En cette période de Semaine française, de Gala de la CCI-France Cambodge,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En cette période de Semaine française, de Gala de la CCI-France Cambodge,"

Transcription

1

2

3 ÉDITO : SEMAINE GOÛT DE FRANCE En cette période de Semaine française, de Gala de la CCI-France Cambodge, mais aussi de «Fête de la francophonie», le fil directeur de cette livraison de Entreprendre Cambodge, est la place de la France dans le Royaume en matière d investissements et de commerce extérieur. Le dossier d actualité avec ses deux principales contributions présente les investissements de la France au Cambodge. La position de l Europe semble réduite si on compare avec les autres projets d investissements qui sont effectués par les pays asiatiques voisins. Mais la France se situe en première position des pays de l Union européenne. Derrière cette forte position, il existe aussi de très nombreux projets de montants unitaires relativement plus réduits, que les statistiques ne perçoivent pas encore avec suffisamment de pertinence. Yannick Bineau, Expert Technique International, Université Royale de Droit et de Sciences Economiques Mais le consensus est de considérer que le volume cumulé de ces projets de faibles montants unitaires devrait être loin d être marginal. Cette importante présence française au Cambodge contribue à stimuler le maillage des petites et moyennes entreprises. Ces dernières sont en général porteuses d emplois et elles contribuent au renforcement de l influence des réseaux francophones au Cambodge, tant économique, entrepreneurial, juridique que linguistique. Le dossier d actualité souligne aussi la situation du solde du commerce extérieur qui est en faveur du Cambodge. Pourtant, le développement dans les prochaines années d une classe moyenne qui favorise la consommation peut contribuer à améliorer la position française vis-à-vis du Cambodge. Cette classe moyenne est plus sensible aux critères d équipement, de confort et de santé. Or, la qualité associée à de nombreux produits français, comme les médicaments, les produits agro-alimentaires, les vins est incontestablement un atout sur lequel elles doivent renforcer leur implication. On retrouvera aussi dans ce nouveau numéro d Entreprendre Cambodge, le point de vue du président de la Commision Import/ Export, notre baromètre économique, l entretien d Alain Brun, directeur général d Artisans d Angkor, ainsi que le décryptage des événements de la Semaine Goût de France, autant d angles d analyse qui permettront au lecteur d apprécier à sa juste valeur la place des entreprises françaises au Cambodge. Yannick Bineau, Filière francophone d économie et de gestion, Université Royale de Droit et de Sciences Economiques. CRÉDITS : Directeur de la publication : Arnaud Darc Responsable du comité de rédaction : Eric Mousset et Mathilde Colin Coordinatrice : Céline Bagot Le Verger Maquette : Endorphine Concept : endorphine-concept.com Mise en page : CCIFC Crédits : Couverture : Illustration Branderz, Graphiques : Endorphine Concept Numéro du mois de Mars/Avril 2015 La Commission Veille Économique : Mathilde Colin, Adrienne Ravez, Yannick Bineau, Antoine Hendoux, Alain Gascuel, Erwan Le Verger, avec la participation de Yannick Bineau, de la Filière francophone d économie et de gestion - Université Royale de Droit et de Sciences Economiques, Alain Brun, Directeur Général d Artisans d Anckor, d Antoine Hendoux, Chargé de mission économique et commerciale - Ambassade de France au Cambodge et Alain Gascuel, éditeur, de Erwan Le Verger, Président de la Comission Import/Export. Contact et Régie Publicitaire : Céline Bagot Le Verger Tel :+855 (0) Chambre de Commerce Franco-Cambodgienne 33E2 Boulevard Sothearos, Khan Daun Penh, Phnom Penh, Royaume du Cambodge. Retrouvez toutes les informations utiles sur : & sur facebook :

4 BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE : APPRÉCIATION DU DOLLAR SUR L ÉCONOMIE DU CAMBODGE Selon les statistiques du Fonds Monétaire International, la dollarisation de l économie cambodgienne mesurée par la part des dépôts en dollars sur le total des dépôts bancaires s établit à 95% sur les années récentes. Dès lors, les évolutions des principales parités sur les marchés des changes constatées en 2014 auront nécessairement un impact sur le Cambodge, dont les grands axes de sa stratégie de développement est d attirer les investissements étrangers pour améliorer sa compétitivité, donc les exportations du pays. Parités : Janvier 2010 Janvier 2015 Depuis mars 2014, la parité euro/riel (courbe rouge) a baissé de 16% à la suite de la parité euro/dollar (courbe bleue) qui a évolué de 15% sur la même période. Cette tendance devrait durer à moyen terme en raison du différentiel de croissance entre les Etats-Unis et l Union européenne et de la divergence des politiques monétaires entre ces deux zones. (source : Sans surprise, la parité entre le riel et le dollar (courbe verte) ne se modifie que faiblement reflétant ainsi la politique de change, adoptée par les autorités cambodgiennes depuis plusieurs années. L appréciation du dollar par rapport aux autres devises est donc aussi celle du riel, bien que cette dernière monnaie ne soit pas convertible. Cette modification affecte nécessairement la compétitivité de l économie à travers son impact sur le commerce extérieur et donc le solde extérieur, dont les conséquences ne doivent pas être sous estimées puisque le Cambodge est une petite économie qui est très fortement ouverte sur l extérieur. Du coté des exportations, hors de la zone dollar, le prix des produits cambodgiens augmente à la suite des modifications de parités, ce qui peut réduire le volume des exportations. Ces marchés, dont le débouché représente près de 70% des exportations du Royaume subiront un accroissement de leur prix. Toute augmentation des prix de ces produits, à la suite de la modification des parités, conduira à une modification du comportement d achat des consommateurs d autant plus importante qu il s agit de produits où la sensibilité de la demande des produits aux évolutions des prix est forte, en raison d une concurrence importante. Les consommateurs dans les pays étrangers délaisseront alors les produits cambodgiens et se porteront acquéreurs de produits domestiques similaires ou de produits d autres pays, dont le prix n augmente pas. Cela peut réduire les parts de marché des exportateurs cambodgiens. Cette situation doit d autant plus s envisager que les exportations du Cambodge concernent des produits comme l alimentaire et le textile, pour lesquels la pression exercée par la concurrence par les prix est relativement intense. Les moyens de lutter contre cette fragilité des parts de marchés sont à court terme de réduire les marges à l exportation ou de raccourcir les réseaux de distribution, comprimant ainsi les coûts finalement supportés par les consommateurs. A plus long terme, il s agit d adopter des mesures structurelles d investissement et d amélioration de la qualité des produits, qui favorisent la montée en gamme des produits cambodgiens. Les prix des importations, quant à eux, devraient se réduire, contribuant à juguler l inflation au Cambodge. Les consommateurs cambodgiens pourront acquérir désormais des marchandises étrangères dont le prix baisse, une fois exprimé en dollars ou en riels. A terme, l augmentation du volume des importations pourrait conduire à un accroissement des parts de marchés des importateurs, sauf s ils en profitent pour augmenter leur marge. En effet, le Cambodge importe essentiellement des biens manufacturés, ou des produits intermédiaires où le facteur prix ne constitue qu un élément dans la décision d achat parmi un ensemble plus large de critères. L aspect prix est alors nettement moins important, d où une situation de dépendance à l importation, en raison des interconnexions technologiques qui peuvent se développer entre les systèmes de biens d équipement dans les unités de production, usines... C est le cas dans le secteur textile, et à une moindre échelle dans l agriculture. La marge de manœuvre dont disposent les consommateurs cambodgiens est alors plus réduite puisqu ils ne sont pas réellement en mesure de peser sur les prix par leur comportement d achat, surtout si les entreprises importatrices de biens d équipement disposent d importantes parts de marchés générant un pouvoir de marché important. Pour autant, si on considère que la détérioration de la balance commerciale va s accentuer à la suite de la % persistance de la tendance du dollar et des évolutions dans les exportations et importations cambodgiennes, alors les investissements étrangers, notamment ceux des entreprises françaises, devraient permettre de renforcer progressivement la capacité de production cambodgienne et améliorer sa compétitivité prix. A terme, un accroissement de la diversification sectorielle doublée d une montée en gamme dans les produits exportés peut s envisager pour permettre au Cambodge de générer une croissance soutenable, source de développement économique et d emplois. Yannick Bineau, Filière francophone d économie et de gestion - Université Royale de Droit et de Sciences Economiques.

5 BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE : Selon les chiffres du ministère du Commerce, le volume des échanges du Cambodge a atteint 18,1 MdUSD en 2014, conduisant à une croissance du commerce extérieur de 13,8% par rapport à l année précédente. Le total des exportations s élève à 7,69 MdUSD, ce qui correspond à une hausse de près de 11.44% par rapport à La croissance des exportations, moindre toutefois que celle des importations reflète les difficultés économiques que traversent les principaux pays partenaires du Cambodge, notamment l Union européenne et les USA qui représentent à eux seuls 66% des débouchés cambodgiens dans le monde. De l autre coté, les importations totalisent 10,43 MdUSD, soit une augmentation de 15.9% par rapport à Ce dynamisme commercial à l importation s explique aussi par la forte croissance de la consommation des ménages, mais aussi par l augmentation des investissements, qui nécessitent l achat de matériaux qui ne sont pas nécessairement disponibles sur place. Les 10 principaux partenaires à l importation du Cambodge, 2014 Parmi les dix principaux fournisseurs du Cambodge, huit sont du continent asiatique. La Chine, qui demeure une région dynamique est le premier fournisseur commercial, puisqu elle représente 36% des importations et 44% si Hong-Kong est pris en considération. Les pays voisins comme la Thaïlande et le Vietnam représentent chacun 9% des importations cambodgiennes. De l autre coté, les Etats-Unis et l Union européenne qui sont d importants débouchés pour les producteurs cambodgiens ne sont au contraire que de faibles fournisseurs pour le Cambodge, puisqu ils représentent chacun 4% des importations cambodgiennes parmi les 10 premiers importateurs. Les autres pays, Singapour, le Vietnam, la Thaïlande, Taiwan, République de Corée, Indonésie, qui représentent entre 9% et 5% sont suffisamment diversifiés tant géographiquement qu en terme de niveau de vie pour offrir aux Cambodge l ensemble des biens et services dont il a besoin pour son développement économique. Le français - 5 e langue parlée dans le monde : Le français est la 5 e langue parlée dans le monde, derrière le mandarin, l anglais, l espagnol, et le russe. Selon l Organisation Internationale de la Francophonie, le nombre de francophone au Cambodge est estimé en 2010 à 2.7%. C est aussi la langue où le nombre de locuteurs dont ce n est pas la langue première est le plus important. Le nombre de locuteurs français dont ce n est pas la langue maternelle représentent 72% des francophones. Dans le reste du monde, les autres langues, comme l anglais ne sont parlées comme langue première que par 58% des locuteurs, mais à 98% pour le chinois, et 94% pour l espagnol. Le français est une langue très active, relativement plus internationalisée que les autres langues et son développement souligne à la fois son dynamisme et son influence qui est encore très présente dans de nombreux pays, notamment sur ceux du continent africain, qui est actuellement la principale zone d extension de la francophonie. Filière francophone d'économie et de gestion - Centre universitaire de Recherche en Economie et Gestion, Université Royale de Droit et de Sciences Economiques.

6 FFAIRES DEJEUNER D A jeuner us propose des dé vo ra th ee ok Ph nh ues ou Sofitel Phnom Pe n de menus asiatiq io ct le se e un ec av Coupole. d affaires idéals Lu Zu, Hachi ou La pide! occidentaux au Fu ra m et un service Une qualité premiu ou une e de vin, une bière rr ve un t an clu in, $15 par personne boisson gazeuse. i au vendredi Disponible du lund Phokeethra Sofitel Phnom Penh Sothearos Blvd Old August Site, 26

7 ENTRETIEN Alain Brun, Directeur Général d Artisans d Angkor Nom incontournable quand on évoque l artisanat d art au Cambodge, Artisans d Angkor a su mêler expertise française et savoir-faire locaux. Bel exemple de réussite au Cambodge et hors de ses frontières, nous avons rencontré Alain Brun son directeur. Même si Artisans d Angkor est maintenant une entreprise bien connue au Cambodge, pouvez-vous nous la décrire en quelques mots : vos activités, votre équipe, vos clients? Entreprise sociale spécialisée dans la soierie et l artisanat d art khmers, Artisans d Angkor forme régulièrement des jeunes cambodgiens issus des milieux ruraux de la région de Siem Reap dans le secteur de l artisanat d art et de la soierie. Un emploi stable, bien rémunéré, et comprenant de nombreux avantages sociaux leur est garanti par l entreprise à la fin de leur formation. Artisans d Angkor compte plus de 1200 employés, dont environ 800 artisans, travaillant dans 48 ateliers répartis sur 13 sites de la province de Siem Reap. Les ateliers sont spécialisés dans divers métiers : soierie, sculpture sur bois et sur pierre, laque, peinture sur soie, dinanderie et depuis l an dernier, la céramique. Faites-vous appel à des designers français? Si oui, en quoi est-ce important? Précisons tout d abord que le directeur artistique d Artisans d Angkor est cambodgien. Son équipe, formée d une trentaine de personnes, est également cambodgienne. Nous avons effectivement fait appel par le passé à des designers étrangers, notamment français, qui sont venus partager leur expérience avec notre équipe locale. Nous collaborons surtout avec des écoles françaises de design telle que l Ecole Supérieure des Arts Décoratifs ou encore l Ecole Boulle, dont nous recevons régulièrement des stagiaires. Une de vos activités concerne le travail de la laque, pouvezvous nous en dire davantage? L un des métiers artisanaux que nous préservons est en effet la laque, une tradition cambodgienne de qualité. L application de nombreuses couches est nécessaire et donne sa particularité à la laque traditionnelle. Nous avons travaillé à ce sujet avec une consultante d Hermès qui a une tendresse particulière pour Artisans d Angkor et pour la qualité de sa laque. Grâce à ce partenariat, nous avons eu l opportunité de pouvoir améliorer le niveau de qualité de la laque que nous proposons. Alain Brun Directeur Général d Artisans d Angkor Comment ce partenariat avec la Maison Hermès est-il né? Nous avons collaboré plus précisément avec Shang Xia, qui est la marque chinoise haut de gamme d Hermès. Nos ateliers étant ouverts au public, notre partenariat est né d une rencontre fortuite. Avez-vous des idées ou projets de collaboration avec d autres maisons ou entreprises françaises de renom? Nous avons actuellement une collaboration avec la Compagnie Française de l Orient et de la Chine pour laquelle nous avons justement travaillé sur une magnifique collection en laque Noir & Or qui est actuellement distribuée dans leur boutique Boulevard Haussman à Paris. Nous avons également récemment collaboré avec des boutiques de design parisiennes, Babel Concept Store et L Avant Scène pour lesquelles nous avons créé des lignes de produits spécifiques. Qu en est il de votre développement international? Et la France a-t-elle un rôle particulier dans ce dernier? Si Artisans d Angkor est la société cambodgienne la plus impliquée dans sa volonté de préserver l authenticité de l héritage artisanal cambodgien, son rôle est également de développer l artisanat khmer, et de se tourner vers l avenir et vers d autres pays. La France et les français sont sensibles à notre qualité et ils représentent une clientèle particulièrement importante à laquelle nous sommes très attachés.

8 DOSSIER : INVESTISSEMENTS FRANÇAIS La France est le pays de l Union Européenne qui détient le plus grand nombre d implantations au Cambodge. Les entrepreneurs français sont nombreux et les produits provenant de l hexagone jouissent d une bonne image de marque auprès des cambodgiens. La dernière enquête de la DG Trésor a recensé 50 filiales d entreprises françaises, employant environ personnes dans le Royaume. A celles-ci s ajoute une centaine d entreprises créées localement par des investisseurs français (hôtellerie, construction, informatique ), chiffres en corrélation avec la croissance de la population française immatriculée au consulat (4 530 personnes en 2013, +8,3 %). En revanche, au regard du taux de croissance de l économie cambodgienne, nos échanges demeurent limités et peu diversifiés, en dépit d une progression sensible.

9 ÉCHANGES COMMERCIAUX BILATÉRAUX ENTRE LA FRANCE ET LE CAMBODGE Selon les statistiques des douanes françaises de 2014, les échanges entre la France et le Cambodge restent limités, à 465 M, mais en augmentation de 29% par rapport à Dopés par les préférences tarifaires du programme Tout Sauf les Armes (TSA), les achats de produits cambodgiens explosent pour atteindre 397 M, soit une hausse de 255 % en valeur de 2010 à 2014 (30% de 2013 à 2014), tandis que la progression de nos exportations demeure inférieure sur la même période, à 46%, soit 69 M (+ 9% de 2013 à 2014). En revanche, ces chiffres sous-estiment sensiblement la valeur de nos exportations vers le Cambodge. En effet, une grande partie des flux transite par des pays tiers, en particulier par Singapour (vins et spiritueux, produits alimentaires ). Notre déficit commercial vis-à-vis du Cambodge s est, par conséquent, creusé dans des proportions significatives, à 327 M. Les produits pharmaceutiques représentent historiquement l essentiel de nos exportations (35% en 2014, à 26 M ). En dépit de la progression constante des génériques asiatiques sur le marché cambodgien et de la menace des contrefaçons, les marques françaises, distribuées en particulier par SANOFI, Laboratoires SERVIER ainsi que Pierre FABRE, résistent plutôt bien. Les produits agroalimentaires, deuxième poste de nos exportations (25 M, soit 30% du total en 2014), progressent logiquement, ce qui coïncide avec l évolution des standards de consommation dans les grandes villes du pays, avec l émergence d une «classe moyenne». La construction d un nombre croissant de centres commerciaux et d hôtels de luxe, liée à l augmentation constante du nombre de touristes (4,5M en 2013, +7%), favorise également cette évolution. Les exportations d équipements mécaniques, électriques, électroniques et informatiques enregistrent néanmoins une baisse de -29% (6M ). Le poste des produits de la confection et des chaussures continue de dominer les importations de la France en provenance du Cambodge, à hauteur de 335 M en 2014 (85% du total), en progression de 38% par rapport à Outre les préférences tarifaires et l assouplissement des règles d origine des produits, qui ont eu un impact décisif sur le développement des exportations cambodgiennes vers l U.E, l ouverture de bureaux d achat européens au Cambodge (Décathlon par exemple) contribue également à l essor du textile cambodgien. Les produits agroalimentaires, en particulier le riz, constituent le deuxième poste de ces importations, avec 45 M EUR en 2014 (+ 13 % par rapport à 2013). Deux investisseurs riziers français d envergure, Golden Rice et Anduriz, ainsi que le dynamisme de grands traders (Marbour) expliquent cette performance. La France est ainsi le premier acheteur européen de riz cambodgien. Enfin, d après ces mêmes statistiques des Douanes françaises, la part de marché de la France au Cambodge s élève à 0,6% en 2014, soit une légère baisse par rapport aux trois dernières années (0,7%). En dépit de ces chiffres modestes, la France reste, à égalité avec l Allemagne, le premier partenaire commercial européen du Royaume. L Union Européenne totalise 2,7%, en recul au cours des 10 dernières années. Sans surprise, la République Populaire de Chine demeure le premier partenaire commercial du Cambodge, avec une part de marché de 32,6%, en augmentation constante depuis 2004 (+15% en 10 ans).

10 LES PROJETS D INVESTISSEMENTS DE LA FRANCE AU CAMBODGE S agissant des projets d investissements agréés par le CDC, Conseil de Développement du Cambodge, tant cambodgiens qu étrangers, deux informations importantes sont à observer : - ces statistiques concernent les projets d investissements d un montant dépassant 2 millions de dollars. Elles ne tiennent donc pas compte des investissements d un montant moins élevé, qui ne passent pas par le CDC, projets qui sont dans le cas français, beaucoup plus nombreux. - il s agit d investissements à venir, non encore réellement effectués. Les investissements les plus importants s étalent sur plusieurs années et ils peuvent être modifiés, retardés... de sorte que les montants déclarés des projets ne constituent pas un indicateur rigoureux du poids économique de chaque pays investisseur. Projets d investissements par régions d origine : L Europe très minoritaire Une vue d ensemble des projets agréés par le CDC au cours des deux dernières années permet de situer les projets français dans l ensemble des projets. Pour les deux années 2013 et 2014, les investissements cambodgiens viennent de loin en tête avec un montant de millions de dollars, soit plus de la moitié du total de millions. C est un phénomène relativement nouveau. Sur le long terme les investissements asiatiques viendraient de loin en tête. Suit un groupe de 4 pays asiatiques comportant la Chine, Hong Kong, la Corée du Sud et Taïwan : 36 % du total, avec 967 millions de dollars; les projets chinois représentent à eux seuls 32,3 % des projets agréés pour ces deux années. Les projets d investissements du Japon, dont la présence économique est forte, et augmente, avec par exemple le centre commercial Aeon, sont moins de 1 % du total pour les deux années considérées; ceux de l Inde : 0,1 % du total. Vient ensuite le groupe des pays de l ASEAN, 6,2% du total des projets agréés avec un montant total de 441 millions de dollars. L Europe enfin : 3,7% du total avec 205 millions. Les quatre groupes ci-dessus représentent ensemble un peu plus de 96 % de la totalité des projets agréés, c est-à- dire que sont quasiment absents le Proche et le Moyen Orient, la Russie, le continent américain... On constate en somme que les principaux investisseurs au Cambodge sont en très petit nombre : 6, parfois 7, selon les années. Les projets français depuis 1995 Disons-le d emblée : les projets d investissements français au Cambodge agréés par le CDC ne pèsent pas très lourd dans l ensemble. Ils arrivent sans doute en tête des projets d origine européenne, ce qui est bien naturel étant donné les longues relations passées entre la France et le Cambodge et le retour rapide de la France après les Accords de Paris. Mais on constate une nette diminution au cours des 19 années , alors qu ont augmenté dans de très fortes proportions les investissements asiatiques. On peut suivre l évolution de ces investissements, pour ce qui concerne les projets les plus importants, avec les documents du CDC, qui les recense depuis sa création en On constate donc une forte diminution du nombre des projets présentés :

11 Qu en est-il en termes de montants? On ne voit plus de gros investissements spectaculaires comme ceux des premières années, Vinci pour les aéroports, Total Cambodge ou encore les gros projets dans l industrie hôtelière (le recensement n est sans doute pas complet, on ne voit pas trace des investissements d Accor avec ses deux Sofitel par exemple). Cependant, nous pouvons noté un ralentissement. Au cours des 6 dernières années, 8 projets français d investissements directs : - Decowood Industry, fabrication de meubles : 2,14 millions $ (2009) - Ream Resort & Development, aménagement de l île de Sramoach : 47,5 millions $ (projet en cours) (2009) - usine de recyclage de chutes textiles : 1,8 million $ (2012) - H & Yin Bestway fashion, usine de confection : 1,38 million $ (2012) - Macox Manufacturing Co, usine de confection : 2,67 millions $ (2013) - Phum Baïtang, hôtel de luxe : participation de 30% d investissement français pour un montant total de12 millions $ (2014) Pour les années 2013 et 2014, le montant des projets français est particulièrement faible avec 6,27 millions de dollars, il reste cependant supérieur aux investissements Allemand avec 3,1 millions de dollars, mais reste nettement inférieur aux investissements de la Grande Bretagne avec 13 projets pour un montant de 17,2 millions de dollars. Il faut cependant tenir compte de plusieurs facteurs : - la plupart des investisseurs français sont des PME, non recensées par le CDC. - il y a du côté des autres pays européens, venus beaucoup plus tardivement au Cambodge, un certain «rattrapage». C est le cas de la Grande Bretagne, de la Belgique, de l Espagne par exemple. Les investisseurs français ont beaucoup d avance. Début 1995 on comptait déjà 86 entreprises à participation française et bureaux de représentation au Cambodge. - le manque de mise à jour pour chaque pays du «stock d investissements». - un investisseur n est pas obligé de passer par le CDC, de sorte que certains investissements n apparaissent pas dans ces statistiques. Ces chiffres ne donnent donc qu une idée approximative de la présence économique française au Cambodge. Il faudrait tenir compte des ONG très actives, de la quantité de PME dans les domaines de la construction, de l hôtellerie, de la restauration, des vins et spiritueux,du tourisme, de la santé, de la pharmacie, du transport, du conseil, etc, également des entreprises françaises qui ont une représentation active au Cambodge (Michelin, Bolloré, Essilor, Sanofi, Safege, Europ Continents,...); des Français et bi-nationaux qui, sans être investisseurs, tiennent des rôles de responsabilité importants; sans oublier la coopération française qui a été considérable au cours des 20 dernières années dans des domaines comme l électricité, l eau, l enseignement, la formation, la gendarmerie, la culture, l édition, la santé, l agriculture et l irrigation, des filières comme l hévéaculture, le riz, la soie, le poivre, le sucre de palme, le micro-crédit. Les projets d investissements français les plus importants, dépassant 1 M de dollars, sur un total de 41 projets agréés de 1995 à 2014 (selon les relevés du CDC) : Cambodia Airports : 81,9 M USD Usine des Tabacs du Cambodge : 1,8 M USD Regency Company, construction d un hôtel de luxe : 7,9 M USD Chay Chay Investment, port sec, route : 7,6 & 3,2 M USD Total Cambodge, dépôt de gaz & embouteillage : 2,44 M USD Indochine Resorts Cambodia : 4,1 M USD Vina Company, construction d un hôtel, : 1,8 M USD Victoria Angkor Cy, gestion d hôtel : 2,8 M USD Perfectat, usine de confection : 1,3 M USD Cambodia Mining Development, recherche de pierres précieuses : 5,1 M USD Ream Resort and Development : 35 & 47,5 M USD & 2009 Golden Rice, traitement du riz : 6,2 M USD Decowood Industry Co, fabrication de meubles, : 2,1 M USD H&Yin Bsetway Fashion, usine de confection : 1,3 M USD Recycle Textile : 1,7 M USD Phum Baitang Hôtel : participation de 30% d investissement français pour un montant de 12 M USD (2014) Antoine Hendoux, chargé de mission économique et commerciale - Ambassade de France au Cambodge et Alain Gascuel, éditeur.

12

13 DÉCRYPTAGE Semaine Goût de France Du 13 au 20 mars 2015, la Semaine Goût de France offre au public cambodgien et expatriés une occasion unique de découvrir l art de vivre français. Dégustations de produits, expositions, projections de films et rencontres professionnelles sont organisées dans divers lieux partenaires de la capitale et d ailleurs. Pendant une semaine, «Goût de France Cambodge» propose une série de manifestations culturelles, commerciales, professionnelles et ludiques destinées à illustrer le savoir-faire français. Des expositions artistiques, des projections cinématographiques, des dégustations de produits, des conférences et des animations seront ainsi proposées au public pour mettre en valeur la qualité française dans les domaines de l art de vivre, de la mode et de la création artistique. Un dîner gastronomique français sera en outre organisé dans quatre restaurants de la capitale le 19 mars. Il s inscrit dans le cadre de l évènement «Goût de France» qui réunira dans le monde entier plus de chefs et les Ambassades de France pour célébrer le repas gastronomique français, classé au patrimoine mondial immatériel de l UNESCO. Cette Semaine Goût de France est une occasion unique de savourer et de faire savourer la France à travers des évènements ouverts au grand public dans différents lieux de la présence française au Cambodge : l Institut Français du Cambodge, les commerces, hôtels et restaurants. La Semaine Goût de France est soutenue par nos partenaires Platinium, Celliers d Asie, le Sofitel Phnom Penh Phokeethra, le Groupe Thalias, BMW et nos partenaires communication et média, l agence Branderz (branderz.asia) et dao2 (www.dao2.com), Le Boost (leboost-cambodia.com) et French is Good (frenchisgood.com). Retrouvez le programme de toutes les activités proposées sur le site et la page Facebook de l événement «Good France Cambodia». Samedi 14 & Dimanche 15 mars : Le Jardin des Saveurs WORKSHOPS : Inscrivez-vous! Le Jardin des Saveurs, installé au sein du jardin de l Institut Français du Cambodge, mettra en avant des produits français de qualité autour de la gastronomie et de l oenologie. Il prendra la forme d un marché où le public viendra découvrir des spécialités françaises. Ce marché permettra à chaque exposant de disposer d un stand où il pourra faire goûter et vendre ses produits aux visiteurs dans un environnement traditionnel de marché français. Cet événement est un moyen original de faire connaitre les produits d excellence française disponibles à Phnom Penh, le tout dans un cadre convivial. Lundi 16 mars : Qualité chimique et microbiologique des produits alimentaires : un enjeu pour les entreprises des secteurs touristiques et agroalimentaires Intervenants : Institut Pasteur, Blue Pumpkin, Kulara Water Horaires : 12h30-14h30 Lieu : Blue Pumpkin à l angle de la rue 57 et 288 Mercredi 18 mars : Indication géographique cambodgienne, une inspiration de l appellation d origine contrôlée française Intervenants : R&T SOK & HENG LAW OFFICE, Confirel, IRAM Horaires : 12h30-14h30 Lieu : Restaurant La Pergola - Hôtel La Plantation - rue 184 Ne manquez pas cette chance de participer au lancement de La Semaine Goût de France! Horaires : 10h à 18h Informations : Entrée libre Lieu : Institut Français rue Phnom Penh Jeudi 19 mars : Le financement des PME/PMI Intervenants : Devenco & DFDL Horaires : 8h30-10h Lieu : Institut Français, #218 rue Phnom Penh Réservation obligatoire : Retrouvez toute la programmation de la Semaine Goût de France sur notre site internet et notre page Facebook :

14 POINT DE VUE Tendance vin : Une question d origine. La Semaine Goût de France célèbre l art de vivre et le goût français. Nous ne pouvions donc pas ne pas aborder la question du vin au Cambodge. La commission Import/Export est en lien avec les importateurs, distributeurs ou encore revendeurs. C est donc un point de vue externe mais nourri d expertises que nous vous proposons aujourd hui. Selon les statistiques des douanes françaises en 2014, la France a exporté au Cambodge 5,652 M EUR de vin, contre 4M en 2013 (+39%) et 6 M EUR en 2012 (-30%), et 1,44 M EUR de spiritueux contre 1,2 M EUR en 2013 (+20%) et 0,8 M EUR en 2012 (+9%). Si l on regarde les chiffres des douanes Cambodgiennes, les chiffres diffèrent totalement. En effet, ces dernières ne comptabilisent que les containers venus directement de France. Le dispatching du hub de Singapour n est donc pas comptabilisé, ni les envois non déclarés par définition. Et si depuis un an les services de l État se montrent plus pointilleux sur le sujet, il y a encore d après nos sources, un certain nombre de containers qui transitent de manière illégale ou arrangée Cette hausse vaut pour l ensemble du secteur, toutes provenances confondues, et l observateur averti peut d ailleurs constater que les «Wine shops» se multiplient et que nombre de restaurants n hésitent pas à mettre en vitrine une partie de leur cave (ce qui d un point de vue gustatif est discutable), étant donné qu il est de plus en plus rare de ne pas trouver du vin dans les menus. Olivier Gilles de The Warehouse nous confirme la tendance : «Les Khmers achètent et boivent de plus en plus de vin, ils s intéressent et apprennent. Je suppose que l héritage français a quelque chose à voir avec ça. La croissance du marché est de plus de 10% par an. Il faut savoir que le marché khmer, proportionnellement, vend plus de vin que le Vietnam». Si l on regarde côté consommateurs, le marché semble protéiforme et sa compréhension plus complexe qu il n y paraît. Anne Tandonet du Bouchon n hésite ainsi pas à segmenter sa clientèle en fonction de l origine éthnique et sociale de sa clientèle. «Bien sûr il y a ceux qui avant tout recherche un bon prix pour un cépage particulier. Ceux-là sont francophones, anglophones et parfois asiatiques». Les vins à bon prix ne veulent pas dire premier prix. Chez The Warehouse sur ce segment, la moyenne est passée de 10 à 15$ en 4 ans, la notion du conseil étant primordiale. Anne de continuer : «Ensuite dès que l on monte en gamme, les particularismes s affirment». Ainsi, les Japonais semblent avoir une connaissance précise du sujet et achètent donc en connaisseurs. Le manga «Les gouttes de dieu» (Ed. Glenat en France), n y est peut-être pas étranger Les Chinois et certains Cambodgiens aisés, sont eux très sensibles à l appellation et au nom (les Bordeaux essentiellement : Margaux, St Emilion, Pauillac, Sancerre ). Notons un phénomène plus récent chez les jeunes Khmers. Ils sont de plus en plus curieux et particulièrement réceptifs à un effet de mode auquel ils contribuent largement: Le vin c est chic, ostentatoire et apparaît lors de soirées entre amis, en boite de nuit ou pour un rendezvous galant. Côté restaurateur, cela va dépendre de leur origine et de leur éducation au vin. Les restaurateurs français privilégient le vin français, et celui-ci représente plus de la moitié de leur carte en général. Pour les autres, c est très différent, et ils sont très ouverts aux vins étrangers. Il faut dire que les catalogues des grands distributeurs se sont considérablement enrichis en vins du nouveau monde, les vins chiliens faisant une avancée remarquée. À noter que les restaurateurs italiens semblent réagir comme les français et ne plébiscitent que leur vin. D un point de vue importation, la tendance est à la réglementation ou à son application pour être exact. Cela épure le marché et ne laisse la place qu à des structures professionnelles et moins aux petits importateurs qui jouent «le coup» une fois de temps en temps. On ne peut qu approuver. Les taxes sur le vin étant faibles (48,5%), en comparaison avec la Thaïlande (400%) et le Vietnam (100%), les importations devraient continuer d augmenter. On assiste même à un tourisme du vin, certains frontaliers n hésitant plus à venir au Cambodge pour se refaire un stock. Une crainte persiste cependant : les copies chinoises de grands vins de Bordeaux. Les affaires se multiplient et on peut sérieusement penser que le Royaume n en est pas à l abri. L époque où l on pouvait vendre n importe quel vin sous prétexte qu il était français semble révolue. Le marché du vin 2.0 arrive à grand pas. Face à une concurrence sérieuse et une population hétéroclite de plus en plus avisée (ou technicisée : Apps Vivino par ex.) seule la sélection, la formation, la promotion et le conseil permettront à nos vins de tenir le haut du pavé. In Vino (Galli), Veritas* santé! Merci à : Olivier Gilles - Cave à vin : Warehouse, 32 St 240, Phnom Penh & Anne Tandonnet - Bar & cave à vin: le Bouchon, 3 St 246, Phnom Penh *Dans le vin (français), la vérité. Erwan Le Verger: Président de la commission Import/Export de la CCI France- Cambodge

15

16

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation subit, ces dernières années, une concurrence de plus en plus forte sur les marchés

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

INTERWINE. Pavillon France. 15-17 novembre 2015

INTERWINE. Pavillon France. 15-17 novembre 2015 W W W. C C I F C. O R G J O B. C C I F C. O R G INTERWINE 15 e édition China International Wine & Spirits Exhibition (Canton) Import and Export Canton Fair Complex Pavillon France CHAMBRE DE COMMERCE ET

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Nos savoir-faire & solutions business

Nos savoir-faire & solutions business Passionnés de gastronomie et de voyages, ses fondateurs se sont inspirés de leur expertise dans l univers agro-alimentaire pour créer DESTINATION en 1999, une entreprise à taille humaine et éco-responsable,

Plus en détail

ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE

ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE La croissance économique mauricienne prendra réellement son essor au cours des années soixante-dix

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 25 février au 04 mars 2012 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

Développez votre business en Chine

Développez votre business en Chine Développez votre business en Chine Mission Export Produits agroalimentaires Champagne Biens de consommation Shanghai et province du Sichuan Du 10 au 17 novembre 2015 La Chine : 1 er marché mondial des

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013,

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013, Points 7 forts BILAN 213 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE 213, DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE La balance commerciale de la Polynésie française continue

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS Los Angeles, San Francisco/Silicon Valley LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS RELATIONS COMMERCIALES 3 Table des

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1-Communiqué de presse

Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1-Communiqué de presse Dossier de presse Salon PRODEXPO SOMMAIRE 1- Communiqué de presse 2- Maroc-Fédération de Russie : Focus économique 3- Les atouts du Maroc agroalimentaire pour se positionner dans le marché russe. 4- Perspectives

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE Agroalimentaire. Singapour, Hong-Kong, Taipei, Séoul

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE Agroalimentaire. Singapour, Hong-Kong, Taipei, Séoul COMMERCIALE Agroalimentaire DESTINATION Singapour, Hong-Kong, Taipei, Séoul Mission autour de 3 principaux axes : o Présentation des marchés o Visites des principaux points de vente o Présentation de vos

Plus en détail

SOCOFE et FLUXYS. ou la stratégie des réseaux

SOCOFE et FLUXYS. ou la stratégie des réseaux SOCOFE et FLUXYS ou la stratégie des réseaux Au centre de l Europe, la Belgique s affirme comme une véritable plaque tournante du gaz naturel. Le pays est dépourvu de cette précieuse ressource naturelle.

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme

MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme Visiteurs au Québec en Agrément 2006 Visite parents et amis Affaires Total Japon 24 000 55 % 5 000 11 %

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

Cambodge - Fiche Pays

Cambodge - Fiche Pays Cambodge Fiche Pays Cambodge - Fiche Pays LE CAMBODGE EST SITUE EN ASIE DU SUD-EST, ENTRE LA THAILANDE, LE LAOS, ET LE VIETNAM. IL EST OUVERT AU SUD-OUEST SUR LE GOLFE DE THAILANDE. LE PAYS OCCUPE UNE

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années mondiales de services commerciaux 1995 1 179 milliards 2005 2 516 milliards 2014 4 872 milliards mondiales de marchandises Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Dossier d inscription Collectif Franche-Comté

Dossier d inscription Collectif Franche-Comté SALON FOOD AND HOTEL ASIA 2016 Du 12 au 15 avril - Singapour Dossier d inscription Collectif Franche-Comté SALON PROFESSIONNEL INTERNATIONAL DE LA RESTAURATION ET DE L HOTELLERIE BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu Mexique : 2013, année record pour le commerce francomexicain DG Trésor Février 2014 En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu encore relativement modeste, a atteint

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

LA BOITE A OUTILS. Assistance Classe Export

LA BOITE A OUTILS. Assistance Classe Export LA BOITE A OUTILS Assistance Classe Export è La Boîte à Outils Classe Export La Boîte à Outils Classe Export, c est à la fois : 1/ Une base documentaire du Commerce International, riche de 40.000 pages

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 Rédaction Thomas Antil du Québec Assistance technique Francine Lavoie du Québec Révision linguistique

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec Les relations commerciales de la Belgique avec L ÎLE MAURICE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

CHINE-Wuhan Mission d Affaires à WUHAN 30/10 au 04/11/2012 OU Wuhan et 1 ou 2 villes chinoises (Canton, Shanghai, Pékin ) 30/10 au 09/11/2012

CHINE-Wuhan Mission d Affaires à WUHAN 30/10 au 04/11/2012 OU Wuhan et 1 ou 2 villes chinoises (Canton, Shanghai, Pékin ) 30/10 au 09/11/2012 Mission d Affaires à WUHAN 30/10 au 04/11/2012 OU Wuhan et 1 ou 2 villes chinoises (Canton, Shanghai, Pékin ) 30/10 au 09/11/2012 CCI International Aquitaine, en partenariat et avec le soutien financier

Plus en détail

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés 1 Le cadre de l analyse L analyse présente se base sur des données réunies dans le cadre du recensement triennal de la Banque

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités Simulations de l impact de politiques économiques sur la pauvreté et les inégalités L analyse de l évolution des conditions de vie et des comportements des classes moyennes, à la lumière de l observation

Plus en détail

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO?

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? Département analyse et prévision de l OFCE L année 2003 aura été assez désastreuse pour la zone euro sur le plan des échanges extérieurs, qui ont contribué

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

1 Les échanges internationaux au sein des groupes : une focalisation sur quelques produits et vers l Union européenne

1 Les échanges internationaux au sein des groupes : une focalisation sur quelques produits et vers l Union européenne 1 Les échanges internationaux au sein des groupes : une focalisation sur quelques produits et vers l Union européenne Boris GUANNEL, Sylvie MABILE, Claire PLATEAU (SESSI) LES ÉCHANGES INTRAGROUPE En 1999,

Plus en détail

Hélène Pébarthe-Désiré

Hélène Pébarthe-Désiré Colloque Spécialisation touristique et vulnérabilité : réalités et enjeux pour le développement soutenable des petits territoires insulaires La Réunion 4 au 6 décembre 2014 Hélène Pébarthe-Désiré Le tourisme

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development Non classifié C/WP6(2006)28 C/WP6(2006)28 Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development 19-Jan-2007 Français - Or. Anglais

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 septembre 2014 Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

JOURNEE AQUITAINE-EXPORT : ATELIER VIETNAM LE VIETNAM, UN FUTUR DRAGON AU CŒUR DE L ASEAN

JOURNEE AQUITAINE-EXPORT : ATELIER VIETNAM LE VIETNAM, UN FUTUR DRAGON AU CŒUR DE L ASEAN JOURNEE AQUITAINE-EXPORT : ATELIER VIETNAM LE VIETNAM, UN FUTUR DRAGON AU CŒUR DE L ASEAN Guillaume Crouzet : Directeur Général CCIFV Marc Cagnard : Directeur UBIFRANCE Vietnam 15 novembre 2012 Bordeaux

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 22 février au 02 mars 2014 Le CRT Lorraine était invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A HONG KONG SERVICE ÉCONOMIQUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A HONG KONG SERVICE ÉCONOMIQUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A HONG KONG SERVICE ÉCONOMIQUE Rédigé par : Antoine Aubel Revu par : Yann Pouëzat Hong Kong, le 11 juin 2015 NOTE Objet : Le rôle de Hong Kong dans le commerce international

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Janv. 2012 Sommaire 1. Le groupe...3 2. Histoire...4 3. Chiffres clès...6 4. Organisation et moyens...7 5. Produits et services...8 6. Ils nous font confiance...9 7. Positionnement

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail