REGARDS ACTUELS SUR LA RÉGION DE DEMAIN NUMÉRO 57 / MAI Ici, le futur. Voyage au cœur de l innovation.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGARDS ACTUELS SUR LA RÉGION DE DEMAIN NUMÉRO 57 / MAI 2015. Ici, le futur. Voyage au cœur de l innovation. www.iledefrance.fr"

Transcription

1 REGARDS ACTUELS SUR LA RÉGION DE DEMAIN NUMÉRO 57 / MAI 2015 Ici, le futur Voyage au cœur de l innovation

2 DE LA SINGULARITY UNIVERSITY. POUR EUX, LA TECHNOLOGIE SAUVERA LA PLANÈTE ET L HUMANITÉ BONS PLANS EN FRANCE VOTRE SMARTPHONE PILLULE POUR UNE APPLI QUE VEULENT LES NOUVEAUX MAÎTRES DU MONDE? 02 LES INVITÉS DE LA RÉDACTION Journalistes, photographes, illustrateurs, experts, citoyens engagés Voici quelques-uns des contributeurs dont la Région Île-de-France s est entourée pour ce numéro. LOÏC FROISSART Illustrateur pour la jeunesse, il a publié plusieurs albums depuis 2011 (À l heure dite, Je voulais un chat et j ai une sœur ). Et il travaille régulièrement pour des magazines (J apprends à lire, J aime lire, Mon quotidien). P. 34 FRANÇOIS ET JEAN-DOMINIQUE SIEGEL Cofondateurs de We Demain. En 2012, convaincus que la crise est l opportunité d inventer les modèles du xxi e siècle, les anciens directeurs de VSD et créateurs du Monde 2 ont fondé We Demain. Marqueur d une époque aussi complexe qu enthousiasmante, cette revue trimestrielle raconte les initiatives porteuses d espoir, qui essaiment partout dans le monde. P. 14 CALIFORNIE UNE SEMAINE DANS LA FABRIQUE DU FUTUR AVEC LES GOUROUS OCULUS RIFT J AI TESTÉ LE SEXE 2.0 POUR UN ÉTÉ ZEN NOS DESTINATIONS ET SURVEILLANCE COMMENT BLINDER N o 10 une revue pour changer d époque 10 HEU- REUX! LE JAPONAIS QUI ENVOIE DES BONSAÏS DANS L ESPACE LA FRANCE CHAMPIONNE DU MONDE DU LIN LES SENIORS SANS LIMITES, ATHLÈTES À 80 ANS une revue pour changer d époque LA FAMILLE QUI VIT DANS UNE MAISON PASSIVE LES HABITANTS DE WILDPOLDSRIED, RICHES PARCE QU ÉCOLOS LA CUISINIÈRE QUI FAIT DE NOS DÉCHETS UN FESTIN LIBERTARIENS ET SUPERPUISSANTS Dossier réalisé en partenariat avec la revue We Demain. DR DR DR CONTRACEPTION ELLES TROQUENT LEUR juin - juillet - août 2015 STÉPHANIE LACOMBE Photographe. À travers ses photos, elle témoigne du mode de vie des Français dans leur logement. Teintés d humour ou de gravité, ses portraits de famille montrent la classe moyenne d aujourd hui. Prix Niépce P. 36 Stéphanie Lacombe DR CÔME BASTIN Journaliste à We Demain. Au contact des entrepreneurs sociaux, des start-up et des nouveaux lieux collaboratifs, il écrit pour We Demain et son site Internet. Chaque lundi, il tient la chronique «Le futur, c est maintenant» sur Radio Nova. P. 14 ANTOINE LANNUZEL Rédacteur en chef adjoint à We Demain. Journaliste, il a participé en 2012 au lancement de We Demain. Auteur d enquêtes, de portraits et de reportages, il coordonne les équipes rédactionnelles et dirige le site d actualité wedemain.fr. P. 14 Le magazine d informations de la Région Île-de-France. Directeur de la publication : Jean-Paul Huchon. Directeur général adjoint en charge de l unité communication : Xavier Crouan. Comité éditorial : Jean-Michel Thornary, Xavier Crouan, Aurélien Perol, Jonathan Sebbane, Pierre Chapdelaine. Rédacteur en chef : Pierre Chapdelaine. Secrétaire de rédaction : Didier Fil. Journalistes : Renaud Charles, Xavier Frison, Christophe Grand, Pegah Hosseini, Julie Védie. Ont collaboré à ce numéro : Saïd Taki ; Stéphane Boumendil, Stéphanie Cayrol, Rouja Lazarova, Sophie Le Gall (Citizen Press) ; Côme Bastin, Antoine Lannuzel, François Siegel, Jean-Dominique Siegel (We Demain) ; Page 13. Couverture : Philippe Lesprit/Picturetank. Création, conception et réalisation : Citizen Press. ISSN : Dépôt légal à parution. Périodicité : cinq numéros par an. Impression : Île-de-France est édité à exemplaires sur papier 100 % recyclé 70 g par Lenglet Imprimeurs. Pour contacter la rédaction : Île-de-France, 35, boulevard des Invalides, Paris. Tél. : / NUMÉRO 57 / MAI 2015 Suivez-nous sur le Web et les réseaux sociaux : RegionIledeFrance https://twitter.com/iledefrance

3 NUMÉRO 57 / MAI 2015 SOMMAIRE 03 TEMPS RÉEL 04 L IMAGE L harmonie à sa portée 06 L ESSENTIEL Les actualités de la région 09 ÇA FAIT DÉBAT Service civique : un passage obligé? 10 J AI TESTÉ POUR VOUS Une croisière dans le port de Gennevilliers 12 C EST MON JOUR Le Musée passager repart en tournée 04 TEMPS FORT Ici, le futur 14 Transports, santé, citoyenneté, alimentation : l innovation révolutionne le quotidien des Franciliens. De quoi susciter l enthousiasme, mais parfois aussi des craintes 18 FOCUS 10 innovations Des initiatives franciliennes surprenantes, sélectionnées par la rédaction d Île-de-France et celle de We Demain 25 SONDAGE Demain s invente bien ici! 26 TRIBUNES LIBRES L expression des groupes politiques TEMPS PARTAGÉ 28 DÉJÀ DEMAIN «Pour une approche culturelle des JO» 32 RÉTRO Germaine Tillion : 100 ans de résistance 34 EN CHEMIN De Nanterre à Saint-Germain-en-Laye 36 CARTE BLANCHE à la photographe Stéphanie Lacombe 37 SAVEURS RÉGION Les macarons de Réau 38 C EST À VOUS Idées et réactions 39 ENCORE UNE MINUTE «Des JO pour les Franciliens», par Jean-Paul Huchon, président de la Région Retrouvez la version «Facile à lire et à comprendre» du magazine sur NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

4 04 TEMPS RÉEL L IMAGE L harmonie à sa portée Texte Christophe Grand Photo Jérôme Johnson #CultureIDF C est un lieu qui a tout pour lui et qui nous l offre. Poème de murs dans des jardins enchantés, l abbaye de Royaumont, à Asnières-sur-Oise (95), donne depuis des décennies l hospitalité aux artistes en général, et aux musiciens en particulier. Au public, elle propose dès le mois de juin, en marge d animations liées aux jardins, une saison musique et danse dont la Région est partenaire. L orgue de Royaumont lance les festivités, résonnant des œuvres de Fauré, Debussy, Berlioz, Liszt ou Messiaen. Puis le cloître s ouvre grand aux musiciens et aux danseurs : Maud Le Pladec poursuit son exploration chorégraphique de la musique de Fausto Romitelli. Dans la salle des charpentes, le Magic Malik Orchestra (avec le clarinettiste-saxophoniste Louis Sclavis et le rappeur Napoleon Maddox) propose son Jour de fête et, au réfectoire des moines, Keyvan Chemirani (zarb, daf et udu sont ses instruments) rapproche la grammaire rythmique persane et les syntaxes de la musique indienne. Expérimentation toujours avec une création du comédien Éric Da Silva et du slammeur Capitaine Slam inspirée de La Haine de la musique, un texte de Pascal Quignard. Avec aussi l exploration de deux instruments, un pianoforte contemporain de Mozart et un «disklavier» piano mécanique piloté par ordinateur, ou encore les variations autour d un cantus firmus, œuvre du xvi e siècle Tout le programme de la saison à Royaumont sur J- 26 Avant le début de la saison musique et danse de Royaumont le 6 juin Fondée en 1228, l abbaye a connu différents usages après la Révolution. Elle est un centre de vie artistique et intellectuelle depuis les années / NUMÉRO 57 / MAI 2015

5 NUMÉRO 57 / MAI 2015 / 05

6 06 TEMPS RÉEL L ESSENTIEL Rafaël Trapet/Picturetank PM up forge le développement des entreprises #ÉconomieIDF Depuis son lancement en 2008, le dispositif régional PM up a permis d accompagner le développement de entreprises. Parmi elles, on trouve BlaBlaCar, qui s illustre dans le covoiturage, Tecmatel, entreprise spécialisée dans la découpe de rubans, mais aussi l Union des forgerons, à l activité plus que centenaire. Basée à Méréville (91), cette Scop est la dernière forge d Île-de-France, conservant jalousement son indépendance à l égard des grands groupes. Avec ses 84 salariés, elle réalise 20 % de son chiffre à l export et compte se lancer, avec l aide de la Région, vers de nouvelles aventures, notamment dans le secteur de l énergie sous-marine. L entreprise prévoit de recruter 11 personnes suite à la modernisation de son appareil productif. Plus d infos sur les PME aidées par la Région via PM up sur ANMA Agence Nicolas Michelin & Associés The Nood/Maison Général Entre le Liban et le Cambodge l Île-de- France #ÉtudiantsIDF Du neuf à la Cité internationale universitaire de Paris (14 e ) : ce 22 mai sera posée la première pierre de la Maison de l Île-de-France, qui abritera 142 chambres d étudiants. Conçu par l agence Nicolas Michelin et associés, le bâtiment s élèvera entre la Maison du Liban et celle du Cambodge. Livraison prévue fin En bref #ClimatIDF L action de la société d économie mixte Énergies Posit IF, créée à l initiative de la Région, a été retenue par la Fondation Nicolas-Hulot parmi 100 solutions exemplaires et innovantes pour contrer les dérèglements climatiques. Plus d infos sur et (rubrique «Actualités») / NUMÉRO 57 / MAI 2015

7 07 Ludovic Le Couster/Picturetank 30 ans de talents à La CLEF #CultureIDF Sur la scène francilienne des musiques actuelles, La CLEF comprenez Culture, loisirs et formation s est imposée depuis 30 ans comme une étape incontournable. L équipe de 25 personnes qui anime ce lieu de Saint-Germain-en-Laye (78) est restée fidèle à l esprit d origine : brasser les genres, les formes d expression, les publics et les générations. La CLEF fait partie des 135 salles de musiques actuelles soutenues régulièrement par la Région Île-de-France. Plus d infos sur («Les lieux de diffusion des pratiques musicales actuelles amplifiées») 462 KG #EnvironnementIDF Chaque Francilien a jeté en moyenne 462 kg de déchets en 2013, selon les derniers chiffres de l Ordif (Observatoire régional des déchets d Île-de-France). C est 45 kg de moins qu en Une baisse due à la montée en puissance du compostage, du réemploi et à une lutte accrue contre le gaspillage alimentaire! Bref, les poubelles franciliennes surveillent leur ligne, pour le bien de tous. Plus d infos sur Visionnez les films de la campagne «Les poubelles boulimiques anonymes» : NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

8 08 TEMPS RÉEL L ESSENTIEL Déniché sur Twitter #ÉconomieIDF Sur Twitter, le journaliste économique Frédéric Vuillod salue l arrivée de l Île-de-France sur le podium des métropoles qui attirent le plus les investisseurs étrangers. Un classement issu d une étude de KPMG, leader français de l audit et de l expertise comptable. Dans sa tribune sur BFM Business, le journaliste enfonce le clou : «Arrêtons avec la sinistrose, et parions sur l avenir.» Une bonne nouvelle confirmée par les indicateurs de Paris Region Entreprises, l agence au service du développement des entreprises et de l attractivité de l Île-de-France : 368 projets d investissements directs internationaux ont été concrétisés en 2014, contre 279 en 2013! Plus d infos sur Suivez-nous sur FLAGRANT DÉLIT DE CYBERSEXISME! Agence Welove Vaïnui de Castelbajac Sur la Toile, des violences bien réelles #Cybersexisme Des amis virtuels, mais des ennemis bien réels : avec les réseaux sociaux, les jeunes mais pas qu eux se retrouvent exposés à de nouvelles formes de violences. Photos intimes, insultes, menaces, harcèlements en tous genres se diffusent hors de tout contrôle. Et les jeunes filles confrontées à ce cybersexisme ne sont pas toujours conscientes de la gravité des attaques. De quoi motiver le centre Hubertine- Auclert qui, inlassablement, étudie toutes les formes de sexisme, des plus ancestrales aux plus récentes. Sa campagne «Stop cybersexisme», lancée en avril, vise à aider ces victimes et à leur proposer des réponses pour agir, et ne plus se taire. Plus d infos : Illustrations : Vaïnui de Castelbajac SUR INTERNET AUSSI LE SEXISME EST UNE VIOLENCE. REFUSONS DE LE PARTAGER! En bref #LycéesIDF En 2015, 59 lycées franciliens s engagent à introduire des produits bio dans leurs restaurants scolaires. Ils reçoivent pour cela une aide de la Région. #AménagementIDF À Lieusaint (77), AGISSONS SUR STOP-CYBERSEXISME.COM le nouveau quartier urbain de l Eau vive va aussi être l occasion de reconstruire du lien social. Une mission qui passera notamment par l ouverture d un «campus culturel», lieu de création et de diffusion artistique soutenu par la Région. Plus d actualités de la région sur / NUMÉRO 57 / MAI 2015

9 ÇA FAIT DÉBAT TEMPS RÉEL 09 Service civique : un passage obligé? Texte Pegah Hosseini Photo Xavier Schwebel/Picturetank Basé sur le volontariat, le service civique pour les ans est plutôt bien perçu par l opinion. Faut-il dès lors le rendre obligatoire? À voir. #JeunesIDF Renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale : telle est la double ambition du service civique, mis en place en Pour cela, il encourage les ans à se mobiliser dans des actions à caractère éducatif, environnemental, humanitaire, sportif, et ce hors de tout contexte religieux ou politique. «Encourage» et non pas «rend obligatoire». DES AVIS PARTAGÉS Si le fait de développer massivement ce dispositif semble bien accueilli, l idée de le rendre obligatoire ne suscite pas l enthousiasme, à en croire notre consultation sur iledefrance.fr! Sur votants au 23 avril, 51 % se disent favorables à une telle évolution. Avec parfois des nuances Ainsi, Justine verrait bien cette contrainte s appliquer à ceux qui veulent «passer un concours dans la fonction publique» de même qu à «toute personne qui veut briguer un mandat local ou national». D autres témoignages soulignent l importance de rester sur une démarche volontaire. «Ça devrait être fait de bon cœur, précise Sara. Il faut avoir le choix d aider sa nation ou non. On ne peut obliger les jeunes à faire quelque chose s ils n en ont pas envie.» Elle voudrait aussi que les jeunes soient mieux informés au sein des lycées et collèges. Arthur de Nanterre est du même avis : imposer ce service «ne prouvera rien» et sera «vécu comme un obstacle pour certains à entrer dans la vie active ou à poursuivre les études». Son conseil : «Que cette expérience soit davantage reconnue, notamment par de futurs employeurs dans l étude d un CV.» Pour BriseDuVent, ce serait comme «forcer les gens à être polis et à sourire». À noter tout de même que quelques voix s élèvent contre le service civique. Comme celle d Isabelle : «N obligeons pas les jeunes à travailler pour 50 % du SMIC!» Toussaint G. est plus radical encore : «Supprimons le service civique et laissons place à de vrais emplois dans le secteur de l engagement.» Bref, le débat continue. La Région Île-de-France, elle, a décidé de s emparer de la tenue, en décembre prochain, de la COP 21 (conférence mondiale sur le climat) sur son territoire pour accompagner des missions de service civique. Participez à notre nouvelle consultation en ligne : «Peut-on imaginer une Île-de-France sans pesticides ni produits phytosanitaires?» NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

10 10 1 Émile Loreaux/Picturetank 2 Marie Genel/Picturetank 3 Marie Genel/Picturetank 4 1 / Sur les quais, des conteneurs dont la grande variété de couleurs aurait pu inspirer les impressionnistes. 2/ À deux pas du métro, sur le pont avant du Tivano. 3/ Près de 150 touristes participent à cette croisière de 1 h 30. 4/ Jocelyne Gouet, commandant en second, à l embarcadère. Marie Genel/Picturetank / NUMÉRO 57 / MAI 2015

11 J AI TESTÉ POUR VOUS TEMPS RÉEL 11 Une croisière dans le port de Gennevilliers Texte Christophe Grand Le premier port fluvial de France recèle des installations pleines de charme, méconnues des Franciliens. Pour les découvrir, rien de tel qu une visite en bateau. #TourismeIDF On ne nous attend pas aux antipodes, mais le capitaine tient malgré tout à appareiller à l heure. Et là, mille sabords, pas moyen de larguer les amarres : 10 minutes après l heure théorique de départ, 50 passagers un tiers de l effectif manquent à l appel. Il faut dire que le chemin qui mène du terminus de la ligne 13 du métro au port de Gennevilliers (92) n est pas de ces balades qu on fait à l intuition et le nez en l air. Pour qualifier l excursion d un kilomètre au bord de la deux fois deux voies, on balance entre sinistre et lugubre ; et point de signalétique. Coup de chance, avec Marie la photographe, on a repéré à la sortie du métro un groupe de dames munies de ce plan que nous avions tous les deux oublié. Comme elles affichaient un air décidé, on leur a emboîté le pas. Nous sommes à présent installés sur le pont arrière. Mais voilà que les retardataires arrivent, leur chauffeur s était perdu. À part Valérie et Thierry, qui aperçoivent le port depuis le train en allant au travail et qui voulaient le voir de plus près, l assistance est composée de retraités. La découverte par voie d eau du premier port d Île-de-France peut commencer, commentée par Bruno de Baecque, un guide-conférencier épris de cette zone industrielle singulière. Il goûte l humour à froid et commence par balancer un peu sur les conducteurs de car désorientés : «Y en a qui trouvent leur chemin, et puis y en a qui se perdent. C est une énigme Le GPS n est pas la solution à tout. Une bonne carte routière» TRÈS PLAISANT Alain Gouet, qui commande le Tivano, connaît heureusement le port comme sa poche. L installation se compose de six bassins, ici appelés «darses», longs de 800 mètres et disposés côte à côte, que deux chenaux relient à la Seine. Autour sont réunies des entreprises par spécialités. En ce début d après-midi, c est plein soleil et calme plat. Dans le secteur des conteneurs, pas âme qui vive au milieu des empilements colorés. «Environ personnes travaillent pourtant sur les 400 hectares du port, signale le guide, mais beaucoup œuvrent dans des entrepôts, et puis l activité commence tôt le matin.» «Ça vous évoque quoi, tous ces conteneurs?» interroge-t-il tandis que nous longeons les installations de CMA CGM, premier transporteur français et troisième mondial. «Des Lego oui. Un enfant qui rangerait sa chambre comme ça, c est probablement un futur ingénieur en logistique.» Sur le pont arrière, j avise ces dames qui ont été nos poissonspilotes. Chantal Decote et Dominique Monti étaient profs toutes les deux. Elles appartiennent à un groupe qui randonne. Comme elles ont l air sympa, on en profite pour les charrier un peu. «Ben, dites donc, pas trop crevante la randonnée assises Alain Gouet, commandant du Tivano. sur un bateau?» En chœur, elles se récrient : «Ah, mais notre jour de marche, c était hier. La croisière, c est en plus!» «MANET PEINDRAIT DES CONTENEURS» Un passage par la Seine, puis le bateau longe les montagnes de charbon, de ferraille, de gravats que l on recycle, le terminal pétrolier À bâbord, la colline d Argenteuil (95), dont des habitants, raconte notre guide, réclament des arbres pour masquer les installations portuaires qu ils ne trouvent guère pittoresques. «Mais si Manet revenait, rêve Bruno de Baecque, il peindrait des conteneurs!» Sur le pont avant, je retrouve Henri Quarré, de l association Loisirs et solidarité des retraités du Parisis (95), dont 25 membres sont présents. «Chacun paie six euros pour cette croisière, m explique-t-il, plus un euro pour le covoiturage. C est bien, car nous avons des retraités non imposables» Après une heure et demie de navigation dans ce paysage spectaculaire apaisé par les eaux calmes, le Tivano se range à l embarcadère. Nous balayons une dernière fois du regard le premier port fluvial de France. Un site où transitent chaque année 30 millions de tonnes de marchandises, de céréales, de ma tériaux de construction et de déchets à recycler. Et qui constitue aussi, à 30 heures de navigation du Havre, un bout d Île-de-France tourné vers la mer. Nous, on se dirige vers notre métro d un pas assuré. On connaît le chemin. Infos sur les croisières et réservations : Marie Genel/Picturetank NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

12 Dans le «salon», des œuvres d Alexandra Gorczynski et de Bettie Nin. À Alfortville avant Cergy-Pontoise puis Meaux. Marine Antony dans la «chapelle». Aleteïa et Teurk font les dernières retouches à leur œuvre commune. Le Musée passager repart en tournée Les portraits de familles de Giulia Andreani. Texte Julie Védie Photos Laurent Villeret/Dolce Vita/Picturetank Le musée itinérant de la Région promène l art contemporain sur les routes franciliennes pour la deuxième année consécutive. Avant d arriver à Cergy-Pontoise, où elle reste jusqu au 24 mai, l exposition «Vivre» s est rodée à Alfortville. Récit d une journée d accrochage des œuvres / NUMÉRO 57 / MAI 2015

13 BIO C EST MON JOUR TEMPS RÉEL 13 re 5 avril 2014 : début à Saint-Denis (93) de la 1 édition du Musée passager, avant Évry (91), Mantes-la-Jolie (78) et Val d Europe (77) / 4 avril 2015 : début de la 2 e édition, à Alfortville (94), qui, après Cergy-Pontoise (95), s achèvera à Meaux (77) le 21 juin H00 : SCIES ET PERCEUSES Ce n est pour l instant qu une structure formée par deux conteneurs maritimes, posée sur le quai Blanqui, dans le parc de l Île au Cointre, en bord de Seine, face à l écluse d Alfortville (94) Mais, dans trois jours, bardé de ses affiches, le Musée passager ouvrira ses portes au public, et entamera sa tournée en Île-de-France dans trois villes. De conteneurs, les lieux se transformeront alors en «maison». «Intituler l exposition Vivre et donner aux salles des noms de pièces, c est une façon de remettre l art dans l univers domestique», précise Frédéric Laffy, commissaire de l exposition. Certaines œuvres, fixées aux murs de la structure, sont déjà en place : la fresque d Alexandra Gorczynski dans le «salon», l immense aquarelle de Giulia Andreani dans la «chambre» et, dans le «jardin», l œuvre commune des «street artistes» Aleteïa et Teurk. Pour l instant, ce sont les ouvriers qui sont à l ouvrage : scies électriques et perceuses résonnent dans les 150 m² du musée, sous l œil attentif et bienveillant de Frédéric Laffy. 11H00 : ARRIVÉE DE GIULIA ANDREANI Cédric Taling, du centre d art contemporain La Traverse qui vient d ouvrir à Alfortville, arrive, les bras chargés des valises couvertes de goudron et de plumes, protégées par du plastique, qui constituent l œuvre de Bettie Nin, Immigrants. «C est super, tout ça, apprécie-t-il d un air connaisseur. C est très nouveau de voir des arts plastiques à Alfortville.» «Tant mieux, parce que c est tout à fait le but du Musée passager!» réagit Frédéric Laffy. Ce matin, on attend aussi Giulia Andreani, qui vient compléter, dans la «chambre», une vaste fresque peinte à l aquarelle représentant des portraits de familles de différents pays, avec des toiles qu elle ajoute sur certains visages. La jeune artiste italienne découvre son œuvre, réalisée pour le Musée passager, imprimée et collée sur trois murs de la pièce. C est très nouveau de voir des arts plastiques à Alfortville. Cédric Taling, du centre d art contemporain La Traverse, à Alfortville «Attention, je suis artiste, je dis ce que je pense, prévientelle en souriant. Je trouve la scénographie très réussie! J ai juste donné les dessins et ils ont été scannés en haute définition.» Contente du résultat, Giulia commence à accrocher les toiles supplémentaires. 12H00 : INSTALLATION SONORE D AM AGENCY Aimée et Luke, de l agence de création sonore AM Agency, prennent des mesures afin d installer des câbles et les enceintes qui permettront de diffuser une ambiance différente dans chaque pièce du Musée. «Nous avons conçu cinq circuits musicaux de 30 à 40 minutes chacun, en essayant de nous appuyer sur les œuvres et de respecter la vision des artistes», explique Aimée. Suivant la musique, le regard porté sur l œuvre suscite des sensations différentes, voire antagonistes. «Ce sera intéressant de voir comment le public va ressentir les choses, mais, à court terme, l enjeu, c est surtout que ça marche», ajoute-t-elle, déroulant des câbles. 14H00 : MARINE ANTONY DANS LA CHAPELLE Tout au fond du Musée, derrière le rideau occultant, Marine Antony s active dans la «chapelle», où sera installée Black Overblue, une installation lumineuse et poétique. La petite pièce sera équipée de détecteurs de mouvements, et de lumière noire : quand les visiteurs entrent, les lumières s éteignent, et les plaques métalliques suspendues, couvertes d un côté d un pigment phosphorescent, s allument. «Avec ces modules, je compose un dessin en 3D, de façon arbitraire, pour jouer sur les effets de lumière J ai envie que le visiteur sente que ce monde lui échappe, et que cela le pousse à la contemplation.» 15H00 : LES RETOUCHES DE TEURK ET ALETEÏA Incrédule, la fresque réalisée à la peinture acrylique et à la bombe par les street artistes Teurk et Aleteïa a été un peu abîmée lors du transport. Peinte sur trois murs, elle symbolise un jardin révolutionnaire, avec des fleurs telles que le jasmin de la Révolution tunisienne ou le coquelicot de la Commune de Paris. Aleteïa, auteure de l affiche du Musée passager depuis la première édition, ne boude pas son plaisir d être exposée en tant qu artiste cette année : «C est un projet auquel je tiens beaucoup Je m étais déjà beaucoup investie pour dessiner l affiche sur laquelle chaque étoile représente une commune d Île-de-France», explique la jeune femme qui travaille à Paris et à Grigny (91). Pinceaux en mains, elle s attelle avec son acolyte Teurk aux quelques retouches à apporter à l œuvre. Autour d eux, le ballet des ouvriers se poursuit : brancher dans le «salon» les vidéoprojecteurs qui projettent les œuvres numériques d Alexandra Gorczynski sur sa fresque Mineral Room ; mettre en place la signalétique au sol ; installer les tables vidéo Dans trois jours, le Musée passager entame sa tournée francilienne. Plus d infos sur www. iledefrance.fr/museepassager NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

14 14 TEMPS FORT / NUMÉRO 57 / MAI 2015

15 15 Dossier réalisé en partenariat avec la revue We Demain. Ici, le futur Textes Xavier Frison ; Côme Bastin (We Demain) Datavisualisations WeDoData Transports, santé, citoyenneté, alimentation : l innovation révolutionne le quotidien des Franciliens. De quoi susciter de l enthousiasme, mais parfois aussi des craintes. D être surveillé à son insu ou, pour les victimes de la fracture numérique, d être mis de côté. Le point de vue du journaliste Éric Scherer, spécialiste de la question, directeur de la prospective, de la stratégie numérique et des relations internationales liées aux nouveaux médias à France Télévisions. DR Qu est-ce qui nous pousse à innover? Éric Scherer : Il nous faut chercher à tout prix à profiter du monde qui vient et voir comment changer la société, pour s adapter. Innover, c est entreprendre, faire preuve d initiative, changer de monde. Améliorer le quotidien, l ensemble de la vie urbaine, rurale, politique et sociale. Nous entrons dans une période de mutations majeures. Dans quelle mesure les données massives («big data») sont-elles une révolution dans le mode de vie des Franciliens? E. S. : Il s agit d un outil extrêmement puissant pour profiter au mieux des opportunités offertes par le numérique. Qui imaginait il y a cinq ans que l industrie du taxi allait être bouleversée par un simple smartphone? Cet exemple va se retrouver dans de nombreux autres secteurs, y compris dans la gouvernance des citoyens. Philippe Lesprit/Picturetank Avec les données ouvertes se pose aussi la question des libertés publiques et de la confidentialité E. S. : La technologie peut être à la fois un remède et un poison. Le poison, ici, est le risque lié à une société de la surveillance, à la fois par les États et les grandes entreprises de l Internet, dont la plupart sont américaines. Le fait que le NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

16 16 TEMPS FORT produit commercialisé par ces géants du Web soit nousmêmes, via nos données privées, constitue un vrai problème. Les politiques mises en œuvre pour développer l innovation en Île-de-France sont-elles efficaces? E. S. : Il y a tout un contexte prometteur avec le développement des lieux de coworking, les fab labs, ces ateliers de nouvelles technologies collaboratifs ouverts à tous, les formations à l informatique accessibles sans diplôme ou encore les pépinières de start-up innovantes. Dans le même temps, les très gros leaders mondiaux du numérique français ne sont pas encore légion, loin de là. Il reste beaucoup à faire. Tout le monde n est pas égal face à l innovation, comment y associer tous les citoyens? E. S. : L Éducation nationale, qui reste dans des process du xix e siècle, doit intégrer le plus vite possible le numérique et ses pratiques. Le numérique est un monde horizontal, ouvert, qui interagit à tous les niveaux. Il faut apprendre à se servir d Internet, initier les élèves au code informatique dès leur plus jeune âge, apprendre des langues étrangères et les méthodes des géants du Web qui utilisent nos données. Le rapport à la citoyenneté change avec l innovation E. S. : Dans les espaces de coworking ou les pépinières de jeunes entrepreneurs, les gens vivent très bien ensemble. Ils sont en sociabilité permanente, beaucoup moins dans le consumérisme que nous l étions il y a 30 ans, plus intéressés par les grands sujets de société comme l environnement. Le financement participatif, le covoiturage, les cours d universités gratuits en ligne, tout cela est positif et lié à une idée partagée de la société, donc au bien commun. près de 20 % des entreprises franciliennes exercent une activité dans un secteur potentiellement innovant Elles sont à 56 % hors de Paris Ce sont de très petites entreprises Elles bénéficient d aides publiques Yvelines Val-d Oise 6% Hautsde-Seine 8% 13% 6% 8% Essonne 44% Paris 9% Seineet-Marne Seine- Saint-Denis 6% Val-de- Marne Moins de 10 salariés 88 % 10 à 249 salariés 11 % + de 249 salariés 1 % 72 % des entreprises interrogées en 2013 par Paris Region Entreprises ont reçu des fonds publics Sources : «Dessine-moi une entreprise innovante en Île-de-France», Paris Region Entreprises (2013) ; «Qualité des produits et parts de marché : LE CITOYEN REPREND LE POUVOIR Et si l innovation s invitait en politique? Budgets participatifs dans les villes ou dans les lycées, mais surtout «open data» : les citoyens ont désormais les moyens de peser sur les décisions qui les concernent. La Région met déjà à la disposition de tous, sur plus de 500 jeux de données, allant des marchés publics aux équipements collectifs, en passant par des aides attribuées par la Région ou la carte des filières scolaires et d apprentissage. La France vient de nommer Henri Verdier «administrateur général des données». Ces dernières peuvent être consultées et réutilisées librement via www. data.gouv.fr. Et ce n est qu un début : après la SNCF, le Stif, qui gère les transports en Île-de-France, va rejoindre le mouvement en donnant au public accès à la totalité de ses données de transport en temps réel. Une révolution. Y a du climat dans l air #COP21 La conférence des Nations unies sur les changements climatiques, dite COP 21, réunira en décembre, au Bourget (93), délégués et observateurs en vue du futur accord international sur le climat de L occasion d inventer de nouveaux modes de production et de consommation. En Île-de- France, la Région a décidé de consacrer deux millions d euros aux projets associatifs innovants dans le cadre de la COP 21. IMPLIQUER LA JEUNE GÉNÉRATION Parmi ceux-ci, le mouvement citoyen Alternatiba et ses «villages des alternatives au changement climatique» voudront montrer qu «il existe déjà des solutions innovantes», comme le rappelle Wandrille Jumeaux, l un de ses membres. Le 6 mai, 100 lycéens franciliens devaient se rendre au lycée du Bourget pour une simulation grandeur nature des négociations. Une façon originale d impliquer la jeune génération. La Coalition / NUMÉRO 57 / MAI 2015

17 TEMPS FORT 17 L ALIMENTATION FAIT SA RÉVOLUTION LOCALE Ce n est plus une tendance, mais une lame de fond. De plus en plus de citoyens se regroupent pour acheter fruits, légumes, laitages et viande directement aux producteurs, zappant au passage le supermarché. Signe de cet emballement, La Ruche qui dit Oui! a ouvert plus de 600 points de vente en trois ans (125 en Île-de-France) alors que associations pour le maintien d une agriculture paysanne (Amap) ont éclos en France. Pendant ce temps, les citadins s essayent à l agriculture urbaine et à la vente de petits plats (www.monvoisincuisine.fr). Et les initiatives antigaspillage se multiplient : les Disco Soupes pour cuisiner les produits en fin de vie et des applis comme OptiMiam qui géolocalisent les invendus des commerçants. Mais toutes les innovations ne sont pas technologiques 38 % des entreprises (1) ont réalisé des innovations non technologiques En Île-de-France, entre 2008 et 2010 Exemples d innovations non technologiques 25 % 12 % Méthode de travail et prise de décision Technique de promotion (1) Entreprises industrielles de 10 à 249 salariés 23 % 8 % 35 % des entreprises (1) ont réalisé des innovations technologiques Mode d organisation Stratégie de tarification les moteurs de l innovation non technologique», INSEE (2013) Le futur a son festival #FuturEnSeine Chaque année depuis 2009, le mois de juin voit bourgeonner des fleurs d une variété singulière, au cœur de Paris et un peu partout en Île-de-France. Futur en Seine, le grand festival du numérique, cultive un vaste champ de 150 innovations où paradent une vingtaine de prototypes soutenus par la Région. Organisé du 11 au 21 juin par Cap digital, le pôle de compétitivité francilien consacré au numérique, Futur en Seine version 2015 compte «remettre de l humain dans la technologie» et se focalise sur deux thèmes : le climat COP 21 oblige et la transformation numérique. POPULARISER L INNOVATION NUMÉRIQUE Tout en servant l environnement, l innovation numérique participe au dérèglement climatique, via par exemple la consommation d énergie des centres de stockage de données ou les déchets liés aux matériels numériques. Les usages et modes de vie doivent donc être repensés. La transformation numérique, elle, pose la question de l évolution des politiques publiques et de la notion de citoyenneté, ou encore de l accompagnement des entreprises autour du digital. Le festival accueillera des intellectuels de premier plan et des grands patrons pour en débattre. Entre des technologies au service de l environnement, de l innovation sociale, culturelle, ludique, sanitaire ou entrepreneuriale et ses conférences et concerts, Futur en Seine veut populariser l innovation numérique. Pour que chaque Francilien s approprie demain. Programme complet sur Futur en Seine climat 21, qui réunit des organisations citoyennes internationales, nationales et régionales, est bien sûr de la partie. Elle doit impulser «une dynamique climatique en Île- de- France en per mettant aux acteurs de converger via des temps de mobilisation communs», selon Juliette Rousseau, coordonnatrice du mou vement. De son côté, le Réseau pour la transition éner gétique Cler organisera une opération en direction des universités, IUT, écoles d ingénieurs, etc. Le but : développer les formations liées à la transition écologique. Autre initiative, la pièce de théâtre-forum Ça va chauffer! de la compagnie Naje, soutenue par l Agence régionale de l en vironnement et des nouvelles énergies (Arene) : le public y jouera les premiers rôles et débattra de l environnement dans la vie quotidienne. Enfin, l Institut d aménagement et d urbanisme (IAU) prépare une cartographie interactive de la région autour de trois grandes transitions : adaptation au changement climatique, raréfaction des ressources, exacerbation de la compétition économique internationale. LA MOBILITÉ PARTAGÉE CONQUIERT LA VILLE Voitures électriques partagées (Autolib ), covoiturage (BlaBlaCar), location de véhicules entre particuliers (Drivy), avec chauffeur (Uber)... La mobilité partagée et ses applis ont conquis l Île-de-France et l Hexagone en moins de cinq ans. Constructeurs, équipementiers et géants du Web nous préparent des voitures électriques sans pilote, capables d optimiser le trafic comme jamais. Cela tombe bien : selon l Institut de technologie du Massachusetts (MIT), l ensemble des déplacements urbains pourrait être assuré par seulement 30 % du parc auto... s il était mieux utilisé. Mais, déjà, le véhicule à essence est menacé : voitures légères, vélos ou scooters électriques et vélos en libre-service se développent. Et le piéton fait son retour dans de nombreuses villes, qui lui réservent leur centre. NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

18 18 TEMPS FORT FOCUS 1 innovations Textes Renaud Charles, Xavier Frison, Chistophe Grand, Pegah Hosseini, Julie Védie ; Côme Bastin (We Demain) Des initiatives franciliennes surprenantes, sélectionnées par la rédaction d Île-de-France et celle de We Demain. Univers et Conseils Habiter Une maison en bois à petit prix contre le mal-logement Une maison de 40 m² pour quatre personnes, louée 280 euros par mois? C est le projet porté en Île-de-France par l association Habitat et Humanisme, spécialisée dans le logement social, et la coopérative d architecture Univers et Conseils. Mieux, cette habitation écologique, constituée d éléments modulaires préfabriqués en bois, est entièrement montable et démontable en 10 jours! La Maison qui déménage! vise à héberger temporairement «des personnes en grande difficulté qui ne pourraient pas habiter seules dans un logement social du fait de leur fragilité», explique Olivier Launay, directeur d Habitat et Humanisme Île-de-France. Alors que les délais et les procédures pour bâtir une maison «en dur» sont très longs, les collectivités locales disposent souvent de terrains vides de façon temporaire. De mai à juillet 2014, La Maison qui déménage! a été exposée dans le parc de la Villette, à Paris (19 e ). Et, depuis avril, la commune de Jouy-en-Josas (78) accueille la sienne. Univers et Conseils est accompagné par l Union régionale des sociétés coopératives et participatives (Urscop), une structure soutenue par la Région, qui vise à promouvoir le mouvement coopératif. Habitat et Humanisme a, de son côté, reçu euros pour l ingénierie globale du projet, toujours de la part de la Région euros de plus ont été rassemblés via une campagne de financement participatif sur kisskissbankbank.com. Dans sa version actuelle, la Maison qui déménage! coûte seulement euros par m². Ses deux concepteurs, les architectes Aline Maréchaux et Pascal Colné, espèrent réduire encore sa facture grâce à la fabrication en série. (www.habitat-humanisme.org/ile-de-france/accueil) & aussi... ALOGIA, au sein de la «Silver Valley» d Ivry-sur-Seine (94), un site spécialisé dans l économie du «bien vieillir», développe des produits qui facilitent la vie des seniors : détection des chutes, géolocalisation, lien social, e-santé (www.silvervalley.fr) LA PLATEFORME VULCAIN permet de tester la résistance au feu des matériaux innovants à Marne-la-Vallée (77) (www.cstb.fr). / NUMÉRO 57 / MAI 2015

19 19 Se déplacer Et la voiture devient transport en commun Tout est parti d une expérience personnelle. «J étais en banlieue et je souhaitais me rendre ailleurs en banlieue, raconte Grégoire de Pins (à dr. sur la photo ci-dessous), cofondateur de Sharette, un service de covoiturage de proximité qui intègre les transports en commun. Il a fallu pour cela que je repasse par Paris afin de prendre une correspondance pour parvenir à destination. C est là que je me suis dit que le même trajet se serait déroulé différemment si j avais pu profiter de toutes les voitures autour de moi.» Le potentiel est aujourd hui à la fois considérable et inexploité. Chaque jour, 15 millions de trajets s effectuent en voiture en Île-de-France selon les chiffres de l Enquête globale transport copilotée par le Stif, l autorité organisatrice des transports dans la région. En 2013, Grégoire se lance dans une étude de marché pour comprendre pourquoi le covoiturage de proximité n a jamais explosé. Il mène également une expérience d une journée sur le campus d HEC à Jouy-en-Josas (78) où il tente de mettre en lien les étudiants propriétaires de voitures et ceux qui n en ont pas. Résultat, une centaine de contacts pris, mais seulement quatre covoiturages au final. Pourquoi? Les inscriptions s étaient faites le matin. Or, au moment de partir le soir, les étudiants avaient modifié leur planning. «J en ai acquis la certitude que le covoiturage de proximité nécessitait de pouvoir consulter des informations de manière instantanée.» Une chose permise par les smartphones. Fin 2014, Sharette s est donc doté d une appli. «Pour le moment, nous nous adressons à des communautés fermées. En dehors d HEC, nous sommes présents sur une dizaine de sites comme l Essec à Cergy (95), Thales à Vélizy (78) et Clichy-Montfermeil (93). Mais nous avons l ambition à terme de nous adresser à tous les Franciliens.» Pour simplifier la vie de ses utilisateurs, Sharette a choisi en prime d afficher les croisements avec les transports en commun sur les trajets de tous les conducteurs. D où le partenariat signé avec la RATP en prévision de l arrêt complet du RER A entre La Défense et Auber du 25 juillet au 23 août. «Les trajets proposés par la communauté Sharette seront visibles sur l appli de la RATP.» (https://sharette.fr) & aussi... LE TÉLÉVAL, un projet de téléphérique urbain entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges (94), sera mis en service vers 2018 (www.valdemarne.fr). L APPLI MOBILE TRANQUILIEN permet de connaître l affluence dans les trains Transilien grâce notamment aux informations transmises par les voyageurs. À retrouver sur l App Store et Google Play (www.transilien.com). Patrick Gaillardin/Picturetank NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

20 20 TEMPS FORT FOCUS Entreprendre Une école unique pour patrons migrants Une vingtaine de candidats à la création d entreprise viennent de rejoindre l École régionale des projets destinée aux migrants, à Paris (19 e ). C est la première édition de cette formation lancée par la Région et portée par l ONG GRDR Migration-Citoyenneté-Développement. Près de 40 % des étrangers vivant en France habitent l Île-de-France. Ils représentent même 22 % de la population en Seine-Saint-Denis. Leur insertion dans le monde économique est entravée par des problèmes de langue, de méconnaissance de l environnement, d insuffisance de réseau Cette formation de 910 heures réparties sur six mois soit 35 heures par semaine répond à leurs besoins. Elle comprend un tronc commun sur les fondamentaux de la création d activité et des modules personnalisés. Une logique de tutorat par des chefs d entreprise favorisera le lien avec le monde des affaires. Les porteurs de projets, des femmes à 60 %, sont de 17 nationalités différentes et ont 42 ans en moyenne. «L entreprise qu ils projettent est souvent en lien avec leur pays d origine : import-export, transfert d argent, négoce ou transformation de textiles», indique Jonathan Stebig (photo), de l équipe du GRDR. Ils sont par ailleurs souvent préoccupés d équité et prédisposés à l altruisme, souhaitant se lancer dans le commerce de produits bio ou le développement de services solidaires. (http://grdr.org) & aussi... LE PROJET LIFI de transmission de données par signal lumineux, autrement dit sans fil ni ondes radios, que développe OledComm (www.oledcomm.com). L E-BULLE, à découvrir au Lieu du design, est un cocon ergonomique pour travailler dans un open space comme si on y était seul (www.lelieududesign.com). Julie Bourges/Picturetank / NUMÉRO 57 / MAI 2015

21 21 Soigner L exosquelette : lève-toi et marche! Permettre aux myopathes et paraplégiques de marcher à nouveau grâce à des jambes robotisées, c est le pari prodigieux de la société francilienne Wandercraft avec son exosquelette. Développée depuis 2011, cette prothèse hautement design se distingue des appareillages existants en pouvant fonctionner dans n importe quel environnement et en ne nécessitant ni béquille ni manette. Grâce à des capteurs sensoriels, il suffit en effet au patient de faire des mouvements intuitifs du buste pour marcher naturellement et garder l équilibre. En cours d expérimentation auprès d associations de patients, l exosquelette devrait prendre la forme d un premier prototype en D abord mis à disposition des centres de soin, il sera proposé au public en 2018 au prix de euros. Une innovation soutenue par la Région, à découvrir dans le cadre de l exposition «Design Power» au Lieu du design, à Paris (19 e ), jusqu au 11 juillet. (www.lelieududesign.com) Wandercraft/Agence Axéna & aussi... Fan de biotechnologies? LA PAILLASSE permet d échanger et de créer des projets autour des sciences du vivant (http:// lapaillasse.org). Et, pour égayer un séjour à l hôpital, HAPPYTAL vous promet d être pouponné ou cyberconnecté grâce à 25 services de qualité (www.happytal.com). De quoi garder le moral et un lien avec l extérieur! Transmettre À l école de Fleury-Mérogis C est un dispositif unique en France pour favoriser la réinsertion des détenus et lutter contre la récidive. Depuis deux ans, la Région aide les personnes en détention à suivre des études supérieures, en partenariat avec la maison d arrêt de Fleury-Mérogis (91) et les universités de Paris Diderot et de Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM). Outre les 80 bourses de 200 euros mensuels attribuées en , et les 86 pour , l aide se concentre sur l achat de livres et la mise en place d équipements informatiques au sein de la maison d arrêt (câblage de 40 cellules et d une salle informatique). Pour l année universitaire , le taux de réussite des étudiants incarcérés à Fleury-Mérogis était de 88 %. (http://ridf.fr/etudiantsincarceres) & aussi... LES MASTER CLASS DU BONDY BLOG aident les jeunes des quartiers à devenir des journalistes-citoyens (http://bondyblog. liberation.fr). L ACCORD ENTRE LE PARC NATUREL DU VEXIN FRANÇAIS ET HELLOMERCI, LA PLATEFORME DE FINANCEMENT PARTICIPATIF, permet de faire financer ses projets par des habitants (www.pnr-vexin-francais.fr). Bruno Fert/Picturetank NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

22 22 TEMPS FORT FOCUS & aussi... L APPLI MOBIMUSÉUM permet aux 8-12 ans de découvrir les animaux à travers une aventure scientifique interactive (www. futur-en-seine. paris/projet/ mobimuseum). PLATEAU URBAIN, lauréat du concours CréaRîF Entreprendre autrement 2015, facilite l accès à des bureaux vacants à bas coûts pour le secteur culturel et associatif (www. plateau-urbain. com). Partager Expérimentations musicales L association Les Concerts de poche et sa directrice Gisèle Magnan œuvrent depuis 10 ans pour organiser de prestigieux concerts de musique classique dans les villages ou les cités. La chanteuse Natalie Dessay, les pianistes Jean-François Zygel et Michel Dalberto font partie des dizaines d artistes d envergure internationale à participer au projet. Pour rompre les barrières entre grand public et musique classique, l association organise, en amont de chaque concert, des ateliers avec toutes sortes de publics : enfants, adolescents, personnes en situation de handicap ou de grande précarité sociale. Les Concerts de poche, qui fête cette année ses 10 ans, a reçu en 2014 le label «La France s engage», qui encourage les projets innovants d utilité sociale. Une première pour une association culturelle. (www.concertsdepoche.fr) Les Concerts de poche Julie Bourges/Picturetank Apprendre À vos marques, prêts, codez! Former gratuitement des jeunes à la programmation en ciblant les femmes, les jeunes issus des quartiers défavorisés et les non-diplômés : c est le pari de Simplon.co, une «fabrique de codeurs solidaires» dont la Région est partenaire. Depuis son lancement à Montreuil (93), des antennes ont été ouvertes à Marseille, dans le Perche et même en Roumanie. Un cours en ligne gratuit («Mooc» en anglais) a également été lancé. Simplon.co n a pas pour ambition de former des petits génies de l informatique mais des développeurs sachant créer des outils peu onéreux et concrets, notamment pour l économie sociale et le monde associatif. (http://simplon.co) & aussi... EDUCALAB, laboratoire d innovations dédié à l éducation, a été lancé par Cap digital à la Maison des sciences de l homme Paris Nord (93) (www.capdigital.com/educalab). LA PLATEFORME GATE, à l Observatoire de Paris, développe des télescopes de nouvelle génération pour scruter le cosmos (http://gepi.obspm.fr/ les-projets/sst-gate/). / NUMÉRO 57 / MAI 2015

23 23 Rafaël Trapet/Picturetank Cultiver Les fermes s ouvrent les portes des villes L expérience des «Fermes en villes» démontre qu agriculture et béton peuvent faire bon ménage. Menée depuis l an dernier à Saint-Cyr-l École (78) sur un terrain qui servit autrefois de réserve de chasse royale et qui est devenu une décharge, elle consiste à tester différents modes de cultures adaptés aux contraintes urbanistiques. «La terre sur laquelle nous sommes installés n est pas polluée, mais elle est impropre à faire pousser des fruits et légumes, explique Nicolas Brulard (photo), agro-économiste aux Jardins de Gally, l une des structures porteuses du projet avec Veolia, Sol Paysage et Hydrasol. Nous avons donc mis en place un prototype de ferme hors-sol avec l ambition à terme de l installer directement en centre-ville.» Buttes de compost, cultures sur bottes de paille, plantations dans des bacs en bois ou des pneus recyclés, gouttières remplies de compost, tous les moyens sont bons pour que plants de tomates et fraisiers se sentent comme chez eux en ville. «Davantage encore que les techniques utilisées, c est avant tout le travail et les choix de l agriculteur qui vont donner leur goût aux cultures. Le fait par ailleurs de rapprocher lieu de production et lieu de consommation permet de commercialiser des produits qui supportent mal le transport.» Exemple parmi les plus appétissants, celui des variétés les plus sucrées de fraises dont la durée de conservation est limitée et qui nécessitent d être vendues rapidement une fois cueillies. «Outre la production, nous essayons de combiner différentes activités comme la location de parcelles aux particuliers afin de trouver un modèle économique viable.» (www.lesfermesenvilles.com) & aussi... DISCO SOUPE organise des sessions collectives de cuisine de fruits et légumes rebuts ou invendus pour sensibiliser au gaspillage alimentaire (http://discosoupe.org). AU BOUT DU CHAMP installe en ville des distributeurs de produits frais issus de l agriculture locale (www.auboutduchamp.com). NUMÉRO 57 / MAI 2015 /

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015 CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car Dossier de presse - Avril 2015 SOMMAIRE CARAMAPS en quelques mots... 3 Comment ça marche?... 4 L accueil collaboratif Caramaps... 5 L histoire de CaraMaps...

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Science Factor Mars 2014

Science Factor Mars 2014 Science Factor Mars 2014 Science Factor : présentation o Objectif o Organisation Programme préliminaire rencontre 19/3/2014 o Lieu o Participants o Programme indicatif Science Factor en 2013 o Implication

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. janvier 2014. 23 janvier > 27 février

DOSSIER DE PRESSE. janvier 2014. 23 janvier > 27 février DOSSIER DE PRESSE janvier 2014 23 janvier > 27 février SOMMAIRE I. Qu est-ce que le hyblab? P. 2 II. Présentation de Ouest Médialab P. 3 III. Le HybLab en 5 dates P.4 IV. Partenaires P. 5 V. Déroulement

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 > DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 ÉDITO SOMMAIRE Le Festival des Sciences revient pour sa 10 ème édition! Le Festival des Sciences p.3 Le Village des Sciences p.5 Le Festival pour les groupes

Plus en détail

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE 28 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE Ils sont designers, graphistes, développeurs,

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE Simon de Cyrène : une innovation sociale qui fait école. p 2 Une maison partagée, c est quoi?. P 3 2015-2017 : Création de maisons partagées dans 10 nouvelles villes de

Plus en détail

PETIT MARIAGE ENTRE AMIS

PETIT MARIAGE ENTRE AMIS Communiqué de presse - Janvier 2013 PETIT MARIAGE ENTRE AMIS Blogs de mariage clé en main gratuits En bref Petit-mariage-entre-amis.fr propose des blogs de mariage clé en main, innovants et créatifs offrant

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE...

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... JUIN 2014 LES PRIX FONDATION GEORGES TRUFFAUT 2014 TROIS ASSOCIATIONS EXEMPLAIRES RÉCOMPENSÉES LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... Partout en France, des jardins pédagogiques, thérapeutiques ou d insertion voient

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

F O R M A T I O N 2 0 1 5

F O R M A T I O N 2 0 1 5 HABITAT A R C H I T E C T U R E S F O R M A T I O N 2 0 1 5 LOGEMENTS COLLECTIFS *Les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement (CAUE) sont des associations départementales créées par

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet Lancement du site internet Paris-Ouest Hauts-de-Seine Destination Affaires CDT92 Dossier de presse 2014 Rendez-vous le 18 septembre sur Sommaire Tourisme d affaires : le choix de Hauts-de-Seine Tourisme

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Sur la route de la coopération. Un livre édité par la Fédération nationale des groupements et coopératives du transport

Sur la route de la coopération. Un livre édité par la Fédération nationale des groupements et coopératives du transport Sur la route de la coopération Un livre édité par la Fédération nationale des groupements et coopératives du transport Sur la route de la coopération Démocratie, solidarité, autonomie, transparence sont

Plus en détail

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Orientation Relation école / entreprise les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Les actions en chiffres Au total, 27 000 personnes bénéficient chaque année des actions mises en place par les CCI en Haute-Normandie

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 8 novembre 2013 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région Aujourd hui, grâce au soutien

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse COMMUNIQUE DE PRESSE 18 juin 2013 «La qualité de l accueil : un facteur clef de compétitivité pour la première destination touristique mondiale» Le Comité Régional du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CHIPILI

DOSSIER DE PRESSE CHIPILI DOSSIER DE PRESSE CHIPILI Vincent & Emilie www.chipili.com coulisse@chipili.com / 0679764357 L idée *** Le projet est simple nous souhaitons développer une plateforme web pour mettre en relation artistes

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Après le bac, trouver sa voie

Après le bac, trouver sa voie novembre 2014 Après le bac, trouver sa voie Vous êtes au lycée et l on vous demande de faire des choix. Choix de bac, choix de filière Pas de panique. Avec un peu de méthode, on y arrive! S orienter c

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le mardi 15 décembre

Plus en détail

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL!

#donnezdusensàvotre. taxed apprentissage2015 ALL DIGITAL! #donnezdusensàvotre taxed apprentissage2015 ALL IS DIGITAL! Andreas Kaiser, Directeur d ISEN Lille Ingénierie des affaires dans le monde numérique Réseaux, communications mobiles et objets connectés Robotique

Plus en détail

Organisations présentes dimanche 27

Organisations présentes dimanche 27 Kit d accueil des organisations d Alternatiba Paris Le Village des Alternatives Organisations présentes dimanche 27 Quartiers Eau, Energie, Zero déchet, Migrations et solidarités mondiales, Transport et

Plus en détail

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS . «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr - 06 73 69 10 88 Un porteur de projet Un constat commun Une association

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CP 12-003 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATIONS PROVISIONNELLES

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET DE LA PITCH SESSION DU LAB SENIORIALES 2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET DE LA PITCH SESSION DU LAB SENIORIALES 2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET DE LA PITCH SESSION DU LAB SENIORIALES 2016 ORGANISEE PAR EN PARTENARIAT AVEC Appel à manifestation "Pitch session Les Senioriales Page 1 23-03-16 Contexte de l appel à

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN LARDEUX Solenn Créer un projet ayant pour intitulé «réalisation artistique personnelle» laisse une très grande liberté.

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION. Plateforme de partenariat 18 Juillet 2015

DOSSIER DE PRÉSENTATION. Plateforme de partenariat 18 Juillet 2015 DOSSIER DE PRÉSENTATION Plateforme de partenariat 18 Juillet 2015 L ASSOCIATION L association tous à table anime depuis mai 2011 des repas solidaires, pour permettre aux restaurateurs amis de l association

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

L ARC DE L INNOVATION DU GRAND PARIS

L ARC DE L INNOVATION DU GRAND PARIS L ARC DE L INNOVATION DU GRAND PARIS 1) Un défi métropolitain commun : l amélioration des quartiers populaires aux portes de Paris La bordure du périphérique constitue une des frontières les plus visibles

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Sommaire 3 La Seine-et-Marne en Ile-de-France 8 Nos offres 14 Seine-et-Marne Développement 2 La Seine-et-Marne Au centre d un marché de

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

FACILITER LE QUOTIDIEN : 12 SERVICES EN UN COUP D ŒIL

FACILITER LE QUOTIDIEN : 12 SERVICES EN UN COUP D ŒIL // Service Presse Tél. 02 40 99 67 06 presse@nantesmetropole.fr CONFERENCE DE PRESSE DU MARDI 26 MAI 2015 Le numérique et l innovation au service de la ville facile Lancement d une application mobile multi-services

Plus en détail

LA FONDATION RATP en 2010

LA FONDATION RATP en 2010 LA FONDATION RATP en 2010 Des femmes et des hommes actifs et engagés, au cœur de l évolution des comportements, des attentes et des mutations de notre société. LA RATP, sixième groupe de transport mondial

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

donateurs actualité et enquêtes de L engagement bénévole des seniors Innovation Bénévolat Engagement seniors Fundraising tendance Image société pour

donateurs actualité et enquêtes de L engagement bénévole des seniors Innovation Bénévolat Engagement seniors Fundraising tendance Image société pour donateurs enquêtes de société pour des expertises Innovation Bénévolat Engagement seniors études et opi Comportement associations Fundraising méthodologie L engagement bénévole des seniors -de 50 à 65

Plus en détail

SAFIRLAB 2015. Programme. Tunisie 2015

SAFIRLAB 2015. Programme. Tunisie 2015 SAFIRLAB 2015 Programme Tunisie 2015 PROGRAMME SAFIRLAB SafirLab accompagne les initiatives des jeunesses du Maroc, de Tunisie, de Libye, d Egypte, du Yémen et de Jordanie. Actions en faveur de la défense

Plus en détail

HACKATHON Objets connectés 27, 28 ET 29 NOVEMBRE 2015 LA FONDERIE, PARIS

HACKATHON Objets connectés 27, 28 ET 29 NOVEMBRE 2015 LA FONDERIE, PARIS HACKATHON Objets connectés 27, 28 ET 29 NOVEMBRE 2015 LA FONDERIE, PARIS LE CONCEPT DU HACKATHON L USINE DIGITALE Réunir étudiants et experts de tous secteurs (industrie, informatique, communication, recherche

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie et management de projets en communication et industries graphiques de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Organisations présentes samedi 26 et dimanche 27

Organisations présentes samedi 26 et dimanche 27 Kit d accueil des organisations d Alternatiba Paris Le Village des Alternatives Organisations présentes samedi 26 et dimanche 27 Quartiers Climat, Culture et médias, Agriculture et alimentation, Habitat

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

021 Région Ile-de-France - Paris (France)

021 Région Ile-de-France - Paris (France) 021 Région Ile-de- - Paris () 9,8 millions d habitants selon Urban Agglomerations 2003 (ONU). 1. Echelons territoriaux, population et superficie Nom Population % pop. total Superficie Densité Paris (Ville

Plus en détail

Sommaire. Développer de nouveaux services et usages au service des citoyens...4

Sommaire. Développer de nouveaux services et usages au service des citoyens...4 Ségolène Royal Ministre de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie Emmanuel Macron Ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 9 février 2016 Sommaire Développer de nouveaux services

Plus en détail

En partenariat avec j

En partenariat avec j En partenariat avec j Nos partenaires presse et soutiens institutionnels 2 Genopole, premier biocluster français dédié aux sciences du vivant Genopole fédère : des entreprises de biotechnologie des laboratoires

Plus en détail

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011 DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE Lundi 6 juin 2011 SOMMAIRE Communiqué de presse Le dispositif «Ascenseur pour la réussite» en détails Contexte : les grandes écoles et l ouverture

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

L outil culturel, levier de développement economique : Projet culturel projet de territoire

L outil culturel, levier de développement economique : Projet culturel projet de territoire L outil culturel, levier de développement economique : Projet culturel projet de territoire A un moment où nous assistons à une mondialisation des entreprises, l action publique demeure morcelée, rassemblée

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait.

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. DOSSIER DE PRESSE La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. La filière laitière francilienne au cœur de l innovation Né de la volonté de valoriser collectivement la

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

L innovation sociale, et plus concrètement?

L innovation sociale, et plus concrètement? L innovation sociale, et plus concrètement? Applications et illustrations de l innovation sociale au Luxembourg Lors du premier jeudi de l innovation sociale, une deuxième activité de construction collective

Plus en détail

Conseils. Financement. Date limite de dépôt des dossiers : 13 décembre 2013 Informations et dotations sur www.petitpoucet.fr.

Conseils. Financement. Date limite de dépôt des dossiers : 13 décembre 2013 Informations et dotations sur www.petitpoucet.fr. Conseils pendant 3 ans Financement jusqu'à 500 000 Hébergement dans la Maison des Petits Poucets Conception : Benjamin Péré - bneuh.net Date limite de dépôt des dossiers : 13 décembre 2013 Informations

Plus en détail