Système veineux du tronc Embryologie du système vasculaire Appareil Respiratoire. Pr Prudhomme & Pr Prat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Système veineux du tronc Embryologie du système vasculaire Appareil Respiratoire. Pr Prudhomme & Pr Prat"

Transcription

1 Système veineux du tronc Embryologie du système vasculaire Appareil Respiratoire Pr Prudhomme & Pr Prat

2 QCM n 1 : Concernant le système cave, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). La veine cave supérieur est formée par la réunion des troncs artériels brachio-céphaliques. La veine cave supérieure se jede dans l atrium droit. La veine cave inférieur est formée par la réunion de la veine iliaque commune droite et de la veine iliaque commune gauche. La veine cave inférieure reçoit comme affluence, entre autre, la veine surrénale droite, la veine gonadique droite et la veine diaphragmaique supérieure. La veine cave inférieure draine uniquement le sang du membre inférieure. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

3 QCM n 1 : Concernant le système cave, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. FAUX. La veine cave supérieure est formée par la réunion des troncs veineux brachio-céphaliques.

4 QCM n 1 : Concernant le système cave, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Vrai.

5 QCM n 1 : Concernant le système cave, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Vrai. La veine cave inférieur est formée par la réunion de la veine iliaque commune droite et de la veine iliaque commune gauche.

6 QCM n 1 : Concernant le système cave, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux.La veine cave inférieure reçoit comme affluence, entre autre, la veine surrénale droite, la veine gonadique droite et la veine diaphragmaique inférieure.

7 QCM n 1 : Concernant le système cave, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux.La veine cave inférieure draine une parie de la région abdominale et certains organes abdominaux (reins).

8 QCM n 1 : B,C

9 QCM n 2 : Concernant le système porte, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

10 QCM n 2 : Concernant le système porte, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. La veine porte est formée par la réunion de la veine mésentérique supérieure et du tronc spléno-mésaraïque.

11 QCM n 2 : Concernant le système porte, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. Le tronc spléno-mésaraïque est formé par la réunion de la veine mésentérique inférieure et de la veine splénique.

12 QCM n 2 : Concernant le système porte, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. La veine porte hépaique fait parie du pédicule hépaique avec l artère hépaique commune et le canal cholédoque.

13 QCM n 2 : Concernant le système porte, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai. La veine porte se divise dans les segments hépaiques.

14 QCM n 2 : A,E

15 QCM n 3 : Concernant le schéma ci-dessous, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). L élément 2 correspond à la veine mésentérique supérieure. L élément 1 correspond à la veine gastrique droite. Le tronc porte est une affluence de la veine cave inférieure. La veine porte reçoit des affluences de la veine cysique, veine pancréaique accessoire, les veines gastriques et la veine pancréaico duodénale supérieure et postérieure. La veine gastrique droite se jede dans la veine porte. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

16 QCM n 3 : Concernant le schéma ci-dessous, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai. 2=33=veine mésentérique sup

17 QCM n 3 : Concernant le schéma ci-dessous, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. L élément 1 correspond à la veine splénique. 1=32=veine splénique

18 QCM n 3 : Concernant le schéma ci-dessous, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. Ce sont les veines sus hépaiques qui sont des affluences de la veine cave inférieure. 29=veines sus hépaiques

19 QCM n 3 : Concernant le schéma ci-dessous, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Vrai.

20 QCM n 3 : Concernant le schéma ci-dessous, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai.

21 QCM n 3 : A,D,E

22 QCM n 4 : Concernant une vue postérieure du tronc, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Le nerf X droit croise en avant la veine azygos. Le conduit thoracique se situe en arrière de l oesophage. Le nerf récurrent laryngé gauche né sous la crosse aorique. En latérale de la veine azygos on retrouve la chaîne parasympathique latéro vertébrale. La 8 ème veine intercostale gauche passe en arrière de l aorte. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

23 QCM n 4 : Concernant une vue postérieure du tronc, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Vue postérieure du système azygos A. Faux. Le nerf X droitveineux croise en arrière la veine azygos. XG XD V. Hémi-Azygos accessoire œsophage V. Azygos 8ème veine intercostale gauche Chaine sympathique latéro-vertébrale V. Hémi-Azygos Aorte Cr D Conduit thoracique

24 QCM n 4 : Concernant une vue postérieure du Vue postérieure du système tronc, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). veineux azygos B. Vrai. XG XD V. Hémi-Azygos accessoire œsophage V. Azygos 8ème veine intercostale gauche Chaine sympathique latéro-vertébrale V. Hémi-Azygos Aorte Cr D Conduit thoracique

25 QCM n 4 :Vue Concernant une vue postérieure du postérieure du système tronc, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). veineux azygos C. Vrai. XG XD V. Hémi-Azygos accessoire œsophage V. Azygos 8ème veine intercostale gauche Chaine sympathique latéro-vertébrale V. Hémi-Azygos Aorte Cr D Conduit thoracique

26 QCM n 4 : Concernant une vue postérieure du tronc, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Vue postérieure du système D. Faux. En latéraleveineux de la veine azygos on retrouve la chaîne azygos XG XD sympathique latéro vertébrale. V. Hémi-Azygos accessoire œsophage V. Azygos 8ème veine intercostale gauche Chaine sympathique latéro-vertébrale V. Hémi-Azygos Aorte Cr D Conduit thoracique

27 QCM n 4 : Concernant une vue postérieure du tronc, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Vue postérieure du système E. Vrai. veineux azygos XG XD V. Hémi-Azygos accessoire œsophage V. Azygos 8ème veine intercostale gauche Chaine sympathique latéro-vertébrale V. Hémi-Azygos Aorte Cr D Conduit thoracique

28 QCM n 4 :B,C,E

29 QCM n 5 : Concernant le système azygos, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). La veine hémi azygos se dirige transversalement vers la droite en regard de T8. Les veines hémi azygos et azygos sont des affluences de la veine cave inférieure. Les 2 premières veines intercostales gauche forme un tronc qui se jede dans la veine hémi azygos accessoire. Les veines bronchiques ramènent le sang des bronches, pareillement aux veines pulmonaires. Le système lymphaique est composé, entre autre du canal thoracique et de la grande veine lymphaique. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

30 QCM n 5 : Concernant le système azygos, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s).du système Vue postérieure A. Vrai. veineux azygos XG XD V. Hémi-Azygos accessoire œsophage V. Azygos 8ème veine intercostale gauche Chaine sympathique latéro-vertébrale V. Hémi-Azygos Aorte Cr D Conduit thoracique

31 QCM n 5 : Concernant le système azygos, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Vue B. Faux. La veinepostérieure hémi azygos se jededu danssystème la veine azygos qui veineux azygos elle se jede dans la veine cave supérieure. XG XD V. Hémi-Azygos accessoire œsophage V. Azygos 8ème veine intercostale gauche Chaine sympathique latéro-vertébrale V. Hémi-Azygos Aorte Cr D Conduit thoracique

32 QCM n 5 : Concernant le système azygos, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. Les 2 premières veines intercostales gauche forme un tronc qui se jede dans le tronc veineux brachio-céphalique. ADenIon c est une vue ant qui ne correspond pas totalement au cours de Prat mais il suffit d enlever la troisième veine intercostale gauche du tronc et il est vrai pour Mme Prat.

33 QCM n 5 : Concernant le système azygos, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. Ces deux types de veines ont des foncions et des distribuions totalement différentes. Veines pulmonaires ramènent le sang au cœur!

34 QCM n 5 : Concernant le système azygos, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux. Item vrai mais adenion à l énoncé!

35 QCM n 5 :A

36 QCM n 6 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Au 19 ème jour, on assiste à la mise en place du réseau vasculaire extra embryonnaire. La contracion cardiaque s établit au 23 ème jour. Sous le coelome péricardique se forme les deux tubes endocardiques. Au cours de la 4 ème semaine, le tube cardiaque subit une plicature en S et devient le cœur ellipsoïde. Au cours de la 4 ème semaine, au niveau atrial persiste le foramen ovale. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

37 QCM n 6 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Faux. Au 16 ème jour, on assiste à la mise en place du réseau vasculaire extra embryonnaire.

38 QCM n 6 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Vrai.

39 QCM n 6 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Vrai.

40 QCM n 6 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. Au cours de la 4 ème semaine, le tube cardiaque subit une plicature en S et devient le cœur sigmoïde.

41 QCM n 6 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai. Il se fermera à la naissance.

42 QCM n 6 :B,C,E

43 QCM n 7 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Le sac aorique donne les 6 pairs arcs branchiaux. Le 3 ème arc branchial donnera les artères caroides. Les artères inter-segmentaires dorsales donnent, entre autre, l artère subclavière gauche et pariellement l artère subclavière droite. Les artères inter-segmentaires latérales donnent les artères phréniques, surrénales moyennes rénales et gonadiques. Les artères ombilicales donnent les artères iliaques internes et les artères glutéales inférieures. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

44 QCM n 7 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Faux. Il en donne 5 ; le 1 er vient de la courbure céphalique effectuée par l aorte primiive.

45 QCM n 7 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B.Vrai.

46 QCM n 7 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C.Vrai.

47 QCM n 7 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D.Vrai.

48 QCM n 7 : Concernant l embryologie du système vasculaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E.Vrai.

49 QCM n 7 :B,C,D,E

50 QCM8: Concernant l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Les voies aériennes débutent aux niveaux des choanes. B. Etant donné la posiion anatomique du foie, le poumon gauche est plus volumineux que le poumon droit. C. La trachée se projede en regard de la vertèbre C6 et fait suite au larynx. D. La plèvre viscérale recouvre la totalité des poumons contrairement à la plèvre pariétale. E. Les poumons sont contenus dans le médiasin. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

51 QCM n 8 : Concernant l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Faux. Elles débutent au niveau des fosses nasales.

52 QCM n 8 : Concernant l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. Le poumon gauche est moins volumineux que le droit car il est amputé médialement par le cœur.

53 QCM n 8 : Concernant l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Vrai.

54 QCM n 8 : Concernant l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. Elle laisse passer comme la plèvre pariétale l espace du hile pulmonaire. Réflexion plèvre pariétale / plèvre viscérale.

55 QCM n 8 : Concernant l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux. Le médiasin est l espace contenu entre les poumons.

56 QCM n 8 : Concernant l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponse C.

57 QCM n 9 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exactes. A. Le creux subscapulaire est une parie de la cavité pleurale qui remonte au-dessus des clavicules. B. Les poumons sont divisés en lobes par des scissures et les lobes en segments. C. Au niveau du lobule pulmonaire, on retrouve les veines pulmonaires qui amènent le sang oxygéné au coeur. D. Sur une vue externe des poumons on retrouve une face costale, une face médiasinale et une base concave vers le haut. E. Classiquement on dénombre six lobes pulmonaires chez l homme. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

58 QCM n 9 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exactes. A. Faux. C est le creux sus-claviculaire. Creux susclaviculaire.

59 QCM n 9 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exactes. B. Vrai.

60 QCM n 9 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exactes. C. Vrai.

61 QCM n 9 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exactes. D. Faux. La base est convexe vers le haut ou concave vers le bas.

62 QCM n 9 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exactes. E. Faux. Le poumon gauche possède que deux lobes donc on retrouve cinq lobes au total.

63 QCM n 9 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exactes. Réponses BC.

64 QCM n 10 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. A droite comme à gauche, les poumons s arrêtent en regard de la 7 ème côte sur une vue de face tandis que sur une vue latérale, ils s arrêtent en regard de la 9 ème côte. B. Sur une vue de face du poumon droit, nous pouvons voir la naissance de la peite scissure à parir de la grande scissure. C. Au niveau de la face costale du poumon droit, le lobe moyen est compris entre le 4 ème et le 6 ème carilage costo chondral. D. La grande scissure du poumon droit débute en regard de la vertèbre T3 alors que la scissure gauche débute en regard de la vertèbre T4. E. La plèvre pariétale sur une vue latérale se projede en regard de la 11 ème côte à droite comme à gauche. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

65 QCM n 10 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

66 QCM n 10 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. On voit la naissance de la peite scissure sur une vue latérale et non une vue de face.

67 QCM n 10 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Vrai.

68 QCM n 10 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. A droite elle débute en regard de T4 tandis que à gauche elle débute en regard de T3.

69 QCM n 10 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai.

70 QCM n 10 : Concernant l anatomie des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponse ACE

71 QCM n 11 : Concernant la vue médias5nale des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Le hile pulmonaire gauche conient une bronche, une artère lobaire et deux veines pulmonaires. B. Le hile pulmonaire droit de forme triangulaire conient trois artères lobaires et deux veines pulmonaires. C. Sur le poumon gauche, nous voyons l empreinte cardiaque alors qu à droite il s agit d une fosse. D. Le lobe supérieur de la face médiasinale du poumon droit possède l empreinte de la veine cave supérieure et le lobe moyen possède l empreinte de la veine cave inférieure. E. Sur le poumon droit, l empreinte de l artère subclavière droite est plus antérieure que l empreinte du tronc veineux brachio céphalique droit. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

72 QCM n 11 : Concernant la vue médias5nale des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Faux. C est une artère pulmonaire et non lobaire.

73 QCM n 11 : Concernant la vue médias5nale des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. Le hile gauche à une forme triangulaire et le hile droit à une forme ovale.

74 QCM n 11 : Concernant la vue médias5nale des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. La fosse cardiaque est à gauche et l empreinte est à droite.

75 QCM n 11 : Concernant la vue médias5nale des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. C est le lobe inférieur qui possède l empreinte de la veine cave inférieure.

76 QCM n 11 : Concernant la vue médias5nale des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux l artère subclavière est plus postèrieure que le tronc veineux brachio céphalique.

77 QCM n 11 : Concernant la vue médias5nale des poumons, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). F. Vrai.

78 QCM n 12 : Concernant la segmenta5on pulmonaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. On retrouve dix segmentaions pulmonaires à droite comme à gauche. B. Il y a sept segments pulmonaires en rapport avec la scissure gauche dont le segment basale interne. C. Le culmen est l équivalent du lobe supérieur droit et la lingula du lobe inférieur droit. D. Le lobe moyen se divise en un segment crânial et un segment caudal. E. Le segment para cardiaque est visible sur une vue médiasinale ou inférieure. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

79 QCM n 12 : Concernant la segmenta5on pulmonaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

80 QCM n 12 : Concernant la segmenta5on pulmonaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Vrai.

81 QCM n 12 : Concernant la segmenta5on pulmonaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. La lingula est l équivalent du lobe moyen droit.

82 QCM n 12 : Concernant la segmenta5on pulmonaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. Il se divise en segment latéral et médial.

83 QCM n 12 : Concernant la segmenta5on pulmonaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai.

84 QCM n 12 : Concernant la segmenta5on pulmonaire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponse ABE

85 QCM n 13 : Concernant la trachée et les bronches principales, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. La trachée permet de délimiter un médiasin antérieur et un médiasin postérieur. B. Elle est oblique en haut et en avant. C. Les anneaux carilagineux qui la compose sont concaves en avant et sont fermés par une membrane trachéale. D. La carène termine la trachée en deux bronches lobaires principales. E. Les obstrucions aériennes sont plus fréquentes sur la bronche principale droite que la gauche. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

86 QCM n 13 : Concernant la trachée et les bronches principales, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

87 QCM n 13 : Concernant la trachée et les bronches principales, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Vrai.

88 QCM n 13 : Concernant la trachée et les bronches principales, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. Les anneaux sont concaves en arrière.

89 QCM n 13 : Concernant la trachée et les bronches principales, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. La trachée se termine par deux bronches principales.

90 QCM n 13 : Concernant la trachée et les bronches principales, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai.

91 QCM n 13 : Concernant la trachée et les bronches principales, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponse ABE.

92 QCM n 14 : Concernant les bronches et les vaisseaux pulmonaires sur une vue postérieure, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Au niveau du pédicule lobaire supérieur droit, on retrouve en premier la veine puis l artère et enfin la bronche B. Au niveau du pédicule lobaire inférieur gauche, on retrouve en premier la veine puis l artère et enfin la bronche. C. Au niveau du pédicule lobaire moyen gauche, on retrouve en premier la veine puis la bronche et enfin l artère. D. Au niveau du pédicule lobaire supérieur gauche, on retrouve en premier la veine puis la bronche et enfin l'artère. E. La racine supérieure et la racine inférieure de la veine pulmonaire supérieure gauche ramènent respecivement le sang oxygéné du culmen et de la lingula. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

93 QCM n 14 : Concernant les bronches et les vaisseaux pulmonaires sur une vue postérieure, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

94 QCM n 14 : Concernant les bronches et les vaisseaux pulmonaires sur une vue postérieure, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux.

95 QCM n 14 : Concernant les bronches et les vaisseaux pulmonaires sur une vue postérieure, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. Il n existe pas de tronc lobaire moyen gauche.

96 QCM n 14 : Concernant les bronches et les vaisseaux pulmonaires sur une vue postérieure, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Vrai.

97 QCM n 14 : Concernant les bronches et les vaisseaux pulmonaires sur une vue postérieure, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai.

98 QCM n 14 : Concernant les bronches et les vaisseaux pulmonaires sur une vue postérieure, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponses BE.

99 QCM n 15 : Concernant la segmenta5on bronchique, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Le tronc lobaire supérieur gauche naît à 2 cm de la carène. B. Les bronches segmentaires pour les lobes paracardiaques et ventrobasale naissent d un tronc commun postérieur à gauche. C. La bronche segmentaire de Nelson bien que radaché au tronc lobaire inférieur naît du tronc intermédiaire. D. On retrouve un tronc culminal et lingulaire à droite car la segmentaion bronchique suit la segmentaion pulmonaire. E. Le tronc lobaire moyen à gauche est composé des bronches segmentaires latéral et médial. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

100 QCM n 15 : Concernant la segmenta5on bronchique, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Faux. Le tronc lobaire supérieur gauche nait à 5cm de la carène.

101 QCM n 15 : Concernant la segmenta5on bronchique, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. Ils naissent d un tronc commun antérieur. Tronc commun antérieur pour le 7 et le 8.

102 QCM n 15 : Concernant la segmenta5on bronchique, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. Il y a un tronc intermédiaire à droite mais pas à gauche.

103 QCM n 15 : Concernant la segmenta5on bronchique, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. Les troncs culminal et lingulaire sont situés à gauche.

104 QCM n 15 : Concernant la segmenta5on bronchique, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux. Le tronc lobaire moyen est situé à droite.

105 QCM n 15 : Concernant la segmenta5on bronchique, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). F. Vrai.

106 QCM n 16 : Concernant la vascularisa5on de l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. L'artère pulmonaire naît du ventricule droit et se divise en deux racines pulmonaires dont la droite qui est plus longue que la gauche. B. Le ligament artériel reliquat embryonnaire lie le toit de la racine pulmonaire avec la parie inférieure de la crosse aorique. C. A l'instar de la racine pulmonaire droite, la racine pulmonaire gauche passe en arrière du tronc lobaire supérieur. D. Les racines pulmonaires amènent le sang désoxygéné du poumon au cœur. E. La racine pulmonaire droite et les veines pulmonaires droites entrent dans le hile droit pour rejoindre le poumon droit. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

107 QCM n 16 : Concernant la vascularisa5on de l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

108 QCM n 16 : Concernant la vascularisa5on de l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. Il relit le toit de l'artère pulmonaire et la parie inférieure de la crosse aorique. Ligament artériel.

109 QCM n 16 : Concernant la vascularisa5on de l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. A gauche la racine pulmonaire passe postérieurement et à droite antérieurement.

110 QCM n 16 : Concernant la vascularisa5on de l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Faux. ADenIon au sens, c est du cœur vers les poumons.

111 QCM n 16 : Concernant la vascularisa5on de l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux. La racine pulmonaire entre bien mais les veines sortent du hile.

112 QCM n 16 : Concernant la vascularisa5on de l appareil respiratoire, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponse A.

113 QCM n 17 : Concernant la coupe en T4, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. La trachée est au centre du médiasin formé par l espace entre les deux poumons. B. L œsophage légèrement décalé vers la gauche est un rapport postérieur de la trachée. C. On retrouve le thymus qui régresse chez l adulte. D. Les nerfs phréniques droit et gauche sont les structures nerveuses les plus antérieures (décrites sur cede coupe). E. On retrouve l aorte ascendante ainsi que la crosse aorique composée d avant en arrière du tronc artériel brachio céphalique, de la caroide commune gauche et de l artère subclavière gauche. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

114 QCM n 17 : Concernant la coupe en T4, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

115 QCM n 17 : Concernant la coupe en T4, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Vrai.

116 QCM n 17 : Concernant la coupe en T4, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Vrai.

117 QCM n 17 : Concernant la coupe en T4, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Vrai.

118 QCM n 17 : Concernant la coupe en T4, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux. Il n y a pas l aorte ascendante sur la coupe en T4.

119 QCM n 17 : Concernant la coupe en T4, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponses ABCD.

120 QCM n 18 : Concernant la vue antérieure de la trachée, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. La bronche principale droite à un rapport postérieur avec la veine azygos. B. Le nerf X droit né sous la crosse aorique pour innerver les cordes vocales. C. La veine azygos est un rapport postérieur de la bronche principale gauche. D. La carène qui présente un angle de 70 est en rapport avec des nœuds lymphaiques à sa parie inférieure. Nous retrouvons le tronc lobaire supérieur droit ainsi que le gauche même si ce dernier naît à 5cm de la carène. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

121 QCM n 18 : Concernant la vue antérieure de la trachée, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

122 QCM n 18 : Concernant la vue antérieure de la trachée, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Faux. C est le nerf laryngé récurrent gauche qui provient du nerf X gauche qui nait sous la crosse aorique et remonte pour aller innerver les cordes vocales.

123 QCM n 18 : Concernant la vue antérieure de la trachée, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. La veine azygos est un rapport postérieur de la bronche principale droite.

124 QCM n 18 : Concernant la vue antérieure de la trachée, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Vrai. Nœuds lymphaiques.

125 QCM n 18 : Concernant la vue antérieure de la trachée, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Vrai.

126 QCM n 18 : Concernant la vue antérieure de la trachée, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponses ADE.

127 QCM n 19 : Concernant la coupe en T5, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Le hile pulmonaire permet le passage des bronches, des artères et des veines. B. L œsophage se situe dans le médiasin postérieur. C. La veine cave supérieure est l élément (veineux) le plus antérieur. D. L aorte ascendante est antérieure et à droite tandis que l aorte descendante est postérieure et à gauche. E. Le conduit thoracique est en rapport avec le bord postéro droit de l œsophage. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

128 QCM n 19 : Concernant la coupe en T5, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai.

129 QCM n 19 : Concernant la coupe en T5, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Vrai. Pour Mr Prudhomme même si il n y a pas de trachée, l œsophage est dans le médiasin postérieur de T2 à T11

130 QCM n 19 : Concernant la coupe en T5, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Vrai.

131 QCM n 19 : Concernant la coupe en T5, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Vrai.

132 QCM n 19 : Concernant la coupe en T5, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux. Le conduit thoracique est en rapport postéro gauche avec l œsophage.

133 QCM n 19 : Concernant la coupe en T5, choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponses ABCD.

134 QCM n 20 : Choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Sous les côtes de la superficie vers la profondeur on retrouve : une artère, un nerf puis une veine. B. Le fascia endothoracique fixe la plèvre pariétale à la cage thoracique. C. Les deux plèvres sont accolées par une pression posiive permedant le glissement de ces deux plèvres l une sur l autre. D. La plèvre viscérale s insinue dans les scissures du poumon contrairement à la plèvre pariétale. E. Le ligament artériel est la fusion des deux plèvres et permet leurs fixités au diaphragme. F. Toutes les proposiions précédentes sont fausses.

135 QCM n 20 : Choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). A. Vrai. Artère en rouge Nerf jaune Veine bleu

136 QCM n 20 : Choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). B. Vrai.

137 QCM n 20 : Choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). C. Faux. La pression est négaive

138 QCM n 20 : Choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). D. Vrai.

139 QCM n 20 : Choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). E. Faux. Ce n est pas le ligament artériel mais pulmonaire. Ligament pulmonaire.

140 QCM n 20 : Choisir la ou les proposi5on(s) exacte(s). Réponses ABD!!!

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 Appareil respiratoire-organogénèse de l appareil digestif Cours du Pr. PRUDHOMME Séance préparée par Anissa BARAKAT, Caroline

Plus en détail

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes LE LARYNX Le larynx est un conduit aérien qui joue un rôle essentiel dans la phonation mais aussi dans la respiration. Suite au larynx, se trouve la glotte, une zone rétrécie qui délimite les voies aériennes

Plus en détail

Le cliché thoracique

Le cliché thoracique Le cliché thoracique Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Nomenclature radiologique... 1 2 Le cliché thoracique de face... 2 2. 1 Qualité du cliché... 1 2. 2

Plus en détail

La fonction respiratoire

La fonction respiratoire La fonction respiratoire Introduction Fonction vitale : Au-delà de 3 min = atteintes graves Après 5 min = très altérés On parle de 3 phénomènes : Ventilation : respiration visible, échanges aériens intérieur

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION.

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. ANATOMIE BASSIN OSSEUX ET ARTICULATIONS Séance préparée par Anne G. et Nicolas T. QCM n 1 :C. Après la naissance... Au

Plus en détail

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 Les différents types de cancers et leurs stades Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 CARCINOGENESE multiple steps, accumulation d altd altérations continuum lésionnel

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Remerciements...v Préface... vii Avant-propos... xi Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Nomenclature française traditionnelle et terminologie anatomique officielle...xvii Table des matières...

Plus en détail

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Schéma du cœur avec CIA Aorte Artère pulmonaire Oreillette gauche CIA Appendice auriculaire gauche Oreillette droite

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

Séquence : La circulation sanguine

Séquence : La circulation sanguine Séquence : La circulation sanguine Objectifs généraux : Amener l élève à Comprendre le rôle du cœur dans la circulation sanguine. Connaître le rôle du sang et ses composants. Connaître l anatomie du cœur.

Plus en détail

«DIRE» UNE ECHOGRAPHIE A 12 SEMAINES D AMENORRHEE. Laurence Hamou Interne CHU ROUEN

«DIRE» UNE ECHOGRAPHIE A 12 SEMAINES D AMENORRHEE. Laurence Hamou Interne CHU ROUEN «DIRE» UNE ECHOGRAPHIE A 12 SEMAINES D AMENORRHEE Laurence Hamou Interne CHU ROUEN INTRODUCTION 3 échographies obstétricales recommandées au cours d une grossesse normale. Idéalement réalisée entre 11

Plus en détail

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT PACOUIL Christophe1 Option culturisme 2012-2013 ANALYSE DU MOUVEMENT 1. Nous étudions les articulations concernées 2. Nous analysons la mécanique 3. Nous cherchons les muscles sollicités au plan moteur,

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

Physiologie du nouveau-né

Physiologie du nouveau-né Physiologie du nouveau-né Jamil Hamza: Praticien hospitalier, DES en anesthésie-réanimation Paul Sacquin: Attaché, département d'anesthésie-réanimation Lionel Simon: Chef de clinique-assistant, département

Plus en détail

Le ganglion cervical moyen

Le ganglion cervical moyen UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE MASTER I SCIENCES BIOLOGIQUES ET MEDICALES UNITE D ENSEIGNEMENT OPTIONNEL MEMOIRE REALISE dans le cadre du CERTIFICAT d ANATOMIE, d IMAGERIE et de MORPHOGENESE

Plus en détail

- 1320 - Cordonniers, sigans

- 1320 - Cordonniers, sigans click for previous page - 1320 - Cordonniers, sigans Corps ovale, très comprimé latéralement et couvert de petites écailles. Bouche petite, avec une seule rangée serrée de petites dents incisiformes. Nageoire

Plus en détail

Chapitre 1 Œsophage. Embryologie

Chapitre 1 Œsophage. Embryologie Chapitre 1 Œsophage 1. Embryologie 2. Anatomie 3. Radioanatomie 4. Histologie 5. Physiologie œsophagienne 6. Sémiologie œsophagienne 7. Reflux gastro-œsophagien 8. Examen clinique d un patient consultant

Plus en détail

PRÉLÈVEMENT D ORGANES ET DE TISSUS

PRÉLÈVEMENT D ORGANES ET DE TISSUS MODULE VI PRÉLÈVEMENT D ORGANES ET DE TISSUS Recommandations concernant Le prélèvement et le conditionnement des organes pour la transplantation Version 1.2 / août 2014 Copyright Swisstransplant / CNDO

Plus en détail

Lexique. ADN Type Classe 1 Tests réalisés en utilisant les techniques ADN pour déterminer le type HLA- A,B,C, d'un individu au niveau allélique.

Lexique. ADN Type Classe 1 Tests réalisés en utilisant les techniques ADN pour déterminer le type HLA- A,B,C, d'un individu au niveau allélique. Lexique Le glossaire suivant a été établi par de nombreux pays européens impliqués dans le projet Eurocet, dans le but d'harmoniser la terminologie utilisée dans le domaine du don et de la transplantation

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Guide. du trachéotomisé. P i o n n i e r e t spécialiste. CREA GUIDE ANTADIR 3 Paulo.indd 1 11/09/08 15:46:10

Guide. du trachéotomisé. P i o n n i e r e t spécialiste. CREA GUIDE ANTADIR 3 Paulo.indd 1 11/09/08 15:46:10 Guide du trachéotomisé P i o n n i e r e t spécialiste CREA GUIDE ANTADIR 3 Paulo.indd 1 11/09/08 15:46:10 CREA GUIDE ANTADIR 3 Paulo.indd 2 11/09/08 15:46:12 Guide du trachéotomisé Vous est offert par

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

Cancer et dyspnée: comment peut-on soulager? Dr Lise Tremblay 10 mai 2010

Cancer et dyspnée: comment peut-on soulager? Dr Lise Tremblay 10 mai 2010 Cancer et dyspnée: comment peut-on soulager? Dr Lise Tremblay 10 mai 2010 Objectifs Comprendre la physiopathologie de la dyspnée Connaître les traitements disponibles pour soulager la dyspnée Définir la

Plus en détail

Plan de traitement en massothérapie clinique Par: Roberto poirier PATHOLOGIES CERVICALES

Plan de traitement en massothérapie clinique Par: Roberto poirier PATHOLOGIES CERVICALES Plan de traitement en massothérapie clinique Par: Roberto poirier PATHOLOGIES CERVICALES PRINCIPE DE BASE POUR LE COU On travaille sur environ 6 pouces qui retient la boîte crânienne et son contenu De

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP I Définition L'insuffisance cardiaque droite (IVD) se traduit par une augmentation des pressions de remplissage télédiastolique du ventricule droit (VD). Le

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

RETOUR AU DOMICILE DES OPERES DU THORAX

RETOUR AU DOMICILE DES OPERES DU THORAX Marcelcave, le 10 février 2009 RETOUR AU DOMICILE DES OPERES DU THORA Drs Marie-Claude LELEU et Pierre DUPONT 1 PRE TEST Vrai Faux Les complications chirurgicales après chirurgie thoracique sont fréquentes.

Plus en détail

.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203 .(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3 .( @.*" '!%2"+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!

.( /.*!0) %1 2+ %#(3004) 05' 203 .(.*0+ ) '!2+ %#(30+ 0!%) 4!%2) 3 .( @.* '!%2+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2+ 16 3047! !"#! $ %#&' (!"#$!% & % ' (!%' ) )''! *)+* *! %#"+, ' ( ', -) " *.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203.(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3.( -.* %)!(2"+ %#(30! &' 4!!%.+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!%(%' 0.(89.*

Plus en détail

Dr N. BOUCHAOUR,Dr L.STOF, Pr B.MANSOURI Service d Imagerie Médicale CHU Beb-el-Oued Alger

Dr N. BOUCHAOUR,Dr L.STOF, Pr B.MANSOURI Service d Imagerie Médicale CHU Beb-el-Oued Alger Dr N. BOUCHAOUR,Dr L.STOF, Pr B.MANSOURI Service d Imagerie Médicale CHU Beb-el-Oued Alger *Malgré les progrès de dialyse, la transplantation rénale demeure le meilleur choix thérapeutique de l insuffisance

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

LA TRANSPLANTATION RENALE CHEZ L'ADULTE PAR DONNEUR VIVANT EXPERIENCE DU SERVICE D UROLOGIE DU CHU HASSAN II DE FES

LA TRANSPLANTATION RENALE CHEZ L'ADULTE PAR DONNEUR VIVANT EXPERIENCE DU SERVICE D UROLOGIE DU CHU HASSAN II DE FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2013 Thèse N 031/ 13 LA TRANSPLANTATION RENALE CHEZ L'ADULTE PAR DONNEUR VIVANT

Plus en détail

Os Hyoïde. Cartilage thyroïde. Cartilage Cricoïde. Cartilage Trachéal. S ouvre à la déglutition et à l expiration

Os Hyoïde. Cartilage thyroïde. Cartilage Cricoïde. Cartilage Trachéal. S ouvre à la déglutition et à l expiration MUSCULEUSE OESOPHAGIENNE : 1/3 supérieur : Musculeuse striée longitudinale (Paroi) + S.S.O 1/3 moyen : Musculeuse striée externe longitudinale + circulaire lisse interne 1/3 inférieur : Musculeuse circulaire

Plus en détail

Compte-rendu d examen anatomo-pathologique - hépatite chronique

Compte-rendu d examen anatomo-pathologique - hépatite chronique Compte-rendu d examen anatomo-pathologique - hépatite chronique À partir de la Vème année Médecine Générale et notamment pour les médecins anatomopathologues ANATOMIE PATHOLOGIQUE Hôpital du Bon Secours

Plus en détail

Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite

Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite SERVICE DE DR IMEN TRABELSI SAHNOUN CARDIOLOGIE - EPS HÉDI CHAKER SFAX FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE: DCEM1 Table des matières Table des

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

Cardiopathies ischémiques

Cardiopathies ischémiques AU PROGRAMME Cardiopathies ischémiques Processus obstructif Notions essentielles 1. Définition Les cardiopathies sont des malformations du cœur : soit acquises, survenant au cours de la vie (cardiopathies

Plus en détail

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR). Hypertension intracrânienne idiopathique Pseudotumor cerebri Votre médecin pense que vous pouvez souffrir d hypertension intracrânienne idiopathique connue aussi sous le nom de «pseudotumeur cérébrale».

Plus en détail

SEMIOLOGIE RESPIRATOIRE

SEMIOLOGIE RESPIRATOIRE SEMIOLOGIE RESPIRATOIRE RENNES SEPTEMBRE 2005 1 INTRODUCTION En octobre 1987 paraissait un «polycopié» intitulé «SEMIOLOGIE RESPIRATOIRE» rédigé par le groupe Enseignement de la Société de Pneumologie

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

EVALUATION D UN OUTIL NUMERIQUE : LA TABLETTE GRAPHIQUE EN ENSEIGNEMENT DIRIGE MEMOIRE DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE UNIVERSITES PARIS V, VI, XI ET XII

EVALUATION D UN OUTIL NUMERIQUE : LA TABLETTE GRAPHIQUE EN ENSEIGNEMENT DIRIGE MEMOIRE DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE UNIVERSITES PARIS V, VI, XI ET XII Année universitaire 2010-2011 MEMOIRE pour l obtention du DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE UNIVERSITES PARIS V, VI, XI ET XII EVALUATION D UN OUTIL NUMERIQUE : LA TABLETTE GRAPHIQUE EN

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY Les grands syndromes Endoscopie trachéo-bronchique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY 1 Endoscopie souple avec pince et brosse (fibroscopie) 2 Endoscopie Arbre bronchique normal Bifurcation trachéobronchique

Plus en détail

Fonctions non ventilatoires

Fonctions non ventilatoires UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 11 : Fonctions non ventilatoires Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités...

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

A Mona, Cécile, et Django. «Ne gaspille pas le temps c est l étoffe dont la vie est faite» A mes parents, mes beaux parents, où qu ils soient

A Mona, Cécile, et Django. «Ne gaspille pas le temps c est l étoffe dont la vie est faite» A mes parents, mes beaux parents, où qu ils soient A Mona, Cécile, et Django «Ne gaspille pas le temps c est l étoffe dont la vie est faite» A mes parents, mes beaux parents, où qu ils soient A Alain Lignon, Alain Gassier mes tuteur et co-tuteur, A Ronald

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

L univers vivant De la cellule à l être humain

L univers vivant De la cellule à l être humain L univers vivant De la cellule à l être humain La cellule humaine Voir : http://www.biologieenflash.net/sommaire.html Voir : http://fr.wikipedia.org/ La cellule humaine Unité de base de tous les êtres

Plus en détail

IMAGERIE TOMODENSITOMETRIQUE ET IRM DU PERICARDE

IMAGERIE TOMODENSITOMETRIQUE ET IRM DU PERICARDE IMAGERIE TOMODENSITOMETRIQUE ET IRM DU PERICARDE E Bruguière, O Vignaux, C Burckel, H Gouya, S Silvera, P Legmann Groupe hospitalier Cochin Saint-Vincent de Paul Service de radiologie A Paris - France

Plus en détail

Définitions. MALADIES GRAVES Protection de base Protection de luxe. PROTECTION MULTIPLE pour enfant

Définitions. MALADIES GRAVES Protection de base Protection de luxe. PROTECTION MULTIPLE pour enfant Définitions MALADIES GRAVES Protection de base Protection de luxe PROTECTION MULTIPLE pour enfant Voici les définitions des maladies graves et non critiques que vous pouvez retrouver dans les garanties

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2

Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2 Allégez la charge! Dossier d enseignement: Soulever et porter des charges Exercices de consolidation niveau 2 Objectif Les apprenants soulèvent et portent des charges correctement. Public-cible - Des apprenants

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

MEMOIRE DE FIN DE FORMATION A LA METHODE MEZIERES. Les abdominaux n ont plus la pression!

MEMOIRE DE FIN DE FORMATION A LA METHODE MEZIERES. Les abdominaux n ont plus la pression! MEMOIRE DE FIN DE FORMATION A LA METHODE MEZIERES Les abdominaux n ont plus la pression! AMIK PROMOTION 2010-2012 ALEXANDRE Valérie Remerciements Je souhaite remercier toutes les personnes qui m ont aidé

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Définitions. PrioritéVie Enfant MC. Assurance contre le risque de maladie grave

Définitions. PrioritéVie Enfant MC. Assurance contre le risque de maladie grave Définitions PrioritéVie Enfant MC Assurance contre le risque de maladie grave Le présent document ne constitue qu un exemple de libellé et n a aucune force exécutoire. En cas de divergence entre les renseignements

Plus en détail

Etude d Algorithmes Parallèles de Data Mining

Etude d Algorithmes Parallèles de Data Mining REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA TECHNOLOGIE ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE TUNIS ELMANAR FACULTE DES SCIENCES DE TUNIS DEPARTEMENT DES SCIENCES DE L INFORMATIQUE

Plus en détail

EMBOLIE PULMONAIRE. E Ferrari. Service de cardiologie. CHU Nice.

EMBOLIE PULMONAIRE. E Ferrari. Service de cardiologie. CHU Nice. EMBOLIE PULMONAIRE E Ferrari. Service de cardiologie. CHU Nice. GENERALITES 1) Définition. L Embolie pulmonaire (EP) est la conséquence de l obstruction des artères pulmonaires ou de leurs branches par

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES?

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? ECNAS SAINT AUBAIN SAINTE ELISABETH Section Soins infirmiers Place Louise Godin, 15 5000 Namur www.saint-aubain.be LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? Travail

Plus en détail

Le don de moelle osseuse

Le don de moelle osseuse Le don de moelle osseuse Enfant, je rêvais de sauver des vies. Aujourd hui, je le fais. Grande cause nationale 2009 Olivier, 4 ans Olivier, 32 ans Établissement relevant du ministère de la santé Le don

Plus en détail

Vademecum de l opéré du coeur

Vademecum de l opéré du coeur Ce livret vous est destiné. N hésitez pas à nous adresser vos remarques et suggestions. Les équipes soignantes des unités de chirurgie cardiovasculaires et thoraciques vous souhaitent un très bon séjour

Plus en détail

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada Mesure du débit et volume sanguins Damien Garcia Damien.Garcia@ircm.qc.ca Laboratoire de génie biomédical IRCM, Montréal Cause des décès au Canada Autres ( 16% ) Respiratoire ( 9% ) Diabète ( 3% ) Cancer

Plus en détail

Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT

Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT Introduction Votre médecin vous a diagnostiqué un trouble du rythme cardiaque nommé fi brillation atriale.

Plus en détail

www.dondemoelleosseuse.fr

www.dondemoelleosseuse.fr Agence relevant du ministère de la santé www.dondemoelleosseuse.fr 01 Pourquoi devenir Veilleur de Vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies. Chaque année, des milliers de personnes - enfants

Plus en détail

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS ANATOMIE DE L AVANT-BRAS Marc Revol, Jean-Marie Servant Compris entre le coude et le poignet, l'avant-bras (forearm) possède 2 os reliés entre eux par une membrane interosseuse. Il présente donc 2 loges

Plus en détail

1. LES ENTRAINEMENTS SPORTIFS

1. LES ENTRAINEMENTS SPORTIFS ALLER PLUS HAUT POUR ÊTRE PLUS FORT? 1. LES ENTRAINEMENTS SPORTIFS Pour introduire le chapitre, voici 3 extraits d articles abordant les entrainements sportifs. Lis-les attentivement et réponds aux questions

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

IRM du Cancer du Rectum

IRM du Cancer du Rectum IRM du Cancer du Rectum quels CHOIX TECHNIQUES pour quels OBJECTIFS THERAPEUTIQUES? Frank Boudghène, T. Andre, A. Stivalet, I. Frey, L. Paslaru, V. Ganthier, M. Tassart Hopital Tenon - Université Paris

Plus en détail

MINI-SÉANCE D EXERCICES POUR LE DOS ET LA POSTURE

MINI-SÉANCE D EXERCICES POUR LE DOS ET LA POSTURE MINI-SÉANCE D EXERCICES POUR LE DOS ET LA POSTURE Avertissement : Ce document n a pas la prétention de tout dire sur les maux de dos car il faudrait pour cela qu il ait la taille d un livre. Les exercices

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX F. COLAS, R. CARLIER, C. LE BRETON, D. SAFA, D. MOMPOINT, F. ROFFI, E. M. KOCHEIDA, S. MOKHTARI, S. M KAOUAR, C. VALLÉE HÔPITAL RAYMOND

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques T Smayra, L Menassa-Moussa, S Slaba, M Ghossain, N Aoun Hôtel-Dieu de France, Université

Plus en détail

Prise en charge cardiologique

Prise en charge cardiologique Yves Roland / Fotolia.com AFM / L. Audinet Prise en charge cardiologique et maladies neuromusculaires SEPTEMBRE 2012 Le cœur est un muscle vital pour l organisme. Telle une pompe, il propulse le sang jusqu

Plus en détail

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE Jurgita Bruzaite,, Monique Boukobza,, Guillaume Lot* Services de Neuroradiologie et de Neurochirurgie

Plus en détail

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants.

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. P. Fajadet, L. Carfagna, O. Loustau, J. Vial, J. Moscovici, J.J. Railhac, N. Sans. Radiologie Interventionnelle

Plus en détail

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement Table réglable en hauteur Ropox Ergobasic, largueur 90 cm, inclinable Cette table économique réglable en hauteur est basée sur la table thérapeutique ROPOX ST, depuis des années une image fidèle dans les

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l'attention du patient HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée ; il faudrait

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

Insuffisance rénale. Définition. o Insuffisance rénale aiguë

Insuffisance rénale. Définition. o Insuffisance rénale aiguë Insuffisance rénale Définition o Insuffisance rénale aiguë Se traduit par un brusque arrêt de la filtration des déchets du sang et de la production d urine. Associée à un déséquilibre de l organisme en

Plus en détail