La réforme des études d'impact et de l'enquête publique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réforme des études d'impact et de l'enquête publique"

Transcription

1 La réforme des études d'impact et de l'enquête publique Sous-préfecture juillet 2012 DREAL Picardie DIRECTION REGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT DE PICARDIE

2 Décret n expérimentation de communication au public par voie électronique Entrée en vigueur : arrêté d'ouverture d'enquête publique publié à compter du 1er juin 2012 Création d'une expérimentation de communication au public du du dossier d'enquête publique par voie électronique Obligation pour 13 catégories de plans/programmes/projets : installations de stockage et de traitement de déchets soumises à autorisation exploitations de carrières soumises à autorisation travaux de création de routes soumis à étude d'impact schémas d'aménagement et de gestion des eaux... 2

3 Décret n expérimentation de communication au public par voie électronique Le contenu du dossier d'enquête publique est mis à disposition du public, notamment les éléments suivants : L'étude d'impact des projets Le résumé non technique L'avis de l'autorité environnementale C'est l'autorité chargée d'organiser l'enquête publique qui communique le dossier : en général le préfet de département la collectivité dans le cas de certains projets (ZAC...) 3

4 Décret n réforme de l'enquête publique (code environnement) Entrée en vigueur : arrêté d'ouverture d'enquête publique (EP) publié à compter du 1er juin 2012 Sont soumis à EP : - les plans/programmes soumis à évaluation environnementale - les projets soumis à étude d'impact, sauf les ZAC Les projets de caractère temporaire, les travaux d'entretien, de maintenance ou de grosses réparations ne sont pas soumis à EP Plus de 180 types d'ep ont été regroupés en 2 catégories : - à finalité environnementale (code de l'environnement) - à finalité de déclaration d'utilité publique (code de l'expropriation) Le décret porte sur les EP à finalité environnementale Unicité d'ep quand plusieurs procédures ou maîtres d'ouvrage, comportant les éléments de chacun d'entre eux 4

5 Décret n réforme de l'enquête publique Meilleure prise en compte des évolutions d'un projet - possibilité de suspension d'une EP si le projet fait l'objet de modifications substantielles - possibilité d'une enquête complémentaire si l'économie générale du projet est revue Amélioration de l'accès à l'information - utilisation accrue du site internet de l'autorité de décision compétente - toute personne peut obtenir communication du dossier d'ep - toute personne peut se faire communiquer les observations du public pendant toute la durée de l'enquête Renforcement des obligations du commissaire-enquêteur - possibilité de dessaisissement en cas de non respect du délai de remise des conclusions - possibilité de saisine du tribunal administratif en cas d'insuffisance ou de défaut de motivation des conclusions, par l'autorité compétente qui organise EP 5

6 Décret n réforme des études d'impact des projets de travaux, ouvrages, aménagements Entrée en vigueur : dossier de demande d'autorisation déposé à compter du 1er juin 2012, ou quand autorité compétente = maître d'ouvrage, ouverture de l'ep à compter du 1er juin 2012 La réforme des études d'impact (EI) poursuit 3 objectifs : 1. mise en conformité avec le droit communautaire ; 2. simplifier le système actuel ; 3. s'assurer de la bonne mise en œuvre de ce qui figure dans l étude d'impact (engagement n 191 du Grenelle). Le contexte communautaire : deux mises en demeure (2005 et 2006) un avis motivé (2009) ; des seuils trop automatiques (techniques ou financiers) ; pas de prise en compte de la sensibilité du milieu (dir. annexe III) ; des projets exclus du champ par le seuil de 1,9M (dir. annexe I). 6

7 Les principes qui gouvernent la réforme Champ d'application liste positive de projets : 1. en fonction de critères et seuils techniques (suppression seuil 1,9M ) 2. après examen au «cas par cas» pour certains d'entre eux Un renforcement de la notion de programme de travaux Un meilleur suivi des effets du projet et des mesures prescrites 7

8 Le cadrage préalable en amont de l'étude d'impact Recherche d'une plus grande qualité des études d'impact Le maître d'ouvrage ou pétitionnaire a la possibilité de demander un cadrage préalable à l'autorité décisionnelle (qui consulte l'autorité environnementale et l'ars) Le cadrage préalable indique notamment : Le degré de précision des informations que doit contenir l'étude d'impact Toutes les données environnementales de la zone concernée Les autres projets connus (effets cumulés à étudier) Liste des organismes susceptibles de donner des informations utiles 8

9 Les étapes de la procédure Projet soumis à étude d impact au cas par cas Projet soumis à étude d impact obligatoire Autorité environnementale Dispense d EI Soumission à EI Demande de cadrage préalable Production de l EI Autorité de décision Autorité environnementale + Avis de l autorité environnementale ARS (ARS et préf. dpt consultés / délai de 1 mois pour contribuer) Enquête publique Décision de l autorité compétente 9

10 Champ d'application Le décret liste les projets soumis à étude d'impact (EI) : certains projets sont toujours soumis, par rapport à leur nature ; certains projets soumis obligatoirement au-dessus d'un certain seuil ; en-dessous ils sont soit soumis à EI soit dispensés ; certains projets ne sont soumis qu'à examen au cas par cas. Seuil technique 2 Seuil technique 1 EI EI au Pas systématique cas par cas d'ei 10

11 Incidence des projets enjeux Art. R122-5 CE : proportionnalité de l'ei à la sensibilité environnementale de la zone susceptible d'être affectée par le projet, à l'importance et la nature des travaux, ouvrages et aménagements projetés et à leurs incidences prévisibles sur l'environnement ou la santé humaine Climat (trafic, GES) Ressources (eau, remblais, déblais) Milieux naturels (biodiversité) Risques (naturels, techno, sanitaires) Pollutions (émissions gazeuses, déchets...) Cadre de vie (bruit, odeurs, émissions lumineuses, champ magnétique) Patrimoine (paysage, archéologie) Activités économiques (agriculture, loisirs) 11

12 Exemples de projets soumis à étude d'impact Toute ICPE soumise à autorisation Certains projets soumis à autorisation «loi sur l'eau» : station d'épuration, épandages de boues, assèchement ou imperméabilisation ou remblais de zones humides Opérations d'aménagements fonciers agricoles et forestiers Installations en mer de production d'énergie 12

13 Exemples de projets soumis au «cas par cas» Toutes routes de longueur < 3km ou tout giratoire d'emprise >=0,4ha. Critères de présélection possibles : proche de zones humides, biocorridor, dans milieu urbain, distance par rapport aux habitations Ligne électrique aérienne >= 63kV et longueur < 15km. Critères possibles : près d'un site classé ou dans 1 paysage remarquable Liaison électrique souterraine > 225kV et < 15km. Critères possibles : à proximité d'un site Natura 2000 ou périmètre de captage 13

14 Exemples de projets soumis au «cas par cas» Aires de stationnement, accueil de plus de 100 unités dans commune non dotée d'un document d'urbanisme, ou ayant fait l'objet d'une évaluation environnementale Projets situés en limite de secteur urbain ou agricole : - ZAC ou permis d'aménager et lotissements, d'importance moyenne (en fonction de la SHON et du terrain d'assiette). Critères possibles : selon leur localisation dans une commune dotée ou non d'un document d'urbanisme - Travaux ou constructions soumis à permis de construire de taille moyenne (selon la SHON). Critères possibles : selon leur localisation dans une commune dotée ou non d'un document d'urbanisme 14

15 Exemples de projets soumis au «cas par cas» Déclaration de projet : voiries m2, stationnement m2, bâtiments 172 m2, amenée des réseaux. Entièrement en zone à dominante humide, en partie en zone rouge du PPRI, à 1,5 km de monuments historiques 15

16 Exemples de projets soumis au «cas par cas» Aménagement d'une voie, avec piste cyclable et accès sécurisé d'un site historique : sur 1km dont déviation de 600m Secteur agricole, enjeu paysager (site) 16

17 Exemples de projets soumis au «cas par cas» ZAC : 9,5 ha habitat + équipement personnes âgées Zone agricole, à moins de 200m Natura 2000, ZNIEFF 1, zone à dominante humide, archéologie, 3 monuments historiques, nuisances chantier, déplacements (GES) 17

18 Quelques rappels généraux Un même projet peut être concerné par plusieurs procédures (autorisation eau, ICPE, PC). Il est fondamental d'identifier la procédure d'autorisation principale qui permet de désigner l'autorité décisionnelle qui organise l'enquête publique et interlocutrice de l'ae Idem dans le cas d'un programme de travaux : travaux constituant une unité fonctionnelle Travaux de même nature réalisés en plusieurs phases (routiers, défense contre les eaux), ou travaux de différentes natures nécessaires à la réalisation d'une opération complexe (terrassements, voiries, constructions, aménagements hydrauliques...) 18

19 Procédure du «cas par cas» Impose des délais très courts : - 15 jours pour vérifier la complétude du formulaire du pétitionnaire ; - 35 jours à compter de la complétude pour instruire et décider. L'absence de réponse de l'autorité environnementale (AE) vaut obligation de réaliser une étude d'impact (EI) La décision de l'ae doit être explicite et motivée. Elle est publiée sur le site Internet de l'ae, comme le formulaire La décision de l'ae ouvre droit à recours administratif auprès de l'ae en préalable à tout recours contentieux 19

20 Quels critères de décision? Localisation du projet, milieu rural, périurbain ou urbain : enjeux environnementaux, qualification du projet au regard du site (emprise, fragmentation des espaces agricoles) Spécificités des choix techniques (franchissement de 2 cours d'eau en tranchée couverte, projet enterré qui limite l'impact sur le paysage), référence à un programme de travaux (infrastructure + giratoire, unité fonctionnelle ou lien entre travaux ou phases de travaux), qualification des dimensions du projet au regard des seuils (proche du seuil de soumission) Caractérisation de l'impact potentiel : cas simple (chantier dans PPRI), incertitude (pas de garantie d'absence d'impact), programme de travaux et effets cumulés 20

21 Instruction du «cas par cas» Le pétitionnaire envoie son formulaire de demande d'examen au «cas par cas» à la DREAL La DREAL consulte l'ars et le PNR le cas échéant, instruit la demande d'examen au cas par cas Le préfet de région décide si une étude d'impact est nécessaire ou pas Modalités d'envoi du formulaire sur le site de la DREAL : «formulaires» Publication du formulaire complet sur le site de l'ae et de la décision : «avis de l'autorité environnementale» 21

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

DECLARATION DE PROJET au titre de l'article L126-1 du Code de l'environnement

DECLARATION DE PROJET au titre de l'article L126-1 du Code de l'environnement MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction régionale et interdépartementale, de l'équipement et de l'aménagement Île-de-France Créteil, le 24 juin 2014 Direction des routes

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

CODE DE L'ENVIRONNEMENT 1

CODE DE L'ENVIRONNEMENT 1 CODE DE L'ENVIRONNEMENT 1 PARTIE REGLEMENTAIRE Livre I er : Dispositions communes Titre II : Information et participation des citoyens Chapitre II : Evaluation environnementale Section 1 : Etudes d'impact

Plus en détail

PROJETS soumis à étude d'impact. Installations soumises à autorisation.

PROJETS soumis à étude d'impact. Installations soumises à autorisation. TRAVAUX, OUVRAGES OU AMENAGEMENTS SOUMIS A UNE ETUDE D IMPACT SOIT DE FACON SYSTEMATIQUE, SOIT AU CAS PAR CAS (article R.122-2 du décret 2011-2019 du 29/12/2011 portant réforme des études d impact) CATÉGORIES

Plus en détail

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME INFORMATIONS JURIDIQUES J 14 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE 2007 ANNULE ET REMPLACE LA FICHE J 14 DE FÉVRIER 1998 RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME La réforme des autorisations

Plus en détail

Examen au cas par cas pour les PLU : Liste indicative d'informations devant être fournies par la collectivité

Examen au cas par cas pour les PLU : Liste indicative d'informations devant être fournies par la collectivité Examen au cas par cas pour les PLU : Liste indicative d'informations devant être fournies par la collectivité Cadre réservé à l'administration Référence de dossier Date de réception Renseignements généraux

Plus en détail

Projets soumis à étude d impact. Installations soumises à autorisation.

Projets soumis à étude d impact. Installations soumises à autorisation. Annexe à l article R.122-1 code de l environnement Catégorie d aménagement, d ouvrage et de travaux Projets soumis à étude d impact Installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) 1

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE Direction départementale des territoires PRÉFET DES HAUTES-ALPES Service d'appui territorial Application du droit des sols LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE D'une manière générale, les zones naturelles

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles

Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles Check-list à l'attention des chargés d'étude réalisant le Porter à Connaissance Cocher les lignes si le territoire

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement Liieu--diitt «lle Cognett» Commune de VAUX--SUR--SEULLES

Plus en détail

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable,

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable, Décret n 2005-1991 Du 11 juillet 2005, relatif à l étude d impact sur l environnement et fixant les catégories d unités soumises à l étude d impact sur l environnement et les catégories d unités soumises

Plus en détail

Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas

Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas www.dirmed.fr A la source Politique ministérielle Lois Grenelle Généraliser à toutes nos productions

Plus en détail

Actualité juridique ADS

Actualité juridique ADS Actualité juridique ADS Rencontre entre services instructeurs ADS 30 juin 2015 Olivier Lefèvre SRMT/BDSA Pour mémoire PC commercial Loi n 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l'artisanat, au commerce et

Plus en détail

Hydrocarbures de roches mères

Hydrocarbures de roches mères Hydrocarbures de roches mères Conseil Général de Haute Savoie 2 juillet 2012 DREAL Rhône Alpes Ressources Énergie Milieux et Prévention des Pollutions Unité Territoriale des deux Savoie Direction régionale

Plus en détail

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX?

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? 1 QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? Principes posés par le code de l urbanisme PRINCIPE EXCEPTIONS Constructions Nouvelles Art. Permis de construire Constructions dispensées de formalités

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 3 Février 2010 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados 1- ACTUALITÉ DES DÉCISIONS DU CONSEIL D'ÉTAT Décision du conseil d'etat (CE) n

Plus en détail

ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE L URBANISME DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE L URBANISME DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DL Avocats ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE L URBANISME DU LANGUEDOC-ROUSSILLON ACTUALITE JURIDIQUE DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT ET DE L URBANISME DE PROJET Présentation des nouveaux textes (décembre

Plus en détail

Comprendre les régimes de protections particulières

Comprendre les régimes de protections particulières détaillé Partie 1 Réf. Internet Les documents de référence en matière de planification et d'organisation de l'espace Pages Connaître la réglementation générale des sols Appréhender l organisation du droit

Plus en détail

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 Les textes de référence : ordonnance n 2005-1527 du 8 décembre 2005 relative au permis de construire et aux autorisations

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative Grenelle de l environnement Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative 1. Projet de loi Grenelle 1 Le Groupe Chambres d agriculture propose, concernant le projet de loi Grenelle

Plus en détail

Objet de l enquête, informations juridiques et administratives

Objet de l enquête, informations juridiques et administratives Nouveau grand paris Grand Paris Express Le Réseau de Transport public du Grand Paris Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Tronçon Pont-de-Sèvres Noisy Champs (ligne rouge

Plus en détail

Le permis de construire

Le permis de construire Le permis de construire 2014, N 1 AGGLOMÉRATION D AGEN La demande de Permis de construire La demande de permis de construire doit être effectuée au moyen de l'un des formulaires suivants : Sommaire : La

Plus en détail

Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE

Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Bretagne Rennes, le 1 5 AVR. 2015 Autorité environnementale

Plus en détail

ELABORER UN PLAN LOCAL D'URBANISME

ELABORER UN PLAN LOCAL D'URBANISME Direction Départementale des Territoires DDT de l'yonne Service Urbanisme, Habitat, Renouvellement urbain Unité Atelier Urbanisme Site : 3 rue Monge Auxerre ELABORER UN PLAN LOCAL D'URBANISME Le présent

Plus en détail

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction Direction Départementale des Territoires Cher Service Urbanisme Habitat Ville Bureau Construction Accessibilité 6, place de la Pyrotechnie 18019 BOURGES CEDEX AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER

Plus en détail

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme Avril 2006 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 9 du 19 février 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 6

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 9 du 19 février 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 6 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 9 du 19 février 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 6 ARRÊTÉ N 1733/DEF/SGA/DMPA/SDIE/BENV portant approbation du plan de prévention

Plus en détail

Nouvelles règles de gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle

Nouvelles règles de gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle Nouvelles règles de gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle Pour une meilleure gestion des interventions sur la voirie Départementale Règlement du Domaine Public Routier du Département

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

GESTION DES AUTORISATIONS D URBANISME EN SITE CLASSE. - les canalisations, lignes ou câbles souterrains

GESTION DES AUTORISATIONS D URBANISME EN SITE CLASSE. - les canalisations, lignes ou câbles souterrains GESTION DES AUTORISATIONS D URBANISME EN SITE CLASSE QUESTIONS Qui est compétent pour autoriser les travaux en site classé? REPONSES - Le préfet, pour des travaux limités, après avis de l architecte des

Plus en détail

Obligations d information environnementale des entreprises après le Grenelle II

Obligations d information environnementale des entreprises après le Grenelle II Obligations d information environnementale des entreprises après le Grenelle II Laurence Lanoy Mathieu Farge 28 mars 2011 Intersol Introduction Les obligations d information environnementale sont imposées

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 PREAMBULE Quelques dates pour situer la réforme du permis de construire 2 Le permis de construire en quelques dates 1852 : décret relatif

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS COMMENT PRÉPARER LES DEMANDES? QUELLES SONT LES RÈGLES A RESPECTER? MINISTÈRE DE LA CULTURE

Plus en détail

a été remplacée par la Contribution économique territoriale (CET) et l Impôt forfaitaire sur les entreprises GESTION ET MAINTENANCE DU RÉSEAU

a été remplacée par la Contribution économique territoriale (CET) et l Impôt forfaitaire sur les entreprises GESTION ET MAINTENANCE DU RÉSEAU Le Maire et le réseau de transport d électricité URBANISME, AMÉNAGEMENT Près de 18 000 communes françaises sont concernées par la présence sur leur territoire d un ouvrage électrique poste, pylône ou ligne

Plus en détail

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées Codes l'environnement Décret 95-22 du 9 janvier relatif à la limitation du bruit des aménagements et transports terrestres mai relatif au bruit des 97-110 du 12 relative à la prise en compte du bruit dans

Plus en détail

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Article L225-102-1 En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n 2010-788 du 12 juillet

Plus en détail

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Travaux et changements de destinations soumis à permis de construire, à permis d aménager ou à déclaration préalable en dehors des

Plus en détail

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières.

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières. La zone correspond à une zone d urbanisation future, non équipée, située au nord-est de la commune entre les voies ferrées et les territoires des communes limitrophes de Combs-la-Ville et Moissy- Cramayel.

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOZÈRE D.D.T. Lozère

PRÉFET DE LA LOZÈRE D.D.T. Lozère Liste des documents de planification, programmes, projets, manifestations et interventions devant faire l'objet d'une évaluation des incidences Natura 2000 dans le département de la Lozère L article 6

Plus en détail

PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES DES INCIDENCES NATURA

PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES DES INCIDENCES NATURA PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES RÉGIME D'ÉVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 L'évaluation des incidences en 7 étapes Guide méthodologique destiné aux porteurs de projets Un dossier d'évaluation

Plus en détail

Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte

Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte La réglementation applicable aux autorisations d urbanisme vient d être significativement modifiée.

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

REGIME JURIDIQUE DE MANIFESTATIONS SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE

REGIME JURIDIQUE DE MANIFESTATIONS SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE REGIME JURIDIQUE DE S SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE S SPORTIVES QUI NE SONT SOUMISES NI A AUTORISATION, NI A DECLARATION : Il résulte des dispositions de l'article R 331-6 du code du sport que ne rentrent

Plus en détail

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet

Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Partie 1 Fiche technique n 2 Le zonage et le règlement La traduction réglementaire du projet Zones U : Zones urbaines équipées, secteurs déjà urbanisés avec capacité de desserte Le règlement des secteurs

Plus en détail

d impact Etude L ÉTUDE D IMPACT SUR L ENVIRONNEMENT Objectifs - Cadre réglementaire - Conduite de l évaluation

d impact Etude L ÉTUDE D IMPACT SUR L ENVIRONNEMENT Objectifs - Cadre réglementaire - Conduite de l évaluation INTRODUITE IL Y A VINGT-CINQ ANS ET CONSTAM- MENT RENFORCÉE DEPUIS, L ÉTUDE D IMPACT EST UNE PROCÉDURE BIEN CONNUE DES MAÎTRES D OUVRAGE, MAÎTRISÉE PAR LES EXPERTS ET APPRÉCIÉE PAR LE PUBLIC. ETAPE DU

Plus en détail

LES INSTALLATIONS DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI)

LES INSTALLATIONS DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES (ISDI) DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du HAUT-RHIN Service de l'eau, de l'environnement et des Espaces Naturels Cité administrative Bât Tour Rue Fleischhauer 68026 COLMAR - Cedex Service Eau, Environnement

Plus en détail

COMMUNES DE BREZINS et GILLONNAY AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

COMMUNES DE BREZINS et GILLONNAY AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR 1 Pierre BLANCHARD Commissaire enquêteur DEPARTEMENT DE L ISERE INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT COMMUNES DE BREZINS et GILLONNAY ENQUÊTE PUBLIQUE Enquête relative à la demande

Plus en détail

MODIFICATION SIMPLIFIEE D'UN PLAN LOCAL D'URBANISME GUIDE DE PROCEDURE. Modification simplifiée

MODIFICATION SIMPLIFIEE D'UN PLAN LOCAL D'URBANISME GUIDE DE PROCEDURE. Modification simplifiée MODIFICATION SIMPLIFIEE D'UN PLAN LOCAL D'URBANISME GUIDE DE PROCEDURE Modification simplifiée Adresse postale : Direction Départementale des Territoires du Loir-et-Cher 17, quai de l'abbé Grégoire 41012

Plus en détail

FICHE SYNTHETIQUE EAUX PLUVIALES

FICHE SYNTHETIQUE EAUX PLUVIALES - 1 - DDT de l'essonne Service de l'environnement Bureau de l'eau Boulevard de France 91010 EVRY CEDEX Sept 2010 FICHE SYNTHETIQUE EAUX PLUVIALES Rappel de la réglementation Les ouvrages, installations,

Plus en détail

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme Entrée en vigueur le 1 er octobre 2007 Toute demande d autorisation déposée le 1 er octobre sera soumise au nouveau dispositif. Tout dépôt de déclaration

Plus en détail

Tableau récapitulatif évaluation des incidences Natura 2000 pour les Alpes de Haute Provence (liste nationale et listes complémentaires)

Tableau récapitulatif évaluation des incidences Natura 2000 pour les Alpes de Haute Provence (liste nationale et listes complémentaires) Tableau récapitulatif évaluation des incidences tura 2000 pour les Alpes de Haute Provence Aménagement Tous les travaux de plus de 1.9 M d sauf cas de dispense des articles R122.5 et 6. Ouverture de travaux

Plus en détail

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

Plus en détail

Villes de Villeneuve d'ascq, Wasquehal et Marcq en Baroeul RAPPORT D'ENQUETE PUBLIQUE ENVIRONNEMENTALE

Villes de Villeneuve d'ascq, Wasquehal et Marcq en Baroeul RAPPORT D'ENQUETE PUBLIQUE ENVIRONNEMENTALE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DU NORD ARRONDISSEMENT DE LILLE Villes de Villeneuve d'ascq, Wasquehal et Marcq en Baroeul RAPPORT D'ENQUETE PUBLIQUE ENVIRONNEMENTALE Etude d impact d un parc d activités

Plus en détail

Commission de suivi de site STORENGY

Commission de suivi de site STORENGY Commission de suivi de site STORENGY Réunion du 8 octobre 2014 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Rhône-Alpes www.developpement-durable.gouv.fr Plan 1- Rappel des objectifs

Plus en détail

MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION

MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION I - Notions générales. MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION 1 ) L'organisation de la justice française. L'organisation juridictionnelle : - Les juridictions administratives. - Les juridictions judiciaires.

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le développement durable relève aujourd'hui du droit public : Traité d'amsterdam pour l Europe, et pour la France, LOADDT, Loi d'orientation

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE Réorganisation du ministère Un grand ministère pour le grand défi de la planète Le 10

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

COMMUNE DE CHERONVILLIERS ELABORATION DE LA CARTE COMMUNALE

COMMUNE DE CHERONVILLIERS ELABORATION DE LA CARTE COMMUNALE COMMUNE DE CHERONVILLIERS ELABORATION DE LA CARTE COMMUNALE PORTER A LA CONNAISSANCE DE L'ETAT Mars 2003 SOMMAIRE NOTE DE PRÉSENTATION... 3 1) Procédure d'élaboration de la carte communale : un accord

Plus en détail

Liberlé Égalilé Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Liberlé Égalilé Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE '~"."" " Liberlé Égalilé Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Direction Régionale de l'environnement; de l'aménagement et du Logement de Rhône-Alpes Service Connaissance Etudes Prospective Evaluation Unité

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

DECLARATION ATTESTANT L'ACHEVEMENT ET LA CONFORMITE DES TRAVAUX (DAACT) et RECOLEMENT

DECLARATION ATTESTANT L'ACHEVEMENT ET LA CONFORMITE DES TRAVAUX (DAACT) et RECOLEMENT DECLARATION ATTESTANT L'ACHEVEMENT ET LA CONFORMITE DES TRAVAUX (DAACT) et RECOLEMENT GENERALITES La DAACT est obligatoire (R 462-1 du CU) pour : Les permis de construire Les permis d'aménager Les déclarations

Plus en détail

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Quel foncier pour la biodiversité? 9 octobre 2014 Judith Cubertafond / Nina Fernandez 1 UN METIER : OPERATEUR FONCIER Créé en 2007 Pour le compte des

Plus en détail

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Titre 1 : Bâtiments et urbanisme Chapitre 1 : amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

Dossier de demande de dérogation. à l'urbanisation limitée. application de l article L 122-2. du code de l urbanisme

Dossier de demande de dérogation. à l'urbanisation limitée. application de l article L 122-2. du code de l urbanisme Direction départementale des territoires de la Drôme Service Aménagement du Territoire et Risques Pôle Planification Dossier de demande de dérogation à l'urbanisation limitée application de l article L

Plus en détail

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AUTORISATIONS DE VOIRIE. Compétences par type de police

FICHE TECHNIQUE AUTORISATIONS DE VOIRIE. Compétences par type de police FICHE TECHNIQUE AUTORISATIONS DE VOIRIE Des parties du domaine public routier peuvent être soustraites de l usage commun par des occupations privatives : pour des ouvrages affectant la conservation de

Plus en détail

Réunion d information

Réunion d information Réunion d information Le rôle de la Mairie est au centre de la réforme de l urbanisme Contexte L assainissement non collectif Les missions du SPANC Réforme de l urbanisme et ses conséquences pour les mairies

Plus en détail

CHAPITRE VI - ZONE Uza

CHAPITRE VI - ZONE Uza CHAPITRE VI - ZONE Uza Caractère de la zone Cette zone de la ZAC MAYAC a pour vocation la construction de logements collectifs autour d'une place de Quartier, avec possibilité de création de commerces

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Déroulement de la présentation Panorama des principaux outils de l urbanisme opérationnel - Les outils opérationnels - Les outils de financement Le lotissement communal de la Pointe de Fromentières - Les

Plus en détail

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement...

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement... Les lotissements à partir du 1er mars 2012 Février 2012 Sommaire Caractéristiques d un lotissement...2 Constitue un lotissement...2 Ne constitue pas un lotissement...2 Les procédures applicables et leur

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture POLITIQUE DE LA MOBILITÉ Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture 23 D.O.G. Orientations III.3 à 6 et III.11 à 13 F avoriser l usage des transports

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION

NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUVELLE RÉGLEMENTATION Les principes fondamentaux des actions gouvernementales pour prévenir les risques liés aux endommagements des canalisations et réseaux sont portés par la loi Grenelle 2. Ces principes

Plus en détail

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013 Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation Année 2013 Adopté en séance plénière du 9 décembre 2014 Présentation du SAGE et contexte Le périmètre du SAGE Les masses d eau Le SAGE Val Dhuy

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT

PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT Le Permis de Construire (PC) et le lotissement sont deux outils de planification urbaine qui touchent plus particulièrement la construction. Ces deux outils ont émergé

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX

LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX Direction départementale des territoires de l'ain www.ain.developpement-durable.gouv.fr PPRT UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX

Plus en détail

Atelier DT-DICT. DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013

Atelier DT-DICT. DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013 Atelier DT-DICT DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013 Présentation de Sogelink Implantée à Lyon, créée en 2000, Sogelink est une entreprise

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015

Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015 Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015 Contacts utiles: Syndicat Intercommunal des Cours d Eau Châtillonnais Contrat SEQUANA Pauline GERMANAUD 21 bd Gustave Morizot, 21400 Châtillon sur

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Préfecture de Côte d'or

Préfecture de Côte d'or Préfecture de Côte d'or Service Navigation Rhône-Saône Service Eau Risques Environnement Arrêté préfectoral n 173 autorisant la reconstruction et l'automatisation du barrage d'auxonne et Tillenay sur la

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

Installations de stockage de déchets inertes. 2006 mise à jour 2012 SOURCE D INFORMATION PREAMBULE

Installations de stockage de déchets inertes. 2006 mise à jour 2012 SOURCE D INFORMATION PREAMBULE Installations de stockage de déchets inertes 2006 mise à jour 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du Décret n 2006-302 du 15 mars 2006 relatif aux installations

Plus en détail

INSTALLATION DE STOCKAGE

INSTALLATION DE STOCKAGE DEMANDE D AUTORISATION POUR UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES Commune de GRABELS (34) Dossier n 2013 02 053 Novembre 2013 Société SOVAMI GRABELS (34) Installation de stockage de déchets inertes

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail