de notreplushauteconsidération

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de notreplushauteconsidération"

Transcription

1 Bujumbura,le 05 décembre2010 du Burundi A son Monsieurle Président de la République Aveclesassurances de notreplushauteconsidération A Bujumbura à Votre de la présentelettreont l'insignehonneurde s'adresser de serment plushauteautoritépourdemander, à l'occasion du L00è*"jour de Votreprestation et dans le souci de contribuerà la politiquede tolérancezéro à la corruption,que les de personnalités citéesdansdes affairesrécenteset gravesde corruptionsoientsuspendues pardesinstances habilitées. desenquêtes leursfonctions en attendantl'aboutissement de la présentelettre,de lesorganisations Eneffet, et même que le peuple burundaiset les amis du Burundi,ont salué Votre majestueuse zéroà la corruption> le jour mêmede Votreprestation de < la tolérance solennelle déclaration dansce combatô combiendifficilemais de sermentle 26 août 2OIOet Voussoutiennent r ê m ed u B u r u n d i. p o s s i b leet a u q u eol n n e s a u r a ist u r s o isr a n sm e t t r ee n p é r i l ' a v e n im Vousavezvu juste.la corruptionest devenueune véritable qui n'épargneplusaucunsecteuret aucunéchelonde la vie nationale.lesrécents gangrène International sonnentl'alerte: le Burundiseraitle premierpaysle rapportsde Transparency sur le plan mondial! Pourun paysqui pluscorrompude l'eastafricancommunityet le 3ème au monde,nousavonsle devoirde nousattaquerà compteparmilestroispayslespluspauvres montre que la corruptionconnaîttoujoursune L'expérience ce fléau plus que destructeur. quandellen'estpas et silencieuse évolutionlente,sournoise ; maisferme,sûreet destructrice ou de petitsmontants; ellese combattue.ellecommencepar de petitsservices farouchement par dessilences et par unecertainebanalisation complices ; elledevientdestructrice développe en un véritablesystème. quandelleatteintlessommetsde l'etaten s'érigeant

2 Lesassociations de la présentelettreont été sidérées en apprenantrécemment, et après que Vous ayez déclaré< la totérancezéro à la corruption>, de gravesaffairesde corruptionet malversations financières qui impliqueraient de hautespersonnalités de l'etat. Ellesvoudraientparticulièrement attirervotreattentionsur trois dossiersrécemmentpubliés p a rl ' O L U C OEM. t. Ledossierdit du < carburantdonjaponaisd qui vousa été communiqué par I'OLUCOME en date du L8 octobre2010.le Ministredes Relations Extérieures et de la Coopération Internationale aurait outrepassé ses pouvoirsen passantun marchéde vente de ce carburantavecla sociétéinterpetrol, ignorantlesréserves du comitéde gestionde ce don qui avaitrecommandé < l'annulation de ce contratpour évitertout ce qui pourrait être interprétécommeétant une pratiquede corruption>. Ce contratd'unevaleurde plusde 12 milliards de francsburundais, passéde gréà gré,violeraitle codedesmarchés publicset la loi sur lesfinances publiques. L'OLUCOME estimeà deuxmilliardsde francs ( burundais Fbu)la pertesubieparl'etatdu Burundidu fait de ce contrat. 2. Ledeuxièmedossier,publiéle 19 novembre20l0,concernedes< fournitures fictives> qui auraientété faitesà la policepar la société< BurundiCarServices > depuisjanvier 20t0, avantmêmeson existence offieiellequi ne seraitintervenueque le 03 août 20L0. Les documentsd'appui fournis par I'OLUCOME montrent que cette sociétéa été par le chefdu protocoled'etatd'alors(récemment constituée nomméambassadeur en Tanzanie), le Mairede la villede Bujumbura, le Commandant de la RégionOuestau sein de la PoliceNationale ainsiqu'unhommed'affaires, et celaen violationde la loi du 3L janvierl989fixant le régimedes incompatibilités attachéesaux fonctionsd'agentset publics.l'alertede l'olucome mandataires concernetrois cent dix huit millionsde payés,à cette francsburundais( Fbu) qui risquentd'être illégalement société, danslesjoursà venir,par le trésorpublic. est lié à la 3. Le troisièmedossier,publiépar l'olucome en date du 26 novembre2olo, gestiondu marchéd'acquisition auprèsde la du matérielmilitaireen état défectueux et desanciens Nationale TRADING INCparle Ministèrede la Défense sociétécranford montrentune différence Combattants. Lesélémentsde preuvefournispar I'OLUCOME USD) de plus de trois cent treize mille soixantehuit dollarsaméricains( ,70 et le montantdansle contrat,un d'analyse entrel'offreconstatéepar la commission montant de plus d'un million cent trente trois mille vingt huit dollars américains q r/ -rw{,,t ï 2 {gk

3 ( USD)de fournituresanslienjuridiqueavecle contratinitialet l'apparition d'un montant de plus d'un million cent quatre-vingtcinq mille huit cents dollars ( américains USD)commefraisde transportmaisqui n'étaientpaségalement prévusdansle contrat.lesmêmesélémentsde preuvemontrentque le Ministrede la DéfenseNationaleet des AnciensCombattants, aprèsavis favorabledu Chef d'etat Major Généralde la Forcede DéfenseNationaleet de son adjoint,aurait décidé qui faisaient d'ignorerlesconclusions de la commission état de la vieillesse de réception et de la défectuosité du matérielfourni. qui pèsentsur les Au regardde la gravitédes soupçonsde corruptionet de malversations personnalités citéesdans ces dossierset comptetenu de l'importancedes responsabilités qu'ellesexercent,les organisations de la présentelettre$emandentune enquête judiciaires le caséchéantet la suspension l'engagement rapidesur cesdossiers, despoursuites : temporaire dansleursfonctionsdespersonnalités suivantes donjaponais> ; Monsieur AugustinNSANZE, ministrecitédansle dossier< Carburant (ancienchef du protocoled'etat),evrardgiswaswa MessieursMoise NZEYIMANA (Commandant (Mairede la villede Bujumbura) de la RégionOuestau et DavidNIKIZA fictives> à la du Burundi)citésdansle dossier< fournitures seinde la PoliceNationale police; - (ancienministre),madame ClotildeNIZIGAMA MessieursGermain NIYOYANKANA (Chefd'EtatMajor Généralde la Forcede Défense (Ministre), GodefroidNIYOMBARE (Chefd'EtatMajor GénéralAdjointde la Forcede Nationale) et DiomèdeNDEGEYA de matérielmilitaire Nationale) citésdansle dossier< achatet surfacturation Défense )). défectueux en matièrepénale,les d'innocence au principesacréde la présomption Toujoursattachées Elles de la présentelettre n'ont aucunementl'intentiond'accuser. organisations soit rapidement et indépendants compétents qu'uneenquêtepar des magistrats demandent soientdéférésdevantle jugedanslesplusbrefsdélais. et quelesdossiers diligentée a besoind'êtrerassurésur la conduite le peupleburundais sur le planadministratif, Toutefois, de la présentelettredemandent et la gestionde la chosepublique.lesassociations comme desdossiers le tempsde l'enquêteet de l'instruction de cespersonnalités la suspension 6 / f se { Mïw7q

4 dans de protectionde l'etat.ellesdemandentpar la suitela réintégration mesurespréventives aprèsenquêteet instruction' qui seraient blanchies despersonnalités leursfonctions du que la proclamation de la présentelettrerestentconvaincues ) a constituéun pastrès importantdansla lutte principede < tolérancezéro à la corruption de ce ellesattendentla concrétisation contrece fléau.centjours aprèscette proclamation, les effetsserontsansdoute principe.en affichantla rigueurau sein de hautespersonnalités, ugakwiraigihugu ressentisà la base.comme le dit le dicton kirundii <(umwero uva i bukuru cose). le Burundin'a internationales, par des institutions Aprèsles récentset terriblesclassements ' plusle droitd'attendreni de tergiverser' leur soutienau de la présentelettre réitèrentencore une fois Lesassociations à votre promessedu 26 août ZoLo:<<vous nous combatcontre la corruptionet s'accrochent jugerezà nosactes>>. prionsd'agréer, En attendantune suite favorableà notre plaidoyer,nous vous de notréplushauteconsidération' l'expression le Président, Monsieur 64{ryftfWeqffi Yl i't\-7rrfl

5 Liste des organisationsde la lettre adresséeau Présidentde la République e,05décembre2010 Nomet prénom Fonction (Ur.',rpnryh OrganisationSignature éh'** lil4 Lt {ç ftc*r f^/àl'# L.Wh,^41NifouqËRÊ îç*inrrîp,:4*,"hf,i 3 WÀ,fuu : Kw*V,,bnJe (*,-( /-j o CftÇDg Fo*sc Wtr^l nlrnttiuutnoril"^/;1^ *"t ffihn/rclpvth,t'wuiordo't ULruhre / -t^, 6 Ntr- N\+O.cg.dlqJ N Vr FA À- 4(./ W [ry I l./ hêcsqo&i"?'esdenf À.-cr erre.di ffi tl'il, f,,â'/,rue\f/wz I ffi l,.z lll*r"*", h,-t llù,voptru{è M,,erl h'[lu (-*>(+ MWl,*2W h--fl Iflac+ e 3 lu çt/ t_ w.0à.{\j.- il'*!r^ t/olp.t l1lwt f4*çæe- Ç++taag,u \. k*rrvn{r{4l S,",-61""< 41 l, cl*g.u t'1,8o\(tr4ffl d '(nrr'ç^/ ntstst- / t nt..-/ ' fl /1" H re rt r r r l Ir ut r I ar - t ut - tr *- t, t 1( I. a É V q t - J -. / â4ræ (?lsc,nû ù.j,ca";ftfftootl ffi W natl QI

Conforme à l original

Conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée ------------- Conforme à l original DECISION N 022/2015/ANRMP/CRS DU 06 AOUT 2015 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE GROUPEMENT INFORMATIQUE

Plus en détail

PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO 303/13/CPMP/SI

PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO 303/13/CPMP/SI REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITAI{IE Honneur - Fratemité - Justice COMMISSION DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS DES SECTEURS DES INFRASTRUCTURES CPMPSI PROCES VERBAL D'OUVERTURE DES PLIS NO 303/13/CPMP/SI

Plus en détail

VU la loi n 63-156 du 23 février 1963 portant loi de finances pour 1963 ;

VU la loi n 63-156 du 23 février 1963 portant loi de finances pour 1963 ; HOPITAL LOCAL SAINT-LOUIS à SAINT-GEORGES-SUR-LOIRE Trésorerie de Saint-Georges-sur-Loire 049 024 Département de Maine et Loire Exercices : 2004 à 2008 Jugement n 2011-0016 Audience publique du 16 novembre

Plus en détail

LE REGIME JURIDIQUE DES CERTIFICATS DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DANS LE DROIT DES MARCHES PUBLICS

LE REGIME JURIDIQUE DES CERTIFICATS DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DANS LE DROIT DES MARCHES PUBLICS LE REGIME JURIDIQUE DES CERTIFICATS DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DANS LE DROIT DES MARCHES PUBLICS Cyril LAROCHE Avocat à la Cour Docteur en droit 19, avenue Rapp Tél. : 01.45.55.86.37 Email : cyril.laroche-avocat@orange.fr

Plus en détail

06 /CM/2013 COMMUNIQUE N

06 /CM/2013 COMMUNIQUE N + PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------------- PREMIER MINISTRE --------------------- SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT -------------------------- DIRECTION DE LA LEGISLATION REPUBLIQUE DU NIGER

Plus en détail

PREVENIR LA CORRUPTION

PREVENIR LA CORRUPTION PREVENIR LA CORRUPTION APPLICATION DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES CONTRE LA CORRUPTION TUNIS SEPTEMBRE 2012 Dr. JEAN PIERRE BUEB EXPERT INTERNATIONAL 1 - QUELLE CORRUPTION? Bien préciser de quoi l

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE (Règlement numéro 2) Règlement 2 : adopté le 21 février 2012 1 Direction générale RÈGLEMENT NUMÉRO 2 - Règlement de gestion financière Adoption Numéro Date En

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE,

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE, REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE DIRECTION GENERALE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTNUE ET DES STAGES ARRETE ANNEE 2005 N 015/MFPTRA/DC/SGM/DGFPCS/DAROP

Plus en détail

Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés

Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés Décret n 76-73 du 15 janvier 1976 portant applicati on à la profession de géomètre expert de la loi

Plus en détail

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES»

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» MARDI 15 DÉCEMBRE 2015 --- Evénement présidé par Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Michel SAPIN,

Plus en détail

Réglementation des marchés publics

Réglementation des marchés publics Réglementation Décret présidentiel n 12-23 du 18 janvier 2012, modifiant et complétant le décret présidentiel n 10-236 du 7 octobre 2010 portant réglementation Le nouveau code est entré en vigueur Le décret

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT (A.E)

ACTE D ENGAGEMENT (A.E) ACTE D ENGAGEMENT (A.E) CONCEPTION, REALISATION, MONTAGE ET DEMONTAGE D UN STAND PAYS DE LA LOIRE AU SALON DU VEGETAL DU 18 AU 20 FEVRIER 2014 DANS LE HALL AMPHITEA - PARC DES EXPOSITIONS - ANGERS Pouvoir

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE --------- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS, LA COUR DE DISCIPLINE BUDGÉTAIRE ET FINANCIÈRE,

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE --------- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS, LA COUR DE DISCIPLINE BUDGÉTAIRE ET FINANCIÈRE, Cour de discipline budgétaire et financière Arrêt du 11 juin 1971, Mutuelle générale française accidents N 19-53 -------------- RÉPUBLIQUE FRANÇAISE --------- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS, LA COUR, LA COUR

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : COUR DES COMPTES ------ SIXIEME CHAMBRE ------ PREMIERE SECTION ------ Arrêt n 59668 FONDS DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION COMPLEMENTAIRE DE LA COUVERTURE UNIVERSELLE DU RISQUE MALADIE (FONDS CMU) Exercices

Plus en détail

RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011

RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011 1 I. Introduction. RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011 La session parlementaire d Octobre (appelée généralement session budgétaire) a été ouverte le 3/10/2011 avec 7 projets de

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/071 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF HABILITATION

Plus en détail

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES DÉTACHEMENT JUDICIAIRE 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES sous-direction des ressources humaines

Plus en détail

NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE

NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE 2015 - 2 - RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES

Plus en détail

o nf re 2 o ct y au d u M aro c, 8-9 l E m iq u e d e s M inistr e s

o nf re 2 o ct y au d u M aro c, 8-9 l E m iq u e d e s M inistr e s CIME- 6/2015/4.2 015 re 2 nem ent sla me o ct ob y au ei d u M aro c, 8-9 m iq u e d e s M inistr e s de on nc n v ir 015 er s er 2 is t ob in M nt e t me ér Oc n e o f E nv i r o o o f M o r o c c o,

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES À BONS DE COMMANDE

MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES À BONS DE COMMANDE Objet du marché MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES À BONS DE COMMANDE Acte d Engagement Location d'équipements de sonorisations, d'éclairages et de structures avec prestations associées pour diverses manifestations

Plus en détail

Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE

Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE Loi N 1/018 du 19 décembre 2002 portant ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE AINSI QUE LA PROCEDURE APPLICABLE DEVANT ELLE TABLE DES MATIERES CHAPITRE I. DE L ORGANISATION... 4 CHAITRE

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Mannequin MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Direction générale du travail Sous-direction des relations individuelles du travail

Plus en détail

JUGEMENT N 2011 0002 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE,

JUGEMENT N 2011 0002 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, ETABLISSEMENT PUBLIC INDUSTRIEL ET COMMERCIAL BIARRITZ-TOURISME Rapport n 2010-0359 Audience publique du 11 janvier 2011 Lecture en séance publique du 27 janvier 2011 (064 119 001) (département des Pyrénées-Atlantiques)

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Syndicat Mixte d Elimination des Déchets de l Arrondissement de Rouen (SMEDAR) Service Achats-Marchés Publics 149 boulevard de l Yser 76000 ROUEN Tél : 02.32.10.43.68 Fax : 02.32.10.43.85 http://www.smedar.fr

Plus en détail

Toronto, le 17 Décembre 2014. A Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique À

Toronto, le 17 Décembre 2014. A Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique À Toronto, le 17 Décembre 2014 Transmis copie pour Information à: - Son Excellence Monsieur le Président de la République, vec les ssurances de notre très haute considération; -Son Excellence Monsieur le

Plus en détail

Créer un cadre institutionnel favorable à la transparence des systèmes de contrôle

Créer un cadre institutionnel favorable à la transparence des systèmes de contrôle Le Sénat formule des propositions pour lutter plus efficacement contre l'évasion fiscale - Richard Yung, s La commission d'enquête sénatoriale sur le rôle des banques et acteurs financiers dans l'évasion

Plus en détail

~.N tj2"':~àftp!;jïà~~";,~~(;11:/0

~.N tj2':~àftp!;jïà~~;,~~(;11:/0 REPUBLIQUE DU BURUNDI,. '.!IJ C;. ( \" BUjU1lfli~~ijJ~t~ 0 PJ ""'fl

Plus en détail

Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée *

Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée * Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée * (Articles 14-2, 17-11 et 21-1 de la loi n 71-1130 du 31 décembre

Plus en détail

LA REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'ILE DE FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT :

LA REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'ILE DE FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT : S3/2120859/MC 1/10 Maison de retraite intercommunale La Seigneurie à Pantin (093.020.997) (1ère Section) N G/96/2012 0189 R Jugement n 2012-0037 J Audience du 10 octobre 2012 Lecture du 13 novembre 2012

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL DIRECTION GENERALE UNITE SYSTEME D INFORMATION 253, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

- Vu la Décision DCC 01-027 du 16 mai 2001 de conformité à la Constitution ; LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE promulgue la loi dont la teneur suit :

- Vu la Décision DCC 01-027 du 16 mai 2001 de conformité à la Constitution ; LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE promulgue la loi dont la teneur suit : 1 REPUBLIQUE DU BENIN --------------- ASSEMBLEE NATIONALE --------------- LOI N 91-009 DU 04 MARS 1991 PORTANT LOI ORGANIQUE SUR LA COUR CONSTITUTIONNELLE MODIFIEE PAR LA LOI DU 31 MAI 2001. - Le Haut

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE TEXTE ADOPTE n o 181 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 24 juillet 2003 PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif au référendum

Plus en détail

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie,

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie, Arrêté du 14 octobre 2005 relatif aux organismes habilités à mettre en œuvre les procédures de vérification «CE» des sous-systèmes et d évaluation de la conformité ou de l aptitude à l emploi des constituants

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/069 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF HABILITATION

Plus en détail

N 402 30 NOVEMBRE 2015. REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité

N 402 30 NOVEMBRE 2015. REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité N 402 30 NOVEMBRE 2015 REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité S O M M A I R E ACTES DU CHEF DU TERRITOIRE Page 15438 ANNONCES LÉGALES Page 15464 DÉCLARATIONS D ASSOCIATIONS Page 15465 SOMMAIRE

Plus en détail

COMMISSION DE CONTRÔLE DE L'INFORMATIQUE DE L'ÉTAT

COMMISSION DE CONTRÔLE DE L'INFORMATIQUE DE L'ÉTAT - 1 - du 13 février 2001 dans la cause Madame E représentée par M. E, mandataire contre COMMISSION DE CONTRÔLE DE L'INFORMATIQUE DE L'ÉTAT A/1186/2000-JPT - 2 - EN FAIT 1. Madame E, enseignante, domiciliée,

Plus en détail

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES Cette traduction non officielle de la version anglaise du document original est fournie à titre d information seulement et n a pas de valeur juridique. ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE

Plus en détail

Titre I Des fautes de Gestion

Titre I Des fautes de Gestion Base de données Loi n 85-74 du 20 Juillet 1985 relative à la définition et à la sanction des fautes de gestion commises à l égard de l Etat, des établissements publics administratifs, des collectivités

Plus en détail

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière En application de l article L. 316-1 du Code monétaire et financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différends

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LA PROCEDURE DE TRADUCTION D UN FONCTIONNAIRE DEVANT LE CONSEIL DE DISCIPLINE

GUIDE PRATIQUE POUR LA PROCEDURE DE TRADUCTION D UN FONCTIONNAIRE DEVANT LE CONSEIL DE DISCIPLINE GUIDE PRATIQUE POUR LA PROCEDURE DE TRADUCTION D UN FONCTIONNAIRE DEVANT LE CONSEIL DE DISCIPLINE «Toute faute commise par un fonctionnaire dans l exercice de ses fonctions l expose à une sanction disciplinaire

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES 1 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES N 1505324 M. E M. Yann Livenais Juge des référés Ordonnance du 7 juillet 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés Vu la procédure suivante

Plus en détail

Le P résident de la République, décrète :

Le P résident de la République, décrète : Décret n 2005/031 du 02 février 2005 portant application de la loi n 97/021 du 10 septembre 1997 relative aux activités privées de gardiennage Le P résident de la République, décrète : CHAPITRE I DISPOSITIONS

Plus en détail

DECISION DCC 15-014 DU 22 JANVIER 2015

DECISION DCC 15-014 DU 22 JANVIER 2015 DECISION DCC 15-014 DU 22 JANVIER 2015 Date : 22 janvier 2015 Requérants : Florian MARCOS, Thierry MARCOS et Christian MARCOS Contrôle de conformité Atteinte à l intégrité physique et morale Arrestation

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL 2013-2014

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL 2013-2014 CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL 2013-2014 Article 1 Chapitre I CADRE DES EMPLOYES ET ECHELLE DES SALAIRES Le cadre des employés de banque est divisé comme suit: 1 - Le cadre de la direction générale (le

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-32 du 11 mars 2014 relative à la prise de contrôle exclusif des sociétés Vinci Facilities Operations Services France, Energie Sécurité, Faceo Sécurité Prévention

Plus en détail

A/ 1 ER TEMPS : VOTRE ÉTUDE PRÉALABLE

A/ 1 ER TEMPS : VOTRE ÉTUDE PRÉALABLE Notre mission se déroule en 2 temps : Le premier temps a pour intérêt, à travers la réalisation d une étude préalable, d effectuer un point précis de vos droits à la retraite et de l impact d un rachat

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de la Politique de la Ville. Agence Urbaine d Al Hoceima REGLEMENT DE CONSULTATION

ROYAUME DU MAROC Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de la Politique de la Ville. Agence Urbaine d Al Hoceima REGLEMENT DE CONSULTATION ROYAUME DU MAROC Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de la Politique de la Ville Agence Urbaine d Al Hoceima REGLEMENT DE CONSULTATION Appel d Offres Ouvert N 02/ 2012 (Lots séparés) Relatif à la

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS (7ème Section 1 ère Chambre)

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS (7ème Section 1 ère Chambre) N 1020470 M. Raymond AVRILLIER RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS (7ème Section 1 ère Chambre) M. Roussel, Rapporteur M. Le Broussois, Rapporteur public Audience

Plus en détail

N 512 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992

N 512 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 N 512 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 8juillet 1992. Enregistré à la Présidence dusénat le 27août 1992. PROJET DE LOI relatif à

Plus en détail

Instruction administrative du 18 mai 2001 (006) portant réglementation de l activité des messageries financières (Banque centrale du Congo)

Instruction administrative du 18 mai 2001 (006) portant réglementation de l activité des messageries financières (Banque centrale du Congo) Instruction administrative du 18 mai 2001 (006) portant réglementation de l activité des messageries financières (Banque centrale du Congo) Chap. I. Dispositions générales Art. 1 : Les messageries financières

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROON MINISTERE DE L ENVIRONNMENT ET DES FORETS PROJET SECTORIEL FORETS ENVIRONMENT (PSFE)

REPUBLIQUE DU CAMEROON MINISTERE DE L ENVIRONNMENT ET DES FORETS PROJET SECTORIEL FORETS ENVIRONMENT (PSFE) REPUBLIQUE DU CAMEROON MINISTERE DE L ENVIRONNMENT ET DES FORETS PROJET SECTORIEL FORETS ENVIRONMENT (PSFE) CONTRAT DE SERVICES DE CONSULTANTS (Appui d un observateur indépendant au contrôle et au suivi

Plus en détail

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 013-2013/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT

Plus en détail

R.C. MAITRE D ŒUVRE : DIRECTION DU PARC PHOENIX REPRESENTEE PAR : MONSIEUR LE DIRECTEUR OU SON REPRESENTANT MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

R.C. MAITRE D ŒUVRE : DIRECTION DU PARC PHOENIX REPRESENTEE PAR : MONSIEUR LE DIRECTEUR OU SON REPRESENTANT MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE ------------- DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DE L ACTION TERRITORIALE REMISE DES OFFRES * DATE LIMITE DE RECEPTION : voir avis d appel Publique à la concurrence * HEURE LIMITE DE RECEPTION

Plus en détail

NOTE SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX AU BURUNDI

NOTE SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX AU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURE ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE NOTE SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX AU BURUNDI INTRODUCTION Depuis son indépendance en 1962, le Burundi a connu

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE AUTORITE DE REGULATION DE LA POSTE ET DES TELECOMMUNICATIONS

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE AUTORITE DE REGULATION DE LA POSTE ET DES TELECOMMUNICATIONS REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE --------------------000000 ------------------------- AUTORITE DE REGULATION DE LA POSTE ET DES TELECOMMUNICATIONS ------------------000000--------------------

Plus en détail

PROCEDURES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS

PROCEDURES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS PROCEDURES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS Présenté par Gualbert KOUDOGBO Ingénieur du génie civil Chef de la cellule de Passation des Marchés Publics PLAN DE LA COMMUNICATION RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. Dossier : PVM/AD/n 209-0574/CV Répertoire : 42.572

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. Dossier : PVM/AD/n 209-0574/CV Répertoire : 42.572 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE Dossier : PVM/AD/n 209-0574/CV Répertoire : 42.572 «NYRSTAR» Société anonyme faisant ou ayant fait publiquement appel à l épargne à 2490 Balen, Zinkstraat 1 TVA BE 0888.728.945

Plus en détail

REGLEMENT DE LA DIRECTION NATIONALE D AIDE ET DE CONTROLE DE GESTION DE LA FFVB Edition Juillet 2013 - Application à partir de la Saison 2013/2014 -

REGLEMENT DE LA DIRECTION NATIONALE D AIDE ET DE CONTROLE DE GESTION DE LA FFVB Edition Juillet 2013 - Application à partir de la Saison 2013/2014 - 1 1.1. Définition 1 DNACG DE LA FFVB En application de l'article L 132-2 du code du sport, il est institué une Direction Nationale d Aide et de Contrôle de Gestion (DNACG), chargée d'assurer le contrôle

Plus en détail

La déontologie de l avocat fiduciaire

La déontologie de l avocat fiduciaire LA FIDUCIE: Retour sur des utilisations réussies et description de perspectives nouvelles 26 février 2013 La déontologie de l avocat fiduciaire Par Silvestre TANDEAU de MARSAC/ Hugues LETELLIER Avocats

Plus en détail

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale.

Article 1er. - La présente loi a pour objet de déterminer les obligations à la charge² des assujettis, en matière de sécurité sociale. Loi n 83-14 du 2 juillet 1983 relative obligations des assujettis en matière de sécurité sociale, p. 1217. N J.O.R.A. N 28 DU 05/07/1983 TITRE I DISPOSITIONS PRELIMINAIRES Article 1er. - La présente loi

Plus en détail

VILLE DE MONTELIMAR AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Adresse auprès de laquelle des informations complémentaires peuvent être obtenues :

VILLE DE MONTELIMAR AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Adresse auprès de laquelle des informations complémentaires peuvent être obtenues : SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR VILLE DE MONTELIMAR AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE I.1) NOM, ADRESSE ET POINT DE CONTACT Nom officiel : VILLE DE MONTELIMAR Adresse postale : Hôtel de Ville, Place

Plus en détail

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE A COMPTER DU 1ER JANVIER 2009 Par Sarah TEMPLE-BOYER (Décembre 2008) La nouvelle Autorité de concurrence, créée par l article 95 de la Loi du 4 août 2008 de modernisation

Plus en détail

Entrée le: Luxembourg 10 JAN, 2012

Entrée le: Luxembourg 10 JAN, 2012 ~inistère La ~inistre d'état aux Relations avec le Parlement Luxembourg, le 9 janvier 2012 Monsieur le Président de la Chambre des Députés CHAMBRE DES DEPUTES. Entrée le: Luxembourg 10 JAN, 2012 Personne

Plus en détail

LETTRE DE COMMANDE N./18/11/14. Tél:.. Fax: Email:.. fourniture de main d œuvre pour la Construction de logements économiques et moyens standing

LETTRE DE COMMANDE N./18/11/14. Tél:.. Fax: Email:.. fourniture de main d œuvre pour la Construction de logements économiques et moyens standing LETTRE DE COMMANDE N./18/11/14 Emetteur :.. Destinataire. BP. Abidjan. Tél:.. Fax: Email:.. Objet fourniture de main d œuvre pour la Construction de logements économiques et moyens standing Montant : Deux

Plus en détail

REGLEMENT DE LA DIRECTION NATIONALE D AIDE ET DE CONTROLE DE GESTION (DNACG) DE LA FFVB. Edition Juillet 2015

REGLEMENT DE LA DIRECTION NATIONALE D AIDE ET DE CONTROLE DE GESTION (DNACG) DE LA FFVB. Edition Juillet 2015 TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic DNACG DE LA FFVBDNACG DE LA FFVB Article 1 Définition Article 2 Rôle Article 3 - Organisation Article

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi TABLEAU COMPARATIF Textes en vigueur Loi n 92-1477 du 31 décembre 1992 relative aux produits soumis à certaines restrictions de circulation et à la complémentarité entre les services de police, de gendarmerie

Plus en détail

Maître Djilali RABHI Docteur en Droit Avocat aux Barreaux du Québec et de Paris

Maître Djilali RABHI Docteur en Droit Avocat aux Barreaux du Québec et de Paris 1 Monsieur Eric de MONTGOLFIER Procureur de la République Parquet du TGI de Nice Place du Palais de Justice 06300 NICE Fax : 04 93 62 08 67 Paris, le 22 décembre 2010 Affaire : Mirella LO NEGRO-CARBONATTO,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique La Sous Direction de la Réglementation et du Contrôle des Professions de Santé Tél : 71 561 032 CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession

Plus en détail

Fourniture et livraison de deux véhicules utilitaires et d un véhicule type fourgon

Fourniture et livraison de deux véhicules utilitaires et d un véhicule type fourgon Marchés Publics de Fournitures Courantes et Services Marché à procédure adaptée Fourniture et livraison de deux véhicules utilitaires et d un véhicule type fourgon Acte d Engagement () Nom du candidat

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

APPEL D'OFFRES N DELBENC/AO/2015-05

APPEL D'OFFRES N DELBENC/AO/2015-05 UNION EUROPEENNE DELEGATION EN REPUBLIQUE DU BENIN APPEL D'OFFRES N DELBENC/AO/2015-05 Désinfection, désinsectisation, dératisation et traitement phytosanitaire des bureaux de la Délégation et des logements

Plus en détail

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional»

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Projet «Promotion de la bonne gouvernance, lutte contre la corruption et le blanchiment d argent» (SNAC Tunisie) Lancement

Plus en détail

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu les autres pièces du dossier ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux FM N 366290 ASSOCIATION NATIONALE DES CONSEILS FINANCIERS (ANACOFI) et autres M. Olivier Japiot Rapporteur Mme Marie-Astrid Nicolazo de Barmon Rapporteur public REPUBLIQUE

Plus en détail

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor 2 STATUTS DE LA FONDATION DU PATRIMOINE TITRE II ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA FONDATION Article 6- Organes Les organes de la Fondation sont : - le Conseil de Fondation ; - l Administration général.

Plus en détail

La présente notification fait courir le délai d'appel qui est de 2 mois.

La présente notification fait courir le délai d'appel qui est de 2 mois. REPUBLIQUE FRANÇAISE Nantes, le 31/12/2009 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES 6, Allée de l'ile Gloriette BP 24111 44041 Nantes Cedex 01 Téléphone : 02.40.99.46.00 Télécopie : 02.40.99.46.58 Greffe ouvert

Plus en détail

DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL

DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL DECISION DE LA COMMISSION TUNISIENNE DES ANALYSES FINANCIERES N 2006-2 DU 20 AVRIL 2006, PORTANT DIRECTIVES GENERALES AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT, AUX BANQUES NON RESIDENTES ET A L OFFICE NATIONAL DES

Plus en détail

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

Docteur KOMOIN FRANCOIS, Président du Tribunal ;

Docteur KOMOIN FRANCOIS, Président du Tribunal ; KF/AN REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 845/2013 JUGEMENT de DEFAUT du 18/07/2013 ------------------

Plus en détail

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 septembre 2010. PROPOSITION DE LOI visant à créer un corps d État

Plus en détail

LES ESSENTIELS DE LA CIRCULAIRE NOR IOCD 1135384 DU 23 DECEMBRE 2011

LES ESSENTIELS DE LA CIRCULAIRE NOR IOCD 1135384 DU 23 DECEMBRE 2011 LES ESSENTIELS DE LA CIRCULAIRE NOR IOCD 1135384 DU 23 DECEMBRE 2011 CNAPS : Conseil National des Activités Privées de Sécurité Créée par la loi LOPPSI II (Loi 2011-267 du 14 Mars 2011 d Orientation et

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT Lot 1

ACTE D ENGAGEMENT Lot 1 . ACTE D ENGAGEMENT Lot 1 Fournitures scolaires, fournitures de bureau à usage scolaire, fournitures de travaux manuels Maître de l ouvrage : Commune de Cestas Objet du marché : Marché de fourniture à

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens et lutter contre le sentiment d insécurité, la Commune de Périgueux a mis en place un système de vidéoprotection.

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 20 février 2014 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados Sommaire 1. Performance énergétique et permis de construire : extension de l

Plus en détail

Règlement d arbitrage des litiges relatifs aux noms de domaines

Règlement d arbitrage des litiges relatifs aux noms de domaines République Tunisienne Instance Nationale des Télécommunications ---------------------------------- ------------------------------------ Règlement d arbitrage des litiges relatifs aux noms de domaines Version

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

SCP Piwnica et Molinié, SCP de Chaisemartin et Courjon, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Piwnica et Molinié, SCP de Chaisemartin et Courjon, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 23 juin 2015 N de pourvoi: 14-17894 ECLI:FR:CCASS:2015:CO00604 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Mouillard (président), président SCP

Plus en détail

ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 07- /AU

ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 07- /AU UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement ------ ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 07- /AU Autorisant le Président de l Union à ratifier La Convention entre le Gouvernement de l Union des Comores et la

Plus en détail

DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Mercredi 4 Juin 2014 à 12h00

DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Mercredi 4 Juin 2014 à 12h00 REPUBLIQUE FRANCAISE Direction des Services Techniques Service de la Commande Publique VA MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHE N 2014/03/PA ACTE D ENGAGEMENT Contrôle et Maintenance

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 1430948/5-1. SOCIETE P. B. ET ASSOCIES et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 1430948/5-1. SOCIETE P. B. ET ASSOCIES et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1430948/5-1 SOCIETE P. B. ET ASSOCIES et autres M. Guiader Rapporteur M. Martin-Genier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Fourniture et livraison des colis cadeaux offerts aux seniors en fin d année 2015 ACTE D ENGAGEMENT (A.E.)

Fourniture et livraison des colis cadeaux offerts aux seniors en fin d année 2015 ACTE D ENGAGEMENT (A.E.) OBJET DU MARCHE : Fourniture et livraison des colis cadeaux offerts aux seniors en fin d année 2015 ACTE D ENGAGEMENT (A.E.) MODE DE PASSATION : PROCEDURE ADAPTEE (suivant article 28 du Code des Marchés

Plus en détail

République Française Département de la Moselle

République Française Département de la Moselle République Française Département de la Moselle VILLE DE CLOUANGE 1, rue Joffre BP 30 57185 CLOUANGE Tél. 03 87 67 02 37 Fax 03 87 58 11 75 Mail : mairie@clouange.fr Acte d engagement Maître de l ouvrage

Plus en détail

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE 19 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE TUTELLE DE LA PREVOYANCE SOCIALE Abidjan les 13 et 14 février 2014 -------------------------------

Plus en détail

du 30 juin 2015 relative à la charte graphique de la gendarmerie

du 30 juin 2015 relative à la charte graphique de la gendarmerie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction générale de la gendarmerie nationale CLASS. : 31.29 Service d'information et de relations publiques des armées - Gendarmerie C IR C U L A IR E n

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Rabat, le 22 janvier 2001 CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES. Commune de LUZ SAINT SAUVEUR. 1- Acte d engagement

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES. Commune de LUZ SAINT SAUVEUR. 1- Acte d engagement Département des Hautes Pyrénées Maître d ouvrage : Commune de LUZ SAINT SAUVEUR Mairie 65120 LUZ SAINT SAUVEUR Tél : 05 62 92 80 40 TRAVAUX SUR LA VOIRIE COMMUNALE Marché à bons de commande 2015-2017 Procédure

Plus en détail