La planification stratégique au service du développement durable. L expérience des agences françaises d urbanisme mars 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La planification stratégique au service du développement durable. L expérience des agences françaises d urbanisme mars 2010"

Transcription

1 La planification stratégique au service du développement durable L expérience des agences françaises d urbanisme mars 2010

2 Avant propos La planification stratégique et les agences d urbanisme, un duo gagnant au service de la «ville durable». La réalisation de cette plaquette a bénéficié d un concours financier du ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer, Direction générale de l Aménagement, du logement et de la nature. Directeur de la publication Marcel Belliot, délégué général Conception et rédaction Sébastien Debeaumont (FNAU) avec le concours de Gilles Antier (IAU IdF) et de Patrice Berger (Agence d urbanisme de Lyon) Et la participation des agences d urbanisme de Île-de-France : Gilles Antier Lyon : Patrice Berger et Gautier Rouhet Rennes : Laurent Givord Reims : Catherine Lumière et Silvina Rodrigues-Garcia Toulon : Gilles Périlhou Lille : Catherine Martos Dunkerque : Francis Nave et Florence Danhyer Strasbourg : Stella Staub (SCOTERS) Paris : André-Marie Bourlon Graphisme Héloïse Tissot Le «développement durable» est aujourd hui une exigence centrale des politiques publiques et il nécessite la mobilisation de nombreux outils. La «planification stratégique», qui permet de prévoir et d organiser le développement à long terme des territoires, est l un de ces outils. Elle conjugue de nombreux atouts. Elle associe en effet une vision globale construite avec l ensemble des acteurs (État, collectivités territoriales, monde économique, société civile ), une hiérarchisation précise des projets et de leurs impacts, une intégration étroite des politiques sectorielles et le souci d ajuster dans le temps les programmes d investissement au plus près des effets recherchés De nombreux exercices de «planification stratégique» ont été menés dans les agglomérations françaises durant les vingt dernières années. Beaucoup d entre eux ont été réalisés avec l aide des agences d urbanisme et ce n est pas un hasard. Présentes dans la plupart des agglomérations françaises, les agences d urbanisme sont en effet des structures pluridisciplinaires d ingénierie territoriale qui associent les collectivités locales et l État au service du développement durable des territoires. Leur expertise est bien sûr à la disposition de leurs membres mais elle peut aussi «s exporter» dans le cadre de programmes de coopération décentralisée ou de marchés d études passés avec les pouvoirs publics locaux et les grands bailleurs internationaux. Les agences d urbanisme françaises ont ainsi été amenées à intervenir, en France et à l étranger, sur un grand nombre d exercices de «planification stratégique». Cette plaquette en présente différents exemples : ils illustrent la pertinence de cette méthode de planification pour maîtriser le développement des villes et l intérêt d outils comme les agences d urbanisme pour la mettre en œuvre. André Rossinot Président de la FNAU Traduction Paul Jones, version anglaise Maria Marques, version portugaise Impression jf.j jf.jousset, 800 exemplaires, mars 2010 ISBN : Document téléchargeable: 1

3 Les agences françaises d urbanisme Leur missions des outils originaux au service de l aménagement et du développement durables du territoire. Même si les agences d urbanisme françaises affichent des différences liées à leur taille, à leur territoire d intervention, à leurs métiers ou encore à leur partenariat, elles se retrouvent sur un certain nombre de missions essentielles. Observer Les agences françaises d urbanisme sont des structures originales d ingéniérie territoriale. Certes, certains pays ont parfois créé ce type d outils pour coopérer à l aménagement de leur capitale politique (Tunis) ou économique (Douala). Le Maroc en a développé un véritable réseau à l échelle nationale, mais il s agit de structures soutenues et contrôlées par l État. En France, ce sont d abord les collectivités territoriales (communes et groupements intercommunaux, départements, régions) qui décident ensemble de créer une agence d urbanisme, et sollicitent l appui et l agrément de l État. Elles peuvent également associer d autres organismes qui contribuent à l aménagement et au développement de leur territoire : ports autonomes, universités, établissements publics d aménagement, agences hospitalières, chambres de commerce et d industrie En 2010, la France compte 52 agences dont trois dans les DOM-TOM. Leur territoire correspond souvent à une population de à habitants, dans quelques cas entre et plus d un million, enfin jusqu à 11 millions pour Paris Île-de-France. Toutes les agences ont le statut juridique d association (loi 1901) - à l exception de l Institut d aménagement et d urbanisme d Île-de-France, qui est une fondation d utilité publique et regroupent exclusivement des collectivités ou organismes publics. La moitié d entre elles a été créée au cours des années Une forte reprise s est manifestée après le creux des années , puisque un quart des agences a été fondé depuis Le financement des agences est principalement assuré par des subventions des collectivités adhérentes ainsi que de l État. Mais elles peuvent aussi compléter leurs budgets en réalisant des contrats d études ou de missions spécifiques, y compris à l étranger. Leur ensemble représente globalement une force d étude considérable de 1500 professionnels, mais la taille des agences est assez variée. Il est important de noter que les personnels des agences relèvent du statut privé, même si des personnels de l État et des collectivités territoriales peuvent être détachés ou mis à disposition. Afin de connaître leur territoire dans toutes ses dimensions (démographiques, socioéconomiques, environnementales ) et de créer des observatoires, les agences initient des partenariats multiples avec l Institut national de la statistique (Insee), les acteurs du monde économique et social, du logement, ou des services urbains. Les données ainsi recueillies et traitées sont publiées dans des atlas et s intègrent dans les systèmes d information géographique des agences. Elaborer des projets urbains Le projet urbain peut concerner des territoires très variés, qu il s agisse d un équipement (tel qu une gare), d un quartier, Planifier d une ville ou d une agglomération en tout ou partie. Dans le cadre des Plans Locaux L agence n a pas vocation d Urbanisme ou des Schémas à intervenir directement dans la de Cohérence Territoriale, mise en œuvre d un projet urbain les agences conseillent sur mais à mobiliser l ensemble les procédures, aident à la des partenaires institutionnels et décision, fournissent un appui techniques autour d un véritable au dossier réglementaire et projet partagé au bénéfice de la suivent aussi la mise en œuvre population et des acteurs locaux. des documents d urbanisme. Elles accompagnent aussi leurs partenaires dans la préparation et la programmation de diverses politiques publiques : enjeux environnementaux ou risques naturels, déplacements, urbanisme commercial, logement, développement économique Anticiper L intervention des agences ne se limite pas à des actions à mener à court ou moyen terme. Elles assurent aussi des missions de prospective : «veille» stratégique sur les transformations urbaines, sur les évolutions sociales et démographiques (comme le vieillissement de la population), technologiques, ou encore climatiques et énergétiques. Du fait de leurs capacités d observation et des outils dont elles disposent, elles jouent souvent un rôle-clé dans cette mission auprès de leurs collectivités partenaires. Communiquer Rapports d études et dossiers donnent souvent lieu à des publications ou des articles de presse. Ces produits aident à diffuser le savoir-faire, les constats et les propositions des agences. Elles contribuent aussi au dialogue local sur les questions d aménagement et d urbanisme en menant des enquêtes, en animant des débats publics et en organisant des expositions à l intention de la population. 2 3

4 Les agences françaises d urbanisme en six principes Des agences très présentes à l international Le «Manifeste des agences d urbanisme» adopté à Grenoble en décembre 2005, a retenu les six principes suivants. Les agences d urbanisme françaises interviennent de plus en plus à l international dans des actions de coopération décentralisée ou en réponse à des appels d offre provenant du dispositif français d aide publique au développement ou d organismes internationaux. 1 un outil créé pour répondre aux 4 un outil technique pluridisciplinaire Quelles interventions? Pourquoi? enjeux partagés de développement de son territoire Le territoire d une agence couvre en général plutôt une aire urbaine (ou plusieurs) avec le périmètre précis d une collectivité particulière. Elle existe avant tout pour traiter les problèmes communs qui s y posent et pour rechercher les solutions collectives d aménagement adéquates. un outil partenarial 2 qui rassemble les acteurs du territoire Une agence se distingue par son caractère partenarial et intercommunal. Librement créée par ses membres, elle leur offre un centre de ressources interdisciplinaire. Ouverte vers la société civile, elle participe à l animation du débat territorial local. Une agence rassemble des professionnels au profil très varié : urbanisme, mobilité, environnement, habitat, économie, géomatique, développement local Elle développe aussi une expertise sur des champs nouveaux tels que la sécurité, le développement durable, les projets métropolitains un outil porté par 5 une éthique de liberté et de responsabilité Les activités de l agence résultent uniquement de décisions prises en accord avec ses membres, dans un esprit de liberté intellectuelle et de sens du service public. Son programme partenarial d activités résulte de la synthèse des demandes de ses membres, les études effectuées dans ce cadre sont sa propriété et chaque membre peut en avoir communication. Interventions des agences d urbanisme hors d Europe Les missions à l étranger des agences d urbanisme recouvrent trois grands thèmes : la planification et l aménagement : préparer les termes de référence d un document d urbanisme, le réaliser en tout ou partie, ou en faire une évaluation en vue par exemple d une révision ; l appui aux politiques publiques sectorielles (transports, foncier, logement, environnement ), l aide à la mise en place de structures de gestion urbaine (agences, structures intercommunales) et d outils de gestion (observatoires urbains, systèmes d information géographique ) ; la préparation de projets urbains (y compris sous l angle de la participation locale) : grands équipements, projet à l échelle d un quartier ou même d un secteur d agglomération, ou encore pilotage d un concours international ou assistance technique à la requalification de centres anciens. Plusieurs facteurs expliquent l intérêt des pays du Sud pour le savoir-faire français : les collectivités territoriales françaises et les structures intercommunales, compétentes pour l aménagement et l urbanisme de leurs territoires, s engagent de plus en plus souvent dans des actions de coopération décentralisée ; les agences réunissent des équipes pluridisciplinaires, où se côtoient urbanistes, économistes, géomaticiens, juristes qui ont en général autant une expérience de production technique que de communication vers des publics très divers ; leur fonction d «ensemblier de prestations et des politiques publiques» est particulièrement appréciée à l étranger, dans des contextes souvent marqués par un fort compartimentage entre administrations, organismes et collectivités. 3 un outil qui travaille principalement dans 6 un outil qui travaille en réseau le cadre d un programme partenarial d activités L ensemble des grandes missions des agences s exercent dans le cadre d un programme partenarial d activités défini et financé par l ensemble des partenaires de l agence. Des contrats pour études particulières peuvent également être réalisés en complément du programme principal. Chaque agence travaille avec les agences voisines dans le cadre d un réseau régional et fait également partie de la Fédération Nationale des Agences d Urbanisme (FNAU). Ces réseaux permettent à son équipe d améliorer son savoir-faire et de mutualiser des expériences. 4 5

5 La planification stratégique aujourd hui Les enjeux liés au développement durable ont fortement encouragé la planification et les politiques urbaines à évoluer. Dans de nombreuses villes et métropoles de France et d Europe sont ainsi testées de nouvelles approches : élaboration concertée, cohérence territoriale (la «logique d agglomération»), vision transversale et globale (impact du changement climatique ou des dépenses énergétiques, mais aussi vieillissement de la population), études d impact, priorisation des interventions, flexibilité des stratégies Dans les villes émergentes ou en développement, depuis les années 2000 est apparue une «planification stratégique» incarnée entre autres par les City Development Strategies, développées par Cities Alliance pour aider les villes à définir des stratégies économiques et urbaines en concertation avec tous les acteurs. une démarche plus intégrée 1 et plus participative On travaille sur un territoire réellement pertinent, au plan de la mobilité, de l emploi, de la biodiversité ou de la gouvernance (on citera sur ce point la croissance de l intercommunalité en France depuis une douzaine d années). Il s agit d en développer les atouts et réduire les faiblesses, dans une vision de concurrence des villes et des métropoles et de leur insertion dans une économie de plus en plus mondialisée. Pour cela et dans la perspective du droit à la ville, la planification stratégique s articule de plus en plus avec les politiques sectorielles de développement : logement, politiques foncières, accès aux services essentiels, mobilité, développement économique, sécurité urbaine Et parce qu elle traite ainsi d objectifs économiques, sociaux et culturels autant que territoriaux, elle implique d associer l ensemble des acteurs de la ville (État, collectivités locales, secteur privé, société civile et notamment les populations les plus défavorisées). le lourd défi 2 de la croissance urbaine La planification stratégique est confrontée au temps qui passe : dans le monde en développement, la rapidité de la croissance urbaine comme les à-coups de la politique et de l économie s accordent mal avec le temps long des projets concertés et du développement durable. Les villes et métropoles en développement sont confrontées à la fragmentation sociale et spatiale (l accès au sol et au logement y est une difficulté majeure des habitants), aux risques naturels et industriels, à la surconsommation de terrains par l urbanisation, et au décalage entre urbanisation et disponibilité des services essentiels (eau, assainissement). La planification stratégique, 3 clé de la bonne gouvernance Il faut un cadre commun à l échelle métropolitaine : cela relève d un projet politique, auquel la planification stratégique offre un levier puissant pour coordonner les acteurs de la ville. L enjeu est triple : tracer une voie collective qui sert de référence, garantir que cette voie ne sera pas compromise par une somme d actions locales contradictoires, et enfin mettre en cohérence des projets opérationnels. Pour cela, la planification stratégique privilégie des schémas de structure simple et de lecture compréhensible, en vue d un consensus sur les objectifs et les moyens entre acteurs publics et socio-économiques. Via des plans d actions concrets, elle peut alors cibler des sites et des projets avec un effet de levier maximum pour la convergence des investissements publics et privés. Mais la démarche «projets urbains» ne doit pas se substituer à l approche stratégique : celle-ci doit en être la véritable charpente urbaine qui les justifie et les explicite. Aucun projet urbain opérationnel ne peut se dispenser de la conception maîtrisée d un Lyon 2010 : les orientations stratégiques aménagement sur une échelle plus vaste, par exemple en termes de transport ou d environnement. accepter que la planification 4 évolue, sans remettre en cause ses fondamentaux Il importe de savoir offrir une expression collective et transparente des lignes directrices du développement territorial à un horizon temporel éloigné. Mais les schémas doivent aussi intégrer une dose de flexibilité entre objectifs intangibles et d autres adaptables à la conjoncture. Il faut pour cela intégrer un tableau de bord et une évaluation périodique (à cinq ans?) en vue d ajuster les documents et leur mise en œuvre. Le tout est de s accorder sur un phasage en fonction du rythme de croissance observé ou des moyens effectifs pour sa mise en œuvre. Un document de planification stratégique n est pas une fin, il doit être géré par des structures spécifiques, telles que les agences d urbanisme. A elles de développer les outils (SIG, télédétection ) et de les gérer au service des collectivités en jouant ainsi à fond leur rôle d ensemblier. On ne négligera pas l évaluation environnementale : les SIG permettent de tester finement l impact territorial des règles ou de prioriser le développement urbain dans des lieux combinant les plus grands potentiels (foncier, accessibilité ) et les moindres contraintes (risques, bioversité, qualité environnementale). Au-delà de toute idée d exportation de «modèles», l enjeu évident pour la planification stratégique est de se combiner avec l amont (la stratégie, le projet politique) et avec l aval (la mise en œuvre, le suivi et l évaluation), le tout dans un processus continu d adaptation, et en concertation permanente avec des acteurs aussi multiples que variés dans les villes et métropoles du monde. Les pages suivantes présentent des expériences diversifiées de planification stratégique menées par les agences françaises d urbanisme en France (Lyon, Reims, Rennes, Dunkerque, Île-de-France, Lille, Strasbourg, Toulon) et dans le monde (Addis Abeba, Casablanca, Rio de Janeiro, Vitória, Phnom Penh, Hô Chi Minh Ville). 6 7

6 Lyon ǀ France Construire une métropole européenne agréable à vivre Rennes ǀ France Conforter la «ville-archipel» En 1985, à l occasion de la révision du schéma directeur de Lyon, l agence d urbanisme lance une nouvelle forme de planification, plus stratégique : Lyon L ambition affichée est de faire de l agglomération une métropole européenne où la qualité urbaine serait vecteur d attractivité. Ce projet de territoire (71 communes, 1,1 million d habitants) est partagé par tous les décideurs politiques, économiques, universitaires et culturels grâce à une large concertation et à une communication importante. Il génère une dynamique collective, privée comme publique, et inspire toutes les politiques : grands projets urbains, grands espaces publics et embellissement, infrastructures, sites économiques, ouverture internationale et adaptable sur le reste Ce projet, porté par le Grand Lyon (communauté urbaine) précède une prospective sociétale participative (Millénaire 3), gouvernance économique et métropolitaine, rayonnement international. Aujourd'hui s ajoute une démarche qui privilégie un dialogue quotidien avec les territoires riverains sur des objectifs communs, au travers notamment de la coordination des schémas directeurs (Interscot). Agence d urbanisme de Lyon : Reims ǀ France Associer développement économique et mixité sociale Le SCoT du Pays de Rennes (67 communes, habitants), approuvé en décembre 2007, fait suite à trois schémas directeurs sur le territoire de l ancien district. Cet élargissement du territoire de projet à l ensemble du «pays» pouvait faire craindre à Rennes Métropole un risque de dilution de son ambition par rapport à ses exercices de planification précédents. De leur côté, les autres communautés de communes membres du pays, beaucoup moins peuplées, craignaient d y perdre leur liberté de décision. Pour dépasser ces réticences et le souhait initial d «un document de planification vide», le choix est fait de s engager dans une démarche prospective. Le travail intense et les débats lors d ateliers prospectifs réunissant élus et acteurs locaux ont permis de construire une vision partagée des grands enjeux du territoire et de l avenir du pays à long terme et d aboutir à des orientations fortes. Dans un contexte de développement soutenu, le SCoT conforte les atouts de la «ville-archipel», facteur d attractivité de la métropole rennaise. Il prévoit notamment une protection renforcée des corridors écologiques, voire leur rétablissement, et des objectifs chiffrés d économie d espace afin de protéger l agriculture périurbaine. Agence d urbanisme de Rennes (Audiar) : Lyon 2010 se distingue par son caractère stratégique, ferme sur l intangible et les priorités (trame verte, charpente urbaine) Couvrant 17 intercommunalités pour habitants, le territoire du SCoT de la région de Reims présente une offre en logements locatifs aidés inégalement répartie, un rythme de construction insuffisant pour répondre aux besoins, une armature urbaine déséquilibrée en équipements et services Agence d urbanisme de REims (AUDRR) : de proximité et une activité économique très concentrée sur l agglomération et quelques secteurs ruraux. Le SCoT constitue un levier essentiel pour renforcer l attractivité du territoire dans son ensemble et rétablir les équilibres, notamment en corrélant les espaces d accueil résidentiel pour les populations au développement économique. Pour atteindre les objectifs, le SCoT a fixé en particulier deux normes de construction : 1 logement locatif aidé pour 5 logements réalisés dans les communes de plus de 500 habitants insuffisamment dotées, 2 logements locatifs aidés pour 1 hectare aménagé dans les communes ou intercommunalités accueillant de nouvelles zones économiques ou de nouvelles activités au-delà de 3 hectares, norme ramenée à 1 logement pour 2 hectares pour les activités logistiques ou labellisées «pôle de compétitivité Industrie Agro- Ressources». Dunkerque ǀ France Une cartographie très simplifiée Les responsables institutionnels une représentation extrêmement et économiques de la région schématique du territoire. Flandre-Dunkerque ont appliqué Cette cartographie ultra-simplifiée dès les années 1970 des permet de faire apparaître les documents de planification qui ont seuls repères géographiques fortement orienté l organisation nécessaires à la localisation et à la spatiale de leur territoire. présentation générale des projets Le SCoT de la région Flandre- d aménagement ou d organisation Dunkerque (74 communes, du territoire. Cartes et schémas habitants), approuvé sont lisibles et compréhensibles en 2007, a surtout pour objectif au premier coup d œil. de modifier les «façons de En outre, ils laissent aux faire» antérieures, afin que le responsables des collectivités une développement recherché offre de confortable liberté de manœuvre meilleures garanties de durabilité. pour l organisation spatiale de leurs Pour cela, il faut privilégier projets locaux de développement, l application de règles écrites à la condition bien sûr de respecter par rapport aux représentations les règles écrites du SCoT. cartographiques. L agence d urbanisme a donc proposé une ligne graphique originale qui s exprime par Agence d urbanisme de Dunkerque (AGUR) : 8 9

7 Strasbourg ǀ France Maîtriser le développement en s appuyant sur l existant Le projet de schéma directeur de la région Île-de-France (1 281 communes, 11,7 millions d habitants) adopté en septembre 2008 a fortement rompu avec les précédents schémas, en affirmant que les enjeux globaux de développement durable pouvaient guider les choix de développement locaux. Il développe trois axes majeurs : réduire les inégalités sociales, territoriales et environnementales, promouvoir une organisation urbaine plus compacte face aux changements énergétiques et climatiques, structurer le tissu économique pour favoriser l emploi et le rayonnement international. 10 Île-de-France ǀ France Vers une stratégie de planification durable Une stratégie qui apparut en forte complémentarité avec les approches des équipes internationales retenues pour la consultation sur le Grand Paris. La démarche stratégique et démocratique a privilégié une remontée des projets locaux vers le niveau régional et la mise au point d orientations préalablement discutées dans des forums de concertations. Le projet métropolitain a aussi fait pour la première fois l objet d une étude d évaluation environnementale préalable à l enquête publique. Mais le document doit rester un cadre de négociation évolutif : son suivi et son évaluation périodique devront permettre l ajustement concerté des politiques publiques et la mise en cohérence des éléments de programmation, en relation avec le contrat de projets. Institut d aménagement d Île-de-France (IAU IdF) : Lille ǀ France L avenir en version XXL Fin 2008, l agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole a été chargée de piloter les travaux d élaboration d un schéma de cohérence territoriale, dessinant l avenir de la métropole lilloise (126 communes, 1,2 million d habitants) à l horizon Parmi les questions clés de cet exercice figurent notamment : la prise en compte des enjeux climatiques et environnementaux. Pour limiter la consommation d espace et améliorer les performances énergétiques, une coordination étroite sera établie entre les projets de transports et la délimitation des espaces de développement. Le SCoT s inspirera du concept de la «ville intense» : formes urbaines optimisant l utilisation du sol, développement de la ville de proximité et des déplacements à courte distance la définition du territoire de réflexion. L avenir ne peut s imaginer dans les limites, trop étroites, de l arrondissement de Lille. La vie des habitants et des entreprises met en jeu un espace bien plus vaste. Le SCoT devra voir large, dépasser les frontières administratives pour rechercher la cohérence et les synergies avec les politiques des territoires voisins de l aire métropolitaine transfrontalière qui entoure Lille métropole. Agence d urbanisme de Lille (ADU) : Le Schéma de cohérence territoriale de la région de sur les atouts du territoire : les institutions européennes, enjeux environnementaux ou les corridors écologiques. Strasbourg (SCOTERS) encadre les hôpitaux, l université, le TGV, L agence d urbanisme de le développement de la région l aéroport, les équipements Strasbourg a accompagné les élus de Strasbourg (140 communes, et les sites de développement dans l élaboration de ce SCoT habitants). économique métropolitain. et continue, dans le cadre du suivi Le document, adopté le 1 er juin 2006, s articule autour de trois objectifs politiques : assurer le développement de la métropole strasbourgeoise, équilibrer l aménagement du territoire, protéger l environnement. Le SCOTERS organise le territoire en renforçant son armature urbaine, en favorisant l urbanisation dans les secteurs les mieux desservis par les transports en commun et fixe une stratégie d implantation des zones d activités. Il s appuie Le SCOTERS protège les ressources sur lesquelles il appuie son développement : les terres agricoles, les espaces naturels comme les zones inondables, les trames vertes, les axes à et de la mise en œuvre, d apporter son expertise. Agence d urbanisme de Strasbourg (ADEUS) : Toulon ǀ France Promouvoir un développement économe en espace L aire toulonnaise (31 communes, le foncier et préserver son capital extensions pour diviser par trois la habitants environ) naturel et agricole : consommation d espace. Des sites connaît une forte consommation donner la priorité au prioritaires sont identifiés pour de l espace, (350 hectares en renouvellement urbain. un développement par extension, moyenne par an) et une importante Les communes doivent identifier, c est-à-dire par transformation croissance démographique en priorité, leur potentiel d espaces à dominante naturelle ( habitants supplémentaires de renouvellement urbain ou agricole en espaces bâtis, selon d ici 2020). Le SCoT s est fixé trois et permettre sa valorisation ; un niveau d exigence particulier objectifs majeurs pour économiser limiter à un millier d hectares les (performance environnementale, mixité des fonctions, espaces publics de qualité ) ; optimiser les densités. Le développement des sites d extension doit s inscrire dans l une des trois familles d ambiance suivantes : - «citadine» : au moins 70 logements à l hectare, - «villageoise» : au moins 50 logements à l hectare, - «périurbaine» : au moins 20 logements à l hectare. Agence d urbanisme de Toulon (AUDAT) : 11

8 Addis Abeba ǀ Éthiopie Un schéma directeur de référence pour les réseaux et l aménagement De 2000 à 2002, l agence d urbanisme de Lyon a apporté son appui à la révision du Schéma directeur de la ville d Addis Abeba, (3,5 millions d habitants aujourd hui voire 10 millions à long terme). La démarche, engagée avec les autorités, fut particulièrement novatrice et réussie, reposait sur : un schéma de structure lisible mettant l accent sur l essentiel à maîtriser : le développement de sites stratégiques et des centres bien reliés entre eux par des lignes fortes de transport en commun ; une concertation facilitée par des cartes simples et communicantes et un séminaire de plus de personnes (sphères économique, culturelle, universitaire, religieuse et financières) ; une mise en œuvre, suivie par l agence d urbanisme de Lyon sur financements français ( ), portant sur le renforcement de la maîtrise d ouvrage publique à partir de thèmes levier pour le développement et l organisation urbaine : les lignes fortes de transport en commun, les opérations d urbanisme les plus stratégiques, les marchés secondaires. Même si la mise en œuvre a été très inégale, ce type de planification stratégique, adaptée aux moyens humains disponibles pour l appliquer, a grandement aidé les autorités. Agence d urbanisme de Lyon : Casablanca ǀ Maroc Un nouveau schéma directeur Ce document a été mis au point entre 2004 et 2007 en équipe mixte par l IAU Île-de-France avec l agence locale d urbanisme. Il intègre un diagnostic circonstancié, puis trois scénarios comprenant des variantes d extension sur un «tronc commun» de propositions relatives aux réseaux de transport et aux grandes opérations de valorisation du cœur de ville, de résorption des bidonvilles et d amélioration de l environnement. Les deux innovations de la démarche : d une part, l intégration d une approche participative en amont et tout au long du processus avec les acteurs et les décideurs (élus et professionnels) ; et d autre part, la réalisation d un plan stratégique de développement durable accompagné d une charte de développement pour la stratégie de mise en œuvre des actions par les différents acteurs concernés. Des actions complémentaires ont notamment porté sur un schéma de référence pour l aménagement du littoral, (21 actions à entreprendre) ainsi que sur le réaménagement de l ancien aérodrome d Anfa situé au cœur de la ville. Dans ce secteur a ensuite été mis au point le plan d aménagement et de développement durable de l arrondissement d Anfa. Institut d aménagement d Île-de-France (IAU IdF) :

9 Phnom Penh ǀ Cambodge L évidence d une stratégie globale Rio de Janeiro ǀ Brésil Un plan stratégique pour la revitalisation de la région centre La Banque Interaméricaine de Développement et la Mairie de Rio de Janeiro ont financé une étude de revitalisation de la région centre de Rio de Janeiro (2 000 hectares, habitants, emplois). approfondi, une analyse de l ensemble des études et projets existants. Elle intègre aussi des propositions nouvelles sur des territoires ou des thématiques insuffisamment explorées. Parmi celles-ci : un nouveau quartier d affaires autour de la future gare pour les trains à grande vitesse, un développement important des transports publics, un équilibre financier réaliste (2 milliards de Réals brésiliens la structure urbaine d ensemble, de bénéfices, soit 791 millions Réalisée notamment par les questions environnementales, d Euros), l Atelier parisien d urbanisme, les grands secteurs de projet un pilotage du projet l étude propose une stratégie (14 millions de m²), impliquant les trois niveaux opérationnelle, véritable fil la requalification des tissus de gouvernement, conducteur pour la ville de Rio de constitués, un phasage réaliste tenant Atelier Janeiro, l État de Rio de Janeiro, et le développement de l habitat compte des échéances de la coupe parisien le gouvernement fédéral de l Union. dans le centre ( habitants du monde de football 2014 d urbanisme : Elle s appuie sur un diagnostic supplémentaires), et des JO Vitória ǀ Brésil Ateliers croisés d urbanisme, Vitória Dunkerque 2010 La communauté urbaine de Dunkerque mène depuis 2005 association française expérimentée dans le montage et l animation ressources, sa connaissance des enjeux locaux et son expertise. une coopération décentralisée de workshops, un premier Agence d urbanisme de Dunkerque (AGUR) : avec la municipalité de Vitória atelier d urbanisme s est déroulé au Brésil, notamment en matière en octobre Les participants ateliers de Cergy : d aménagement et d urbanisme. ont œuvré à la définition de Le programme Cidade Brazil initie en 2006 ce partage de savoirs et de compétences. la stratégie métropolitaine et des solidarités territoriales induites. Ils ont contribué à l expression de schémas d aménagement L agence d urbanisme de Dunkerque urbain stratégiques. s avère un acteur privilégié de cette démarche, en interrogeant les pratiques locales en matière de projet urbain, de planification et en essayant d identifier les outils pertinents à mettre en œuvre. Avec l appui des Ateliers de Cergy, Avec l atelier «retour» prévu à Dunkerque en juillet 2010, l agence d urbanisme poursuit son engagement en participant au comité technique d organisation et en mettant à disposition ses Ce schéma directeur à l horizon international, ports, gares 2020 a été réalisé entre et chemins de fer, plates-formes 2002 et 2005 avec l appui logistiques). de la coopération française. Le schéma directeur livre donc Phnom Penh était déjà confrontée un cadre d urbanisme cohérent à un fort développement urbain où, par le biais d investissements combiné à une forte croissance publics et privés, chaque projet économique et démographique ; pourrait contribuer à doter d où la nécessité d inscrire la capitale d infrastructures les investissements nouveaux pertinentes et durables, dans une stratégie globale. la rendant ainsi plus attractive aux investisseurs étrangers. En effet, l urbanisation de la capitale tendait à s opérer Mais tout en préparant des au gré des opportunités foncières sites d accueil pour l industrie, des investisseurs, avec les services ou les loisirs, et en les conséquences habituelles organisant un réseau de nouveaux de déplacement de populations centres urbains, il propose aussi pauvres en périphérie pour une trame verte et bleue à la la réalisation de grands projets, mesure de l étonnant écosystème ou de déficience d équipements hydraulique de Phnom Penh. publics. Par ailleurs, de grandes Institut d aménagement emprises étaient à préserver d Île-de-France (IAU IdF) : (extension de l aéroport Hô Chi Minh Ville ǀ Vietnam Maîtriser la croissance urbaine Hô Chi Minh Ville, 7 millions d organisation urbaine et un d habitants, capitale économique urbanisme de coup par coup. du Vietnam en pleine croissance Dans le cadre de la coopération démographique et économique, de la Région Rhône Alpes et du cherche à maîtriser son Grand Lyon avec Hô Chi Minh Ville, développement. l agence d urbanisme de Lyon La ville pratique encore trop apporte son appui aux autorités une planification normative et pour construire une vision quantitative régulièrement débordée d ensemble plus stratégique par la pression locale et les et cohérente, qui se traduit par : dérogations de grandes opérations une meilleure lisibilité de la immobilières. Cette situation génère charpente urbaine et une volonté de nombreuses incohérences de phasage des très grandes Agence d urbanisme de Lyon : www. urbalyon.org opérations d urbanisme, une meilleure articulation du développement des sites stratégiques et des multiples lignes de métro en projet (urbanisme alternant corridors de densité et des zones vertes, à la fois lieux de loisirs et de gestion des crues), une maîtrise d ouvrage publique plus forte pour tirer bénéfice des partenariats publics/privés, une planification métropolitaine concertée au-delà des frontières administratives existantes

10 La fédération nationale des agences d urbanisme (FNAU) Les agences d urbanisme françaises sont réunies au sein de la FNAU. Créée en 1979, la Fédération nationale échanger les expériences pour des agences d urbanisme (FNAU) est un lieu améliorer le savoir-faire à travers l activité de dialogue et d information sur les questions de quinze clubs thématiques qui regroupent urbaines entre les représentants politiques régulièrement les professionnels des agences et techniques des agences d urbanisme. pour travailler sur des thèmes d intérêt commun, échanger sur les méthodes et capitaliser les La FNAU place son action sous plusieurs expériences ; angles : produire et publier des documents informer grâce notamment au site ou revues mettant en lumière les travaux Internet et à sa version anglaise et réflexions des agences ; ; organiser des rencontres et des défendre les intérêts des agences par colloques sur les grands thèmes de l actualité la mise à disposition de moyens d expertise ou urbaine nationale et internationale. la prise de position sur les questions d actualité touchant à l urbanisme et au rôle des agences ; Pour contacter la FNAU Fédération Nationale des Agences d Urbanisme 1, rue de Narbonne Paris France Tél. : (+33) (0) Fax : (+33) (0) Courriel : Site Internet : Crédits photos et documentaires agence d urbanisme de la région Flandre-Dunkerque (AGUR) : couverture, p.3, p.4, p.9b agence d urbanisme de Lyon : p.7, p.8a, p.12, p.15b agence d urbanisme de Rennes (AUDIAR) et Costel : p.9a agence d urbanisme de Reims (AUDRR) : p.8b agence d urbanisme de Toulon (AUDAT) et SCoT Provence Méditerranée : p.11b institut d aménagement d Île-de-France, J.-F. Bernard-Sugy/ Région Île-de-France : p.10a iau IdF : couverture, p.5, p.13 iau IdF et P.-M. Tricaud : p.15a agence d urbanisme de Lille (ADU) : p.10b atelier parisien d urbanisme (APUR) : couverture, p.4, p.14a agence d urbanisme de Saint-Omer (AUDRSO) : p.16 scoters/adeus et Vis-à-vis : p.11a sasaki : p.15b ville de Mulhouse/Service des Eaux/A. Hasselbach : p.5 semaly/ilex/agence d urbanisme de Lyon : p.12 groupe «territoires en mouvement»/ Ateliers Cergy 2009/Coopération Dunkerque-Vitòria : p.14b 16

11 1, rue de Narbonne Paris France Tél. : (+33) (0) Fax : (+33) (0) Courriel : Site Internet :

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine G&D conseil - juin 2010 - Page 1 sur 6 1- Objet Ce document est destiné à ouvrir le débat sur les enjeux pour les territoires du PNR de

Plus en détail

Charte des relations

Charte des relations Charte des relations entre Élus, membres des Conseils consultatifs de quartier et agents des services de la Ville de Brest et de Brest métropole océane Bellevue, Brest-Centre 1 Europe, Lambezellec Quatre

Plus en détail

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004 Rédacteur : Jean-Marc FAUCONNIER - Téléphone : 02 54 51 56 70 e-mail : cdpne@wanadoo.fr FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole 29 mars 2012 Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi www.adt-ato.be Qui sommes-nous? Partager

Plus en détail

erritoires ruraux et périurbains d Île-de France

erritoires ruraux et périurbains d Île-de France erritoires ruraux et périurbains d Île-de France Comment construire et mettre en place un projet de territoire? Module de formation 1 26.06.2010 Mobilisation, animation, gouvernance: les différentes étapes

Plus en détail

Une aire urbaine. Un territoire de projet Une agence d urbanisme. Mars 2006. Mars 2006

Une aire urbaine. Un territoire de projet Une agence d urbanisme. Mars 2006. Mars 2006 Une aire urbaine Un territoire de projet Une agence d urbanisme F.N.A.U. 1,rue de Narbonne 75007 PARIS. Tél : 01 45 49 32 50 Fax : 01 45 49 94 46 Internet : http://www.fnau.org Courriel : fnau@fnau.org

Plus en détail

Cahier des charges & Règlement

Cahier des charges & Règlement Concours Affiche Evènement «Le mois des Monts» Cahier des charges & Règlement A lire attentivement & à retourner signé Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue.

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et 1 Neuf lignes d action! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et d orientation de la recherche en France! Promouvoir la recherche technologique! Développer

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

La commune de Flagy. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION. département de Seine-et-Marne. seine-et-marne.

La commune de Flagy. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION. département de Seine-et-Marne. seine-et-marne. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION La commune de Flagy Mai 2014 département de Seine-et-Marne Hôtel du Département CS 50377 77 010 Melun cedex tél. : 01 64 14 77 77 seine-et-marne.fr

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive

JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive INVITATION Mardi 7 juillet 2015 JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive «Dimensionner une planification ambitieuse

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Conclusions du cinquième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: l avenir de la politique de cohésion

Conclusions du cinquième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: l avenir de la politique de cohésion Conclusions du cinquième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: l avenir de la politique de cohésion Questionnaire Comment associer plus étroitement la stratégie «Europe 2020» et

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Cours de Cas Concret. Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie. MCUAT Université de Liège Année académique 2011-2012

Cours de Cas Concret. Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie. MCUAT Université de Liège Année académique 2011-2012 Cours de Cas Concret Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie 1 MCUAT Université de Liège Année académique 2011-2012 TABLE DES MATIÈRES Qu est-ce qu un PLU?... 1 RÔLE DU PLU...

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES?

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? L e s C a h i e r s d e l O b s e r v a t o i r e - n 7 CHAPITRE 3 QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? Dans quelle mesure, les initiatives, expérimentations, réflexions, présentées dans les chapitres

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables Urbanisme Durable BILAN AEU & Quartiers Durables Historique Un accompagnement commun entre l ADEME et le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre du CPER 2007-2013 Pour le Conseil Régional : 2007-2011

Plus en détail

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015)

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015) Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 1. Présentation de Lannion-Trégor Communauté : Après le regroupement de Lannion-Trégor Agglomération et la commune de Perros- Guirec, avec la

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une métropole attractive Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une Métropole européenne LYON, UNE METROPOLE EUROPEENNE Rhône-Alpes > 6.1 millions habitants LE

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG LE SCoT EN PRATIQUE FICHE TECHNIQUE 19 mai 2015 APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG EN MATIERE DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS Afin de répondre aux enjeux de production d une offre en logements

Plus en détail

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations L exemple du PCET et de son articulation avec le SCOT de l agglomération bisontine 8 Plate-Forme internationale

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

À L OCCASION DU SIMI, LA SEM 92 PRÉSENTE 5 OPÉRATIONS MIXTES PORTANT SUR PRÈS DE 440 000 m 2 TERTIAIRES EN DÉVELOPPEMENT

À L OCCASION DU SIMI, LA SEM 92 PRÉSENTE 5 OPÉRATIONS MIXTES PORTANT SUR PRÈS DE 440 000 m 2 TERTIAIRES EN DÉVELOPPEMENT RENOUVELLEMENT URBAIN AMÉNAGEMENT IMMOBILIER TERTIAIRE SPÉCIAL SIMI NIVEAU 1 STAND D39 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 décembre 2014 Acteur reconnu de l aménagement francilien, la SEM 92 accompagne depuis

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

Ville de Paris Charte de la concertation sur PARIS NORD-EST ELARGI

Ville de Paris Charte de la concertation sur PARIS NORD-EST ELARGI Ville de Paris Charte de la concertation sur PARIS NORD-EST ELARGI I- CONTEXTE ET ENJEUX URBAINS DU PROJET D'AMENAGEMENT Le secteur de grand projet urbain «Paris Nord-Est», engagé dès 2002, d une superficie

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Troyes les 22 et 23 mai 2013 Les 22 et 23 mai derniers se sont tenue à l IUMP de Troyes (10), les premières Assises des filières

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Des scénarios futurs pour des politiques de transport

Des scénarios futurs pour des politiques de transport Des scénarios futurs pour des politiques de transport Mardi 27 janvier 2015 Virginie LASSERRE - CEREMA Congrès ATEC ITS France Pourquoi la prospective territoriale? Interroger le territoire : - ses évolutions

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions

Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions Les collectivités territoriales font face à des enjeux toujours plus complexes Une gestion publique en évolution

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France Panorama des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable en France Décembre 2009 TERRITOIRES AYANT DÉCLARÉ UN AGENDA 21 LOCAL - SEPTEMBRE 2009 En 2009, l Observatoire s est

Plus en détail

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire

Plus en détail

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE 1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Pour un développement économique équilibré favorisant l emploi durable Pour un

Plus en détail

- mardi 23 octobre 2007 -

- mardi 23 octobre 2007 - DOSSIER DE PRESSE Premiers résultats et évolutions entre 1999 et 2007 sur l aire urbaine rennaise - mardi 23 octobre 2007 - Contacts Presse Rennes Métropole : Vincent Le Berre - Attaché de Presse Tél.

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE RENNES METROPOLE Commune de Bourgbarré Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation Révision approuvée par DCM du 10/05/2011 Modification n 1 approuvée

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Consolider le doctorat

Consolider le doctorat Consolider le doctorat Éléments de travail pour l élaboration de positions sur le système doctoral Texte adopté par le Conseil d Administration de l ANDèS en mai 2007 Les recommandations qui suivent s

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives?

Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives? Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives?... Enjeux pour l urbanisme durable La réduction de l usage de la voiture, pour diminuer l émission des gaz à effet de serre. Le développement de

Plus en détail

Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers 2009-2010

Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers 2009-2010 Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d Emeraude Commissions de travail mai-juin 2013 Ensemble, écrivons le Parc de demain Elaboration de la Charte de PNR : Volet 3 : Boite à idées issue des Ateliers

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

ETAT d AVANCEMENT DES RELOGEMENTS ET PREMIERS BILANS

ETAT d AVANCEMENT DES RELOGEMENTS ET PREMIERS BILANS ETAT d AVANCEMENT DES RELOGEMENTS ET PREMIERS BILANS 1.1 Un cadre formalisé Le GPV de Lyon La Duchère Les objectifs ambitieux du Projet Urbain - Démolition/reconstitution de 1600 logements d ici 2012 pour

Plus en détail

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO Interactions entre Transport et Urbanisme Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO 1 Transport et Urbanisme : un destin lié, une interaction permanente La densification urbaine

Plus en détail

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences :

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences : LAgence L Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint Omer : évolution des missions i Colloque «Collectivités territoriales et processus d'urbanisation : Méthodes d'accompagnement et rôles

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Point d étape Note méthodologique

Point d étape Note méthodologique Point d étape Note méthodologique Avril 2008 Avril 2008 SOMMAIRE... Préambule : Enjeux et objectifs des points d étape... 4 Partie 1 : Réalisation des points d étape pour les projets de rénovation urbaine

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Positif 1. Quel regard portez-vous sur l Acte pour le Marché Unique? «L acte pour le marché unique est une démarche

Plus en détail

25 novembre 2009. Etudes générales POCL Séminaire ADT Les effets territoriaux de la GVF

25 novembre 2009. Etudes générales POCL Séminaire ADT Les effets territoriaux de la GVF LGV Paris - Orléans - Clermont-Ferrand - Lyon Séminaire «Aménagement et développement du territoire» Les effets territoriaux de la Grande vitesse ferroviaire 25 novembre 2009 1 1- Les effets de la GVF

Plus en détail