FENÊTRE SUR LE MARCHÉ DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FENÊTRE SUR LE MARCHÉ DE LA RÉGION DE MONTRÉAL"

Transcription

1 FENÊTRE SUR LE MARCHÉ DE LA RÉGION DE MONTRÉAL Décembre 10 Paul Cardinal Plan de la présentation Le contexte économique Le marché immobilier de la région de Montréal en 10 La bulle immobilière L endettement des ménages Perspectives 11 1

2 La reprise économique est plus modeste que prévu La reprise plus modeste que prévu Évolution du produit intérieur brut au Canada 2,0 % 1,5 % Milliards de $ de ,0 % 0,5 % 0,0 % -0,5 % -1,0 % -1,5 % -2,0 % Variation trimestrielle du PIB (échelle de droite) PIB canadien en données désaisonnalisées annualisées (échelle de gauche) Source : Statistique Canada 2

3 Taux d intérêt : les courts termes montent 5,0 Taux directeur de la Banque du Canada 4,5 4,0 3,5 Taux (%) 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 janv. 07avr. 07 juil. 07 oct. 07janv. 08avr. 08 juil. 08 oct. 08janv. 09avr. 09 juil. 09 oct. 09janv. 10avr. 10 juil. 10 Source : Banque du Canada Taux d intérêt : les longs termes descendent 8 7 Évolution des taux d'intérêt hypothécaires au Canada Taux (%) Crise de la dette souveraine dans la zone euro 2 1 Taux hypothécaires 5 ans Taux rendement des obligations 5 ans 0 janv. 07 juin 07 nov. 07 avr. 08 sept. 08 févr. 09 juil. 09 déc. 09 mai 10 oct. 10 Source : Banque du Canada 3

4 La confiance n est pas trop affectée s répondants ayant répondu oui Pourcentage de Confiance des consommateurs québécois Bon moment pour un achat htimportant t Source : Conference Board du Canada La construction résidentielle en hausse 50 % Évolution des mises en chantier pour propriétaires occupants RMR de Montréal (données non désaisonnalisées) 40 % 30 % % 10 % 0 % 10 % % 30 % 40 % Source : SCHL 4

5 Emploi : contre performance depuis quatre mois bre d'emplois (en milliers) Nomb Évolution de l'emploi dans la RMR de Montréal (données désaisonnalisées, moyennes mobiles de trois mois) Source : Statistique Canada À retenir : 5

6 10000 % 8000 % 6000 % 4000 % 00 % 0 % 00 % 4000 % 13/12/10 Les ventes MLS Ventes MLS 10, mois par mois, RMR de Montréal % 15 % % % 9 % % 26 % 16 % 13 % 19 %

7 L activité perd de la vigueur 80 Variation du nombre de ventes MLS RMR de Montréal Variation par rappo ort à l'année précédente (%) janv. 07 mars 07 mai 07 juil. 07 sept. 07 nov. 07 janv. 08 mars 08 mai 08 juil. 08 sept. 08 nov. 08 janv. 09 mars 09 mai 09 juil. 09 sept. 09 nov. 09 janv. 10 mars 10 mai 10 juil. 10 sept Inscriptions : changement de tendance en vue? 25 Variation des inscriptions MLS en vigueur RMR de Montréal 15 e variation (%) Taux de janv. 07 mars 07 7 mai 07 7 juil sept nov janv mars 08 8 mai 08 8 juil sept nov janv mars 09 9 mai 09 9 juil sept nov janv mars 10 0 mai 10 0 juil sept

8 Nombre de mois Conditions de marché : vers un lent rééquilibrage Évolution de l'écoulement de l'inventaire par catégorie de propriété, RMR de Montréal 9 Marché équilibré 8 Marché de vendeur Unifamiliale Copropriété Plex janv. 05 avr. 05 juil. 05 oct. 05 janv. 06 avr. 06 juil. 06 oct. 06 janv. 07 avr. 07 juil. 07 oct. 07 janv. 08 avr. 08 juil. 08 oct. 08 janv. 09 avr. 09 juil. 09 oct. 09 janv. 10 avr. 10 juil. 10 oct. 10 La croissance des prix est encore soutenue Variation par rap pport à l'année précédente (%) Variation du prix médian des unifamiliales RMR de Montréal janv. 07 mars 07 mai 07 juil. 07 sept. 07 nov. 07 janv. 08 mars 08 mai 08 juil. 08 sept. 08 nov. 08 janv. 09 mars 09 mai 09 juil. 09 sept. 09 nov. 09 janv. 10 mars 10 mai 10 juil. 10 sept. 10 8

9 La croissance des prix est encore soutenue Variation par rap pport à l'année précédente (%) Variation du prix médian des copropriétés RMR de Montréal janv. 07 mars 07 mai 07 juil. 07 sept. 07 nov. 07 janv. 08 mars 08 mai 08 juil. 08 sept. 08 nov. 08 janv. 09 mars 09 mai 09 juil. 09 sept. 09 nov. 09 janv. 10 mars 10 mai 10 juil. 10 sept. 10 La croissance des prix est encore soutenue Variation par rapp port à l'année précédente (%) Variation du prix médian des plex, RMR de Montréal janv. 07 mars 07 mai 07 juil. 07 sept. 07 nov. 07 janv. 08 mars 08 mai 08 juil. 08 sept. 08 nov. 08 janv. 09 mars 09 mai 09 juil. 09 sept. 09 nov. 09 janv. 10 mars 10 mai 10 juil. 10 sept. 10 9

10 La surenchère s estompe 10 % 9 % 8 % 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % 0 % Proportion de ventes réalisées à un prix supérieur au prix demandé RMR de Montréal Île de Montréal T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T Les ventes MLS ailleurs au Canada 6 % 4 % 2 % 0 % 2 % 4 % 6 % 8 % 10 % 12 % 14 % Source : ACI Variation des ventes MLS dans les 4 principales villes canadiennes Janvier à octobre 10 3 % 4 % Calgary Montréal Toronto Vancouver 13 % 13 % 10

11 Les ventes MLS ailleurs au Canada Variation du prix moyen résidentiel Janvier à octobre % 12 % 11 % 12 % 10 % 8 % 9 % 6 % 4 % 5 % 2 % 0 % Source : ACI Calgary Montréal Toronto Vancouver Les ventes MLS par secteur géographique 11

12 Ventes MLS : comparaison des grands secteurs Ventes MLS (janvier à octobre) % % % 000 % % % 6 % 0 % 7 % % 0 % % Île de Montréal Laval Rive Nord de Montréal Rive Sud de Montréal Vaudreuil Soulanges Prix MLS : comparaison des grands secteurs $ $ $ Prix médian des unifamiliales (janvier à octobre) % % $ $ $ $ $ $ % $ 000 % $ $ $ 8 % 8 % 6 % 7 % 9 % % 0 % 0 $ % Île de Montréal Laval Rive Nord de Montréal Rive Sud de Montréal Vaudreuil Soulanges 12

13 Prix MLS : comparaison des grands secteurs $ $ $ Prix médian des copropriétés (janvier à octobre) % % $ $ $ $ $ $ % 000 % $ 7 % 11 % 4 % 9 % 7 % % $ 0 % 0 $ % Île de Montréal Laval Rive Nord de Montréal Rive Sud de Montréal Vaudreuil Soulanges Prix MLS : comparaison des grands secteurs Prix médian des plex (janvier à octobre) $ $ $ $ $ $ $ $ % % % $ $ $ 11 % 9 % 2 % 6 % 000 % % $ $ 0 % 0 $ Île de Montréal Laval Rive Nord de Montréal Rive Sud de Montréal % 13

14 Les ventes MLS sur l île de Montréal Les numéros sur la carte font référence aux secteurs du Baromètre MLS Ventes MLS résidentielles Janvier à octobre 10 Île : + 3 % 19 % 3 % 0 % 3 % 3 % 7 % 0 % 7 % 6 % 7 % 3 % 7 % 11 % 7 % 5 % 14

15 Prix médian des unifamiliales Janvier à octobre 10 Île : + 8 % 7 % 13 % 10 % 13 % 13 % 9 % 17 % 9 % 22 % 19 % 9 % 9 % 11 % 9 % 2 % Prix médian des copropriétés Janvier à octobre 10 Île : + 7 % 4 % 7 % 10 % 10 % 6 % 10 % 13 % 10 % 17 % 10 % 10 % 10 % 2 % 10 % 11 % 15

16 Prix médian des plex Janvier à octobre 10 Île : + 11 % 8 % 9 % 13 % 12 % 14 % 11 % 8 % 11 % 18 % 10 % 11 % 11 % 14 % 11 % 11 % Écoulement de l inventaire Écouleme ent de l'inventaire (en mois) Écoulement de l'inventaire par catégorie de propriété Île de Montréal Marché équilibré Marché de vendeur Unifamiliale Copropriété Plex 3 16

17 Écoulemen nt de l'inventaire (en mois) partout dans l ouest Écoulement de l'inventaire par secteur et par catégorie de propriété Octobre 10 Unifamiliale Copropriété Plex Marché de vendeur 2 Ouest de l'île Saint Laurent Ahuntsic Sud ouest de l'île CDN NDG CSL Centre partout, ou presque, dans l est ent de l'inventaire (en mois) Écouleme Écoulement de l'inventaire par secteur et par catégorie de propriété Octobre 10 Unifamiliale Copropriété Plex Ville Marie Le Plateau Rosemont Villeray Mercier Hochelaga Maisonneuve Marché équilibré Marché de vendeur Anjou Saint Léonard Pointe est de l'île 17

18 Comparaison des délais de vente par secteur Nombre de jours Délai de vente moyen par secteur total résidentiel 57 Ouest de l'île Saint Laurent Ahuntsic Sud ouest de l'île CDN NDG CSL Centre T3 09 T4 09 T1 10 T2 10 T Comparaison des délais de vente par secteur Délais de vente (jours) Délai de vente moyen par secteur total résidentiel Ville Marie Le Plateau Rosemont Villeray Mercier H. Maisonneuve Anjou Saint Léonard Pointe est de l'île T3 09 T4 09 T1 10 T2 10 T

19 Les ventes MLS de Laval/Rive Nord Les numéros sur la carte font référence aux secteurs du Baromètre MLS. Les ventes MLS Janvier à octobre 10 Laval/Rive Nord : + 6 % 6 % 10 % 3 % 7 % 4 % 9 % 1 % 19

20 Prix médian des unifamiliales Janvier à octobre 10 7 % 6 % 6 % 8 % 4 % 7 % 9 % Laval : + 8 % Rive Nord : + 6 % Prix médian des copropriétés Janvier à octobre 10 6 % 9 % 4 % 4 % 7 % 8 % 13 % Laval : + 11 % Rive Nord : + 4 %

21 Prix médian des plex Janvier à octobre 10 0 % 6 % 7 % 9 % 15 % 7 % 8 % Laval : + 9 % Rive Nord : + 2 % Encore un marché de vendeur Écoulement de l'inventaire par catégorie de propriété 12 Laval/Rive Nord ent de l'inventaire (en mois) Écouleme Marché équilibré Marché de vendeur Unifamiliale Copropriété Plex 3 21

22 partout ou presque ent de l'inventaire (en mois) Écouleme Écoulement de l'inventaire par secteur et par catégorie de propriété Marché équilibré Marché de vendeur Ouest de Laval Est de Laval Ouest de la Rive Nord Octobre 10 Unifamiliale ili l Copropriété é Plex Centre de la Rive Nord Terrebonne Mascouche Est de la Rive Nord Saint Jérôme Comparaison des délais de vente par secteur Délai de vente moyen par secteur total résidentiel Nombre de jours Ouest de Laval Est de Laval Ouest de la Rive Nord Centre de la Rive Nord Terrebonne Mascouche Est de la Rive Nord Saint Jérôme T3 09 T4 09 T1 10 T2 10 T

23 Les ventes MLS sur la Rive Sud Les numéros sur la carte font référence aux secteurs du Baromètre MLS. Ventes MLS résidentielles Janvier à octobre 10 Rive Sud : 0 % 7 % 9 % 0 % 1 % 14 % 15 % 5 % 9 % 23

24 Prix médian des unifamiliales Janvier à octobre 10 Rive Sud : + 7 % 5 % 5 % 8 % 9 % 8 % 13 % 7 % 9 % Prix médian des copropriétés Janvier à octobre 10 Rive Sud : + 9 % 2 % 0 % 12 % 9 % 9 % 19 % 19 % 5 % 24

25 Prix médian des plex Janvier à octobre 10 Rive Sud : + 6 % 15 % 1 % 6 % Encore un marché de vendeur 11 Conditions de marché par catégorie de propriété Rive Sud ent de l'inventaire (en mois) Écouleme Unifamiliale Copropriété Plex Marché équilibré Marché de vendeur 2 25

26 Écoulemen nt de l'inventaire (en mois) partout ou presque Écoulement de l'inventaire par secteur et par catégorie de propriété Octobre 10 Unifamiliale Marché équilibré Copropriété Plex Marché de vendeur 2 Châteauguay Sud ouest de la Rive Sud Centre de la Rive Sud Longueuil Boucherville Sainte Julie Beloeil Saint Bruno Varennes Saint Hilaire Chambly Comparaison des délais de vente par secteur 100 Délai de vente moyen par secteur total résidentiel 90 Nombre de jours Châteauguay Sud ouest de la Rive Sud Centre de la Rive Sud Longueuil Boucherville Saint Bruno Sainte Julie Varennes Beloeil Saint Hilaire Chambly T3 09 T4 09 T1 10 T2 10 T

27 À retenir : La bulle immobilière 27

28 La revente aux États Unis Évolution des ventes résidentielles aux États Unis Unités vendues e annualisé désaisonnalisé) (nombre Crédit d'impôt premiers acheteurs Crédit d'impôt étendu Source : NAR La revente aux États Unis 15 Variation du prix médian résidentiel aux États Unis uelle en pourcentage (%) Variation annu Source : NAR 28

29 Bulle immobilière : le marché hypothécaire américain ne repose pas sur les mêmes fondations Bulle : arrêtons le parallèle avec les États Unis «Aux États Unis, c'est d'abord et avant tout d une bulle du crédit hypothécaire qu il faut parler.» «Au Canada, nous navons n avons pas connu les excès du marché hypothécaire américain.» Source : Mot de l économiste, octobre 10, FCIQ 29

30 Peu de prêts hypothécaires en souffrance 1,2 % Prêts hypothécaires en souffrance, Québec 1,0 % 0,8 % 0,6 % 04% 0,4 Septembre 10 : 0,35 % 0,2 % 0,0 % janv. 90 oct. 91 juil. 93 avr. 95 janv. 97 oct. 98 juil. 00 avr. 02 janv. 04 oct. 05 juil. 07 avr. 09 Source : Association des banquiers canadiens Les saisies hypothécaires en 09 Aux États Unis : Au Québec : 1 sur sur 45 Source : Saisies hypothécaires : un bilan comparatif entre les cas américain et québécois, FCIQ. 30

31 Qu est ce qu une bulle immobilière? Il y a une bulle, si la croissance des prix s éloigne de manière importante des facteurs «fondamentaux», qui sont : 1) la croissance des revenus des ménages; 2) l évolution des taux d intérêt 3) la croissance démographique Hypothèses Un ménage qui : 1) gagne le revenu moyen 2) verse 10 % de mise de fonds 3) amortit son prêt sur 25 ans 3) choisit un terme hypothécaire de 5 ans 31

32 L augmentation du pouvoir d achat 180 L'effet de la hausse des revenus p Sources : Statistique Canada et calculs FCIQ L augmentation du pouvoir d achat 180 L'effet de la baisse des taux d'intérêt p Sources : Statistique Canada et calculs FCIQ 32

33 L augmentation du pouvoir d achat 300 Les deux effets combinés p Sources : Statistique Canada et calculs FCIQ Le pouvoir d achat a crû davantage que les prix 300 Pouvoir d'achat vs prix des unifamiliales p Sources : Statistique Canada et calculs FCIQ 33

34 La bulle immobilière : quelle bulle? «La croissance des prix de l immobilier résidentiel à Montréal ne s est pas éloignée significativement de ce que dictent les facteurs fondamentaux.» «À Montréal, les propriétés sont plus abordables aujourd hui qu elles ne l étaient en 1989.» Source : Mot de l économiste, octobre 10, FCIQ À retenir : 34

35 L endettement des ménages L endettement à un sommet 160 % Dette en proportion du revenu disponible Canada % n du revenu disponible 140 % 1 % 100 % 80 % 60 % Québec Canada 119% Québec % Proportio 40 % % % Sources: Statistique Canada et Desjardins, études économiques 35

36 La composition des dettes a changé % 3 % 4 % Prêts hypothécaires Prêts personnels à la consommation 09 8 % 10 % 4 % 73 % Marges de crédit personnelles Prêts automobiles (location) 74 % Source : Desjardins, études économiques la dette hypothécaire aussi Selon Ipsos Reid : Au Québec, la proportion de prêts hypothécaires à taux variable est passée de moins de 10 % en 00 à plus de 30 % en 09. Source : Ipsos Reid 36

37 Les ménages québécois sont sensibles à une hausse de taux d intérêt Ils sont plus endettés Ils ont davantage recours aux marges de crédit personnelles (vs prêts personnels à la consommation) Les prêts hypothécaires à taux variable sont devenus plus populaires Source : Desjardins, études économiques Le risque concernant la capacité de remboursement des ménages québécois Le ratio du service de la dette (RSD) a peu bougé au cours de la dernière décennie (en moyenne 15,5 % du revenu brut) La progression de l endettement a été neutralisée par la baisse des taux d intérêt En 09, 5 % des ménages sont considérés comme fortement endettés (RSD > 40 %) Source : Desjardins, études économiques 37

38 mais la majorité des ménages canadiens seraient en mesure d absorber des hausses de taux d intérêt Selon une enquête effectuée par l ACCHA en octobre 10 : 6,1 % des détenteurs d hypothèque seraient incapables d absorber une hausse de taux hypothécaire de 1 % cette proportion augmente à 10,9 % si on parle plutôt d une augmentation de taux hypothécaire de 1,5 % Source : Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA), sondage réalisé en octobre 10 À retenir : 38

39 Perspectives 11 : l économie Prévisions économiques pour 11 Croissance du PIB réel (%) Taux de chômage (%) 09 10p 11p 09 10p 11p États Unis 2,6 2,6 2,4 9,3 9,7 9,1 Canada 2,5 3,1 2,7 8,3 8,1 7,7 Québec 1,0 2,7 2,3 8,5 7,9 7,1 Source : Prévisions économiques et financières, Automne 10, Études économiques du Mouvement des caisses Desjardins 39

40 Prévisions des taux hypothécaires pour 11 Taux hypothécaires 5 ans Desjardins BCREA 10T4 5,10 5,60 5,35 11T1 5, 5,70 5,60 11T2 5,35 5,85 5,70 11T , , ,80 11T4 5,80 6,30 6,10 Sources : Prévisions des taux de détails, Septembre 10, Études économiques du Mouvement des caisses Desjardins et Mortgage Rate Forecast, September 10, BCREA. Prévisions des taux hypothécaires pour 11 Taux hypothécaires 5 ans Desjardins BCREA 10T4 5,10 5,60 5,35 11T1 5, 5,70 5,60 11T2 5,35 5,85 5,70 11T , , ,80 11T4 5,80 6,30 6,10 Sources : Prévisions des taux de détails, Septembre 10, Études économiques du Mouvement des caisses Desjardins et Mortgage Rate Forecast, September 10, BCREA. 40

41 Perspectives 11 : le marché immobilier dans la région de Montréal Prévisions des ventes MLS en 11 Faible baisse du nombre de transactions Légère hausse du nombre d inscriptions en vigueur Un marché qui demeurera à l avantage des vendeurs, mais qui se rééquilibrera tout de même graduellement Des hausses de prix plus modestes 41

42 Prévisions des ventes MLS en 11 Prévisions 11 Statistiques MLS Région métropolitaine de Montréal Organisme Évolution du nombre de ventes Évolution des prix ACI* 7 % 2 % SCHL 1 % 2 % FCIQ 3 % 4 % *Prévision pour l ensemble de la province de Québec. Sources : ACI, SCHL et FCIQ Perspectives à plus long terme : la démographie 42

43 Perspectives démographiques jusqu en 31 ÉVOLUTION DUNOMBREDE DE MÉNAGES PRIVÉS ET DE LA POPULATION ENTRE 06 ET 31 Régions administratives Nombre de ménages supplémentaires Évolution du nombre de ménages Évolution de la population Province % 16 % Montérégie % 22 % Montréal % 12 % Laurentides % 34 % Lanaudière % 38 % Source : ISQ L impact de la démographie «De façon générale, la copropriété occupera une part croissante des ventes MLS en raison du vieillissement de la population et de l importance grandissante de l immigration.» Source : Marché de la revente et tendances démographiques au Québec, février 10, FCIQ. 43

44 L impact de la démographie «La formation de ménages chez les ans assurera un essor des ventes de propriétés destinées aux premiers acheteurs et, par le fait même, une croissance des banlieues pendant encore une dizaine d années. Par la suite, l étalement urbain est appelé à ralentir.» Source : Marché de la revente et tendances démographiques au Québec, février 10, FCIQ. L impact de la démographie «La formation de ménages plus âgés culminera dans une dizaine d années. À ce moment, la copropriété gagnera encore en popularité, particulièrement dans la première couronne de banlieue.» Source : Marché de la revente et tendances démographiques au Québec, février 10, FCIQ. 44

45 À retenir : Merci de votre attention 45

46 Questions Service Analyse du marché Écrivez nous à : Trouvez nos publications sur : 46

QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER?

QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER? CONFÉRENCE QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER? MANUEL DU PARTICIPANT Par : Michel Beauséjour, FCA, Chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) et de la Fédération

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation Les facteurs fondamentaux Les prévisions pour 2014 Les intentions à moyen terme Les principaux risques Vers un autre resserrement hypothécaire? Plan de la présentation Les facteurs

Plus en détail

Page 1 of 6 Aussi dans ce numéro Le Mot de l'économiste fait relâche durant la période des vacances. De retour en septembre. Forte croissance des ventes résidentielles dans la région de Gatineau Les Canadiens

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater?

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? Maurice N. Marchon Professeur, Institut d économie appliquée HEC Montréal 29 septembre 2008 Toute reproduction

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Mai 2010

Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Mai 2010 Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Mai 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives démographiques du Québec et des régions, 2006-2056 Édition

Plus en détail

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de Alors que les ventes résidentielles effectuées par les courtiers immobiliers au Québec ont affiché presque autant de baisses que de hausses mensuelles

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Le Québec en quête de croissance

Le Québec en quête de croissance ASDEQ Conjoncture et perspectives économiques 2014 Le Québec en quête de croissance Montréal 29 novembre 2013 Yves St-Maurice Directeur principal et économiste en chef adjoint Mouvement Desjardins Contexte

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Nous examinons ici l effet du dernier resserrement des règles de l assurance prêt hypothécaire sur la performance du marché immobilier québécois

Plus en détail

Perspectives 2007 du marché de l habitationl. Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL

Perspectives 2007 du marché de l habitationl. Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL Perspectives 2007 du marché de l habitationl Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL SOMMAIRE Retour sur la bulle immobilière Prévisions 2007: Marché de la revente Construction résidentielle Marché

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Logement Perspective Grand Montréal 28 n o JUIN 2015 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Hausse du taux d inoccupation des logements locatifs de 2,8 % à 3,4 % entre 2013 et 2014 La hausse

Plus en détail

Pleins feux sur la demande une perspective régionale

Pleins feux sur la demande une perspective régionale Pleins feux sur la demande une perspective régionale SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT CONFÉRENCE SUR LES PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION DE MONTRÉAL Kevin Hughes Économiste régional

Plus en détail

Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre?

Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre? Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre? 80 ième congrès annuel de l ACFAS Colloque ISQ/CIQSS 8 mai 2012 Francis Cortellino Analyste principal

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Marché locatif de la RMR de Montréal

Marché locatif de la RMR de Montréal Marché locatif de la RMR de Montréal RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D OCTOBRE 2014 David L Heureux Analyste principal de marché 19 janvier 2015 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Le ralentissement se poursuit

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Le ralentissement se poursuit Le Baromètre du marché résidentiel FCIQ Région métropolitaine de Montréal Faits saillants Le ralentissement se poursuit Toujours l effet des nouvelles règles hypothécaires Le recul des ventes est moins

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Déclin des ventes résidentielles au deuxième trimestre

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Déclin des ventes résidentielles au deuxième trimestre Le Baromètre du marché résidentiel FCIQ Région métropolitaine de Montréal Faits saillants Déclin des ventes résidentielles au deuxième trimestre Statistiques décevantes pour le marché de l emploi Laval

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

Le marché immobilier sur l Île-Perrot

Le marché immobilier sur l Île-Perrot Le marché immobilier sur l Île-Perrot Mini-conférence présentée le 22 octobre 2014 à l AGAIP Richard Beaumier, mba, fca, fcpa Courtier immobilier agréé Groupe-Sutton Distinction R.B. Aperçu Un peu d histoire

Plus en détail

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Kevin Hughes Économiste Principal Centre d analyse de marché Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme Marché

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

La situation économique au Canada et au Québec

La situation économique au Canada et au Québec La situation économique au Canada et au Québec ASDEQ: Conjoncture et perspectives économiques 2013 4 décembre 2012 Matthieu Arseneau Économiste principal 1 Canada 2 Indice de confiance du consommateur:

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Logement Perspective Grand Montréal 26 n o JUIN 2014 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Stabilité du taux d inoccupation des logements locatifs entre et à l échelle de l ensemble du Grand

Plus en détail

Perspective. Disponibilité des logements locatifs : la pénurie des logements de deux chambres et plus persiste dans le Grand Montréal

Perspective. Disponibilité des logements locatifs : la pénurie des logements de deux chambres et plus persiste dans le Grand Montréal Le taux d inoccupation demeure relativement stable entre 8 et 9 Nouvelle baisse de la part des mises en chantier pour le marché locatif Les logements locatifs de taille adéquate pour les familles avec

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie,

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées Quelle information pour éclairer les politiques de l habitat? Les statistiques de la Banque de France Patrick BERGER Directeur Régional Le 15 novembre 2012

Plus en détail

découvrir créer Portrait socioéconomique de la ville de Québec innover inventer entreprendre r inventer apprendre se démarquer développer créer bâtir

découvrir créer Portrait socioéconomique de la ville de Québec innover inventer entreprendre r inventer apprendre se démarquer développer créer bâtir bâtir apprendre développer investir développer r inventer c se démarquer innover créer découvrir se démarquer créer inventer apprendre développer bâtir investir bâ Portrait socioéconomique nventerappr

Plus en détail

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement LA SITUATION ÉCONOMIQUE 2013 DANS L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL nvestissements logement démographie ise en chantier résidentielles permis de construction tourisme transport économie marché du travail de

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT.

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. LE MARCHÉ DES TERRAINS ET DE LA COPROPRIÉTÉ SE REFROIDIRA-T-IL EN 2013 OU L INTÉRÊT SE MAINTIENDRA-T-IL SOMMET IMMOBILIER DE MONTRÉAL 4 avril 2013 QUELQUES GRANDS TITRES DES

Plus en détail

Perspectives Économiques BNC

Perspectives Économiques BNC Perspectives Économiques BNC Angelo Marinos, Directeur régional Sénior, BNC Enrik Brassard, Directeur régional, BNC Nadine Pham, Représentante, Développement des affaires SCHL Rencontre agents de: Montréal

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

Perspectives économiques pour les RMR du Québec

Perspectives économiques pour les RMR du Québec Perspectives économiques pour les RMR du Québec Croissance modeste à l horizon Mario Lefebvre Directeur, Centre des études municipales Forum québécois sur l investissement multi-résidentiel Montréal, Québec,

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Grand Montréal La diminution des mises en chantier de logements locatifs se poursuit Accroissement des écarts entre le taux d inoccupation des petits et des grands logements locatifs Les couronnes demeurent

Plus en détail

L évolution à long terme des prix des logements : une perspective internationale

L évolution à long terme des prix des logements : une perspective internationale L évolution à long terme des prix des logements : une perspective internationale Association canadienne de science économique des affaires Kingston (Ontario) 25 août 2015 Lawrence Schembri Sous-gouverneur

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Table des matières Faits saillants... 5 1) La rénovation, une composante importante du secteur de l habitation... 8 Graphique 1 : Répartition des

Plus en détail

Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016

Calendrier prévisionnel Responsable en Ressources Humaines 2015-2016 Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016 Semaine Jour Date Institut ou Jours Heures Lundi 05-oct 15 Entreprise Mardi 06 oct 15 Semaine 41 Mercredi 07 oct 15 Jeudi 08-oct-15

Plus en détail

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015 Portrait du marché hypothécaire québécois www.jlr.ca PORTRAIT DU MARCHÉ HYPOTHÉCAIRE QUÉBÉCOIS Le marché hypothécaire se transforme et l équipe de JLR a décidé de faire le point

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

WORKING PAPER SERIES 2014-EQM-01

WORKING PAPER SERIES 2014-EQM-01 January 2014 WORKING PAPER SERIES 2014-EQM-01 La forte chute des revenus d intérêts des ménages belges en raison de la gestion de la crise financière Eric Dor IESEG School of Management (LEM-CNRS) IESEG

Plus en détail

Baisse des mises en chantier d habitations

Baisse des mises en chantier d habitations L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION RMR de Trois-Rivières S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

Analyse approfondie du marché des logements au Canada, dans les provinces et neuf régions métropolitaines. Note de conjoncture résidentielle Été 2011

Analyse approfondie du marché des logements au Canada, dans les provinces et neuf régions métropolitaines. Note de conjoncture résidentielle Été 2011 Note de conjoncture résidentielle Été 211 Analyse approfondie du marché des logements au Canada, dans les provinces et neuf régions métropolitaines PERFORMANCE ET TENDANCES ÉCONOMIQUES Note de conjoncture

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Veille stratégique métropolitaine DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Jean-François Marchand, urbaniste Conseiller expert Le 31

Plus en détail

Tendances immobilières mondiales

Tendances immobilières mondiales Adrienne Warren 1..1 adrienne.warren@scotiabank.com Le 9 septembre 1 immobilières mondiales Les conditions restent inégales sur les marchés de l habitation à l échelle mondiale À l échelle mondiale, les

Plus en détail

Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire contribuent à stabiliser le marché

Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire contribuent à stabiliser le marché STABILISATION GRADUELLE DU PRIX MOYEN DES MAISONS À MONTRÉAL ET RALENTISSEMENT DES VENTES POUR LE TROISIÈME TRIMESTRES DE 2012 Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Résultats d une simulation : quelle serait l incidence d un recul des prix immobiliers résidentiels sur la situation financière des ménages au Québec?

Résultats d une simulation : quelle serait l incidence d un recul des prix immobiliers résidentiels sur la situation financière des ménages au Québec? Résultats d une simulation : quelle serait l incidence d un recul des prix immobiliers résidentiels sur la situation financière des ménages au Québec? mai 1 Après plusieurs années de fortes hausses, les

Plus en détail

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes)

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) Conférence présentée à la 2 e Journée d études sur la qualité de l emploi ISQ/INRS-UCS Montréal, 23 avril

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

R ésumé d une étude. sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise

R ésumé d une étude. sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise R ésumé d une étude sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise Centre d analyse de marché du Québec (2004) Habitation et tendances démographiques : coup

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Prévisions économiques

Prévisions économiques Prévisions économiques 2014 2015 Prévisions économiques 2014-2015 : Faits saillants Considérant les tendances des mises en chantier résidentielles actuelles ainsi qu un ensemble de facteurs, l Association

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

Analyse approfondie du marché des logements au Canada dans les provinces et neuf régions métropolitaines.

Analyse approfondie du marché des logements au Canada dans les provinces et neuf régions métropolitaines. Analyse approfondie du marché des logements au Canada dans les provinces et neuf régions métropolitaines. note de conjoncture résidentielle Automne 2013 Note de conjoncture résidentielle : Analyse approfondie

Plus en détail

Premier trimestre 20X1

Premier trimestre 20X1 FIGURE 10.1 La diversification d un portefeuille de fonds communs de placement Premier trimestre 20X1 Investisseur prudent 15 % 45 % Investisseur équilibré 5 % 35 % Investisseur axé sur la croissance 5

Plus en détail

Direction des transports. Portrait de Montréal 2011 Offre et demande en transport

Direction des transports. Portrait de Montréal 2011 Offre et demande en transport Direction des transports Portrait de Montréal 2011 Offre et demande en transport Montréal, attracteur de déplacements Portrait des déplacements de la région métropolitaine en heure de pointe AM Chaque

Plus en détail

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Hubert Verreault, Agence métropolitaine de transport Daniel Bergeron,

Plus en détail

L ÉCONOMIE AU 3 E TRIMESTRE 2009

L ÉCONOMIE AU 3 E TRIMESTRE 2009 L ÉCONOMIE AU 3 E TRIMESTRE 2009 Une publication de la Communauté métropolitaine de Québec La Communauté métropolitaine de Québec (CMQ), en partenariat avec le Bureau de la Capitale-Nationale et la Conférence

Plus en détail

De l immobilier et du Hockey!

De l immobilier et du Hockey! De l immobilier et du Hockey! Cercle Finance du Québec Restaurant Michelangelo - Québec Mercredi 28 octobre 2015 Mario Lefebvre Président-directeur général Institut de développement urbain du Québec mlefebvre@iduquebec.com

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants

Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n ActualitÉs habitation Gatineau 1 S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Table des matières Date de diffusion : premier

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec Environnement Économique Sommet immobilier de Québec Le 27 Mai 2014 Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, Comité d allocation d actifs 1 Mise en garde Les opinions exprimées

Plus en détail

Québec se distingue. Marie-Élaine Denis, analyste de marché. Marché de l habitation : notre savoir à votre service

Québec se distingue. Marie-Élaine Denis, analyste de marché. Marché de l habitation : notre savoir à votre service Québec se distingue PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION DE QUÉBEC Marie-Élaine Denis, analyste de marché 20 janvier 2011 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Sommaire Marché de l habitation

Plus en détail

ASSOCIATION DES BANQUIERS CANADIENS STATISTIQUES EN BREF 2009

ASSOCIATION DES BANQUIERS CANADIENS STATISTIQUES EN BREF 2009 ASSOCIATION DES BANQUIERS CANADIENS STATISTIQUES EN BREF AU CANADA SEULEMENT (sauf indication contraire) Période (au, sauf indication contraire) Institutions financières incluses Disponibles par province

Plus en détail

Logements neufs. Kitchener. Autre excellente année pour le secteur de la construction. dans la RMR de Kitchener

Logements neufs. Kitchener. Autre excellente année pour le secteur de la construction. dans la RMR de Kitchener Kitchener Logements neufs Autre excellente année pour le secteur de la construction résidentielle dans la RMR de Kitchener Dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Kitchener, 1 113 habitations

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

habitation québec Société d habitation du Québec Les baby-boomers et le logement Le bulletin d information de la société d habitation du québec

habitation québec Société d habitation du Québec Les baby-boomers et le logement Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec habitation québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 5, numéro 1, automne 21 Les baby-boomers et le logement Par Stéphane Leduc CONTEXTE

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Erspectives du marché DE l habitation

Erspectives du marché DE l habitation Erspectives du marché DE l habitation Baisse d activité sur le marché de l habitation en 25 Le marché de la revente Le marché de la revente, cet irréductible Il y a un an, nous avions prévu, pour 25, une

Plus en détail

Le marché locatif se porte bien au Québec et en Ontario

Le marché locatif se porte bien au Québec et en Ontario 7 août Le marché locatif se porte bien au et en Ontario Au cours des dernières années, l essor du marché de la copropriété a retenu l attention du secteur résidentiel. Maintenant que celui-ci a basculé

Plus en détail

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Bruxelles, le 22 octobre 2014 Claude MODART Plan de l'exposé Introduction aux statistiques des finances publiques Définition du périmètre des administrations

Plus en détail

Montréal Profil statistique. au Québec

Montréal Profil statistique. au Québec Montréal Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Montréal Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE de l'agglomération de Montréal

BILAN ÉCONOMIQUE de l'agglomération de Montréal de l'agglomération de Montréal 2009 L année 2006 en un coup d œil 2 Le Bilan économique de l agglomération de Montréal 2009 est une publication de la Ville de Montréal, Service de la mise en valeur du

Plus en détail

Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans

Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans Au Québec, 1 507 propriétés résidentielles ont été saisies 1 pour défaut de paiement du prêt hypothécaire en 2014, soit 143 de plus qu en

Plus en détail

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Valorisation du bois Chaudière-Appalaches 11 février 215 Michel Vincent Ing.f., économiste Directeur services économiques

Plus en détail