Irrévocable: La personne qui a signé ne peut le nier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Irrévocable: La personne qui a signé ne peut le nier"

Transcription

1 Certification de documents numériques : signature numérique Mme Bessai F.Z. Chercheur au CERIST,

2 Plan Définition de la signature numérique Comment signer un document numérique? Avantages de la signature numérique Comment garantir une signature numérique? Infrastructure de signature numérique

3 Définition de la signature numérique La signature numérique est un mécanisme permettant d'authentifier l'auteur d'un document électronique et de garantir son intégrité Un mécanisme de signature numérique doit présenter les propriétés suivantes: permettre au lecteur d'un document d'identifier la personne ou l'organisme qui a apposé sa signature garantir que le document n'a pas été altéré entre l'instant où l'auteur l'a signé et le moment où le lecteur le consulte

4 Définition de la signature numérique Pour cela, les conditions suivantes doivent être réunies: Authentique: L'identité du signataire doit pouvoir être retrouvée de manière certaine Infalsifiable: La signature ne peut pas être falsifiée. Quelqu'un d'autre ne peut se faire passer pour un autre Non réutilisable: La signature n'est pas réutilisable. Elle fait partie du document signé et ne peut être déplacée sur un autre document Inaltérable: Un document signé est inaltérable. Une fois qu'il est signé, on ne peut plus le modifier Irrévocable: La personne qui a signé ne peut le nier

5 Comment signer un document numérique? Quand vous signez un papier, vous apposez une marque personnelle, cette marque rend le document unique et personnalisé. Votre signature indique votre accord au contenu du document

6 Comment signer un document numérique? Dans un ordinateur, un document est stocké sous forme numérique. C est une suite de nombres 0 et 1. Il n est plus question d utiliser un stylo pour signer. Comment faire pour apposer une marque personnelle?

7 Comment signer un document numérique? Chiffrement Dans le monde numérique, votre marque personnelle, c est une clé de chiffrement. Pour signer un document, vous le chiffrez. Chiffrez un document le Rendre illisible

8 Comment signer un document numérique? Déchiffrement Pour lire vos documents chiffrés, il faut utiliser une clé de déchiffrement

9 Comment signer un document numérique? Les deux clés, celles qui chiffre et celle qui déchiffre vont par paires. Chacun peut posséder une paire de ces clés. Elles vous sont remises par un organisme de confiance. C est comme quand une Daïra vous remet une carte d identité.

10 Comment signer un document numérique? Ces clés sont des éléments de calcul utilisés par les systèmes de chiffrement. Le plus souvent, elles sont stockées dans votre ordinateur, sur une disquette Vous gardez secrètes votre clé de chiffrement, nous l appellerons clé privée. Cette clé est unique Personne ne peut chiffrer à votre place Personne ne peut imiter votre signature

11 Comment signer un document numérique? Pour permettre aux autres de lire vos documents, vous leur remettrez une copie de votre clé de déchiffrement que nous appellerons clé publique. Ils peuvent aussi se la procurer auprès de l organisme de confiance qui vous l a délivrée.

12 Comment signer un document numérique? Clé privée Mes Clés Clé publique Pour signer un document numérique, vous le chiffrer avec votre clé privée. Seule votre clé publique peut le déchiffrer. Ce document porte votre signature. Ainsi fonctionne la signature numérique!

13 Avantages de la signature numérique Elle n est pas imitable Elle n est pas répudiable Elle protège le contenu contre les modifications Elle permet de signer toutes sortes de contenus (texte, film, chanson )

14 Comment garantir une signature numérique? Un système parfait? Les systèmes de chiffrement ne sont pas parfaits On peut retrouver le secret en essayant toutes les combinaisons possibles Mais le temps de calcul est si long que le système résiste malgré tout C est le principe du chiffrement moderne

15 Comment garantir une signature numérique? Un système parfait? - Le système le plus répondu dans le monde Système RSA (Rivest Shamir Adleman) - Il n existe pas de preuve définitive de sa solidité - Suivant la taille des clés, le système résistera plus ou moins longtemps - Taille de la clé - Solide jusqu en 768 bits bits bits 2040

16 Comment garantir une signature numérique? Pourquoi un certificat? Quand vous possédez une paire de clé numérique vous possédez aussi une carte d identité numérique Le Certificat donne une valeur à votre signature numérique Un certificat Certificat de clé publique Nom: Untel Clé publique: A4B2125C4667 Emetteur: CERTICLE sa Numéro de série: Vous pouvez le transmettre avec vos documents signés pour vérifier votre signature Validation: 45A428E124D1

17 Comment garantir une signature numérique? A qui faire confiance? Pour décider de la confiance à accorder à une signature numérique La teneur du document reçu Lettre amicale Le certificat associé à la signature Un courrier d entreprise Seule l identité de l auteur vous importe Un certificat simple sera suffisant: PGP Identité de l auteur et sa fonction Le certificat doit être validé par un service de votre entreprise D une infrastructure de signature

18 Infrastructure de signature numérique Un prestataire de service de certificats (PSC) Des dispositifs de signature (ordinateurs ou lecteurs de carte à puce) Un annuaire de vérification des certificats

Sommaire. 1/ Définition d une signature électronique

Sommaire. 1/ Définition d une signature électronique Sécurisez vos échanges Gagnez en productivité Anticipez les changements Sommaire 1/ Définition d une signature électronique 2/ Qui est ChamberSign France? 3/ Qu est-ce qu une autorité de certification?

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

Chiffrement et signature électronique

Chiffrement et signature électronique Chiffrement et signature électronique (basée sur le standard X509) Frédéric KASMIRCZAK 1 Sommaire I. La cryptologie base de la signature électronique... 3 1. Les systèmes symétriques à l origine de la

Plus en détail

U3.3- Les principaux moyens de paiements électroniques :

U3.3- Les principaux moyens de paiements électroniques : Module : TIC & Banques 1 U3.3- Les principaux moyens de paiements électroniques : Le paiement électronique existe depuis de nombreuses années dans le monde réel. Il possède plusieurs modalités qui méritent

Plus en détail

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Date de publication : 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques.

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Les risques liés à la signature numérique Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Présentation Pascal Seeger, expert en cybercriminalité Practeo SA, Lausanne Partenariat avec Swisscom SA, Zurich Kyos

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée. Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA

Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée. Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA 1 Sommaire Introduction Qu est ce qu une messagerie sécurisée? Pourquoi utiliser une messagerie

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Chiffrement à clef publique, authentification et distribution des clefs. Plan

Chiffrement à clef publique, authentification et distribution des clefs. Plan Chiffrement à clef publique, authentification et distribution des clefs Sécurité des réseaux informatiques 1 Plan Les principes de l'authentification de message Les fonctions de hachage sécurisées SHA-1

Plus en détail

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 Version 2.2 / Decembre 2012 1 Notes Les informations de ce document vous sont fournies sans garantie

Plus en détail

! "! #! $%& '( )* &#* +,

! ! #! $%& '( )* &#* +, !"#$ % & '! "! #! $%& '( )* &#* +, ( )' *!- + Le Système d Information AUJOURD HUI : à tous les Acteurs «DEMAIN La révolution : à tous digitale les inverse «Citoyens les défauts» : ce qui était autrefois

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

Certificats (électroniques) Pourquoi? Comment?

Certificats (électroniques) Pourquoi? Comment? Certificats (électroniques) Pourquoi? Comment? Jean-Luc Archimbaud CNRS/UREC [jla] 22 décembre 2000 (V3) Ce document est disponible en ligne (avec une version peut-être plus récente) : http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf

Plus en détail

Sécurité et Temps dans les Systèmes Répartis

Sécurité et Temps dans les Systèmes Répartis Sécurité et Temps dans les Systèmes Répartis I TERMINOLOGIE ET LIMITES IMPOSÉES 1.1 Définitions 1.2 Le droit 1.3 La sécurité 1.4 Le temps 1.5 Sécurisation de l ordre causal 2 LES PROTOCOLES DE CRYPTOGRAPHIE

Plus en détail

CH.3 CRYPTOSYSTÈMES. http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto/index.html

CH.3 CRYPTOSYSTÈMES. http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto/index.html CH.3 CRYPTOSYSTÈMES 3.1 L'environnement des cryptosystèmes 3.2 Les cryptosystèmes historiques 3.3 Le cryptosystème parfait 3.4 Les registres à décalage Codage ch 3 1 3.1 L'environnement des cryptosystèmes

Plus en détail

DONNER UNE VALEUR JURIDIQUE AUX ECHANGES ELECTRONIQUES

DONNER UNE VALEUR JURIDIQUE AUX ECHANGES ELECTRONIQUES Lorraine DONNER UNE VALEUR JURIDIQUE AUX ECHANGES ELECTRONIQUES Echanger des informations et des documents par Internet est devenu naturel et indispensable pour les entreprises. Néanmoins, dans la majorité

Plus en détail

SIGNATURE D UN MAIL SIGNER UN MAIL

SIGNATURE D UN MAIL SIGNER UN MAIL SIGNATURE D UN MAIL SIGNER UN MAIL PARAMETRAGE DE VOTRE MESSAGERIE OUTLOOK COMMENT SIGNER UN MAIL? RECEVOIR UN MAIL SIGNE LE MAIL CHIFFRE Les écrans de ce guide sont faits à partir de la version OUTLOOK

Plus en détail

Nouvelles normes 66399 pour la destruction des supports de données

Nouvelles normes 66399 pour la destruction des supports de données Nouvelles normes 66399 pour la destruction des supports de données Quelles sont les nouveautés? 6 catégories de matériaux Tout d abord la norme définit différents types de matériaux qui tiennent également

Plus en détail

Certificats électroniques

Certificats électroniques Certificats électroniques Matthieu Herrb Jean-Luc Archimaud, Nicole Dausque & Marie-Claude Quidoz Février 2002 CNRS-LAAS Plan Services de sécurité Principes de cryptographie et signature électronique Autorités

Plus en détail

POLITIQUES DE CERTIFICATION DE L IGC CPS

POLITIQUES DE CERTIFICATION DE L IGC CPS Statut 1 : Document Final Version : 1.01 Date mise à jour : Date prise d'effet : Référence : GIP-CPS_PC_PROF-CL1 Diffusion 2 : Libre 1 Document de Travail / Document Final 2 Libre / Restreinte / Confidentielle

Plus en détail

Le cadre législatif de la certification électronique, de la signature électronique pour la mise en oeuvre d'une Economie Numérique

Le cadre législatif de la certification électronique, de la signature électronique pour la mise en oeuvre d'une Economie Numérique Le cadre législatif de la certification électronique, de la signature électronique pour la mise en oeuvre d'une Economie Numérique Présentation du 8 décembre Alain Laniesse Directeur conseil et expert

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE Michel Laloy 18/06/2002 Objectifs Expliquer les mécanismes de la signature digitale et de l authentification forte Montrer comment ces mécanismes s'appliquent

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2014-025. sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2014-025. sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS ASSEMBLEE NATIONALE Loi n 2014-025 sur la signature électronique EXPOSE DES MOTIFS Depuis l apparition de l écrit, la signature a permis d identifier le correspondant-auteur d un courrier ou d un document.

Plus en détail

Fonction de hachage et signatures électroniques

Fonction de hachage et signatures électroniques Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Atelier UniverSwiftnet Syrtals - Cegedim

Atelier UniverSwiftnet Syrtals - Cegedim Atelier UniverSwiftnet Syrtals - Cegedim Mandat électronique SEPA et signature : de la dématérialisation au risque de fraude zéro Hervé Lorieul Consultant Associé Syrtals le 12 février 2013 Jean-Marie

Plus en détail

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Aristote Groupe PIN Utilisations pratiques de la cryptographie Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Objectifs Décrire les techniques de cryptographie les plus courantes Et les applications qui les utilisent

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Sermentis version 2.x.x.x

Sermentis version 2.x.x.x Guide d installation et de prise en main Etape par étape, toutes les explications détaillées pour installer Sermentis, optimiser le traitement du courrier et tirer parti des fonctionnalités avancées. Sermentis

Plus en détail

Signature et chiffrement de messages

Signature et chiffrement de messages 1 sur 5 Signature et chiffrement de messages Dans cette section : À propos des signatures numériques et du chiffrement Obtenir des certificats d'autres personnes Configurer les réglages de sécurité Signer

Plus en détail

NBBCertificatePolicy 1.0. 21 Octobre 2002

NBBCertificatePolicy 1.0. 21 Octobre 2002 NBBCertificatePolicy 1.0 21 Octobre 2002 L utilisation d'un certificat délivré par la Banque Nationale de Belgique (BNB) implique l'acceptation de la présente Certificate Policy (CP) et des procédures,

Plus en détail

Politique de certification des certificats de personnes 1*

Politique de certification des certificats de personnes 1* Politique de certification des certificats de personnes 1* AC ChamberSign France - ChamberSign France Objet du document : Version 01 Date de diffusion 15/11/2012 Ce document est lié à la hiérarchie d autorités

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Politique de Signature électronique Hélios. de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP)

Politique de Signature électronique Hélios. de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) Direction Générale des Finances Publiques --------- Politique de Signature électronique Hélios de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) Pour les flux informatiques transmis par les ordonnateurs

Plus en détail

Gestion des Clés Publiques (PKI)

Gestion des Clés Publiques (PKI) Chapitre 3 Gestion des Clés Publiques (PKI) L infrastructure de gestion de clés publiques (PKI : Public Key Infrastructure) représente l ensemble des moyens matériels et logiciels assurant la gestion des

Plus en détail

CH.5 SYSTÈMES À CLÉ PUBLIQUE

CH.5 SYSTÈMES À CLÉ PUBLIQUE CH.5 SYSTÈMES À CLÉ PUBLIQUE 5.1 Les clés publiques : RSA 5.2 Les clés publiques : le sac à dos 5.3 Les clés publiques : le logarithme discret 5.4 L'authentification et la signature électronique 5.5 Les

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment?

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment?. 29 pages. 2000. HAL Id:

Plus en détail

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE La dématérialisation c est quoi??? «C est la transformation de supports papiers entrants ou sortants en des fichiers informatiques

Plus en détail

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité DEMATERIALISATION Signature électronique et sécurité Editeur du Progiciel MARCO, le spécialiste de la gestion des achats et marchés publics Parc Euromédecine 95 rue Pierre Flourens 34090 MONTPELLIER Tél

Plus en détail

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN PLAN 1. Introduction 2. Cadre juridique algérien de la certification électronique 3. La certification électronique appliquée au Réseau

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

Signer électroniquement un document

Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document.doc 1 / 20 Table des matières Introduction 3 Signer un document Microsoft Office 4 Signer un document Office 2003. 4 Signer un document

Plus en détail

Le cryptage, sécurité, dossiers et fichiers

Le cryptage, sécurité, dossiers et fichiers Le cryptage, sécurité, dossiers et fichiers 1 Sommaire : 1) Chiffrement sous Windows :... 3 2) Bit locker et fonctionnement sur Windows :... 4 Bit locker :... 4 Le fonctionnement :... 5 3) Axscript :...

Plus en détail

Protocoles cryptographiques

Protocoles cryptographiques MGR850 Hiver 2014 Protocoles cryptographiques Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan Motivation et Contexte Notations Protocoles

Plus en détail

Sommaire. Cegedim Logiciels Médicaux Guide d utilisation de SMM 2/40

Sommaire. Cegedim Logiciels Médicaux Guide d utilisation de SMM 2/40 Secure Médical Mail Guide d utilisation Sommaire Sommaire... 2 Glossaire Technique... 3 Messagerie Sécurisée... 4 Quels sont les plus d une messagerie homologuée GIP-CPS?... 5 Pré-requis techniques...

Plus en détail

Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique

Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique La valeur probante de l écrit numérique Depuis 2000, la validité comme preuve juridique des documents numériques est reconnue, au même titre que

Plus en détail

RSA, le Revenu de Solidarité Active.

RSA, le Revenu de Solidarité Active. RSA, le Revenu de Solidarité Active. Revenu de solida-quoi? Quelques notions économiques: Le revenu de solidarité active (RSA) assure aux personnes sans ressources ou disposant de faibles ressources un

Plus en détail

Textes officiels de la Commission bancaire

Textes officiels de la Commission bancaire Textes officiels de la Commission bancaire Instruction n 2007-01 du 18 janvier 2007 modifiée par les instructions 2007-03 du 26 mars 2007, 2008-03 du 28 janvier 2008, 2008-05 du 20 juin 2008 et n 2009-02

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Signature numérique

Guide de l utilisateur. Signature numérique Guide de l utilisateur Signature numérique ENTRUST ESP 9..2 Version du document : 2.2 Date de publication : Janvier 2014 Ce guide est la propriété exclusive de Notarius Inc. Toute reproduction, impression

Plus en détail

REVISION DOCUMENTAIRE

REVISION DOCUMENTAIRE Date : 16/07/2013 POLITIQUE DE CERTIFICATION AC Personnes Page 2 REVISION DOCUMENTAIRE Historique Date Version Commentaires 26/03/10 0.1 Création du document 13/04/10 0.2 Mise à jour du document 07/04/10

Plus en détail

La feuille de soins électronique : Un exemple de système d information en santé. Pr. F. Kohler, Pr F. Paulus

La feuille de soins électronique : Un exemple de système d information en santé. Pr. F. Kohler, Pr F. Paulus La feuille de soins électronique : Un exemple de système d information en santé Pr. F. Kohler, Pr F. Paulus Le système de santé en France Dualité du système de santé Libéral : en cabinet, en établissement

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe Génération des clés Gestion des clés Espaces de clés réduits Codage restreint, caractères choisis, clés faibles, Mauvais choix de clés Lettre, mnémotechnique, attaque par dictionnaire Clefs aléatoires

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

Politique de certification des certificats cachets 1*

Politique de certification des certificats cachets 1* Politique de certification des certificats cachets 1* AC ChamberSign France - ChamberSign France Objet du document : Version 00 Date de diffusion Ce document est lié à la hiérarchie d autorités de certification

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Sécurité Informatique Yves Deswarte deswarte@laas.fr LAAS-CNRS Toulouse (France) (en séjour sabbatique à Microsoft Research, Cambridge, UK) Page 1 Sommaire Définitions - principes - propriétés de sécurité

Plus en détail

Web-Conférence «Certificat Électronique» le 20 mars 2014

Web-Conférence «Certificat Électronique» le 20 mars 2014 Web-Conférence «Certificat Électronique» le 20 mars 2014 SOMMAIRE Séminaire: LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Introduction Réglementation administrative Certificat et signature électroniques Cas pratiques SOMMAIRE

Plus en détail

30 SEPTEMBRE 2014. 30/09/2014 www.ulys.net - cathierosalie.joly@ulys.net - ULYS 2014 1

30 SEPTEMBRE 2014. 30/09/2014 www.ulys.net - cathierosalie.joly@ulys.net - ULYS 2014 1 30 SEPTEMBRE 2014 Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit et Avocat au barreau de Paris Avocat communautaire au barreau de Bruxelles (Liste E) Chargé d enseignement à l Université

Plus en détail

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002 IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr JTO décembre 2002 Chiffrement asymétrique Confidentialité d un message : le chiffrer avec la clé publique du destinataire.

Plus en détail

De la cryptographie. Tanguy Ortolo 13 juin 2012

De la cryptographie. Tanguy Ortolo 13 juin 2012 De la cryptographie Tanguy Ortolo 13 juin 2012 Licence Ce document est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons paternité partage des conditions initiales à l'identique 3.0. 1

Plus en détail

CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST

CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST Le Partenariat Chambre de Commerce-LuxTrust S.A. Le 27 mars 2007, l autorité de certification électronique LuxTrust S.A. a lancé la commercialisation de ses «certificats

Plus en détail

Politique de Référencement Intersectorielle de Sécurité (PRIS)

Politique de Référencement Intersectorielle de Sécurité (PRIS) PREMIER MINISTRE ADAE PREMIER MINISTRE SGDN - DCSSI =========== Politique de Référencement Intersectorielle de Sécurité (PRIS) Service de confiance "Authentification" =========== VERSION 2.0 1.2.250.1.137.2.2.1.2.1.5

Plus en détail

Sécurité de l'information

Sécurité de l'information Sécurité de l'information Sylvain Duquesne Université Rennes 1, laboratoire de Mathématiques 24 novembre 2010 Les Rendez-Vous Mathématiques de l'irem S. Duquesne (Université Rennes 1) Sécurité de l'information

Plus en détail

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade.

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade. Crypt ographie Les risques réseau Spoofing ou masquarade Se faire passer pour quelqu'un d'autre Possible dès qu'il y a une association effectuée dynamiquement : adresse physique-ip adresse IP-nom redirection

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Initiation au cryptage et à la signature électronique

Initiation au cryptage et à la signature électronique Bertrand Lemaire http://www.bertrandlemaire.com Initiation au cryptage et à la signature électronique Note : Ce document a été écrit par Bertrand Lemaire pour son propre site mais il peut être réutilisé

Plus en détail

GUIDE DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE

GUIDE DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE GUIDE DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE COLLECTION LES GUIDES DE LA CONFIANCE DE LA FNTC Par le groupe de travail «e-signature et identité numérique» de la Fédération des Tiers de Confiance DANS LA COLLECTION

Plus en détail

Guide d utilisation des principales fonctions d Entrust Entelligence Security Provider

Guide d utilisation des principales fonctions d Entrust Entelligence Security Provider du ministère de la Justice Mise en garde Selon l environnement technologique utilisé, le fonctionnement du logiciel peut différer de celui décrit dans ce document. Il est donc fortement recommandé de vérifier

Plus en détail

Crypter le courrier. Pourquoi crypter? Les clés de cryptage. Supplément au manuel Internet sécurité d'abord!

Crypter le courrier. Pourquoi crypter? Les clés de cryptage. Supplément au manuel Internet sécurité d'abord! Supplément au manuel Internet sécurité d'abord! 1 Votre courrier est facile à lire... même par ceux qui n ont pas le droit de le faire. De l expéditeur à la réception sur votre ordinateur, il passe par

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe -

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - BKAM, tous droits réservés Page 1 sur 45 Table des matières 1 INTRODUCTION... 8 1.1 Présentation générale... 8 1.2 Définitions

Plus en détail

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple»

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Responsable de la Sécurité de l Information --------- Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Date : 22 septembre 2010 Version : 1.2 Rédacteur : RSI Nombre

Plus en détail

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Cryptographie Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Plan du cours Différents types de cryptographie Cryptographie à clé publique Motivation Applications, caractéristiques Exemples: ElGamal, RSA Faiblesses,

Plus en détail

Fiche de l'awt Signature électronique

Fiche de l'awt Signature électronique Fiche de l'awt Signature électronique La reconnaissance juridique de la signature électronique constitue la pierre angulaire pour assurer la sécurité et la fiabilité des échanges en ligne. Présentation

Plus en détail

Calculateur quantique: factorisation des entiers

Calculateur quantique: factorisation des entiers Calculateur quantique: factorisation des entiers Plan Introduction Difficulté de la factorisation des entiers Cryptographie et la factorisation Exemple RSA L'informatique quantique L'algorithme quantique

Plus en détail

La signature électronique

La signature électronique Livre Blanc La signature électronique Date : mercredi 22 janvier 2014 Indice : V01 SSL Europa - 8 chemin des escargots - 18200 Orval - France T: +33 (0)9 88 99 54 09 Table des matières 1. De nouveaux enjeux...

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DES OUTILS AUTONOMES : L OUTIL DE GESTION DE PARAPHEUR

MANUEL D UTILISATION DES OUTILS AUTONOMES : L OUTIL DE GESTION DE PARAPHEUR MANUEL D UTILISATION DES OUTILS AUTONOMES : L OUTIL DE GESTION DE PARAPHEUR Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com. Ce

Plus en détail

CEDICAM : POLITIQUE DE CERTIFICATION DE L ACR

CEDICAM : POLITIQUE DE CERTIFICATION DE L ACR Politique de Certification N page : 1/40 Ref :PC_AC_racine_CA_V1_v1.0 CEDICAM : POLITIQUE DE CERTIFICATION DE L ACR Objet: Ce document consiste en la politique de certification de l ACR Numéro de version:

Plus en détail

Guide d'initiation aux. certificats SSL. Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en ligne. Document technique

Guide d'initiation aux. certificats SSL. Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en ligne. Document technique Document technique : Guide d'initiation aux certificats ssl Document technique Guide d'initiation aux certificats SSL Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en

Plus en détail

Code Signing THAWTE EST UN FOURNISSEUR MONDIAL MAJEUR DE CERTIFICATS DE CODE SIGNING

Code Signing THAWTE EST UN FOURNISSEUR MONDIAL MAJEUR DE CERTIFICATS DE CODE SIGNING Code Signing THAWTE EST UN FOURNISSEUR MONDIAL MAJEUR DE CERTIFICATS DE CODE SIGNING code signing...1 Qu est-ce que le Code Signing?...1 À quoi sert le Code Signing?...1 Ce que le Code Signing ne fait

Plus en détail

Formation Générale en Cryptographie p. 1

Formation Générale en Cryptographie p. 1 Formation Générale en Cryptographie p. 1 Formation Générale en Cryptographie Robert Rolland rolland@iml.univ-mrs.fr C.N.R.S., Institut de Mathématiques de Luminy F13288 Marseille cedex 9, France Formation

Plus en détail

L UTILISATION DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE AU CNRS. Carine BERNARD

L UTILISATION DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE AU CNRS. Carine BERNARD L UTILISATION DE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE AU CNRS Carine BERNARD Stage d application Institut régional d administration de Lille Promotion «Jules Verne» 2003-2004 REMERCIEMENTS À Monsieur Christian Michau,

Plus en détail

Protéger les documents électroniques avec les Solutions Adobe

Protéger les documents électroniques avec les Solutions Adobe LIVRE BLANC Protéger les documents électroniques avec les Solutions Adobe Sécuriser, contrôler et fiabiliser les échanges électroniques TABLE DES MATIÈRES 2 Introduction L étendue du sujet de la sécurité

Plus en détail

Le chèque : Informations et Recommandations

Le chèque : Informations et Recommandations Le chèque : Informations et Recommandations Protégez vous contre les risques de fraude sur les chèques que vous détenez et émettez. Vous utilisez des chèques bancaires, les recommandations qui suivent

Plus en détail

La salle des marchés. Version 11.1.0. Manuel Parapheur. Solution de dématérialisation des procédures de marchés publics

La salle des marchés. Version 11.1.0. Manuel Parapheur. Solution de dématérialisation des procédures de marchés publics Solution de dématérialisation des procédures de marchés publics La salle des marchés Version 11.1.0 Manuel Parapheur 2 Objet du document Vous allez utiliser les services en ligne de La salle des marchés

Plus en détail

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur Emarche v1.5.1 Manuel Utilisateur Table des matières 1 Pré-requis...2 2 Présentation...3 3 Utilisation...4 3.1 Fenêtre de connexion...4 3.2 Interface principale...5 3.3 Mise à jour automatique...6 3.4

Plus en détail

Sur l algorithme RSA

Sur l algorithme RSA Sur l algorithme RSA Le RSA a été inventé par Rivest, Shamir et Adleman en 1978. C est l exemple le plus courant de cryptographie asymétrique, toujours considéré comme sûr, avec la technologie actuelle,

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Secrétariat Général de la Commission Bancaire --------- Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Pour les remises de type COREP/FINREP et BAFI Date : 26 avril 2007 Version

Plus en détail