REFERENCES TCUP. Pour information, la plupart des travaux mentionnés sur ce document ont une valeur supérieure à 100 K

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REFERENCES TCUP. Pour information, la plupart des travaux mentionnés sur ce document ont une valeur supérieure à 100 K"

Transcription

1 REFERENCES TCUP REFERENCES RECENTES (DEPUIS 2006) Pour information, la plupart des travaux mentionnés sur ce document ont une valeur supérieure à 100 K SEALED AIR (films plastiques) TP granulés usine d Epernon (28) Année 2006 Aspiration rognures de film plastique usine d Epernon Année 2006 Etude des flux de pollution usine d Arc en Barrois (52): Année 2007 Travaux d équipements de dépollution du site de Arc en barrois comprenant le carénage des installations source de pollution, la concentration des flux de polluant par injection d'air et aspiration des vapeurs. Les analyses effectuées avant et après les travaux ont montré une réduction des polluants de 2 à 10 et un seuil de pollution obtenu très inférieur à la norme. Réalisation : Année 2007 Réalisation d équipements de captation des polluants sur bain chaud Réalisation: Fin 2008 Réalisation d équipements de captation des polluants sur bain chaud Travaux de captation des vapeurs sur étireuse après modification de la ligne de Arc en Barrois WEBER ET BROUTIN (Filiale de Saint Gobain) Mise à niveau du système d aspiration de poussière sur l usine de Nemours (77) Réalisation des travaux : Année 2007 Conception et réalisation du dépoussiérage de l usine de Puiseaux (3 filtres installés) (45) Unité d aspiration préparation colorants à l usine de Bray (77) Audit du dépoussiérage de l usine d Istanbul ; analyse des flux de pollution Audit du dépoussiérage de l usine de Bonneuil ; analyse des flux de pollution

2 Divers amélioration conditions de travail (table aspirante) sur site de Puiseaux Amélioration ligne DP3 suite à l'audit sur site de bonneuil Réalisation : Fin 2012 PLACOPLATRE Site de Vaujours (93) (Filiale de Saint Gobain) Réalisation de deux unités de nettoyage centralisé avec réseau et centrales d aspiration. ISOVER site de Chemillé 49 (filiale de Saint Gobain) Réalisation de d une unité de nettoyage centralisé avec réseau et centrales d aspiration et d un transport pneumatique. Transport pneumatique des rives de laine de verre Sucrerie SVI Mise aux normes ATEX des installations de dépoussiérage de l usine de Pithiviers (45) Réalisation : Année 2007 Audit du fonctionnement du dépoussiérage de l atelier séchage de l usine de Pithiviers Sucrerie Cristal Union Travaux de dépoussiérage du stockage du silo plat et de la tour de manutention de corbeilles (45) Réalisation : Année 2005 Travaux de dépoussiérage et transport pneumatique de l usine de conditionnement de Sermaize (51). Réalisation : Année 2006 Installation de nettoyage centralisé pour l unité de conditionnement sur le site de Bazancourt (51) Réalisation : Année 2005 Installation de dépoussiérage et de nettoyage centralisé sur une nouvelle unité de l usine de Bazancourt (51) Réalisation Année 2008

3 Installation de nettoyage centralisé pour l unité de conditionnement sur le site de Corbeilles en Gâtinais (45) Installation de nettoyage centralisé pour l unité de manutention sur le site de Corbeilles en Gâtinais (45) Mise en conformité installation de dépoussiérage conditionnement usine de Corbeilles en Gâtinais /2012 Installation de nettoyage centralisé pour la nouvelle unité de conditionnement sur le site de Bazancourt Installation de transport pneumatique Gros grains pour la nouvelle unité de conditionnement de Bazancourt Sucrerie Saint Louis Sucre Travaux de dépoussiérage, de recyclage et de nettoyage centralisé de la nouvelle unité de maturation de l usine de Roye (80) Réalisation : 2009 Travaux de nettoyage centralisé de la nouvelle unité de séchage de l usine de Roye Réalisation (en cours): 2010 Travaux de dépoussiérage et de nettoyage centralisé de l unité de manutention de l usine de Marseille (13) (460 K pour les deux projets) Réalisation : 2010 Travaux d aspiration des vapeurs et de séchage sur l unité de séchage de Roye Extension NCV unité de Roye Réalisation 2012 ICOPAL (Revêtement d étanchéité à base de bitume) Aspiration poussière dépotage silo de chaux Réalisation : Année 2006 Dépollution COV atelier préparation bitume comprenant la captation et l extraction des polluants. Réalisation Année 2008 Dépollution atelier de solvant (remaniement du réseau d aspiration et reprise des points de captation ; calcul des débits à mettre en œuvre pour respecter la norme de 1mg/nm³) Egalement de nombreux petits travaux de mise aux normes de divers ateliers. Décompression silos sable et Pet Coke lors de dépotage camion + transport pneumatique élastomères. Réalisation : Année 2012

4 SOPREMA (Revêtement d étanchéité à base de Bitume) Travaux de dépoussiérage et de captation de polluants sur diverses machines (unité de Val de Reuil). Travaux sur la nouvelle usine «Univercell» de Ouate de cellulose de SOPREMA à CESTAS (33). Ces travaux comprenaient la conception et la réalisation du stockage du transport pneumatique et du dépoussiérage de la ouate de cellulose. Compléments de travaux sur cette même usine avec pièges à métaux et pièges à plastique et améliorations divers sur cette nouvelle usine : Année 2010 Travaux de traitement des COV et du dépoussiérage de la nouvelle usine de revêtement bitumineux de SOPREMA en Pologne (900 K ) Réalisation : 2010 Travaux de dépoussiérage de l unité de conditionnement de l usine Univercell de SOPREMA CESTAS Réalisation : Année 2010 Travaux de décompression des malaxeurs sur l usine de SORGUES Travaux de dépoussiérage ligne de conduite et saupoudreuses et TP pour réintégration dans process Travaux de dépoussiérage ligne de conduite et saupoudreuses de l usine de Grobbendonk en Belgique Réalisation : Année 2012 Transport pneumatique de poudres et intégration dans le process du produit sur 6 usines en France et en Europe (environ 700 K ). SCAEL (Coopérative agricole) Travaux de dépoussiérage du silo de Gallardon (28) Réalisation : 2009 Bourgogne du sud (Coopérative agricole) Travaux de nettoyage centralisé de l unité de Verdun (71)

5 Réalisation : 2006 Travaux de nettoyage centralisé de l unité de Chalon sud (71) Réalisation : 2007 Travaux de nettoyage centralisé de l unité de Chalon nord (71) Réalisation : 2008 Travaux de nettoyage centralisé de l unité de Chalon sud (extension) (71) Travaux de nettoyage centralisé de l unité de Beaune et Seurre (21 et 71) MOULINS SOUFFLET Travaux de transport pneumatique du chauffage biomasse de la malterie de Nogent sur Seine (environ 500 K ) FERME DES ARCHES) Travaux de transport pneumatique des pelures d'oignons sur 2 lignes de préparation VEOLIA (syndicat TRIOR) Travaux de dépoussiérage et d amélioration du fonctionnement de la table densimétrique de l unité de compostage de l usine de TRIOR (Champagne sur Oise) (environ 500 K ) PORT AUTONOME DE STRASBOURG) Travaux de désodorisation cuve de stockage bitume Nombreux travaux d'installation de dépoussiérage et de nettoyage centralisé pour les coopératives agricoles comme EPIS CENTRE, AGRIAL, DIJON CEREALES, et pour les liniers (Terre de lin, Teillage du Neubourg, Linerie du Ressault etc). Ces travaux ont été réalisés dans les années 2000.

Une passion sans fin

Une passion sans fin Une passion sans fin Présence aux quatre coins du globe Choisir la performance La société SERVA située en Lorraine, forte de sa grande expérience, fait figure de pointe dans son domaine d activité : la

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?

POURQUOI NOUS CHOISIR? AWITECH est spécialisée dans l étude, la conception et la réalisation clé en main d installations de traitement d air industriel, dans les disciplines suivantes : Dépoussiérage Industriel, Nettoyage Centralisé

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE Bilan des émissions de gaz à effet de serre En application de l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 Société COOPERATIVE AGRICOLE CRISTAL UNION ROUTE D ARCIS SUR

Plus en détail

Améliorer la qualité de l air en milieu industriel

Améliorer la qualité de l air en milieu industriel Améliorer la qualité de l air en milieu industriel Notre objectif Protéger les hommes Préserver l environnement Protéger les équipements Découvrez notre vidéo de présentation Notre savoir-faire Dépoussiérage,

Plus en détail

PASSION, MAITRISE, INNOVATION

PASSION, MAITRISE, INNOVATION PASSION, MAITRISE, INNOVATION L INDUSTRIE PROCESS AUTOCAD, SOLIDWORKS Manutention du cuve Sanofi Pasteur, Marcy l étoile, France Global Process Industry réalise 65% de son activité dans le secteur de la

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

Conversion biomasse et production énergétique

Conversion biomasse et production énergétique Conversion biomasse et production énergétique Actionnariat S.I.D.E.S.U.P. 15 % S.V.I 5 % Naples Investissement 80 % Planteurs de betteraves Historique Création en 1970 Pour déshydrater les pulpes de la

Plus en détail

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles essentielles de ventilation appliquées aux activités de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles

Plus en détail

Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie

Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie Faculté de médecine de Dijon Présentation du secteur de la plasturgie Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie Dr Philippe REY Mémoire présenté pour l obtention

Plus en détail

Aération et assainissement des lieux de travail

Aération et assainissement des lieux de travail Aération et assainissement des lieux de travail Rappels réglementaires Catégories de locaux Locaux à pollution non spécifique : Locaux dans lesquels la pollution est liée à la seule présence humaine :

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement FICHE ACTION n 07 Atlantic Agencement ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Installation d un système d aspiration de poussières de bois dans l atelier, Protection santé, sécurité et conditions de travail ACTIONS

Plus en détail

Dépoussièrage industrielle Ventilation Ecologie Récupération d énergie Peinture & finitions

Dépoussièrage industrielle Ventilation Ecologie Récupération d énergie Peinture & finitions Dépoussièrage industrielle Ventilation Ecologie Récupération d énergie Peinture & finitions L Entreprise Basée à Trofa, tout près de Porto depuis plus de 25 ans, nous sommes une entreprise dynamique qui

Plus en détail

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4222-1 à 26, R. 4412-149 et 150, R. 4722-1, 2, 13, 14, 26, R. 4724-2 et 3 et R. 4212-1 à 7; Arrêté du 8 octobre 1987: contrôle périodique des installations

Plus en détail

www.avmfrance.com Gamme de produits

www.avmfrance.com Gamme de produits AVM dispose de plusieurs années d'expérience dans le secteur de la carrosserie et est de ce fait un consultant hors pair sur le design des carrosseries et garages. En collaboration avec les différents

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS DDT du Lot NOTICE DE RENSEIGNEMENTS DOSSIER DE DÉCLARATION D EXPLOITATION D UNE INSTALLATION CLASSÉE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Page 1 sur 10 DDT du Lot SOMMAIRE 1. PRESENTATION 2. EMPLACEMENT

Plus en détail

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs pneumatiques pour poussières et granulés Pourquoi utiliser un convoyeur pneumatique? Les convoyeurs pneumatiques Nilfisk-CFM ont été conçus pour le transfert

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

Votre partenaire privilégié pour. achats de produits métallurgiques

Votre partenaire privilégié pour. achats de produits métallurgiques Votre partenaire privilégié pour optimiser vos solutions en achats de produits métallurgiques Vous êtes fabricant dans les secteurs de : - Découpe, emboutissage, usinage - Transport (carrosserie, remorques

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES!

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! nano et R nano LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! connecting insulations 1.0 QU EST-CE QUE MARMOX THERMOBLOCK? Marmox THERMOBLOCK est un bloc de construction isolant breveté constitué d un élément

Plus en détail

Présentation de l agence de Trémentines

Présentation de l agence de Trémentines Paprec Plastiques Présentation de l agence de Trémentines Présentation du groupe Nos activités Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1995 et est toujours

Plus en détail

ecteur de l amique de

ecteur de l amique de ention de la ollution dan Prévention de la pollution dans le secteur de la céramique de construction ecteur de l amique de Le Centre d activités régionales pour la production propre (CAR/PP) du Plan d

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

Nom de l'entreprise :

Nom de l'entreprise : 1/10 http://www.cncp-bordet.fr DEMANDE DE PRIX à retourner par email à ag10t@cncp-bordet.fr CNCP BORDET 8 rue de la JOHARDIERE - 44800 ST HERBLAIN Tél : 02 40 92 31 16 - Fax : 02 40 92 05 87 Nom de l'entreprise

Plus en détail

Roll N Blow Technologie

Roll N Blow Technologie Technologie Roll N Blow Agami conçoit et développe des lignes de production de bouteilles plastiques de contenance 100 à 500 ml. Les lignes Agami sont basées sur sa technologie innovante de thermoformage

Plus en détail

REFERENCES INGEFLU REFERENCES

REFERENCES INGEFLU REFERENCES REFERENCES Pour des raisons de discrétion nous avons décidé de ne pas citer, ni la raison sociale de nos clients, ni même le nom des produits issus de leur fabrication. Nous utiliserons donc le mot références

Plus en détail

PASSION, MAITRISE, INNOVATION

PASSION, MAITRISE, INNOVATION PASSION, MAITRISE, INNOVATION Le team GPI, la solution qui donne un sens à vos projets A propos de GPI Global Process Industry est une entreprise d ingénierie qui propose des solutions ciblées à votre

Plus en détail

Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux

Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux GTZ - PGPE P.05.2099.9-001.00 L Atelier de Planification Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux Dipl.- Ing. Peter Quarten, HIM GmbH Marrakech, Juin 2009 Les Installations

Plus en détail

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France)

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) 2007 Holcim/Switzerland Les Avantages du Process Cimentier: le Co-processing Nous réalisons

Plus en détail

LE NETTOYAGE LASER DES MOULES D INJECTION CAOUTCHOUC ET POLYMÈRES: LES AVANTAGES DE CETTE TECHNOLOGIE.

LE NETTOYAGE LASER DES MOULES D INJECTION CAOUTCHOUC ET POLYMÈRES: LES AVANTAGES DE CETTE TECHNOLOGIE. LE NETTOYAGE LASER DES MOULES D INJECTION CAOUTCHOUC ET POLYMÈRES: LES AVANTAGES DE CETTE TECHNOLOGIE. QUE VOUS APPORTE UN INVESTISSEMENT DANS LA TECHNOLOGIE LASER? Depuis des années, les technologies

Plus en détail

Assainir l air ambiant dans vos ateliers

Assainir l air ambiant dans vos ateliers Assainir l air ambiant dans vos ateliers Assurer la santé et le confort de vos opérateurs, Protéger vos outils de production, Améliorer l efficacité énergétique des installations, Préserver l environnement.

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour le renouvellement de l autorisation d exploiter de la cimenterie d Obourg (MONS) Objet : Réf. : CWEDD/08/AV.

AVIS. Demande de permis unique pour le renouvellement de l autorisation d exploiter de la cimenterie d Obourg (MONS) Objet : Réf. : CWEDD/08/AV. AVIS Réf. : CWEDD/08/AV.1608 Liège, le 06 octobre 2008 Objet : Demande de permis unique pour le renouvellement de l autorisation d exploiter de la cimenterie d Obourg (MONS) Avis du CWEDD portant sur la

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

des installations réalisées sous la direction de Xavier MEYRIGNE

des installations réalisées sous la direction de Xavier MEYRIGNE des installations réalisées sous la direction de Xavier MEYRIGNE CENDRES DE CHARBON OU D INCINERATION D ORDURES MENAGERES OU DE DECHETS INDUSTRIELS APPALETTE Group WALTER MATERIALS HANDLING pour LAFARGE

Plus en détail

Les activités ayant des «eaux usées non domestique» et leurs prescriptions techniques spécifiques :

Les activités ayant des «eaux usées non domestique» et leurs prescriptions techniques spécifiques : Les activités ayant des «eaux usées non domestique» et leurs prescriptions techniques s : (L arrêté du 21 décembre 2007 relatif aux modalités d établissement des redevances pour pollution de l eau et pour

Plus en détail

Air Pollution Control Products Dépoussiérage Produits et Installations. Spécialiste du contrôle de la pollution de l air

Air Pollution Control Products Dépoussiérage Produits et Installations. Spécialiste du contrôle de la pollution de l air Air Pollution Control Products Dépoussiérage Produits et Installations Spécialiste du contrôle de la pollution de l air Leader de l Industrie Spécialiste du dépoussiérage Les process industriels produisent

Plus en détail

ETUDE D IMPACT ETUDE DE DANGERS AL BABTAIN FRANCE. SAS SAINT ANDRE LES VERGERS (10)

ETUDE D IMPACT ETUDE DE DANGERS AL BABTAIN FRANCE. SAS SAINT ANDRE LES VERGERS (10) ETUDE D IMPACT ETUDE DE DANGERS 1 SOMMAIRE DU RESUME NON TECHNIQUE I de l étude d impact...3 AL BABTAIN FRANCE SAS est implanté dans une zone déjà urbanisée, qui va se densifier davantage d après le Plan

Plus en détail

industrie agroalimentaire

industrie agroalimentaire industrie agroalimentaire agro L élaboration des produits agroalimentaires nécessite la mise en place et le contrôle de nombreux procédés et technologies avancées. De la réception des matières premières

Plus en détail

Le Syndicat TRI-OR. 28 communes 83 000 habitants

Le Syndicat TRI-OR. 28 communes 83 000 habitants Le Syndicat TRI-OR 28 communes 83 000 habitants Le papier En moyenne en France 172 Kg de papiers sont générés par an et par habitant. Le papier Utilisation du papier 44% 41% Supports de bureaux Journaux

Plus en détail

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire ÉCONOMISER SON ÉNERGIE 5 UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE RÉNOVER OU CONSTRUIRE PERFORMANT L énergie est de plus en plus chère et la

Plus en détail

Traitement des micropolluants: aspects technique

Traitement des micropolluants: aspects technique Traitement des micropolluants: aspects technique Mise en œuvre des filières de traitement des micropolluants Didier Rubin Les filières de traitement Filières principales en eaux usées communales Ozonation

Plus en détail

Les centrales à béton verticales Betomat

Les centrales à béton verticales Betomat Les centrales à béton verticales Betomat Les centrales à béton verticales Liebherr, un concept au nombreux avantages Les centrales-tours de la série Betomat sont utilisées depuis de nombreuses années avec

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

Commission Locale d Information et de Surveillance (CLIS) Réunion du 29 Avril 2010

Commission Locale d Information et de Surveillance (CLIS) Réunion du 29 Avril 2010 Commission Locale d Information et de Surveillance (CLIS) Réunion du 29 Avril 2010 Contexte La revitalisation interne du site a été articulée autour de 4 projets.centre de service ArcelorMittal Eurofield

Plus en détail

les dossiers du Loss Prevention Unit

les dossiers du Loss Prevention Unit les dossiers du Loss Prevention Unit la production de biogaz associée à la cogénération réinventons l assurance La production de biogaz associée à la production d énergie par cogénération. Qu est-ce que

Plus en détail

Fabriquer ses produits ménagers naturels. Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2013

Fabriquer ses produits ménagers naturels. Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2013 Fabriquer ses produits ménagers naturels Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2013 Fabriquer ses produits ménagers naturels Programme Intérêt de fabriquer ses produits Les principaux ingrédients

Plus en détail

Quoi de nouveau dans le nettoyage des pièces?

Quoi de nouveau dans le nettoyage des pièces? Mercredi 11 juin2014 Présentation congrès A3TS 2014 à REIMS Quoi de nouveau dans le nettoyage des pièces? PRODUITS et MACHINES LESSIVIEL Lavage et Ebavurage HAUTE PRESSION, processus combiné Multi Cuves

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

Qu est-ce qu un déchet? Qu en fait-on? - collecte - traitement élimination valorisation => coûts impact environnemental

Qu est-ce qu un déchet? Qu en fait-on? - collecte - traitement élimination valorisation => coûts impact environnemental Qu est-ce qu un déchet? Qu en fait-on? - collecte - traitement élimination valorisation => coûts impact environnemental GESTION perception par le public Différents types de déchets exemple de la France

Plus en détail

FROM PROJECT TO SUCCESS. Énergie PRODUCTION CONSOMMATION

FROM PROJECT TO SUCCESS. Énergie PRODUCTION CONSOMMATION FROM PROJECT TO SUCCESS Énergie PRODUCTION CONSOMMATION À propos d ERAS ERAS est une société d ingénierie multispécialiste dédiée aux industries des procédés, forte de 500 ingénieurs et techniciens. Elle

Plus en détail

Les projets aidés du PO FEADER 2007-2013

Les projets aidés du PO FEADER 2007-2013 05/03/2015 SARL ABATTOIR DUCHEMAN ET GRONDIN : Projet de modernisation - 2014 (Modification du programme d'investissement et du plan de financement) 671 931,50 181 421,50 120 947,67 369 562,33 05/03/2015

Plus en détail

Information Univercell VERTUOZE

Information Univercell VERTUOZE Information Univercell VERTUOZE 1 présentation produits Formation Univercell Velaphone Sept-2011 Présentation SOPREMA www.soprema.fr 2 2 univercell UniverCell Confort Vrac -Qu est-ce que la ouate de cellulose?

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL

TECHNOLOGIE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL TECHNOLOGIE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL VOTRE SOLUTION PROPRE www.durr.com UNE PLUS-VALUE EXCEPTIONNELLE, GRÂCE À UNE COMPÉTENCE DE NETTOYAGE AU PLUS HAUT NIVEAU Installations standards et compactes Solutions

Plus en détail

B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT

B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT Installations Classées pour la Protection de l Environnement DOSSIER D ENREGISTREMENT ET DE DECLARATION B PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT Référence 039 01 12 00526 / REDIM ZAC de Montfray FAREINS Page

Plus en détail

SILOS GRAINS. Prévention des risques d incendie et d explosion de poussières dans les opérations de stockage

SILOS GRAINS. Prévention des risques d incendie et d explosion de poussières dans les opérations de stockage SILOS GRAINS Prévention des risques d incendie et d explosion de poussières dans les opérations de stockage Vous êtes AGRICULTEUR (exploitant, salarié ), COLLECTEUR (chef d entreprise, salarié ), STOCKEUR

Plus en détail

PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS

PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS Zone Industrielle Nord Rue André DUROUCHEZ 80 082 AMIENS Yves GAUDON Risk Manager Tel 03 22 54 33 81 Gaudon.yg@pg.com PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS BILAN DES EMISSIONS DE GAZ

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX)

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX) THÉMATIQUE (ATEX) Sommaire 1. L essentiel à retenir...... 3 2. Guide pratique... 4 2.1. Une problématique à l échelle européenne... 4 2.2. Qu est-ce qu une atmosphère explosive?... 6 2.3. Qui est concerné?...

Plus en détail

SÉCHeur SoLAIre (SéSo)

SÉCHeur SoLAIre (SéSo) DÉCHArGeMent DE CAMIONS ET DE SEMI-REMORQUES trémies D ALIMENTATION Benne ouverte À FOND MOUVANT Benne FerMÉe À FOND MOUVANT SÉCHeur SoLAIre (SéSo) SÉCHeur AveC FonD À ventilation (SéVent) GAMME DE MACHINES

Plus en détail

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité)

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Les panneaux solaires photovoltaïques, appelés modules photovoltaïques ou simplement panneaux solaires, convertissent la lumière en électricité.

Plus en détail

1960 : Création de la société CDI (Centre de Déchets Industriels) par Claude et Marcel Solarz.

1960 : Création de la société CDI (Centre de Déchets Industriels) par Claude et Marcel Solarz. Chez CDI, le recyclage c est une seconde nature.. Depuis 50 ans, le savoir-faire d un leader du recyclage papier, carton et plastique. CDI Recyclage est la conclusion industrielle de la fusion de plusieurs

Plus en détail

Stockage des déchets non dangereux

Stockage des déchets non dangereux Pioneering for You Brochure Application Stockage des déchets non dangereux 1 Puits de Pompage 3 Bassin tampon 4 Utilités Du pompage du lixiviat en fond de puits jusqu à l unité de traitement, en passant

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

DOSSIER D INSTALLATION DE VENTILATION CAHIER DES CHARGES POUR LES ENTREPRISES

DOSSIER D INSTALLATION DE VENTILATION CAHIER DES CHARGES POUR LES ENTREPRISES DOSSIER D INSTALLATION DE VENTILATION CAHIER DES CHARGES POUR LES ENTREPRISES LES OBLIGATIONS DU CHEF D ETABLISSEMENT Préalablement à l exposition de toute personne à un risque chimique, cancérogène, mutagène

Plus en détail

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée :

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée : Objectifs : Recueil des conceptions et des connaissances initiales des élèves sur l énergie. Identifier différentes sources d énergie. Définir une énergie Comprendre leur nécessité pour chauffer, éclairer,

Plus en détail

Attractive technology. Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux

Attractive technology. Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux Attractive technology. Mag-Clear Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux Systèmes de séparation Mag-Clear Compte tenu de la volatilité des prix des matières premières qui le

Plus en détail

CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES

CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES CENTRE HOSPITALIER DE SAINT JUNIEN EHPAD CHANTEMERLE CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES EHPAD CHANTEMERLE HOPITAL DE SAINT JUNIEN Charte Chantier Faible nuisance Oct. 2014

Plus en détail

Sommaire PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE. Notre patrimoine a de l avenir

Sommaire PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE. Notre patrimoine a de l avenir PARC NATUREL RÉGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE Notre patrimoine a de l avenir Carnet de santé de ma maison! Sommaire Identifiez votre projet!... 2-3 Ma santé... les points clefs de mon logement... 8-9 Je construis

Plus en détail

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz1 Le repérage du risque Témoignage de l entreprise MARK IV systèmes moteurs Guillaume ANCEL Hygiène

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les Fiche auto-diagnostic É C O - G u i d e M É T I E R S D U B O I S AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger par vous-même Cette fiche vous permet d évaluer rapidement la situation de votre entreprise en matière de prise

Plus en détail

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals FICHE 01 Les déchets par corps de métiers Gros oeuvre - Terrassement Inertes Emballages et Recyclages TERRE PIERRE CONSIGNÉES PAPIER MÉLANGE MÉTAUX EMBALLAGE Base de Ciment, mortier, et béton Brique Mélanges

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Pat de la Vatine BP 108 76134 MONT SAINT AIGNAN PROJET : EXTENSION D UN SITE DE STOCKAGE DE CEREALES ET OLEOPROTEAGINEUX ET D APPROVISIONNEMENT D541 «Le Chemin sec» 60360 DOMELIERS RESUME NON TECHNIQUE

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Carrosserie automobile L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux,

Plus en détail

Technologie Sucrière

Technologie Sucrière Technologie Sucrière Une parfaite connaissance de la Sucrerie. Réception des betteraves Cour à betteraves Cour sèche Cour humide Lavage des betteraves Prélavage Lavage Découpage Cour à canne Adaptée aux

Plus en détail

S ENGAGER POUR L AVENIR. La gestion globale de vos déchets WWW. ARCENCIELRECYCLAGE.FR

S ENGAGER POUR L AVENIR. La gestion globale de vos déchets WWW. ARCENCIELRECYCLAGE.FR S ENGAGER POUR L AVENIR La gestion globale de vos déchets WWW. ARCENCIELRECYCLAGE.FR NOTRE MÉTIER ARC EN CIEL RECYCLAGE est le professionnel de la gestion globale des déchets dangereux et non dangereux

Plus en détail

Outils et et méthodologie

Outils et et méthodologie Reconnaissance des des sites et et sols pollués Outils et et méthodologie m CNAM CNAM :22 :22 janvier 2008 2008 Valorisation des sites industriels : activités d ANTEA N 1 1. Exemples de sites soumis à

Plus en détail

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme Ecologie des déchet chets Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme Galilée médita cette pensée en 1588. Quatre siècles plus tard, cette notion de recyclage est au centre des préoccupations

Plus en détail

Barge Récupération EGMOPOL 1041 DAHS. Récupérateur à seuil Foilex TDS 200. Récupérateur à disques Vikoma type KOMARA

Barge Récupération EGMOPOL 1041 DAHS. Récupérateur à seuil Foilex TDS 200. Récupérateur à disques Vikoma type KOMARA 2/ Récupération Barge Récupération EGMOPOL 1041 DAHS Récupérateur à seuil Foilex TDS 200 Récupérateur à disques Vikoma type KOMARA Récupérateur à disques Vikoma type KOMARA MINI Récupérateur Tête ESCA

Plus en détail

Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation. Polystyrène expansé (EPS)

Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation. Polystyrène expansé (EPS) Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation 1. Isolants à base de plastiques alvéolaires Polystyrène expansé (EPS) λ 0.032 à 0.038 Wm.K ρ 7 à 30 Kgm 3 c 1450 Jkg.K μ 20 à 100 (sans unité). Non

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France

Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France Efficacité énergétique dans l industrie Les nouvelles technologies et les activités de Gaz de France By Philippe BUCHET Philippe.buchet@gazdefrance.com RESEARCH AND DEVELOPMENT DIVISION AFG congrès- septembre

Plus en détail

GESTION DES EFFLUENTS VINICOLES

GESTION DES EFFLUENTS VINICOLES GESTION DES EFFLUENTS VINICOLES Joël ROCHARD ITV France - Station Régionale Champagne Pôle durable 17, rue Jean Chandon Moët, B.P.20046 51202 Epernay cedex Pole national durable(epernay) +Gestion des effluents

Plus en détail

Bâtiments «Ferme» Construction Niveau 1 Consommation de base Type Description Unité Coût/unité kwh/unité/jour

Bâtiments «Ferme» Construction Niveau 1 Consommation de base Type Description Unité Coût/unité kwh/unité/jour Bâtiments «Ferme» Hangar Permet de stocker du matériel agricole, des balles (paille et foin) et de mettre vos bovins à l'abri m² 30,00 0,300 Hall d'exposition Permet d'exposer des matériels de collection

Plus en détail

Métiers Métiers du. du bois

Métiers Métiers du. du bois métiers Métiers Métiers du du bois I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés A. Les procédés de fabrication L essentiel de l activité d un atelier de menuiserie consiste à travailler traditionnellement

Plus en détail

CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES. UNIVALOM, le 24 mars 2010

CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES. UNIVALOM, le 24 mars 2010 CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES UNIVALOM, le 24 mars 2010 2CIMENT La Fabrication du ciment La Cimenterie de La Grave de Peille La Valorisation énergétique des encombrants Bilan du MAPA

Plus en détail

Carrosserie automobile

Carrosserie automobile 1 Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils

Plus en détail

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Programme de Promotion de Coton Biologique

Plus en détail

Modulaires et flexibles

Modulaires et flexibles Unités de lavage/installations complètes Installations de lavage Modulaires et flexibles n La modularité au service du lavage : du simple broyage sous eau jusqu à la ligne de lavage industrielle clé en

Plus en détail

REVETEMENTS PEINTURES

REVETEMENTS PEINTURES REVETEMENTS PEINTURES Des solutions innovantes pour respecter l environnement. C.Amorin: Directeur BU Ferroviaire P.Betil: Chef de marché Aéronautique/Défense QUELQUES CHIFFRES (2007)! Chiffre d Affaires(M!):

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

Roof consulting. formation information. expertise. roof consulting

Roof consulting. formation information. expertise. roof consulting Roof consulting conseil assistance formation information expertise roof consulting roof consulting conseils d experts pour toitures conseil expertise ROOF CONSULTING BY SOPREMA Des années d expérience

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Réductions des pollutions intérieures: exemple. Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL

Réductions des pollutions intérieures: exemple. Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL Réductions des pollutions intérieures: exemple Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL Les pollutions à l intérieur des bâtiments Votre logo La qualité de l air intérieur, une résultante complexe: - de l environnement

Plus en détail

Direction des Risques Professionnels et de la Santé au Travail

Direction des Risques Professionnels et de la Santé au Travail Direction des Risques Professionnels et de la Santé au Travail SP 1126 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE-ALPES 26, rue d Aubigny 69436 Lyon cedex 03 Tél. 04 72 91 96 96 Fax. 04 72 91 97 09 Email

Plus en détail

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS R A P P O R T D E S Y N T H È S E 2 0 1 5 C H A P I T R E 5 - L E S D O S S I E R S T H É M AT I Q U E S - D O S S I E R 2 DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS INVENTAIRE NATIONAL DES MATIÈRES

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES

MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES MATIÈRES ACCEPTÉES ET REFUSÉES - COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES Matières organiques acceptées De la cuisine : Fruits et légumes (entiers, pelures, épluchures, cœurs, morceaux, épis de maïs, etc.); Grains

Plus en détail