BATIONO Fabrice IRSAT/DTA Septembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BATIONO Fabrice IRSAT/DTA Septembre 2014"

Transcription

1 COMPOSITION ET VALEUR NUTRITIONNELLE DU SORGHO,MIL ET MAÏS BATIONO Fabrice IRSAT/DTA Septembre 2014

2 Introduction PLAN DE PRESENTATION Définitions Groupes d aliments Nutriments dans les céréales Facteurs antinutritionnels dans les céréales Distribution des nutriments et facteurs antinutritionnels Composition nutritionnelle de quelques variétés locales Conclusion

3 OBJECTIFS Connaître les différents nutriments et leur distribution dans les grains; Connaître les facteurs antinutritionnels et leurs distribution dans la graine; Pouvoir utiliser judicieusement les céréales dans les régimes alimentaires

4 INTRODUCTION (1) Le Sorgho, le mil et le maïs: trois premières céréales au Burkina tant d un point de vue des superficies que la production Ces trois céréales occupaient plus de 80% des superficies cultivables (DGPER,2010 et 2011) Principales sources d'énergie, de protéines, de vitamines et de sels minéraux pour des millions d'habitants parmi les plus pauvres. La disponibilité céréalière au Burkina Faso contraste avec une situation de malnutrition préoccupante, Prévalences(INSD, 2011). malnutrition aiguë:16% malnutrition chronique: 35% insuffisance pondérale 26%

5 INTRODUCTION (2) L une des raisons justificative de cette situation La méconnaissance de la valeur nutritionnelle des céréales Pourquoi: ne permet pas d exploiter au maximum les potentialités disponibles et constitue souvent y compris dans les milieux favorisés et lettrés une source d erreurs conduisant à des pratiques alimentaires inadéquates et incompatibles avec une bonne santé. Connaître la composition nutritionnelle des céréales permet: Choix éclairé de céréales en vue d atteindre l objectif visé ; Formulation des produits céréaliers ;Traitements technologiques à appliquer ; utilisation rationnelle etc,

6 Qu est ce qu un aliment? DEFINITIONS (1) Selon Larousse: l aliment est une substance qui sert à la nutrition des êtres vivants Selon la réglementation CE N 178/2002 du parlement Européen, on entend par aliment ou denrée alimentaire, toute substance ou produit, transformé, partiellement transformé ou non transformé, destiné à être ingéré ou raisonnablement susceptible d être ingéré par l être humain.

7 DEFINITIONS (2) Les nutriments: les aliments sont très variés mais ils sont un mélange de substances plus simples appelés nutriments. Les nutriments sont au nombre de six, lesquels: Eau; Glucides; Lipides; Protéines; Vitamines; Sels minéraux. Nutrition: c est l approvisionnement de nos organes en molécules directement utilisables

8 GROUPES D ALIMENTS Les aliments sont classés dans les groupes d aliments suivants (Table de composition des aliments d Afrique de l Ouest, 2012) : N Groupes d aliments 1 Céréales et produits céréaliers 2 Racines féculents, tubercules et produits dérivés 3 Légumineuses et produits dérivés 4 Légumes et produits dérivés 5 Fruits et produits dérivés 6 Noix, Graines et produits dérivés 7 Viandes, volaille et produits dérivés 8 Œufs et produits dérivés 9 Poissons et produits dérivés 10 Laits et produits laitiers 11 Matières grasses 12 Boissons 13 Divers

9 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Hydrates de carbone ou glucides: Les glucides: composés complexes (amidon) et simples (glucoses, fructoses etc.) Rôles: ils fournissent l énergie nécessaire aux fonctions de l organisme (aliments énergétiques ou de force) L'amidon:Principale forme de stockage des glucides dans les céréales. Composition: amylopectine (polymère à chaînes ramifiées du glucose), amylose (polymère à chaîne droite). La digestibilité de l'amidon (l'hydrolyse par les enzymes pancréatiques: la teneur en énergie métabolisable des grains de céréales.

10 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Hydrates de carbone ou glucides: Traitement thermiques (cuissons, à la vapeur etc): accroissent digestibilité. les granules d'amidon étaient libérés de la matrice protéique, ce qui les rendait plus faciles à digérer par les enzymes (McNeill et al., 1975; Harbers, 1 975). Sorgho : La teneur en amidon entre 56 et 73% du poids du grain (moyenne de 69,5 %), Maïs : L amidon constitue 72 à 73 %du poids du maïs. Mil : la teneur en amidon du grain varie de 62,8 à 70,5%, Autres sucres simples: glucose, de saccharose et de fructose

11 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Protéines: Assemblages de plusieurs acides aminés (20 acides aminés dont 8 acides aminés essentiels) ; Rôles : développement/construction du corps humain (matériaux de construction des membranes cellulaires et organites, renouvellement des tissus) ;(aliments constructeurs ou réparateurs), Si pas assez d aliments énergétique, peuvent être source d énergie Les protéines constituent la deuxième composante principale des grains de sorgho, de mil et du maïs.

12 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Protéines: Maïs : dans les variétés courantes de maïs, la teneur en protéines varie d'environ 8 à11 % du poids du grain. Sorgho, le mil : la teneur en protéine se situe généralement entre 9 et 13 % du poids de la graine. Qualité protéique : La qualité d'une protéine est essentiellement fonction de sa composition en acides aminés essentiels. La lysine: acide aminé le plus limitant des protéines du sorgho et du mil La lysine et le tryptophane sont les premiers acides aminés limitant de la protéine du maïs..

13 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Matières grasses ou lipides: Source d énergie et d acides gras essentiels. Ils produisent de l énergie deux fois plus que les glucides et les protéines. Ce sont des précurseurs de molécules indispensables à l organisme Rôles : ils jouent le rôle de réserve, de structure et favorisent l absorption des vitamines liposolubles (A,D,E,K) Les lipides constituent la troisième composante principale des grains de sorgho, de mil et du maïs.

14 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Matières grasses ou lipides: Les lipides constituent la troisième composante principale des grains de sorgho, de mil et du maïs. la teneur en matière grasse brute du sorgho est de 3 pour cent, plus que celle du blé et du riz mais moins que celle du maïs. L'huile de maïs a une faible teneur en acides gras saturés, à savoir 11 pour cent d'acide palmitique et 2 pour cent d'acide stéarique. En revanche, elle contient des niveaux relativement élevés d'acides gras polyinsaturés, essentiellement d'acide linolénique, avec une valeur moyenne d'environ 24 pour cent.

15 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Fibres alimentaires Polysaccharides végétaux non assimilables (non hydrolysés par les enzymes endogènes du tube digestif de l'homme): cellulose, hémicelluloses, pectines, oligosaccharides, gommes et divers composés lignifiés. Rôles : interviennent dans l accélération du transit intestinal, dans le métabolisme lipidique et glucidique (effet hypocholestérolémiant et hypoglycémiant), dans la protection contre certaines maladies (affections coronariennes et métaboliques, cancer du colon et du rectum, hernies etc.). Inconvenant: biodisponibilité des micronutriments réduite

16 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Fibres alimentaires Quatrième rang après les glucides, les protéines et les graisses, Fibre alimentaire totale du mil (20,4 %) plus élevée que dans le sorgho (14,2 %). Sels minéraux Sels minéraux (minéraux majeurs et oligoéléments) : ce sont des substances indispensables à la croissance. Ils sont solubles dans l eau, sans valeur énergétique, chacun jouant un rôle spécifique. Rôles (aliments protecteurs) : rôle protecteur, assurant le bon fonctionnement de l organisme et sont impliqués dans de nombreux processus métaboliques.

17 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Sels minéraux Composition minérale du sorgho et des mils (mg%) Graine Mg Ca Fe Zn Cu Mn Mo Cr Sorgho ,2 2,5 0,44 1, ,017 Petit mil Complet , , ,240 Décortiqué 13 9,3 37 1, ,180

18 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Vitamines Substances organiques indispensables à très faibles doses, apport obligatoire par l alimentation. Deux groupes : hydrosolubles (vitamines C, du groupe B etc.) et liposolubles (A,D,E,K). Rôles (aliments fonctionnels ou protecteurs): necessaire à la croissance et au bon fonctionnement de l organisme. Le sorgho et les mils : sources riches de vitamines du complexe B. Certaines variétés de sorgho à endosperme jaune contiennent du bêta-carotène précurseur de vitamine A dans le corps humain. Dans le sorgho: des quantités détectables de D, E et K. Le sorgho tel qu'il est généralement consommé n'est pas source de vitamine C.

19 NUTRIMENTS DANS LES CEREALES Vitamines La teneur du mil en thiamine et en riboflavine n'est pas très différente de celle du sorgho. Maïs : contient deux vitamines liposolubles: la provitamine A ou caroténoïdes, et la vitamine E. Les caroténoïdes se trouvent principalement dans le maïs jaune tandis que le maïs blanc ne contient que peu ou pas de caroténoïdes. Les caroténoïdes du maïs jaune sont sujets à destruction après le stockage. Des quantités variables de thiamine et de riboflavine ont été observées. Le maïs ne contient pas de vitamine B12, et le grain mûr ne contient au mieux que de faibles quantités d'acide ascorbique.

20 FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES CEREALES Substances: modifiant la valeur nutritionnelle des graines où elles sont présentes, et certaines ont des conséquences graves Exemples: deux des substances anti nutritives et toxiques associées au sorgho, maïs et aux mils Phytates : L'acide phytique possède une forte capacité de liaison et peut donc constituer des complexes avec des protéines et des cations multivalents. La plupart des complexes phytate-métal sont insolubles au ph physiologique et rendent par conséquent plusieurs minéraux biologiquement indisponibles pour les animaux et les humains.

21 FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES CEREALES Tanins : Les tanins sont le composé phénolique le plus abondant que l'on rencontre dans le sorgho brun résistant aux oiseaux. Au cours de la maturation, la graine de sorgho brun devient astringente, ce qui lui confère une résistance aux oiseaux et à la moisissure. Si les tanins confèrent un avantage agronomique de résistance aux oiseaux, ils ont aussi des effets négatifs sur la qualité nutritionnelle de la graine. Les tanins se lient à la fois aux protéines, y compris les enzymes du tube digestif, ce qui a un effet négatif sur l'utilisation des protéines

22 DISTRIBUTION DES NUTRIMENTS ET FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES GRAINS Grain de sorgho (1) Le son de sorgho: faible en protéines et en cendres mais riche en fibres alimentaire. Les phytates aussi ++ Le décorticage (1 ère opération): séparation des déchets (péricarpe et parfois le germe) de la partie comestible du grain Elimination des fibres alimentaires, de 40 à 50 %des phytates Dans les fractions obtenues par la mouture traditionnelle, la teneur en phosphore phytique était maximale dans le son, moindre dans la graine entière et minimale dans la graine décortiquée. Le son e de la graine est un réservoir important de phytates dans le sorgho. Mouture!!! Les tanins et les polyphénols associés sont concentrés dans l'enveloppe de la graine et peuvent être éliminés par la mouture. Ils empêchent la croissance des micro-organismes, permettant ainsi probablement à la graine de résister à la moisissure.

23 DISTRIBUTION DES NUTRIMENTS ET FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES GRAINS Grain de sorgho (2) La fraction germe du sorgho: est riche en cendres, protéines et huile, mais très pauvre en amidon. Plus de 68 % de la matière minérale totale et 75 % de l'huile du grain complet se situent dans la fraction germe, dont la contribution à la teneur en protéines du grain n'est que de 15 %. Le germe de sorgho est également riche en vitamines du complexe B. Phytates +++ L'endosperme: partie la plus importante du grain, est relativement pauvre en matières minérales, cendres et huile. Il contient en revanche 80 % des protéines du grain entier, 94 % de l'amidon et 75 % des vitamines du complexe B. Phytates -

24 DISTRIBUTION DES NUTRIMENTS ET FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES GRAINS Grain de mil Le son de mil: faible en matières minérales, comme celui du sorgho, mais il est remarquablement riche en protéines (17,1 %). La fraction germe: riche en huile (32%), protéines (19 %) et cendres (10,4 %). Pratiquement toute l'huile (87 %) du grain complet se situe dans la fraction germe, qui représente également plus de 72 % du total de la matière minérale. La teneur en matière grasse du mil est semblable à celle du sorgho.

25 DISTRIBUTION DES NUTRIMENTS ET FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES GRAINS Grain de maïs Le tégument séminal ou péricarpe: forte teneur en fibres brutes environ 87 %, L'albumen :haute teneur en amidon (87,6 %) et des niveaux de protéines d'environ 8 %. La teneur en graisses brutes de l'albumen est relativement faible. La plupart des caroténoïdes sont présentes dans l'albumen corné du grain Le germe: forte teneur en graisses brutes, de 33 % en moyenne; il a également une teneur relativement élevée en protéines (18,4 %) et en sels minéraux.

26 DISTRIBUTION DES NUTRIMENTS ET FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES GRAINS Grain de maïs La teneur en huile du grain de maïs provient essentiellement du germe. De ce point de vue, les populations qui consomment du maïs dégermé en tirent moins de profit en ce qui concerne l'huile et les acides gras que les populations qui consomment des produits à base de grains entiers. Les fibres alimentaires du grain de maïs proviennent du péricarpe et de la coiffe, mais ils sont également fournis par les parois des cellules de l'albumen et, dans une moindre mesure, les parois des cellules du germe. Il va sans dire que la teneur en fibres alimentaires des grains décortiqués sera inférieure à celle des grains entiers.

27 DISTRIBUTION DES NUTRIMENTS ET FACTEURS ANTINUTRITIONNELS DANS LES GRAINS Grain de maïs L'autre vitamine liposoluble, la vitamine E, se trouve surtout dans le germe. Les vitamines hydrosolubles se trouvent principalement dans la couche à aleurone du grain de maïs, suivie du germe et de l'albumen. Cette distribution a son importance pour la transformation qui, comme on le verra plus loin, entraîne des pertes de vitamines non négligeables.

28 COMPOSITION NUTRITIONNELLE DE VARIETES LOCALES Mil Sorgho Maïs IKMP1 Tiéblé Wari IKMP5 Fibmigou Espoir IKMV8201 Kapelga Bondofa SOSAT Sariaso 14 SR21 C88 GB 8735 Sariaso 11 Barka Tabi ICSV 1049 FBC6 Gampéla Framida Massongo FBMS1

29 COMPOSITION NUTRITIONNELLE DE VARIETES LOCALES Variété de sorgho (1) Teneurs en lipides: entre 3 (Sariaso 11) et 6,3% MS, avec une moyenne de 4,5± 0,1 %, la variété ICSV1049 (6,3 %). Teneurs en protéines: elles vont de 9,5 % (Sariaso 11) à 12,2% MS (Kapelga), soit une moyenne de10,7 ± 0,1 % MS. Sur l ensemble des 7 sept variétés de sorgho analysés, 2 variétés ont de faibles teneurs en protéines (inférieure à 10 % MS). Il s agit des variétés Fibmigou (9,9 %) et Sariaso 11 (9,5 %).

30 COMPOSITION NUTRITIONNELLE DE VARIETES LOCALES Variété de sorgho (2) Teneurs en sels minéraux : de 1,2% MS (Sariaso11)à 2% MS (Framida) avec une moyenne d ensemble de 1,6 %MS La teneur en hydrate de carbone: entre 81,2 %MS (ICSV 1049) et 86,2 %MS (Sariaso 11) avec une moyenne d ensemble de 83,3 %MS Les teneurs en tanins: inférieures à 0,4%MS, exceptée la variété Framida qui présente une valeur de 1,11 %MS. Valeur énergétique des variétés de sorgho est comprises entre 410,2 à 425,3 kcal/100g de matière sèche avec une moyenne de 415,9 kcal / 100 g matière sèche.

31 COMPOSITION NUTRITIONNELLE DE VARIETES LOCALES Variétés de mil Lipides: les variétés de mil ont des teneurs en matière grasse sensiblement égales, comprises entre 5 et 6 %MS, excepté la variété IKMV 8201 dont la teneur est de l ordre de 9,3 %MS. Protéines: elles vont de 11,7 % (IKMV 8201) à 8,2 % MS (Gampéla), ), soit une moyenne d ensemble de 10,8 ± 0,1 %MS Sels minéraux: les teneurs vont de 1,5 %(IKMP1) à 1,8 % MS (Sosat C88), avec une moyenne d ensemble de 1,6 %MS Hydrate de carbone: de 77,3 % (IKMV 8201) à 84,7 %MS (Gampela) avec une moyenne d ensemble de 81,6 %MS. Tanin: faibles teneurs en tanins car inférieures à 0,2%MS, Valeurs énergétiques: entre 419 et 440,2 kcal / 100g de MS, une moyenne d ensemble de 423,3 kcal / 100 g de matière sèche

32 COMPOSITION NUTRITIONNELLE DE VARIETES LOCALES Variétés de maïs Lipides: entre 4,8 (Bondofa) et 11,9%MS (FBMS1), avec une moyenne de 6,1 ± 0,1 %MS. Protéines: de 8,9 % (Massongo) à 15,3 %MS (FBMSI), une moyenne d ensemble de 10,8 ± 0,1 %MS. A l exception de FBMS1 qui présente une teneur très élevée (15,3%MS), les autres variétés de maïs présentent des teneurs comprises dans l intervalle 8 % à 11 %MS. Sels minéraux: de 1,3 % (FBC6)à 2,5 %MS (FBMS1) avec une moyenne d ensemble de 1,6 %MS, La teneur la plus élevée est observée avec la variété FBMS1 (2,5 %). Hydrate de carbone: de70,3 % (FBMS1) à 84,7 %MS (Massongo), avec une moyenne de 81,6 %MS.

33 COMPOSITION NUTRITIONNELLE DE VARIETES LOCALES Variétés de maïs Tanin: très peu de tanin comparativement au sorgho et au mil, inférieures à 0,04%MS pour les variétés Barka, FBSMS1, Massongo et FBC6. Absence:Wari, Espoir, Bondofa et SR21 Valeur énergétique: entre 418,1 et 449,7 kcal/100g de matière sèche, une moyenne d ensemble de 423,9 kcal/100 g de MS Fer: assez faibles par rapport aux variétés de mil et de sorghos. Elles varient entre 1 mg / 100 g de MS (Espoir) à 2,4 mg / 100 g de MS (Wari), Les teneurs les plus élevées sont observées avec les variétés Wari (2,4 mg/100 g), Bondofa (2,3 mg/100 g de MS), SR21 (2,1 mg / 100 g de MS) et FBMS1 (2,0 mg / 100 g de MS) Bêta-carotène : de 8,6 µg/100 g de MS pour la variété espoir et de 2,5 µg/100 g de MS pour la variété SR 21 et de 6,6 µg/100 g de MS pour FBMS1.

34 CONCLUSION(1) Aucune céréale: ne peut satisfaire les besoins nutritionnels d'un individu. Solutions: mélanger ou d'enrichir une denrée alimentaire avec d'autres éléments, une meilleure qualité nutritionnelle La qualité nutritionnelle du sorgho, du maïs et des mils, en particulier celle du sorgho, est médiocre. Il y a donc plusieurs process pour enrichir ces céréales avec d'autres céréales et/ou des légumineuses de façon à rendre les produits supérieurs du point de vue nutritionnel et acceptables. Cas: farines composites, céréales/légumes secs

35 CONCLUSION(2) «QUE TON ALIMENT SOIT TON REMEDE ET QUE TON REMEDE SOIT TON ALIMENT» HIPPOCRATE-V è siècle AV-JC

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les molécules organiques Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les composés organiques Objectif 3.2.1 Distinguer les composés organiques et les composés inorganiques.

Plus en détail

-~w. les macm nuir\(y\qf1ts. Les rsaerenutrlments. les glucldes

-~w. les macm nuir\(y\qf1ts. Les rsaerenutrlments. les glucldes -~w les macm nuir\(y\qf1ts Les rsaerenutrlments Les macronutriments sont les nutriments dont nous avons besoin chaque jour en quantite relativement importante. L'eau est un macronutriment, tout comme les

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. PARTIE II : ALIMENTATION, PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : L organisme prélève dans son milieu les aliments qu

Plus en détail

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Module élevage des monogastrique S6 2016 Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Plan Introduction I. Rappels de physiologie de la digestion a. Eléments de

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 55 SOMMAIRE Les fibres Mieux connaître les fibres Focus sur les rôles des fibres Les apports conseillés Les sources de fibres Le Complément Alimentaire à Base

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables.

L ES E S GLUCIDES. a) Oses Les oses sont de petites molécules de glucides comprenant entre 12 et 24 atomes. Ce sont des molécules non hydrolysables. L ES E S GLUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter

Plus en détail

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent 31 mars 2010 Gembloux 01/04/2010 M-J Mozin 1 Le lait est un aliment liquide, un aliment complexe. Est-il indispensable àla croissance? Peut-on

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

LES BIOMOLÉCULES DE NOS ALIMENTS

LES BIOMOLÉCULES DE NOS ALIMENTS 3 Objectifs : LES BIOMOLÉCULES DE NOS ALIMENTS la structure des polymères sera présentée schématiquement à partir d'exemples de glucides et de protéines définir le terme dimère à partir d'exemples glucidiques

Plus en détail

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION I ) Les origines et objectifs du droit de l alimentation II ) Les rôles des organismes consultatifs, décisionnels et de contrôle 1 ) International 2) Européen 3 ) National

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Pour mieux comprendre...

Pour mieux comprendre... Pour mieux comprendre... Vous trouverez dans ce document quelques définitions de termes scientifiques utilisés dans la rubrique pour vous permettre de mieux comprendre le contenu des articles et la base

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

«La réponse définitive»

«La réponse définitive» LIFEBODYBUILDING.COM FORMATIONS en STRATEGIE NUTRITION et DEVELOPPEMENT PHYSIQUE De combien de grammes de protéines avons-nous réellement besoin au quotidien pour développer ou maintenir sa masse musculaire?

Plus en détail

Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels

Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels ««Pendant une dizaine de jours seulement, nous ne mangerons que des légumes et ne boirons que de l eau. Tu verras à nos mines si nous nous portons

Plus en détail

Les vitamines. Définition. Classification et fonction

Les vitamines. Définition. Classification et fonction Les vitamines Définition Les vitamines sont des nutriments organiques essentiels qui, contrairement à d autres nutriments (glucides, lipides, protéines), n apportent ni énergie ni éléments de croissance.

Plus en détail

CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS

CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS CH 1 DE QUOI SONT FABRIQUÉS LES ÊTRES VIVANTS cours 2 : les biomolécules Objectifs : approche des biomolécules à partir de la composition d'aliments connaître les monomères, dimères et polymères glucidiques

Plus en détail

DIRECTIVES GÉNÉRALES CODEX POUR L UTILISATION DES MATIÈRES PROTÉIQUES VÉGÉTALES (MPV) DANS LES ALIMENTS

DIRECTIVES GÉNÉRALES CODEX POUR L UTILISATION DES MATIÈRES PROTÉIQUES VÉGÉTALES (MPV) DANS LES ALIMENTS 1 CAC/GL 4-1989 DIRECTIVES GÉNÉRALES CODEX POUR L UTILISATION DES MATIÈRES PROTÉIQUES VÉGÉTALES (MPV) DANS LES ALIMENTS CAC/GL 4-1989 1. OBJET Fournir des orientations pour une utilisation appropriée et

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies)

Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies) Que sont les vitamines? Les vitamines sont des molécules organiques, apportées par l alimentation, qui jouent un rôle essentiel dans notre physiologie. En effet, elles participent ou activent de nombreuses

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Survol des elements nutritifs

Survol des elements nutritifs NUTRITION Survol des elements nutritifs Comme une voiture, notre corps à besoin de carburant pour fonctionner. Notre essence à nous, ce sont les calories. Celles-ci proviennent des glucides, lipides et

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

La composition nutritionnelle. des pains français

La composition nutritionnelle. des pains français Sommaire > Pourquoi cette étude? P.2 > Protocole d étude P.2 > Résumé des résultats et commentaires P.4 > Un apport calorique homogène > Une source intéressante de protéines végétales > L atout des glucides

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45.

L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45. L index glycémique L index glycémique d un aliment dépend de divers facteurs ayant une influence sur son absorption: Sa composition en glucides simples et complexes Sa teneur en graisse ( I.G.) Sa teneur

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois Dr Amina SAAD Pédiatre Agadir 2 Mai 2008 Introduction La nutrition du nouveau-né et du nourrisson à: - Suscité de nombreux travaux - Soulevé de

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 Alimentation Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 I) Nutrition et aliments A) Nutrition absorption de la nourriture transformation des aliments ingérés (digestion) assimilation des nutriments utilisation

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

Lire les étiquettes d information nutritionnelle

Lire les étiquettes d information nutritionnelle Lire les étiquettes d information nutritionnelle Au Canada, on trouve des étiquettes d information nutritionnelle sur les emballages d aliments. Ces étiquettes aident les consommateurs à comparer les produits

Plus en détail

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis!

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! 1.Banane : idées reçues négatives mais fausses! 2. Banane : idées reçues positives et vraies! 3. La banane face aux autres fruits, ça apporte

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Nov2011 2 Nos besoins quotidiens Protéines Pour aider à construire et à maintenir la masse

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN Les enzymes sont une catégorie particulière de protéines qui interviennent dans la plupart des réaction chimique qui se déroulent à l'intérieur

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système digestif

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système digestif Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système digestif Nom: Prénom: Groupe: Date: Classification des nutriments: 1) Protéines (protéïdes ou protides) 2) Glucides : Sucres 3) Lipides

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE RIZ

NORME CODEX POUR LE RIZ 1 Codex Standard 198-1995 NORME CODEX POUR LE RIZ CODEX STAN 198-1995 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au riz décortiqué, au riz usiné et au riz destinés à la consommation humaine directe,

Plus en détail

L énergie du sportif

L énergie du sportif L énergie du sportif 1 Le corps : une usine à «brûler» les aliments Pour vivre, marcher, penser, notre corps a besoin d énergie. Celle-ci est apportée par la transformation de certains nutriments, en particulier

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités

Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités INDUSTRIE DES SEMENCES DE PLANTES OLÉOPROTÉAGINEUSES FILIÈRE FRANÇAISE DES HUILES ET PROTÉINES VÉGÉTALES Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités Les qualités nutritionnelles de l huile

Plus en détail

Pourquoi une alimentation sèche?

Pourquoi une alimentation sèche? Pourquoi une alimentation sèche? Best Choice Super Premium est une nourriture extrudée. Ce procédé de fabrication rend Best Choice parfaitement assimilable et digestible. On peut nourrir proprement, la

Plus en détail

2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES. La teneur en eau est la proportion effective (totale, dosable) d'eau dans la denrée.

2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES. La teneur en eau est la proportion effective (totale, dosable) d'eau dans la denrée. - 2.7/1-2.7 TENEURS EN NUTRIMENTS ET VALEUR ENERGETIQUE DES DENREES 2.7.1 Méthodes d analyse des nutriments 2.7.1.1 Détermination de la teneur en eau La teneur en eau est la proportion effective (totale,

Plus en détail

Chamtor. La gamme CHAMTOR

Chamtor. La gamme CHAMTOR Chamtor La gamme CHAMTOR GLUCOR, H-MALTOR et FRUCTOR Les sirops de glucose sont obtenus par hydrolyse de l'amidon, polymère de D-glucose (ou dextrose) qui constitue la molécule de réserve des végétaux

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS Nous trouvons dans les aliments que nous consommons les substances indispensables au renouvellement des constituants de l organisme et

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Les glucides. d hydrogène qui ont certaines caractéristiques

Les glucides. d hydrogène qui ont certaines caractéristiques Les glucides levure ous le terme glucides, sont regroupées des molécules composées de carbone, d oxygène et d hydrogène qui ont certaines caractéristiques chimiques en commun. Les glucides appartiennent

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

Les alicaments. } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et de médicament.

Les alicaments. } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et de médicament. Qu est-ce qu un alicament? (également appelé aliment fonctionnel ou nutraceutique) } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch Rien n est trop bon pour le meilleur ami de l homme! Aliments pour chiens bitsdog: des produits de haute qualité pour une alimentation équilibrée qui tient compte des

Plus en détail

BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX. Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec

BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX. Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec NRC Cheval 2007 BESOINS NUTRITIFS BESOINS D ENTRETIEN

Plus en détail

XI. 1. Propriétés nutritionnelles. En Normandie

XI. 1. Propriétés nutritionnelles. En Normandie XI. En Normandie Parmi ses produits phares on se doit de citer la crème et le, dotés d une AOC, qui évoquent le terroir d Isigny : les méthodes de fabrication, la qualité de l herbe et le climat tempéré

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

CAC/GL 8-1991 Page 1 de 11

CAC/GL 8-1991 Page 1 de 11 CAC/GL 8-1991 Page 1 de 11 LIGNES DIRECTRICES POUR LA MISE AU POINT DES PRÉPARATIONS ALIMENTAIRES COMPLÉMENTAIRES DESTINÉES AUX NOURRISSONS DU DEUXIÈME ÂGE ET AUX ENFANTS EN BAS ÂGE 1. OBJET (CAC/GL 08-1991)

Plus en détail

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile!

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Notre corps a besoin: de lipides qui apportent de l énergie et permettent la croissance des cellules, de glucides qui donnent de l'énergie,

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE SOMMAIRE 1. Qu est ce qu un(e) diététicien(ne)? 2. Présentation des familles d aliments 3. Les différents nutriments 4. Les diverses associations alimentaires a/ L équilibre

Plus en détail

ALIMENTATION PLAN ET METHODE

ALIMENTATION PLAN ET METHODE ALIMENTATION PLAN ET METHODE 3 Rôles ; Sociologique communication, échange. Psychologique goût, plaisir. Nutritionnel apport d éléments indispensables (vitam., minéraux, énerg.) Comment? MANGER DE TOUT

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire

Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire Dossier chimie Niveau 1 ère à 4 ème secondaire La chimie au service de l alimentation Composition des aliments De Bont Adélaïde Delvigne Martine Speliers Nadine Faculté des Sciences Diffusé par l Antenne

Plus en détail

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION Première caractérisation du secteur (données 2012) SYNTHESE Etude du secteur des sauces condimentaires-oqali Données 2011-Edition 2013 EDITION 2014 Synthèse de l

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

Stage d accompagnement de la mise en place du B2i (mars 2003) 1

Stage d accompagnement de la mise en place du B2i (mars 2003) 1 Stage d accompagnement de la mise en place du B2i (mars 2003) 1 PRESENTATION DU FRUIT Le fruit à pain est de la grosseur d un melon vert et on le récolte deux fois par an. Sa peau est mince et sa chair

Plus en détail

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS En Normandie La Normandie est une terre d'élevage mais les cultures arables y sont également bien présentes. Plus de la moitié de la Surface Agricole

Plus en détail

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Euro Consultants Claudia Krebs - Scientific Manager - Senior Expert Dr Françoise Hebert - Project Manager Au programme de la matinée Le contexte législatif actuel

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

LA NUTRITION. La prévention

LA NUTRITION. La prévention La nutrition est l ensemble des mécanismes qui assurent la transformation des aliments en nutriments, des substances assimilées par l organisme et indispensables à son fonctionnement. Les glucides, les

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola

Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola 3 2 4 1 11 8 9 3 2 4 1 10 8 9 http://theobromine.uchini.be Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola La manipulation Les boissons au cola (style coca cola)

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

Conservation des grains de céréales et des farines

Conservation des grains de céréales et des farines Les calculatrices sont autorisées conformément à la circulaire no 99-186 du 16 novembre 1999. La clarté du raisonnement et la qualité de la rédaction interviennent dans l appréciation des copies. Conservation

Plus en détail

VOIES D AMELIORATION DE LA QUALITE NUTRITIONNELLE DU PAIN BIO

VOIES D AMELIORATION DE LA QUALITE NUTRITIONNELLE DU PAIN BIO VOIES D AMELIORATION DE LA QUALITE NUTRITIONNELLE DU PAIN BIO Christian REMESY, Fanny LEENHARDT INRA Clermont-Ferrand / Theix Unité De Nutrition Humaine CARACTÉRISTIQUES DE L OFFRE DE PAINS BIOLOGIQUES

Plus en détail

Partie 2 - Alimentation et environnement.

Partie 2 - Alimentation et environnement. Partie 2 - Alimentation et environnement. Chapitre 1 Comportement alimentaire et satisfaction des besoins. 1. Les aliments. Comme tous les animaux, l Homme se nourrit de matière issue d autres êtres vivants,

Plus en détail

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Organisation Tunisienne de L Éducation et de la Famille Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Elaboré par Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine

Plus en détail