de notreplushauteconsidération

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de notreplushauteconsidération"

Transcription

1 Bujumbura,le 05 décembre2010 du Burundi A son Monsieurle Président de la République Aveclesassurances de notreplushauteconsidération A Bujumbura à Votre de la présentelettreont l'insignehonneurde s'adresser de serment plushauteautoritépourdemander, à l'occasion du L00è*"jour de Votreprestation et dans le souci de contribuerà la politiquede tolérancezéro à la corruption,que les de personnalités citéesdansdes affairesrécenteset gravesde corruptionsoientsuspendues pardesinstances habilitées. desenquêtes leursfonctions en attendantl'aboutissement de la présentelettre,de lesorganisations Eneffet, et même que le peuple burundaiset les amis du Burundi,ont salué Votre majestueuse zéroà la corruption> le jour mêmede Votreprestation de < la tolérance solennelle déclaration dansce combatô combiendifficilemais de sermentle 26 août 2OIOet Voussoutiennent r ê m ed u B u r u n d i. p o s s i b leet a u q u eol n n e s a u r a ist u r s o isr a n sm e t t r ee n p é r i l ' a v e n im Vousavezvu juste.la corruptionest devenueune véritable qui n'épargneplusaucunsecteuret aucunéchelonde la vie nationale.lesrécents gangrène International sonnentl'alerte: le Burundiseraitle premierpaysle rapportsde Transparency sur le plan mondial! Pourun paysqui pluscorrompude l'eastafricancommunityet le 3ème au monde,nousavonsle devoirde nousattaquerà compteparmilestroispayslespluspauvres montre que la corruptionconnaîttoujoursune L'expérience ce fléau plus que destructeur. quandellen'estpas et silencieuse évolutionlente,sournoise ; maisferme,sûreet destructrice ou de petitsmontants; ellese combattue.ellecommencepar de petitsservices farouchement par dessilences et par unecertainebanalisation complices ; elledevientdestructrice développe en un véritablesystème. quandelleatteintlessommetsde l'etaten s'érigeant

2 Lesassociations de la présentelettreont été sidérées en apprenantrécemment, et après que Vous ayez déclaré< la totérancezéro à la corruption>, de gravesaffairesde corruptionet malversations financières qui impliqueraient de hautespersonnalités de l'etat. Ellesvoudraientparticulièrement attirervotreattentionsur trois dossiersrécemmentpubliés p a rl ' O L U C OEM. t. Ledossierdit du < carburantdonjaponaisd qui vousa été communiqué par I'OLUCOME en date du L8 octobre2010.le Ministredes Relations Extérieures et de la Coopération Internationale aurait outrepassé ses pouvoirsen passantun marchéde vente de ce carburantavecla sociétéinterpetrol, ignorantlesréserves du comitéde gestionde ce don qui avaitrecommandé < l'annulation de ce contratpour évitertout ce qui pourrait être interprétécommeétant une pratiquede corruption>. Ce contratd'unevaleurde plusde 12 milliards de francsburundais, passéde gréà gré,violeraitle codedesmarchés publicset la loi sur lesfinances publiques. L'OLUCOME estimeà deuxmilliardsde francs ( burundais Fbu)la pertesubieparl'etatdu Burundidu fait de ce contrat. 2. Ledeuxièmedossier,publiéle 19 novembre20l0,concernedes< fournitures fictives> qui auraientété faitesà la policepar la société< BurundiCarServices > depuisjanvier 20t0, avantmêmeson existence offieiellequi ne seraitintervenueque le 03 août 20L0. Les documentsd'appui fournis par I'OLUCOME montrent que cette sociétéa été par le chefdu protocoled'etatd'alors(récemment constituée nomméambassadeur en Tanzanie), le Mairede la villede Bujumbura, le Commandant de la RégionOuestau sein de la PoliceNationale ainsiqu'unhommed'affaires, et celaen violationde la loi du 3L janvierl989fixant le régimedes incompatibilités attachéesaux fonctionsd'agentset publics.l'alertede l'olucome mandataires concernetrois cent dix huit millionsde payés,à cette francsburundais( Fbu) qui risquentd'être illégalement société, danslesjoursà venir,par le trésorpublic. est lié à la 3. Le troisièmedossier,publiépar l'olucome en date du 26 novembre2olo, gestiondu marchéd'acquisition auprèsde la du matérielmilitaireen état défectueux et desanciens Nationale TRADING INCparle Ministèrede la Défense sociétécranford montrentune différence Combattants. Lesélémentsde preuvefournispar I'OLUCOME USD) de plus de trois cent treize mille soixantehuit dollarsaméricains( ,70 et le montantdansle contrat,un d'analyse entrel'offreconstatéepar la commission montant de plus d'un million cent trente trois mille vingt huit dollars américains q r/ -rw{,,t ï 2 {gk

3 ( USD)de fournituresanslienjuridiqueavecle contratinitialet l'apparition d'un montant de plus d'un million cent quatre-vingtcinq mille huit cents dollars ( américains USD)commefraisde transportmaisqui n'étaientpaségalement prévusdansle contrat.lesmêmesélémentsde preuvemontrentque le Ministrede la DéfenseNationaleet des AnciensCombattants, aprèsavis favorabledu Chef d'etat Major Généralde la Forcede DéfenseNationaleet de son adjoint,aurait décidé qui faisaient d'ignorerlesconclusions de la commission état de la vieillesse de réception et de la défectuosité du matérielfourni. qui pèsentsur les Au regardde la gravitédes soupçonsde corruptionet de malversations personnalités citéesdans ces dossierset comptetenu de l'importancedes responsabilités qu'ellesexercent,les organisations de la présentelettre$emandentune enquête judiciaires le caséchéantet la suspension l'engagement rapidesur cesdossiers, despoursuites : temporaire dansleursfonctionsdespersonnalités suivantes donjaponais> ; Monsieur AugustinNSANZE, ministrecitédansle dossier< Carburant (ancienchef du protocoled'etat),evrardgiswaswa MessieursMoise NZEYIMANA (Commandant (Mairede la villede Bujumbura) de la RégionOuestau et DavidNIKIZA fictives> à la du Burundi)citésdansle dossier< fournitures seinde la PoliceNationale police; - (ancienministre),madame ClotildeNIZIGAMA MessieursGermain NIYOYANKANA (Chefd'EtatMajor Généralde la Forcede Défense (Ministre), GodefroidNIYOMBARE (Chefd'EtatMajor GénéralAdjointde la Forcede Nationale) et DiomèdeNDEGEYA de matérielmilitaire Nationale) citésdansle dossier< achatet surfacturation Défense )). défectueux en matièrepénale,les d'innocence au principesacréde la présomption Toujoursattachées Elles de la présentelettre n'ont aucunementl'intentiond'accuser. organisations soit rapidement et indépendants compétents qu'uneenquêtepar des magistrats demandent soientdéférésdevantle jugedanslesplusbrefsdélais. et quelesdossiers diligentée a besoind'êtrerassurésur la conduite le peupleburundais sur le planadministratif, Toutefois, de la présentelettredemandent et la gestionde la chosepublique.lesassociations comme desdossiers le tempsde l'enquêteet de l'instruction de cespersonnalités la suspension 6 / f se { Mïw7q

4 dans de protectionde l'etat.ellesdemandentpar la suitela réintégration mesurespréventives aprèsenquêteet instruction' qui seraient blanchies despersonnalités leursfonctions du que la proclamation de la présentelettrerestentconvaincues ) a constituéun pastrès importantdansla lutte principede < tolérancezéro à la corruption de ce ellesattendentla concrétisation contrece fléau.centjours aprèscette proclamation, les effetsserontsansdoute principe.en affichantla rigueurau sein de hautespersonnalités, ugakwiraigihugu ressentisà la base.comme le dit le dicton kirundii <(umwero uva i bukuru cose). le Burundin'a internationales, par des institutions Aprèsles récentset terriblesclassements ' plusle droitd'attendreni de tergiverser' leur soutienau de la présentelettre réitèrentencore une fois Lesassociations à votre promessedu 26 août ZoLo:<<vous nous combatcontre la corruptionet s'accrochent jugerezà nosactes>>. prionsd'agréer, En attendantune suite favorableà notre plaidoyer,nous vous de notréplushauteconsidération' l'expression le Président, Monsieur 64{ryftfWeqffi Yl i't\-7rrfl

5 Liste des organisationsde la lettre adresséeau Présidentde la République e,05décembre2010 Nomet prénom Fonction (Ur.',rpnryh OrganisationSignature éh'** lil4 Lt {ç ftc*r f^/àl'# L.Wh,^41NifouqËRÊ îç*inrrîp,:4*,"hf,i 3 WÀ,fuu : Kw*V,,bnJe (*,-( /-j o CftÇDg Fo*sc Wtr^l nlrnttiuutnoril"^/;1^ *"t ffihn/rclpvth,t'wuiordo't ULruhre / -t^, 6 Ntr- N\+O.cg.dlqJ N Vr FA À- 4(./ W [ry I l./ hêcsqo&i"?'esdenf À.-cr erre.di ffi tl'il, f,,â'/,rue\f/wz I ffi l,.z lll*r"*", h,-t llù,voptru{è M,,erl h'[lu (-*>(+ MWl,*2W h--fl Iflac+ e 3 lu çt/ t_ w.0à.{\j.- il'*!r^ t/olp.t l1lwt f4*çæe- Ç++taag,u \. k*rrvn{r{4l S,",-61""< 41 l, cl*g.u t'1,8o\(tr4ffl d '(nrr'ç^/ ntstst- / t nt..-/ ' fl /1" H re rt r r r l Ir ut r I ar - t ut - tr *- t, t 1( I. a É V q t - J -. / â4ræ (?lsc,nû ù.j,ca";ftfftootl ffi W natl QI

STATUTS DE LA SOCIETE IMMOBILIERE PUBLIQUE «SIP/SM» L an deux mille quatorze, le vingt-troisième jour du mois de Décembre ;

STATUTS DE LA SOCIETE IMMOBILIERE PUBLIQUE «SIP/SM» L an deux mille quatorze, le vingt-troisième jour du mois de Décembre ; 1 STATUTS DE LA SOCIETE IMMOBILIERE PUBLIQUE «SIP/SM» L an deux mille quatorze, le vingt-troisième jour du mois de Décembre ; L Assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la SIP ; Vu la loi

Plus en détail

PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO 303/13/CPMP/SI

PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO 303/13/CPMP/SI REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITAI{IE Honneur - Fratemité - Justice COMMISSION DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS DES SECTEURS DES INFRASTRUCTURES CPMPSI PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO 303/13/CPMP/SI

Plus en détail

Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE

Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE TABLE DES MATIERES CHAPITRE I. DE L ORGANISATION... 4 CHAITRE

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT (A.E)

ACTE D ENGAGEMENT (A.E) ACTE D ENGAGEMENT (A.E) CONCEPTION, REALISATION, MONTAGE ET DEMONTAGE D UN STAND PAYS DE LA LOIRE AU SALON DU VEGETAL DU 18 AU 20 FEVRIER 2014 DANS LE HALL AMPHITEA - PARC DES EXPOSITIONS - ANGERS Pouvoir

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Mannequin MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Direction générale du travail Sous-direction des relations individuelles du travail

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

Le P résident de la République, décrète :

Le P résident de la République, décrète : Décret n 2005/031 du 02 février 2005 portant application de la loi n 97/021 du 10 septembre 1997 relative aux activités privées de gardiennage Le P résident de la République, décrète : CHAPITRE I DISPOSITIONS

Plus en détail

NOTE SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX AU BURUNDI

NOTE SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX AU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURE ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE NOTE SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX AU BURUNDI INTRODUCTION Depuis son indépendance en 1962, le Burundi a connu

Plus en détail

~.N tj2"':~àftp!;jïà~~";,~~(;11:/0

~.N tj2':~àftp!;jïà~~;,~~(;11:/0 REPUBLIQUE DU BURUNDI,. '.!IJ C;. ( \" BUjU1lfli~~ijJ~t~ 0 PJ ""'fl

Plus en détail

TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL

TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL Convention d utilisation du Service «Digicel Online» Considérant que la Unigestion Holding S.A. opérant sous le nom commercial de Digicel, dispose d un système et d équipements

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI PORTANT PREVENTION ET REPRESSION DE LA CORRUPTION -----------------

PROPOSITION DE LOI PORTANT PREVENTION ET REPRESSION DE LA CORRUPTION ----------------- LIBERTE EGALITE FRATERNITE REPUBLIQUE D HAITI PROPOSITION DE LOI PORTANT PREVENTION ET REPRESSION DE LA CORRUPTION ----------------- Vu la Constitution de la République ; Vu la Convention des Nations Unies

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Demande de permis d'exercice pour les architectes de la France ARM France-Québec

Demande de permis d'exercice pour les architectes de la France ARM France-Québec A. IDENTIFICATION Demande de permis d'exercice pour les architectes de la France ARM France-Québec 1. Nom : Nom de famille Prénom (s) 2. Sexe : Féminin Masculin 3. Naissance : Date Lieu de naissance 4.

Plus en détail

PREVENIR LA CORRUPTION

PREVENIR LA CORRUPTION PREVENIR LA CORRUPTION APPLICATION DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES CONTRE LA CORRUPTION TUNIS SEPTEMBRE 2012 Dr. JEAN PIERRE BUEB EXPERT INTERNATIONAL 1 - QUELLE CORRUPTION? Bien préciser de quoi l

Plus en détail

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT Entre les soussignés : L Agence Tunisienne d Internet, sise à 13, avenue Jugurtha 1002 Tunis, Tunisie, Matricule Fiscal n 539698L/A/M000 et représentée par

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger o o o o o o o o o o o o

Plus en détail

La greffière, Blandine Boulianne, est présente. Le directeur général, Jean-Yves Forget, est présent.

La greffière, Blandine Boulianne, est présente. Le directeur général, Jean-Yves Forget, est présent. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO : 126 Règlement. À la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Mont-Laurier, tenue le 22 octobre 2007, à laquelle sont présents : Sylvain

Plus en détail

République Française Département de la Moselle

République Française Département de la Moselle République Française Département de la Moselle VILLE DE CLOUANGE 1, rue Joffre BP 30 57185 CLOUANGE Tél. 03 87 67 02 37 Fax 03 87 58 11 75 Mail : mairie@clouange.fr Acte d engagement Maître de l ouvrage

Plus en détail

RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011

RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011 1 I. Introduction. RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011 La session parlementaire d Octobre (appelée généralement session budgétaire) a été ouverte le 3/10/2011 avec 7 projets de

Plus en détail

Un justificatif d identité, en cours de validité, avec votre photographie clairement lisible (la signature sur votre pièce d identité

Un justificatif d identité, en cours de validité, avec votre photographie clairement lisible (la signature sur votre pièce d identité INSTRUCTIONS POUR REMPLIR CE FORMULAIRE Avant de remplir ce formulaire, lisez attentivement et assurez-vous d avoir compris toutes les informations concernant votre compte de négociation Saxo Banque, y

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 11 mars 2015 relative à la communication aux administrations publiques et aux organismes exerçant une prérogative de puissance publique d informations ou copies de pièces issues des procédures

Plus en détail

LOI N 99/014 DU 22 DECEMBRE 1999 REGISSANT LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES

LOI N 99/014 DU 22 DECEMBRE 1999 REGISSANT LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES LOI N 99/014 DU 22 DECEMBRE 1999 REGISSANT LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES L assemblée nationale a délibéré et adopté, le président de la république promulgue la loi dont la teneur suit : CHAPITRE

Plus en détail

T,. REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO2O1/I4ICPMP/SI MII{ISTERE DE L'EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS

T,. REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO2O1/I4ICPMP/SI MII{ISTERE DE L'EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS a REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur - Fraternité - Justice MII{ISTERE DE L'EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS COMMISSTON DE PASSATTON DES MARCHES PUBLICS DES SECTEURS DES I]\FRASTRUCTURES CPMPSI PROCES

Plus en détail

LES RESPONSABILITES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT. Formation AVS Janvier 2013

LES RESPONSABILITES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT. Formation AVS Janvier 2013 LES RESPONSABILITES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT Formation AVS Janvier 2013 LES RESPONSABILITES GENERALES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT Les responsabilités des agents publics de l État sont de trois ordres:

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE NATIONAL DE LEGISLATION POUR L EXERCICE 2011

RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE NATIONAL DE LEGISLATION POUR L EXERCICE 2011 1 RAPPORT D ACTIVITES DU SERVICE NATIONAL DE LEGISLATION POUR L EXERCICE 2011 I. COMPOSITION Au début de l exercice 2011, le SNL disposait de quarante sept unités réparties comme suit : La Direction :

Plus en détail

MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics. TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W

MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics. TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W A - IDENTIFIANTS MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W 1- Identification du pouvoir adjudicateur qui passe le marché

Plus en détail

Exemple : Dans 35, le chiffre 3 vaut 3 dizaines ou 30 unités. 35, c est 3 dizaines et 5 unités. 35 = 30 + 5 35 = 10 + 10 + 10 + 5

Exemple : Dans 35, le chiffre 3 vaut 3 dizaines ou 30 unités. 35, c est 3 dizaines et 5 unités. 35 = 30 + 5 35 = 10 + 10 + 10 + 5 Numération La valeur des chiffres N1a Les nombres jusqu à 99 s écrivent avec 1 ou 2 chiffres. Dans un nombre de 2 chiffres, chaque chiffre a une valeur différente : celui de droite est le chiffre des unités

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Syndicat Mixte d Elimination des Déchets de l Arrondissement de Rouen (SMEDAR) Service Achats-Marchés Publics 149 boulevard de l Yser 76000 ROUEN Tél : 02.32.10.43.68 Fax : 02.32.10.43.85 http://www.smedar.fr

Plus en détail

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest,

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest, INSTRUCTION N 001-01-2015 ETABLISSANT LA LISTE DES DOCUMENTS ET INFORMATIONS CONSTITUTIFS DU DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT EN QUALITE DE BUREAU D INFORMATION SUR LE CREDIT Le Gouverneur de la Banque Centrale

Plus en détail

Règlement numéro 13-2000 concernant les systèmes d alarme

Règlement numéro 13-2000 concernant les systèmes d alarme Règlement numéro 13-2000 concernant les systèmes d alarme Adopté lors de la séance ordinaire tenue le 5 février 2001 Entré en vigueur le 11 février 2001. Modifié par : Règlement numéro 07-2001 - Modification

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT 1 TRAVAUX DES TROTTOIRS ET ESPACES VERTS RUE DES SOURCES A BUSSY-SAINT-MARTIN

ACTE D ENGAGEMENT 1 TRAVAUX DES TROTTOIRS ET ESPACES VERTS RUE DES SOURCES A BUSSY-SAINT-MARTIN MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 DC3 A - Objet de la consultation et de l acte d engagement.

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 Mme M M. BADIE Président-rapporteur M. DIEU Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Nice, 1ère chambre,

Plus en détail

Lire et écrire les nombres

Lire et écrire les nombres N 1 Lire et écrire les nombres Pour lire et écrire un nombre, on utilise : le nom des chiffres : un deux trois quatre cinq six sept huit neuf des mots particulierss : onze douze- treize quatorze quinze

Plus en détail

Instruction administrative du 18 mai 2001 (006) portant réglementation de l activité des messageries financières (Banque centrale du Congo)

Instruction administrative du 18 mai 2001 (006) portant réglementation de l activité des messageries financières (Banque centrale du Congo) Instruction administrative du 18 mai 2001 (006) portant réglementation de l activité des messageries financières (Banque centrale du Congo) Chap. I. Dispositions générales Art. 1 : Les messageries financières

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

CONVENTION DE SEQUESTRE POUR LE DEPOT

CONVENTION DE SEQUESTRE POUR LE DEPOT CONVENTION DE SEQUESTRE POUR LE DEPOT ENTRE LES SOUSSIGNES : De première part l'association Française des Etablissements de Crédit et des Entreprises d'investissement, organisme professionnel établi en

Plus en détail

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale.

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale. Loi n 83-14 du 2 juillet 1983 relative obligations des assujettis en matière de sécurité sociale, p. 1217. N J.O.R.A. N 28 DU 05/07/1983 TITRE I DISPOSITIONS PRELIMINAIRES Article 1er. - La présente loi

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

LOIS PUBLIEES EN 2008 S/No Intitulé de la loi publiée No de la Loi. Date de la Loi. No du JO

LOIS PUBLIEES EN 2008 S/No Intitulé de la loi publiée No de la Loi. Date de la Loi. No du JO S/No Intitulé de la loi publiée No de la Loi Date de la Loi No du JO Date du JO 1 Loi portant régime des travaux communautaires au Rwanda 53/2007 17-Nov-07 2 15-Jan-08 2 Loi autorisant la ratification

Plus en détail

FRAKTIOUN. Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Députés Luxembourg. CHAMBRÉ DES DEPUrES I Entrée le:! 3 0 AOUT 2012

FRAKTIOUN. Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Députés Luxembourg. CHAMBRÉ DES DEPUrES I Entrée le:! 3 0 AOUT 2012 20/10 39tfd ASO WBiaWd 3dnoa9 ZZ&9ZZZ5E+ 89:01 Z12Z/82/2E FRAKTIOUN CHAMBRÉ DES DEPUrES I Entrée le:! 3 0 AOUT 2012 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Députés Luxembourg Luxembourg, le

Plus en détail

LA COUR DE JUSTICE DE LA C.E.M.A.C.

LA COUR DE JUSTICE DE LA C.E.M.A.C. CONVENTION REGISSANT LA COUR DE JUSTICE DE LA C.E.M.A.C. 1 PREAMBULE Le Gouvernement de la République du Cameroun; Le Gouvernement de la République Centrafricaine; Le Gouvernement de la République du Congo;

Plus en détail

LE CONGE DE FORMATION

LE CONGE DE FORMATION LE CONGE DE FORMATION est un droit ouvert au salarié quelque soit le taille et le type 1 d entreprise qui l emploie. Ce dispositif de formation dont les modalités sont définies dans le code du travail

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT. Tranche conditionnel 3 :

ACTE D ENGAGEMENT. Tranche conditionnel 3 : ACTE D ENGAGEMENT Assistance à maîtrise d ouvrage pour la passation d un marché de maitrise d œuvre puis d un marché de travaux destiné à la réalisation d un bâtiment passif destiné à l enseignement par

Plus en détail

Code du Travail Partie Législative

Code du Travail Partie Législative Code du Travail Partie Législative Livre VII Dispositions particulières à certaines professions Titre VI Journalistes, artistes, mannequins Chapitre Ier Journalistes professionnels Section 1 Dispositions

Plus en détail

DEMANDE D ADHESION A L OFFRE GRIFFON SMS

DEMANDE D ADHESION A L OFFRE GRIFFON SMS Le Crédit Municipal de Toulon est un établissement public de crédit et d aide sociale régit par les articles L 514-1 et suivants du code monétaire et financier dont le siège social est sis à Toulon, 10

Plus en détail

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE Le montant de la rétribution «Aide Juridictionnelle» est déterminé par le nombre d unités de valeur «UV» affectées à la procédure et prévues par l article 90 du décret

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTE. Acte d Engagement (AE) - Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (DPGF) Objet de la consultation

MARCHE A PROCEDURE ADAPTE. Acte d Engagement (AE) - Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (DPGF) Objet de la consultation MARCHE A PROCEDURE ADAPTE Acte d Engagement (AE) - Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (DPGF) Objet de la consultation ACQUISITION D UN VEHICULE DE SERVICE NEUF AVEC REPRISE DE L ANCIEN VEHICULE

Plus en détail

Mentions obligatoires: Article 7 : Information du client

Mentions obligatoires: Article 7 : Information du client CONVENTION D INTERMEDIATION ENTRE LES SOUSSIGNES: ICF AL WASSIT, Société de Bourse agréée par le Ministère de l Economie et des Finances sous le n 3 / 583 du 2 0-01-1998, constituée en S.A. à Directoire

Plus en détail

INSTRUCTION N./DGEEM/RCH/11 PORTANT REGLEMENTATION DE L'ACTIVITE DES BUREAUX DE CHANGE MANUEL EN REPUBLIQUE DE GUINEE

INSTRUCTION N./DGEEM/RCH/11 PORTANT REGLEMENTATION DE L'ACTIVITE DES BUREAUX DE CHANGE MANUEL EN REPUBLIQUE DE GUINEE INSTRUCTION N./DGEEM/RCH/11 PORTANT REGLEMENTATION DE L'ACTIVITE DES BUREAUX DE CHANGE MANUEL EN REPUBLIQUE DE GUINEE Vu la loi N L/2000/006/AN du 28 mars 2000 portant réglementation des relations financières

Plus en détail

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances '. 1 IŒPI lbuqoe DO SENEGAL U1l Peuple I III but U1lC Foi Ministère de l'economie et des Finances LOI UNIFORME RELATIVE AU TRAITEMENT DES COMPTES DORMANTS DANS LES LIVRES DES ORGANISMES FINANCIERS DES

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana --------- MINISTERE DE LA POPULATION DE LA PROTECTION SOCIALE ET DES LOISIRS ------

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana --------- MINISTERE DE LA POPULATION DE LA PROTECTION SOCIALE ET DES LOISIRS ------ REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana --------- MINISTERE DE LA POPULATION DE LA PROTECTION SOCIALE ET DES LOISIRS ------ MINISTERE DE LA JUSTICE DECRET N 2006-596 du 10 Août 2006

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

Acte d'engagement Marché de prestations de services Marché Assurances Commune de COUX

Acte d'engagement Marché de prestations de services Marché Assurances Commune de COUX Acte d'engagement Marché de prestations de services Marché Assurances Commune de COUX Numéro du marché : 2014_002 AE- n 2014_002, Assurances 1 / 11 Sommaire 1. Identification du contractant... 3 2. Objet

Plus en détail

RENTREE SOLENNELLE DE LA PROMOTION 2012 Dossier de Presse - 30 janvier 2012

RENTREE SOLENNELLE DE LA PROMOTION 2012 Dossier de Presse - 30 janvier 2012 RENTREE SOLENNELLE DE LA PROMOTION 2012 Dossier de Presse - 30 janvier 2012 Contact Presse Claire KELLER, Chef du service Communication 05 56 00 10 22-06 32 65 59 90 Ecole Nationale de la Magistrature

Plus en détail

Mise en œuvre de la responsabilité du maire

Mise en œuvre de la responsabilité du maire Mise en œuvre de la responsabilité du maire Les conditions d engagement de la responsabilité du maire relèvent du droit commun de l engagement de la responsabilité des personnes publiques. A ce titre,

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS D ADMISSION, AUX DROITS D INSCRIPTION ET AUX DROITS AFFÉRENTS (R

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS D ADMISSION, AUX DROITS D INSCRIPTION ET AUX DROITS AFFÉRENTS (R RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS D ADMISSION, AUX DROITS D INSCRIPTION ET AUX DROITS AFFÉRENTS (R 16) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS D ADMISSION, AUX

Plus en détail

Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010. Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL

Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010. Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010 Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL SOMMAIRE la loi n 2010-476 du 12 mai 2010 la régulation, point

Plus en détail

Lettre d invitation. Toute offre parvenue au-delà des date et heure limites ci-dessus indiquées ne sera pas acceptée.

Lettre d invitation. Toute offre parvenue au-delà des date et heure limites ci-dessus indiquées ne sera pas acceptée. Lettre d invitation MINISTERE DE LA PROSPECTIVE, DU DEVELOPPEMENT ET DE L EVALUATION DE L ACTION PUBLIQUE Le Directeur de Cabinet A Madame / Monsieur le Directeur COTONOU Objet : Invitation à soumissionner

Plus en détail

Luxembourg février 2011

Luxembourg février 2011 LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de la Justice Luxembourg février 2011 CHAMBRE DES DEPUTES Entré let Madame Octavie MODERT Ministre aux Relations avec le Parlement Service Central

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ;

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1392/2013 ------------ JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 07/11/2013

Plus en détail

REPORTS OF INTERNATIONAL ARBITRAL AWARDS RECUEIL DES SENTENCES ARBITRALES

REPORTS OF INTERNATIONAL ARBITRAL AWARDS RECUEIL DES SENTENCES ARBITRALES REPORTS OF INTERNATIONAL ARBITRAL AWARDS RECUEIL DES SENTENCES ARBITRALES The Pious Fund Case (United States of America v. Mexico) 14 October 1902 VOLUME IX pp. 11-14 NATIONS UNIES - UNITED NATIONS Copyright

Plus en détail

N 3 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1978-1979. Annexe au procès-verbal de la séance du 2 octobre 1978. PROJET DE LOI

N 3 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1978-1979. Annexe au procès-verbal de la séance du 2 octobre 1978. PROJET DE LOI N 3 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1978-1979 Annexe au procès-verbal de la séance du 2 octobre 1978. PROJET DE LOI relatif à l'institution d'un régime complémentaire d'assurance vieillesse et survivants

Plus en détail

7.1.1 lire et écrire les nombres entiers < 1000. Tu peux obtenir ce brevet si tu as terminé la série de techniques opératoires numéro CS8.

7.1.1 lire et écrire les nombres entiers < 1000. Tu peux obtenir ce brevet si tu as terminé la série de techniques opératoires numéro CS8. 7.1.1 lire et écrire les nombres entiers < 1000. Tu peux obtenir ce brevet si tu as terminé la série de techniques opératoires numéro CS8. Conseils : Tu dois apprendre à lire et à écrire les nombres entiers

Plus en détail

MODELE D ACTE D ENGAGEMENT A ETABLIR SUR PAPIER A ENTETE DE L ENTREPRISE POUR L OPERATION

MODELE D ACTE D ENGAGEMENT A ETABLIR SUR PAPIER A ENTETE DE L ENTREPRISE POUR L OPERATION POUR GROUPEMENT D ENTREPRISE MODELE D ACTE D ENGAGEMENT A ETABLIR SUR PAPIER A ENTETE DE L ENTREPRISE POUR L OPERATION Extension et remise en conformité de la salle polyvalente de la Commune de Thézy-Glimont.

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du jeudi 9 juin 2011 N de pourvoi: 09-69923 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault, président M. Jessel, conseiller rapporteur Mme Petit

Plus en détail

Compte rendu. Mardi 15 novembre 2011 Séance de 16 h 45. Commission des affaires étrangères. Présidence de M. Axel Poniatowski, président

Compte rendu. Mardi 15 novembre 2011 Séance de 16 h 45. Commission des affaires étrangères. Présidence de M. Axel Poniatowski, président Compte rendu Commission des affaires étrangères Mardi 15 novembre 2011 Séance de 16 h 45 Compte rendu n 15 SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Doubles impositions : avenant à la convention avec l île Maurice

Plus en détail

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du vendredi 13 juillet 2012 N de pourvoi:

Plus en détail

Le petit guide illustré de l ISR*

Le petit guide illustré de l ISR* Le petit guide illustré de l ISR* * Investissement Socialement Responsable document non contractuel L investisseur potentiel qui peut devenir acteur ESG* via l ISR Le professionnel de la démarche ISR L

Plus en détail

La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun. Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris

La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun. Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris La volonté affichée au printemps 2013 par le Président de la République d intensifier la

Plus en détail

Par e-mail Scannez le formulaire et les documents demandés et envoyez-les à l adresse conseiller@saxobanque.fr.

Par e-mail Scannez le formulaire et les documents demandés et envoyez-les à l adresse conseiller@saxobanque.fr. INSTRUCTIONS POUR REMPLIR CE FORMULAIRE Avant de remplir ce formulaire, lisez attentivement et assurez-vous d avoir compris toutes les informations concernant votre compte de négociation Saxo Banque, y

Plus en détail

: Vêtements de cuisine et des métiers de bouche - accessoires ==================================== PASSATION

: Vêtements de cuisine et des métiers de bouche - accessoires ==================================== PASSATION ACTE D ENGAGEMENT =================================== MARCHE N MP 2010 043 00 600 (Marché à procédure adaptée passé en vertu des dispositions des articles 28 et 77 du Code des Marchés Publics) Lot 2 Vêtements

Plus en détail

Audience solennelle d'installation et de prestation de serment de M. Pierrick BILLAN mardi 25 novembre 2014 -*-

Audience solennelle d'installation et de prestation de serment de M. Pierrick BILLAN mardi 25 novembre 2014 -*- MJR n 229/2014 Audience solennelle d'installation et de prestation de serment de M. Pierrick BILLAN mardi 25 novembre 2014 -*- Allocution de Madame Catherine de Kersauson, Présidente de la chambre régionale

Plus en détail

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES POUR LES COURTIERS MEMBRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DE LA FLOTTE AUTOMOBILE DE LA PREFECTURE

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor 2 STATUTS DE LA FONDATION DU PATRIMOINE TITRE II ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA FONDATION Article 6- Organes Les organes de la Fondation sont : - le Conseil de Fondation ; - l Administration général.

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1302997 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1302997 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ct N 1302997 Union Nationale des Etudiants de France Assemblée Générale des Etudiants de Strasbourg - UNEF M. Gros Rapporteur M. Rees Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

I. La notion de contrôle...6 Pourquoi un contrôle?... 6 Qu est ce qu un contrôle?... 7 Qui contrôle?... 9

I. La notion de contrôle...6 Pourquoi un contrôle?... 6 Qu est ce qu un contrôle?... 7 Qui contrôle?... 9 Charte de contrôle Sommaire I. La notion de contrôle...6 Pourquoi un contrôle?... 6 Qu est ce qu un contrôle?... 7 Qui contrôle?... 9 II. L exercice de contrôle...11 Comment s opère un contrôle?... 11

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

CONVOCATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

CONVOCATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE SOCIETE DE PRODUCTION AGRICOLE TEBOULBA «SOPAT» Société Anonyme faisant appel public à l épargne Au capital de 12.993.750 Dinars Siège social : Zone Industrielle 5080 Teboulba RC : B 152981996 MF 022671F

Plus en détail

Le droit syndical dans le privé. Extrait du code du Travail sur le droit syndical du privé

Le droit syndical dans le privé. Extrait du code du Travail sur le droit syndical du privé Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt F9 Le droit syndical dans le privé Créée le 15 novembre 2005 - Dernière modification le 19 février 2009 Extrait du code du Travail sur le droit syndical

Plus en détail

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE L ÉRABLE VILLE DE PLESSISVILLE RÈGLEMENT 1420 SUR LES SYSTÈMES D ALARMES

Plus en détail

Eléments actifs du réseau informatique de la MRV Fourniture, configuration, installation et maintenance : Sécurisation du Réseau

Eléments actifs du réseau informatique de la MRV Fourniture, configuration, installation et maintenance : Sécurisation du Réseau PRES Université de Toulouse Marché public de techniques de l information et de la communication Eléments actifs du réseau informatique de la MRV Fourniture, configuration, installation et maintenance :

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1208057 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme Lareille LM AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Reymond-Kellal Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1208057 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme Lareille LM AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Reymond-Kellal Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1208057 Mme Lareille LM M. Reymond-Kellal Rapporteur M. Stillmunkes Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Lyon (formation

Plus en détail

Travaux de rénovation des allées du cimetière

Travaux de rénovation des allées du cimetière MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT (AE) Maître d ouvrage Mairie de Quincié-en-beaujolais Le Bourg 69430 QUINCIE EN BEAUJOLAIS Téléphone : 04 74 04 32 47 Fax : 04 74 04 30 35 Email : mairie@quincie-en-beaujolais.fr

Plus en détail

16/11/07. Maria Litvintseva -MMT

16/11/07. Maria Litvintseva -MMT 16/11/07 Maria Litvintseva -MMT 1. 2. 3. 4. 5. 6. Description du concept Etude de marché Le Business model Intégrations Perspectives Mettreenplaceuneapplicationinformatique prenneenchargelaplanificationetlecontrôle

Plus en détail

Ministère de la jeunesse et des solidarités actives

Ministère de la jeunesse et des solidarités actives Direction de la jeunesse de l éducation populaire et de la vie associative Sous-direction des politiques de jeunesse Bureau de la protection des mineurs en accueils collectifs et des formations jeunesse

Plus en détail

Secrétariat de la Police Intégrée (SSGPI)

Secrétariat de la Police Intégrée (SSGPI) Ministre de l Intérieur Secrétariat de la Police Intégrée (SSGPI) Avenue de la Couronne, 145 A 1050 Bruxelles Numéro d émission SSGPI-RIO/2015/444 Tél. 02 554 43 16 Date d émission 27-04-2015 Degré de

Plus en détail

Sources : Inédit au recueil Lebon

Sources : Inédit au recueil Lebon Conseil d état 28 novembre 2012 ECLI:FR:CEORD:2011:353554.20111128 Juge des référés M. Philippe Martin, rapporteur SCP LYON-CAEN, THIRIEZ, avocats Sources : Inédit au recueil Lebon Références au greffe

Plus en détail

Règlement d arbitrage des litiges relatifs aux noms de domaines

Règlement d arbitrage des litiges relatifs aux noms de domaines République Tunisienne Instance Nationale des Télécommunications ---------------------------------- ------------------------------------ Règlement d arbitrage des litiges relatifs aux noms de domaines Version

Plus en détail

Créer un cadre institutionnel favorable à la transparence des systèmes de contrôle

Créer un cadre institutionnel favorable à la transparence des systèmes de contrôle Le Sénat formule des propositions pour lutter plus efficacement contre l'évasion fiscale - Richard Yung, s La commission d'enquête sénatoriale sur le rôle des banques et acteurs financiers dans l'évasion

Plus en détail

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS 1/6 CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS Les présentes conditions spécifiques dérogent aux conditions générales de vente des prestations Courrier-Colis de La Poste 1, lesquelles restent

Plus en détail

ACCORD GLOBAL DE CESSEZ-LE-FEU ENTRE LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION DU BURUNDI

ACCORD GLOBAL DE CESSEZ-LE-FEU ENTRE LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION DU BURUNDI ACCORD GLOBAL DE CESSEZ-LE-FEU ENTRE LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION DU BURUNDI ET LE MOUVEMENT CONSEIL NATIONAL POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCFtATIE- FORCES POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIE (CNDD-FDD) Dar

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT. Fourniture de carburant à la pompe avec enlèvement par cartes magnétiques. Marché à Procédure Adaptée. Date du Marché :...

ACTE D ENGAGEMENT. Fourniture de carburant à la pompe avec enlèvement par cartes magnétiques. Marché à Procédure Adaptée. Date du Marché :... Département de la HAUTE GARONNE Arrondissement de Muret 34 avenue de Toulouse BP 9 31390 CARBONNE Tel. 05.61.90.80.70 Fax. 05.61.87.96.82 Fourniture de carburant à la pompe avec enlèvement par cartes magnétiques

Plus en détail