Synthèse de Marketing & Stratégie par SIMON "G3" Nicolas ECGE13 IAG/LSM UCL Université catholique de Louvain Louvain School of Management

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse de Marketing & Stratégie par SIMON "G3" Nicolas ECGE13 IAG/LSM UCL Université catholique de Louvain Louvain School of Management"

Transcription

1 Synthèse de Marketing & Stratégie par SIMON "G3" Nicolas ECGE13 IAG/LSM UCL Université catholique de Louvain Louvain School of Management G3 1 / 28

2 PLAN DU DOCUMENT : 1. Page de garde du document 2. Plan du document 3. Synthèse de marketing 1. Le marketing stratégique 1. Les besoins et les réponses 1. La typologie de Murray 2. La pyramide de Maslow 3. Le principe de rationnalité limitée 4. Les 3 rôles du client 5. Le listing des besoins insatisfaits et leurs réponses. 6. La matrice FCB. 7. La matrice importance performance. 8. Le principe de fidélisation. 2. La segmentation 1. La micro-segmentation. (orientation consommateur) 2. La macro-segmentation. (orientation produit-marché) 3. Le ciblage 1. Analyse d'attractivité (= audit externe) 1. Le modèle CVP 2. Analyse de compétitivité (= audit interne) 1. L'Avantage Concurrentiel 2. Le modèle des 5+1 forces de Porter et l'hexagone sectoriel 3. Les 4 stratégies concurrentielles 4. Le positionnement 1. Différentiation 2. La chaine de valeur de Porter 3. Le Plan Marketing 5. Le développement 1. La matrice BCG 2. La matrice GE 2. Le marketing opérationnel 1. La Marque 1. Les critères d'un bon nom de marque 2. Le prisme d'identité de Kapferer 3. Le modèle de Aaker 2. Le produit 3. Le prix 4. La distribution 5. La communication 4. Liste de définitions 5. Bibliographie G3 2 / 28

3 G3 3 / 28

4 1. Definition du Marketing "L'entreprise doit identifier les besoins et les désirs des consommateurs visés et produire les satisfactions désirées de façon rentable, car plus efficace que la concurrence." L'objectif du marketing est clairement la staisfaction du consommateur. Le marketing est divisé en deux grands groupes : la marketing stratégique (= processus d'analyse) et le marketing opérationnel (= processus d'exécution). Eux-mêmes divisé en cinq parties dont voici le détail. Le marketing peut ainsi se penser en dix étapes simples et consécutives. Attention : le marketing n'est pas à confondre avec la publicité, ou la communication ou les techniques de ventes, c'est un domaine d'étude à part entière. Orientation produit : Marketing passif. Orientation ventes : Marketing Opérationnel. Orientation clients : Marketing Stratégique. (de réponse ou de création) Orientation marché : Market-Driven Management. Le Marketing Stratégique 1. Les besoins et les réponses 2. La segmentation 3. Le ciblage 4. Le positionnement 5. Le développement La Marketing Opérationnel 6. La Marque 7. Le produit 8. Le prix 9. La distribution 10. La communication 2. Le marketing stratégique 1. Les besoins et les réponses 1. La typologie de Murray "Tous les individus possèdent les mêmes besoins mais ils s'expriment différemment d'individus à individus." Besoin générique Besoin articulé Besoin exprimé Besoin non-énoncé Besoin imaginaire Besoin primaire Besoin positif Besoin manifeste Besoin conscient Besoin dérivé Besoin non-articulé Le vrai besoin Besoin secondaire Besoin négatif Besoin latent Besoin inconscient 2. La pyramide de Maslow G3 4 / 28

5 Principes : Ordre prioritaire des différents niveaux besoin physiologique > besoin de sécurité > besoin social > Besoin d'estime > Besoin de réalisation Les différents niveaux n'existent pas au même degré chez tous les individus. Analyse comparative des besoins-réponses : (exemple du cas Wii & Senseo) Besoins non-satisfaits Facilité / Accessibilité Socialisation Economique Temps Réalisme Marché "in-home" Praticité Simplicité, rapidité, facilité Qualité Gain de temps Réponses aux besoins Wiimote, graphismes, peu de boutons. Jeux adaptés, multi-joueurs. Technologie moins avancée. Jeux courts et faciles. Détection de mouvements. Une à deux tasses. Système de dosettes individuelles. Simplicité d'utilisation et d'entretien. Café avec mousse, pression 1,5 bar. Rapidité ; moins d'une minute. 3. Le principe de rationnalité limitée Hypothèse selon laquelle les comportements d'achat suivent une conduite rationnelle. 4. Les 3 rôles du client Le client peut être : Utilisateur : c'est celui qui bénéficie du produit/service. Payeur : c'est celui qui paie/finance le produit/service. G3 5 / 28

6 Acheteur : c'est celui qui effectue l'acte d'achat. Cees trois fonctions peuvent être remplient par une même personne ou par des personnes diverses. 5. Le listing des besoins insatisfaits et leurs réponses. Besoins insatisfaits Facilité Simplicité Rapidité Qualité Accessibilité Socialisation Economique Gain de temps Réalisme Réponses à ces besoins insatisfaits "easy-to-use", no manual needed Graphismes/design épurés????????????????????? 6. La matrice FCB Implication forte (D à la dernière place) Implication faible (D à la première place) Cognitif ( L > F ) Affectif ( F > L ) Apprentissage (pex : assurance) LFD Routine (pex : journal, sandwich) DLF Emotion / Affectivité (pex :voiture de sport, ipod) FLD Plaisir / Hédonisme (pex : pizza, snack) DFL 7. La matrice importance performance. Importance faible Importance forte Performance forte Fausses Forces Image Forte Performance faible Faux Problèmes Vraies Faiblesses 8. Le principe de fidélisation " Il est 5 fois plus coûteux de conquérir un nouveau client que de fidéliser un client actuel." G3 6 / 28

7 2. La segmentation 1. La micro-segmentation La micro-segmentation est une stratégie d'identification de groupes d''acheteurs partageant les mêmes besoins. L'objectif est de développer un programme marketing qui répond aux besoins de ces consommateurs. Généralement, on utilise un arbre de décision ou un tableau à double entrée pour l'analyse de la micro-segmentation. De plus, il est souvent de demandé de préciser si on utilise une segmention mono-critères ou multi-critères. 1. Segmentation socio-démographique : âge, sexe, profession, revenu, état civil, taille du foyer, style de vie. 2. Segmentation psychographique (socio-styles) : early adopters, célibattantes, les dinks, les weekenders, les bobos, les oupos, les probos, les homos, les xers. 3. Segmentation par avantages recherchés : prix, image, symbole, simplicité, élégance, mode, raffinement, taille, qualité, design, luxe, accessoires, features, sportivité, Segmentation comportementale : utilisateurs >< non-utilisateurs, particuliers >< professionnels, fidèles >< non-fidèles,... Critères pour une segmentation efficace : 1. Segments homogènes. 2. Segments mesurables. 3. Segments substantiels. 4. Segments accessibles. Stratégies de couverture de marché : 1. Stratégie de marketing indifférencié : traiter le marché comme un tout. (VW) 2. Stratégie de marketing différencié : viser plusieurs segments du marché. (Nokia) 3. Stratégie de marketing concentré : se spécialiser sur un segment. (Rolex) 2. La macro-segmentation GRAPHIQUE de MACRO-SEGMENTATION DU MARCHE DE REFERENCE. 3 questions à se poser à propos du marché de référence : G3 7 / 28

8 1. Quels sont les différents groupes d'acheteurs potentiels? 2. Quels sont les besoins à rencontrer (solution à apporter)? 3. Quelles sont les technologies existantes pour répondre à ces besoins? 3. Le ciblage 1. Analyse d'attractivité (= audit externe) 1. Le modèle CVP Limites : 1. Diversités des profils du CVP : tous les produits en passent pas par toutes les phases. 2. Innovation de rupture : l'entreprise peut agir sur l'allur de la courbe en innovant. 2. Analyse de compétitivité (= audit interne) 1. L'Avantage Concurrentiel 1. Avantage Concurrentiel Interne : Stratégie de Domination par les Coûts. "costleadership" Effet d'expérience & Economies d'échelle. 2. Avantage Concurrentiel Externe : Stratégie de Différentiation. (réelle et perçue) La différenciation doit être : Significative Valorisable Durable Communicable Viable financièrement Unique. 1. Différentiation par le produit. (qualité, performance, fiabilité, design, innovation) 2. Différentiation par le service. (délais, installation, formation, conseil, réparation) 3. Différentiation par l'image. (personnalité de la marque) 4. Différentiation par le prix. (haut de gamme, bas de gamme, rapport qualité/prix) 3. Stratégie de concentration / de niche / de focalisation. 4. Stratégie de verouillage / de "lock-in". (pex. : Microsoft) Standard propriétaire Marché à maturité Défense de sa position. 5. Stratégie "Blue ocean" : consiste à nier certains FCS pour obtenir de nouvelles perspectives de développement. (pex. :???) 2. Critères de durabilité d'un Avantage Concurrentiel (VRIS) Il faut toujours se demander sur l'ac est durable ou non. Pour cela, on utiliser l'outil d'analyse G3 8 / 28

9 VRIS. Valorisable : Rare : Inimitable : Substitution : doit être impossible ou très difficile. 3. Le modèle des 5+1 forces de Porter et l'hexagone sectoriel 4. Les 4 stratégies concurrentielles 1. Stratégie concurrentielle de Leader. 1. Stratégie offensive : Bénéficier des effets d'expérience. 2. Stratégie défensive : Protéger la PdM en contrant les concurrents dangereux. 3. Stratégie de démarketing : Réduire volontairement la PdM. 2. Stratégie concurrentielle de Challenger : 1. Attaque frontale : S'opposer directement au leader en employant les mêmes armes. 2. Attaque latérale : S'opposer sur un point où le leader est faible ou mal préparé. 3. Stratégie concurrentielle de Follower : Aligne ses décisions sur le leader vu sa faible PdM. 4. Stratégie concurrentielle de Specialist : Se spécialiser sur un segment peu attractif pour la conccurence ou une forte barrière à l'entrée mais à fort potentiel de croissance. Les 3 stratégies de croissance 1. Croissance intensive au sein du marché de référence. 2. Croissance intégrative au sein de la filière. 3. Croissance par diversification en dehors du secteur d'activité. 4. Le positionnement G3 9 / 28

10 1. Différentiation 2. La chaine de valeur de Porter 3. Le Plan Marketing Plan Marketing 1. Définition de la mission, de la vision et des valeurs de l'entreprise. 2. Analyse externe de l'environnement : l'analyse PESTEL et les 5+1 forces de Porter. 3. Analyse interne de l'entreprise : le modèle de la Chaine de Valeur de Porter. 4. Analyse mixte : la matrice SWOT. 5. Définition des objectifs. (volume de vente, CA, profit, PdM, notoriété, image) 6. Choix de la stratégie marketing. 7. Decisions stratégiques sur le marketing-mix (les "4P') 8. Définition du budget marketing et de l'analyse de sensibilité 1. La mission, la vision et les valeurs de l'entreprise La mission de l'entreprise répond à la question "Que faisons-nous?" et statue ainsi sur l'état actuel. La vision de l'entreprise répond à la question "Où allons-nous?" et statue ainsi sur l'état désiré. Les valeurs de l'entreprise sont... Les 3 éléments-clés pour définir une mission : 1. Les besoins des clients (PURPOSE) 2. Les ressources pour fournir les produits/services (BUSINESS) 3. Les principes, valeurs et croyances (VALUES) Un exemple : la mission et la vision de WWF : Our mission is the conservation of nature. Using the best available scientific knowledge and advancing that knowledge where we can, we work to preserve the diversity and abundance of life on Earth and the health of ecological systems by : protecting natural areas and wild populations of plants and animals, including endangered species; promoting sustainable approaches to the use of renewable natural resources; and promoting more efficient use of resources and energy and the maximum reduction of pollution. Our vision is : to save a planet, a world of life. G3 10 / 28

11 Politique : Actions de l'omc Lobbying Quota imposés par l'ue Grèves Stabilité gouvernementale Politique fiscale Commerce extérieur Protection sociale 2. Le modèle PESTEL Economique : L'inflation/déflation L'appréciation/dépréciation de la monnaie locale Prix du pétrole Taxes de transport Taxes de douane Cycles économiques Evolution du PNB Taux d'intérêt Le chômage Politique monétaire Revenu disponible Social : Syndrôme KGOY ("Kids are Getting Older Younger") Démographie Distribution des revenus Mobilité sociale Changements de mode de vie Attitude par rapport aux loisirs et au travail Consumérisme Niveau d'éducation Technologique : Emergence de l'internet Amélioration des moyens de communication (GSM / ) Dépenses publiques de R&D Investissements privés et publics sur la technologie Nouvelles découvertes et développements Vitesse des transferts technologiques Taux d'obsolescence Ecologique : Importance du recyclage Protection des forêts Transports plus écologiques Normes écologiques de production Lois sur la protection de l'environnement Retraitement des déchêts Consommation d'énergie Legal : Normes de qualité (ISO9000 et ISO14000) Normes de sécurité Lois sur les monopoles Droit du travail Legislation sur la santé G3 11 / 28

12 3. La matrice SWOT Effet Positif Effet Négatif Analyse Interne (entreprise) S W Analyse Externe (environnement) O T Strengths / Forces Ressources financières abondantes Une compétence-clé distinctive Reconnu comme le leader du marché Economies d'échelle Technologie protégée Processus breveté Coûts plus faibles Bonne image sur le marché Talent managérial supérieur Augmentation des Parts de Marché Meilleures compétences marketing Qualité de produit exceptionnelle Partenariat avec d'autres firmes Bonne compétence en distribution Travailleurs motivés Expérience sur le marché Notoriété de la marque Prix-produit plus élevés Expérience Meilleur prix du marché Notoriété de la marque Opportunities / Opportunités Croissance de marché rapide Statisfaction des firmes conccurentes Changement avantageux des besoins et goûts des clients Nouvelles tendances de marché Ouvertures aux marchés étrangers Weaknesses / Faiblesses Manque de direction stratégique Faibles dépenses en R&D Ligne de produits très étroite Distribution limitée Coûts plus élevés Produits démodés Lenteur d'adaptation Mauvais ciblage Pas d'autres sources de revenus Diminution des Parts de Marché Image de la marque ringuarde Problèmes de fonctionnement interne Faible image sur le marché Peu de compétence marketing Compétences managériales limitées Personnel sous-qualifié Image ringuarde Parts de Marché décroissantes Pas d'autres sources de revenus Mauvais ciblage Lenteur d'adaptation Threaths / Menaces Entrée de concurrents étrangers Introduction de nouveaux substituts Changement désavantageux des besoins et goûts des clients Diminution du segment Déclin du Cycle de Vie du Produit G3 12 / 28

13 Problèmes chez un rival Découverte d'une nouvelle utilisation d'un produit Boom économique Dérégulation du marché Nouvelle technologie Changements démographiques Autres firmes cherchant des alliances Fort changement de marque Chute des ventes d'un substitut Nouvelle méthode de distribution Nouvelles tendances Intensité concurrentielle accrue Nouvelle stratégie adoptée par un rival Régulation croissante des marchés Récession Nouvelle technologie Barrières au commerce extérieur Changements démographiques Faibles performances des firmes alliées Diminution du segment Forte concurrence Attention! Toujours faire une conclusions après une analyse SWOT! 5. Le développement 1. La matrice BCG Croissance Stagnation Leader (grande PdM) Vedette / Star (pex : ADSL) Vache à lait (pex : GSM) Suiveur (petite PdM) Dilemme (pex : Belgacom TV) Poids mort (pex : BMW) Vedette (Star) : marché en forte croissance et part de marché élevée. Fort besoin de cash pour continuer la croissance (ex : téléphonie mobile dans le portefeuille d'activités de France Telecom). Vache à lait : marché en faible croissance et part de marché élevée. Dégage beaucoup de cash permettant à l entreprise de financer d autres activités (ex : téléphonie fixe dans le portefeuille d'activités de France Telecom). Dilemme : marché en forte croissance et part de marché faible. Fort besoin de cash pour maintenir ou accroitre la part de marché (ex : téléphonie sur IP dans le portefeuille d'activités de France Telecom). Poids mort : ni croissance, ni part de marché importante. Difficulté à survivre et ne peut financer d autres activités (ex : "Ma ligne Visio", offre visiophonie dans le portefeuille d'activités de France Telecom). Limites : Lorsque la stratégie retenue par l'entreprise est une stratégie de différenciation ou de concentration et non une stratégie de volume fondée sur l'effet d'expérience, utiliser la matrice G3 13 / 28

14 BCG peut conduire à prendre de mauvaises décisions d'allocation de ressources. 2. La matrice GE 3. Le marketing opérationnel 1. La Marque 1. Les 4 types de marque 1. Marque-produit : affecte un produit à un nom. (Ariel Evian Bonux) 2. Marque-gamme : un ensemble de produits sous le même nom et positionnement. 3. Marque-ombrelle : la même marque soutient plusieurs produits dans des marchés différents. (Virgin Yamaha Palmolive) 4. Marque-source : stratégie de marque ombrelle avec des produits qui ont un prénom. (Lu-Pépito & Lu-Hello Danone-Fjord & Danone-Jockey) 2. Les avantages liés à la marque 1. Différenciation par rapport aux concurrents. 2. Création d'une fidélité à un produit. 3. Possibilité de proposer un prix plus élevé. => Création d'un AC et d'une BE. 4. Diminution du risque d'achat. 5. Création d'une relation de confiance. 6. Garantie de qualité. 7. Garantie de sécurité. 8. Valeur de signe (symbole). 3. Les critères d'un bon nom de marque 1. Pas descriptif. 2. Internationnal. 3. Pas générique. 4. Intégrer le temps. 5. Facile à prononcer. Brand Management : 1. Nom. Pex. : "Nike". 2. Slogan. Pex. : "Just Do It!". 3. Logo. Pex. : le "Swoosh". Cobranding : 1. Phillips & Nivea => Philishave Coolskin. G3 14 / 28

15 2. Phillips & Douwe Egberts => Senseo. 4. Le prisme d'identité de Kapferer Relation Physique Emetteur Personnalité Culture G3 Reflet Destinataire Mentalisation 5. Le modèle de Aaker Notoriété Autres atouts propriétaires à la marque Fidélité Capital Marque Perception de la qualité Associations de la marque G3 15 / 28

16 2. Le produit Un produit = Fonctions de base + Services additionnels. 3. Le prix Stratégie de prix d'écrémage : Vendre à un prix élevé en se limitant volontairement aux consommateurs qui sont prêts à payer un prix fort pour le nouveau produit. + convient au faibles sensibilités-prix (pionniers et adopteurs précoces) + permet d écrémer et répond au besoin de liquidités en introduction + si erreur d évaluation, réduit risque financier et permet de corriger risque de ne pas repérer à temps la nécessité de baisser rend le marché plus attractif pour la concurrence Stratégie de prix de pénétration : Vendre à un prix bas pour acquérir une PdM élevée. Conditions : 1. Demande élastique au prix. 2. Possibilité d'atteindre de faibles coûts unitaires. (économies d'échelle ou effet d'expérience) 3. Menace d'une forte concurrence potentielle. 4. Marché haut de gamme est satisfait. + permet de gagner en parts de marché relatives + donc permet de s accorder un avantage concurrentiel coût (ACI) expose au risque qu il n existe pas d effet d expérience rend une remontée des prix impossible en cas d erreur Stratégie de prix plancher : Stratégie de prix plafond : Stratégie de prix de lancement : Les méthodes de tarification : G3 16 / 28

17 1. Le "coût plus marge". 2. Le taux de rentibilité souhaité. 3. La valeur perçue. 4. Le prix du marché. 5. Les enchères. (sur internet : Ebay) 4. La distribution Les différents types d'intermédiaires : 1. Grossistes. 2. Détaillants indépendants / Superette. 3. Distribution intégrée. 4. Hard discounters. 5. Hypermarchés. 6. Agents & courtiers. 7. Sociétés de service. Les différents types de circuits de distribution : 1. Cicuit Direct. (absence d'intermédiaire) 2. Circuit Indirect Court. (un seul intermédiaire) 3. Circuit Indirect Long. (plusieurs intermédiaires) Les stratégies de distribution : 1. Distribution intensive. (produit d'achat courant) Objectif : maximiser la disponibilité du produit. 2. Distribution sélective. (produit d'achat réfléchi) Objectif : recourir à un nombre d'intermédiaires inférieur au nombre disponible. 3. Distribution exclusive. (produit de spécialité, de haute qualité, de prestige) Franchisage : forme particuliète de distribution exclusive. (Etam, Léonidas, Prémaman, McDonald's, Olivier Dachkin, Dessange, Jean-Louis David, Pizza Hut, Benetton, Midas, Mister mint, Holiday Inn. 4. Commerce électronique. (e-commerce) 1. De substitution : Dell Easyjet Amazon. 2. De complémentarité : FNAC. 5. La communication G3 17 / 28

18 Les outils de communication : 1. La publicité. 2. La promotion. 3. Les relations publiques. 4. Le sponsoring. 5. Le marketing événementiel. Le Marketing en ligne : Avantages : 1. Faible coût d'entrée. 2. Ciblage très fin. 3. Contact individuel. 4. Accès internationnal. 5. Changement rapide des bannières. 6. Mesure précise de l'efficacité. Outils : 1. Liens sponsorisés (40 %) 2. Bannières publicitaires (20 %) 3. Annonces classées (17 %) 4. Parrainage (9 %) 5. Envoi d' s (2 %) Les zones d'advertising : 1. La presse écrite. 2. La télévision. 3. La radio. 4. Le cinéma. 5. Les zones d'affichage. 6. Le mailing. (poste) 7. L' ing. (internet) 8. L'SMSing. (GSM) 9. Les magazines et revues. 10. Les journaux. La Copy-Strategy : Document détaillant ce que l'agence se propose de faire en faveur du produit et/ ou de l'annonceur. Elle constitue la réponse de l'agence au briefing annonceur. Elle décrit le contenu mais pas la forme du message. 1. Bénéfice consommateur. 2. Support ou "reason-why". 3. Style ou "brand character". G3 18 / 28

19 1) la cible de la communication (sexe, âge, CSP, socio-styles, localisation géographique ), 2) l'objectif à atteindre à l'aide de la communication (augmenter la notoriété de l'annonceur, améliorer l'image, accroître les ventes ), 3) la promesse de base faite à la cible (motivation de la cible que la communication va exploiter), 4) les caractéristiques du produit qui vont supporter/justifier cette promesse de base (reasonwhy), 5) le ton (explicatif, démonstratif, informatif, imaginaire, humoristique, symbolique ) de la communication employé, 6) les contraintes d'ordre technique, légal, économique ou professionnel. Si elle est réalisée dans toute agence de communication, elle ne porte généralement pas ce nom et n'est pas toujours présentée sous cette forme, pour des raisons d'originalité. Les styles d'exécutions publicitaires : Tranche de vie. Style de vie. Fantaisie. Témoignage. Exertise technique. Preuve scientifique. Personnage symbolique. Humoristique. Marketing Global Avantages Désavantages Pressions Réduction des coûts à tous niveaux Economies d'échelle Rapidité de lancement Image mondiale Meilleur contrôle sur les filliales Centralisation excessive Insensibilité aux marchés locaux Risque d'exécution locale moins performante Produit standard Risque d'affaiblir l'image de marque Management du risque plus difficile Critiques des marques globales (Naomi Klein No Logo) Mouvement alter-mondialiste Retour d'une certaine nostalgie Certaines marques locales restent leaders (Dash) Nouvelles marques locales se développent (Chine) G3 19 / 28

20 G3 20 / 28

21 6. Liste de définitions Marketing : l'entreprise doit identifier les besoins et les désirs des consommateurs visés et produire les satisfactions désirées de façon rentable, car plus efficace que la concurrence. Besoin : le besoin est une exigence de la nature ou de la vie sociale. Source : Dictionnaire Le Robert Besoin dérivé : réponse technologique apportée au besoin générique et aussi objet du désir. Le comportement d'achat : ensemble des activités qui précèdent, accomptagnent et suivent les décisions d'achat. Acte d'achat : activité visant à résoudre un problème. Mesures de la Réponse cognitive : ensemble des croyances et informations détenues par un individu. Mesures de la Réponse affective : ensemble des sentiments, préférences, attitudes, intentions, jugements favorables ou défavrobales. Mesures de la Réponse comportementale : ensemble des ventes du produit, part de marché, fidélité à la marque, satisfactions et insatisfactions. Attitude : état mental d'un individu, consistitué par l'expérience et les informations acquises, lui permettant de structurer ses perceptions et ses préférences. CRM = Customer Relationship Management = Gestion de la Relation Client = Marketing relationnel : consiste à établir des relations dureables avec les clients, modulables selon leur contribution au profit de l'entreprise. Marque Besoin saturé : Marché saturé : Marché de référence : Définir le marché de référence du point de vue de l'acheteur, en terme de "solutions" à un problème. Demande Primaire : Total des quantités achetées par un groupe d'acheteurs déterminé en un lieu et à une période donnée dans un environnement donné. Demande à l'entreprise : Part de la demande primaire correspondant à la PdM détenue par la marque dans un marché déterminé. Avantage Concurrentiel : Ensemble des caractéristiques ou attributs détenus par un produit ou une marque qui lui donnent une certaine supériorité vis-à-vis des concurrents immédiats. Loi d'expérience : le coût unitaire de la valeur ajoutée d'un produit homogène diminue d'un pourcentage fixe et prévisible chaque fois que la production cumulée double. Loi 80:20 de Pareto : Appliquée au marketing, la loi des 80/20 signifie notamment qu'une minorité de consommateurs (20 %) seront acheteurs de la majorité de biens et services particuliers (80 %) ou encore que 80 % du chiffre d'affaires seront réalisés avec seulement 20 % des produits. Elle est parfois appelée loi de Pareto, au regard des travaux de l'économiste sociologue italien Vilfredo F.S. Pareto. «Au fil des ans, les entreprises tirent la plupart de leurs profits d'un petit nombre de marques inférieur même à ce que suggère la règle bien établie des 80/20. Dans la réalité, de nombreux groupes génèrent 80 % à 90 % de leurs profits avec moins de 20 % des marques qu'ils commercialisent, alors qu'ils perdent de l'argent ou atteignent péniblement le point mort sur plusieurs des autres marques de leur portefeuille» analyse Nirmalya Kumar. Marque : un nom ou un symbole servant à identifier un produit d'un autre et qui inscrit dans l'esprit des consommateurs un ensemble de perceptions à la fois rationnelles et émotionnelles. G3 21 / 28

22 E-Business : ensemble de pratiques des entreprises qui reposent sur des moyens et des platesformes électroniques. E-Commerce : vente de produits en ligne. E-Marketing : efforts de la société pour informer et promouvoir les produits et les services sur internet. M-Commerce : Proposer la vente de produits par le GSM. Packshot : technique de publicité qui consiste à faire un gros plan sur le produit. Très courant à la fin des publicités télévisées. Brandshot : technique de publicité qui consiste à faire un gros plan sur la marque. Très courant à la fin des publicités télévisées. English words : netchising Fact based marketing "easy-to-use" "user-friendly" "outsourcing" "cobranding" "costleadership" brand management benchmark merchandising trendy old-fashioned spin-over casual wear cross-over JIT pack-shot Yield Management Copy Strategy Copy Brief Benchmarking Matrice conférence barres chocolatées MARS : in-home >< out-of-home (OOH) (ordonnées) Alone >< Sharing (abscisses) on-the-go (OTG) at work hard discounters gate keeper business model Objective Goal Strategy Message (OGSM) Brand Compass Need Memory Structure Borrowed Context Memory Structure Distinctive Archetype Brand Benefit prospecter (fr) + définition G3 22 / 28

23 EXAMEN DE STRATEGIE "ECGE1315 Stratégie d'entreprise" : Professeur : Alain Vas. Livre de référence : Stratégique de Johnson & Scholes chez Pearson Edition France. Chapitres du livre à étudier : Chapitres (4) 6 7 (10). Slides : disponibles sur icampus. Travaux Pratiques : 5 TP très utiles sur Carrefour, Ebay, Jurassic Toys, Palm et Virgin. Durée : 3 heures. Forme de l'examen : Examen écrit avec 60 % QROL et 40 % QCM et VRAI-FAUX. Une question théorique de deux pages. 20 % Une étude de cas avec deux questions de deux pages chacune. 40 % 25 QCM +1 / 0,5 / % Attention! Les trois heures passent très vite! J'ai fait l'examen en 3H15 sans brouillon et sans relecture!!! J'ai juste parcourru le QCM deux fois (une fois au début de l'exam et puis une fois à la fin et j'ai croisé mes réponses qui n'étaient pas toujours les mêmes... lol) et lu le cas une seule fois. Je vous conseille vivement de ne pas trainer pour l'examen. Aussi, la place pour répondre est vraiment limitée, donc allez à l'essentiel et soyez clairs, précis et structurés. Logiquement, la matrice d'ashridge et la théorie des jeux ne sont pas à étudier. Une partie du QCM est vraiment évidente, l'autre beaucoup moins... Je dirais une répartition "1/3-1/3-1/3" : le premier tiers de question triaviale sur VIP, VRIS, PESTEL, etc..., un deuxième tiers sur les exemples sur cours et finalement le dernier tiers sur des questions d'approfondissement ou de compréhension transversale. N.B. : Depuis cette année (ndlr : ), il n'y a plus de question sur les cas vus aux TPs. Vous aurez un nouveau cas à analyser. Examen de janvier 2008 : 1. Citer les lacunes/limites du modèle des 5+1 forces de Porter. 2. Quels sont les enjeux principaux d'une entreprise multi-activités? 3. Quelles sont les principales stratégies de la diversification? 4. Analyse de Porter sur le cas Palm : grilles d'analyse de l'intensité Concurrentielle et pouvoir de négotiation du client. 5. Quelle est la segmentation stratégique de Palm? Quels sont ses DAS? Examen de juin 2008 : 1. Les barrières à la sortie font partie de l'analyse des 5 forces de Porter. Quels est l'intérêt de l'analyse de leur intensité lorsque l'on étudie la concurrence d'un secteur? Donnez un exemple concret. 2. Qu'est ce qu'une chaine de valeur? Faites un schéma. Quel est son utilité? Ses limites? + Un exemple G3 23 / 28

24 3. TP Jurassic Toys, analyse PESTEL sur l'industrie du jouet (mais pas les scénarios). Définition de DAS. Quels sont les DAS de Smoby. Justifiez. Examen INGE de janvier 2010 : Question théorique sur la Chaine de Valeur de Porter : la dessiner, donner son utilité et ses limites. Etude de cas sur la Wii (comme en Marketing :-) ). L'énoncé faisait 3-4 pages et est relativement court. Les éléments étaient vraiment clairs et il ne fallait pas se prendre la tête à outrance pour trouver les réponses. Question 1 sur le cas : Dessiner l'horloge de Bowman. Donner les objectifs de l'horloge de Bowman. Définir toutes les stratégies de l'horloge de Bowman. Positionner la Wii et la PS3 sur l'horloge. (Wii = stratégie de prix. PS3 = stratégie de sophistication avec surprix) Question 2 sur le cas : Dessiner le diagramme des 5+1 forces de Porter. Citer les forces et donner leurs limites. Analyser le cas sous l'angle de l'intensité Concurentielle et donner les acteurs. Analyser le cas sous l'angle de la Menace des Substituts et donner les substituts. 25 QCM : Qui est l'auteur de l'horloge stratégique? Bowman Ansoff Ashridge Porter. Lequel de ces éléments n'est pas un FCS pour les sacs à main de luxe? Que signifie les initiales VRIS? Que signifie les initiales VIP? Une question sur BMW. Une question sur Ryanair. Une question sur Décathlon. (étalonnage) Quels sont les axes d'abscisse et d'ordonnée de la matrice d'ansoff? Si la surface de l'hexagone sectoriel augmente, cela signifie que l'intensité Concurrentielle augmente systématiquement? VRAI ou FAUX? Faux. A quelle stratégie correspond le "stuck-in-the-middle" dans l'horloge de Bowman? La stratégie hybride. Quel type de marché est le plus attractif pour une entreprise? Barrières à l'entrée faibles, barrières à la sortie faibles. Barrières à l'entrée faibles, barrières à la sortie fortes. Barrières à l'entrée fortes, barrières à la sortie faibles. Barrières à l'entrée fortes, barrières à la sortie fortes. Une question sur l'analyse PESTEL. Une question sur la stratégie conglomérale. Une question sur les critères de robustesse d'un AC. G3 24 / 28

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

QCM d autoévaluation

QCM d autoévaluation QCM d autoévaluation Concernant les techniques d analyse stratégique Philippe Massol Vous devez pouvoir répondre à toutes les questions de ce QCM pour pouvoir considérer que vous êtes à l aise avec les

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Le marketing stratégique Chapitre 3 Yohan Bernard Les 3 niveaux de la stratégie Politique générale Couverture géographique Diversité de l offre Allocation des ressources entre les activités Stratégie corporate

Plus en détail

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING Corporate : Niveaux de la stratégie Niveau global, concerne le groupe dans son ensemble Domaine d activité stratégique (DAS) : Concerne un marché particulier Fonctionnel

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard

FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2. Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard FONDAMENTAUX DU MARKETING Séance 2 Masters Sciences-Po 2009 KFGM 2035 Marc-André Allard 1 L'ELABORATION DE LA STRATEGIE MARKETING 2 QU'EST-CE QUE LA STRATEGIE MARKETING? Une combinaison cohérente des différents

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

Domination par les coûts. Différenciation Champ concurrentiel. Concentration fondée sur des coûts réduits

Domination par les coûts. Différenciation Champ concurrentiel. Concentration fondée sur des coûts réduits 1. INTRODUCTION AU CONCEPT DE STRATEGIE GENERIQUE Chapitre 3 : LE CHOIX D'UNE STRATEGIE GÉNÉRIQUE La troisième étape (choix d'une stratégie générique) de la démarche classique de la réflexion stratégique

Plus en détail

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES

PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES PARTIE 3 LES PRINCIPALES STRATEGIES Les choix à effectuer Quelle stratégie au niveau du DAS: Stratégie de coût, de différenciation ou de focalisation? Stratégie de leader, de challenger, de suiveur ou

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Cours de Marketing. Gestion Logistique et Transport. Semestre 1

Cours de Marketing. Gestion Logistique et Transport. Semestre 1 Cours de Marketing Gestion Logistique et Transport Semestre 1 CH I Qu est-ce que le Marketing 1.1/ Un peu d Histoire Fin 19 ème - Début 20 ème : Primauté de la fonction de production. Après la crise de

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

04/05/2014. L étude de marché

04/05/2014. L étude de marché L étude de marché Définition l étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché. (Environnement, offre, demande, ) Son

Plus en détail

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B Pour bien servir son marché, une entreprise doit mettre en œuvre une démarche en trois temps : segmentation,

Plus en détail

OUTIL D'AIDE A LA PRISE DE DECISION:Analyse SWAT

OUTIL D'AIDE A LA PRISE DE DECISION:Analyse SWAT GESTION DES RESSOURCES HUMAINES OUTIL D'AIDE A LA PRISE DE DECISION:Analyse SWAT CHOIX DE SOLUTION - HYPOTHESE SCENARIO A l'origine de toute décision réside le choix entre plusieurs possibilités. Nous

Plus en détail

Economie et organisation d entreprises

Economie et organisation d entreprises Economie et organisation d entreprises 0. Introduction générale 1. Définition et diversité d entreprises 2. L environnement des entreprises 3. Les fonctions de l entreprise 4. L organisation des entreprises

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Le positionnement Nespresso. Laurent Dorey

Le positionnement Nespresso. Laurent Dorey Laurent Dorey Jeudi 20 Nov2014 Marché et segmentation Le marché du café en France Un marché de 2 Mds 94% de consommateurs Les habitudes de consommation changent Tendance à la baisse Les débuts de Nespresso

Plus en détail

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE LE MANAGEMENT STRATEGIQUE I. Introduction au management stratégique... 2 A. Cas de l entreprise Dell... 2 B. Définitions... 2 C. Les décisions stratégiques... 2 D. Processus d élaboration... 3 E. Impact

Plus en détail

" La démarche stratégique :

 La démarche stratégique : ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Année Académique : 2014/2015 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 12, 13, 14, 15 et 16 Site web :

Plus en détail

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Introduction Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Marketing des services de l information Vos attentes Redéfinir clairement à qui vous vous adressez Mieux connaître les attentes de votre

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comprendre l'environnement et élaborer la stratégie Connaître et utiliser les principaux outils et méthodes d'analyse stratégique et de prospective, Comprendre et évaluer le contexte culturel, économique

Plus en détail

Management Chapitre 4 La Stratégie I) La notion de stratégie A) Caractéristiques

Management Chapitre 4 La Stratégie I) La notion de stratégie A) Caractéristiques L Management Chapitre 4 La I) La notion de stratégie A) Caractéristiques 1) Définition a stratégie : consiste pour une entreprise, à se fixer des objectifs à long terme et à se donner les moyens de les

Plus en détail

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 LA DEMARCHE EN MARKETING Le 10 Mars 1999 4 ème Cours {Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 4. LES DIFFERENTS SERVICES

Plus en détail

Audit stratégique. Démarche méthodologique

Audit stratégique. Démarche méthodologique Audit stratégique Démarche méthodologique La méthode ANALYSE DE L ENVIRONNEMENT Identifier les opportunités et menaces DIAGNOSTIC DE L ENTREPRISE Identifier les forces et faiblesses POSITIONNEMENT STRATEGIQUE

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

Notes de cours/cahier 2 préparées par Monique Vaillancourt Marc Caron Joanne Lafond

Notes de cours/cahier 2 préparées par Monique Vaillancourt Marc Caron Joanne Lafond Notes de cours/cahier 2 préparées par Monique Vaillancourt Marc Caron Joanne Lafond Permet de voir les occasions de marché c est-à-dire les places qui restent sur la carte perceptuelle. Enables to see

Plus en détail

Marketing (S + 4P) Importance de l innovation

Marketing (S + 4P) Importance de l innovation Marketing (S + 4P) Robert Viseur, Assistant Service d Economie et de Gestion des Entreprises, FPMs 08/10-2000 Importance de l innovation Fin des Golden Sixties Croissance basée sur l innovation Lancement

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 7 Introduction... 9 Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION D UN INSTRUMENT DE PILOTAGE... 11 Chapitre 1 Un système nommé «entreprise»... 13 1. L approche

Plus en détail

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François CHAPITRE I : ENTREPRENDRE ET GERER I) L ENTREPRENEUR 1) Qu est-ce qui caractérise un entrepreneur? 2) Les principaux

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

Marketing touristique

Marketing touristique Université Mohamed 1er Faculté des lettres et des sciences humaines -Oujda- Master : Tourisme et patrimoine Marketing touristique Fondements et concepts Pr. Nouha EL-HALAS Année universitaire 2013/2014

Plus en détail

Partie I - La marque en idée 5. Chapitre 1. Approches de la marque 7

Partie I - La marque en idée 5. Chapitre 1. Approches de la marque 7 Remerciements xvii Avant-propos I ntroduction 1 XVIII Partie I - La marque en idée 5 Chapitre 1. Approches de la marque 7 1. Quelques définitions de la marque 1.1. Philip Kotler ou l'approche par la différence

Plus en détail

Cours de Marketing. Gestion du Patrimoine

Cours de Marketing. Gestion du Patrimoine Cours de Marketing Gestion du Patrimoine Sommaire CH I Qu est-ce que le Marketing CH II Les études de marché CH III La stratégie marketing CH IV Le marketing-mix 2 CH I Qu est-ce que le Marketing 1.1/

Plus en détail

Entreprises touristiques (12/10/11)

Entreprises touristiques (12/10/11) Entreprises touristiques (12/10/11) 7 et 14 décembres 18, 19, 24 janvier 09, 15 février 14 mars 3h, 27 mars 3h, 28 mars soutenance 4h Les acteurs clés Identifications et mécanismes OFFRE DEMANDE Fournisseurs

Plus en détail

Chapitre 1 : La stratégie marketing

Chapitre 1 : La stratégie marketing Chapitre 1 : La stratégie marketing SECTION 1 : la segmentation stratégique La démarche marketing : - Analyse : marketing Etudes (diagnostic externe et interne : environnement, marché, concurrence) - Elaboration

Plus en détail

Les facteurs de performance. Management: CH III Les stratégies business. Le cycle de vie de l'activité. Les quatre phases du cycle de vie

Les facteurs de performance. Management: CH III Les stratégies business. Le cycle de vie de l'activité. Les quatre phases du cycle de vie Management: CH III Les stratégies business Les facteurs de performance La maîtrise du cycle de vie L accumulation d expérience La position de leader La mobilisation des compétences FACTEURS DE PERFORMANCE

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes

Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes www.marketing-pme.fr/blog [sans utiliser Google] Principe & articulation 6 cours : notes 5 TD : note ;) Cours 1 = TD 1 Cours 2 = TD 2 Marchés et consommateurs

Plus en détail

ATELIER. La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites?

ATELIER. La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites? ATELIER La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites? ANIMATEUR Xavier Durand, Responsable pôle d animation Angers-Chôlet, DFCG Bretagne

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

Segmenter le marché et choisir ses cibles

Segmenter le marché et choisir ses cibles Segmenter le marché et choisir ses cibles Objectifs du chapitre Dans ce chapitre, nous répondrons à quatre questions : Quels sont les différents types de segmentation du marché? Comment une entreprise

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT MARKETING MIX POLITIQUE PRODUIT Sandrine Monfort Politique Produit! Les composantes d un produit! Les classifications produit! Lancement produit! Politique de gamme! Politique de marque Les composantes

Plus en détail

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais I) Diagnostic Stratégique a) Diagnostic Interne Diagnostique interne : Les Points forts : Politique innovatrice : 1 er a osé les couleurs, le concept des parrures coordonées, Création du modèle Tanga en

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

L ETUDE DE MARCHE. 5. Analyse d un indicateur : la part de marché

L ETUDE DE MARCHE. 5. Analyse d un indicateur : la part de marché L ETUDE DE MARCHE 1. Définition du marché 2. Analyse de la demande 3. Analyse de l offre 4. Analyse de l environnement 5. Analyse d un indicateur : la part de marché 1. Définition du marché le marché Il

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

1. DÉFINITION DU MARKETING

1. DÉFINITION DU MARKETING 1. DÉFINITION DU MARKETING 1.1 DÉFINITIONS 1.2 PRÉDOMINANCE DU CLIENT 1.3 ÉLARGISSEMENT DU CHAMP D APPLICATION 1.4 SATISFACTION DU CLIENT ET CRM 1 1.1 DÉFINITIONS 1. Marketing 2. Acteurs du marketing 3.

Plus en détail

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing 2012/2013 Démarche Marketing MODULE : BTS : DEMARCHE MARKETING Aouichaoui Moez Conseiller d apprentissage moez.aouichaoui@atfp.tn - Janvier 2014 www.logistiquetn.me.ma, Tunis Aouichaoui Moez 1 Plan N.B

Plus en détail

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL :

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : ANALYSE CONCURRENTIELLE ET STRATEGIE MARKETING INTERNATIONAL : L entreprise a le choix entre 3 grands types de stratégie : La standardisation

Plus en détail

Stratégie Marketing. Elle porte sur le portefeuille d activités de l entreprise = sur l ensemble des activités de l entreprise.

Stratégie Marketing. Elle porte sur le portefeuille d activités de l entreprise = sur l ensemble des activités de l entreprise. Stratégie Marketing Stratégie Marketing 2011 I. La planification stratégique en marketing La stratégie marketing guide toutes les actions de l entreprise au niveau marketing et au niveau générale, guide

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

Segmentation stratégique

Segmentation stratégique Segmentation stratégique Rappel : démarche d analyse stratégique CADRE DE REFERENCE FONDAMENTAL Vision stratégique, histoire, identité, structure SEGMENTATION STRATEGIQUE Découpage des activités de l entreprise

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Marketing. Printemps 2014

Marketing. Printemps 2014 Marketing Printemps 2014 «Le marketing est à la fois l activité, l ensemble des institutions et des processus visant à créer, communiquer, délivrer et échanger les offres qui ont de la valeur pour les

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. La stratégie marketing

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. La stratégie marketing STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 La stratégie marketing Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Plan 1. Introduction 2. Segmentation 3. Ciblage 4. Positionnement Objectif de

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre 2004 - Rennes - Le Liberté

Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre 2004 - Rennes - Le Liberté Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre 2004 - Rennes - Le Liberté Animé par : Business Plan : Votre premier pas vers la réussite Sylvain COQUET - Technopole Rennes Atalante

Plus en détail

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique Plan du cours (1/2) Marketing stratégique Séverine Saleilles Introduction Le diagnostic stratégique Diagnostic externe (PESTEL, forces concurrentielles, cycle de vie, benchmark) Diagnostic interne (chaîne

Plus en détail

Stratégies Marketing - Résumé

Stratégies Marketing - Résumé Stratégies Marketing - Résumé 1. The strategic marketing planning... 2 1.1. De la stratégie d entreprise à la stratégie marketing... 2 1.2. Le concept de marché orienté... 2 1.3. Déroulement de la stratégie

Plus en détail

Toujours plus près des clients

Toujours plus près des clients Toujours plus près des clients Conférence présentée à la journée d information sur les cultures ornementales en serre au Sheraton Laval. (10 décembre 2008) par Jean-Claude Dufour, Ph.D Pourquoi? On pense

Plus en détail

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING Table des matières Master Recherche Management, Logistique et Stratégie Jean-Louis Moulins I. LA DEMARCHE MARKETING : CONTENU ET EVOLUTION 1. Le Protomarketing 2. Le Marketing Vente ou Marketing Commercial

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

RGROSS R.GROSS 11/09/2007

RGROSS R.GROSS 11/09/2007 1 1.2 La démarche mercatique RGROSS / 2 La mercatique Un état d esprit qui consiste à se placer systématiquement du point de vue du consommateur afin de satisfaire au mieux ses besoins. Unedémarche qui

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Stratégie & organisation d entreprise. Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel

Stratégie & organisation d entreprise. Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel Stratégie & organisation d entreprise Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel Planification Diagnostic stratégique Orientations stratégiques La création de stratégies de l entreprise

Plus en détail

Le développement par fusionsacquisitions

Le développement par fusionsacquisitions Chapitre 1 Le développement par fusionsacquisitions Le développement par fusions-acquisitions s inscrit en général dans le champ de la croissance externe. Il est proposé de clarifier les différentes définitions

Plus en détail

MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION. Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI

MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION. Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI OUTILS DE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Les matrices d'analyse

Plus en détail

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE JEAN-NOËL KAPFERER LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE Créer et développer des marques fortes Quatrième édition, 2007 ISBN : 978-2-212-53908-0 Sommaire Introduction La marque ou le prix 3 PARTIE 1 COMPRENDRE

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Marketing Orientation clients

Marketing Orientation clients Cours interentreprises 2 Connaissance approfondie des produits et des prestations de service de l'entreprise formatrice et de la concurrence (objectif évaluateur 1.1.8.7) Marketing Orientation clients

Plus en détail

I. Mercatique et stratégie

I. Mercatique et stratégie 02. LE DIAGNOSTIC 1 I. Mercatique et stratégie A. Stratégie générale Selon Chandler, «la stratégie consiste à déterminer les objectifs et les buts fondamentaux à long terme d une organisation, puis à choisir

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale La vente est devenue actuellement une activité très importante, c est même la force motrice de toute entreprise. Ainsi, une bonne stratégie marketing doit avoir comme vocation : vendre

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S7 : politique de prix Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Qu est-ce qu un prix? Introduction somme d argent coûts non monétaires Introduction

Plus en détail

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international.

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international. Diagnostic Export L entreprise doit faire le point sur sa capacité à atteindre les marchés qu elle s est fixé afin de pouvoir déterminer la meilleure façon pour elle de les exploiter. 1) phase de diagnostic

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION SRC1 2012 Les étapes de la stratégie de communication 1. Objectifs de communication 2. Cibles de communication 3. Principes fondamentaux d une stratégie de communication

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

L internationalisation de sa PME : certainement possible!

L internationalisation de sa PME : certainement possible! L internationalisation de sa PME : certainement possible! 1 L internationalisation de sa PME : certainement possible! Depuis la fin des années 1980, l accélération du rythme des changements dans l économie

Plus en détail

Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : le diagnostic interne

Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : le diagnostic interne Le diagnostic stratégique : définition Le diagnostic stratégique consiste à évaluer la situation de l entreprise dans son environnement, afin de déterminer ses possibilités de survie et de développement.

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Jean-Marie DUCREUX Maurice MARCHAND-TONEL STRATÉGIE. Les clés du succès concurrentiel. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3153-2

Jean-Marie DUCREUX Maurice MARCHAND-TONEL STRATÉGIE. Les clés du succès concurrentiel. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3153-2 Jean-Marie DUCREUX Maurice MARCHAND-TONEL STRATÉGIE Les clés du succès concurrentiel Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3153-2 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 ANALYSER CHAPITRE 1 L effet d expérience...9

Plus en détail

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1

MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE. 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 MODÈLES ET PRATIQUES DE LA STRATÉGIE D ENTREPRISE 21 & 28 septembre 2006 Eric GODELIER HSS1 INTRODUCTION GÉNÉRALE Un terme guerrier : «art de conduire l armée en vue de la victoire» Transféré aux domaines

Plus en détail

I) Le diagnostic externe

I) Le diagnostic externe Le diagnostic stratégique est la première étape de la démarche stratégique et consiste à analyser le diagnostic externe et interne de l entreprise. L analyse FFOM (SWOT) résume les conclusions de ces deux

Plus en détail

MAR A KE K TI T N I G

MAR A KE K TI T N I G MARKETING 4 éléments du marketing I. LE PRODUIT II. LA DISTRIBUTION III. LE PRIX IV. LA COMMUNICATION Fournir un produit / service de façon efficiente au consommateur et communiquer leurs caractéristiques

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Sept-13 DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Audit commercial Développement de réseau SERVICES Développement commercial Formation vente/négociation Formation management opérationnel Formation communication

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

LUCELEC. Corrigé Cas Session 2007 NC. Partie 1 : Analyse de la situation de Lucelec

LUCELEC. Corrigé Cas Session 2007 NC. Partie 1 : Analyse de la situation de Lucelec LUCELEC Partie 1 : Analyse de la situation de Lucelec 1.1 Établir un diagnostic commercial sous forme de tableau et en tirer les conclusions en termes d'opportunités pour l'entreprise Lucelec Le diagnostic

Plus en détail