S a i n t G e r m a i n

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S a i n t G e r m a i n"

Transcription

1 243Boulevard S a i n t G e r m a i n SOMMAIRE LES MARCHÉS ANALYSER Perspectives : que nous réserve 2011? ENTREPRENEURS AGIR La transmission d entreprise : optimiser le processus PARTICULIERS ANTICIPER Donner ou récompenser? Contrats de capitalisation & d assurance vie : différences et complémentarité LA GESTION D ACTIFS ARBITRER La Trésorerie Obligataire : entre gestion monétaire et gestion obligataire INSTITUTIONNELS ACCOMPAGNER La gestion responsable : faire fructifier son capital tout en donnant un sens à ses placements PRODUITS & SERVICES ADAPTER Senior private banker : un interlocuteur unique et de confiance DIXIT Dans un contexte économique sous contraintes, certains revenus dont ceux du patrimoine vont être, dès 2011, davantage taxés et de nombreux avantages fiscaux sont désormais limités, voire purement et simplement supprimés. L inversement de cette tendance n étant pas pour demain, autant nous adapter à cette nouvelle donne tout en restant positifs! En effet, toute situation, si contraignante soit-elle, crée de nouvelles opportunités à condition de savoir se remettre en question, d être imaginatifs et d aller de l avant. Guillaume Dozinel Ainsi, une approche à la fois sélective et réactive permettra de Président du Directoire saisir les opportunités d investissement là où elles se trouvent Quilvest Banque Privée dans un contexte de marchés financiers alliant de bonnes perspectives et une forte volatilité. Par ailleurs, de nouvelles offres ingénieuses verront le jour et de nouveaux schémas d optimisation patrimoniale seront inventés. D ores et déjà, en termes d offres : Dans le cadre d une réglementation renforcée sur la gestion monétaire qui entrera en vigueur le 1 er juillet 2011, les investisseurs disposent de la Trésorerie Obligataire, une solution de placement innovante pour bénéficier de rémunérations attractives. Le développement de la gestion solidaire permet d apporter des réponses à des secteurs qui n ont plus suffisamment accès aux financements classiques. Côté optimisation patrimoniale : Pour s adapter à l évolution des mœurs et à celle de la démographie, la jurisprudence a créé la donation rémunératoire qui bénéficie d un régime fiscal de faveur. Des solutions quelque peu délaissées retrouvent leur attrait, comme les contrats de capitalisation, souvent confondus avec les contrats d assurance vie alors que ces deux outils sont complémentaires. Vous trouverez une présentation détaillée de ces solutions au sein des différentes rubriques de ce numéro du 243 boulevard Saint Germain. Dans un monde en permanente évolution, les traditions ont du bon. Les vœux en font partie Les équipes de Quilvest Banque Privée vous souhaitent ainsi qu à vos proches une belle année // Guillaume Dozinel Président du Directoire Offrez le 243 à vos proches Pour abonner la ou les personnes de votre choix au 243 boulevard Saint Germain, il vous suffit de compléter le formulaire électronique disponible sur la page

2 LES MARCHÉS ANALYSER 243 BOULEVARD PERSPECTIVES que nous réserve 2011? Les marchés financiers devraient enregistrer de bonnes performances en La volatilité restera toutefois élevée compte tenu des incertitudes macroéconomiques qui pèsent sur de nombreux pays. Xavier Leroy Membre du Directoire Asset Management Le début d une nouvelle année peut-il changer la situation sur les marchés financiers? Non, le contexte de fond restera le même. L année 2010 a été marquée par une opposition entre la situation macroéconomique, qui pèse sur les marchés, et la microéconomie, qui tend à les soutenir. L année 2011 devrait également subir le poids de ces forces contraires. Ainsi, la dette des Etats va rester un sujet omniprésent. En effet, compte tenu de l ampleur des déficits dans les pays occidentaux, les craintes des investisseurs liées au surendettement public ne peuvent bien évidemment pas disparaître du jour au lendemain. Dans le même temps, les entreprises vont très probablement continuer à réaliser de bons résultats, en croissance, dans le sillage d une plus forte reprise de l activité. Au final, les investisseurs vont devoir trouver leur point d équilibre. En termes de croissance justement, quelles sont vos attentes pour les douze prochains mois? Au sein de la zone euro, la performance moyenne sera très difficile à interpréter en raison de la très grande diversité des économies qui la constituent. Nous allons assister à un accroissement des écarts, tant en termes de croissance que de taux d intérêt ou encore de marchés boursiers. L Allemagne restera la locomotive de l Europe tandis que les PIGS (Portugal, Irlande, Grèce, Espagne) constitueront toujours des sources d inquiétude. La détermination de la politique monétaire par la Banque centrale européenne s en trouvera d autant plus compliquée. Aux Etats-Unis, l attitude des autorités est différente. Pour l instant, les déficits passent au second plan et tous les moyens monétaires et budgétaires sont placés au service de la croissance. Le pays s est donc inscrit dans une course contre la montre : la reprise doit alimenter une hausse des recettes avant que le déficit ne se creuse trop sérieusement et que les taux ne remontent. Dans ces conditions, le cap des 3,5 % de croissance sera atteint en 2011 mais l incertitude subsiste quant aux perspectives de croissance en Bilan 2010 Performances En monnaie locale En euros Europe (Euro Stoxx 50) -5,81% -5,81% Etats-Unis (Standard & Poor's 500) 12,78% 20,93% Japon (Nikkei 225) -3,01% 18,51% Asie hors Japon (MSCI Asia) 16,99% 25,44% Brésil (Bovespa) 1,04% 15,54% Euro/dollar -6,73% - Euro/yen -18,72% - Once d'or 29,50% 38,87% Matières premières 17,44% 25,92% Taux d intérêt 31-déc déc-10 Taux 10 ans Allemagne 3,39 2,96 Taux 10 ans Etats-Unis 3,29 3,84 Taux 10 ans Japon 1,3 1,13 Taux directeur Europe 1 1 Taux directeur Etats-Unis 0,25 0,25 Taux directeur Japon 0,1 0,1 Les marchés émergents ont été particulièrement porteurs ces dernières années. Qu en sera-t-il en 2011? Les économies émergentes sont et resteront les plus dynamiques au niveau mondial. Il convient toutefois de ne pas surestimer leur potentiel. N oublions pas que compte tenu de leur rythme élevé de croissance, les problèmes inhérents aux économies développées commencent à les concerner à leur tour. En termes d investissement, il ne faut d ailleurs pas confondre l évolution de la Bourse et celle de l économie : cette corrélation n est que très faible d un point de vue historique. Au-delà des marchés émergents, il peut être finalement plus intéressant de jouer l impact positif de leur essor sur les cours des matières premières et agricoles. Quelle sera votre stratégie pour l exercice 2011? Une part non négligeable de nos allocations est dédiée au pétrole, aux métaux et plus globalement aux matières premières agricoles. La reprise économique comme l afflux de liquidités devraient soutenir leurs cours. En ce qui concerne les marchés d actions, nous avons des objectifs de progression raisonnablement optimistes et visons une hausse comprise entre 10% et 15% pour le CAC 40. Nous surpondérons la zone euro qui affiche une décote excessive, avec des valorisations des actions historiquement basses, par rapport aux marchés américains. Sur les marchés de taux, nous anticipons une poursuite du «flight to quality» avec à la clé un aplatissement de la courbe. Nous restons positionnés sur les obligations allemandes. Du côté des entreprises en zone euro, nous sous pondérons la partie courte et restons à l écart de cette classe d actifs sur les maturités les plus longues car le couple risque/rendement n est pas suffisamment attractif. Par ailleurs, les obligations d entreprises américaines à haut rendement offrent encore des opportunités, si l on se place dans une optique de reprise économique. Nous privilégions également les obligations convertibles. Globalement, nous anticipons pour les marchés financiers une année encore marquée par la volatilité, notamment en raison des tensions évoquées entre la macroéconomie et la microéconomie, ce qui nous impose de faire preuve d une grande réactivité. Bien évidemment, une remontée trop forte des taux reste le principal danger pour l économie. // 2

3 SAINT GERMAIN j a n v i e r / m a r s LA TRANSMISSION D ENTREPRISE optimiser le processus (Volet 2) ENTREPRENEURS AGIR Dans notre précédent numéro, nous avons évoqué la préparation de la cession. Sa mise en œuvre proprement dite constitue également une phase essentielle. Sachant qu il devra dans le même temps continuer à gérer et développer son entreprise, l entrepreneur devra déléguer certaines tâches à des conseils financiers et à des avocats. Jacques-Edouard Moreau Senior Banker De la collecte d informations à la réception des offres fermes Lorsque l entrepreneur et son conseil financier se sont mis d accord sur le contenu de la prestation de services, principalement assise sur une rémunération au succès, une démarche structurée est nécessaire : Rédaction d un profil anonyme Ce document doit donner suffisamment d informations sur l entreprise (secteur, description des activités, principaux agrégats financiers) sans révéler l identité de cette dernière. Il faut éviter que le projet de cession de l entreprise soit connu, notamment de concurrents mal intentionnés qui Optimisation par le conseil financier du processus de cession transmission Etape 1 Collecte d informations Préparation du profil anonyme et du Memorandum d Information Identification et sélection de la liste des acquéreurs potentiels Etape 2 Contacts des acquéreurs potentiels Envoi du profil anonyme Remise du Memorandum d information contre signature de l accord de confidentialité Etape 3 Réception des lettres d intention Sélection des meilleures offres préliminaires Invitation à réaliser des due diligence dans le cadre d une E-Data Room Etape 4 Réception des offres fermes Négociations Rédaction des actes juridiques (contrat de cession, garantie d actif et de passif) en collaboration avec un cabinet d avocats Signature définitive de la cession et transfert de propriété pourraient diffuser des informations préjudiciables à l entreprise auprès de certains clients. A la lecture de ce profil anonyme, les acquéreurs potentiels pourront revenir vers le conseiller financier en lui indiquant si ce type d entreprise correspond ou non à leur stratégie de croissance externe. Dans l affirmative, ces acquéreurs potentiels devront signer un accord de confidentialité qui protège l entreprise et son propriétaire contre l utilisation d informations complémentaires qui seront communiquées ultérieurement. Préparation d un Memorandum d Information L objectif est d informer l acquéreur potentiel sur toutes les caractéristiques de l entreprise : - Description détaillée du secteur et du marché - Historique de la société et étapes clés de son développement - Présentation des produits/services et nature des clients - Organigramme et présentation des dirigeants - Eléments financiers sur les comptes passés et les prévisions à minimum 3 ans. Etablissement de la liste des acquéreurs potentiels Ce document permet de qualifier précisément les attentes du vendeur qui conduiront le conseil financier à prendre contact avec : - Des acquéreurs issus du giron familial ou de l entreprise (exemple de salariés qui pourraient souhaiter réaliser un Management Buy Out) - Des acquéreurs de type financier qui s intéressent au secteur de l entreprise - Des acquéreurs de type stratégique qui connaissent bien le secteur de la cible et qui, à cette occasion, pourraient augmenter leur part de marché - Voire plusieurs de ces catégories en même temps. Une fois cette liste d acquéreurs finalisée et la documentation prête, le conseil financier mentionne dans une lettre de procédure le calendrier des prochaines étapes. Suite à la communication du Memorandum d Information contre la signature de l accord de confidentialité, l acquéreur potentiel aura, dans certains cas, la possibilité de rencontrer les dirigeants/actionnaires avant de rédiger une lettre d intention. Ce document, bien que non engageant, donne une première idée de la motivation des acquéreurs à réaliser une opération à un certain niveau de prix. A ce moment précis viendra la phase de sélection des acquéreurs retenus par le cédant qui pourront entamer leur due diligence (audit d acquisition assez souvent synthétisé dans une data room électronique qui permet à plusieurs acquéreurs potentiels de consulter les mêmes documents en même temps). A l issue de cette étape, les acquéreurs potentiels seront invités à rédiger une lettre d offre ferme confirmant ou infirmant les conditions selon lesquelles ils sont prêts à réaliser une acquisition. La négociation et la rédaction des actes définitifs Au cours de cette période pendant laquelle une idée plus précise du futur propriétaire de l entreprise se dessine, des négociations s engagent très souvent avec le ou les deux derniers acquéreurs potentiels retenus. En plus du conseiller financier, les dirigeants/actionnaires recourent à un avocat, qui devient incontournable lors de la rédaction des actes définitifs. Très souvent, ces actes se résument : - Au contrat de transfert de propriété ou de cession d actions qui précise la nature des biens transférés, le prix, les modalités de paiement - A la garantie d actif et de passif qui permettra à l acquéreur de se retourner vers l actionnaire cédant si, postérieurement à l opération, certains événements négatifs, dont le fait générateur est antérieur au transfert de propriété, se produisent. Cette étape franchie, le dirigeant/actionnaire devra gérer l après transmission, objet de notre volet 3 de la transmission d entreprise. // 3

4 PARTICULIERS ANTICIPER 243 BOULEVARD DONNER OU RECOMPENSER? La tante de Paul vient de décéder. Dans son testament, elle avait prévu de lui faire don d un appartement dont elle était propriétaire. Ses cousins contestent cette disposition au motif que ce legs les priverait d une partie de leur part réservataire. Paul consulte Maître Martin, son notaire, sur la nature de ce legs qui d après sa tante venait récompenser Paul de l aide matériel et du soutien moral qu il lui avait apportés dans les dernières années de sa vie. Cédric Kasztelan Ingénieur Patrimonial Si aux termes de l article 205 du Code civil les enfants doivent une obligation alimentaire à leurs parents, l allongement de l espérance de vie conduit certains d entre eux à aller au-delà de cette obligation et à consacrer beaucoup de temps et d énergie à apporter une compagnie, une aide, ou encore des soins à leurs parents. Afin de s adapter à ces nouvelles situations, la jurisprudence reconnait depuis une vingtaine d année un mécanisme récompensant un service rendu qui excède l obligation naturelle d assistance. Dépassant le simple cadre familial, il existe bon nombre de situations (collaboration d une concubine à l activité de son concubin, travaux entre voisins ) où l aide apportée (matérielle, financière ou morale) peut donner lieu à une indemnisation. Appelée libéralité rémunératoire ou encore donation rémunératoire, celle-ci bénéficie d un régime fiscal de faveur dès lors que certaines conditions sont remplies. La contrepartie d un service rendu La donation est l acte par lequel le donateur se dépossède irrévocablement de la chose donnée, en faveur du donataire qui l accepte. Elle se caractérise donc par la réunion d un élément matériel, un appauvrissement sans contrepartie, et d un élément moral, l intention libérale. La donation rémunératoire se définit au contraire par la remise de biens (somme d argent, objet ) à une personne en contrepartie de services rendus. Dans l esprit du donateur, elle est destinée à récompenser le donataire des services qu il lui a rendus bénévolement. Le caractère gratuit de la libéralité est donc largement atténué. D une part, le don apparaît comme la contrepartie du service rendu, il n y a donc pas d appauvrissement sans contrepartie, et d autre part la donation est générée par un devoir de conscience, il n y a donc pas d intention libérale. Juridiquement, elle ne constitue pas un acte gratuit et est assimilée à un acte à titre onéreux. L indemnité rémunératoire peut d ailleurs être initiée soit par celui qui a reçu l aide, soit par celui qui l a apportée. Dans le premier cas, elle prendra la forme d une donation ou d un legs alors que dans le second cas, elle se matérialisera par une créance. Au plan fiscal, elle présente la particularité et donc l avantage de n être, en principe, soumise ni aux droits de donation ni aux droits de succession. Seul le revenu que la donation procure est soumis à l impôt sur le revenu, mais uniquement lorsque celle-ci est réalisée entre deux foyers fiscaux distincts. Au plan successoral, la donation rémunératoire présente l intérêt de ne pas suivre le même traitement que les donations classiques. Elle ne vient pas en réduction de la réserve héréditaire. Ainsi, la donation consentie ne sera pas rapportée à la succession et ne sera pas prise en compte pour le calcul de la réserve. Il n est donc pas possible pour un héritier réservataire d obtenir que la donation soit réduite à hauteur de ce qui excèderait la quotité disponible. Une contrepartie proportionnelle au service rendu Pour bénéficier de ce régime de faveur, il faut néanmoins que la libéralité soit proportionnelle à l aide fournie. Car s il est des situations où le service que l on veut récompenser est facile à évaluer en argent, il existe des cas notamment dans le cadre de rapports familiaux où le service à récompenser par la libéralité est difficile à évaluer de cette façon. En outre, étant une création jurisprudentielle, son champ d application n est pas toujours bien défini. Les juges vont donc apprécier au cas par cas si la donation récompense effectivement un service rendu et si sa valeur constitue une juste contrepartie. En effet, la valeur du bien donné peut paraitre excessive au regard du service rendu. Aussi, la partie jugée excessive ne sera pas considérée comme rémunératoire et fera l objet de droits de mutation à titre gratuit. En outre, elle devra être rapportée à la succession de son donataire, et éventuellement réduite si elle porte atteinte à la réserve des héritiers. Aussi avant de recourir à ce type de dispositif pour régler une dette morale d assistance, il convient de s assurer que votre acte dépasse la simple intention libérale et qu il s inscrit bien dans le cadre d une obligation de remboursement, sous peine de le rendre passible de droits de mutation à titre gratuit. Le présent d usage Le présent d usage, autre forme de libéralité exonérée de droits de mutation, se définit par le cadeau fait à l occasion de certains événements et n excédant pas une certaine valeur. Le présent d usage peut porter sur toutes sortes d objets (meubles, bijoux, sommes d argent, ) mais ne peut concerner un bien immobilier. Contrairement à la libéralité rémunératoire, le présent d usage ne vient pas compenser un service rendu et constitue au contraire un acte gratuit. Aussi, il se caractérise par un dessaisissement irrévocable de la chose donnée au profit d une personne qui l accepte. Juridiquement proche de la donation, le présent d usage, comme la libéralité rémunératoire, échappe aux droits de mutation. Deux éléments déterminent son régime fiscal : la valeur du bien donné et l occasion qui a conduit à ce don. Pour être qualifié de présent d usage, la valeur du bien au jour de la donation doit être proportionnée par rapport au patrimoine du donateur et le don doit être lié à un événement important ou à une tradition familiale (anniversaire, mariage, Noël ). // 4

5 SAINT GERMAIN j a n v i e r / m a r s CONTRATS DE CAPITALISATION & D ASSURANCE VIE différences et complémentarité Diane Brunet Courtois Ingénieur Patrimonial Hajir Khabiri Gérant de Quilvest Assurances Bien que souvent confondus, le contrat d assurance vie et le contrat de capitalisation comporte chacun certaines spécificités qui les distingue l un de l autre. Le choix entre ces deux types de placement dépendra donc des objectifs du souscripteur, sachant que leur complémentarité est source d optimisation patrimoniale. Similitudes et différences Si au regard de l impôt sur le revenu, ces deux structures de placement bénéficient des mêmes avantages, le contrat de capitalisation diffère du contrat d assurance vie, en ce qu il ne couvre aucun risque. Il n est pas soumis à l aléa de la durée de la vie humaine et ne comporte ni assuré, ni bénéficiaire, ni garantie d assurance. Il ne se dénoue donc pas au décès de son souscripteur et se poursuit jusqu à son terme contractuel. Au-delà de leurs similitudes et de leurs différences, les contrats de capitalisation et d assurance vie répondent à des objectifs patrimoniaux distincts. Bénéficier d un cadre successoral privilégié : l assurance vie s impose L avantage principal des contrats d assurance vie réside dans les conditions de transmission des capitaux décès. La recherche d une optimisation successorale conduit à privilégier ce cadre d investissement pour les souscripteurs âgés de moins de 70 ans, sachant que la part des avoirs détenus dans le cadre de cette enveloppe fiscale ne doit pas être manifestement exagérée. En présence d un souscripteur qui a déjà organisé sa transmission par la souscription d un contrat d assurance vie d une valeur significative, le recours au contrat de capitalisation permettra de gérer une épargne longue dans un cadre fiscal avantageux : en l absence de retrait, les plusvalues réalisées au sein du contrat ne seront soumises à aucun impôt (néanmoins, à compter du 1 er juillet 2011, les intérêts du fonds euros seront soumis chaque année aux prélèvements sociaux). A cet avantage s ajoute pour les souscripteurs assujettis à l ISF, la possibilité de ne déclarer que la valeur nominale du contrat, la part d intérêts capitalisés étant exonérée. Alléger le montant de l ISF : cap sur le contrat de capitalisation Cet avantage sera proportionnel à la tranche marginale d imposition à l ISF du souscripteur et au rendement des capitaux investis. Plus la valorisation des capitaux et la tranche marginale d imposition seront élevées, plus les économies réalisées seront significatives sur la durée. Le souscripteur pourra palier l inconvénient lié à la taxation du contrat aux droits de succession, en organisant sa transmission par donation et en bénéficiant ainsi des abattements et des réductions de droits autorisées. La transmission du contrat pourra s effectuer en pleine propriété ou en démembrement de propriété. Les donataires, comme les héritiers, conserveront l antériorité fiscale du contrat. En cas de rachat ultérieur, l imposition des produits sera calculée en tenant compte des produits réalisés depuis la souscription initiale. Si les héritiers ou donataires sont eux-mêmes soumis à l ISF, ils pourront continuer à profiter des avantages du contrat de capitalisation, et ce jusqu à son terme. Le réinvestissement en cas de démembrement de propriété La souscription d un contrat de capitalisation sera particulièrement adaptée aux situations de démembrement de propriété. La souscription en démembrement sera par nature une co-souscription. Deux parties interviendront au contrat : l usufruitier et le nu-propriétaire. La souscription précisera les droits de chacun des co-souscripteurs et vaudra convention de gestion. Elle fixera ainsi les conditions de rachat et d arbitrage. L absence d aléa lié à la durée de vie humaine autorisera la souscription par une personne morale. // Se procurer des liquidités à moindre coût En cas de besoin de liquidités, le souscripteur peut réaliser des rachats sur son contrat. Les rachats bénéficient d une fiscalité avantageuse dans la mesure où l impôt s applique uniquement à la quote-part des produits (c est-à-dire les intérêts et plusvalues) comprise dans le retrait. L impôt est en effet calculé sur la différence entre le montant du rachat et les primes versées correspondantes. Quelle que soit l option choisie (IR ou prélèvement forfaitaire libératoire), 12,3 % doivent être ajoutés au titre des prélèvements sociaux. Fiscalité en cas de retrait Avant 4 ans IR* ou sur option 35%* Entre 4 et 8 ans IR* ou sur option 15%* Après 8 ans IR* ou sur option 7,5%* au-delà d un abattement de 4600 pour un célibataire et de 9200 pour un couple marié * Plus 12,3% de prélèvements sociaux 5

6 LA GESTION D ACTIFS ARBITRER 243 BOULEVARD LA TRÉSORERIE OBLIGATAIRE entre gestion monétaire et gestion obligataire Lors de l été 2007, l effondrement des OPCVM monétaires dits dynamiques a permis de constater l écart important entre les objectifs affichés par les fonds monétaires (progression régulière, protection du capital, parfaite liquidité) et la qualité des instruments utilisés par certains de ces fonds. Ce choc a mis fin à un certain nombre de pratiques douteuses et a conduit à une politique de plus grande transparence dans leur gestion mais aussi à un retour massif des investisseurs vers les fonds monétaires traditionnels. Thibault Prebay Gérant OPCVM Mieux rémunérer sa trésorerie stable Compte tenu de la faible rémunération actuelle des OPCVM monétaires courts, les investisseurs qui détiennent des réserves de trésorerie stables sont à la recherche de placements mieux adaptés à leur situation. Dans ce contexte, il peut être intéressant d allonger la maturité d une partie des placements détenus. Cependant, pour éviter des mauvaises surprises, il est important de comprendre et d accepter les risques des produits plus rémunérateurs qui comportent dans leur portefeuille des titres de durée de vie plus longue. La Trésorerie Obligataire : une approche innovante Pour constituer un relais des supports de trésorerie, un fonds obligataire allie une maturité courte (1 à 3 ans) à un objectif de surperformer les fonds monétaires sur une période de plusieurs mois. En revanche, il ne faut pas attendre une progression linéaire ou même une progression quotidienne de la valeur liquidative. Ce type de support, même prudent, est affecté par l évolution des marchés de taux et peut donc performer négativement pendant plusieurs semaines. Quilvest a choisi d introduire dans sa gestion la notion de Trésorerie Obligataire, par opposition à celle de Monétaire Dynamique dont l objectif est de dégager un surplus de performance, dans le cadre d une enveloppe monétaire. Ce type de stratégie conduit souvent à une confusion née de la coexistence de la notion de monétaire, qui sous entend l absence de risque, et de la recherche de performance par utilisation d outils risqués, destinés à dynamiser un portefeuille composé majoritairement de titres courts et peu rémunérateurs. Cette structure de portefeuille a été à l origine de fonds qui ont souffert, la poche dynamique étant affectée par chaque stress subi par le marché financier. Au contraire, l objectif de la Trésorerie Obligataire est de proposer une approche non monétaire de la trésorerie, qui consiste à sélectionner des produits qui comportent un risque de baisse de valeur, mais sont totalement liquides et transparents puisque leur objectif est en adéquation avec le risque affiché par le support. Cette stratégie de recherche de performance transparente et assumée est réellement innovante. Performances* comparées de Saint Germain Convictions Court Terme et de Saint Germain Trésorerie 101,00 100,80 100,60 100,40 100,20 100,00 99,80 SG CCT SGT +0,81% +0,48% mai-10 juin-10 juil.-10 août-10 sept.-10 oct.-10 nov.-10 déc.-10 Notre réponse : Saint Germain Convictions Court Terme Notre approche s est concrétisée par le lancement du fonds Saint Germain Convictions Court Terme au mois de mai Ce fonds, obligataire et non monétaire, est très diversifié, très court pour un fonds obligataire (durée d investissement recommandée d un an minimum), investi exclusivement sur des signatures de qualité dites investment grade et sur des titres liquides. Il est donc tout à fait adapté à la rémunération d une trésorerie longue. Sur 6 mois* (du 30 juin au 31 décembre), ce fonds a progressé de 0,81% contre 0,41% pour Saint Germain Trésorerie, l un des meilleurs fonds monétaires purs. En revanche, il a connu une baisse de 0,11% au cours du mois de novembre tandis que Saint Germain Trésorerie n a jamais connu de journée négative. Sa volatilité est de 0,31 contre 0,02 pour Saint Germain Trésorerie. Saint Germain Convictions Court Terme est en mesure de surperformer les fonds monétaires à horizon de plusieurs mois. Cependant même si les risques sont maîtrisés, l investisseur doit accepter des baisses de la valeur liquidative sur plusieurs semaines, et une volatilité plus importante. Dans le cadre d une réglementation renforcée sur la gestion des fonds monétaires (à partir du 1 er juillet 2011), les investisseurs disposent désormais d une nouvelle solution pour bénéficier de rémunérations attractives. Cette opportunité nous l appelons Trésorerie Obligataire! // 6 * Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps.

7 SAINT GERMAIN j a n v i e r / m a r s LA GESTION RESPONSABLE faire fructifier son capital tout en donnant un sens à ses placements INSTITUTIONNELS ACCOMPAGNER Thierry Dufay Directeur Commercial La gestion responsable dans l offre Quilvest A l écoute de l évolution des attentes des investisseurs, Quilvest met en œuvre une approche responsable aussi bien dans le cadre de ses fonds que dans celui de ses mandats de gestion. Au sein de nos fonds ouverts tels que le fonds ISR, Saint Germain Ethique, mais aussi de l ensemble de nos OPCVM, nos gérants appliquent, loin de la standardisation propre aux grands réseaux, leurs propres critères de sélection. Dans sa gestion Obligataire, Thibault Prebay privilégie ainsi actuellement les services Dans un contexte de crise financière qui a entrainé aussi une crise des valeurs, la gestion responsable connaît en France une forte croissance. aux collectivités et les émetteurs à la fois solides, performants financièrement et impliqués dans l environnement et l action sociale, et reste très en retrait des acteurs du crédit à la consommation. Valérie Maillard dans sa gestion Actions favorise, parmi les sociétés de certification (sécurité) ou de dragage (environnement), celles qui répondent parfaitement aux critères de performance sociétale et financière. Des filtres purement qualitatifs sont également applicables dans le cadre de mandats de gestion ou de fonds dédiés, lors de la constitution des portefeuilles. Ici, c est l investisseur qui détermine les critères en fonction de ses propres exigences. Deux méthodes coexistent : - La sélection des meilleurs niveaux de notation, dite best in class qui consiste à n exclure a priori aucun secteur d activité, mais à privilégier dans chaque secteur d activité les émetteurs et entreprises les plus avancés sur les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. FCP Librairie SILOE : performance financière et financement solidaire Il y a plus de 20 ans, le réseau des librairies Siloë avait comme projet de permettre au livre religieux de s exprimer grâce au travail mené par de véritables professionnels du livre. L objectif est atteint ce jour avec près de 60 points de vente présents en France métropolitaine, Outre-mer et en Belgique. En 1999, un fonds solidaire est né d une réflexion entre notre réseau et Quilvest Banque Privée afin de répondre à nos besoins spécifiques. Jusqu à 10% des actifs investis sur ce fonds commun de placement est dédié au financement des librairies, grâce à l octroi de prêts destinés à financer des investissements immobiliers, d agencements ou d informatisation des magasins. Ce partenariat est à ce jour unique dans l univers de la librairie en France. D ici 5 ans, notre métier va connaître de profondes mutations. L objectif ambitieux et affiché par le Groupement Siloë est d inciter un maximum de souscripteurs à adhérer à notre projet : pérenniser la présence de librairies spécialisées dans le domaine religieux, participer à leur développement grâce au financement de vrais projets humains et commerciaux avec l appui du Fonds Commun de Placement des Librairies Siloë. Stéphane DAUMAY Secrétaire Général GIE Librairies SILOË - L exclusion totale qui permet à l investisseur de choisir d exclure ou de privilégier tel ou tel secteur d activité, pays ou émetteur/société. Ces deux méthodes peuvent bien entendu se cumuler. Si le best in Class constitue la méthode de gestion la plus répandue en France, ce qui la différencie de nombreuses places financières, qu il s agisse de mandats ou de fonds dédiés, la demande de nos investisseurs se porte majoritairement vers l utilisation de critères d exclusion, ce qui nous permet de respecter précisément leurs convictions. La gestion solidaire : l autre axe de la finance responsable chez Quilvest Autre aspect majeur de la finance responsable, la gestion solidaire, dans laquelle 5 à 10% du fonds est consacré au financement de projets solidaires tels que le logement social, la protection de l environnement, l insertion par l emploi, le micro crédit Outre sa dimension solidaire, ce type d investissement reste un acte de placement financier. De 90 à 95 % du fonds reste investi par le gérant dans un objectif de performance, tout en privilégiant la pérennité et la maîtrise du risque propres à notre gestion. Aujourd hui, Quilvest propose un fonds Solidaire ouvert à tous : le FCP Librairies Siloë. Avec ce fonds géré par Quilvest Gestion, Quilvest a choisi, en collaboration avec le GIE Siloë (regroupement de libraires indépendants), d encourager l existence de libraires de proximité, librairies spécialisées dans le livre religieux, couvrant toutes les religions et les différents courants spirituels. Le FCP Librairies Siloë cherche ainsi avant tout à participer au dynamisme et à la préservation de la culture de l Ecrit par le Livre. Aujourd hui, l atout majeur de Quilvest réside dans sa capacité à s adapter aux demandes de ses investisseurs et à leur proposer des solutions de gestion en harmonie avec leurs convictions. Notre responsabilité en tant que gérant constitue un engagement que nous prenons dans l intérêt de tous. // 7

8 PRODUITS & SERVICES ADAPTER Comment définiriez-vous l activité de Senior private banker? Jérome BETHBÈZE : Le Senior private banker est un banquier fort d une longue expérience acquise au sein de notre établissement. Il est par ailleurs en charge d un nombre restreint de clients privés avec lesquels il a su tisser des liens privilégiés basés sur la compétence, la confiance dans la durée et surtout la disponibilité. Au sein de Quilvest Banque Privée, le Senior private banker est l interlocuteur unique de ses clients avec un rôle de conseil et d aide à la prise de décision. Véritable chef d orchestre, il coordonne les interventions des différents experts de la banque (Gestion d actifs, Opérations Bancaires, Ingénierie Patrimoniale, Corporate Finance, Services Privés ) ou externes (notaires, avocats ) chargés de définir et de mettre en œuvre les stratégies globales adaptées à la situation de ses clients. Tous les clients de Quilvest Banque Privée peuvent-il bénéficier des services d un Senior private banker? Jérome BETHBÈZE : La banque propose ce service aux clients dont la gestion du patrimoine, compte tenu de la complexité de celui-ci, impose une réflexion globale à chaque prise de décision. Par ailleurs, nous préférons parler de famille plutôt que de client. Le plus souvent en effet, chaque décision concerne la famille de notre interlocuteur dans son ensemble, notamment en ce qui concerne l anticipation successorale, et les 243 BOULEVARD SAINT GERMAIN SENIOR PRIVATE BANKER un interlocuteur unique et de confiance Jérôme Bethbèze Senior private banker Certains clients dont la nature du patrimoine exige une réflexion spécifique peuvent bénéficier de l accompagnement d un Senior private banker. Rencontre avec l un d entre eux. choix patrimoniaux qu elle implique qu il s agisse de donations, ou d opérations de démembrement. Toutes les familles ont-elles les mêmes attentes? Jérome BETHBÈZE : Bien évidemment, non. Notre premier objectif est donc d analyser les besoins des familles que nous conseillons. Si la réflexion concerne principalement la gestion des actifs financiers, un Senior private banker, choisi pour sa compétence en termes de gestion de portefeuille, conseillera le client dans le choix de ses allocations. Certains de nos Senior private bankers, issus de l univers du Corporate Finance, accompagnent les chefs d entreprise dans le cadre de leur réflexion globale puisque toute décision touchant le patrimoine privé comporte une incidence sur le patrimoine professionnel et réciproquement. Comment concrètement prenez-vous en compte les attentes de vos clients? Jérome BETHBÈZE : Le premier contact avec une famille donne lieu à une analyse de la situation telle qu elle nous est présentée. En fonction de sa complexité, l ensemble des compétences de la banque peuvent être mis à sa disposition. Un Comité patrimonial réunissant l ensemble des experts internes et externes (avocats, fiscalistes, notaires ) est constitué. Sa mission est de définir et de mettre en œuvre les stratégies globales adaptées à la situation et aux projets de la famille. Une convention décrit la composition du Comité et rappelle les objectifs fixés. Des réunions à laquelle le Senior private banker participe sont organisées à chaque étape majeure afin d apporter des solutions concrètes. Celui-ci suit de très près la situation de son client. Ainsi, dans le cadre de sa relation avec le gérant de portefeuille, le Senior private banker veillera au respect des spécifications définies dans le cadre de la convention, tant en termes d allocation d actifs que d objectifs de performance. Des orientations nouvelles peuvent-elles être adoptées par la suite? Jérome BETHBÈZE : Les stratégies sont revues et adaptées en fonction de l évolution de l environnement (économique, juridique, fiscal), de la situation personnelle de notre interlocuteur et des orientations nouvelles qu il souhaite donner à la gestion de son patrimoine. L objectif est d être en permanence en adéquation avec ses projets et de lui apporter les réponses adaptées. La relation de confiance établie dans le temps entre le Senior private banker et son client lui permet de Connaissance du client, compréhension de ses attentes, disponibilité et compétence. Le Senior private banker est l interlocuteur privilégié d une clientèle exigeante. connaître parfaitement ses attentes et de prendre en compte son niveau d exigence. Existe-t-il des obligations de résultat? Jérome BETHBÈZE : Le Senior private banker est en étroite relation avec l organe exécutif de Quilvest Banque Privée dont il dépend directement. Il représente la banque vis-à-vis du client et constitue ainsi un des garants de sa crédibilité. Il est donc essentiel qu il veille à ce que ses clients soient toujours satisfaits. // Pour toute information complémentaire, merci de contacter votre interlocuteur habituel ou d adresser votre demande à Janvier Création Directeur de Publication : Guillaume Dozinel 243, boulevard Saint Germain Paris Tél Fax S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de RCS Paris B

FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE

FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE DEFINITION Le contrat d assurance-vie est une «enveloppe fiscale» sur laquelle on verse des fonds, destinés à un bénéficiaire uniquement en cas de décès du souscripteur. LES

Plus en détail

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action!

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action! PEA Performance 2 Faites passer votre épargne à l action! Avec le PEA PERFORMANCE 2, Le Plan d Épargne en Actions (PEA) est un placement plébiscité par les épargnants, plus de 7 millions de Français en

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

A la découverte de l assurance vie HSBC France

A la découverte de l assurance vie HSBC France A la découverte de l assurance vie HSBC France L assurance vie, le placement qui vous accompagne dans tous vos projets Depuis quelques années, l assurance vie est devenue le placement préféré des Français

Plus en détail

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PIERRE DE SOLEIL ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Accéder à une gestion financière sur mesure Optimiser la fiscalité de votre patrimoine Préparer

Plus en détail

CELESTIA CAPITALISATION

CELESTIA CAPITALISATION ASSURANCE VIE CELESTIA CAPITALISATION UN CADRE D INVESTISSEMENT OPTIMISÉ 100 % CAPITALISATION Contrat individuel de capitalisation libellé en euros et/ou en unités de compte CELESTIA CAPITALISATION Complémentaire

Plus en détail

Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE

Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE PIERRE DE LUNE Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE PIERRE DE LUNE PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Optimiser la fiscalité de votre patrimoine Accéder à une gestion financière sur mesure Diversifier votre épargne

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

Capital. Ressources. Une nouvelle génération d assurance vie en exclusivité chez AXA! Les plus-values potentielles des marchés financiers

Capital. Ressources. Une nouvelle génération d assurance vie en exclusivité chez AXA! Les plus-values potentielles des marchés financiers Capital Ressources Les plus-values potentielles des marchés financiers Un complément de ressources garanti chaque année pendant 15 ans Une nouvelle génération d assurance vie en exclusivité chez AXA! Capital

Plus en détail

Himalia Capitalisation

Himalia Capitalisation Generali Patrimoine Himalia Capitalisation Orchestrez votre vie avec assurance Complémentaire à un contrat d assurance vie, le contrat de capitalisation s adresse notamment aux investisseurs soucieux d

Plus en détail

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au 31 décembre 2012 (pour les parts A2) Diversifiez votre patrimoine financier avec

Plus en détail

octuor capitalisation

octuor capitalisation octuor capitalisation Un nouvel horizon pour votre épargne Découvrez Octuor Capitalisation, un contrat innovant pour optimiser votre fiscalité Octuor est un contrat de capitalisation multisupports et multigestionnaires

Plus en détail

PATRIMOINE ABSOLU. Visez l exception pour votre patrimoine. Découvrez une solution évolutive réservée à des clients privilégiés

PATRIMOINE ABSOLU. Visez l exception pour votre patrimoine. Découvrez une solution évolutive réservée à des clients privilégiés PATRIMOINE ABSOLU CONTRAT D ASSURANCE VIE OU DE CAPITALISATION Visez l exception pour votre patrimoine Découvrez une solution évolutive réservée à des clients privilégiés ASSUREUR DU CONTRAT AVEC PATRIMOINE

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

La vie évolue, la vôtre aussi. Comment préparer sereinement vos projets, votre avenir et celui de vos proches?

La vie évolue, la vôtre aussi. Comment préparer sereinement vos projets, votre avenir et celui de vos proches? La vie évolue, la vôtre aussi. Comment préparer sereinement vos projets, votre avenir et celui de vos proches? VIE & CAPI Des solutions d épargne flexibles et personnalisées : multi-gestion multi-option

Plus en détail

LE CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT AFER

LE CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT AFER AFER, DÉFENSEUR DE L ÉPARGNANT LES BONNES RAISONS DE CHOISIR LE CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT AFER ÉDITION JUIN 2015 www.afer.asso.fr f T G ASSOCIATION FRANÇAISE D ÉPARGNE ET DE RETRAITE

Plus en détail

une banque qui n a pas d actionnaire, ça change l épargne.

une banque qui n a pas d actionnaire, ça change l épargne. une banque qui n a pas d actionnaire, ça change l épargne. rendez-vous épargne clarté guide clarté épargne AVEC VOTRE CONSEILLER, ENVISAGEZ L ÉPARGNE DIFFÉREMMENT. Comme toutes les banques, le Crédit Mutuel

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Thema Coralis Capitalisation Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Un large choix de supports... 3 Des services personnalisés pour

Plus en détail

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE GUIDE spécial ASSURANCE VIE > Tout savoir sur l assurance vie L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital La solution pour optimiser votre épargne Vous souhaitez faire fructifier votre capital, préparer votre

Plus en détail

Contrat de capitalisation Skandia Archipel Capi

Contrat de capitalisation Skandia Archipel Capi Contrat de capitalisation Skandia Archipel Capi Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant? Le Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant est l interlocuteur idéal pour gérer

Plus en détail

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!!

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!! M a r s 2 0 0 8 N e w s l e t t e r J. de DEMANDOLX & ASSOCIES J. de DEMANDOLX Conseil en Gestion de Patrimoine GESTION S.A. Conseil & Gestion de Portefeuille Et de 8!! C est en effet la 8ème correction

Plus en détail

Retraite. ExistE-t-il une solution. qui m assure des revenus garantis à vie? Assurance vie Arpèges formule Accumulator Retraite

Retraite. ExistE-t-il une solution. qui m assure des revenus garantis à vie? Assurance vie Arpèges formule Accumulator Retraite Retraite ExistE-t-il une solution qui m assure des revenus garantis à vie? Assurance vie Arpèges PouRquoi AujouRd hui est-il vital de PRéPAReR sa RetRAite? 7 Français sur 10 ne savent pas ce qu ils toucheront

Plus en détail

Orchestrez votre vie avec assurance

Orchestrez votre vie avec assurance HIMALIA capitalisation Orchestrez votre vie avec assurance Generali, la solidité d un leader mondial Créé à Trieste en 1831, le Groupe s est developpé dans toutes les branches de l assurance. Il se positionne

Plus en détail

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Animé par : Benoît Baron, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Grégoire SALIGNON Directeur de l ingénierie

Plus en détail

Latitude Patrimoine. Un placement rare, une gestion à l état pur. Document à caractère publicitaire

Latitude Patrimoine. Un placement rare, une gestion à l état pur. Document à caractère publicitaire Latitude Patrimoine Un placement rare, une gestion à l état pur Latitude Patrimoine vous aide à gérer et valoriser votre patrimoine avec précision. Vous avez des objectifs ambitieux : épargner pour réussir

Plus en détail

Fructi-Sélection Vie EN BREF

Fructi-Sélection Vie EN BREF Fructi-Sélection Vie Constituez ou cherchez à valoriser un capital en investissant à votre rythme tout en bénéficiant du cadre fiscal spécifique(1) de l assurance vie. EN BREF Fructi-Sélection Vie est

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2015 www.regardbtp.com RBTP 0001 - V4-01/2015 - Document non contractuel. ÉDITO PARTICULIERS Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale

Plus en détail

capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était.

capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était. capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était. Vous avez des projets d épargne? L assurance-vie est la solution qui s adapte à tous vos besoins L ASSURANCE-VIE

Plus en détail

assurance-vie creditfoncier.fr FONCIER CAPITAL VIE La solution pour épargner simplement

assurance-vie creditfoncier.fr FONCIER CAPITAL VIE La solution pour épargner simplement assurance-vie creditfoncier.fr FONCIER CAPITAL VIE La solution pour épargner simplement LA SOLUTION POUR ÉPARGNER SIMPLEMENT Vous souhaitez vous construire progressivement un patrimoine, transmettre votre

Plus en détail

EN BREF. Libressur Sélection Vie

EN BREF. Libressur Sélection Vie Libressur Sélection Vie Cherchez à faire fructifier votre capital en investissant à votre rythme tout en bénéficiant du cadre fiscal(1) avantageux de l assurance vie. EN BREF Libressur-Sélection Vie est

Plus en détail

PM&A Gestion. APRIL Patrimoine. AXERIA Vie. www.april-patrimoine.fr

PM&A Gestion. APRIL Patrimoine. AXERIA Vie. www.april-patrimoine.fr APRIL Patrimoine Spécialiste de l épargne, de la retraite et de la gestion de patrimoine, APRIL Patrimoine est une société d APRIL Group. Elle conçoit ses produits, assure leur gestion administrative et

Plus en détail

Atelier 2 Transmission familiale

Atelier 2 Transmission familiale Atelier 2 Transmission familiale A2 Transmission familiale PREAMBULE Lancement d une vidéo témoignage INTERVENANTS Jean Yves BRYON Conseiller en gestion de patrimoine indépendant 2 Sommaire I. PRÉAMBULE

Plus en détail

OCTUOR. Un nouvel horizon pour votre épargne. www.generali-patrimoine.fr

OCTUOR. Un nouvel horizon pour votre épargne. www.generali-patrimoine.fr OCTUOR Un nouvel horizon pour votre épargne www.generali-patrimoine.fr Avec Octuor, donnez du sens à votre stratégie patrimoniale Octuor est un contrat d assurance vie multisupport et multigestionnaire

Plus en détail

FCPI Innovation 13. Fonds Commun de Placement dans l Innovation

FCPI Innovation 13. Fonds Commun de Placement dans l Innovation FCPI Innovation 13 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au au 31 décembre 2012

Plus en détail

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR portant sur 365.600 actions 1000mercis en vue de la réduction de son capital social Prix de l offre : 25 par action 1000mercis Durée de l offre : du 16 avril

Plus en détail

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR Outil d'optimisation fiscale très performant par rapport à la détention directe d'un patrimoine, la société civile permet de choisir

Plus en détail

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant? Le Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant est l interlocuteur idéal pour gérer

Plus en détail

L essentiel sur. L assurance vie

L essentiel sur. L assurance vie L essentiel sur L assurance vie Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital, pour soi-même ou ses proches. A la fin du

Plus en détail

Pour aller plus loin Guide de réponse au client

Pour aller plus loin Guide de réponse au client Assurance vie Pour aller plus loin Guide de réponse au client AXA Life Europe Limited Membre du Groupe AXA. Siège social : Wolfe Tone House, Wolfe Tone Street, Dublin 1, Irlande. Immatriculée sous le n

Plus en détail

Toutes les facettes de l assurance vie

Toutes les facettes de l assurance vie Toutes les facettes de l assurance vie Les avantages de l assurance vie Que vous ayez ouvert votre contrat d assurance vie en vue d épargner pour un projet futur, de vous constituer un complément de revenu

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Avril 2011 SOMMAIRE Projets de Loi et de Réforme p. 3 Réforme de la fiscalité du patrimoine Jurisprudence et Réponses ministérielles p. 4 Assurance-vie donnée en garantie et ISF

Plus en détail

ASSURANCE. Version CAPITALISATION. Opportunités. 1 unité. Notice Logotype

ASSURANCE. Version CAPITALISATION. Opportunités. 1 unité. Notice Logotype ASSURANCE ASSURANCE VIE VIE Version CAPITALISATION Ligne Alpha Ligne Beta Essentielle Arborescence Opportunités 1 unité 20 X X Notice Logotype Parce que la vie est ponctuée d évènements et d opportunités,

Plus en détail

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE»

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Paris, le 25/04/2014 Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Objet : Opération de mutation Fusion/Absorption du FCP FS MULTIGESTION MONDE (FR0010378430) par la part R du FCP AMILTON GLOBAL ALLOCATION

Plus en détail

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Objectifs 3 Un large choix de supports 4 Les plus grands gestionnaires français et internationaux

Plus en détail

Le contrat d épargne retraite supplémentaire

Le contrat d épargne retraite supplémentaire ENTREPRISES ÉPARGNE DANS L ENTREPRISE PALISSANDRE ENTREPRISES Le contrat d épargne retraite supplémentaire DOCUMENT EMPLOYEUR SOMMAIRE Valoriser l image sociale de votre entreprise 2 Les avantages de Palissandre

Plus en détail

GESTION DU PATRIMOINE

GESTION DU PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE Christian PRISCO-CHREIKI GESTION DU PATRIMOINE, 2007 ISBN : 978-2-212-53808-3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE LES GRANDS PRINCIPES DE LA GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE

Plus en détail

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI Une Société Civile Immobilière (SCI) est une

Plus en détail

Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés?

Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés? Épargne Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés? Privilège Des solutions sur mesure Un suivi et une relation durables AXA Prévoyance & Patrimoine AXA Prévoyance & Patrimoine

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010334037 Dénomination : ATOUT HORIZON DUO Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion :

Plus en détail

PER Convergence Le Guide de l épargnant

PER Convergence Le Guide de l épargnant Comment choisir vos supports de placement? PER Convergence Le Guide de l épargnant Avec PER Convergence, votre entreprise met à votre disposition deux dispositifs d épargne au service de vos projets dans

Plus en détail

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client Fiche n Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Pour un client qui se porte acquéreur d un bien immobilier A (notamment résidence principale / résidence secondaire)

Plus en détail

Allianz Intergénérations

Allianz Intergénérations Allianz Intergénérations Profitez des mesures en faveur des donations et offrez à vos petits-enfants le capital qui les aidera à bien démarrer dans la vie. Pour de plus amples renseignements, votre Conseiller

Plus en détail

Satinium CONTRAT D ASSURANCE VIE OU DE CAPITALISATION AVEC DÉLÉGATION D ARBITRAGE

Satinium CONTRAT D ASSURANCE VIE OU DE CAPITALISATION AVEC DÉLÉGATION D ARBITRAGE Satinium CONTRAT D ASSURANCE VIE OU DE CAPITALISATION AVEC DÉLÉGATION D ARBITRAGE Afin de répondre à vos objectifs patrimoniaux, La Banque Postale vous propose Satinium, un contrat d assurance vie ou de

Plus en détail

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière Vos projets au cœur de votre Gestion Financière un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier vos projets quatre

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL)

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) - Loi n 2010-658 du 15 juin 2010 - - Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 - - Arrêté du 29 décembre 2010 - Vendredi 11 Mars 2011

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010036962 Dénomination : ATOUT VERT HORIZON Forme juridique : Fonds Commun de Placement (F.C.P) de droit français. Société de gestion

Plus en détail

SLF (France) ACTIONS FRANCE

SLF (France) ACTIONS FRANCE SLF (France) ACTIONS FRANCE Fonds commun de placement Conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE Société de gestion SWISS LIFE ASSET MANAGEMENT (France) 86, boulevard Haussmann 75 008 PARIS Dépositaire

Plus en détail

GASPAL PATRIMOINE. FCP Diversifié International Flexible

GASPAL PATRIMOINE. FCP Diversifié International Flexible A risque plus faible Rendement potentiellement plus faible GASPAL PATRIMOINE A risque plus élevé Rendement potentiellement plus élevé Scores Lipper Preservation du capital : 3/5 Performances régulières

Plus en détail

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 Vos projets évoluent, Votre épargne financière aussi 12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 En introduction Une approche de notre épargne définie en fonction : d objectifs, de durée, de capacités

Plus en détail

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel Contrat d assurance-vie Skandia Archipel Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant? Le Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant est l interlocuteur idéal pour gérer votre

Plus en détail

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte L ASSURANCE VIE L essentiel sur Fiscalité Fonds en euros Unités de compte Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital,

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Le fonctionnement : Le déroulement : Ici, on va décrire les opérations qui peuvent se dérouler au sein d une SICAV, et sur quelle base : La valeur

Le fonctionnement : Le déroulement : Ici, on va décrire les opérations qui peuvent se dérouler au sein d une SICAV, et sur quelle base : La valeur Introduction Contexte Le financement des besoins d investissement de l économie nationale passe par une réelle mobilisation de l épargne. Autant la thésaurisation massive annihile toute velléité de développement

Plus en détail

Actifonds. Diversifier ses placements. Épargne assurance-vie Janvier 2007

Actifonds. Diversifier ses placements. Épargne assurance-vie Janvier 2007 Épargne assurance-vie Janvier 2007 Diversifier ses placements Actifonds Le multisupport accessible, souple et simple d utilisation, qui allie la sécurité d un support euros à la vitalité des actions. Actifonds

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE OPCVM conforme aux normes européennes PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0010736355 Dénomination : LCL SECURITE 100 (MAI 2009) Forme juridique : Fonds Commun

Plus en détail

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant? Le Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant est l interlocuteur idéal pour gérer

Plus en détail

CAPITAL INVEST PME 2012. Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital

CAPITAL INVEST PME 2012. Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital FCPI CAPITAL INVEST PME 2012 Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital Prise en compte des souscriptions - du 16 avril

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

HIMALIA. Orchestrez votre vie avec assurance

HIMALIA. Orchestrez votre vie avec assurance HIMALIA Orchestrez votre vie avec assurance Generali, la solidité d un leader mondial Créé à Trieste en 1831, le Groupe s est developpé dans toutes les branches de l assurance. Il se positionne comme 1

Plus en détail

5, Cours F. Roosevelt - 69006 LYON - Tél 04 72 69 92 92 - Fax 04 78 93 97 53 - E-Mail b.boutin@notaires.fr

5, Cours F. Roosevelt - 69006 LYON - Tél 04 72 69 92 92 - Fax 04 78 93 97 53 - E-Mail b.boutin@notaires.fr PROTEGER LE CONJOINT SURVIVANT Testament complétant la donation entre époux 1 La donation entre époux, associée à un testament, permettra de léguer à titre particulier, et de fait de définir, du vivant,

Plus en détail

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Qui? Quoi? Quand? Comment? Où? Pourquoi? Page 2 1 Quoi : Les

Plus en détail

fcpi la banque postale innovation 11

fcpi la banque postale innovation 11 avertissement : ce document vous est remis par votre conseiller. Il doit comporter 5 pages. JUILLET 2011 INVESTIR DANS L INNOVATION ET BÉNÉFICIER D AVANTAGES FISCAUX ATTRACTIFS DANS LE CADRE D UN PLACEMENT

Plus en détail

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables Thèmes de Formation Thématiques de formation délivrées par Michel Brillat, Directeur de la Formation et de l Ingénierie Patrimoniale, CGP Entrepreneurs Pour ce faire, le minimum «syndical» à savoir PEL,

Plus en détail

ORADÉA MULTISUPPORT CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE

ORADÉA MULTISUPPORT CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE ORADÉA MULTISUPPORT Optimisez la gestion et la transmission de votre patrimoine dans le cadre privilégié de l assurance vie. SOCIETE ANONYME D ASSURANCE

Plus en détail

ENTREPRENEURS & RÉGIONS

ENTREPRENEURS & RÉGIONS FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 8 FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 8 ILE-DE-FRANCE - BOURGOGNE - RHÔNE-ALPES PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Société de gestion agréée AIFM et AMF par l Autorité des Marchés Financiers

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Septembre - Octobre 2012 1 SOMMAIRE Actualité patrimoniale et juridique p. 3 Les modalités d application du Trust enfin définies (BOI-PAT-ISF-30-20-30-20121016 et BOI-ENR-DMTG-30-20121016)

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

Himalia Gestion pilotée

Himalia Gestion pilotée generali-patrimoine.fr Generali Patrimoine Himalia Gestion pilotée Des ténors de la finance au service de votre patrimoine Document non-contractuel à caractère publicitaire. Pour connaître le détail et

Plus en détail

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr guide clarté épargne UNE BANQUE QUI N A PAS D ACTIONNAIRE, ÇA CHANGE L ÉPARGNE. www.creditmutuel.fr AVEC VOTRE CONSEILLER CRÉDIT MUTUEL, ENVISAGEZ L ÉPARGNE DIFFÉREMMENT. Comme toutes les banques, le Crédit

Plus en détail

PALATINE IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE

PALATINE IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE PALATINE IMMOBILIER OPCVM conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN : FR0000437550 Dénomination : PALATINE IMMOBILIER Forme juridique

Plus en détail

Votre banque d affaires privées

Votre banque d affaires privées Votre banque d affaires privées SOMMAIRE editorial Une banque privée au service de ses clients 3 L accompagnement patrimonial L analyse patrimoniale 4 L offre patrimoniale 5/6 La gestion de portefeuille

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE!

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! BRED BANQUE PRIVÉE AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! VivifiO Un contrat individuel, sur-mesure, pour répondre À une seule exigence, la vôtre Au cours de votre vie, selon vos objectifs,

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

www.banquepopulaire.fr

www.banquepopulaire.fr Besoin d information ou d une étude personnalisée? Prenez rendez-vous avec votre conseiller Banque Populaire, ou connectez-vous sur www.banquepopulaire.fr Horizéo, Plan Epargne Enfant et PER-BP sont des

Plus en détail

Fiscalité de la transmission d entreprise

Fiscalité de la transmission d entreprise Fiscalité de la transmission d entreprise Salon des entrepreneurs Février 2006 Fiscalité de la transmission d entreprise Introduction 1 Introduction Existe-t-il une fiscalité de la transmission d entreprise?

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0000983348 Dénomination : CAAM MONE ETAT Forme juridique : F.C.P. de droit français. Compartiments / nourricier : l OPCVM est

Plus en détail

L assurance-vie. Caractéristiques Ι Atouts Ι Solutions

L assurance-vie. Caractéristiques Ι Atouts Ι Solutions L assurance-vie Caractéristiques Ι Atouts Ι Solutions L assurance-vie Caractéristiques 3 Atouts 7 Solutions 8 2 Caractéristique du contrat d assurance-vie Un contrat d assurance- vie est un contrat en

Plus en détail

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Même en tant que résident belge, vous êtes concernés par cette réforme si vous possédez des biens immobiliers

Plus en détail

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 La pluralité des lois de finances rectificatives en 2011 nécessite de s attarder sur certains points «sensibles»

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Votre Patrimoine, Les modes de détention. Directeur délégation Alsace-Lorraine

Votre Patrimoine, Les modes de détention. Directeur délégation Alsace-Lorraine Votre Patrimoine, Les modes de détention Christophe ROCHAT Jean François THOUVENIN Directeur délégation Alsace-Lorraine Ingénieur Patrimonial Notre seul métier depuis plus de 40 ans : Conseil en Gestion

Plus en détail

123CAPITAL PME II. Fonds d Investissement de Proximité

123CAPITAL PME II. Fonds d Investissement de Proximité Fonds d Investissement de Proximité 123CAPITAL PME II 123CAPITAL PME II Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve d une durée de placement comprise entre 8 et 10

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Tellus Avenir. Avec vous de A à Z. L assurance vie qui s adapte à tous mes besoins. www.allianz.fr. Placer mon épargne. Préparer mes projets

Tellus Avenir. Avec vous de A à Z. L assurance vie qui s adapte à tous mes besoins. www.allianz.fr. Placer mon épargne. Préparer mes projets Tellus Avenir L assurance vie qui s adapte à tous mes besoins. www.allianz.fr Placer mon épargne Préparer mes projets Anticiper ma retraite Transmettre mon capital Avec vous de A à Z Pourquoi privilégier

Plus en détail