Compte-rendu du comité de pilotage de Plan régional d actions «Cistude d Europe» en Rhône-Alpes. 25 septembre 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-rendu du comité de pilotage de Plan régional d actions «Cistude d Europe» en Rhône-Alpes. 25 septembre 2012"

Transcription

1 Compte-rendu du comité de pilotage de Plan régional d actions «Cistude d Europe» en Rhône-Alpes 25 septembre 2012 Excusés : Franck Courtois (Conseil général de l Ain), Antoine Cadi (LPO), Vincent Gaget, Bruno Grand (Conseil général de la Haute-Savoie), Marie Heuret (ASTERS), Danièle Fournier (DREAL Rhône-Alpes), Raphaël Quesada (Association Lo Parvi), Emilie Wichroff (Syndicat Mixte du Haut-Rhône), ONCFS, Conservatoire des espaces naturels de Rhône-Alpes, Parc Naturel Régional du Massif des Bauges. Présents : Luisa Alzate (Région Rhône-Alpes), Sandrine Chambon-Rouvier (Conseil général du Rhône) Philippe Faucon-Mouton (ONEMA), Patrice Franco (LPO Rhône), Pierre Joubert (Grand Parc de Miribel Jonage), Karen Guemain (CNR), Fabrice Darinot (RN Du marais de Lavours), André Miquet (CPNS), Grégory Maillet (RN du Grand Lemps), Loïc Raspail (Communauté de commune de l Isle Crémieu), Stéphanie Thienpont, Emilie Duhéron (DREAL). 1. Tour de table des participants 2. Présentation de l état d avancement du Plan national d actions Le plan, validé en juin 2010, est en cours d application. Le document est téléchargeable sur le site du Ministère et sur le site de la SHF. Une plaquette synthétique de présentation est en cours d édition. Les actions en cours sont les suivantes : Fiche n 1 : Etude des immatures L Université de Bourgogne et Tour du Valat travail dans le cadre d un projet de thèse (Sébastien Ficheux) sur la dispersion et la survie des juvéniles. Fiche n 2 : Etude des mycoses Les régions Centre et Midi-Pyrénées s intéressent à cette problématique qui les concerne particulièrement. Un protocole a été mis en place et diffusé au niveau national (disponible à tous sur demande). Au niveau régional chaque structure concernée par cette problématique peut participer si elle le souhaite. Fiche n 3 : Poursuivre l étude de la diversité génétique des populations françaises L Université de Bâle (Mathieu Raemy) et le CEFE-CNRS (Marc Cheylan) travaillent sur cette problématique depuis quelques années. Tous les acteurs régionaux peuvent participer s ils le souhaitent : chaque structure procédant à des captures est invitée à informer les responsables de cette action afin de faire remonter des données. Fiche n 4 : Evaluation de l impact des espèces introduites envahissantes sur les populations de Cistude d Europe La Corse travaille sur des protocoles de capture des tortues à tempes rouges. Une publication des résultats est attendue. Fiche n 5 : Compléter l étude de répartition de l espèce et réaliser des cartes Un gros travail a d ores et déjà été réalisé en Bourgogne, Centre, Auvergne et Midi-Pyrénées. Compte-rendu du Comité de Pilotage du Plan régional d actions en faveur de la Cistude d Europe Page 1

2 Fiche n 6 : Augmenter la surface des zones de protection réglementaire, Fiche n 7 : Renforcer les opérations de maîtrise foncière, Fiches n 8 et 9 : «Accentuer la prise en compte de l espèce par le biais des outils de connaissance (ZNIEFF, ZHIEP) et de planification (SCOT, PLU)» et «Intégrer la démarche de conservation de l espèce et de son habitat lors de l élaboration de projets d infrastructure», Fiche n 10 : Améliorer et renforcer l application de la réglementation existante Les acteurs régionaux travaillent à cette problématique. Un bilan sera fait en fin de plan. Fiche n 11 : Fiches techniques pour une meilleure gestion de l espèce et de ses habitats Les fiches ont été rédigées et vont être proposées en relecture à tous les membres du CoPil national et régional. Fiche n 12 : Rédiger un ensemble de fiches proposant des MAET spécifiques aux milieux abritant la Cistude d Europe Fiches actuellement en attente d un opérateur. Fiche n 13 : Favoriser la reconnexion des populations Les acteurs régionaux travaillent à cette problématique. Un bilan sera fait en fin de plan. Fiche n 14 : Organiser la régulation des populations de tortues à tempes rouges en milieu naturel et Fiche n 15 : Organiser l accueil des tortues à tempes rouges dans des structures appropriées La problématique «Tortue de Floride» fait l objet de diverses actions même si les résultats ne sont pas encore visibles. L obtention du classement de l espèce en nuisible est un objectif important. Par ailleurs, l inventaire des centres de récupération va être réactualisé. Fiche n 16 : Soutenir les projets actuels de renforcement et de réintroduction de l espèce Actuellement c est l approvisionnement en jeunes qui limite les projets de réintroduction de l espèce au niveau national. Aujourd hui trois structures vont pouvoir «produire» des individus : la Ferme aux crocodiles, Zoodyssée et le zoo de la Haute Touche. Fiche n 17 : Diffuser largement le plan afin de favoriser la prise en compte de l espèce Le plan est téléchargeable sur le site du Ministère et sur le site de la SHF. La plaquette de présentation va être prochainement imprimée. Fiche n 18 : Centraliser et rendre accessible aux professionnels l ensemble de la bibliographie, et particulièrement la littérature grise rédigée par les différents acteurs locaux Claude Nottebaert poursuit son travail de récolte de la bibliographie. Tous les acteurs sont invités à diffuser les résultats des études et suivis qui peuvent présenter un intérêt pour d autres gestionnaires d espaces naturels. Fiches n 19 : Rédiger des synthèses bibliographiques Action qui sera mise en œuvre au niveau national, vraisemblablement via la SHF et le MNHN. Fiche n 20 : Réaliser des «Journées techniques cistude» Les prochaines Journées techniques devraient se tenir en Rhône-Alpes début Fiche n 21 : Sensibiliser le public (grand public, scolaires) aux problématiques de conservation de l espèce et Fiche n 22 : Sensibiliser les différents utilisateurs de la nature aux problématiques de conservation de l espèce Les acteurs locaux poursuivent leurs actions sur le terrain. Compte-rendu du Comité de Pilotage du Plan régional d actions en faveur de la Cistude d Europe Page 2

3 Fiche n 23 : Réaliser un film Le CPNS et l Association Cistude Nature travaillent sur cette action. Plus qu un film c est un projet de Web documentaire qui est aujourd hui envisagé. Le site dédié présentera la répartition de l espèce au niveau national, une carte des acteurs locaux, un film documentaire sur l espèce. Chaque structure pourra venir y déposer sa propre documentation sur les actions menées localement. Un Webmaster sera chargé de l animation. 3. Point sur les actions en cours au niveau régional Le Conseil régional fera passer le bilan des actions dont il a connaissance prochainement. Isle-Crémieu (Isère) : Au cours de l année 2012, les suivis par CMR se sont poursuivis en Isère sur les Espaces Naturels Sensibles du département. Cette année ce sont les étangs de Passins qui ont fait l objet de sessions de piégeage ayant permis la recapture d un individu marqué en 2000 sur un étang situé plusieurs km au nord de ce site. L aménagement d un «tortuduc» est en cours sur l ENS de l étang et des pelouses sèches de Marsa. Des émergences ont pu être observées sur la dune de ponte artificielle de l étang de Lemps. RNN du Grand Lemps (Isère) : une campagne de capture a été réalisée au printemps Les deux semaines de piégeage n ont malheureusement pas permis de capturer de cistude, dont la dernière observation remonte désormais à Malgré des conditions météorologiques peu favorables, cette absence totale de capture permet de conclure en l absence d une population viable sur le site. Parallèlement les prairies favorables à la ponte ont été prospectées afin de rechercher des indices de présence (échecs de ponte, prédation), là aussi sans résultats. Lac du Bourget (Savoie) : le projet de réintroduction sur le lac du Bourget suit son cours. Un deuxième noyau (terrain de la CNR en bordure du Rhône) fera l objet de réintroduction en Des partenariats sont mis en place avec la Ferme aux crocodiles, le zoo de la Haute-Touche et Zoodyssée, afin de disposer d un approvisionnement conséquent en jeunes pour les prochains lâchers. Marais de l Etournel (Haute-Savoie) : le suivi mené au cours de l été 2011 n a pas permis de capturer de cistude. Cette absence totale de capture permet de conclure en l absence d une population viable sur le site. Le piégeage a permis d ôter du milieu 6 tortues à tempes rouges. Grand-Parc de Miribel Jonage (Rhône) : dans le cadre d un stage visant l inventaire de l herpétofaune du parc, la présence de la cistude a été constatée sur plusieurs lacs du parc. Une dizaine d individus ont pu être observés. Un complément d étude sera réalisé en 2013 pour améliorer la connaissance sur la population de Cistude du site Natura Il est conseillé d intégrer une étude génétique à ce travail. Boucle de Chauzon (Ardèche) : les campagnes de piégeages ont permis la capture de 16 individus adultes, la population totale est estimée à 19 individus. D un point de vue génétique, la population de Chauzon se distingue de toutes les autres populations européennes étudiées par des haplotypes dits «privés», c'est-à-dire propres à cette seule population. Par ailleurs, cette population est très consanguine. La LPO souhaiterait qu un corridor puisse être établi avec la population de Saint Alban. La tortue de Floride semble très présente sur ce secteur, une action pour lutter contre cette espèce serait à prévoir. Marais de Lavours : des observations de Cistude ont été faites jusque dans les années 70. Un projet de réintroduction existe depuis plus de 10 ans. Fabrice Darinot va contacter les personnels de l Entente Interdépartementale de démoustication pour recueillir des données sur la présence ancienne de Cistude sur le secteur. Compte-rendu du Comité de Pilotage du Plan régional d actions en faveur de la Cistude d Europe Page 3

4 La LPO Rhône-Alpes demande s il y a une action spécifique à mener sur les deux individus du Fort de Feyzin. Le COPIL répond que ces individus n ont pas d intérêt par rapport à la population régionale à moins de les mettre dans un centre d élevage. La CNR précise qu elle va s engager avec les collectivités dans la définition de plans d action en faveur des zones humides et de leur mise en œuvre. Elle souhaite être partenaire des actions du PRA Cistude si ces actions sont en accord avec ses missions et son action en faveur des zones humides. 4. Déclinaison du Plan d action en région Rhône-Alpes Il apparaît que la déclinaison régionale du plan d actions n est pas soumise à l examen du CSRPN pour approbation. La DREAL souhaite cependant qu un expert du CSRPN soit désigné pour être relecteur du plan et émettre un avis. Cet expert sera intégré au comité de pilotage. Le plan, élaboré par le comité de pilotage puis présenté à la DREAL devra justifier quelles actions figurant au plan national seront retenues dans la déclinaison régionale, ainsi que le degré de priorité quant à leur mise en œuvre. Rappelons que le degré de priorité est estimé par rapport aux bénéfices que peut apporter l action à la conservation de l espèce. Les propositions du comité de pilotage, élaborées lors de la présente réunion, sont les suivantes : Fiche n 1 : Etude des immatures Fiche n 2 : Etude des mycoses Fiche n 3 : Poursuivre l étude de la diversité génétique des populations françaises Fiche n 4 : Evaluation de l impact des espèces introduites envahissantes sur les populations de Cistude d Europe Aucune action spécifique se rapportant à ces fiches n est prévue en région Rhône-Alpes. Cependant les acteurs prévoyant des études par CMR peuvent participer à l étude de la diversité génétique des populations françaises en récoltant des échantillons pour les universités qui travaillent sur le sujet. Fiche n 5 : Compléter l étude de répartition de l espèce et réaliser des cartes La récolte des données dans le cadre de la rédaction de la déclinaison régionale du plan d actions montre qu il existe un manque certain de données concernant le Rhône, l Ain, la Drôme, l Ardèche et le sud de l Isle Crémieu. La nécessité de mobiliser les acteurs régionaux pour affiner la carte de répartition de l espèce en région apparaît comme une priorité 1 de la déclinaison régionale du plan. Cette carte est indispensable pour mieux cerner les enjeux en région et disposer d éléments permettant la mobilisation de moyens adéquats pour la conservation de l espèce : zone de protection, sites potentiels pertinents pour des projets de réintroduction, etc. Il est donc décidé de procéder par étape : dans un premier temps une carte reflétant les connaissances actuelles sera diffusée auprès des acteurs locaux afin de faire ressortir les zones grises en terme de connaissances et tenter de mobiliser le réseau associatif et naturaliste pour permettre la remontée d informations ; les secteurs à prospecter seront classés par priorité, dans un second temps un travail de prospection, d abord visuel, puis par capture si cela s avère nécessaire, permettra d affiner la carte de répartition. La Région se dit prête à appuyer cette démarche d acquisition de connaissance. Fiche n 6 : Augmenter la surface des zones de protection réglementaire et Fiche n 7 : Renforcer les opérations de maîtrise foncière En région Rhône-Alpes, les zonages réglementaires et de protection sont globalement bien adaptés à la répartition des populations bien connues, notamment en Isle Crémieu où toutes les populations sont intégrées à un ou plusieurs zonages (APPB, Natura 2000, ENS, ZNIEFF, RNR). Cependant l incertitude qui existe sur les limites de répartition des populations en périphérie du noyau principal Compte-rendu du Comité de Pilotage du Plan régional d actions en faveur de la Cistude d Europe Page 4

5 de l Isle Crémieu peut laisser apparaître des lacunes en terme de zonages, qui plus est sur des populations fragiles de part leur position périphériques, dans la mesure où l on observe, à l échelle nationale, une rétractation de l aire de répartition de l espèce autour des gros noyaux de population. La mise à jour de la carte de répartition de l espèce devrait permettre d ajuster, au besoin, ces zonages. Ces actions sont proposées en priorité 2. Il est demandé aux membres du COPIL, s ils en ont connaissance, de nous faire remonter les sites qui nécessiteraient une protection particulière afin que ces informations puissent être inscrites au PRA. Fiches n 8 et 9 : «Accentuer la prise en compte de l espèce par le biais des outils de connaissance (ZNIEFF, ZHIEP) et de planification (SCOT, PLU)» et «Intégrer la démarche de conservation de l espèce et de son habitat lors de l élaboration de projets d infrastructure» Il serait intéressant de pouvoir établir une carte de sensibilité sur le modèle de ce qui a été fait en PACA avec la Tortue d Hermann. Cet outil de porté à connaissance est disponible sur le site de la DREAL PACA et permet à tous les porteurs de projets d être informés de la sensibilité d un secteur. Pour la réalisation de cette fiche la première étape consiste à réaliser la carte de répartition de l espèce (fiche action n 5). La mise en œuvre de ces deux actions est proposée selon une priorité 1. Fiche n 10 : Améliorer et renforcer l application de la réglementation existante Les opérations de police, visant notamment à verbaliser la circulation des engins à moteur en dehors des chemins, sous l égide de l ONEMA et l ONCFS en Isère devront être régulièrement reconduites. Une communication dans les médias devra y être associée, de même qu un travail de sensibilisation des contrevenants. Cette action est proposée avec une priorité 1. Fiche n 11 : Fiches techniques pour une meilleure gestion de l espèce et de ses habitats Les fiches ont été rédigées et vont être proposées en relecture à tous les membres du CoPil national et régional. Fiche n 12 : Rédiger un ensemble de fiches proposant des MAET spécifiques aux milieux abritant la Cistude d Europe A la demande de la DREAL Rhône-Alpes cette fiche est réinscrite à la déclinaison régionale, en priorité 2, et sa date de réalisation portée à Loïc Raspail souligne que les MAET ne s appliquent qu à un nombre limité d agriculteurs et que des contrats Natura 2000 spécifiques aux sites de ponte sont également à développer. Fiche n 13 : Favoriser la reconnexion des populations Dans le cadre du SRCE, le MNHN a fléché une série d'espèces dites "de cohérence", qui ont une valeur de traceur pour des connexions inter-régionales à partir de réservoirs de populations rhônalpins. Dans cette logique, la Cistude n'est pas citée cependant elle a souvent été évoquée lors des échanges techniques. Rien n empêche de tenir compte d'autres espèces que celles initialement évoquées pour l'élaboration du SRCE. Parallélement les acteurs locaux travaillent à maintenir ou recréer des connexions entre populations. Actuellement on peut citer quelques initiatives locales intéressantes : le Conseil général de l Isère aménage, sur l ENS de l étang et des pelouses sèches de Marsa, un ouvrage sous une départementale très passante, afin de permettre une connexion plus sécurisée entre l étang et le site de ponte ; par ailleurs, l extension du zonage Natura 2000 en Isle Crémieu a inclus les cours d eau susceptibles de favoriser les déplacements entre populations. Compte-rendu du Comité de Pilotage du Plan régional d actions en faveur de la Cistude d Europe Page 5

6 A l échelle régionale, une réflexion doit être engagée sur les possibilités de connexions entre les différentes populations. Pour ce faire la réalisation de la fiche n 5 est un préalable indispensable. Cette action est proposée avec une priorité 1. Fiche n 14 : Organiser la régulation des populations de tortues à tempes rouges en milieu naturel L ONCFS est associée à des actions de tir en Isère. L ONEMA précise que certains agents ont le permis de chasser et peuvent apporter leur aide pour les tir en fonction de leur priorité et disponibilité. La réserve naturelle du marais de Lavours dispose d un arrêté préfectoral pour le tir de la tortue à tempes rouges. Le tir apparaît comme bien adapté à la régulation des populations de tortues à tempes rouges au niveau régional. Sa mise en œuvre est par ailleurs moins traumatisante pour les milieux naturels qu un piégeage régulier au verveux. Fiche n 15 : Organiser l accueil des tortues à tempes rouges dans des structures appropriées La ferme aux crocodiles et la Parc de la Tête d Or accueillent encore les tortues exotiques mais avouent arriver à saturation. L hivernage représente un moyen de régulation naturel des populations dans les bassins mais il faut engager une réflexion pour l avenir. Fiche n 16 : Soutenir les projets actuels de renforcement et de réintroduction de l espèce Le CPNS poursuit son projet de réintroduction sur le Lac du Bourget et, fort de son expérience réussie, conseille les structures désireuses de mettre en place ce type de projet. Il a, entre autres, généré un partenariat avec trois structures pour la production de jeunes individus : la Ferme aux crocodiles, Zoodyssée et le zoo de la Haute Touche. Cette possibilité d approvisionnement en individus favorisera les nouveaux projets jusqu alors limités par le manque d animaux disponibles. La Ferme aux crocodiles demande s il serait possible, dans le cadre de cette action du PNA, que les démarches des parcs pour la labellisation des établissements participant au projet de réintroduction soient facilitées. Fiche n 17 : Diffuser largement le plan afin de favoriser la prise en compte de l espèce Le plan est téléchargeable sur le site du Ministère et sur le site de la SHF. La plaquette de présentation va être prochainement imprimée. Fiche n 18 : Centraliser et rendre accessible aux professionnels l ensemble de la bibliographie, et particulièrement la littérature grise rédigée par les différents acteurs locaux Claude Nottebaert poursuit son travail de récolte de la bibliographie. Tous les acteurs sont invités à diffuser les résultats des études et suivis qui peuvent présenter un intérêt pour d autres gestionnaires d espaces naturels. Cette action est proposée avec une priorité 3. Fiche n 20 : Réaliser des «Journées techniques cistude» Les prochaines Journées techniques devraient se tenir en Rhône-Alpes début Fiche n 21 : Sensibiliser le public (grand public, scolaires) aux problématiques de conservation de l espèce et Fiche n 22 : Sensibiliser les différents utilisateurs de la nature aux problématiques de conservation de l espèce Compte-rendu du Comité de Pilotage du Plan régional d actions en faveur de la Cistude d Europe Page 6

7 Il apparaît que la cistude est une espèce désormais bien connue sur les zones où elle est assez répandue mais qu une méconnaissance subsiste sur les secteurs où sa présence est moins visible. Il convient donc de faire un effort de sensibilisation sur ces secteurs. La création (ou la réédition) d un poster au modèle de celui du CG38 (photo ci-contre) est proposé afin d une part de sensibiliser le public à la présence de tortues indigènes et exotiques et d autre part de favoriser la remontée de témoignages de présence. Le COPIL souligne également qu il serait souhaitable d avoir une cohérence à l échelle nationale sur ces outils de communication. Rapport à la fiche action N 22, l ONEMA rappelle que l introduction de carpe chinoise en eau close ou en eau libre, à l exception des piscicultures, constitue un délit au titre de l article du Code de l Environnement. La fiche n 21 est proposée en priorité 2, tandis que la fiche 22 aurait une priorité 1 en raison des risques d impact plus important que peuvent avoir les utilisateurs de la nature sur l espèce. Fiche n 23 : Réaliser un film Le CPNS et l Association Cistude Nature travaillent sur cette action. La Région Rhône-Alpes, la CNR et la DREAL Rhône-Alpes soutiennent financièrement cette action. Le choix retenu est la réalisation d un web documentaire plutôt qu un film. Le site pourrait comporter : une présentation du PNA, une carte de répartition qui pourrait être mise à jour par les différents acteurs, un film animalier Une réflexion sur les différents partenaires et acteurs est demandée par André Miquet afin de déterminer les attentes par rapport à ce support. La question de l animation du site et sa mise à jour doit être définie. Cette action est proposée avec une priorité Les prochaines étapes du Plan d action en région Rhône-Alpes Les modifications du PRA, demandées par les membres du CoPil, seront intégrées au document par l animatrice du Plan. Le projet de PRA amendé sera ensuite relu par un membre du CSRPN d ici la fin de l année. Après l intégration des remarques de l expert CSRPN, le PRA pourra être validé. Si des modifications majeures sont apportées, le PRA sera à nouveau présenté aux membres du COPIL. Compte-rendu du Comité de Pilotage du Plan régional d actions en faveur de la Cistude d Europe Page 7

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Connaissance et gestion des zones humides : Lagunes et marais Formation ATEN / Pôle lagunes

Plus en détail

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES Les Réserves Naturelles Régionales en Région Pays de la Loire Références juridiques Définition Code de l environnement, art. L. 332-1 à L. 332-27, intégrant : Loi n 2002-276 du 27 février 2002 relative

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

A / RÉPONSES AUX OBSERVATIONS FORMULÉES LORS DE L ENQUÊTE

A / RÉPONSES AUX OBSERVATIONS FORMULÉES LORS DE L ENQUÊTE Enquête publique du SRCE FC Eléments de réponses aux observations formulées lors de l enquête et aux questions de la commission d enquête A / RÉPONSES AUX OBSERVATIONS FORMULÉES LORS DE L ENQUÊTE 1) Observations

Plus en détail

le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté

le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté Synthèses d'informations géographiques sur la nature www.sigogne.org avec le Fond européen de développement régional Union Européenne le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté journées

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail

Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel

Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel Exemple de la Réserve Naturelle des îlet de Petite Terre Formation «structuration de la gestion des sites du conservatoire

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012 STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE Août 2012 Projet sectoriel Cadre réglementaire et orientations politiques Etat des lieux Amélioration de la connaissance Préservation de Valorisation de la

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

LIVRET D ADOPTION. CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues.

LIVRET D ADOPTION. CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues. LIVRET D ADOPTION CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues. Ce document a pour but de fixer les conditions de placement d une ou plusieurs tortues provenant d un centre d association fédérée

Plus en détail

Objectifs du programme MOH

Objectifs du programme MOH Projet «Maintien de la biodiversité des territoires ruraux du Massif central à travers la préservation de la qualité et la fonctionnalité des milieux ouverts herbacés» Restauration de landes et parcours

Plus en détail

PARC NATIONAL DE LA SALONGA

PARC NATIONAL DE LA SALONGA PARC NATIONAL DE LA SALONGA Carte Source : draft de plan de gestion ECOFAC 20102020 In Bekalikali, n 2 30 septembre 2008 Superficie : 3 600 000 ha Catégorie IUCN : II Label international : Site du Patrimoine

Plus en détail

CLE Groupe «Biodiversité»

CLE Groupe «Biodiversité» CLE Groupe «Biodiversité» AUTEUR/ÉMETTEUR COMPTE RENDU DE RÉUNION DATE DE LA RÉUNION Mission Développement Durable 17/01/2011 PARTICIPANTS Ville d Angers/ Angers Loire Métropole/ groupe projet (en interne)

Plus en détail

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Séminaire sur les réseaux de suivis Mercredi 19 mars 2014 ; Beautour Benoît Marchadour (LPO Pays de la Loire) Plan de la présentation

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

Projet OGAM. Fiche de présentation

Projet OGAM. Fiche de présentation Projet OGAM Fiche de présentation Table des matières 1 Éléments de contexte...2 2 Description de l opération...3 3 Les fonctionnalités minimales attendues...6 4 Gouvernance du projet...6 5 Les grandes

Plus en détail

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014)

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014) Orientation no. 1 Développer et maintenir une efficace et des mécanismes de suivi comme cadre légal de gestion de la forêt urbaine - Développer des mécanismes pour appliquer la à l échelle d une propriété

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES (approuvé par délibération n 07.03.48 en date du 16 mars 2007) A. DEFINITION Une réserve naturelle

Plus en détail

SOMMAIRE. N d ordre OBJET Pages COMMISSION DES FINANCES ET DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES

SOMMAIRE. N d ordre OBJET Pages COMMISSION DES FINANCES ET DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES DES FINANCES ET DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 Mutuelles des agents départementaux - charte entre le département de l Ain et les mutuelles. Taxe départementale

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique Conférence Pollutec Lyon 2014 Conférence Pollutec Lyon 2014 Compenser les activités humaines et les aménagements? Patrice VALANTIN, Président Union Professionnelle Génie Ecologique (UPGE), Gérant de DERVENN

Plus en détail

TABLEAU DE BORD "ONGULES-ENVIRONNEMENT" Guide d utilisation. ONCFS CNERA Cervidés-Sanglier¹ et Faune de Montagne²

TABLEAU DE BORD ONGULES-ENVIRONNEMENT Guide d utilisation. ONCFS CNERA Cervidés-Sanglier¹ et Faune de Montagne² TABLEAU DE BORD "ONGULES-ENVIRONNEMENT" Guide d utilisation 2014 ONCFS CNERA Cervidés-Sanglier¹ et Faune de Montagne² Tableaux de bord "Ongulés-Environnement" Guide d utilisation 2014-1 - Thierry Chevrier¹,

Plus en détail

La menace des ruptures de digues

La menace des ruptures de digues CTC Rhône moyen 3 mai 2010 Fiabilisation des digues sur le Rhône moyen La menace des ruptures de digues Plusieurs brèches apparues dans les digues de Camargue lors des crues de 1993, 1994, 2002 et 2003

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Lieu Participants Rédacteur Diffusion DREAL LR Voir liste en annexe Valentin LE TELLIER Invités, MEDDE/DEB

Lieu Participants Rédacteur Diffusion DREAL LR Voir liste en annexe Valentin LE TELLIER Invités, MEDDE/DEB Compte-rendu de la réunion du Comité de suivi régional du SINP du 01/04/2014 (version du 17/04/2014) Lieu Participants Rédacteur Diffusion DREAL LR Voir liste en annexe Valentin LE TELLIER Invités, MEDDE/DEB

Plus en détail

Un réseau pour la protection des oiseaux du littoral. Life+ ENVOLL

Un réseau pour la protection des oiseaux du littoral. Life+ ENVOLL Un réseau pour la protection des oiseaux du littoral Life+ ENVOLL Mise en réseau de sites de reproduction sur le pourtour méditerranéen français pour la protection des laro-limicoles coloniaux Le projet

Plus en détail

Avis relatif au projet de classement des cours d eau

Avis relatif au projet de classement des cours d eau Avis relatif au projet de classement des cours d eau Voté à l unanimité des membres de l Assemblée Générale de la CCI de région Rhône-Alpes du 27 mars 2013. T. 04 72 11 43 43 F. 04 72 11 43 62 www.rhone-alpes.cci.fr

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

Inventaire permanent de la flore de Lorraine

Inventaire permanent de la flore de Lorraine En collaboration avec : Faculté des sciences et technologies Campus des Aiguillettes BP 70239 54 506 Vandœuvre-lès-Nancy Tél : 03 83 68 41 77 Mail : contact@polelorrain-cbnne.fr 100 rue du jardin botanique

Plus en détail

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux Cahier des charges MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché à procédure adaptée (art. 28 du code des marchés

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

ministère de l écologie du développement et de l aménagement durables Plan d action pour le Hamster commun (Cricetus cricetus) en Alsace Tome 2

ministère de l écologie du développement et de l aménagement durables Plan d action pour le Hamster commun (Cricetus cricetus) en Alsace Tome 2 ministère de l écologie du développement et de l aménagement durables Plan d action pour le Hamster commun (Cricetus cricetus) en Alsace Tome 2 2007-2011 SOMMAIRE Axe de travail 1 : Acceptation de l espèce

Plus en détail

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Yvan Turgeon, biol. Le saumon au Québec 118 rivières Une cinquantaine accessibles uniquement par bateau ou avion

Plus en détail

Mieux intégrer la biodiversité en am nt des projets de réseaux électriques MÉMENTO DES PRINCIPAUX ESPACES PROTÉGÉS

Mieux intégrer la biodiversité en am nt des projets de réseaux électriques MÉMENTO DES PRINCIPAUX ESPACES PROTÉGÉS Mieux intégrer la biodiversité en am nt des projets de réseaux électriques MÉMENTO DES PRINCIPAUX ESPACES PROTÉGÉS 1 France Nature Environnement France Nature Environnement est la fédération française

Plus en détail

Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous?

Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous? Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous? Philippe Bourke, Directeur général du RNCREQ Antoine Verville, Directeur général adjoint du ROBVQ 3e Forum national sur les lacs Mont-Tremblant,

Plus en détail

Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement

Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement les fonds européens au service DE LA RÉGION CENTRE Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement Sommaire L EUROPE S ENGAGE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT EN RÉGION CENTRE... P. 3 VOUS

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2 2007-2013 PLATEFORME : "eau, espaces, espèces" Pilote : Agence de l'eau Loire-Bretagne (A) associée à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels (B) Correspondants : (A) Lucien MAMAN, Direction

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES Décembre 2013 Diagnostic de l emploi et de la formation dans le spectacle vivant et l audiovisuel en Rhône-Alpes

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Evaluation et optimisation des mesures du taux d humidité de la végétation arbustive en zone méditerranéenne

Evaluation et optimisation des mesures du taux d humidité de la végétation arbustive en zone méditerranéenne Evaluation et optimisation des mesures du taux d humidité de la végétation arbustive en zone méditerranéenne INRA: Claude MORO, Denis PORTIER, Eric RIGOLOT, Jean-Charles VALETTE CEMAGREF / CIRAD / ENGREF:

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Réunion du Bureau de la CLE SAGE BLV

COMPTE-RENDU. Réunion du Bureau de la CLE SAGE BLV COMPTE-RENDU Réunion du Bureau de la CLE SAGE BLV Mardi 20 janvier 2015 à 16h00 à Beaurepaire Ordre du jour de la réunion 1. Approbation du compte-rendu du Bureau de la CLE du 1 er décembre 2014 2. Préparation

Plus en détail

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Rappels sur la TVB TVB: Réseau de continuités écologiques identifié

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Loisirs. motorisés. en milieux naturels

GUIDE PRATIQUE. Loisirs. motorisés. en milieux naturels GUIDE PRATIQUE Loisirs motorisés en milieux naturels Sommaire Préambule Dominique Levêque Président du Parc naturel régional Le mot du Président Le Parc naturel régional de la Montagne de Reims, à travers

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR JEAN-GUY VIENNEAU JGV CONSULTANTS INC. DIEPPE, N.-B. AVRIL 2013 TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

Pourquoi? Pour qui? Comment? Deux accès Deux entrées

Pourquoi? Pour qui? Comment? Deux accès Deux entrées Pourquoi? Pour qui? Comment? Deux accès Deux entrées La recherche par espèce 1. Sélection de l espèce 2. Options de recherche 3. Résultats 3.1. Affichage des données par liste d observations 3.2. Affichage

Plus en détail

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE 2 ÉDITO C R C - M C Daniel BEGUIN Jean-Marie HARAUX Jean-Pierre RENAUD Henri PLAUCHE GILLON 3 SOMMAIRE PRÉAMBULE 5 PARTIE 1 : DESCRIPTION DE L ESPÈCE

Plus en détail

Contrôle de la reproduction de Balbuzard pêcheur du Parc National d Al Hoceima, Maroc

Contrôle de la reproduction de Balbuzard pêcheur du Parc National d Al Hoceima, Maroc NOTE NATURALISTE Avril 2013 Contrôle de la reproduction de Balbuzard pêcheur du Parc National d Al Hoceima, Maroc Flavio Monti (Université de Ferrara et CEFE-CNRS de Montpellier) ; Mathieu Thévenet (expert

Plus en détail

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques ise Pignon Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr Plan de la présentation éolien

Plus en détail

OBSERVATION DU DISPOSITIF DES «MAISONS DES SAISONNIERS» EN FRANCE

OBSERVATION DU DISPOSITIF DES «MAISONS DES SAISONNIERS» EN FRANCE OBSERVATION DU DISPOSITIF DES «MAISONS DES SAISONNIERS» EN FRANCE ENQUETE 2010-2011 Action menée avec le soutien de la Direction Générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services (Ministère

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes PLAN D ACTION 29-213 Rapport d activités SOMMAIRE PLAN FRENE : UN ACTE POLITIQUE... 4 1. Genèse

Plus en détail

Les normes minimales de sécurité

Les normes minimales de sécurité Les normes minimales de sécurité Patrick BOCHART Conseiller en sécurité de l information Quai de Willebroeck, 38 B-1000 Bruxelles E-mail: security@ksz-bcss.fgov.be Site web BCSS: www.bcss.fgov.be 11/7/2014

Plus en détail

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 PSADER du Haut-Bugey Présentation du programme d actions Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 Territoire du Haut-Bugey Un bassin de 60 000 habitants (géographiquement très concentrés) Deux «capitales»

Plus en détail

Journées Migrateurs MRM. 25 novembre 2011. Gaëlle GERMIS BRETAGNE GRANDS MIGRATEURS. Aurore BAISEZ LOGRAMI

Journées Migrateurs MRM. 25 novembre 2011. Gaëlle GERMIS BRETAGNE GRANDS MIGRATEURS. Aurore BAISEZ LOGRAMI FDPPMA 29 Du projet à la réalisation d un tableau de bord Construction de l Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne et retour d expériences sur le bassin de la Loire Gaëlle GERMIS BRETAGNE GRANDS

Plus en détail

CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES CONNAISSANCE ET PROTECTION LES CHAUVES-SOURIS

CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES CONNAISSANCE ET PROTECTION LES CHAUVES-SOURIS Plan National d'actions Chiroptères 2009-2013 CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES 02 LES CHAUVES-SOURIS Seuls mammifères à vol actif ; 34 espèces présentes en France métropolitaine ; Insectivores (quelques

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais Rives du Rhône Roannais Sud Loire Val de

Plus en détail

Réseau des acteurs de l habitat en Rhône-Alpes. Le foncier : une problématique à partager

Réseau des acteurs de l habitat en Rhône-Alpes. Le foncier : une problématique à partager Réseau des acteurs de l habitat en Rhône-Alpes Le foncier : une problématique à partager Et en Rhône-Alpes? Quelques éléments d objectivation Retour sur l évolution du prix du foncier Un prix du foncier

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Info Loutre ÉDITO. Rhône-Alpes. Bulletin n 2. Juillet 2014

Info Loutre ÉDITO. Rhône-Alpes. Bulletin n 2. Juillet 2014 Info Loutre Rhône-Alpes Bulletin n 2 ÉDITO Juillet 2014 ÉDITO 1 DES NOUVELLES DU NATIONAL Réunion du Groupe loutre national de la SFEPM en septembre 2013 à Bourges 2 Avancement du Plan d actions Loutre

Plus en détail

Document : Des enseignements du projet

Document : Des enseignements du projet Restitution au MEEDDM Appel à projet Grenelle / PNR Acceptabilité et Faisabilité d une politique stratégique de trame verte et bleue en Région Provence Alpes Côte d Azur Document : Des enseignements du

Plus en détail

Journées Mondiales Des ZONES HUMIDES

Journées Mondiales Des ZONES HUMIDES Communiqué de Presse Le 23 janvier 2013, Chaque année, la Journée Mondiale des Zones Humides (JMZH) est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Rapport Septembre 2007 Sommaire Chapitre 1 : Présentation de l outil «Base de donnée» du Pays Marennes Oléron.. p.5 1. Définition et principe...

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

SAGE Molasse miocène du bas Dauphiné et alluvions de la plaine de Valence Bureau de la Commission Locale de l Eau

SAGE Molasse miocène du bas Dauphiné et alluvions de la plaine de Valence Bureau de la Commission Locale de l Eau DATE 31 janvier 2014 EXPÉDITEUR David ARNAUD DIRECTION / SERVICE Environnement / Gestion de l eau REFERENCE 2014-01-23_CR_BureauCLE CONTACT : TEL : 04-81-66-88-67 COURRIEL : daarnaud@ladrome.fr DESTINATAIRE(S)

Plus en détail

PROTOCOLE DES BONNES PRATIQUES DE CONTROLES SUR LE TERRAIN DU SECTEUR AGRICOLE ENTRE L ETAT ET LA FDSEA

PROTOCOLE DES BONNES PRATIQUES DE CONTROLES SUR LE TERRAIN DU SECTEUR AGRICOLE ENTRE L ETAT ET LA FDSEA PROTOCOLE DES BONNES PRATIQUES DE CONTROLES SUR LE TERRAIN DU SECTEUR AGRICOLE ENTRE L ETAT ET LA FDSEA Les contrôles des services et opérateurs de l Etat dans le domaine agricole ont parfois été à l origine

Plus en détail

Séminaire de lancement

Séminaire de lancement Commissariat Général au Développement Durable Direction de la Recherche et de l Innovation Service de la Recherche Séminaire de lancement Programme de recherche DIVA 3 «Action publique, Agriculture et

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Suaci Alpes du Nord Maison de l Agriculture et de la Forêt 40 rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél: 04 79 70 77 77 Réalisation d un recensement

Plus en détail

Engagements. Points de contrôle. Recommandations

Engagements. Points de contrôle. Recommandations Tout milieu naturel - Autoriser l accès au SMAGL et aux experts pour la réalisation d inentaires naturalistes - Informer les mandataires et/ou prestataires des engagements de la charte - Ne pas introduire

Plus en détail

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes Table des Annexes Annexe I : Procédure de désignation des sites Natura 2000 (ZPS et SIC). Annexe II : Composition du comité de pilotage. Annexe III : Exemple de cahier de pâturage tournant Manade. Annexe

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

TerrOïko : JEU en collaboration avec la SEEM

TerrOïko : JEU en collaboration avec la SEEM TerrOïko : JEU en collaboration avec la SEEM Journée EcoInnovation et Biodiversité 21 mai 2014 - Contact: Catherine de Roincé, catherine.deroince@terroiko.fr Historique d une start-up issue de la recherche

Plus en détail

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Une révision pour répondre aux objectifs du Grenelle et du SDAGE Un domaine qui monte en puissance Dotations : 8,5 M en 2007 -> 22 M en 2012 Fort taux d engagement

Plus en détail

Schéma éolien de la Drôme Volume I : Méthode et résultats. page 29 sur 44

Schéma éolien de la Drôme Volume I : Méthode et résultats. page 29 sur 44 Pour les hivernants, l objectif a été de localiser les sites d hivernage majeurs. Ils concernent principalement les oiseaux d eau, mais aussi les rapaces diurnes et nocturnes sensibles au risque de collision.

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz Identité du territoire Structure porteuse de l'action : Ligue pour la Protection des Oiseau Alsace Entrée Thématique Agriculture Espèces et habitats naturels Milieu aquatiques et humides Localisation :

Plus en détail

ELABORATION DU DOCUMENT D'OBJECTIF ZONE HUMIDE DU METRO - FR 720 0725 COMITE DE PILOTAGE TROISIEME ASSEMBLEE 25 AVRIL 2013 PORTEUR DE PROJET

ELABORATION DU DOCUMENT D'OBJECTIF ZONE HUMIDE DU METRO - FR 720 0725 COMITE DE PILOTAGE TROISIEME ASSEMBLEE 25 AVRIL 2013 PORTEUR DE PROJET ELABORATION DU DOCUMENT D'OBJECTIF ZONE HUMIDE DU METRO - FR 720 0725 PORTEUR DE PROJET Commune de Tarnos OPERATEUR TECHNIQUE : Office National des Forêts COMITE DE PILOTAGE TROISIEME ASSEMBLEE 25 AVRIL

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

GTEC AGRI-VITICOLE PAYS BEAUJOLAIS ELARGI COMITE DE PILOTAGE INTERMEDIAIRE DU 02 JUILLET 2013

GTEC AGRI-VITICOLE PAYS BEAUJOLAIS ELARGI COMITE DE PILOTAGE INTERMEDIAIRE DU 02 JUILLET 2013 GTEC AGRI-VITICOLE PAYS BEAUJOLAIS ELARGI COMITE DE PILOTAGE INTERMEDIAIRE DU 02 JUILLET 2013 LA DÉMARCHE DE GESTION TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Rappel des enjeux et objectifs POURQUOI

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5 Sommaire 2 Généralités 3 ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4 Approche processus et cartographie 5 D une organisation fonctionnelle vers des processus 6 Pilotage des processus et Amélioration continue

Plus en détail