Sous classe 11.07B. Production de boissons rafraîchissantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sous classe 11.07B. Production de boissons rafraîchissantes"

Transcription

1 Sous classe 11.07B Production de boissons rafraîchissantes Chiffres clés Faits marquants...4 Présentation générale du secteur...4 Tendances du marché en Europe et dans les autres pays...7 Qualité, innovation, normalisation...7 Organismes et entreprises du secteur...8 Cette sous-classe comprend : la production de boissons rafraîchissantes non alcoolisées, édulcorées et/ou aromatisées telles que citronnade, orangeade, cola, boissons au thé, boissons énergétiques, boissons à base de fruits, tonics, etc. la production de sirops de fruits la production de boissons sans alcool diverses la production "d'apéritifs" sans alcool la production de laits aromatisés Cette sous-classe ne comprend pas : la production de jus de fruits et de légumes (cf Z) la production de boissons à base de lait (cf A) la fabrication de produits à base de café, de thé ou de maté (cf Z) la production de boissons à base d'alcool (cf Z-11.05Z) la production de vins sans alcool (cf ) la production de bières sans alcool (cf Z) l'embouteillage et l'étiquetage simples dans le cadre du commerce de gros (cf Z) et pour compte de tiers (cf Z) Un secteur où les marques prédominent La production de boissons rafraîchissantes sans alcool est un secteur de marques. Quand les produits sont similaires, la différenciation se fait sur le marketing, l'emballage et la publicité. Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 1

2 CHIFFRES CLÉS 2012 Champ : entreprises de 20 salariés et plus des divisions 10 et 11 (hors artisanat commercial 1013B, 1071B,C,D) de la NAF rev2, DOM inclus Sources : Insee ESANE, LIFI, SSP - Enquête annuelle sur les consommations d'énergie dans l'industrie - Enquête sur les dépenses de protection de l'environnement, traitements SSP Principaux agrégats Part du secteur dans l'ensemble des IAA Million d'euros % Chiffre d'affaires (CA) net 4 961,7 3,3% Valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges 970,3 3,4% Valeur ajoutée au coût des facteurs 697,3 2,7% Résultat net comptable 209,0 3,3% Effectif salarié au 31 décembre 6 582,0 1,8% Effectif salarié en équivalent temps plein (ETP) 6 176,5 1,8% Nombre d'unités légales 27,0 1,0% Indicateurs de concentration et du poids des groupes Ensemble des IAA % des 10% les plus contributrices au chiffre d'affaires du secteur CA des 10 plus contributrices au chiffre d'affaires du secteur Nombre d'entreprises permettant de réaliser au moins 75 % du chiffre d'affaires du secteur % d'entreprises permettant de réaliser au moins 75 % du chiffre d'affaires du secteur 65,1% 66,3% 92,4% 13,8% ,5% 15,7% Part du périmètre coopératif Ensemble des IAA En nombre d'unités 3,7% 15,7% En effectifs salariés au 31 décembre Secret statistique (S) 18,8% En valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges S 18,4% Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 2

3 Ratios d'analyse économique et financière Ensemble des IAA Effectif ETP / unité légale 228,8 124,9 Taux de valeur ajoutée (Valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges / chiffre d affaires) Poids des matières premières (MP) dans les charges totales Taux de marge (Excédent brut d exploitation / valeur ajoutée au coût des facteurs) Part des frais de personnel (FP / Valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges) Taux d investissement (Investissement / Valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges) Intensité capitalistique (Immobilisations / effectif salarié en ETP) - en par salarié ETP Productivité apparente du travail (valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges / effectif salarié en ETP) - en par salarié ETP Taux de rentabilité économique (Excédent Brut d'exploitation / (Immobilisations + Besoin en Fond de Roulement) Taux d'autofinancement (Capacité d'autofinancement/ Investissements corporels hors apport) Taux d'export (chiffre d'affaires à l'export / chiffre d'affaires total) 19,6% 18,9% 43,1% 50,9% 43,9% 34,9% 40,3% 59,2% 22,9% 41,9% ,9% 8,8% 134,4% 169,3% 8,1% 21,9% Délais de rotation des stocks (stocks totaux / CA x 365) 25,7 jours 50,7 jours Délais de règlement des clients (créances clients + autres créances) / CA x 365 Délais de paiement des fournisseurs (dettes fournisseurs / (achats et charges externes) x 365) Efficience des choix d'investissements (chiffre d'affaires net / immobilisations brutes) Cycle d'exploitation de l'entreprise (BFR / chiffre d'affaires net x 365) Capacité de remboursement des dettes (dettes financières nettes / CAF) 72,7 jours 70,1 jours 81,8 jours 86,4 jours 259% 180% 32,9 jours 47,2 jours 91,6% 280,2% Énergie / Environnement Ensemble des IAA Consommation énergétique (en milliers de tep) 35, ,6 Intensité énergétique (consommation énergétique / Valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges) 3,7 17,3 Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 3

4 FAITS MARQUANTS La consommation individuelle de boissons rafraîchissantes sans alcool est en France l'une des plus faibles de l'union européenne avec 60,8 litres par an et par habitant. Les Français en consomment deux fois moins que les Belges, les Allemands et les Autrichiens. Les entreprises cherchent à diversifier et à étendre leur gamme de produits. Dans cette évolution, la part des boissons édulcorées sans sucre s'accroît et contribue à la diversité de l'offre. Il faut noter que, depuis 2012, la production de sirops sans sucre devient significative. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU SECTEUR TENDANCES DU MARCHÉ FRANÇAIS Général En France, le chiffre d affaires des boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) en hypers et supermarchés dépasse trois milliards d euros pour un volume de 3,6 milliards de litres 1. Cependant la consommation n est que de 60,8 litres/habitant/an, bien inférieure à la moyenne européenne qui est de 96,3 litres/habitant/an (source SNBR). Globalement, le marché français se caractérise par une augmentation des ventes, aussi bien en volume qu en valeur, mais avec des différences selon les segments de marché. Les ventes en hypermarchés et supermarchés se caractérisent par une concurrence forte entre les colas et une offre de boissons très diversifiées. Chiffre d affaires des différentes boissons rafraîchissantes sans alcool en 2013 Année 2013 CA en M BRSA gazeuses dont Colas Limonades, Tonics, Limes Sodas et Boissons aux fruits (BAF) gazeuses BRSA non gazeuses Boissons à base de thé 149 Boissons aux fruits plates 310 Boissons énergétiques et boissons chaudes 142 Sirops 302 Concentrés pour boissons 63 Total Source Syndicat national des boissons rafraîchissantes - SNBR Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 4

5 Consommation des ménages, restauration et circuits de distribution Les enfants et les jeunes adultes sont les plus grands consommateurs de boissons rafraîchissantes ainsi que de boissons lactées (cf tableau ci-après). Répartition des différentes boissons dans la consommation quotidienne en fonction de la tranche d'âge (en g/jour) Source CREDOC et SNBR Enfants Adolescents Adultes Adultes 3-14 ans ans ans 35 ans et plus Total Boissons aux fruits 10, ,7 50,5 Boissons alcoolisées 1,1 22,5 95, ,9 Boissons chaudes 6,5 46,3 226,9 363,7 643,4 Sodas 84,3 161,3 145,6 29,8 421 Jus et nectars 108,6 111,4 82,5 44,9 347,4 Boissons lactées 221,5 177,9 165,9 146,7 712 Eaux 474,8 575,7 628,2 539,7 2218,4 Autres 0,8 0,1 0,2 1,3 2,4 Total 907,6 1118,1 1358,4 1302,5 4686,6 Dans la répartition des ventes de boissons rafraîchissantes sans alcool, les colas occupent la première place avec 53 % de parts de marché. Les boissons aux fruits plates ou pétillantes parviennent à 24 % de parts de marché. Répartition des ventes de BRSA par type de boissons en volume en 2008 Marque Coca-Cola Diet Coke Pepsi Red Bull Fanta Sprite Gastorade Mountain Dew Diet Pepsi Dr Pepper Chiffre d affaires (milliards de dollars US) 60,3 14,0 10,0 9,9 3,9 3,8 3,4 2,6 2,2 2,1 L'évolution des ventes en hypermarchés et supermarchés est un bon indicateur de l'évolution de la consommation. Tous les produits progressent en valeur sur les deux dernières années, même dans les cas où l'on observe une diminution en volume. Ventes de soft-drinks en hypermarchés et supermarchés (Cumul annuel de novembre 2012 à novembre 2013) Parts de marché (en volume) Evolution sur deux années (en volume) Parts de marché (en valeur Evolution sur deux années (en valeur) Colas 58,40% -2,50% 51,50% 0,40% Boissons aux fruits gazeuses 14,80% -0,70% 16,00% 1,70% Boissons aux fruits plates 13,70% 2,10% 13,50% 9,80% Softs clairs 8,00% -2,60% 6,50% 1,50% Thés glacés 6,90% 5,60% 6,40% 10,40% Boissons énergisantes et pour le sport 1,80% 6,80% 6,10% 2,30% Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 5

6 LES ÉCHANGES COMMERCIAUX AVEC LE RESTE DU MONDE Approvisionnement en matières premières Pour une partie des boissons rafraîchissantes, en particulier celles produites à partir de fruits tropicaux, les matières premières sont importées. Importations et Exportations de produits finis en 2013 : quelques chiffres Afin de réduire les coûts de transport, les boissons rafraîchissantes sans alcool sont conditionnées, en principe, dans le pays et même dans la région de consommation. L usine reçoit le concentré sous forme de sirop ou de poudre ainsi que le sucre ou les édulcorants. Les grandes entreprises détentrices de marques mondiales font réaliser la production par des filiales sur leurs marchés extérieurs. STRUCTURE DU SECTEUR EN FRANCE Le secteur des boissons rafraîchissantes dispose de 23 sites de production et emploie directement salariés en France. Le secteur des boissons rafraîchissantes représente 1,5 % du chiffre d'affaires du secteur des industries agro-alimentaires. Le volume de production a nettement progressé en 2011 par rapport aux années 2009 et 2010 mais on observe un tassement en Volumes de production de boissons rafraîchissantes en France (en millier d hectolitres) Source : Agreste Chiffres et Données Agroalimentaire Eaux minérales ou de source sucrées ou édulcorées ou aromatisées Boissons gazéifiées sans alcool (limonades, colas, sodas, boissons aux fruits exclues) Une part substantielle de la production de sirops, soit 25,2 % en 2012, est exportée. Production française de sirops (en millier d'hectolitres) Production dont production de sirops sans sucres Ventes dont ventes en France ventes à l'étranger Bien que le marché soit toujours dominé par les marques de distributeurs (53,4% en valeur), des produits innovants, distribués sous marque commerciale, ont permis l essor de ce segment de marché. Les sirops sans sucre, offrant de nouveaux parfums et présentés en doses individuelles ont accéléré le développement de ce secteur. Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 6

7 TENDANCES DU MARCHÉ EN EUROPE ET DANS LES AUTRES PAYS La tendance de consommation en Europe et sur le marché mondial est en hausse. La consommation de boissons rafraîchissantes atteint 180 litres/habitant/an aux États-Unis et en moyenne 94 litres/habitant/an en Europe, ce qui est plus élevé qu en France. Au niveau mondial, le marché est dominé par Coca-Cola Enterprises Inc. (CCE) qui est la plus importante entreprise de vente, de distribution et de production de rafraîchissements non alcoolisés conditionnés en bouteilles et en canettes au monde. CCE commercialise les marques Coca-Cola, Fanta, Sprite, Nestea, Minute Maid, Powerade, Burn, Chaud Fontaine. La valorisation des marques est une mesure de leur notoriété auprès des consommateurs. Classement des principales marques de soft drinks dans le monde - Valorisation des marques en 2011 en dollar US Source Millward Brown Marques Valorisation Coca-Cola Diet Coke Pepsi Red Bull Fanta Sprite Gastorade Mountain Dew Diet Pepsi Dr Pepper 60,3 14,0 10,0 9,9 3,9 3,8 3,4 2,6 2,2 2,1 QUALITÉ, INNOVATION, NORMALISATION LES SIQO Hormis les produits bio, il n y a pas de signe d identification de la qualité et de l origine dans cette catégorie. LES INNOVATIONS RÉCENTES DU SECTEUR Actuellement, les innovations de cette branche misent sur la naturalité, sur la diminution du taux de sucre et la substitution du sucre et/ou des édulcorants artificiels par des extraits de stévia. Coca Cola a lancé en Amérique du Sud sa canette verte Coca Cola «Life» à base d extrait de stevia, qui comporte 64 kilocalories au lieu de 139 pour la version originale. Cette nouvelle boisson devrait prochainement être commercialisée en Europe courant L ajout d extrait végétaux exotique est également une tendance en croissance dans le secteur des boissons. Un programme de R&D 2 européen AFTER (African Food Traditioon Revisted by research) dont l INRA et l ACTIA 3 sont partenaires a pour objectif d étudier le potentiel des produits traditionnels africains dans un objectif de développer notamment des débouchés tant localement que sur les marchés européens. Parmi les extraits étudiés, la fleur d hibiscus, le fruit de baobab et la pomme surette sont de nouvelles sources d inspirations pour l innovation et le développement de nouvelles boissons. CHARTES D'ENGAGEMENT DE PROGRÈS NUTRITIONNEL PNNS OU ACCORD COLLECTIF PNA L entreprise Orangina Schweppes a signé, en juillet 2008, une charte d engagements volontaires de progrès nutritionnel. Elle s engage sur notamment l amélioration nutritionnelle de ses produits. LA NORMALISATION Il n existe pas de commission de normalisation à l AFNOR pour les produits de cette catégorie. 2 Recherche et développement 3 Association de Coodination Technique pour l Industrie Agroalimentaire Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 7

8 ORGANISMES ET ENTREPRISES DU SECTEUR PRINCIPAUX ORGANISMES Syndicat National des Boissons rafraîchissantes (SNBR),10 rue de la Trémoille PARIS, Tel: ; Le SNBR regroupe neuf entreprises : L'Abeille, Coca Cola Entreprise, Coca Cola France, Pepsico France, Orangina Schweppes, SNEMBG, Danone Eaux France, Nestlé Waters France PRINCIPALES ENTREPRISES Coca-Cola Entreprise ; marques : Coca-Cola, Fanta, Sprite, Nestea, Aquarius, Pulco, Pampryl, Minute Maid, Powerade. Orangina Schweppes (détenu par le fonds d investissement japonais Suntory Group Company) ; marques : Schweppes, Canada Dry, Gini, Oasis, Orangina, Lipton ice tea, Brut de pomme, Champomy. Nestlé Waters France (marque Nestea pour laquelle Coca-cola et Nestlé coopèrent via une société commune : «Beverage Partners Worlwide) Teisseire Marie-Brizard-Berger ; marque : Berger Unilever Pepsico (association des 2 sociétés) pour les marques : Lipton Ice tea, Liptonic L Abeille SNEMBG Edena Monin Sources : Syndicat National des Boissons Rafraîchissantes Agreste Panorama des IAA 2014 Sous classe 11.07B page 8

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012 Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Numéro 25 - avril 215 Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Les entreprises agroalimentaires

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE PONTON Fanny Blossier Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 65 66 87 42 E-mail : fanny.blossier@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

Informations Rapides Réunion

Informations Rapides Réunion Informations Rapides Réunion N 7 - Décembre 0 Analyse Résultats comptables des entreprises réunionnaises en 00 Les entreprises marchandes dégagent 6 milliards d euros de valeur ajoutée La valeur ajoutée

Plus en détail

Les entreprises agroalimentaires en 2011

Les entreprises agroalimentaires en 2011 Télécharger les données au format tableur Numéro 309 - mars 2014 Les entreprises agroalimentaires en 2011 Avec le commerce de gros, l'agroalimentaire emploie 670 000 salariés en équivalent Avec 670 000

Plus en détail

Cas Coca Cola. Concurrence Coca-Pepsi

Cas Coca Cola. Concurrence Coca-Pepsi Cas Coca Cola Thierry Pénard Mai 2004 Concurrence Coca-Pepsi Une concurrence par les prix (et les volumes...) en 1931, Pepsi en quasi-faillite décide de passer de bouteilles de 18cl à 36cl en s alignant

Plus en détail

TAXIS DU GRAND ORANGE

TAXIS DU GRAND ORANGE TAXIS DU GRAND ORANGE 1. : : Refinancer des investissements faits sur les fonds propres de la societé TAXIS DU GRAND ORANGE (Apport pour achat de licences société TAXIS DU GRAND BOLLENE) RAISON SOCIALE

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION RAPIDE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA RESTAURATION

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Résultats comptables des entreprises à La Réunion en 2010

Résultats comptables des entreprises à La Réunion en 2010 Résultats comptables des entreprises à La Réunion en 010 Julie Boé, Chargée d études 05.1.13 Un nouveau dispositif d enquête, Esane Un nouveau dispositif d enquête depuis 008 : Esane Une nouvelle nomenclature

Plus en détail

IDENTITÉ DEMO. Téléphone : Télécopie : ÉVALUATION DU RISQUE

IDENTITÉ DEMO. Téléphone : Télécopie : ÉVALUATION DU RISQUE ENQ DOM TOM Depuis 1884 Résultat du 4/6/215 DEMO 33 BORDEAUX Nos références : DEMO IDENTITÉ N Siren : 999.999.999 Raison sociale : DEMO Siège social : LOT LES DEMO 97232 LE LAMENTIN MARTINIQUE Téléphone

Plus en détail

Sous classe 11.06Z. Fabrication de malt

Sous classe 11.06Z. Fabrication de malt Sous classe 11.06Z Fabrication de malt Chiffres clés 2012...1 Faits marquants...3 Présentation générale du secteur...3 Tendances du marché en Europe et dans les autres pays...5 Qualité, innovation, normalisation...5

Plus en détail

Teneur en glucides des produits de la Réunion. 15 décembre 2011

Teneur en glucides des produits de la Réunion. 15 décembre 2011 Teneur en glucides 15 décembre 2011 Objectif Avoir des éléments de comparaison de l offre sur : - les produits laitiers frais (PLF) - les boissons rafraichissantes sans alcool (BRSA) entre la Réunion et

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE Pyrus 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE : L objet de financement : Financer une phase technique pour valoriser des vieux arbres fruitiers issus de vergers afin de les transférer

Plus en détail

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011 Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 211 EEn comme au niveau national, les établissements de restauration sont plus nombreux que ceux d'hébergement. Toutefois, la part des

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE Annexe méthodologique ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 103 ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 1. ENQUÊTE ANNUELLE D ENTREPRISE L enquête annuelle d entreprise (EAE) est réalisée dans les différents secteurs de l économie non

Plus en détail

Flash Sucre et Santé WWW.EXTRASUCRE.ORG NEWSLETTER DU DEPARTEMENT SCIENTIFIQUE DU CEDUS

Flash Sucre et Santé WWW.EXTRASUCRE.ORG NEWSLETTER DU DEPARTEMENT SCIENTIFIQUE DU CEDUS Flash Sucre et Santé WWW.EXTRASUCRE.ORG NEWSLETTER DU DEPARTEMENT SCIENTIFIQUE DU CEDUS Décembre 2011 La pertinence de la taxation des boissons sucrées remise en cause D après un texte de B. Guy- Grand.

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

IAA : une activité dynamique en octobre. Prix à la production - IPP les prix des denrées agroalimentaires encore en hausse en octobre

IAA : une activité dynamique en octobre. Prix à la production - IPP les prix des denrées agroalimentaires encore en hausse en octobre Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires janvier 2013 Janvier 2013 Industries agroalimentaires IAA : une activité dynamique en octobre Tableau de bord Sommaire Production en volume - Ipi la production

Plus en détail

En août 2012, la production des IAA est en hausse. Prix à la consommation - Prix à la production - Prix d'achat des intrants

En août 2012, la production des IAA est en hausse. Prix à la consommation - Prix à la production - Prix d'achat des intrants Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires novembre 2012 Novembre 2012 Industries agroalimentaires Tableau de bord En août 2012, la production des IAA est en hausse Sommaire Production en volume -

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'alimentation Sous-Direction de la réglementation, de la recherche et de la coordination des contrôles Rapport du groupe de travail PNNS

Plus en détail

Sous classe 10.52Z. Fabrication de glaces et sorbets

Sous classe 10.52Z. Fabrication de glaces et sorbets Sous classe 10.52Z Fabrication de glaces et sorbets Chiffres clés 2012...1 Faits marquants...3 Présentation générale du secteur...3 Qualité, innovation, normalisation...4 Organismes et entreprises du secteur...5

Plus en détail

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010 La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Sommaire Cadre d élaboration des comptes satellites du tourisme

Plus en détail

Résultats semestriels 2012. Réunion SFAF du 6 septembre 2012

Résultats semestriels 2012. Réunion SFAF du 6 septembre 2012 Résultats semestriels 2012 Réunion SFAF du 6 septembre 2012 Sommaire I Faits marquants du semestre pages 3 à 5 II Comptes semestriels 2012 pages 6 à 11 III Perspectives Plan OPUS VINI 2015 pages 12 à 22

Plus en détail

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

La technique d'analyse financière par les ratios

La technique d'analyse financière par les ratios La technique d'analyse financière par les ratios Un ratio est un rapport entre deux grandeurs caractéristiques extraites des documents comptables permettant une approche du risque que représente l'entreprise

Plus en détail

454JB Peinture Vitrerie

454JB Peinture Vitrerie 454JB Peinture Vitrerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 124 87 131 Nombre d'entreprises 461 442 195 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00 MARGE

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 SOCIETE OBER Société Anonyme au Capital de 2 061 509 Euros. 31, rue de Bar 55000 LONGEVILLE EN BARROIS RCS Bar le Duc B 382 745 404 RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 Le groupe OBER a

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005 Résultats annuels de l exercice 2004-2005 2005 Paris, le 19 octobre 2005 1 Sommaire Les perspectives annoncées en fin du premier semestre ont été réalisées Chiffres clés de l exercice 2004-2005 Résultats

Plus en détail

Anaïs HAMELIN. Gestion Financière

Anaïs HAMELIN. Gestion Financière MASTER 1 DROIT Examen du 2 ème semestre 2014/2015 Première session Anaïs HAMELIN Gestion Financière Durée de l épreuve : 1 heure Matériel autorisé : Calculatrice (Téléphone portable interdit) Document(s)

Plus en détail

Comment boire. en suffisance? Le rôle des boissons dans un mode de vie sain. BROCHURE_EAU_A5_FR_DEF.indd 1 13/05/09 17:42:05

Comment boire. en suffisance? Le rôle des boissons dans un mode de vie sain. BROCHURE_EAU_A5_FR_DEF.indd 1 13/05/09 17:42:05 Comment boire en suffisance? Le rôle des boissons dans un mode de vie sain BROCHURE_EAU_A5_FR_DEF.indd 1 13/05/09 17:42:05 L hydratation, geste santé Pourquoi boire? Boire suffisamment, c est vital. Une

Plus en détail

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009 1 Structure du bilan Le bilan décrit la situation patrimoniale de l exploitation à la clôture de l exercice. Il présente en regard l actif à gauche et le passif à droite, dont les cumuls sont par définition

Plus en détail

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments»

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» 1 «Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» Magali Marchand, Chef de service Diététique RHMS Diététicienne agréée ABD 12.01.2012 - Maison du

Plus en détail

COMMERCE BIO SOMMAIRE

COMMERCE BIO SOMMAIRE COMMERCE BIO SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE BIO... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE BIO... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE BIO... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE BIO... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 1. Partageons le goût du fruit

Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 1. Partageons le goût du fruit Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 1 Partageons le goût du fruit Juin 2008 Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 2 Partageons le goût du fruit

Plus en détail

BOISSONS GAZEUSES. Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES MAI 2012

BOISSONS GAZEUSES. Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES MAI 2012 Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES BOISSONS GAZEUSES Sauf indication contraire, toute l information présentée ici est tirée de la base de données du NPD

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

Répertoire des sources d information sur les secteurs d activité comparables

Répertoire des sources d information sur les secteurs d activité comparables Programme Initiative d appui aux conseillers agricoles Répertoire des sources d information sur les secteurs d activité comparables (IACA-525) Réalisé par Le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire

Plus en détail

ANALYSES ET RÉSULTATS février

ANALYSES ET RÉSULTATS février ANALYSES ET RÉSULTATS février 15 numéro 86 L agroalimentaire en 12 en De la transformation à la commercialisation : 39 000 Et près de 17 milliards d euros de chiffre d affaires L agroalimentaire, secteur

Plus en détail

SECTEUR BOISSONS GEO LOCATION. Sas Brasserie Milles Toulouges, Francia Fardeleuse. INSTALLATION / Brasserie Milles

SECTEUR BOISSONS GEO LOCATION. Sas Brasserie Milles Toulouges, Francia Fardeleuse. INSTALLATION / Brasserie Milles Bras Mill SECTEUR BOISSONS Sas Brasserie Milles Toulouges, Francia Fardeleuse Smiflexi LSK 35 T GEO LOCATION 36 INSTALLATION / Brasserie Milles serie es D ans le secteur beverages le rayon où la compétition

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

LES LICENCES. Jusqu'au 31 décembre 2010, la licence débit de boissons était délivrée par l'administration des contributions indirectes (Douanes).

LES LICENCES. Jusqu'au 31 décembre 2010, la licence débit de boissons était délivrée par l'administration des contributions indirectes (Douanes). LES LICENCES Jusqu'au 31 décembre 2010, la licence débit de boissons était délivrée par l'administration des contributions indirectes (Douanes). Depuis le 1er janvier 2011, les douanes ne sont plus compétentes.

Plus en détail

Résultats de l exercice 2009-2010. Mardi 1 er juin 2010

Résultats de l exercice 2009-2010. Mardi 1 er juin 2010 Résultats de l exercice 2009-2010 Mardi 1 er juin 2010 Agenda 1. Retour de la croissance 2. Amélioration des résultats au second semestre 3. De solides atouts pour bénéficier de la reprise 2 Principales

Plus en détail

CONSEIL EN COMMUNICATION

CONSEIL EN COMMUNICATION CONSEIL EN COMMUNICATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 4 L'ACTIVITÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONSEIL

Plus en détail

452VB Maçonnerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

452VB Maçonnerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 452VB Maçonnerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 195 156 181 Nombre d'entreprises 1 228 1 083 453 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00 MARGE

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

Jeudi 30 juillet 2015

Jeudi 30 juillet 2015 Jeudi 30 juillet 2015 1 Avertissement Le présent document a été établi par le Groupe Vétoquinol dans le seul but de présenter ses résultats semestriels, le 30 juillet 2015. Ce document ne peut être reproduit

Plus en détail

La production des IAA ralentit encore en juillet. Prix à la consommation - Prix à la production - Prix d'achat des intrants

La production des IAA ralentit encore en juillet. Prix à la consommation - Prix à la production - Prix d'achat des intrants Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre Octobre Industries agroalimentaires La production des IAA ralentit encore en juillet Tableau de bord Sommaire Production en volume - Ipi la production

Plus en détail

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Jean-François BASCHET, Ministère de l agriculture et de la pêche, Direction des affaires

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires Agreste Agreste Janvier 2013 Les deuxième région française pour les industries agroalimentaires Avec 12,7 milliards d euros de chiffre d affaires et 2,3 milliards de valeur ajoutée dans les industries

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise 1- Historique La société ifri est située dans la commune d Ighzer- Amokrane- Daïra - Ifri Ouzellaguen. La superficie globale de l entreprise ifri est de 32.530 m². La superficie couverte est de 21.000

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Coca-Cola Entreprise, des Femmes et des Hommes au cœur des territoires

Coca-Cola Entreprise, des Femmes et des Hommes au cœur des territoires Coca-Cola Entreprise, des Femmes et des Hommes au cœur des territoires agir pour une croissance durable en france Coca-Cola Entreprise assure en France la fabrication, la commercialisation et la distribution

Plus en détail

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS EXERCICES PARTIE 2 : INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS SKEMA Business School 1/19 Exercice 1 : VRAC 2 En reprenant le bilan comptable de l exercice 1 Partie 1 (VRAC),

Plus en détail

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre 2014 octobre 2014 Industries agroalimentaires Tableau de bord Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Sommaire Production en

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

Reforme de la fiscalité sur les boissons

Reforme de la fiscalité sur les boissons Reforme de la fiscalité sur les boissons POINT EN DATE DU 05/01/2012 Synthèse des pratiques jusqu au 31/12/2011 en matière de fiscalité sur les boissons Les boissons sans alcool Les boissons sans alcool

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

Doit-on se méfier des eaux et boissons / IR?

Doit-on se méfier des eaux et boissons / IR? Doit-on se méfier des eaux et boissons / IR? Eliane Graff : Diététicienne Etienne Bérard : Professeur Gisèle Bus:CS Diététicienne CHU de Nice Etude & Recherche Eaux et boissons envahissent et inondent

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

Basée depuis de nombreuses années sur les productions

Basée depuis de nombreuses années sur les productions Un des secteurs prédominants de l industrie guadeloupéenne Plus gros employeur de l industrie, les IAA emploient 2 700 salariés au 31 décembre 2007, soit un tiers des effectifs industriels en 2007. Le

Plus en détail

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE)

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE) 1. LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996 relatif aux statistiques

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

454DB Serrurerie et menuiserie métallique

454DB Serrurerie et menuiserie métallique 5DB Serrurerie et menuiserie métallique EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 17 15 182 Nombre d'entreprises 181 1 59 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

Plus en détail

LES CONTENANTS DE BOISSONS

LES CONTENANTS DE BOISSONS LES CONTENANTS DE BOISSONS La vente de boissons Plus de 4,7 milliards de contenants de boissons ont été vendus au Québec en 2005 1. Les boissons mises en marché au Québec se présentent sous des formats

Plus en détail

552AA Auberge de jeunesse & refuge

552AA Auberge de jeunesse & refuge STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 3 552AA Auberge de jeunesse & refuge EVOLUTION ANNEES 3 / 2 / 1 3 2 1 CHIFFRE D'AFFAIRES 191 198 Nombre d'entreprises Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1 1 MARGE BRUTE

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Les chiffres clés de la filière - 14 % des exploitations agricoles françaises : 68 5 exploitations viticoles spécialisées - 3 ème producteur

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

M E T H O D E «Dossier statistique de la situation. I Les sources d information. des entreprises en 2013»

M E T H O D E «Dossier statistique de la situation. I Les sources d information. des entreprises en 2013» M E T H O D E «Dossier statistique de la situation des entreprises en 2013» Ce dossier présente les informations chiffrées disponibles à partir de l exploitation des données comptables du fichier FIBEN

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Cultures agricoles et bétail - Mexique

Cultures agricoles et bétail - Mexique SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX MARCHÉS Rapport d analyse mondiale Aperçu du marché Mexique Novembre 2014 APERÇU DU MARCHÉ Avec un produit intérieur brut (PIB) de 1,3 billion $ US (2013), qui devrait connaître

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

ANNEXE 1 MODE DE CALCUL DES RATIOS SUR LA BASE DES CODES QUI IDENTIFIENT LES RUBRIQUES DANS LE SCHÉMA COMPLET

ANNEXE 1 MODE DE CALCUL DES RATIOS SUR LA BASE DES CODES QUI IDENTIFIENT LES RUBRIQUES DANS LE SCHÉMA COMPLET ANNEXE 1 MODE DE CALCUL DES RATIOS SUR LA BASE DES CODES QUI IDENTIFIENT LES RUBRIQUES DANS LE SCHÉMA COMPLET Annexe 1-2. Les ratios ont été regrpés en quatre catégories selon qu'ils ont trait aux conditions

Plus en détail

Chapitre 14 Le plan de financement

Chapitre 14 Le plan de financement Chapitre 14 Le plan de financement Entraînement Exercice 14.7 *** Besoin en fonds de roulement prévisionnel plan de financement La société Printania prévoit un développement de ses activités en N+1. Elle

Plus en détail

Examen 2011. Comptabilité / controlling

Examen 2011. Comptabilité / controlling Berufsprüfung für Verkaufsfachleute mit eidg. Fachausweis Examen professionnel pour spécialistes de vente avec brevet fédéral Esame per l attestato professionale federale di specialisti in vendita Examen

Plus en détail

1. Démarche SCP. Segmenter cibler- positionner

1. Démarche SCP. Segmenter cibler- positionner 1. Démarche SCP Segmenter cibler- positionner 1.1. Segmenter Marketing de masse : production de masse car marché relativement homogène Marketing segmenté : produits différents en fonction des goûts des

Plus en détail

Commerce Services Recherche et développement Bureaux

Commerce Services Recherche et développement Bureaux Commerce Services Recherche et développement Bureaux L e secteur tertiaire recouvre un vaste champ d activités qui va du commerce, aux services, en passant par la recherche et développement. Au 31 décembre

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE SASU JFR BATIMENT Ouma MAMAN Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 28 98 67 63 E-mail : ouma.maman@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche d

Plus en détail

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT Le bilan fonctionnel : bilan simplifié Le bilan fonctionnel est un bilan dans lequel les ressources et les emplois sont classés par fonction (fonctions financement,

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail