Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois?"

Transcription

1 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois?

2 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois? Un département «jeune» au niveau national

3 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois? Aujourd hui, sur notre territoire départemental, compte-tenus : - de l avancée en âge du territoire Bas-Rhinois, avec particularité / jeunes seniors autonomes et actifs après 65 ans Bas-Rhin ans 75 ans et Territoire Ouest de l allongement de la durée de vie en bonne santé, souvent en couple jusqu à 80 ans sup. à 25 % population sur le territoire Ouest

4 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois? Mais des disparités à l intérieur du département Nombre et part des 60 ans et plus dans la population totale INSEE millésime 2013 (RGP 2011à2015)

5 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois? Des différences à l intérieur du département Nombre et part des 60 ans et plus dans la population totale INSEE millésime 2013 (RGP 2011à2015) Communes où la part de plus de 60 ans dépasse 25% de la population totale

6 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois? Aujourd hui à l échelle du Bas-Rhin : - le niveau de vie des seniors actuels, supérieur au niveau de vie de l ensemble de la population bas-rhinoise, avec des disparités locales - une majorité de propriétaires de grandes maisons, vivant à domicile Territoire Ouest Logement individuel 86% Logement collectif 14% Propriétaires + 60 ans Bas-Rhin 74 % Maisons 62 % 3P 4P 5P 19% 24% 47% Propriétaires 90% Eurométropole 59 % 33 % 26% 26% 34% 4P et plus 71% Hors Eurométropole 85 % 83 % 14% 24% 57% Parc HLM 1%

7 2% 2% 3% 19% 9% 9% 3% 14% 20% Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des basrhinois? Propriétaires Locataires non HLM Locataires HLM Autre La situation en matière d habitat les 60 ans et plus : 11 % des séniors sont locataires, la majorité dans le parc privé 59% EUROMÉTROPOLE 85% HORS EUROMÉTROPOLE 74% BAS-RHIN 85% des séniors sont propriétaires Parc inadapté Mobilité de recours vers le locatif social avec l avancée en âge : 10,3% des emménagés récents dans le parc social ont plus de 60 ans

8 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois? 2/3 des ménages de plus de 65 ans occupent des logements d avant 1970 et 1/3 d avant 1949 L environnement architectural est parfois défavorable, particulièrement en milieu rural (Exemple : rarement de plain-pied, existence de nombreux seuils, escaliers intérieurs, salle de bain souvent au 1er étage A noter : 5200 logements du parc privé repérés dans le Bas-Rhin : - sont très inconfortables soit 2% du parc (Anah 2008) - dont les 2/3 sont occupés par des ménages propriétaires de 60 ans et plus De 1971 à % Avant % De 1946 à % De 1919 à %

9 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des bas-rhinois? (Question 1) : Etes-vous d accord avec le diagnostic (constat / vos territoires)? La question de quelle offre d habitat, de services et plus largement qu est-ce qu une ville/village bienveillant pour «les seniors» se pose

10 Quelle offre d habitat et de services pour accompagner l avancée en âge des basrhinois? Le Département souhaite développer des territoires bienveillants pour les séniors : Repenser la manière de «mieux vivre ensemble», l amélioration de l environnement passe par la mise en place d infrastructures et de services multiples favorisant le bienêtre et l implication des habitants (exemple de la maison des aînés) Renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l ensemble des acteurs du territoires Favoriser le bien vieillir chez soi en promouvant un habitat adapté dans un espace urbain adapté

11 Des solutions existent dans l habitat ADAPTATION DU DOMICILE Adaptation du logement existant dans le parc privé : PIG Adapt Logis 67, PIG Rénov Habitat 67 Adaptation dans le parc HLM Adaptation du domicile Développement de solutions de logements adaptées avec services RESIDENCES SENIORS Résidences séniors développées dans le parc HLM (<ressources) Résidences séniors du parc privé Accueil familial EHPAD Unités de vie Accueil de jour Solutions d hébergement Accompagnement pour la recherche de logements adaptés dans le parc HLM Handilogis 67: mise en relation de l offre et de la demande de logement adapté (réservé au parc HLM)

12 Des solutions existent dans l habitat Développer des logements adaptés pour tous dès la conception : Pour répondre à tous les besoins de la vie quotidienne (ex: répondre à la perte de mobilité), Si on réfléchit dès la conception à un usage confortable pour tous, on répond aux besoins sans stigmatisation

13 Des solutions existent dans l habitat Le maintien à domicile Comment faciliter le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie en veillant au confort des logements? Intervention PIG/CEP-CICAT : Fabienne ROVIGO (CEP- CICAT) et Thierry COLIN PIG Rénov Habitat (Question 2) : Comment sensibiliser les séniors à la perte d autonomie et aux différentes solutions possibles??

14 D autres solutions existent EHPAD et résidences seniors Territoire Ouest Herbitzheim Monswiller Saverne Wasselonne Truchtersheim Wingersheim Stutzheim -Offenheim

15 La résidence seniors : un habitat adapté Un projet partenarial basé sur : Répondre aux besoins spécifiques des publics PA et PH Vivre dans habitat accessible et adaptable (locatif ou accession) Accéder aux services et aux lieux de vie sociale : pouvoir se déplacer, quelle que soit l autonomie Intégrer la dimension intergénérationnelle et de l ouverture sociale Soit, Des services en liens avec le territoire (si inclus, entre 100 à 150 /mois) Une localisation pertinente : commerces, lieux d activités, EHPAD proches et cheminements et espaces publics accessibles PMR De l innovation (domotique ou intégration de la dimension intergénérationnelle)

16 Qu est-ce qu une résidence seniors La Résidence Sénior : René Hug à Wasselonne Comment développer des solutions proposées pour accompagner le vieillissement des séniors? Comment articuler cette offre de logements avec l offre de transport et l accès aux commerces et aux services? Intervention Martine CAQUELIN- Conseil municipal de Wasselonne)

17 Un panel d habitat Est-ce suffisant / territoire «bienveillant»? Parcours résidentiel MAINTIEN A DOMICILE Entretien (charges) peu être coûteux Pièces vides si grande maison Isolement parfois RESIDENCE SENIORS Logement personnalisé Pièce pour recevoir Voisins et liens intergénérationnels Activités et services (si animatrice, directrice ou gouvernante = coûts) EHPAD Chambre : - Peu de personnalisation / ameublement - pas de pièce pour recevoir amis et famille sur plusieurs jours Personnel d aides à domicile à la carte, services et animations à l extérieur = déplacements (Note : positif pour le lien social et éviter isolement) «On est chez soi» A-t-on envie de déménager? En locatif? Succession? Revente d un logement en RS? N est-ce pas «enfermer» les seniors dans un lieu? Tarifs onéreux : Environ 1800 à 2000 euros / mois Personnel médical sur place

18 Premiers éléments de bilan des résidences séniors 1. Fragilité de la définition des résidences séniors et du cadre juridique - Appel à projet du Département laissait beaucoup de liberté dans le montage du projet A clarifier aujourd hui : - Qui construit? (bailleurs sociaux, opérateurs privés) - Qui gère? (les espaces mutualisés, les situations de perte d autonomie) 2. Une hétérogénéité dans la nature des services - Attentes émergentes : socle de services (repas), veille sécurisante, conciergerie adaptée A clarifier aujourd hui : - Nécessité d un socle minimal de services? 3. Interrogation sur le parcours résidentiel, perte d autonomie - Dans ces résidences : le public globalement conforme «à la cible» initiale au regard des données APA (seniors autonomes) A clarifier aujourd hui : - Quel équilibre entre volonté de maintien à domicile et limites de ce même maintien à domicile en cas de perte d autonomie? - Comment améliorer la connaissance de l offre et les solutions d accompagnement des seniors (accès et une meilleur montée en charge des résidences seniors, par exemple) 4. Nécessité d une convergence des acteurs - A partager : quel engagement des communes, du CD67, - Localisation et taille optimales? Maître d ouvrage? Gestion du volet social?

19 Premiers éléments de bilan des résidences séniors 1. Fragilité de la définition des résidences séniors et du cadre juridique - Appel à projet du Département laissait beaucoup de liberté dans le montage du projet A clarifier aujourd hui : - Qui construit? (bailleurs sociaux, opérateurs privés) - Qui gère? (les espaces mutualisés, les situations de perte d autonomie) Renvoie aussi aux questions : Comment aller plus loin dans les solutions alternatives d habitat? Résidences seniors ou autres? Quels modèles? Quels services et animations? Quels liens citoyens, quelles solidarités familiales? Quid de l intergénérationnel? 2. Une hétérogénéité dans la nature des services - Attentes émergentes : socle de services (repas), veille sécurisante, conciergerie adaptée A clarifier aujourd hui : - Nécessité d un socle minimal de services? Renvoie aussi aux questions : Qui est le senior? Quelles sont ses attentes (seniors actifs, seniors autonomes, seniors dépendants)

20 Premiers éléments de bilan des résidences séniors 3. Interrogation sur le parcours résidentiel, perte d autonomie - Dans ces résidences : le public globalement conforme «à la cible» initiale au regard des données APA (seniors autonomes) A clarifier aujourd hui : - Quel équilibre entre volonté de maintien à domicile et limites de ce même maintien à domicile en cas de perte d autonomie? - Comment améliorer la connaissance de l offre et les solutions d accompagnement des seniors (accès et une meilleur montée en charge des résidences seniors, par exemple) Renvoie au rôle de l ESPAS, du milieu associatif par exemple

21 Premiers éléments de bilan des résidences séniors 4. Nécessité d une convergence des acteurs - A partager : quel engagement des communes, du CD67, - Localisation et taille optimales? Maître d ouvrage? Gestion du volet social? Renvoie aussi aux questions : - Qu est-ce que l intergénérationnel» : quelle stratégie? - Uniquement habiter ensemble? - Comment faire venir des jeunes dans les grandes maisons des seniors? - Quid des grandes maisons habitées par les seniors en cas d intégration par celui-ci d un habitat adapté type RS? (stratégies fiscale, foncière, etc.) - Territoire et urbanisme = travailler une politique de l urbanisme nouvelle = inscrire dans les PLUi des pistes pour développer «l habitat senior et intergénérationnel» (dans l habitat particulier et collectif), C est-à-dire une politique du stationnement? Une réservation dans le zonage? Une inscription de l organisation du parcours résidentiel dans les documents d urbanisme?

22 Merci de votre attention

TECHNOLOGIES pour un vieillissement actif &USAGES et en bonne santé dans la cité

TECHNOLOGIES pour un vieillissement actif &USAGES et en bonne santé dans la cité «Une politique de l habitat au service de l innovation et du maintien à domicile» Rémi TROCME Directeur de l habitat et de l aménagement durable au Conseil Départemental du Bas-Rhin (67) Je vais essayer

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

SAIRENOR est une marque nationale. SAIRENOR n est pas un promoteur

SAIRENOR est une marque nationale. SAIRENOR n est pas un promoteur 1 SAIRENOR est une marque nationale SAIRENOR n est pas un promoteur 2 CONCEPT : proposer un cadre de vie et un logement adaptés aux besoins des seniors 3 Cadre de vie pour seniors La part des personnes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LABs 41

DOSSIER DE PRESSE. LABs 41 DOSSIER DE PRESSE LABs 41 Sommaire 1. Introduction 2. La Maison Bleue 41 : un site unique en France à destination de tous les acteurs de l écosystème de l autonomie 2.1 Un espace de démonstration 2.2 Un

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

Eric FINE. Intervention à la Journée régionale CREAI Languedoc Roussillon Handicap Psychique et Logement Décembre 2011

Eric FINE. Intervention à la Journée régionale CREAI Languedoc Roussillon Handicap Psychique et Logement Décembre 2011 Eric FINE Intervention à la Journée régionale CREAI Languedoc Roussillon Handicap Psychique et Logement Décembre 2011 Le logement : outil contraint L utilisation du logement de droit commun comme lieu

Plus en détail

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat Vendredi 22 janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat La Communauté d agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise, engage un Programme

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2012 Le contexte Liffréen et le public reçu Contexte Liffréen et public reçu La population légale de la commune au 1 er janvier 2013 s établit à 6 829

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DELEGATION A LA POLITIQUE DE LA VILLE ET A L INTEGRATION 2012 DPVI 152 - Subventions à 5 associations (15.385 euros) menant des actions au titre de la Politique de la Ville sur le Quartier de la Goutte

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

SAVS : Projet d établissement SAVS

SAVS : Projet d établissement SAVS SAVS : Projet d établissement Les autorisations Autorisation du 14 septembre 2001 : Ce service s adresse aux seules personnes fréquentant le centre Ad appro ; il est destiné au soutien pour une vie à domicile

Plus en détail

ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC

ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC LIVRET D ACCUEIL DES NOUVEAUX RESIDENTS DANS LA RESIDENCE DU PARC Ce livret vous est remis afin de compléter les informations figurant dans le contrat

Plus en détail

Observatoire local des loyers privés. Chiffres clés au 1er janvier 2012

Observatoire local des loyers privés. Chiffres clés au 1er janvier 2012 Observatoire local des loyers privés Chiffres clés au 1er janvier 2012 Enquête au 1er janvier 2012 Niveaux de loyers au 01/01/2012 : Toujours en progression +1,8% pour les loyers moyens +3,5% pour les

Plus en détail

FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT

FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT L habitat regroupé Saint-Cyr pour personnes en situation de handicap moteur ou de handicap

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Abattement TFPB en ZUS

Abattement TFPB en ZUS Abattement Septembre 2015 TFPB en QPV USH - Service Politiques urbaines et sociales Abattement TFPB en ZUS cadre réglementaire : article 62 de la loi de finances 2015 Application d un abattement de 0 %

Plus en détail

INFORMATIONS MAINTIEN A DOMICILE

INFORMATIONS MAINTIEN A DOMICILE INFORMATIONS MAINTIEN A DOMICILE Le maintien à domicile a pour vocation de permettre à une personne dépendante et/ou âgée de vivre chez elle tout en conservant ses repères et les souvenirs de sa vie. Lieux

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Évènement CareTECH «HealthCare TECHnology Days» ESIGELEC les 2 & 3 décembre 2014 Projet innovation pour le soutien à l autonomie en Seine-Maritime

Évènement CareTECH «HealthCare TECHnology Days» ESIGELEC les 2 & 3 décembre 2014 Projet innovation pour le soutien à l autonomie en Seine-Maritime Évènement CareTECH «HealthCare TECHnology Days» ESIGELEC les 2 & 3 décembre 2014 Projet innovation pour le soutien à l autonomie en Seine-Maritime un projet lancé par le Département de Seine-Maritime dans

Plus en détail

BIMBY, une démarche innovante à l écoute des propriétaires de maisons individuelles

BIMBY, une démarche innovante à l écoute des propriétaires de maisons individuelles BIMBY, une démarche innovante à l écoute des propriétaires de maisons individuelles Les vendredi et samedi 13-14 et 20-21 novembre 2015 La Ville propose à ses habitants des entretiens individuels et gratuits

Plus en détail

La politique Habitat/Logement de la CIDERAL

La politique Habitat/Logement de la CIDERAL La politique Habitat/Logement de la CIDERAL Séminaire Communauté de communes de Loudéac Communauté de communes du Pays de Châteaulin et du Porzay 14 septembre 2012 Guy Le Helloco, président de la CIDERAL

Plus en détail

La Résidence des Vignes. Document non contractuel

La Résidence des Vignes. Document non contractuel La Résidence des Vignes Résidences services A BOISSY-LE-CUTTÉ 15 Le programme Résidences services «Kip Home» à Boissy-le-Cutté Regroupés autour du club house, à proximité des proches, les résidences services

Plus en détail

Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie

Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur le Projet immobilier de

Plus en détail

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre?

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre? Offre de formation 2013 Le pouvoir d agir Appui à la vie associative Projets sociaux des collectivités locales Projet associatif Actions citoyennes Bénévolat Développement social local La participation

Plus en détail

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com La communication interne de l entreprise Sommaire 1/ Introduction Sources 2/ L impératif de cohérence 3/ Les circuits de communication interne 4/ Les objectifs de la communication interne 5/ Les processus

Plus en détail

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique Mémoire de la FQM sur le projet de loi n o 83 Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique 23 février 2016 1 LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE

Plus en détail

CITES MINIERES DU NORD PAS DE CALAIS:

CITES MINIERES DU NORD PAS DE CALAIS: CITES MINIERES DU NORD PAS DE CALAIS: UN TERRAIN D APPLICATION PRIVILEGIE POUR METTRE EN COHERENCE PROTECTION DU PATRIMOINE ET DEVELOPPEMENT DURABLE D UN TERRITOIRE Adapter sans trahir Mercredi de l information

Plus en détail

Traitement de l habitat informel et. RHI et RHS

Traitement de l habitat informel et. RHI et RHS Traitement de l habitat informel et indigne RHI et RHS Les opérations publiques de traitement de l habitat informel et indigne Les opérations de RHI et de RHS Sont des opérations publiques -Nécessairement

Plus en détail

Forme urbaine pour une gestion économe des sols

Forme urbaine pour une gestion économe des sols Forme urbaine pour une gestion économe des sols Fiche thème B Préserver les fonctions de production alimentaire des espaces agricoles Garantir les fonctions environnementales de l espace rural Décliner

Plus en détail

BAROMÈTRE AIDANTS Vague 1

BAROMÈTRE AIDANTS Vague 1 BAROMÈTRE AIDANTS Vague 1 LEVEE D EMBARGO : MARDI 06 OCTOBRE A 10H CONTACTS BVA Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles - BVA Opinion +33 1 71 16 90 88 anne-laure.gallay@bva.fr Domitille

Plus en détail

L'Autonomie. Paris DOSSIER DE PRESSE. à tous les âges de la Vie! www.autonomic-expo.com. H andicap Grand Âge Maintien

L'Autonomie. Paris DOSSIER DE PRESSE. à tous les âges de la Vie! www.autonomic-expo.com. H andicap Grand Âge Maintien Salon Paris Salon Professionnel & Grand Public 400 exposants 30 000 visiteurs Mer 08 Jeu 09 Ven 10 JUIN 2016 PARIS EXPO - HALL 4 PORTE DE VERSAILLES H andicap Grand Âge Maintien à Domicile entrée gratuite

Plus en détail

Fiche d identification

Fiche d identification Dossier de demande d aide financière pour les lieux de vie collectifs Fiche d identification DEMANDEUR Raison sociale :... Adresse :... Tel/Fax/Courriel... Statut juridique :... N FINESS et/ou SIRET Nom

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

Le site Internet du Pays Serre-Ponçon Ubaye Durance Assemblée Générale. [ Vitrine. numérique du territoire ] Découvrir. Entreprendre.

Le site Internet du Pays Serre-Ponçon Ubaye Durance Assemblée Générale. [ Vitrine. numérique du territoire ] Découvrir. Entreprendre. Vivre Découvrir Entreprendre Le site Internet du Pays Serre-Ponçon Ubaye Durance Assemblée Générale [ Vitrine 28 août 2007 numérique du territoire ] Sur les chemins du numérique pour tous @ @ @ I. Rappel

Plus en détail

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final)

Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) Analyse transversale / Thème 5 : Logement et logement social (Extrait du tome 2 du rapport final) METROPOLE LILLOISE Equipe de recherche laboratoires LACTH (ENSAP Lille) et TVES (USTL) Septembre 2008 Avec

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Innover dans le «parcours de l autisme»

Innover dans le «parcours de l autisme» Innover dans le «parcours de l autisme» Projet de «SAMSAH pour jeunes adultes autistes, en habitat regroupé» Journées d études du CRAIF - 070314 Jean-Marc Monguillet, Président, jmmonguillet@gmail.com

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

1 er juillet 2008 Pratique et R&D en Maintien à Domicile Etat de l art

1 er juillet 2008 Pratique et R&D en Maintien à Domicile Etat de l art 1 er juillet 2008 Pratique et R&D en Maintien à Domicile Etat de l art Franck Besnard Agence Entreprises Ouest Atlantique franck.besnard@orange-ftgroup.com 1 Plan 1. Maintien à Domicile : des outils de

Plus en détail

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 1 e Introduction, contexte Le projet associatif définit les actions à poursuivre ou à entreprendre pour atteindre les objectifs de l Association.

Plus en détail

Donzacq.. Histoire d un domicile regroupé

Donzacq.. Histoire d un domicile regroupé Donzacq.. Histoire d un domicile regroupé 12 novembre 2014 La genèse du projet Ce projet a vu le jour il y a 10 ans, dans le cadre d un appel à projet naonal, inié par la MSA. Il s est concrésé dans le

Plus en détail

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France Composition des ménages et des familles, modes de garde des enfants Modes de cohabitation > Huit jeunes Parisiens sur dix de 15-19 ans vivent chez leurs parents. > Deux Parisiennes sur cinq de 20-34 ans

Plus en détail

Le bénévolat aujourd hui

Le bénévolat aujourd hui Le bénévolat aujourd hui Enjeux individuels et collectifs Juin 2015 Cécile BAZIN Marie DUROS - Jacques MALET Recherches & Solidarités Un réseau associatif d experts et d universitaires : Sans but lucratif,

Plus en détail

www.csf-ud35.org Projet Educatif Espace-jeux

www.csf-ud35.org Projet Educatif Espace-jeux www.csf-ud35.org Projet Educatif Espace-jeux Un Projet Éducatif pour quoi faire? Se définir un projet éducatif, c'est porter un regard sur ce que nous sommes et sur ce qui nous distingue. C'est nous tracer

Plus en détail

Rendez-vous des générations. Rapport des Cafés des âges Centre-du-Québec MRC Nicolet-Yamaska

Rendez-vous des générations. Rapport des Cafés des âges Centre-du-Québec MRC Nicolet-Yamaska Rendez-vous des générations Rapport des Cafés des âges Centre-du-Québec MRC Nicolet-Yamaska Mars 2010 RENDEZ-VOUS DES GÉNÉRATIONS DE L INSTITUT DU NOUVEAU MONDE RAPPORT DU CAFÉ DES ÂGES Compte tenu de

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MESURE 2014

ENQUETE DE SATISFACTION MESURE 2014 ENQUETE DE SATISFACTION MESURE 2014 Contexte et objectifs Résultats Synthèse 1 Contexte et objectifs Epinal Habitat vient de fêter ses 90 ans d existence et souhaite désormais se tourner vers un avenir

Plus en détail

Transition énergétique et logement

Transition énergétique et logement La transition énergétique, un axe central du développement durable Présentation : Transition énergétique et logement Vendredi 29 mai 2015 / Sommaire I. Présentation de Logisens II. Environnement réglementaire

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP»

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre La Ville de NEVERS, représentée par son Maire, Monsieur Didier BOULAUD Et Les associations suivantes Association Regards Positifs, représentée par Monsieur Marc HENNEBOIS,

Plus en détail

Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi»

Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi» Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi» M O B I L I S AT I O N D E L A S S E M B L E E D E P O LY N E S I E F R A N C A I S E 3 E M E T E M P S F O R T E N F A V E U R D E L A P R O M O T

Plus en détail

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C PRENDRE EN CHARGE LES PUBLICS FRAGILISES A PARIS UNE REPONSE RESEAU Patricia CORDEAU, Directrice UNA PARIS, Union des Associations d aide, de soins et de services aux domiciles de Paris Déroulé de la présentation

Plus en détail

Projet Educatif Territorial. Dossier de presse

Projet Educatif Territorial. Dossier de presse Projet Educatif Territorial Dossier de presse Vendredi 18 mars 2016 14h École élémentaire Victor Hugo Contact : Véronique Marizier-Bouhelier Directrice de la Communication et des Relations publiques Tél

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION 2012 (réalisée sur un groupe de 21 résidents)

ENQUÊTE DE SATISFACTION 2012 (réalisée sur un groupe de 21 résidents) Forte augmentation Augmentation Baisse faible mais nécessitant une attention particulière Forte baisse Stagnation ENQUÊTE DE SATISFACTION 2012 (réalisée sur un groupe de 21 résidents) LE CADRE DE VIE VOTRE

Plus en détail

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS BILAN D ACTIVITE Année 2008 Elus : Jean-Pierre MANSE, adjoint au Maire. Paulette FONTANILLES, conseillère municipale, déléguée au handicap. Chargé de mission

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

Les Cahiers. de la Fondation rurale de Wallonie. Comment le concevoir? Comment le gérer?

Les Cahiers. de la Fondation rurale de Wallonie. Comment le concevoir? Comment le gérer? Les Cahiers de la Fondation rurale de Wallonie N 2 - Le logement «tremplin» ou logement à loyer modéré pour jeunes ménages avec épargne foncière locale Une solution pour garder les jeunes ménages au coeur

Plus en détail

Ardèche. La lettre du. Rencontre des Coderpa Ardèche et Drôme EDITO. Comité départemental des retraités et personnes âgées.

Ardèche. La lettre du. Rencontre des Coderpa Ardèche et Drôme EDITO. Comité départemental des retraités et personnes âgées. La lettre du EDITO Ardèche N 08 - février 2012 La lourde question de la prise en charge de la perte d'autonomie a donné lieu à de nombreux articles et débats au cours de l'année 2011. Le Coderpa de l'ardèche

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

handicap : mieux se connaitre

handicap : mieux se connaitre Les services d aide et d accompagnement à domicile pour adultes en situation de handicap : mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble. Rachelle LE DUFF, Conseillère technique, CREAI de Bretagne

Plus en détail

HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES Fossé Jean, Gare du Stade (ZUS, liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL LECLERC

HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES Fossé Jean, Gare du Stade (ZUS, liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL LECLERC HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES (ZUS, liste supplémentaire Anru) Hauts-de-Seine (92) - Colombes Le dispositif commercial existant Nature et composition Centre commercial composé de 8 commerces repartis de

Plus en détail

Les TOURCOING PROXIMITÉ BOIS D ACHELLES DE BONDUES

Les TOURCOING PROXIMITÉ BOIS D ACHELLES DE BONDUES Les TOURCOING PROXIMITÉ BOIS D ACHELLES DE BONDUES UN PROJET PARTICIPATIF INÉDIT BOUYGUES IMMOBILIER VOUS DONNE LA PAROLE POUR IMAGINER VOTRE FUTURE RESIDENCE... Fidèle à ses valeurs d innovation et d

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Éléments d information à l intention des professeurs de Troisième À la rentrée 2011, le

Plus en détail

L élaboration d un PLU unique pour toutes les

L élaboration d un PLU unique pour toutes les Août 2015 Plan Local d Urbanisme Métropolitain : #prise de position placer l économie au cœur des politiques d urbanisme L élaboration du PLUM de Nantes Métropole, un enjeu stratégique pour l économie

Plus en détail

Les Terrasses d Arcolia ZAC du Chaperon Vert à Arcueil 53 logements en accession sociale à la propriété dont 30 en location-accession et commerces

Les Terrasses d Arcolia ZAC du Chaperon Vert à Arcueil 53 logements en accession sociale à la propriété dont 30 en location-accession et commerces Les Terrasses d Arcolia ZAC du Chaperon Vert à Arcueil 53 logements en accession sociale à la propriété dont 30 en location-accession et commerces Page 1 Expansiel Promotion Groupe Valophis, est une Coopérative

Plus en détail

Charte de l Association Aurore

Charte de l Association Aurore Charte de l Association Aurore Introduction : Des valeurs et des principes directeurs Fondée en 1871, reconnue d utilité publique en 1875, l association Aurore a pour objet «la réadaptation sociale et

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur Appel à projet 2016 1. Un contrat de ville nouvelle génération La loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014 a fixé les principes suivants pour le nouveau contrat de ville

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

«Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres

«Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres «Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres Sommaire Contexte et objectifs de l étude 3 Méthodologie 4 1 Concilier vie professionnelle et vie privée, un enjeu clé

Plus en détail

CONSEIL CANTONAL VIGNEUX-SUR-SEINE. Politique de l habitat

CONSEIL CANTONAL VIGNEUX-SUR-SEINE. Politique de l habitat CONSEIL CANTONAL VIGNEUX-SUR-SEINE Politique de l habitat CONSTAT Le logement est l un des principaux risques d exclusion en Île de France et en Essonne, notamment pour : Les jeunes qui subissent une cohabitation

Plus en détail

Résumé. Evaluation interne de la modalité Accords de Partenariat opérationnel: Rapport final 9

Résumé. Evaluation interne de la modalité Accords de Partenariat opérationnel: Rapport final 9 Résumé Lux-Development (LuxDev) est le bras opératif de l aide bilatérale de Luxembourg. En 2009, LuxDev a déboursé et géré plus de 70 millions dans les dix pays partenaires du Luxembourg pour l aide bilatéral.

Plus en détail

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie N de la mesure : 6.3.2 Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, lles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie Action 6.3 : Former et éduquer les citoyens de demain Pilote : Finalité

Plus en détail

Habitat & Développement

Habitat & Développement Le réseau Habitat & Développement Habitat et développement territorial Architecture et maîtrise d œuvre Gestion locative Ingénierie thématique Retrouvez sur www.habitatdeveloppement.fr Toutes les aides

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE Mercredi 6 juillet 2011 à 11h00 Adoma - Résidence sociale «Mélusine» 21 rue d Ensisheim, 68000 Mulhouse Adoma, société d économie

Plus en détail

Gironde Jeudi 17 décembre 2015

Gironde Jeudi 17 décembre 2015 Réunion départementale Gironde Jeudi 17 décembre 2015 CRTA Présentation MOPA 2016 Bordeaux 17 décembre 2015 Ordre du jour Présentation programme de formations 2016 Services MOPA Service civique Régie Réseau

Plus en détail

GAMME INITIER VOTRE PROJET. Guide du. Créateur CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

GAMME INITIER VOTRE PROJET. Guide du. Créateur CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR GAMME INITIER VOTRE PROJET Guide du Créateur CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre GAMME INITIER VOTRE PROJET CREER une entreprise nécessite du temps et de l énergie

Plus en détail

www.installation-campagne.fr

www.installation-campagne.fr www.installation-campagne.fr Le premier site portail national de l'installation en milieu rural Un portail national entièrement consacré à l installation à la campagne... p 2 Installation-campagne.fr,

Plus en détail

Résidence d un auteur illustrateur de bandes dessinées sur le département d Indre-et-Loire (commune de Bourgueil) entre septembre et décembre 2016

Résidence d un auteur illustrateur de bandes dessinées sur le département d Indre-et-Loire (commune de Bourgueil) entre septembre et décembre 2016 Résidence d un auteur illustrateur de bandes dessinées sur le département d Indre-et-Loire (commune de Bourgueil) entre septembre et décembre 2016 Contact et renseignements : Ligue de l enseignement -

Plus en détail

Quelques réalisations

Quelques réalisations Quelques réalisations NEUILLY PLAISANCE (93) MAS - 52 LITS LA TOUR BLANCHE (24) Résidence Sainte Marthe EHPAD - 82 LITS > Restructuration-extension MONTBÉLIARD Résidence Pierre Hauger EHPAD - 80 LITS PLÉCHATEL

Plus en détail

Paris 2-3 juin 2016. Gérer efficacement les chantiers en présence d amiante

Paris 2-3 juin 2016. Gérer efficacement les chantiers en présence d amiante Paris 2-3 juin 2016 Gérer efficacement les chantiers en présence d amiante Enjeux Objectifs La gestion de l amiante dans votre patrimoine est un véritable «cassetête» qui engage fortement la responsabilité

Plus en détail

P A R C d U R O Y D E S P a G N E

P A R C d U R O Y D E S P a G N E S e m i n a i r e E C O - A r c h i t e c t u r e - p o l e A T E. E N S A M L U M I N Y 2 0 0 8 / 2 0 0 9 Construire à Marseille: craint degun P A R C d U R O Y D E S P a G N E C A R A M E u g e n i a

Plus en détail

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 1. Présentation Le Collectif des associations partenaires de l école publique (CAPE) regroupe une vingtaine d organisations, qui militent pour une

Plus en détail

FUGUER, ERRER, DÉAMBULER DE QUOI PARLE T- ON

FUGUER, ERRER, DÉAMBULER DE QUOI PARLE T- ON M. Tesson David - Psychologue du vieillissement EHPAD Roche Maillard (44) - 30/06/2015 FUGUER, ERRER, DÉAMBULER DE QUOI PARLE T- ON La fugue est la mise en action de la volonté d une personne de quitter

Plus en détail

METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES?

METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES? METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES? La démarche de contrôle interne est permanente Toute démarche de contrôle interne doit être initiée

Plus en détail

Un dispositif éducatif sur le compostage

Un dispositif éducatif sur le compostage Un dispositif éducatif sur le compostage et la transformation de la matière KIT PEDAGOGIQUE SUR LE COMPOSTAGE Pour mettre en situation de comprendre que «la matière se présente sous une multitude de formes

Plus en détail

ASP fondatrice documents administratifs - Parrainage LE PARRAINAGE

ASP fondatrice documents administratifs - Parrainage LE PARRAINAGE LE PARRAINAGE DEFINITION Le parrainage d'une durée de 10 à 12 semaines, est un temps de «compagnonnage» du nouveau bénévole dans ses premiers accompagnements. C est un temps d apprentissage de la pratique

Plus en détail

Abbaye de Montserrat en Espagne : accéder en relief contraint

Abbaye de Montserrat en Espagne : accéder en relief contraint Abbaye de Montserrat en Espagne : accéder en relief contraint Fondation Abadia de Montserrat FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : patrimoine religieux Localisation : Espagne Principales interventions

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 1 Sommaire A Le RSA 1. L allocation RSA 2. RSA mode d emploi B Le Pacte Territorial

Plus en détail

DISCOURS DE JENNY BA CHEF DE PROJET AQUARIUS ABROAD

DISCOURS DE JENNY BA CHEF DE PROJET AQUARIUS ABROAD DISCOURS DE JENNY BA CHEF DE PROJET AQUARIUS ABROAD ENTHOUSIASME, CRAINTES ET ATTENTES DES ETUDIANTS EN MATIERE DE MOBILITE PROFESSIONNELLE ET DE STAGE DANS UN PAYS ETRANGER Le 4 novembre 2008, Grand Amphithéâtre

Plus en détail

Vous avez peu ou pas d'argent : les solutions pour créer votre entreprise. Animé par : Fabienne KERZERHO Directrice Régionale Adie

Vous avez peu ou pas d'argent : les solutions pour créer votre entreprise. Animé par : Fabienne KERZERHO Directrice Régionale Adie Vous avez peu ou pas d'argent : les solutions pour créer votre entreprise Animé par : Fabienne KERZERHO Directrice Régionale Adie En France, la création d entreprise se caractérise avant tout par un «entrepreneuriat

Plus en détail

Les aides financières. équipement

Les aides financières. équipement Les aides financières équipement Modification à venir Le début d année 2011 augure des modifications dans les aides financières. Parution prochaine de la loi de finance. Les aides dans le neuf Nouveau

Plus en détail