LIVRET Les Cent-Jours à Mâcon et l héritage napoléonien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIVRET Les Cent-Jours à Mâcon et l héritage napoléonien"

Transcription

1 LIVRET Les Cent-Jours à Mâcon et l héritage napoléonien

2 édito Deux siècles après sa défaite à la bataille de Waterloo le 18 juin 1815, Napoléon continue de fasciner et de nous interroger sur ce que peut être, pour reprendre le titre d un célèbre opéra de Verdi, «la Force du Destin». Petit officier sans grand avenir sous l Ancien Régime, Napoléon a su profiter des circonstances nouvelles permises par la Révolution pour se hisser jusqu au pouvoir suprême et devenir le chef d un empire qui occupa la plus grande partie de l Europe. D une ambition démesurée, il fut l artisan de sa propre chute mais il a laissé à la postérité de nombreuses institutions qui sont toujours d actualité. Par le biais d une exposition dont ce livret est tiré, la Ville de Mâcon a tenu à s associer aux commémorations et à porter un éclairage particulier sur les événements qui marquèrent son histoire en Surtout, elle a voulu rappeler combien le souvenir de Napoléon est encore visible, notamment à travers certains monuments et lieux emblématiques de la cité mâconnaise. Hervé Reynaud Adjoint au Maire en charge de la culture, du patrimoine historique et du dialogue interculturel. Conseiller départemental

3 Les Cent-Jours à Mâcon et l héritage napoléonien Il y a deux siècles, Mâcon se trouve plongée au cœur de l Histoire : d abord en mars 1815 lors du passage de Napoléon I er à son retour de l île d Elbe, puis en juillet avec l arrivée des troupes chargées d occuper la France. Cette période, connue en France sous le nom des Cent-Jours, devait marquer durablement la vie mâconnaise et même nationale. Au temps de la conscription, les cents jours avant la fin du service militaire (le Père Cent) étaient fêtés dignement par les soldats. Aujourd hui encore, l échéance des cent jours sert souvent de repère, comme en politique par exemple où l on parle régulièrement des cent jours de tel ou tel gouvernement. Cette parenthèse de trois mois, qui aurait pu être insignifiante en regard de l histoire séculaire de la France, est cependant un événement majeur qui étonne. Commencée comme une aventure sans avenir par un monarque déchu de son trône, la tragédie connaît son apothéose avec l une des plus belles défaites françaises sur le champ de bataille de Waterloo le 18 juin Surtout, cette période est l un des éléments essentiels de la légende napoléonienne et inspirera nombre de romantiques du xix e siècle, fascinés par le héros foudroyé et enchaîné sur le rocher de Sainte-Hélène. Sans les Cent-Jours, Napoléon n aurait pas la place qui est la sienne dans l histoire. L attitude de Mâcon en 1815 est singulière. Si la ville oscille entre deux souverains au gré des circonstances, elle surprend par un dernier combat contre l armée d invasion alors que le régime impérial n existe plus. Pourtant, malgré ce dernier baroud d honneur, sa logique est toujours la même. Il s agit pour elle d adopter une voie médiane, celle de la modération et de la sagesse qu elle saura conserver à d autres moments de son histoire. Si l Empire n est plus depuis longtemps, son héritage est encore présent à Mâcon. Pour s attacher la ville, Napoléon I er a en effet décidé de marquer la cité de son empreinte. Organisateur et bâtisseur, il a laissé dans le paysage urbain des éléments devant perpétuer de manière durable le souvenir de son règne. > Napoléon dans son cabinet de travail par Jacques-Louis David

4 La situation en mars 1815 Forcé à l exil, celui que les nostaliques de l Empire appellent l Absent, attend son heure La Révolution française de 1789, qui met fin à l Ancien Régime, est marquée par dix années d instabilité politique chronique. Suite au coup d État des 9 et 10 novembre 1799, Napoléon Bonaparte devient Premier consul. Empereur des Français en 1804, il se lance dans une politique de conquête territoriale. Son rêve : faire de la France la puissance dominant l Europe. Après les brillants succès du début de règne, les revers en Espagne et la désastreuse campagne de Russie en 1812 sonnent le glas de l Empire. La France est envahie par les puissances européennes coalisées. Contraint d abdiquer en avril 1814, Napoléon I er est exilé sur l île d Elbe où il demeure près d un an. L abdication de Napoléon permet à Louis XVIII, frère du dernier roi de France Louis XVI, de monter sur le trône. Cette période, appelée première Restauration, suscite des espoirs chez de nombreux Français. Mais le contexte général et des maladresses du gou ver nement vont lui aliéner une large partie de l opinion, qui commence à regretter le régime impérial. Le 26 février 1815, Napoléon quitte l île d Elbe pour regagner la France et débarque le 1 er mars à Golfe-Juan près d Antibes. L objectif est la reconquête de son trône. En 1815, la ville de Mâcon compte environ habitants. Ville préfecture depuis 1790, elle se situe à un carrefour important puisqu elle est sur l axe de la Saône et que s y croisent la route reliant Nevers à Genève et celle de Paris à Lyon. Mâcon est une cité de négoce : vins du Mâconnais, produits agricoles de la région. Les élites qui la dirigent sont constituées de modérés, et la population fait preuve d une grande indifférence politique sous l Empire, lassée par les incertitudes néfastes pour son commerce durant la > Napoléon après l abdication de 1814 par Delaroche période révolutionnaire. Un an plus tôt, la ville se trouve sur la route des invasions à la chute de l Empire. Le 12 janvier 1814, elle capitule sans combattre. Le maire, Louis Bonne, accusé de défaitisme par les autorités impériales, se justifie en disant avoir adopté une posture responsable vis-àvis de ses administrés pour éviter les représailles de la part de l ennemi. De son côté, Napoléon ne pardonnera jamais ce qu il considère comme une trahison. > Louis Bonne, maire de Mâcon de 1811 à 1815

5 Les vingt jours (1 er 20 mars 1815) Avant Grenoble, on me traita d aventurier, à Grenoble, je fus prince Sitôt débarqué en France, Napoléon se met en marche avec sa petite troupe commandée par le général Cambronne. Prudents, ils évitent la vallée du Rhône royaliste. Ils atteignent Laffrey près de Grenoble le 7 mars. Un bataillon du 5 e régiment d infanterie de ligne, venu à leur rencontre pour les arrêter, se rallie à eux. Napoléon séjourne quelques jours à Lyon où il reçoit les autorités et promulgue de nombreux décrets puis arrive à Mâcon le 13 mars à 20 heures. Refusant d être logé à la préfecture comme en 1805, il s installe à l Hôtel du Sauvage sur les quais. Il reçoit le lendemain matin les félicitations de la Garde nationale et du corps municipal, auquel il réserve un accueil glacial, lui reprochant son attitude défaitiste de Le 20 mars 1815, Napoléon remonte sur le trône Napoléon Napoléon quitte Mâcon le 14 mars et couche à Auxerre le 17 au soir dans la préfecture que le préfet Gamot lui a réservée. C est un ralliement de taille puisque Gamot est le beau-frère du maréchal Ney que Louis XVIII a dépêché pour arrêter Napoléon, lequel Ney a d ailleurs déjà pris la décision de se rallier à l Empereur. Les retrouvailles ont lieu le lendemain chez le préfet Gamot. La défection de Ney sonne les derniers espoirs pour Louis XVIII de se maintenir sur le trône. Le 19 mars Napoléon quitte Auxerre et prend la direction de Joigny et de Sens. Il arrive à Fontainebleau le 20 mars. Informé en fin de journée que le roi et la cour ont quitté les Tuileries, il part aussitôt pour Paris où il entre dans la soirée. Il retrouve alors son palais et son trône. Le vol de l aigle

6 Les Cent-Jours (20 mars 22 juin 1815) La reprise en main des institutions Dès son retour sur le trône, Napoléon cherche à s entourer de serviteurs de confiance Le retour de Napoléon I er en France s accompagne immédiatement d une épuration. En Saône-et-Loire, les premiers sanctionnés sont le préfet et les sous-préfets qui s étaient montrés fidèles à Louis XVIII et qui avaient pris des mesures pour stopper l avancée de Napoléon. Jean-Pierre du Colombier remplace comme préfet dès le 13 mars Auguste-Jean Germain de Montforton démissionnaire. Il reste peu de temps en place puisque Guillaume-Charles Faipoult est nommé préfet du département par décret du 27 avril. Les sous-préfets de Chalon-sur-Saône et Charolles sont également remplacés. > Jean-Adrien Bigonnet, maire de Mâcon de mai à juillet 1815 > Aigle de drapeau, modèle an XII Dans de nombreuses villes françaises, les maires subissent ces mesures de représailles. À Mâcon, le maire Louis Bonne, ayant démissionné en octobre 1814, est remplacé le 4 mars 1815 par Pierre-Albert Bernard de Lavernette lequel, en raison du retour de Napoléon, n est jamais installé. Son successeur Nicolas Brunet-Bruys, nommé maire le 14 mars, est remplacé le 7 mai par Jean-Adrien Bigonnet. Il s agit bien d une reprise en main par le régime impérial, puisque lors de sa visite le 6 mai, le comte Thibaudeau, commissaire extraordinaire de l Empereur annonce que sur les 30 membres nommés par lui, seulement 9 font partie de l ancien conseil municipal. Bigonnet, un républicain au service de l Empire Le régime impérial amorce dans le même temps un virage libéral, par la force des choses. L Acte additionnel aux Constitutions de l Empire du 22 avril instaure la Chambre des Représentants. Les élections à la nouvelle Chambre ont lieu les 8 et 22 mai. Les résultats sont très décevants pour l Empereur car, en plus d une abstention massive, on assiste à une forte poussée des libéraux et à un retour marqué des anciens jacobins. Parmi ces derniers se trouve le maire de Mâcon, Bigonnet.

7 La mobilisation des ressources Face à la guerre qui se profile, toutes les énergies sont mises à contribution Les Alliés réunis en congrès à Vienne pour décider de l avenir de l Europe ne peuvent accepter le retour de Napoléon, et s apprêtent de nouveau à attaquer la France. Le régime impérial doit donc se préparer rapidement à une guerre inévitable en mobilisant toutes les énergies en vue de vaincre ses ennemis. On fait appel aux volontaires pour défendre la Patrie, les autorités incitant les anciens militaires à reprendre du service. Pour faire face à toute éventualité d invasion comme en 1814, il est décidé de mettre le département en état de défense. Le 7 mai, le préfet nomme le maire de Mâcon commissaire à l effet de requérir des manœuvres dans sa commune et celles environnantes, afin de réaliser des travaux de défense sur la rive gauche de la Saône à la tête du pont Saint-Laurent. Les autorités cherchent à restaurer l esprit de 1793, à l époque où la France était menacée d invasion par les puissances européennes. Mais, après plus de 20 ans de guerre, le cœur n y est plus. On cherche néanmoins à mobiliser l ensemble des ressources disponibles afin de repousser l ennemi. Suite au décret du 27 mai incitant les citoyens à faire des dons patriotiques, le préfet prend deux arrêtés les 1 er et 10 juin pour collecter les fonds nécessaires. Or de nombreux contribuables, compris parmi les plus aisés des communes, ne peuvent fournir la part qui leur est réclamée.

8 Les Cent-Jours (20 mars 22 juin 1815) La Garde nationale La Garde nationale est instituée dans chaque ville en France en Il s agit d une milice composée de bourgeois, armés par le gouvernement mais devant s équiper à leur frais. Elle est chargée d assurer l ordre et la sécurité à l intérieur du territoire. Elle est obligatoire pour tous les hommes âgés de 20 à 60 ans. Sous l Empire, elle sert régulièrement de réservoir pour wcompléter les régiments de l armée régulière. Sous la Restauration, une ordonnance du 16 juillet 1814 stipule que les Gardes nationales ne sont plus mobilisables. Mais à son retour au pouvoir, Napoléon I er décide qu une partie de la Garde nationale peut être mobilisée pour rejoindre l armée régulière. Le 3 avril, celle de Mâcon est réorganisée et le 10 avril, un décret impérial crée un Comité de département en vue de son organisation. Le 9 mai, le préfet ordonne à la ville de Mâcon de fournir 200 hommes à prendre dans la Garde nationale pour partir à la guerre. Dans un élan patriotique, le maire de Mâcon décide deux jours après de remettre des instruments de musique appartenant à la ville aux mobilisés partant à la guerre afin de les motiver. Suite au décret impérial du 27 mai 1815, l État fait appel aux dons patriotiques pour équiper les gardes nationaux et les volontaires pour la défense de la Patrie. Localement, la Garde nationale a un rôle limité dans la défense du territoire, notamment lors des combats de Mâcon dans la nuit du 10 au 11 juillet. Il est prévu par les autorités qu elle n interviendrait pas en dehors du territoire de la ville, afin de ne pas exposer inutilement la vie des citoyens mâconnais. > Extrait de la délibération portant sur l organisation de la Garde nationale, 3 mai 1815 À son retour sur le trône en juillet 1815, Louis XVIII revient à l organisation de La Garde nationale est réorganisée plusieurs fois, jusqu à sa dissolution définitive le 25 août 1871 suite à sa participation à la commune de Paris.

9 Les corps francs De longue date, des troupes irrégulières ont secondé les armées officielles. Face à la menace d invasion de la France, Napoléon I er prend un décret le 22 avril 1815 créant des corps francs dans toute la France, mais surtout dans l Est. Ils ont pour mission de tendre des embuscades et harceler les arrières de l ennemi. Ils sont craints non seulement par les troupes étrangères qui avancent sous la menace permanente de ces troupes insaisissables, mais aussi par les populations civiles qui ont peur des représailles de la part de l ennemi. Leurs chefs reçoivent des brevets de colonels et sont chargés de lever à leurs frais ces corps francs. Ainsi en va-t-il en Saône-et-Loire du dénommé Genty : nommé à la tête de l un d eux le 20 mai 1815, il reçoit une commission provisoire afin de procéder à ce re cru tement. Nous ne savons s il eut le temps d accomplir sa tâche, ni si ces hommes eurent un rôle effectif au moment de l invasion du département en juillet Les corps francs sont licenciés par l ordonnance royale du 20 juillet Leurs chefs sont pour la plupart poursuivis lors de la répression instaurée sous la seconde Restauration. > Arrêté préfectoral nommant le sieur Genty chef d un corps franc, 20 mai 1815

10 Les Cent-Jours (20 mars 22 juin 1815) La Fédération bourguignonne Au printemps 1815, avec la menace de reprise des hostilités qui se précise et afin de fédérer toutes les énergies, des initiatives locales apparaissent. Celles-ci sont encouragées par le gouvernement impérial qui plus que jamais a besoin de soutien. Des citoyens décident de s unir au sein de fédérations qui se présentent comme des associations amicales et utiles à «l honneur national et à la prospérité de la France». La première de ce genre est la Fédération bretonne fondée à Rennes le 25 avril Le 8 mai 1815, le commissaire extraordinaire de l Empereur, le comte Thibaudeau, écrit au préfet de Saône-et-Loire pour l inviter à soutenir la Fédération bourguignonne fondée le 7 mai, qui comprend les départements de Côte-d Or, de Saône-et-Loire, de Haute-Marne et qui a vocation à s associer aux départements du Doubs, de la Haute-Saône et du Jura. Le 12 mai 1815, les élus de Mâcon reçoivent une délégation de citoyens de Dijon qui leur propose d adhérer à la Fédération bourguignonne. Le même jour, le préfet reçoit un courrier de la Fédération lyonnaise pour que la Saône-et-Loire la rejoigne. Le 16 mai, la ville de Mâcon fait le choix d adhérer à la Fédération bourguignonne du fait de son attachement historique à la Bourgogne.

11 Après l abdication (22 juin août 1815) La résistance de Mâcon Après la chute de l Empire, Mâcon est l une des dernières > Sabre-briquet, modèle an XI villes à résister face à l ennemi Battu à Waterloo le 18 juin 1815, Napoléon abdique pour la seconde fois le 22 juin Il décide de se rendre aux Britanniques qui l exilent sur l île de Sainte-Hélène où il meurt en Louis XVIII retrouve la capitale le 8 juillet. Il s ensuit une nouvelle épuration vis-à-vis de ceux qui s étaient ralliés à l Empereur. Pendant ce temps, la ville de Mâcon se prépare à une nouvelle invasion. Elle reçoit deux canons et un obusier pour sa défense, des artilleurs retraités étant embauchés pour former des canonniers. Des travaux de fortification En juillet 1815, Mâcon décide de se battre pour l honneur > Acte de décès d un soldat à Saint-Laurent, juillet 1815 sont entrepris à Saint-Laurent afin de protéger l accès du pont. Ils sont terminés fin juin, juste à temps car le danger commence à se préciser. Début juillet, la ville dispose de 120 gardes nationaux et 300 fantassins du 24 e régiment d infanterie de ligne. Le général Rouelle qui commande le département et le maréchal Suchet dé conseillent la résistance, mais la ville souhaite racheter sa conduite de l année précédente et décide de combattre pour l honneur. Dans la journée du 10 juillet, un parlementaire autrichien est reçu à deux reprises par le général Rouelle qui lui refuse le libre passage des troupes. La bataille est dès lors inévitable. Le 11 juillet vers 1 h - 1 h 30 du matin, les Autrichiens attaquent la ville. L assaut surprend les Mâconnais car l ennemi, guidé par un habitant du pays, traverse la Saône au nord de Mâcon et se porte sur l actuel square de la Paix, bousculant un poste chargé de le repousser. Dans le même temps, d autres soldats attaquent les retranchements de la tête du pont, dont ils s emparent après de violents combats qui font plus de 20 morts. Mâcon tombe aussitôt, et connaît une seconde occupation marquée par de lourdes réquisitions, l ennemi restant en ville environ six mois. Le maire Bigonnet fuit la ville et part s installer à Paris. Il est remplacé par Joseph André Doria le 3 août 1815.

12 Après l abdication (22 juin août 1815) La justice Sous les Cent-Jours, il n y a pas véritablement de volonté de la part du gouvernement impérial de faire la chasse aux partisans de la monarchie. Depuis Lyon, l Empereur prend un décret le 12 mars 1815 proclamant l amnistie pour les fonctionnaires ayant favorisé la chute du régime impérial en Seuls quelques rares personnages d importance sont exclus de l amnistie. L on assiste cependant à une épuration au niveau des administrations et du personnel politique (remplacement des préfets et sous-préfets, maires et adjoints, dissolution de la Chambre suivie de nouvelles élections législatives). Le retour de Louis XVIII s accompagne d un esprit de vengeance Avec le retour de Louis XVIII au pouvoir à partir de juillet, un véritable sentiment de revanche apparaît. Une période d exactions et de crimes appelée la «Terreur Blanche» touche toute la France dans l été, principalement le midi royaliste (assassinats de Mamelouks à Marseille et du maréchal Brune à Avignon, exécutions de nombreux officiers comme le maréchal Ney). Des mesures d exception sont peu à peu mises en place. L ordonnance du 7 juillet 1815 réinstalle les personnels en place au 1 er mars. La loi du 29 octobre est votée pour réprimer les crimes commis contre la personne et l autorité du roi, celle du 9 novembre porte sur les discours et les écrits séditieux, enfin, celle du 20 décembre rétablit les cours prévôtales qui jugent sans appel. Il faut attendre la loi d amnistie du 12 janvier 1816 pour un assouplissement des mesures de répression. Les autorités prennent soin de sanctionner rapidement les individus concernés. Le 28 décembre 1815, le ministre de l Intérieur écrit au préfet de Saône-et-Loire pour se plaindre de la lenteur avec laquelle l épuration des maires et adjoints s effectue. De nombreuses personnes sont aussi condamnées à Mâcon et dans les environs suite aux lois d exception. En août 1815, l écrivain public Roche de Mâcon est condamné pour propos antiroyalistes. Suite à la loi du 29 octobre, plusieurs Mâconnais faisant état de sentiments bonapartistes sont condamnés au tribunal de première instance de la ville.

13 L héritage napoléonien à Mâcon Voulant rallier Mâcon à son régime, Napoléon finance de grands travaux qui marquent durablement la ville Le cours Roujoux (actuelle esplanade Lamartine) Au début de la Révolution française, la ville de Mâcon entame sa transformation en démolissant ses remparts. En 1794, la municipalité décide de supprimer les bastions du Bourgneuf et Saint- Antoine afin d ouvrir la grande route de Paris à Lyon permettant de longer la Saône. Deux ans plus tard, le conseil municipal approuve le plan d un dénommé Corceret proposant l établissement d une place sur le terrain vague existant sur le quai vis-à-vis de l Hôtel de Ville. La ville souhaite alors se doter d une promenade publique et d un espace réservé au commerce. Il faut attendre le passage de Napoléon I er en 1805 pour que les choses s accélèrent. Un décret impérial du 10 avril 1805 autorise la construction d un port de commerce jouxtant une promenade publique au sud du pont Saint-Laurent, Napoléon I er accordant une somme importante pour sa réalisation. Les travaux avancent rapidement. En février 1806, l aménagement de l esplanade est accepté par le conseil municipal et la pose de la première pierre du port se déroule en septembre de la même année. En 1812, un mur de clôture est établi pour délimiter l esplanade. La préfecture > Plan du cours Roujoux réalisé par Lénot vers 1805 L ancien palais épiscopal construit par les évêques Gaspard et Louis Dinet, entre 1618 et 1631, est vendu comme bien national et acheté en 1791 par le Directoire du département. Il abrite également, sous la Révolution, les bureaux du District, ceux des Ponts-et-Chaussées et les Archives départementales. À la création des préfets par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), le nouvel exécutif s installe dans le bâtiment abritant le Directoire départemental. En avril 1805, cette habitation reçoit la visite prestigieuse de Napoléon I er et Joséphine puis du pape Pie VII en route pour l Italie. Elle est agrandie en 1838, puis de manière encore plus importante sous le Second Empire lors des travaux de transformation du quartier des Gîtes.

14 L héritage napoléonien à Mâcon L église Saint-Vincent Au sortir de la période révolutionnaire, la situation religieuse de la ville de Mâcon est désastreuse. La cathédrale Saint-Vincent et l église Saint- Pierre ont été vendues comme biens nationaux et démolies. Suite au Concordat de 1801, la ville de Mâcon est découpée en deux paroisses. Or, la nouvelle paroisse Saint-Vincent n a pas d église. La municipalité profite du passage de Napoléon I er en avril 1805 pour lui exposer le problème et demander des subsides. Par décret du 11 avril 1805, l Empereur autorise la construction d une nouvelle église. Le Conseil des bâtiments civils désigne comme architecte Guy de Gisors, qui a travaillé avec Alexandre Théodore Brongniart à la construction de la Bourse de Paris. Un décret impérial du 3 juillet 1806 précise que la nouvelle église, placée sous le vocable de saint Napoléon, doit être construite sur l emplacement de l ancienne collégiale Saint-Pierre, la façade principale étant orientée du côté de la place Napoléon (actuel square de la Paix) en vis-à-vis de l Hôtel-Dieu. La première pierre de l édifice est posée en août Mais par manque de moyens, le chantier est interrompu en Celui-ci ne reprend qu en février 1816, grâce à un don accordé par le duc d Angoulême lors de son passage à Mâcon. Le vendredi 23 août 1816 a lieu la bénédiction de l église qui est dédiée à «saint Vincent, diacre et martyr, et à Saint-Louis, roi de France». Le bâtiment est de style néoclassique, le fronton étant soutenu par quatre colonnes. À l extérieur, une fresque représentant le martyre de saint Vincent surplombe l entrée principale. Plusieurs tableaux ornent également l église, dont un Christ en croix peint par David, sans doute offert par Napoléon pour décorer l édifice qui a pris le titre de cathédrale. L Hôtel du Sauvage Au n 21 de la rue Franche se trouve l Hôtel de Meaux, dont la façade est décorée de balcons et de sculptures de style Louis XV. Dans cet immeuble était installé l Hôtel du Sauvage. Napoléon y séjourna dans la nuit du 13 au 14 mars Dans la cour intérieure, on peut admirer un très bel escalier ancien. Le bâtiment a été transformé sur le quai à l angle de la rue du Pont, mais a été conservé dans sa partie nord, où l on peut encore voir la galerie à colonnades et le porche d entrée pour les voitures hippomobiles.

15 Remerciements Archives départementales de Saône-et-Loire, mairie de Saint-Laurent-sur-Saône. Illustrations Page de couverture : Campagne de France, 1814, par Jean-Louis-Ernest Meissonier. Conception Archives municipales et service communication de la Ville de Mâcon Impression Imprimerie municipale - Juin 2015

16

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Partez à la découverte de la Cité Phocéenne avec la Société des Amis de l IMA Au cours d un weekend de 3 jours à Marseille, nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de La poste : La Missive des Archives N 10 Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883 La poste à cette époque se situait, place de l église dans la maison de Monsieur CAROUZET,

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Organisation et déroulement actualisé en 2014 Les cérémonies publiques sont organisées sur ordre du gouvernement. Le maire est responsable du déroulement

Plus en détail

Siège social : 12, rue Jacquemont 75017 Paris TITRE I. Dénomination, Objet, Siège

Siège social : 12, rue Jacquemont 75017 Paris TITRE I. Dénomination, Objet, Siège Statuts de l Association Françoise et Eugène MINKOWSKI pour la santé mentale des migrants Siège social : 12, rue Jacquemont 75017 Paris Article I Constitution, Dénomination TITRE I Dénomination, Objet,

Plus en détail

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général.

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général. Napoléon Lorsque la Révolution éclate en 1789, le lieutenant Napoléon Bonaparte a 19 ans. Il est déjà soldat dans l armée et participe aux batailles entre les français qui sont pour la révolution et ceux

Plus en détail

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05 STATUTS Article 1 DENOMINATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour dénomination : l Association

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Journées Européennes DU Patrimoine Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Chaque année, depuis maintenant 30 ans, les Journées Européennes du Patrimoine permettent à chacun d entre nous d en découvrir les

Plus en détail

CHRONOLOGIE REVOLUTION ET EMPIRE. 1789-1815.

CHRONOLOGIE REVOLUTION ET EMPIRE. 1789-1815. CHRONOLOGIE REVOLUTION ET EMPIRE. 1789-1815. DATES Printemps 1789 EVENEMENTS Rédaction des cahiers de doléances et élections aux Etats généraux du royaume. On appelle Etats généraux la réunion des représentants

Plus en détail

MONUMENT HISTORIQUE ARRAS

MONUMENT HISTORIQUE ARRAS MONUMENT HISTORIQUE ARRAS MONUMENT HISTORIQUE Photo détail Schramm est le nom donné en 1886 à l ensemble de corps de casernes composant le Quartier des Esplanades, en souvenir de deux généraux qui s illustrèrent

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

www.mariemadeleine.fr

www.mariemadeleine.fr 1 LE#PELERINAGE#A#LA#SAINTE#BAUME#AU#FIL#DES#SIECLES# PersonnalitésvenuesàlasainteBaume: PAPES# EtienneIVen816 JeanVIIIen878 JeanXXIIen1316 BenoitXIIen1338 ClémentVIen1343 InnocentVIen1355 UrbainVen1367

Plus en détail

VISITE A BESANÇON. Curieusement la Franche-Comté se réclamera plus volontiers de l Espagne que du Saint Empire!!!

VISITE A BESANÇON. Curieusement la Franche-Comté se réclamera plus volontiers de l Espagne que du Saint Empire!!! VISITE A BESANÇON Depuis longtemps, le désir de concrétiser le lien entre les adhérents de la grande région Nord-Est était dans les esprits. L idée a pris corps, les 23 et 24 octobre 2007, avec un déplacement

Plus en détail

Eglise Notre-Dame des Vertus, XVIème, XVIIIème, XIXème siècles

Eglise Notre-Dame des Vertus, XVIème, XVIIIème, XIXème siècles Patrimoine publié le Samedi 3 septembre 2011 http://www.lignyenbarrois.com/wp/tourisme/patrimoine/ Le Lorgnon Linéen Délicieuses gourmandises qui mêlent chocolat - au lait, blanc ou noir - et une ganache

Plus en détail

«Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)»

«Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)» 1 «Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)» Statuts Article 1 Création Il est créé, une association dénommée «Maison des lycéens (MDL) du lycée (Nom du lycée)», conformément aux dispositions

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Le Parlement de Catalogne

Le Parlement de Catalogne Le Parlement de Catalogne L un des parlements les plus anciens du monde Le Parlement symbolise la pluralité du peuple catalan, il constitue donc l un des centres de la vie politique du pays. On y débat

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) :

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) : Rigny : Eglise du 18 ème siècle avec son retable et ses boiseries d époque. Deux toiles originales de Prud hon datées de 1794. Gisants. Gray (4km) : Hôtel de ville renaissance (1556) Musée Baron Martin

Plus en détail

Par les élèves de Première de la section Histoire des Arts du lycée Alain Fournier de Bourges

Par les élèves de Première de la section Histoire des Arts du lycée Alain Fournier de Bourges BOURGES ENTRE XIXE ET XXE LA RUE MOYENNE. Par les élèves de Première de la section Histoire des Arts du lycée Alain Fournier de Bourges SIECLE Bourges au fil des siècles Du 1 e au 3 e siècle Du 4 e au

Plus en détail

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et recommandations Le Pont des Trous constitue un des rares exemples

Plus en détail

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe?

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe? Chapitre : Qui tient les ficelles en Europe?. Qui est qui? Tout comme une commune, une province ou un pays, l Union européenne est gouvernée par des politiciens. Ceux-ci travaillent au sein de différentes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Ordonnance n o 2015-904 du 23 juillet 2015 portant simplification du régime des associations et des fondations

Plus en détail

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny La belle histoire de l école St-Louis-de-France J ai tenté de retracer pour vous l histoire de l école St-Louis-de-France. Je tiens à remercier M. Alain Boucher de la Commission scolaire des Navigateurs

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Le palais des ducs et des États de Bourgogne

Le palais des ducs et des États de Bourgogne Le palais des ducs et des États de Bourgogne Aux origines du palais Le palais s est développé au nord-ouest du castrum (1), la muraille édifiée au III e siècle. Il semble que le centre du pouvoir politique

Plus en détail

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Animations Visites Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Expositions Conférences Hôtel de ville En ville VISITES GUIDÉES Samedi 19 et dimanche 20 septembre à 15 h. Durée : 1 heure 30 Rendez-vous esplanade

Plus en détail

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS :

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS : 1 Michel Marec 9 juin 2009 Commission Espaces Publics Conseil de Quartier Bas des Pentes Presqu'île 1 Place d Albon 69001 Lyon T 04 72 00 93 98 michelmarec@numericable.fr Objet : Traversée à vélo de la

Plus en détail

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Statuts de l association Grenoble Isère Logiciel 1/5 ARTICLE 1 - Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Tennis Club Municipal du Tampon STATUTS 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article premier L association dite Tennis Club Municipal du Tampon, fondée en 1962, a pour objet la pratique physique du

Plus en détail

1782-1960. à Chalon. Sa construction, son exploitation, son implication économique.

1782-1960. à Chalon. Sa construction, son exploitation, son implication économique. 1782-1960 L ancien canal à Chalon Sa construction, son exploitation, son implication économique. Texte du titre Texte niveau 1 Texte niveau 2 Texte niveau 3 Texte niveau 4 Texte niveau 5 Le projet de 1782

Plus en détail

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS COUDEKERQUE-BRANCHE Siége administratif : 33 rue Arago, 59210 Coudekerque branche Association loi 1901 n 6356 Affiliation Fédération Française de Triathlon n 02021 Agrée Jeunesse et Sports n 59S1875 N

Plus en détail

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815 I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire A) Le poids de l Europe dans le Monde - 1815 : L Europe

Plus en détail

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV»

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Portrait de Louis XIV, collection Musée des Beaux-Arts, D.R. Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Louis XIII et Louis XIV avec leurs ministres respectifs, Richelieu et Colbert,

Plus en détail

La violence et la révolution française :

La violence et la révolution française : La violence et la révolution française : Quelle est la place de la violence dans la Révolution française? Qui sont les acteurs des violences révolutionnaires? La marche des femmes sur Versailles (5 et

Plus en détail

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture Architecte urbaniste, ce Lyonnais visionnaire conçoit, dès 1917, les bases de l urbanisme actuel et à ce titre, influence durablement l architecture contemporaine. Tony GARNIER Né le 13 août 1869 à 10

Plus en détail

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Hôtel Le Belin DIJON Secteur sauvegardé Canopée Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Dijon sera véritablement édifiée au XII e siècle, sur les ruines des bourgs la constituant jusqu alors.

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Aux origines : rigueur morale, simplicité, nature. Marius Berliet, l industriel qui aimait la nature, Chapitre 1

Aux origines : rigueur morale, simplicité, nature. Marius Berliet, l industriel qui aimait la nature, Chapitre 1 Aux origines : rigueur morale, Marius Berliet, l industriel qui aimait la nature, Chapitre 1 simplicité, nature. Dessins de Marius Berliet, v.1880 Marius Berliet en 1889 «Famille d origine terrienne :

Plus en détail

Ministère de la culture et de la communication

Ministère de la culture et de la communication Ministère de la culture et de la communication Concours externe et interne de technicien(ne) d art Métiers : Végétaux ; Spécialité : Végétaux SESSION 2014 Epreuve pratique d admission L épreuve pratique

Plus en détail

ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS

ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS TITRE I - FORMATION ET OBJET DE L ASSOCIATION Article 1 - DENOMINATION ET SIEGE SOCIAL Il est formé,

Plus en détail

Statuts CODALIMENT CODALIMENT

Statuts CODALIMENT CODALIMENT Statuts CODALIMENT CODALIMENT 30 avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris Tél : 01.55.65.04.00 Fax : 01.55.65.10.12 Mail : codaliment@codinf.fr Association Loi 1901 N TVA CEE : FR 42 398 222 646 2 COMITE

Plus en détail

F r a n c h e - C o m t é

F r a n c h e - C o m t é F r a n c h e - C o m t é Vendredi 18 septembre 2015, à 18h30. "Napoléon III et l'incroyable expédition au Mexique" de Jean ETEVENAUX (docteur en histoire et secrétaire général du Souvenir napoléonien)

Plus en détail

F r a n c h e - C o m t é

F r a n c h e - C o m t é F r a n c h e - C o m t é Vendredi 6 novembre 2015, à 18h30. «La monarchie impériale. L imaginaire politique sous le Second Empire». de Juliette GLIKMAN (docteur en histoire, chercheur au Centre de recherches

Plus en détail

20 Rue Royale. Bruxelles

20 Rue Royale. Bruxelles 20 Rue Royale Bruxelles Situé à Bruxelles à proximité du Palais Royal et du Parlement, le 20 rue Royale accueille la Direction et quelques départements de la banque, tandis que le rez-de-chaussée offre

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris

Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris Co-commissaire : Pierre Branda, chef du service Patrimoine

Plus en détail

Statuts de l association Electrolab

Statuts de l association Electrolab Statuts de l association Electrolab Mardi 16 Novembre 2010 Article 1 : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 1901 relative au contrat

Plus en détail

Villes et Pays d art et d histoire Besançon. raconte-moi. Vauban

Villes et Pays d art et d histoire Besançon. raconte-moi. Vauban Villes et Pays d art et d histoire Besançon raconte-moi Vauban 1 Sais-tu qui était Vauban? a un médecin b un savant c un ingénieur 2 Quel était son prénom? a Henri b Pierre c Sébastien 3 En quelle année

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS»

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» Article 1 : dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association dénommée Association Culturelle et Sportive

Plus en détail

STATUTS CONSTITUTIFS. Fonds de dotation MECENAT-MSE. FONDS DE DOTATION «Mécénat- MSE»

STATUTS CONSTITUTIFS. Fonds de dotation MECENAT-MSE. FONDS DE DOTATION «Mécénat- MSE» STATUTS CONSTITUTIFS Fonds de dotation MECENAT-MSE 1 L an DEUX MILLE ONZE Le 21 avril A Marseille, STATUTS CONSTITUTIFS du fonds de dotation MECENAT-MSE Le Conseil d administration de l association MODERNISER

Plus en détail

sur le projet de modification de périmètres de protection d immeubles classés sur le territoire de la commune de Deauville

sur le projet de modification de périmètres de protection d immeubles classés sur le territoire de la commune de Deauville SEJOURNE Hubert Dossier n E 15000070 et 70B/14 Commissaire enquêteur Décision des 22/05 et 3/06/2015 4 rue de Feniton Département du Calvados 14111 LOUVIGNY hmc.sejourne@orange.fr CONCLUSIONS MOTIVEES

Plus en détail

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ----------------------------------------------

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- Sous la présidence de M. NICKLER Raymond, Maire Nombre de Conseillers

Plus en détail

Association. Les lesbiennes, gays, bi et trans du groupe SNCF STATUTS. (Statuts modifiés par l Assemblée Générale ordinaire du 09 Octobre 2010)

Association. Les lesbiennes, gays, bi et trans du groupe SNCF STATUTS. (Statuts modifiés par l Assemblée Générale ordinaire du 09 Octobre 2010) Association Les lesbiennes, gays, bi et trans du groupe SNCF STATUTS (Statuts modifiés par l Assemblée Générale ordinaire du 09 Octobre 2010) GENERALITES ARTICLE 1 : Définition Il est formé entre les soussignés,

Plus en détail

«Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)»

«Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)» «Association Maison des lycéens du lycée (Nom du lycée)» Statut-type Article 1 Création Il est créé, à compter du (Jour/Mois/Année), conformément aux dispositions de la loi du 1 er juillet 1901 relative

Plus en détail

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE Rattachée à l Association nationale "SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS" dont le siège est à Paris 3ème au 9 11 rue Froissart, qui est agréée d éducation populaire par arrêté du

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

DE L AMITIE DES GENERAUX AU JUMELAGE DES COMMUNES

DE L AMITIE DES GENERAUX AU JUMELAGE DES COMMUNES DE L AMITIE DES GENERAUX AU JUMELAGE DES COMMUNES L amitié des généraux napoléoniens Contexte : le début du 19 ème siècle est marqué par l accession au pouvoir de Napoléon 1 er, empereur des français de

Plus en détail

Les enceintes de Paris

Les enceintes de Paris Une brève histoire de l aménagement de Paris et sa région Les enceintes de Paris L administration et l expansion de Paris sous l Ancien régime : L administration de Paris Les différentes enceintes Les

Plus en détail

Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains

Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains Place du Général de Gaulle ou «Grand Place» Partez à la découverte de la capitale des Flandres avec la Société des Amis de l IMA Lors d un week-end de deux jours

Plus en détail

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves C est Pas Sorcier Aux origines de Paris S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves Le bassin parisien Les Hommes se sont installés

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3 PRÉAMBULE Il a été fondé le 30 Août 1985, une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre CENTRE D ART CONTEMPORAIN DÉNOMMÉE VILLA DU PARC. Cette association

Plus en détail

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère Paris L immeuble du 14, rue Bergère offre un remarquable exemple d architecture bancaire. Construit pour le Comptoir national d escompte de Paris (CNEP), ancêtre direct de BNP Paribas, il en est resté

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS D ACCES ET D UTILISATION V - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS D ACCES ET D UTILISATION V - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES REGISTRES D ETAT CIVIL D AUBERVILLIERS NAISSANCES ET MARIAGES (1792-1885) - DECES (1792-1905) TABLES DECENNALES (1792-1902) FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS

Plus en détail

Fêtes et Alliances Franco-Russes. 1893

Fêtes et Alliances Franco-Russes. 1893 LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ET L ILLUSTRE AMIRAL HENRI RIEUNIER, MINISTRE DE LA MARINE REÇOIVENT, À PARIS, L ESCADRE RUSSE DE LA MÉDITERRANÉE DE L AMIRAL AVELLAN ET DE S.A.I. LE GRAND DUC ALEXIS LORS

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE S N A P O Siège national : TOUR EL QUODS DE CHERAGA- KAOUCH Bloc F. Niveau11. Aile SUD. Bureau N CA1130. CHERAGA. ALGER Lignes mixtes Tel & Fax: 021341053

Plus en détail

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814).

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Carolus Magnus (dit Charles «le grand») plus connu sous le nom de Charlemagne. 1. En 768, Charlemagne devient roi des Francs et remplace son

Plus en détail

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

ARCHIVES MUNICIPALES DE BEAUNE FONDS DE LA SOCIETE DES VIGNERONS DE DENNEVY 86 Z

ARCHIVES MUNICIPALES DE BEAUNE FONDS DE LA SOCIETE DES VIGNERONS DE DENNEVY 86 Z ARCHIVES MUNICIPALES DE BEAUNE FONDS DE LA SOCIETE DES VIGNERONS DE DENNEVY 86 Z Inventaire réalisé par Carole Thuiliere, archiviste aux Archives Municipales de Beaune Janvier 2013 INTRODUCTION Ce fonds

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE Comportements DIRECTIVE RELATIVE AUX Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE État-major de l armée de terre Paris, mars 2001 PRÉAMBULE Le «Code du soldat de l armée de terre» et son guide s

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume.

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume. Après le repas, nous sommes allés visiter le musée de Bayeux. Quand nous sommes rentrés, les personnes du musée nous ont donné des audio guides. Pour pouvoir profiter de l histoire sans être entassés devant

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises».

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises». 1 Historique Depuis les élections municipales de 2014, les critiques ont fusé de toutes parts pour fustiger la gestion de l ancienne équipe de Jérôme Royer et plus particulièrement la cession de la Maison

Plus en détail

STATUTS. Cette association aura pour titre : Association des Plaisanciers de Port Le Goff (A.P.P.L.G.).

STATUTS. Cette association aura pour titre : Association des Plaisanciers de Port Le Goff (A.P.P.L.G.). ASSOCIATION DES PLAISANCIERS DE PORT LE GOFF 22660 TREVOU TREGUIGNEC 1 STATUTS Révision Mars 2009 Article 01: Constitution Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

La reconstruction de Béthune après 1918

La reconstruction de Béthune après 1918 Les dossiers documentaires des La reconstruction de Béthune après 1918 Archives municipales de Béthune, 5 Fi 2 Dossier N 5, Extrait de l exposition «les béthunois dans la Grande Guerre» réalisée par les

Plus en détail

LES DESSOUS DE TABLE. François Mazabraud

LES DESSOUS DE TABLE. François Mazabraud LES DESSOUS DE TABLE François Mazabraud SOMMAIRE Source d inspiration : Le musée des plan-reliefs 2 Fonction et histoire du plan-relief 5 Namur : gloire et défaite d un siège 9 Ce qui entoure et soutient

Plus en détail

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011)

SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) SIXIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) INTRODUCTION 1. Le 26 février 2011, le Conseil de sécurité de l

Plus en détail

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Dossier de presse Septembre 2008 Dossier de presse Septembre 2008 1 / Saint-Martin-de-Ré à l UNESCO

Plus en détail

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe.

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe. Gixe Statuts d association conforme à la loi du 1er juillet 1901 1 Constitution Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

Amandine ROYER. L utilisation des ciments romains dans la restauration des monuments historiques en France au XIX e siècle

Amandine ROYER. L utilisation des ciments romains dans la restauration des monuments historiques en France au XIX e siècle Amandine ROYER L utilisation des ciments romains dans la restauration des monuments historiques en France au XIX e siècle Conférence ICOMOS, Paris, 26 et 27 avril 2012 Introduction «Si les ouvrages neufs

Plus en détail

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE CABINET DE FREDERIK BERNARD MAIRE DE POISSY Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE Fête du personnel - 31 mai 2013 Hôtel de ville 1 Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Château de Fontainebleau Livret de visite

Château de Fontainebleau Livret de visite Château de Fontainebleau Livret de visite Le château de Fontainebleau fut la maison des rois de France. Les rois de France, comme François Ier, aimaient y venir pour les nombreux animaux qu ils pouvaient

Plus en détail