BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ"

Transcription

1 BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ Partie 1 : immunologie Exercice 1 : schéma de la phagocytose (3 points) Etapes : Mots-clés : 1) Adhésion (ou reconnaissance) cellule phagocytaire, agent pathogène (bactérie) 2) Ingestion (ou endocytose) pseudopodes, vésicule d endocytose, phagosome 3) Digestion lysosome, phagolysosome, enzymes lytiques 4) Exocytose (ou rejet) rejet, débrits (ou déchets) Exercice 2 : analyse de documents sur la vaccination (5 points) document 1 : lot 1 : témoin : tétanos mortel : absence de réponse immunitaire (innée et adaptative). lot 2 : témoin : AT non mortel = AT non pathogène. lot 3 : si injection le même jour : mort de la souris = la réponse immunitaire n a pas eu le temps de devenir effectrice. lot 4: si délai de 15 jours : survie de la souris : - protection par AT = principe de la vaccination : immunogène non pathogène. - La réponse immunitaire adaptative nécessite un délai = temps de latence nécessaire pour qu elle devienne effectrice (induction, amplification avec mise en mémoire). lot 5 : la réponse immunitaire efficace contre le tétanos est à médiation humorale (RIMH) car le sérum issu de 4 permet la protection de la souris or le sérum contient des molécules solubles : des anticorps anti T produits suite à l injection de TT. La souris survie grâce à une sérothérapie a effet immédiat (neutralise l antigène). lot 6 : AT ne protège pas du TD qui est mortel = la réponse immunitaire adaptative est spécifique : production d anticorps spécifiques d un antigène. 1

2 document 2a : dosage AC : Réponse immunitaire primaire : 1 er contact => 7 jours plus tard : 0.02 UI. Réponse immunitaire secondaire : second contact avec le même antigène : 7 jours plus tard : 0.08 UI et à J+35 jours : 0.2 UI. Réponse immunitaire secondaire : 3 ème contact : 7 jours plus tard : on passe de 0,3 à 12 UI et 1 an plus tard il reste 5 UI. Les taux d anticorps augmentent : - après un certain délai (temps de latence). - à chaque injection mais plus fortement après le 3 ème contact avec l AT. La quantité > 0.05 UI (réponse immunitaire efficace) est obtenue à partir de la seconde injection et reste maintenue entre les injections 2 et 3. Conclusion : la réponse immunitaire adaptative est lente et modérée et devient plus efficace (plus rapide et plus intense) lors de nouveaux contacts avec l antigène (réponse secondaire) grâce aux cellules mémoire. document 2b : 3 injections d antigène entre 2 et 4 mois : intervalles courts pour obtenir des anticorps, augmenter le taux d anticorps protecteurs et augmenter le nombre de cellules mémoires. Puis rappels : intervalles de plus en plus espacés car la réponse immunitaire est de plus en plus efficace : il y a de plus en plus de cellules mémoires fabriquées et de plus en plus de plasmocytes sécréteurs d anticorps obtenus ET les anticorps sont présents dans l organisme à des taux élevés de plus en plus longtemps. On attend qu il n y ait plus d anticorps pour injecter des antigènes et restimuler le système immunitaire. Conclusion : un délai de production d anticorps plus court que lors de la réaction primaire. Un taux plus élevé d anticorps et une durée de vie plus longue à chaque injection. Il est à noter que le tétanos est mortel d où la nécessité d effectuer la vaccination : rencontre d antigène immunogène non pathogène afin de développer le système immunitaire. 2

3 document 3 : Foetus : protection passive grâce aux anticorps maternels. Nouveau-né : le taux d anticorps de la mère décroit pour être nul vers 6 mois. Les anticorps propres à l enfant apparaissent vers 6 mois (au moment où il n a plus d anticorps maternels). Peu après 1 an acquisition d un système immunitaire fonctionnel qui devient de plus en plus efficace (identique 10 ans). Conclusion : Le phénotype immunitaire évolue Evolution qualitativement au cours du temps : Obtention d anticorps uniquement si rencontre avec des antigènes. Formation de plasmocytes et de lymphocytes mémoire spécifiques d un antigène donné, donc dépend des rencontres de l organisme avec ces antigènes suite à une infection ou lors de la vaccination. Evolution quantitative des anticorps circulants et lymphocytes mémoire (ou plasmocytes) dont la proportion augmente parmi les lymphocytes sanguins au cours du temps : chaque rencontre naturelle ou artificielle induisant une réaction immunitaire. Le système immunitaire devient de plus en plus efficace. Partie 2 : endocrinologie Exercice 1 : Les hormones (3 points) - Une hormone est un messager chimique sécrété dans le sang par des glandes endocrines, qui agit à très faibles doses et à distance sur le fonctionnement spécifique d une ou de plusieurs cellules cibles en se fixant à des récepteurs spécifiques (double spécificité : d action et de site). Sa sécrétion est soumise à une très fine régulation (boucles de régulation) qui permet d adapter sa production aux besoins de l organisme et d en maintenir une concentration sanguine relativement stable. - Une hormone peut être de nature peptidique, elle peut alors circuler librement dans le sang ou être de nature lipidique (= hormone stéroïdienne) elle doit alors être liée à un transporteur pour circuler dans le sang. Exercice 2 : l homéostasie calcique (7 points) - Expérience 1 : ablation des glandes parathyroïdes entraîne crises de tétanie 4h plus tard avec une diminution de la calcémie (hypocalcémie). Donc les glandes parathyroïdes jouent un rôle dans la régulation de la calcémie, elles augmentent la calcémie. - Expérience 2 : elles ne sécrètent pas de calcium mais une substance capable d augmenter les concentrations sanguines de calcium. Or dans l énoncé il est dit que les glandes parathyroïdes n ont pas de canaux excréteurs mais possèdent de nombreux capillaires sanguins. Donc les glandes parathyroïdes sécrètent une 3

4 hormone (= glandes endocrines) capable d augmenter la calcémie. = hormone hypercalcémiante. - Expérience 3 : Chien A : Avant ablation : calcémie constante = régulation par les glandes.parathyroïdes. Après ablation des glandes parathyroïdes : chute de la calcémie. Après injections d extraits parathyroïdiens : retour à la calcémie initiale (avant ablation). On en conclue que les glandes parathyroïdes exercent bien leur effet hypercalcémiant via une hormone hypercalcémiante (effet qui passe par le sang). Chien B : Avant ablation : calcémie constante = régulation par la glande thyroïde. Après ablation de la glande thyroïde : augmentation de la calcémie. Après injections d extraits thyroïdiens : retour à la calcémie initiale (avant ablation). On en conclue que la glande thyroïde exerce un effet hypocalcémiant via la sécrétion d une hormone hypocalcémiante (effet qui passe par le sang). Les hormones thyroïdiennes et parathyroïdiennes sont antagonistes. - Expérience 4 : l hormone produite par les glandes parathyroïdes exerce son activité hypercalcémiante en prélevant le calcium sur les os (stimulation de l activité ostéoclastique) pour le libérer dans le sang. L os est donc le tissu cible de l hormone parathyroïdienne. - Expérience 5 : C est en réponse à une hypocalcémie que les glandes parathyroïdiennes produisent une hormone hypercalcémiante qui va prélever le calcium sur les os (stimulation des ostéoclastes) et le libérer dans le sang. Schéma : o si hypocalcémie : production par les glandes parathyroïdes d une hormone hypercalcémiante qui prélève du calcium sur l os pour le libérer dans le sang et normaliser la calcémie. o Si hypercalcémie : production par la glande thyroïde d une hormone hypocalcémiante qui favorise la fixation du calcium sur l os afin de normaliser la calcémie. Partie 3 : homéostasie glucidique Vrai ou Faux : (2 points) 1- La glycémie : 1) Est le taux de sucre dans le sang. NON quantité de glucose 2) Diminue considérablement au cours de l exercice physique. NON 3) Est un paramètre physiologique régulé par l organisme. OUI 2- Le pancréas est une glande : 4) Amphicrine, c est à dire exocrine + endocrine. OUI 5) Reliée au tube digestif. OUI 4

5 6) Capable de libérer du glucose dans le sang. NON 3- Les cellules ß : 7) Sont situées au niveau des îlots de Langerhans. OUI 8) Sécrètent l insuline. OUI 9) Produisent de l insuline et du glucagon. NON uniquement de l insuline 4- L ingestion de glucose : 10) Entraîne la glycogénogénèse hépatique. OUI 11) Déclenche la sécrétion de glucagon. NON sécrétion d insuline 12) Déclenche la sécrétion d insuline. OUI 13) Est suivie d une hyperglycémie normalement passagère. OUI 5- L insuline est une hormone : 14) Hyperglycémiante. Non hypoglycémiante 15) Dont la sécrétion dépend de la glycémie. OUI 16) Qui favorise la glycogénolyse et la lipolyse hépatiques. NON favorise la glycogénogénèse hépatique et la lipogénèse adipocytaire et hépatique 17) De nature protéique. OUI 6- A propos du glucose : 18) Le foie est capable de libérer du glucose dans le sang. OUI 19) Les muscles sont capables de libérer du glucose dans le sang. NON, les muscles ne libèrent pas le glucose, ils l utilisent. 20) Le tissu adipeux peut transformer les triglycérides en glucose. OUI 5

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie 1. Mise en évidence de la régulation de la glycémie A - Evolution de la glycémie A.1 A jeune, quelle est la valeur de la glycémie? Qu observe-t-on lors de l ingestion de glucose

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011 LA GLYCÉMIE ET LES DIABÈTES... 2 CHAPITRE I LA GLYCÉMIE... 2 1/ découverte de l homéostat glycémique... 2 A/ L homéostat glycémique... 2 B / Modèle hypothétique de l homéostat glycémique... 2 2/ Les organes

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail

G2. Régulation de la glycémie

G2. Régulation de la glycémie G2. Régulation de la glycémie Hypoglycémie et hyperglycémie ont des conséquences graves pour le corps. C est la raison pour laquelle ce facteur doit être régulé. G2.a MESURE DE LA GLYCEMIE ET VARIATIONS

Plus en détail

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Explication des mécanismes ponctuels : réponses rapides en référence au cours Stockage et libération glucose : Référence au cours : I Glycémie constante

Plus en détail

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie Introduction Rappeler ce qu est la glycémie et l homéostasie. On mesure la glycémie à jeun chez un individu en bonne santé durant une semaine Question : Analyser le tableau

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016 Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR - 2015/2016 Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Dégradation d aliments en nutriments Par voie mécanique Par voie

Plus en détail

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Notions Activités, supports La glycémie, concentration en glucose du sang, est un paramètre du milieu intérieur. Son maintien par l'organisme dans une gamme de valeurs étroite

Plus en détail

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal 5. Les cellules en société 5.1 Communication cellulaire et maintien de l'homéostasie 5.2 La communication par contact direct : jonctions, croissance et différenciation 5.3. La communication à distance

Plus en détail

sites d action des amylases

sites d action des amylases Glycémie et diabète I Les enzymes. Les glucides à grosses molécules des aliments sont transformés en glucose grâce à l'action d'enzymes digestives. Ils pourront ainsi franchir la paroi de l intestin pour

Plus en détail

PANCREAS. (Support de cours)

PANCREAS. (Support de cours) PANCREAS (Support de cours) 1- RAPPEL ANATOMO-HISTOLOGIQUE: Glande mixte: ENDOCRINE 1 à 2 % - EXOCRINE 80% 4 types de cellules: 70 % de cellules B ou β à insuline 20 % de cellules A ou α à glucagon 5 à

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

CORRECTION SCHEMA FASCICULE CHAPITRE IV

CORRECTION SCHEMA FASCICULE CHAPITRE IV CORRECTION SCHEMA FASCICULE CHAPITRE IV I) Restitution des connaissances 1. Schémas à titrer et à légender Schéma 1 : De droite Titre : L appareil endocrinien chez l Homme 1.Complexe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes GLYCEMIE DIABETE La glycémie est la quantité de glucose circulant dans le sang. Sa régulation par l org est un phénomène complexe et primordial mettant en jeu divers mécanismes, comme la d ou la sécrétion

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/ Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30

Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/ Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30 Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/201 6 Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30 EXERCICE N 1 : (4.5 points): Chaque série d affirmation peut comporter une ou plusieurs

Plus en détail

I. Les pilules d'iode. 2. Le système endocrinien

I. Les pilules d'iode. 2. Le système endocrinien I. Les pilules d'iode A l'aide du document 1, indique : Qu'est-ce que la thyroïde?... Que produit-elle?... A quoi sert cette production?... A quoi sert l'iode qui se lie naturellement à la thyroïde?...

Plus en détail

Chapitre 6 Système endocrinien et reproducteur

Chapitre 6 Système endocrinien et reproducteur Chapitre 6 Système endocrinien et reproducteur Section 1 Système endocrinien et homéostasie ostasie Résultats d apprentissagesd V5.2 Identifier et décrire d la structure et la fonction d importants composés

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Date : 2 Décembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Partie 1 : Définitions - 4 points Définir les termes suivants en utilisant le vocabulaire

Plus en détail

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre 3A3 Le phénotype immunitaire au cours de la vie Quelques données sur la rougeole La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Au cours des 150 dernières années, elle a touché

Plus en détail

Corrigé formatif : Système endocrinien

Corrigé formatif : Système endocrinien Corrigé formatif : Système endocrinien 1- Comparer le système nerveux au système endocrinien. Caractéristiques Système nerveux Système endocrinien Rôles Régulation de l organisme Régulation de l organisme

Plus en détail

Défense de l organisme

Défense de l organisme Module 1 Défense de l organisme Soit par Soit par Système de défense non spécifique Système de défense spécifique Première ligne -Barrières naturelles Deuxième ligne -Défenses cellulaires et chimiques

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Métropole Remplacement

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Métropole Remplacement Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Métropole Remplacement BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS CNAM 2009 (école d Audioprothésiste)

CORRIGÉ DU CONCOURS CNAM 2009 (école d Audioprothésiste) CORRIGÉ DU CONCOURS CNAM 2009 (école d Audioprothésiste) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent (corrigé des questions 2 et 3) Correction proposée et non officielle Question n 2 L intérêt

Plus en détail

CORRECTION EXERCICES GLYCEMIE HOMEOSTAT GLYCEMIQUE : P

CORRECTION EXERCICES GLYCEMIE HOMEOSTAT GLYCEMIQUE : P CORRECTION EXERCICES GLYCEMIE HOMEOSTAT GLYCEMIQUE : P 274-275 Exercice 1 p 274 : Définir en une phrase les mots suivants Glycémie = concentration de glucose dans le plasma sanguin en g.l -1. Plasma sanguin

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Le système endocrinien (SE) Esteban Gonzalez

Le système endocrinien (SE) Esteban Gonzalez Le système endocrinien (SE) Esteban Gonzalez Le système endocrinien Hormone = hormôn exciter Hormone (hrm)= substance chimique qui est sécrétée dans le système cardiovasculaire et transmet de commandes

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

«Nb. Pour la correction contacter le site web :

«Nb. Pour la correction contacter le site web : L.S. Abdel Aziz Khouja Devoir de synthèse n Kélibia Sciences de la Vie et de la Terre Date : 07/0/008 Coef : Durée : h Cl: ème Sc Ex et Mr. Kordoghli M ed «Nb. Pour la correction contacter le site web

Plus en détail

Le métabolisme Phospho-calcique

Le métabolisme Phospho-calcique Le métabolisme Phospho-calcique Introduction : Dr Khelil Maitre Assistante en Endocrinologie Diabétologie Service de Médecine nucléaire CHU Tlemcen Calcium et phosphore =principaux constituants os (65%

Plus en détail

Anatomie et physiologie du système endocrinien

Anatomie et physiologie du système endocrinien Anatomie et physiologie du système endocrinien Glandes endocrines = elles déversent directement dans le sang leur produit de sécrétion ; les hormones. Les sécrétions diffusent ensuite dans des vaisseaux

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un certain

Plus en détail

THTROÏDE et PARATYROÏDES. Anatomie: description, rapports anatomiques Physiologie: Hormones, actions, régulations

THTROÏDE et PARATYROÏDES. Anatomie: description, rapports anatomiques Physiologie: Hormones, actions, régulations THTROÏDE et PARATYROÏDES Anatomie: description, rapports anatomiques Physiologie: Hormones, actions, régulations La glande THYROÏDE Elle ressemble à un papillon et elle est située à la face antérieur du

Plus en détail

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I QUESTIONS ENDOCRINO Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I Question 17: Schéma des voies biliaires et pancréatique

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première La régulation de la glycémie Scénario 2 Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent

Plus en détail

LA MISE EN RESERVE DU GLUCOSE

LA MISE EN RESERVE DU GLUCOSE FICHE SEANCE LA MISE EN RESERVE DU GLUCOSE Nombre de séances : 2 Durée: 4h Discipline : SVT Niveau : Première S Partie du programme concernée : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiues.

Plus en détail

Homéostasie (Partie 2)

Homéostasie (Partie 2) Homéostasie (Partie 2) Dr Sandrine Poglio Année 2015-2016 Institut de Formation en Soins Infirmiers U.E2.2-S1: Cycle de la vie et grandes fonctions 3 Plan A- Généralités. B- La régulation de l équilibre

Plus en détail

L ENDURANCE : ASPECTS METABOLIQUE ET EVALUATION

L ENDURANCE : ASPECTS METABOLIQUE ET EVALUATION L ENDURANCE : ASPECTS METABOLIQUE ET EVALUATION I- METABOLISME AEROBIE A L EXERCICE Si on consomme 100 ATP, 20/25 sont réellement transformés en énergie mécanique. C est la dégradation de l ATP qui permet

Plus en détail

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée.

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Lorsqu un agent infectieux (bactérie, virus, champignon microscopique ) pénètre dans l organisme et commence à s y multiplier, on observe

Plus en détail

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE ahmed.hodroge@u-picardie.fr Pôle Santé - UFR de Médecine Laboratoire d Immunologie EA4666 - LNPC 18 FEVRIER 2014 Les différentes immunités Cellules (Mφ,

Plus en détail

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE La réponse immunitaire est induite dans les organes lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate, ), riches en lymphocytes et favorisant la avec les antigènes

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

Glucides et glycémie

Glucides et glycémie Glucides et glycémie I : Protéines enzymatiques A : Niveaux de structure protéique Les protéines sont des molécules codées génétiquement. L ordre des nucléotides dans un allèle indique l ordre des acides

Plus en détail

La glycémie et le diabète

La glycémie et le diabète I La régulation glycémique La glycémie et le diabète Qu est ce que la glycémie? 1.1) La glycémie : une constante physiologique La glycémie est le taux de glucose ( C6H12O6 ) présent dans le sang. Cf. TD

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Plus en détail

endocrinien Le système L e s y s t è m e e n d o c r i n i e n

endocrinien Le système L e s y s t è m e e n d o c r i n i e n constitue un des deux grands systèmes de communication de l'organisme, l'autre étant le système nerveux. Il permet à l'organisme de s'adapter à diverses situations et de maintenir son équilibre. Il est

Plus en détail

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Rappels du collège Dans notre environnement, de nombreux microorganismes sont en permanence au contact de l organisme. L entrée dans l organisme Certains

Plus en détail

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément.

On constate qu au bout de 3 semaines après l introduction du virus dans l organisme, celui-ci prolifère intensément. Exercice 5 : Exploitation du Document 1 : Le Document 1 représente un diagramme en bâtons montrant l évolution au cours du temps des qualités du virus de l immunodéficience humaine (VIH) et d anticorps

Plus en détail

COMMUNICATION HORMONALE (1)

COMMUNICATION HORMONALE (1) COMMUNICATION HORMONALE (1) Expérience de Bayliss et Starling Déterminisme de la sécrétion du Suc Pancréatique Lors de l arrivée du chyme gastrique dans le duodénum, le pancréas émet du suc pancréatique.

Plus en détail

Physiologie des régulations

Physiologie des régulations Physiologie des régulations 1-Homéostasie & processus des régulations... 2 2-Le système endocrinien... 2 A-les hormones... 2 B- Structures endocrines... 3 B2- le CHH... 3 B3- les tissus hormonopoïétiques...

Plus en détail

Le tube digestif humain I

Le tube digestif humain I Le tube digestif humain I La bouche: Ingestion, Dégradation mécanique de la nourriture: mastication Début de la digestion chimique, grâce aux enzymes produites par les glandes salivaires Ex: amylase L

Plus en détail

4. Les réactions immunitaires

4. Les réactions immunitaires 4. Les réactions immunitaires L environnement de l Homme est peuplé de microbes (virus, bactéries, ). Des modes de transmission de ces microbes ont été étudiés et des méthodes (asepsie, antisepsie, utilisation

Plus en détail

Exposé présenté par : Seguret Aymeric

Exposé présenté par : Seguret Aymeric Exposé présenté par : Seguret Aymeric 1 Problématique : Notre organisme s auto régule et se gère sans que nous ayons à intervenir. Cela signifie donc que notre organisme et plus particulièrement les cellules,

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Comment notre corps peut-il lutter contre l infection? I/ Les micro-organismes sont généralement rapidement digérés par des phagocytes. Voir activités du livre p.

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Tube digestif et homéostasie

Tube digestif et homéostasie Tube digestif et homéostasie UNE DES ENTREES DE L ORGANISME Le tube digestif est, avec les poumons, une des portes d entrée dans l organisme car il permet l absorption de molécules d origine extérieure.

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

TP16- LES EFFECTEURS DE LA GLYCEMIE

TP16- LES EFFECTEURS DE LA GLYCEMIE TP16- LES EFFECTEURS DE LA GLYCEMIE Constat : La glycémie a une valeur globalement constante au cours de la journée malgré des apports discontinus (repas, jeûne). Il y a nécessité de maintenir constant

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Les réactions immunitaires

Les réactions immunitaires Les réactions immunitaires 1. Réaction à l élément étranger Voici deux analyses sanguines réalisées chez la même personne ayant eu une infection, la première avant l infection, la seconde pendant. Type

Plus en détail

Endocrinologie. Dr Dierick-Gallet Service endocrinologie du Pr Bruckert Pitié-Salpétrière

Endocrinologie. Dr Dierick-Gallet Service endocrinologie du Pr Bruckert Pitié-Salpétrière Endocrinologie Dr Dierick-Gallet Service endocrinologie du Pr Bruckert Pitié-Salpétrière Qu est ce que l endocrinologie? = science (logos) de la sécrétion (crine) interne (endo) = science qui étudie les

Plus en détail

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE :

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : INTRODUCTION : Quelles sont les différentes sortes de micro-organismes présents dans notre environnement? (Activité 1) Observation microscopique de différents microbes

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Immunité Vaccinale Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Bases empiriques de la vaccination Observation empirique Une infection guérie protège de la maladie Vacciner

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les Document 1 : situation anatomique du foie 1STS veine cave inférieure (circulation générale) veine sus-hépatique aorte foie artère hépatique veine porte hépatique intestin grêle artère mésentérique Document

Plus en détail

Notes de cours. Système endocrinien. (Marieb (2008) chapitre 9, p )

Notes de cours. Système endocrinien. (Marieb (2008) chapitre 9, p ) Notes de cours Le système endocrinien (Marieb (2008) chapitre 9, p. 335-365) 1) À quoi sert le système endocrinien? Le système endocrinien travaille de pair avec le système nerveux afin de coordonner et

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

Mode d action du Botox

Mode d action du Botox وزارة التربية والتعلين العالي الوديرية العاهة للتربية دائرة االهتحانات اهتحانات الشهادة الثانىية العاهة فرع علىم الحياة هسابقة في هادة علىم الحياة الودة: ثالث ساعات دورة سنة 205 العادية األربعاء 0 حسيراى

Plus en détail

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Comment agissent les anticorps et les LTC? Comment parviennent-ils à protéger l organisme lors de la phase asymptomatique? CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Tout élément

Plus en détail

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte 2. Les espoirs pour un vaccin anti-vih. Pages 416/417. Dans le cas du virus du SIDA, il s'agit de trouver un vaccin contre un virus alors que naturellement ce virus n'est pas vaincu par les défenses immunitaires

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

GLYCEMIE ET DIABETE CHAPITRES 1, 2, 3

GLYCEMIE ET DIABETE CHAPITRES 1, 2, 3 GLYCEMIE ET DIABETE CHAPITRES 1, 2, 3 CHAPITRE 1 LA CATALYSE ENZYMATIQUE TP1 TP2 TRAJET DES ALIMENTS ET LEURS MODIFICATIONS DANS LE TUBE DIGESTIF les organes digestifs et les enzymes digestives. D un

Plus en détail

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE Sources : - Mémo infirmier, Biologie Fondamentale et génétique UE 2.1, Elsevier Masson - Vander et Sherman, Physiologie Humaine, éditions Mc Graw-Hill -Marieb, Anatomie et physiologie

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps

Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps Chapitre 2 : Les réactions immunitaires du corps I Les différentes défenses du corps humain : III2 Activité 1 Les réactions rapides et lentes du système immunitaire Comment notre corps réagit au contact

Plus en détail

Cours n 24: Le pancréas exocrine

Cours n 24: Le pancréas exocrine UE3 - Appareil Digestif Pr. Levy 07/11/13 de 9h30 à 10h30 Ronéotypeur: Rebecca Tuil Ronéolecteur: Alexandre Szusterman Cours n 24: Le pancréas exocrine! 1/6 Plan du cours I/ Rappels II/ Le pancréas exocrine

Plus en détail

Exemple des 4 groupes de microbes

Exemple des 4 groupes de microbes Chapitre 2 Risque infectieux et protection de l organisme : l immunité humaine Système immunitaire = ensemble des cellules et des organes qui assurent la protection de l organisme contre les microbes.

Plus en détail

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Thème corps et santé J MASSON Collège Henry Berger Il y a risque infectieux ou risque d infection dès lors qu un micro-organisme pathogène ou

Plus en détail

Le neveu Mme Joyeuse

Le neveu Mme Joyeuse Madame Joyeuse et son neveu viennent vous consulter car ils souffrent de polyurie (émission excessive d urine) et de polyphagie (appétit anormalement augmenté). Etant proches parents, ils suspectent une

Plus en détail

Glande endocrine Hormone produite Sur quoi agit l'hormone Presque tous les

Glande endocrine Hormone produite Sur quoi agit l'hormone Presque tous les I. Les pilules d'iode 10' Je dis : "Vous avez certainement entendu parler dernièrement de la catastrophe nucléaire au japon. Suite à cette catastrophe, de nombreuses personnes sont allées acheter de l'iode

Plus en détail

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique Jérôme Gay-Quéheillard 1. Métabolisme et équilibre énergétique : rôle du foie 1.1. Anatomie du foie Document 1 : Vues antérieure et postérieure du foie -1- Document

Plus en détail

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une Thème 3B-Immunologie Chapitre 3 LE PHENOTYPE MOLECULAIRE AU COURS DE LA VIE A la naissance, un individu possède des lymphocytes B et des lymphocytes T qui lui sont propres. C est son phénotype immunitaire.

Plus en détail

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire

L e s y s t è m e i m m u n i t a i r e. Les organes du système. immunitaire 1 2 3) Les deux types d'immunité 3.1) L'immunité non spécifique 3.1.1 Les barrières naturelles La peau et les muqueuses constituent une barrière efficace contre les micro-organismes. Elle est renforcée

Plus en détail

Sujet n 1 Signaux hormonaux

Sujet n 1 Signaux hormonaux LV 346 INTEGRATION FONCTIONNELLE DES SIGNAU NERVEU ET HORMONAU Examen final 2ème session 12 juin 2013 Les deux sujets sont à traiter sur des copies séparées. Sujet n 1 Signaux hormonaux Vous devez répondre

Plus en détail

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise)

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise) Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise Connaissances La réponse immunitaire peut se poursuivre par une réaction acquise ou adaptative, spécifique de l'antigène présenté par une cellule

Plus en détail