Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre!"

Transcription

1 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! 17 avril 2014 Ecole Polytechnique de l Université de Nantes Pour le Bureau Ae-SCM Ouest Dominique BOULAY TIBCO Services Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 1

2 Bienvenue Merci à notre hébergeur Marc BIDAN Poly Tech Nantes & AIM Renforcer nos liens avec le monde éducatif Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 2

3 Formule Conférence/Débat Un contenu - Informations - Enquête - Retours d expérience - Approfondissement - Partage et échanges Des objectifs - Faire se rencontrer clients / prestataires / consultants / éducation en dehors de tout cadre commercial - Mettre en perspective les apports d un référentiel comme escm et les bénéfices que l on peut en tirer - Faire émerger quelques bonnes pratiques, quelques idées nouvelles que chacun puisse repartir ce soir avec une idée, une perspective ou un point de vue nouveau Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 3

4 Sujets déjà traités Stratégie de Sourcing La Gestion du Sourcing dans la durée Catalogue de Services SYNERGIE Services Achats / DSI / Prestataires Relation de confiance clients / Prestataires Complémentarité ITIL escm Garantir une exploitation optimale pour un nouveau service IT Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 4

5 La réversibilité Comment bien contractualiser? Quelle organisation mettre en place pour la phase de réversibilité? Qui doit piloter la phase de réversibilité? Comment synchroniser l'entrant et le sortant? Comment maîtriser les impacts budgétaires? Comment évaluer les prestataires pendant la consultation? Comment évaluer son prestataire tout au long du contrat? Un chassé-croisé Quelquefois périlleux! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 5

6 Programme Présentation des résultats de l enquête - Arnaud DEBIE - COSIALIS Témoignages et retours d expérience, avec la participation de - Nantes Métropole et ville de Nantes : Nathalie VINCENT - Directrice des Infrastructures et Services - Service Epargne Entreprise (S2E) : Dominique DUBUC Responsable de l Exploitation & Bertille OUDOT - Responsable Contrôle, Qualité et Sécurité avec IT Global Business François CALES - Président Le point de vue de l Expert escm - Eric BAUSSAND (esourcing Partners) Table Ronde / Questions Réponses Conclusion & cocktail Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 6

7 Résultat de l enquête Arnaud DEBIE COSIALIS Consulting Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 7

8 Dépouillement de l enquête Des clients toujours en minorité malheureusement! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 8

9 Dépouillement de l enquête Une préoccupation avérée! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 9

10 Dépouillement de l enquête Un sujet pas toujours intégré sur le plan contractuel. Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 10

11 Dépouillement de l enquête Un sujet plutôt compliqué à contractualiser! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 11

12 Dépouillement de l enquête 1/3 de plans ni maintenus, ni évalués! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 12

13 Dépouillement de l enquête Revue, Plan, Pilotage et Documentation Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 13

14 Dépouillement de l enquête Des conditions financières obscures à 50% Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 14

15 Dépouillement de l enquête Presque Unanime : Le client Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 15

16 Dépouillement de l enquête Beaucoup d incertitude! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 16

17 Dépouillement de l enquête Avis partagé Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 17

18 Dépouillement de l enquête Plutôt NON Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 18

19 Dépouillement de l enquête Plutôt OUI Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 19

20 Dépouillement de l enquête Plutôt faible Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 20

21 Dépouillement de l enquête Partagé Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 21

22 Dépouillement de l enquête Oui unanime! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 22

23 Nantes Métropole et Ville de Nantes Nathalie VINCENT Directrice des Infrastructures et Services Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 23

24 Réversibilité d un contrat de service «IMAC» à Nantes Métropole

25 Nantes Métropole et la Ville de Nantes 24 communes au sein de la communauté urbaine, plusieurs directions mutualisées avec la Ville de Nantes : services urbains, finances, et le Département Général des Ressources Numériques. 25 Titre/ date

26 26 Titre/ date Missions et Organisation du DGRN Rattaché à la Direction générale organisation et ressources humaines (DGORH) de Nantes Métropole, le Département général des ressources numériques (DGRN) est en charge de deux domaines de compétences : Les systèmes d information : Ils recouvrent l informatique au sens large, y compris la téléphonie, gestion des copieurs,... La Géomatique : Elle organise, diffuse et développe l usage des données à composante spatiale au cœur du système d information Une mission transversale Mission Qualité Gestion Trois directions orientées clients : Direction des Etudes et Applications Direction des Infrastructures et Services Architecture Production : Déploiement & Exploitation Support Utilisateur Direction de la Géomatique

27 Quelques chiffres clefs 7200 Agents des collectivités territoriales NM et Ville de Nantes 140 agents permanents au DGRN 5000 Postes de Travail micro-ordinateurs dans les écoles 2800 Téléphones mobiles 8015 Lignes téléphoniques fixes 280 Applications métiers 240 Sites distants (liaisons fibre et cuivre) 9 Contrats de service externalisées parmi lesquels : Centre d appels IMAC poste de travail Maintenance poste de travail Installation et maintenance copieurs Informatique des écoles, 27 Titre/ date

28 Un cas de reversibilité : Contexte Contrat de service : Installation, maintenance et achat des postes de travail Poste de travail fixe et portable Imprimante y compris réseaux Tout type de périphériques Service externalisée depuis 8 ans chez le même partenaire. => premier prestataire sur ce contrat Volume : 400 interventions par mois Niveaux de service attendu : Fourniture seul 90 % < 10 jours Fourniture avec installation 90% <15 jours Installation sans achat 90% <5 jours Ré-interventions <5% Utilisateurs satisfaits > 85% 28 Titre/ date

29 Coté administratif Prévu au marché : CLAUSE DE REVERSIBILITE L objet de cet article n a d autre but que d envisager [ ]. Dans cette perspective, le titulaire s engage à réaliser en retour un transfert de compétences, de technologie et de méthodes. Ce transfert de compétences pourra prendre la forme de mise à disposition d un ou plusieurs techniciens étant intervenus opérationnellement dans le cadre de ce contrat de service, de la fourniture de documentation relative aux modes de fonctionnement du titulaire notamment en ce qui concerne les procédures de réception et de stockage du matériel, de saisie dans la gestion de parc, de prise en compte des procédures d installation des postes de travail et de procédures d élimination des matériels. Cette mise à disposition serait réalisée à la charge de NANTES METROPOLE sous la forme de passation d une contractualisation forfaitaire séparée du présent contrat de service. Prise en compte pour 10 % de la note dans le choix du prestataire Cerise sur le Gateau : pas de commande avant le 1 er janvier pour l entrant pas après le 1 er janvier pour le sortant! 29 Titre/ date

30 Coté évenement marquant et planning Septembre 2013 : Premier point en interne DGRN Octobre 2013 : Réunions spécifiques avec les deux candidats Identification des rôles et responsabilité Définition des chantiers et indicateurs d achèvement Planification des différentes phases Mi-octobre : Arrêt de tous les processus de commande vers l ancien prestataire 15 décembre 2013 : Démarrage de la phase biseau Réalisation d intervention en «tandem» prestataire entrant et sortant Premières interventions en «solo» du prestataire entrant 10 janvier 2014 : Date de fin d intervention du candidat sortant 30 Titre/ date

31 Coté Ressources humaines Pour le candidat entrant : estimation à 13 jours ETP Pour le candidat sortant : Forte implication du RSC Pour nos équipes : Forte mobilisation du responsable d unité estimation totale à 40 jours ETP dont 25 jours pour une conduite de changement interne => Une gestion des ressources complexes pour les prestataires 31 Titre/ date

32 Coté Logistique Gestion et bascule des stocks (reprise du référencement) : Matériels Logiciels Reprise des matériels Nantes Métropole : Serveur de masterisation Matériel réseau Coupure des liaisons réseaux dédiées 32 Titre/ date

33 Bilan Forte implication des deux candidats => Réussite de la réversibilité Délais tenus Utilisateurs peu impactés Continuité d activité assurée Les points d amélioration : Phase biseau trop courte : 1 mois aurait été préférable Interventions en tandem trop peu variés => pas de capitalisation suffisante sur l expertise du sortant 33 Titre/ date

34 Service Epargne Entreprise (S2E) Dominique DUBUC Responsable de l Exploitation & Bertille OUDOT - Responsable Contrôle, Qualité et Sécurité avec IT Global Business François CALES - Président Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 34

35 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Retour d expérience S2E Ae-Scm Ouest ATELIER : La réversibilité 17 avril 2014 Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 35

36 Présentation du contexte S2E - Près de 500 personnes, conçoivent et exploitent la sous-traitance adminsitrative de tenue de compte en épargne salariale pour 3,5 millions de compte clients de ses actionnaires SG, BNP, HSBC, AXA Une DSI d environ 120 personnes, basée à Nantes, qui conçoit et exploite les plateformes informatiques de S2E, en s appuyant sur des prestataires Infogérance et TMA - En 2010, la DSI de S2E décide de lancer une réflexion afin de changer de prestataire, - Ce programme démarre en 2011 avec la migration de l infogérance d une partie du parc applicatif d un prestataire vers un autre, le reste du parc étant prévu en 2013, - En parallèle, la DSI pousse sa réflexion sur la réversibilité de la TMA, - En 2012, l appel d offre est lancé, - En 2012 / 2013, la réversibilité est opérée Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 36

37 Objet de la présentation Aujourd hui, S2E fait opérer son SI par deux nouveaux prestataires, un en infogérance, l autre en TMA - Les bascules définitives ont eu lieu en novembre 2013 pour la partie Exploitation et juillet 2013 pour la partie TMA. Les prestataires sortants sont définitivement sortis le 31 décembre La DSI a réussi une lourde réversibilité dans des conditions complexes - Des conditions contractuelles pas optimales, - Des choix stratégiques d internalisation de certaines activités pour reprendre la maîtrise du SI, - Un SI fonctionnellement et techniquement complexe avec des exigences client élevées, - Une transformation de la DSI, dans ses processus et ses méthodes, poussée par la réversibilité L impensable est possible!! Nous allons balayer les questions que posent la réversibilité en reprenant ce projet en exemple Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 37

38 Question 1 : pourquoi changer? En théorie, plusieurs raisons peuvent pousser un client à modifier son dispositif de sous-traitance et revoir sa stratégie de sourcing - Le coût : souvent invoqué mais source de fantasmes, - La rationalisation de la sous-traitance : c est une réalité post-réversibilité, le besoin peut être fort en cas de non maîtrise de ses fournisseurs, de surconsommation en relations commerciales, de retrouver du poids dans l équilibre des relations, - Chercher du partenariat : passer des virages technologiques et fonctionnels - Basculer en mode engagement de résultats : vertueux mais très exigeant pour le client S2E : un choix difficile - L arrivée en fin de contrat avec le sortant a naturellement poussé S2E à se poser la question - Le contrat basé sur un engagement de moyens ne répondait plus aux exigences de l entreprise, des auditeurs et à la tendance du marché, - Pour autant le prestataire délivrait de la qualité dans ses prestations et possédait une réelle expertise technique et fonctionnelle de l existant Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 38

39 Question 2 : Comment évaluer les prestataires pendant la consultation? Les clients commettent souvent deux erreurs majeures - Evaluer les prestataires seulement sur les phases de Run et de surcroit en comparant essentiellement les TJM et les abaques, en négligeant de temps en temps, le modèle de delivery, les processus, l articulation avec le modèle de la DSI, l impact sur les clients finaux - Sous-évaluer la phase de transition / réversibilité, jusqu à en demander la gratuité (souvent les acheteurs) alors que la mise en place d une prestation, la montée en compétence et la contractualisation sont indispensables au bon fonctionnement ultérieur et à la sérénité des comité de pilotage ultérieurs, est une erreur S2E : une approche professionnelle - Il faut savoir que dans ses différents appels d offre, S2E a privilégié les phases de transition les plus détaillées, les plus structurées même si elles étaient les plus élevées en terme de pricing - La connaissance des conditions difficiles imposées par le sortant et la mauvaise préparation de la réversibilité dans le contrat a sûrement orienté cette stratégie d approche - S2E a donc évalué avec précision les démarches proposées, les moyens mis en œuvre par les prestataires, les sollicitations prévues pour le client et le sortant, le planning, le budget. - S2E a par ailleurs évalué le niveau d exigence du prestataire vis-à-vis du client : l absence d exigence («ne occupez de rien, on fera tout, tout seul») n étant pas rassurant, - La phase de réversibilité a été traitée et évaluée comme un projet à part entière avec toutes ses composantes. Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 39

40 Question 3 : Comment bien contractualiser? La phase de contractualisation est extrêmement importante - La prise de conscience des clients est de plus en plus forte par rapport à cette problématique : le temps où l appel d offre + la réponse suffisaient à constituer un contrat est derrière nous. - La charge consacrée à cette phase n est pas négligeable, elle doit être réalisée avec l appui de juriste et/ou avocats, - En cas de litiges ou même de discussions ultérieures, le contrat doit être lisible, évolutif, complet et doit aborder tous les thèmes de la relation de manière précise. Sa révision régulière est tout aussi primordiale. S2E : une jurisprudence salvatrice - La sortie du prestataire en place a été très compliquée d un point de vue opérationnel et l annexe réversibilité sortante n était pas assez détaillée s appuyer totalement dessus. Nous avons donc nécessairement effectué un cadrage avec le prestataire sortant avant de lancer les opérations. - De plus S2E a eu la «chance» d opérer deux réversibilités, une sur la TMA une autre sur l infogérance d exploitation, lui donnant ainsi un retour d expérience sur les deux thématiques. - Cette expérience a poussé S2E à particulièrement bien travailler les annexes de réversibilité sortantes avec ses nouveaux prestataires : règles de révisions, exigences du client, planification de la sortie, dates et jalons, éléments à fournir et tenir à jour pendant toute la durée du contrat. Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 40

41 Question 4 : Quelle organisation mettre en place? La réversibilité est un véritable projet voire un programme - Comme tout projet, la réversibilité ne se gère pas avec une liste d actions - Toutes les caractéristiques d un projet doivent se retrouver dans cette phase : budget, planning, pilotage, équipe dédiée, gestion des risques, gestion des adhérences, gouvernance spécifique, gestion des jalons, communication, conduite du changement, - Elle coordonne un ensemble d acteurs importants (acheteurs, juristes, opérationnels, commerciaux, direction générale) - Elle doit être gouvernée et pilotée par le client S2E : un programme sur 18 mois - S2E a pris la décision de monter une structure spécifique pour piloter ce programme de plusieurs réversibilités : infogérance et infrastructures, TMA, Interne avec l internalisation de certaines activités - L équipe socle comprenait 5 personnes : Directeur de programme, PMO, chantier techniques, chantier transitions, chantier organisation / contrat et chantier communication / Conduite du changement, - S2E avait exigé des tiers (sortants, entrants) de fournir des face off à la direction du programme, un directeur de programme chez le sortant, un directeur de programme pour chaque entrant, des interlocuteurs identifiés pour chacun des services de la DSI - La gouvernance du programme a été calée avec un comité de pilotage montant jusqu à la présidence de S2E Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 41

42 Question 5 : Comment synchroniser l'entrant et le sortant? Les étapes du projet et la cartographie des relations - Un programme de réversibilité s appuie sur différentes étapes clés : le transfert et la montée en compétence, le transfert des actifs, le transfert des encours, la mise en place du nouveau modèle, la transition entre l ancien et le nouveau modèle - La démarche repose directement sur la transmission en direct et sans intermédiaire (surtout le client) de la connaissance entre le sortant et l entrant. Les phases classiques opérées dans ce type de projet sont la formation théorique, le monitorat, la production sous contrôle, et l assistance du sortant vers l entrant - Le client a deux façon d aborder le sujet : soit laisser les acteurs (sortant et entrant) s organiser et arbitrer les litiges et suivre l avancement ou piloter lui-même la phase S2E : Un pilotage centralisé et l arbitrage en continu - S2E a pris l option de piloter directement et de manière autoritaire les phases de transfert de connaissance, des actifs, des encours et les transitions. - Les plannings, calendriers de formations, phases de monitorat étaient directement organisées et pilotées par le client - S2E voulait ainsi garder une réactivité optimale sur les arbitrages, tant les délais étaient contraints - Autre enjeu important : gérer parfaitement les partages de responsabilités entre les différents acteurs Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 42

43 Question 6 : Comment maîtriser les impacts budgétaires? Un budget «à dérapage» - Une des difficultés de ce type de projet est la maîtrise budgétaire - Cette maîtrise est d autant plus complexe à acquérir que la réversibilité n est pas suivie et évaluée pendant toute la phase de delivery (slide suivant) - Les phases de cadrage et d identification et de qualification des connaissances à acquérir ne sont pas toujours finalisées et peuvent générer des extensions et avenants - Il reste cependant préférable d étendre le budget dans cette phase que de constater les lacunes en phase de run S2E : Un budget révisé plusieurs fois et piloté - Le projet a été géré en mode forfait en engagement avec une ouverture de S2E sur toutes les révisions justifiées par les enjeux. - Les efforts produits et consentis par S2E sur ce programme ont garanti le succès, aujourd hui les clients finaux de S2E n ont subi aucun impact lié à cette opération majeure de la DSI - Le budget a subi plusieurs révisions, la dernière a été produite 6 mois avant les bascules définitives offrant ainsi une vision fiable aux décideurs. - La maîtrise budgétaire est obtenue finalement pendant la phase de run en gérant de manière continue la réversibilité Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 43

44 Question 7 : Comment évaluer son prestataire tout au long du contrat? La réversibilité : une activité au long-court - Le marché des centres de services est récent (10/15 ans), la maturité grandissante des clients augmente les actions de remise en concurrence et finalement de réversibilité. - Cette tendance est renforcée par la restructuration du marché des fournisseurs, rachats et regroupements pour adresser de manière industrielle des deals plus importants et les clients y sont sensibles - Les réversibilités sont plus nombreuses car mieux vendues, mieux structurées et finalement plus rassurantes pour les clients - Bien préparées par les clients, elles sont plus faciles à appréhender même si le partenariat long, créateur de valeur, demeure la cible principale S2E : plus rien n est impossible - S2E a réussi un projet complexe, pas engageant au départ et dans des conditions complexes de réalisation - Aujourd hui, la DSI met tout en œuvre pour anticiper une éventuelle, même si non souhaitée, réversibilité en mettant en œuvre un suivi permanent de ses prestataires : Dispositifs pour obliger les prestataires à publier en permanence leur connaissance et leur compétence (processus, outils, ) Garder la maîtrise totale de son SI (architecture technique et fonctionnelle, expertise métier) Veiller le marché et ses évolutions pour maîtriser et maintenir la pression sur ses fournisseurs Ae-Scm Ouest - ATELIER «La Réversibilité" 17 avr. 2014, page 44

45 Le point de vue de l Expert Eric BAUSSAND esourcing PARTNERS Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 45

46 La réversibilité Que dit le référentiel escm? Analyse Démarrage Fourniture Réversibilité Figure 23, escm-cl, page 93 escm propose un cycle de vie! Source d escm: IT Services Qualification Center (ITsqc), Carnegie Mellon. itsqc.cmu.edu 2005 Carnegie Mellon University, les droits du modèle escm sont réservés. Document: traduction et adaptation par esourcing partners, tous les droits sont réservés. Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 46

47 Les pratiques de la réversibilité Cycle de vie du sourcing Domaine d'aptitude N2 N3 N4 Total Gestion de la stratégie de sourcing Gestion de la gouvernance Gestion des relations Pratiques permanentes 50 pratiques Gestion de la valeur Gestion des changements organisationnels Gestion des ressources humaines Gestion des connaissances Gestion de la technologie 3 3 Gestion des risques Analyse 9 pratiques Etude d'opportunité de sourcing Approche de sourcing Planification de sourcing 5 5 Démarrage 20 pratiques Evaluations des fournisseurs 3 3 Contractualisation Fourniture 11 pratiques Réversibilité 5 pratiques Transfert de service Gestion des services sourcés Terminaison de sourcing Total Source d escm: IT Services Qualification Center (ITsqc), Carnegie Mellon. itsqc.cmu.edu 2005 Carnegie Mellon University, les droits du modèle escm sont réservés. Document: traduction et adaptation par esourcing partners, tous les droits sont réservés. escm clarifie la réversibilité! Mettre le titre Le Mettre la date, page 47

48 Qui fait quoi? escm cadre les rôles! Source d escm: IT Services Qualification Center (ITsqc), Carnegie Mellon. itsqc.cmu.edu 2005 Carnegie Mellon University, les droits du modèle escm sont réservés. Document: traduction et adaptation par esourcing partners, tous les droits sont réservés. Mettre le titre Le Mettre la date, page 48

49 Pourquoi la réversibilité? 2 pln05 spe01 spe02 rédiger le cahier des charges communiquer le cahier des charges évaluer les fournisseurs potentiels 2 mgt02 mgt03 mgt05 mgt06 mgt11 suivi de la performance gestion budgétaire suivi des incidents et problèmes gestion des changements décision de reconduction mgt10 analyse de la valeur de service 3 Ca se joue dans la gestion du service Insatisfaction escm donne du sens à la réversibilité! Mettre le titre Le Mettre la date, page 49

50 Pourquoi la réversibilité? 4 val06 val07 valeur et impact métier alignement du sourcing 3 str05 gov07 stratégie de sourcing adaptation aux évolutions métiers rel05 compatibilité culturelle 2 str04 thr01 app02 objectifs de sourcing gestion des risques du sourcing dossier d investissement mais pas seulement. Insatisfaction escm donne du sens à la réversibilité! Mettre le titre Le Mettre la date, page 50

51 Fidéliser la relation de sourcing escm-cl escm-sp Valeur créée Impact métier Création de valeur 4 Valeur attendue Valeur apportée 3 Objectifs de sourcing Objectifs de l engagement Performance attendue Niveaux de services Obligations Performance atteinte 2 escm permet d agir avant la réversibilité! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 51

52 escm et la réversibilité escm propose un cycle de vie! escm clarifie les pratiques de la réversibilité! escm permet de cadrer les rôles escm donne du sens à la réversibilité! escm permet d agir avant la réversibilité! Mettre le titre Le Mettre la date, page 52

53 Table Ronde Questions/Réponses Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 53

54 Conclusion Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 54

55 L association Adhérez! Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 55

56 Merci au groupe de travail Equipe Ae-SCM Ouest - Dominique RENAUD - COWORKA - Arnaud DEBIE - COSIALIS - François CALES ITGB Consulting - Frédéric BRAUD - ALTRAN - François MACHACEK - SIGMA - Lionel GOUJON - VIZEHO - Olivier CHOTIN - SQLI - Pascal FALCINELLI SSTRN - Christophe BOURCIER CB Consulting - Guillaume MASSON SOLUCOM - Louis BOURGAREL INTRINSEC - Matthieu GUERIN - BULL Rejoignez-nous! - Eric BAUSSAND esourcing PARTNERS Ou Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 56

57 Conclusion Document de présentation sur le site Questionnaire d évaluation dans vos mail demain Vos suggestions pour nos prochains ateliers Merci à tous pour votre participation Cocktail Anticipez la réversibilité pour mieux la vivre! Le 17 avril 2014, page 57

Stratégie de Global Sourcing. Remettre à plat les relations avec ses fournisseurs

Stratégie de Global Sourcing. Remettre à plat les relations avec ses fournisseurs Stratégie de Global Sourcing Remettre à plat les relations avec ses fournisseurs 1 - Répondre aux objectifs de l entreprise Définir une Politique de Sourcing Besoin : Accroître les ressources (en nombre

Plus en détail

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Améliorer les relations clients-fournisseurs d une externalisation informatique Livrable 2010-2011 du Groupe ADIRA-ITIL Lyon 27 juin 2011 Animateurs: Jean LAMBERT

Plus en détail

Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. escm for Dummies. Gilles Deparis. Introduction au référentiel escm

Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. escm for Dummies. Gilles Deparis. Introduction au référentiel escm Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. escm for Dummies Gilles Deparis Introduction au référentiel escm Structure du référentiel Implémentation du référentiel 1

Plus en détail

Ateliers Le sourcing agile

Ateliers Le sourcing agile Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Ateliers Le sourcing agile 22 Janvier 2013 Paris Sponsor : esourcing partners Page 1 Agenda 14h00-14h20 Introduction - Eric

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

2014 : le renouveau Une association au service de votre performance

2014 : le renouveau Une association au service de votre performance Ae-SCM 2.0 2014 : le renouveau Une association au service de votre performance Créée en 2007, l Association Ae-SCM a pour vocation de promouvoir le partage des bonnes pratiques en matière d esourcing.

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Tables rondes sur la stratégie de sourcing IT : De la réflexion sur l'externalisation à l'évaluation de la performance.

Tables rondes sur la stratégie de sourcing IT : De la réflexion sur l'externalisation à l'évaluation de la performance. Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Tables rondes sur la stratégie de sourcing IT : De la réflexion sur l'externalisation à l'évaluation de la performance. 19

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Retours d Expérience La gestion du «sourcing» dans la durée

Retours d Expérience La gestion du «sourcing» dans la durée Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Retours d Expérience La gestion du «sourcing» dans la durée 26 avril 2012 Ecole des Mines - Nantes Ae-SCM Section Ouest La

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

L innovation au cœur des processus et des systèmes

L innovation au cœur des processus et des systèmes L innovation au cœur des processus et des systèmes www.novigo-consulting.com NOS OFFRES Notre vocation est d appuyer les entreprises pour évaluer la multitude de besoins et assurer le succès des projets

Plus en détail

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) -

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Logica Business Consulting Benoît LEBOUCHER

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. AeSCM 2.0. Une Association au service de la performance!

Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. AeSCM 2.0. Une Association au service de la performance! Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. AeSCM 2.0 Une Association au service de la performance! Vos idées n ont de valeur que si elles sont partagées! Michel CAMPION,

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014 DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014 APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP Bpifrance PRESTATION INTEGRATION FINANCEMENT 1 TYPE DE PROCEDURE Marché privé, passé en

Plus en détail

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing A propos d Insight Insight est le spécialiste en gestion des contrats de licences, en fourniture de logiciels et services associés. Nous accompagnons

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Les différentes stratégies de pérennisation : étude menée par Edf avec ISO Ingénierie MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Par Matthieu Bresciani 10/06/2010 Journée Club Automation MCO des systèmes

Plus en détail

N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013

N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013 N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013 Les 12 recommandations de la Cour des comptes ont été approuvées. Actuellement

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Bull Advisory Services Des offres de conseil pour sécuriser votre démarche de transformation vers un modèle cloud

Bull Advisory Services Des offres de conseil pour sécuriser votre démarche de transformation vers un modèle cloud Bull Advisory Services Des offres de conseil pour sécuriser votre démarche de transformation vers un modèle cloud Une définition du Cloud computing Accès Réseau Service à la demande Ressources Partagées

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction des Ressources humaines Chef de projet informatique J CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction : Systèmes d Information Service : Études et développement Pôle : Projet et gestion applicative POSITIONNEMENT

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible!

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible! Être conforme à la norme PCI OUI, c est possible! Présentation Réseau Action TI 8 mai 2013 Johanne Darveau Directrice systèmes, portefeuille de projets et support applicatif Technologies de l information

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS 14, avenue d Eylau 75116 Paris Tél : 01 73 02 32 72 CATALOGUE DES FORMATIONS www.esourcing-partners.fr Année 2011 - v110111a TRN031-ESP - Catalogue 2011 - v110111a Page 1/17 2 Société... 3 3 Stratégie...

Plus en détail

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS POUR CANDIDATER : Mariane.Colmant@dupont.com ETAT SIGNALETIQUE SERVICE : MAINTENANCE SITE : SASSENAGE (38) Intitulé du poste : Responsable Service Entretien et Travaux Neufs Cette fiche fonction sera révisée

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES Bertrand Quélin Professeur HEC François Duhamel Etudiant du Doctorat HEC Bertrand Quélin et François Duhamel du Groupe HEC ont mené,

Plus en détail

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis ITIL : Une longue quête Etienne TAROT Lactalis Historique De la veille 1ère réflexion autour d ITIL 2004 2008 2009 2011 Développement de la stratégie autour d ITIL Développement des process Première externalisation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

Amélioration des relations client fournisseur en utilisant escm et Six-sigma. Sylvie BRUNET Orange Consulting

Amélioration des relations client fournisseur en utilisant escm et Six-sigma. Sylvie BRUNET Orange Consulting Amélioration des relations client fournisseur en utilisant escm et Six-sigma Sylvie BRUNET Orange Consulting sommaire partie 1 partie 2 partie 3 partie 4 la vision du service le contexte de notre succès

Plus en détail

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 EXTRAIT de

Plus en détail

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN Journée Hôpital 2012, 20 septembre 2012 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Position et enjeux

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Conférence IDC Ernst & Young Thierry Muller, Associé «Technologies, management et

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

ITIL V3. Stratégie des services - Processus

ITIL V3. Stratégie des services - Processus ITIL V3 Stratégie des services - Processus Création : juillet 2011 Mise à jour : Juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

La gestion de projet. La gestion de projet

La gestion de projet. La gestion de projet La gestion de projet Université Louis Pasteur STRASBOURG UE Ouverture professionnelle Intervenant Aurélie DUCHAMP Voirin Consultants La gestion de projet N 5 Le 04 / 01 / 2006 Présentation de l intervenant

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2007 07 89 0262 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Développement de la démarche innovation I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION Direction de la Valorisation Information Scientifique et Technique forma@doc Pôle Formation CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION «Animation de groupe, gestion de projet et communication» pour les animateurs

Plus en détail

Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences

Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences olivetto@apc.univ-paris7.fr 27/11/2013 Gestion de Projets à l APC 1 Gestion de Projets à l APC Plan de la présentation Gestion de projets

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Présentation de l Ae-SCM. Version 2.0

Présentation de l Ae-SCM. Version 2.0 Association Française pour le développement des métiers et le partage des bonnes pratiques de sourcing des entreprises numériques. Présentation de l Ae-SCM Version 2.0 23 juin 2014 Les fondamentaux! L

Plus en détail

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 SEMMARIS Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 Consultation pour le cadrage du projet de Marketplace du Marché International

Plus en détail

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic Cahier des charges Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic CAHIER DES CHARGES ENQUETE ANNUELLE DE SATISFACTION 2 I. Contexte... 3 II. Objet...

Plus en détail

LE KIT DU MANAGER DE PROJETS

LE KIT DU MANAGER DE PROJETS LE KIT DU MANAGER DE PROJETS Ce kit est basé sur les travaux du Professeur Hugues Marchat (parus aux éditions Eyrolles) complétés par les expériences opérationnelles de Denis Lannel. Sommaire Travailler

Plus en détail

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA 14 décembre 2011 L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA Le groupe AREVA a transmis à l autorité de sûreté nucléaire (ASN), en janvier 2010, un rapport

Plus en détail

ITIL nouvelle version et état de situation des démarches dans le réseau

ITIL nouvelle version et état de situation des démarches dans le réseau ITIL nouvelle version et état de situation des démarches dans le réseau Réunion nationale de la GRICS Le 21 novembre 2007, atelier 134 Jean-Claude Beaudry, Qualiti7 Luc Boudrias, CA, CA-TI Page 1 Contenu

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Ateliers Le sourcing agile

Ateliers Le sourcing agile Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Ateliers Le sourcing agile AG Ordinaire Ae-SCM 29/04/2014 Page 1 Agenda Rapport financier du Trésorier et approbation des

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Les audits de l infrastructure des SI

Les audits de l infrastructure des SI Les audits de l infrastructure des SI Réunion responsables de Catis 23 avril 2009 Vers un nouveau modèle pour l infrastructure (CDSI Avril et Juin 2008) En dix ans, les évolutions des SI ont eu un fort

Plus en détail

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Conduite de projet dossier Le souci de maîtriser des projets informatiques a donné lieu à de multiples tentatives

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING - EUROGROUP CONSULTING et EMC ont terminé leur travail d élaboration du plan stratégique intégré CNOPS mutuelles pour les années 2011 à 2014.

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS UN SEUL OBJECTIF LA GESTION DE VOS DÉLAIS NALYSE_ planning_ LA PASSION DE LA GESTION DE PROJET Spécialisés en management général de projet, planification et gestion des

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

RESPONSABLE DE PROGRAMMES

RESPONSABLE DE PROGRAMMES PROFIL DE POSTE : RESPONSABLE DE PROGRAMMES 1. DESCRIPTION GENERALE : - Intitulé du poste : Administrer les différentes étapes de la vie des ou programmes immobiliers - Service concerné / encadrement :

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail