Allocution du Président de la Banque Islamique de développement A la clôture de la 35 ème réunion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Allocution du Président de la Banque Islamique de développement A la clôture de la 35 ème réunion"

Transcription

1 Allocution du Président de la Banque Islamique de développement A la clôture de la 35 ème réunion A l occasion de la 35 ème Réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs de la BID à Bakou - Azerbaïdjan Rajab 1431H (23-24 juin 2010) Version Originale Arabe

2 Bissmillahi Arrahman Arrahim Louanges à Allah. Que la prière et la paix soient sur Mohammed, le Messager d'allah, sur sa famille, ses compagnons et ses fidèles. Excellence et cher frère Shahin Mustafayev, Président du Conseil des Gouverneurs, Excellences Messieurs les Gouverneurs et Gouverneurs suppléants, Messieurs les membres de délégations, Chers frères, chères sœurs, Assalamou Alaïkoum wa Rahmatoullahi wa Barakatouh. J adresse de nouveau, au nom de tous les participants à cette conférence, l expression de nos remerciements les plus sincères et de notre profonde gratitude à l Azerbaïdjan, Gouvernement et peuple, pour les excellentes dispositions prises en vue de cette réunion et qui ont eu le plus grand impact sur son succès, Dieu merci, de même que pour l accueil cordial et la généreuse hospitalité dont tous les participants ont été l objet. Je suis très heureux d exprimer ma profonde considération et ma reconnaissance à S.E. Ilham Aliyev, Président de la République d Azerbaïdjan, pour l honneur qu il nous a fait en acceptant de présider la cérémonie d ouverture et de prononcer à cette occasion un discours magistral dont les orientations stratégiques demeureront une source d inspiration pour notre Banque. Je tiens également à remercier Son Excellence pour la brillante soirée culturelle offerte en l honneur des participants. Tout l auditoire a été impressionné par le style distingué du discours de Son Excellence, dont l'aisance, les idées pertinentes et la portée dénotent d une vive intelligence. Les prédécesseurs azéris de Son Excellence sont d ailleurs d illustres orateurs d une éloquence notoire, à l instar d Ali Ben Mohamed Al-Khatib, père d Abi Yahya Zakaria Al-Khatib. Dans son discours, Son Excellence a évoqué la compétitivité de l Azerbaïdjan, son attractivité pour les investissements et sa volonté de diversifier ses activités économiques en complémentarité avec les autres pays membres. Il a attiré l attention sur les opportunités offertes par l Azerbaïdjan en tant que modèle de synergie gagnante entre l investissement dans l énergie et le réinvestissement de ses recettes dans la production alimentaire, afin d utiliser cette ressource non renouvelable, avant qu il ne soit trop tard, pour créer un cadre économique durable. Le message de Son Excellence est clair. Il s adresse à nos pays dont la majorité continue à importer des denrées alimentaires et se trouve menacée par l invasion de la technologie de biocarburants, qui risque de priver les enfants et leurs mères de nourriture pour alimenter les réservoirs de voitures. Ce message signifie que nos pays devraient investir dans les terres et les eaux dont ils disposent et augmenter les superficies cultivables, qui sont pour le moment dérisoires. Le point le plus important sur lequel il convient d insister ici c est le fait que la richesse même si elle n est pas forcément synonyme de compétitivité est une opportunité offerte à qui sait la discerner. 1

3 Le sommet économique islamique dont la Malaisie avait pris l initiative s est fixé un certain nombre d objectifs des plus ambitieux en termes de pourcentage de terres cultivées, de taux d autosuffisance alimentaire, etc. Il s agit en l occurrence de confier aux pays qui se trouvent à l avant-garde et aux institutions les plus performantes le soin de mettre en œuvre des programmes et des mécanismes permettant de prévenir le renchérissement prévisible des prix des produits alimentaires et de concevoir des projets et des programmes permettant de tirer profit des nombreux fleuves qui coulent dans les pays membres et qui sont parmi les plus longs dans le monde, et des grands lacs qu ils recèlent, sans compter le fait qu ils possèdent les deux tiers des ressources naturelles mondiales. Je me réjouis de constater que le forum qui devait débattre hier de la question de la sécurité alimentaire a abordé les enjeux de la sécurité alimentaire à court et à long termes, dans le contexte du changement climatique et de la crise de l énergie. Les participants au forum ont formulé à cette occasion un certain nombre d idées remarquables qui seront bien mis à profit pour doter nos pays membres d une stratégie alimentaire flexible. La Banque va étudier minutieusement les fructueuses délibérations qui se sont déroulées au cours de ce forum afin d identifier les meilleurs moyens permettant, d une part, de renforcer la sécurité alimentaire des pays membres et, d autre part, d aider la BID à réajuster ses politiques et ses partenariats en matière d investissement agricole. Je souhaite que les acquis immédiats et les fruits à long terme de cette stratégie incitent les investisseurs, tels que les fonds souverains, les hommes d affaires et les institutions financières, à concevoir un cadre commun pour l investissement agricole en Azerbaïdjan et dans les autres pays d Asie Centrale, qui regorgent de ressources naturelles, de réserves hydriques et de savoir-faire. Je souhaite également que cette initiative s étende à une exploitation optimale des terres et des eaux abondantes qui se trouvent dans les bassins du Nil, du Sénégal, de la Gambie et du Niger. Je voudrais saluer ici la haute compétence avec laquelle vous avez dirigé les travaux de notre réunion et l important discours que vous avez prononcé et dans lequel vous avez évoqué des questions fort intéressantes en rapport avec l impact des développements survenus dans l économie mondiale sur nos pays membres. Je remercie votre Excellence ainsi que tous les Gouverneurs pour les propos aimables que vous avez tenus pour exalter les réalisations accomplies par la BID et qui témoignent de votre appui constant et de votre soutien sans faille à notre institution. Le Conseil des Directeurs exécutifs et la Direction de la Banque attachent beaucoup d intérêt aux propositions et aux directives que vous formulez au cours de ces réunions annuelles et qui représentent pour nous un véritable phare pour éclairer la voie devant notre institution et lui permettre de contribuer plus efficacement à l effort de développement des pays membres. L ensemble des points de vue, suggestions et commentaires que vous avez exprimés à l occasion de cette réunion méritent assurément un examen détaillé afin d en tirer le meilleur parti, avec l aide de Dieu. 2

4 Je voudrais cependant m arrêter sur quelques unes de vos réflexions, sans que cela ne signifie pour autant que les autres aient moins d importance ou ne méritent pas d être commentées. Je remercie les honorables Gouverneurs pour l intérêt qu ils manifestent au partenariat stratégique avec les pays membres et pour l accueil enthousiaste qu ils ont réservé à cette initiative. Cet accueil favorable constitue pour nous un puissant stimulant afin d aller de l avant dans cette nouvelle orientation. Certains d entre eux ont attiré l attention sur la nécessité de doter ce partenariat de plus de moyens financiers pour pouvoir en retirer les avantages escomptés. C est un fait incontestable. Compte tenu des besoins des pays les moins avancés en termes de ressources plus conséquentes et à des conditions assouplies, surtout dans la conjoncture actuelle, il appartient à la Banque de relever le défi du renforcement de l équilibre entre les ressources ordinaires et les ressources concessionnelles. Je vous promets de veiller, avec l aide de Dieu, à ce que la Banque étudie de manière exhaustive les besoins en ressources pour les deux décennies à venir et fasse des recommandations dans ce sens. En attendant, la Banque va s efforcer d optimiser les avantages pour les pays membres à travers trois volets qui sont susceptibles d accroître l efficacité des ressources disponibles, à savoir: Se focaliser sur les priorités absolues dans les opérations et encourager les initiatives de mobilisation des ressources des autres partenaires afin de répondre aux besoins du développement. Donner à l institution une orientation stratégique axée sur l économie du savoir, comme l ont recommandé certains honorables Gouverneurs, de manière à diversifier les interventions et à aller au-delà du simple financement pour mobiliser les connaissances, en faciliter le partage et les mettre à la portée des pays membres. Miser davantage sur la créativité et l innovation. La Banque salue à cet égard la proposition d élaborer un programme de promotion de la créativité dans le domaine des sciences et de la technologie. Le développement de ces programmes sera entrepris en collaboration avec les centres d excellence scientifique. Certains Gouverneurs ont relevé que les contributions des pays membres aux ressources du Fonds de solidarité islamique pour le développement (FSID) étaient nettement en deçà des attentes. Votre auguste Conseil a approuvé sans hésitation les appels lancés aux pays qui n ont pas encore annoncé de contributions au Fonds pour leur demander de le faire avec diligence et à ceux ayant annoncé des contributions incompatibles avec leur stature économique pour les inviter à les revoir, compte tenu de la noblesse des objectifs pour lesquels ce Fonds a été créé et du besoin où se trouvent beaucoup de nos pays, surtout les moins avancés, de disposer des services de ce Fonds. 3

5 Certains intervenants ont constaté que le taux de pauvreté tendait à augmenter dans les pays membres et plus particulièrement en Afrique subsaharienne, le tout conjugué à la propagation du chômage parmi les jeunes et aux conséquences socio-économiques néfastes qui découlent de ces phénomènes. Les orateurs ont ainsi exhorté le FSID à financer des projets ayant un impact efficace sur la lutte contre ces phénomènes. Cet aspect est étroitement lié à la nécessité, qui a été évoquée par les Gouverneurs, de renforcer les ressources afin de couvrir entièrement et le plus rapidement possible le capital ciblé pour permettre au Fonds de remplir la mission qui lui est dévolue. Certains Gouverneurs ont insisté sur l importance qu il y a à tirer profit de l excellente note attribuée à la Banque pour obtenir des prix compétitifs. La Banque cherche justement à améliorer son interaction avec le marché afin d y accroître sa notoriété, tout comme elle s efforce de diversifier sa clientèle et ses produits pour s adapter aux différentes demandes. On s attend raisonnablement à ce que ces mesures permettent à la Banque de lever des capitaux sur le marché au moyen des Soukouk et à des coûts compétitifs. La Banque poursuit ses efforts pour établir une politique de tarification des opérations financées à partir des ressources ordinaires provenant du marché financier en se fondant sur deux principes essentiels qui consistent, en premier lieu, à préserver la position financière et la note de crédit de la Banque, et en second lieu, à proposer les prix les plus bas possible aux pays membres. Dans sa quête permanente de parvenir à des coûts de financement compétitifs, la Banque s efforce de modifier certaines de ses politiques financières et opérationnelles afin de réduire les coûts de mobilisation des ressources et de gestion des liquidités et des projets. J en citerais à titre indicatif : l adoption de différents modèles de Soukouk ; l augmentation du nombre et du volume des émissions de Soukouk sur les marchés financiers internationaux ; l accroissement du volume des opérations afin de tirer profit de l économie d échelle et de réduire le coût unitaire ; l adoption des nouveaux modèles approuvés par les comités de la Charia pour la gestion des risques découlant du différentiel entre les actifs et les passifs en termes de panier de devises, de durée de financement et des marges d emprunt et de bénéfice ; et l augmentation de la taille moyenne par opération afin de rationaliser les charges administratives. Le Conseil des Directeurs exécutifs a déjà approuvé certaines de ces politiques et est en train d en examiner d autres en vue de leur approbation, si Dieu le veut, avant la fin de l année en cours. Certains parmi nos frères ici présents ont suggéré de recenser et d analyser les incidences de la crise financière sur les pays membres et sur la BID elle-même afin d en tirer les enseignements, d identifier les moyens de prévenir de nouveaux risques et de prendre les précautions nécessaires pour parer aux causes pouvant susciter de nouvelles crises et se préparer à toute éventualité. 4

6 La Banque est heureuse de coopérer avec les piliers de l industrie afin d impliquer dans cette analyse les institutions bancaires islamiques. Car la finance islamique est appelée à jouer un rôle important dans les grandes initiatives stratégiques aussi bien l accroissement du volume des échanges intracommunautaires que le renforcement des infrastructures. Ce rôle constitue une condition préalable pour que le système bancaire islamique puisse occuper une place importante parmi les instruments de développement novateurs dans les pays membres. Il faudrait que cette industrie puisse répondre aux exigences de cette condition, qu il s agisse des cadres de l excellence professionnelle, de la créativité et de la diversification des produits, ou du respect des normes internationales et des meilleures pratiques, ou encore de la compétitivité des coûts de financement. Il incombe à cette industrie de concevoir des programmes spécifiques pour la modélisation des services pouvant être proposés par un système bancaire respectueux de la Charia en vue d améliorer la situation économique après la crise financière. Elle doit également définir des paramètres permettant de mesurer l impact de ces programmes sur la réduction des taux de chômage, la compétitivité à l exportation, l amélioration du taux de croissance économique et l augmentation de la productivité. Certains Gouverneurs ont invité la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID) à utiliser l augmentation du capital approuvée l an dernier par son assemblée générale pour renforcer son rôle dans la promotion du secteur privé dans les pays membres. Le colloque organisé par la SID en marge de notre réunion et qui a été consacré à la promotion des investissements dans les pays de l Asie Centrale et au Tatarstan, s inscrit précisément dans ce cadre. Ce colloque a été, Dieu merci, couronné de succès et a permis de faire mieux connaître les opportunités d investissement qu offre cette région. Je tiens à vous assurer à tous que le Conseil d administration de la SID prendra au sérieux les propositions appelant à concilier l expansion envisagée des activités de la Société avec l amélioration de la gestion des risques. Il convient de noter à cet égard que le Groupe de la BID vient d adopter un système intégré d alerte précoce dans le but de limiter les risques dans le contexte de la crise mondiale. La SID a procédé à la révision de sa stratégie afin de mieux répondre aux besoins du secteur privé. Les nouvelles priorités reposent sur la création d institutions financières islamiques dans les pays membres. Quant aux pays membres où le financement islamique a déjà été établi, la SID s efforcera de forger avec eux des partenariats et de collaborer avec ces pays sur les marchés émergeants, notamment en Afrique subsaharienne. Certains Gouverneurs ont demandé à la Société internationale islamique pour le financement du commerce (SIFC) de jouer un plus grand rôle dans les échanges entre les pays membres, de mettre à niveau ses produits et de créer de nouveaux modes de financement pour contribuer plus efficacement à aplanir les entraves et à lever les obstacles auxquels se heurte le commerce intracommunautaire. 5

7 L expansion des opérations de la SIFC de manière à pouvoir tirer un avantage mutuel du développement des échanges intracommunautaires, devra être accompagnée du souci d obtenir des garanties suffisantes pour préserver les capitaux de l institution et d appliquer toutes les procédures de nature à consolider la fonction crédit. Nous avons été attentifs au débat qui s est déroulé hier au cours du séminaire organisé par la SIFC en vue de développer de nouveaux mécanismes permettant de promouvoir et d accroître les échanges commerciaux entre les pays musulmans, notamment dans les domaines du financement, du développement et de la facilitation du commerce, du renforcement des capacités des pays membres et du développement des produits de base. Comme vous le savez, le volume des échanges intracommunautaires a connu un progrès tangible remarquable, qui nous laisse espérer que l objectif des 20% fixé par le Sommet islamique pourra être atteint dans les délais prévus (2015). Cependant, ce niveau, qui dépend d un seul produit, à savoir le pétrole, ne pourra être maintenu que s il s appuie sur des échanges diversifiés et à haute valeur ajoutée. L amélioration quantitative qui se dessine sera peut être suivie d un effort qualitatif permettant de surmonter les obstacles et les défis en rapport avec le volume et la diversité des bases de production, la qualité du produit, l infrastructure commerciale, y compris le transport, les communications, l information, l assurance et le financement. La Banque envisage de confier à une équipe pluridisciplinaire du Groupe l étude de modalités permettant de mieux réagir aux opportunités offertes et aux défis au niveau des pays membres découlant de la libéralisation du commerce international, et des programmes et mécanismes destinés à valoriser les échanges intracommunautaires à la lumière des défis de la crise financière, à promouvoir l investissement dans la diversification et la mise en complémentarité des structures de production et à renforcer les échanges pour surmonter les appréhensions relatives aux coûts logistiques et mettre en évidence les grandes opportunités que de telles appréhensions risquent d occulter. Certains orateurs ont exprimé leur ambition de voir la Société islamique d assurance des investissements et des crédits à l exportation (SIACE) élargir son champ d activité et développer ses services d assurance pour pouvoir exploiter les opportunités qui lui sont actuellement offertes dans le contexte de la crise financière mondiale, et s efforcer de commercialiser ses produits d assurance spécialisés au niveau international. La Société a du reste conçu et développé de nouveaux instruments de garantie contre les risques, tels que la police d assurance sur les crédits documentaires. Votre décision aujourd hui d élargir la couverture d assurance pour englober les recettes sur les biens d équipement et les produits alimentaires stratégiques en provenance des pays non membres constitue à cet égard une importante avancée dans les activités de la Société. Votre auguste assemblée a adopté au cours de cette session une décision d une importance telle que les mots me manquent pour vous remercier de la haute confiance dont elle témoigne, une confiance qui constitue pour moi une force motrice et une source de fierté. Vous avez 6

8 confié à mon humble personne une responsabilité pour laquelle je sollicite vos prières afin de pouvoir m en acquitter comme il se doit. Cette réussite je la dois avant tout à Allah, de Lui je dépends et à Lui je recours. Pour mener à bien cette mission de confiance, je compte, après l aide et la bénédiction de Dieu, sur votre soutien et votre collaboration que vous m avez toujours apportés avec générosité. Je suis également certain que l appui et la sagesse de mes frères Directeurs exécutifs m aideront à assumer cette lourde tâche, en plus de l expérience des membres de la Direction, de la compétence du personnel de la Banque et de l abnégation de tous. Je soumettrais mon programme de travail, avec la grâce de Dieu, au Conseil des Directeurs exécutifs. C est un programme de travail qui porte sur la participation efficace de la Banque à la réalisation des ambitions et des objectifs tracés par la Vision 1440H, ainsi que sur la concrétisation des grandes espérances nourries par le programme d action décennal et la Déclaration de la Mecque. Il s agit en effet de réaliser des acquis stratégiques pour faire reculer la pauvreté, renforcer les échanges intracommunautaires et multiplier les opportunités d investissement entre les pays membres. J estime pour ma part que mes priorités doivent s articuler, dès la première année, autour de trois grands axes ayant une relation étroite avec la prise en compte des opportunités et des défis découlant des crises: Prémunir les pauvres et les démunis contre l impact des crises financières, en mettant un accent particulier sur l atténuation des épreuves endurées par les victimes dans les zones vulnérables et en proie à des conflits. Accélérer le rythme de développement en investissant dans les infrastructures et le commerce intracommunautaire. Poursuivre la conception et le développement de modèles de gestion pour améliorer les performances et relever le niveau de l efficacité institutionnelle et de l impact sur le développement. Je suis persuadé que Votre auguste Conseil et le Conseil des Directeurs exécutifs, qui ne ménagent point leur soutien à notre institution, auront à cœur de nous fournir tous les moyens dont nous pourrions avoir besoin pour faire aboutir la mutation en cours. Le temps qui nous est imparti n est pas suffisant pour pouvoir commenter toutes les propositions et réflexions que vous aviez bien voulu faire. Toutefois, je vous garantis que le Conseil des Directeurs exécutifs et la Direction de la Banque leur accorderont la plus grande attention, avec la volonté de Dieu. Je voudrais à nouveau et en votre nom à tous, de même qu au nom de votre institution la Banque islamique de développement, exprimer nos sincères remerciements et notre vive gratitude, au Gouvernement et au peuple d Azerbaïdjan, pour leur accueil cordial et leur généreuse hospitalité de même que pour l excellente préparation de cette réunion. J adresse également mes sincères remerciements aux distingués hôtes représentant les institutions internationales et les membres du corps diplomatiques qui ont accepté d honorer notre Banque de leur participation à cette réunion. 7

9 Je suis tout aussi heureux d exprimer ma vive appréciation et mes remerciements à tous ceux qui ont contribué au succès de nos travaux, qu ils soient des employés des ministères et des administrations à Bakou, ou des membres du personnel de la Banque ou ses collaborateurs. Tous ont accompli leur devoir avec une compétence remarquable et un bon esprit dans tous les domaines concernés, aussi bien l information, l accueil à l aéroport, le transport, la sécurité, les services hôteliers que la préparation des documents, la traduction et autres tâches. Puisse le Très-Haut nous guider dans la juste voie et au service du progrès et de la prospérité de notre Oummah. Grâce soit rendue à Allah. Nous Lui sommes redevables de nos biens et de notre réussite. Wassalamou Alaïkoum wa Rahmatoullahi wa Barakatouh. 8

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Casablanca, le 9 septembre 2014 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, C est pour moi un grand honneur et un réel plaisir d être

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE

Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE COMMUNICATION Mot de bienvenue et d ouverture Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE Réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires au Sahel et en

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures DISCOURS DE S.E. BAUDELAIRE NDONG ELLA PRESIDENT DU CONSEIL DES DROITS DE L HOMME Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, Je suis honoré

Plus en détail

Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA

Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA Discours d ouverture de Monsieur Khadim GUEYE, Ministre de l Agriculture du Sénégal Dakar, le 09 Novembre 2011

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OIC/COMCEC/27-11/D(24) Original : Anglais RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OUAGADOUGOU BURKINA FASO Présenté

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives»

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» De 14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» Mot liminaire de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE Cabinet du Premier Ministre, Ministre de l'economie, des Finances Et du Budget ------------ -------- République de Côte d Ivoire Union-Discipline-Travail LANCEMENT DE L OPERATION D EMISSION SUKUK ETAT

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Remarques introductives du Dr Jean PING Président de la Commission de l Union africaine à l ouverture de la 11 ème Réunion du Mécanisme de Coordination Régionale

Plus en détail

5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES DE L EDUCATION

5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES DE L EDUCATION 5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE --------- ALLOCUTION DU COMMISSAIRE EN CHARGE DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE DE LA COMMISSION

Plus en détail

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Date : Jeudi 29 Mars 2012 Time:

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00.

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00. Discours du Professeur EL Houssaine Louardi, Ministre de la Santé à l occasion de l'inauguration de la Conférence Internationale de l Association Internationale des Instituts Nationaux de Santé Publique

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

DISCOURS DU PRÉSIDENT

DISCOURS DU PRÉSIDENT République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi DISCOURS DU PRÉSIDENT ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À L OCCASION DU 34 ÈME SOMMET DU COMITE D'ORIENTATION DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DU

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2006/10 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr.: Générale 29 novembre 2006 Français Original: Anglais Première session Amman, 10-14

Plus en détail

------------ -------------

------------ ------------- Ministère d Etat, République de Côte d Ivoire Ministre des Affaires Etrangères Union Discipline-Travail ------------ ------------- ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR CHARLES KOFFI DIBY MINISTRE D ETAT,

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE DU CIFAL OUAGADOUGOU

DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE DU CIFAL OUAGADOUGOU DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE DU CIFAL OUAGADOUGOU Monsieur Carlos LOPES, Directeur Général de l UNITAR et Sous-secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Edwin FORLEMU, Secrétaire Exécutif

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION SOUS LE THÈME «La prévention du blanchiment de capitaux, une garantie pour une économie saine»

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION SOUS LE THÈME «La prévention du blanchiment de capitaux, une garantie pour une économie saine» CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION SOUS LE THÈME «La prévention du blanchiment de capitaux, une garantie pour une économie saine» ALLOCUTION DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Un partenaire qui avance avec le monde ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Mama, S/P Ouragahio, le 15 novembre 2008

Plus en détail

- Excellence, Monsieur le Président le Président de la République ; - Monsieur le Premier Ministre ;

- Excellence, Monsieur le Président le Président de la République ; - Monsieur le Premier Ministre ; CEREMONIE OFFICIELLE D INAUGURATION DU SCANNER A RAYON X, PORT AUTONOME D ABIDJAN, 28 MAI 2008 Discours de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances - Excellence, Monsieur le Président le Président

Plus en détail

Banque de développement du Canada Examen décennal

Banque de développement du Canada Examen décennal Banque de développement du Canada Examen décennal Allocution de Terry Campbell Vice-président, Politiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 1. INTRODUCTION L OFS, en vertu de sa propre vocation, doit veiller à partager sa propre expérience de vie évangélique avec les jeunes qui se sentent attirés

Plus en détail

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ;

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ; ALLOCUTION DU MDSSPA A L OUVERTURE DES TRAVAUX DES JOURNEES DE CONCERTATION SUR UNE STRTATEGIE D EXTENSION DE LA MUTUALITE AU MALI (21 au 23 janvier 2010) --------------------------------------------------

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** 3 ème Conférence internationale sur le financement du développement --------- Communication de Monsieur Amadou BA, Ministre de l Economie, des

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE))

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) Notes pour l allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l université du Québec, lors de la collation des grades de l ÉCole

Plus en détail

CONFERENCE SOUS LE THEME

CONFERENCE SOUS LE THEME CONFERENCE SOUS LE THEME «Enjeux et modes opératoires de la délégation de la Centrale des Risques de Bank AL-Maghrib» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB Rabat lundi 26 Novembre

Plus en détail

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial Check upon delivery Fonds pour l environnement mondial Discours prononcé par Monique Barbut, directrice générale et présidente Fonds pour l environnement mondial Conférence africaine des ministres de l

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012 SIGNATURE D UN ACCORD DE SUBVENTION ENTRE LA CEDEAO ET LE NEPAD, RELATIF A UN INCUBATEUR COMMERCIAL POUR LES FEMMES AFRICAINES CHEFS D ENTREPRISE (BIAWE). Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa 12

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA SIXIEME SESSION DE

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI,

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones Rabat le 8 mars 2005 Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al Maghrib Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

COUP D ŒIL SUR LE FIDA

COUP D ŒIL SUR LE FIDA Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté COUP D ŒIL SUR LE FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations

Plus en détail

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Intervention de Monsieur l Ambassadeur Norbert Frick Porte parole AELE pour les négociations de l Accord de Libre-échange AELE-Algérie Monsieur

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC. Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers participants,

DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC. Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers participants, DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers Votre présence remarquée dans cette salle me procure une joie et une satisfaction

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF

CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF ASSISTANCE

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise A l Occasion du Forum des Dirigeants 36 e Conférence Générale de l UNESCO Comment l UNESCO contribue t elle à

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général Rabat Lundi 4 mai 2015 Mesdames, Messieurs, C est pour moi

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE C.I.PRE.S --------------------- COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE C.I.PRE.S --------------------- COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE C.I.PRE.S --------------------- DIX-SEPTIEME SESSION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES GENEVE, LE 10 JUIN 2011 COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME Association Africaine des Centrales d Achats de Médicaments Essentiels 01 BP 4877 Ouagadougou Burkina Faso Tel : 226 50 37 91 75 Fax : 226 50 37 37 57 Contact@acame.org PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie PROGRAMME «BIODIVERSITÉ, GAZ, PÉTROLE» Avec le soutien de : Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie 1 Préambule

Plus en détail

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres,

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres, Signature de l accord de prêt relatif au financement partiel du projet de securite alimentaire par l aménagement des bas fonds et le renforcement des capacités de stockage au Bénin Discours de Monsieur

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Ottawa (Ontario) Le mardi 27 mars 2007 LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI. Personne-ressource :

Ottawa (Ontario) Le mardi 27 mars 2007 LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI. Personne-ressource : Allocution de Julie Dickson, surintendant intérimaire Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) adressée au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances Ottawa (Ontario)

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Rapport du 1 er Forum d investissement sur le Plan d action de l OCI pour la coopération avec l Asie central

Rapport du 1 er Forum d investissement sur le Plan d action de l OCI pour la coopération avec l Asie central Rapport du 1 er Forum d investissement sur le Plan d action de l OCI pour la coopération avec l Asie central Douchanbé, République du Tadjikistan, 27-28 Octobre 2014 Le Premier Forum d investissement sur

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat.

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat. Séminaire sur les normes comptables de l Etat Intervention d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Bercy, 1 er décembre 2003 Mesdames, Messieurs, C est avec grand plaisir

Plus en détail

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé 27 Avril 2015, Sofitel Hôtel Ivoire 1 Monsieur le Premier Ministre

Plus en détail