Convention de coopération entre. Le département de la Seine-Saint-Denis, Représenté par M. Valéry Molet Son Directeur général,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention de coopération entre. Le département de la Seine-Saint-Denis, Représenté par M. Valéry Molet Son Directeur général,"

Transcription

1 Convention de coopération entre Le département de la Seine-Saint-Denis, Représenté par M. Valéry Molet Son Directeur général, Et Le département de l Essonne Représenté par M. Fabien Tastet, Son Directeur général

2 2 Préambule La métropole francilienne couvre un bassin d emplois d un million de fonctionnaires, exerçant dans plus de 1300 collectivités. Aucune des réflexions sur l organisation administrative de l Ile-de-France ne s est emparée du sujet des ressources humaines. Pourtant cet enjeu de la mobilisation et de l'engagement des salariés devient primordial pour la réussite des projets, alors que la raréfaction des ressources se conjugue avec la mutation de nos organisations. Il ne peut y avoir aujourd'hui de meilleurs services rendus aux usagers si les agents du service public ne sont pas encore plus motivés. Les départements de l Essonne et de la Seine-Saint-Denis souhaitent engager des initiatives communes pour faciliter la gestion de leurs ressources humaines, enrichir les parcours professionnel de leurs collaborateurs, diversifier leurs expériences par des déroulements de carrière dans plusieurs collectivités territoriales, concomitamment ou successivement, mutualiser leurs forces et leurs atouts pour gagner en efficacité. La présente convention se veut un cadre de mise en œuvre d un partenariat efficace et efficient entre les deux départements dès L axe majeur des ressources humaines se décline selon plusieurs thématiques en actions concrètes de court, moyen ou plus long termes. La convention précise les conditions de réalisation, tant pour la définition des actions que pour le pilotage opérationnel et leur suivi technique. Elle aura vocation à être complétée de nouvelles actions.

3 3 Sommaire 1 Objet de la convention Les engagements Règles déontologiques Suivi, bilan et ajustements de la convention-cadre Durée de la Convention et entrée en vigueur Modification de la convention Communication sur la convention Résiliation de la convention Liste des annexes Liste des sigles : MDPH DSI CNFPT GPEC MDS CCAS Maison départementale des personnes handicapées Direction des systèmes d information Centre national de la fonction publique territoriale Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Maison des solidarités Centre communal d actions sociales

4 4 1 Objet de la convention La présente convention a vocation à amplifier la prise en compte de la ressource humaine des deux collectivités et à coordonner leur action en la matière. Elle a pour objet de fixer le cadre général de coopération, de préciser les objectifs communs du partenariat et de lister les actions concrètes qu engagent les deux collectivités. Le partenariat a pour ambition d'être à la fois pragmatique et innovant.

5 5 2 Les engagements 2.1 Permettre aux agents des deux départements d enrichir et de diversifier leur parcours professionnel Favoriser la mobilité des agents entre les deux départements Evoluer au sein de la fonction publique territoriale est une «garantie fondamentale» inscrite dans l article 14 de la loi du 13 juillet 1983 et renforcée par la loi du 6 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique. Tous les agents peuvent s'en emparer pour faire évoluer leur carrière. Pourtant, selon le rapport annuel de la fonction publique (Faits et chiffres ), cette possibilité reste encore peu exploitée par les fonctionnaires territoriaux, hormis les agents de catégorie A. La mutation est une démarche qui peut être perçue comme risquée par les agents, en l absence d informations précises sur les postes disponibles et sur les conditions d emploi dans les autres collectivités. Elle peut donc être facilitée dès lors que l agent a connaissance des postes ouverts et trouve toutes les informations utiles pour rédiger sa candidature et passer l entretien de recrutement : projets de la collectivité, fonctionnement et organisation (durée de travail, congés, régime indemnitaire ). Action 1 : Créer une bourse de l emploi entre les deux départements permettant aux agents de la collectivité partenaire de bénéficier d une priorité par rapport aux candidatures externes lors de l ouverture d un poste. Cette action concernera uniquement les agents titulaires (agents stagiaires non compris). Pour les agents de la Seine-Saint-Denis, il s agira d une priorité d information sur les postes disponibles en Essonne, afin de s articuler avec l expérimentation en cours du CV anonyme. Les offres d'emploi seront diffusées en même temps en interne pour les agents de l Essonne et ceux de la Seine-Saint-Denis. Les candidatures pourront, dès cette période de publication en interne, être transmises par les agents des deux Départements. Si les jurys de recrutement interne restent sans suite à l issue d un délai de trois semaines après cette mise en ligne (consacré en Essonne, à l examen prioritaire des candidatures internes), les candidatures d agents du Département partenaire seront examinées en même temps que l offre sera publiée en externe. Concernant les postes disponibles dans les services du département de la Seine-Saint- Denis, les agents du département de l Essonne pourront postuler au même titre que ceux de la Seine-Saint-Denis, avec une priorité de recrutement interne. Il s agit donc d une priorité de recrutement par rapport aux candidatures externes Proposer des parcours professionnalisant entre les deux départements Les agents sont les principaux facteurs et moteurs de l enrichissement mutuel des deux départements. Ceux-ci doivent leur permettre de s immerger dans le fonctionnement de

6 6 l autre collectivité, d échanger avec leurs homologues, de découvrir ou comparer des métiers. Action 2 : Ajouter aux dispositifs existants d accompagnement des cadres et encadrants la possibilité d effectuer un stage d observation de cinq jours dans la collectivité partenaire Le département de l Essonne a créé un Parcours d accompagnement des cadres et des encadrants en prise de poste (managers dirigeants, managers intermédiaires, managers de projets), le PACE, afin de promouvoir un socle de compétences managériales, de soutenir et consolider les prises de postes, de promouvoir un collectif de cadres et encadrants solidaires. Ce dispositif repose sur la construction d un parcours personnalisé et contractualisé et sur une évaluation partagée qui permet un réajustement à tout moment. Le département de la Seine-Saint-Denis a développé un parcours d accompagnement pour l ensemble de ses cadres au travers de deux actions de formation : d une part le cycle de management qui s adresse aux nouveaux encadrants et qui vise à permettre aux cadres d acquérir les fondamentaux dans le domaine du management, en mettant l accent sur la communication et les relations interpersonnelles. D autre part, l atelier de compétences managériales, à destination des encadrants ayant déjà une expérience de management, vise à favoriser leur prise de recul sur leurs compétences managériales au moyen d échanges de pratique et à identifier leurs axes de progrès. Pour permettre la mise en œuvre des actions 3 et 4, une bourse de stages d observation et de découverte sera créée. Chaque département choisira les modalités les plus adaptées à la diffusion des offres et des besoins et à l organisation des stages. Action 3 : Proposer aux agents non encadrants effectuant une formation de professionnalisation de la compléter par un stage pratique de découverte dans un service de la collectivité partenaire Les agents de la fonction publique territoriale doivent effectuer deux à dix jours de formation, tous les cinq ans, tout au long de leur carrière et à l occasion de l affectation dans un poste à responsabilité. Tout comme les thématiques de formation théorique sont à définir entre l agent et son supérieur, l opportunité et la durée du stage de découverte se décideront d un commun accord. Ce stage devra faciliter l adaptation à un nouveau poste, à de nouvelles responsabilités, encourager le développement des compétences par l observation du fonctionnement d un service ou d une direction similaire dans un autre environnement. Il pourra durer 3 à 8 jours. Le total des stages théorique et pratique ne pourra excéder 13 jours. Pour permettre la mise en œuvre des actions 3 et 4, une bourse de stages d observation et de découverte sera créée. Chaque département choisira les modalités les plus adaptées à la diffusion des offres, au recueil des besoins et à l organisation des stages.

7 Organiser et favoriser les échanges professionnels entre les deux départements Pour moderniser leurs administrations et le travail de leurs agents, pour mieux répondre aux besoins de leurs usagers, les deux administrations organiseront des partages d expertises et d expériences dans plusieurs domaines. Action 4 : Favoriser les échanges de bonnes pratiques professionnelles en matière de politique RH, en organisant un séminaire interdépartemental au 1 er semestre 2014, puis en définissant les modalités de poursuite des échanges. Cette journée d échanges, organisée par le département de la Seine-Saint-Denis, sera consacrée à la présentation des documents d orientation formalisés en matière de ressources humaines dans les deux collectivités puis à des échanges dans des ateliers portant sur des sujets intéressants les deux collectivités : - Emplois aidés - Prévention des risques professionnels - Absentéisme - Diversité - Gestion de la masse salariale - Dispositif de maintien dans l emploi - GPEEC - Partenariat avec le CNFPT Au préalable, les deux collectivités échangeront les organigrammes de leurs directions des ressources humaines et les contacts des agents concernés. Action 5 : Favoriser les échanges d expériences des professionnels du secteur social en organisant un séminaire interdépartemental sur les MDPH au 1 er semestre 2014, puis en définissant les modalités de poursuite des échanges Cette journée d échanges, organisée par le département de l Essonne, sera dédiée aux directeurs et chefs de service des deux MDPH. Elle sera consacrée à la présentation du fonctionnement de la MDPH de l Essonne, puis à des échanges portant prioritairement sur la thématique médicale (recrutement des médecins, évaluation médicale, etc.). Les deux collectivités s engagent à étudier les modalités de poursuite des échanges à l issue de cette première rencontre, en veillant à ne pas monopoliser les capacités de travail nécessaires au bon fonctionnement des MDPH et en recherchant des modalités d échanges innovantes : stages d immersion, formations communes, mutualisations possibles d outils. Plusieurs sujets pourront être développés : - Circuits et modalités d optimisation des processus : expertise médicale, simplification des procédures, accueil - Observatoire et suivi des décisions d orientation - Outillage : IODAS et indicateurs - Relais externes à la MDPH : CCAS, MDS En amont, et notamment afin d organiser cette conférence, les collectivités échangeront les organigrammes de leurs directions du secteur social et les contacts des agents concernés.

8 8 Action 6 : Favoriser les échanges d expériences des professionnels des systèmes d information en participant activement au club des DSI d Ile-de-France et en partageant les connaissances sur l utilisation de leurs logiciels informatiques Le club des DSI d Ile-de-France doit favoriser la collaboration entre les collectivités membres sur les aspects institutionnels, budgétaires et techniques liés aux systèmes d informations en région Ile-de-France. Il a pour objectif de partager des bonnes pratiques entre ses membres, de mener un travail en commun sur des thématiques choisies et de développer des actions communes. Chaque collectivité membre s est positionnée comme chef de file pour une ou plusieurs thématiques. Les deux collectivités joueront un rôle actif au sein du club des DSI d Ile-de-France et animeront la réflexion collective pour les thématiques sur lesquelles elles se sont portées volontaires : l amélioration des relations aux usagers pour le département de l Essonne, les data centers et le Très Haut Débit pour le département de la Seine-Saint-Denis. Cet engagement se traduira notamment par une participation active aux réunions trimestrielles du club, par l organisation et par l animation régulière de commissions thématiques sur les sujets qu'elles ont choisi d'animer. Les deux départements s engagent aussi à établir une liste de leurs principaux logiciels, avec les coordonnées des personnes pilotes correspondantes. Une première version de cette liste figure en annexe. Elles la mettront à jour annuellement afin de favoriser la mutualisation de leurs connaissances sur les points communs. Action 7 : Présentation du système d information décisionnel du département de la Seine-Saint-Denis Une visite sur place est organisée au deuxième trimestre Cette visite permettra de définir les mutualisations de compétences envisageables.

9 9 2.2 Mutualiser les atouts et les ressources des deux départements Mettre à disposition des agents, résidant dans un département et travaillant dans l autre, des espaces proches de chez eux pour télétravailler En 2014, une dizaine d agents du département de l Essonne habitent en Seine-Saint-Denis et une quarantaine d agents du département de la Seine-Saint-Denis habitent en Essonne. Les deux départements ont affirmé dans leur projet d administration leur volonté d améliorer les conditions de travail de leurs agents et de leur donner les moyens de réaliser un travail efficace, tout en préservant leur qualité de vie. Le télétravail, par un gain de temps substantiel et des économies de trajets, peut permettre de mieux articuler son temps professionnel et son temps personnel et contribuer à limiter les émissions de gaz à effet de serre. Action 8 : Expérimenter le télétravail en proposant l accès à un poste de travail proche du domicile pour les agents résidant dans l un des deux départements et travaillant dans l autre Les deux départements s engagent à mener une expérimentation de télétravail en 2014, avec la mise en place d un espace dédié dans chacune des deux collectivités. Des agents volontaires qui font quotidiennement le voyage entre les deux départements pourront bénéficier de cette expérimentation, chacun un jour par semaine, dès lors que certaines de leurs missions peuvent être effectuées à distance et avec l accord de leur supérieur hiérarchique. Le télétravail serait effectué dans un espace mis à disposition par le département en son siège ou dans un espace déconcentré («Maison Sud Essonne» en Essonne, par exemple) pour offrir un maximum de proximité. Le bureau évolutif, au regard des technologies et moyens à mettre en œuvre, sera équipé au départ d un téléphone, d un PC, d un accès à Internet et de logiciels de type bureautique, ainsi que des imprimantes nécessaires au travail de ces agents, en s assurant que les accès et les données soient sécurisés. Les agents concernés pourront accéder aux parkings et aux restaurants administratifs réservés au personnel départemental de la collectivité d'accueil. La collectivité d accueil veillera à la bonne maintenance des outils mis à disposition et à faciliter l accueil des agents. Des informations seront disponibles pour leur permettre de s intéresser aux caractéristiques de leur collectivité d accueil Faciliter la mise à disposition d agents entre les deux départements Les départements de l Essonne et de la Seine-Saint-Denis souhaitent mutualiser leurs ressources et notamment s enrichir des compétences de leurs agents, sans s en départir et donc sans mutation.

10 10 L agent mis à disposition est ainsi réputé occuper son emploi et il continue à percevoir la rémunération correspondante mais exerce pour un temps des fonctions hors de la collectivité où il a vocation à servir. Par exemple, les coachs internes du département de Seine Saint-Denis pourraient accompagner des agents de l Essonne, sans que ce département n ait à recourir à des prestataires du secteur privé. Action 9 : Faciliter les mises à disposition d agents volontaires et disposant d expertises utiles au département partenaire, en créant un groupe de travail spécifique. Les agents qui peuvent être mis à disposition sont les fonctionnaires titulaires et les agents contractuels en CDI, pour tout ou partie de leur temps de service. La mise à disposition ne peut avoir lieu qu'avec l accord de l'agent et doit être prévue par une convention entre l'administration d'origine et celle d'accueil : nature des activités, conditions d emploi, modalités de contrôle et d évaluation, durée, éventuelle rémunération complémentaire. Les fonctions exercées dans l'administration d'accueil peuvent être d'un niveau hiérarchique différent de celui des fonctions exercées dans l'administration d'origine. Les deux départements s engagent à transmettre en interne le besoin exprimé par leur partenaire et à accompagner les agents volontaires Développer la formation commune et mutualiser les ressources en matière de formation Action 10 : Expérimenter la mutualisation de formations spécifiques, identifiées grâce au croisement des plans de formation collectifs et individuels des deux départements. Il est proposé de mutualiser certaines formations spécifiques, aujourd hui organisées de façon individuelle, faute d un nombre suffisant de stagiaires. Au-delà de l économie budgétaire, la rencontre des agents des deux collectivités serait source d enrichissement réciproque. Une liste sera annexée à la présente convention. Action 11 : Partager la connaissance des domaines de compétences maîtrisés par les formateurs internes de chaque département pour mutualiser l expertise et organiser des échanges de formateurs volontaires, selon des modalités à définir Les deux collectivités s engagent à établir et mettre à jour régulièrement une liste des domaines dans lesquels chaque collectivité dispose de formateurs internes, sur un unique document dont la version initiale est annexée à la présente convention. Les modalités d échange seront précisées.

11 11 Action 12 : Mettre à disposition dans une bibliothèque de ressources partageables les conférences thématiques filmées portant sur des questions managériales, sur des sujets techniques ou sociétaux. Les départements conviendront ensemble des modalités d hébergement des documents numériques. Action 13 : Partager les meilleures pratiques sur le plan documentaire pour une aide à la décision efficace, à travers le réseau Interdoc et l échange de données bibliographiques et d expériences sur les portails documentaires et les systèmes de gestion documentaire 1 Promouvoir la convention de partenariat entre les deux départements au sein d Interdoc, l association des documentalistes des collectivités territoriales. Un partenariat privilégié entre les deux collectivités dans ce cadre pourrait être proposé, en profitant en particulier de l expérience du département de la Seine-Saint-Denis sur la gestion des documents de référence de la collectivité (documents collectés ou produits en interne par les services). Il sera possible de faire connaitre les expérimentations et évolutions en terme de pratiques et outils innovants (gouvernance de l information, «knowledge management», gestion des documents d activité «records management», usage des outils collaboratifs, nouveaux usages du web, ) et de les proposer au sein de l association Interdoc. 2 - Echanger des données L échange de données bibliographiques permettrait d enrichir les fonds documentaires de chacun tout en mutualisant les efforts de traitement. La transmission de documents pourrait s organiser de part et d autre en fonction de demandes ponctuelles à l instar du forum Interdoc. 3- Partager les expériences sur les portails intranet et les systèmes de gestion documentaire Il s agit là d un objectif primordial pour le service documentation de l Essonne pour son projet de mise en place d un portail documentaire. Les deux collectivités pourraient se nourrir d une réflexion commune sur les évolutions à apporter pour répondre et anticiper les attentes des agents. En outre, il pourrait être intéressant de réfléchir ensemble à la pertinence du choix de recours aux logiciels libres en la matière.

12 12 3 Règles déontologiques Les personnels des deux collectivités sont tenus à la discrétion professionnelle pendant toute la durée de la convention et après son achèvement. Tous les rapports et documents reçus ou établis par les parties dans le cadre de l exécution de la convention sont soumis au principe de confidentialité, tout comme les informations orales qui seront échangées lors des rencontres tenues entre les deux collectivités. Le personnel de chaque collectivité est tenu de respecter l origine de propriété des documents établis. La transmission de documents, de modèles ou de tout acte relevant de l application de la présente convention devra être soumise à l autorisation préalable de la collectivité à l origine de leur établissement. 4 Suivi, bilan et ajustements de la convention-cadre Un contact régulier sera établi entre les partenaires afin de faire le point sur les difficultés rencontrées et les améliorations à effectuer. Pour assurer le suivi des engagements précédemment cités, les département de la Seine-Saint-Denis et de l Essonne s engagent à : Mettre en place des instances de pilotage et de suivi de la convention Seront mis en place dès la signature de cette convention : un comité de pilotage composé du directeur général du département de la Seine-Saint- Denis et du directeur général du département de l Essonne ; Le comité de pilotage se réunira au moins une fois par an pour vérifier l avancement de la présente convention et valider les éventuels avenants. un comité technique de suivi composé des directeurs généraux adjoints concernés du département de la Seine-Saint-Denis et du département de l Essonne. Les directions et les secrétariats généraux chargés des projets de coopération seront associés à cette instance. Le comité technique de suivi se réunira à minima deux fois par an pour assurer le suivi d exécution de la présente convention. Il proposera au comité de pilotage : un tableau de bord partagé précisant les indicateurs retenus pour évaluer la réalisation de chacun des engagements, dans un délai maximum de trois mois à compter de la prise d effet de la convention ; si besoin, des projets d avenants pour ajuster la convention aux nouveaux enjeux. Ces ajustements pourront porter sur l approfondissement des engagements pris ou la mise en œuvre de nouvelles actions partenariales, en fonction des dynamiques générées. Réaliser un bilan de la convention à terme Les deux parties s engagent à mener à l issue de la convention un bilan complet portant sur : la réalisation des engagements de la présente convention ; la mise en œuvre du dispositif et son impact sur les relations entre les deux parties ;

13 13 l impact du dispositif pour les agents ayant bénéficié d une des actions Ce bilan devra être accompagné de préconisations portant sur le contenu des engagements et l amélioration du dispositif. Les deux parties s engagent à réaliser ce bilan avant de reconduire éventuellement la convention à l issue des deux ans, afin de prendre en compte les préconisations réalisées. Réaliser, si l opportunité se présente, l évaluation d une des actions de la convention Les deux parties étudieront la possibilité de mener une évaluation conjointe de l une des actions menée dans le cadre de la convention, sous réserve de son intérêt et de sa compatibilité avec les programmes pluriannuels d évaluation mis en place par le département de la Seine-Saint-Denis et le département de l Essonne. 5 Durée de la convention et entrée en vigueur Cette convention est conclue pour une durée de deux ans à compter de son adoption par les deux parties. Les engagements inscrits prendront effet dès sa signature. 6 Modification de la convention Les parties peuvent modifier d un commun accord la présente convention, par le biais d un avenant commun, soumis à la validation du comité de pilotage 7 Communication sur la convention Les deux parties s engagent à : Mettre en ligne sur leurs sites Intranets respectifs la présente convention et les documents utiles la concernant, de façon accessible et pendant toute la durée de validité de la convention ; Mobiliser leurs outils de communication interne (magazines, réseaux sociaux, newsletter ) pour informer les agents de l existence de la convention et des actions développées dans ce cadre ; Communiquer auprès de la presse et des organismes professionnels spécialisés afin de faire connaître cette convention et de faire bénéficier les partenaires des connaissances qui seront développées. 8 Résiliation de la convention Si l une des parties souhaite mettre fin à la présente convention avant son terme, elle devra avertir l autre partie par lettre recommandée avec accusé de réception en respectant un délai de préavis de trois mois. En cas de non respect des engagements réciproques inscrits dans la présente convention, celle-ci pourra être résiliée de plein droit par l une ou l autre des parties, à l expiration d un

14 14 délai de quinze jours suivant l envoi d une lettre recommandée avec accusé de réception valant mise en demeure, restée en tout ou partie infructueuse En matière déontologique, les manquements graves établis dans un rapport écrit pourront justifier la résiliation de plein droit de la convention par les deux parties à l expiration d un délai de 15 jours suivant la réception du courrier adressé en recommandé avec accusé de réception. 9 Liste des annexes - Organigrammes et liste des contacts dans les deux départements - Liste des domaines maitrisés par les formateurs internes - Liste des logiciels phares Convention-cadre établie en quatre exemplaires originaux.

15 15 ANNEXE 1 : LISTE DES PRINCIPAUX LOGICIELS DES DEPARTEMENTS DE LA SEINE-SAINT-DENIS ET DE L ESSONNE. SEINE SAINT-DENIS Grand Angle: logiciel comptable et financier Web-RSA : instruction et transmission des dossiers RSA Pléiades: SI ressources humaines IODAS ASE IODAS APA IODAS PCH IODAS FAJ FAG FSL SID : système d'information décisionnel Zimbra : logiciel de messagerie Alfresco : GED et espaces collaboratifs CAPMEMAT : premiers services en ligne pour les usagers ESSONNE Social IODAS MDPH et APA : aides sociales Adultes, handicapés et FSD IODAS ASE et FAJ : aides sociales enfants et fond aide aux jeunes IODAS PMI : Gestion agréément et formation des assmat et assfam I PMI (NOVA + televital) : gestion dossier médical et transmission feuilles de soin DPMI Hygie gestion des certificats de santé (CS) Solis (infodb) gestion du RSA Delos tarification des établissements UGO gestion des places en établissement ATMS (infodb) : Gestion du bureau du TS FSL (infodb) : gestion du FSL Ressources Ressources Humaines o Astre RH : gestion de la paye et carrière o Inser : gestion des formations o GFD (GFI) : Gestion des frais de déplacement o Indem : gestion des indemnités chomage o Nuage (SAAS): Gestion des recrutements o Chimed : Suivi des visites médicales Grand Angle : Gestion financière EasyVista : Gestion du parc informatique et des interventions Gedelib/Nételib : Gestion des assemblées et des délibérations Groupwise : Messagerie interne Post office : gestion du courrier Arcgis (ESRI) : gestion du Système d Information Géographique (SIG) Sharepoint (Intranet CMS et collaboratif) Typo 4 : Site Internet Workey : outil de Workflow

16 16 Patrimoine / Déplacements / Collèges Pegase (GFI) : gestion des transports scolaires Techbase : gestion du patrimoine immobilier Aloes : gestion des bibliothèques Cindoc : gestion de la documentation Clara : Archives Parck : parc voitures Balparc : patrimoine mobilier Arc 3 : restauration scolaire DFC : dotation au fonctionnement des collèges Fast91 : Gestion des formations aux associations

17 17 ANNEXE 2 : LISTE DES DOMAINES POUR LESQUELS LES DEPARTEMENTS DE LA SEINE-SAINT-DENIS ET DE L ESSONNE DISPOSENT DE FORMATEURS INTERNES Systèmes d information, logiciels Ressources humaines Finances Marchés publics Enfance et Famille SEINE-SAINT-DENIS - IODAS - I GDA - Techbase - Zimbra - SID - Webdelib - Orchestra - Axel Petite enfance - Kitry - Mutligest - Business Object - Smartdraw - Statut et mobilité - Gestion des dossiers de retraite - Exécution et préparation budgétaire - Marchés publics : achats éco-responsables - Finances locales Aide sociale à l enfance - Préparer une VAE pour le Diplôme d Etat Assistante Familiale - Formation obligatoire et d adaptation à l emploi des assistants familiaux - Devenir référent, la transmission de l écrit - L art d élever des enfants - L adolescent et la communication, avoir 18 ans - Troubles psychiatriques chez les parents - Maltraitance sexuelle - L urgence au PFU/A ESSONNE - IODAS - I GDA - GEODE - SIP - PRESTO - Gédélibération - I Pluri (PPI) - I PMI - Smartdraw - Préparation oraux de concours de rédacteurs, rédac chef et attaché - Prévention des Risques Psycho-sociaux - Sensibilisation à la santé et à la sécurité au travail - Exécution et préparation budgétaire - Marchés publics : MAPA, exécution, clauses sociales - AP/CP Aide sociale à l enfance - Préparer une VAE pour le Diplôme d Etat Assistante Familiale - Dossier ASE : constitution, conservation, archivage, accès - Droit de protection de l enfance - Risques domestiques - Accueil du petit enfant - Risque routier - Adolescence et sexualité

18 18 Enfance et famille - Mieux accompagner les choix d allaiter Crèches - La place du jeu en crèche - Alimentation du jeune enfant - Psychomotricité (enfant handicapé, langage du corps et stress) Enfance et famille - Maternologie - Allaitement - Planification familiale - Adoption Social Collèges Réseaux et assainissement Hygiène et sécurité Autres - Lexique de la violence - Hygiène des locaux - Hygiène alimentaire - Elaboration des menus - Elaboration du PMS - Hydraulique/hydrologie connaissance de base en assainissement - Réseau urbain dense - Consignation/vérification réseaux primaires - Sauveteur Secouriste du travail (initiation et recyclage) - Langues des signes (nouveau) - Pilotage des politiques publiques - GSU (gestes secours urgence) - Les écrits professionnels sociaux - La médiation dans l accompagnement social - Programmes Régionaux d Accès à la prévention et aux soins (PRAPS) pour les agents techniques des collèges - Dématérialisation des dossiers : Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH) - Hygiène des locaux - Hygiène alimentaire - Accompagnement technique des chefs de cuisine - Sauveteur Secouriste du travail (initiation et recyclage) - Sécurité incendie, évacuation des locaux - Accompagnement des cadres dans le cadre des procédures pénales - Charte graphique - Archivage - Initiation à la soudure à l arc

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3309 Convention collective nationale IDCC : 2272. ASSAINISSEMENT ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE (1 re édition.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES PERSONNELS

LIVRET D ACCUEIL DES PERSONNELS LIVRET D ACCUEIL DES PERSONNELS EN Année Scolaire 2014-2015 I. Introduction Vous venez d être recruté(e) par l Education nationale dans le cadre d un contrat aidé. Ce document vous apportera des éléments

Plus en détail

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONVENTION-CADRE Entre LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Dénommé ci-après le CNFPT 10 12 rue d Anjou, 75381 Paris cedex 08 Représenté par son Président Monsieur François DELUGA, D

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

La loi sur la mobilité des fonctionnaires

La loi sur la mobilité des fonctionnaires MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT La loi sur la mobilité des fonctionnaires De nouveaux outils au service d une vraie carrière collection Ressources

Plus en détail

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence :

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence : Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012 Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012 Textes de référence : Loi 88-1088 du 1 er décembre 1988 relative au revenu minimum d insertion

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS 1. Politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, et visibilité donnée aux postiers. La Poste a fait

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

Grade de recrutement Nature des fonctions

Grade de recrutement Nature des fonctions Fonction/Poste CR/Service Grade de recrutement Nature des fonctions ANNEXE I Chargé (e) de mission démarche performance DGFG Attaché Assure une assistance auprès du DGA à la coordination du déploiement

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014 RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION INC - 27 janvier 2014 DIAGNOSTIC DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION SOMMAIRE La formation et le RIF : constats Les engagements de la COG Ucanss 2013-2016 La création

Plus en détail

Support de documentation

Support de documentation RENCONTRE THÉMATIQUE Management, Objectifs et Evaluation Support de documentation L un des 1 ers enjeux dans la gestion des hommes réside dans une meilleure approche de la fixation d objectifs et de l

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI ENTREPRISE : Structure associative membre du Service Publique de l Emploi, la Mission Locale de l Agglomération Havraise

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Rapport technique n 8 :

Rapport technique n 8 : Modernisation de l action publique Groupe de travail interministériel sur les agences et opérateurs de l Etat Rapport technique n 8 : L'appui des têtes de réseau interministérielles en matière de fonctions

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES PREAMBULE Le Conseil Général des Landes souhaite donner un nouvel élan à la politique en faveur des personnes âgées

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

FORMATION DU PERSONNEL. Année. Plan prévisionnel 2015 des actions de formation du personnel de l Université du Havre

FORMATION DU PERSONNEL. Année. Plan prévisionnel 2015 des actions de formation du personnel de l Université du Havre DU PERSONNEL Année Plan prévisionnel 2015 des actions de formation du personnel de l Université du Havre 1. LE PLAN DE. L élaboration du plan de formation. La direction des ressources humaines est chargée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010).

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010). Service de la Formation Permanente Locale du Centre siège de l INRA CAHIER DES CHARGES Formations collectives et individuelles en bureautique, à l attention des agents du Centre siège de l INRA : FORMATIONS

Plus en détail

NOMENCLATURE DES FICHES TECHNIQUES AU 06 OCTOBRE 2008

NOMENCLATURE DES FICHES TECHNIQUES AU 06 OCTOBRE 2008 NOMENCLATURE DES FICHES TECHNIQUES AU 06 OCTOBRE 2008 ACTION SOCIALE... 5 ATTACHE(E) AUX RELATIONS EXTERIEURES SOCIALES I... 5 ATTACHE(E) AUX RELATIONS EXTERIEURES SOCIALES II... 7 DELEGUE(E) SOCIAL(E)

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Protocole territorial relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Communauté de Communes du Bassin de vie de l ILE

Plus en détail

Cahier des charges Mise en œuvre des modules de formation dans le cadre des Parcours de la 2 ème chance

Cahier des charges Mise en œuvre des modules de formation dans le cadre des Parcours de la 2 ème chance Cette action est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Emploi et Inclusion» 2014-2020 Cahier des charges Mise en œuvre des modules de formation dans le

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1 Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020 Repères #1 Février 2015 A - L état des lieux Des systèmes d information, levier de modernisation de l administration Grâce aux investissements réalisés

Plus en détail

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013 Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir 12 février 2013 1 LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION Simplification et rationalisation des contrats du plan de cohésion sociale depuis le 1

Plus en détail

Primature. République d Haïti. Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH)

Primature. République d Haïti. Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) République d Haïti Primature Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) Les règles de prévention des conflits d intérêts dans la fonction publique Haïtienne Responsabilité Générale de l OMRH

Plus en détail

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie CONVENTION La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie La Caisse Nationale d Assurance Vieillesse (CNAV) Et La Caisse Centrale de

Plus en détail

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH Marylène OBERLÉ, secrétaire générale adjointe DRH université de Strasbourg www.unistra.fr 1 I. Présentation

Plus en détail

Le télétravail au sein du Conseil général du Lot. Évaluation expérimentation

Le télétravail au sein du Conseil général du Lot. Évaluation expérimentation Le télétravail au sein du Conseil général du Lot Évaluation expérimentation Cadre général Initiative d une étude-action sur le télétravail à l échelle du Massif Central pilotée par MACEO janvier 2010-août

Plus en détail

Le plan académique de formation s inscrit dans une dynamique nationale

Le plan académique de formation s inscrit dans une dynamique nationale CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION CONTINUE. IATSS Personnels ITRF, administratifs, de laboratoire, des services de santé et sociaux Année scolaire 2012-2013 Présentation générale Le plan académique de

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

2015-2016-2017. Entre,

2015-2016-2017. Entre, Convention n Relative aux contributions respectives de l association «Jeunesse et Cultures», des Communes de Charmes, Thaon-les-Vosges et du Conseil général des Vosges à des actions dites de prévention

Plus en détail

LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT

LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT ET LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT SOMMAIRE Préambule La politique de ressources humaines de l entreprise 1. MEDIAPOST, créateur d emploi 2. La politique de recrutement et

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE «SIRENE NG DANS LE LABORATOIRE» CONDUITE DU CHANGEMENT

CAHIER DES CHARGES DE L ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE «SIRENE NG DANS LE LABORATOIRE» CONDUITE DU CHANGEMENT Ressources humaines CAHIER DES CHARGES DE L ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE «SIRENE NG DANS LE LABORATOIRE» CONDUITE DU CHANGEMENT SOMMAIRE 1 OBJET 3 2 DESCRIPTION DE L INSERM 3 2.1 Généralités 3 2.2 Les

Plus en détail

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience.

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. 1 L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. Elle constitue un cadre utile pour : la construction d un projet professionnel l accès aux dispositifs

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Recrutement sur emploi permanent 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.

Recrutement sur emploi permanent 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17. Recrutement sur emploi permanent 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 19 juillet 2011 L acte de recruter

Plus en détail

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA)

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Appel à compétence et projet d activités : Cahier des charges DLA Contexte et objectifs stratégiques... 2 Contexte d intervention du Dispositif Local d Accompagnement...

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Information consultation du Comité d entreprise sur un projet d accord relatif à la gestion prévisionnelle des emplois et compétences au sein du Groupe AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

L'organisation institutionnelle

L'organisation institutionnelle L'organisation institutionnelle A. Le management Les enjeux de développement de l établissement passent par une animation des ressources humaines qui s appuie sur le développement de la compétence institutionnelle

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

Le recrutement : mode d emploi

Le recrutement : mode d emploi Le recrutement : mode d emploi Le recrutement: étapes préalables: Poste vacant/création de poste? Nécessité d anticiper dans un contexte de ressources restreintes: une erreur de recrutement pénalise la

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3076 Convention collective nationale IDCC : 1686. COMMERCES ET SERVICES

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE Dans un contexte économique général difficile caractérisé, notamment, par une croissance faible, les entreprises de la restauration rapide sont confrontées à

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Votre intervention se situe dans un cadre défini préalablement à votre venue avec le conseiller formation en charge de l action.

Votre intervention se situe dans un cadre défini préalablement à votre venue avec le conseiller formation en charge de l action. VOTRE PRESTATION : Votre intervention se situe dans un cadre défini préalablement à votre venue avec le conseiller formation en charge de l action. Dans le cadre de cette intervention, vous devez faire

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Référentiels interministériels de formation

Référentiels interministériels de formation Livret 4 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Référentiels interministériels de formation OUTILS DE LA GRH p. 2 Référentiels interministériels de formation

Plus en détail

La procédure de recrutement

La procédure de recrutement La procédure de recrutement Mise à jour : avril 2013 Le processus Sommaire L identification d un besoin (fait générateur) Le passage en Conseil Municipal La fiche de poste L offre d emploi La déclaration

Plus en détail

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

Site recrutement www.ratp.fr/recrutement. Site groupe www.ratp.fr. Points d'excellence

Site recrutement www.ratp.fr/recrutement. Site groupe www.ratp.fr. Points d'excellence la recherche Site recrutement www.ratp.fr/recrutement Site groupe www.ratp.fr Le groupe RATP est le 6e acteur mondial du transport public. Bus, métro, RER, tramway : la RATP est présente sur tous les modes

Plus en détail

Master Management public

Master Management public Master Management public Spécialité Direction générale des services communaux et intercommunaux (M2) Direction générale des communes de 2000 à 20 000 habitants et des structures intercommunales (formation

Plus en détail

Dans ce souci, le Département a fait le choix de soutenir certaines actions.

Dans ce souci, le Département a fait le choix de soutenir certaines actions. REF : 6008GGJMX CONVENTION DE DEVELOPPEMENT CULTUREL Entre les soussignés : Le Conseil Général de l'hérault, dont le siège est situé Hôtel du Département, 1000 rue d Alco à Montpellier, représenté par

Plus en détail

CONVENTION CADRE SUR LE TELETRAVAIL DANS LES SERVICES DECONCENTRES DE L ACADEMIE DE CRETEIL

CONVENTION CADRE SUR LE TELETRAVAIL DANS LES SERVICES DECONCENTRES DE L ACADEMIE DE CRETEIL CONVENTION CADRE SUR LE TELETRAVAIL DANS LES SERVICES DECONCENTRES DE L ACADEMIE DE CRETEIL Préambule : Le télétravail constitue une opportunité de moderniser l organisation du travail pour l administration

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

Télétravail, Propositions de la CGT-CIT

Télétravail, Propositions de la CGT-CIT Télétravail, Propositions de la CGT-CIT 1 Table des matières 1 Table des matières... 1 2 Introduction... 3 2.1 Traitement particulier... 3 2.2 Télé-centres... 3 2.3 Modèle avenant en annexe de l accord...

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

RECRUTER ET INTÉGRER UN NOUVEAU COLLABORATEUR GÉRER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES : LES BONNES PRATIQUES

RECRUTER ET INTÉGRER UN NOUVEAU COLLABORATEUR GÉRER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES : LES BONNES PRATIQUES 2 ème semestre 2009 GÉRER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX Salarié du secteur privé Objectif : Comprendre la nécessité de mise en œuvre d une prévention des risques psycho-sociaux. Connaître ces risques psycho-sociaux.

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 Vu la délibération du Conseil d Administration du CNFPT n 2014/174 du 5 novembre 2014 relative à la participation financière des collectivités territoriales

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon Le territoire bourguignon : chiffres clés Un territoire à forte dominante rurale Nombre d habitants: 1 612 397 (1) Nombre de communes

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION 1 SOMMAIRE LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION I. Les conditions d exercice de la formation A. Qui peut bénéficier d actions de formation?... p 3 B. Pour quels motifs

Plus en détail

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique 4 e - 3 e * À l issu d une 5 e ou 4 e du collège * Avoir 14 ans avant la fin de l année civile de l inscription * Après entretien avec le jeune et sa famille * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle

Plus en détail

Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010

Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010 Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010 Intervention de Anne HARLE Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et

Plus en détail

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES DECLARATIONS Marché d'assurances 2012 CDG-64 1 Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe Mise à jour : 16 janvier 2015 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail