QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?..."

Transcription

1 QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?... DOSSIER DE PRESSE NANTES SAINT-NAZAIRE CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE VENDREDI 10 JUIN 2005 / ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE NANTES CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE ORGANISÉE PAR LE SYNDICAT MIXTE DU SCOT DE LA MÉTROPOLE NANTES SAINT-NAZAIRE

2 QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?... CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE VENDREDI 10 JUIN 2005 / ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE NANTES SOMMAIRE La démarche > p 3 Pourquoi une conférence métropolitaine? La conférence métropolitaine > p 4 Le déroulement Le programme Les regards d experts > p 11 Laurent Davezies Pierre Veltz Le diagnostic SCOT Annexe 2

3 QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?... CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE VENDREDI 10 JUIN 2005 / ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE NANTES LA DÉMARCHE Pourquoi une conférence métropolitaine? Le Syndicat Mixte du SCOT de la métropole Nantes Saint-Nazaire a engagé depuis fin 2003 l élaboration d un schéma de cohérence territoriale à l échelle des cinq intercommunalités qui le composent. Par l élaboration de ce document de planification territoriale, les élus du Syndicat mixte s engagent dans un processus de prospective et expriment la volonté politique de définir un projet commun pour l avenir de leur territoire. La première phase de l élaboration du SCOT s est traduite en 2004 par la réalisation d un diagnostic mettant en perspective les forces et faiblesses du territoire à la faveur d études thématiques menées par l Agence d Urbanisme de l Agglomération Nantaise (AURAN) et la Délégation au Développement de la Région Nazairienne (DDRN). La deuxième phase de l élaboration du SCOT se traduira en 2005 par la formalisation du Projet d Aménagement et de Développement Durable de la métropole (PADD) qui expose les objectifs d évolution du territoire de l agglomération en présentant les grands choix stratégiques retenus, pour une approbation prévue en Les élus du Syndicat Mixte ont confié à la Société d Aménagement de la Métropole Ouest Atlantique une mission de réflexion prospective sur la mise en place d éléments de stratégie métropolitaine. La SAMOA s est proposée de se distinguer volontairement d une démarche d étude pour s inscrire dans une perspective d élaboration de projets sur quelques questions jugées majeures avec les acteurs concernés. Quelques chantiers sont d ores et déjà ouverts et ont donné lieu, à l occasion d ateliers thématiques, à des présentations d experts reconnus, suscitant débats et échanges entre élus et techniciens du SCOT. La finalité de cette mission relève de l animation d un travail entre acteurs du Syndicat Mixte et de la constitution d une culture partagée avec les acteurs et partenaires économiques et sociaux. Au cœur d une démarche privilégiant réflexions et débats, et au-delà de ces séances de travail en ateliers, la SAMOA pilote pour le compte du SCOT l animation d un cycle de conférences métropolitaines, dont la journée du 10 juin marque la première édition sur le thème «Quelle métropole voulons nous?». Afin de ponctuer une période riche en travaux, les élus du SCOT, soutenus par l Etat, la Région des Pays de la Loire et le Département de Loire Atlantique ont souhaité consacrer la journée du 10 juin à un temps privilégié de débats sur les grands enjeux du territoire en associant à leurs réflexions les territoires voisins et les principaux acteurs socio-économiques de la métropole. 3

4 QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?... CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE VENDREDI 10 JUIN 2005 / ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE NANTES LA CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE LE DÉROULEMENT L édition 2005 de la conférence métropolitaine se tiendra le 10 juin 2005 dans les locaux de l école polytechnique de Nantes. Cette Conférence est destinée : - aux élus siégeant dans les 5 EPCI du SCOT Nantes Saint-Nazaire - aux Présidents des SCOT voisins et aux membres de leurs bureaux - aux partenaires institutionnels - aux Conseils de Développement - ainsi qu au Syndicat Mixte de Notre Dame Des Landes (Président), à la Caisse des Dépôts et Consignation (Directeur Régional), au CHU de Nantes (Directeur Général), au CHU de Saint-Nazaire (Directeur Général). A la suite d un accueil prévu de 9h00 à 9h30, Jean Marc Ayrault procédera à une intervention liminaire, suivie d un discours de Joël Batteux sur le cheminement de la métropole depuis Patrick Mareschal, Jacques Auxiette (sous la forme d une présentation enregistrée sur support vidéo) et Bernard Boucault interviendront également en ouverture de la conférence. Conférences La deuxième séquence de la manifestation est consacrée à la présentation de deux conférences de 30 minutes chacune. L une (à partir de 10h15) par Pierre Veltz, consacrée aux risques posés à NSN dans le contexte concurrentiel entre villes européennes. Thème de son intervention : «Nantes Saint-Nazaire et la mondialisation», dans une perspective analytique au carrefour de l aménagement du territoire et de la stratégie d entreprises. L autre (à partir de 10h45) par Laurent Davezies, économiste spécialiste du développement territorial, sur les conclusions d une expertise qu il a conduite sur les moteurs du développement de la métropole Nantes Saint-Nazaire. Le nouveau regard dont il témoigne sur le développement local de Nantes Saint-Nazaire sera facilité par un film introductif, donnant à comprendre le dynamisme d un territoire selon une analyse par les revenus et à saisir les grandes caractéristiques qui font la singularité du développement de cet ensemble métropolitain. 4

5 Ateliers A la suite des présentations des deux experts, il est proposé de procéder à une répartition des participants en cinq ateliers. Ces ateliers, qui se déroulent de 11h15 à 13h, procèdent d une même ambition : analyser les risques auxquels est confrontée la métropole NSN afin d en tirer des pistes positives pour son développement. Chaque atelier sera présidé par un élu qui en portera la restitution dans les tables rondes de l après midi. Thèmes des ateliers Atelier A : La tentation de la pause présidé par Bernard Moisière, Atelier B : Comment conforter la production? présidé par Marie Odile Bouillé Atelier C : Valoriser la qualité résidentielle présidé par Françoise Verchère Atelier D : Faut-il attirer de nouveaux actifs? présidé par Jean Goiset Atelier E : Nantes Saint-Nazaire : mythe ou réalité? présidé par Jean Claude Le Gall Point presse À 13h00, Jean Marc Ayrault, Président du syndicat mixte du Scot de la métropole Nantes Saint- Nazaire, convie la presse. Il sera accompagné des quatre vice-présidents du syndicat mixte du Scot : Joël Batteux, président de la Carène, Claude Ménager, président de la Communauté de communes «Erdre et Gesvre», Jean-Claude Le Gall, président de la Communauté de communes «Loire et Sillon», Bernard Moisière, président de la Communauté de communes «Cœur d Estuaire». Déjeuner Un buffet est prévu de 13h00 à 14h45. Tables rondes La séance de l après-midi reprend à 14h45 avec deux tables rondes successives, de 45 minutes chacune, animées par Dominique Luneau, sur le thème général : Comment renouveler le modèle gagnant? Première table ronde Cohésion sociale et territoriale, de 14h45 à 15h30, composée de Laurent Davezies, de Jean Michel Jaouen (Chargé de quartier Dervallières/Zola), d Hélène Combes (consultante, coopérative de conseil Extra-Muros), de Jean Joseph Régent (Président du Conseil de Développement de Nantes Métropole), de Françoise Verchère (Maire de Bouguenais, Vice- Présidente de Nantes Métropole, Vice-Présidente du Conseil Général de Loire Atlantique), de Jean Goiset (Maire de Nort-sur-Erdre, Vice-Président de la Communauté de Communes d Erdre et Gesvres) et de Jean Claude Le Gall (Maire de Savenay, Président de la Communauté de Communes Loire et Sillon). Deuxième table ronde Ambition et grands projets, de 15h30 à 16h15, composée de Pierre Veltz, de Jean Blaise (Directeur du Lieu Unique), de Jean Michel Guegan (délégué projet pôle de compétitivité EMC2), de Patrick Delpech (Vice-Président du Conseil Régional des Pays de la Loire), de Bernard Moisière (Adjoint au Maire de Cordemais, Président de la Communauté de Communes Cœur d Estuaire) et de Marie Odile Bouillé (Premier adjoint au maire de Saint-Nazaire et Vice-Présidente du Conseil Général de Loire Atlantique). Chacune des tables rondes sera ponctuée par un temps privilégié de débats avec la salle. 16h30 : conclusion Interventions conclusives de Patrick Mareschal, au titre de Président du Conseil Général et de l ACEL, et de Jean Marc Ayrault, Député Maire de Nantes, Président de Nantes Métropole, Président du Syndicat Mixte du SCOT. 17h15 : Cocktail de clôture 5

6 QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?... CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE VENDREDI 10 JUIN 2005 / ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE NANTES LE PROGRAMME Nantes Saint-Nazaire, quelle métropole voulons-nous?... Matin 9h00 13h00 Accueil 9h00 accueil 9h30 ouverture de la conférence métropolitaine par : Jean-Marc Ayrault, Député Maire de Nantes, Président de Nantes Métropole et du Syndicat mixte du SCOT de Nantes Saint-Nazaire Joël Batteux, Maire de Saint-Nazaire, Président de la CARENE Jacques Auxiette, Président du Conseil régional des Pays de la Loire Patrick Mareschal, Président du Conseil général de Loire Atlantique Bernard Boucault, Préfet de Loire Atlantique et de la Région des Pays de la Loire Conférences 10h15 La métropole Nantes Saint-Nazaire et la mondialisation par Pierre Veltz, Directeur de l Institut des Hautes Études de Développement et d Aménagement des Territoires Européens 10h45 Nouveau regard sur le développement local de Nantes Saint-Nazaire par Laurent Davezies, Professeur en Économie et Développement Territorial à l'université Paris-Val de Marne Ateliers 11h15 L analyse des risques, une condition nécessaire pour relever les défis du développement Atelier A : la tentation de la pause Atelier B : comment conforter la production? Atelier C : valoriser la qualité résidentielle Atelier D : faut-il attirer de nouveaux actifs? Atelier E : Nantes Saint-Nazaire : mythe ou réalité? Déjeuner 13h00 14h45 Après-midi 14h45 18h00 En séance plénière : esquisse des réponses : Deux tables rondes sur le thème Comment renouveler le modèle gagnant? Animées par le journaliste Dominique Luneau 14h45 15h30 première table ronde : Cohésion sociale et territoriale 15h30 16h15 deuxième table ronde : Ambition et grands projets 16h15 Conclusion par : Patrick Mareschal, Président de l Association Communautaire de l Estuaire de la Loire et Président du Conseil Général Jean-Marc Ayrault, Député Maire de Nantes, Président de Nantes Métropole et du Syndicat mixte du SCOT de Nantes Saint-Nazaire 17h15 Cocktail de clôture 6

7 Atelier A La tentation de la pause La nécessité du développement n est plus une évidence pour tous. Attirer de nouvelles populations, de nouvelles activités est de plus en plus perçu comme un problème. Les nuisances, réelles ou supposées, associées au développement justifient pour certains le fait d y renoncer afin de préserver leur bonne qualité de vie actuelle. > Le développement démographique est-il une option? > Le développement créé-t-il de l emploi? > Le développement est-il un facteur de solidarité entre générations? > Le développement est-il bon pour la qualité de vie? > Le développement est-il source de précarité? > Le développement doit-il avoir une limite? Atelier B Comment conforter la production? À Nantes Saint-Nazaire comme en Europe de l Ouest, la fragilité du secteur productif (industrie et services) soumis à la concurrence mondiale est grande. Face à ces risques, les territoires locaux ne se valent pas tous pour renforcer le secteur productif. Leurs avantages comparatifs ne sont pas seulement liés à leurs situations géographiques ou historiques, mais aux politiques de développement qui y sont menées. > Comment la métropole Nantes Saint-Nazaire peut-elle conforter le secteur productif? > Comment donner envie de créer de nouvelles activités productives? > Une métropole sans production est-elle envisageable? 7

8 Atelier C Valoriser la qualité résidentielle Les signes de la perte de qualité résidentielle souvent soulignés : ségrégation sociale et territoriale, pauvreté, dégradation des sites naturels et des paysages, dispersion de l habitat à vaste échelle, temps excessif passé dans les transports, sentiment d insécurité croissant, etc. Ces signes nous montrent que la qualité résidentielle d un territoire est un capital qu il faut valoriser et non consommer au risque de le voir disparaître. > Faut-il des arbitrages forts sur l affectation des sols à l habitat, aux activités et infrastructures, sur la protection des sites et paysages? > L étalement urbain est-il une fatalité ou peut-il être régulé? > La polarisation des activités est-elle nécessaire? > Faut-il une intervention publique pour préserver cette qualité résidentielle? > La protection de l environnement est-elle un handicap ou un facteur de développement économique? Atelier D Faut-il attirer de nouveaux actifs? À l échelle de la métropole, le diagnostic du SCOT prévoit d ici 2020, à habitants supplémentaires, dont plus de la moitié seront des personnes de plus de 60 ans. La progression des actifs sera bien moindre, modifiant ainsi l équilibre entre générations. > Le papy boom annoncé et l installation de retraités venus d autres régions sont-ils une opportunité ou un handicap? > Faut-il faire venir des actifs pour maintenir les conditions du développement? Si oui, lesquels? > Comment attirer des actifs et des retraités? > L activité des seniors, facteur de cohésion? 8

9 Atelier E Nantes Saint-Nazaire : mythe ou réalité? Même si elles tendent à se rapprocher, les aires urbaines de Nantes et de Saint-Nazaire se développent également selon leur propre logique, au nord et au sud. L urbanisation, les déplacements, les polarisations d activités, les relations croissantes avec la Presqu île guérandaise, le Sud Loire, le nord Vendée, le Choletais, Angers, Rennes ou le sud Morbihan, semblent contredire l affirmation d une métropole Nantes Saint-Nazaire fondée sur l estuaire de la Loire. Même si les déplacements entre Nantes et Saint-Nazaire se développent sensiblement, la vie quotidienne des habitants reste centrée sur l un ou l autre des deux pôles, loin du destin commun que les élus et décideurs économiques leur promettent. > L histoire et la géographie créent-elles une relation singulière entre Nantes et Saint-Nazaire? > Que nous dit l analyse du développement économique par les revenus? > La métropole doit-elle être un vécu quotidien? > La métropole n est-elle qu un constat? 9

10 QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?... CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE VENDREDI 10 JUIN 2005 / ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE NANTES LES REGARDS D EXPERTS Laurent Davezies Né en 1952, Laurent Davezies est professeur à l Université Paris-Val de Marne, (en poste à l Institut d Urbanisme de Paris) et expert indépendant. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur les politiques régionales, les politiques urbaines et de développement économique local et les politiques financières publiques, aussi bien en France, dans les pays industriels que les pays en développement. Ses travaux se sont développés au sein de l OEIL, une petite équipe de recherche fondée il y a 20 ans par Rémy Prud homme et aujourd hui fondue dans le CRETEIL. Il enseigne l économie et le développement territorial dans les DESS et DEA de l Institut d urbanisme de Paris (Université Paris 12), en licence de géographie à Paris 1 et en quatrième année à Sciences-Po de Paris. Il a mené de nombreux diagnostics territoriaux pour le compte de collectivités territoriales, notamment pour Paris où il a été en charge des études économiques dans le cadre du PLU, le Puy en Velay, le Pays Basque, le Nord-Pas de Calais, Brest et le Finistère, l Hérault, la Communauté d agglomération de Nice, de Saint Nazaire Synthèse des analyses de Laurent Davezies Le développement analysé à travers les revenus > Pour mesurer le développement d un territoire local, Laurent Davezies s intéresse aux revenus qu il capte : ceux des salariés des entreprises privées ou du secteur public, ceux des touristes, des habitants travaillant à l extérieur, ceux des retraités, etc. Il détermine ainsi la «base économique» de ce territoire. Puis il observe sa transformation, plus ou moins bonne, en activités domestiques répondant à la demande locale. > Laurent Davezies s écarte ainsi des analyses traditionnelles fondées sur la production des entreprises, traduite en produit intérieur brut. Son approche permet de comprendre pourquoi, par exemple, l un des territoires les plus productifs au monde, l Ile-de-France, connaît de telles difficultés sociales. Il ne minimise nullement l importance du secteur productif, mais il lui donne une place dans un ensemble plus vaste, renouvelant le regard sur le développement économique local. 10

11 La base économique de la métropole Nantes-Saint-Nazaire (*) > Les revenus de salariés et dirigeants d entreprises, des agriculteurs et pêcheurs, soit 2,4 milliards d euros annuels, forment la base productive. > Les revenus des salariés du secteur public, soit 1,8 milliard d euros annuels, forment la base publique. > Les revenus des retraités, actifs résidant sur la métropole sans y travailler, et des touristes présents, soit 4,1 milliards d euros annuels, forment la base résidentielle. > Les allocations et prestations sociales diverses, soit 1,2 milliard d euros de revenus annuels, forment la base sociale. Cette analyse met en avant l importance des revenus résidentiels pour une métropole. La capacité à attirer des habitants, dont certains n y travaillent pas, et des touristes, est un moteur économique de premier plan. D autant que la production suit de plus en plus souvent le même mouvement, les entreprises investissant là où les salariés qualifiés ont envie de vivre. Laurent Davezies parle toutefois de «rente résidentielle» qu un territoire peut consommer comme un capital jusqu à son extinction, faute d avoir su la protéger ou la développer via l action publique (environnement, logement, enseignement, transports, culture, etc.). Un emploi sur deux lié aux activités domestiques > De ces revenus découle une demande locale à laquelle répondent les activités domestiques : boulanger, médecin, agent immobilier, concessionnaire automobile, plombier, etc. > Ces activités domestiques représentent la moitié des emplois de la métropole Nantes-Saint-Nazaire, ce qui est beaucoup. L explication tient au fait que le nombre de personnes présentes sur le territoire, habitants ou touristes, reste élevé tout au long de l année, contrairement à d autres villes. > Ces activités domestiques sont nécessaires à la cohésion sociale d un territoire. Elles sont faiblement exposées au risque de la concurrence extérieure et c est en leur sein que se situent les emplois accessibles aux moins qualifiés. Une métropole singulière > Nantes-Saint-Nazaire reste une métropole modeste, comparée aux villes millionnaires françaises : Le poids des cadres et professions intellectuelles supérieures, et le revenu des ménages sont par exemple plus faibles. > Mais c est la seule de cette catégorie ayant à la fois un bon niveau de revenus productifs, de revenus publics et de revenus résidentiels. Les autres n ont qu un ou deux revenus dominants : résidentiel à Nice, public à Marseille ou Lille, productif et public à Bordeaux, Toulouse, Lyon. > Cet équilibre et la diversité des «moteurs économiques», leur bonne transformation en activités domestiques expliquent la dynamique de développement de Nantes-Saint-Nazaire : 11

12 - Seconde croissance (derrière Toulouse) du nombre de salariés du secteur privé et des emplois de cadres en entreprise entre 1993 et Seconde croissance (derrière Toulouse) de l emploi total entre 1990 et > Les formes de sa croissance diffèrent de la concentration géographique et de la ségrégation sociale qu entraîne souvent le développement d une métropole : - Rythme de développement des emplois productifs plus rapide hors des unités urbaines de Nantes et Saint-Nazaire qu en leur sein, entre 1993 et Tous les sous-ensembles de la métropole Nantes-Saint-Nazaire ont une croissance de l emploi salarié privé plus rapide que celle de la France entre 1993 et Il n y a donc pas de jachère économique. - Croissance parallèle des emplois de cadres et des emplois d ouvriers et d employés, alors que dans les autres métropoles, Toulouse exceptée, l augmentation du nombre de cadres va de pair avec la baisse du nombre d ouvriers et d employés. > La métropole Nantes Saint-Nazaire a-t-elle «mangé son pain blanc»? Connaîtra-t-elle à son tour les inconvénients que rencontrent habituellement les métropoles (concentration des activités, ségrégation sociale, perte de qualité résidentielle), où saura-t-elle maintenir son développement en les évitant. (*) Le territoire étudié par Laurent Davezies compte 1 million d habitants et comprend :. Les unités urbaines de Nantes, de Saint-Nazaire, d Ancenis et de Clisson,. Les aires urbaines qui y rattachent,. Les pôles d emploi de Pornic, St Brévin et Blain,. Les communes multipolarisées et les communes de l espace rural enclavé. A lire en annexe Les moteurs du développement de la métropole Nantes Saint-Nazaire Par Laurent DAVEZIES 12

13 QUELLE MÉTROPOLE VOULONS-NOUS?... CONFÉRENCE MÉTROPOLITAINE VENDREDI 10 JUIN 2005 / ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE NANTES Pierre Veltz Pierre Veltz est ingénieur de formation, sociologue et économiste. Ses travaux portent sur la dynamique des territoires ainsi que sur la transformation des entreprises, de la production et du travail. Sur ces thèmes, il a publié notamment : «Mondialisation, villes et territoires. L économie d archipel» (PUF, 1996 ; réédition en poche, 2005), «Le nouveau monde industriel» (Gallimard, 2000), «Des lieux et des liens. Politiques du territoire à l heure de la mondialisation» (L Aube, 2003). Il a dirigé l Ecole nationale des ponts et chaussées de 1999 à Il enseigne aujourd hui à l ENPC et à Sciences Po Paris. Il est membre du Conseil général des Ponts et Chaussées et directeur de l Institut des Hautes Etudes de Développement et d Aménagement des Territoires en Europe (IHEDATE). Synthèse des analyses de Pierre Veltz L économie mondiale recherche les ancrages territoriaux forts. Le développement des échanges à travers le monde et l essor des métropoles ne sont pas des choix mais des faits. Ils sont incontournables et liés. Plus il y a de circulation d hommes, d idées, de biens et marchandises, plus les activités se concentrent sur des lieux d échanges que sont les métropoles. Il se passe au niveau mondial ce que l on a constaté en France au XIXème siècle avec les villes desservies par le chemin de fer. Aujourd hui, le développement ne prend plus la forme d une étoile ferroviaire hexagonale mais celle d une économie d archipel reliant de grands pôles. Pour ne pas subir cette mondialisation, la dimension locale est un point d appui essentiel. L économie la plus avancée au plan technique et culturel a besoin d ancrages territoriaux forts. Les métropoles qui ont une stratégie offensive facilitent la création de valeur s appuyant sur cette double dynamique, globale et locale. Faciliter les relations et permettre le choix La qualité et l innovation sont nos seules armes face à la compétition par les coûts. Elles exigent de bonnes relations entre agents économiques, sociaux, culturels et politiques. Le nombre et la qualité des contacts possibles, la confiance mutuelle, la capacité de coopération entre ces acteurs sont des atouts clés. Un territoire local est la porte d entrée dans cette «économie relationnelle» dont dépend aujourd hui le développement. Il doit également permettre le choix aux entreprises et aux personnes. L investissement comme les recherches d emplois se font en priorité là où les possibilités d évoluer sont les plus importantes. La taille de la métropole minimise le risque du désengagement que l entreprise craint d avoir un jour à assumer et offre aux salariés un marché local de l emploi attractif. 13

14 C est le projet qui fait le territoire La localisation n est plus le facteur déterminant. L Ouest le prouve en étant la partie de la France qui se développe le mieux, en dépit des craintes de marginalisation. La différence entre territoires locaux se fait sur des critères moins déterminés géographiquement qu auparavant : la préservation de la qualité résidentielle, la cohésion sociale, le dynamisme culturel qui crée un sentiment d appartenance. Tout ceci repose sur une bonne gouvernance locale. C est le projet qui fait le territoire, or il n y a pas de projet sans qualité et organisation des moyens. Métropoles moyennes : se développer pour ne pas régresser Les métropoles de premier rang concentrent l essentiel des atouts nécessaires au développement, quoi qu elles fassent ou presque. Les investisseurs, les jeunes les plus qualifiés restent attirés par les villes les plus importantes. Quand ce n est pas le cas, leurs choix continuent de se faire entre métropoles du troisième ou quatrième cercle des villes européennes auquel appartient Nantes-Saint-Nazaire, y compris entre celles qui cherchent à coopérer au plan régional. Pour celles-ci, le développement reste donc crucial. Le refuser par peur de ses conséquences est se condamner au recul. Ce développement ne doit pas pour autant se faire à tout prix, mais être équitable et avoir le souci du long terme. Nantes-Saint-Nazaire : les deux facettes de la diversité Nantes-Saint-Nazaire n a pas de secteur émergeant vraiment comme un point fort. Ses compétences sont diversifiées mais se situent dans la moyenne. Peut-on fonder une stratégie métropolitaine sur la diversité? Peut-on valoriser l alliance entre industrie et tertiaire, la complémentarité avec les bassins économiques du Choletais et du Nord Vendée? L intégration de Nantes et Saint-Nazaire est-elle en marche? Quelles sont les synergies entre les composantes de l enseignement supérieur, point clé s il en est de tout développement? La diversité est-elle aussi un atout pour Nantes Saint-Nazaire? En particulier la diversité des opportunités pour les individus, des choix d activités professionnelles, des styles et cadres de vie qu offre la forme polycentrique et contrastée de la métropole avec des zones naturelles au sein même des espaces urbanisés. C est dire l enjeu que représente une politique de maîtrise de la diffusion urbaine, en favorisant toutes les formes de vie à la campagne comme en ville mais en empêchant l émiettement qui condamne la survie des espaces naturels et de l agriculture et qui concourt à l asphyxie urbaine. 14

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9).

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9). Projet de loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles Les propositions de l Union sociale pour l habitat Ce premier projet de loi concentre de nombreux éléments

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS 7 M d habitants en 2014 dont 1,6 millions de jeunes de moins de 20 ans LA NAISSANCE D UNE MÉTROPOLE MONDIALE UNE MÉTROPOLE ET DES TERRITOIRES UNE ARCHITECTURE À DEUX NIVEAUX

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

20 mars 2013. Colloque «L ingénieur contre la dépendance»

20 mars 2013. Colloque «L ingénieur contre la dépendance» 20 mars 2013 Grand amphithéâtre MGEN 3, square Max Hymans, Paris 15e Colloque «L ingénieur contre la dépendance» Comment créer une chaîne de valeur et de responsabilité dans une dynamique interprofessionnelle?

Plus en détail

Économie et développement durable : Quelles stratégies pour les territoires?

Économie et développement durable : Quelles stratégies pour les territoires? Économie et développement durable : Quelles stratégies pour les territoires? Atelier de l Observatoire, 24 et 25 septembre 2009, Créteil Le développement durable appelle les territoires à préserver et

Plus en détail

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h)

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) Les dynamiques des espaces productifs français dans la mondialisation ETUDE DE

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014 11 JUILLET 2014 1 DÉROULEMENT Des temps de présentation Des tables-rondes Des débats Fin du séminaire : 16h45 2 3 Contenu et objectifs du SCOT Un SCOT, c est avant tout un projet de territoire à moyen

Plus en détail

Les métropoles: un résumé de la géographie de la France?

Les métropoles: un résumé de la géographie de la France? Florence Smits, Université de Metz / Lycée Louis-le-Grand, Paris Les métropoles: un résumé de la géographie de la France? Lyon, journée APHG, 1 décembre 2011 Source: DIACT Les métropoles, un moyen d approcher

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

09h15 - Introduction institutionnelle par Sylvie GUILLET, directrice de l INSET de Dunkerque

09h15 - Introduction institutionnelle par Sylvie GUILLET, directrice de l INSET de Dunkerque Fil rouge et animation de l'atelier : Joseph CARLES, maître de conférences à l'institut d'études politiques de Toulouse et intervenant régulier à l INET (Institut national d études territoriales), adjoint

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

LES ESPACES PRODUCTIFS

LES ESPACES PRODUCTIFS LES ESPACES PRODUCTIFS fiche d objectifs/ Plan détaillé Quels sont les principaux espaces productifs français? Comment fonctionnent-ils et évoluent-ils face à la mondialisation? Respectent-ils le développement

Plus en détail

La métropole Nantes - Saint Nazaire

La métropole Nantes - Saint Nazaire La métropole Nantes - Saint Nazaire Visibilité internationale Stratégie de marque pour le territoire Conseil de développement Séance du 27 octobre 2010 Un rayonnement national Avec des interventions dans

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Responsable de l accueil des délégations Secrétariat Général Protocole Attaché

Responsable de l accueil des délégations Secrétariat Général Protocole Attaché Fonction CR/Service Cadre d emploi de recrutement Nature des fonctions Responsable de l accueil des délégations Secrétariat Général Protocole Attaché Annexe 1 Sous la responsabilité du responsable du service

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

CONFÉRENCE DES ÉLUS DU JEUDI 9 OCTOBRE 2014

CONFÉRENCE DES ÉLUS DU JEUDI 9 OCTOBRE 2014 CONFÉRENCE DES ÉLUS DU JEUDI 9 OCTOBRE 2014 PROGRAMME Soirée animée par Sébastien Hembert 17h30 INTRODUCTION «Du projet de territoire jusqu à la plus petite parcelle de vie : associer les élus et les habitants»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Pêche et tourisme : construisons une dynamique

Pêche et tourisme : construisons une dynamique Les journées professionnelles de Rennes 2 e ÉDITION Mercredi 04.06.2014 4 juin 2014 Pêche et tourisme : construisons une dynamique Ouverture de la journée Marie LESUEUR, AGROCAMPUS OUEST, Pôle halieutique

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la réunion publique du 20 mai 2015 I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

17/19 avril 2009 Maroc Immo 2009 Lyon, 17/19 avril 2009

17/19 avril 2009 Maroc Immo 2009 Lyon, 17/19 avril 2009 17/19 avril 2009 Maroc Immo 2009 Lyon, 17/19 avril 2009 Salon de l Immobilier, Maroc Immo 2009 Mme M. BEL HOUSSEIN, Directrice de l Agence Urbaine de Kenitra Participants M. A. BOUHADDOU, Directeur de

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Marketing de la ville et du territoire

Marketing de la ville et du territoire mardi 29 juin 2010 8h30-17h00 Journée professionnelle. Ateliers et tables rondes Marketing de la ville et du territoire Site des Cordeliers de l Université Paris Descartes 15, rue de l'ecole de Médecine

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Mise en place d une comptabilité analytique

Mise en place d une comptabilité analytique Id 37 6 rue Jacques Vigier 37 700 Saint-Pierre-des- Corps 02 47 37 95 44 Dossier suivi par : Nina JAMET Email : jamet.dla@id37.fr Mobile : 06 28 79 25 12 CAHIER DES CHARGES PRESTATION D ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015 La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe 2 Octobre 2015 8 place Charles de Gaulle 05130 TALLARD Tél : 04.92.43.50.81 / Fax : 04.92.43.51.07 Email : contact@maires05.com /

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

STRATÉGIES DE TERRITOIRE. Résultats définitifs du questionnaire 9 septembre 2009

STRATÉGIES DE TERRITOIRE. Résultats définitifs du questionnaire 9 septembre 2009 STRATÉGIES DE TERRITOIRE Résultats définitifs du questionnaire 9 septembre 2009 1. LES RÉPONDANTS AGE Moins de 30 ans (27%) 70 De 30 ans et à 49 plus ans (6%) (31%) De 50 à 69 ans (34%) GENRE Hommes (60%)

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur,

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur, Lyon, le 1er juillet 2010 Nos réf. : bb/6124/22062010 Madame, Monsieur, Suite au succès du Programme Leonardo Mobilité organisé en Belgique, Espagne et Danemark entre 2007 et 2009 et auquel ont participé

Plus en détail

Villes et énergie : quels enjeux communs?

Villes et énergie : quels enjeux communs? Conférence publique du Club Ville Villes et énergie : quels enjeux communs? Construire et organiser la ville pour la transition énergétique Mardi 24 juin 2014 de 9h00 à 16h45 À Sciences Po Amphithéâtre

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire

Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire LE GROUPE LA POSTE Deux actionnaires publics L État (77,1 %) La Caisse des Dépôts (22,9 %) Quatre missions de service

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL COMMUNE DE SAINT-CERGUES SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL Réunion publique de concertation du 4 avril 2013 E s p a c e s & M u t a t i o n s B. L E M A I R E AEspaces r c h & i tmutations e c t e B.LEMAIRE

Plus en détail

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Synthèse nationale des enjeux Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Initiation du projet Travail lancé en Mars 2008 avec pour objectif : Réagir sur la place de la promotion de la santé dans la

Plus en détail

Mardi 14 janvier 2014 Auditorium du Carré Plantagenêt Le Mans

Mardi 14 janvier 2014 Auditorium du Carré Plantagenêt Le Mans Assemblée e généraleg Mardi 14 janvier 2014 Auditorium du Carré Plantagenêt Le Mans 1 Accueil et vœux 2014 M. Gérald TOURRETTE Président du Conseil de développement M. Jean-Claude BOULARD Président du

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE

ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION DE L'AMÉNAGEMENT DES TERRITOIRES ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DES ECRINS NOTE D'ÉTAPE

Plus en détail

09h00 - Accueil. 09h15 - Introduction institutionnelle. 09h30 - Conférence introductive QUELLES EVOLUTIONS POSSIBLES DE LA LOI RCT?

09h00 - Accueil. 09h15 - Introduction institutionnelle. 09h30 - Conférence introductive QUELLES EVOLUTIONS POSSIBLES DE LA LOI RCT? 09h00 - Accueil 09h15 - Introduction institutionnelle 09h30 - Conférence introductive QUELLES EVOLUTIONS POSSIBLES DE LA LOI RCT? Un an après la loi du 16 décembre 2010, quel regard peut-on porter, à la

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

L ACTE III DE LA DECENTRALISATION : DECRYPTAGE ET IMPACTS POUR LES ASSOCIATIONS

L ACTE III DE LA DECENTRALISATION : DECRYPTAGE ET IMPACTS POUR LES ASSOCIATIONS Fichepratique Novembre2015 L ACTEIIIDELADECENTRALISATION: DECRYPTAGEETIMPACTSPOURLESASSOCIATIONS Introduction:PourquoiunacteIIIdeladécentralisation? Dynamiqueséconomiquesetterritoires Les territoires de

Plus en détail

SEMAINE DE L INNOVATION PUBLIQUE --------------------- EDITION 2015

SEMAINE DE L INNOVATION PUBLIQUE --------------------- EDITION 2015 Région Haute- Normandie SEMAINE DE L INNOVATION PUBLIQUE --------------------- EDITION 2015 Document de travail réalisé par Catherine Anquetil Qu est-ce que la semaine de l innovation publique? L Etat

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la

Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la communauté métropolitaine de Montréal Adopté par le conseil

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles Dossier de presse Lancement des schémas territoriaux des services aux familles 7 février 2014 Contact presse francois.coen@famille.gouv.fr 1. UNE MOBILISATION SANS PRÉCÉDENT Le gouvernement a annoncé en

Plus en détail

Journée des paysages. Les espaces publics existent-ils dans les franges périurbaines?

Journée des paysages. Les espaces publics existent-ils dans les franges périurbaines? Journée des paysages Les espaces publics existent-ils dans les franges périurbaines? Perrine Michon, maître de conférences à l Université Paris-Est Créteil (UPEC), membre du Lab Urba Quelles limites à

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

Pourquoi une commune nouvelle?

Pourquoi une commune nouvelle? Création d une commune nouvelle sur les territoires de Bellentre, La Côte d Aime, Macot La Plagne et Valezan La Plagne Tarentaise Pourquoi une commune nouvelle? Le travail mené en commun a permis d aboutir

Plus en détail

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl Le contenu du SCOT

Plus en détail

Code de l événement : JACOM/001 Possibilité de s inscrire seulement sur une journée (à préciser lors de la réception de la convocation)

Code de l événement : JACOM/001 Possibilité de s inscrire seulement sur une journée (à préciser lors de la réception de la convocation) Contacts : Véra BRODU, conseillère formation, INSET de Montpellier vera.brodu@cnfpt.fr Tél. : 04 67 99 76 58 Marie-Ange VILLARD, assistante marieange.villard@cnfpt.fr Tél. : 04 67 99 76 52 Code de l événement

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014

Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014 Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014 1 SOMMAIRE : 1. EMPLOI 2. FORMATION 3. ATTRACTIVITE DES METIERS 4. INSERTION 2 Préambule : La démarche Compétences 2020* Cellule

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail