Acier : La trame de la vie. Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Acier : La trame de la vie. Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France 2013"

Transcription

1 Acier : La trame de la vie Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France 2013

2 Assurer une gouvernance transparente Investir dans nos salariés Nombre de personnes formées au code de conduite des affaires 91 % Nombre de personnes formées à la charte des droits de l homme 91 % Age moyen 44 ans Ancienneté moyenne 20 ans Produire un acier plus durable Emissions de C0 2 par tonne d acier liquide 2 t Utilisation de ferrailles recyclées 1,7 million t Enrichir nos communautés Partenariat sur le don de moelle osseuse 25 ans Nombre de projets associatifs soutenus 17 A propos de ce rapport Ce rapport couvre nos activités de responsabilité sociétale en France pour l année Ce rapport a pour objectif de présenter les chiffres et actions menées en Notre politique sociétale s articule autour de 4 axes : assurer une gouvernance transparente, investir dans nos salariés, produire un acier plus durable et enrichir nos communautés. Les prévisions de performances à venir sont prospectives et impliquent par conséquent des estimations, hypothèses, jugements et incertitudes. De nombreux facteurs peuvent être à l origine d une divergence entre les résultats réels et les prévisions de la direction. Table des matières Indicateurs de performance p. 2 Message de la direction p. 3 Présentation du groupe p. 4 Assurer une gouvernance transparente p. 6 Investir dans nos salariés p. 9 Produire un acier plus durable p. 14 Enrichir nos communautés p. 23

3 Message de la direction Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France ArcelorMittal s appuie désormais sur un dispositif Industriel en France compétitif et qui exporte aujourd hui plus de 65 % de sa production hors de France. Bertrand Desprez - Agence VU Hervé Bourrier, Président Directeur Général ArcelorMittal contribue au développement économique en France Avec près de salariés en France sur une cinquantaine de sites industriels, un centre de R&D mondial et un réseau de distribution unique, le groupe ArcelorMittal est un contributeur important de l économie française. En 2013, le groupe ArcelorMittal a été amené à consolider son dispositif industriel en France avec, notamment : le renforcement des sites sidérurgiques de Dunkerque et de Fos-sur-Mer, parmi les plus performants d Europe, la réorganisation du site de Florange, devenu un centre d excellence pour l automobile et l emballage qui emploie plus de personnes, la réorganisation des activités de la distribution pour renforcer la proximité du groupe avec ses clients et ses marchés a aussi été l occasion de démontrer notre savoir-faire et la grande diversité de nos activités en France : ArcelorMittal a livré aux chantiers STX de Saint-Nazaire l acier nécessaire à la construction du plus gros paquebot de croisière au monde ; le site de Florange a inauguré le premier site mondial de production de bobines d acier Usibor à destination du marché automobile ; le site de Bourg-en-Bresse a signé un contrat majeur avec la société Technip pour la fabrication de câbles sousmarins. Notre programme continu d investissements de près de 150 M par an s est traduit cette année par la décision de réfection du Haut-Fourneau n 2 à Dunkerque pour un montant de 92 M et par l inauguration d une nouvelle ligne de recuit à Saint-Chély d Apcher en Lozère pour la production d acier électrique haute performance. Enfin, pour accompagner cette évolution et malgré un contexte économique difficile, le groupe a embauché 600 personnes en CDI sur des postes à fort contenu technique et technologique (opérateurs de production, techniciens, cadres, ingénieurs et chercheurs). L ensemble de ces actions démontre notre fort ancrage industriel français et notre volonté de pérenniser ce dispositif.

4 Présentation du groupe 4 ArcelorMittal dans le monde Grâce à nos valeurs fondamentales que sont le développement durable, la qualité et le leadership, nous agissons de manière responsable à l égard de la santé, de la sécurité et du bien-être de notre personnel, de nos cotraitants et des communautés au sein desquelles nous opérons. L acier est pour nous la trame de la vie, au cœur du monde moderne. Nous nous employons activement à rechercher des technologies et à produire des solutions sidérurgiques contribuant à améliorer l efficacité énergétique d un grand nombre de produits et de composants que nous utilisons chaque jour. Si nos exploitations sidérurgiques sont d importants clients, l approvisionnement du marché externe augmente de pair avec notre croissance. Les chiffres financiers clés d ArcelorMittal pour 2013 font ressortir un chiffre d affaires de 79,4 milliards US$ pour une production de 91,2 millions de tonnes d acier brut, tandis que notre production de minerai de fer a atteint 58,4 millions de tonnes m US$ c est le chiffre d affaires du groupe ArcelorMittal en ,3 m tonnes ce sont les expéditions du groupe ArcelorMittal en m US$ c est le montant investi par le groupe ArcelorMittal en 2013 dans la recherche et le développement. Nous sommes l un des cinq premiers producteurs mondiaux de minerai de fer et de charbon métallurgique, et notre activité minière tient une place essentielle dans notre stratégie de croissance. Grâce à la diversité géographique de notre portefeuille d actifs miniers de fer et de charbon, nous sommes stratégiquement en mesure d approvisionner notre réseau d aciéries et le marché mondial externe. ArcelorMittal en France ArcelorMittal en France a une capacité de production d environ 11 millions de tonnes d acier liquide. L effectif s élève à près de personnes dont environ 800 chercheurs, répartis sur une cinquantaine de sites industriels. Le groupe en France comprend trois principaux segments répartis sur plus d une centaine de sites couvrant ainsi l ensemble des marchés de l acier : automobile, construction, électroménager, emballage et industrie. Les Aciers Plats Carbone Europe produisent des brames, des bobines laminées à chaud, des bobines laminées à froid, des produits revêtus, de l acier pour emballage et des tôles. Ces produits sont principalement vendus aux clients de l automobile, de l emballage et de l industrie générale. Les deux plus grands sites de production d aciers plats se trouvent à Dunkerque et Fos-sur- Mer, soit au total 5 hauts fourneaux. Les Aciers Longs Carbone produisent des billettes, des blooms, des poutrelles, du fil laminé, des ronds à béton, des tréfilés et des tubes. Le segment Distribution Solutions constitue principalement la branche commerciale interne de distribution d ArcelorMittal. Les solutions acier personnalisées et à forte valeur ajoutée sont développées afin de répondre aux besoins spécifiques des clients. En France, plus d une centaine de sites sont dédiés à la distribution. Plusieurs centres de recherche sont situés en France dont celui de Maizières-lès- Metz, le plus grand du groupe. Le champ d action de chacun de ces centres est mondial. La Trésorerie mondiale se trouve également en France, à Saint-Denis.

5 Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France Principaux sites français Dunkerque Desvres Mardyck Hautmont Mouzon Montataire Saint-Denis Reims Contrisson Revigny / Ornain Chevillon Vitry-le-François Mazières-lès-Metz Gandrange Florange Uckange (FS) Basse-Indre Le Creusot Bourg en Bresse La Boisse Saint Chamond Chateauneuf Saint-Chély d'apcher Fos-sur-Mer Distribution Solutions Produits Longs Produits Plats Tubes Recherche & Développement

6 Assurer une gouvernance transparente Nous avons une politique de gouvernance transparente, soutenue par notre engagement à fonctionner de manière éthique et visible partout où nous sommes dans le monde. Nous avons mis en place des processus fiables pour nous assurer que nous identifions et gérons nos risques et comprenons les vrais impacts tant de nos opérations que de notre chaîne d'approvisionnement. Nous investissons aussi du temps et des ressources, partout à travers le monde, dans la coopération avec nos parties prenantes.

7 Assurer une gouvernance transparente Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France Nos engagements en France Nos engagements Nos progrès Prochaines étapes Ethique des affaires Viser un haut niveau d intégrité parmi nos salariés et l ensemble de nos autres parties prenantes. 91 % des salariés d ArcelorMittal France ont suivi ou renouvelé une formation au Code de Conduite des Affaires depuis moins de trois ans. Développement d outils de monitoring de notre politique de compliance. Former 85 % de notre personnel à la protection des données. Droits de l Homme Aider chacun de nos salariés à prendre conscience de ses droits et de ses responsabilités. Intégrer les principes des Droits de l Homme dans notre gouvernance et nos pratiques des affaires. 91 % des salariés d ArcelorMittal France ont suivi une formation spécifique sur la Charte des Droits de l Homme. Formation de 100 % du personnel concerné. Achats responsables Développer une politique d achats responsables dans la pratique de nos affaires. Evaluation de plus de 240 fournisseurs du groupe ArcelorMittal, couvrant environ 50 % de nos dépenses d achats. 100 % des acheteurs d ArcelorMittal France ont été formés au Code des Achats Responsables dès Mise en place de rapports de vérification au sein de notre chaîne d approvisionnement couvrant les risques sociétaux ou afférents au développement durable. Chiffres au 31 décembre 2013 Quelles actions avons-nous menées en 2013? Nous avons poursuivi la formation de nos salariés au Code de Conduite des Affaires qui regroupe les principes qui guident l ensemble de nos actions professionnelles : refus absolu de la corruption, respect des lois préservant la libre concurrence, respect des lois des pays dans lesquels nous sommes implantés, protection des actifs et des données propriétés du groupe. Leur connaissance est obligatoire pour l ensemble des salariés du groupe et au 31 décembre 2013, 91 % des salariés d ArcelorMittal France avaient suivi ou renouvelé une formation au Code de Conduite des Affaires depuis moins de trois ans (formation qui doit être renouvelée tous les trois ans). En parallèle de notre Code de Conduite des Affaires, nous poursuivons nos démarches de sensibilisation à la lutte contre la corruption (90 % de nos effectifs sont formés), au respect des lois anti-trust (90 %), à la prévention des délits d initiés (89 %), au respect des sanctions économiques (100 %), et à la pratique d achats responsables (100 %). Evolution de la formation au Code de Conduite des Affaires des effectifs ArcelorMittal France % % % Evolution de la formation à la Charte des Droits de l Homme des effectifs ArcelorMittal France % % % Promulguée en 2010, notre Charte des Droits de l Homme ArcelorMittal repose sur 12 grands principes eux-mêmes issus de la Déclaration des Droits de l Homme des Nations Unies et des autres grands textes internationaux touchant aux droits de l homme : 1 Promotion de la santé et de la sécurité 2 Promotion de la liberté d association 3 Elimination du travail forcé 4 Abolition du travail des enfants 5 Elimination de toute forme de discrimination 6 Elimination du harcèlement et de la violence 7 Compensation et rémunération compétitives 8 Amélioration des conditions de travail 9 Evitement des relocalisations 10 Respect des droits des peuples indigènes 11 Assurer à nos sites un niveau de protection raisonnable et proportionné 12 Développement de pratiques concernant l usage de la terre et de l eau A fin 2013, 91 % de nos salariés en France avaient suivi une formation liée à notre politique des Droits de l Homme.

8 Assurer une gouvernance transparente 8 Comment mettons-nous en œuvre notre politique de compliance? La politique du groupe en matière de Compliance (en d autres termes de conformité) repose sur notre Code de Conduite des Affaires qui en précise les règles générales ainsi que sur des procédures, des chartes ou des politiques faisant l objet de formations obligatoires pour certaines catégories de salariés. L objectif est de les rendre conscients et avisés quant aux législations qu ils doivent respecter, aux sanctions pénales auxquelles ils exposent leur groupe en cas de nonrespect ainsi que celles qu ils peuvent personnellement encourir. Deux des formations du groupe doivent être suivies par l ensemble des salariés : la formation portant sur le Code de Conduite des Affaires et celle traitant des droits de l Homme. Eu égard au poste occupé, certains salariés présentent une exposition plus importante à des réglementations spécifiques : délit d initié, anti-corruption, anti-trust, sanctions économiques ou protection des données à caractère personnel. Des formations spécifiques à ces problématiques doivent alors être suivies par tout salarié considéré comme exposé à ces risques. Le certificat obtenu à l issue des formations (présentielles ou en ligne) est valable pour une durée de trois années, au terme desquelles le salarié devra à nouveau suivre un parcours de formation. En complément de ces formations, nous avons mis en place en 2012 un dispositif d alertes professionnelles (ou «whistleblowing policy»). Une société externe spécialisée et soumise à une obligation de confidentialité est en charge de recevoir les appels téléphoniques et les messages web de nos salariés signalant tout manquement grave d'ordre comptable ou financier, de corruption ou de droit de la concurrence. En 2013, le groupe ArcelorMittal a reçu 103 plaintes de fraude présumée (source : rapport ArcelorMittal 2013). Celles-ci ont été dûment passées en revue par notre comité d audit. Après examen, il a été démontré qu aucune de ces plaintes n était fondée. Ne fermez pas les yeux Les situations frauduleuses peuvent durer pendant des mois ou des années avant d être mises au jour. Selon une étude de l Association of Certified Fraud Examiners (ACFE) dans des entreprises de différents secteurs, les fraudes durent en moyenne 18 mois avant d être détectées. Vous jouez un rôle crucial dans la lutte contre la fraude. Si vous avez des doutes quant à une situation, vous pouvez la rapporter: France Vous pouvez consulter la politique antifraude d ArcelorMittal sur l intranet. Les plaintes relatives aux intérêts de nos parties prenantes sont consultables depuis le rapport du groupe ArcelorMittal ainsi que depuis la section Stakeholder accountability du site web : En 2013, ArcelorMittal a mandaté une agence externe pour étudier la réputation de notre société et comprendre quels en sont les tenants et aboutissants. Les points clés qui ont été révélés par cette étude, sur le périmètre français, sont les suivants. Toute audience confondue, c est notre implication dans les communautés locales qui drive notre réputation. Plus spécifiquement, la qualité des relations sociales et l engagement envers nos salariés sont des sujets qui sont regardés de près par le gouvernement, les salariés et les influenceurs (médias, ONG, etc.) ; il en est de même avec l innovation dans des produits à plus faible émission carbone pour nos clients. Conscients de l importance des enjeux sociaux et environnementaux pour nos parties prenantes, ce rapport de responsabilité sociétale est pour nous l occasion de présenter les initiatives que nous avons menées à bien sur l année passée. La protection des données personnelles La protection des données personnelles fait l objet d une attention toute particulière ainsi que de procédures formalisées. Nous traitons un grand nombre de données personnelles, comme par exemple celles de nos salariés. Les données personnelles stockées dans les bases et les systèmes d information de notre société sont traitées dans le cadre très strict de nos règles de compliance. Au début de l année 2013, nous avons lancé une nouvelle procédure définissant les règles applicables au traitement des données personnelles par nos sociétés en cas de transferts en dehors de l Union européenne y compris sur le territoire des pays qui n ont pas de législation contraignante protégeant la vie privée. Ces règles (BCR - «Binding Corporate Rules»), rendues obligatoires pour toutes les entités juridiques de notre multinationale et de ses responsables et salariés dans tous les pays, ont pour but de garantir un niveau adéquat de protection aux salariés, clients et fournisseurs d ArcelorMittal. Notre procédure a été formellement validée par les Autorités Européennes de Protection de Données en Soucieuse de protéger les informations personnelles de nos salariés, clients et fournisseurs, nous avons décidé de déployer très largement la charte «BCR» auprès des fonctions traitant de données personnelles (ressources humaines, technologies de l information, communication, sécurité, achats, etc.). Déployée depuis la fin de l année 2013, son respect sera obligatoire pour toutes nos sociétés, succursales et filiales. Les «BCR» nous permettront de ne plus avoir à recourir à des autorisations ponctuelles pour chaque transmission intragroupe de données personnelles. Cette simplification considérable des démarches administratives assure une certaine «flexibilité» dans l accomplissement des tâches quotidiennes du groupe tout en garantissant un niveau élevé de protection des données.

9 Investir dans nos salariés Nous considérons la sécurité de nos salariés comme notre plus grande responsabilité. Mais la sécurité de chacun est également l affaire de tous. Il en va de même pour la santé et le bien-être de nos salariés que nous favorisons par le biais d initiatives de sensibilisation et de programmes de formation. Nous privilégions également la mise en place d un dialogue transparent basé sur la confiance avec nos interlocuteurs internes et implémentons bon nombre de mesures concrètes en faveur de l intégration et de la diversité au sein de l entreprise.

10 Investir dans nos salariés 10 Nos engagements en France Nos engagements Nos progrès Prochaines étapes Sécurité Faire de la sécurité au travail pour nos salariés et cotraitants notre première priorité. Taux de fréquence des accidents du travail avec arrêt de 1,85, soit une baisse de 13 % par rapport à % de nos sites de production français sont certifiés OHSAS (système de management de la santé et de la sécurité au travail). Atteindre un taux de fréquence 4 d accident du travail avec arrêt de 0,75. Santé Préserver la santé et le bien-être de nos salariés. La fréquentation des activités lors de la journée mondiale de la santé sécurité et de la semaine de la santé a été forte chez nos salariés. Poursuite de notre plan d actions avec 2 points forts dans l année: journée mondiale de la santé sécurité et semaine de la santé. Diversité et intégration Construire un environnement de travail qui respecte les différences, quelles qu elles soient. Mise en place d une «Learning week» pour la formation professionnelle. Poursuite de notre plan d action de sensibilisation à la diversité avec la mise en place d un programme de formation «Femmes et leadership». Poursuite de nos actions salariés 1 dont : 44 ans âge moyen de nos salariés 20 ans ancienneté moyenne 3 51 % en production (support inclus) 2 26 % en maintenance et ingénierie 2 12 % en support fonctionnel 2 5 % en R&D 2 4 % en commercial et achats 2 2 % en management général 2 1 Nombre en ETP (équivalent temps plein) ; chiffre consolidé par le groupe au 31/12/ Chiffre basé sur les salariés des sociétés ArcelorMittal Global Research, Industeel Le Creusot, ArcelorMittal France, ArcelorMittal Gandrange, ArcelorMittal Méditerranée et Atlantique-Lorraine 3 Population analysée : ETP 4 Le taux de fréquence des accidents du travail avec arrêt correspond au nombre d accident avec arrêt par million d heures travaillées par nos salariés et cotraitants.

11 Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France Que faisons-nous pour assurer la santé et la sécurité de nos salariés? Dans une industrie telle que la nôtre, la santé et la sécurité de nos salariés sont au cœur de nos préoccupations quotidiennes. Il n est pas tolérable qu un salarié quitte son lieu de travail en moins bonne santé ou blessé. C est pourquoi, l ensemble de nos sites de production s appuie sur un système de contrôle drastique, des ateliers sont déployés tout au long de l année afin d identifier les situations potentiellement à risque et trouver des solutions pour y remédier ; un processus de remontée des informations permet à chaque salarié d informer son supérieur hiérarchique du danger d une manipulation. Enfin le management s engage au quotidien pour la sensibilisation des équipes à l impérieuse nécessité de faire preuve de vigilance pour soi-même comme pour les autres. Pour prendre le temps, chaque année, de réfléchir à ces nombreux enjeux, nous organisons la Journée Mondiale de la Santé Sécurité, qui s est focalisée en 2013 sur le thème : «Arrêter, Réfléchir et Agir en toute sécurité». Relayée sur tous les sites, cette journée permet à chacun de prendre du recul par rapport à certains de ses automatismes, d analyser de façon critique les situations à risque et de trouver ensemble des solutions. Organisée aussi bien dans les ateliers de production que dans les bureaux ou centres de recherche, cette journée de sensibilisation permet prise de conscience, appropriation et identification de mesures correctives concrètes. Ainsi, sur le site ArcelorMittal de Fos-sur- Mer, grâce à l «Anomalithon», 752 anomalies ont été traitées en 5 jours comparé à 80 par semaine en temps normal. Sur le site ArcelorMittal Industeel Le Creusot, les salariés ont pu bénéficier d une formation incendie, de l apprentissage à la manipulation d un défibrillateur, ou d ateliers autour de sujets spécifiques tels que des défauts de mise en sécurité d équipements. Sur les sites d ArcelorMittal Solustil, l accent était mis sur la sécurité routière : à Héricourt, des explications ont été données sur les pièces de sécurité des voitures, leurs utilités et leurs complémentarités. Quant à Villefranche-sur-Saône et Biarssur-Cère, les salariés ont pu très concrètement prendre conscience des dangers réels de l alcool au volant par le biais d un témoignage poignant et d une mise en situation grâce à des lunettes simulant la vision d une personne en état d ébriété. Pour la 3 ème année consécutive, tous les sites français d ArcelorMittal ont également pris part à la Semaine de la Santé. Initiée avec la volonté de mettre l accent sur la santé au travail, cette Semaine de la Santé s inscrit dans notre démarche constante de prévention des risques. Formation aux gestes de premiers secours, sessions d information sur le stress au travail, cours de cuisine, de sophrologie, séances collectives d apprentissage de l automassage assurées par des kinésithérapeutes, marches vertes, campagne de communication sur l aide au sevrage tabagique, les initiatives n ont pas manqué et ont permis à chacun de consacrer un peu de son temps à sa santé et son bien-être. Parce que, dans ces domaines, nous considérons que nous nous devons d apprendre de nos pairs, nous avons renouvelé notre participation au Challenge Santé et Sécurité du GESiM, qui accompagne les équipes volontaires de l industrie sidérurgique dans ses démarches d amélioration de la santé et de la sécurité au travail. Pendant un an, 14 équipes d ArcelorMittal France ont développé et mis en place des initiatives particulièrement ambitieuses pour prévenir les risques, agir sur les comportements et promouvoir l échange de bonnes pratiques. Validées pendant l année au cours de quatre audits indépendants, les actions ou idées facilement transposables qui ont été proposées lors de la quarante-cinquième édition du Challenge sont consultables sur le site : Journée Santé Sécurité - Simulation accident de voiture Journée Santé-Sécurité - Test d'alcoolémie

12 Investir dans nos salariés 12 Que faisons-nous pour la diversité et l insertion? Pour nous, la diversité des origines, des parcours, des valeurs et l intégration de chacun, quel que soit son profil, représente notre richesse principale. Elle participe à la création d un environnement de travail innovant et stimulant auquel chacun peut contribuer. Synonyme de nouvelles idées, de nouvelles perspectives, de nouvelles expériences, notre volonté s inscrit dans une démarche d ouverture avec un accent sur la sensibilisation à la non-discrimination et l intégration et la promotion des femmes dans l environnement industriel. Le déploiement de notre plan d action de sensibilisation à la diversité se poursuit. La formation, initiée en 2010 et délivrée auprès de directions Ressources Humaines, managers et organisations syndicales, continue à faire prendre conscience des différentes formes de discrimination possibles, de l importance de l exemplarité du propos, des actes et des écrits tout autant que des atouts d une politique de promotion et d égalité de traitement. Ainsi, au-delà des enjeux éthiques, économiques et ressources humaines, chacun se doit aujourd hui d être un acteur-relais de cette démarche diversité. En parallèle de notre démarche en faveur de la diversité, nous poursuivons nos efforts pour nous améliorer en termes de représentativité des femmes au sein du monde industriel. Bien que nous ayons progressé ces dernières années, nous n avons pas atteint les objectifs que nous nous étions fixés. Aussi, nous focalisons nos efforts sur deux axes majeurs : la promotion de l emploi féminin dans l industrie et l accompagnement des femmes dans leur progression professionnelle. Guide recrutement et diversité Guide Recrutement t et Diversité (Focus sur les seniors) Mai 2011 Equipe Resourcing France : Myriam Ecoiffier fie - Julie Lanoë - Camille Le Vavasseur 1 Guide remis à chaque participant après la formation Le site ArcelorMittal Industeel Le Creusot, par exemple, s est associé à l initiative «Le Creusot, ville Industri Elles» pour promouvoir les métiers de l'industrie auprès des jeunes générations, essentiellement les jeunes filles. Plus d'une centaine d'élèves de 5 ème de trois lycées du bassin Creusotin ont pu découvrir, par le biais d un témoignage, différents métiers et postes traditionnellement masculins, à présent occupés avec succès par des femmes. De quoi susciter des vocations! Par ailleurs, l Université ArcelorMittal propose un programme de formation «Femmes et leadership», qui vise à préparer les femmes à des postes de direction. En 2013, 67 femmes de nos installations européennes y ont participé, le chiffre global depuis son lancement s élevant à 102. Ce programme est un tel succès, qu il a été décliné en 2013 pour les femmes à haut potentiel n occupant pas de postes à responsabilité managériale. 40 d entre elles ont pris part à ce nouveau programme, qui est en cours de déploiement. Tout discours sur l'égalité professionnelle a la force de l'évidence. Pour autant, rien ne va de soi en la matière cette égalité n'est pas encore pleinement assurée, et nous poursuivrons nos efforts jusqu à ce qu elle le soit. Une crèche écologique à Fos-sur-Mer Soucieuse du bien-être de ses salariés, l usine d ArcelorMittal Fos-sur-Mer a lancé le projet de construction d une crèche écologique à proximité du site. Cette mesure, qui vise à favoriser la parentalité dans l usine, s inscrit dans le cadre de l accord sur l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Une étude de faisabilité a validé le projet, mettant en lumière les difficultés de nombreux parents d enfants de moins de 4 ans à les faire garder. ArcelorMittal Fos-sur-Mer s est donc rapproché du réseau Soleil qui crée et gère des crèches écologiques clé en main pour les entreprises et les organismes publics. Notre crèche écologique ouvrira donc ses portes à la fin de l année Une belle initiative pour un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle. La crèche écologique de Fos-sur-Mer

13 Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France Que faisons-nous pour motiver et former nos salariés? Nous croyons qu un salarié ne peut pleinement s investir dans son emploi sans perspectives sur sa progression et son développement professionnel. C est pourquoi nous nous efforçons de donner à chacun de nos salariés, peu importe son niveau, une vision claire de sa place dans l entreprise. Inspirés par les résultats de certaines études recommandant que 10 % de l apprentissage professionnel soit dispensé de façon formelle par le biais de cours académiques, d ateliers ou de cours en ligne, nous avons lancé en 2013 la «Learning Week» d ArcelorMittal. Cette première édition s est articulée autour du thème : «Mille et une façons de se former» et avait pour objectif de promouvoir l évolution et la formation des salariés, en présentant notamment l offre de l Université ArcelorMittal. Déployée sur l ensemble des sites d ArcelorMittal France, cette initiative a été l occasion de penser plan de développement et de confronter les idées entre collaborateurs et managers. Elle a également permis de présenter les différentes options ouvertes aux salariés dans le cadre de leur développement professionnel : information quant aux dispositifs légaux et règlementaires (DIF, CIF, VAE), programmes d e-learning dispensés dans le cadre de l Université ArcelorMittal. Comment gérons-nous les relations au travail? 2013 fut l année de la renégociation d un accord groupe sur la participation, qui a pour objectif de fixer les modalités de calcul et de répartition de la participation financière des salariés aux bénéfices de l entreprise. Trois réunions se sont tenues et ont abouti à la signature d un nouvel accord pour les années 2013 à Cet accord a été signé par l ensemble des organisations syndicales représentatives chez ArcelorMittal et s inscrit dans la continuité de l accord précédent. Cette année a également été une étape importante dans le déploiement du nouveau portail My HR en France. Lancé en 2010, le projet OneHRIS avait pour objectif d harmoniser l ensemble des systèmes de gestion HR au sein du groupe, donc de développer une solution unique à la fois centrale pour diffuser de l information de façon homogène et flexible pour s adapter aux spécificités locales. Sur la France, le déploiement s est déroulé en 3 étapes géographiques entre janvier 2012 et avril Non sans risques, ce projet se solde par une réussite collective basée sur une grande motivation et le climat de confiance qui s est installé entre les équipes des sites et l équipe projet. Learning Day à Basse-Indre La formation continue est une priorité pour le groupe. Elle est essentielle pour le développement et l évolution des salariés. Aujourd hui plus que jamais le renouvellement et le transfert des compétences sont au cœur de nos préoccupations.

14 Produire un acier plus durable L acier est un matériau indissociable de la vie moderne : construction, transport, production d énergie renouvelable, mais aussi appareils électroménagers ou emballages... Par ses propriétés et son caractère infiniment recyclable, l acier est l un des matériaux les plus respectueux de l environnement. Cependant, son procédé d élaboration n est pas sans impact sur les ressources et l environnement. En Europe, l industrie sidérurgique a déjà réduit de moitié ses émissions de CO 2 depuis ces quarante dernières années. Nous poursuivons nos efforts afin de nous assurer que nos produits et nos procédés soient les plus efficaces possibles en améliorant de manière continue notre performance environnementale. En parallèle, nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients, au développement de solutions innovantes et économes en carbone.

15 Produire un acier plus durable Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France Nos engagements en France Nos engagements Nos progrès en 2013 Prochaines étapes Recyclage et analyse du cycle de vie Contribuer au recyclage de l acier. S assurer que le caractère recyclable de l acier est bien valorisé million de tonnes de ferrailles recyclées par ArcelorMittal en France. Adoption de la norme EN sur la déclaration environnementale des produits de construction, qui désormais intègre la dimension Analyse de Cycle de Vie. Poursuivre la publication de fiches de déclaration environnementale. Changement climatique Contribuer à l objectif de réduction des émissions de CO 2 de 8 % par tonne d acier entre 2007 et En 2013, émission de 2,06 t CO 2 /t d acier produite. Poursuivre le projet LIS «Low Impact Steelmaking». Innovation produit Développer des produits à faible impact carbone qui permettent à nos clients et aux consommateurs de réduire leurs émissions de CO 2. - Agrément CSTB obtenu pour le nouveau revêtement Optigal (marché de la construction). - Présentation au marché d une nouvelle portière allégée pour véhicule automobile. Elargir notre offre de solutions «bas carbone». Gestion pérenne des ressources Améliorer la performance énergétique Limiter la production de déchets et optimiser la valorisation des co-produits et résidus. Déploiement du programme «Energise» à Fos-sur-mer. Programme d économies d énergie à Dunkerque. Génération de déchets et résidus en retrait de 7 % par rapport à Taux de valorisation 2013 : 92 %. Poursuivre les programmes d amélioration de l efficacité énergétique. Poursuivre les efforts engagés par - le renforcement des actions de recyclage interne - le déploiement du logiciel Roméo sur l ensemble des sites. Prévention de la pollution Poursuivre les investissements pour la maitrise de la pollution de l air. Deux investissements majeurs réalisés en Dunkerque : installation d un filtre à manche à l agglomération - rénovation de la cokerie à Fos-sur- Mer. Poursuite des investissements pour réduire nos émissions dans l air (notamment rénovation pluriannuelle de la cokerie de Fos-sur-Mer).

16 Produire un acier plus durable 16 Le changement climatique : réduire notre empreinte carbone L acier et le carbone La production d acier dans des Hauts- Fourneaux à partir de minerai de fer a des conséquences sur les ressources et l environnement. C est pourquoi nous encourageons la production de l acier à partir de la fusion de ferrailles usagées dans des fours électriques. Ce procédé émet significativement moins de CO 2 que la filière intégrée et constitue un axe de réduction de l intensité carbone de l acier. Cependant, des contraintes liées à la disponibilité de ferrailles ainsi qu aux exigences de qualité imposées par le marché, ne permettent pas d envisager le remplacement complet des Hauts-Fourneaux par des fours électriques. En 2013, en France, ArcelorMittal produit à partir de deux sites de production intégrés, équipés de cinq Hauts-Fourneaux, ainsi que deux sites de production électrique. Emissions de CO 2 Le groupe ArcelorMittal s est engagé à réduire ses émissions de CO 2 de 8 % entre 2007 et Nos sites français ont poursuivi les efforts engagés, en renforçant leurs programmes d amélioration de l efficacité énergétique (voir pages suivantes) et en travaillant sur l enfournement de ferrailles à la filière fonte. En 2013, les sites français d ArcelorMittal ont émis 2,06 t CO 2 /t d acier produite, et ce, dans un contexte de hausse de 5,5 % de leur production d acier en France. La recherche bas-carbone Le projet LIS (Low Impact Steelmaking) ou «production d acier à faible impact» est un programme de recherche français publicprivé dont la mission est de travailler sur les technologies innovantes combinant la réduction des émissions de CO 2 dans la production d acier et des solutions de valorisation du CO 2 via différents procédés. ArcelorMittal participera à hauteur de 13 millions d euros au financement de ce programme dont le budget total est de 32 millions d euros. Dans le cadre de ce partenariat avec le gouvernement français, le campus de recherche d ArcelorMittal à Maizières-lès- Metz jouera un rôle clef dans l exécution et la coordination du programme. Il permettra de renforcer les acteurs de l'innovation en Lorraine car 60 % des activités de recherche seront réalisées dans les centres techniques et de recherche de la région. L optimisation des procédés et la réduction de la consommation énergétique En complément du programme de réduction des émissions de CO 2, ArcelorMittal vise un objectif d économies d énergies de 150 millions d euros par an jusqu en 2020 via des mesures organisationnelles et opérationnelles. La directive européenne sur l efficacité énergétique exige des audits qui vont permettre d accélérer le processus engagé. En France, nous avons prévu de faire certifier les systèmes de management de l énergie en opérant sous ISO d ici 2015, nos sites d ArcelorMittal Fos-sur- Mer et Saint-Chély d'apcher. L investissement réalisé sur les fours de réchauffage d ArcelorMittal Gandrange (cf. Rapport de Responsabilité Sociétale 2011) fait désormais référence dans le groupe en matière de consommation de gaz naturel et a permis de dégager euros d économies sur «Energise», programme européen lancé par ArcelorMittal, a pour objectif une réduction de 9 % de la consommation à la tonne produite et de 10 % des coûts énergétiques entre 2011 et Depuis février 2013, le programme est déployé sur le site de Fos-sur-Mer et devrait permettre d ici 2017 de réduire de 20 millions d euros la consommation d énergie sur l ensemble du site. Une partie des actions vise la réduction des consommations énergétiques et des gaspillages les plus courants mais l objectif essentiel reste l amélioration de la performance par de petits investissements ciblés et une sensibilisation des acteurs aux coûts réels de leurs actions. ArcelorMittal Dunkerque a lancé en 2010 un projet pluriannuel de «Performance Energétique» qui vise à réduire de 15 % la consommation de gaz et d électricité à En 2013, les actions phares ont été l instauration d un suivi automatique des consommations des différents secteurs de l usine et la mise en place de standards de consommation. Encadrement carbone ArcelorMittal soutient l idée d un plan de lutte global et équilibré contre le changement climatique, qui engage l ensemble des pays émetteurs, développés comme en voie de développement. Etabli sur une base méthodologique commune et fondé sur une évaluation réaliste des progrès technologiquement et raisonnablement atteignables de chaque secteur, un tel accord doit viser à assurer aux entreprises un cadre d activité stable et prévisible ainsi que des conditions de concurrence équitables à l échelle du globe. En 2013, nous avons largement contribué au débat français qui s est tenu sur ces questions d énergie et de climat, avec comme principale préoccupation le maintien de la compétitivité de nos entités françaises face à des concurrents internationaux soumis à des encadrements moins ambitieux. ArcelorMittal est l un des plus importants recycleurs en France, avec 1,765 million de tonnes de ferrailles recyclées en France.

17 Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France L impact de nos installations : améliorer nos processus industriels ArcelorMittal vise à continuellement améliorer ses processus industriels et à en limiter ses effets sur l environnement, avec une attention particulière portée aux domaines de l air et de l eau. Par ses procédés et les matériaux qu elle manipule, la production de l acier génère des émissions de poussières, d oxydes de soufre ou d azote, et de composés organiques. En France, les réfections récentes des Hauts- Fourneaux de Dunkerque et Fos-sur-Mer ont permis d améliorer significativement les performances de nos installations. Sur le site d ArcelorMittal Dunkerque, nous avons investi 17 millions d euros pour l installation d un filtre à manche sur l une des deux cheminées de l usine d agglomération, afin de réduire les émissions de poussières et de métaux lourds. En parallèle, afin d être opérationnel en 2015, nous avons démarré les travaux d implantation d un système de désulfuration des gaz dans la cokerie qui devraient permettre de diminuer les rejets d oxydes de soufre et de valoriser les gaz dans les différents fours ou installations de combustion. Sur le site d ArcelorMittal Fos-sur-Mer, le programme pluriannuel de rénovation des fours de cuisson de la cokerie d un montant de 45 millions d euros se poursuit. Des premiers progrès ont été enregistrés en matière de réduction des rejets atmosphériques et des rejets aqueux à la station de traitement des eaux. Le site d ArcelorMittal Basse-Indre est devenu un site pilote du groupe grâce à la mise en place d un nouveau procédé d étamage (opération de traitement de surface qui consiste à déposer une couche d'étain par électrolyse sur une bobine d acier destinée à la fabrication d emballage alimentaire). Cet investissement de euros a pour principal bénéfice l amélioration de la qualité des effluents aqueux rejetés par l installation ainsi que des gains énergétiques et de consommation d étain. Compte tenu de ses résultats, ce nouveau procédé devrait être rapidement étendu à d autres entités opérationnelles. Basse-Indre : La ligne de revêtement n 2 Dunkerque : Le filtre à manches : hauteur 27 m soit un immeuble de 9 étages, surface de manches : m 2 soit 3 terrains de football, nombre de manches 4 488, hauteur d'une manche 7 m, groupe moteur ventilateur de 2,8 MW

18 Produire un acier plus durable 18 La sécurité industrielle Nous travaillons continuellement à la réduction des risques accidentels majeurs de nos sites industriels, en les identifiant d abord et en prenant des mesures de gestion du risque ensuite. Enfin, nous éprouvons notre capacité à gérer les situations de crise en participant régulièrement à des exercices de simulation. A ArcelorMittal Dunkerque, nous avons installé une nouvelle canalisation de gaz aciérie. Nous avons profité de ce remplacement pour enterrer la nouvelle installation, limitant ainsi le risque d accidents. Sur le site de Gandrange, nous avons travaillé à un scénario de fuite de gaz toxiques avec les sociétés riveraines de l installation. Management de l environnement 100 % de nos sites français de production et de recherche sont certifiés ISO certification qui repose sur le principe d amélioration continue de la performance environnementale et ISO norme qui régit les systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail. Biodiversité L équilibre de la biodiversité repose sur des interactions fragiles et souvent imperceptibles entre les différentes espèces et les milieux naturels dans lesquels elles évoluent. A l échelle globale, ArcelorMittal s engage, lorsqu un projet d ouverture ou de réfection d un site voit le jour, à mettre en place une étude rigoureuse d impacts du projet sur l environnement, la biodiversité et les aspects sociaux. Elle a pour objectif d identifier les conséquences potentielles de la nouvelle installation sur la population locale, son écosystème ainsi que sur l eau et l érosion des sols. Une fois le site opérationnel, nous continuons à travailler main dans la main avec les parties prenantes locales pour contrôler et gérer au mieux la biodiversité locale. La démarche du groupe dans ce domaine a toujours été à la fois proactive et pragmatique. Les actions s'inscrivent dans une logique de progrès continu. Sur le site de Dunkerque, des ruches installées depuis plusieurs années permettent d accueillir les salariés et leur famille le jour de la récolte annuelle. De même, sur le site de Basse-Indre, une équipe de salariés s est mobilisée pour assurer la gestion de 2 ruches mises en place en 2012 et une sensibilisation sur l importance de l abeille dans notre écosystème a été réalisée auprès des salariés. Ces initiatives ont fait des émules : le site de Mardyck s est désormais aussi équipé de plusieurs ruches et les exploite en partenariat avec l Association UNAPLA. Le miel a été récolté pour la première fois en Ecologie industrielle ArcelorMittal Atlantique-Lorraine est membre depuis de nombreuses années d Ecopal, association créée en 2001, pour regrouper des acteurs du Dunkerquois et visant la promotion de l écologie industrielle, en particulier par le développement de l économie circulaire. Pionnier dans son domaine, l'association compte plus de 200 adhérents, rassemblés autour de la même volonté : favoriser le développement durable local par la mise en place de synergies comme la mutualisation des moyens pour les collectes des déchets, le diagnostic des consommations d'énergie et d'eau, la recherche de filières de valorisation de déchets, etc., ainsi que la sensibilisation et l information des entreprises sur les bonnes pratiques environnementales. En 2013, ArcelorMittal Dunkerque s est investi au sein de l association sur les thématiques relatives à l efficacité énergétique. Nous avons souhaité participer aux échanges sur des solutions d éclairage plus économes et améliorer notre investissement en faveur de la biodiversité grâce à la réalisation et le partage entre industriels de fiches de bonnes pratiques. Dunkerque : Récolte de miel Economie circulaire et efficacité des ressources Avec une population mondiale en croissance continue, l approvisionnement en eau, énergie et matières premières sera l un des principaux défis des années à venir. Nous sommes conscients des risques que la raréfaction de ces ressources ou encore leur disponibilité en moindre qualité impliquent pour nos activités, notamment en termes de tensions sur les volumes et les prix, et nous travaillons à nous en prémunir. De manière systématique et rigoureuse, nous explorons et mettons en œuvre toutes les pistes visant à une meilleure efficacité des ressources : usage efficace de nos matières premières, recherche d économies dans les domaines de l eau ou de l énergie, valorisation matière ou énergétique de nos co-produits et déchets, recherche de synergies industrielles entre usines riveraines A ce titre, nous nous inscrivons dans l ensemble des réflexions et travaux menés par la France autour de l économie circulaire.

19 Rapport de responsabilité sociétale ArcelorMittal France Gestion des ressources et des matières premières Ressources en eaux et en énergie La production et la transformation d acier sont consommatrices d eau, utilisée à la fois dans le process industriel et aussi pour le refroidissement des outils. Des études menées en interne ont mis en évidence la sensibilité de certains de nos sites français à la ressource en eau et la nécessité pour ces derniers d agir en conséquence. Si beaucoup d entre eux fonctionnent déjà en circuit fermé et recyclent leurs eaux, nous poursuivons nos efforts de rationalisation des usages et d optimisation des procédés. Par exemple, notre site d ArcelorMittal Basse-Indre vient de renouveler son contrat avec l unité de tri Arc en Ciel (groupe Véolia) qui gère le traitement et la valorisation énergétique de déchets ménagers, déchets verts ou déchets industriels. Le site s approvisionne ainsi à 65 % en vapeur produite par l entité Arc en Ciel pour chauffer les bains de process, et récupère l énergie produite par ses unités de cogénération pour chauffer les ateliers. En retour, ArcelorMittal Basse-Indre vend de l eau issue de la station de filtration pour compléter la production de vapeur d'arc en Ciel. Ce partenariat a permis de dégager des économies non négligeables à l échelle du site. Matières premières En 2013, ArcelorMittal est l un des principaux utilisateurs de ferrailles en France, avec une consommation de 1,765 million de tonne. Plus globalement, sur les 12,6 millions de tonnes de ferrailles récupérées en France en 2013, près de 60 % ont alimenté les usines sidérurgiques, le complément étant majoritairement dirigé vers les entités voisines (Espagne, Belgique et Luxembourg). Sur nos sites français, la ferraille approvisionne surtout les fours électriques, notamment ceux d Industeel, et est utilisée jusqu à certains seuils dans les Hauts-Fourneaux. Cependant, les niveaux de production du passé, associés à la durée de vie du matériau, n ont pas permis de constituer un stock suffisant pour répondre, par le seul recyclage des ferrailles, à une demande d acier qui a doublé, notamment dans les pays émergents. Dans un contexte de rareté croissante des ressources naturelles, le caractère 100 % recyclable de l acier est un atout majeur. Promouvoir son recyclage, à l échelle européenne, est une nécessité. Présidée par Hervé Bourrier, président directeur général d ArcelorMittal France, l UIR (Union des Industries du Recyclage) qui regroupe cinq organisations professionnelles (métaux ferreux et non ferreux, aluminium, verre, papier, plastiques) s engage pour faire entendre leurs convictions et leurs propositions communes. Membre du Conseil d Administration de l Institut de l Economie Circulaire, l UIR a largement contribué au débat sur ce thème, retenu comme axe prioritaire de l action environnementale française en Opération de récupération de ferrailles Acier compressé

20 Produire un acier plus durable 20 Résidus, co-produits et déchets La production d acier génère un certain nombre de co-produits ou de résidus tels les laitiers, les boues de laminages, les poussières, etc. En France, 92 % de cette co-production a fait l objet en 2013 d une réutilisation ou d un recyclage, prioritairement sur nos sites, et, en l absence d opportunités de valorisation interne, à l extérieur de nos usines. Les laitiers (co-produit issu de l élaboration de la fonte au Haut-Fourneau qui possède, après transformation, d excellentes qualités de liant hydraulique) que nous produisons en grande quantité sont valorisés en amendement agricole, comme agrégat dans la construction routière, et surtout vendus à l industrie cimentière qui l utilise dans la production de «clinker» et lui permet de limiter considérablement ses émissions de CO 2. En parallèle, nous travaillons à la valorisation des boues grasses, jusqu à présent destinées à des centres d élimination. ArcelorMittal Dunkerque est actuellement site pilote sur un projet de recyclage de ces boues grasses sur les chaines d agglomération ; sur le site d ArcelorMittal Fos-sur-Mer, un projet de douze mois a permis d évaluer les impacts de la réinjection de ces déchets au Haut- Fourneau et a permis de dégager plus de euros d économies. Le modèle Roméo, développé par les chercheurs du centre Maizières Process, a obtenu en interne le Performance Excellence Award 2013 dans la catégorie Environnement et Responsabilité Sociétale. Roméo est un modèle de recyclage interne des coproduits qui calcule leur valeur selon différents scénarios. A fin 2013, il était installé dans 11 sites générant au total plus de 30 millions d euros d économies depuis le début de son déploiement en Le développement de solutions innovantes et économes en carbone Les questions de réduction de l empreinte carbone ou de l empreinte environnementale sont désormais des priorités partagées par tous les acteurs de l économie, producteurs comme utilisateurs de matériau. C est évidemment le cas pour les principaux secteurs débouchés de l acier que sont la construction, l automobile ou l emballage. Sur ces sujets, l acier, matériau infiniment recyclable, a de réels atouts à faire valoir. L acier et l analyse du cycle de vie L analyse du cycle de vie est la méthodologie qui permet d évaluer l impact d un produit sur l ensemble de sa durée de vie : depuis sa production jusqu à sa fin de vie, en passant par ses différentes phases d utilisation. La manière de quantifier les bénéfices du recyclage dans l analyse du cycle de vie est un point clé de nos discussions avec les institutions : elle doit permettre de valoriser le caractère infiniment recyclable de notre matériau. Seule une analyse du cycle de vie complète, intégrant les réels avantages de ce recyclage, peut constituer un véritable outil d évaluation de l impact environnemental des produits. Nous travaillons avec les autorités françaises pour encourager cette approche, qui reste la plus adaptée à l élaboration et la définition de politique à moyen et long terme. Nous sommes en effet impliqués dans la plateforme ADEME/AFNOR pour l'affichage environnemental des produits de consommation. Nous sommes également présents dans le groupe de normalisation français AFNOR/P01E "Développement durable dans la construction" qui gère l'évaluation environnementale mais aussi sociale et économique des produits de la construction, du bâtiment et du génie civil. Nous agissons également au niveau européen, en tant qu'expert Français, dans les groupes de travail du CENTC350 (sustainability of construction works). Depuis 2005, dans son centre de recherche de Maizières-lès-Metz, ArcelorMittal a développé une très forte expertise sur ces questions d analyse de cycle de vie et de nombreuses études ont été réalisées dans les domaines de la construction, de l automobile ou du packaging. Pour les principaux produits de son portefeuille, notamment dans le domaine de la construction, ArcelorMittal met à la disposition de ses clients des fiches de déclaration environnementale ainsi que des outils de calcul pratiques. Ainsi, les FDES (Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires) de différentes solutions de plancher, de bardage et de panneaux sandwich sont disponibles sur le site d ArcelorMittal Construction (http://ds.arcelormittal.com/construction/france/ Downloads/Documentations/language/FR). Par ailleurs, l outil AMECO, téléchargeable gratuitement sur le site d ArcelorMittal, permet de calculer très rapidement l empreinte environnementale d une structure mixte (acier et béton). (http://sections.arcelormittal.com/fr/centre-detelechargement/logiciels-de-dimensionnement/de veloppement-durable.html)

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 SOMMAIRE EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 sommaire EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR Essilor International 147, rue de Paris 94220 Charenton-le-Pont, France www.essilor.com Conception et réalisation : lilcreative les PrInCIPes et Valeurs essilor 2 FACILITER

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

CHARTE ÉTHIQUE NOS 7 ENGAGEMENTS. LA RENAISSANCE DE LA MATIÈRE Recycler toujours plus et mieux

CHARTE ÉTHIQUE NOS 7 ENGAGEMENTS. LA RENAISSANCE DE LA MATIÈRE Recycler toujours plus et mieux CHARTE ÉTHIQUE NOS 7 ENGAGEMENTS LA RENAISSANCE DE LA MATIÈRE Recycler toujours plus et mieux AVANT-PROPOS Fondée il y a un demi-siècle en Normandie, GDE est devenue leader du recyclage et opère aujourd

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

Valorisation métallurgique des boues d usinage - Projet VALBOM

Valorisation métallurgique des boues d usinage - Projet VALBOM Page 1 Valorisation métallurgique des boues d usinage - Projet Congrès «Ecotechnologies pour le futur» Atelier Le Recyclage en faveur de l éco conception des produits de demain Lille - Jérôme RIBEYRON

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS Des formations et séminaires en éco-marketing et en éco- innovation - 1 Pourquoi choisir une formation econcepts? Les formations s adressent aux managers de l entreprise

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Notre Communication sur le Progrès 2013

Notre Communication sur le Progrès 2013 Notre Communication sur le Progrès 2013 ICA 82 Route de Crémieu 38230 Tignieu-Jameyzieu 1 / 8 1. Notre déclaration de soutien continu au Pacte Mondial par le Président Depuis le 4 Août 2011, l imprimerie

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay DOSSIER THEMATIQUE NOVEMBRE 2013 La station d épuration Acantia d Annonay certifiée ISO 14001 CONTACT Lyonnaise des Eaux Provence / SDEI Florian

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com PARTENAIRES Finances Locales, société totalement indépendante sur le plan financier et commercial, est un cabinet spécialisé dans le conseil aux collectivités locales et aux établissements publics locaux.

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE Pour un transport et des services maritimes responsables PREAMBULE Véritables acteurs de la mondialisation, les armateurs français œuvrent au quotidien pour un transport

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL.

Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL. Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL. RAPPORT DE COMMUNICATION SUR NOS ENGAGEMENTS LE 26 JUIN 2015 1. INTRODUCTION J ai

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques Développement Durable Approche d une Maison de Champagne Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques 2 Notre Vision Un engagement de longue date dans l environnement La volonté d aller plus loin

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2013 SOMMAIRE Engagement de SSI Service 3 Nos objectifs 4-6 Nos réalisations 7-12 Les résultats 13-15 Conclusion 16 2 L ENGAGEMENT DE SSI SERVICE

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main 2 Le développement durable au cœur de la stratégie d ASSA ABLOY de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique 30 mars 2006 Introduction Le conseil d administration de l ERAFP a décidé,

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE SOMMAIRE 1 SOCIAL p. 05 / Emploi p. 06 / Organisation du temps de travail Relations sociales p. 07 / Sécurité et santé au travail Formation des collaborateurs

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

La performance par le management

La performance par le management Formation / Coaching Conseil Transitions La performance par le management Rco management est un cabinet conseil en management et Ressources Humaines, mon entreprise est en région Nord depuis 2007. Nous

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite -

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Version 1.0 Principes et lignes directrices des entreprises de NIEDAX GROUP pour un management socialement responsable Page 1 sur 7 Charte des valeurs

Plus en détail

Communication sur le progrès 2014

Communication sur le progrès 2014 Pacte Mondial Communication sur le progrès 2014 Imprimerie CCI Marseille Déclaration de notre soutien continu au Pacte Mondial Je déclare en cette année 2014, le soutien de l Imprimerie CCI aux dix principes

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 Management Valorisation Coûts Flux Planification w w w. c b a c o n s e i l. f r plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 La performance des flux dans la petite série et la production à la commande CBA Conseil

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés :

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés : Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial Principes illustrés : n 6 : Elimination de la discrimination en matière d emploi et de profession n 8 : Prise d initiative

Plus en détail

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL.

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. Communication on progress (COP) / en cours Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. 1 er RAPPORT DE COMMUNICATION SUR NOS ENGAGEMENTS Date : 23/06/2014 1. INTRODUCTION

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail