Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat"

Transcription

1 Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément, on était impatient de l entendre parler de ses premiers projets, même si Hélène Moeneclaey n a pas attendu six mois («très intenses») pour se mettre au travail. Une fois la réforme des rythmes scolaires avalée, Madame «le» maire s est appliquée à mettre en place ce qu elle avait promis pendant sa campagne : des caméras de surveillance «obligatoires», une concertation accrue, des impôts «qui n augmenteront pas», plus d intercommunalité ou encore une salle polyvalente «qu on ne voulait pas, mais qu il faut s approprier»... Avec «une équipe et tous les conseillers municipaux», elle avance avec une vraie assurance, mais aussi le respect de sa «démarche citoyenne». Hélène Moeneclaey a été élu au printemps, marquant un temps de changement pour le village, après les «années Loosvelt». 1. Sécurité : caméras et Lompret Solidaires L insécurité à Lompret se résume en seul mot : cambriolages. «Dans les chiffres, nous ne devons pas être beaucoup plus touchés que les autres villes, mais dans le village cela reste très

2 traumatisant.» De ce point de vue, Hélène Moeneclaey approuve la mise en place des deux dispositifs : Citoyens et Voisins vigilants. «Les deux sont utiles et rassurants. Citoyens pour son contact direct avec la police et Voisins, qui n est pas une milice comme je l ai entendu, pour son côté solidaire. C est d ailleurs pour cela que l association que nous avons créée pour s occuper de l insécurité avec les Lomprétois s appelle Lompret Solidaires» (nous y reviendrons très prochainement). Si Lompret n a pas les moyens de créer une police municipale, «avec des effectifs qui devraient être sur le terrain la nuit», le village ne fera pas l économie de déployer des caméras de surveillance dans toute la ville. «C est obligé, toutes les villes voisines en sont équipées. On travaille en ce moment pour déterminer leur nombre, leur type, les lieux d implantation L objectif est que les premières soient mises en service avant les vacances d été 2015.» Dans son programme électoral, la liste Lompret 2014 avait promis de nommer un «relais sécurité» clairement identifié à la mairie. «C est plus du côté de Lompret Solidaires et de son réseau que l on trouvera les référents. Je voudrais un habitant référent par quartier.» Enfin, un radar pédagogique a été mis en place au rond-point du Grand Logis et un autre sera en novembre rue de l Église pendant une semaine. «Cela nous permettra d avoir des données de circulation et de vitesse.» 2. Jeunes : mutualisation et centres de loisirs Une des promesses de campagne : travailler davantage avec les autres communes pour offrir, par exemple, des centres de loisirs municipaux durant toutes les vacances. «La mutualisation? Nous sommes en plein dedans et nous avons commencé par la réforme des rythmes scolaires. Je rappelle que rien n avait été préparé quand nous sommes arrivés en avril. Nous nous sommes donc entendus avec Lambersart et Verlinghem pour partager l équipe des animateurs. Pour ce qui est des centres de loisirs, nous avons envoyé un questionnaire aux familles pour savoir quelles vacances les intéresseraient. Il faudra cependant rester raisonnable financièrement parlant. Nous avons une grande réflexion à mener avec d autres communes comme Verlinghem. Pourquoi pas des vacances chez l un et les vacances suivantes chez l autre? D où aussi l urgence d équiper la salle.» La maire souhaite également que le village intègre la base de loisirs de Pérenchies-Verlinhgem pour faciliter son accès aux Lomprétois (nous y reviendrons également).

3 3. Finances : bonne gestion et transparence Dans les documents distribués avant les élections, on avait lu : «Nous rendrons public un état complet des finances de la commune». «Le diagnostic est sur le site internet de la ville, répond Mme Moeneclaey (cliquez ici pour accéder à la page), et nous devons le dire : la commune a été bien gérée. L adjoint aux finances n a pas eu de mauvaises surprises mais l adjoint aux travaux, si! Il y a pas mal de travaux d urgence à réaliser, notamment dans la maison des associations.» Et la maire de citer également la toiture de la salle jouxtant l église, la cantine qui aurait déjà quelques petits soucis, mais aussi le réseau d éclairage public qu il faut remettre en ordre avant 2017, sans oublier tout le parc informatique municipal. «Le wifi dans la salle polyvalente n avait pas été prévu, par exemple.» Le tout en respectant une promesse : ne pas augmenter les impôts. 4. De la participation et des conseils Affirmant le caractère citoyen de sa démarche, Lompret 2014 avait affirmé qu il en serait également ainsi si les Lomprétois la portaient à la mairie. Avec notamment la création des quatre conseils représentatifs, sources d idées. «Nous sommes vraiment dans une démarche citoyenne», affirme Hélène Moeneclaey. Le conseil des jeunes a été mis en place en juin. «Ils nous ont déjà fait remonter des demandes, comme un équipement informatique dans la salle polyvalente, ou la participation au jury des illuminations de Noël.» Idem pour le conseil associatif. «Ce sont davantage des réunions d échanges entre toutes les associations que nous avons organisées, sans formalisme, plutôt qu un conseil permanent.»

4 Pour le conseil des sages, ce sera au début de l année prochaine et vous pouvez faire acte de candidature à la mairie. «J aimerais aussi que Mme Vervisch (ancienne première adjointe au maire et maire quelques semaines en début d année, entre l affaire Loosvelt et les élections) en fasse partie, car elle a une grande connaissance de l histoire de la commune.» Même prévision pour le conseil économique. «Thierry Toulemonde, adjoint à la vie associative et économique, travaille aujourd hui sur la bonne mise en route de la salle et l arrivée d Oxylane. Nous verrons ensuite.» 5. Seniors : enquête et colis de Noël Comme promis, la nouvelle municipalité a lancé une enquête auprès des personnes âgées pour connaître leurs besoins, mais aussi avoir une idée de l isolement dont certaines peuvent souffrir. «Les résultats vont nous servir à réfléchir à des questions comme : faut-il une sorte de béguinage pour que les aînés puissent rester à Lompret en vieillissant?» Sur ce thème (mais cela ne touche pas que les seniors), la municipalité en place voudrait désenclaver la Cité familiale. «Nous allons déjà faire vivre la petite salle du béguinage de l ancien terrain de foot.» Par ailleurs, comme annoncé, Hélène Moeneclaey a supprimé les restrictions sur la distribution du colis de Noël. De nouveau, tous les aînés y ont droit, et pas seulement les moins aisés. «Le colis de Noël, ce n est pas qu un colis. C est aussi l occasion d un moment festif de rencontre et d échange, qui doit donc toucher le plus de monde possible. Nous allons aider bien davantage les personnes dans le besoin que simplement en leur offrant un colis à 60. Autre nouveauté, nous allons faire un goûter de Noël rassemblant les aînés et les enfants. Ils ne seront plus chacun dans leur coin.» 6. Activité économique : pas la priorité

5 «Nous favoriserons et faciliterons les projets de création et d implantation de commerces et de sociétés», pouvait-on lire sur un document de campagne. Qu en est-il? «Ce n est pas l urgence de ce début de mandat. Bien sûr, nous accueillerons ceux qui veulent venir, mais nous ne pourrons pas les aider financièrement, en tout cas pas en Mais il y a bien d autres moyens de les accompagner, en les faisant connaître, par exemple.» Et maintenant, la salle polyvalente Comme on dit, tout le monde en a parlé : pour 4 millions d euros, selon la volonté de l ancienne municipalité, Lompret s est doté d une impressionnante salle polyvalente en plein centre-village. «Les Lomprétois ne voulaient pas de cette salle, répète avec assurance Hélène Moeneclaey. En tous cas, pas comme ça, pas là où elle est, et pas avec cette architecture. Toujours est-il qu elle est là et qu il faut maintenant se l approprier, sans entraîner de nuisances, car il y a peu de places de parking et les habitations riveraines sont proches.» Ce qui semble pas si mal engagé, puisque, d après la maire, le soir, «les salles sont pleines». Pas d équipements Cependant, les nouveaux élus ont eu une mauvaise surprise en arrivant aux affaires au printemps. Si l équipe de Mme Moeneclaey a dû affronter bon nombre de difficultés de fin de chantier pour pouvoir finalement ouvrir la salle le week-end de Lompret en fête, ce n est pas là le plus ennuyeux : «Il n y avait pas d équipements dans les salles! Par exemple, pas de sono. Et dans la bibliothèque, les meubles pour ranger les livres n étaient pas prévus! Du coup, on a dû tout prévoir et inscrire dans le budget 2015.» La maire reconnaît cependant volontiers que la grande salle a une très bonne acoustique. «Il y a moyen de faire rayonner la salle, et de la faire rayonner au-delà de Lompret. D autres maires du secteur sont intéressés et il n y a pas qu à Lille qu il peut y avoir de beaux spectacles.»

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 OCTOBRE 2014 à 19 H 30. Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal d ajouter deux points supplémentaires :

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 OCTOBRE 2014 à 19 H 30. Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal d ajouter deux points supplémentaires : REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 OCTOBRE 2014 à 19 H 30 Sous la présidence de Monsieur PAGES Patrick. Présents : tous les membres en exercice sauf : - Madame MASIN, absente excusée - Madame GRASSART,

Plus en détail

«VOISINS VIGILANTS» MARDI 19 AVRIL 2016

«VOISINS VIGILANTS» MARDI 19 AVRIL 2016 «VOISINS VIGILANTS» MARDI 19 AVRIL 2016 Avec la participation de : Madame Vanessa MOINET-TRANVAUX, Adjointe déléguée à la Vie et Anima on de la Cité Monsieur Joël QUILLERE, Chef de la Police Municipale

Plus en détail

DECISIONS MODIFICATIVES AU BUDGET 2014

DECISIONS MODIFICATIVES AU BUDGET 2014 COMMUNE DE FOURNEVILLE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 Juin 2014 L an deux mille quatorze, le 20 Juin 2014 à 20 H 30, le Conseil Municipal de FOURNEVILLE, régulièrement convoqué, s est réuni sous la

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS

C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS (Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal N 90/14 en date du 24 septembre

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014 CE 12/13 17/12/13 2. École secondaire de la Cité Conseil d établissement 2013-2014 CÉ-12-13-PV-03 PROCÈS-VERBAL de la réunion du Conseil d établissement de l école secondaire de la Cité tenue le 17 décembre

Plus en détail

COMPTE RE DU Comité de Quartier secteur 2 Clémenceau Kiener Le 05 juin 2014

COMPTE RE DU Comité de Quartier secteur 2 Clémenceau Kiener Le 05 juin 2014 COMPTE RE DU Comité de Quartier secteur 2 Clémenceau Kiener Le 05 juin 2014 Référents du quartier : Madame Christine Vermeersch et Monsieur Eric Haudiquet Les référents peuvent être contactés par mail

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

C est l affaire de tous

C est l affaire de tous C est l affaire de tous Il appartient aux élus de la mettre en œuvre avec toutes les difficultés que cela comporte. Attentifs aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité des personnes et des

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches.

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. PoitiersMag page 8 AVRIL 2016 N 234 09 Seniors : la liberté de choisir De l aide à domicile

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA 2013 Introduction Suite au succès et à l importance d une politique familiale, la municipalité de Tadoussac désire maintenant améliorer la qualité de

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Mesdames, Messieurs, Chers amis, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Je suis toujours très heureux de nous voir réuni en cette fin d année tous ensemble. Bien sûr, d autres réunions sont organisées dans l année, mais cet instant est le plus

Plus en détail

Séance du lundi 26 novembre 2007. DELEGATION DE Mme Anne WALRYCK

Séance du lundi 26 novembre 2007. DELEGATION DE Mme Anne WALRYCK DELEGATION DE Mme Anne WALRYCK 257 D -20070595 Délégation au Développement Durable. Attribution d une subvention à la Jeune Chambre Economique pour une opération de thermographie infrarouge. Subventions

Plus en détail

Indications pédagogiques D3/11

Indications pédagogiques D3/11 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D3/11 D : REALISER UN MESSAGE A L'ECRIT Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Produire un message à l écrit Objectif opérationnel

Plus en détail

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Présentation : Agnès ROCHE : CDS enfance depuis 2010 auparavant responsable éducatif enfance sur le

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Quelle est la première de ces exigences?

Mesdames, Messieurs, Quelle est la première de ces exigences? 1 Mesdames, Messieurs, notre groupe considère que la ZAC de la gare est la dernière importante opportunité au service de l intérêt général et pour répondre aux exigences des avonnais. Quelle est la première

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire.

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire. Allocution du recteur Jean Vaillancourt prononcée à l occasion du petit déjeuner de la rentrée le mercredi 10 septembre 2014, à 8 h 30, à la Grande salle du pavillon Alexandre-Taché, à Gatineau Chers collègues,

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe?

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe? Chapitre : Qui tient les ficelles en Europe?. Qui est qui? Tout comme une commune, une province ou un pays, l Union européenne est gouvernée par des politiciens. Ceux-ci travaillent au sein de différentes

Plus en détail

COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT?

COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? Rendez vous sur le site www.voisinsvigilants.org Rentrez votre adresse postale et votre adresse mail 7/10 COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? Si votre adresse n est pas reconnue

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

On a visité le mastodonte de la logistique Decathlon, à Lompret

On a visité le mastodonte de la logistique Decathlon, à Lompret On a visité le mastodonte de la logistique Decathlon, à Lompret Publié le 13/10/2015 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU Cent mètres de large sur trois cents de long. Le bâtiment est impressionnant. Encore plus

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON 1419 Séance du lundi 16 décembre 2013 D-2013/758 Marché des Capucins. Actualisation des tarifs des droits de place du Marché et du parc stationnement des Capucins.

Plus en détail

Était absente, la conseillère Isabelle Parent.

Était absente, la conseillère Isabelle Parent. Canada Province de Québec Municipalité de Notre-Dame-de-la-Merci M.R.C. de la Matawinie Vendredi Séance ordinaire du conseil municipal, tenue le vendredi 7 mars 2014 (04) 2014, au lieu et à l heure habituels.

Plus en détail

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST BILAN DU SONDAGE Sondage distribué du 1 er décembre 2012 au 28 mars 2013. Nombre de répondants : 72 PORTRAIT DES RÉPONDANTS Groupe d âge 24 ans et moins : 2,8 %

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie Madame, Monsieur, Depuis plusieurs années la commune de Bierné a montré son engagement vers un développement plus durable en menant un certain nombre de démarches et actions concrètes : réalisation d un

Plus en détail

Information concernant les comités consultatifs et les conseils d administration

Information concernant les comités consultatifs et les conseils d administration Information concernant les comités consultatifs et les conseils d administration Document produit par le Foire aux questions Comité consultatif ou conseil d administration? L'expérience montre que les

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015

STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015 Dossier d inscription ~ ~ ~ STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015 Complexe Léon COGEZ Avenue de Bayonne 31240 L UNION 1 PRESENTATION L As L UNION Football organise des stages tout au long

Plus en détail

Il souhaite la bienvenue au public et explique le déroulement de la réunion. Je propose l adoption de l ordre du jour tel que présenté et distribué.

Il souhaite la bienvenue au public et explique le déroulement de la réunion. Je propose l adoption de l ordre du jour tel que présenté et distribué. PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION PUBLIQUE DU CONSEIL DE LA COMMUNAUTÉ RURALE BEAUBASSIN-EST TENUE DANS LA SALLE DE RÉUNION AU 1709 ROUTE 133 GRAND-BARACHOIS Le 15 novembre 2010 à 19 h PRÉSENTS : PERSONNEL DE

Plus en détail

COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT?

COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? Rendez vous sur le site www.voisinsvigilants.org Rentrez votre adresse postale et votre adresse mail 7/10 COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? Si votre adresse n est pas reconnue

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

REUNION DU 15 AVRIL 2009

REUNION DU 15 AVRIL 2009 REUNION DU 15 AVRIL 2009 L an deux mille neuf le quinze avril à 20 h 30, le Conseil Municipal dûment convoqué s est réuni en séance ordinaire à la mairie, sous la présidence de Monsieur Lionel CHOLLON,

Plus en détail

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Mémoire déposé dans le cadre des consultations citoyennes sur le projet de réforme de la gouvernance du Renouveau Sherbrookois

Plus en détail

LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS A PLOEMEUR. Réunion publique 27 avril 2015

LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS A PLOEMEUR. Réunion publique 27 avril 2015 LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS A PLOEMEUR Réunion publique 27 avril 2015 LA DEMARCHE Pourquoi la Mairie sou-ent- elle l ini-a-ve? Ecoute des administrés Crée du lien entre voisins Efficacité du disposi-f

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE Pourquoi un DOB? Aujourd hui, la loi n oblige pas la municipalité à mettre en place un débat d orientation budgétaire. Cependant, fidèles à nos engagements de campagne et

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 2 JUILLET 2014

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 2 JUILLET 2014 DATE DE CONVOCATION : 24/06/2014 Présents : Thierry CARRERE (Maire), Josiane VAUTTIER, Gérard BRUSQUE, Valérie RAMEAU (adjoints au Maire), Marie-Claude CHATELIN, Michel ARRIBE, Guy BEGUE, Didier HARITCHABALET,

Plus en détail

Le stress des cadeaux de Noël

Le stress des cadeaux de Noël Le stress des cadeaux de Noël La fête de Noël et les cadeaux ont toujours été une source de stress pour Elise jusqu à ce que Théo Peeters lors d une conférence nous explique ce qu une collègue avait mis

Plus en détail

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012 Présentation du maire 13 novembre 2012 Mot du maire Le 23 octobre, nous adoptions les résolutions relatives à l entente de principe survenue entre les villes de Boisbriand et de Blainville, concernant

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction Compte-rendu de la réunion publique du 24 novembre 2014 1. Contexte de la réunion publique Une vingtaine de personnes s est réunie à Bordeaux Métropole le 24 novembre 2014 pour prendre connaissance du

Plus en détail

La vidéosurveillance : instrument miracle pour une meilleure sécurité urbaine? Francisco R. Klauser, Université de Neuchâtel, 22.11.

La vidéosurveillance : instrument miracle pour une meilleure sécurité urbaine? Francisco R. Klauser, Université de Neuchâtel, 22.11. La vidéosurveillance : instrument miracle pour une meilleure sécurité urbaine? Francisco R. Klauser, Université de Neuchâtel, 22.11.2013 1. Partie Où? Qui? Comment? Pourquoi? 1.1. Où? 1.2. Qui? Caméras

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

ANIMATEUR LUDOTHEQUE

ANIMATEUR LUDOTHEQUE ANIMATEUR LUDOTHEQUE Renseignements relatifs à l agent : Nom : Prénom : Catégorie : B Coefficient : 255 Sous la responsabilité et l autorité de la directrice de l Association Enfance du Biollay et de son

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

Code de déontologie Guide d information

Code de déontologie Guide d information Code de déontologie Guide d information À quoi sert l Office de consultation publique de Montréal? Comment se passe une consultation publique? Quels règlements les employés de l Office de consultation

Plus en détail

République Française Département de l Isère. Commune de JARCIEU. Séance publique du Conseil Municipal en date du 22 Janvier 2015.

République Française Département de l Isère. Commune de JARCIEU. Séance publique du Conseil Municipal en date du 22 Janvier 2015. République Française Département de l Isère Commune de JARCIEU Séance publique du Conseil Municipal en date du 22 Janvier 2015. Une information complémentaire sur le projet de la Maison Médicale nous est

Plus en détail

Abteilung für schulische Evaluation

Abteilung für schulische Evaluation Questionnaire pour les parents type d enseignement de votre enfant/vos enfants: (si vous avez plusieurs enfants dans cette école, remplissez svp pour l enfant aîné) école fondamentale: école maternelle

Plus en détail

REUNION DE CONSEIL DU 7 FEVRIER 2003

REUNION DE CONSEIL DU 7 FEVRIER 2003 REUNION DE CONSEIL DU 7 FEVRIER 2003 L an deux mil trois et le sept février, à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi?

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi? Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? C est un plan détaillé produit lorsqu un secteur fait face ou prévoit faire face à des changements importants. Le PPU fixe des objectifs pour l

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 21 janvier 2015

Compte-rendu du Conseil Municipal du 21 janvier 2015 Compte-rendu du Conseil Municipal du 21 janvier 2015 Etaient présents sous la présidence de Jean-Claude BILLOT, tous les conseillers : Yasmine BETHOUART, Christian CLAIRE, Annie EVRARD, Marius GOURGUECHON,

Plus en détail

RAPPORT DU MAIRE M. JEAN TREMBLAY

RAPPORT DU MAIRE M. JEAN TREMBLAY Situation financière de la Ville de Saguenay RAPPORT DU MAIRE M. JEAN TREMBLAY Le lundi 1er novembre 2010-1 - AVANT-PROPOS L article 474.1 de la Loi des Cités et Villes exige que le maire fasse rapport

Plus en détail

FUGUE A L INTERNAT. UN problème collectif relatif à l organisation de la sécurité des biens et des personnes à l internat.

FUGUE A L INTERNAT. UN problème collectif relatif à l organisation de la sécurité des biens et des personnes à l internat. FUGUE A L INTERNAT Les faits se déroulent dans un lycée professionnel rural. Le recrutement des élèves est régional, l établissement est connu pour sa spécificité dans les filières du bâtiment, et de ce

Plus en détail

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014 46 n 28 2 éme semestre 2014 Journal de l Information jeunesse en Midi-Pyrénées Equilibrer son alimentation et son budget! d o s s i e r p.9 à 12 l Information Jeunesse dans le Lot www.crij.org r dossier

Plus en détail

Les demandes qui vous sont parvenues...

Les demandes qui vous sont parvenues... demandes La police demande plus de matériel pour ses interventions : des nouveaux véhicules et un système de communication plus performant que l'actuel. La Ville voudrait déposer une nouvelle fois sa candidature

Plus en détail

LA GESTION DU TEMPS J-M R. D-BTP

LA GESTION DU TEMPS J-M R. D-BTP LA GESTION DU TEMPS J-M R. D-BTP 2006 1 Décomposition du temps Gestion de son temps Priorité dans l organisation Application Méthode NERAC 2 Décomposition du temps Notre temps se décompose par notre rythme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CENTRE PENITENTIAIRE DE LILLE ANNOEULLIN JEUDI 7 JUILLET 2011

DOSSIER DE PRESSE CENTRE PENITENTIAIRE DE LILLE ANNOEULLIN JEUDI 7 JUILLET 2011 DOSSIER DE PRESSE CENTRE PENITENTIAIRE DE LILLE ANNOEULLIN JEUDI 7 JUILLET 2011 Pour toute information, contacter : Bruno Badré, porte-parole du ministère, 01 44 77 75 56 Olivier Pedro-Jose, porte-parole

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

Voisins Solidaires et Vigilants. Compte rendu de réunion du 18 mars 2015 animée par Claudine, Evelyne et Yves

Voisins Solidaires et Vigilants. Compte rendu de réunion du 18 mars 2015 animée par Claudine, Evelyne et Yves Voisins Solidaires et Vigilants Compte rendu de réunion du 18 mars 2015 animée par Claudine, Evelyne et Yves 1 56 personnes ont répondu à notre appel : nous en joignons la liste à ce compte rendu Répartition

Plus en détail

Simplicom. RAPPORT D ACTIVITÉS 2009. 23 novembre 2010. 7 3 3 3, rue S t - Denis, bureau 4 M o n t r é a l (Q u é b e c ) H2R 2E5 5 1 4 9 3 8-0 0 0 2

Simplicom. RAPPORT D ACTIVITÉS 2009. 23 novembre 2010. 7 3 3 3, rue S t - Denis, bureau 4 M o n t r é a l (Q u é b e c ) H2R 2E5 5 1 4 9 3 8-0 0 0 2 Simplicom. RAPPORT D ACTIVITÉS 2009 23 novembre 2010 7 3 3 3, rue S t - Denis, bureau 4 M o n t r é a l (Q u é b e c ) H2R 2E5 5 1 4 9 3 8-0 0 0 2 MOT DE LA PRÉSIDENTE Chers amis de Simplicom, C est avec

Plus en détail

Trois ateliers ont été créés. La prochaine réunion du comité de pilotage se déroulera après la tenue des ateliers.

Trois ateliers ont été créés. La prochaine réunion du comité de pilotage se déroulera après la tenue des ateliers. Service Démocratie Participative Réf : MD/SHu Compte-rendu de la première réunion du comité de pilotage du Conseil de quartier VAND EST ETOILE FORET NOIRE Mercredi 25 février 2009 MJC Etoile - Territoire

Plus en détail

Rapport de l Ombudsman Enquête visant à déterminer si le Conseil du Village de Casselman a tenu des réunions à huis clos illégales en novembre 2014

Rapport de l Ombudsman Enquête visant à déterminer si le Conseil du Village de Casselman a tenu des réunions à huis clos illégales en novembre 2014 Rapport de l Ombudsman Enquête visant à déterminer si le Conseil du a tenu des réunions à huis clos illégales en novembre 2014 André Marin Ombudsman de l Ontario Plaintes 1 Le 17 novembre 2014, mon Bureau

Plus en détail

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité Conseil de Quartier Malcense - Egalité du 14 septembre 2009 1 Avant de commencer le Conseil de Quartier, Monsieur TALPAERT, Président du Conseil de Quartier excuse l absence de Madame DAHMANI L KASSIMI,

Plus en détail

Compte rendu de la réunion. de la Sous-Commission Restauration du 31 octobre 2013

Compte rendu de la réunion. de la Sous-Commission Restauration du 31 octobre 2013 COMITÉ D ÉTABLISSEMENT DES CHEMINOTS DE LA RÉGION LORRAINE 5 rue Victor Jacob 57000 METZ Tél. : 03 87 50 66 18 / 77 29 14 2 rue du Lavoir St Jean 54000 NANCY Tél. : 03 83 90 89 90 / 73 00 15 Compte rendu

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 10 février 2012 à 20h30

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 10 février 2012 à 20h30 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 10 février 2012 à 20h30 L'AN DEUX MIL DOUZE, le 10 février, à 20h30, le Conseil Municipal de la commune de JOSSIGNY, légalement convoqué le 03

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

Guide d utilisation conçu par Vacances Ouvertes pour APVWEB, l outil de saisie de bilan de l ANCV

Guide d utilisation conçu par Vacances Ouvertes pour APVWEB, l outil de saisie de bilan de l ANCV Guide d utilisation conçu par Vacances Ouvertes pour APVWEB, l outil de saisie de bilan de l ANCV Depuis 2010, APV Web est l outil informatique des Aides aux Projets Vacances, programme d'action sociale

Plus en détail

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Dispositions pour la réduction des nuisances en centre-ville Depuis près de 25

Plus en détail

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses équipes mènent depuis 2001 une politique volontaire pour

Plus en détail

En présence de : Nombre de citoyens présents : 8. Ouverture

En présence de : Nombre de citoyens présents : 8. Ouverture 815, Bel-Air Montréal, Qc H4C 2K4 Procès-verbal de l assemblée publique de consultation tenue le 16 mars 2009 à 18h30 à la mairie d arrondissement du Sud-Ouest, 815, rue Bel-Air, concernant le «Règlement

Plus en détail

La simplicité. d un service universel. CDC confiance électronique européenne

La simplicité. d un service universel. CDC confiance électronique européenne La simplicité d un service universel CDC confiance électronique européenne FAST, une solution conçue pour vous FAST a été développée en étroite collaboration avec les collectivités et les administrations

Plus en détail

Le diagnostic jeunesse (12-25 ans)

Le diagnostic jeunesse (12-25 ans) Le diagnostic jeunesse (12-25 ans) La jeunesse constitue la richesse et l avenir d une ville. C est pourquoi la ville de Miramas souhaite connaître votre point de vue pour établir un diagnostic et faire

Plus en détail

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 2 Février 2015 à 20h30 Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise Madame Le Maire rappelle

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

Présentation de la nouvelle organisation du Dialogue citoyen

Présentation de la nouvelle organisation du Dialogue citoyen Relevé de propositions CCQ Hôtel de Ville Réunion du 26 juin 2014 Maison du Port au Blé Ordre du jour : Tour de table Présentation de la nouvelle équipe municipale et de l organisation du Dialogue citoyen

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail