la face cachée de l économie suisse Dans notre pays, plus de 90% des sociétés comptent moins de dix employés à

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la face cachée de l économie suisse Dans notre pays, plus de 90% des sociétés comptent moins de dix employés à"

Transcription

1 SOCIÉTÉ MICRO-ENTREPRISES N o 6, 2 FÉVRIER 2015 MIGROS MAGAZINE 8 Les microentreprises, ou la face cachée de l économie suisse Dans notre pays, plus de 90% des sociétés comptent moins de dix employés à plein temps. «Migros Magazine» est allé à la rencontre de ces microentrepreneurs qui doivent bien souvent lutter pour leur survie. L un a créé une marque de cosmétiques 100% swiss made, les autres surfent sur la vague des nouveaux médias, une troisième a ouvert une école de gym pour bébés, tandis qu un dernier s engage sur le marché de la cigarette électronique. Anecdotiques, les aventures de ces jeunes micro-entrepreneurs qui témoignent dans notre dossier? Loin de là: en 2012,ces petites sociétés comptabilisant moins de dix employés à plein temps représentaient en effet 92,3% de la totalité des entreprises suisses (contre 87,1% en 2008). «Elles constituent la force, l ossature de notre économie, mais également sa face cachée, souligne Marco Taddei, membre de la direction et responsable de «Elles passent souvent inaperçues alors qu elles pèsent un poids important en termes d emplois.» Marco Taddei, responsable de l antenne romande de l Union patronale suisse. l antenne romande de l Union patronale suisse (UPS). Elles passent souvent inaperçues à côté des grandes entreprises et des PME, alors qu elles pèsent un poids important en termes d emplois, et qu elles souffrent d une plus grande vulnérabilité.» Le manque de ressources humaines de ces micro-sociétés les pénalise souvent face à la complexité de certaines tâches administratives inhérentes à la gestion d une entreprise. «Elles ne comptent pas d expert fiscal dans leur équipe. Et doivent faire appel à une fiduciaire pour respecter les prescriptions légales liées à la TVA par exemple.» Selon le monitoring de la bureaucratie 2014 mandaté par le Secrétariat d Etat à l économie (SECO), près de la moitié d entre elles débourseraient plus de 500 francs par mois en frais administratifs (10% dépensant 2500 francs ou plus) et consacreraient plus de dix heures mensuelles aux tâches administratives (cette durée s élevant jusqu à plus de cent heures pour 5% d entre elles). Afin d alléger la charge des microentreprises, il conviendrait donc de simplifier les formalités à remplir. «Il s agit de mener une réflexion politique dans ce sens, relève Marco Taddei. Le SECO a d ores et déjà mis sur pied un forum PME, qui travaille dans ce sens-là, mais les petites et moyennes entreprises peuvent compter jusqu à 250 employés. Les problématiques ne sont pas nécessairement les mêmes. Et un effort est également à fournir du côté du Parlement.» Le secteur bancaire est aussi mis en cause. «Les banques sont à l heure actuelle peu enclines à accorder des micro-crédits.» Et ce n est pas la décision de la BNS d abolir le taux plancher de l euro qui va arranger les choses. «D autant que ces petites entreprises n ont bien souvent pas la possibilité de se délocaliser.» Quant à la loi destinée à favoriser la création de nouvelles entreprises de haute technologie à vocation internationale, elle ne concerne qu un faible pourcentage de sociétés. «La micro-entreprise suisse type est familiale, active dans le secteur traditionnel des arts et métiers et opère sur le marché national.» Textes: Tania Araman et Pierre Léderrey Photos: Mathieu Rod

2 SOCIÉTÉ MIGROS MAGAZINE N o 6, 2 FÉVRIER 2015 MICRO-ENTREPRISES 9 «L autofinancement a été la clef au début» Discrètement installé dans un immeuble chic du sud lausannois, Mediancer fait figure de précurseur dans les nouveaux médias. «Nous existons depuis vingt ans déjà, sourit le fondateur et patron Fiorenzo de Palma. Grâce à Logitech où je travaillais, j allais régulièrement en Californie où l on commençait à parler de communautés virtuelles.» Puis il y a eu la première crise du web, avec une restructuration à la clef chez l inventeur de la souris. «Il fallait déménager et ne plus s occuper de new medias. J ai préféré tenter l indépendance.» Les premiers projets de Mediancer se font sur CD-I et autres CD Roms interactifs lancés par la marque Philips. Des collaborations avec des agences de communication lui permettent de décrocher des mandats auprès de multinationales comme Philip Morris ou L Oréal. Parmi elles, Mediancer fait la différence en se présentant avant tout comme un pôle de compétence technologique. «Nous avons toujours mis d abord en avant l ingeneering et la technologie. Cela nous a permis de nous adapter à l arrivée constante de nouveautés sans que cela représente des barrières techniques infranchissables.» Autre clef de cette longévité, pour Fiorenzo de Palma: «Sans doute le fait que nous nous soyons complètement autofinancés, ce qui nous a permis de survivre à trois ou quatre crises. Nous n avions rien à rembourser aux banques.» Désormais forte de huit employés, récemment rachetée par le groupe biennois Gassmann, Mediancer œuvre avec une centaine de clients d horizons variés. L entreprise développe des applications mobiles pour divers journaux, mais aussi pour la Ville de Lausanne, son club de hockey (LHC) ou encore ses transports publics.

3 SOCIÉTÉ MICRO-ENTREPRISES N o 6, 2 FÉVRIER 2015 MIGROS MAGAZINE 10 «C est le premier pas qui est difficile» «Il faut sans cesse se battre!» Concepteur de la gamme de produits cosmétiques Eve, au doux parfum d abricot, le Vaudois Fabien Guidoux, 38 ans, est conscient de s être lancé dans une périlleuse entreprise: «Surtout que la concurrence est énorme dans cette branche.» Cela ne l a pas empêché, après avoir exploré différentes voies professionnelles, de s engager fin 2010 dans ce nouveau projet: «J avais envie de concevoir un produit 100% suisse exportable, et même si je ne connaissais pas grandchose en cosmétique, je voulais mettre en avant les valeurs suisses, proposer quelque chose de qualité et bien de chez nous.» Son choix s est donc arrêté sur l abricot du Valais, connu pour ses multiples propriétés pour la peau. Il entre alors en partenariat avec un laboratoire qui l épaule dans ses choix et, fin 2011, entame la distribution de son premier bébé: la crème pour les mains. Aujourd hui, la gamme compte dix produits et Fabien Guidoux s occupe quasiment de tout, notamment de la livraison et de la prospection de nouveaux marchés. «Une personne m aide pour la représentation, mais elle travaille à un tout petit pourcentage. Du coup, je bosse sept jours sur sept et ne prends pas de vacances.» Pour l heure, la gamme Eve est présente uniquement sur le marché suisse, mais des contacts sont ouverts avec la Chine et le Japon. Pas découragé, Fabien Guidoux? «C est le premier pas qui est difficile: une fois que le projet est lancé, on est pris dans la spirale. En plus, je constate que le produit plaît et commence à être connu: cela me suffit pour me donner envie de continuer, malgré les difficultés.» Il n exclut pas d entrer un jour en partenariat avec une marque plus importante.

4 MIGROS MAGAZINE N o 6, 2 FÉVRIER 2015 SOCIÉTÉ MICRO-ENTREPRISES 11 «Y croire, bosser tout le temps et pas s endormir» C est la période du grand saut pour Ludovic Dhénin. Pour ce passionné de vapote et de cigarettes électroniques haut de gamme, après un joli succès online, l heure est venue d avoir pignon sur rue. Et pour sa marque High-Creek de se frotter au commerce physique. Ce n est pas un, mais trois shops franchisés que ce jeune homme de 28 ans ouvre en quelques mois à Genève, La Chaux-de-Fonds et Lausanne. Informaticien de formation, Ludovic Dhénin voulait déjà devenir indépendant alors qu il travaillait depuis quelques années chez Swisscom. Il quitte l opérateur et monte avec un associé une agence web. Mais rapidement, alors que la cigarette électronique parvient à le libérer de sa grosse dépendance à la clope, germe l idée de développer ce secteur encore embryonnaire en Suisse. «Je me suis lancé avec 2000 francs en poche et quelques idées.» Nous sommes alors en été 2013 et Ludovic Dhénin lance son premier site généraliste e-cigarette.ch. Quelques nuits blanches serviront à trouver un nom et un visuel, car il voulait une identité commerciale à part. Ainsi, en juillet dernier, soit une année à peine après son premier site, Ludovic Dhénin lance la marque High-Creek sur la Toile. Il soigne la présentation, se forme à la photo studio pour laquelle il reçoit de l aide de ses habitués, sélectionne judicieusement ses fournisseurs et propose des produits jusqu alors inaccessibles en Suisse romande voire en France ou en Allemagne. Le buzz est impressionnant, le bouche à oreille au sein de la communauté des vapoteurs romands fulgurant, et le fichier clients grandit rapidement. Avec l ouverture de ces trois magasins franchisés, nul doute que cela est parti pour durer.

5 MIGROS MAGAZINE N o 6, 2 FÉVRIER 2015 SOCIÉTÉ MICRO-ENTREPRISES 13 «C est une sacrée responsabilité!» En ouvrant, en février 2012, son espace Kids Up dédié à la babygym et au cirque pour enfant, Nolvenn Dufay, 39 ans, ne se doutait pas qu elle rencontrerait un tel succès. «Aujourd hui, nous accueillons plus de 550 enfants par semaine. Et alors qu au début je m occupais de tout, de l accueil aux cours, en passant par le ménage, j ai à présent dix employés, soit l équivalent de six temps pleins. Kids Up est devenue en deux ans et demi la plus grande école de ce genre de la région.» Jolie réussite donc pour cette Française d origine au CV impressionnant: après un passage au Ministère des sports, elle a travaillé comme cadre au CIO, puis est devenue directrice de Sport Accord, l organisation faîtière des fédérations sportives internationales telles que la FIFA. L idée de Kids Up est née d une frustration: «Je cherchais des cours de babygym pour ma petite fille, mais je ne trouvais rien qui me convenait vraiment. Je me suis alors dit que d autres parents ressentaient peut-être le même manque que moi.» Commence alors la longue marche vers la création de son entreprise. Après avoir galéré pendant plus d un an pour trouver un lieu adéquat, elle signe finalement le bail de son local actuel, investit des fonds propres dans l achat du matériel de gym et ouvre enfin les portes de son espace avec déjà cinquante inscrits. «Ensuite, ça a marché au bouche à oreille.» Si en 2015 elle sera en mesure de se verser un salaire de 4000 francs par mois, cela n a pas toujours été le cas. Le plus difficile justement pour Nolvenn Dufay dans la gestion de son entreprise? L idée que ses employés comptent sur elle pour leur verser leur salaire à la fin du mois: «C est une énorme responsabilité!»

6 SOCIÉTÉ PORTRAIT N o 6, 2 FÉVRIER 2015 MIGROS MAGAZINE 14 Un pays de loups L écrivain Jérôme Meizoz revient sur un fait divers fameux: le tabassage d un écologiste valaisan par des inconnus. Un roman pour combler le silence de la justice, dresser le bilan d un militantisme naïf et constater que la défense de l environnement reste en Valais un combat périlleux. On pendra le dernier écologiste au dernier arbre encore debout.» Ce genre d autocollants qui fleurissaient dans les années 70-80, Jérôme Meizoz affirme en apercevoir encore en Valais, sur une voiture ou l autre. Le thème des luttes environnementales jamais éteintes au Vieux Pays, l écrivain de Vernayaz, par ailleurs professeur de littérature contemporaine à l UNIL, l aborde dans son dernier livre à travers un vieux fait divers. Souvenez-vous: c était en 1991, des inconnus, qu on ne retrouvera jamais, tabassent brutalement, dans son chalet, le responsable de l antenne valaisanne du WWF. L homme alors était un proche de Jérôme Meizoz qui se souvient d un groupe de jeunes gens animés «par un militantisme candide» entre collage d affiches et petites sorties à la montagne pour «observer la faune».et dont il tire un bilan un peu ironique: «Je vois aujourd hui comme on s y prenait mal, comment surtout nous n étions pas conscients des forces qui s opposaient à nos idéaux.» L irruption soudaine, brutale, de la violence contre l un des leurs a été «un choc, comme la rencontre d un mur, une sorte de révélation des enjeux réels». En mettant en lumière la violence dans les rapports sociaux, cet attentat, selon Jérôme Meizoz, a aussi porté un coup d arrêt «à quelque chose qui était en train de sedévelopper,àuneprisedeconscience». Avec l impression que cette cause-là n a pas beaucoup progressé depuis en Valais. «Parce que les intérêts économiques sont forts et que le rapport à la nature comme quelque chose à domestiquer reste puissant, quasi atavique.» Un atavisme dont témoigneraient les péripéties des vingt dernières années autour du loup: «On distinguait entre les «bêtes» les animaux domestiques dont on prenait soin parce que c est utile et le reste, «les bestioles», et des bestioles il y en avait beaucoup, et il fallait les éliminer.» Le loup, pas toujours celui que l on croit Un symbole donc, le loup, un animal à métaphores multiples, «dans un lieu où la sauvagerie a eu sa place, où elle essaie de revenir, d où on tente de la chasser et où les loups ne sont pas toujours ceux que l on croit». «Pourquoi la violence surgit tout à coup?» La grande question du livre, c est «pourquoi la violence surgit tout à coup, pourquoi soudain la parole, les discussions et les engueulades ne suffisent plus». Jérôme Meizoz aurait préféré certes «que ce soit la justice qui donne la réponse, que l aboutissement soit un jugement du tribunal plutôt qu un roman». L écrivain d ailleurs n apporte pas de verdict définitif. Il évoque tout juste quelques pistes: «Peut-être parce qu on touche des choses trop profondes que les gens ne veulent pas regarder.» A moins qu il ne s agisse là que «d un rapport de force pur et simple». Que l illusion alors de ces jeunes militants ait été de «croire que la vérité allait s imposer toute seule. Sauf qu elle n a pas de mains, la vérité, comme disait Bernanos, elle n a que les nôtres, elle ne s impose que dans des rapports de force.» Texte: Laurent Nicolet A lire: «Haut Val des loups», de Jérôme Meizoz, Editions Zoé. Maurice Chappaz s est battu avec beaucoup de conviction pour la nature. La chemise mouillée de Chappaz Dans «Haut Val des loups», personne n est nommé, mais tout le monde reconnu. Pascal Couchepin, par exemple, en avocat inoffensif de la victime. Mais surtout le poète Maurice Chappaz. Luiquiprononça après l attentat et devant l hôpital de Sierre un discours d une rare violence, évoquant un «Auschwitz de la nature». «Chappaz, explique Jérôme Meizoz, je l ai beaucoup fréquenté, il a été lafigure forte deces années-là, avec pas mal de divergences. Il avait sa foi catholique, était plus proche dans son écologie du Heimatschutz, ou finalement d un Franz Weber, que des écologistes degauche. Mais il s est battu avec beaucoup de conviction pour la nature, a écrit un nombre incroyable d articles, il allait partout, il a vraiment mouillé la chemise.»

7 MIGROS MAGAZINE N o 6, 2 FÉVRIER 2015 SOCIÉTÉ PORTRAIT 15 Jérôme Meizoz dénonce la violence faite aux écologistes en Valais à une certaine époque. EXTRAITS DE «HAUT VAL DES LOUPS», PAGES Un corridor sans issue «Le Haut val (obturé à l est par un glacieret à l ouest par un lac) et ses allures de corridor sans issue; les autochtones y vivaient depuis des siècles comprimés entre deux chaînes de montagnes, bon an mal an, ignorant les ciels immenses d Asie ou d Afrique... ceux qui étaient restés chez eux s étaient bâti un fier récit (ils disaient une «identité») à partir de cette situation plutôt inconfortable sur une terre aux hivers interminables, envahie de marais ou de glaces... ayant en eux dès lors, avec l orgueil des survivants, la colère ombrageuse contre qui se mêlerait de leurs affaires, leur rappellerait l ingratitude du lieu, le peu de promesses qu il tenait, l exiguïté des terres, et partant leur malchance, le retrait où ils étaient tenus par une géologie impitoyable... Alors qu on vienne un jour leur parlerdebiotopes, debatraciens menacés et de restrictions de chasse, on passerait pour un traître désireux de revenir en arrière, ennemi d une prospérité tardive et méritée, débarqué du train pour convaincre les natifs du charme des sous-bois.» Photos: Jeremy Bierer, Keystone La nature sauvage du Valais a inspiré Jérôme Meizoz pourson roman.

la face cachée de l économie suisse

la face cachée de l économie suisse SOCIÉTÉ MICRO-ENTREPRISES N o 6, 2 FÉVRIER 2015 MIGROS MAGAZINE 8 Les microentreprises, ou la face cachée de l économie suisse Dans notre pays, plus de 90% des sociétés comptent moins de dix employés à

Plus en détail

Les micro-entreprises, ou la face cachée de l économie suisse

Les micro-entreprises, ou la face cachée de l économie suisse Page 1 sur 5 Home > Société > Reportage > Dure, la vie d'un micro-entrepreneur Les micro-entreprises, ou la face cachée de l économie suisse Dans notre pays, plus de 90% des sociétés comptent moins de

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Connecte-toi aux nouvelles technologies

Connecte-toi aux nouvelles technologies Connecte-toi aux nouvelles technologies Les métiers des TIC des métiers branchés Bien choisir Toutes les informations utiles. Cette brochure doit t orienter dans tes choix de formation. Choisir n est pas

Plus en détail

Connecting Transmission

Connecting Transmission DOSSIER DE PRESSE Connecting Transmission Un réseau au service des cédants et repreneurs Novembre 2013 Connecting Transmission Dossier de presse 21 novembre 2013 S O M M A I R E La transmission : un enjeu

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi 008/009 IUP Management et gestion des entreprises Licence Management des organisations PME-PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand Les objectifs de cette licence sont de former des étudiants capables

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

RAPPORT DE STAGEDE. CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011

RAPPORT DE STAGEDE. CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011 RAPPORT DE STAGEDE CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011 SOMMAIRE 1. DÉCOUVRIR L AGENCE SON HISTOIRE SON IDENTITÉ...6 LE PERSONNEL...8 2. MES MISSIONS LES SITES WEB...10 Homepage «SELF

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE QUELS SONT LES OBJECTIFS DE CE DOSSIER?

LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE QUELS SONT LES OBJECTIFS DE CE DOSSIER? 2010 Groupe Kangen STi 1 LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE Félicitations! Si vous lisez ces lignes c est que vous souhaitez vraiment améliorer votre qualité de vie. Ce dossier est la première étape

Plus en détail

Idéopolis : Le travail en mouvement

Idéopolis : Le travail en mouvement Idéopolis : Le travail en mouvement Les travailleurs canadiens sont de plus en plus mobiles en 2014. Nous sommes plus nombreux à changer d emploi, de carrière et même de province pour le travail. Il s

Plus en détail

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?»

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?» Guide «Pourquoi Définir Votre Client Idéal?» Comme Coach Vie Professionnelle, beaucoup de mes clients sont Entrepreneur(e)s, ont une activité en tant qu indépendant ; d autres travaillent sur un projet

Plus en détail

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau (G C E B) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca.

Plus en détail

Société pour la gestion du personnel S E P

Société pour la gestion du personnel S E P Société pour la gestion du personnel S E P Section neuchâteloise Procès-verbal No 257 Séance 22 octobre 1996, Grand Hôtel des Endroits, La Chaux-de-Fonds, à 17 h 30 Présents : 19 Thème : LOIS SUR L ACCESSION

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Apprendrelaphotonumerique.com

Apprendrelaphotonumerique.com Le guide pour apprendre la photo facilement 1) Je me présente J'étais vraiment nul en photo. Pourtant, tout petit déjà, je savais que c'était ça que je voulais faire. J'étais tellement mauvais que je refusais

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Calcul de moyenne de portrait

Calcul de moyenne de portrait Calcul de moyenne de portrait Dupont Maurane & Bourriaud Typhaine TS2 Mon CV. 1 Présentation POURQUOI CE PROJET : Parmi la liste des projets proposés pour le bac, ce sujet m a semblé le plus attrayant.

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg)

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) «J étais vraiment surpris de gagner le Prix de la réadaptation professionnelle! Ce prix est une bonne chose, il peut

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

LA SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION

LA SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION LA SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION Les sciences de gestion, une matière de plus en plus reconnue Une place qui a profondément évolué dans l enseignement supérieur : Université,

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations. Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich

LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations. Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich s.scritti resp civ grerca lione LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich Professeur de droit comparé

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail Stratégie Générale du Succès en Ligne Livret de travail Par Dushan Jancik Remarque : Ce livret est un outil de travail utilisé dans les coachings en stratégie Internet proposés par Dushan Jancik. Vous

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable Les 10 étapes de la création d entreprise L idée 1. Définition de l idée 2. Analyse du projet

Plus en détail

Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader

Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader par Antoine Latham, publié le 09/10/2012 à 05:00 Assurance Avec l acquisition de deux nouveaux cabinets Roederer assure aussi sa position de leader Geoffroy Roederer veut une taille suffisante pour investir

Plus en détail

Naissance des fantômes

Naissance des fantômes Marie Darrieussecq Naissance des fantômes Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Elle était en train de promener autour d elle son regard à la recherche de quelque moyen de s enfuir, et elle

Plus en détail

200.000 boutiques en Europe

200.000 boutiques en Europe 200.000 boutiques en Europe POURQUOI ILS VEULENT TOUS LEUR BOUTIQUE? Paris, le 14 janvier 2007, Spreadshirt, première plate-forme européenne de merchandising en ligne, célèbrait l ouverture de sa 200 000ème

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques)

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) BOUCHENOIRE MENIN Julie TS2 SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) Groupe : MIGNOT Maëlys BOUCHENOIRE MENIN Julie Projet : SURFNET 2014-2015 1. Présentation du projet, origine, but et lancement

Plus en détail

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Le développement d affaires Notre concept unique d accompagnement à l indépendance

Plus en détail

Contrôle. De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier. Contrôle des visas

Contrôle. De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier. Contrôle des visas Contrôle Contrôle des visas Pages 3/2006 Pages romandes Contrôler et viser des factures électroniquement De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT BEAULIEU LAUSANNE TABLE DES MATIÈRES 1. MISSION & OBJECTIFS 2. CIBLES 3. PARTENAIRES 4. WISE EN BREF 5. EXPOSANTS 6. COMITE DE PILOTAGE

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille.

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille. Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1 Rapport de stage Mme Bouverot M. Colin Collège Les Mattons Cap Informatique SARL 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille Page

Plus en détail

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux.

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux. L auto-entrepreneur Depuis 1er janvier 2009, le régime de l'auto-entrepreneur permet à tous les Français qui le souhaitent de créer leur propre entreprise simplement et rapidement. Ce nouveau régime, créé

Plus en détail

Un pont entre l économie et le bénévolat

Un pont entre l économie et le bénévolat Un pont entre l économie et le bénévolat La Fondation Compétences Bénévoles, présente à Nyon et à Sion, vient en aide aux organisations à but non lucratif actives en Suisse dans la santé, la culture, le

Plus en détail

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 Après avoir conduit l enregistrement biométrique des personnes déplacées

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

Dossier Conduite et Présentation d Activités Professionnelles (CPAP) BTS Assurance Session 2010. Récapitulatif des activités professionnelles

Dossier Conduite et Présentation d Activités Professionnelles (CPAP) BTS Assurance Session 2010. Récapitulatif des activités professionnelles Dossier Conduite et Présentation d Activités Professionnelles (CPAP) BTS Assurance Session 2010 NOM PRENOM Récapitulatif des activités professionnelles Période du Entreprise : Service : Intitulé du poste

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT SERVICES FINANCIERS SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT DIDIER BERT COLLABORATION SPÉCIALE Tarik Haned est planificateur financier à la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal, à Outremont. Il répond à nos

Plus en détail

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Koell-Keith Johan- Charles Rapport de Stage I-Description de l organisation Nom de l entreprise : Noticias SIN Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Situation géographique

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À

Plus en détail

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse le dossier de presse 1 er site de vente privée immobilière sur internet Nouveau site Nouvelles offres... s étend sur l Hexagone! Contact presse : Jean-Marc FERNANDEZ Tel : 04 72 40 09 09 E-Mail : jean-marc@privateimmo.com

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

Le Microcrédit Relance

Le Microcrédit Relance La Ministre Céline Fremault soutient une nouvelle aide pour favoriser la relance des petites entreprises bruxelloises Le Microcrédit Relance Un partenariat CEd Crédal Conférence de presse du 17 décembre

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Alexandre Vial 0 janvier 2009 Les intérêts cumulés Je place 00 e à 4% par an pendant un an. Donc au bout d un an, j ai 00 + 00. 4 = 00 00( + 4 ) =04 e. 00 Cependant,

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

: 20 ans passés au service. de l emploi. au Luxembourg! DOSSIER DE PRESSE. DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg.

: 20 ans passés au service. de l emploi. au Luxembourg! DOSSIER DE PRESSE. DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg. : 20 ans passés au service de l emploi au Luxembourg! DLSI fête ses vingt années de présence au Grand-Duché du Luxembourg. Le groupe coté en bourse, implanté principalement en France, en Allemagne, en

Plus en détail

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT Je p e u x é v it e r L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT JE N AI PAS PAYE UN OU PLUSIEURS MOIS DE LOYER. Sans réaction de ma part,

Plus en détail

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions :

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions : Outil Mes besoins et mes objectifs L outil Mes besoins et mes objectifs est un guide de réflexion qui contient une série de pistes et de questions à aborder en vue de préparer le transfert de votre entreprise.

Plus en détail

L entreprise vient de prendre la décision de recruter un

L entreprise vient de prendre la décision de recruter un Les canaux de recrutement L entreprise vient de prendre la décision de recruter un nouveau salarié. Elle a défini les caractéristiques du poste et arrêté le profil du candidat qui lui semble le mieux convenir.

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail