MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE"

Transcription

1 DÉFINITION POURQUOI RÉDUIRE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ CONTENU CO2 DE L ÉLECTRICITÉ MÉTHODES DE CALCUL CO2 QU EST-CE QUE LES CEE? PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉFINITION Définition de l Ademe : «Pour réduire sa facture et sa dépendance énergétique et diminuer ses émissions de gaz à effet de serre, la France doit faire un effort vigoureux de maîtrise de l énergie. L ADEME applique la politique nationale d efficacité énergétique, en favorisant notamment l identification des économies d énergie possibles et la mise en œuvre des meilleures technologies et des pratiques d Utilisation rationnelle de l énergie, parmi lesquelles la Maîtrise de la demande en électricité (MDE).» La maîtrise de la demande en électricité vise à réduire les consommations d électricité, dans tous les secteurs. Son objectif est double : améliorer le rendement du système électrique, au niveau de la consommation des équipements situés après le compteur réduire les puissances de pointe car ce sont elles qui déterminent la nécessité ou non de construire de nouvelles infrastructures Or, l usager semble penser que consommer l électricité sans modération n est pas un problème, puisqu en France elle est produite à 78% avec le nucléaire, moyen peu coûteux qui n émet pas de CO2. Depuis la mise en place des réglementations thermiques contraignantes, la part du chauffage a baissé de façon importante dans les logements bien isolés (30% du parc). Dans le même temps, l électroménager s est considérablement développé, notamment avec l apparition de l informatique et des équipements high tech. Selon une étude d Enertech, dans des logements à haute performance énergétique, la consommation de l électricité spécifique peut représenter le double de celle du chauffage, voire 4 à 5 fois plus! 1/5

2 POURQUOI RÉDUIRE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ? Si l électricité est encore relativement bon marché, notamment en France, il n en sera pas forcément de même à l avenir. La raréfaction des ressources fossiles, le vieillissement du parc nucléaire, les investissements pour intégrer les renouvelables vont induire une augmentation des coûts inévitable. Produire de l électricité n est jamais sans conséquence sur l environnement. Avec les énergies non renouvelables, on produit soit des gaz à effet de serre, soit des déchets nucléaires qui posent toujours des défis pour leur gestion sur le très long terme. De plus, en l absence de cogénération, les pertes thermiques contribuent à un gaspillage considérable d énergie primaire, et réchauffent les rivières, ce qui a des impacts sur la biodiversité aquatique. Pour 1 kw d électricité, on utilise 2,58 kwh d énergie primaire, soit 1,58 kwh disparus en pure perte. Ce qui n est pas la meilleure façon d affronter la crise énergétique. Les énergies renouvelables n ont pas ces impacts en termes de déchets et de gaspillage d énergie primaire, mais elles peuvent aussi avoir un impact sur les paysages et l aménagement du territoire, et posent des problèmes de gestion du réseau. Quel que soit le mode de production, réduire la consommation électrique, c est donc réduire notre impact sur l environnement, et préserver sa qualité. CONTENU CO2 DE L ÉLECTRICITÉ Le calcul du contenu en carbone (CO2) de l électricité est un enjeu particulièrement important. Il permet en effet d évaluer les actions dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, et d éclairer les choix et orientations de politique énergétique (choix des modes de chauffage, actions de maîtrise de la demande d électricité, développement des énergies renouvelables ). Or, ce calcul est complexe, car les moyens de production, et leurs taux d émissions sont très divers : ainsi, la quantité de CO2 contenue dans un kilowattheure électrique diffère selon le moyen de production utilisé, qui lui-même dépend des périodes de consommation, mais aussi de la méthode de calcul retenue. Le contenu CO2 du kwh électrique par usage en France a été défini en 2004 pour l établissement des diagnostics de performance énergétiques (DPE) dans les logements. Il est toujours d actualité. Le DPE s applique aux logements, et vise à informer le futur propriétaire ou locataire de l état énergétique du logement. Il est obligatoire, et réalisé par un professionnel certifié. Le DPE s accompagne de deux étiquettes qui le classent en fonction de sa performance énergétique (l étiquette énergie) et de ses émissions de gaz à effet de serre (l étiquette climat). Il s accompagne de conseils de comportement pour dépenser moins d énergie et de recommandations de travaux pour améliorer la performance énergétique du logement. 2/5

3 MÉTHODES DE CALCUL CO2 Le contenu CO2 de l électricité retenu pour le DPE est défini par la «méthode des contenus saisonnalisés par usage sur la base de l historique», élaborée par l ADEME et EDF, et basée sur le fonctionnement du système électrique français. Il s agit d une moyenne sur plusieurs années (2000 à 2004). Une autre méthode, la «méthode du contenu marginal», élaborée par l ADEME et RTE, prend en compte les échanges entre pays et la composition du parc européen, et la sollicitation de moyens de production fortement émetteurs en CO2 lors des pics de consommation, l attribuant aux usages concernés. Cette méthode permet également de calculer, contrairement à la première, les émissions évitées par les actions de maîtrise de l énergie ou par la production d énergies renouvelables. Les résultats sont très différents selon la méthode. Par exemple, pour le poste chauffage, les émissions de CO2 sont évaluées à 180 g de CO2/kWh électrique avec la première méthode, contre 500 à 600 g de CO2/kWh avec la seconde. Cette différence vient du fait que la France produit 78 % de son électricité à partir du nucléaire, qui n émet pas de CO2. Mais celui-ci ne peut répondre aux augmentations de la demande qu à hauteur de 25%. Pour les 75% manquants, ce sont les centrales thermiques, françaises ou européennes, qui sont appelées à la rescousse. Celles-ci étant nettement plus polluantes, cela explique les différences de résultats entre les deux méthodes. Les deux méthodes ne prennent pas en compte les mêmes critères, elles sont complémentaires, car adaptées à des finalités différentes. La méthode par usages est un bilan de la situation existante, comme une photo à un instant T. Au contraire, la méthode marginale permet d évaluer les impacts futurs des choix actuels, et d orienter les décisions afin de prévoir une amélioration énergétique. QU EST-CE QUE LES CEE? Les CEE La loi de programme sur la politique énergétique (dite loi POPE, en date du 13 juillet 2005) définit plusieurs mesures visant à réduire la consommation énergétique de la France dans les différents secteurs d activité. Le dispositif des certificats d économie d énergie (CEE) vise à favoriser l amélioration des performances des bâtiments résidentiels et tertiaires. 3/5

4 Pour cela, l État fixe aux fournisseurs d énergie des objectifs d économies d énergie, qu ils devront réaliser chez leurs clients ou sur leur propre parc immobilier. Les actions permettant des économies d énergie tangibles pourront donner lieu à l attribution de certificats d économie d énergie (CEE). Dans ce cadre, GDF SUEZ renforce dans ses offres les dispositifs de maîtrise de la demande d énergie et valorise les solutions associées aux énergies renouvelables (chaudière à condensation, régulation performante, eau chaude solaire gaz-naturel, etc.). Ces actions sont complétées par des aides au financement pour les travaux générant des économies d énergie. PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE Définition Selon le rapport sur la précarité énergétique, remis au gouvernement par Philippe Pelletier en 2010, celle-ci résulte de la combinaison de trois facteurs principaux : le faible revenu du foyer la mauvaise qualité thermique du logement (isolation, chauffage, etc.) la difficulté à s acquitter des factures d énergie Les conséquences de la précarité énergétique pour les familles sont sérieuses: sociales : stress, repli sur soi, inconfort, endettement, coupure d énergie sanitaires : risques d intoxications, pathologies respiratoires et surmortalité hivernale dues au froid et à l humidité On peut noter aussi que l accès à l énergie déclenche l accès à d autres droits : droits à l éducation, à la culture, à la communication, à la santé Sont considérés en situation de précarité énergétique celles et ceux qui consacrent plus de 10% de leurs ressources à payer leurs factures d énergie. Plus de 3 millions de personnes sont concernées en France. 4/5

5 Lutter contre la précarité énergétique Bien que n ayant pas reconnu le droit à l énergie dans sa constitution, en tant que droit fondamental de l homme, la France reconnaît la précarité énergétique, ce qui n est pas le cas de tous les pays européens. Elle dispose d un cadre législatif, et des tarifs pour l électricité les plus bas d Europe. En 2010, un plan national de lutte contre la précarité énergétique a été lancé. Il se traduit par la mise en place du programme Habiter mieux, et la création d un «fonds national d aide à la rénovation thermique des logements privés», financé en partie par les fournisseurs d énergie, à hauteur de 150 millions d euros, par l intermédiaire des certificats d économie d énergie. L objectif de ce plan est, à l horizon 2017, d avoir éradiqué les situations de forte précarité énergétique. Des aides, encadrées par les pouvoirs publics, ont été mises en place pour aider les personnes en difficulté à réduire ou à s acquitter des factures d énergie : les tarifs sociaux énergie: le Tarif Première Nécessité en électricité (TPN) et Tarif Spécial de Solidarité gaz naturel (TSS) ; le fonds de solidarité logement (FSL), géré par les conseils généraux, et financé notamment par les fournisseurs d énergie. Il vise à aider les ménages à accéder ou se maintenir dans un logement, et/ou couvrir tout ou partie du paiement de la facture d énergie. Pour les bénéficiaires, une trêve hivernale évite la suspension de la fourniture d énergie ; les autres aides sociales communales ou départementales GDF SUEZ va au-delà de l obligation légale, et étend le bénéfice de la trêve hivernale à tous les bénéficiaires d aides sociales, et non seulement du FSL. 5/5

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE Présenté par Benoît Lemaignan / Jean-Yves Wilmotte / Nicolas Gault SOMMAIRE 1 UN EXEMPLE DE POINTE HISTORIQUE

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO individuel, en métropole. Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO individuel, en métropole. Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement Comprendre L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif qui vous permet de

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Combattre la précarité énergétique Oui, mais par quels moyens?

Combattre la précarité énergétique Oui, mais par quels moyens? Zoom On Précarité Energétique Combattre la précarité énergétique Oui, mais par quels moyens? Zoom On Précarite Energétique La précarité énergétique est un mal qui a été reconnu des pouvoirs publics en

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

COMPRENDRE. Les tarifs sociaux du gaz naturel et de l électricité. Qui peut bénéficier du TSS et/ou du TPN?

COMPRENDRE. Les tarifs sociaux du gaz naturel et de l électricité. Qui peut bénéficier du TSS et/ou du TPN? COMPRENDRE Les tarifs sociaux du gaz naturel et de l électricité Pour accompagner les personnes en difficulté, trois types d aides (voir zoom) existent pour le paiement des factures d énergie. Attribués

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 1 1 Le prospect chauffé à l électricité n envisage pas le gaz naturel Il ne nous attend pas et ne se sent pas concerné

Plus en détail

La cogénération et PAC

La cogénération et PAC Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable «Remplacement des chaudières dans les immeubles à appartements» La cogénération et PAC Yves LEBBE Spécialiste Cogénération 7 octobre 201

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

FideloConso. à votre écoute! 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita

FideloConso. à votre écoute! 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller FideloConso 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Vous avez des questions? Adressez-nous

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 2278 / 1 Réf. Ademe : 1535V2001510H Référence du logiciel validé : Imm PACT DPE Version 7A Valable jusqu au : 01/05/2025 Type de bâtiment : Appartement (Lots 55,43) Année de construction : avant 1948

Plus en détail

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne

Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Les approches de la précarité énergétique en Allemagne Ute DUBOIS, ISG Business School, Paris, ute.dubois@isg.fr Ines MAYER, European Institute for Energy Research (EIFER), Karlsruhe mayer@eifer.org Atelier

Plus en détail

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita.

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller FideloConso 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fi xe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Vous avez des questions? Adressez-nous

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

Mesure de l efficacité énergétique dans les bâtiments d activités

Mesure de l efficacité énergétique dans les bâtiments d activités Un expert, des conseils, des économies d énergie! Mesure de l efficacité énergétique dans les bâtiments d activités Comment améliorer l efficacité énergétique des entreprises dans les Parcs d activités?

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ENJEUX EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS L HABITAT EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LES AUTRES SECTEURS ENJEUX Décarboner l énergie L humanité est aujourd hui face à trois défis majeurs : la crise énergétique, le

Plus en détail

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges «Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges Sommaire Préambule...3 1. Objectifs de l audit...4 2. Les compétences du prestataire...4 3. Description

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

L effacement diffus : cet inconnu bientôt dans votre foyer (1/3)

L effacement diffus : cet inconnu bientôt dans votre foyer (1/3) Accueil Acteurs & marchés Entreprises Habitants Politiques énergétiques Territoires & projets Energystream Le blog Energie des consultants Solucom Accueil» Éclairage» L effacement diffus : cet inconnu

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre 5 février 2010 Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre L évolution du bouquet énergétique français vers une économie faiblement carbonée

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3)

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) N : 5530 / 1 Valable jusqu au : 15/09/2021 Type de bâtiment : Bâtiment Année de construction : < 1975 Surface habitable : 240 m² Adresse : BICM 66

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

Dossier Diagnostics Immobiliers

Dossier Diagnostics Immobiliers Dossier Diagnostics Immobiliers Diagnostic Performance Energétique Du 25 Mars 2009 Monsieur DUPOND Marcel 7 rue Marcel PAGNOL 76960 NOTRE DAME DE BONDEVILLE Désignation Maison Maison individuelle de type

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

Foire aux questions. 1. Le gaz peut-il être coupé si je change de fournisseur?... 3

Foire aux questions. 1. Le gaz peut-il être coupé si je change de fournisseur?... 3 Foire aux questions Sommaire 1. Le gaz peut-il être coupé si je change de fournisseur?... 3 2. Puis-je changer uniquement de fournisseur de gaz et pas d électricité?... 3 3. Un locataire peut-il choisir

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 18 Economies d énergie et bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 18 Economies d énergie et bâtiment FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 18 Economies d énergie et bâtiment Type d'activité Activité avec étude documentaire Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles

Plus en détail

Plan Stratégique Energétique

Plan Stratégique Energétique Plan Stratégique Energétique I Contexte général 1 Part de l énergie du logement dans la consommation globale Le bâtiment, premier consommateur d énergie en France. 2 2 Enjeux internationaux L Union Européenne

Plus en détail

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz)

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) L éco-prêt à taux zéro en 14 points 1. Comment fonctionne un éco-prêt à taux zéro? L éco-prêt permet de financer les travaux d économie d énergie et les éventuels frais induits

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3)

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) N : 20111012-01 / DPE Valable jusqu au : 11/10/2021 Type de bâtiment : Bureaux Type d activités: Bureaux Année de construction : Partiellement < 1948 et > 1975 Surface utile : 1755 m² Adresse : 73 chemin

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts...

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... Le Chauffage Individuel en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... www.ale-lyon.org >> Quel est le meilleur système de chauffage chez moi? Il n y a pas de réponse unique, chaque logement et chaque

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 3112 Valable jusqu au : 15/02/2025 Type de bâtiment : Immeuble collectif Année de construction : Avant 1975 Surface habitable : 92,04 m² Adresse : 6, Rue Francisque Sarcey 75116 PARIS 16 Date : 16/02/2015

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux 1 «CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux Dans le cadre de la réhabilitation d une chaufferie d un bâtiment tertiaire

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique communal

Pré-diagnostic énergétique communal Alexis NOIROT Conseiller Energie Partagé Tél. : 6.48.41.33.82 Mail : alexis.noirot@scot-vosges-centrales.fr Pré-diagnostic énergétique communal Personnes référents : Elu : Administratif : Technique : Contact

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014 Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Fin du précédent marché d exploitation de 8 ans, nécessité de renouvellement. Marché Classique ou

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire Synthèse des principaux résultats Deux secteurs clés : le bâtiment et le transport de personnes 238 500 teq CO2 / an Le bâtiment

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

Plusieurs technologies différentes de piles à combustible

Plusieurs technologies différentes de piles à combustible Qu est-ce qu une pile à combustible? Un générateur (pas un stockage) électrochimique, alimenté en gaz, et transformant directement son énergie chimique en électricité et chaleur, sans pièces mobiles, sans

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Efficacité énergétique des bâtiments

Efficacité énergétique des bâtiments Dossier de Presse Efficacité énergétique des bâtiments Contact presse: Yoann Kassianides 01 45 05 70 11 ykassianides@fieec.fr Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce que l efficacité énergétique? Démarche et

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

SYNTHÈSE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie. Coûts et enjeux pour les collectivités

SYNTHÈSE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie. Coûts et enjeux pour les collectivités SYNTHÈSE Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie Coûts et enjeux pour les collectivités Série Politique ENP 34 Septembre 2014 Présentation de la méthode d analyse Si

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE SARL Marc LAROCHE Géomètre Expert Foncier 3 RUE LABOURET 92707 COLOMBES Cedex Tél : 01 41 11 25 47 - Fax: 01 56 04 18 30 Courriel : laroche1@club-internet.fr membre du groupe Règlement de copropriété Modificatif

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

La performance Energétique des logements français

La performance Energétique des logements français La performance Energétique des logements français Etude statistique menée par EX IM sur la base de plus de 150000 Diagnostics de Performance Energétique La Performance Energétique des logements français

Plus en détail

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières SOMMAIRE Le bâtiment et l énergie, un double enjeu L évolution et la valorisation

Plus en détail

quelles améliorations possibles?

quelles améliorations possibles? Fiche 1 - Définitions et principes Le chauffage électrique en quelques chiffres. 1,5 fois plus cher : le coût d exploitation du chauffage électrique est 1,5 fois plus élevé que celui du chauffage gaz naturel

Plus en détail

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge www.amoes.com Note technique Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge N Document NT11-01 Diffusion hors collaborateurs Amoès Version 1.1 Septembre 2011 Autorisée librement X Rédigé par

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

Les engagements de GDF SUEZ

Les engagements de GDF SUEZ Les engagements de GDF SUEZ dans la solidarité, et la lutte contre la précarité énergétique 1 Les principes de la politique solidarité de GDF SUEZ Ils sont inscrits dans la politique Développement Durable

Plus en détail

Le changement de fournisseur ne nécessite pas d intervention technique sur le réseau, ni de modification de votre installation de gaz.

Le changement de fournisseur ne nécessite pas d intervention technique sur le réseau, ni de modification de votre installation de gaz. FAQ - Professionnels Thématiques Votre projet Equipements Le marché de l'énergie La société Votre projet Le gaz peut-il être coupé si je change de fournisseur? Non! Le gestionnaire de réseau assure la

Plus en détail

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection)

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection) J économise mon énergie CHAUFFAGE HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection) Je m informe DÉFINITIONS Energie primaire, énergie fi nale L énergie primaire est l

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Un grand programme de rénovation. Octobre 2012

Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Un grand programme de rénovation. Octobre 2012 Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Un grand programme de rénovation Octobre 2012 Messages clés Ciblage et diagnostic Incitations, aides, financement Organisation des filières Maîtrise

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) Bâtiment à usage principal de bureau, d'administration ou d'enseignement Valable jusqu au

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail