ONU: l édition du jour

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ONU: l édition du jour"

Transcription

1 Mises à jour et alertes sur le Centre d actualités: ONU: l édition du jour Numéro PPQ/9360 lundi 26 octobre 2015 Les grands titres: La consommation de la viande rouge est probablement cancérogène, selon l'oms Séisme en Afghanistan et au Pakistan : les agences onusiennes prêtes à fournir de l'aide Europe : le HCR salue un consensus entre plusieurs Etats sur la gestion des réfugiés Ban Ki-moon salue la réaffirmation par Israël du statu quo sur l'esplanade des Mosquées Le Haut-Commissariat des droits de l'homme envoie une mission d'évaluation au Soudan du Sud Afghanistan : l'onu condamne une attaque meurtrière contre des experts des droits de l'homme Nouveau record historique de chaleur battu en 2015, selon l'onu Une vague de bleu ONU illumine le monde pour la Journée des Nations Unies L'ONU a 70 ans et demeure un phare pour toute l'humanité A Central Park, Ban Ki-moon inaugure une sculpture symbolisant l'espoir placé dans les Nations Unies Mali : trois civils tués et deux Casques bleus blessés à Tessalit lors de l'explosion de mines La consommation de la viande rouge est probablement cancérogène, selon l'oms 26 octobre - La consommation de la viande rouge est probablement cancérogène pour l'homme, selon une évaluation publiée lundi par un groupe d'experts réunis par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'agence de l'organisation mondiale de la Santé (OMS) spécialisée sur le cancer. «Après avoir soigneusement examiné la littérature scientifique accumulée, un Groupe de travail de 22 experts venus de 10 pays différents, réuni par le Programme des monographies du CIRC, a classé la consommation de la viande rouge comme probablement cancérogène pour l'homme», a déclaré le CIRC dans un communiqué de presse. «Cette association a principalement été observée pour ce qui concerne le cancer colorectal, mais d'autres associations ont également été observées pour les cancers du pancréas et de la prostate», a-t-il ajouté. La viande rouge fait référence à tous les types de viande issus d'animaux comme le bœuf, le veau, le porc, l'agneau, le mouton, le cheval et la chèvre. S'agissant de la viande transformée, le groupe d'experts l'a également classée comme cancérogène pour l'homme, «sur la base d'indications suffisantes selon lesquelles la consommation de viande transformée provoque le cancer colorectal chez l'homme». La consommation de viande varie considérablement entre les pays, de quelques pourcents de la population jusqu'à 100% des personnes consommant de la viande rouge, selon les pays, et des proportions légèrement inférieures pour ce qui est des Document destiné aux médias non - officiel

2 ONU: l édition du jour 26 octobre produits carnés transformés. Les experts ont conclu que chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement accroît le risque de cancer colorectal de 18%. «Pour un individu, le risque de développer un cancer colorectal en raison de sa consommation de viande transformée reste faible, mais ce risque augmente avec la quantité de viande consommée», a expliqué le Dr Kurt Straif, chef du Programme des monographies du CIRC. «Compte tenu du grand nombre de personnes qui consomment de la viande transformée, l'impact mondial sur l'incidence du cancer revêt une importance de santé publique», a-t-il ajouté. Le Groupe de travail du CIRC a examiné plus de 800 études qui portaient sur l'association entre plus d'une douzaine de types de cancers différents et la consommation de viande rouge ou de viande transformée dans de nombreux pays et populations aux habitudes alimentaires diverses. Séisme en Afghanistan et au Pakistan : les agences onusiennes prêtes à fournir de l'aide 26 octobre - Le Secrétaire général de l'onu, Ban Ki-moon, a déclaré lundi qu'il était en pensée avec les populations d'afghanistan et du Pakistan qui ont été frappées par un fort séisme. «Les informations arrivent encore mais il est clair qu'il y a eu des morts et de gros dégâts causés aux infrastructures dans les deux pays», a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse. M. Ban a présenté ses sincères condoléances aux peuples et aux gouvernements du Pakistan et d'afghanistan et à toutes les personnes affectées. Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessés. «Les agences des Nations Unies se mobilisent et se tiennent prêtes à assister les opérations de secours gouvernementales dans les deux pays, si nécessaire», a ajouté le porte-parole. Le séisme d'une magnitude de 7,5 a frappé la province du Badakshan en Afghanistan et une partie du Pakistan, faisant de gros dégâts et tuant au moins 148 personnes. Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué qu'en Afghanistan, le gouvernement et l'onu manquent d'informations sur l'ampleur des dégâts en raison de l'absence de service téléphonique. Selon les premières indications, l'impact du séisme pourrait être relativement limité en raison de la faible densité de population de la région affectée. «Les mécanismes afghans de réponse aux catastrophes ont été mobilisés et l'onu se tient prête à fournir une assistance si nécessaire», a précisé OCHA. Au Pakistan, les autorités chargées de la gestion des catastrophes ont indiqué qu'au moins 148 personnes ont été tuées et 815 autres blessées par le séisme. «Les agences des Nations Unies mobilisent des stocks d'urgence dans le cas où une demande d'assistance est faite. L'ONU et ses partenaires humanitaires sont prêts à soutenir les efforts du gouvernement pakistanais pour venir en aide aux personnes touchées par le tremblement de terre et mobiliser un soutien, si nécessaire», a précisé OCHA.

3 ONU: l édition du jour 26 octobre Europe : le HCR salue un consensus entre plusieurs Etats sur la gestion des réfugiés 26 octobre - Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a salué dimanche le consensus auquel sont parvenus plusieurs pays européens sur la gestion des réfugiés empruntant la route des Balkans. «En tant que Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, il était vital pour moi que l'union européenne reste une terre d'asile et que le caractère durable de la protection des réfugiés soit garantie en Europe», a déclaré M. Guterres lors d'une conférence de presse dans l'enceinte de la Commission européenne à Bruxelles. «Ce caractère durable n'est possible que si le projet est embrassé par tous les pays européens [ ] et pas simplement par un ou deux pays disposés à accueillir des réfugiés en provenance de zones troublées du Proche-Orient», a-t-il ajouté, insistant sur la nécessité de réinstaller les réfugiés, reconnus comme tels, dans l'ensemble des pays européens. Les remarques du Haut-Commissaire faisaient suite à une réunion extraordinaire sur la crise de la migration en Europe de l'est et le long de la route des Balkans, convoquée dimanche 25 octobre par le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Cette réunion, qui a rassemblé les chefs d'état et de gouvernement de 11 pays européens (Albanie, Allemagne, ex- République yougoslave de Macédoine, Autriche, Bulgarie, Croatie, Grèce, Hongrie, Roumanie, Serbie et Slovénie), dont huit membres de l'union européenne (UE), a débouché sur un plan d'action en 17 points. Le contenu de ce plan d'action a été annoncé dans la soirée lors de la conférence de presse à laquelle participait M. Guterres, en compagnie de M. Juncker et de la Chancelière allemande Angela Merkel. Entre autres mesures décidées durant la réunion, le Haut-Commissaire a salué la Grèce pour avoir accepté non seulement la création de places dans des centres d'accueil de réfugiés jusqu'à la fin de 2015, mais aussi pour avoir invité la société civile et les foyers grecs à libérer autres places supplémentaires afin de garantir des capacités d'accueil suffisantes pour permettre la réinstallation ultérieure des réfugiés. «Nous sommes très préoccupés par l'approche de l'hiver et par son impact sur les déplacements très chaotiques le long de la route des Balkans», a par ailleurs déclaré M. Guterres. A ce titre, le Haut-Commissaire s'est félicité de la décision des Etats, lors de la réunion, de créer places supplémentaires le long de la route des Balkans pour accueillir des réfugiés. M. Guterres a par conséquent salué le consensus obtenu entre Etats lors de la réunion de dimanche, consensus, a-t-il dit, que l'onu s'engage à appuyer et qui permettra à l'europe de mieux gérer la crise actuelle. Ban Ki-moon salue la réaffirmation par Israël du statu quo sur l'esplanade des Mosquées 26 octobre - Le Secrétaire général de l'onu, Ban Ki-moon, s'est félicité dimanche soir de la déclaration du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a réaffirmé l'engagement de son pays à respecter le statu quo sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, «en théorie comme en pratique». Dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole à New York, M. Ban a pris note de l'assurance donnée par le Premier ministre qu'israël n'a pas l'intention de

4 ONU: l édition du jour 26 octobre procéder à une partition des lieux saints de Jérusalem. Le Secrétaire général a également noté l'intention de M. Netanyahu de respecter «l'importance du rôle particulier attribué au Royaume hachémite de Jordanie», telle que mentionné dans le traité de paix de 1994 entre les deux pays, ainsi que le rôle historique attribué au Roi Abdallah II de Jordanie, en tant que garant des lieux saints musulmans à Jérusalem Le chef de l'onu a exprimé le souhait que le renforcement des dispositifs de sécurité entre Israël et le Waqf (la fondation musulmane, sous l'égide de la Jordanie, chargée d'administrer les lieux saints musulmans de Jérusalem) contribue à ce que les visiteurs et fidèles fassent preuve de retenue et de respect envers le caractère sacré de la région. Le Secrétaire général a aussi souhaité que ces engagements renouvelés sur des bases claires «contribuent à résoudre les préoccupations et à mettre fin à la rhétorique provocatrice qui a entrainé un regain de tension et de violence au cours des dernières semaines». «C'est seulement en rétablissant le calme que toutes les parties seront en mesure de recentrer leurs efforts pour restaurer la confiance et créer les conditions sur le terrain, dans la région et à l'étranger d'un retour à des négociations constructives, en vue d'obtenir une solution à deux Etats et de mettre un terme à l'occupation qui a commencé en 1967», a déclaré M. Ban. Le Secrétaire général a salué les efforts déployés par le Secrétaire d'état des États-Unis John Kerry, dont les discussions au cours des derniers jours avec le Premier ministre Netanyahu, le Président palestinien Mahmoud Abbas et le Roi Abdullah II de Jordanie ont conduit à la réaffirmation du statu quo. Par ailleurs, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a condamné dimanche dans un communiqué de presse une attaque contre le Dr. Mustafa Barghouthi, un membre du Conseil législatif palestinien et le Secrétaire général du parti politique l'initiative nationale palestinienne. Selon la presse, dans la journée de samedi, M. Barghouthi aurait été attaqué par plusieurs assaillants et blessé au visage au moyen d'un objet contondant près de son domicile, à Ramallah. M. Mladenov a appelé les autorités palestiniennes à faire la lumière sur cet «acte de terreur» et à traduire ses auteurs en justice. Le Coordonnateur spécial a également appelé à un réduire les tensions dans la région. «Il est impératif de restaurer l'espoir des Palestiniens dans le fait qu'une fin de l'occupation et une solution négociée à deux Etats sont possibles», a-t-il dit. Le Haut-Commissariat des droits de l'homme envoie une mission d'évaluation au Soudan du Sud 26 octobre - Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a commencé lundi à déployer une mission au Soudan du Sud pour procéder à une évaluation de la situation des droits de l'homme dans ce pays où de graves abus auraient été commis par les deux parties prenantes au conflit depuis le début de la guerre civile en décembre la semaine dernière. Les trois premiers employés de cette mission composée de dix membres et mandatée par le Conseil des droits de l'homme sont arrivés dans la capitale sud-soudanaise Juba à la fin de «L'équipe va examiner les violations du droit international des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises par les acteurs des deux côtés de la fracture politique», a déclaré M. Zeid dans un communiqué de presse. «Étant donné les contraintes de temps, ce sera une évaluation préliminaire, se fondant sur le travail effectué par la division des

5 ONU: l édition du jour 26 octobre droits de l'homme de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, et la mission conseillera le Conseil de droits de l'homme sur la voie à suivre». Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a également appelé la mission à «évaluer l'efficacité des mesures prises par le gouvernement du Soudan du Sud pour s'assurer que les responsables de violations et d'abus rendent des comptes». M. Zeid a souligné que le HCDH espérait l'entière coopération et le plein soutien du gouvernement du Soudan du Sud et du Mouvement de libération du peuple du Soudan dans l'opposition (SPLM-IO). Le rapport de la mission d'évaluation sera présenté devant le Conseil des droits de l'homme lors de sa prochaine session en mars Afghanistan : l'onu condamne une attaque meurtrière contre des experts des droits de l'homme 26 octobre - Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, et la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) ont condamné lundi le meurtre intentionnel de deux experts des droits de l'homme à Jalalabad. «Un bus transportant du personnel de la Commission afghane indépendante des droits l'homme (AIHRC) a été frappé par un engin explosif tôt lundi matin à Jalalabad, une ville de l'est du pays. Deux membres de l'aihrc ont été tués et six autres blessés. Personne n'a jusqu'à présent revendiqué la responsabilité de l'attaque», a indiqué M. Zeid dans un communiqué de presse, condamnant fermement cet acte, qu'il a qualifié de scandaleux. Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme a par ailleurs rappelé que l'aihrc est l'une des institutions les plus importantes du pays. «Depuis sa création en 2002, elle a fait de vaillants efforts pour surveiller et produire des rapports sur la situation des droits de l'homme en Afghanistan, dans le but d'améliorer la vie quotidienne de tous les Afghans, après des décennies de conflit et de violations», a déclaré M. Zeid, mentionnant les pressions émanant du gouvernement et de l'opposition auxquelles la Commission est régulièrement soumise dans l'exercice de son travail, souvent effectué dans des conditions difficiles et dangereuses. «Cette attaque était, par conséquent, en premier lieu une attaque contre le peuple afghan. C'est une attaque lâche et répréhensible», a dénoncé le Haut-Commissaire, tout en espérant que l'aihrc poursuive sa mission, avec le soutien de l'onu. De son côté, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'onu pour l'afghanistan et chef de la MANUA, Nicholas Haysom, a dénoncé l'atrocité de cette «attaque intentionnelle contre des personnes qui consacrent leur vie à protéger les droits des citoyens afghans». M. Haysom a déploré le climat de peur créé par de telles attaques, et a encouragé les autorités compétentes à mener rapidement une enquête approfondie et impartiale, ainsi qu'à fournir une protection adéquate aux défenseurs des droits de l'homme, activistes des droits des femmes, journalistes et organisations de la société civile. Le chef de la MANUA a souligné que la prise pour cible délibérée de civils et l'utilisation aveugle d'explosifs dans des zones peuplées de civils constituent des violations du droit international humanitaire susceptibles de constituer des crimes de guerre. M. Haysom a présenté au nom de la MANUA ses condoléances aux familles, amis et collègues de toutes les personnes tuées dans l'attaque et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

6 ONU: l édition du jour 26 octobre Nouveau record historique de chaleur battu en 2015, selon l'onu 26 octobre - Les neuf premiers mois de l'année 2015 ont été les plus chauds jamais enregistrés, a annoncé lundi l'organisation météorologique mondiale des Nations Unies (OMM). Se basant sur les statistiques publiées par l'agence américaine National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l'omm a précisé dans un communiqué de presse que la température moyenne à l'échelle mondiale sur les surfaces terrestres et océaniques entre janvier et septembre 2015 a été 0,85 C plus élevée que la moyenne du 20ème siècle, surpassant le précédent record établi en Il s'agit par conséquent des trois premiers trimestres les plus chauds des 136 dernières années, a précisé l'agence de l'onu, sachant que les premières données disponibles datent de D'après la NOAA, le mois de septembre, pris individuellement, est également le plus chaud jamais enregistré, avec une température moyenne à l'échelle mondiale sur les surfaces terrestres et océaniques 0,90 C plus élevée que la moyenne des mois de septembre au 20ème siècle. Des records de température en septembre ont notamment été observés dans la majorité de l'amérique du Sud et dans certaines parties de l'afrique, du Moyen-Orient, de l'europe et de l'asie. En juillet dernier, l'omm avait déjà signalé que la température moyenne entre janvier et juin 2015 avait été la plus élevée jamais enregistrée. L'OMM a prévu de publier sa déclaration annuelle sur l'état du climat mondial en novembre 2015, quelques semaines avant la Conférence de Paris sur le climat, censée aboutir en décembre à un accord global de lutte contre le changement climatique. Une vague de bleu ONU illumine le monde pour la Journée des Nations Unies Le siège des Nations Unies à New York, illuminé en bleu de l ONU pour la célébration mondiale du 70ème anniversaire de l'organisation, les 23 et 24 octobre Photo: ONU/Eskinder Debebe 24 octobre - Alors que l'onu célébre samedi son 70ème anniversaire, près de 300 monuments dans environ 75 pays devaient être illuminés samedi en bleu, la couleur des Nations Unies. La Journée des Nations Unies est célébrée chaque année le 24 octobre, jour anniversaire de l'entrée en vigueur en 1945 de la Charte des Nations Unies, le document fondateur de l'organisation. Cette année, cette Journée coïncide avec les célébrations en l'honneur des 70 ans d'existence de l'onu, y compris le lancement ce samedi 24 octobre de la campagne 'Le Monde en bleu ONU'. Dans le cadre de cette campagne, près de 300 monuments emblématiques dans environ 75 pays, de l'opéra de Sydney en Australie, aux grandes pyramides de Gizeh en Egypte, en passant par la Grande Muraille de Chine, la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro et à l'empire State Building à New York, devaient être illuminés en bleu, la couleur des Nations Unies. «Les valeurs intemporelles de la Charte des Nations Unies doivent continuer de nous guider», a déclaré le Secrétaire général de l'onu, Ban Ki-moon, dans un message publié à l'occasion.

7 ONU: l édition du jour 26 octobre «Pour célébrer cet anniversaire, des monuments et des bâtiments sont illuminés en bleu des Nations Unies dans le monde entier. Au moment où nous faisons pleins feux sur cet anniversaire historique, réaffirmons notre engagement en faveur d'un avenir meilleur et radieux pour tous», a-t-il ajouté. La campagne 'Le Monde en bleu ONU' et les célébrations de la Journée devaient débuter en Nouvelle-Zélande, puis en Australie, avec l'illumination samedi de l'opéra de Sydney au crépuscule, avant que la vague de bleu de l'onu ne se propage à travers les pays et continents. Le Siège des Nations Unies à New York a quant à lui été illuminé en bleu dès vendredi 23 octobre au soir, où un concert a eu lieu dans l'enceinte de l'organisation. A cette occasion, le Messager des Nations Unies pour la paix et pianiste, Lang Lang, le duo K-pop Davichi et le Harlem Gospel Choir ont joué accompagnés d'un orchestre, en présence également de Kim Hae-sook, un maître de musique traditionnelle coréenne. Le concert a été diffusé en direct par webdiffusion sur Samedi, à l'occasion de la Journée des Nations Unies, le Secrétaire général et le Président de l'assemblée générale, Mogens Lykketoft, devaient assister à l'inauguration d'une installation artistique dédiée aux Nations Unies à Central Park. L'ONU a 70 ans et demeure un phare pour toute l'humanité 24 octobre - En l'honneur du 70ème anniversaire de l'onu, samedi 24 octobre, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a souligné que l'organisation restait un phare pour toute l'humanité et que le drapeau bleu des Nations Unies était une bannière d'espoir. «Dans tous les pays du monde, le drapeau national est un signe de fierté et de patriotisme. Mais il y a un seul drapeau qui appartient à tous. Ce drapeau bleu de l'organisation des Nations Unies était une bannière d'espoir pour moi pendant mon enfance dans une Corée en guerre. Soixante-dix ans après sa création, l'organisation des Nations Unies demeure un phare pour toute l'humanité», a déclaré M. Ban dans un message publié pour la Journée des Nations Unies. Cette Journée est célébrée chaque année le 24 octobre, jour anniversaire de l'entrée en vigueur en 1945 de la Charte des Nations Unies, le document fondateur de l'organisation. Cette année, cette Journée coïncide avec les célébrations en l'honneur des 70 ans d'existence de l'onu. «Le soixante-dixième anniversaire offre l'occasion de saluer leur dévouement et d'honorer ceux, nombreux, parmi eux qui ont fait le sacrifice suprême dans l'exercice de leurs fonctions», a souligné Ban Ki-moon. Le chef de l'onu a en effet rappelé que chaque jour, l'organisation nourrit les affamés et loge les personnes contraintes de quitter leur foyer, vaccine des enfants qui, autrement, seraient morts de maladies évitables, et défend les droits de l'homme pour tous, sans distinction de race, de religion, de nationalité, de sexe ou d'orientation sexuelle. «Nos soldats de la paix se trouvent en première ligne dans les conflits ; nos médiateurs amènent les belligérants à la table de paix ; nos travailleurs humanitaires bravent des situations dangereuses pour fournir une aide qui sauve des vies», a-t-il déclaré. Le Secrétaire général a toutefois reconnu que le monde fait face à de nombreuses crises et que «l'action internationale collective a malheureusement ses limites». Néanmoins, a-t-il dit, aucun pays ni organisme ne peut relever seul les défis d'aujourd'hui. «L'Organisation des Nations Unies œuvre pour l'ensemble des 7 milliards de personnes qui constituent la famille humaine,

8 ONU: l édition du jour 26 octobre et prend soin de la terre, notre seul et unique domicile», a déclaré le chef de l'onu. A la veille de la Journée des Nations Unies, le Secrétaire général a assisté vendredi à une cérémonie en l'honneur de l'illumination de l'empire State Building en bleu, qui devait avoir lieu le lendemain dans le cadre de la campagne de célébration des 70 ans de l'organisation, 'Le Monde en bleu ONU'. A cette occasion, près de 300 monuments emblématiques dans environ 75 pays, de l'opéra de Sydney en Australie, aux grandes pyramides de Gizeh en Egypte, en passant par la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro et à l'empire State Building à New York, devaient être illuminés en bleu, la couleur des Nations Unies. Durant la cérémonie, M. Ban a symboliquement fait basculer l'interrupteur censé illuminer l'empire State Building lors de la Journée des Nations Unies. «L'Empire State Building est l'un des monuments les plus importants au monde. L'Organisation des Nations Unies est le 'Parlement de l'humanité'. Aujourd'hui, nous sommes rassemblés», a déclaré M. Ban dans un discours, en présence de la Responsable de la ville de New York pour les affaires internationales, Penny Abeywardena, du Directeur général de l'empire State Building, Joseph Bellina, et du Messager des Nations Unies pour la paix et pianiste, Lang Lang. Samedi, à l'occasion de la Journée des Nations Unies, M. Ban, le Président de l'assemblée générale de l'onu, Mogens Lykketoft, le Président du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mois d'octobre 2015, Roman Oyarzun, et le Président du Conseil économique et social de l'organisation (ECOSOC), Oh Joon, devaient assister à l'inauguration d'une sculpture dédiée aux Nations Unies à Central Park, en compagnie de hauts responsables de la ville de New York, dont le Commissaire pour les parcs et loisirs, Mitchell Silver. Conçue par le célèbre artiste espagnol Cristobal Gabarron et intitulée 'Enlightened Universe' ('L'univers illuminé'), cette sculpture interactive est formée d'un globe entouré d'une spirale de 70 figures humaines une pour chacune des 70 années écoulées depuis que l'onu a été créée. Le globe central, d'un diamètre de millimètres, symbolise la Terre, dont le rayon moyen mesure kilomètres. Les 70 figures humaines représentent chacune des valeurs universelles défendues par l'onu, y compris la liberté, l'égalité, la solidarité, la tolérance, le respect de la nature, la responsabilité partagée, l'éducation et la culture. Cette installation artistique a pour but d'être interactive, en encourageant le spectateur à marcher à travers les 70 figures humaines. A son arrivée u globe central, le spectateur se retrouve face à des images qui mettent en valeur les réalisations de l'onu, y compris les 17 Objectifs de développement durables (ODD) récemment adoptés dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon A Central Park, Ban Ki-moon inaugure une sculpture symbolisant l'espoir placé dans les Nations Unies 24 octobre - Lors de la Journée des Nations Unies, samedi 24 octobre, le Secrétaire général de l'organisation, Ban Ki-moon, a pris part à l'inauguration d'une sculpture dédiée aux 70 ans d'existence de l'onu à Central Park, à New York, une œuvre d'art qu'il a qualifié à cette occasion de symbole d'espoir. «L'ONU a 70 ans aujourd'hui. Pendant sept décennies, les Nations Unies ont représenté une lueur d'espoir pour les gens dans le monde entier», a déclaré M. Ban durant la cérémonie. Le Président de l'assemblée générale de l'onu, Mogens Lykketoft, le Président du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mois d'octobre 2015, Roman Oyarzun, et le Président du Conseil économique et social de l'organisation (ECOSOC), Oh Joon, devaient également assister à l'inauguration, en compagnie de hauts responsables de la ville de New York, y compris le Commissaire pour les parcs et loisirs, Mitchell Silver.

9 ONU: l édition du jour 26 octobre «Alors que nous célébrons cette évènement, nous avons l'honneur de participer à l'inauguration d'une installation, 'Enlightened Univers' [L'univers illuminé], créée par le célèbre artiste espagnol Cristobal Gabarrón», a déclaré le chef de l'onu. 'Enlightened Universe' se présente sous la forme d'un globe entouré d'une spirale de 70 figures humaines une pour chacune des 70 années écoulées depuis la création de l'onu. D'un diamètre de millimètres, le globe central symbolise la Terre, dont le rayon moyen mesure kilomètres. Les 70 figures humaines représentent chacune des valeurs universelles défendues par l'onu, y compris la liberté, l'égalité, la solidarité, la tolérance, le respect de la nature, la responsabilité partagée, l'éducation et la culture. «Cette structure derrière nous représente le grand espoir que nous avons tous placé dans les Nations Unies», a poursuivi M. Ban, soulignant que les 70 personnes représentées autour du globe incarnent les 7,3 milliards d'êtres humains vivant sur Terre aujourd'hui. «Leurs mains sont jointes en signe de solidarité, pour illustrer la façon dont nous créons un monde plus inclusif, un monde où nous avons des valeurs communes et la responsabilité partagée de protéger notre planète», a-t-il ajouté. M. Gabarrón a conçu cette installation artistique de façon à ce qu'elle soit interactive, en encourageant le spectateur à marcher à travers les 70 figures humaines. A son arrivée face au globe central, le spectateur se retrouve face à des images qui mettent en valeur les réalisations et les valeurs de l'onu, y compris les 17 Objectifs de développement durable (ODD) récemment adoptés dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon «Je suis reconnaissant à M. Gabarrón pour avoir créé ce chef-d'œuvre, et de sa propre initiative. Son talent artistique n'a d'égal que la générosité de son esprit et de sa Fondation», a déclaré le Secrétaire général. «J'espère que vous repartirez convaincus qu'un avenir meilleur est à portée de main», a dit le Secrétaire général. Mali : trois civils tués et deux Casques bleus blessés à Tessalit lors de l'explosion de mines 26 octobre - Trois civils ont été tués et deux Casques bleus ont été blessés samedi lors de l'explosion de mines près de Tessalit, dans la région de Kidal, au nord du Mali, a annoncé la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). «Hier, trois civils ont trouvé la mort suite à l'explosion d'une mine ou d'un engin explosif dans les environs de Tessalit, dans la région de Kidal», a expliqué la MINUSMA dans un communiqué de presse publié dimanche. «Alors que la Force de la MINUSMA se rendait sur les lieux, vers 12h30, deux Casques bleus ont été blessés, dont un sérieusement, suite à l'explosion d'une autre mine, à 5km au sud du camp de la MINUSMA à Tessalit». La MINUSMA a condamné fermement «de tels actes ayant pour but de paralyser ses opérations sur le terrain et de toucher indistinctement le personnel des Nations unies, ou des civils innocents». La Mission a présenté ses condoléances aux familles endeuillées, et a souhaité un prompt rétablissement à ses soldats de la paix. ONU: l'édition du jour est préparé par la Section des services d'information de la Division de l'information et des médias, Département de l'information des Nations Unies

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day

The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day M. le représentant du HCR, Mme la représentante de l OIM, M. Le représentant du PAM Chers collègues, Chers amis, Mesdames et Messieurs, Je

Plus en détail

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures DISCOURS DE S.E. BAUDELAIRE NDONG ELLA PRESIDENT DU CONSEIL DES DROITS DE L HOMME Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, Je suis honoré

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI F OMPI A/46/11 ORIGINAL : anglais DATE : 26 novembre 2008 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI Quarante-sixième série de réunions Genève, 12

Plus en détail

Résolution. De la réunion extraordinaire du

Résolution. De la réunion extraordinaire du OIC/PAL-02/NY/2015/EX.CFM.FC/ Résolution De la réunion extraordinaire du Conseil des ministres des affaires étrangères des États membres de l'organisation de la coopération islamique Sur les attaques israéliennes

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS A L OCCASION DE LA RECEPTION OFFICIELLE FRIBOURG, OUVERT AU MONDE FRIBOURG 5 OCTOBRE 2010 Seul le discours

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

A. Compétences et attributions. 1. Une institution nationale est investie de compétences de protection et de promotion des droits de l'homme.

A. Compétences et attributions. 1. Une institution nationale est investie de compétences de protection et de promotion des droits de l'homme. PRINCIPES DE PARIS PRINCIPES CONCERNANT LE STATUT ET LE FONCTIONNEMENT DES INSTITUTIONS NATIONALES POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DES DROITS DE L'HOMME En octobre 1991, le Centre pour les droits de

Plus en détail

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ 7 COM CLT-/7.COM/CONF.0/5 Paris, le 7 novembre 0 Original anglais DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ COMITÉ POUR

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR / S. Aguilar UNHCR / S.Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR, Bureau pour l Europe, Bruxelles, Belgique

Plus en détail

Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes L'Assemblée générale, Considérant qu'il est urgent de faire en sorte que les femmes bénéficient universellement des droits et principes

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/65/306. Question du Sahara occidental. Rapport du Secrétaire général** Résumé

Assemblée générale. Nations Unies A/65/306. Question du Sahara occidental. Rapport du Secrétaire général** Résumé Nations Unies A/65/306 Assemblée générale Distr. générale 17 août 2010 Français Original : anglais Soixante-cinquième session Point 59 de l ordre du jour provisoire* Application de la Déclaration sur l

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Opinion publique par rapport à l accueil des réfugiés au Luxembourg

Opinion publique par rapport à l accueil des réfugiés au Luxembourg TNS ILRES Sondage pour le Ministère de la Famille et de l Intégration Opinion publique par rapport à l accueil des réfugiés au Luxembourg conférence de presse du 27 octobre 2015 octobre 2015 Fiche technique

Plus en détail

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par NATIONS UNIES Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine MINUSCA UNITED NATIONS United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

1 Qui, quand, pourquoi? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. Qui fait un discours?

1 Qui, quand, pourquoi? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. Qui fait un discours? Fait du jour : Bonne entente entre Washington et Paris Exercices 1 Qui, quand, pourquoi? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous Qui fait un discours? Qui reçoit-il? François Hollande François

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration.

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration. 19 décembre 2011 Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Première session ordinaire de 2012 7-10 février 2012 Point 10 de l ordre du jour provisoire * Compte rendu oral sur les

Plus en détail

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE République Togolaise Travail-Liberté-Patrie Discours de : Son Excellence Monsieur Kwesi Séléagodji AHOOMEY-ZUNU Premier Ministre de la République Togolaise A LA CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE

Plus en détail

Les droits de l homme 10 décembre, Journée internationale des droits de l homme

Les droits de l homme 10 décembre, Journée internationale des droits de l homme Les droits de l homme 10 décembre, Journée internationale des droits de l homme «Tous les habitants de la planète partagent le désir de vivre à l abri des horreurs de la violence, de la famine, de la maladie,

Plus en détail

Le Canada face au projet de Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels

Le Canada face au projet de Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels Le Canada face au projet de Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels Tous les droits de l'homme sont universels, indissociables, interdépendants

Plus en détail

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation Département fédéral de justice et police DFJP Secrétariat d Etat aux migrations SEM Fiche d information Date : 18 septembre 2015 Situation actuelle, réinstallation et relocalisation 1.1 Situation dans

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

PROJET CONFERENCE CONJOINTE CHEFS DE DELEGATIONS DU G77 ET DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES DURANT LA 37EME SESSION DE LA CONFERENCE GENERALE DE L UNESCO

PROJET CONFERENCE CONJOINTE CHEFS DE DELEGATIONS DU G77 ET DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES DURANT LA 37EME SESSION DE LA CONFERENCE GENERALE DE L UNESCO PROJET CONFERENCE CONJOINTE CHEFS DE DELEGATIONS DU G77 ET DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES DURANT LA 37EME SESSION DE LA CONFERENCE GENERALE DE L UNESCO Nous, Chefs de Délégations des États membres du Groupe

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2006/10 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr.: Générale 29 novembre 2006 Français Original: Anglais Première session Amman, 10-14

Plus en détail

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information.

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information. Plan d intervention d urgence en cas d attaque contre les systèmes d information ou de faille technique des systèmes d information «PIU Cyber» (version publique) Ministère d État Ministère de l Économie

Plus en détail

RÉSEAU INTERNATIONAL DE SUIVI, DE CONTRÔLE ET DE SURVEILLANCE PLAN DE TRAVAIL

RÉSEAU INTERNATIONAL DE SUIVI, DE CONTRÔLE ET DE SURVEILLANCE PLAN DE TRAVAIL RÉSEAU INTERNATIONAL DE SUIVI, DE CONTRÔLE ET DE SURVEILLANCE PLAN DE TRAVAIL Mission : promouvoir et faciliter la coopération et la coordination des membres du Réseau via l'échange d'informations, le

Plus en détail

De la Déclaration de Genève à la Convention internationale des droits de l'enfant

De la Déclaration de Genève à la Convention internationale des droits de l'enfant LES DROITS DE L'ENFANT / 1948-1989, NATIONS UNIES De la Déclaration de Genève à la Convention internationale des droits de l'enfant Dès 1946, préoccupée par le sort des enfants d'europe et de Chine dans

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

Déclaration de Rabat

Déclaration de Rabat Déclaration de Rabat 12 septembre 2013 Le ministre des Affaires étrangères du Royaume du Maroc, Saad Dine El Otmani, et le ministre des Affaires étrangères de la République fédérale d Allemagne, Guido

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

CONCLUSIONS ET PLAN D ACTION DU CONSEIL EUROPEEN EXTRAORDINAIRE DU 21 SEPTEMBRE 2001

CONCLUSIONS ET PLAN D ACTION DU CONSEIL EUROPEEN EXTRAORDINAIRE DU 21 SEPTEMBRE 2001 CONCLUSIONS ET PLAN D ACTION DU CONSEIL EUROPEEN EXTRAORDINAIRE DU 21 SEPTEMBRE 2001 Le Conseil européen s est réuni le 21 septembre 2001 en session extraordinaire afin d analyser la situation internationale

Plus en détail

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence 1) Contexte/mandat du (niveau province) Le Groupe de Travail protection de l enfance () pour la province du Nord Kivu en RDC existe depuis début 2008. Il s agit d un groupe technique qui dépend du Cluster

Plus en détail

FICHE RESSOURCES = L' ESSENTIEL Cycle 4 troisième. La sécurité et la défense

FICHE RESSOURCES = L' ESSENTIEL Cycle 4 troisième. La sécurité et la défense FICHE RESSOURCES = L' ESSENTIEL Cycle 4 troisième La sécurité et la défense La sensibilité : soi et les autres Objectifs de formation : Identifier et exprimer en les régulant ses émotions et ses sentiments

Plus en détail

Les ENGAGEMENTS de Paris Version Consolidée

Les ENGAGEMENTS de Paris Version Consolidée Les ENGAGEMENTS de Paris Version Consolidée Engagements de Paris en vue de protéger les enfants contre une utilisation ou un recrutement illégaux par des groupes ou des forces armés en place d un mécanisme

Plus en détail

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Les participants au Forum régional sur «les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest», réunis

Plus en détail

Un principe fondamental de l'union européenne

Un principe fondamental de l'union européenne A. Discours Introduction Mesdames et Messieurs, Je suis heureux d'être parmi vous aujourd'hui pour célébrer la Journée internationale de la femme. Je voudrais tout d'abord remercier pour l'invitation à

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général Depuis quand existe l'oit? Qu'est-ce que l'oit en chiffres? Qu'est ce que le Travail décent? Quels sont les principes et droits fondamentaux

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE)

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE) CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE) ACP 140 COAFR 181 PESC 619 RELEX 415 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet:

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER STK008_Levensloop_Broch_FR_10.indd

Plus en détail

Le HCR et l actuelle crise de la protection des réfugiés en Europe Genève MCEI 12 Novembre 2015

Le HCR et l actuelle crise de la protection des réfugiés en Europe Genève MCEI 12 Novembre 2015 Le HCR et l actuelle crise de la protection des réfugiés en Europe Genève MCEI 12 Novembre 2015 Anja Klug Directrice du bureau de liaison du HCR pour la Suisse et le Liechtenstein Structure de la présentation

Plus en détail

Propositions de suivi

Propositions de suivi Documents d information SG/Inf(2014)2 20 janvier 2014 Débat thématique : «Sécurité des journalistes Mesures à prendre pour améliorer la mise en œuvre des normes en matière de droits de l homme» Propositions

Plus en détail

Le Conseil ministériel,

Le Conseil ministériel, DÉCISION No 3/11 ÉLÉMENTS DU CYCLE DU CONFLIT LIÉS AU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DE L OSCE EN MATIÈRE D ALERTE PRÉCOCE, D ACTION RAPIDE, DE FACILITATION DU DIALOGUE ET DE SOUTIEN À LA MÉDIATION, AINSI

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011)

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) INTRODUCTION 1. Le 26 février 2011, le Conseil de sécurité de l

Plus en détail

41/128 Déclaration sur le droit au développement

41/128 Déclaration sur le droit au développement 41/128 Déclaration sur le droit au développement L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de la Charte des Nations Unies relatifs à la réalisation de la coopération internationale en

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

Déclaration sur le droit au développement

Déclaration sur le droit au développement Déclaration sur le droit au développement Adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 41/128 du 4 décembre 1986 L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de

Plus en détail

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Convention sur l interdiction des mines antipersonnel Convention sur l interdiction de l emploi,

Plus en détail

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG)

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Qu est INSARAG? Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (connu sous son sigle en anglais, INSARAG)

Plus en détail

Les délégations trouveront ci-joint les conclusions adoptées par le Conseil européen lors de la réunion visée en objet.

Les délégations trouveront ci-joint les conclusions adoptées par le Conseil européen lors de la réunion visée en objet. Conseil européen Bruxelles, le 16 octobre 2015 (OR. en) EUCO 26/15 CO EUR 10 CONCL 4 NOTE DE TRANSMISSION Origine: Secrétariat général du Conseil Destinataire: délégations Objet: Réunion du Conseil européen

Plus en détail

PREPARATION ET REPONSE D URGENCE I. INTRODUCTION II. ENVIRONNEMENT OPERATIONNEL

PREPARATION ET REPONSE D URGENCE I. INTRODUCTION II. ENVIRONNEMENT OPERATIONNEL COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Distr. Restreinte EC/54/SC/CRP.4 25 février 2004 COMITE PERMANENT FRANÇAIS 29 e réunion Original : ANGLAIS PREPARATION ET REPONSE D URGENCE I. INTRODUCTION

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875 Nations Unies A/AC.105/875 Assemblée générale Distr.: Générale 5 décembre 2006 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Table des matières Rapport de

Plus en détail

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988) 1 sur 5 03/12/2014 18:22 Information System on International Labour Standards Recherche Guide de l'utilisateur Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Plus en détail

Parlement Européen des Jeunes France. 10 è Forum européen «Les jeunes au cœur de la citoyenneté européenne de demain» 7 13 juillet 2013 Dijon

Parlement Européen des Jeunes France. 10 è Forum européen «Les jeunes au cœur de la citoyenneté européenne de demain» 7 13 juillet 2013 Dijon Parlement Européen des Jeunes France 10 è Forum européen «Les jeunes au cœur de la citoyenneté européenne de demain» 7 13 juillet 2013 Dijon 2 Sommaire Ø Le Parlement européen des Jeunes Le Parlement Européen

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)] Nations Unies A/RES/58/137 Assemblée générale Distr. générale 4 février 2004 Cinquante-huitième session Point 108 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève COMPTE-RENDU Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève SYNTHÈSE GÉNÉRALE En vue de préparer sa participation à la 29 e session du Conseil des droits de l Homme

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous Nations Unies A/59/2005/Add.1 Assemblée générale Distr. générale 23 mai 2005 Français Original: anglais Cinquante-neuvième session Points 45 et 55 de l ordre du jour Application et suivi intégrés et coordonnés

Plus en détail

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE Critères valables pour toute affectation en tant que Volontaire des Nations Unies, pas uniquement pour les affectations en réponse à la crise du virus Ebola. Les exigences

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR 206 Rapport global 2011 du HCR Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. FAITS MARQUANTS Le HCR a coopéré avec les Gouvernements

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

2 AVRIL 2012 JOURNEE MONDIALE DE L AUTISME. Grande cause nationale 2012 DOSSIER DE PRESSE

2 AVRIL 2012 JOURNEE MONDIALE DE L AUTISME. Grande cause nationale 2012 DOSSIER DE PRESSE 2 AVRIL 2012 JOURNEE MONDIALE DE L AUTISME Grande cause nationale 2012 DOSSIER DE PRESSE EDITO «Un club, un autiste» est un projet mené en partenariat avec la Fédération Française de Rugby depuis dix ans.

Plus en détail

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 5 millions d enfants syriens auront besoin d être sauvés cette année Le 7 Juin 2013, les Nations Unies ont lancé l appel au don le plus

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

1995, PEKIN (CHINE) / 4E CONFERENCE MONDIALE SUR LES FEMMES

1995, PEKIN (CHINE) / 4E CONFERENCE MONDIALE SUR LES FEMMES 1995, PEKIN (CHINE) / 4E CONFERENCE MONDIALE SUR LES FEMMES La déclaration de Beijing [Pékin] La déclaration en bref La plate-forme d'action de Pékin est issue d'une conférence mondiale sur les femmes

Plus en détail

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 49 e réunion Distr. restreinte 7 septembre 2010 Français Original: anglais Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique «Ce qui importe, ce n est pas seulement le bien que le CICR apporte, mais le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Crédits

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

Discours de Danièle Nouy Conférence de presse du 28 juin 2010 Lancement Assurance Banque Épargne Info Service

Discours de Danièle Nouy Conférence de presse du 28 juin 2010 Lancement Assurance Banque Épargne Info Service Discours de Danièle Nouy Conférence de presse du 28 juin 2010 Lancement Assurance Banque Épargne Info Service Mesdames, Messieurs, Je suis heureuse de vous accueillir aujourd hui pour le lancement d «Assurance

Plus en détail

Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016

Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016 Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016 Note d information Introduction Le conflit en République arabe

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. Les acteurs locaux et la citoyenneté

Education-Civique. Chapitre n. Les acteurs locaux et la citoyenneté Education-Civique Chapitre n. Les acteurs locaux et la citoyenneté I) Le droit d association : une liberté fondamentale Problématique : Comment peut-on se regrouper en association? A/ Les associations

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION MISSION PERMANENTE DE TUNISIE GENEVE QUATRIEME CONFERENCE DES ETATS PARTIES A LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE L EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR

Plus en détail

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 Je suis heureux de vous présenter, au nom de la République Islamique de Mauritanie, nos sincères félicitations pour votre

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE INITIATIVE DE SOLIDARITÉ AFRICAINE EN APPUI À LA RECONSTRUCTION ET AU DÉVELOPPEMENT POST CONFLIT EN AFRIQUE

NOTE DE CADRAGE INITIATIVE DE SOLIDARITÉ AFRICAINE EN APPUI À LA RECONSTRUCTION ET AU DÉVELOPPEMENT POST CONFLIT EN AFRIQUE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Abéba, Éthiopie B.P. 3243 Tél: (251 11) 551 38 22 Télécopie (251 11) 551 93 21, (251 11) 5514227 Courriel: situationroom@africa union.org NOTE DE CADRAGE

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation?

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation? Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre Cette activité pédagogique offre aux élèves un aperçu des 3 pays touchés par des crises alimentaires majeures de cette année : Le Pakistan, Haïti et le

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

EUTM Mali. Mission d entraînement de l Union européenne au Mali. Dossier de Presse. Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne

EUTM Mali. Mission d entraînement de l Union européenne au Mali. Dossier de Presse. Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne EUTM Mali Mission d entraînement de l Union européenne au Mali Dossier de Presse Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne EUTM Mali, une contribution décisive à la reconstruction

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail