ISSN LE GOUVERNEMENT LANCE UNE ÉTUDE SUR LE VHU. CHÈRES ACCIDENTÉES DES ÉPAVES QUI ONT LA COTE Bimestriel N 108 Novembre-Décembre ,50

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ISSN 1265-6798 LE GOUVERNEMENT LANCE UNE ÉTUDE SUR LE VHU. CHÈRES ACCIDENTÉES DES ÉPAVES QUI ONT LA COTE Bimestriel N 108 Novembre-Décembre 2013 8,50"

Transcription

1 ISSN LE GOUVERNEMENT LANCE UNE ÉTUDE SUR LE VHU CHÈRES ACCIDENTÉES DES ÉPAVES QUI ONT LA COTE Bimestriel N 108 Novembre-Décembre ,50

2

3 ÉDITORIAL Photo de couverture : Ferrari accidentée exposée à la FIAC au Grand Palais à Paris N Novembre-Décembre 2013 Bimestriel d information spécialisé (6 numéros par an) 25 bis rue du Temple REIMS Tél.: Fax : Directeur de la publication Rédacteur en chef : Michel Roux Publicité : au journal Édité par Edidec SARL au capital de F Siège social : 25 bis rue du Temple REIMS RC : REIMS B B295 Gérant : Michel Roux Imprimé par : Le Réveil de la Marne 4 rue Henry Dunant EPERNAY N ISSN : Dépôt légal : à parution N CPPAP : 1016T88459 Prix : abonnement 50 au numéro 8,50 Bon d abonnement : page 23 Etat d urgence La taxe de trop Peut être, à en juger de l effet sur une population qui, plus encore que son exaspération de la pression fiscale, manifeste son impuissance à voir un seau percé ne pas se remplir. Sans l espoir de solutions. Lorsqu elle sera mise en place, la taxe PL concernera tous les secteurs de la société, déchets inclus. Les tentatives d exonération des entreprises de collecte ont été balayées d un revers. Les collecteurs du pneu, par exemple, ont estimé que son incidence sur leur activité serait de 5 euros la tonne de PUNR transporté non broyé. Qu ils soient issus de l automobile ou non, les déchets seraient donc des biens de consommation comme les autres? Il semble que l automobile et son recyclage fassent l objet d une attention particulière de la part de notre gouvernement qui vient de missionner une étude sur le «développement des filières de déconstruction et de recyclage de matériels de transport arrivés en fin de vie et hors d usage». Le dossier concerne tous les modes de transport, trains, avions, bateaux, etc mais il est évident que la voiture sera stratégique. Le dossier lui consacre une large place. On se retrouve là dans la lignée des déclarations de M. Montebourg et de sa marinière du redressement productif. A l époque, le sujet avait immédiatement suscité la polémique, bloqué entre des emplois «non délocalisables» (et des matières premières dont on aimerait qu elles le soient aussi), et le plan social de Noyelles Godault. La chargée de cette mission est Estelle Grelier, député de Seine Maritime. Avec l usine Renault de Sandouville appelée à cesser sa production et la CGT qui y verrait bien l implantation d une déconstruction industrielle, la région est sensible. Le champ d action fort vaste risque de demander un peu plus des trois mois initialement prévus dans la feuille de route du premier ministre comme date de remise de copie. Un report s imposera. Sauf état d urgence, ou urgence d Etat. SOMMAIRE Echos...page 4 Mission d étude sur le VHU...page 10 des batteries de VE...page 12 Trophées...page 15 Pneus, volumes et prix...page 20 Salon Pollutec...page 22 Chimirec Javené programme l incinérable...page 24 Congrès CNPA de Toulouse...page 28 Entreprise : Surplus 31...page 36 Annonces professionnelles...page 40 Histoires de Ferrari...page 42 Michel Roux 3

4 ÉCHOS 2 français sur 3 pour l occasion «DISTRIBUTEUR IRISMEC» AGENT BROYAGE DE CABLES 65% des Français sont prêts à faire des économies sur leurs réparations en utilisant des pièces d occasion certifiées, si cela leur permet de bénéficier d un avantage tarifaire auprès de leur assureur (réduction de franchise ), mentionne une enquête réalisée pour le compte de la Macif % des jeunes conducteurs pourraient envisager de conduire sans assurance et 9% le feraient certainement. Tous âges confondus, 13% des Français sont prêts à prendre le risque. - Les interrogés sous estiment SAV, pièces détachées, usinage, Intervention sur site (véhicule atelier) EUROMEC DÉPOLLUTION VHU Service commercial M. Pierre Jean Savalli : M. Bertrand Prioul : grappins, grues, cisailles, presses et presses cisailles Achète, vend, loue, tous types de presses, aplatisseurs ou cisailles, grappins. Sté PRIOUL MULTISERVICES St Rémy du Plain - FRANCE PRÉSENT À Hall 6 Allée D Stand 051 Tel : Fax : le budget annuel moyen dédié à l entretien et l assurance de leur automobile (hors crédit/achat et essence ) qu ils chiffrent à 912 alors que celui-ci est en moyenne de (source mobile Club de France). - Moins d 1 Français sur 3 est favorable à l instauration d un âge limite pour conduire, préférant la mise en place de visites médicales et d un accompagnement pour une plus longue autonomie au volant. Ethanol en hausse Les ventes de carburant contenant de l'éthanol jusqu'à 85% ont progressé de 17% sur le seul mois de juillet (7643 m3 vendus) et de 11% sur les sept premiers mois de l'année (elles avaient enregistré une progression de 41% en 2012, passant de m3 en 2011 à m3 en Cause ou effet, vingt nouvelles stations-service se sont mises à distribuer du superéthanol depuis début 2013, faisant ainsi passer à 320 le nombre de stations-service distribuant ce carburant en France. Immatriculations automobiles France Octobre : Avec immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 2,6 % par rapport à octobre Véhicules utilitaires légers (moins de 5,1 tonnes): + 3,7 % avec immatriculations. Véhicules industriels (+ de 5 tonnes): + 7,7 % avec immatriculations. Europe Septembre : La demande en voitures neuves a progressé de 5,4% avec unités à rapporter aux faibles volumes enregistrés en Septembre La plupart des grands marchés ont affiché une croissance : 3,4 % en France, 12,1% au Royaume-Uni, 28,5 % en Espagne. En baisse : Italie (-2,9%), Allemagne (-1,2%). ARA, les opposants s organisent La plate forme Atlantic Recycl de Saint Nicolas de Redon continue d interpeller les démolisseurs locaux. Outre le fait qu ils craignent que cette nouvelle implantation siphonne les sources d approvisionnements dans une région très concurrentielle, ils estiment n avoir toujours pas obtenu réponses à leurs questions, notamment sur les financements des pouvoirs publics. «Nos demandes répétées, appuyées sur des lettres en recommandé n ont pas été suivies de réponses quant aux fonds publics qui auraient été investis dans le projet», déplore l un des 27 démolisseurs qui ont décidé de se regrouper en association pour peser de tout leur poids. L arrivée du groupe Dubreuil (17 concessions) a évidemment donné une dimension particulière au dossier en modifiant les critères économique, soit un argument que les opposants retournent en estimant «qu il s agit d une preuve supplémentaire que le projet n était pas viable». 4

5 COLLECTE / BROYAGE / AFFINAGE DE CATALYSEURS AUTOMOBILES PRÉSENTS À Hall 6 Allée N Stand 6 COLLECTE / DEMANTELEMENT / NEGOCE DE CARTES ELECTRONIQUES rue des Herbuottes FIXIN France TVA n FR et FR

6 ÉCHOS Accord CNPA / Volkswagen sur la facturation des déchets Le groupe Volkswagen France s est engagé à déployer dans son réseau une méthode de calcul et de facturation des coûts de recyclage des déchets, agréée par le CNPA et la DGCCRF, dans le cadre d une charte signée à Equip. Cette action résulte du constat que de nombreux concessionnaires ne facturent pas ou bien appliquent à chaque client un montant forfaitaire du coût de recyclage des déchets de garage, en toute illégalité. La méthode de calcul développée par Calyx a reçu l aval de la DGCCRF. Le groupe Volkswagen France est le premier à s engager à déployer cette méthode dans son réseau : 200 concessions ont déjà été conseillées par Calyx. La méthode comptabilise la quantité et la nature des déchets recyclés au cours de l année N-1, ce qui implique leur traçabilité et un travail de remontée d informations de la part des collecteurs auprès du site éco.com qui centralise l information. Des actions d information grand public accompagnent la mise en place de cette méthode à travers un affichage en concession Equip reprend des couleurs Equip s est refermé sur une fréquentation d environ visiteurs, dont 25% d internationaux, et la présence de plus de exposants. Les organisateurs ont noté une présence en forte augmentation des réparateurs et des professionnels de l entretien des véhicules. L environnement y reste cependant discret, les professionnels du secteur étant principalement des collecteurs comme Chimirec, Praxy, FRP ou Sévia. On notera également une forte présence asiatique, un hall entier leur étant consacré, où pratiquement tout ce que l on peut imaginer en matière d équipements automobile était représenté. 6

7 ÉCHOS Tour de France collégial L idée est originale et semble susciter un certain intérêt auprès des professionnels. Plusieurs acteurs du marché du VHU se sont regroupés dans le cadre d un programme d une dizaine de réunions régionales consacrées au recyclage automobile, aux exploitants de centres VHU et aux broyeurs : AB Certification, organisme certificateur, Assyst Environnement, spécialiste des ICPE/VHU, Atradius, assureur spécialiste des cautions financières, drain, matériel de dépollution, gest / Solware, logiciel VHU, Cemafroid, fluides frigorigènes. Consultant en environnement, Patrice Vambré est le coordonnateur de l opération qui se veut proche du terrain tout en permettant de tisser des liens commerciaux: «L intérêt de ces réunions est d être collectives tout en apportant des réponses personnalisées. Les sujets les plus abordés concernent les nouvelles filières du verre et du plastique, les fluides frigorigènes et leurs exutoires, la garantie financière et la déclaration Ademe, soit tous les grands sujets du moment». Il est intéressant de noter que beaucoup d entreprises n entrent pas dans le champ de la garantie financière, mais que celles qui sont concernées sont intéressées par les contrats de caution spécifiques. L initiative sera certainement renouvelée. Dernières réunions 2013 : 26 novembre à Mulhouse, 3 décembre à Lyon, 10 décembre à Avignon. 7

8 ÉCHOS Centre de tri chez Continental Clairoix Continental a annoncé avoir signé une promesse de vente concernant son site de Clairoix (Oise) avec Sita, filiale de Suez Environnement, qui compte y installer un centre de tri. La signature définitive devrait avoir lieu dans les deux ans, après l obtention par Sita des autorisations nécessaires ; l activité de cet "écopôle" de recyclage (papier, carton, bois, plastique) pourrait démarrer en Nouveau bonus malus Les députés ont durci le dispositif de malus automobile. Le seuil de déclenchement du malus (actuellement de 136 g de CO2/km) sera de 131 g à compter du mois de janvier et le malus sera d'un montant de 150 entre 131 et 135 g de CO2/km (0 aujourd'hui entre 131 et 135 g). Il faudra ensuite compter avec Emissions CO2 (en g/km) Moins de 20** De 21 à 50** De 51 à 60** De 61 à 90** De 91 à 105** Hybrides à moins de 110** De 131 à 135*** De 136 à 140*** De 141 à 145*** De 146 à 150*** De 151 à155*** De 156 à 175*** De 176 à 180*** De 181 à 185*** De 186 à190*** De 191 à 200*** Plus de 200*** 2013 Montant (en ) (max.) un malus de 250 entre 136 et 140 g (100 aujourd'hui) et un malus de 500 entre 141 et 145 g (300 à ce jour). Au-delà, les automobilistes devront s'acquitter de malus allant de 900 à 8000, selon que les véhicules rejettent de 146 à 150 g de CO2/km ou plus de 200 g de CO2/km. Le bonus sera moins généreux dès le 1er novembre À compter de cette date, les modèles émettant de 91 à 105 g de CO2/km ne devraient bénéficier d'aucune aide (200 aujourd'hui) et ceux rejetant de 61 à 90 g de CO2/km devraient se contenter d'une aide de 150 (550 à ce jour). Les manques à gagner du côté des hybrides devraient aller, eux, jusqu'à 1000 et l'aide à achat de VE devrait être rabotée de 700. Le nouveau bonus s'applique depuis le 1er novembre 2013 et le nouveau malus devrait s'appliquer dès le 1er janvier /2014* Montant (en ) (max.) (max.) (max.) Evolution (en %) ,1-72, , , , ,4 + 33, ,3 8

9 ÉCHOS Gazon synthétique à base de pneus En 2005, un gazon synthétique fabriqué avec du granulat de pneus usagés a été posé sur le terrain de football d un stade de Bron, en banlieue lyonnaise. Ce revêtement ne nécessite, ni tonte, ni traçage, ni arrosage. Il ne gèle pas en hiver et n a pas besoin d eau en été, ce qui le rend disponible pour les joueurs en toute saison. Depuis sa mise en place il y a 7 ans, Aliapur a effectué 29 campagnes de mesures sur les eaux de pluie qui ruissellent sur le terrain et le traversent, afin de calculer les concentrations de divers produits sensibles : zinc, plomb, HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) Une première synthèse de ces résultats a été rédigée en Il en ressort que les concentrations des éléments recherchés sont toujours "faibles" à "très faibles" et systématiquement inférieures aux limites de référence de la qualité des eaux potables. En fonction des années, 30% à 40% des granulats produits par les industriels travaillant avec la filière ont été affectés à la fabrication de gazons. Ceux-ci constituent à ce jour le premier débouché pour l utilisation de granulats de pneus usagés. Réemploi : M de CA et emplois L'Ademe s'est intéressée à l'organisation et aux activités du secteur du réemploi, de la réutilisation et de la réparation. En 2012, 98 % des Français déclarent avoir déjà pratiqué le réemploi. Le chiffre d'af- faires lié au réemploi et à la réutilisation est estimé à millions d'euros par an, répartis entre 250 M pour l'économie sociale solidaire et près de 1 million pour l'occasion (hausse de 10% du CA depuis 2010). Le nombre d'emplois générés par ces deux filières a augmenté depuis 2010: plus 3% pour l'ess avec emplois à temps pleins et plus 7% pour la filière occasion avec temps pleins. Selon les conclusions de l'étude, en France en 2011, environ une tonne de produits est réemployée ou réutilisée sur les dix tonnes de déchets correspondant à des catégories faisant l'objet d'un réemploi. Les petites phrases d Commentaires très relativistes de François Teutsch, avocat de son état, qui compare la période de mécontentement actuelle avec celle de 1788 à 1799 (boulevardvoltaire.fr) : «Pour séduisante qu elle soit, la comparaison ne tient qu à demi. Certes, ces années-là, des gouvernants frappés d aboulie ont laissé filer le pouvoir sans comprendre qu il leur échappait. Certes, les points de blocage de la société sont étonnamment similaires à ceux que nous connaissons. Mais ni Louis XVI ni Barras ne disposaient de la formidable machine administrative, et surtout fiscale, qui permet au régime de se maintenir, tant que les fonctionnaires restent loyaux. Parce que le Français ne se dresse pas contre l administration. C est le pot de terre contre le pot de fer» Il faut «fédérer les mécontentements pour pousser, ensemble et dans le même sens, ce système vers les poubelles de l Histoire», conclut M. Teutsch. 9

10 ACTUALITÉS Etude gouvernementale sur le transport et la déconstruction Chargée de mission en VHU Le gouvernement Ayrault vient de missionner une étude sur les véhicules, dont le VHU. Résultats dans 3 mois. Elle s appelle Estelle Grelier. Elle est député de Seine Maritime, membre du conseil municipal de Fécamp et siège à la commission des affaires étrangères de l assemblée nationale. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault vient de lui confier une mission portant sur «le développement des filières de déconstruction et de recyclage de matériels de transports arrivés en fin de vie et hors d usage». Cette étude s inscrit dans l objectif du Gouvernement d ancrer le développement économique et industriel de notre pays dans la transition énergétique et économique, et dans une logique d économie circulaire respectueuse de l environnement et créatrice d emplois. Si tous les moyens de transport sont évoqués (avions, trains, navires, bateaux et véhicules industriels), il est évident que l automobile figurera en bonne place. On note notamment dans le courrier du premier ministre que la filière de traitement des VHU est «relativement mature et structurée», il importe également de lui apporter des mesures de soutien contre les sites illégaux et les trafics associés. Les axes à suivre Mme Grelier a donc pour tâche d analyser et d évaluer : - Les gisements, les capacités de traitement des matériaux réutilisables ou recyclables dans une perspective de valorisation optimale, - Les conditions de stabilité des approvisionnements et des flux en matériels hors d usage, - Le potentiel d emplois associés, - L intérêt de développer les sites existants jusqu à une taille critique et de les professionnaliser ou bien de créer de nouvelles installations de déconstruction. Feuille de route La feuille de route de Mme Grelier consacre un volumineux chapitre à l automobile, qui plus est très explicite quant aux axes à suivre : - Comment sécuriser le gisement d approvisionnement de la filière, les professionnels faisant régulièrement part de leurs inquiétudes sur le rachat des VHU par des pays tiers? - Quels mécanismes mettre en place pour que les détenteurs se séparent des VHU au niveau national dans le cadre de la filière agréée? Il s agira ici de sécuriser les activités des centres VHU ainsi que des broyeurs existants et de limiter les exports de VHU dépollués. La lutte contre les sites illégaux et les trafics associés sera à cet égard un appui à la filière qu il conviendra d intégrer dans les travaux. - La taille et la répartition des 55 broyeurs en France estelle optimale? Faut-il inciter certains broyeurs à se spécialiser sur les seuls VHU. Il s agira aussi d analyser les conditions de développement des sites et filières des fractions obtenues en postbroyage. - Existe-t-il des opportunités de renforcement (agrandissement, professionnalisation) des sites de déconstruction et de recyclage des VHU existants, voire de création éventuelle de nouveaux sites, au regard du potentiel d emploi au niveau local? 10

11 ACTUALITÉS - L analyse devra intégrer les gisements effectifs de VHU, les capacités actuelles de traitement locales et les marchés tangibles liés à la réutilisation de pièces automobiles, au niveau national et à l export, et du recyclage. Les initiatives actuelles de reconversion de friches industrielles en centres de traitement VHU sont-elles pertinentes? Sous trois mois Ce dernier point sera certainement intéressant puisque comme l écrit Mme Grelier sur son site internet : «J avais à plusieurs reprises attiré l attention de Jean- Marc Ayrault et du Ministre du redressement productif Arnaud Montebourg sur le projet de déconstruction automobile porté par la CGT de Renault-Sandouville». La lettre de mission du premier ministre indique que les conclusions devront être remises sous trois mois, ce qui eu égard à la spécificité et à l étendue du dossier, relèvera de l exploit. Il semble dores et déjà qu un délai supplémentaire soit envisageable. (Voir N 105 sur Renault-Sandouville, également en Seine Maritime). 11

12 ACTUALITÉS Véhicules écologiques Des batteries pas si courantes Encore méconnue, la manipulation des batteries VE exige des précautions, tant pour les recycleurs que pour les réparateurs. Si les entreprises spécialisées dans le recyclage actif des batteries issues de véhicules écologiques (électriques, hybrides, etc ) en sont encore à attendre les volumes, les recycleurs et réparateurs commencent à être confrontés à l arrivée des premiers modèles. On en est encore aux balbutiements, avec des volumes très limités qui obligent à une collecte presque au compte goutte. Les volumes de véhicules électriques roulants sont encore limités, le Top 50 du sujet revenant à la Toyota Pour Frédéric Salin, «La meilleure technique de recyclage ne sert à rien si les batteries ne lui arrivent pas. Depuis plusieurs années, nous développons la collecte tel un pari sur l avenir». Les chemins des catalyseurs INVEMET S.r.l. Strada Coasso snc - zona industriale IR CIRIÉ (TO) - ITALIA Tel. : Fax : PRÉSENT À Hall 6 Allée B Stand 60 Prius, première du genre en fabrication industrielle depuis 2000, dont les premiers modèles arrivent en fin de vie. C est d ailleurs en toute logique que le constructeur japonais s est penché parmi les premiers sur ce dossier, passant un accord au plan européen avec un collecteurrecycleur, la SNAM. Black out On assiste actuellement à un véritable essor du véhicule écologique, que celui-ci soit hybride ou purement électrique. Tous les constructeurs en ont inscrit un à leur catalogue, sans oublier l émergence de nouveaux constructeurs comme Venturi, Mia Electric ou Tesla. Il est cependant à noter que tout le monde s accorde sur le fait que la montée en puissance n est qu une question d années (2015 ou 2016), mais qu aucune information chiffrée ne permet de quantifier les volumes potentiels. Les chiffres parfois avancés d un million de VE circulant eu europe ne sont en rien vérifiés et vérifiables. La raison en reviendrait à une certaine culture du secret de la part des constructeurs, qui ne souhaitent pas que les chiffres relatifs aux volumes mis sur le marché permettent d extrapoler sur la qualité et la longévité des produits. On en est encore à la genèse. Actuellement, deux grands flux sont identifiés : - Les approvisionnements par le biais des constructeurs (auxquels on peut associer 12

13 ACTUALITÉS les réparateurs) qui sont de loin les plus conséquents. Beaucoup ont mis en place des programmes de retour, ce qui permet d atteindre un taux de captation important. - Les approvisionnements par le biais des démolisseurs avec la grande difficulté de localiser les batteries et de les rapatrier «à l unité». A leur intention, la SNAM par exemple a développé un système de collecte au plan européen par le biais des réseaux de collecte de piles traditionnelles, ce qui permet d abaisser les coûts. Pour autant, il y a peu de chances de voir un jour les batteries VE atteindre une valeur positive importante. Dangereuse fin de vie Prudence de rigueur. Si les batteries industrielles de puissance sont sûres lorsqu elles sont utilisées dans un véhicule électrique, elles peuvent l être beaucoup moins en fin de vie, extraites de leur emplacement d origine, voire démontées par- Combien ça vaut? Le problème de la valeur des batteries de VE est fondamental, sachant qu en la matière on joue un peu au chat et à la souris. Dans un marché naissant, il est évident que les recycleurs de batteries n ont aucun intérêt à monter les enchères, de même qu à donner de faux espoirs à la filière de collecte. Directeur du marketing chez SNAM, Frédéric Salin estime même qu il y a peu de chances pour que le recyclage des batteries de VE atteigne une valeur positive dans un avenir proche, eu égard au fait que les nouvelles batteries mises sur le marché contiennent de moins en moins de matières précieuses. Une lueur d espoir cependant, les procédés évoluent sans cesse de même que d autres voies de valorisation sont étudiées comme le réemploi ou l utilisation en stockage d énergie. La liste n est pas limitative. Il semble en tous les cas illusoire pour les détenteurs de conserver les volumes en attente de jours meilleurs, ne serait ce que pour des raisons de sécurité 13

14 ACTUALITÉS Certaines batteries industrielles peuvent peser jusqu à 1 tonne. Poids moyen dans l automobile : de 30 à 300 kg. SNAM reçoit chaque année tonnes parmi lesquelles la part de batteries de VE augmente significativement, dans ses deux centres de Saint Quentin Fallavier (38) et viviers (12). tiellement ou totalement. En effet, les ingénieurs ont conçu ces batteries afin qu elles soient logées dans un emplacement difficile d accès dans le véhicule afin d éviter tout contact direct entre la batterie et le conducteur du véhicule. Pour Fréderic Salin, il importe d anticiper la réglementation qui repose sur deux directives, la directive VHU (batterie démontée et envoyée vers une filière de traitement et la directive batteries (recyclage à 50 % minimum imposé par l europe). A noter que pour les batteries au plomb, ces seuils sont largement atteints et dépassés depuis longtemps. Radicalement différent des batteries au plomb, le traitement des batteries VE commence par un démontage et une séparation manuelle des éléments, puis une séparation des matières par procédé thermique et broyage, puis purification des éléments par voie hydrométallurgique pour atteindre la pureté demandée. Produits contenus: nickel, cobalt, aluminium, cuivre, terres rares. Pour quelques années encore, la collecte est primordiale, conclut M. Salin : «Le meilleur système de recyclage au monde ne sert à rien si la batterie ne nous arrive pas». Un réel danger Que se passe-t-il lorsque le véhicule devient hors d usage, suite à un accident ou lorsque la batterie a rendu l âme? La réponse de Frédéric Salin, directeur marketing chez SNAM, est sans équivoque. D apparence inoffensive, une batterie de VE ne doit pas être assimilée à une batterie au plomb, et doit faire l objet de précautions dans la manutention et le stockage. «La batterie est alors extraite en suivant les précautions d usage instaurées par le constructeur automobile. Puis ainsi livrée à elle-même, cette même batterie peut se révéler dangereuse. Dangereuse tout d abord pour l environnement. En effet, ces batteries, comme toute batterie, contiennent des solvants et différents métaux lourds qui, s ils se dissipent dans la nature, risquent d entraîner une pollution. C est la raison pour laquelle ces batteries doivent être collectées afin d être recyclées. Dangereuse vis-à-vis de l homme. Ces batteries sont conçues pour libérer instantanément 100% de leur puissance. Cela permet d obtenir un effet «boost» sur les véhicules hybrides et électriques de haute performance ou de rouler en mode tout électrique pour les véhicules hybrides. Le risque provient surtout du fait que même si une batterie a été extraite d un véhicule il y a plusieurs mois, cette dernière peut toujours être chargée. On parle alors d énergie résiduelle. Cette énergie est suffisante pour mettre en danger une personne qui serait en train de manipuler cette batterie. Quelles précautions prendre? Tout d abord, la personne en charge de la manutention doit être sensibilisée aux risques inhérents à ce type de batteries, d autant plus que les précautions qui suivent ne sont en rien exhaustives :. - Elle doit être équipée de protections comme des gants, un tapis isolant. - Les connecteurs doivent être protégés bien que les fabricants de batteries aient prévus dans la majorité des cas un coupe circuit interne. Au minimum, un simple ruban adhésif peut réduire ce risque. - Elles doivent être stockées, isolées, dans un endroit sec à l intérieur d un bâtiment. - Enfin, les batteries, qu elles soient endommagées ou intactes ne doivent pas être démontées. Le risque est d autant plus important que les modules et/ou les cellules seraient apparents. Une batterie endommagée, c est-à-dire déformée, qui fuit, noircie par un échauffement peut ne plus disposer des systèmes de sécurité mis en place par les fabricants. Ces batteries doivent être le moins possible manipulées par un opérateur. La solution consiste alors de contacter le constructeur automobile pour les précautions d usage et de contacter une société de recyclage pour les bonnes pratiques et les modalités d enlèvement» 14

15 ENTREZ dans un MONDE de CHALLENGE TROISIÈME ÉDITION Soirée animée par Jacques Legros, TF1 INVITATION Vous dirigez un Centre Agréé VHU. Vous lisez. Vous êtes invité à la cérémonie des Trophées. Il vous suffit de nous faire part de votre présence par mail : ou par fax au Tél.: Vous recevrez un de confirmation. M.... Société :... Adresse :... Tél :... Fax : assistera à la cérémonie de remise des Trophées qui se tiendra le jeudi 5 décembre 2013 à 18h30 dans le cadre du salon Pollutec au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte (Salle Cariatides, entrée du hall 6 à droite des escalators). Cette manifestation sera suivie d un cocktail dinatoire. Les abonnés à seront enregistrés en priorité.

16 PARTENAIRES TROPHÉES LE RENDEZ-VOUS ANNUEL DE CENTRES AGREES VHU Dans le prolongement des éditions 2011 et 2012, le Magazine remettra pour la troisième fois, les Trophées le jeudi 5 décembre 2013 à 18h30 dans le cadre du salon Pollutec au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte (Salle Cariatides, entrée du hall 6 à droite des escalators). Cette manifestation sera suivie d un cocktail dinatoire. Cet évènement réunira tous les opérateurs de la filière VHU, et récompensera les Centres Agréés VHU les plus méritants, sélectionnés en fonction de leur action en matière de traçabilité et de gestion de respect de l environnement. Les Trophées sont accessibles à toutes les entreprises de recyclage automobile, indépendamment de leur taille, de leur adhésion syndicale ou de leur appartenance à une structure commerciale ou à un réseau gestionnaire distributeur. La seule condition consiste à disposer de l Agrément VHU en cours de validité. Deux Trophées seront attribués en fonction du nombre de VHU traités par an sur site : - moins de VHU - de à plus de VHU. Au sein de ces 3 catégories, 2 trophées seront attribués : - Trophée Réutilisation et Valorisation Non Métallique. - Trophée Réemploi. Par ailleurs, trois prix récompenseront trois entreprises, toutes catégories confondues: - Trophée Broyeur. - Trophée Communication. - Trophée spécial. Des choix stratégiques Aliapur, filière de référence dans la valorisation des pneus usagés est une société anonyme dont les actionnaires fondateurs sont Bridgestone, Continental, Dunlop, Goodyear, Kléber, Michelin et Pirelli. La société a été créé pour la mise en œuvre du décret du 24 décembre 2002 relatif à l élimination des pneumatiques usagés, dans le cadre des obligations environnementales des manufacturiers et importateurs de pneumatiques. Aliapur garantit l avenir du pneu usagé de sa collecte à sa valorisation grâce à un réseau de prestataires (collecteurs, sites de transformations et valorisateurs) qui assurent le maillage exhaustif des départements de métropole et de Corse. Ces prestataires prennent chaque année en charge plus de 75% du total des pneus usagés (l équivalent de 40 millions de pneus de voiture) laissés par les consommateurs français, grâce à l éco contribution payée par les manufacturiers et importateurs de pneumatiques (clients d Aliapur) pour chaque pneu mis sur le marché. Depuis les débuts de la filière, le montant de cette éco contribution n a cessé de diminuer : elle est passée de 2,20 en 2004 à 1,35 en L analyse du cycle de vie (ACV) menée par Aliapur en 2008 a permis de conforter les choix stratégiques de l entreprise en termes de voies de valorisations, la filière donnant la préférence aux voies de valorisations économes en ressources naturelles et respectueuses de l environnement. Aliapur assure ainsi une mission d intérêt général. Eric Fabiew Directeur Général 16

17 PARTENAIRES TROPHÉES La gestion haute proximité de vos déchets CHIMIREC, groupe français indépendant, propose à l ensemble des professionnels du monde automobile un service clé en main pour le stockage, la collecte et le traitement des déchets issus de leurs activités : filtres à huile, huiles, liquides de refroidissement, emballages souillés, aérosols, pare-brise Chimirec réalise un diagnostic déchets gratuit sur site et garantit aux démolisseurs, en fonction du nombre de véhicules traités, une solution au plus près de leurs préoccupations et des enjeux environnementaux. Nos engagements sont : - Le strict respect de la réglementation - La traçabilité complète et rigoureuse des déchets - Des solutions de traitement pérennes et évolutives qui favorisent la valorisation - Une politique Qualité, Sécurité et Environnement dynamique déployée sur toutes les plates-formes Chimirec est partenaire des trophées VHU Environnement d car il est essentiel de récompenser une activité qui contribue à la protection de l environnement. Julien Salive, Responsable commercial national Investir dans le post-broyage Derichebourg Environnement dispose au niveau international de près de 180 sites classés pour la protection de l environnement avec un chiffre d affaires de 50% en France, 30 % dans le reste de l Europe et 20 % en Amérique du Nord. Le groupe est spécialisé dans la collecte et la valorisation des produits en fin de vie. Il recycle au niveau mondial environ 1 million de VHU par an. En France le groupe dispose en propre de 76 centres VHU agréés dont 21 sont équipés de broyeurs. L animation de la politique en matière de Véhicules Hors d Usage est confiée à la société ECO-VHU qui s appuie également sur un réseau national de plus de 400 centres VHU partenaires. Derichebourg a développé depuis une quinzaine d année la valorisation énergétique de ses résidus de broyage avec des sociétés en Joint Venture avec les cimentiers VICAT et LAFARGE mais aussi par des accords avec plusieurs incinérateurs avec récupération d énergie. Le recyclage matière des plastiques est développé principalement dans une Joint Venture avec PLASTIC OM- NIUM, la société Plastic Recycling. Sur les 3 dernières années, le groupe a investi près de 30 millions d euros dans les traitement post-broyage avec en particulier la mise en place de 6 unités régionales pour le traitement des Résidus de Broyage Lourds, 2 unités industrielles et 10 lignes de préparation pour les résidus de broyage légers. Nous maintenons notre effort de R&D pour améliorer les taux de recyclage et de valorisation des VHU et prendre en compte les nouvelles technologies (ci-dessus l unité ECOVAL de valorisation des résidus de broyage légers à Bruyères Sur Oise-95).. Olivier Polliart Président d ECO-VHU 17

18 PARTENAIRES TROPHÉES FRANCE RECYCLAGE PNEUMATIQUES Traçabilité totale des collectes Depuis 2004, France Pneumatiques assure la collecte des pneumatiques usagés partout en France. En dix ans, ce Groupement d Intérêt Economique a contribué à l évolution de la filière de valorisation des pneumatiques usagés. Second opérateur national de la filière, France Pneumatiques assure le traitement de plus de 15% du marché national avec un volume annuel de collecte et de valorisation de l ordre de tonnes. France Pneumatiques assure par ailleurs 80% des collectes en centres agréés Véhicules Hors d Usage dans le cadre d un partenariat spécifique noué avec la majorité des grands constructeurs automobiles. France Pneumatiques, c est un ensemble d entreprises à taille humaine et des professionnels passionnés par la valorisation. France recyclage Pneumatiques s appuie sur une gestion centralisée des demandes au niveau national associé à un outil logiciel spécifique, apportant aux clients un suivi en temps réel des demandes et une traçabilité totale des collectes. La spécificité de France Pneumatiques, c est le choix de la valorisation matière pour faire des pneus usagés une ressource durable avec transformation des pneumatiques usagés en matériau de remblai drainant commercialisé sous la marque Draingom. France Pneumatiques se tourne également vers des solutions d avenir en construisant, sur son site de Dôle, la première unité de thermolyse industrielle des pneumatiques (Alpha Franche Comté). Cette installation assurera la transformation des pneumatiques en combustible industriel à hautes performances, tout en permettant la récupération d un produit noble : le noir de carbone. Jean-Louis Pech, Président Acteur engagé dans la filière VHU. Gestion-distribution, déconstruction, animation réseau, ingénierie, solutions informatiques permettent à INDRA mobile Recycling d avoir une vision globale sur les problématiques qui concernent le traitement des véhicules en fin de vie. En 2013, INDRA mobile Recycling avec son réseau de 160 concessionnaires de la marque INDRA et ses 220 centres VHU partenaires a traité plus de véhicules, et a pour ambition de développer les chiffres d affaires de chacun de ses partenaires, en les accompagnant dans leur approvisionnement en véhicules et dans l organisation et la commercialisation de la pièce de réemploi au niveau national. Au-delà de l attention qui est portée à tout développement du chiffre d affaires, INDRA mobile Recycling est aussi engagé dans la formation, l équipement, le conseil, l organisation de son réseau de concessionnaires et de ses partenaires. INDRA mobile Recycling a par ailleurs noué en 2013 un partenariat majeur avec SIDEXA pour le traitement de la pièce de réemploi, au travers de l outil informatique PRECIS.» Loïc Bey-Rozet, Directeur Général 18

19 PARTENAIRES TROPHÉES Plus de 70 ans au service du développement durable. La gestion de vos déchets d ateliers, c est notre métier. Parce que cette obligation est parfois contraignante, nous focalisons toute notre expérience et notre expertise pour vous faciliter cette tâche. Avec un réseau de 33 installations classées, sur l ensemble du territoire français, SEVIA assure la collecte, le transit/regroupement et l acheminement vers les filières de recyclage les plus performantes des : - Déchets Industriels Dangereux (huiles usagées, filtres à huile, liquide de refroidissement, batteries au plomb, ), - Déchets Non-Dangereux (pneus, pare-brise, parechocs, ). SEVIA intervient sur l ensemble de la chaîne de valeur : conseil, accompagnement, sécurité, collecte et valorisation. Le groupe Veolia Environnement innove au quotidien afin d optimiser la gestion de vos déchets. Choisir SEVIA, c est opter pour une plus forte valorisation de vos déchets. C est avec plaisir que nous partageons avec vous, ces révolutions environnementales. Parmi l une d entre elles : OSILUB, filiale de Veolia Environnement, est un centre de régénération de vos huiles usagées. OSILUB, en fonctionnement depuis juin 2012, régénère vos huiles noires en huiles de base. Cette filière unique en France, est aujourd hui en capacité de traiter toutes vos huiles et de vous procurer une traçabilité exemplaire! SEVIA et son équipe composée de plus de 200 professionnels du déchet vous accompagnent et trouvent les meilleures solutions afin de vous adapter aux nouvelles normes sur un marché où la réglementation est en perpétuelle évolution. Partenaire depuis de nom- breuses années, des professionnels du traitement des VHU pour la gestion de leurs déchets, nous sommes fiers de participer à cette nouvelle édition des Trophées -, un évènement qui sensibilise tous les acteurs du métier de recycleurs des VHU. François Dewerdt Directeur Général Le partage des performances Née de l association d un savoir-faire métier et d un savoir-faire informatique, Tracauto, gère depuis maintenant 3 ans les problématiques VHU pour le compte des marques distribuées par BMW France, Mercedes-Benz France, Porsche France et Volkswagen Group France. Cette action indépendante et transparente a conduit à l approbation par le Ministère de l Environnement, le 17 mai dernier, du 1er réseau ainsi constitué. Ce réseau de 350 centres VHU a, en outre, la particularité d être affiché en ligne sur le site mais aussi depuis les sites de chacune des marques automobiles concernées. Ces partenaires partagent leurs informations et en particulier, la performance de recyclage des VHU qu ils traitent en relation avec leur(s) Broyeur(s) partenaire(s). A travers les outils informatiques créés par TRACAUTO, ces 350 partenaires constituent aujourd hui un réseau audité et dont la performance environnementale est mesurée en toute indépendance. Cette action s est même prolongée cette année dans les DOM et COM concernées comme la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion et même la petite île de St Martin. C est donc tout naturellement que Tracauto a souhaité s associer à l initiative d visant à récompenser les acteurs parmi les plus performants, en particulier sur le plan environnemental. Nicolas Brec, Directeur Général 19

20 RECYCLAGE Pneumatiques Quid des volumes et des prix Plusieurs lecteurs nous ont interrogés sur la possibilité de voir à terme les pneumatiques prendre une valeur positive réelle. En clair, les détenteurs de pneumatiques, qu ils soient garages, démolisseurs ou collecteurs, ont-ils intérêt à stocker des pneus en attendant des cours meilleurs. Sur la valeur du PUNR, le président d Aliapur, Eric Fabiew, n a jamais caché son espoir de voir à terme le pneu et son traitement devenir positifs, tout en relativisant les choses. Il exclut une explosion des cours pour un produit qui détient pourtant un fort pouvoir calorifique et technique. Les cimentiers, par exemple, se font toujours payer pour prendre en charge du PUNR, même si les négociations sont à la baisse. Concernant le stockage intermédiaire, tous les professionnels de la filière sont unanimes pour attirer l attention des professionnels sur l importance de ne livrer des volumes qu à des collecteurs agréés. Le risque consiste évidemment à se retrouver responsable de stocks historiques, avec pour conséquence d avoir à les reprendre en charge, sans préjuger de complications administratives. Le «nettoyage» des stocks historiques démarré il y a 5 ans par Aliapur puis Recyvalor n est toujours pas terminé, et il y a peu de chances qu une Dreale accepte de voir un stock pouvant devenir potentiellement orphelin se créer sur son territoire. Un dossier régulé Pour l heure, le marché et les gisements du PUNR sont globalement régulés par les deux principaux opérateurs que sont Aliapur et France Pneumatiques qui représentent à eux seuls 80 % des volumes, auquel il faut ajouter la filière Mobivia, groupe Norauto, qui a choisi d éliminer ses pneus d ateliers par elle-même. - Aliapur fut la première entité à s attaquer au PUNR et réalise à elle seule 80 % des volumes, soit plus de tonnes (2011). Sa part en provenance des centres VHU est d une quinzaine de % puisque ses actionnaires sont les grands manufacturiers, Michelin, Continental, Bridgestone, etc - FRP pour sa part, travaille avec pratiquement tous les constructeurs sauf le groupe Volkswagen. Ses volumes sont beaucoup plus faibles ( tonnes en 2011) mais sa pénétration chez les démolisseurs beaucoup plus forte puisque venant à 80 % des centres VHU, ce qui est normal puisque le pneu de VHU découle de la première monte. Le pneu a un fort pouvoir calorifique. Les portiques écotaxe en ont fait les frais 84 % de taux de collecte Comptablement, le marché s appuie chaque année sur les volumes vendus l année précédente, que les collecteurs appellent leur «commande», c'est-à-dire le volume de pneus qu ils devront traiter sur l exercice en cours. D une année sur l autre, les décalages peuvent entrainer des distorsions. Au cours des dernières années, les taux ont fluctué entre 110 % et 84 % (2011), ce qui signifie que la filière fait globalement face aux volumes. 20

21

22 SALON Pollutec 2013 Du 3 au 6 décembre à Paris Nord Villepinte Le salon Pollutec Horizons se tiendra du 3 au 6 décembre à Paris Nord Villepinte. Couvrant tous les sujets, il s adresse à un public de plus en plus large de professionnels. Résolument généraliste, Pollutec Horizons abordera l ensemble des sujets liés aux écotechnologies, à l énergie et au développement durable : qualité de l air, recyclage et valorisation matière des déchets, traitement et économie d eau, instrumentation, efficacité énergétique, valorisation énergétique des déchets, gestion des risques, préservation de la biodiversité, responsabilité sociétale et achats responsables. Parallèlement à cette approche sectorielle, le salon abordera trois grands thèmes transversaux : la ville durable, l industrie durable et, pour la première fois, l hôpital et le développement durable. GUIDE DE VISITE POLLUTEC Exposant Activité Hall /Stand ALM Fabricant de grappins D 89 AUTODRAIN Matériel de dépollution de VHU B 61 AUTO RECYCLAGE Magazine des professionnels du recyclage automobile A 72 BANO INTERNATIONAL SRL Fabricant de broyeurs pour câbles C 61 BEXCHANGE DECHETCOM Site internet d'information du recyclage A 110 BIG BENNES Matériel de dépollution de VHU C 73 BLIK Fabricant de broyeurs D 19 CAKTUS Logiciel de gestion du recyclage C 80 CHIMIREC DEVELOPPEMENT-APROCHIM..Collecte et traitement de déchets dangereux E 20 DECOVAL ENGINEERING SAS Fabricant de broyeurs D 92 DELAHAYE INDUSTRIES Matériel de stockage de déchets J 36 DENIOS Matériel de stockage de déchets F 36 DUESMANN & HENSEL FRANCE Collecte et traitement de pots catalytiques C 74 ECP GROUP Fabricant de broyeurs F 73 EUROMEC SRL Fabricant de grappins D 51 FEDEREC Fédération du recyclage B 76 GUIDETTI / HAMMEL FRANCE Fabricant de broyeurs pour câbles C 18 HALECO Matériel de stockage de déchets F 56 HAMMEL RECYCLINGTECHNIK GMBH....Fabricant de broyeurs D 02 IMMARK FRANCE SAS Traitement de composants électroniques E 20 INVEMET SRL Collecte et traitement des pots catalytiques B 60 IRIS-MEC SRL Matériel de dépollution de VHU D 51 KERLOG SARL Logiciel de gestion du recyclage B 77 Exposant Activité Hall /Stand LOKMAN RECYCLING de pneumatiques B 70 MACPRESSE EUROPA SL Presse à balles C 91 MANERGO Matériel de stockage de déchets K/L/M 64/64/64 METALYC VALORDIS Collecte et traitement des pots catalytiques M 52 MG RECYCLING Grappins de manutention B 63 MIL-TEK FRANCE Presses à balles D 115 MTB ENGINEERING Fabricant de broyeurs D 76 PMS - PRIOUL MULTISERVICE Matériel de dépollution de VHU D 51 PRACOR Fabricant de cisailles pour métaux B 73 PRAXY Réseau de collecte de déchets E 52 PROJAC Matériel de manutention et de traitement de VHU A 102 PRORECYCLAGE Association pour le recyclage J 56 RECOBAT S.L Collecte et traitement de batteries C 59 RESSOR SARL Fabricant de broyeurs D 61 RIDEL ENERGY Traitement des eaux et machines de lavage de pièces N/M 64/52 SAINT DIZIER ENVIRONNEMENT......Traitement de l'eau K/L/M 64/64/64 SECHE ENVIRONNEMENT Traitement de déchets industriels C 36 SERAM Matériel de manutention B 72 SRI FRANCE Traitement des eaux et lavage des pièces J 35 STCM Collecte et traitement de batteries B 79 UNIVERSITE DE CERGY PONTOISE.....Université en environnement R 50 UNTHA SHREDDING TECHNOLOGY....Fabricant de broyeurs E 62 WEIMA MASCHINENBAU GMBH......Fabricants de broyeurs B

23 SALON Programme des conférences sur le Village Federec Mardi 3 décembre Le quizz du recyclage! Par Pierre Marandon, président de Federec Région Parisienne et Jean-Philippe Sepchat, Federec région parisienne. De 10 h à 11 h L économie circulaire : la vision de Federec Par Pascal Genneviève, Président de Federec Papiers Cartons, Patrick Kornberg, président de Federec Métaux non Ferreux et Alfred Rosales, directeur général de Federec. De 11h à 12 h Mercredi 4 décembre Quel avenir pour le recyclage des ferrailles? Par Jean-Pierre Gaudin, président de Federec Métal. De 10h à 11h Le cycle de vie des métaux non-ferreux recyclés : l affaire de tous Par Patrick Kornberg, président de Federec Métaux non Ferreux, en présence de Michel Valéry, directeur de l affinerie d Anjou, Christophe Sermon, acheteur Métalochimique, et un représentant du ministère du redressement productif. De 11h à 12h «La lutte contre les sites illégaux et les trafics associés annoncée à Pollutec 2012! Un an après, où en est-on?» Par Patrick Kornberg, président de Federec Métaux non ferreux, Bertrand Doolaeghe, président de Federec Nord Picardie et Fabrice Henriot, président de Federec déconstruction automobile. De 14h à 15h Jeudi 5 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Par Eric Piboyeux, président de la commission jeunes Federec, Anne-Claire Beucher, responsable QSE Federec, Cyril Alves, chef des ventes, et, Olivier Trifault, responsable de projet chez SGS. De 11h à 12h Sortir du statut de déchet : les freins et les opportunités! Par Alfred Rosales, directeur général de Federec. De 14h à 15h Table ronde VHU : le 5 décembre Hall 6 Allée A Stand 72 Une table ronde VHU se tiendra le jeudi 5 décembre à 12 heures sur le Village dans le cadre du salon Pollutec à Paris-Villepinte. Co-organisée par Federec et le Magazine, cette table ronde traitera des filières - Verre : une filière en création, - Plastiques : vers de nouveaux besoins et de nouvelles matières, - Pneus : bilans et objectifs. Intervenants : Fabrice Henriot, Federec branche Déconstruction VHU, Olivier Gaudeau, Re-Source, Eric Fabiew, Aliapur, Nicolas Brec, Tracauto, Patrick Poincelet, CNPA, Gael Causeret, Eco VHU (liste non arrêtée au jour de l impression). Animateurs : Claude Platier, Federec et Michel Roux, Magazine. ABONNEZ~VOUS 1 AN 6 NUMEROS 50 TTC Etranger Hors France : 60 TTC NOM, prénom :... Société :... Adresse :... Ville :... Code postal :... Tel.:... Fax : AUTO RECYCLAGE - 25 bis, rue du Temple Reims Tél. : Fax : Joindre votre règlement à lʼordre de EDIDEC (Facture en retour) 23

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Dossier de Presse Mars 2015 Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Parc des Forges - Green Access H21 13 rue

Plus en détail

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE

SOLUTIONS ET SERVICES RE-SOURCE FORMATIONS ÉTUDES ICPE ET RENOUVELLEMENT ÉTUDES SITE COMPLET CENTRE VHU ET/OU PROCESS VHU EXEMPLES D ÉTUDES AIDE INFORMATIQUE Formations Re-source Engineering Solutions est le premier et unique centre

Plus en détail

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU Un partenaire SOLIDAIRE Régie de quartier RESPIRE, créée en 1993 Membre du CNLRQ Nous employons 45 personnes en moyenne dont 30 personnes en insertion Un engagement DURABLE

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Dossier de presse. Accord environnemental relatif à la gestion des véhicules hors d usage (VHU) Ministère de l'environnement

Dossier de presse. Accord environnemental relatif à la gestion des véhicules hors d usage (VHU) Ministère de l'environnement Dossier de presse Accord environnemental relatif à la gestion des véhicules hors d usage () Ministère de l'environnement Mercredi, le 15 mars 2006 1 Cadre légal Directive 2000/53/CE du Parlement et du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

VOTRE SÉRÉNITÉ EST NOTRE UNIQUE LIGNE DE CONDUITE.

VOTRE SÉRÉNITÉ EST NOTRE UNIQUE LIGNE DE CONDUITE. BMW Financial Services www.bmw.fr/fs VOTRE SÉRÉNITÉ EST NOTRE UNIQUE LIGNE DE CONDUITE. GUIDE DU CONDUCTEUR PASSLEASE. Le plaisir de conduire BIENVENUE CHEZ BMW FINANCIAL SERVICES. BIENVENUE CHEZ BMW FINANCIAL

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage.

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Service Economique Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Côte d Or 65-69,

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE LA DECLARATION PRESENTATION DE LA SOCIETE LES 10 PRINCIPES DU PACTE MONDIAL PRINCIPE RELATIFS AUX DROITS DE L HOMME PRINCIPES RELATIFS AUX CONDITIONS DE TRAVAIL PRINCIPES

Plus en détail

RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE

RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE Présentation du site d Escaudœuvres 20, rue des Prés - BP 2F 59 161 Escaudœuvres Sommaire 1. Le groupe Recylex 2. L activité Plomb 3. Le site d Escaudœuvres 4. L environnement

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL Alterauto est une marque du Groupe Alterna Développement Un groupe de l économie sociale et solidaire ALTERAUTO dossier de présentation Vous souhaitez

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

L assistance sur mesure aux Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Bureau d etudes - Ingenieurs Conseils

L assistance sur mesure aux Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Bureau d etudes - Ingenieurs Conseils ,,, Bureau d etudes - Ingenieurs Conseils L assistance sur mesure aux Installations Classées pour la Protection de l Environnement Bureau d études certifié : N 2011082763 Savoir-faire : Réalisation de

Plus en détail

La Charte de l installateur Green up Legrand

La Charte de l installateur Green up Legrand La Charte de l installateur Green up Legrand Un engagement pour votre sécurité 2 Le parking de l Assemblée Nationale est équipé de prise Green up Access Prise Green up renforcée pour la recharge en toute

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques La dématérialisation des échanges des flux administratifs liés à l exploitation

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement.

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement. FAQ - Thématiques La société Votre projet Le marché de l'énergie La société Qui est Eni? Eni, créée en 1953, exerce ses activités dans 85 pays. Entreprise intégrée de premier plan, elle est présente dans

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts!

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! GRAS SAVOYE I CONSEIL & COURTAGE EN ASSURANCES Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! Votre entreprise dispose d un régime complémentaire de protection sociale (frais

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER Intercontinental Paris Le Grand Hotel 17 Novembre 2014 CRITERES D EVALUATION MEILLEURE

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN. Notre EXPERTISE. Votre TOYOTA HYBRIDE CENTRE EXPERT

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN. Notre EXPERTISE. Votre TOYOTA HYBRIDE CENTRE EXPERT Notre EXPERTISE Votre CENTRE EXPERT TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN TOYOTA HYBRIDE 1 UN VÉHICULE HYBRIDE EST UNE VOITURE MODERNE QUI BÉNÉFICIE D'UNE TECHNOLOGIE DE POINTE. Fruit d'une recherche poussée,

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre de GAMBRO en France

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre de GAMBRO en France GAMBRO Industries ZI de 7, Avenue Lionel Terray 69 883 Cedex Bilan de gaz à effet de serre de GAMBRO en France Installations Classées pour la Protection de l'environnement Bilan Année 2011 (année de référence)

Plus en détail

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages Lauréat des trophées du voyage d affaires 2006 pour «la meilleure conduite du changement»! Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation l de votre budget voyages Expertise

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Dossier de candidature. pour le programme CAP LEAN

Dossier de candidature. pour le programme CAP LEAN Dossier de candidature pour le programme CAP LEAN Objectif CAP LEAN est un programme à vos mesures pour : réduire les délais de production, les délais administratifs, de prise de commande, des livraisons

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES Fourniture et acheminement de gaz naturel et de services associés Date et heure limites de réception des offres : 13 avril 2015 à 12 heures REGLEMENT

Plus en détail

Liste des sujets COO 2012-2013

Liste des sujets COO 2012-2013 Liste des sujets COO 2012-2013 Entreprise de gestion de benne et acheminement des déchets : Wall-E La société Wall-E est spécialisée dans la production, la gestion et l exploitation des bennes à ordure

Plus en détail

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004 La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise Juillet 2004 1 Contexte (1) Directive 2000/53/CE + Décision européenne des déchets 2000/532/CE: le VHU non dépollué est un déchet dangereux le

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Comptabilité et gestion Sujet n 3

Comptabilité et gestion Sujet n 3 Comptabilité et gestion Sujet n 3 CAS FERRALSA Ce cas est constitué de deux dossiers indépendants à traiter obligatoirement PREMIER DOSSIER Ce dossier comporte une annexe La société FERRALSA a pour activité

Plus en détail

leasecom, Qui sommes-nous?

leasecom, Qui sommes-nous? leasecom, Qui sommes-nous? Notre objectif : développer et apporter à nos clients des solutions de location financière évolutive et de location longue durée adaptées à leurs besoins. 1 leasecom Filiale

Plus en détail

GUIDE DE L'ACTIONNAIRE AU NOMINATIF

GUIDE DE L'ACTIONNAIRE AU NOMINATIF L'ACTIONNAIRE AU NOMINATIF Mis à jour le 22/01/2015 D E V E L O P P O N S E N S E M B L E L E S P R I T D E Q U I P E SOMMAIRE Quels sont les différents modes de détention des titres? p.3 Quels sont les

Plus en détail

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES LA STRATÉGIE DE THERMO KING À PROPOS DES GAZ FLUORÉS ASSUREZ L AVENIR DE VOTRE ACTIVITÉ Thermo King a investi considérablement dans le développement de technologies

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES FABRIQUÉ Lyon EN FRANCE eco 6 Solutions de compensation d énergie réactive Ensemble nous pouvons faire la différence eco 6 TECHNOLOGIES Vous cherchez à réduire votre facture d électricité sans changer

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

s o l u t i o n s * * *

s o l u t i o n s * * * Sommaire Qui sommes nous? Notre métier Notre positionnement Une solution complète Notre champ d intervention Notre process Cas clients Nos références Contacts Qui sommes nous? Un éditeur de logiciels spécialisé

Plus en détail

Quel rôle l industrie du recyclage tient-elle dans la relance de l économie française et européenne?

Quel rôle l industrie du recyclage tient-elle dans la relance de l économie française et européenne? Quel rôle l industrie du recyclage tient-elle dans la relance de l économie française et européenne? Mr Bruno MAILLARD Directeur Général Adjoint Direction du Pôle Développement Sommaire 1. Le Recyclage

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E13 Service de location et lavage de gobelets - SMTD BASSIN EST Monographie complète SMTD Bassin Est (Pyrénées Atlantiques) Année 1 du

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

Roulez propre et régional

Roulez propre et régional Roulez propre et régional LA MOBILITé électrique GAGNE DU TERRAIN L énergie électrique, chacun de nous l exige partout et à chaque instant. Aujourd hui, il est impensable d imaginer nos activités quotidiennes

Plus en détail

ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX

ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX RENCONTRES AUTOUR D UN CAHIER DES CHARGES ECOLOGIQUE Les consommables d impression ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX Cartouches d encre et toner Terminologie & cartouches OEM Compatibles Revalorisées

Plus en détail

agent@assistance-technique.com

agent@assistance-technique.com agent@assistance-technique.com ASSISTANCE-TECHNIQUE.COM : L'AGENT QUI MET EN RELATION UN PROFESSIONNEL ET UN CLIENT. 02 35 24 51 04 L'ASSISTANCE TECHNIQUE : LE CONCEPT Assistance-Technique.com est un concept

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE

CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE UN ATOUT POUR VOTRE PERFORMANCE ÉDITION 2014 Re-source Engineering Solutions

Plus en détail

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle Charte Qualité et Service 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : VOTRE SATISFACTION TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother 02 REPRISE ET RECYCLAGE DES CONSOMMABLES USAGÉS... 04 Retour des cartouches d encre... 05 Retour postal (toner et tambour)... 06 Dépose

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 %

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Le mois de septembre en bref Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Evolution du cumul à fin septembre 2014/2013-1,2 % Incidence du résultat de septembre sur le cumul -0,3 pt Rentrée morose

Plus en détail

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 EFFIFUEL TM, de MICHELIN solutions Bilan et perspectives Service de Presse du Groupe Michelin : + 33 1 45 66 22 22 EFFIFUEL

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs les actionnaires, En application des dispositions de l article L. 225-37, alinéa 6, du Code de commerce,

Plus en détail

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 2014 PREAMBULE Afin d inciter les particuliers, les entreprises et

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

Toutes les banques... une seule adresse. www.credifinn.fr

Toutes les banques... une seule adresse. www.credifinn.fr Toutes les banques... une seule adresse CREDIFINN, 1 ère plateforme 100% dédiée aux professionnels de l immobilier Spécialiste du financement de l immobilier locatif et de la résidence principale, CREDIFINN

Plus en détail

Procédure Véhicules Hors d Usage

Procédure Véhicules Hors d Usage Procédure Véhicules Hors d Usage 2007 SOURCE D INFORMATION Textes utilisés : Article «Véhicules Hors d Usage» du Ministère de l Ecologie, du Développement et de l Aménagement Durables Note d information

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs

Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs Sommaire : L Assurance : indispensable à la vie de l entreprise Un monde de risques Etre bien

Plus en détail

Traitement et gestion des espèces

Traitement et gestion des espèces Traitement et gestion des espèces Société spécialisée dans le traitement des espèces TRAIDIS est une société de haute technologie, spécialisée dans le traitement des espèces. Son expertise autour des caisses

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e.

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e. Le pôle démocratie locale : Eric TAVER Adjoint au Maire chargé des questions relatives à la démocratie locale et aux Conseils de quartier erictaver@parisfr Charlotte DEBOEUF Chargée de mission Sécurité,

Plus en détail

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE!

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! e-commerce : des perspectives prodigieuses de croissance! De plus en plus d internautes achètent sur Internet. C est ainsi que le marché du commerce électronique ne

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS Port départemental de Dahouët PLAN DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT DES DECHETS DU PORT DE PÊCHE Etabli conformément à la directive 2000/59/CE et approuvé par le Conseil Portuaire de Dahouët en date du 27

Plus en détail

Neuf ou occasion? Où quand et comment acheter? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez.

Neuf ou occasion? Où quand et comment acheter? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez. CHOISIR SON VÉHICULE Neuf ou occasion? Où quand et comment acheter? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez. LA VOITURE NEUVE Avec un véhicule neuf, vous bénéficiez des progrès technologiques

Plus en détail