ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES. Adresse : 2 rue Saint-Charles- N parcelle : 257- Visite septembre 2004

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES. Adresse : 2 rue Saint-Charles- N parcelle : 257- Visite septembre 2004"

Transcription

1 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : 2 rue Saint-Charles- N parcelle : 257- Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte : H Moreels Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : fermée Séquence architecturale des N à DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1920 et 1940 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Immeuble résidence Façade sur rue : mur gouttereau et lucarnes pignon Vue 2004

2 ECRITURE Type de l Art Nouveau à l Art Déco C est l affirmation des grandes masses et le rythme des pleins et des vides qui forment l essentiel du vocabulaire de la façade. L ornement se réduit à souligner les principales lignes de composition : motifs en frise accompagnant les lignes de balcon (consoles, encorbellement), cintres de baies (tracé de l arc, allège ou même bordure de pied droit), corniches successives des étages de couronnement. La verticalité est mise en valeur en particulier par la superposition de bow-windows qui prennent une importance prépondérante dans la façade. Pour l intégration des balcons et bow-windows au plan de la façade, consoles, trompes et pendentifs hors d échelle remplacent la console répétitive et la clé console haussmannienne. Le procédé d écriture n a plus rien de classique, dans la mesure où il se détache totalement du langage des proportions et des ordres traditionnels, apparition d un décor floral remplacé progressivement dans l Art Déco par un décor géométrique. MATÉRIAUX Couverture : tuiles mécaniques Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée Maçonnerie mixte : moellonage de meulière Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Charpente extérieure Baies cintrées Bow-window (Oriel) Balcons Ferronneries Moulurations DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Immeuble représentatif d une écriture architecturale spécifique d Enghien. La polychromie joue de la différence de matériaux. La maçonnerie de meulière ne doit pas être recouverte d un enduit couvrant. Les ferronneries sont de qualité, typiques de cette écriture.

3 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : 6 Saint-Charles- N parcelle : Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : dilatée Séquence architecturale des N à DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1850 et 1900 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Pavillon Façade sur rue : pignon Vue 2004

4 ECRITURE Type Napoléon III Pour des habitations individuelles de type «villa» : toitures à deux pans et à croupes, parfois à la Mansart avec lucarnes dans le brisis. Oeil de bœuf. Moellon enduit plâtre et chaux, peint en blanc, parement parfois traité en bossage sur les trumeaux. Modénature : encadrement de baies, corniches et bandeaux de type classique. La composition est toujours symétrique. A l origine l enduit couvrant était réalisé au moyen de plâtre et chaux, ce qui permettait une certaine malléabilité et un travail de l ornementation facilité. L enduit d origine était donc blanc cassé, simplement teinté par les sablons qui entrent également dans sa composition. Aujourd hui, des enduits légèrement coloré sont réalisés. La modénature peut-être d une teinte légèrement plus soutenue ou légèrement plus claire que le fond. Les garde-corps sont des balustres moulées ou des ferronneries en fonte peintes en noir ou dans une teinte sombre proche du noir. MATÉRIAUX Couverture : Ardoise Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée Maçonnerie mixte : Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Soubassement : meulière Faux-bossage Encadrement de baies pilastres et entablement, corniche DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Traitement très ornementé de l entrée d immeuble, porte en bois de qualité. Présence Porte en bois peinte de qualité et d origine. Attention aux volets roulants avec coffre extérieur. Attention à la conservation de la modénature réalisée au moyen de plâtre et chaux.

5 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : 4 rue Saint-Louis- N p a r c elle: Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : dilatée Séquence architecturale des N à DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1920 et 1940 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang. conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Pavillon Façade sur rue : mur gouttereau et pignon Vue 2004

6 ECRITURE Type les maisons de la villégiature Ecriture pittoresque, dont les traits ont pour caractéristique de s opposer à l art monumental. Le langage est antiurbain. Le propriétaire réalise sa maison de campagne à la ville. Elle doit se distinguer des autres maisons, et singulariser son propriétaire qu elle accueille dans un univers romanesque. L absence quasi-systématique de la fonte moulée est d ailleurs révélatrice : on lui préfère le bois découpé. De la même manière, les volets sont de bois, à la française, ou, plus tard, pliants en métal. La fabrication se soumet aux lois de la production mécanique : le bois, comme le métal sont découpés selon les normes de la machine. Les édifices sont caractérisés par la très grande variété de matériaux de façade, et une polychromie très accentuée, tirant son effet des couleurs des maçonneries d une part et des couleurs additives (peinture, céramiques...) d autre part.maçonneries de briques, de moellons meulières, moellons calcaires,maçonneries enduites se mêlent sur une même construction. C est l intérêt de ces architectures qu il faut préserver en évitant à tout prix les enduits couvrants ou revêtements minces lors d un ravalement. Le décor de façade prolifère : plaques de céramiques décoratives, plaques de céramiques indiquant le nom de la maison, faux pans de bois en ciment peint, lambrequins en bois peints, colonnettes, gargouilles... La polychromie joue du rapport entre les matériaux, les couleurs des céramiques, des volets, des parties enduites... MATÉRIAUX Couverture : tuiles mécaniques Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée Maçonnerie appareillée mixte : Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Faux pans de bois Bow-window (Oriel) DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS On peut noter le ravalement, enduit couvrant peint en blanc. La polychromie d origine est masquée. Dans le cadre de l entretien et de la mise en valeur de la polychromie, les boiseries peuvent être peintes d une couleur différente de celle du fond.

7 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES 6, 8, 10 rue Saint-Louis - N parcelles : 526, 560, Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte : H. Moreels Entrepreneur : Nizard et fils Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : angle Forme urbaine : dilatée Séquence architecturale des N 6 à 10 - Maisons jumelles N 8 et 10 DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1910 et 1930 Par source : TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. TYPOLOGIE Villa Façade sur rue : mur gouttereau et pignon Maisons jumelles Vue 2004 Archive

8 ECRITURE Type, maisons de la villégiature Ecriture pittoresque, dont les traits ont pour caractéristique de s opposer à l art monumental. Le langage est antiurbain. Le propriétaire réalise sa maison de campagne à la ville. Elle doit se distinguer des autres maisons, et singulariser son propriétaire qu elle accueille dans un univers romanesque. L absence quasi-systématique de la fonte moulée est d ailleurs révélatrice : on lui préfère le bois découpé. De la même manière, les volets sont de bois, à la française, ou, plus tard, pliants en métal. La fabrication se soumet aux lois de la production mécanique : le bois, comme le métal sont découpés selon les normes de la machine. Les édifices sont caractérisés par la très grande variété de matériaux de façade, et une polychromie très accentuée, tirant son effet des couleurs des maçonneries d une part et des couleurs additives (peinture, céramiques...) d autre part.maçonneries de briques, de moellons meulières, moellons calcaires,maçonneries enduites se mêlent sur une même construction. C est l intérêt de ces architectures qu il faut préserver en évitant à tout prix les enduits couvrants ou revêtements minces lors d un ravalement. Le décor de façade prolifère : plaques de céramiques décoratives, plaques de céramiques indiquant le nom de la maison, faux pans de bois en ciment peint, lambrequins en bois peints, colonnettes, gargouilles... La polychromie joue du rapport entre les matériaux, les couleurs des céramiques, des volets, des parties enduites... MATÉRIAUX Couvertures : tuiles mécaniques Maçonnerie enduite au N 6 Maçonnerie appareillée : briques aux N 8 et 10 (Maisons jumelles) Maçonnerie mixte : Moellonage de meulière au N 6 POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle N 8 et 10 Présence polychromie additive (peinture, enduits) N 8, 10, 6 ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Briques vernissées N 8 et 10 Motifs de briques colorées N 8 et 10 Charpente extérieure N 8 et 10 Baies cintrées N 8 et 10 Balcons bois N 8 et 10 Faux pans de bois N 6 Céramiques N 6 Bow-window (Oriel) N 6 Au N 6 : Maison faisant partie de la séquence urbaine DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS 3 maisons de H. Moreels implantée en séquence. On peut noter au N 10 le ravalement couvrant au moyen d une peinture blanche. La polychromie structurelle est masquée, ainsi que la texture des briques et leur appareillage. Dans le cadre de l entretien des deux maisons jumelles, conservation de la brique apparente, les boiseries peuvent être peintes d une couleur différente d une maison à l autre. Au N 6 conserver les caractéristiques du décor de façade et sa polychromie. Au N 8 : détail de l une des maisons jumelles (N 8 et 10)

9 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : 18 rue Georges Sand - N parcelle : Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte : H. Moreels Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : à redents Séquence architecturale des N à DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1920 et 1940 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Pavillon Façade sur rue : mur gouttereau et pignon Vues 2004

10 ECRITURE Type de l Art Nouveau à l Art Déco C est l affirmation des grandes masses et le rythme des pleins et des vides qui forment l essentiel du vocabulaire de la façade. L ornement se réduit à souligner les principales lignes de composition : motifs en frise accompagnant les lignes de balcon (consoles, encorbellement), cintres de baies (tracé de l arc, allège ou même bordure de pied droit), corniches successives des étages de couronnement. La verticalité est mise en valeur en particulier par la superposition de bow-windows qui prennent une importance prépondérante dans la façade. Pour l intégration des balcons et bow-windows au plan de la façade, consoles, trompes et pendentifs hors d échelle remplacent la console répétitive et la clé console haussmannienne. Le procédé d écriture n a plus rien de classique, dans la mesure où il se détache totalement du langage des proportions et des ordres traditionnels, apparition d un décor floral remplacé progressivement dans l Art Déco par un décor géométrique. MATÉRIAUX Couverture : tuiles mécaniques Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée Maçonnerie mixte : moellonage de meulière Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Jointoiement : opus incertum, joints creux ciment Céramiques Briques vernissées Moulurations Baies cintrées Charpente extérieure Loggia Garde-corps bois DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Architecture représentative de la variété du travail de H. Moreels, typique des maisons avec façade pignon et gouttereau sur rue. Travail savant d appareillage, mariage de matériaux de parement, composition de motifs décoratifs. Attention, les fenêtres doivent épouser la forme des arcs cintrés et brisés. Les impostes maçonnées visant à redonner une forme rectangulaire à la menuiserie contredisent le dessin d origine. Recherche de polychromie.

11 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : 18 bis rue Georges Sand - N parcelle : Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte : H. Moreels Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : à redents Séquence architecturale des N à DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1920 et 1940 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Villa Façade sur rue : mur gouttereau et pignon Vues 2004

12 ECRITURE Type de l Art Nouveau à l Art Déco C est l affirmation des grandes masses et le rythme des pleins et des vides qui forment l essentiel du vocabulaire de la façade. L ornement se réduit à souligner les principales lignes de composition : motifs en frise accompagnant les lignes de balcon (consoles, encorbellement), cintres de baies (tracé de l arc, allège ou même bordure de pied droit), corniches successives des étages de couronnement. La verticalité est mise en valeur en particulier par la superposition de bow-windows qui prennent une importance prépondérante dans la façade. Pour l intégration des balcons et bow-windows au plan de la façade, consoles, trompes et pendentifs hors d échelle remplacent la console répétitive et la clé console haussmannienne. Le procédé d écriture n a plus rien de classique, dans la mesure où il se détache totalement du langage des proportions et des ordres traditionnels, apparition d un décor floral remplacé progressivement dans l Art Déco par un décor géométrique. MATÉRIAUX Couverture : tuiles mécaniques Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée Maçonnerie mixte : moellonage de meulière Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Jointoiement : mosaïque, joints à l anglaise ciment Faux pans de bois Briques vernissées Plaque portant le nom de la maison : villa Primavera Arcs de décharge Moulurations à modillons Encadrement de baies Marquise Charpente extérieure Ferronneries DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Architecture représentative de la variété du travail de H. Moreels Travail savant d appareillage, mariage de matériaux de parement, composition de motifs décoratifs. Recherche de polychromie. L utilisation d une peinture blanche sur l ensemble des supports, contredit la recherche de polychromie. Architecture non remaniée. Attention aux ravalements à venir qui doivent être respectueux des parements, jointoiements et polychromie structurelle.

13 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : Villa des Sureaux - N parcelle : 517, 416, 413, 414, 483, 471, 536- Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1920 et 1940 Par source : AUTEURS Architecte Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : en coeur d ilôt, villa Forme urbaine : lotissement de type villa, forme dilatée Séquence architecturale toute la Villa TYPOLOGIE Villa Façade sur rue : mur gouttereau et pignon Vues 2004 TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang. conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu.

14 ECRITURE Type les maisons de la villégiature Ecriture pittoresque, dont les traits ont pour caractéristique de s opposer à l art monumental. Le langage est antiurbain. Le propriétaire réalise sa maison de campagne à la ville. Elle doit se distinguer des autres maisons, et singulariser son propriétaire qu elle accueille dans un univers romanesque. L absence quasi-systématique de la fonte moulée est d ailleurs révélatrice : on lui préfère le bois découpé. De la même manière, les volets sont de bois, à la française, ou, plus tard, pliants en métal. La fabrication se soumet aux lois de la production mécanique : le bois, comme le métal sont découpés selon les normes de la machine. Les édifices sont caractérisés par la très grande variété de matériaux de façade, et une polychromie très accentuée, tirant son effet des couleurs des maçonneries d une part et des couleurs additives (peinture, céramiques...) d autre part.maçonneries de briques, de moellons meulières, moellons calcaires,maçonneries enduites se mêlent sur une même construction. C est l intérêt de ces architectures qu il faut préserver en évitant à tout prix les enduits couvrants ou revêtements minces lors d un ravalement. Le décor de façade prolifère : plaques de céramiques décoratives, plaques de céramiques indiquant le nom de la maison, faux pans de bois en ciment peint, lambrequins en bois peints, colonnettes, gargouilles... La polychromie joue du rapport entre les matériaux, les couleurs des céramiques, des volets, des parties enduites... MATÉRIAUX Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée: briques Maçonnerie appareillée mixte : Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Architectures en maçonneries de briques, chaque maison présente un décor, des éléments différents. L unité de la Villa doit être maintenue DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Intérêt de la forme urbaine de type lotissement sous forme de villa. Les architectures non remaniées forment une cohérence intéressante.

15 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : place Edmond Taupin - N parcelle : 230- Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte : Entrepreneur : Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : angle, parcelle traversante vers l ancien rû Forme urbaine : dilatée Séquence architecturale des N à DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1850 et 1900 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Château Façade sur rue : mur gouttereau Vues 2004

16 ECRITURE Type Napoléon III Pour des habitations individuelles de type «villa» : toitures à deux pans et à croupes, parfois à la Mansart avec lucarnes dans le brisis. Oeil de bœuf. Moellon enduit plâtre et chaux, peint en blanc, parement parfois traité en bossage sur les trumeaux. Modénature : encadrement de baies, corniches et bandeaux de type classique. La composition est toujours symétrique. A l origine l enduit couvrant était réalisé au moyen de plâtre et chaux, ce qui permettait une certaine malléabilité et un travail de l ornementation facilité. L enduit d origine était donc blanc cassé, simplement teinté par les sablons qui entrent également dans sa composition. Aujourd hui, des enduits légèrement coloré sont réalisés. La modénature peut-être d une teinte légèrement plus soutenue ou légèrement plus claire que le fond. Les garde-corps sont des balustres moulées ou des ferronneries en fonte peintes en noir ou dans une teinte sombre proche du noir. MATÉRIAUX Couverture : ardoise Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée : Maçonnerie mixte : Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Soubassement : rocaillage de meulière Moulurations Encadrement de baies à faux bossage Chaines d angles à faux bossage Corniche, larmiers Perron entrée Lucarnes fronton Ferronneries DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Château sur une parcelle de très grande dimension située en entrée de Ville, à l emplacement de l ancien parc du château d Ormesson. La parcelle suit le cours du rû d Enghien. Travail savant d enduit mouluré. Architecture non remaniée. Attention aux ravalements à venir qui doivent être respectueux du parement et de la modénature. Attention à la conservation de la modénature réalisée au moyen de plâtre et chaux.

17 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : 51 rue des Thermes - N parcelle : Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : dilatée Séquence architecturale des N 51 à 53 DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1850 et 1890 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Villa Façade sur rue : mur gouttereau etfronton Extensions annexes, formant clôture et soutènement sur rue. Vues 2004

18 Type Napoléon III Pour des habitations individuelles de type «villa» : toitures à deux pans et à croupes, parfois à la Mansart avec lucarnes dans le brisis. Oeil de bœuf. Moellon enduit plâtre et chaux, peint en blanc, parement parfois traité en bossage sur les trumeaux. Modénature : encadrement de baies, corniches et bandeaux de type classique. La composition est toujours symétrique. A l origine l enduit couvrant était réalisé au moyen de plâtre et chaux, ce qui permettait une certaine malléabilité et un travail de l ornementation facilité. L enduit d origine était donc blanc cassé, simplement teinté par les sablons qui entrent également dans sa composition. Aujourd hui, des enduits légèrement coloré sont réalisés. La modénature peut-être d une teinte légèrement plus soutenue ou légèrement plus claire que le fond. Les garde-corps sont des balustres moulées ou des ferronneries en fonte peintes en noir ou dans une teinte sombre proche du noir. MATÉRIAUX Couverture : ardoise pour la maison d origine Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée : Maçonnerie mixte : Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Socle, soutènement du terrain, moellonage de grès et calcaires Moulurations Encadrement de baies Corniche, larmiers Ferronneries Plaque portant le nom de la maison en mosaïque DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Architecture d origine de grande qualité, dont les extensions successives et l adaptation au terrain naturel sont également de grande qualité. La clôture ménage des espaces annexes et extension, elle sert de socle de soutènement au terrain surélevé par rapport au niveau de la rue. Ce dispositif permet de créer un premier plan entre la rue et la maison en contre-haut, diminuant ainsi l effet perspectif créé par la pente du terrain. Les extensions quoique d écriture différente de celle d origine se composent très bien en volumétrie et participent de la tradition éclèctique d Enghien. Attention aux ravalements à venir qui doivent être respectueux des parements. Attention à la conservation de la modénature.

19 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse : 53 rue des Thermes - N parcelle : Visite septembre NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : dilatée Séquence architecturale des N 51 à 53 DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1900 et 1920 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Villa Façade sur rue : mur gouttereau et pignon Vues 2004

20 Type les maisons de la villégiature Ecriture pittoresque, dont les traits ont pour caractéristique de s opposer à l art monumental. Le langage est antiurbain. Le propriétaire réalise sa maison de campagne à la ville. Elle doit se distinguer des autres maisons, et singulariser son propriétaire qu elle accueille dans un univers romanesque. L absence quasi-systématique de la fonte moulée est d ailleurs révélatrice : on lui préfère le bois découpé. De la même manière, les volets sont de bois, à la française, ou, plus tard, pliants en métal. La fabrication se soumet aux lois de la production mécanique : le bois, comme le métal sont découpés selon les normes de la machine. MATÉRIAUX Couverture : ardoise Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée : Maçonnerie mixte : moellons calcaires et meulières, briques Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) Les édifices sont caractérisés par la très grande variété de matériaux de façade, et une polychromie très accentuée, tirant son effet des couleurs des maçonneries d une part et des couleurs additives (peinture, céramiques...) d autre part.maçonneries de briques, de moellons meulières, moellons calcaires,maçonneries enduites se mêlent sur une même construction. C est l intérêt de ces architectures qu il faut préserver en évitant à tout prix les enduits couvrants ou revêtements minces lors d un ravalement. Le décor de façade prolifère : plaques de céramiques décoratives, plaques de céramiques indiquant le nom de la maison, faux pans de bois en ciment peint, lambrequins en bois peints, colonnettes, gargouilles... La polychromie joue du rapport entre les matériaux, les couleurs des céramiques, des volets, des parties enduites... ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Jointoiement : joints beurrés et joints creux Motifs de briques colorées Encadrement de baies Chaines d angles Baies cintrées Charpente extérieure Balcons bois Ferronneries sur mur de cloture DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS La clôture sert de socle de soutènement au terrain surélevé par rapport au niveau de la rue. Ce dispositif permet de créer un premier plan entre la rue et la maison en contre-haut, diminuant ainsi l effet perspectif créé par la pente du terrain. Attention, les fenêtres doivent épouser la forme des arcs cintrés. Recherche de polychromie. Architecture non remaniée. Attention aux ravalements à venir qui doivent être respectueux des parements, jointoiements et polychromie structurelle. Attention à la conservation de la modénature. La maçonnerie ne doit pas être recouverte d un enduit couvrant.

21 ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS : INVENTAIRE DES ARCHITECTURES Adresse 8 rue Villebois Mareuil - N parcelle : Visite septembre 2004 NATURE DE LA CONSERVATION Propriété exceptionnelle conservation parcelle et architecture sans transformations Architecture exceptionnelle conservation sans transformations Architecture remarquable conservation, transformations possibles AUTEURS Architecte Entrepreneur Inconnus QUALITÉS URBAINES Position : Forme urbaine : Dilatée Séquence architecturale des N à DATATION Porte la date : Par estimation : entre 1890 et 1920 Par source : TYPOLOGIE TRAITEMENT DE L ALIGNEMENT Clôture exceptionnelle, conservation sans transformations Clôture de rang, conservation transformations possibles Portail exceptionnel, conservation sans transformations Edifice à l alignement, alignement continu. Edifice à l alignement, alignement discontinu. Maison de maître Façade sur rue : mur gouttereau Vues 2004

22 ECRITURE MATÉRIAUX Type les maisons de la villégiature Ecriture pittoresque, dont les traits ont pour caractéristique de s opposer à l art monumental. Le langage est antiurbain. Le propriétaire réalise sa maison de campagne à la ville. Elle doit se distinguer des autres maisons, et singulariser son propriétaire qu elle accueille dans un univers romanesque. L absence quasi-systématique de la fonte moulée est d ailleurs révélatrice : on lui préfère le bois découpé. De la même manière, les volets sont de bois, à la française, ou, plus tard, pliants en métal. La fabrication se soumet aux lois de la production mécanique : le bois, comme le métal sont découpés selon les normes de la machine. Les édifices sont caractérisés par la très grande variété de matériaux de façade, et une polychromie très accentuée, tirant son effet des couleurs des maçonneries d une part et des couleurs additives (peinture, céramiques...) d autre part.maçonneries de briques, de moellons meulières, moellons calcaires,maçonneries enduites se mêlent sur une même construction. C est l intérêt de ces architectures qu il faut préserver en évitant à tout prix les enduits couvrants ou revêtements minces lors d un ravalement. Le décor de façade prolifère : plaques de céramiques décoratives, plaques de céramiques indiquant le nom de la maison, faux pans de bois en ciment peint, lambrequins en bois peints, colonnettes, gargouilles... La polychromie joue du rapport entre les matériaux, les couleurs des céramiques, des volets, des parties enduites... Couverture : ardoise Maçonnerie enduite Maçonnerie appareillée : briques Maçonnerie mixte : Rocaillage POLYCHROMIE Absence Présence polychromie structurelle Présence polychromie additive (peinture, enduits) ELÉMENTS ET DÉCOR D ARCHITECTURE Jointoiement : joints creux Motifs de briques colorées Chaines Larmiers Baies cintrées Marquise Ferronneries DIAGNOSTIC, OBSERVATIONS Architecture unique dans son genre, implantation en milieu d une vaste parcelle. Travail savant d appareillage de briques. Attention, les fenêtres doivent épouser la forme des arcs cintrés. Traitement ornementé de l entrée sur un perron maçonné, sous un auvent. Recherche de polychromie. Architecture non remaniée. Attention aux ravalements à venir qui doivent être respectueux des jointoiements et polychromie structurelle. La maçonnerie ne doit pas être recouverte d un enduit couvrant.

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Parcelle : AR 11 5 boulevard Bara Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : m² Meulière, rocaille,

Plus en détail

ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS - PALETTES DES COULEURS DU BÂTI. Palettes des couleurs du bâti ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS

ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS - PALETTES DES COULEURS DU BÂTI. Palettes des couleurs du bâti ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS Palettes des couleurs du bâti ZPPAUP D ENGHIEN-LES-BAINS Sommaire L analyse colorée : quelques principes p 3 Les constructions d écriture Emprunt Louis XIII p 4 Les constructions d écriture Napoléon III

Plus en détail

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE 16 juin Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE GLOSSAIRE Acrotère Dans l architecture classique, un acrotère est un ornement sculpté disposé au sommet d un fronton ou sur un pignon. Dans l architecture

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS L «Unicum» se justifie globalement par : - son intérêt architectural (volumes, matériaux, accessoires ) - son état de conservation (il va de soit qu un édifice

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Parcelle : AZ 275 9 rue Collet Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : 78 m² Meulière jointoyée Maison

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Maison, dite villa La Brise

Maison, dite villa La Brise Maison, dite villa La Brise 19 Boulevard des Anglais Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002068 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

1 rue Jouhaux 33140 VILLENAVE d ORNON

1 rue Jouhaux 33140 VILLENAVE d ORNON NOTICE DESCRIPTIVE DES PRESTATIONS 1 rue Jouhaux 33140 VILLENAVE d ORNON 1. GENERALITES Gros œuvre structure Décapage du terrain. Fouilles en pleine masse. Traitement préventif antiparasitaire du sol.

Plus en détail

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs LA MAISON DE BOURG Un bourg est un gros village dense généralement situé à un carrefour de voies principales. La maison de bourg appartient à cet ensemble de maisons accolées et groupées le long des rues

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Opération de mise en valeur des façades 1 L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Sommaire Les immeubles ci-après présentés, sont donnés

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

IDENTIFICATION. 1. APPELLATION actuelle Sainte-Bibiane Autre(s) appellation(s) Drummond School. 2. No. dossier 64. 3. No. réf. Archives CSDM 026 / 542

IDENTIFICATION. 1. APPELLATION actuelle Sainte-Bibiane Autre(s) appellation(s) Drummond School. 2. No. dossier 64. 3. No. réf. Archives CSDM 026 / 542 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle Sainte-Bibiane Autre(s) appellation(s) Drummond School 2. No. dossier 64 3. No. réf. Archives CSDM 026 / 542 4. ANNÉE de construction 1930 5. ARCHITECTE concepteur

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

PORNICHET PLAN LOCAL D URBANISME Modification N 3 22.12.2012

PORNICHET PLAN LOCAL D URBANISME Modification N 3 22.12.2012 PONICHET PLAN LOCAL D UBANISME Modification N 3 22.12.2012 DOSSIE Enquête publique ecensement du patrimoine local évision prescrite le: 11.04.2008 évision arrêtée le: 04.05.2009 évision approuvée le: 14.01.2010

Plus en détail

be.passive présente une maison 68 be.passive 19

be.passive présente une maison 68 be.passive 19 be.passive présente une maison texte photos 68 be.passive 19 Une échelle de Jacob dans un intérieur d ilot be.passive 19 69 maison privée rue de la senne 55 1000 Bruxelles privé architecte Amandine Sellier

Plus en détail

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades 1. Une prime? Il existe sur l entité montoise de nombreux bâtiments de qualité faisant partie

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

CAHIER DE PRECONISATIONS

CAHIER DE PRECONISATIONS CAHIER DE PRECONISATIONS Le caractère du centre ancien de Caudiès-de- Fenouillèdes ainsi que celui des extensions du 19 ème siècle sont à préserver au titre d un patrimoine commun à transmettre aux générations

Plus en détail

Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne

Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne 123 rue Blaise Pascal Poitiers Dossier IA86007075 réalisé en 2009 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine

Plus en détail

ACADÉMIE BOURGET 094 / 094 1914 G. A. Monette Université Concordia, Maîtrise en Beaux-Arts 1230, rue de la Montagne Montréal, H3G 1Z2 (514) 848-4608

ACADÉMIE BOURGET 094 / 094 1914 G. A. Monette Université Concordia, Maîtrise en Beaux-Arts 1230, rue de la Montagne Montréal, H3G 1Z2 (514) 848-4608 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle IGNACE-BOURGET Autre(s) appellation(s) ACADÉMIE BOURGET 2. No. dossier 13 3. No. réf. Archives CSDM 094 / 094 4. ANNÉE de construction 1914 5. ARCHITECTE concepteur

Plus en détail

04. RÉPERTOIRE DES COURANTS ET STYLES ARCHITECTURAUX

04. RÉPERTOIRE DES COURANTS ET STYLES ARCHITECTURAUX 0. RÉPERTOIRE DES COURANTS ET STYLES ARCHITECTURAUX Ce répertoire permet d identifier les principaux courants et styles architecturaux propres aux maisons anciennes de la MRC de L Assomption. Les caractéristiques

Plus en détail

Valorisation du bâti du centre ancien

Valorisation du bâti du centre ancien l e b â t i a n c i e n Valorisation du bâti du centre ancien Présentation du contexte Un cahier de recommandations architecturales qui valorise le bâti ancien Ce cahier, très complet, met déjà largement

Plus en détail

Villa dite Saint-Cloud

Villa dite Saint-Cloud Villa dite Saint-Cloud 54 boulevard Frédéric-Garnier Royan Dossier IA17046390 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel Enquêteur : Suire

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville

Plus en détail

Les couleurs du bâti percheron

Les couleurs du bâti percheron Les couleurs du bâti percheron Le territoire d étude Un territoire aux multiples visages La couleur et la matière jouent un rôle fondamental dans la définition de notre cadre de vie. Les différents matériaux

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

Ornementation extérieure

Ornementation extérieure FICHE TECHNIQUE Ornementation extérieure 2 5 CONNAÎTRE ET REGARDER > Ornements en toiture > Sculptures et décors en pierres > Ornements en stuc > Fresques et décors peints > Vitraux > Balcons > Ferronneries

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

le Perray-en-Yvelines

le Perray-en-Yvelines le Perray-en- N 1095 Lep01 LEP01A/01B cadastre C1 64 96, rue de Paris le Perray-en- Typologie 1 Maison de bourg Typologie 2 Avec boutique antecadastre Critère 1 architectural Critère 2 urbain Boutique

Plus en détail

Cadastre n 235, 1 place Saint-Melaine

Cadastre n 235, 1 place Saint-Melaine Cadastre n 235, 1 place Saint-Melaine ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- FAÇADES DU CENTRE ANCIEN

Plus en détail

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère Présentation & Dossier technique 1 Historique Les Américains, grand constructeurs de maisons à ossature bois ont découvert l ossature acier dans la maison

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

Cahier des normes graphiques essentielles

Cahier des normes graphiques essentielles Mars 006 agence conseil en stratégies de marques www.moswo.com Moswo est une entreprise One Moswo Le sommaire. L identité visuelle des CCI Nantes St-Nazaire : affirmer puissance et élégance. En 006, les

Plus en détail

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI Les constructions des maisons repérées comme éléments de patrimoine de ces quartiers s étalent, on l a vu, de la fin du XIXème siècle à la période d entre-deuxguerres.

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

«À VENDRE» Case Postale 148 1630 Bulle Tel 079 590 07 34 info@proprietaire24.ch www.proprietaire24ch

«À VENDRE» Case Postale 148 1630 Bulle Tel 079 590 07 34 info@proprietaire24.ch www.proprietaire24ch «À VENDRE» " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " Case Postale

Plus en détail

Règlement concernant les zones de secteurs sauvegardés ou zones protégées

Règlement concernant les zones de secteurs sauvegardés ou zones protégées Règlement concernant les zones de secteurs sauvegardés ou zones protégées 2010 Règlement concernant les zones de secteurs sauvegardés ou zones protégées erstellt im Auftrag der 4, Square Patton L-8443

Plus en détail

AGENCE DE DEVELOPPEMENT

AGENCE DE DEVELOPPEMENT PROJET BEAUREGARD Etude des potentialités urbaines et patrimoniales MAUBEUGE Pont Allant Valorisation concertée des centres Urbains En partenariat avec les communes de : Feignies, Ferrière-la-Grande, Ferrière-la-Petite,

Plus en détail

CHATEAUX PATRONAUX DU PAYS DE MONTBELIARD

CHATEAUX PATRONAUX DU PAYS DE MONTBELIARD CHATEAUX PATRONAUX DU PAYS DE MONTBELIARD Des constructions chargées de relayer la puissance de l entreprise industrielle, témoins d une époque et de compétences techniques et artistiques. Objectif général

Plus en détail

Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention ARCHITECTURE & TYPOLOGIE MURS BAIES BASE. MATERIAUX Familles de PRODUITS ENDUITS PEINTURES DÉCORS

Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention ARCHITECTURE & TYPOLOGIE MURS BAIES BASE. MATERIAUX Familles de PRODUITS ENDUITS PEINTURES DÉCORS Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention Dénarurations ARCHITECTURE & TYPOLOGIE TOITURES MURS BAIES BASE BATI ANCIEN A T C TECHNIQUES & matériaux MATERIAUX Familles de PRODUITS DIAGNOSTICS et

Plus en détail

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste Commune de GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME PLU approuvé le 14/10/2013 POS approuvé le 12 août 1999 27/06/2012 Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste 69 chemin de la Fontaine 45500 GIEN Tél : 02 38 27 07

Plus en détail

Maison, dite le Chalet des Roses

Maison, dite le Chalet des Roses Maison, dite le Chalet des Roses 20 chemin de Bellevue Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002153 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

Maison, dite villa Dolorès, puis villa Ginette, puis villa Henrietta, actuellement immeuble, villa Henrietta

Maison, dite villa Dolorès, puis villa Ginette, puis villa Henrietta, actuellement immeuble, villa Henrietta Maison, dite villa Dolorès, puis villa Ginette, puis villa Henrietta, actuellement immeuble, villa Henrietta 22 boulevard de Paris Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002082 réalisé en 2012 Copyrights

Plus en détail

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations :

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations : 5. FACADES COMMERCIALES. REGLES Généralités : Les devantures A. Obligations : Les prescriptions sur les devantures, vitrines stores et bannes s'appliquent aux constructions anciennes et neuves dans le

Plus en détail

IDENTIFICATION. 1. APPELLATION actuelle Sans-Frontières Autre(s) appellation(s) St. Brendan s School. 2. No. dossier 66

IDENTIFICATION. 1. APPELLATION actuelle Sans-Frontières Autre(s) appellation(s) St. Brendan s School. 2. No. dossier 66 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle Sans-Frontières Autre(s) appellation(s) St. Brendan s School 2. No. dossier 66 3. No. réf. Archives CSDM 410 / 410 4. ANNÉE de construction 1930 5. ARCHITECTE concepteur

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

COMMUNE DE CRIEL-SUR-MER

COMMUNE DE CRIEL-SUR-MER COMMUNE DE CRIEL-SUR-MER SEINE-MARITIME - CANTON D EU CAHIER DE PRESCRIPTIONS ET DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES SUR LE QUARTIER DE MESNIL-VAL Juillet 2007 1. Mesnil-Val : un quartier balnéaire sur

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

Réussir ses plans. Henri Renaud. Groupe Eyrolles,2002 ISBN :2-212-11096-0

Réussir ses plans. Henri Renaud. Groupe Eyrolles,2002 ISBN :2-212-11096-0 Réussir ses plans Henri Renaud Groupe Eyrolles,2002 ISBN :2-212-11096-0 Chapitre 2 Étapes et lignes d avant-projet 1. Point de départ d un avant-projet 2. Recherche et étapes d élaboration en concertation

Plus en détail

restauration de façade

restauration de façade restauration de façade Des règles simples pour une rénovation réussie Petit guide des règles à respecter dans le cadre de la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager)

Plus en détail

ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES

ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES ANNEXE 1.1 - IMMEUBLES en ZONES Ub Les règles applicables en matière d architecture et d aspect des constructions seront modulées en fonction de la nature des

Plus en détail

Ensemble d habitations

Ensemble d habitations Ensemble d habitations C o l l i n e S a i n t - D e n i s à L a g n y s u r M a r n e Une démarche architecturale à l épreuve du temps Ces maisons furent construites au début de la seconde moitié du XX

Plus en détail

Photographier ses objets de valeur

Photographier ses objets de valeur MINISTERE DE L'INTERIEUR ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE Photographier ses objets de valeur DIRECTION CENTRALE DE LA POLICE JUDICIAIRE Office Central de lutte

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

BA1 2010-2011 Atelier 02. Approche 03 Vocabulaire et observation de façades

BA1 2010-2011 Atelier 02. Approche 03 Vocabulaire et observation de façades BA1 2010-2011 Atelier 02 Approche 03 Vocabulaire et observation de façades Etude de façade Lucarne Œil de boeuf Corniche en PVC Linteau en plein cintre Barre d appuie Denticules Claveau Ancien chassis

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE. Règlement de l AVAP de Chambéry(Savoie) V NOUVELLES CONSTRUCTIONS

REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE. Règlement de l AVAP de Chambéry(Savoie) V NOUVELLES CONSTRUCTIONS REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE V NOUVELLES CONSTRUCTIONS 1 Implantation 2 Clôtures 3 Hauteur 4 Façades Matériaux Ouvertures Réseaux, coffrets, divers Façades commerciales 5 Toitures Formes Couverture

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

Appel à candidatures pour les locaux à usage de commerce sis ZAC BOUCICAUT sis 124 à 136 rue de Lourmel 75015 Paris

Appel à candidatures pour les locaux à usage de commerce sis ZAC BOUCICAUT sis 124 à 136 rue de Lourmel 75015 Paris Appel à candidatures pour les locaux à usage de commerce sis ZAC BOUCICAUT sis 124 à 136 rue de Lourmel 75015 Paris REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : lundi 16 septembre 2013 Heure limite

Plus en détail

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Définition de la maison C est l abri qui permet aux humains de vivre décemment. Elle se compose de 4 murs et d un toit qui nous apparaissent ainsi : -

Plus en détail

architectures anciennes

architectures anciennes S o m m a i r e Ce cahier a été réalisé en s appuyant très largement sur le travail réalisé par le bureau du Patrimoine du Service de la Culture du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis : «Contribution

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle Internationale primaire Autre(s) appellation(s) Saint-Dominique / Saint-Antonin 2. No. dossier 54 3. No. réf. Archives CSDM Q591 / 108 4. ANNÉE de construction

Plus en détail

PLAN LOCAL URBANISME. Règlement 2-2 Notice des immeubles construits entre 1840 et 1940 DELIBERATIONS ET ARRETES. Commune de Grenoble

PLAN LOCAL URBANISME. Règlement 2-2 Notice des immeubles construits entre 1840 et 1940 DELIBERATIONS ET ARRETES. Commune de Grenoble Commune de Grenoble D' PLAN LOCAL URBANISME Approuvé par délibération du DCM du 24 octobre 2005 D Règlement 2-2 Notice des immeubles construits entre 1840 et 1940 DELIBERATIONS ET ARRETES 1 1.1 IMMEUBLES

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Règlement de zonage U-220. Chapitre 5 - Dispositions applicables aux usages résidentiels

Règlement de zonage U-220. Chapitre 5 - Dispositions applicables aux usages résidentiels Chapitre 5 - Dispositions applicables aux usages résidentiels Table des matières TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 5 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX USAGES RÉSIDENTIELS... 5-1 SECTION 1 APPLICATION DES MARGES...

Plus en détail

Saint-Gilles de Lotbinière. Mon milieu, ma fierté, mon histoire. Guide d aide à la décision lors d interventions sur des bâtiments patrimoniaux

Saint-Gilles de Lotbinière. Mon milieu, ma fierté, mon histoire. Guide d aide à la décision lors d interventions sur des bâtiments patrimoniaux Saint-Gilles de Lotbinière Mon milieu, ma fierté, mon histoire Guide d aide à la décision lors d interventions sur des bâtiments patrimoniaux Janvier 2012 Lexique architectural BALUSTRADE (OU GARDE- CORPS)

Plus en détail

3-1 Règlement des zones à urbaniser

3-1 Règlement des zones à urbaniser 3-1 Règlement des zones à urbaniser Plan Local d Urbanisme - Révision - R5 approuvée par le Conseil de la Communauté d Agglomération Grand Poitiers le 1 er avril 2011. Modification M1-R5 approuvée par

Plus en détail

Matières & couleurs du Parc

Matières & couleurs du Parc MONTS D ARDÈCHE Matières & couleurs du Parc Mémento Traitement des façades : recommandations architecturales COULEURS ET MATIÈRES D HIER... L architecture traditionnelle des Monts d Ardèche s est construite

Plus en détail

Maison, actuellement clinique vétérinaire

Maison, actuellement clinique vétérinaire Maison, actuellement clinique vétérinaire 171 avenue du Grand-Port Corsuet Aix-les-Bains Dossier IA73002135 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS. Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile

SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS. Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile LES TRAVAUX D ISOLATION DANS LA PRATIQUE Selon leur degré de préfabrication, les parois en ossature

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

VILLE DE SHAWINIGAN Base de données patrimoniales

VILLE DE SHAWINIGAN Base de données patrimoniales 1041-37e Avenue DONNÉES ADMINISTRATIVES LOCALISATION ET OCCUPATION DE LA PROPRIÉTÉ Secteur Sous-secteur Lac-à-la-Tortue - Adresse 1041 37e Avenue Matricule 7164-10-8324 Dénomination Église de Saint-Théophile

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Pourquoi ravaler une façade?

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Pourquoi ravaler une façade? OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Entretenir le bâtiment 15 Le ravalement au même titre que l entretien de la toiture est indispensable à la santé du bâtiment. Il s impose d autant plus que les dommages que

Plus en détail

3 CADRE CHROMATIQUE Étude de coloration pour le ravalement des façades

3 CADRE CHROMATIQUE Étude de coloration pour le ravalement des façades C H A R T E A R C H I T E C T U R A L E E T D E C O L O R A T I O N D E S F A Ç A D E S 3 CADRE CHROMATIQUE Étude de coloration pour le ravalement des façades avril 2013 Étude de coloration pour le ravalement

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE. Ce document est à conserver :

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE. Ce document est à conserver : N 50449 # 11 DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS N o 3310 NOT-CA3 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3310 CA3 ET SES ANNEXES Ce document est à conserver : Il

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE MAISON DE RETRAITE LES EVOISSONS 3 RUE DU CAPITAINE FAY 80290 POIX DE PICARDIE

MAITRE D OUVRAGE MAISON DE RETRAITE LES EVOISSONS 3 RUE DU CAPITAINE FAY 80290 POIX DE PICARDIE A T E L I E R G A S N I E R G O S S A R T A R C H I T E C T E S D. P. L. G. 6 R U E C O L B E R T 8 0 0 0 0 A M I E N S MAITRE D OUVRAGE MAISON DE RETRAITE LES EVOISSONS 3 RUE DU CAPITAINE FAY 80290 POIX

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

rue Jean-Richepin rue Colette rue Albert-Daltroff faubourg d' Isle Saint-Quentin Dossier IA02002916 réalisé en 2005

rue Jean-Richepin rue Colette rue Albert-Daltroff faubourg d' Isle Saint-Quentin Dossier IA02002916 réalisé en 2005 Cité ouvrière Ducret rue Jean-Richepin rue Colette rue Albert-Daltroff faubourg d' Isle Saint-Quentin Dossier IA02002916 réalisé en 2005 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Picardie - Inventaire général

Plus en détail

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager Schéma de restaurationvalorisation du petit patrimoine des communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager SOMMAIRE 1) ÉDIFICE PRÉSENTE... 3 A) DÉNOMINATION ET POSITION GÉOGRAPHIQUE...

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - FISCALITE - OBJET : La redevance audiovisuelle Base juridique Art.41 de la loi de finances pour 2005 Loi

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Vendée (85) Ville de Saint Hilaire de Riez 3. Règlement Annexe Loi Paysage Prescription Arrêt Approbation Elaboration PLU 30.09.2011 19.04.2013 17.01.2014 Inventaire

Plus en détail

Ecole des soeurs de Saint Joseph puis Hôtel de voyageurs Notre-Dame des Eaux

Ecole des soeurs de Saint Joseph puis Hôtel de voyageurs Notre-Dame des Eaux Ecole des soeurs de Saint Joseph puis Hôtel de voyageurs Notre-Dame des Eaux boulevard des Côtes Centre historique Aix-les-Bains Dossier IA731138 réalisé en 24 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT VILLE DE LOCHES SECTEUR SAUVEGARDÉ. Plan permanent de sauvegarde

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT VILLE DE LOCHES SECTEUR SAUVEGARDÉ. Plan permanent de sauvegarde MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT DIRECTION DÉPARTEMENTALE D INDRE-ET-LOIRE GROUPE D ÉTUDES ET DE PROGRAMMATION VILLE DE LOCHES SECTEUR SAUVEGARDÉ Ville de Loches Service Urbanisme Services Techniques 37600 LOCHES

Plus en détail

S4 Famille vs maisonnée. ie kazoku. modèle traditionnel / moderne

S4 Famille vs maisonnée. ie kazoku. modèle traditionnel / moderne S4 Famille vs maisonnée ie kazoku modèle traditionnel / moderne Caractéristiques du Ie - «le ie est un groupe social fondé sur un lieu de résidence fixe et peut être aussi cellule de production» - les

Plus en détail

Lotissement de l Ecole

Lotissement de l Ecole V ille de Wisques Lotissement de l Ecole Cahier des prescriptions architecturales et paysagères FEVRIER 2010 Agence d Urbanisme et de Développement de l Agence d Urbanisme de la Région de Saint-Omer /

Plus en détail

Construction de 9 logements intermédiaires en accession à Malo-les-Bains LES TERRASSES DE LA MER. ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie

Construction de 9 logements intermédiaires en accession à Malo-les-Bains LES TERRASSES DE LA MER. ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie LES TERRASSES DE LA MER ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie SOMMAIRE 1. INTERVENANTS... - 3-2. GENERALITES... - 4 - Réglementation Thermique à respecter...- 4 - Base réglementaire...- 4-3. LABEL

Plus en détail

Table des matières. 16. Maison Joseph-Archambault, 81, chemin de La Plaine... 41 17. Maison Joseph-Limoges, 49, rang du Trait-Carré...

Table des matières. 16. Maison Joseph-Archambault, 81, chemin de La Plaine... 41 17. Maison Joseph-Limoges, 49, rang du Trait-Carré... Table des matières Introduction. 3 Circuit 1 Boulevard Sainte-Anne et ses alentours. 4.. 1. Église de Sainte-Anne-des-Plaines, 129, boulevard Sainte-Anne....................... 7 2. Presbytère de Sainte-Anne-des-Plaines,

Plus en détail

IDENTIFICATION. 1. APPELLATION actuelle SAINT-ANSELME Autre(s) appellation(s) FRONTENAC. 2. No. dossier 30. 3. No. réf. Archives CSDM 047 / 047

IDENTIFICATION. 1. APPELLATION actuelle SAINT-ANSELME Autre(s) appellation(s) FRONTENAC. 2. No. dossier 30. 3. No. réf. Archives CSDM 047 / 047 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle SAINT-ANSELME Autre(s) appellation(s) FRONTENAC 2. No. dossier 30 3. No. réf. Archives CSDM 047 / 047 4. ANNÉE de construction 1910 5. ARCHITECTE concepteur Dalbé

Plus en détail

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Rappel sur le Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2015 DJS 105 Subvention (40.000 euros) à la Ligue de Paris de Tennis

Plus en détail