Pendant plus de trois cents jours, des plages du Débarquement jusqu à Berlin en ruine, le GI Tony

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pendant plus de trois cents jours, des plages du Débarquement jusqu à Berlin en ruine, le GI Tony"

Transcription

1 b Pendant plus de trois cents jours, des plages du Débarquement jusqu à Berlin en ruine, le GI Tony Vaccaro n a jamais cessé de se battre et de photographier. Ses clichés, dont certains sont restés célèbres, racontent une histoire intime de la Libération. Aujourd hui âgé de 92 ans, il se souvient a nuit est tombée sur Portsmouth et le sud de l Angleterre. Il est 23 h 30, le 17 juin La 83 e division d infanterie US «Ohio» se prépare à embarquer pour Omaha Beach, la vaste zone attribuée aux troupes américaines sur la côte occidentale du Calvados. L opération Overlord et le débarquement de Normandie ont commencé depuis onze jours. Partout sur la côte, les troupes alliées affluent. Le va-et-vient des navires est permanent. Michelantonio Celestino Onofrio «Tony» Vaccaro, du 331 e régiment, 2 e bataillon, serre les dents et frissonne dans l air glacé. Le vent s est levé et l attente au pied de l embarcadère est désespérément longue. Il tripote nerveusement les plaques d identité qui pèsent à son cou. Pour la centième fois, il refait l inventaire de son paquetage et vérifie ses armes. Son fusil M1, ses munitions et ses biens les plus précieux : un appareil photo 35 mm Argus C3 et son rouleau de films, l équivalent de 150 pellicules de 36 poses. Pour les protéger de l eau de mer, il les a enveloppés sous sa veste dans une triple épaisseur de cellophane. TONY VACCARO/AKG-IMAGES Ce petit boîtier acheté avec ses économies est tout pour lui. Il se souvient du jour où, encore étudiant, il l a pris dans ses mains pour la première fois. A l époque, il venait à peine d arriver d Italie Bien que né à Greensburg, en Pennsylvanie, le 20 décembre 1922, Tony Vaccaro a passé son enfance et toute son -

2

3 - adolescence dans le Molise, une région montagneuse et isolée voisine des Abruzzes, où son père et sa mère l avaient emmené pour le présenter à la famille. Un coup du sort. Car si tout s était passé comme prévu, il serait rentré aux Etats- Unis au bout de quelques mois. Mais la mort prématurée de ses deux parents, dans l Italie de Mussolini, a fait de lui un orphelin, battu par son oncle et enrôlé de force dans les Balilla, les jeunesses fascistes. Une période d embrigadement et de souffrances qui lui a laissé un goût de cendre dans la bouche et la haine de la guerre. Son calvaire prend fin en 1939 quand, après avoir pu prouver sa citoyenneté américaine, il réussit à rentrer aux Etats-Unis et à rejoindre New Rochelle, où habitent ses sœurs, dans la banlieue nord de New York. «Ce fut une époque bénie, une vraie délivrance, se souvient-il. Je ne parlais pas bien l anglais, mais j ai vite appris. Et surtout, j ai découvert la photographie grâce à un de mes professeurs. L Italie était loin et la guerre aussi» Cela n a pas duré. Comme la plupart des Américains de son âge, il est appelé sous les drapeaux. Et, en 1943, fait ses classes à Camp Van Dorn (Mississippi), puis à Camp Breckinridge (Kentucky). Cette fois, il ne s entraîne pas avec des fusils de bois, comme au temps des Chemises noires. L armée américaine est en guerre dans le Pacifique, en Italie, en Afrique du Nord et bientôt en France. Il faut des soldats. Tony n a pas encore achevé ses études. Mais il se considère déjà comme un vrai photographe. Il a bien essayé de convaincre ses officiers qu il pouvait rejoindre le Signal Corps et le service d information des armées, comme reporter de guerre. Mais ils l ont trouvé trop jeune. Pourtant, au mépris du règlement, ils lui permettent de garder avec lui son appareil photo et l encouragent même à s en servir. A lui de raconter l histoire de son unité. La 83 e est arrivée en Grande-Bretagne le 6 avril 1944, avant de s entraîner au pays de Galles pendant deux mois, et Tony s en est déjà donné à cœur joie. L ordre d embarquer vient d être donné. On éteint les cigarettes. Avec ses camarades, il monte en silence à bord du vieux chaland de transport armé qui leur a été assigné. Sous ses pieds, le navire gîte déjà. L odeur de gasoil mêlée de sueur et de rouille le prend à la gorge. Personne ne sait à quoi s attendre là-bas, de l autre côté de la Manche, sur les plages de Normandie. Quelques-uns essayent bien de détendre l atmosphère, mais leurs plaisanteries tombent à plat. La peur est palpable. L assaut du 6 juin a été un succès. Du moins, c est ce que les officiers ont dit. Mais les forces alliées se heurtent pour l instant à une forte résistance des troupes allemandes. Les pertes sont lourdes. Et les renforts sont très attendus, car l état-major veut en finir avec Cherbourg et percer vers le sud du secteur américain en direction de Saint-Lô. Puis prendre Caen et sécuriser la zone est, de l embouchure de l Orne à la capitale du Calvados. Pour -

4 -Tony Vaccaro, la guerre n a pas encore commencé. Dans la lumière grise de l aube, les hommes ont été rassemblés sur le pont. Dans quelques minutes, ils seront sur le rivage. Tony se baisse et prend vite une photo des nombreux navires qui croisent entre la Normandie et l Angleterre. Puis il enjambe le bastingage. Agrippé au filet d assaut tendu le long des flancs du navire, il se laisse tomber dans l eau comme les autres. Trempé, il rejoint la plage où des milliers d hommes et de véhicules de toutes sortes progressent vers l intérieur des terres. Sur la plage, des colonnes se forment. Les officiers rassemblent leurs sections. Personne ne manque. On avance. Tony passe devant un poste de secours et prend une photo d un bunker éclaté. Il a le tournis. C est ça la guerre? Des embouteillages? Des «MP» qui gueulent et des infirmiers qui gesticulent? Un camion manque de l écraser. La 83 e division d infanterie est en marche. Dans un fossé, Tony aperçoit un GI qui lit un comic book en souriant. Le soldat est de profil et semble imperturbable. Dans l agitation, la scène à quelque chose d irréelle. Mais quand Vaccaro s approche pour le saluer, il ne voit pas tout de suite le trou dans son casque ni le sang noir qui coule sur ses yeux vides. Nous sommes le 18 juin Il n a pas osé prendre une photo. Mais cette image le marque à jamais. A partir du 27 juin, son régiment est engagé dans la bataille des Haies au sud de Carentan, où la division affronte des unités d élite. Le 4 juillet, la 83 e se heurte devant Sainteny aux grenadiers SS de la division Götz von Berlichingen, appuyés par des parachutistes du 6 e régiment. Pour Tony, c est le baptême du feu. «Sans réfléchir, j ai mis un Allemand en joue. Cela tirait de partout. C était lui ou moi. J ai appuyé le premier sur la détente et il s est effondré. Paniqué, sous le choc, je me suis enfui du front et je suis resté prostré pendant deux ou trois heures. Puis j y suis retourné. J ai tué un homme. C est la pire chose que je pouvais faire.» Le 5 juillet, la 83 e perd près de hommes pour 200 mètres de progression. Après dix jours de combats, Tony et ses camarades entrent dans «un la Loire. Le 16 septembre 1944, sur le pont de Beaugency, le tas de ruines nommé Sainteny.» Blessé, Vaccaro est évacué et major général allemand Botho Henning Elster, hommes et 754 officiers se rendent. Tony est partout et «mitraille». rejoint la division à Avranches. Le 5 août, il est en Bretagne, à Châteauneuf, puis à Dinard le 7 août. Le siège de Saint-Malo a Grâce à ses officiers, il arrive toujours à trouver des films, certains en bon état, d autres moins, et poursuit son travail de commencé. Dès qu il a un instant, le fusil dans la main droite et son Argus C3 dans la gauche, il prend des photos. Inlassablement. Le 15 août, Tony est le premier Américain à entrer sur la ensuite vers le Luxembourg qu elle atteint le 25 septembre à photographe combattant. La Loire libérée, sa division se dirige place de Saint-Briac-sur-Mer. C est une splendide journée Remich. Tony effectue des patrouilles le long de la Moselle. d été. Pour la première fois depuis son arrivée en France, il voit Dans les ruines d un magasin de photos, où pend encore un des gens sourire, danser, s embrasser. Ce jour-là, il prend des grand panneau Kodak, il découvre miraculeusement ce qui lui centaines de clichés. Devant la poste du village, des jeunes manquait : des produits pour développer ses négatifs. Reste à femmes forment une farandole et sourient à l objectif. Elles trouver une chambre noire Qu à cela ne tienne. «Quand je tournent autour d un GI qui embrasse sur les joues une fillette. n étais pas en mission, la nuit, explique Tony, je développais mes «La petite fille avait un foulard sur les yeux et les autres tournaient films dans quatre casques prêtés par des camarades : un pour le développeur, un pour l eau de rinçage, un pour le fixateur et le dernier autour d elle, raconte-t-il. Au moment où elle allait toucher quelqu un, sa main rencontra celle du soldat Gene Constanzo. Quand à nouveau pour de l eau. Je suspendais ensuite mes négatifs à des je vis la scène, j ai couru vers eux. Et j ai pris la photo juste au moment du troisième baiser. S il n y avait eu que deux baisers, j aurais rouleau. En prenant tous ces clichés, je ne voulais pas seulement branches pour qu ils sèchent. Toutes les semaines, je développais un tout raté. Mais en Bretagne, ils s embrassent toujours trois fois.» graver les faits d armes du régiment et de la division sur la pellicule, Cette photo, Le Baiser de la liberté, fera le tour du monde. Mais mais aussi et avant tout décrocher ensuite un travail à Life ou dans pour l instant, une partie de la 83 e division d infanterie reste en d autres magazines américains. Mais pour réaliser ce rêve je devais Bretagne, tandis que les forces principales stationnent au sud répondre à de nombreuses questions, toutes tributaires de ma bonne de Rennes et effectuent des reconnaissances sur la rive nord de fortune : survivrais-je? Serais-je un assez bon photographe -

5 - pour me voir confier un tel travail une fois la guerre finie?» En attendant, entre le 19 septembre 1944 et le 10 février 1945, Tony et ses camarades plongent en enfer. A l est de la frontière belgo-allemande, dans la forêt de Hürtgen. La plus longue bataille sur la terre allemande pendant la Seconde Guerre mondiale et le tombeau de la I re armée américaine, qui perd plus de soldats, tués ou blessés. «Quand on passe ses journées terré dans un abri de fortune, sans bouger, qu il pleuve, vente ou neige, et qu obus et balles sifflent autour de vous, on pense sans cesse à l activité la plus brutale de notre espèce. Et on en vient à la haïr. Je me souviens de cette scène atroce : un GI est blessé au beau milieu du no man s land. Pendant plus d une demi-heure, il appelle à l aide. Personne n ose s approcher de lui, à l exception d un officier allemand qui brandit un mouchoir blanc et une trousse de première urgence. Il se rapproche et le blessé le voit. Mais il prend peur et lui tire dessus. L officier est tué et le GI meurt, vidé de son sang.» Après la forêt de Hürtgen, la 83 e se bat dans les Ardennes, puis fait mouvement vers le nord-est et le Rhin, en suivant le canal de l Erft. Dans la nuit du 2 mars 1945, la compagnie E du 2 e bataillon à laquelle appartient Tony est la première unité à atteindre le Rhin entre Neuss et Düsseldorf puis, dans la soirée du 12 avril, Barby (Elbe). Mais Tony est sous le choc. La veille, il est entré dans le mouroir de Langenstein-Zwieberge, une annexe du camp de concentration de Buchenwald où pourrissent près de détenus, mal nourris et en très mauvaise condition physique. Il a la nausée. Ses officiers aussi, qui réquisitionnent des civils allemands pour approvisionner le camp en nourriture et en eau. Puis la guerre continue. En douze jours, son unité a capturé plus de soldats et fait la jonction avec des éléments de l armée rouge en mai Berlin est tombé. Près de Berchtesgaden, le Berghof, la résidence secondaire d Adolf Hitler, est devenu un Luna Park où les GI se pressent en quête de souvenirs. Les combats cessent enfin. «Quand la guerre a pris fin, se souvient Tony, je me trouvais dans le hameau de Hohenlepte, à 90 km au sud-ouest de Berlin. Dès que j ai appris la nouvelle, je suis parti me promener dans la forêt. Je croyais avoir assisté aux scènes les plus cruelles possible et j espérais que la quiétude des bois m aiderait à oublier tout ça. Mais je me trompais. Le pire était encore à venir. Dans un fossé, j ai vu le corps ensanglanté d une femme revêtue d un uniforme allemand. Sa mitraillette et son panzerfaust gisaient non loin d elle. Elle était étendue sur le dos, la jupe remontée au-dessus de la taille, la culotte déchirée et une baïonnette plantée dans sa chair. J ai pensé à ma mère et cela m a dévasté. Malgré moi, j ai pris un cliché. C est là que s est achevée ma carrière de photographe de guerre et que j ai commencé ma chronique de l occupation de l Allemagne. Un travail qui m a ouvert ensuite les portes des plus grands magazines, Life, Look, Flair ou Time Life, et offert une carrière internationale. Mais plus jamais je n ai photographié la guerre. Non, plus jamais» CYRIL HOFSTEIN Retrouvez le récit de ce reportage dans «Inside, les coulisses du Figaro» sur lefigaro.fr

Souvenirs et devoir de mémoire

Souvenirs et devoir de mémoire Souvenirs et devoir de mémoire Je suis doublement incité à raconter mes souvenirs, d abord à la demande des parents de certains évadés, et ensuite à la demande d un officier supérieur, à qui j avais montré

Plus en détail

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon!

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! «Vrigne-Meuse» fut la dernière bataille de la guerre de 14. Une tuerie, une boucherie comme les autres, mais la dernière enfin

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL +7 Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu LE CENTENAIRE DE LA 1ère GUERRE MONDIALE Képi Le soldat français Il y a

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Ma solution de la 560 (MrMagoo)

Ma solution de la 560 (MrMagoo) Ma solution de la 560 (MrMagoo) Je ne donne ci-dessous que l essentiel de ma solution, parce qu il y a des éléments annexes que je ne tiens pas à révéler. En plus, je veux essayer de faire court, pour

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

La Batterie de Merville appartenait à un dispositif important appelé «le mur de l Atlantique».

La Batterie de Merville appartenait à un dispositif important appelé «le mur de l Atlantique». SITE ET MUSÉE Avant de passer à l accueil du musée et d entrer sur le site, arrêtez-vous quelques instants devant les deux tables de présentation situées à droite et répondez aux questions suivantes :

Plus en détail

Jardin secret. Hank Vogel

Jardin secret. Hank Vogel Jardin secret Hank Vogel Hank Vogel Jardin secret 1 L amour, une couronne d épines et de lauriers. 2 On n entre pas dans le royaume des anges la tête vide et les mains propres, on y entre souvent abattu

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Voici deux ans que je suis à la retraite, mon mari va prendre sa retraite en septembre prochain, nous allons pouvoir en profiter à deux ; tout

Plus en détail

LE CIMETIÈRE MILITAIRE DE BLERCOURT (Meuse)

LE CIMETIÈRE MILITAIRE DE BLERCOURT (Meuse) LE CIMETIÈRE MILITAIRE DE BLERCOURT (Meuse) Hier et aujourd hui 1914-2011 Par Alain GIROD 1) La tombe de regroupement après l inauguration Guidé par le panneau «Cimetière militaire» apposé en bord de route

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS PREMIERE PARTIE : HISTOIRE 1. Alesia : 52 avant JC 2. Mur de Berlin : 1961-1989 3. Lors de la 1 ère Guerre Mondiale (1914-1918),

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Extension 4 jours/3 nuits à Paris à partir de 210 Extension 6 jours/5 nuits à Paris à partir de 340 Bataille de Normandie, le musée à partir de 60 Diner croisière

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

La sorcière. 2001, Juan Manuel Torres-Moreno

La sorcière. 2001, Juan Manuel Torres-Moreno La sorcière 2001, Juan Manuel Torres-Moreno Marcel a rêvé d une rue d une ville d autrui. Une rue distante, éloignée du bruit du centre-ville. Avec de grandes maisons, des jardins obscurs et remplis de

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 04

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 04 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 04 Auteur: Njoki C. Muhoho Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

rétractable commençait à cracher dans l air des volutes de vapeurs brûlantes. Bordel, l Aqua Alta, le sol éventré de la Piazzetta était en train de s

rétractable commençait à cracher dans l air des volutes de vapeurs brûlantes. Bordel, l Aqua Alta, le sol éventré de la Piazzetta était en train de s il sait que plane audessus de sa tête la preuve de sa culpabilité. Dans mes souvenirs d enfance, je gardais l image d un ciel un peu bleu avec des oiseaux et des trucs comme ça. Tandis que ce matin-là,

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade.

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade. Il était une fois un ogre, un vrai géant, qui vivait tout seul. Comme la plupart des ogres, il avait des dents pointues, une barbe piquante, un nez énorme et un grand couteau. Il était toujours de mauvaise

Plus en détail

UNE LUNE ENTRE DEUX MAISONS LA COULEUR CHANTE UN PAYS LES PETITS POUVOIRS LA MARELLE COMMENT VIVRE AVEC LES HOMMES QUAND ON EST UN GÉANT

UNE LUNE ENTRE DEUX MAISONS LA COULEUR CHANTE UN PAYS LES PETITS POUVOIRS LA MARELLE COMMENT VIVRE AVEC LES HOMMES QUAND ON EST UN GÉANT salvador DU MÊME AUTEUR UNE LUNE ENTRE DEUX MAISONS QUÉBEC/AMÉRIQUE, MONTRÉAL, 1980 LA COULEUR CHANTE UN PAYS QUÉBEC/AMÉRIQUE, MONTRÉAL, 1981 LES PETITS POUVOIRS LEMÉAC, MONTRÉAL, 1983 LA MARELLE LEMÉAC,

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre.

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre. Chapitre 30: 1. Le trappeur Charron arrive avec des mauvaises nouvelles. 2. Frontenac a issue une loi que tous les trappeurs reçoivent un permis afin de faire la chasse et échanger les fourrures. Simon

Plus en détail

Bernard et Janine Boulanger

Bernard et Janine Boulanger Bernard et Janine Boulanger - Wikimanche http://www.wikimanche.fr/bernard_et_janine_boulanger Page 2 of 3 Bernard et Janine Boulanger Bernard et Janine Boulanger forment un couple remarquable de la Manche.

Plus en détail

1994 : MSF FACE AU GÉNOCIDE

1994 : MSF FACE AU GÉNOCIDE 1994 : MSF FACE AU GÉNOCIDE 7 avril Début des massacres au Rwanda 13 avril La première équipe d urgence de MSF-France arrive à Kigali. Les activités conjointes avec le CICR commencent. 15 avril L équipe

Plus en détail

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée.

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. 26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. L Océane est immobilisée 5, car le commandant ne veut pas risquer de heurter 6 les récifs 7. Nous ne savons plus quoi faire. Lucas et Maxime

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Deuxième Guerre mondiale

Deuxième Guerre mondiale Musée de la Défense aérienne de Bagotville Premier cycle du primaire Nom : Deuxième Guerre mondiale FICHES D HISTOIRE Cher élève, Je m appelle Charles. Je vis au Canada avec ma soeur Charlotte et nos parents.

Plus en détail

Bienvenue au Musée du Débarquement d Utah Beach!

Bienvenue au Musée du Débarquement d Utah Beach! E U Q I G O G A D LIVRET PE Bienvenue au Musée du Débarquement d Utah Beach! Crée à l endroit même où les troupes américaines ont débarqué en Normandie le 6 Juin 1944, le musée rend hommage à tous les

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2 A 22 h, une vive fusillade allemande éclate en face de notre gauche et en face de la droite anglaise. Le tir de notre artillerie arrête immédiatement cette fusillade. La nuit est calme ; mêmes tirs systématiques

Plus en détail

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves CP CE1 Du 23 au 25 mars 2015 Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves Le voyage scolaire Le trajet en bus était long et la balade en raquettes très très très fatigante. Mais dans tout

Plus en détail

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Jean-Marie Gleize février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Elle ne sert qu une fois. Il pleut longtemps et longtemps. J ai commencé un

Plus en détail

( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé

( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé Us ( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé il y a un peu plus d une heure maintenant à l aéroport d Heathrow en Grande- Bretagne vous le voyez ils ont été accueillis

Plus en détail

dominique manotti Le Rêve de Madoff Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e

dominique manotti Le Rêve de Madoff Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e Le Rêve de Madoff dominique manotti Le Rêve de Madoff Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e 2013 Éditions Allia, Paris, 2013. i je suis assis sur un banc en pierre, en plein soleil. Un beau jour

Plus en détail

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser.

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser. NAO et l écu magique Nao est un dieu. Il habite sur une colline et peut se métamorphoser en toutes sortes d animaux pour ne pas se faire repérer. Cette colline est invisible aux yeux des hommes. Il est

Plus en détail

Un soir, le magicien Amstardam apparaît au seuil de la maison de Léo et frappe à l entrée de leur demeure.

Un soir, le magicien Amstardam apparaît au seuil de la maison de Léo et frappe à l entrée de leur demeure. Tout débuta ainsi Frank le Guerrier, le meilleur combattant du seigneur d Artatia nommé Sengalos, partit en aventure pour sauver Artatia des mains de leur ennemi Lorslavas le Terrible. Il emmena avec lui

Plus en détail

LE BRACELET. Ce jour-là, après les cours, je rentrai seule de l école, je regardai briller mon bracelet à mon bras et je rêvai tout haut de changer de

LE BRACELET. Ce jour-là, après les cours, je rentrai seule de l école, je regardai briller mon bracelet à mon bras et je rêvai tout haut de changer de LE BRACELET L an passé, je séjournais à Paris avec ma famille pendant un weekend. Nous profitâmes de cette visite pour découvrir les principaux monuments comme la Tour Eiffel et les jardins du Trocadéro,

Plus en détail

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume.

Cette histoire raconte la conquête de l Angleterre par les Normands de Guillaume. Après le repas, nous sommes allés visiter le musée de Bayeux. Quand nous sommes rentrés, les personnes du musée nous ont donné des audio guides. Pour pouvoir profiter de l histoire sans être entassés devant

Plus en détail

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon Je M appelle Roger Dumoulin Par Valérie Doyon J étais un bon petit garçon. Mes parents m ont élevé dans le East Side de New York. J étais très doué au violon. Ma mère travaillait la nuit à l hôpital alors

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour Luc Baptiste Le village et enfin Bleu autour À Édith et Jean Baptiste, mes parents À mon fils Enki image C est une femme dure et triste qui marche dans la cour d un domaine, comme on dit en Allier. Une

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Cela devait être un week-end entre copines pour fêter la fin des examens de cette première année à l université. Nous avions décidé de célébrer l évènement en campant

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES NIVEAU COLLèGE-LYCéE LES GRANDES ACCélératiOns pendant la seconde guerre mondiale Ce livret d accompagnement a été réalisé en 0 dans le cadre d un projet

Plus en détail

DOSSIER DE MONUMENT Clés Période Lieu Alliés Latitude Longitude Titre Thèmes : Localisation :

DOSSIER DE MONUMENT Clés Période Lieu Alliés Latitude Longitude Titre Thèmes : Localisation : DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : 12 novembre 1914 Lieu : Ypres (B8902) - Belgique Alliés : Français et Allemands Latitude : 50.863083 Longitude : 2.926341 Titre Le 53e RI en novembre 1914, à Ypres,

Plus en détail

Le jeu de la Tapisserie de Bayeux Notice de jeu

Le jeu de la Tapisserie de Bayeux Notice de jeu RÈGLES DU JEU DE LA TAPISSERIE DE BAYEUX 2 joueurs minimum - 1 dé - autant de pions que de joueurs Chaque joueur lance le dé chacun son tour. But : Tu vas suivre l histoire racontée par la Tapisserie de

Plus en détail

A Bangui, des «amazones» anti-balaka défendent l île des Singes

A Bangui, des «amazones» anti-balaka défendent l île des Singes A Bangui, des «amazones» anti-balaka défendent l île des Singes AFP 22 février 2014 Un millier de Centrafricains vivent protégés sur une île par onze miliciens anti-balaka, dont huit femmes, prêtes à se

Plus en détail

Réinsertion des enfants soldats en RDC

Réinsertion des enfants soldats en RDC Réinsertion des enfants soldats en RDC D après le Protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l enfant, un enfant soldat est un combattant âgé de moins de 18 ans. L ONU estime à 300

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Jeux de lutte - cycle I - Unité d apprentissage

Jeux de lutte - cycle I - Unité d apprentissage Jeux de lutte - cycle I - Unité d apprentissage entrée dans l activité 1 à 2 séances situation de référence pour évaluer les besoins Objectifs d apprentissage situations d apprentissage 5 ou 6 séances

Plus en détail

La petite fille qui voulait attraper le soleil

La petite fille qui voulait attraper le soleil La petite fille qui voulait attraper le soleil Un beau matin, une fillette fût réveillée par un drôle de petit rayon de soleil, qui rentra dans sa chambre, lui caressa la joue et vint lui chatouiller le

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Récit du voyage à Valognes dans le cadre de l échange avec le Lycée Henri Cornat du 20 au 26 mai 2014

Récit du voyage à Valognes dans le cadre de l échange avec le Lycée Henri Cornat du 20 au 26 mai 2014 Récit du voyage à Valognes dans le cadre de l échange avec le Lycée Henri Cornat du 20 au 26 mai 2014 Mardi, 20 mai voyage à Valognes --- texte écrit par Jana et Louisa L aéroport d Hambourg Devant la

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

Mission de Développement économique Juillet 2013

Mission de Développement économique Juillet 2013 Mission de Développement économique Juillet 2013 Notre objectif ce mois ci était le développement de la coopérative agricole qui se compose de la coopérative de café/cacao, du groupement d avocat et du

Plus en détail

Vivian Maier DOSSIER DE PRESSE. VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h

Vivian Maier DOSSIER DE PRESSE. VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h DOSSIER DE PRESSE Vivian Maier VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h EXPOSITION du mercredi 16 octobre au samedi 21 décembre 2013 Du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous Nous sommes heureux

Plus en détail

1 an et demi plus tard

1 an et demi plus tard 1 an et demi plus tard Alors, les filles? Vous en pensez quoi? Je me tenais bien droite sur la petite estrade au milieu de la salle d essayage, simulant un bouquet entre mes mains et souriant de toutes

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

L empereur, c est moi

L empereur, c est moi HUGO HORIOT L empereur, c est moi Postface de Françoise Lefèvre L ICONOCLASTE I BIG BANG Des chiffres et des lettres dans les étoiles Je m appelle Julien. Julien Hugo Sylvestre Horiot, mais on m appelle

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu Irina Teodorescu La malédiction du bandit moustachu roman GAÏA ÉDITIONS Dans l imaginaire collectif les accidents arrivent souvent la nuit. On se représente volontiers une route sinueuse dans une montagne

Plus en détail

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes,

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, Texte B CM2 de M. Pivano Chapitre 1 Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, demeurait un roi qui avait été, des années auparavant, empoisonné par des huîtres.

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE LE MUR DE L ATLANTIQUE PAGES 4-5 Le Mur était constitué de blockhaus de toutes sortes : des batteries d artillerie équipées de canons, des radars, des obstacles pour défendre les plages Reportez, pour

Plus en détail

«COMMUNIQUER POUR RESISTER» Concours national de la Résistance et de la déportation 2012-2013

«COMMUNIQUER POUR RESISTER» Concours national de la Résistance et de la déportation 2012-2013 «COMMUNIQUER POUR RESISTER» Concours national de la Résistance et de la déportation 2012-2013 L atelier de fabrication de faux-papiers de Témoignage chrétien et de l Armée secrète de la région R1, dirigé

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Le président de l Association des Plus Grands Invalides de Guerre, Monsieur Cazals et nos élèves aux Invalides.

Le président de l Association des Plus Grands Invalides de Guerre, Monsieur Cazals et nos élèves aux Invalides. Les 3 èmes à Paris pour les cérémonies du 14 juillet Cette année riche en émotions et en rencontres s est achevée avec une invitation à participer aux cérémonies du 14 juillet à Paris. C est à l invitation

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

Les débuts au Pérou...

Les débuts au Pérou... Les débuts au Pérou... Me voici enfin à Andahuaylas! Après environ 22 h d avion, 3 h { Lima et 23 h de bus je suis arrivé samedi 8 mai { 16 h { la casa de Munay Wasi. Dans l ensemble, le voyage s est très

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Photos de la mission ethnographique de Paul Sangnier en Guyane Septembre-Novembre 1938

Photos de la mission ethnographique de Paul Sangnier en Guyane Septembre-Novembre 1938 PAUL SANGNIER (1917-1939) Fils cadet de Renée et Marc Sangnier, fondateur entre autres du mouvement du Sillon et pionnier de la démocratie chrétienne en France, Paul Marc Sangnier naît à Paris le 22 juillet

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages La photo de paysage est sans doute avec la photo de famille, la photo la plus pratiquée. En effet, en vacances ou en balade, dès que l on rencontre un beau

Plus en détail

Centre aéré (ancien moulin de Lavray)

Centre aéré (ancien moulin de Lavray) Centre aéré (ancien moulin de Lavray) ancien chemin de Saint-Jorioz à Saint-Eustache Lavray Saint-Eustache Dossier IA74001642 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

LIVRET DE VISITE / 8-12 ans

LIVRET DE VISITE / 8-12 ans - ON : la France et ses alliés / LES : l Allemagne et ses alliés. 5. La représentation du soldat - Triple Alliance : Allemagne, Italie, Empire d Autriche-Hongrie Triple Entente : France, Royaume Uni, Russie

Plus en détail

Histoire de l OSE - Les grandes figures

Histoire de l OSE - Les grandes figures Histoire de l OSE - Les grandes figures Jenny MASOUR-RATNER Odessa (Ukraine) 1895-1983 29 décembre 1895 : naissance d Eugénie (Jenny) Masour à Odessa (Empire russe, Ukraine actuelle), dans une famille

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail