Projet de délégation du Secours Catholique d Indre-et-Loire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de délégation du Secours Catholique d Indre-et-Loire"

Transcription

1 Projet de délégation du Secours Catholique d Indre-et-Loire

2 PROJET DU SECOURS CATHOLIQUE D INDRE-ET-LOIRE MAIS DE QUOI S AGIT-IL? C est une vision de ce que sera le Secours Catholique d Indre-et-Loire (délégation) dans les 3 à 5 ans à venir. Il s agit également d une démarche associant tous les acteurs du Secours Catholique (bénévoles, personnes accueillies, salariés), en lien avec nos partenaires. Cette démarche permet de penser ensemble à l évolution du Secours Catholique sur notre territoire et de faire des choix. CONSTRUCTION DE LA DÉMARCHE Juillet 2011 Réflexion avec des bénévoles de terrain sur comment construire le projet : Quoi faire? Comment? Avec qui? Décision Construction d un comité de coordination Missions Coordonner la mise en place du projet de délégation (différent de piloter : cela doit venir de la base) Point d attention Un comité qui impulse en veillant à aller à la vitesse du réseau, qui mène une réflexion aux cotés des équipes, à l écoute de l expérience de chacun. Dans un souci de cohésion avec la pédagogie du Secours Catholique, un comité exemplaire dans le souci d associer les plus pauvres dans un esprit d équipe et de cohésion prenant en compte la diversité de ses membres. Organisation Une journée tous les deux mois pendant trois ans (démarrage en septembre 2011), une vingtaine de participants. 2 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE

3 LES ÉTAPES... DÉCEMBRE 2011 À AVRIL 2012 ÉTATS DES LIEUX DES PAUVRETÉS DES TERRITOIRES ET DES FORCES ET FAIBLESSES DU SECOURS CATHOLIQUE, FAIT PAR LES ÉQUIPES LOCALES DU SECOURS CATHOLIQUE, EN SE BASANT SUR DES RENCONTRES ET LA PAROLE DE PERSONNES EN PRÉCARITÉS, DE PARTENAIRES EN PLUS DE LA COLLECTE DE DONNÉES CHIFFRÉES. MAI 2012 À OCTOBRE 2012 ANALYSE : (CF PHOTOS \\TOURS-F102\ RESEAU F102\COMMUNICATION\OUTIL PHOTOS\ COCOO) FAITE PAR LORS DE RENCONTRES DE TERRITOIRES AVEC DES PARTENAIRES, ACTEURS DE TERRAINS, PUIS REPRIS PAR COMITÉ DE COORDINATION (ET DONC, RAPPELONS-LE, CHAQUE MEMBRE DANS SA DIVERSITÉ). OCTOBRE 2012 À JANVIER 2013 SYNTHÈSE FAITE PAR LE COMITÉ DE COORDINATION (ET DONC, RAPPELONS-LE, CHAQUE MEMBRE DANS SA DIVERSITÉ), PARTAGÉE AVEC LES ÉQUIPES LOCALES. 4 TYPES DE TERRITOIRES IDENTIFIÉS DANS LESQUELS LES ÉQUIPES ONT DES RÉALITÉS COMMUNES (URBAIN, VILLES MOYENNES, RURBAIN, RURAL) : TYPE DE PUBLIC, FRAGILITÉ, PROBLÉMATIQUE, ENJEUX PRIORITAIRES LE BUREAU DÉPARTEMENTAL A, DE SON CÔTÉ, IDENTIFIÉ DES DÉFIS DÉPARTEMENTAUX. LE CROISEMENT DE CES DÉFIS DÉPARTEMENTAUX ET LOCAUX ONT FAIT RESSORTIR DIX THÈMES PRIORITAIRES. LORS DE LA PHASE DU CHOIX DES PRIORITÉS, NOUS NOUS SOMMES RENDU COMPTE QU IL EST PLUS IMPORTANT D AMÉLIORER NOTRE MANIÈRE DE FAIRE, NOTRE MANIÈRE D ÊTRE, NOTRE MANIÈRE D AGIR AVANT DE POUVOIR RÉPONDRE AUX NOUVELLES FRAGILITÉS REPÉRÉES. FÉVRIER 2013 À JUILLET 2013 RÉDACTION PAR 3 PERSONNES DU COMITÉ DE COORDINATION (DEUX BÉNÉVOLES ET UN SALARIÉ) : LES DIX THÈMES ONT ÉTÉ RÉORGANISÉS EN 5 PRIORITÉS POUR LA DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE D INDRE-ET-LOIRE. SEPTEMBRE 2013 À MARS 2014 CONSULTATION PUIS VALIDATION PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION NATIONAL 19 OCTOBRE 2014 PROMULGATION LORS DE LA JOURNÉE DÉPARTEMENTALE sommaire PRIORITÉ 1 ACCUEILLIR, AIDER ET ACCOMPAGNER LA PERSONNE DANS SA GLOBALITÉ 4 PRIORITÉ 2 DÉVELOPPER L APPEL ET L ACCOMPAGNEMENT D ACTEURS DU SECOURS CATHOLIQUE DANS UN PARCOURS D ENGAGEMENT INDIVIDUALISÉ ET ÉPANOUISSANT 6 PRIORITÉ 3 ADAPTER NOS ACTIONS AUX SPÉCIFICITÉS DES TERRITOIRES 8 PRIORITÉ 4 DÉPLOYER DANS TOUS NOS PROJETS UNE PRATIQUE DE LA PARTICIPATION DES PERSONNES ET DE L ACTION COLLECTIVE 10 PRIORITÉ 5 RELIRE ENSEMBLE NOS ACTIONS POUR LES PARTAGER, LES FAIRE AVANCER ET MULTIPLIER DES TEMPS FORTS DE FRATERNITÉ 12 TÉMOIGNAGES LES ACTEURS DU RÉSEAU S EXPRIMENT 14 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE 3

4 priorité 1 ACCUEILLIR, AIDER ET ACCOMPAGNER LA PERSONNE DANS SA GLOBALITÉ L aide réelle réside dans la relation qui s établit entre des personnes. Cela implique de prendre le temps de la rencontre, de découvrir la richesse qui se trouve en chaque personne, d écouter, de laisser parler. Cette rencontre authentique permet aux personnes aidées de changer le regard qu elles portent sur elles-mêmes. Elles peuvent ainsi devenir actrices de leur propre développement, construire des projets, à partir de leurs talents et compétences.* (source intranet SC) Ceci est vrai pour toutes les personnes que nous rencontrons : les bénévoles, les partenaires, les salariés mais surtout les personnes en précarité. Nous avons souhaité réviser et harmoniser notre manière d accueillir, d aider et d accompagner les personnes en situation de fragilité et avons décidé de prendre le temps de le faire en réfléchissant ensemble et en expérimentant. C est le sens de la démarche «Accueillir, Aider et Accompagner». Deux ans de réflexion avec le réseau de bénévoles, les salariés et le bureau départemental sur ce sujet ont abouti à ce logo. - Mais on ne le faisait pas déjà avant? - Si, un peu. Mais on s est dit qu on pouvait le faire autrement. Nous nous posions des questions sur l harmonisation de pratiques, sur le lien avec nos partenaires, sur l accompagnement UNE DÉMARCHE PLUS DE MOYENS HUMAINS SUR CETTE THÉMATIQUE : UN ANIMATEUR POUR LA COORDINATION (AYANT CETTE SEULE THÉMATIQUE), 2 STAGIAIRES PENDANT 6 MOIS, CRÉATION D UN PÔLE ACCUEILLIR, AIDER ET ACCOMPAGNER (PÔLE 3A) AVEC 2 BÉNÉVOLES RÉFÉRENTS, UN GROUPE DE RELECTURE DES FICHES TECHNIQUES, IDENTIFICATION DE PERSONNES RESSOURCES POUR SOUTENIR LES ÉQUIPES ET RÉPONDRE À LEURS QUESTIONS 4 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE

5 CRÉATION D UN TRACT POUR EXPLIQUER NOTRE DÉMARCHE AUX PARTENAIRES AVEC : DES TÉMOIGNAGES ILLUSTRANT L ACCUEIL, L AIDE ET L ACCOMPAGNEMENT DES EXEMPLES D ACTIONS PROPOSÉES PAR LE SECOURS CATHOLIQUE LA PRÉSENTATION DU RÔLE DE CHACUN. DES OUTILS, UN CLASSEUR PAR ÉQUIPE MIS À JOUR RÉGULIÈREMENT PAR LE PÔLE 3A AVEC DES FICHES RÉPONDANT À DES QUESTIONS PRÉCISES (FACE À UN IMPAYÉ EDF, QUE FAIRE?) QUI CONTACTER? QUELLE DÉMARCHE ENTREPRENDRE? UNE FORMATION SPÉCIFIQUE SUR LA DÉMARCHE ACCUEILLIR, AIDER ET ACCOMPAGNER EN COMPLÉMENT DES FORMATIONS DÉJÀ EXISTANTES : QU EST-CE QU ACCOMPAGNER AU SECOURS CATHOLIQUE? PARTAGE D EXPÉRIENCES SUR DES SITUATIONS VÉCUES. RENCONTRES AVEC NOS PARTENAIRES, EN PARTICULIER LE CONSEIL GÉNÉRAL, POUR MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE, RENCONTRES RÉGULIÈRES ENTRE LES DIFFÉRENTES ÉQUIPES CONCERNÉES PAR LA DÉMARCHE. MISE EN PLACE D ACTIONS POUR RÉPONDRE À DES BESOINS D ACCOMPAGNEMENT PARTICULIERS (FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES, MIGRANTS, PERSONNE ISOLÉES ) TÉMOIGNAGE «On est toujours bien accueillis, les bénévoles sont extrêmement chaleureux. J ai eu une bénévole qui m a suivie et accompagnée, et grâce à elle j ai pu partir en vacances. Je suis revenue ici parce que j avais des problèmes avec mon découvert. On m a proposé une aide pour que je puisse le combler. Le Secours Catholique a fait en sorte de m accompagner pour ça. Je trouve ça normal de rembourser surtout quand c est autant d argent, on a l impression que c est des millions. Et ce qu on reçoit comme aide : l écoute, l accueil ça n a pas de prix ça. Donner et partager avec les autres c est un don, c est ce que je pense. Je retrouve mes valeurs ici, l honnêteté, le partage Je reprends espoir un peu ici.» Une personne rencontrée et accompagnée par une équipe locale. PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE 5

6 priorité 2 DÉVELOPPER L APPEL ET L ACCOMPAGNEMENT D ACTEURS DU SECOURS CATHOLIQUE DANS UN PARCOURS D ENGAGEMENT INDIVIDUALISÉ ET ÉPANOUISSANT Qui sont les acteurs? Ce sont les bénévoles, personnes en précarités, jeunes tous ceux qui font des actions au Secours Catholique. Appeler des acteurs, ce n est pas que chercher des compétences spécifiques. Le Secours Catholique veut proposer à tout le monde la possibilité de participer à la construction d un monde meilleur. Conscient de la diversité de chacun de ses membres, le Secours Catholique souhaite les accompagner dans formation leur engagement, individuellement, en fonction de leurs besoins. Au Secours, sans les bénévoles, rien n est possible! ACCUEIL, AIDE et ACCOMPAGNEMENT / PARCOURS BÉNÉVOLE / TUTORAT / PARRAINAGE QUI? (STATUT/PLACE DES PERSONNES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ) ENGAGEMENT / BÉNÉVOLAT relecture MEMBRES RÉSEAU / SENTIMENT D'APPARTENANCE / COMMUNICATION INTERNE COMMUNICATION EXTERNE / RECRUTEMENT 6 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE

7 RENCONTRE INDIVIDUELLE 367 BÉNÉVOLES POUR ÉCHANGER SUR LEUR MOTIVATION, LEURS ATTENTES, CE QUI LEUR MANQUE Rebaptisé chantier «bénévoles aux 1000 visages», un groupe de 12 personnes se réunit une journée tous les 15 jours pour avancer sur ce chantier. PLAN DE FORMATION PLUS ÉTOFFÉ (TANT DE SESSIONS EN PLUS X2?) EN COLLABORATION AVEC LE DIOCÈSE (ÉGLISE CATHOLIQUE D INDRE-ET- LOIRE). DÉVELOPPEMENT DE L ENGAGEMENT DES JEUNES (AVEC UN VOLONTAIRE CIVIQUE DÉDIÉ) ET DES PERSONNES EN SITUATIONS DE PRÉCARITÉS IMPULSÉ PAR UN GROUPE MIXANT DES BÉNÉVOLES ET DES PERSONNES EN PRÉCARITÉS SOUHAITANT S ENGAGER (CF. PRIORITÉ 4). UNE COMMUNICATION INTERNE MIEUX CIBLÉE AVEC DES OUTILS PLUS ADAPTÉS (REMISE EN ROUTE D UN JOURNAL DÉPARTEMENTAL, UN FEUILLET MENSUEL RAPPELANT LES ÉVÉNEMENTS IMPORTANTS À VENIR ET LES AVANCÉES DU PROJET DE DÉLÉGATION, DES BULLETINS SPÉCIFIQUE POUR CERTAINES THÉMATIQUES ). UNE ENQUÊTE EST FAITE AUPRÈS DES PERSONNES ENGAGÉES POUR CONTINUER À AMÉLIORER NOTRE MANIÈRE DE COMMUNIQUE EN INTERNE. CRÉER DES ÉVÉNEMENTS ET DES OUTILS POUR AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DU SECOURS CATHOLIQUE (EX : UNE PAGE FACEBOOK, UN «FREEZE MOB» DANS TOURS LORS DE LA COLLECTE NATIONALE, ) MISE EN ROUTE D UNE ÉQUIPE EN CHARGE DE DÉVELOPPER LA RELECTURE AU SECOURS CATHOLIQUE (CF. PRIORITÉ 5). AMÉLIORATION DE L ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES BÉNÉVOLES : «PARRAINAGE», MISE EN PLACE D UN PARCOURS DÉCOUVERTE. PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE 7

8 priorité 3 ADAPTER NOS ACTIONS AUX SPÉCIFICITÉS DES TERRITOIRES Le Secours Catholique agit dans l ensemble du département. Territoire urbain, territoire rural, Chaque territoire a des problématiques qui lui sont propres. Les difficultés et opportunités ne sont pas les mêmes à Tours ou à Saint-Paterne-Racan! Adapter nos actions aux spécificités des territoires, c est prendre en compte ces différences, et agir en conséquence! Sans oublier le rural, priorité est donnée au territoire urbain (Tours puis son agglomération) pour lancer ce chantier. AMÉLIORER LA CONNAISSANCE DES ACTIONS SUR TOURS, AVEC PLUS DE RELATIONS ENTRE LES ÉQUIPES DE TOURS, AVEC DES RENCONTRES RÉGULIÈRES, AVEC UN «PARCOURS DÉCOUVERTE» POUR LES NOUVEAUX BÉNÉVOLES ET LA CRÉATION D UNE ÉQUIPE D ANIMATION DU TERRITOIRE DE TOURS, POUR UN ACCUEIL DU PUBLIC PLUS EFFICACE. LE GROUPE WALI. GROUPE DE PERSONNES EN PRÉCARITÉ QUI SE RETROUVENT TOUS LES MOIS POUR VIVRE DES MOMENTS DE CONVIVIALITÉ. CE GROUPE PARTICIPE À LA DÉMARCHE D AMITIÉ ET DE PARTAGE (DAP), QUI VISENT À METTRE EN LIEN DES GROUPES CONVIVIAUX DE LA RÉGION CENTRE AVEC DES GROUPES DE FEMMES ACCOMPAGNÉES PAR LA CARITAS DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE. le bon marin ajuste ses voiles et sa course en fonction du vent ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ. ACCOMPAGNEMENT DE L ENFANT ET DES PARENTS DANS LE SUIVI SCOLAIRE, LE RAPPORT À L ÉCOLE (AU DOMICILE DE LA FAMILLE, 1 À 2 HEURES PAR SEMAINE). ACCUEIL DES MIGRANTS. ACCUEIL, AIDE ET ACCOMPAGNEMENT DES ÉTRANGERS N AYANT PAS DE TITRE DE SÉJOUR STABLE (LUNDI ET JEUDI, DE 14H15 À 16H). ÉQUIPE PRISON. PRÉSENCE À LA PERMANENCE D ACCUEIL SOLAIRE. PARTENARIAT AVEC LE SPIP POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SORTANTS DE PRISON ET DES ANCIENS DÉTENUS DANS LEUR PROJET. 8 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE

9 GROUPE WALI LA FUYE SAINT-PIERRE -DES-CORPS ÉQUIPE PRISON INTERM AIDE ÉQUIPE MIGRANTS ATELIER COUTURE MAMIES COUTURE. BRODERIE, COUTURE, TRICOT LES MERCREDIS APRÈS-MIDI. INTERM AIDE. ACCUEIL DE JOUR POUR FEMMES AVEC OU SANS ENFANTS. LIEU DE REPOS, D ACCUEIL ET D ÉCOUTE. ATELIERS, SORTIES, ANIMATIONS POUR LES ENFANTS. ACCOMPAGNEMENT, NOTAMMENT DANS LE CADRE DU PROTOCOLE D ACCUEIL DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES. PERMANENCE D ACCUEIL SOLIDAIRE ACCUEIL FUYE. ACCUEIL, AIDE ET ACCOMPAGNEMENT DE TOUTE PERSONNE RELEVANT DU DROIT COMMUN ET RÉSIDANT SUR TOURS (EXCEPTÉ TOURS NORD), LA VILLE AUX DAMES, SAINT-PIERRE- DES-CORPS, LA RICHE, SAINT GENOUPH ET BERTHENAY (MARDIS ET MERCREDIS, DE 14H15 À 16H). RÉFLEXION ET ORGANISATION DE L ACCUEIL ET L ACCOMPAGNEMENT DES ÉTRANGERS. IMPLICATION DES ÉQUIPES DANS LES RENCONTRES AVEC LES PARTENAIRES DE TOURS. RÉPONSE À DES BESOINS REPÉRÉS À TOURS. EX : CRÉATION D UN ACCUEIL DE JOUR POUR LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCE. PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE 9

10 priorité 4 DÉPLOYER DANS TOUS NOS PROJETS UNE PRATIQUE DE LA PARTICIPATION DES PERSONNES ET DE L ACTION COLLECTIVE LE SECOURS CATHOLIQUE VEUT PROPOSER À TOUT LE MONDE LA POSSIBILITÉ DE PARTICIPER À LA CONSTRUCTION D UN MONDE MEILLEUR (PRIORITÉ N 2). CETTE PARTICIPATION PEUT SE TRADUIRE PAR UN ENGAGEMENT SOLIDAIRE (BÉNÉVOLAT), LA PARTICIPATION AUX DÉCISIONS ET À LA CONSTRUCTION D ACTIONS ET PASSE PAR DES ÉTAPES : INFORMER : COMPRÉHENSION SENSIBILISER : PRISE DE CONSCIENCE CONSULTER : RÉFLEXION S ASSOCIER : ALLIANCE 10 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE

11 En Indre-et-Loire, on retrouve cette volonté dans certaines actions départementales. L enjeu est que cette dimension puisse se vivre à l échelle locale et dans toutes les actions. À partir de ce qu elles vivent dans leurs groupes d échanges avec la Centrafrique, des personnes en situations de fragilités sont devenus moteur de la solidarité internationale au niveau départemental et régional. Tous acteurs de solidarité! LA CRÉATION DU PROJET DE DÉLÉGATION. UN PREMIER ESSAI DU CHEMIN DE LA PARTICIPATION, ET LA PRISE DE CONSCIENCE QU IL FAUT SE LANCER ET OSER EXPÉRIMENTER. INFORMER LES PERSONNES VIVANT DES SITUATIONS DE PAUVRETÉ ET LES BÉNÉVOLES DE TERRAIN, SONT INFORMÉS QUE LA DÉLÉGATION D INDRE-ET-LOIRE VA SE FIXER DES PRIORITÉS POUR LES ANNÉES À VENIR. (RÉUNION LE 12 JUILLET 2011). SENSIBILISER LES PERSONNES VIVANT DES SITUATIONS DE PAUVRETÉ SONT INVITÉES, AVEC LES BÉNÉVOLES DE TERRAIN, À S INTÉRESSER AU PROJET. LEUR ADHÉSION ÉVENTUELLE, LEUR MOTIVATION RENFORCÉE, LES AMÈNERONT PEUT- ÊTRE À SE MOBILISER ET À S ENGAGER (LA DÉLÉGUÉE VISITE INDIVIDUELLEMENT UNE VINGTAINE DE PERSONNES POUR LEUR PRÉSENTER LE PROJET ET LES INVITER À PARTICIPER À SA CRÉATION). CONSULTER LES PERSONNES VIVANT DES SITUATIONS DE PAUVRETÉ SONT SOLLICITÉES POUR DONNER LEURS AVIS ET LEURS OPINIONS, LEURS IDÉES ET LEURS PROPOSITIONS, AU COURS DE RÉUNIONS, DE GROUPES DE PAROLE OU EN RÉPONSE À DES ENQUÊTES, AU MÊME TITRE QUE LES BÉNÉVOLES DE TERRAIN. S ASSOCIER MISE EN PLACE D UN COMITÉ DE COORDINATION (JANVIER 2012) LES PERSONNES VIVANT DES SITUATIONS DE PAUVRETÉ ET LES BÉNÉVOLES DE TERRAIN COOPÈRENT AVEC DES PERSONNES QUI ONT UNE RESPONSABILITÉ AU SECOURS CATHOLIQUE. ENSEMBLE, ILS CONTRIBUENT AU DÉBAT ET À LA PRISE DE DÉCISION ET CHOISISSENT LES CINQ PRIORITÉS DU PROJET DE DÉLÉGATION. UNE CONNAISSANCE GRÂCE À DES EXPÉRIENCES FORTES DANS CE DOMAINE DAP DÉMARCHE D AMITIÉ ET DE PARTAGE. DES GROUPES DE PERSONNES EN PRÉCARITÉ SE RENCONTRENT ET ÉCHANGENT AVEC DES GROUPES DE FEMMES ACCOMPAGNÉES PAR LA CARITAS EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE. À PARTIR DE CET ÉCHANGE, ILS SONT DEVENUS MOTEURS DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE EN INDRE-ET-LOIRE. CETTE DÉMARCHE EST PILOTÉE PAR DES PERSONNES ISSUES DES GROUPES. RÉSEAU ESPÉRANCE UNE SOIXANTAINE DE PERSONNES SE RENCONTRANT RÉGULIÈREMENT POUR PRÉPARER ENSEMBLE UN VOYAGE D UNE SEMAINE OÙ ILS FONT L EXPÉRIENCE DE LA FRATERNITÉ. QUELQUES PERSONNES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ DANS DES ESPACES DÉPARTEMENTAUX DE DÉCISIONS. À DÉPLOYER DANS TOUS NOS PROJETS À PARTIR D UN ÉTAT DES LIEUX ET DE NOUVELLES EXPÉRIMENTATIONS. PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE 11

12 priorité 5 RELIRE ENSEMBLE NOS ACTIONS POUR LES PARTAGER, LES FAIRE AVANCER ET MULTIPLIER DES TEMPS FORTS DE FRATERNITÉ La relecture Qu est-ce que c est? Des méthodes pour prendre du recul par rapport à sa manière de vivre ses actions. Comment ça se passe? À partir du vécu, du ressenti des participants, la relecture permet une parole personnelle. L écoute mutuelle de ces paroles invitera sans doute à des décisions communes sur la suite. À quoi ça sert? À prendre soin de soi et mieux prendre soin des uns et des autres, à ouvrir un espace d expression et permettre d améliorer la vie d équipe. Pourquoi le faire? La relecture met en relief le sens d une action ou d une situation à travers ce qu elle produit pour une personne ou pour un groupe, plutôt que l efficacité d une organisation, d une méthode. Pour éviter de se mettre en «pilotage automatique» et les risques que ça engendre (actions pilotées par l efficacité, mise en compétition, évaluation des personnes, perte de sens...). POUR AVANCER EFFICACEMENT SUR CHACUNE DES PRIORITÉS DÉJÀ CITÉES, IL PARAIT NÉCESSAIRE DE : REGARDER CE QUE L ON FAIT, VALORISER CE QUE L ON FAIT ET SE DIRE POURQUOI ON LE FAIT. S EN SERVIR POUR AVANCER. 12 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE

13 CRÉER DES ÉVÉNEMENTS, VIVRE DES RASSEMBLEMENTS PERMET DE PRENDRE CONSCIENCE DE L IMPORTANCE DES ACTIONS MENÉES AU SERVICE DES PLUS FRAGILES ET PARTAGER AVEC TOUS. EXEMPLE MISE EN PLACE D UN GROUPE EN CHARGE D ANIMER LA RELECTURE DANS LES ÉQUIPES ET DANS LES GROUPES. UNE FORMATION DE 3 JOURS SERA EFFECTUÉE EN AVRIL RENCONTRER CHAQUE BÉNÉVOLE INDIVIDUELLEMENT, POUR POUVOIR ÉCHANGER SUR SON ACTION AU SECOURS CATHOLIQUE, SVOIR S IL S Y RETROUVE, ETC. TEMPS FORT VÉCU AVEC DES ASSOCIATIONS PARTENAIRES OU AU SEIN DU SECOURS CATHOLIQUE D INDRE-ET-LOIRE : JOURNÉE DU REFUS DE LA MISÈRE, JD, 70 ÈME ANNIVERSAIRE, VOYAGE DE L ESPÉRANCE. Mettre en lumière le sens de nos actions TEMPS FORT VÉCU AU NIVEAU DE L EGLISE DE TOURAINE : DÉMARCHE DE DIACONIE «SERVICE DU FRÈRE» (ACTIONS : NOËL POUR TOUS, FESTIVAL SAINT-MARTIN FESTIVAL DU PARTAGE, FRATERNITÉ SAINT-MARTIN, ANNÉE MARTINIENNE ) PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE 13

14 Témoignages LES ACTEURS DU RÉSEAU S EXPRIMENT Ce projet de délégation, présenté dans cette plaquette, est un projet collectif. Il a été créé en consultant l ensemble des équipes, des groupes conviviaux de notre département. Il a été présenté aux personnes engagées au Secours Catholique d Indre-et-Loire lors de notre rassemblement départemental du 19 octobre 2014 sous la forme d un montage vidéo. À la fin de cette présentation, des témoignages, des réactions concernant ce projet ont été recueillis. En voici quelques-uns... Plus solidaire tous ensemble. Devenons fraternel, oui je voudrais aider les gens quand je serais grand. Accepter les différences, et être à l écoute, ce projet va être long, mais avec beaucoup de persévérance nous pouvons tout. J ai envie d aider. Je pense qu il faut faire un grand travail sur soi-même pour une meilleure compréhension vers les autres. La relecture très importante. Développer l appel et l accompagnement d acteurs du Secours Catholique. Il est important d être soutenue en tant que bénévoles et de soutenir les membres de l équipe locale. Il y a des actions à trouver pour engager de nouveaux bénévoles. 14 PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE

15 Ça va être bien! Projet étudié en équipe, voté en équipe, vécu en équipe, compris mais à revoir et revoir L accompagnement de la personne dans sa globalité et- relire ensemble nos actions. Chacun est un petit élément du réseau Caritas construire ensemble. Soyons des bénévoles accueillants, à l écoute, formés. Avancer pas à pas (et après réflexion) : j en ai retenu qu il ne fallait pas avoir peur de la lenteur, d avoir l impression d un échec. En parler avec l équipe, prendre le temps permet d avancer ensemble, fraternellement et positivement. J ai retenu que l union solidaire est une force, au sein du Secours Catholique. Tous (moi, lui, nous) ensemble dans le coup. PROJET DE DÉLÉGATION DU SECOURS CATHOLIQUE 15

16 DÉLÉGATION D INDRE-ET-LOIRE DU SECOURS CATHOLIQUE 35, rue de la Fuye - BP TOURS cedex 1 Tél :

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique

Scouts et Guides de France Enseignement Catholique Partenariat Scouts et Guides de France Enseignement Catholique «L Enseignement Catholique et les Scouts et Guides de France sont deux acteurs majeurs de l Eglise qui éduque.[ ] L éducation est exercée

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail

Pour accompagner mon engagement solidaire

Pour accompagner mon engagement solidaire Pour accompagner mon engagement solidaire AGENDA FORMATION Nov. 2015 - Juin 2016 PLAN DE FORMATION DIOCESAIN En cette première année martinienne, un outil de formation à entrées multiples vous est proposé

Plus en détail

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA La Mini-entreprise : quel intérêt pour les jeunes? Les principes du programme pour le mini-entrepreneur: Lui faire découvrir

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT LE RELAIS ACCUEIL PETITE ENFANCE VOUS GUIDE Qu est-ce que le Relais accueil petite enfance? Le Relais accueil petite enfance est un guichet unique pour informer, conseiller

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Faciliter l autonomie des dirigeants pour qu ils puissent piloter la démarche par eux-mêmes : UNE PÉDAGOGIE ADAPTÉE.

Faciliter l autonomie des dirigeants pour qu ils puissent piloter la démarche par eux-mêmes : UNE PÉDAGOGIE ADAPTÉE. POUR FAVORISER LA RÉUSSITE DE VOTRE PROJET ASSOCIATIF, IL EST INDISPENSABLE D ÉLABORER UNE STRATÉGIE. L URIOPSS DES PAYS DE LA LOIRE VOUS PROPOSE UN GUIDE D ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE ASSOCIATIVE QUI

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Vivre sereinement en famille, en équipe favorise l efficacité en entreprise. Vivre ensemble en famille, en équipe cela s apprend aussi

Vivre sereinement en famille, en équipe favorise l efficacité en entreprise. Vivre ensemble en famille, en équipe cela s apprend aussi Vivre sereinement en famille, en équipe favorise l efficacité en entreprise Vivre ensemble en famille, en équipe cela s apprend aussi ORGANISME DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LA COMMUNICATION INTERPERSONNELLE

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA

ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA I. CONTEXTE Dans le cadre de l exercice de son cœur de métier, le-a chargé-e de mission DLA fait face à des situations locales souvent complexes du

Plus en détail

RETOUR SUR LE FORUM PARTICIPATIF des Acteurs de la Dynamique des ASL

RETOUR SUR LE FORUM PARTICIPATIF des Acteurs de la Dynamique des ASL RETOUR SUR LE FORUM PARTICIPATIF des Acteurs de la Dynamique des ASL LUNDI 13 OCTOBRE 2014 de 14h à 18h À la MAS, Maison des Associations de Solidarité 10-18 rue des Terres au Curé 75013 Paris Soutenu

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire.

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Fondacio, un mouvement au service de l humain. Cette aventure œcuménique naît à Poitiers en 1974, à l initiative

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

FARAH Compte-rendu de la rencontre du réseau transfrontalier France-Suisse

FARAH Compte-rendu de la rencontre du réseau transfrontalier France-Suisse FARAH Compte-rendu de la rencontre du réseau transfrontalier France-Suisse 27 septembre 2012 Pontarlier (France) Présentes : Cf. liste ci-jointe Document diffusé : B. BICHE - M. DE GOUVILLE - J. LE MONNIER

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES LE BENEVOLAT DANS LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET LE SOUTIEN SCOLAIRE Cahier n 13 - Septembre 2013 La lutte contre l illettrisme, grande cause nationale en 2013, se construit

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère Sommaire 1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère 1. Contexte et enjeux du PPE 1.1 Une loi et des orientations départementales 1.2 Les enjeux du PPE 2. La démarche

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ!

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ! Animer ses réunions efficacemment (1 J) Prévenir les RPS (1 J) Mobiliser son intelligence émotionnelle (1 J) Conduire ses 2 entretiens (2 J) Développer son Leadership (1 J) Piloter efficacement une équipe

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Etre professionnel dans un Etablissement d Accueil du Jeune Enfant : Découvrir la Petite Enfance

Etre professionnel dans un Etablissement d Accueil du Jeune Enfant : Découvrir la Petite Enfance Cycle réservé aux professionnels * travaillant en crèche, haltegarderie, multi-accueil... Salariés dont le niveau de diplôme est inférieur ou égal au niveau V (www.cncp.gouv.fr) Etre professionnel dans

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Entreprise labellisée Formation Encadrer et manager en milieu de santé 1 Le contexte hospitalier Contraintes Santé et sécurité des salariés

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE 93 93 PERMETTRE LE RENFORCEMENT DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

Plus en détail

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES]

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] 2015 [LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] Programme de formations du 2ème semestre 2015 pour les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire [SOMMAIRE] LA CO-OPERATIVE... 3 Nos formations professionnelles

Plus en détail

Restitution de la Journée concertation citoyenne

Restitution de la Journée concertation citoyenne Restitution de la Journée concertation citoyenne 2 juillet 2013, Pont du Gard Journée de concertation citoyenne Depuis 3 ans et l adoption par le Département du Gard de la charte de la concertation citoyenne,

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi. 13 septembre 2012

Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi. 13 septembre 2012 Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi 13 septembre 2012 Sommaire Introduction I. La plateforme de Lyon: la maison du réfugié 1. Présentation générale 2. Le réseau partenarial 3.

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Mission Droits des femmes et égalité DDCSPP28 1 L'entrepreneuriat par les femmes La Mission départementale aux

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Nous sommes solidaires. Un témoignage de votre générosité

Nous sommes solidaires. Un témoignage de votre générosité Nous sommes solidaires Un témoignage de votre générosité aux côtés des pauvres Message du Président Chacun de nous s efforce, tout au long de son existence, de réussir sa vie, de lui donner un sens, d

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin

Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin Les différents temps de travail se sont déroulés avec des méthodes en démarche participative (

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Projet culturel de la bibliothèque. 20, rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 13 31 82 00

Projet culturel de la bibliothèque. 20, rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 13 31 82 00 Projet culturel de la bibliothèque Enjeux, rôles et missions d une bibliothèque aujourd hui : 3 jours essentiels 20, rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 13 31 82 00 Formation Objectif général Effectif

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Atelier Communication Managériale Entreprises

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

26 et 27 mai 2015. Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général

26 et 27 mai 2015. Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général 26 et 27 mai 2015 Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général Mesdames, Messieurs, Lors de mes propos introductifs à ces débats, je vous ai dit que le développement social, comme le développement

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail