Secteur du commerce automobile Profil de profession du réceptionnaire mécanique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Secteur du commerce automobile Profil de profession du réceptionnaire mécanique"

Transcription

1 Profil de profession du réceptionnaire mécanique Décembre 2003

2 CEFORA Tous droits réservés. Le présent document ne peut être reproduit qu à des fins d information non lucratives et privées. Le nom de l auteur et de l éditeur doivent toujours être mentionnés. Toute autre reproduction, adaptation, traduction et communication publique est interdite sans l accord écrit du CEFORA, avenue Eugène Plasky 144, 1030 Bruxelles.

3 Table des matières Introduction p. i 1. Méthode p Profil de profession : réceptionnaire mécanique p Description et contenu de la profession p Dénomination et titres p Position hiérarchique p Profil des tâches et qualifications requises p Tâches préparatoires du réceptionnaire mécanique p Tâches d exécution du réceptionnaire mécanique p Tâches de soutien du réceptionnaire mécanique p Attitudes et traits de personnalité p Profil de recrutement : exigences et tendances actuelles p Problèmes de qualifications p Possibilités et suggestions de formation p. 22 TABLE DES MATIERES ANNEXES : Annexe 1 : Liste des organisations et des personnes qui ont pris part à la p. 25 conférence de validation «réceptionnaire mécanique» Annexe 2 : Liste des sources p. 26

4 i Introduction Le présent document est le fruit d une étude menée en 2003 par le CEFORA sur le commerce automobile et ses métiers spécifiques. En tant que centre de formation sectoriel, nous veillions à bien connaître les secteurs pour lesquels nous organisons des formations et les professions d employé que nous allons former. Cette année, notre choix s est porté sur le secteur du commerce automobile et sur le métier de «réceptionnaire mécanique». Cette étude comprend deux grandes parties. La première partie donne un aperçu de la méthode suivie pour établir un profil de profession (méthode de la «Voie royale»). La deuxième partie aborde le profil du «réceptionnaire mécanique». Ce profil tente de fournir une meilleure vue d ensemble des tâches, des connaissances, des aptitudes et attitudes requises pour cette profession. Ces données serviront de base à de nouveaux programmes de formation mûrement réfléchis et adaptés aux besoins des entreprises. Les critères suivis pour établir le profil de réceptionnaire mécanique sont les suivants : La profession choisie doit être spécifique au secteur. Il s agit là de «fonctions niches» par opposition aux fonctions générales. La profession choisie ne doit pas encore avoir l objet d un profil de profession. La profession choisie doit offrir des perspectives d embauche pour les groupes à risque, présents sur le marché de l emploi ; ce qui constitue l une des priorités du CEFORA. La profession choisie doit être relativement importante au sein du secteur, c est à-dire que le nombre de personnes exerçant cette profession doit être relativement conséquent. La profession choisie doit également être critique pour le secteur, c est-à-dire que les entreprises ont des problèmes pour trouver des candidats potentiels aptes à remplir les postes vacants. Ces problèmes peuvent être d ordre quantitatif (pas assez de candidats potentiels sur le marché du travail) ou d ordre qualitatif (les postulants ne possèdent pas les qualités ou aptitudes nécessaires pour exercer le métier). INTRODUCTION Le métier de réceptionnaire mécanique répond bien à tous les critères de décisions décrits ci-dessus. Il s agit d un métier spécifique au secteur du commerce automobile et donc d une «fonction niche». Cette profession n a pas encore fait l objet d un profil de profession. Ce métier est relativement important au sein du secteur. Pour le dire, nous faisons référence à une autre étude du Cefora qui se nomme «Les structures de professions en CPNAE 1». Grâce à cette étude, il nous a été permis de faire l inventaire des professions présentes au sein du commerce automobile de détail mais aussi d avoir une estimation du nombre de personne par profession, obtenu via extrapolation de des données rassemblées au sein d un échantillon représentatif d entreprises du secteur. Le métier de réceptionnaire représente 10.34% des employés du secteur, 1 CEFORA, Structures de professions en CPNAE : commerce de détail en véhicules neufs, d occasion, de pièces détachées, d accessoires et de carburants, juillet 2002, 32pages.

5 soit environ 1250 employés sur les que comptent le secteur. Est à rajouter aussi que ce métier existe autant dans les petites entreprises que dans les grandes. Par ailleurs, le secteur du commerce automobile est également confronté à un manque de main-d œuvre qualifiée. Ainsi, l étude menée par le CEFORA, sur les professions critiques 2 montre qu en 2002, le secteur du commerce automobile comptait une proportion de professions critiques relativement importante et autant en Wallonie, qu en Flandre et qu à Bruxelles. C est principalement la demande en électromécanicien, en mécanicien camion, en mécanicien auto et en carrossier qui surpasse l offre. Des résultats comparables sont ressortis en 2001, en 2000 et en Toutefois, ces problèmes de recrutement ne concernent pas uniquement les travailleurs qui possèdent le statut d ouvrier. Aux dires des entreprises interrogées, lorsqu un employeur souhaite pourvoir certaines fonctions d employé, il est également confronté à des problèmes fréquents. Cette étude a été réalisée par deux collaboratrices du service d étude du CEFORA Amandine Bertrand et Cindy Lambrechts. ii INTRODUCTION 2 CEFORA FEDERGON, Fonctions critiques : enquête auprès des consultants en intérim, juin 2003, 75 pages.

6 1 Méthode

7 1.1. La méthode de la «voie royale» La «Voie royale» est un concept d origine hollandaise qui renvoie à un trajet idéal pour l établissement de programmes de formation 3 (voir schéma 1). C est cette méthode qui est partiellement utilisée dans cette étude. L objectif consiste à établir des profils de professions ou de fonctions, c.-à-d. «un ensemble de caractéristiques qui correspondent au noyau de la profession/fonction et donnent une description des activités et exigences auxquelles doit satisfaire toute personne exerçant ou souhaitant exercer cette profession/fonction» 4. Chacun de ces profils servira à «alimenter» la mise sur pied de profils de formation et de programmes de formation. Schéma 1 Modèle pour l élaboration d un profil : la «voie royale» Profil de profession Pratique professionnelle Organisation du processus de production Développement technologique Répartition du travail Profil de tâches Tâches et activités inhérentes aux professions et fonctions Profil de qualifications Connaissances Aptitudes Attitudes Profil de formation Objectifs Echéances Structures Programme de formation Phase transposition 1 Phase transposition 2 Phase transposition 3 Phase transposition 4 Le présent document dresse ainsi le profil détaillé des professions/fonctions susmentionnées, au travers d un profil des tâches et d un profil des qualifications. Il n est pas établi ici de profil de formation au sens restreint du mot. Néanmoins, les profils de qualifications correspondants comprendront suffisamment d éléments pour établir une image claire de leur composition potentielle. La définition du contenu pédagogique sort également du champ d application de cette étude. METHODE 2 La rédaction proprement dite d un profil de profession peut être répartie en cinq phases, telles que répertoriées par la méthode dite de la Voie royale 5. En Belgique, cette méthode représente sans aucun doute la meilleure garantie d obtenir d une manière relativement simple des profils fiables et tournés vers l avenir. 3 Moerkamp, T. et Onstenk, J., Van beroep naar opleiding. Inventarisatie van procedures voor het ontwikkelen van beroeps(opleidings)profielen, RVE Adviescentrum Volwasseneneducatie, Utrecht, Brandsma, T.F., Nijhof, W.J. et Kamphorst, J.C., Kwalificatie en curriculum. Een internationaal vergelijkende studie naar methoden voor de bepaling van kwalificaties, Swets et Zeitlinger, Amsterdam/Lisse, Sels, L., Een koninklijke weg... ook voor Vlaanderen? Een studie naar methoden voor de ontwikkeling van functie- en beroepsprofielen, Hoger Instituut voor de Arbeid, Leuven, 1996.

8 Tableau 1 Aperçu des différentes phases de l étude Phase Dénomination Résultat 1 Orientation Délimitation de la profession/fonction 2 Préparation Profil conceptuel 3 Conférence Profil provisoire 4 Etude axée sur l avenir Profil futur 5 Vérification Profil définitif La phase d orientation est une sorte de «tour d horizon», où nous essayons de distinguer les développements socio-économiques du secteur et de mieux cerner les entreprises où se retrouvent les professions à étudier (nature, organisation du travail, techniques de production, etc.). Le point crucial de cette phase réside dans la délimitation précise des professions/fonctions concernées, à savoir le réceptionnaire automobile et le vendeur automobile. La phase de préparation met l accent sur la rédaction d un document informatif, qui constituera la base des conférences (phase 3). Ce document sert de point de départ à la discussion et comprend un premier profil conceptuel, qui reprend une description générale de la profession ainsi qu un inventaire des compétences ou connaissances requises et des principales attitudes inhérentes à la profession. METHODE Le profil conceptuel repose autant que possible sur les informations rassemblées durant des visites d entreprise. Ces dernières comprennent notamment des discussions sur le contenu de la profession auprès des personnes exerçant cette profession. Des discussions ont aussi eu lieu avec les responsables hiérarchiques de ces personnes autour des même thèmes. La troisième phase, au cours de laquelle plusieurs témoins privilégiés du monde des entreprises participent à une conférence est importante. En effet, leurs connaissances et expériences permettent de passer en revue le document informatif, de se prononcer sur la valeur du profil réalisé et d affiner le profil de fonction/profession présenté. Cette phase débouche sur un profil provisoire. 3 La quatrième phase vise à placer le profil dans une perspective d avenir. Cette opération exige la prise en considération des modifications en cours. Une étude axée sur l avenir n a cependant pas fait ici l objet d une phase distincte, étant donné le délai imparti à cette étude. Nous avons néanmoins demandé explicitement, lors de nos visites en entreprises (phases 1 et 2) et de la vérification (phase 5), quelles étaient les tendances potentielles relatives au contenu du travail, aux compétences, connaissances ou attitudes requises, aux conditions de travail, aux facteurs inhérents à la technique de production ou à l organisation, voire encore aux facteurs plus généraux qui exercent également une influence sur les professions/fonctions examinées (modification du comportement du consommateur, développement du marché, fluctuation des prix, changement de législation, évolution du marché de l emploi,...). La phase de vérification vise à une validation définitive. A cet effet, le profil provisoire est soumis à des personnes familiarisées avec la profession concernée ainsi qu à des experts actifs au sein d organismes de formation.

9 Profil de profession : réceptionnaire mécanique 2

10 2.1. Définition et contenu de la profession Le réceptionnaire accueille le client qui vient au garage pour faire réparer ou entretenir son véhicule. Il/elle joue le rôle d interface entre l atelier et la clientèle en représentant le garage auprès du client et le client auprès de l atelier. Il/elle est chargé d accueillir le client, de dresser un premier diagnostic technique des interventions à effectuer sur le véhicule, de rédiger l ordre de travail et le devis à remettre au client. Il/elle se charge aussi de réceptionner et de restituer le véhicule au client. Dans les grands garages, il n est pas rare de trouver un atelier carrosserie qui se chargera de toutes les réparations en carrosserie (et parfois en mécanique) à effectuer à la suite d un accident. Cet atelier est également représenté par un réceptionnaire mais que l on nommera «réceptionnaire carrosserie». Celui se chargera de représenter le client auprès des compagnies d assurances qui vont couvrir l accident. Il/elle sera donc en charge des négociations avec les experts en assurances. Cette différence fondamentale aura une grande influence sur les tâches exercées et donc sur les qualifications exigées. C est pourquoi nous avons estimé que nous avions à faire à deux métiers différents qui ne peuvent faire l objet d un profil commun. Ce profil de profession relate donc les tâches exercées par un(e) «réceptionnaire mécanique». Ce profil pourra servir de base pour établir celui du réceptionnaire carrosserie mais ne pourra être repris intégralement. Il arrive que dans certains garages le réceptionnaire mécanique se charge aussi des tâches liées à la carrosserie. Mais ce cas de figure est plutôt rare car les entreprises auront plutôt tendance à sous-traiter les activités de carrosserie à une autre entreprise plus spécialisée. Dans les entreprises de plus petite taille, il peut se charger d établir les factures et s occuper de la caisse. Dans les plus grands garages, il n est pas rare de trouver un autre employé qui assurera ces tâches et qui, par ailleurs, assurera la restitution des véhicules. Le réceptionnaire se charge habituellement d établir le planning de réparation, seul ou en collaboration avec le chef d atelier. Attention à ne pas confondre cette profession avec le métier de «réceptionnistetéléphoniste», qui n est chargé que de l accueil des visiteurs dans l entreprise et de la distribution des appels entrants. Au sein du secteur, les deux termes sont fréquemment utilisés pour parler de la personne qui assure l accueil de la clientèle dans l atelier et le premier diagnostic technique. Pour éviter toute confusion, nous avons opté pour l appellation «réceptionnaire mécanique» pour bien prendre en compte cette dimension technique du métier. 5

11 2.2. Dénominations et titres Sur la base d annonces parues dans les journaux et de visites d entreprise, nous avons pu reprendre la liste suivante des appellations données par les entreprises pour la profession de réceptionnaire mécanique. Tableau 2 Aperçu des titres possibles du réceptionnaire mécanique Conseiller à la clientèle Technicien en diagnostic et réparation Technicien après-vente Réceptionniste Conseiller technique de maintenance Conseiller après-vente 6

12 2.3. Position hiérarchique Dans les grandes entreprises, le réceptionnaire mécanique travaille pour le responsable service après-vente. Dans les entreprises de plus petite ampleur, il travaille pour le chef d atelier. Le réceptionnaire mécanique n a généralement pas de subordonnés. C est lui/elle, qui établit le planning de travail du personnel de l atelier seul ou en collaboration avec le chef d atelier. Mais c est le chef d atelier qui assure les contacts hiérarchiques avec les membres de l atelier. Dans certaines entreprises avec plusieurs réceptionnaires automobiles, il peut arriver que l un d entre eux assume la supervision de l équipe de réception. 7

13 2.4. Profil des tâches et qualifications requises Cette section présente la répartition des tâches du réceptionnaire mécanique, détaillées et groupées. Pour chaque tâche, nous avons indiqué son importance. IMPORTANCE 1= d importance moyenne pour la profession 2= important 3= très important Les groupes de tâches sont les suivants : A. TACHES PREPARATOIRES A.1. Organisation du travail A.2. Gestion du matériel B. TACHES D EXECUTION B.1. Accueil client B.2. Planning de travail B.3. Devis des réparations B.4. Réception des véhicules B.5. Etat d avancement des travaux et rappel des clients B.6. Facturation B.7. Restitution des véhicules B.8. Divers C. TACHES DE SOUTIEN C.1. Archivage et classement C.2. Maintenir ses connaissances à jour C.3. Prospection et marketing 8 Outre les activités, nous mentionnons également les connaissances et les compétences nécessaires pour chaque tâche. Pour les attitudes requises, voir point 2.5.

14 Tâches préparatoires du réceptionnaire mécanique Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques A1 Organisation du travail A1.1. A2 A2.1. Prendre connaissance du planning de travail du jour Gestion du matériel et de la réception Mettre en marche le matériel nécessaire (ordinateur, etc.) et vérifier qu il fonctionne correctement 3 Connaître et comprendre le fonctionnement interne de l atelier et de la réception Pouvoir interpréter le planning Pouvoir organiser sa journée de travail de manière autonome Pouvoir donner du feed-back sur les éventuelles erreurs ou impossibilités du planning 2 Posséder des connaissances de base sur le plan technologique : savoir comment démarrer les appareils et les régler éventuellement A2.2. A2.3. Utiliser les logiciels et les fichiers nécessaires au travail quotidien et vérifier que tout fonctionne correctement Ranger la réception avant que les premiers clients n arrivent, si nécessaire 2 Posséder des connaissances de bases en informatique : fonctionnement d un clavier, de la souris, gestion des fichiers, etc. 1 Connaître l organisation interne de la réception 9

15 Tâches d exécution du réceptionnaire mécanique Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques B.1. Accueil de la clientèle B1.1. B1.2. Accueil du client par téléphone ou au comptoir Répondre aux questions posées par les clients 2 Savoir saluer le client de manière polie Savoir reconnaître les clients habituels Savoir utiliser la centrale téléphonique 2 Savoir écouter et comprendre la question du client Savoir consulter les outils de stockage des données de l entreprise (fichiers informatiques, dossiers papiers, etc.) Savoir répondre poliment au client Savoir réceptionner et gérer les plaintes B1.3. B1.4. Dispenser des informations générales, techniques ou administratives aux clients Rechercher le dossier du client et l historique de son véhicule 2 Savoir donner une réponse au client de manière polie Connaître les procédures administratives liées aux travaux de réparation Avoir un bagage technique suffisant Connaître l organisation interne de son entreprise 2 Savoir utiliser le système de classement de données de l entreprise Savoir ressortir les informations nécessaires du dossier 10 B1.5. Poser des questions aux clients pour déterminer la nature de l intervention de l atelier 3 Avoir des connaissances techniques Savoir poser des questions pertinentes 1 Savoir consulter le DMS (dealer management system) de l importateur Connaître la nature de ces interventions et le temps nécessaire pour les effectuer B1.6. Vérifier si le véhicule du client ne fait pas l objet d une campagne de rappel. Si c est le cas, prendre en compte ces interventions dans l ordre de réparation et dans les délais annoncés au client

16 Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques Connaître et suivre la politique de l entreprise sur la transmission des informations autour des campagnes de rappel au client. B.2. B2.1. Planning des réparations (effectué seul ou en collaboration avec le chef d atelier ou le responsable de planning) Etablir et consulter le planning de travail et vérifier les disponibilités 3 Savoir évaluer le temps nécessaire pour effectuer les interventions demandées par le client sur son véhicule. Savoir déterminer le nombre d interventions qui peuvent être réalisées par l atelier en fonction du planning de travail, du nombre de personnes présentes et de la durée des interventions à mener Savoir établir un planning de travail correct au niveau délais Savoir calculer une marge de manœuvre pour pallier les imprévus B2.2. Fixer le rendez-vous avec le client 3 Connaître le planning de travail de l atelier Etre précis B2.3. B2.4. Vérifier le planning des activités d entretien et de réparation de chaque jour, seul ou en collaboration avec le chef d atelier Si le réceptionnaire ne s occupe pas d établir le planning de travail, transmettre toutes les données nécessaires au responsable de planning ou au chef d atelier 3 Savoir agencer de manière optimale toutes les tâches de la journée Connaître et comprendre le fonctionnement interne de l atelier et de la réception Pouvoir interpréter le planning Pouvoir donner du feed-back sur les éventuelles erreurs ou impossibilités du planning 3 Connaître l organisation interne de son entreprise Savoir rassembler toutes les données nécessaires pour établir le planning Etre précis dans la transmission des données 11

17 Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques B.3 Devis des réparations B3.1. B3.2. Etablir un premier diagnostic des interventions à entreprendre sur le véhicule, sur la base des informations échangées. Eventuellement aller regarder le véhicule ou faire un essai avec le client pour déterminer l origine de la panne B3.3 Si nécessaire, faire appel à un membre de l atelier pour le diagnostic ou fixer un rendezvous avec le client pour faire diagnostiquer son véhicule par l atelier B3.4. B3.5. Déterminer le temps nécessaire pour réaliser les travaux Déterminer les pièces nécessaires aux interventions à mener sur le véhicule 3 Savoir poser les bonnes questions aux clients (nature de l entretien ou de la réparation, problèmes rencontrés, bruits suspects, etc.) Connaître les différents types d interventions standards à réaliser dans le cadre d un entretien ou d une réparation Avoir un bagage technique permettant de diagnostiquer les pannes éventuelles 2 Avoir un bagage technique permettant de diagnostiquer les pannes éventuelles Connaître les différents types d interventions standards à réaliser dans le cadre d un entretien ou d une réparation 2 Connaître les personnes à qui faire appel dans l atelier Connaître l organisation interne de l entreprise Connaître le planning de travail de l atelier 3 Connaître le temps de maind œuvre qu exige chaque intervention sur le véhicule (L estimation du nombre d heures de travail se fait parfois en collaboration avec le responsable d atelier) Connaître le planning de l atelier Calculer une marge de manœuvre pour pallier les imprévus 3 Savoir consulter la base de données de pièces détachées de l entreprise afin de savoir si les pièces nécessaires sont disponibles Avoir un bagage technique suffisant pour permettre de déterminé les pièces de rechange nécessaire pour chaque intervetion. 12

18 Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques B3.6. B3.7. B3.8. B3.9. Si nécessaire, commander les pièces auprès du magasin du garage et vérifier que la livraison des pièces est compatible avec la date de l intervention Donner une fourchette de prix (prix minimal et maximal) des travaux au client Informer les clients sur les travaux à réaliser, sur les prix pratiqués et sur les délais Etablir l ordre de réparation manuellement ou par ordinateur B3.10 Faire signer l ordre de réparation par le client 3 Connaître les procédures et délais de commandes de pièces de rechange auprès du magasin Etre précis et clair dans sa commande de pièces Savoir vérifier la compatibilité entre la date de livraison des pièces et la date d intervention 3 Connaître les prix pratiqués par l entreprise pour chaque intervention Connaître les règles de garanties Connaître les prix des pièces de rechange Savoir se servir du programme informatique utilisé pour les devis Pouvoir justifier les prix pratiqués aux clients 3 Savoir communiquer ces informations de manière polie Pouvoir expliquer le côté technique des interventions aux clients Pouvoir justifier la nécessité de certaines interventions 2 Connaître la procédure interne pour l établissement des ordres de réparation Connaître les procédures internes d imputation des données Etre précis et clair dans la rédaction de l ordre de réparation Maîtriser le programme informatique de l entreprise 3 Etre précis et rigoureux 13 B3.11. Donner une copie de l ordre de réparation au client 3 Etre précis et rigoureux

19 Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques B3.12. B.4. B4.1. Pour les véhicules en leasing, demander l accord financier de la société de leasing avant de dresser le devis de réparation. Idem pour les voitures de location. Cette demande d accord se fait parfois uniquement par téléphone, par courrier ou par courrier électronique Réception des véhicules Assurer la réception des véhicules et prendre les clefs 3 Savoir argumenter un devis de réparation Savoir communiquer par téléphone, par lettre ou par Savoir utiliser un téléphone Savoir écrire, taper et envoyer une lettre Savoir écrire, taper et envoyer un 2 Connaître le planning des réparations et les véhicules qui doivent rentrer chaque jour Ranger les clefs à l endroit approprié B4.2. Ficher les véhicules rentrés 2 Connaître les procédures étiquetage des véhicules entrants B4.3. B4.4. B4.5. B5 Rappeler au client la date de reprise de son véhicule Installer les protections sur le véhicule avant qu il n arrive à l atelier Signaler aux membres de l atelier que le véhicule est disponible Etat d avancement des travaux et rappel des clients 2 Connaître le planning des réparations et les temps de réparations de chaque véhicule 1 Connaître la procédure interne de l entreprise au niveau de la protection des véhicules 2 Connaître les membres de l atelier Connaître le planning de travail pour savoir quelle personne prévenir 14 B5.1. Se tenir au courant de l état d avancement des travaux et de la faisabilité du planning. 3 Connaître et comprendre le fonctionnement interne de l atelier et de la réception Pouvoir interpréter le planning Pouvoir donner du feed-back sur les éventuelles erreurs ou impossibilités du planning

20 Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques B5.2. Répondre aux questions des clients par téléphone sur l état d avancement de leur véhicule et sur les coûts de réparation B5.3. Rappeler les clients pour : Prévenir d un retard ou de l avance de la réparation Avancer ou postposer un rendez-vous Prévenir d un retard ou de l avance de la commande de pièces détachées spécifiques Préciser une augmentation des coûts et demander l accord du client Prévenir d une réparation supplémentaire à apporter à son véhicule Si besoin, fixer un nouveau rendez-vous avec lui B6 Facturation 6 B6.1. Rassembler toutes les informations nécessaires à la facturation, vérifier qu elles sont complètes et rechercher les informations manquantes 2 Savoir utiliser la centrale téléphonique Se tenir au courant de l état d avancement des travaux, des retards ou problèmes éventuels. Savoir consulter les outils de stockage des données de l entreprise (fichiers informatiques, dossiers papiers, etc.) Savoir répondre poliment au client par téléphone Savoir réceptionner, traiter et gérer des plaintes 3 Savoir communiquer de manière polie Savoir annoncer un retard, un problème ou une augmentation des coûts de réparations de manière diplomatique Savoir réceptionner, traiter et gérer des plaintes 2 Avoir connaissance de toutes les données nécessaires pour l établissement des factures 15 B6.2. Vérifier la concordance avec l ordre de réparation (que toutes les interventions mentionnées ont bien été effectuées et s il n y en pas eu de supplémentaires) 2 Prendre connaissance auprès des membres de l atelier des interventions qui ont été effectuées sur le véhicule, des pièces qui ont été utilisées et si des interventions supplémentaires qui ont dû être effectuées 6 Dans les grands établissements, les tâches décrites pour la facturation et la restitution des véhicules peut être prises en charge par une autre personne que le réceptionnaire.

21 Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques B6.3. B6.4. Vérifier que le contrôle qualité a été effectué Fournir au client toutes les informations sur les travaux effectués 2 Connaître et suivre la procédure de l entreprise autour de la qualité 2 Avoir un bagage technique permettant de justifier les travaux effectués sur le véhicule Savoir défendre et justifier les prix pratiqués Savoir répondre au client de manière polie Savoir réceptionner et traiter les plaintes B6.5. Etablir la facture finale du client 3 Connaître la procédure interne de facturation et les outils utilisés dans ce cadre Savoir justifier le montant de la facture au client Etre précis et claire dans l établissement de la facture B6.6. Encaisser le montant de la facture 3 Savoir manipuler et gérer la caisse de manière correcte B6.7. B.7. B7.1. B7.2. Si nécessaire, communiquer au service facturation, toutes les données nécessaires pour établir la facture. Restitution des véhicules Assurer la restitution du véhicule auprès du client Faire signer le bon de sortie au client 2 Connaître l organisation interne de son entreprise Connaître les données à transmettre pour l établissement des factures Etre précis et clair au niveau de la transmission des données 3 Savoir identifier le client Saluer le client de manière polie Etre précis dans la restitution des clés 2 Connaître et suivre la procédure interne de l entreprise pour la restitution des véhicules B7.3. Saluer le client 2 Savoir saluer le client de manière polie Savoir reconnaître les clients habituels 16

22 Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques B.8. Autres : divers B8.1. B8.4. B8.5. B8.6. Proposer un véhicule de remplacement au client le temps des réparations et gérer le parc de véhicules de remplacement : donner les clés et les papiers du véhicule au client. Au retour du véhicule : vérifier l état du véhicule et récupérer les clés et les papiers du véhicule de remplacement Vente de contrats de maintenance Si le montant des réparations est supérieur à la valeur vénale du véhicule, conseiller au client d acheter un nouveau véhicule. Diriger les appels téléphoniques vers l atelier 2 Connaître la procédure interne d octroi d un véhicule de remplacement Savoir réceptionner et gérer les plaintes En cas de problèmes, savoir annoncer poliment mais avec fermeté que les dégâts occasionnés par le client au véhicule de remplacement seront à sa charge 1 Savoir vendre un contrat de maintenance au client Savoir argumenter les avantages des contrats de maintenance 2 Savoir annoncer diplomatiquement la nouvelle Savoir argumenter les avantages à acheter un nouveau véhicule 1 Connaître le fonctionnement de la centrale téléphonique. Connaître l organigramme de la société Etre au courant de la présence ou de l absence des membres de l atelier Connaître les techniques de téléphone B8.7. Orienter la clientèle 1 Connaître l organisation interne de son entreprise (organigramme, répartition du travail, procédure, etc.) 17

23 Tâches de soutien du réceptionnaire mécanique Nr. Activités Importance Connaissances et/ou compétences spécifiques C.1 Archivage et classement C1.1. C1.2. Si le client est nouveau, créer un dossier client Archiver toutes les données concernant chaque véhicule dans un système de classement ou de base de données 3 Savoir encoder des données Savoir utiliser le programme informatique de gestion des données clients de l entreprise 2 Savoir encoder des données Savoir utiliser le programme informatique de gestion des données clients de l entreprise C1.3. Classement des dossiers 2 Connaître le système de classement des documents Classer les documents avec soins C2. Maintenir ses connaissances à jour C2.1. Maintenir ses connaissances techniques up to date via des formations techniques, de la documentation, etc. C3. Prospection et vente 2 Pouvoir déterminer quelles informations retenir Pouvoir rechercher l information manquante Etre curieux C3.1. Faire de la relance client 1 Connaître les techniques de relance client Savoir prospecter Savoir détecter des clients potentiels C3.2. C3.3. Inviter des clients lors d actions promotionnelles (portes ouvertes, salons, etc.) Assurer les tâches du vendeur automobile en cas d absence de celui-ci 1 Savoir détecter des clients potentiels 1 Voir profil du vendeur automobile 18

24 2.5. Attitudes et traits de personnalité Les attitudes suivantes sont importantes pour la profession de réceptionnaire mécanique. Codes utilisés X = important XX = très important Tableau 3 Principales attitudes du réceptionnaire mécanique Sens du contact Sens commercial Attitudes / Traits de personnalité Ordonné, précis et méthodique Capacité à résister au stress Orientation clientèle Etre communicatif Sens de l organisation Capacité d écoute Importance XX XX XX XX XX XX XX XX Assertivité XX 19

25 2.6. Profil de recrutement : exigences et tendances actuelles L âge ne constitue pas un critère de sélection strict. Le sexe ne constitue pas un critère de sélection au niveau légal, mais dans la pratique, peu de femmes exercent le métier de réceptionnaire mécanique. Le niveau d étude n est pas un critère de sélection, du moment que le candidat possède un bon bagage technique. L expérience semble être un critère de sélection. Le métier de réceptionnaire mécanique nécessite un bagage technique important. Les postes de réceptionnaires sont ouverts aux techniciens qui viennent de l atelier et qui souhaitent passer à un métier d employé. La connaissance de plusieurs langues est le critère de sélection le plus important en région Bruxelles-Capitale où un bilinguisme (français/néerlandais ou français/anglais) est requis au minimum. Connaître trois langues, de préférence l anglais, le français et néerlandais, est un atout surtout en région Bruxelles-Capitale car il n est pas rare d avoir affaire à des clients anglophones dans cette région. En région wallonne ou flamande, la connaissance d une autre langue que celle de la région est moins demandée. Le réceptionnaire mécanique doit aussi savoir travailler avec l outil informatique et en particulier avoir des notions au niveau des logiciels les plus usuels (traitement de textes, tableur et base de données, messagerie électronique, etc.). Le réceptionnaire mécanique doit posséder le permis B. 20

26 2.7. Problèmes de qualifications Les entreprises du secteur éprouvent des difficultés à trouver des candidats pour remplir les postes vacants de réceptionnaire. Lorsqu on les interroge sur les raisons de ces difficultés, les causes les plus souvent citées sont : La difficulté de trouver un candidat qui combine les différentes facettes du métier à savoir une combinaison de compétences techniques, commerciales et administratives. Les aptitudes communicatives et commerciales sont insuffisantes chez les candidats. Les connaissances informatiques sont insuffisantes chez les candidats Les connaissances techniques sont insuffisantes chez les candidats. Les connaissances en langue sont parfois citées surtout pour la région de Bruxelles-Capitale. L horaire de travail est lourd (de préférence présent à la réception de 7 à 19 heures) La rémunération pour cette profession exigeante est basse. Par ailleurs, le réceptionnaire doit aussi posséder de bonnes aptitudes organisationnelles. 21

27 2.8. Possibilités et suggestions de formation Au niveau de la formation, plusieurs acteurs sont actifs dans le domaine de la formation pour le secteur automobile. L I.F.P.M.E. (institut francophone de formation des PME) et le VIZO (institut flamand pour la libre entreprise) développent des formations pour le secteur automobile mais destinées aux chefs d entreprise sous statut indépendant. EDUCAM organise quant à lui des formations destinées aux ouvriers du secteur automobile le plus souvent à caractère technique. Pour le métier de réceptionnaire, ils organisent le thème de formation «techniques d accueil pour ouvrier». Le métier de réceptionnaire est le plus souvent exercé sous statut employé mais il arrive parfois qu il soit exercé sous statut ouvrier. Les importateurs nationaux des marques automobiles organisent également des formations techniques et commerciales à l attention de leur réseau de concessionnaires. (Remarque : ces formations concernent le plus souvent le personnel technique de l atelier et le personnel de vente et dans une moindre mesure le métier de réceptionnaire). Etant donné que chaque importateur a sa propre philosophie et politique dans ce domaine, il est difficile de faire l inventaire complet des formations pour réceptionnaire organisées par les importateurs automobiles. Le CEFORA, centre de formation de la Commission Paritaire Nationale Auxiliaire pour Employés, a dans son catalogue de formation un large éventail de formations destinées au métier de réceptionnaire. Ce centre de formation organise des formations de courte durée destinées à des employés ainsi que des formations pour demandeurs d emploi. Au niveau des formations pour employés spécifiques à ce métier, on retrouve les thèmes suivants : Gestion des plaintes pour le réceptionnaire Organisation de l atelier Gestion de l atelier D autres thèmes de formation peuvent également être utiles aux réceptionnaires pour assurer ses tâches annexes, telles que la prospection, le marketing ou l organisation de portes ouvertes : Bases théoriques du marketing Organisation d événements, journées portes ouvertes 22 Il existe également plusieurs thèmes formations couvrant le domaine de la vente d automobiles. Comme le réceptionnaire doit parfois pouvoir remplacer le vendeur dans le show-room en cas d absence de celui-ci, ces thèmes peuvent être appropriés. Pour avoir un aperçu des formations CEFORA dans ce domaine, rapportez-vous à une autre étude du Cefora sur le secteur du commerce automobile 7. A coté de cette offre de formation spécifique, le CEFORA a aussi une offre de formation générale qui peut être appropriée pour les réceptionnaires mécaniques. 7 CEFORA, : monographie du secteur et profil de profession du vendeur automobile, février 2003, 70 pages.

28 Dans cet ordre d idée, l offre de formation en bureautique et en langue peut être utile. Au niveau de la formation pour demandeur d emploi, une des formations CEFORA se dirige spécifiquement vers le métier de réceptionnaire automobile. Elle se nomme «employé commercial et administratif pour le secteur automobile». 23

29 Annexes

30 Annexe 1 Liste des organisations et des entreprises qui ont pris part à la conférence de validation réceptionnaire mécanique CEFORA CEFORA CITROEN BELUX CITROEN BELUX JAGUAR BELGIUM NV SCANIA BELGIUM NV U CONSULT Madame B. MEDINA Madame C. LAMBRECHTS Monsieur E. SOETE Monsieur C. VANDENBERGH Monsieur H. VAN VAERENBERGH Monsieur B. WINTERS Monsieur R. DEPOORTER 25 ANNEXES

31 Annexe 2 Liste des sources Interview Monsieur Schaale, responsable service après-vente d Ieteren mail Monsieur G. Maes, responsable service après-vente d Ieteren mail Monsieur Garrido, réceptionnaire mécanique d Ieteren mail Monsieur M. Vandermaesen, réceptionnaire mécanique Citroën belux, succursale Yzer 26 ANNEXES

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

ASSISTANT DE DIRECTION

ASSISTANT DE DIRECTION ASSISTANT DE DIRECTION Assistant de direction Compétences de base Assistant de direction À quoi sert ce folder? Comme base pour rédiger une offre d emploi ; Comme outil pour le screening des candidats

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : Classification de la fonction : assistant-e administratif-ve Fonction de référence : 02- employé-e CFC Classes : 2 à 4 Titulaire

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Représentant/représentante en véhicules (14322 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Agent de location de véhicules.......................................

Plus en détail

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes Les gens Les partenariats Le savoir Compétences en milieu de travail Compétences essentielles Sondage sur le lieu de travail Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Plus en détail

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux documentalistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en documentation

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : Classification de la fonction : assistant-e administratif-ve urbanisme Fonction de référence : 02- employé-e CFC Classes : 2

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

Conseiller technique glisse. Responsable d équipe glisse (location/atelier) Conseiller technique cycle. Responsable d équipe cycle

Conseiller technique glisse. Responsable d équipe glisse (location/atelier) Conseiller technique cycle. Responsable d équipe cycle Responsable d équipe glisse (location/atelier) Conseiller technique cycle Responsable d équipe cycle Métiers spécifiques du commerce Environnement métier Intitulé du métier : Conseiller technique glisse

Plus en détail

Commerce de détail de véhicules neufs, d occasion, de pièces détachées, d accessoires et de carburants

Commerce de détail de véhicules neufs, d occasion, de pièces détachées, d accessoires et de carburants Commerce de détail de véhicules neufs, d occasion, de pièces détachées, d accessoires et de carburants 2 SEGMENT EMPLOYE Structure de profession : commerce automobile de detail CEFORA 2002. Tous droits

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

COLLABORATEUR COMPTABILITÉ

COLLABORATEUR COMPTABILITÉ COLLABORATEUR COMPTABILITÉ COLLABORATEUR comptabilité les tâches, les connaissances ET les compétences Collaborateur Comptabilité : Aide comptable Employé administratif comptabilité Comptable Employé du

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Liège, le 30 mars 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/058

Liège, le 30 mars 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/058 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 30 mars 2015

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DEMANDE DE VALIDATION SUR LE FOND Nom Prénom Matricule RÉSERVÉ AU SERVICE N de la demande Date de réception Date de recevabilité Décision de recevabilité jointe Date

Plus en détail

Description des cours TBU

Description des cours TBU des cours TBU 201-213-RO - Mathématiques appliquées au travail de bureau Le cours Mathématiques appliquées au travail de bureau (201-213-RO) permet de développer les habiletés requises pour résoudre des

Plus en détail

Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises

Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises Garde d enfant Procédure destinées aux entreprises I. La prime garde des enfants a. Origine 1) Conformément à l accord sectoriel 2013-2014, le Fonds social de chacune des commissions paritaires 202, 311

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be

Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be 013-014 Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be 3 e degré de l enseignement professionnel 7 e année P «Gestionnaire de Très Petites Entreprises» Sommaire Pages 1. Grille horaire.

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chargé de production «Chargé de production» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de production en télévision DEFINITION DU METIER Le chargé de production en télévision gère un ou plusieurs projets de production

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Liège, le 22 juin 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/091

Liège, le 22 juin 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/091 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 22 juin 2015

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

professionnel et convivial

professionnel et convivial professionnel et convivial ARCO ADRESSES ARCO Adresses est une gestion de contacts performante particulièrement adaptée à des activités de marketing. Il est facile de reprendre automatiquement des adresses

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

de données >> Méthodologies qualitatives

de données >> Méthodologies qualitatives FR Collecte de données >> Méthodologies qualitatives 1 collecte de données >> méthodologies qualitatives page 13 1. L observation page 45 2. l entretien individuel page 73 3. le focus group page 107 4.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION Les présentes conditions générales de réservation sont régies par la loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet

Plus en détail

Liège, le 6 novembre 2012. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2012/127

Liège, le 6 novembre 2012. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2012/127 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 6 novembre 2012

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Liège, le 4 février 2015 APPEL INTERNE / EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/003

Liège, le 4 février 2015 APPEL INTERNE / EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/003 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 4 février 2015

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Commercial(e) Niveau IV

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Commercial(e) Niveau IV REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Commercial(e) Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation de l évolution du Titre Professionnel...5 Contexte

Plus en détail

OBSERVATOIRE PERSPECTIVES D EMBAUCHES ET DIFFICULTES DE RECRUTEMENT DANS LES ENTREPRISES DU CRA

OBSERVATOIRE PERSPECTIVES D EMBAUCHES ET DIFFICULTES DE RECRUTEMENT DANS LES ENTREPRISES DU CRA OBSERVATOIRE Progression d activité PERSPECTIVES D EMBAUCHES ET DIFFICULTES DE RECRUTEMENT DANS LES ENTREPRISES DU CRA 1 Compte tenu de la forte croissance actuelle au niveau de l ensemble de l économie

Plus en détail

ANNONCE DE VACANCE DE POSTE. de la population hôte dans la Zone de Santé de PWETO (Katanga, RD Congo) Postes vacants

ANNONCE DE VACANCE DE POSTE. de la population hôte dans la Zone de Santé de PWETO (Katanga, RD Congo) Postes vacants ANNONCE DE VACANCE DE POSTE Page 1 Projet : Projet d appui d urgence à la lutte contre le choléra au sein des IDPs et de la population hôte dans la Zone de Santé de PWETO (Katanga, RD Congo) Postes vacants

Plus en détail

@utotruck. Gestion des garages

@utotruck. Gestion des garages @utotruck Gestion des garages ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT/2000/XP» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

RECRUTEMENT. Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute!

RECRUTEMENT. Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute! Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute! Des postes de Chargé de clientèle Assurances, Gestionnaire service client, Souscripteur assurances et Gestionnaire carburant sont à pourvoir!

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 5 décembre 2005;

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 5 décembre 2005; CSSS/05/148 1 DELIBERATION N 05/053 DU 20 DECEMBRE 2005 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL PAR LES ORGANISMES ASSUREURS AU SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES EN VUE DE LA CONSTATATION

Plus en détail

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) est souvent mal connu par les entreprises et les organisations susceptibles de les utiliser. Cette méconnaissance

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» CSSS/11/009 DÉLIBÉRATION N 11/006 DU 11 JANVIER 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL NON CODÉES

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Plan financier automatisé : Utilisation

Plan financier automatisé : Utilisation Plan financier automatisé : Utilisation 1. Introduction Le plan financier d Excel vous permet d encoder des données afin qu elles soient traitées et mises en forme pour donner un plan financier abouti

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse

Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse Politique prudentielle Bruxelles, le 24 octobre 2005 PPB/154 Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse Madame, Monsieur, Dans sa lettre du 3 juin 2005 (PPB/57), la Commission

Plus en détail

SECRETARIAT : INTEGRATION DE LOGICIELS BUREAUTIQUES

SECRETARIAT : INTEGRATION DE LOGICIELS BUREAUTIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SECRETARIAT

Plus en détail

Liège, le 23 janvier 2014. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014-001

Liège, le 23 janvier 2014. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014-001 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 23 janvier 2014

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production Toutes les actions sont à réaliser obligatoirement B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production du candidat Etablissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement CONCOURS INTERNE COMMUN POUR LE

Plus en détail

La Commune de Plombières recrute un ouvrier qualifié (H/F) contractuel plombier-zingueur-couvreur D2 à temps plein

La Commune de Plombières recrute un ouvrier qualifié (H/F) contractuel plombier-zingueur-couvreur D2 à temps plein La Commune de Plombières recrute un ouvrier qualifié (H/F) contractuel plombier-zingueur-couvreur D2 à temps plein Descriptif de fonction: Mission Dans le cadre d un service public, dans le respect des

Plus en détail

Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise.

Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise. FICHE MÉTIER ASSISTANT(E) ADMINISTRATIF(VE) POLYVALENTE CHARCUTIER-TRAITEUR Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise. Que doit-il savoir-faire? Réaliser le secrétariat

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences Le bilan de compétences PLATEFORME CONSEIL: 02 99 29 72 48 WWW.FONGECIF-BRETAGNE.ORG Le bilan, qui doit vous aider à dégager des pistes d action, sera réalisé avec l aide d un conseiller appartenant à

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Les accords de libre-échange auxquels participe le Canada et la Loi sur l immigration et la protection des réfugiés (Canada)

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Au fil des années Gestan s est imposé comme solution de référence pour votre gestion, grâce à trois atouts majeurs: Complet

Au fil des années Gestan s est imposé comme solution de référence pour votre gestion, grâce à trois atouts majeurs: Complet GESTAN La solution de référence pour votre gestion au quotidien Pour les Petites et Moyennes Entreprises Entrez dans le monde Gestan... Le choix d une solution de gestion est un acte important pour l entreprise.

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

Liège, le 30 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/064

Liège, le 30 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/064 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 30 avril 2015

Plus en détail

Vous disposez d un diplôme universitaire Si vous réussissez la sélection, à la date d'entrée en service, vous devrez:

Vous disposez d un diplôme universitaire Si vous réussissez la sélection, à la date d'entrée en service, vous devrez: Attaché - Gestionnaire de dossiers 22/07/2009 Direction Générale de l'office des étrangers - Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides SPF Intérieur Niveau de formation Conditions Vous disposez d

Plus en détail

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance January 1 2013 L asbl BeCommerce a pour objectif d augmenter la confiance du consommateur dans la vente à distance online

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

BTS TECHNICO-COMMERCIAL PREMIÈRE ANNEE COMMUNICATION NÉGOCIATION GESTION DE PROJET 2006/2007

BTS TECHNICO-COMMERCIAL PREMIÈRE ANNEE COMMUNICATION NÉGOCIATION GESTION DE PROJET 2006/2007 CAHIIER DES CHARGES DU DOSSIIER À CONSTIITUER À L IISSUE DE LA PREMIIÈRE PÉRIIODE DE STAGE (29//01-17//02 2007) Gestion de Projet Communication-Négociation 1 Finalités et objectifs du dossier L étudiant

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile Section : Bachelier en Automobile Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail