La bonne gouvernance des sociétés non cotées page 39

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La bonne gouvernance des sociétés non cotées page 39"

Transcription

1 4 septembre 2010 La bonne gouvernance des sociétés non cotées page 39 Editorial page 5 Peste ou choléra? Actualité page 13 Assurance maladie L UEL s oppose au relèvement des cotisations patronales Actualité page 23 1,2,3,GO souffle ses dix bougies

2 Much more than gas for the industry Notre offre de gaz naturel pour le Luxembourg :. Sécurité et flexibilité d approvisionnement. Offre multi-sites et multi-pays. Offre sur-mesure. Audit personnalisé d utilisation rationnelle de l énergie (URE) Distrigas fait partie d Eni, l une des plus grandes entreprises intégrées dans l énergie. Avec un effectif de personnes, Eni est présent dans 77 pays. Distrigas sa 1A rue Guimard - BE Bruxelles Tél: +32 (0) Fax: +32 (0)

3 Sommaire Echo des entreprises 7, rue Alcide de Gasperi Luxembourg-Kirchberg B.P L-1013 Luxembourg Service publicité : (+352) Editeur : Fedil a.s.b.l. Business Federation Luxembourg R.C.S. Luxembourg F Paraît 6 fois par an Abonnement annuel 14,50 EUR (Luxembourg) 15,50 EUR (Etranger) Directeur : Nicolas Soisson Rédacteur en chef : Jo Clees Ont collaboré à ce numéro : Jo Clees, Tom Hermes, Marc Kieffer, Romain Lanners, Magalie Lysiak, Georges Santer, René Winkin Henri Wagener Conception : Vidale-Gloesener Impression et mise en page : Imprimerie Centrale S.A. La reproduction des articles est autorisée moyennant indication de la source Editorial Peste ou choléra? Interview Claude Steinmetz, directeur de Luxlait Actualité UEL Entrevue avec le Premier ministre / Assurance maladie L UEL s oppose au relèvement des cotisations patronales / L intérim indispensable au marché de l emploi / EuroCloud Congress European business has to seize cloud computing opportunity / Distinctions honorifiques 2010 / Bilan 2009 du FNR Le FNR a prouvé sa maturité à un niveau international / Faciliter les collaborations entre les entreprises et la recherche publique / 1,2,3,Go souffle ses dix bougies / Jonk Entrepreneuren Concours national des mini-entreprises / Axoglia Therapeutics Creatice Young entrepreneur Luxembourg 2010 / Astron Nouvelle usine en Russie / Goodyear Visite de l ambassadrice des Etats-Unis / Luxair et Air France Optimisation des horaires entre Luxembourg et Charles de Gaulle Focus La bonne gouvernance des sociétés non cotées Marc Assa Den Markt nicht aus den Augen lassen! Chronique juridique La fameuse règle des 183 jours écho des entreprises 1

4 T H E A R T O F F U S I O N The Official Emblem and Official Mascot of the 2010 FIFA World Cup South Africa and the FIFA World Cup Trophy are copyrights and trademarks of FIFA. All rights reserved. HUBLOT devient le chronométreur officiel de la Coupe du Monde de la FIFA. Un accord historique qui renforce sa position de leader dans l univers du football. Hublot TV sur:

5

6 Darwin Technology Ev lution! The easy way to connect. SmartWire-Darwin. Die Evolution im Schaltschrank. Bleiben Sie nicht in der Entwicklung stehen! Ab sofort haben Sie die Wahl: Sie können Ihre Schaltgeräte weiterhin mit viel Aufwand einzeln verdrahten. Oder mit SmartWire- Darwin einfach verbinden. Noch heute Katalog anfordern: Eaton Moeller Sàrl - 12, rue Eugène Ruppert - L 2453 Luxembourg Tél :

7 Editorial Peste ou choléra? Le 26 juillet dernier, le ministre de la Santé et de la Sécurité sociale a présenté l avant-projet de loi portant réforme du système de soins de santé et modifiant le Code de la Sécurité sociale et la loi sur les établissements hospitaliers. Conformément à l ambition gouvernementale de préserver un système de santé public et solidaire, de développer la qualité des soins ou encore de maîtriser l évolution du coût global, la réforme est axée sur quatre grands principes : la réforme de l organisation des services des soins de santé, la stabilisation financière de l assurance maladie, les recettes supplémentaires de l assurance maladie-maternité et l intégration des prestations de maternité dans le régime général. Dans une optique patronale, les mesures correspondant à la réforme de l organisation des services de soins de santé sont très intéressantes, notamment l introduction du médecin référent, l introduction du dossier personnel et, surtout, une meilleure coordination du secteur hospitalier ou encore l introduction de la substitution de médicaments et d une base de remboursement. Cependant, au chapitre des recettes supplémentaires, le ministre évoque trois pistes pour le moins douteuses, à savoir le déplafonnement du maximum cotisable (actuellement le quintuple du salaire social minimum), une augmentation dudit plafond, une augmentation des cotisations, voire une combinaison de ces mesures. Dans cette optique, le choix proposé par le ministre en matière de génération de recettes supplémentaires revient à choisir entre la peste et le choléra. Faut-il rappeler qu une telle décision, si elle devait se concrétiser, entraînerait une autre détérioration de la compétitivité-coût des entreprises, ceci après l effet de l échéance d une tranche indiciaire intervenue en juin et appliquée en juillet 2010? En ce qui concerne la stabilisation financière de l assurance maladie, la pratique des deux dernières années au niveau de la Caisse nationale de santé (CNS) a montré que certaines parties ne sont pas prêtes à engager les réformes qui s imposent afin de freiner l évolution des coûts. En effet, les mesures d épargne concrètes avancées par les représentants du groupe patronal et visant à éviter toute augmentation des charges patronales ont, à plus d une reprise, été qualifiées d exagérées, de farfelues ou encore de dogmatiques. Etant donné que cette pratique au niveau de la gestion de la CNS a rendu impossible toute collaboration pour une gestion responsable, les associations patronales réunies au sein de l UEL ont demandé au ministre d adapter les textes légaux en vue de figer au niveau actuel (2,7%) la cotisation patronale aux soins de santé (prestations en nature) et de prévoir en conséquence un nouveau mode de gestion de la CNS. Dans une première vague d indignation, tant le ministre que les syndicats ont crié au scandale et dénoncé un acte apparent de désolidarisation patronale. Faut-il rappeler dans ce contexte que, conformément au Code du travail, l employeur prend en charge le maintien intégral du salaire en cas de maladie, et ceci pendant au moins soixante-dix-sept jours sur une période de référence d un an? Invoquer un manque de solidarité revient donc à la plus pure démagogie! Le déséquilibre budgétaire de la CNS est de nature structurelle et doit trouver sa solution par le biais de la réduction des dépenses et non par une augmentation des cotisations à charge des entreprises. Ne pas le reconnaître reviendrai, à terme, à bannir toute activité intensive en main-d œuvre dans notre pays. Nicolas Soisson, directeur de la Fedil écho des entreprises 5

8 Interview Claude Steinmetz directeur de Luxlait Claude Steinmetz est né le 30 avril Titulaire d un Bachelor of Business Administration, Master in Finance & Accountancy et diplômé spécial en management de HEC, il occupe diverses fonctions au niveau directionnel dans le secteur du bâtiment et dans le secteur financier entre 1992 et 2001 avant d accéder au poste de directeur de Luxlait Association Agricole en mise en route de la nouvelle production. Il ne suffit pas de fermer l ancienne usine et d en ouvrier une nouvelle. Nous avons effectué un saut technologique avec des machines plus performantes mais aussi plus complexes. Comme nous travaillons un produit vivant, les techniciens de Luxlait doivent aussi bien connaître la technique de nos installations que les technologies de production de nos produits. Depuis le printemps 2009 vous avez regroupé votre production à Roost. Avec un peu de recul, comment le déménagement et la mise en route des nouvelles installations se sont-ils passés? La centralisation de notre production s est faite progressivement et les différentes étapes du déménagement ont été déterminées par les textures de nos produits. La production des liquides, comme le lait et les boissons lactiques, a été la première à être mise en route à Roost dès le printemps 2009, suivi des semi-liquides, comme les yaourts ou le cottage cheese et le fromage frais en automne 2009, avant de transférer la production des fromages, c est-à-dire de la cancoillotte et des fromages à pâte pressée non cuite en décembre. Finalement en début de cette année nous avons commencé la production du beurre. La production de chacun de ces produits constitue un métier différent et nécessite des outils, procédures et conditionnements différents, ce qui rend un tel déménagement énormément complexe. Les déménagements se sont donc effectués selon une complexité croissante de la production, du produit le plus simple vers le plus complexe. Dans une nouvelle usine, tout se ressemble et tout est différent. D innombrables réunions ont été organisées lors des cinq dernières années pour anticiper au maximum le déménagement. Le déménagement des compétences était beaucoup plus délicat que le déménagement physique. Il ne faut pas oublier que nos salariés ont du s adapter à de nouvelles machines dans un nouvel environnement. L essentiel du travail résidait dans la formation du personnel ainsi que dans la Quelle fut l étape la plus difficile de la centralisation de vos activités? Je peux dire sans hésiter que ce fut la recherche du terrain adéquat pour implanter la laiterie. Nous avons mis énormément de temps à trouver ce terrain. En 2002 et 2003, un groupe interministériel a été créé, regroupant cinq ministères. Après de nombreuses études et discussions, ce site a été sélectionné et nous sommes aujourd hui très satisfaits du site. Les ministères nous ont également énormément soutenus dans ce projet. Trouver quinze hectares connectés aux voies de circulation n est pas une mince affaire. Au début, les autorités nous avaient proposé un terrain sur le crassier d Ehlerange, qui est très excentré par rapport à nos fournisseurs, dont beaucoup se trouvent dans le nord du pays. Il faut savoir que Bissen est le barycentre de la collecte de lait Luxlait. Le ministère de l Agriculture, le ministère de l Environnement et la Direction de l aménagement du territoire nous ont d ailleurs énormément soutenus lors des études pour la recherche du terrain. De nombreux aspects ont du être analysés, comme le potentiel récréatif ou les suscitions archéologiques, l impacte sur la faune et la flore etc. Le site que nous occupons maintenant est parfait, nous n aurions pu trouver mieux. Les nouvelles installations vont nous permettre de diminuer notre consommation en énergie et en eau potable. Par rapport aux anciennes installations, nous baissons notre consommation en énergies fossiles de 30%, la consommation en électricité est restée stable puisque les installations frigorifiques sont beaucoup plus puissantes que les Photos : wide.lu 6 écho des entreprises

9

10

11 «««Le déménagement des compétences était beaucoup plus délicat que le déménagement physique» Nous avons mis énormément de temps à trouver ce terrain» Notre principale préoccupation doit rester le marché luxembourgeois» anciennes, la consommation en eau va diminuer de 38% et l usine consommera aussi moins d eau. Pour les eaux résiduaires nous avons construit notre propre station d épuration. Est-ce que vos installations tournent dorénavant à plein régime? Notre première préoccupation lors du déménagement a été de sauvegarder nos clients et de maintenir la qualité de nos produits. Il est évident qu une nouvelle usine qui démarre ne tourne pas à plein régime. Encore aujourd hui, plus de seize mois après la mise en route de notre première installation, il y a toujours des problèmes techniques qui surviennent mais nous faisons tous les jours des progrès en matière de performance. Il faut apprendre à maitriser l outil. Nous sommes confidents que nos installations seront optimisées vers la fin de l année et la production pourra tourner à plein régime. Cela peut sembler long mais des installations d une telle complexité nécessitent d innombrables réglages pour affiner les processus. Nous avons toujours beaucoup de techniciens de nos fournisseurs sur le site qui n ont pas encore fini leurs installations comme la complexité de notre outil de production qui les a également surpris. Vous avez également implanté le Vitarium à côté de la laiterie sur votre nouveau site, un parcours interactif sur le lait. Qu est-ce que vous vous attendez de cette installation? Nous avons imaginé le Vitarium pour créer un lien entre la population du Luxembourg et notre marque et nos produits. Nous voulons que le consommateur apprenne à connaître nos produits, qu il sache d où ils viennent et de quelle façon ils sont créés, pour qu il puisse se familiariser avec. Le Vitarium est pour ainsi dire un outil de communication pour entrer en contact de façon différente avec nos consommateurs. Cela permet de montrer le métier du laitier et d illustrer sa diversité. Il est destiné aussi bien aux adultes et aux familles qu aux classes scolaires de tout âge. Ses portes seront ouvertes dès le début d octobre. Nous avons intégré 45 stations interactives pour communiquer sur l agriculture, la santé, l environnement, le bien-être, etc. Un cinéma 3D et une galerie de visite interactive dans laquelle les visiteurs peuvent regarder comment notre production fonctionne font partie de la visite qui devra durer minimum 2 heures et demie. Une cuisine pour 20 personnes pour faire du «showcooking» ou du team-building ainsi qu un lounge bar sont également intégrés. Est-ce que ce n est pas difficile pour une petite société luxembourgeoise de s implanter sur les marchés européens? Qu en est-il de la situation sur le marché laitier luxembourgeois? Notre principale préoccupation doit rester le marché luxembourgeois. De toute façon, nous ne possédons pas la taille pour devenir un acteur global sur le marché européen. Néanmoins, nous exportons 60% de notre production. Nous avons une large gamme de produits destinée au marché luxembourgeois ainsi qu un nombre plus restreint de produits destinés à l exportation, à travers lesquels nous pénétrons sur certains marchés. Le lait battu exporté en France est un bon exemple. Pour l instant cette politique de niches fonctionne bien et nous continuons de la développer avec les capacités disponibles grâce à nos nouvelles installations. Le Luxembourg est excédentaire en lait et l exportation nous permet d écouler ce lait. Concernant le marché luxembourgeois, la concurrence y est très rude. L offre en produits laitiers y est exceptionnellement diversifiée, avec des produits en provenance de France, de Belgique, des Pays-Bas, d Allemagne mais aussi d ailleurs. Le choix est énorme et notre défi est de créer un lien entre les habitants luxembourgeois et nos produits, pour leurs montrer les avantages de consommer des produits de haute qualité issus de la région. C est d ailleurs aussi un des rôles du Vitarium. Interview : Jo Clees A propos de Luxlait Les origines de Luxait remontent à L entreprise emploie 250 personnes et traite entre et litres de lait par jour. écho des entreprises 9

12

13 Actualité UEL Entrevue avec le Premier ministre Roland Kuhn,Michel Wurth, Ernst-Wilhelm Contzen, Norbert Geisen, Michel Rodenbourg, Robert Dennewald et Pierre Bley En date du 23 juillet 2010, une délégation de l UEL a rencontré le Premier ministre afin de lui présenter des propositions concrètes pour sortir le dialogue social de l impasse. De l avis des représentants des employeurs, le dialogue social national, qui est à la base du modèle luxembourgeois, doit être modernisé pour lui permettre de répondre à sa vocation d instrument de gestion en cas de crise. L incapacité du Comité de coordination tripartite à procéder à des réformes structurelles par le consensus a mené à une certaine paralysie de l action politique dont le pays souffre actuellement. Plus grave encore, la compétitivité des entreprises se trouve dégradée notamment par l adaptation indiciaire des salaires au 1er juillet 2010 et la perspective de la hausse du salaire social minimum au 1 er janvier Dans ce contexte, la délégation de l UEL a clairement indiqué que la situation compétitive des entreprises ne supportera plus aucune charge nouvelle, et qu en particulier le niveau des charges sociales patronales ne devra plus être relevé, comme il en a été convenu dans les accords tripartites du passé. L UEL a présenté au Premier ministre des pistes susceptibles de réformer le mode de fonctionnement du Comité de coordination tripartite ainsi que des propositions concrètes devant adapter la législation en vigueur en la matière à la situation de crise actuelle. Les propositions de l UEL sont à comprendre comme une volonté forte des entreprises à vouloir contribuer au déblocage de la situation et à souligner ainsi leur attachement au modèle luxembourgeois. Le Premier ministre a assuré qu il étudiera en détail les propositions de l UEL et a réitéré son souhait que les prochaines négociations tripartites puissent se dérouler dans un esprit d ouverture et avec la volonté de toutes les parties prenantes à s investir dans l élaboration de réformes répondant aux véritables défis qui se posent au pays. Tout en saluant l approche du Premier ministre, la délégation de l UEL a fait savoir que dans l hypothèse contraire, les organisations patronales considéreraient les discussions tripartites comme peu utiles et demanderaient au gouvernement de prendre ses responsabilités pour enfin sortir le pays de l immobilisme, qui en période de crise, est son plus redoutable ennemi. photo : UEL écho des entreprises 11

14 La compagnie de confiance depuis cdc construction s.a.

15 Actualité Assurance maladie L UEL s oppose au relèvement des cotisations patronales Le ministre de la Santé et de la Sécurité sociale a présenté récemment les grandes lignes de la réforme du système des soins de santé à une délégation de l UEL. Un relèvement des cotisations sociales a été envisagé par le ministre. Cette mesure est en flagrante contradiction avec les accords tripartites du passé selon lesquels les entreprises ne doivent pas être grevées de charges supplémentaires au titre des cotisations sociales et ce dans un souci de compétitivité de l économie nationale. En effet, dans le but de ne pas détériorer davantage le niveau de compétitivité de l économie luxembourgeoise, les organisations patronales réfutent toute velléité de relèvement des charges des entreprises, que ce soit par une augmentation du taux de cotisation ou par un déplafonnement partiel ou total des salaires. Pour l UEL, le niveau actuel des charges sociales, qui constitue le principal atout en matière de compétitivité-coût de notre économie, ne doit pas être abandonné. Soucieux d établir un budget de la Caisse nationale de santé (CNS) en équilibre pour 2011, les représentants des organisations patronales ont au cours des derniers mois vainement insisté pour que les paramètres nécessaires à cette tâche soient mis à leur disposition. Il s agit en l occurrence de l impact chiffré des réformes annoncées pour Or, à ce jour ni le Ministre ni le président de la CNS n ont donné suite à cette requête. Par ailleurs, le ministre, en fixant l ordre de grandeur tant des participations des assurés et de certains prestataires que des augmentations des recettes des cotisations, se substitue aux gestionnaires de la CNS, donc aux partenaires sociaux. Cette approche est contraire aux dispositions légales en vigueur concernant l administration de la CNS et contradictoire par rapport au mandat confirmé expressément par le ministre lors de la réunion du comité quadripartite du 24 mars Pour les organisations patronales, cet état de fait place les partenaires sociaux et gestionnaires de la CNS dans l impossibilité d honorer les attributions qui leur reviennent de par la loi. Dans ces conditions, l UEL a signalé au ministre qu une collaboration de la part des représentants patronaux au sein de la CNS est devenue inutile. Elle a fait appel au ministre pour qu il adapte dans le cadre de la réforme en cours les textes du Code de la sécurité sociale à la pratique des dernières années. Par voie de conséquence, le financement de la CNS doit à son tour être adapté au nouveau mode de gestion. Ainsi, l UEL veut laisser aux seuls assurés et à l Etat toute autorité sur le financement des soins de santé. La contribution des entreprises s en verra figée au niveau des cotisations patronales actuellement en vigueur. Le taux de cotisation patronal actuel pourrait, le cas échéant, être intégré jusqu à concurrence du plafond cotisable dans les salaires bruts des assurés, libérant ainsi les entreprises de toute contribution financière aux soins de santé. écho des entreprises 13

16 Actualité L intérim indispensable au marché de l emploi L Union luxembourgeoise des entreprises de travail intérimaire (ULEDI), qui regroupe 23 entreprises du secteur, affiche une augmentation soutenue de son chiffre d affaires au premier semestre. Pour continuer sur cette lancée, elle s est fixé trois objectifs. «L ULEDI veut trouver un mode de fonctionnement plus efficace pour servir au mieux les demandeurs d emploi et les entreprises utilisatrices», affirme son président, Fabrice Poncé. Agissant en véritable baromètre, l intérim est le premier secteur qui subit la crise ou annonce la reprise de l économie. Si en 2009, il a accusé une baisse de son chiffre d affaires annuel de près de 35%, passant de 300 millions à moins de 200 millions d euros, il affiche depuis le début 2010 une progression de plus de 15%, confirme Fabrice Poncé. «Aujourd hui, le travail intérimaire est devenu indispensable sur le marché de l emploi. Il est la solution idéale pour relancer l économie et répondre immédiatement aux besoins en personnel des entreprises qui n ont encore aucune visibilité sur le moyen ou le long terme.» Nul doute pour le président : «faire appel à l intérim est un avantage incontestable par rapport au contrat à durée déterminée (CDD), aussi bien pour l employeur que pour le salarié». Le premier se dote d un personnel fiable et formé à son poste, alors que le second sait très rapidement s adapter à son nouvel environnement, accompagné de son agence d intérim. Pour ce faire, l ULEDI qui rassemble 75% du secteur global de l intérim et quelques équivalents temps plein, a mis en place et promotionne depuis octobre 2009 le Fonds de formation sectoriel pour l intérim (FSI). Moyennant une cotisation obligatoire de 0,6% de la masse salariale de l ensemble des entreprises de travail intérimaire, ce qui représente un budget d environ euros pour 2010, le personnel permanent et les travailleurs intérimaires bénéficient d un catalogue de formations dispensées par les organismes reconnus par l Institut national de la formation professionnelle continue (INFPC). «Nous permettons ainsi aux intérimaires d accroître leurs compétences et de suivre l évolution du marché», ajoute le président. Pour preuve, en 2007 et 2008, 40 à 60% d entre eux ont été embauchés en contrat à durée indéterminée. Tous les membres de l ULEDI respectent un code de déontologie et la charte de la diversité ce qui garantit un haut niveau de qualité de services dans l intérêt des entreprises utilisatrices et des travailleurs intérimaires. Dans cette optique, elle entend participer au devenir du marché de l emploi. «Nous avons mis en place, sous la responsabilité de son conseil d administration, trois groupes de travail pour atteindre trois objectifs», explique le président. Le premier se penche sur l élaboration de la loi transposant la directive européenne relative au travail intérimaire, qui devrait être applicable dès 2011, ainsi que sur les nouvelles dispositions sur le détachement en vigueur depuis le 1 er mai Le deuxième se concentre sur le développement de la formation dispensée aux intérimaires et permanents de la profession afin de permettre de s adapter aux continuelles évolutions du marché de l emploi. Nous devons encore étoffer notre offre pour accompagner nos salariés dans le développement de leurs compétences. Enfin le dernier groupe travaille sur une meilleure collaboration avec le ministère du Travail et l Adem afin d insérer un nombre plus important de demandeurs d emploi résidents via l intérim dans le marché de l emploi. 14 écho des entreprises

17 Actualité EuroCloud Congress European business has to seize cloud computing opportunity EuroCloud, the European organisation for cloud computing and software-as-a-service (SaaS), has concluded its first pan-european member Congress in Luxembourg with agreement on a 16-point action plan to help European businesses benefit from cloud computing. Attendees at the inaugural EuroCloud Congress welcomed Luxembourg s Minister of Communications and Media, François Biltgen, who in a keynote speech emphasized the importance of cloud computing for business and the economy. The success of cloud computing, besides resolving the last security and privacy issues, also depends on how fast it will be adopted by users, he told attendees. Trust is an essential factor in this regard. Attendees also heard from Dr Carl-Christian Buhr from the Cabinet of Vice-President Neelie Kroes at the European Commission. Dr Buhr spoke about the Digital Agenda and called on EuroCloud members to contribute their views and insight as the Commission formulates a European strategy for cloud computing. Announcing the formation this month of new local EuroCloud organisations in Greece, Switzerland and Ukraine, making a total of 22 countries where EuroCloud is present today, founder and President, Pierre-José Billotte, told attendees, Customers are sending us a signal, please make technology as easy as possible rethink the IT model in offering immediate availability, anywhere, anytime, and at a predictable cost. That s what the cloud represents... The opportunity is incredibly huge : to imagine, create and build a new worldwide industry. A series of participative workshops throughout the day drew up the elements of the EuroCloud action plan, which specifies the next steps to create trust and success in cloud computing in Europe by activities such as : - promoting best practice by highlighting cloud success stories and working with others in the industry to establish pragmatic standards ; - facilitating cloud as a vehicle for IT-enabling SMBs and SMEs in the European marketplace, and fostering the development of new skills needed to take full advantage the opportunities afforded by cloud computing ; Amal Choury, Romain Lanners, François Biltgen, Dr Carl-Christian Buhr, Pierre-José Billotte et Phil Wainewright - working with authorities to ensure the best possible legal and institutional framework to protect and provide maximum value to business users of cloud computing ; for example,by clarifying the legal framework for cross-border data flows in a cloud computing environment ; - Continuing to develop EuroCloud s role as a community for collaboration and networking among industry players to bring the best possible cloud solutions to market in Europe and Workshops were moderated by EuroCloud board members and included contributions from selected subject matter experts. Contributors included speakers from the University of Luxembourg, Carnegie Mellon Portugal and a cross-section of industry participants including Microsoft, Salesforce.com, RightNow Technologies, Mimecast, RunMy- Process and Sensible Cloud. EuroCloud chose to launch its first Congress in Luxembourg to demonstrate its mission at the heart of Europe. The local EuroCloud Luxembourg group hosted the event with the support of Fedil-Business Federation, Luxembourg for Business, Luxembourg for ICT and the government of the Grand Duchy of Luxembourg. écho des entreprises 15

18 EntrEprisEs «L art de la réussite consiste à savoir bien s entourer.» J.F. Kennedy Dynamisme, professionnalisme et passion sont indispensables au développement de votre entreprise. Ce sont également les valeurs fondamentales de la Banque Raiffeisen. Pour contribuer au succès de votre entreprise, Raiffeisen est votre partenaire et vous accompagne à chaque étape. Contactez dès aujourd hui votre conseiller au Banque Raiffeisen - société coopérative Tél

19 Actualité Distinctions honorifiques 2010 Jeannot Krecké et Françoise Hetto entourés des personnes décorées Lors d une cérémonie qui a eu lieu à la Chambre de commerce, Jeannot Krecké, ministre de l Economie et du Commerce extérieur et Françoise Hetto-Gaasch, ministre des Classes moyennes et du Tourisme, ont remis les décorations conférés à plusieurs ressortissants de la Chambre de commerce, couvrant notamment les secteurs de l industrie, du commerce et de l horesca, ainsi que les employés méritants. Ordre de la Couronne de Chêne Officier : Henri Brimer, vice-président de l Horesca, vice-président de l ONT ; Christian Thiry, membre élu de la Chambre de commerce ; Chevalier : Francis Schmitt, membre du comité de l Horesca ; François Thiry, membre du Groupement des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics ; Médaille en Vermeil : Raymond Niesen, membre du comité de la Fédération bureautique ; Patrick Renard, membre du comité de la Fédération bureautique ; Alain Rix, membre du comité de l Horesca depuis Président de l Horesca depuis 2009 ; Ordre de Mérite Commandeur : Jean J. Schintgen, vice-président de la Chambre de commerce, secrétaire général de l Horesca ; Chevalier : Francis Léon Donven, chargé d études, secrétaire général adjoint de l Office du Ducroire ; Christian Weiler, administrateur-directeur chez Dyckerhoff (Cimalux) Luxembourg S.A. ; Médaille en vermeil : Carlo Cravat, membre du comité de l Horesca. Photo : Chambre de commerce écho des entreprises 17

20 Next DeADLiNeS: PoStDoc _ PhD PhD and Postdoc Grants for Public-Private Partnerships See what s behind. Through its AFR Grant Scheme, the National Research Fund Luxembourg (FNR) supports PhD and Postdoc researchers in Luxembourg and abroad. Next to offering grants for research projects carried out in public research institutions, AFR strongly encourages research projects performed as public-private partnerships (PPP) with Luxembourg-based companies. In order to benefit of the financial support for PPP under AFR, an innovative research project needs to be developed jointly by the PhD/Postdoc candidate, the private company and a public research institution in Luxembourg or abroad. AFR contributes to the development of human resources in Luxembourg research, translated in the long term by an increased number of qualified researchers pursuing a research career beyond their period of AFR funding. Interested in hosting an AFR fellow during its PhD or Postdoc training? Go and see what s behind on Grants-Activities/Public-Private-Partnerships-under- AFR or send an to AFR FUNDING SCHEME FOR PHDS AND POSTDOCS (AIDES À LA FORMATION-RECHERCHE) INVESTIGATING FuTuRE CHALLENGES

21 Actualité Bilan 2009 du FNR Le FNR a prouvé sa maturité à un niveau international Le Fonds national de la recherche (FNR) a fêté ses 10 ans en Cette période intensive de développement et d implémentation a abouti à la reconnaissance du FNR au niveau international, puisque avec la signature d accords bilatéraux, en 2009 et début 2010, avec la DFG (Deutsche Forschungsgemeinschaft), le FWO (Fonds Wetenschappelijk Onderzoek Vlaanderen) et la SNF (Schweizerischer Nationalfonds), le FNR a réussi à s établir au même rang que ces institutions homologues étrangères établies. Le FNR a clôturé l appel 2009 du programme Core en dressant un bilan très positif en ce qui concerne la qualité scientifique des projets de recherche sélectionnés. Le FNR accorde beaucoup d importance au critère de la qualité : en effet, seul une recherche de haut niveau a un impact positif et durable qui permettra de relever les défis de notre société à long terme. 14,8 millions d euros ont été alloués aux 37 projets sélectionnés. Afin d obtenir encore de meilleurs résultats et d augmenter le taux de réussite des jeunes chercheurs, le FNR a décidé d adapter son programme Core : ce dernier s adresse désormais également aux chercheurs en début de carrière en leur donnant la possibilité de soumettre des projets de plus petite envergure avec le programme Core Junior Track. En 2009, le FNR a lancé avec succès son nouveau programme Pearl, qui, en attirant des chercheurs établis de très niveau au Luxembourg, a comme objectif d améliorer la compétitivité du Luxembourg au niveau international. 8,37 millions d euros ont été attribués jusqu à présent à deux chercheurs seniors avec la mission d accélérer et de renforcer le développement de la recherche au Luxembourg. Grâce au programme Attract, deux chercheurs prometteurs en début de carrière, et qui présentent un grand potentiel d être leaders dans leurs domaines respectifs, bénéficieront d un financement de 2,5 millions d euros sur cinq ans. Le système des bourses d aides à la formation-recherche (AFR), qui a été opéré pour la première fois pour une année complète en 2009, a suscité un intérêt énorme auprès des chercheurs. 162 bourses PhD et 76 bourses post-doc ont été attribuées, ce qui correspond à un montant de 21,7 millions d euros. Le fait que plus de 80% des candidats PhD et post-doc sélectionnés aient signé un contrat de travail avec leur institution d accueil est un autre grand succès pour le FNR. Dans le cadre du programme Cofund, les bourses AFR post-doc reçoivent de la Commission européenne plus de 3 millions d euros entre 2009 et 2011, ce qui leur procure une visibilité et une notoriété accrues au niveau international. En 2009, le FNR a attribué pour la première fois les FNR Awards : six prix ont été accordés dans les catégories «Outstanding Scientific Publications» et «Outstanding Promotion of Scientific Culture». La communication dans le domaine des sciences et de la recherche est d une importance essentielle, et ceci non seulement entre chercheurs, mais également envers le grand public et les jeunes. Ces activités, qui contribuent d une part à la visibilité de la recherche luxembourgeoise au niveau interna tional, et, d autre part, à rendre la science accessible au grand public, sont valorisées et mises en évidence grâce aux FNR Awards. écho des entreprises 19

22 LEASING Optez pour le leasing de la BCEE! Optimisez le financement du matériel que vous utilisez dans l exercice de votre profession. La BCEE vous propose, plutôt que d acheter votre matériel, de le louer en recourant à un contrat de leasing. Ainsi vous préservez votre trésorerie et vous bénéficiez en plus d avantages fiscaux décisifs. Intéressés? Nos conseillers PME sont à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire. Vous pouvez également effectuer directement une demande d offre de leasing en ligne sur notre site Banque et Caisse d'epargne de l'etat, Luxembourg, établissement public autonome, 1, Place de Metz, L-2954 Luxembourg, R.C.S. Luxembourg B tél. : (+352)

23 Actualité Faciliter les collaborations entre les entreprises privées et la recherche publique Conçu pour faciliter la mise en place de collaborations et partenariats avec les entreprises ainsi qu avec d autres centres de recherche au Luxembourg ou à l étranger -, le 1er répertoire en ligne de la recherche publique au Luxembourg est le nouvel outil de promotion pour la recherche publique. Créé par Luxinnovation, l Agence nationale de promotion de l innovation et de la recherche, il offre un panorama de l excellence des compétences et savoir-faire des acteurs de la recherche publique du pays. Il contribue à encourager la promotion des collaborations entre entreprises privées et secteur public. Ce répertoire en ligne pour la recherche publique a été lancé lors du 3 e Forum Luxinnovation «Business meets Research» en mai dernier et fait suite au succès rencontré par la version papier du catalogue du même nom, publié en octobre Quant à la version en ligne, elle offre un grand nombre d informations supplémentaires et mises à jour de 108 départements, laboratoires et équipes des instituts de recherche au Luxembourg. Pour chaque unité présentée, le répertoire fournit des informations fondamentales : compétences des départements ou laboratoires ; ressources (équipements, produits et services offerts) ; collaborations ; personnes de contact ; publications scientifiques ; droits de propriété intellectuelle. Afin de découvrir et de consulter simplement ce répertoire, un accès par institut de recherche ainsi que par thématique est prévu : construction, ingénierie, finances, sciences de la vie, matériaux, etc. Il permet de trouver facilement et rapidement les compétences et le savoir-faire du Centre de recherche public Gabriel Lippmann, Centre de recherche public Henri Tudor, Centre de recherche public de la santé, Centre virtuel de la connaissance sur l Europe (CVCE), CEPS/ INSTEAD, Integrated Biobank of Luxembourg (IBBL), Musée national d histoire naturelle, Université du Luxembourg. Il devient ainsi aisé pour les entreprises et instituts de recherche au Luxembourg et à l étranger - de trouver le bon interlocuteur dans l optique d initier de nouvelles collaborations. Outil consultable dans un premier temps en langue anglaise, il sera à terme bilingue français-anglais. Ce répertoire en ligne, créé et développé par Luxinnovation, en collaboration avec le Centre des technologies de l information de l Etat, constitue la 1e pierre de la prochaine version du Portail luxembourgeois de l innovation et de la recherche (www.innovation-public.lu). Espace central en matière de recherche au Luxembourg, cette 2 e génération du portail verra le jour début écho des entreprises 21

24

25 Actualité 1,2,3,GO souffle ses dix bougies Robert Dennewald, Frédérique Gueth, Thierry Glaesener, Alexandre Codran, Gilles Schlesser, Nicolas Soisson et Pierre Gramegna Le parcours de plan d affaires 1,2,3,GO, créé en 2000 par Business Initiative a.s.b.l. en collaboration avec la Chambre de commerce Luxembourg, la Fedil et Luxinnovation, souffle ses dix bougies. A cette occasion, 1,2,3,GO a célébré son événement anniversaire le mercredi, 16 juin à la Chambre de commerce Luxembourg autour du thème «Des entrepreneurs innovants la création dans tous ses Etats». L objectif de la manifestation était de proposer une rétrospective sur l activité d 1,2,3,GO au cours des dix dernières années et de présenter l intérêt de l initiative pour l économie de la Grande région tout en faisant le lien entre création entrepreneuriale et artistique dans un cadre convivial et divertissant. La soirée, qui s est tenue en présence de SAR, le Grandduc Héritier, de Jeannot Krecké, ministre de l Économie et du Commerce extérieur, et des représentants des différents partenaires institutionnels et privés a été clôturée par un cocktail festif rassemblant orateurs, membres du réseau et autres invités. Dans le cadre d une rétrospective sur 10 ans de soutien à la création d entreprises innovantes Business Initiative a mis le coup de projecteur sur «10 success stories» Grande région issues du parcours 1,2,3,GO. Lors d une table-ronde en présence de Robert Dennewald, président de Business Initiative a.s.b.l. et PDG d Eurobéton, les dirigeants de ces 10 start-ups se sont exprimés sur les défis et enjeux que rencontrent les créateurs d entreprises innovantes. Ces «success stories» ont été choisies en fonction de leur croissance, de leur potentiel de développement ainsi que de leur originalité Au Luxembourg, trois sociétés ont été retenues : Epuramat, e-xstream engineering et Rotomade. En Lorraine, les sociétés LCD Solution, Alterval et Phitech ont été invitées en tant que success stories au 10 e anniversaire d 1,2,3,GO. En Belgique francophone, ce sont les sociétés BioXpr et RFIDEA qui ont été sélectionnées et enfin, du côté allemand, deux entreprises se sont démarquées par leur développement exemplaire : il s agit des sociétés sarroises ElexoPharm et Xaitment. La participation au parcours 1,2,3,GO a permis à ces nouveaux entrepreneurs de mieux structurer leurs idées, de compenser leur manque de connaissances dans certains domaines par des conseils de spécialistes, de bénéficier d un regard extérieur objectif, de nouer un réseau de contacts en Grande région et d accroître leur notoriété par le biais d une présence médiatique accrue. Créé en 2000 par Business Initiative a.s.b.l. en collaboration avec la Chambre de commerce du Luxembourg, la Fedil et Luxinnovation, 1,2,3,GO est une initiative qui vise à stimuler la création d entreprises innovantes en Grande région. Chaque année, un parcours de plan d affaires est organisé lors duquel les porteurs de projets innovants sont accompagnés gratuitement par les coachs issus du réseau interrégional 1,2,3,GO composé de 350 experts et entrepreneurs. En fin de parcours, les meilleurs plans d affaires sont récompensés par un soutien financier et une visibilité médiatique accrue. Le parcours 1,2,3,GO, dont la mission est de stimuler la création d entreprises innovantes en Grande Région, a depuis sa genèse mené à la création de 230 entreprises avec un chiffre d affaires annuel d environ 60 millions d euros et générant près de emplois. écho des entreprises 23

26 ABB «Power and Productivity» Power Automation, Energy Efficiency, Energy Management Séminaire ABB «Power and Productivity» Canach, le 20 octobre 2010 Venez assister au séminaire «Power and Productivity» organisé par ABB. A cette occasion, nous vous présenterons les produits et solutions d ABB dans les domaines Power Automation, Energy Efficiency, Energy Management et des services ainsi que de nouveaux produits. Si vous souhaitez obtenir davantage d informations, découvrir en détail le programme de la journée et compléter le formulaire de participation gratuite, rendez-vous sur ABB votre partenaire local N de tél. : ABB-Seminar Power and Productivity Canach, 20. Oktober 2010 Besuchen Sie das ABB-Seminar Power and Productivity und erfahren Sie mehr über die Produkte und Lösungen von ABB für Leistungsautomatisierung, Energieeffizienz, Energiemanagement, Dienstleistungen und neue Produkte. Für weitere Informationen, Programmdetails und kostenlose Teilnahme surfen Sie bitte zu ABB Ihr lokaler Partner Telefonnummer: ABB LU adv 210x148.indd :15 Innovons ensemble! Organisation et gestion des entreprises Technologies de la santé Technologies environnementales Technologies des matériaux Technologies de l Information et de la Communication (TIC) Découvrez nos formules de collaboration sur

27 Actualité Jonk Entrepreneuren Concours national des mini-entreprises Axoglia Therapeutics Creative Young Entrepreneur Luxembourg 2010 En date du 10 juin 2010 a eu lieu le 9 e Forum des mini-entreprises. Ce concours national des mini-entreprises a réuni les 8 meilleures mini-entreprises de l année académique Celles-ci étaient représentées au total par 130 étudiants et par 16 enseignants. Le projet des mini-entreprises de l asbl Jonk Entrepreneuren favorise l esprit d entreprise des lycéens aux niveaux de l enseignement secondaire et secondaire technique. Pendant une année, les élèves sont responsables d une minientreprise dans laquelle ils sont amenés à prendre des décisions et d en assumer la responsabilité. Les mini-entreprises visent à stimuler l émergence d une culture entrepreneuriale auprès des jeunes en leur faisant découvrir les différents aspects de la vie d une entreprise de l assemblée générale constitutive jusqu à la liquidation. Les quatre représentants de la Fédération des jeunes dirigeants d entreprise de Luxembourg, Betty Fontaine, Daniel Reding, Romain Hilger et Patrick Muller, le professeur Christian Gutenkauf ainsi que Betsy Reisen du ministère de l Education nationale et de la Formation professionnelle formaient le jury. Ce dernier avait la tâche de désigner la meilleure mini-entreprise de l année et les gagnants des prix spéciaux dans sept catégories. Tous les projets avaient un niveau excellent et les résultats de l évaluation des mini-entreprises ont été extrêmement serrés. Photo : Jonk Entrepreneuren Les lauréats lors de la cérémonie de remise des prix En date du 15 juin 2010 à l Utopolis, la Jeune chambre économique du Grand-Duché de Luxembourg asbl (JCEL) a organisé la cérémonie de remise des prix de la quatrième édition du concours «Creative Young Entrepreneur Luxembourg 2010» au cours de laquelle le nom du lauréat a été dévoilé. Au cours de cette cérémonie, placée sous le signe du cinéma, Djalil Coowar, directeur scientifique de la société Axoglia Therapeutics S.A., s est vu décerner le titre de meilleur jeune entrepreneur créatif de l année 2010 au Luxembourg. Le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg lui a offert la somme de euros et plusieurs sponsors du concours, des services à utiliser dans leur entreprise. Axoglia Therapeutics S.A. est une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de médicaments innovants pour le traitement des maladies neurodégénératives et neuroinflammatoires tels qu Alzheimer ou la Sclérose en plaques. Les deux autres finalistes, Jean-Christophe Viguier, directeur technique et commercial de la société AngoConsulting S.à r.l., spécialisée dans le déploiement de Gateways internationales à haute résilience dans les pays d Europe de l Est, d Asie et d Afrique, et Andrey Kolishchak, directeur de GentleSecurity Software S.A., qui fournit la nouvelle génération de logiciels pour la protection et la sauvegarde des données, ont aussi été récompensés en recevant respectivement euros et euros ainsi que les services des sponsors. Photo : Cyel Les lauréats du concours national des mini-entreprises écho des entreprises 25

28 Fini la paperasse et le temps perdu! La carte carburant des professionnels! Pour tout renseignement, contactez-nous par téléphone au ou rendez-vous sur Vous ne viendrez plus chez nous par hasard

29 Actualité Astron Nouvelle usine en Russie Goodyear Visite de l ambassadrice des Etats-Unis La nouvelle usine à Yaroslavl Lindab a ouvert le 1er juillet 2010 une nouvelle usine de m 2 à Yaroslavl, à 300 km de Moscou afin de renforcer l expansion de son activité «Building Systems» en Russie. La division Building Systems du groupe Lindab, est le leader européen de bâtiments pré-étudiés en acier avec ses bâtiments industriels commercialisés sous la marque «Astron». Cette usine emploie déjà aujourd hui 170 personnes. La cérémonie d inauguration s est déroulée en présence de Sergey Vakhrukov, gouverneur de la région de Yaroslavl ; Gaston Stronck, ambassadeur du Grand-duché de Luxembourg en Russie ; de David Brodetsky, PDG du groupe Lindab ; de Venant Krier, BA Manager Building Systems du groupe Lindab ; de Pavel Korenkov, Business Unit Manager, Lindab-Astron Russie ainsi que de nombreux employés et clients. Les équipes Astron de Diekirch ont conçu et installé cette nouvelle unité de production et ont également assuré la formation des employés de Yaroslavl. Cette usine se consacre à la fabrication de bâtiments de la gamme Astron (bâtiments d entreprise sur mesure, bâtiments multi-étages et bâtiments standards) pour les marchés russe, biélorusse, kazakh et ukrainien. La Divion Building Systems a actuellement trois usines situées au Luxembourg, en République Tchèque et en Russie et produit jusqu à bâtiments par an. Photo : Astron Récemment, l ambassadrice des Etats-Unis d Amérique à Luxembourg, Cynthia Stroum, accompagnée de Spencer C. Boyer, Deputy Assistant Secretary of State in the Bureau of European and Eurasian Affairs à Washington, ont visité Goodyear à Colmar-Berg. Philippe Degeer, vice-président de Goodyear Dunlop Tires Operations S.A. à Luxembourg (GDTO), David Gomez, directeur de production de la Tire Plant, et Marc Junio, directeur général de la recherche ont accueilli les invités au Goodyear Innovation Center (GIC*L). A cette occasion, une réception réunissant tous les collaborateurs américains de Goodyear avait été organisée. Auparavant, Philippe Degeer a présenté les activités des différents sites de Goodyear à Colmar-Berg qui comprennent les usines de fabrication de pneumatiques poids lourds, de moules de vulcanisation, de câbles, ainsi que le centre de recherche, qui est le plus grand du groupe en dehors des Etats-Unis. L ambassadrice s est montrée vivement impressionnée par l ampleur et la complexité des installations du centre de recherche. Au cours de la réception, Cynthia Stroum s est également montrée ravie de rencontrer nombre de ses compatriotes faisant partie de la famille Goodyear Luxembourg. La journée s est achevée par une visite des laboratoires d essais de pneumatiques et sur le circuit d essais avec une démonstration de la nouvelle technologie des pneus «RunOnFlat», qui permet de continuer à rouler un certain temps, même avec un pneu complètement dégonflé. Photo : Goodyear Cynthia Stroum et Spencer C. Boyle entourés des responsables Goodyear et des collaborateurs de nationalité américaine écho des entreprises 27

30 SportMarket RCS Nanterre Photo : Roland Miny / pressphoto.lu

31 Actualité Luxair et Air France Optimisation des horaires entre Luxembourg et Charles de Gaulle La collaboration étroite entre Luxair Luxembourg Airlines et Air France permet aux voyageurs de Luxembourg et des régions frontalières d accéder à plus de 800 destinations d Air France et de ses partenaires répartis sur les cinq continents. Les trois vols quotidiens exploités par Luxair en partage de code avec Air France offrent des correspondances rapides et efficaces via le hub de Paris Charles de Gaulle. Les horaires et fréquences des vols sont dorénavant optimisés afin de pouvoir offrir plus de correspondances vers plus de destinations sur le réseau long courrier d Air France. Les trajets entre Luxembourg et Paris sont inclus dans les billets internationaux. Luxair et Air France offrent une gamme étendue de tarifs compétitifs et adaptés au voyage d affaires ou le loisir. Luxair Luxembourg Airlines et Air France partagent une même vision du confort et de la qualité. Tout au long du voyage, le client bénéficie d un accueil et d un service de choix. Des repas et boissons adaptés au temps de vol sont offerts à bord. Une sélection de journaux et de magazines internationaux est également disponible. Les horaires des trois vols quotidiens que Luxair opère à destination de Paris donnent une grande flexibilité au voyageur. De Luxembourg à New York, Johannesbourg, Mumbai, Sao Paulo et de nombreuses autres destinations dans le monde, Luxair et Air France offrent aujourd hui la durée de voyage la plus courte. Le hub de Paris Charles de Gaulle est aujourd hui le plus performant des aéroports européens avec plus de opportunités de correspondances hebdomadaires en moins de deux heures dans les deux sens. Le principe du hub est de permettre la connexion d un grand nombre de petits flux de trafic (court et moyen-courriers) aux flux plus importants de et vers l international (long-courriers). Les avantages de ce système sont nombreux, et réunis, créent une dynamique vertueuse. Air France élabore les horaires de ses vols de façon à offrir à Paris-Charles de Gaulle, le maximum de possibilités de correspondances. Il s agit de créer plusieurs fois par jour des «plages» de rendez-vous sur lesquels sont concentrés les arrivées et les départs des vols. Cette structure d horaires multiplie les opportunités de correspondances avec un temps d attente minimum entre deux vols. En rassemblant les flux de trafic moyen-courriers sur un vol long-courrier, le système de hub peut être comparé au covoiturage. Par exemple, le passager en provenance de Luxembourg et celui en provenance de Bruxelles voyagent ensemble entre Paris et New York. Ainsi, moins de vols sont nécessaires pour acheminer le même nombre de passagers, avec des conséquences positives sur l environnement. Photo : Luxair écho des entreprises 29

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

LE RESEAU INTERREGIONAL D EXPERTS POUR UN PLAN D AFFAIRES CONVAINCANT. et SES PRIMES DE LANCEMENT

LE RESEAU INTERREGIONAL D EXPERTS POUR UN PLAN D AFFAIRES CONVAINCANT. et SES PRIMES DE LANCEMENT LE RESEAU INTERREGIONAL D EXPERTS POUR UN PLAN D AFFAIRES CONVAINCANT et SES PRIMES DE LANCEMENT «Des entrepreneurs aident des entrepreneurs» Union wallonne des Entrepreneurs 13 novembre 2008 Reconnu par

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59 Communiqué de presse Contact : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com Neuilly-sur-Seine,

Plus en détail

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients avec Contact+, tout le monde y gagne Contact+ pour vous valorisez votre relation client sur le web la possibilité de proposer une mise en relation web gratuite ou payante selon la valeur du service une

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème STAGE - Chargé(e) de communication junior Au sein du service Communication Groupe, vous aurez essentiellement en charge les missions suivantes : > Participer aux missions de communication interne et externe,

Plus en détail

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com 1 La 1 ère Edition du Salon du Web et de l Intelligence Economique, c est : Un RDV pour analyser l impact du Web sur l économie

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

We lock your IT business

We lock your IT business Accelerating Your Success We lock your IT business Financement IT pour vous et votre client finance solutions Un travail sur mesure pour chaque projet Dans le climat économique actuel très difficile, il

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

Réformes dans la Fonction Publique

Réformes dans la Fonction Publique Réformes dans la Fonction Publique Précisions et propositions supplémentaires I.- Les avancements automatiques Il est précisé que le Gouvernement, en utilisant les termes «peut» ou «peuvent» dans les textes

Plus en détail

6 espace Moman 32 rue Mallet Stevens 84270 VEDENE 30900 NIMES. Tél. : 04 32 74 64 94 Tél. : 04 66 28 21 05 Fax : 04 32 74 64 93 Fax : 04 66 28 21 06

6 espace Moman 32 rue Mallet Stevens 84270 VEDENE 30900 NIMES. Tél. : 04 32 74 64 94 Tél. : 04 66 28 21 05 Fax : 04 32 74 64 93 Fax : 04 66 28 21 06 VAUCLUSE GARD 6 espace Moman 32 rue Mallet Stevens Chemin de Capeau Bâtiment K - Ville Active 84270 VEDENE 30900 NIMES Tél. : 04 32 74 64 94 Tél. : 04 66 28 21 05 Fax : 04 32 74 64 93 Fax : 04 66 28 21

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen EN BREF ÊTRE AGILE C est maitriser les outils qui permettent de : - Lever les freins qui ralentissent les projets - Réagir rapidement

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le mardi 15 décembre

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée

La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée 09.09.2009 INFORMATION A LA PRESSE La collaboration germano-luxembourgeoise dans le domaine de la recherche fondamentale est intensifiée DFG et FNR signent un accord visant à simplifier les procédures

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Microsoft Office Specialist

Microsoft Office Specialist Microsoft Office Specialist http://www.microsoft.com/france/formation/cert/office Contactez-nous par e-mail : infomos@microsoft.com 2005 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Microsoft, le logo

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages Lauréat des trophées du voyage d affaires 2006 pour «la meilleure conduite du changement»! Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation l de votre budget voyages Expertise

Plus en détail

Faisons de la recherche notre force

Faisons de la recherche notre force Faisons de la recherche notre force Référence luxembourgeoise en matière de recherche et d innovation, le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) travaille dans les domaines des matériaux,

Plus en détail

PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN I / LE PORTAIL PROXIMA MOBILE DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1

PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN I / LE PORTAIL PROXIMA MOBILE DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1 PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1 La montée en puissance de l Internet mobile s accompagne de la prise en compte des

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. Sommaire 1. POURQUOI? La transformation digitale des entreprises et des administrations est devenue une nécessité que nul ne peut

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Spécialisés dans le placement de candidat(e)s expérimenté(e)s pour tous les métiers de la banque et de l assurance,

Plus en détail

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Mars 2015 Luc Masure Plan de la présentation 1. Le Bureau fédéral du Plan 2. Cadre historique de la politique salariale et des dispositifs d exonération

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce Établissement supérieur privé de commerce Autorisé par le Ministère de l Enseignement Supérieur par décision n 25/88 du 18/10/1988 SAVOIRS EN ACTION Guide d admission Bac + 5 Administration et Stratégie

Plus en détail

Emmanuel Cohen DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT DE VOYAGEURS DU MONDE. Bruno Billière DIRECTEUR GÉNÉRAL D EVENTEAM INTERVIEW CROISÉE.

Emmanuel Cohen DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT DE VOYAGEURS DU MONDE. Bruno Billière DIRECTEUR GÉNÉRAL D EVENTEAM INTERVIEW CROISÉE. POUR SE POSITIONNER SUR CE TYPE D ÉVÉNEMENTS DE CETTE AMPLEUR, IL FAUT ÊTRE CAPABLE D INVESTIR PRÈS DE 10 MILLIONS D EUROS, NOTAMMENT POUR L ACHAT DE LA BILLETTERIE ET DES STOCKS. LA PRESSION FINANCIÈRE

Plus en détail

IT-SA 2010 Mission Découverte

IT-SA 2010 Mission Découverte IT-SA 2010 Mission Découverte Nuremberg - Allemagne Jeudi 21 octobre 2010 Soyez présent sur la première plateforme européenne de rencontre autour de la sécurité informatique Un événement spécialisé d envergure

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée»

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» Développement des Individus, des Compétences et des Motivations ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» 1 UNE ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR POURQUOI? La complexité de notre environnement incite

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ COMMUNIQUE DE PRESSE Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ Dans le cadre du développement de l assurance santé, Saham Finances filiale du Groupe Saham, signe un partenariat stratégique avec

Plus en détail

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau Droit FIDUCIAL SOFIRAL Chiffre FIDUCIAL Audit FIDUCIAL

Plus en détail

Les défis du deuxième pilier pour les salariés

Les défis du deuxième pilier pour les salariés Jean-Michel Kupper Administrateur Directeur AG Employee Benefits & HC Les défis du deuxième pilier pour les salariés 1 29/04/2015 Ordre du jour Les défis de la pension légale Les défis du deuxième pilier

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Conseillers en produits et services RH

Conseillers en produits et services RH Conseillers en produits et services RH démarrage mardi 7 avril 2015 Présentation SKEMA BUSINESS SCHOOL SKEMA est une école de management née en 2009 de la fusion du CERAM et du groupe ESC Lille. Une école

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13.5.2015 COM(2015) 265 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 et portant avis du Conseil

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence!

Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004. Prenez de l avance sur la concurrence! Le plus grand rassemblement de manufacturiers au Canada en 2004 L édition 2004 offrira aux 4 000 visiteurs attendus La 132 e Conférence annuelle des Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) Plus

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

26 mars 2013. @Aula Magna Louvain-La-Neuve. Dossier exposants. www.digiwal.eu

26 mars 2013. @Aula Magna Louvain-La-Neuve. Dossier exposants. www.digiwal.eu 26 mars 2013 @Aula Magna Louvain-La-Neuve Dossier exposants www.digiwal.eu by DIGIWAL vous offre en un seul lieu un concentré d opportunités d affaires et de visibilité sans équivalent une vision Nouveau

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Equinoxe vous informe

Equinoxe vous informe édito Equinoxe vous informe PROGRAMME DE NOS ForMATIONS Nous avons le plaisir de vous trmettre notre programmation pour le 2 ème semestre 2014. 2014 est une année particulière pour Equinoxe, puisque c'est

Plus en détail

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR

AFRICA OFF EVENT COP21. 2-11 Décembre 2015. Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR AFRICA OFF EVENT COP21 2-11 Décembre 2015 Hôtel de l Industrie Paris - France ORGANISÉS PAR Avant-propos À l occasion de la 1 ère édition du Land of African Business, un lieu unique de rencontres et d

Plus en détail

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière!

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière! Régine Ferrère Présidente de la CNEP Membre de la 19 ème CPC de l Education NATIONALE Frédéric Lefret Président de la FFEEP Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Messier-Bugatti ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES la CFDT, représentée par Monsieur Alain GUILLAUME, Délégué Syndical Central la CFE-CGC, représentée par Monsieur

Plus en détail

L université chez soi!

L université chez soi! L université chez soi! Droit suisse BACHELOR OF LAW (BLaw) En français ou avec mention bilingue français-allemand Formation universitaire compatible avec un emploi, une famille, une carrière sportive,

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

ASSOCIATION BULGARE DE L INDUSTRIE METALLURGIQUE /АBIM/

ASSOCIATION BULGARE DE L INDUSTRIE METALLURGIQUE /АBIM/ ASSOCIATION BULGARE DE L INDUSTRIE METALLURGIQUE /АBIM/ Carte routière de restucturation dans le secteur métallurgique - gestion de la restructuration, inclusion active des partenaire sociaux, diffusion

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Le 1er Serious Game des métiers de la Propreté

Le 1er Serious Game des métiers de la Propreté La Fédération des Entreprises de Propreté et des Services Associés, en partenariat avec l Education Nationale, propose une nouvelle approche de la Découverte Professionnelle Le 1er Serious Game des métiers

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

CONFÉRENCES, DÎNER DE GALA & REMISE DES TROPHÉES

CONFÉRENCES, DÎNER DE GALA & REMISE DES TROPHÉES CONFÉRENCES, DÎNER DE GALA & REMISE DES TROPHÉES 8 DÉCEMBRE 2014 MAISON DE LA MUTUALITÉ PARIS ORGANISÉ PAR Le groupe Leaders League, éditeur du magazine Décideurs, est fier de vous présenter la 1 ère édition

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail