent à une meilleure visibilité et réduisent notre exposition au caractère cyclique propre à notre secteur d activité. Merci à toutes les parties prenantes En conclusion, ni le passage de l année 2009 de crise, ni la gestion de la transition en 2010 et encore moins la croissance de 2011 et 2012 n auraient été possibles sans des équipes compétentes, des managers impliqués, des clients fidèles, des partenaires financiers solidaires et des actionnaires stables. Autant de parties prenantes de l entreprise que nous tenons à remercier vivement pour leur confiance et à qui nous réaffirmons ici notre volonté de délivrer une croissance durable et créatrice de valeur pour chacun. Le Comité Exécutif de Soft Computing, de gauche à droite : Donald François, Directeur du Développement, Sylvain Bellier, Directeur Marketing Services, Marc Piroëlle, Directeur Conseil et Intégration, Arnaud mallat-desmortiers, Secrétaire Général. Soft Computing : rapport annuel

5 Mission : Spécialistes CRM, Big Data et Digital Au cœur de la révolution numérique Nous sommes convaincus que nous vivons actuellement à l échelle de la planète une révolution de même ampleur que celles liées à l apparition de l écriture ou plus récemment à l invention de l imprimerie. En une décennie, notre quotidien a radicalement changé avec l explosion des Smartphones, des réseaux sociaux et autres services cloud. De nouveaux business models émergent à des vitesses vertigineuses tandis que des pans entiers de notre économie disparaissent tout aussi vite. En 2003, les 8 des 10 sites les plus fréquentés en 2012 n existaient pas. Le déluge de données Ces mutations profondes ne sont à notre sens que l écume d une vague beaucoup plus puissante liée à l explosion des données. La plupart des ruptures que nous constatons sont à la fois la cause et la conséquence d une explosion des données captées, stockées, analysées et échangées. Nous avons la conviction que l avenir appartient à ceux qui seront les plus aptes à canaliser, à capitaliser et à valoriser ce déluge de données. Transformer nos clients en organisations data-driven et customer-centric Un positionnement de spécialistes Pour réaliser ces promesses, nous avons développé des compétences à la fois métier et technologiques autour de trois domaines de spécialisations : Big Data : maîtrise des processus et des technologies de captation, d enrichissement, de gestion, d analyse, de valorisation et de restitutions des données volumineuses, structurées ou non en temps quasi-réel. CRM : amélioration continue de la relation et de l expérience client dans tous ses parcours et sur tous les canaux et médias de l interaction. Digital : intégration totale du Web et des possibilités de contextualisation, de personnalisation, d instantanéité et de dialogue qu il apporte à l expérience client. Notre mission est d accompagner nos clients pour tirer profit de cette révolution numérique et devenir data-driven et customer-centric dans tous les aspects de leurs relations avec leurs propres clients ; nous les aidons concrètement à : Imaginer, bâtir et opérer des programmes de conquête et de fidélisation crosscanaux, rentables et innovants ; Concevoir, développer et déployer des solutions CRM, Big Data et Digitales performantes, pragmatiques et adaptées. Soft Computing : rapport annuel

6 Expertises et partenariats Des compétences pointues Soft Computing développe une politique de formation ambitieuse, externe ou interne, et une capitalisation systématique des expériences, en particulier par l utilisation d outils de gestion de la connaissance. Cette politique se traduit par la mise en place de guides méthodologiques qui accroissent la performance des consultants, la mise à disposition d offres packagées construites autour de chaque segment technologique, et des investissements sur des plates-formes et des ressources internes pour la formation au sein des différents centres de compétences technologiques. La maîtrise des technologies leaders Soft Computing a de longue date exploité son positionnement spécifique, vertical et intégré, pour développer des partenariats techniques non exclusifs avec des éditeurs. Compte tenu de l activité de conseil de la société, ces partenariats sont avant tout technologiques. En 2013, Soft Computing a intensifié ses relations partenaires en prorogeant les partenariats existants, en développant de nouvelles certifications et en signant de nouveaux accords. Soft Computing : rapport annuel

7 Expertises sectorielles Notre organisation interne est animée par secteurs d activité. Chacun d eux compte des experts du secteur, ayant pour la plupart exercé auparavant des responsabilités opérationnelles dans l industrie concernée. Comprendre les problématiques et les enjeux de nos clients Nos experts apportent une compréhension fine de la réalité économique et des enjeux de nos clients qui nous permet de mieux coller aux préoccupations spécifiques et aux particularités de chacune des industries que nous adressons. Croiser les meilleures pratiques sectorielles Au-delà de nos expertises sectorielles, nous valorisons en interne les partages d expérience entre secteurs d activité, persuadés que les meilleures pratiques d un secteur donné peuvent contribuer à améliorer la performance de nos clients d un autre secteur. Soft Computing : rapport annuel

8 Marchés et Clients : fidélité et diversification Une diversification sectorielle qui s accentue La ventilation du Chiffre d'affaires par secteur reste globalement stable. Le secteur Banque & Assurance baisse mais reste prépondérant ; il représente 45 % du Chiffre d Affaires. La Distribution, incluant le e-commerce, le Luxe et la VPC, voit sa part progresser une nouvelle fois, et passe à 26 % du Chiffre d Affaires. L Industrie, représente 7 %, les Services 13 %, les Telecoms 6 % et le secteur du Tourisme & Transport 3 %. 93 % de notre Chiffre d Affaires avec des clients fidèles En 2012, 93 % du Chiffre d Affaires a été réalisé avec des sociétés déjà clientes en Un acteur national de référence Notre stratégie reste concentrée sur une implantation nationale et notre force commerciale couvre essentiellement le territoire français. Néanmoins, nos offres spécifiques à l international et le haut niveau d expertise que nous proposons à nos clients les incitent à nous intégrer dans certains de leurs projets internationaux ou dans leurs filiales ou sociétés sœurs à l étranger. Une exposition client bien maîtrisée La concentration des clients est stable. Les 5 plus gros clients représentent cette année encore 29 % des ventes. La Direction du groupe pilote l exposition client afin d éviter qu un client ou un projet prépondérant ne représente une part trop importante du Chiffre d Affaires Ce taux est stable année après année et démontre à la fois la qualité des services délivrés à nos clients et la capacité fidélisante de notre offre sous forme de continuum de services. Une cinquantaine de nouveaux clients conquis en 2012 Nous avons conquis sur l exercice une cinquantaine de nouveaux clients, avec qui nous avons réalisé près de 7 % de notre Chiffre d Affaires Nous comptons, en 2012, 163 clients. Cette acquisition de nouveaux clients a été essentiellement réalisée par le pôle Marketing Services dont la gamme de services large a séduit de nouveaux clients en dehors des grands comptes, clientèle traditionnelle de la société. Ces nouveaux clients représentent un réservoir de croissance pour les années à venir. En soi, notre positionnement vertical est un facteur différenciant unique sur un marché où les acteurs sont pour la plupart positionnés horizontalement : conseil en stratégie, en organisation, intégrateur informatique, marketing service provider, web agency Soft Computing : rapport annuel

9 Stratégie : facteurs de différenciations Pour affirmer notre différence entre d une part des petits acteurs agiles en devenir et d autre part de grandes signatures à la couverture internationale, nous avons bâti notre stratégie sur 6 piliers qui définissent notre cap et guident au quotidien nos décisions. Innovation L innovation est au cœur de notre stratégie ; elle est notre facteur différenciant face à une concurrence qui a le bénéfice et le handicap de la taille. Elle est un facteur de motivation et de fidélisation pour nos collaborateurs qui constituent notre principal actif. Pour rester en pointe, nous acceptons donc de prendre une part de risque sur 8 à 10 % de notre Chiffre d Affaires, en développant en interne ou avec nos clients des concepts innovants dont certains seront les relais de croissance du futur. Qualité Nous concentrons nos efforts de développement sur une cible d entreprises restreinte que ce soit sur des critères de taille minimum ou de secteur d activité. Notre modèle de croissance passe donc par le développement de nos relations avec chacun de nos clients et par leur recommandation auprès de nos prospects. Dans ce cadre, la satisfaction client, donc la qualité, joue un rôle essentiel. Nous nous efforçons donc de structurer notre capital connaissance et nos méthodologies au sein d outils de gestion des connaissances ouverts à l ensemble des salariés de l entreprise afin d améliorer sans cesse la performance et les résultats de nos prestations. Continuité de services Pour que nos clients tirent pleinement la valeur de nos interventions, nous devons les accompagner toujours plus globalement dans leurs réflexions et leurs actions. Nous poursuivons donc la déclinaison de notre modèle, basé sur une continuité de services depuis la réflexion (le Conseil) en passant par la mise en œuvre (la Technologie) et jusqu à l exécution (les Marketing Services). Pragmatisme Les Marketing Services, des prestations d externalisation de processus autour des fonctions marketing, sont au cœur de notre stratégie de différenciation. Ils démontrent le pragmatisme de nos activités de conseil et de technologie. Ces services répondent à une demande croissante de nos clients pour plus de concret et s inscrivent dans la tendance générale des entreprises à externaliser les fonctions qui ne sont pas au cœur de leur métier. Enfin, ils améliorent la visibilité de notre activité et sa rentabilité globale. Notre pôle Marketing Services a continué en 2012 sa croissance et dépasse aujourd hui le tiers de notre activité globale. Cette croissance dans un marché difficile atteste la qualité et le bon positionnement de l offre. Proximité client Notre volonté de développer une relation en profondeur et dans la durée avec chacun de nos clients nous impose de créer avec eux un lien de confiance et de proximité que nous inscrivons dans tous nos processus : intelligence économique, veille concurrentielle, offre de services, développement des partenaires, avant-vente et vente, direction des missions, marketing relationnel, formation des salariés Cette qualité de la relation dans le temps avec nos clients nous a permis de réaliser 93 % de notre Chiffre d Affaires 2012 avec des clients actifs l année précédente. Croissance rentable et équilibrée Notre ambition est de créer durablement de la valeur dans le cadre d une structure financière solide et équilibrée. Notre Chiffre d Affaires a été multiplié par quatre en une dizaine d années. Après la période de crise , notre Chiffre d Affaires a repris le chemin de la croissance dès Nos importants capitaux propres et notre confortable trésorerie nette, sans endettement notable ni recours à l affacturage, nous permettent sereinement de financer la croissance. Soft Computing : rapport annuel

10 Vision : une entreprise responsable En plus de vingt-cinq ans d existence, Soft Computing a su s adapter aux évolutions de son environnement pour générer de la croissance rentable. Au-delà de ces évolutions conjoncturelles, les fondements de Soft Computing sont restés les mêmes ; ils se résument dans une charte qui définit une vision partagée par le management des engagements de Soft Computing vis-à-vis de ses parties prenantes que sont ses clients, ses employés, son environnement et ses actionnaires. Responsable envers nos clients Un souci constant de la qualité doit guider notre action pour répondre à leurs besoins. Nous devons constamment nous efforcer d améliorer le retour sur investissement et l aspect différenciant de nos solutions pour nos clients. Enfin, nous leur devons des engagements clairs et un suivi transparent de ces engagements. Responsable envers nos salariés le développement durable, conscients du rôle que doit jouer notre entreprise dans le respect des droits humains, les principes et droits fondamentaux des travailleurs et travailleuses et dans la protection de l environnement. Cet engagement sur la RSE nous permet de réaliser un développement harmonieux de l entreprise dans son contexte, tant social qu environnemental. Responsable envers nos actionnaires Nous devons leur assurer un juste revenu de leurs investissements. Nous devons aussi constituer des réserves en prévision de temps plus difficiles. L entreprise doit réaliser un profit équitable tout en investissant pour faire progresser des idées nouvelles, innover et assumer la prise de risque. Nos salariés sont le véritable capital de notre entreprise. Chacun doit être considéré en tant qu individu et reconnu dans ses mérites. Ils doivent avoir un sentiment de sécurité dans leur emploi. Leur traitement doit être équitable et adéquat. Ils doivent se sentir libres de faire des suggestions constructives, de contribuer à l innovation et d aspirer à des responsabilités. Des opportunités égales d emploi, de perfectionnement et d avancement doivent être offertes à ceux qui en ont les compétences et qui s impliquent. Nous devons nous assurer que nos managers sont compétents et qu ils font preuve de justice, de cohérence et d éthique professionnelle. Responsable envers notre environnement Nous avons adhéré en 2005 au Pacte Mondial des Nations Unies pour Soft Computing : rapport annuel

11 Gouvernance : une direction efficace et sous contrôle Conseil d Administration : un fonctionnement transparent Soft Computing a séparé dès 2002 les fonctions de Président et de Directeur Général et s est doté d un Conseil d Administration indépendant conforme à l esprit du gouvernement d entreprise. Celui-ci comprend le Président, Eric Fischmeister et le Directeur Général, Gilles Venturi, ainsi qu Emmanuel Chain, et François-Henri Pinault, tous deux indépendants et n exerçant aucune activité dans le groupe. En 2012, le Conseil d Administration s est réuni deux fois et le taux de présence y a été de 50 %. Il n y a aucun jeton de présence, ni aucune autre forme de rémunération, alloué aux membres du Conseil d Administration. Le Conseil, tenant compte de la taille et de la simplicité des structures, n a pas jugé nécessaire la mise en place de comités particuliers. En revanche, soucieux d améliorer l efficacité de son fonctionnement, le Conseil s est attaché à élaborer un règlement intérieur qui est entré en vigueur dès Direction opérationnelle : une équipe resserrée pour plus d efficacité Sous la Direction Générale, les responsables de chacun des pôles, Conseil et Intégration et Marketing Services, participent à la définition de la stratégie et des objectifs et assurent la gestion des opérations en coordination avec la Direction du Développement et le Secrétariat Général qui supervisent pour leur part l ensemble des autres fonctions supports. Un Comité de Direction bimensuel comprenant 6 personnes, la Direction Générale, le Secrétaire Général, les responsables des pôles et le Directeur du Développement, pilote la réalisation des objectifs et anime les synergies entre pôles ainsi que les chantiers transversaux. Des Comités hebdomadaires assurent le pilotage opérationnel des activités au sein de chacun des pôles. Ces comités contrôlent également le respect des budgets tant au niveau des objectifs que des moyens. Soft Computing : rapport annuel

12 Organisation centrée sur les clients et les savoir-faire Notre organisation s articule autour de deux pôles de production, Conseil et Intégration d une part et Marketing Services d autre part, homogènes tant dans les directions clientes qu ils adressent que dans les compétences qu ils cultivent. Ceux-ci s appuient pour le marketing et les ventes sur une Direction du Développement, et, pour toutes les fonctions de support, sur un Secrétariat Général. Cette organisation répond à deux objectifs : concentrer notre force commerciale sur les besoins de nos clients et développer des savoir-faire pointus et différenciant en organisant nos ressources autour de centres de compétences. Direction du Développement La Direction du Développement a pour mission de développer notre Chiffre d Affaires auprès de nos clients et prospects. Elle comprend une cellule marketing, une cellule de téléprospection et des ingénieurs d affaires. Chacun d eux dispose d un territoire de comptes sur lequel il a la responsabilité de détecter des opportunités, de recueillir les besoins clients et de proposer les solutions adaptées à leurs demandes. Pôle Conseil et Intégration Le pôle Conseil et Intégration regroupe l ensemble des consultants intervenant auprès des Directions Informatiques et des Directions d Assistance à Maîtrise d Ouvrage. Il est lui-même organisé en plusieurs Business Units : conseil, CRM, Business Intelligence, e- Business et Technologies. Chacune de ses divisions est structurée en practices techniques autour d un ou plusieurs référents experts sur le domaine et dotée de capacités propres pour l avant-vente et le développement des compétences. Pôle Marketing services multicanal, basées sur une connaissance client approfondie, que ce soit à des fins de prospection ou de fidélisation. Secrétariat Général Le Secrétariat Général assure l ensemble des fonctions support du groupe : Ressources Humaines, gestion, finance, comptabilité, et moyens généraux. Les Ressources Humaines en particulier couvrent l ensemble des moyens pour le développement du capital humain : recrutement, gestion des carrières et de la formation, et administration du personnel. Le pôle Marketing Services s adresse principalement aux Directions Marketing et Commerciales. Il est organisé en centres de compétences : conseil en marketing relationnel et fidélisation, connaissance client, datamining et enquêtes, gestion de bases de données marketing, conception et exécution de campagnes marketing multicanal, qualité de la donnée (courtage de fichiers et gestion de la qualité de l adresse). Ces compétences permettent d offrir des solutions complètes à nos clients en matière de conception et d exécution de programmes marketing relationnel Soft Computing : rapport annuel

13 Ressources humaines : attirer et fidéliser les talents Le capital humain : un enjeu stratégique La performance du recrutement et de la fidélisation des salariés est un enjeu stratégique pour Soft Computing. Consciente de l importance de son capital humain, la société s est dotée de moyens humains et financiers pour en assurer le développement. La DRH assure 4 fonctions étroitement imbriquées : le recrutement, le développement des carrières, la formation et l administration du personnel. Elle compte 8 personnes qui travaillent en étroite collaboration avec les managers et les collaborateurs, avec l assistance de conseils externes pour certains sujets pointus. Attirer les talents Par son positionnement unique et par la diversité des métiers qu elle propose, Soft Computing sait valoriser ses atouts pour attirer les talents : une taille humaine, des expert reconnus, des perspectives d évolution et un suivi individualisé. La société a traité en 2012 plus de CV et reçu en entretiens près de 60 candidats par mois, preuve de son attractivité. La société privilégie résolument la qualité du recrutement plutôt que la facilité d une démarche quantitative. Les candidats sont soigneusement sélectionnés, notamment par des tests techniques ou des études de cas et le nombre d entretiens peut varier entre 2 et 4 selon le profil du poste. Fidéliser les équipes L ancienneté moyenne des salariés est d un peu plus de 5 ans ; 25 % des embauches sont faites sur recommandation des salariés ; le turnover s établit à 14 %. Ces chiffres démontrent la capacité de Soft Computing à fidéliser. Récompenser la performance La société a développé un système de rémunération complet qui tire profit des meilleurs instruments sociaux : PEE, participation, variables sur objectifs individuels, mutuelle et prévoyance performante, tickets restaurant Chaque collaborateur est évalué en regard d un référentiel des métiers interne. Développer les compétences L évolution des besoins de nos clients et des technologies nous impose une capacité d adaptation permanente. Soft Computing consacre une attention particulière à la formation de ses collaborateurs, avec un budget largement supérieur aux obligations légales, sur des sujets aussi variés que la gestion de projet, le management, l expression en public, les métiers de nos clients et les technologies. Elle développe par ailleurs un dispositif complet pour la formation afin de faire évoluer ses collaborateurs, et offrir à chacun une solution modulaire pour développer ses compétences : Les cursus technologiques : les Centres de Compétences gèrent des cursus de formation permettant aux collaborateurs de se former aux principales technologies du domaine ; Les plates-formes techniques de formation : nous proposons également à nos salariés des plates-formes de formation comprenant des machines virtuelles, des logiciels, des cas concrets et des supports de cours. ; Des outils de gestion de la connaissance : la société dispose d un portail, d outils collaboratifs (forums, wiki) et de gestion de contenu pour partager organiser et enrichir les connaissances ; Une équipe dédiée à la sélection et l achat de formation : outre les dispositifs internes, Soft Computing a professionnalisé la sélection, l achat et l évaluation des formations externes ; Une salle de formation : Soft Computing a mobilisé une salle dédiée à la formation et totalement équipée pouvant accueillir 12 personnes simultanément tant pour nos formations internes que pour les prestations de formation que nous réalisons pour nos clients. Soft Computing : rapport annuel

14 Responsabilité sociale et environnementale Un engagement Dès 2005, nous avons signé le Pacte Mondial des Nations Unies pour le développement durable, pleinement conscients du rôle que doit jouer notre entreprise dans le respect des droits humains et et dans la protection de l environnement. Depuis cette date, nous analysons annuellement des indicateurs RSE spécifiques à notre activité (disparité hommes / femmes, non-discrimination, consommation papier et énergie ), définissons les priorités de progrès et nous renouvelons notre engagement d un développement durable auprès du Pacte Mondial. Optimiser notre impact sur l environnement En matière d environnement, nous avons lancé diverses initiatives dans les cinq dernières années et les apports sont aujourd hui importants de manière cumulée. La consommation de papier a été notre premier chantier et nous a amené à mettre en place un ensemble d initiatives simples : sensibilisation des salariés pour limiter la consommation de papier, fournitures sur du papier recyclé, mise en place des impressions recto-verso par défaut, réduction des impressions de documents promotionnels, limitation du nombre de cartes de vœux papier. Concrètement notre consommation a baissé de près de 54 % sur la période. Nous avons poursuivi nos efforts avec le passage au zéro papier pour les vœux et la suppression de 90 % des imprimantes individuelles. Après avoir baissé avec succès nos consommations d eau et d électricité, nous nous sommes penchés dès 2011 sur le recyclage. Après un appel d offres, nous avons contractualisé avec le groupe Veolia qui assure la récupération et le recyclage des composants de nos ordinateurs en fin de vie. Nous avons ainsi recyclé 1,6 tonne de matériel. Le recyclage des consommables est généralisé : écobox pour les cartouches d encre, et récupérateur pour nos piles usagées. Promouvoir des relations sociales de qualité Agissant dans un cadre réglementaire français nettement plus contraignant que ce qu impose le Pacte Mondial, nous avons focalisé notre attention sur la nondiscrimination et sur le droit à la négociation. Nos contributions à la non-discrimination sont multiples : Parité hommes / femmes : toujours en progression, les femmes représentent environ un tiers de l effectif. L égalité des salaires entre hommes et femmes, est surveillé et un rapport sur ce thème est présenté chaque année auprès des représentants du personnel ; Non-discrimination raciale : cet engagement est confirmé non seulement par la présence de plusieurs dizaines de nationalités différentes au sein de Soft Computing, mais également par le fait que nous soyons signataire de la Charte de la Diversité depuis 2008 ; Politique en faveur des handicapés : démontrée par le recours aux Etablissements et Services d'aide par le Travail (ESAT), et les facilités d accès mises en place sur notre site parisien et la rénovation totale de nos ascenseurs en De longue date, nous comptons des membres d organisations syndicales dans nos effectifs, qui participent ou non au Comité d Entreprise et participent aux négociations. En complément, nous travaillons sans relâche à l amélioration des relations sociales dans l entreprise à tous les niveaux. L ambition est de faire progresser la culture RH dans l entreprise, développer l implication des managers dans leur relations avec leurs équipes, et rendre fier chaque collaborateur d appartenir à Soft Computing et de partager ses valeurs. Perspectives Nous réaffirmons chaque année notre responsabilité sociétale et notre engagement pour un développement harmonieux tant en matière environnementale que sociale. Outre la poursuite des efforts sur ces chantiers, nous allons nous pencher plus particulièrement dans les prochaines années sur la manière dont nous pouvons intensifier notre action en faveur des handicapés et sur les émissions de CO2 liées aux déplacements de nos salariés. Soft Computing : rapport annuel

15 35,6 M : gain de parts de marché Prise de parts de marché L exercice 2012 se solde par un Chiffre d'affaires de 35.6 millions d euros contre 34.5 en 2011, soit une hausse de 3.2 %, après les 4.4 % réalisés l année précédente. Sur un marché globalement stable ou en légère baisse depuis 3 ans, produire de la croissance organique est en soi remarquable. fruit d une stratégie de développement volontariste sur le segment des Marketing Services plus dynamiques et meilleur contributeur en termes de marge. Croissance des équipes productives Le développement de notre Chiffre d Affaires est étroitement corrélé à la croissance de Croissance 2012 par à-coups Après un début d année dynamique, dans l élan de la fin de 2011, marquée par une croissance à deux chiffres, la croissance a ralenti mois après mois à partir de juin, sous l impact des restrictions budgétaires de nos grands clients. Dès avril, nous avons constaté une baisse de la demande notamment dans le secteur de la banque qui pèse encore pour près de 50 % de notre activité, ainsi que sur les segments généralistes. Progression des Marketing Services Sur l année 2012, la croissance a été plus forte sur le pôle Marketing Services qui pèse dorénavant 34,3 % du Chiffre d Affaires contre 33,2 % en Ce rééquilibrage est le nos effectifs productifs. La fidélité de nos équipes et notre capacité à attirer de nouveaux talents sont des éléments clés de notre développement. Sur ces plans, l année 2012 a été pour nous une année de turn-over mieux maîtrisé mais toujours une année difficile en matière de recrutement liée à la pénurie du marché. Les effectifs fin de période ressortaient à 353 personnes en légère augmentation. Perspectives Malgré la conjoncture incertaine sur 2013, nous tablons sur une poursuite de la croissance. Celle-ci sera tirée en particulier par les contrats récurrents signés en fin d année en particulier dans la distribution et le e-commerce. Soft Computing : rapport annuel

16 Résultats 2012 positifs Résultat positif L année 2012 est marquée par une décroissance de la demande que nous avons accompagnée par des mesures d économies pour baisser notre point mort en conséquence. Le résultat d exploitation annuel ressort à 125 K, en baisse comparé au 421 K de Des charges exceptionnelles non récurrentes Le résultat exceptionnel est quant à lui négatif de 879 K lié à des charges de restructuration non récurrentes. Le résultat net après impôt s établit à 388 K après imputation du Crédit d Impôt Recherche 2012 pour 925 K. Amélioration des indicateurs de production La masse salariale a augmenté de 2,5 % sous l effet combiné d une croissance des effectifs moyens, et d une hausse des rémunérations moyennes liée à une plus grande séniorité. Les taux d activité et les prix de vente ont varié de moins de 2 % dans des sens inverses, aboutissant à une productivité stable entre 2012 et Coûts non productifs maîtrisés Les coûts de structure restent bien maitrisés en Cette tendance devrait se poursuivre sur 2013 puisque la société a engagé un plan d économie courant de l été 2012 dont l ensemble des effets représentent 2 à 3 points de chiffre d affaires en année pleine. Soft Computing : rapport annuel

17 Structure financière solide Des capitaux propres solides Les capitaux propres de Soft Computing s élèvent à 16 millions d euros en 2012 et sont stables par rapport à fin Pour rappel, la capitalisation boursière au 31 décembre 2012 de Soft Computing était de 9,4 millions d euros. Une trésorerie de 2,9 millions d'euros La trésorerie représente 2,9 millions d euros à la fin Ce niveau de trésorerie résulte de l augmentation des investissements sur l année, du financement de la croissance, du rachat d actions propres ainsi que des dividendes versés. Rapportée au nombre total d'actions, la trésorerie représente plus d un euro par action. Des moyens pour financer la croissance organique et externe Soft Computing a soldé en 2012 une dette financière résiduelle auprès d Oséo Anvar et n est donc plus endetté ; ces moyens financiers, combinés à la capacité d endettement intacte du groupe qui ne recourt pas à l affacturage client, couvrent largement les besoins de financement organiques. De plus, ces moyens financiers permettent à la société de rechercher activement des acquisitions en adéquation avec son positionnement de spécialiste CRM, Digital et Big Data. La société a par ailleurs renouvelé, au second trimestre 2012, une ligne de trésorerie de 2 millions d euros afin de disposer de moyens supplémentaires pour pouvoir prendre rapidement des décisions de croissance externe. Soft Computing : rapport annuel

18 Bourse : actionnariat stable Cotation de l action Les actions de la société Soft Computing sont cotées sur le compartiment C de NYSE Euronext Paris (ISIN : FR , Reuters : SFTC.PA, Bloomberg : SFT.FP). Elles font partie de l indice CAC Allshares et sont éligibles aux PEA. L animation du titre fait l objet d un contrat de liquidité avec la société Oddo. Droits de vote affectés à l'objectif d'annulation, soit 9,84 % du nombre total des titres et de procéder à une augmentation de capital de 4% ( titres) dans le cadre des décisions d'attribution d'actions gratuites autorisées par l'assemblée Générale du 22 mai 2008, et prises par le Conseil d'administration du 16 mars La date effective de ces deux opérations est le 1er janvier 2013, suite à quoi le capital social de Soft Computing sera composé de actions. Un droit de vote double est attribué à toutes les actions entièrement libérées pour lesquelles il est justifié une inscription nominative depuis deux ans au moins au nom du même actionnaire. Ce droit est conféré également, en cas d augmentation de capital, aux actions nominatives attribuées gratuitement à un actionnaire à raison d actions anciennes pour lesquelles il bénéficie de ce droit. Programme de rachat d actions Le Conseil d Administration dispose de l autorisation d acquérir un nombre d actions représentant jusqu à 10 % du nombre des actions composant son capital, pour un prix d achat maximum de 10 euros. Au 31 décembre 2012, la société détenait actions, soit 9,99 % du capital. Cours de bourse Au 31 décembre 2012, le cours de l action Soft Computing était à 3,53 euros, soit une capitalisation de 9,4 millions d euros et une progression de 10 % par rapport au 31 décembre Capital et actionnariat Au 31 décembre 2012, le capital social était de ,60 euros pour actions de 0,20 euros de nominal chacune, toutes de même catégorie et entièrement libérées. Le capital est détenu pour 70,6 % par les deux dirigeants co-fondateurs, Eric Fischmeister et Gilles Venturi, pour 9,99 % par la société elle-même, pour 0,7 % par des actionnaires inscrits au nominatif et pour 18,6 % par le public. Le Conseil d'administration du 21 décembre 2012 a décidé, en vertu de l'autorisation de l'assemblée Générale du 17 mai 2011, d'annuler titres auto détenus Soft Computing : rapport annuel

19 Comptes sociaux 2012 Bilan (en milliers d euros) Compte de résultats (milliers d euros) Actif déc.-12 déc.-11 Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Total de l'actif immobilisé Clients et comptes rattachés Autres créances Trésorerie et équivalents Total de l'actif circulant Total de l'actif Passif déc.-12 déc.-11 Capital Primes Réserves Report à nouveau Résultat Total des capitaux propres Provisions pour risques et charges Emprunts et dettes financières 7 53 Fournisseurs et comptes rattachés Autres dettes Total des dettes Total du passif Compte de résultat déc.-12 déc.-11 Chiffre d affaires Autres produits Autres achats et charges externes Charges de personnel Impôts et taxes Dotation aux amortissements Dotation aux provisions Résultat d exploitation Résultat financier Résultat courant Résultat exceptionnel Impôt sur les bénéfices Résultat net Soft Computing : rapport annuel

20 Soft Computing : rapport annuel

Soft Computing Global Compact COP mars 2015

Soft Computing Global Compact COP mars 2015 Soft Computing Global Compact COP mars 2015 55, quai de Grenelle 75015 Paris tél. (33) 01 73 00 55 00 fax (33) 01 73 00 55 01 www.softcomputing.com Sommaire 1. PRESENTATION DE SOFT COMPUTING 1 Mission

Plus en détail

CRM BIG DATA DIGITAL 30 ANS C.A : 36,9 M 47% 28% 25% Rapport annuel 36,9. 10 2 Clients satisfaits. 10 3 Tera-octets traités 35,6. 10 8 Contacts gérés

CRM BIG DATA DIGITAL 30 ANS C.A : 36,9 M 47% 28% 25% Rapport annuel 36,9. 10 2 Clients satisfaits. 10 3 Tera-octets traités 35,6. 10 8 Contacts gérés CRM BIG DATA DIGITAL 47% 28% 25% 30 ANS C.A : 36,9 M 36,9 35,6 34,5 33,0 10 x 10 2 Clients satisfaits 10 3 Tera-octets traités 10 8 Contacts gérés 10 9 Messages envoyés 1984-2014 2010 2011 2012 2013 (M

Plus en détail

LEADER LOCAL DATA XXL. Clients = 80% 10 3 Tera-octets. 10 8 Contacts. 10 9 Messages. 10 11 Transactions. Rapport annuel BIG DATA 29% DIGITAL 33% 37%

LEADER LOCAL DATA XXL. Clients = 80% 10 3 Tera-octets. 10 8 Contacts. 10 9 Messages. 10 11 Transactions. Rapport annuel BIG DATA 29% DIGITAL 33% 37% 2014 Rapport annuel SPÉCIALISTE LEADER EXPERT DIGITAL 33% CRM 38% BIG DATA 29% Clients = 80% Sociétés françaises du Distribution 37% Industrie 11% 19% 33% Services Finance SOLIDE GLOBAL LOCAL LILLE PARIS

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Resource Solutions Expert en solutions de recrutement

Resource Solutions Expert en solutions de recrutement Resource Solutions Expert en solutions de recrutement 01 Notre activité Filiale du groupe Robert Walters, Resource Solutions est la référence internationale dans le domaine de l Externalisation des Processus

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 A la découverte de Solucom Réunion SFAF - 26 novembre 2014 Intervenants Pascal IMBERT Président du Directoire Patrick HIRIGOYEN DGA - Membre du Directoire

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie Choisir l avenir Distribution de produits financiers : Conseil et optimisation du patrimoine privé et professionnel Ingénierie Financière pour PME : Introduction en Bourse, levées de fonds, LBO Private

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats annuels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats annuels 2014 Excellente année : croissance et rentabilité 3. Stratégie & perspectives

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR EN UN CLIN D ŒIL BEE Agency est une AGENCE DE COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, dans le DÉVELOPPEMENT DURABLE et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elle est organisée

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats semestriels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats semestriels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats semestriels 2014 Croissance et rentabilité 3. Environnement & perspectives

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales L Investissement Socialement Responsable est une part essentielle du positionnement stratégique et de la gestion du fonds commun de placement. Présent dans la gestion éthique depuis 1991, CM-CIC Asset

Plus en détail

FAITS MARQUANTS RÉSULTATS STRATÉGIE ET PERSPECTIVES

FAITS MARQUANTS RÉSULTATS STRATÉGIE ET PERSPECTIVES 1 Le groupe a progressé dans une année contrastée CA Cegid Group 264 M +5,7 % UN PREMIER SEMESTRE AVEC DES PERSPECTIVES FAVORABLES UN SECOND SEMESTRE MARQUÉ PAR UNE NOUVELLE CRISE 2 Les principales tendances

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I PROGRAMME DE FORMATION FINANCE PME «Mieux maîtriser la

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 Forte croissance du chiffre d affaires semestriel qui reflète les prises de commandes

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009

RÉSULTATS ANNUELS 2008. Avril 2009 RÉSULTATS ANNUELS 2008 Avril 2009 2. Un marché immense et porteur La formation continue en Europe Une priorité collective La formation sur le lieu et pendant le temps de travail constitue une dimension

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Page 1 sur 8 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre Comptes consolidés semestriels 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 28 SEPTEMBRE 2009 Progression du chiffre d affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M Solide rentabilité : EBITDA de 25 M soit

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent Investissement Socialement Responsable Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés a performance

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

Résultats annuels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 31 mars 2008

Résultats annuels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 31 mars 2008 Résultats annuels 2007 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 31 mars 2008 Résultats annuels 2007 lundi 31 mars 2008 Présentation du groupe SQLI Faits marquants et résultats annuels 2007

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement

Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Proposer un parcours professionnel aux opérationnels des sociétés d Aménagement Depuis quelques années la crise du logement entraîne un fort dynamisme de l emploi dans les secteurs de l aménagement et

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Ce que les élus vont trouver dans la BDES

Ce que les élus vont trouver dans la BDES Ce que les élus vont trouver dans la BDES La BDES doit être le support de la consultation sur la stratégie de l entreprise. Elle doit réunir d ici fin 2016 toutes les informations soumises jusque-là de

Plus en détail

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP Une activité en fort développement Résultats financiers Stratégie du Groupe Développement de la stratégie

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france.

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. Yourcegid RH Y2 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Introduction Notre engagement RSE SterWen Consulting adhère au Pacte Mondial des Nations Unies depuis 2009. A ce titre, SterWen Consulting soutient

Plus en détail

ENRICHIR LA RELATION CLIENT

ENRICHIR LA RELATION CLIENT ENRICHIR LA RELATION CLIENT Contacts presse Thibault LHUILLIER t.lhuillier@acticall.com +33 (0)1 53 56 70 44 @Tibo_Acticall Joy SULITZER j.sulitzer@acticall.com +33 (0)1 53 56 75 37 @JSulitzer Dirigée

Plus en détail

Orolia : Résultats 2013 en forte progression

Orolia : Résultats 2013 en forte progression Orolia : Résultats 2013 en forte progression Croissance organique : + 9,7% Résultat d exploitation : + 32,2% Relution des actionnaires de 8,7% par annulation de 8% du capital Paris, le 28 avril 2014 -

Plus en détail

LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION

LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION Paris, le 18 juin 2013. LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. 1 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en vue de la mise

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement RESULTATS ANNUELS 2014 Paris, le 12 mars 2015 16 millions d abonnés (fixes et mobiles) Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement Chiffre d affaires dépassant pour la première fois

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail