COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015 Indice des prix des logements 4 trimestre 2014 o L indice belge des prix des logements augmente de 1,0% au quatrième trimestre 2014 par rapport au trimestre précédent. o Le taux d inflation annuel s établit à 1,1% contre -0,9% au trimestre précédent. o Le taux d inflation moyen des 4 derniers trimestres atteint -0,5%. Direction générale Statistique - Statistics Belgium calcule chaque trimestre un indice du prix des logements conformément à la règlementation européenne (voir page 5 pour des informations détaillées sur la méthodologie utilisée). Au quatrième trimestre 2014, l indice des prix des logements s élève à 108,74 points (2010=100) contre 107,66 points au trimestre précédent. L indice belge des prix des logements augmente de 1,0% au quatrième trimestre 2014 par rapport au trimestre précédent. Le taux d inflation annuel s établit à 1,1% contre -0,9% au trimestre précédent. Le taux d inflation moyen des 4 derniers trimestres atteint -0,5%. L indice des prix des logements est calculé par les pays membres de l Union européenne selon une méthodologie harmonisée et permet donc de comparer l évolution des prix immobiliers entre les différents pays européens. L indice des prix des logements mesure l évolution des prix des biens immobiliers privés. Cet indice suit les changements de prix des propriétés résidentielles neuves ou existantes achetées par les ménages, quel qu en soit le but (mise en location ou occupation à titre personnel). L indice des prix des logements mesure l évolution des prix en supposant que les caractéristiques des biens vendus restent inchangées. L indice mesure donc l évolution de prix pure sans interférence des changements qualitatifs. Ainsi, si la taille des biens vendus augmente, on peut constater une hausse du prix moyen des logements vendus, ce qui ne signifie pas nécessairement que l indice des prix des logements ait augmenté. Cet indice ne mesure donc pas l évolution du prix moyen de vente des biens immobiliers. De plus amples informations sur la méthodologie utilisée sont disponibles à la page 5 de ce communiqué. Direction générale Statistique - Statistics Belgium North Gate - Boulevard du Roi Albert II, 16 T + 32 (0)2/

2 L indice des prix des logements est basé sur les données des transactions immobilières provenant de l Administration Générale de la Documentation Patrimoniale du SPF Finances. Les résultats du dernier trimestre sont considérés comme provisoires et peuvent être revus lors du trimestre suivant suite à la disponibilité de données supplémentaires. L indice des prix des logements peut être ventilé en deux postes (nouveaux logements et logements existants). Au quatrième trimestre, l inflation annuelle s élève à -0,6% pour les nouveaux logements et à 1,7% pour les logements existants. Comparaison entre la Belgique et les pays voisins Étant donné que l'indice des prix des logements des pays voisins du quatrième trimestre 2014 ne sera publié par Eurostat que le 15 avril, le troisième trimestre est le plus récent pour lequel nous pouvons effectuer une comparaison. En Belgique, l'inflation s'élevait à -0,9% au troisième trimestre 2014 comme lors du deuxième trimestre. Les Pays-Bas ont enregistré une inflation de 1,2% au troisième trimestre, soit une légère baisse par rapport au taux de 1,3% au deuxième trimestre. En France, l'inflation s élevait à -1,2% aux deuxième et troisième trimestres Pour l Allemagne, les données ne sont disponibles que jusqu au premier trimestre 2014 au cours duquel l inflation s élevait à 2,7%. Pour la zone euro dans son ensemble, l inflation était estimée à 0,5% au troisième trimestre par rapport à 0,0% au deuxième trimestre 2014.

3 3/5

4 4/5 Renseignements complémentaires Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Stephan Moens : 02/ Mention de la source Données chiffrées complémentaires Des tableaux contenant des données détaillées sont disponibles sur :

5 5/5 Informations techniques L indice des prix des logements mesure l évolution des prix immobiliers sur le marché des propriétés privées. Cet indice suit les changements de prix des propriétés résidentielles neuves ou existantes achetées par les ménages, quel qu en soit le but (mise en location ou occupation à titre personnel). Seul les prix de marché sont pris en compte. Les logements construits par leurs propriétaires ne sont donc pas suivis. Le prix du terrain est inclus dans le prix des logements. L indice des prix des logements est basé sur les données des transactions immobilières provenant de l Administration Générale de la Documentation Patrimoniale du SPF Finances. Les prix utilisés sont ceux renseignés sur les actes de vente. Vu le délai entre la date à laquelle le compromis est signé et la date à laquelle l acte est établi (entre 3 et 4 mois), cet indice mesure l évolution des prix avec retard par rapport à la date réelle de fixation du prix de vente. Ce retard est inhérent à la source de données utilisée. L indice des prix des logements est calculé par les pays membres de l Union européenne, la Norvège et l Islande. Sur la base des indices harmonisés des États membres, Eurostat établit l indice de la zone euro (ainsi que de l ensemble de l Union européenne). Vu le rôle joué par le marché immobilier dans la crise économique et financière actuelle, l indice des prix des logements est un des indicateurs utilisé dans le cadre de la procédure de prévention et de correction des déséquilibres macro-économiques de l Union Européenne. L indice des prix des logements est calculé en vertu du Règlement Européen 93/2013 du 1 er février 2013 établissant les indices des prix des logements occupés par leur propriétaire. Des données sont disponibles depuis 2005 pour la Belgique ainsi que pour l Union Européenne et la plupart des pays européens. L indice des prix des logements peut être ventilé en deux postes : nouveaux logements et logements existants. Jusqu en 2013, l indice des prix des nouveaux logements était approximé par l indice des prix à la production dans le secteur de la construction. A partir de 2014, il est également basé sur les données des transactions immobilières. Etant donné que les logements mis en vente diffèrent d un trimestre à l autre, les changements de caractéristiques sont traités à l aide de modèles de régression hédoniques afin d éliminer les variations de prix dues aux changements de caractéristiques des biens vendus. Ces modèles visent à estimer le prix théorique en fonction des caractéristiques et de la localisation des logements vendus. Ce prix théorique est ensuite comparé au prix réel. Deux indices sont calculés respectivement avec les prix de transactions réellement observés et avec les prix estimés par les modèles de régression. L indice final est obtenu en effectuant le rapport de l indice obtenu avec les prix de transactions effectifs et de celui obtenu avec les prix estimés.

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Bruxelles, le 9 février 2011 L Union professionnelle du Crédit (UPC), membre de Febelfin, la Fédération belge

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier Les marchés européens du crédit immobilier en 2013 Une étude du Crédit Foncier rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier en au 31 décembre 2013. Pour faciliter la lecture

Plus en détail

Analyse des principales tendances

Analyse des principales tendances 21 T1 21 T2 21 T3 21 T4 211 T2 211 T4 212 T2 212 T3 212 T4 213 T2 213 T4 214 T1 214 T2 Indice 1 = 21 Numéro 1 Octobre 214 Analyse des principales tendances Prix enregistrés des appartements En comparaison

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Le volume des nouveaux crédits aux entreprises augmente considérablement au 3e trimestre

Le volume des nouveaux crédits aux entreprises augmente considérablement au 3e trimestre Communiqué de presse Le volume des nouveaux crédits aux entreprises augmente considérablement au 3e trimestre Bruxelles, le 20 décembre 2010 Le volume des nouveaux crédits aux entreprises a continué de

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 juillet 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO MAI 2015 En mai 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 28 mars 2013 Le marché du travail en Belgique en 2012 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail Combien de personnes ont exercé un travail rémunéré? Combien

Plus en détail

L'octroi de crédit aux entreprises se maintient, mais la vigilance est de mise pour l'avenir

L'octroi de crédit aux entreprises se maintient, mais la vigilance est de mise pour l'avenir Communiqué de presse L'octroi de crédit aux entreprises se maintient, mais la vigilance est de mise pour l'avenir Bruxelles, le 28 octobre 2011 Près de 127 milliards d euros de crédits aux entreprises

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 151-14 11 février 9 - n 44 INSEE 9 Enquêtes européennes trimestrielles de conjoncture* Janvier 9 Thème «International» DANS L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE** Au quatrième

Plus en détail

Forte croissance des crédits à la rénovation

Forte croissance des crédits à la rénovation Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Forte croissance des crédits à la rénovation Crédit hypothécaire au deuxième trimestre de 2011 Bruxelles, 27 juillet 2011 Au cours du deuxième trimestre

Plus en détail

Activités opérationnelles

Activités opérationnelles Déclaration intermédiaire du Gérant Statutaire 30 septembre 2014 Revenus locatifs de 28,3 mln en augmentation (2013: 26,8 mln) Valeur du portefeuille immobilier, projets de développement inclus : 649,4

Plus en détail

La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale

La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale Le traitement des services de logement aux propriétaires occupant leur logement est

Plus en détail

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL Statistiques annuelles, 2010-2013 1. Données générales sur les premières cartes pour étrangers ou documents

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Déclaration intermédiaire du conseil d administration

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Déclaration intermédiaire du conseil d administration INFORMATION REGLEMENTEE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Home Invest Belgium Housing life Déclaration intermédiaire du conseil d administration ACTUALISATION AU 31 MARS 2009 DE L ÉVALUATION DU PORTEFEUILLE Stabilisation

Plus en détail

Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG

Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG Au Luxembourg, deux associations (la Ligue médico-sociale et Inter-Actions ) fournissent des informations et conseils financiers aux ménages en matière

Plus en détail

Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011

Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011 Association Belge des Asset Managers Communiqué de presse Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011 Léger redressement au cours du deuxième trimestre de 2011. Executive Summary Au cours du premier trimestre

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Indice suisse des prix à la consommation en décembre 2014. Renchérissement annuel moyen de 0,0% en 2014

Indice suisse des prix à la consommation en décembre 2014. Renchérissement annuel moyen de 0,0% en 2014 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 09.01.2015, 9:15 5 Prix N 0351-1500-10 Indice suisse des prix à la consommation en décembre 2014

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 4 mars BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE TAUX D INTÉRÊT DES BANQUES DE LA ZONE EURO : JANVIER L indicateur composite du coût de l emprunt pour les nouveaux prêts accordés aux sociétés

Plus en détail

Prix de l énergie et précarité énergétique

Prix de l énergie et précarité énergétique 1 Prix de l énergie et précarité énergétique Un article du Carrefour de l Economie publié par le SPF Economie Présenté en novembre 2013 au XXème Congrès des économistes de langue française Auteurs : Bonnard,

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

Le logement en chiffres

Le logement en chiffres Numéro 2/214 Mars 215 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l Habitat (Service du Ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi)

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi) Sources et méthodes (régions, départements et zones d emploi) L Insee produit des estimations de taux de chômage localisés, en moyennes trimestrielles et annuelles pour la France métropolitaine, et une

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012 2011 : PLUS DE FAILLITES, MOINS DE PERTES D EMPLOI En 2011, au total 10.224 entreprises ont fait faillite en Belgique, soit une hausse de 6,8% par rapport

Plus en détail

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique annexe annexe B B Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique. Vue d ensemble La contribution cumulée des produits pétroliers (essence, diesel et mazout de chauffage) à l inflation totale

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général Les signaux positifs relevés au cours du 2 nd semestre 2013 se sont confirmés mais la reprise s avère timide. En France, au 1 er semestre 2014, le contexte économique est

Plus en détail

La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS

La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS IRIS Institut de recherche et d informations socio-économiques La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 20 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 3 ème TRIMESTRE 2014 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 3 ème trimestre 2014 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison?

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? 2013 : scénarios pour l économie française Scénario central 80% de probabilité

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX ÉMISSIONS DE TITRES DE LA ZONE EURO JUILLET 2013 Le taux de variation annuel

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

www.fnaim69.com Conférence de presse de la chambre FNAIM du Rhône 14 Janvier 2016 1

www.fnaim69.com Conférence de presse de la chambre FNAIM du Rhône 14 Janvier 2016 1 1 INTERVENANTS Source : FNAIM (Janvier 2016) Jean CHAVOT, Président de la chambre FNAIM du Rhône Anne DE PLANCHARD, Vice-Présidente déléguée à la Transaction 2 A VOLUME DE VENTES DANS L EXISTANT 3 VOLUME

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de Numéro 3 Octobre 2015 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat (service du ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives

La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives DARES Département Métiers et Qualifications Sabine Bessière La mesure des «emplois vacants» Introduction Les objectifs du groupe de

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 mars 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE BALANCE DES PAIEMENTS DE LA ZONE EURO (Janvier 2014) En janvier 2014, le compte de transactions courantes de la zone euro a enregistré,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 La pauvreté et le bien-être en Belgique Chiffres de la pauvreté selon l'enquête SILC Le risque de pauvreté reste stable autour de 15% en Belgique ; 21%

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014

Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014 Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014 L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,5 % au cours de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 3 décembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 3 décembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 3 décembre 2015 Statistiques des accidents de la circulation 2014 La Direction générale Statistique Statistics Belgium publie aujourd'hui les chiffres les plus récents

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tel. +32 2 221 26 99 Fax +32 2 221 31 97 TVA BE 0203.201.340 RPM Bruxelles 2016-05-27 Liens: observatoire

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux Habiter Bruxelles Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux DE L INSCRIPTION À L ACQUISITION D UN LOGEMENT SDRB. QUI PEUT ACHETER UN LOGEMENT SDRB? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS LIÉES

Plus en détail

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,0 % au cours de la période

Plus en détail

Traduction d un original rédigé en néerlandais Rapport d expertise IMMO-NORTH PLAZA Bâtiment A North Plaza Boulevard du Roi Albert II, 9 1210 Bruxelles Date d évaluation de référence 01/11/2007 Exécuté

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

N 51 Juin 2002 SOMMAIRE CREDIT A LA CONSOMMATION

N 51 Juin 2002 SOMMAIRE CREDIT A LA CONSOMMATION N 51 Juin 2002 SOMMAIRE CREDIT A LA CONSOMMATION Nouveau calcul du TEG à compter du 1 er juillet 2002 CREDIT A LA CONSOMMATION : nouveau calcul du TEG à compter du 1 er juillet 2002 Deux décrets du 10

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 L inauguration prochaine du nouveau Palais des Congrès (Square) repose la question de la diminution indispensable de la TVA dans l Horeca, particulièrement pour

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie. CRIOC, avril 2006

Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie. CRIOC, avril 2006 Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie CRIOC, avril 2006 Agenda 1. Rappel législatif 2. Objectifs 3. Méthodologie 4. Possession et équipement 5. Intentions d achat

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

T T A M. Your performance is our main goal. Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900

T T A M. Your performance is our main goal. Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900 T T A M Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900 Malgré les guerres et la grande crise de 1930, un patrimoine investi en actions dans le monde a augmenté 249 fois en valeur réelle (après inflation)

Plus en détail

L'INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION HARMONISÉ RÉVISÉ OU IPCH RÉVISÉ Pour les comparaisons entre les pays membres de l'union Européenne*

L'INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION HARMONISÉ RÉVISÉ OU IPCH RÉVISÉ Pour les comparaisons entre les pays membres de l'union Européenne* L'INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION HARMONISÉ RÉVISÉ OU IPCH RÉVISÉ Pour les comparaisons entre les pays membres de l'union Européenne* Évolutions en moyenne de l'ipch des 15 États membres de l'ue en décembre

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Information réglementée

COMMUNIQUE DE PRESSE Information réglementée AEDIFICA Société anonyme Société immobilière réglementée publique de droit belge Siège social : Avenue Louise 331-333, 1050 Bruxelles Numéro d entreprise : 0877.248.501 (RPM Bruxelles) (la «Société») Accord

Plus en détail

LUXEMBOURG. Les relations commerciales de la Belgique avec le:

LUXEMBOURG. Les relations commerciales de la Belgique avec le: Les relations commerciales de la Belgique avec le: LUXEMBOURG Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services Contenu 1.

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 Jeudi 2 octobre 2014 1 SOMMAIRE PRÉAMBULE : TENDANCE MACRO-ÉCONOMIQUE L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION AUGMENTATIONS : PRATIQUES 2014 & TENDANCES 2015 NAO ET BUDGETS

Plus en détail

Déclaration intermédiaire du Conseil d administration portant sur la période du 1 er janvier 2014 au 31 mars 2014

Déclaration intermédiaire du Conseil d administration portant sur la période du 1 er janvier 2014 au 31 mars 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE INFORMATION RÉGLEMENTÉE EMBARGO 15 mai 2014 17h40 CREATING VALUE IN REAL ESTATE Déclaration intermédiaire du Conseil d administration portant sur la période du 1 er janvier 2014 au

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

Exemple: Passage pour août 2008 de la base 100=2005 à la base 100=1.1.1948

Exemple: Passage pour août 2008 de la base 100=2005 à la base 100=1.1.1948 Glossaire Base de l indice La période de base de l indice correspond à la période où l indice possède la valeur 100. Par exemple un indice base 100 en 2005 signifie que la moyenne des indices mensuels

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier abcdefg Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 20 novembre 2009 Patrimoine des ménages en 2008 Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse

Plus en détail

Comparaisons internationales

Comparaisons internationales Comparaisons internationales Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 47 48 Commissariat général au développement durable Service de l observation et des

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France? L INSEE EN BREF L Insee en bref N 4 Septembre 2012 La mesure du chômage par l Insee Combien y a t il de chômeurs en France? Quelle définition des chômeurs retient l Insee? Comment l Insee mesure t il le

Plus en détail