La planification stratégique au service du développement durable. L expérience des agences françaises d urbanisme mars 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La planification stratégique au service du développement durable. L expérience des agences françaises d urbanisme mars 2010"

Transcription

1 La planification stratégique au service du développement durable L expérience des agences françaises d urbanisme mars 2010

2 Avant propos La planification stratégique et les agences d urbanisme, un duo gagnant au service de la «ville durable». La réalisation de cette plaquette a bénéficié d un concours financier du ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer, Direction générale de l Aménagement, du logement et de la nature. Directeur de la publication Marcel Belliot, délégué général Conception et rédaction Sébastien Debeaumont (FNAU) avec le concours de Gilles Antier (IAU IdF) et de Patrice Berger (Agence d urbanisme de Lyon) Et la participation des agences d urbanisme de Île-de-France : Gilles Antier Lyon : Patrice Berger et Gautier Rouhet Rennes : Laurent Givord Reims : Catherine Lumière et Silvina Rodrigues-Garcia Toulon : Gilles Périlhou Lille : Catherine Martos Dunkerque : Francis Nave et Florence Danhyer Strasbourg : Stella Staub (SCOTERS) Paris : André-Marie Bourlon Graphisme Héloïse Tissot Le «développement durable» est aujourd hui une exigence centrale des politiques publiques et il nécessite la mobilisation de nombreux outils. La «planification stratégique», qui permet de prévoir et d organiser le développement à long terme des territoires, est l un de ces outils. Elle conjugue de nombreux atouts. Elle associe en effet une vision globale construite avec l ensemble des acteurs (État, collectivités territoriales, monde économique, société civile ), une hiérarchisation précise des projets et de leurs impacts, une intégration étroite des politiques sectorielles et le souci d ajuster dans le temps les programmes d investissement au plus près des effets recherchés De nombreux exercices de «planification stratégique» ont été menés dans les agglomérations françaises durant les vingt dernières années. Beaucoup d entre eux ont été réalisés avec l aide des agences d urbanisme et ce n est pas un hasard. Présentes dans la plupart des agglomérations françaises, les agences d urbanisme sont en effet des structures pluridisciplinaires d ingénierie territoriale qui associent les collectivités locales et l État au service du développement durable des territoires. Leur expertise est bien sûr à la disposition de leurs membres mais elle peut aussi «s exporter» dans le cadre de programmes de coopération décentralisée ou de marchés d études passés avec les pouvoirs publics locaux et les grands bailleurs internationaux. Les agences d urbanisme françaises ont ainsi été amenées à intervenir, en France et à l étranger, sur un grand nombre d exercices de «planification stratégique». Cette plaquette en présente différents exemples : ils illustrent la pertinence de cette méthode de planification pour maîtriser le développement des villes et l intérêt d outils comme les agences d urbanisme pour la mettre en œuvre. André Rossinot Président de la FNAU Traduction Paul Jones, version anglaise Maria Marques, version portugaise Impression jf.j jf.jousset, 800 exemplaires, mars 2010 ISBN : Document téléchargeable: 1

3 Les agences françaises d urbanisme Leur missions des outils originaux au service de l aménagement et du développement durables du territoire. Même si les agences d urbanisme françaises affichent des différences liées à leur taille, à leur territoire d intervention, à leurs métiers ou encore à leur partenariat, elles se retrouvent sur un certain nombre de missions essentielles. Observer Les agences françaises d urbanisme sont des structures originales d ingéniérie territoriale. Certes, certains pays ont parfois créé ce type d outils pour coopérer à l aménagement de leur capitale politique (Tunis) ou économique (Douala). Le Maroc en a développé un véritable réseau à l échelle nationale, mais il s agit de structures soutenues et contrôlées par l État. En France, ce sont d abord les collectivités territoriales (communes et groupements intercommunaux, départements, régions) qui décident ensemble de créer une agence d urbanisme, et sollicitent l appui et l agrément de l État. Elles peuvent également associer d autres organismes qui contribuent à l aménagement et au développement de leur territoire : ports autonomes, universités, établissements publics d aménagement, agences hospitalières, chambres de commerce et d industrie En 2010, la France compte 52 agences dont trois dans les DOM-TOM. Leur territoire correspond souvent à une population de à habitants, dans quelques cas entre et plus d un million, enfin jusqu à 11 millions pour Paris Île-de-France. Toutes les agences ont le statut juridique d association (loi 1901) - à l exception de l Institut d aménagement et d urbanisme d Île-de-France, qui est une fondation d utilité publique et regroupent exclusivement des collectivités ou organismes publics. La moitié d entre elles a été créée au cours des années Une forte reprise s est manifestée après le creux des années , puisque un quart des agences a été fondé depuis Le financement des agences est principalement assuré par des subventions des collectivités adhérentes ainsi que de l État. Mais elles peuvent aussi compléter leurs budgets en réalisant des contrats d études ou de missions spécifiques, y compris à l étranger. Leur ensemble représente globalement une force d étude considérable de 1500 professionnels, mais la taille des agences est assez variée. Il est important de noter que les personnels des agences relèvent du statut privé, même si des personnels de l État et des collectivités territoriales peuvent être détachés ou mis à disposition. Afin de connaître leur territoire dans toutes ses dimensions (démographiques, socioéconomiques, environnementales ) et de créer des observatoires, les agences initient des partenariats multiples avec l Institut national de la statistique (Insee), les acteurs du monde économique et social, du logement, ou des services urbains. Les données ainsi recueillies et traitées sont publiées dans des atlas et s intègrent dans les systèmes d information géographique des agences. Elaborer des projets urbains Le projet urbain peut concerner des territoires très variés, qu il s agisse d un équipement (tel qu une gare), d un quartier, Planifier d une ville ou d une agglomération en tout ou partie. Dans le cadre des Plans Locaux L agence n a pas vocation d Urbanisme ou des Schémas à intervenir directement dans la de Cohérence Territoriale, mise en œuvre d un projet urbain les agences conseillent sur mais à mobiliser l ensemble les procédures, aident à la des partenaires institutionnels et décision, fournissent un appui techniques autour d un véritable au dossier réglementaire et projet partagé au bénéfice de la suivent aussi la mise en œuvre population et des acteurs locaux. des documents d urbanisme. Elles accompagnent aussi leurs partenaires dans la préparation et la programmation de diverses politiques publiques : enjeux environnementaux ou risques naturels, déplacements, urbanisme commercial, logement, développement économique Anticiper L intervention des agences ne se limite pas à des actions à mener à court ou moyen terme. Elles assurent aussi des missions de prospective : «veille» stratégique sur les transformations urbaines, sur les évolutions sociales et démographiques (comme le vieillissement de la population), technologiques, ou encore climatiques et énergétiques. Du fait de leurs capacités d observation et des outils dont elles disposent, elles jouent souvent un rôle-clé dans cette mission auprès de leurs collectivités partenaires. Communiquer Rapports d études et dossiers donnent souvent lieu à des publications ou des articles de presse. Ces produits aident à diffuser le savoir-faire, les constats et les propositions des agences. Elles contribuent aussi au dialogue local sur les questions d aménagement et d urbanisme en menant des enquêtes, en animant des débats publics et en organisant des expositions à l intention de la population. 2 3

4 Les agences françaises d urbanisme en six principes Des agences très présentes à l international Le «Manifeste des agences d urbanisme» adopté à Grenoble en décembre 2005, a retenu les six principes suivants. Les agences d urbanisme françaises interviennent de plus en plus à l international dans des actions de coopération décentralisée ou en réponse à des appels d offre provenant du dispositif français d aide publique au développement ou d organismes internationaux. 1 un outil créé pour répondre aux 4 un outil technique pluridisciplinaire Quelles interventions? Pourquoi? enjeux partagés de développement de son territoire Le territoire d une agence couvre en général plutôt une aire urbaine (ou plusieurs) avec le périmètre précis d une collectivité particulière. Elle existe avant tout pour traiter les problèmes communs qui s y posent et pour rechercher les solutions collectives d aménagement adéquates. un outil partenarial 2 qui rassemble les acteurs du territoire Une agence se distingue par son caractère partenarial et intercommunal. Librement créée par ses membres, elle leur offre un centre de ressources interdisciplinaire. Ouverte vers la société civile, elle participe à l animation du débat territorial local. Une agence rassemble des professionnels au profil très varié : urbanisme, mobilité, environnement, habitat, économie, géomatique, développement local Elle développe aussi une expertise sur des champs nouveaux tels que la sécurité, le développement durable, les projets métropolitains un outil porté par 5 une éthique de liberté et de responsabilité Les activités de l agence résultent uniquement de décisions prises en accord avec ses membres, dans un esprit de liberté intellectuelle et de sens du service public. Son programme partenarial d activités résulte de la synthèse des demandes de ses membres, les études effectuées dans ce cadre sont sa propriété et chaque membre peut en avoir communication. Interventions des agences d urbanisme hors d Europe Les missions à l étranger des agences d urbanisme recouvrent trois grands thèmes : la planification et l aménagement : préparer les termes de référence d un document d urbanisme, le réaliser en tout ou partie, ou en faire une évaluation en vue par exemple d une révision ; l appui aux politiques publiques sectorielles (transports, foncier, logement, environnement ), l aide à la mise en place de structures de gestion urbaine (agences, structures intercommunales) et d outils de gestion (observatoires urbains, systèmes d information géographique ) ; la préparation de projets urbains (y compris sous l angle de la participation locale) : grands équipements, projet à l échelle d un quartier ou même d un secteur d agglomération, ou encore pilotage d un concours international ou assistance technique à la requalification de centres anciens. Plusieurs facteurs expliquent l intérêt des pays du Sud pour le savoir-faire français : les collectivités territoriales françaises et les structures intercommunales, compétentes pour l aménagement et l urbanisme de leurs territoires, s engagent de plus en plus souvent dans des actions de coopération décentralisée ; les agences réunissent des équipes pluridisciplinaires, où se côtoient urbanistes, économistes, géomaticiens, juristes qui ont en général autant une expérience de production technique que de communication vers des publics très divers ; leur fonction d «ensemblier de prestations et des politiques publiques» est particulièrement appréciée à l étranger, dans des contextes souvent marqués par un fort compartimentage entre administrations, organismes et collectivités. 3 un outil qui travaille principalement dans 6 un outil qui travaille en réseau le cadre d un programme partenarial d activités L ensemble des grandes missions des agences s exercent dans le cadre d un programme partenarial d activités défini et financé par l ensemble des partenaires de l agence. Des contrats pour études particulières peuvent également être réalisés en complément du programme principal. Chaque agence travaille avec les agences voisines dans le cadre d un réseau régional et fait également partie de la Fédération Nationale des Agences d Urbanisme (FNAU). Ces réseaux permettent à son équipe d améliorer son savoir-faire et de mutualiser des expériences. 4 5

5 La planification stratégique aujourd hui Les enjeux liés au développement durable ont fortement encouragé la planification et les politiques urbaines à évoluer. Dans de nombreuses villes et métropoles de France et d Europe sont ainsi testées de nouvelles approches : élaboration concertée, cohérence territoriale (la «logique d agglomération»), vision transversale et globale (impact du changement climatique ou des dépenses énergétiques, mais aussi vieillissement de la population), études d impact, priorisation des interventions, flexibilité des stratégies Dans les villes émergentes ou en développement, depuis les années 2000 est apparue une «planification stratégique» incarnée entre autres par les City Development Strategies, développées par Cities Alliance pour aider les villes à définir des stratégies économiques et urbaines en concertation avec tous les acteurs. une démarche plus intégrée 1 et plus participative On travaille sur un territoire réellement pertinent, au plan de la mobilité, de l emploi, de la biodiversité ou de la gouvernance (on citera sur ce point la croissance de l intercommunalité en France depuis une douzaine d années). Il s agit d en développer les atouts et réduire les faiblesses, dans une vision de concurrence des villes et des métropoles et de leur insertion dans une économie de plus en plus mondialisée. Pour cela et dans la perspective du droit à la ville, la planification stratégique s articule de plus en plus avec les politiques sectorielles de développement : logement, politiques foncières, accès aux services essentiels, mobilité, développement économique, sécurité urbaine Et parce qu elle traite ainsi d objectifs économiques, sociaux et culturels autant que territoriaux, elle implique d associer l ensemble des acteurs de la ville (État, collectivités locales, secteur privé, société civile et notamment les populations les plus défavorisées). le lourd défi 2 de la croissance urbaine La planification stratégique est confrontée au temps qui passe : dans le monde en développement, la rapidité de la croissance urbaine comme les à-coups de la politique et de l économie s accordent mal avec le temps long des projets concertés et du développement durable. Les villes et métropoles en développement sont confrontées à la fragmentation sociale et spatiale (l accès au sol et au logement y est une difficulté majeure des habitants), aux risques naturels et industriels, à la surconsommation de terrains par l urbanisation, et au décalage entre urbanisation et disponibilité des services essentiels (eau, assainissement). La planification stratégique, 3 clé de la bonne gouvernance Il faut un cadre commun à l échelle métropolitaine : cela relève d un projet politique, auquel la planification stratégique offre un levier puissant pour coordonner les acteurs de la ville. L enjeu est triple : tracer une voie collective qui sert de référence, garantir que cette voie ne sera pas compromise par une somme d actions locales contradictoires, et enfin mettre en cohérence des projets opérationnels. Pour cela, la planification stratégique privilégie des schémas de structure simple et de lecture compréhensible, en vue d un consensus sur les objectifs et les moyens entre acteurs publics et socio-économiques. Via des plans d actions concrets, elle peut alors cibler des sites et des projets avec un effet de levier maximum pour la convergence des investissements publics et privés. Mais la démarche «projets urbains» ne doit pas se substituer à l approche stratégique : celle-ci doit en être la véritable charpente urbaine qui les justifie et les explicite. Aucun projet urbain opérationnel ne peut se dispenser de la conception maîtrisée d un Lyon 2010 : les orientations stratégiques aménagement sur une échelle plus vaste, par exemple en termes de transport ou d environnement. accepter que la planification 4 évolue, sans remettre en cause ses fondamentaux Il importe de savoir offrir une expression collective et transparente des lignes directrices du développement territorial à un horizon temporel éloigné. Mais les schémas doivent aussi intégrer une dose de flexibilité entre objectifs intangibles et d autres adaptables à la conjoncture. Il faut pour cela intégrer un tableau de bord et une évaluation périodique (à cinq ans?) en vue d ajuster les documents et leur mise en œuvre. Le tout est de s accorder sur un phasage en fonction du rythme de croissance observé ou des moyens effectifs pour sa mise en œuvre. Un document de planification stratégique n est pas une fin, il doit être géré par des structures spécifiques, telles que les agences d urbanisme. A elles de développer les outils (SIG, télédétection ) et de les gérer au service des collectivités en jouant ainsi à fond leur rôle d ensemblier. On ne négligera pas l évaluation environnementale : les SIG permettent de tester finement l impact territorial des règles ou de prioriser le développement urbain dans des lieux combinant les plus grands potentiels (foncier, accessibilité ) et les moindres contraintes (risques, bioversité, qualité environnementale). Au-delà de toute idée d exportation de «modèles», l enjeu évident pour la planification stratégique est de se combiner avec l amont (la stratégie, le projet politique) et avec l aval (la mise en œuvre, le suivi et l évaluation), le tout dans un processus continu d adaptation, et en concertation permanente avec des acteurs aussi multiples que variés dans les villes et métropoles du monde. Les pages suivantes présentent des expériences diversifiées de planification stratégique menées par les agences françaises d urbanisme en France (Lyon, Reims, Rennes, Dunkerque, Île-de-France, Lille, Strasbourg, Toulon) et dans le monde (Addis Abeba, Casablanca, Rio de Janeiro, Vitória, Phnom Penh, Hô Chi Minh Ville). 6 7

6 Lyon ǀ France Construire une métropole européenne agréable à vivre Rennes ǀ France Conforter la «ville-archipel» En 1985, à l occasion de la révision du schéma directeur de Lyon, l agence d urbanisme lance une nouvelle forme de planification, plus stratégique : Lyon L ambition affichée est de faire de l agglomération une métropole européenne où la qualité urbaine serait vecteur d attractivité. Ce projet de territoire (71 communes, 1,1 million d habitants) est partagé par tous les décideurs politiques, économiques, universitaires et culturels grâce à une large concertation et à une communication importante. Il génère une dynamique collective, privée comme publique, et inspire toutes les politiques : grands projets urbains, grands espaces publics et embellissement, infrastructures, sites économiques, ouverture internationale et adaptable sur le reste Ce projet, porté par le Grand Lyon (communauté urbaine) précède une prospective sociétale participative (Millénaire 3), gouvernance économique et métropolitaine, rayonnement international. Aujourd'hui s ajoute une démarche qui privilégie un dialogue quotidien avec les territoires riverains sur des objectifs communs, au travers notamment de la coordination des schémas directeurs (Interscot). Agence d urbanisme de Lyon : Reims ǀ France Associer développement économique et mixité sociale Le SCoT du Pays de Rennes (67 communes, habitants), approuvé en décembre 2007, fait suite à trois schémas directeurs sur le territoire de l ancien district. Cet élargissement du territoire de projet à l ensemble du «pays» pouvait faire craindre à Rennes Métropole un risque de dilution de son ambition par rapport à ses exercices de planification précédents. De leur côté, les autres communautés de communes membres du pays, beaucoup moins peuplées, craignaient d y perdre leur liberté de décision. Pour dépasser ces réticences et le souhait initial d «un document de planification vide», le choix est fait de s engager dans une démarche prospective. Le travail intense et les débats lors d ateliers prospectifs réunissant élus et acteurs locaux ont permis de construire une vision partagée des grands enjeux du territoire et de l avenir du pays à long terme et d aboutir à des orientations fortes. Dans un contexte de développement soutenu, le SCoT conforte les atouts de la «ville-archipel», facteur d attractivité de la métropole rennaise. Il prévoit notamment une protection renforcée des corridors écologiques, voire leur rétablissement, et des objectifs chiffrés d économie d espace afin de protéger l agriculture périurbaine. Agence d urbanisme de Rennes (Audiar) : Lyon 2010 se distingue par son caractère stratégique, ferme sur l intangible et les priorités (trame verte, charpente urbaine) Couvrant 17 intercommunalités pour habitants, le territoire du SCoT de la région de Reims présente une offre en logements locatifs aidés inégalement répartie, un rythme de construction insuffisant pour répondre aux besoins, une armature urbaine déséquilibrée en équipements et services Agence d urbanisme de REims (AUDRR) : de proximité et une activité économique très concentrée sur l agglomération et quelques secteurs ruraux. Le SCoT constitue un levier essentiel pour renforcer l attractivité du territoire dans son ensemble et rétablir les équilibres, notamment en corrélant les espaces d accueil résidentiel pour les populations au développement économique. Pour atteindre les objectifs, le SCoT a fixé en particulier deux normes de construction : 1 logement locatif aidé pour 5 logements réalisés dans les communes de plus de 500 habitants insuffisamment dotées, 2 logements locatifs aidés pour 1 hectare aménagé dans les communes ou intercommunalités accueillant de nouvelles zones économiques ou de nouvelles activités au-delà de 3 hectares, norme ramenée à 1 logement pour 2 hectares pour les activités logistiques ou labellisées «pôle de compétitivité Industrie Agro- Ressources». Dunkerque ǀ France Une cartographie très simplifiée Les responsables institutionnels une représentation extrêmement et économiques de la région schématique du territoire. Flandre-Dunkerque ont appliqué Cette cartographie ultra-simplifiée dès les années 1970 des permet de faire apparaître les documents de planification qui ont seuls repères géographiques fortement orienté l organisation nécessaires à la localisation et à la spatiale de leur territoire. présentation générale des projets Le SCoT de la région Flandre- d aménagement ou d organisation Dunkerque (74 communes, du territoire. Cartes et schémas habitants), approuvé sont lisibles et compréhensibles en 2007, a surtout pour objectif au premier coup d œil. de modifier les «façons de En outre, ils laissent aux faire» antérieures, afin que le responsables des collectivités une développement recherché offre de confortable liberté de manœuvre meilleures garanties de durabilité. pour l organisation spatiale de leurs Pour cela, il faut privilégier projets locaux de développement, l application de règles écrites à la condition bien sûr de respecter par rapport aux représentations les règles écrites du SCoT. cartographiques. L agence d urbanisme a donc proposé une ligne graphique originale qui s exprime par Agence d urbanisme de Dunkerque (AGUR) : 8 9

7 Strasbourg ǀ France Maîtriser le développement en s appuyant sur l existant Le projet de schéma directeur de la région Île-de-France (1 281 communes, 11,7 millions d habitants) adopté en septembre 2008 a fortement rompu avec les précédents schémas, en affirmant que les enjeux globaux de développement durable pouvaient guider les choix de développement locaux. Il développe trois axes majeurs : réduire les inégalités sociales, territoriales et environnementales, promouvoir une organisation urbaine plus compacte face aux changements énergétiques et climatiques, structurer le tissu économique pour favoriser l emploi et le rayonnement international. 10 Île-de-France ǀ France Vers une stratégie de planification durable Une stratégie qui apparut en forte complémentarité avec les approches des équipes internationales retenues pour la consultation sur le Grand Paris. La démarche stratégique et démocratique a privilégié une remontée des projets locaux vers le niveau régional et la mise au point d orientations préalablement discutées dans des forums de concertations. Le projet métropolitain a aussi fait pour la première fois l objet d une étude d évaluation environnementale préalable à l enquête publique. Mais le document doit rester un cadre de négociation évolutif : son suivi et son évaluation périodique devront permettre l ajustement concerté des politiques publiques et la mise en cohérence des éléments de programmation, en relation avec le contrat de projets. Institut d aménagement d Île-de-France (IAU IdF) : Lille ǀ France L avenir en version XXL Fin 2008, l agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole a été chargée de piloter les travaux d élaboration d un schéma de cohérence territoriale, dessinant l avenir de la métropole lilloise (126 communes, 1,2 million d habitants) à l horizon Parmi les questions clés de cet exercice figurent notamment : la prise en compte des enjeux climatiques et environnementaux. Pour limiter la consommation d espace et améliorer les performances énergétiques, une coordination étroite sera établie entre les projets de transports et la délimitation des espaces de développement. Le SCoT s inspirera du concept de la «ville intense» : formes urbaines optimisant l utilisation du sol, développement de la ville de proximité et des déplacements à courte distance la définition du territoire de réflexion. L avenir ne peut s imaginer dans les limites, trop étroites, de l arrondissement de Lille. La vie des habitants et des entreprises met en jeu un espace bien plus vaste. Le SCoT devra voir large, dépasser les frontières administratives pour rechercher la cohérence et les synergies avec les politiques des territoires voisins de l aire métropolitaine transfrontalière qui entoure Lille métropole. Agence d urbanisme de Lille (ADU) : Le Schéma de cohérence territoriale de la région de sur les atouts du territoire : les institutions européennes, enjeux environnementaux ou les corridors écologiques. Strasbourg (SCOTERS) encadre les hôpitaux, l université, le TGV, L agence d urbanisme de le développement de la région l aéroport, les équipements Strasbourg a accompagné les élus de Strasbourg (140 communes, et les sites de développement dans l élaboration de ce SCoT habitants). économique métropolitain. et continue, dans le cadre du suivi Le document, adopté le 1 er juin 2006, s articule autour de trois objectifs politiques : assurer le développement de la métropole strasbourgeoise, équilibrer l aménagement du territoire, protéger l environnement. Le SCOTERS organise le territoire en renforçant son armature urbaine, en favorisant l urbanisation dans les secteurs les mieux desservis par les transports en commun et fixe une stratégie d implantation des zones d activités. Il s appuie Le SCOTERS protège les ressources sur lesquelles il appuie son développement : les terres agricoles, les espaces naturels comme les zones inondables, les trames vertes, les axes à et de la mise en œuvre, d apporter son expertise. Agence d urbanisme de Strasbourg (ADEUS) : Toulon ǀ France Promouvoir un développement économe en espace L aire toulonnaise (31 communes, le foncier et préserver son capital extensions pour diviser par trois la habitants environ) naturel et agricole : consommation d espace. Des sites connaît une forte consommation donner la priorité au prioritaires sont identifiés pour de l espace, (350 hectares en renouvellement urbain. un développement par extension, moyenne par an) et une importante Les communes doivent identifier, c est-à-dire par transformation croissance démographique en priorité, leur potentiel d espaces à dominante naturelle ( habitants supplémentaires de renouvellement urbain ou agricole en espaces bâtis, selon d ici 2020). Le SCoT s est fixé trois et permettre sa valorisation ; un niveau d exigence particulier objectifs majeurs pour économiser limiter à un millier d hectares les (performance environnementale, mixité des fonctions, espaces publics de qualité ) ; optimiser les densités. Le développement des sites d extension doit s inscrire dans l une des trois familles d ambiance suivantes : - «citadine» : au moins 70 logements à l hectare, - «villageoise» : au moins 50 logements à l hectare, - «périurbaine» : au moins 20 logements à l hectare. Agence d urbanisme de Toulon (AUDAT) : 11

8 Addis Abeba ǀ Éthiopie Un schéma directeur de référence pour les réseaux et l aménagement De 2000 à 2002, l agence d urbanisme de Lyon a apporté son appui à la révision du Schéma directeur de la ville d Addis Abeba, (3,5 millions d habitants aujourd hui voire 10 millions à long terme). La démarche, engagée avec les autorités, fut particulièrement novatrice et réussie, reposait sur : un schéma de structure lisible mettant l accent sur l essentiel à maîtriser : le développement de sites stratégiques et des centres bien reliés entre eux par des lignes fortes de transport en commun ; une concertation facilitée par des cartes simples et communicantes et un séminaire de plus de personnes (sphères économique, culturelle, universitaire, religieuse et financières) ; une mise en œuvre, suivie par l agence d urbanisme de Lyon sur financements français ( ), portant sur le renforcement de la maîtrise d ouvrage publique à partir de thèmes levier pour le développement et l organisation urbaine : les lignes fortes de transport en commun, les opérations d urbanisme les plus stratégiques, les marchés secondaires. Même si la mise en œuvre a été très inégale, ce type de planification stratégique, adaptée aux moyens humains disponibles pour l appliquer, a grandement aidé les autorités. Agence d urbanisme de Lyon : Casablanca ǀ Maroc Un nouveau schéma directeur Ce document a été mis au point entre 2004 et 2007 en équipe mixte par l IAU Île-de-France avec l agence locale d urbanisme. Il intègre un diagnostic circonstancié, puis trois scénarios comprenant des variantes d extension sur un «tronc commun» de propositions relatives aux réseaux de transport et aux grandes opérations de valorisation du cœur de ville, de résorption des bidonvilles et d amélioration de l environnement. Les deux innovations de la démarche : d une part, l intégration d une approche participative en amont et tout au long du processus avec les acteurs et les décideurs (élus et professionnels) ; et d autre part, la réalisation d un plan stratégique de développement durable accompagné d une charte de développement pour la stratégie de mise en œuvre des actions par les différents acteurs concernés. Des actions complémentaires ont notamment porté sur un schéma de référence pour l aménagement du littoral, (21 actions à entreprendre) ainsi que sur le réaménagement de l ancien aérodrome d Anfa situé au cœur de la ville. Dans ce secteur a ensuite été mis au point le plan d aménagement et de développement durable de l arrondissement d Anfa. Institut d aménagement d Île-de-France (IAU IdF) :

9 Phnom Penh ǀ Cambodge L évidence d une stratégie globale Rio de Janeiro ǀ Brésil Un plan stratégique pour la revitalisation de la région centre La Banque Interaméricaine de Développement et la Mairie de Rio de Janeiro ont financé une étude de revitalisation de la région centre de Rio de Janeiro (2 000 hectares, habitants, emplois). approfondi, une analyse de l ensemble des études et projets existants. Elle intègre aussi des propositions nouvelles sur des territoires ou des thématiques insuffisamment explorées. Parmi celles-ci : un nouveau quartier d affaires autour de la future gare pour les trains à grande vitesse, un développement important des transports publics, un équilibre financier réaliste (2 milliards de Réals brésiliens la structure urbaine d ensemble, de bénéfices, soit 791 millions Réalisée notamment par les questions environnementales, d Euros), l Atelier parisien d urbanisme, les grands secteurs de projet un pilotage du projet l étude propose une stratégie (14 millions de m²), impliquant les trois niveaux opérationnelle, véritable fil la requalification des tissus de gouvernement, conducteur pour la ville de Rio de constitués, un phasage réaliste tenant Atelier Janeiro, l État de Rio de Janeiro, et le développement de l habitat compte des échéances de la coupe parisien le gouvernement fédéral de l Union. dans le centre ( habitants du monde de football 2014 d urbanisme : Elle s appuie sur un diagnostic supplémentaires), et des JO Vitória ǀ Brésil Ateliers croisés d urbanisme, Vitória Dunkerque 2010 La communauté urbaine de Dunkerque mène depuis 2005 association française expérimentée dans le montage et l animation ressources, sa connaissance des enjeux locaux et son expertise. une coopération décentralisée de workshops, un premier Agence d urbanisme de Dunkerque (AGUR) : avec la municipalité de Vitória atelier d urbanisme s est déroulé au Brésil, notamment en matière en octobre Les participants ateliers de Cergy : d aménagement et d urbanisme. ont œuvré à la définition de Le programme Cidade Brazil initie en 2006 ce partage de savoirs et de compétences. la stratégie métropolitaine et des solidarités territoriales induites. Ils ont contribué à l expression de schémas d aménagement L agence d urbanisme de Dunkerque urbain stratégiques. s avère un acteur privilégié de cette démarche, en interrogeant les pratiques locales en matière de projet urbain, de planification et en essayant d identifier les outils pertinents à mettre en œuvre. Avec l appui des Ateliers de Cergy, Avec l atelier «retour» prévu à Dunkerque en juillet 2010, l agence d urbanisme poursuit son engagement en participant au comité technique d organisation et en mettant à disposition ses Ce schéma directeur à l horizon international, ports, gares 2020 a été réalisé entre et chemins de fer, plates-formes 2002 et 2005 avec l appui logistiques). de la coopération française. Le schéma directeur livre donc Phnom Penh était déjà confrontée un cadre d urbanisme cohérent à un fort développement urbain où, par le biais d investissements combiné à une forte croissance publics et privés, chaque projet économique et démographique ; pourrait contribuer à doter d où la nécessité d inscrire la capitale d infrastructures les investissements nouveaux pertinentes et durables, dans une stratégie globale. la rendant ainsi plus attractive aux investisseurs étrangers. En effet, l urbanisation de la capitale tendait à s opérer Mais tout en préparant des au gré des opportunités foncières sites d accueil pour l industrie, des investisseurs, avec les services ou les loisirs, et en les conséquences habituelles organisant un réseau de nouveaux de déplacement de populations centres urbains, il propose aussi pauvres en périphérie pour une trame verte et bleue à la la réalisation de grands projets, mesure de l étonnant écosystème ou de déficience d équipements hydraulique de Phnom Penh. publics. Par ailleurs, de grandes Institut d aménagement emprises étaient à préserver d Île-de-France (IAU IdF) : (extension de l aéroport Hô Chi Minh Ville ǀ Vietnam Maîtriser la croissance urbaine Hô Chi Minh Ville, 7 millions d organisation urbaine et un d habitants, capitale économique urbanisme de coup par coup. du Vietnam en pleine croissance Dans le cadre de la coopération démographique et économique, de la Région Rhône Alpes et du cherche à maîtriser son Grand Lyon avec Hô Chi Minh Ville, développement. l agence d urbanisme de Lyon La ville pratique encore trop apporte son appui aux autorités une planification normative et pour construire une vision quantitative régulièrement débordée d ensemble plus stratégique par la pression locale et les et cohérente, qui se traduit par : dérogations de grandes opérations une meilleure lisibilité de la immobilières. Cette situation génère charpente urbaine et une volonté de nombreuses incohérences de phasage des très grandes Agence d urbanisme de Lyon : www. urbalyon.org opérations d urbanisme, une meilleure articulation du développement des sites stratégiques et des multiples lignes de métro en projet (urbanisme alternant corridors de densité et des zones vertes, à la fois lieux de loisirs et de gestion des crues), une maîtrise d ouvrage publique plus forte pour tirer bénéfice des partenariats publics/privés, une planification métropolitaine concertée au-delà des frontières administratives existantes

10 La fédération nationale des agences d urbanisme (FNAU) Les agences d urbanisme françaises sont réunies au sein de la FNAU. Créée en 1979, la Fédération nationale échanger les expériences pour des agences d urbanisme (FNAU) est un lieu améliorer le savoir-faire à travers l activité de dialogue et d information sur les questions de quinze clubs thématiques qui regroupent urbaines entre les représentants politiques régulièrement les professionnels des agences et techniques des agences d urbanisme. pour travailler sur des thèmes d intérêt commun, échanger sur les méthodes et capitaliser les La FNAU place son action sous plusieurs expériences ; angles : produire et publier des documents informer grâce notamment au site ou revues mettant en lumière les travaux Internet et à sa version anglaise et réflexions des agences ; ; organiser des rencontres et des défendre les intérêts des agences par colloques sur les grands thèmes de l actualité la mise à disposition de moyens d expertise ou urbaine nationale et internationale. la prise de position sur les questions d actualité touchant à l urbanisme et au rôle des agences ; Pour contacter la FNAU Fédération Nationale des Agences d Urbanisme 1, rue de Narbonne Paris France Tél. : (+33) (0) Fax : (+33) (0) Courriel : Site Internet : Crédits photos et documentaires agence d urbanisme de la région Flandre-Dunkerque (AGUR) : couverture, p.3, p.4, p.9b agence d urbanisme de Lyon : p.7, p.8a, p.12, p.15b agence d urbanisme de Rennes (AUDIAR) et Costel : p.9a agence d urbanisme de Reims (AUDRR) : p.8b agence d urbanisme de Toulon (AUDAT) et SCoT Provence Méditerranée : p.11b institut d aménagement d Île-de-France, J.-F. Bernard-Sugy/ Région Île-de-France : p.10a iau IdF : couverture, p.5, p.13 iau IdF et P.-M. Tricaud : p.15a agence d urbanisme de Lille (ADU) : p.10b atelier parisien d urbanisme (APUR) : couverture, p.4, p.14a agence d urbanisme de Saint-Omer (AUDRSO) : p.16 scoters/adeus et Vis-à-vis : p.11a sasaki : p.15b ville de Mulhouse/Service des Eaux/A. Hasselbach : p.5 semaly/ilex/agence d urbanisme de Lyon : p.12 groupe «territoires en mouvement»/ Ateliers Cergy 2009/Coopération Dunkerque-Vitòria : p.14b 16

11 1, rue de Narbonne Paris France Tél. : (+33) (0) Fax : (+33) (0) Courriel : Site Internet :

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Charte des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône

Charte des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône Charte des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône Signataires : Hubert Belz, Président de l AUTB Jean-Paul Dillschneider, Président de l AUDAB Alain Aubert, Président délégué de l ADU Jean Rottner,

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com PARTENAIRES Finances Locales, société totalement indépendante sur le plan financier et commercial, est un cabinet spécialisé dans le conseil aux collectivités locales et aux établissements publics locaux.

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Exemples d observatoires économiques par Mickaël LE PRIOL 24 juin 2014 Projet EBESM 2 Le Crocis (Paris, Ile-de-France,

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Accompagner le changement

Accompagner le changement A faire suivre à : retour à : Accompagner Problématique Le changement, c est tous les jours! Il fait aujourd hui partie intégrante de l univers des entreprises et des salariés. Présenté le plus souvent

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Approche Développement Durable

Approche Développement Durable T E D D I F Cycle urbanisme et aménagement durables 24 octobre 2007 Approche Développement Durable dans les Opérations d Urbanismed L ADDOU Une adaptation de l AEUl (Approche environnementale de l urbanisme)

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

La DDTM 59 au service des territoires

La DDTM 59 au service des territoires La au service des territoires Créée en janvier 2010, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, direction interministérielle, est chargée du portage de l ensemble des politiques publiques

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9).

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9). Projet de loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles Les propositions de l Union sociale pour l habitat Ce premier projet de loi concentre de nombreux éléments

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Assemblée Générale de l AUDIAR 17 mars 2015 De quoi parle t on? Les dynamiques territoriales doivent se concevoir dans une approche relationnelle où les territoires

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL COMMUNE DE SAINT-CERGUES SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL Réunion publique de concertation du 4 avril 2013 E s p a c e s & M u t a t i o n s B. L E M A I R E AEspaces r c h & i tmutations e c t e B.LEMAIRE

Plus en détail

Gestion urbaine de proximité

Gestion urbaine de proximité Gestion urbaine de proximité Évolution des enjeux et des pratiques d acteurs Note de cadrage Mai 2012 Ce document est le fruit d une réflexion menée par un groupe de travail partenarial, sous la conduite

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014 11 JUILLET 2014 1 DÉROULEMENT Des temps de présentation Des tables-rondes Des débats Fin du séminaire : 16h45 2 3 Contenu et objectifs du SCOT Un SCOT, c est avant tout un projet de territoire à moyen

Plus en détail

Le développement urbain

Le développement urbain Le développement urbain CARACTÉRISER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Les multiples approches convergent pour montrer sous divers angles (l interprétation orthophotographique, satellitaire, données cadastrales,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 1. SYNTHÈSE Juillet 2015 Réalisé avec le support de : ARC note de synthèse juillet 2015 page 1 LE Le

Plus en détail

L AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

L AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL AGENCE DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL AGENTSCHAP VOOR TERRITORIALE ONTWIKKELING L AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL POUR LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Préface Le développement d une Région, ainsi que

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

z ei hw c ld S tbi Luf

z ei hw c ld S tbi Luf Luftbild Schweiz Présentation générale 2012 2 Entre Suisse et France (Rhône-Alpes) La Région Rhône-Alpes et la Suisse : deux territoires de poids comparables Suisse : Superficie : 41'284 km² Population

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO Interactions entre Transport et Urbanisme Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO 1 Transport et Urbanisme : un destin lié, une interaction permanente La densification urbaine

Plus en détail