HORMONOLOGIE - REPRODUCTION Imagerie mammaire. Imagerie mammaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HORMONOLOGIE - REPRODUCTION Imagerie mammaire. Imagerie mammaire"

Transcription

1 17/04/2014 STOUT Sophie L3 H-R Pr. P. SILES 10 pages Relecteur 7 Imagerie mammaire Plan A. Dépistage du cancer du sein I. Dépistage organisé II. Dépistage individuel B. Techniques utilisées en imagerie mammaire I. Mammographie II. Echographie mammaire III. IRM mammaire C. Sénologie interventionnelle I. Ponctions et biopsies II. Repérage radiologique Désolée pour les images, la prof devait m'envoyer ses diapos mais ne l'a jamais fait... Objectifs : 1. Savoir explorer la glande mammaire (techniques utilisées) 2. Comprendre le dépistage du cancer du sein 3. Connaître les anomalies principales Rappel d'anatomie : Dans le sein il y a le mamelon, l'aréole, et du mamelon vont partir les canaux galactophores (une vingtaine) qui vont se diviser pour donner des lobules tout autour. Quand on regarde de profil (intéressant car c'est l'image qu'on retrouve sur une mammographie) on a le muscle pectoral, les galactophores, le tissu fibro-glandulaire, et la graisse. La graisse est mélangée à la glande. Elle est le plus souvent mieux visible dans la région sous-cutanée, parfois en arrière contre le muscle pectoral. 1/10

2 La glande est «attachée» à la peau par le ligament de Cooper. On retrouve le sinus lactifère, ensuite l'arbre qui se divise, puis on va aller jusqu'à l'unité terminale ductulolobulaire, c'est l'unité fonctionnelle sécrétoire du sein. Sur cette image on a un canal galactophore coupé, une «tranche» de canal avec la lumière à l'intérieur (et quelques débris), deux assises cellulaires, des cellules épithéliales qui vont sécréter, des cellules myoépithéliales autour, et la membrane basale. Tout autour de cette structure on a du tissu conjonctif, des lymphocytes etc. Un cancer se développe le plus souvent dans le canal, les cellules vont proliférer et devenir atypiques, c'est le cancer in situ. Ensuite il sort du canal et devient infiltrant. Comment explorer le sein? 1) Examen clinique +++ Tout radiologue qui fait une exploration des seins doit faire un examen clinique (inspection + palpation). C'est dans le cahier des charges, dans les recommandations. L'examen clinique permet de voir par ex : des mamelons surnuméraires (on peut en retrouver tout le long de la ligne axillaire), des rides, des tumeurs, une glactorragie. L'examen clinique va orienter le médecin vers les examens complémentaires à effectuer. 2) Examens radiologiques si nécessaire. Pourquoi? Le «but» est de rechercher le cancer du sein, 1er cancer féminin mais attention, la sénologie (exploration des seins) ce n'est pas que le cancer, il y a beaucoup d'autres choses à voir. Ce qui est important c'est de trouver des tumeurs de petites tailles car la taille tumorale est un facteur pronostic important. C'est important de détecter les cancers infra-cliniques (qui ne se palpent pas, ne se voient pas à l'inspection) 2/10

3 A. Dépistage du cancer du sein I. Dépistage organisé HORMONOLOGIE - REPRODUCTION Imagerie mammaire C'est une invitation par la Caisse d'assurance Maladie à passer une mammographie tous les deux ans à partir de l'âge de 50 ans. Ce n'est pas une obligation. L'objectif est d'améliorer la détection et améliorer la qualité des mammographes et des radiologues. C'est un acte national de santé publique : il fait l'objet d'une évaluation épidémiologique. Ce système a permis d'améliorer toute la chaine radiologique. - Examen clinique - 2 clichés par sein - double lecture Examen anormal : prise en charge Examen normal : relecture de la mammographie par un deuxième médecin après 3-4 semaines. Si le deuxième lecteur voit une anomalie il fait un bilan diagnostic (prélèvement) On a donc à la fois le dépistage (détection, dépistage secondaire) et le diagnostic : bilan d'un signe anormal (douleur, masse, ride cutanée, écoulement...) Le dépistage du cancer du sein est un dépistage secondaire car on recherche une lésion qui existe déjà (lésions infra-cliniques) II. Dépistage individuel Pas d'invitation, ordonnance individuelle, pas de relecture, pas d'évaluation. Peut se faire avant 50ans. B. Techniques utilisées en imagerie mammaire I. Mammographie On utilise un appareil à rayons x, appareil spécifique de l'examen mammaire. C'est bien de faire cet examen en première partie de cycle (sauf urgence) car : Pas de grossesse Moins d'oedèmes en début de cycle donc la lecture est plus facile Moins douloureux pour la femme car lors d'une mammographie, on écrase le sein. Avant les règles, le sein est congestif et douloureux. Le dépistage est recommandé après 50 ans tous les deux ans. Le plus souvent, on fait une mammographie +/- une échographie mammaire. On peut faire uniquement l'échographie mais plutôt chez la femme jeune ou cas particuliers. On évite de faire des mammographies chez les femmes de moins de 30 ans. Important : dire aux patientes d'apporter les anciens clichés pour pouvoir faire une comparaison et détecter des images qui seraient faussement inquiétantes. Pour faire cet examen la compression du sein est indispensable. Elle permet d'étaler le sein, de réduire le flou cinétique et géométrique et de réduire la dose d'irradiation. Il est important de bien expliquer aux patientes comment l'examen se passe, le seuil de douleur étant différent lorsque l'on est détendu. L'angoisse abaisse le seuil de douleur. 3/10

4 Les appareils de mammographie ont un contrôle qualité obligatoire, qui peut se dérouler pendant une consultation (désagréable pour la patiente important d'expliquer ++). Un système peut être mauvais parce qu'il irradie trop ou parce qu'il détecte mal les anomalies. Ce contrôle qualité intéresse toute la chaîne radiologique (détails de la chaîne pas à connaître) Il y a deux types de mammographes : analogique ou numérique. C'est le même principe que les appareils photos. Avant, pour faire une mammographie, on utilisait un mammographe analogique avec lequel on prenait une photo qu'on développait en chambre noire. Ils existent encore et font de très bonnes mammographies. Aujourd'hui, on utilise le plus souvent des mammographes numériques, et on lit les mammographies sur console (écran d'ordinateur) et plus sur négatoscope spécifique (film). Exemple d'image obtenue : Tout ce qui est blanc est du tissu fibro-glandulaire. Tout ce qui est noir est de la graisse. Incidences radiologiques On fait toujours deux incidences standard : Oblique externe ou axillaire (image de droite, axillaire car on voit le creux axillaire) Face cranio-caudale (image de gauche) Puis en fonction de ces clichés, on va ou pas faire des clichés supplémentaires. Oblique externe : Le travail du manipulateur est capital. C'est très important d'avoir une bonne compression et de tout attraper pour ne pas rater le cancer. 4/10

5 La première chose que fait le radiologue est de regarder si l'examen est correct. Sur un cliché de face il faut voir le muscle pectoral, le relief cutané, le mamelon. Lorsqu'on a une mauvaise position on dit que c'est un CTI, un Cliché Techniquement Insuffisant. Un mauvais cliché entraîne une perte de chance pour la patiente ++. Le radiologue peut demander à faire refaire un cliché si il pense qu'il y a une perte de chance pour la patiente. Le deuxième lecteur dans le cas d'un dépistage organisé aussi. Cliché de face : Sur un cliché de face, on va regarder si le mamelon est bien en dehors et centré, on peut parfois voir le pectoral en arrière (preuve que le sein a bien été tiré), il faut que la glande soit bien étalée et sans plis. Sur un cliché de face, on ne peut pas dire ce qui est en haut ou en bas, mais on va dire ce qui est dans le cadran externe ou interne (important à comprendre pour localiser une anomalie ++) Clichés supplémentaires : On peut parfois faire une incidence de profil. C'est intéressant lorsque l'on est pas sûr de bien localiser l'anomalie (à la jonction entre l'interne et l'externe ou le cadran supérieur et inférieur) On peut parfois faire un agrandissement. Indispensable pour l'étude des microcalcifications. On va changer un système sur le mammographe pour avoir une image agrandie et on refait un cliché. /!\ On ne fait pas un agrandissement avec la souris sur l'écran d'ordinateur sinon on pixelise et on perd la netteté de l'image! Parfois, on fait un cliché centré : on écrase une partie pour bien étaler à un endroit donné. Utile pour faire la distinction entre anomalie et superposition. Il ne faut pas oublier que l'arbre glandulaire est en 3 dimensions et nous travaillons en deux dimensions. 5/10

6 Sur cette image on suspecte une microcalcification (flèche en haut de l'image de gauche) mais après cliché centré on voit que ce n'était qu'une superposition de l'arbre glandulaire. Devant une mammographie il faut faire trois choses : 1) Vérification de la qualité des clichés 2) Détection et analyse sénologique 3) Interprétation et compte-rendu, conclusion claire ++ (corrélation avec interrogatoire et examen clinique) 1) Qualité des clichés : Ici la face droite est incorrecte car la glande n'est pas délimitée en arrière, il nous manque une partie. Le sein droit n'a pas été assez tiré. 2) Analyse sénologique : On regarde en premier la densité des seins. Un sein tout noir (graisseux) sera plus facilement interprétable car les anomalies sont blanches donc vont mieux ressortir. Ensuite on regarde si il y a des anomalies : Opacités ou masses (taille, contour, forme, densité, nombre) (une masse spiculée sera plus inquiétante qu'une masse ronde et bien limitée) Distorsions, désorganisation architecturale Asymétries de densité Calcifications 6/10

7 Attention aux artefacts : empreintes digitales, déodorant, cheveux, etc. 1ère image : prothèse mammaire 2ème image : l'image ne nous suffit pas à déterminer la nature de l'opacité, si l'intérieur est liquide (kyste) ou du tissu (tumeur). C'est l'échographie qui va nous donner l'information. Ici c'est un kyste. 3ème image : opacité + spicules = cancer Pour les calcifications il faut regarder : - macro ou micro - en foyer, plage, diffus - forme du foyer - nombre - aspect des microcalcifications Pouvoir les classer +++ /!\ Le but est de donner une conduite à tenir (rien revenir dans deux ans, suspicion faire une biopsie, indéterminé biopsie, etc.) 3) Compte-rendu : Classification BI-RADS/ACR +++ ACR0 : bilan incomplet ACR1 : mammographie normale ACR2 : anomalie bénigne ACR3 : anomalie très probablement bénigne (à surveiller) VPP < 2% ACR4 : anomalie indéterminée. A prélever ACR5 : VPP > 95% Cette classification est utilisée en mammographie, en échographie et en IRM. II. Echographie mammaire Examen indolore qui utilise des ultrasons. Les indications principales sont : Anomalies cliniques (douleurs, masses) Opacité à la mammographie Seins très denses (perte de sensibilité de la mammographie) Information recueillies : Solide ou liquide (kyste)? Si solide : bénin ou malin 7/10

8 On voit sur la deuxième image les crêtes de Duret qui ont un aspect en vague. Le ligament de Cooper s'insère au sommet de la crête. La graisse est l'échostructure de référence pour l'échostructure d'une lésion. ++ On va parler d'une anomalie hypo- ou hyper-échogène par rapport à la graisse. L'échographie se fait en décubitus dorsal, les bras à 90. Lorsqu'on trouve une anomalie, il faut la décrire (forme, orientation, contours, échostructure) et donner sa position en utilisant des cadrans horaires. Ici la lésion est ovalaire, isoéchogène, à grand axe horizontal, macrolobulée avec un septa, très en faveur d'un fibroadénome, c'est bénin. L'échographie n'est pas faite à chaque fois, seulement dans certaines conditions. Comme pour la mammographie, on fait la détection, analyse de l'image et conclusion. III. IRM mammaire L'IRM est un examen de seconde intention. Elle a des indications bien définies, notamment : Seins traités, doute sur une récidive (après bilan clinique, mammographie et échographie) Exploration des prothèses, seulement si soucis ou doute Bilan d'extension, bilan de multifocalité Dépistage si mutation génétique L'examen dure une vingtaine de minutes, on le fait d'abord sans injection puis avec injection de produit de contraste. Le but est de savoir si il y a une néoangiogénèse, si une lésion prend le produit de contraste dans une vascularisation particulière. 8/10

9 Ici, on voit une anomalie en arrière. C'est une lésion qui serait difficile à voir en mammographie. On fait en fait une soustraction sur l'image pour enlever toute la graisse et ne voir que la partie après injection de produit de contraste. On fait plusieurs images après injection à une minute d'intervalle pour bien voir la progression du produit. Souvent après une IRM on fait une échographie de seconde intention pour bien situer la lésion et faire une biopsie. Pour faire un prélèvement en radio, on peut guider le geste en s'aidant de la clinique, de la mammographie, de l'échographie ou de l'irm. C. Sénologie interventionnelle : I. Ponctions et biopsies Quand on fait un prélèvement sur le sein, c'est que la lésion a été classée ACR4 ou ACR5. Soit on veut prouver que c'est un cancer avant d'opérer donc on fait un ganglion sentinelle, soit c'est une lésion indéterminée et on fait un prélèvement pour avoir un diagnostic. Le prélèvement sera sous contrôle mammographique ou échoguidé. ex. pour les calcifications, on utilise la mammographie car on voit bien les lésions à la mammographie On peut faire 3 types de prélèvements : Cytoponction pour rechercher des cellules Microbiopsie (le plus souvent) pour étudier l'architecture du tissu à l'aide d'une aiguille fine Macrobiopsie par aspiration, on utilise une plus grosse aiguille Il faut choisir l'aiguille et le guidage (quelle technique : clinique, mammographie, écho, IRM) Le plus souvent, pour les masses on fait une microbiopsie et pour les microcalcifications on fait une macrobiopsie. Cas d'un kyste volumineux bénin mais douloureux c'est gênant donc on le vide. Il faut s'assurer qu'on est bien dans la lésion. Si l'anapath rend un compte-rendu de tissu normal alors que l'image radiologique montre bien une anomalie, il faut refaire le prélèvement. La corrélation radioscopique est fondamentale. Une fois les prélèvements faits, on fait la radiographie des prélèvements. ex. radiographie de microcalcifications. 9/10

10 II. Repérage radiologique Quand on fait un prélèvement, si on enlève un foyer de calcification, on va à la place mettre un petit clip, comme une agrafe, pour marquer l'endroit du prélèvement. Le prélèvement, c'est uniquement du diagnostic, on ne traite pas en même temps. Si le résultat du prélèvement montre un cancer, la patiente devra alors être hospitalisée et opérée. Avant l'opération, un radiologue va mettre un fil au niveau du clip pour orienter le chirurgien vers la lésion à enlever. C'est le repérage radiologique. C'est très utile lorsque la lésion n'est pas palpable et que le chirurgien ne peut pas localiser la lésion à enlever. Conclusion Bilan sénologique : EXAMEN CLINIQUE + MAMMOGRAPHIE +/- ECHOGRAPHIE MAMMAIRE Qualité de l'examen ++ Dépistage Étude du dossier multidisciplinaire 10/10

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE FACE À UNE ANOMALIE CLINIQUE OU INFRACLINIQUE DU SEIN I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein 1. Anomalie à la palpation (ou à l inspection : capiton, rétraction

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

radiologiques afin d approcher leur nature bénigne ou maligne

radiologiques afin d approcher leur nature bénigne ou maligne Microcalcifications mammaires :comment s en sortir? J El Azizi El Alaoui, R Latib, B Benayada, L Jroundi, I Chami, N Boujida Service d Imagerie Médicale Institue d Oncologie Rabat Maroc Introduction L

Plus en détail

A PROPOS DU CAD EN SENOLOGIE, DE L'AGRANDISSEMENT GEOMETRIQUE ET DE L'INCIDENCE DE PROFIL.

A PROPOS DU CAD EN SENOLOGIE, DE L'AGRANDISSEMENT GEOMETRIQUE ET DE L'INCIDENCE DE PROFIL. A PROPOS DU CAD EN SENOLOGIE, DE L'AGRANDISSEMENT GEOMETRIQUE ET DE L'INCIDENCE DE PROFIL. Le CAD (computer aide diagnosis) et les micro-calcifications : Les CAD sont très et les plus performants dans

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Imagerie du sein. Georgios Sgourdos Chef de clinique COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE. Samedi 8 octobre 2011

Imagerie du sein. Georgios Sgourdos Chef de clinique COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE. Samedi 8 octobre 2011 COURS-BLOC POUR LES CANDIDATS AU TITRE FMH EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE Samedi 8 octobre 2011 Imagerie du sein Georgios Sgourdos Chef de clinique Service de radiodiagnostic et radiologie interventionnelle

Plus en détail

Mammographie douteuse : Macrobiopsie: un diagnostic sûr, rapide, sans cicatrice*

Mammographie douteuse : Macrobiopsie: un diagnostic sûr, rapide, sans cicatrice* Mammographie douteuse : Macrobiopsie: un diagnostic sûr, rapide, sans cicatrice* De la mammographie de dépistage au prélèvement Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Une femme sur 9

Plus en détail

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO 1 Introduction a IRM : imagerie de l angiogénèse tumorale améliore la sensibilité de détection (> 90 %) par contre faible spécificité (70

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre Définition ACR 3: Anomalie probablement bénigne Risque de malignité inférieur

Plus en détail

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE Dr Philippe de Vanssay de Blavous Sénologie interventionnelle Clinique des ORMEAUX AHFMC 2 avril 2015 EPIDEMIOLOGIE DU CANCER DU SEIN 50 000 nouveaux cas/an 11 000 décès/an

Plus en détail

+ Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie

+ Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie Dr Biopsie Corinne du Balleyguier sein guidée par IRM : Technique Service de Radiologie Institut Gustave Roussy,

Plus en détail

Introduction historique

Introduction historique MICROBIOPSIES ASSISTÉES SOUS VIDE (MAMMOTOME ) SOUS GUIDAGE STÉRÉOTAXIQUE ET ÉCHOGRAPHIQUE Drs Rachel Boutemy, Isabelle Gillard, Veronica Mendez-Mayorga Unité de sénologie imagerie médicale CHIREC Introduction

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Incidence 75 à 90 /100 00 femmes. Après 35 ans une femme sur 6 ou 7 fera un cancer du sein En France 40 000 Nouveaux cas / an 12 000 décès / an

Incidence 75 à 90 /100 00 femmes. Après 35 ans une femme sur 6 ou 7 fera un cancer du sein En France 40 000 Nouveaux cas / an 12 000 décès / an Dépistage du cancer du sein J Lansac Département de gynécologie Obstétrique Reproduction Médecine foetale CHU de Tours Pourquoi le dépistage du cancer du sein? C est un cancer fréquent Incidence 75 à 90

Plus en détail

CAHIERS DES CHARGES DU DEPISTAGE ORGANISE DU CANCER DU SEIN

CAHIERS DES CHARGES DU DEPISTAGE ORGANISE DU CANCER DU SEIN CAHIERS DES CHARGES DU DEPISTAGE ORGANISE DU CANCER DU SEIN p.1 CAHIER DES CHARGES POUR LES RADIOLOGUES p. 2 Table des matières CAHIER DES CHARGES POUR LES RADIOLOGUES... 2 TABLE DES MATIÈRES... 3 GLOSSAIRE...

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

Department de Sénologie Unilabs Karin Leifland MD, Ph D Brigitte Wilczek MD, Ph D. Hôpital de Capio S:t Göran Stockholm Suède

Department de Sénologie Unilabs Karin Leifland MD, Ph D Brigitte Wilczek MD, Ph D. Hôpital de Capio S:t Göran Stockholm Suède Caractéristiques des cancers du seins détectés par l échographie automatisée 3 D (ABUS) dans le cadre d un grand centre hospitalier de mammographie de dépistage organisé à Stockholm, Suède Department de

Plus en détail

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY Tumeur du sein Présentée par Eliane EL KHOURY Histoire Femme de 59 ans. Il y a 6 ans: apparition d une masse au niveau du QIE du sein droit, de 2x2 cm. Depuis quelques mois: augmentation rapide de la taille

Plus en détail

Biopsies mammaires : Comment optimiser votre taux de réussite? Ou «Trucs et astuces en biopsie mammaire»

Biopsies mammaires : Comment optimiser votre taux de réussite? Ou «Trucs et astuces en biopsie mammaire» Biopsies mammaires : Comment optimiser votre taux de réussite? Ou «Trucs et astuces en biopsie mammaire» A Jalaguier-Coudray, S Lasalle, A Tardivon, N Perrot, J Chopier, I Thomassin-Naggara Institut Curie,

Plus en détail

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations.

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Chapitre 1 Bilans Généralités Examen clinique L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Le compte-rendu doit comporter : - âge de la patiente, le statut ménopausique

Plus en détail

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Dossier de presse - 10 août 2009 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie lance à compter du 10 août 2009

Plus en détail

CHAPITRE 40. Cancer du sein

CHAPITRE 40. Cancer du sein CHAPITRE 40 Cancer du sein OBJECTIFS Caractériser une image ambiguë en mammographie /échographie. Dépister en cas de haut risque familial. Participer au bilan préthérapeutique. TECHNIQUE Acquisition de

Plus en détail

La biopsie du sein. Mme Vetsmany Breast Care Mme Elguidaoui - BARD

La biopsie du sein. Mme Vetsmany Breast Care Mme Elguidaoui - BARD La biopsie du sein Mme Vetsmany Breast Care Mme Elguidaoui - BARD Le Sein Muscle pectoral Ganglion axillaire Mamelon Ligaments Tissue glandulaire Les indications de la biopsie Les lésions visibles sous

Plus en détail

Cancer Du Sein Cancer Du Sein

Cancer Du Sein Cancer Du Sein Cancer Du Sein Canal normcanal normal Le cancer est une maladie de la cellule. Il arrive parfois qu une cellule se multiplie de manière incontrôlée pour former une masse appelée «tumeur». Si une tumeur

Plus en détail

Traitement du carcinome intracanalaire du sein

Traitement du carcinome intracanalaire du sein Traitement du carcinome intracanalaire du sein Eric SEBBAN 241 rue du faubourg St Honoré, Paris INTRODUCTION 20% des tumeurs mammaires malignes appartiennent à la famille du carcinome intra canalaire et

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009

Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009 Bilan radiologique diagnostique d'une tumeur mammaire. S. Cousin Tuteur: Dr Ceugnart DES d'oncologie médicale 11 décembre 2009 Plan Généralités Le dépistage La Mammographie: place/limites/indications L'echographie:

Plus en détail

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer?

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? CLINIQUE DU SEIN Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? SOMMAIRE 2 LE BILAN...............................................................................................3

Plus en détail

F JABNOUN, H BERMENT, R KHAYAT, M MOHALLEM, Y BARUKH, P CHEREL Institut Curie Hôpital René Huguenin, Saint Cloud JFR 2010

F JABNOUN, H BERMENT, R KHAYAT, M MOHALLEM, Y BARUKH, P CHEREL Institut Curie Hôpital René Huguenin, Saint Cloud JFR 2010 F JABNOUN, H BERMENT, R KHAYAT, M MOHALLEM, Y BARUKH, P CHEREL Institut Curie Hôpital René Huguenin, Saint Cloud JFR 2010 Une anomalie ACR5 n est pas synonyme de malignité (VPP>95%) Quelle CAT après un

Plus en détail

Sommaire. Pathologie mammaire bénigne. I. Introduction. II. Manifestations cliniques. Evolution des pratiques: Circonstances diagnostiques:

Sommaire. Pathologie mammaire bénigne. I. Introduction. II. Manifestations cliniques. Evolution des pratiques: Circonstances diagnostiques: Pathologie mammaire bénigne V. SAMOUELIAN [1] E. PONCELET [2] D. VINATIER [1] Cours de DES de gynécologie-obstétrique 8 juin 2007 Sommaire I. Introduction Sémiologie clinique I Bilan étiologique IV. Sémiologie

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Docteur B. Maria Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique TOME XXIV publié le 30.11.2000 VINGT-QUATRIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

La première observation :

La première observation : 1 Dépistage organisé du cancer du sein et risque médicolégal. Faut-il améliorer la concertation entre les différents acteurs des mammographies de dépistage quant à leur interprétation? Avec notre collègue

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

Le cancer du sein. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. (Carcinome mammaire) Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Le cancer du sein. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. (Carcinome mammaire) Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer du sein (Carcinome mammaire) Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer du sein Le cancer du sein est une tumeur maligne qui

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements, soins et innovation OCTOBRE 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein in situ COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19

PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19 PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19 Les activités de notre service sont nombreuses et sont réalisées sur des machines de génération récente. 1 IRM 1,5T 2 SCANNERS 5 SALLES

Plus en détail

Imagerie du cancer du sein chez la femme de moins de 40 ans hors mutation

Imagerie du cancer du sein chez la femme de moins de 40 ans hors mutation Imagerie du cancer du sein chez la femme de moins de 40 ans hors mutation B.Bullier (1), M. Boisserie-Lacroix (2), G. MacGrogan (2) (1) Institut Claudius Regaud, Toulouse (2) Institut Bergonié, Bordeaux

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

Mammographie et échographie : score ACR et conduite à tenir

Mammographie et échographie : score ACR et conduite à tenir Mammographie et échographie : score ACR et conduite à tenir C. Balu-Maestro Le but de la classification BIRADS de l American College of Radiology est d améliorer l évaluation et la prise en charge des

Plus en détail

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Le CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Collection livrets d information pour les personnes malades & leurs proches Le Centre Paul Strauss

Plus en détail

Cette fiche d information a été élaborée

Cette fiche d information a été élaborée Comprendre... la biopsie échoguidée du sein Cette fiche d information a été élaborée dans le but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre la biopsie échoguidée du sein. Cette fiche est

Plus en détail

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE INFOS PATIENTS SEIN - PATHOLOGIE MAMMAIRE VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE Bienvenue VOUS AVEZ RENDEZ-VOUS POUR UNE PREMIÈRE CONSULTATION EN SÉNOLOGIE. NOUS AVONS RÉALISÉ CETTE PLAQUETTE

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Mme R est une patiente de 52 ans.

Mme R est une patiente de 52 ans. CAS CLINIQUE N 3 Mme R est une patiente de 52 ans. Atcd chir: Hystérectomie totale Atcd med:hta 3 enfants, ménopausée à 48 ans, sans THS Palpation par son médecin traitant d une induration QSI sein droit

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

Acquis et limites de la classification BI-RADS Prélever ou surveiller. Mammographie-Echographie-IRM

Acquis et limites de la classification BI-RADS Prélever ou surveiller. Mammographie-Echographie-IRM Acquis et limites de la classification BI-RADS Prélever ou surveiller Mammographie-Echographie-IRM Dr Luc Ceugnart LILLE SFSPM Paris 14 novembre 2012 BI-RADS: Breast Imaging Reporting And Data System de

Plus en détail

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa)

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Mars 2014 Propositions de conduite à tenir pour les femmes

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

- chez le nouveau né, au moment de la puberté où elle disparaît généralement en moins de deux ans.

- chez le nouveau né, au moment de la puberté où elle disparaît généralement en moins de deux ans. DEFINITION La gynécomastie est un développement excessif des seins chez l homme ou l'enfant de sexe masculin, d un seul côté ou des deux côtés, de façon symétrique ou non. La gynécomastie est fréquente:

Plus en détail

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris Soirée SFR-IDF, 15 Mars 2012 Une Technique Très Encadrée Dépistage organisé (DO) Départements pilotes

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Questions et réponses sur le cancer du sein Guide à l intention des femmes et de leurs médecins

Questions et réponses sur le cancer du sein Guide à l intention des femmes et de leurs médecins Initiative canadienne sur le cancer du sein Questions et réponses sur le cancer du sein Guide à l intention des femmes et de leurs médecins 2 e édition Fondé sur les Guides de pratique clinique pour la

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Dépistage et prévention du cancer du sein

Dépistage et prévention du cancer du sein Actualisation du référentiel de pratiques de l examen périodique de santé Dépistage et prévention du cancer du sein Février 2015 État des connaissances sur le cancer du sein Structure anatomique et aspect

Plus en détail

Sein inflammatoire. Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc

Sein inflammatoire. Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Sein inflammatoire Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Sein inflammatoire 3 types Mastites infectieuses Mastites non infectieuses Cancer inflammatoire 2 situations cliniques Allaitement Hors

Plus en détail

Corrélation radio-histologique des lésions mammaires ACR 4

Corrélation radio-histologique des lésions mammaires ACR 4 UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES Année 2015 Corrélation radio-histologique des lésions mammaires ACR 4 (A propos de 180 cas) Expérience du service de Gynéco-obstétrique

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE Centre Hospitalier Guy de Chauliac Unité Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Chirurgie Maxillo-Faciale RECONSTRUCTION MAMMAIRE De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues

Plus en détail

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Rappel d anatomie... 3 1.2. Rappel histologique... 3 2. Fréquence, épidémiologie...

Plus en détail

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par Dépistage organisé du cancer du sein : le cahier des charges et son bilan après deux ans du Plan cancer Breast cancer screening: the protocol and its evaluation two years after the national plan for cancer

Plus en détail

SGMC Schweizerische Gesellschaft für Medizinische Codierung SSCM Société Suisse de Codage Médical SSCM Società Svizzera di Codificazione Medica

SGMC Schweizerische Gesellschaft für Medizinische Codierung SSCM Société Suisse de Codage Médical SSCM Società Svizzera di Codificazione Medica Assemblée de printemps 27.05.2013 les cas Cas 3 Cher Docteur X Nous vous informons de l état de santé de la patiente susmentionnée, qui a été hospitalisée dans nos services du 07/11/2012 au 12/11/2012.

Plus en détail

Mythe : Mythe : Mythe :

Mythe : Mythe : Mythe : Le fait de comprimer le sein ne fait pas partie des facteurs de risque du cancer du sein, tout comme les coups ou les blessures au sein. La compression du sein est nécessaire pour étaler la glande et,

Plus en détail

Le dépistage. organisé du. cancer du sein. est recommandée tous les deux ans. e-cancer.fr

Le dépistage. organisé du. cancer du sein. est recommandée tous les deux ans. e-cancer.fr Le dépistage organisé du cancer du sein À partir de 50 ans, LA MAMMOGRAPHIE est recommandée tous les deux ans e-cancer.fr Cette brochure est destinée aux femmes qui souhaitent s informer sur le dépistage

Plus en détail

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE IMAGERIE EN CANCÉROLOGIE : UN ARSENAL COMPLET À L HPL Benjamin GEISSLER (1), Didier LIEUX (2) (1) Centre d Imagerie Nucléaire (2) Centre d Imagerie

Plus en détail

Passeport de chirurgie ambulatoire

Passeport de chirurgie ambulatoire Passeport de chirurgie ambulatoire Sommaire Informations sur la chirurgie ambulatoire... 3 Vos droits... 4 Les conditions de sortie... 5 Réunion de Concertation Pluridisciplinaire... 6 Préparation cutanée...

Plus en détail

sein collection comprendre et agir

sein collection comprendre et agir les cancers du sein collection comprendre et agir La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer emploie ses ressources, issues exclusivement de la générosité du public, au financement des projets les

Plus en détail

Imagerie en Sénologie. E.P.U. ROANNE 20/09/2012 J LONVIS Radio Clinique du Renaison

Imagerie en Sénologie. E.P.U. ROANNE 20/09/2012 J LONVIS Radio Clinique du Renaison Imagerie en Sénologie E.P.U. ROANNE 20/09/2012 J LONVIS Radio Clinique du Renaison Quelle-est vraiment l utilité de l imagerie en sénologie? Quel sera le bénéfice pour la patiente d un bilan d imagerie?

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Séminaire Dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Dr Olivier Scemama Adjoint au chef du service

Plus en détail

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010 Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour Sommaire Contexte 5 Epidémiologie... 5 Objectifs... 5 Champ d application... 5 Utilisateurs cibles... 5

Plus en détail

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Dr Daniel Faverly Anatomie Pathologique Laboratoire CMP, CCR et ECWGBSP Auditeur pour Cancer Care

Plus en détail

Rencontre annuelle des CDD et des CRID 2014

Rencontre annuelle des CDD et des CRID 2014 Rencontre annuelle des CDD et des CRID 2014 Objectifs Connaître les résultats de la performance régionale du PQDCS 2012-2013 Connaître davantage la contribution des partenaires du réseau PQDCS en Montérégie

Plus en détail

SÉMÉIOLOGIE MAMMOGRAPHIQUE ÉLÉMENTAIRE DES LÉSIONS MAMMAIRES BÉNIGNES ET MALIGNES. Dr. Laure Foessel Radiologie 1 Hautepierre CHRU Strasbourg

SÉMÉIOLOGIE MAMMOGRAPHIQUE ÉLÉMENTAIRE DES LÉSIONS MAMMAIRES BÉNIGNES ET MALIGNES. Dr. Laure Foessel Radiologie 1 Hautepierre CHRU Strasbourg SÉMÉIOLOGIE MAMMOGRAPHIQUE ÉLÉMENTAIRE DES LÉSIONS MAMMAIRES BÉNIGNES ET MALIGNES Dr. Laure Foessel Radiologie 1 Hautepierre CHRU Strasbourg Fibrose Tissu adipeux Le lexique Bi-Rads (Breast Imaging Reporting

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

Quelques exemples d'utilisation de la modélisation stochastique en imagerie médicale

Quelques exemples d'utilisation de la modélisation stochastique en imagerie médicale Quelques exemples d'utilisation de la modélisation stochastique en imagerie médicale Christine Graffigne Université René Descartes Traitement d'images Sciences pour l'ingénieur, informatique et mathématiques

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein

Dépistage du cancer du sein COLLÈGE DES MÉDECINS DU QUÉBEC Dépistage du cancer du sein Avant-propos Encore aujourd hui, le cancer du sein afflige un nombre important de Québécoises. Malgré ce constat inquiétant et bien que la mammographie

Plus en détail

ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN

ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN Je dois subir une intervention chirurgicale, Pourquoi? La chirurgie Pour traiter le cancer du sein, il faut enlever ou détruire les cellules cancéreuses. La chirurgie est souvent

Plus en détail

Tumeurs du sein (159) - tumeurs et kystes du sein. P. Bonnier, P.M. Martin, C. Taranger-Charpin, L.Piana Novembre 2005

Tumeurs du sein (159) - tumeurs et kystes du sein. P. Bonnier, P.M. Martin, C. Taranger-Charpin, L.Piana Novembre 2005 Tumeurs du sein (159) - tumeurs et kystes du sein. P. Bonnier, P.M. Martin, C. Taranger-Charpin, L.Piana Novembre 2005 Objectifs : Connaître l'anatomo-pathologie et l'épidémiologie des lésions bénignes

Plus en détail

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez?

Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Prise en charge des lésions frontières et in situ : trop ou pas assez? Fait-on trop de micro- ou de macrobiopsies? Too many breast biopsies? V. Juhan, P. Siles et S. Coze Mots clés : cancer du sein, surdiagnostic,

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

MATIÈRE D IMAGERIE DU SEIN ET D INTERVENTION

MATIÈRE D IMAGERIE DU SEIN ET D INTERVENTION LIGNES DIRECTRICES DE PRATIQUE ET NORMES TECHNIQUES DE LA CAR EN MATIÈRE D IMAGERIE DU SEIN ET D INTERVENTION APPROBATION : LE 29 SEPTEMBRE 2012 PRÉSIDENTE, SHIELA APPAVOO, MD; ANN ALDIS, MD; PETRINA CAUSER,

Plus en détail

La Neurofibromatose en 20 questions

La Neurofibromatose en 20 questions CNN la NF en 20 questions Responsable : Pr Jean-Francois Stalder Clinique Dermatologique CHU Nantes Contact : Blandine Legeay Tel :02-40-08-31-23 blandine.legeay@chu-nantes.fr La Neurofibromatose en 20

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

ANALYSE DU DEPISTAGE DES CANCERS DU SEIN REALISE PAR LES RADIOLOGUES LIBERAUX EN CHARENTE-MARITIME

ANALYSE DU DEPISTAGE DES CANCERS DU SEIN REALISE PAR LES RADIOLOGUES LIBERAUX EN CHARENTE-MARITIME ANALYSE DU DEPISTAGE DES CANCERS DU SEIN REALISE PAR LES RADIOLOGUES LIBERAUX EN CHARENTE-MARITIME Union Régionale des Médecins Libéraux du Poitou-Charentes -Juin 2002- Chef de projet Dr RICHIEU (radiologue

Plus en détail

GROUPE CLINIQUE DU MAIL

GROUPE CLINIQUE DU MAIL DOSSIER DE PRESSE GROUPE CLINIQUE DU MAIL Le centre d imagerie médicale conforte son implantation sur le site du Mail avenue Marie-Reynoard à Grenoble & présente son nouveau scanner spiralé, issu de la

Plus en détail

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre!

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! La Clinique du sein du CHPLT Pour vous et pour votre famille Centre Hospitalier Peltzer - La Tourelle de Verviers Le cancer du sein : nous pouvons le vaincre!

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

Opportunité de dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 49 ans

Opportunité de dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 49 ans Centre de Recherche Opérationnelle en Santé Publique Opportunité de dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 49 ans Etat des connaissances et données disponibles pour le développement d une

Plus en détail

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie Vous avez appris qu une anomalie a été détectée lors de votre mammographie. Afin d investiguer cette anomalie, le radiologue a pris la décision d effectuer une biopsie par aspiration sous stéréotaxie.

Plus en détail

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 Formation continue pour pharmaciens Bourguillon, le 09 juin 2015 Prof. David Stucki Spécialiste FMH en gynécologie/obstétrique Spéc. en gynécologie opératoire Spéc.

Plus en détail

DES Radiologie Module rayons X mardi 12 janvier 2010

DES Radiologie Module rayons X mardi 12 janvier 2010 DES Radiologie Module rayons X mardi 12 janvier 2010 La Radiologie standard Formation et qualité de l image Résolution en densité : le contraste Résolution spatiale : le plus petit élément visible Quelle

Plus en détail

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail