Les nouvelles téléprocédures & la gestion des charges immobilières. Paris le 13 mars 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouvelles téléprocédures & la gestion des charges immobilières. Paris le 13 mars 2014"

Transcription

1 Les nouvelles téléprocédures & la gestion des charges immobilières Paris le 13 mars 2014

2 Qui sommes-nous? Que faisons-nous?

3 Évolution des télé procédures en 2014 : déterminisme historique Disparition des formulaires «cerfa» de déclaration (1447) pour 2014 en cas de création d établissement et annonce de la disparition des avis d imposition en 2014 sur les avis Le dernier GT2 (EDIFICAS) prévoit que l on saisisse un mail dans la déclaration de résultat 2013 pour communiquer avec le contribuable. Alternative pour la CVAE entre EFI et EDI : possibilité de paiement (1329) sur impot.gouv.fr en EFI ou en EDI via un éditeur alors que la déclaration 1330 est obligatoire en EDI. Démultiplication des modes de paiement : paiement global de la CFE possible, obligation de télé payer en fonction du CA de la société.

4 Évolution des télé procédures en 2014 : déterminisme historique Interdépendance des taxes : 2059 E de l IS avec la CVAE et abaissement des seuils pour les télé procédures. Impact sur les petites filiales. Dénominateur commun : surfaces en Tascom, Taxes Foncières et Taxe sur les eaux pluviales Développement SACEM, EcoFOLIO - D3E - Electricité - ecotlc (textile) EcoEMBALLAGE: éco organismes avec leur propre site. Accentuation de l EDI : Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) et en Social également. Eviter la redondance des fichiers Excel et les erreurs.

5 Nécessité d un outil de gestion Déclarations, stockage, prévisions, historisation, expertises et convergence des solutions

6 Contexte de la réforme foncière Le fondement : l article 34 de la loi de finances rectificative pour 2010 coller au marché locatif. Article 1498 bis est créé incombant aux locataires d effectuer les déclarations des loyers après la déclaration des consistances des locaux effectuée par les propriétaires. Avant Après : de la VL70 à la VLP VL70 = surface pondérée x le local type de référence x coef départemental x coef d actualisation VLP = surface pondérée du local x tarif de la catégorie x coefficient de localisation Paramètres moins contestables Nouvelle modalité d appréciation des surfaces : Circulaire du 3 février 2012 et Taxe d aménagement du 1 er mars 2012 Nouvelles pondérations légales 1; 0,5 puis 0,2 alors que celles de la VL70 étaient discrétionnaires Limites Ressources identiques pour les Collectivités donc coefficient neutralisateur des bases d imposition et lissage des écarts pour le contribuable. Principe : un mécanisme de lissage s applique, en cas de hausse des cotisations, lorsque la différence entre la cotisation réelle 2015 et la cotisation théorique 2015 est supérieure à 200 et à 10 % de la cotisation théorique Si (cotisation réelle cotisation théorique 2015) > 200 et 10 % de la cotisation théorique 2015, alors exonération partielle de la différence. L exonération d impôt s applique de façon dégressive à l instar de la réforme entre la TP et la CFE De 4/5 e de la différence ci-dessus, pour les impositions établies au titre de 2015 à 1/5 en 2018 Mais quid après 2018? Bases aberrantes?

7 Le chantier de la mise à jour des valeurs locatives : 1 ère phase en EFI et EDI EXCEL Maîtrise des identifiants et des surfaces

8 Le chantier de la mise à jour des valeurs locatives

9 La déclaration des loyers pour mettre à jour les VL : Seconde phase PRINT ECRAN EDI cf JP

10 La déclaration des loyers avec EDI REQUÊTE Mêmes identifiants que pour les propriétaires mais transmission via le ROF CFE de l exploitant

11 Le préalable : l identifiant comme nouveau dénominateur à la TF et CFE

12 Dématérialisation EDI requête Perspective Outsourc in Étude Transversalité L importance du portail et ses évolutions : etc. Flux edi Service Portail Etape 1 Edi Requête Etafi Demande des informations à la DGFIP Saisie manuelle ou alimentation auto depuis Optitaxes Etape 2 4 Déclaration loyer Restitution des caractéristiques et invariants par établissement 5 Appariement des données Alimentation automatique ou Saisie du montant du loyer et de la situation d occupation Envoi des déclarations de Loyers via la procédure TDFC

13 ETAFI pourquoi? L importance du portail et ses évolutions : etc. Equipe Cegid (portail Etafi.fr) mobilisée sur le projet depuis plusieurs mois Solution autonome et immédiatement opérationnelle Reprise des données d Etafi (sociétés, organisation ) Solution adaptée aux groupes qui ont une organisation centralisée ou aux organisations décentralisées Accès via une connexion internet sécurisée profil utilisateur Solution communicante avec OPTITAXES

14 ETAFI Comment? L importance du portail et ses évolutions : etc.

15 ETAFI Comment? Déclaration des loyers : Saisie L importance du portail et ses évolutions : etc. La saisie est contrôlée afin de ne pas permettre la validation de la déclaration et donc la transmission d informations incorrectes ou incomplètes (susceptibles de rejets DGFiP). Par exemple : Si le mode d occupation est «Locataire», le montant du loyer est obligatoire. Si le mode d occupation est différent, le montant du loyer ne doit pas être servi. Une fois la saisie terminée, il suffit de «valider» la déclaration pour procéder à sa télétransmission.

16 ETAFI Comment? L importance du portail et ses évolutions : etc. Déclaration des loyers : Transmission EDI La déclaration peut être télétransmise pour une, plusieurs ou toutes les sociétés (cases à cocher). Après sélection, bouton

17 Agenda des différentes phases de la déclaration des loyers

18 Questions au Bureau du Cadastre en charge de la réforme Réponses de Mesdames Marina FAGES et Anne-Laure LAGADEC, bureau GF3A Déclaration en EDI, Flux indépendant de l IS et de la CVAE? Oui formulaire et flux dissocié mais aux mêmes dates que la déclaration de résultat et suivant le même régime. Quel Loyer prendre en compte si crédit bail, location gérance? Quelle sanction en cas d omission? Loyer annuel (hors charges). Menu déroulant «propriétaire occupant» et pas de sanction sauf grosses incohérences. Peut-on effectuer une déclaration rectificative 6660 REV, CBD quand on est exploitant et qu on agence les locaux et qu on est pas d accord avec une déclaration? Toujours pas, le cadastre ne connaît que le propriétaire donc mandat obligatoire, l insérer dans le bail, mais nécessité de demander aux propriétaires les déclarations effectuées Peut-on fusionner des identifiants pour coller à la situation réelle? Peut-on déclarer le loyer sur un seul identifiant? Certains identifiants auront été fusionnés par des cadastres suite aux déclarations des propriétaires et il n y aura pas la possibilité de créer un nouvel identifiant : informations purement statistiques.

19 FAQ pour aller plus loin Décret sur la composition de la commission? JO cette semaine : top départ de la campagne - des représentants des représentations patronales 3 titulaires et 3 suppléants et non pas seulement les CCI et CMA et représentants de l administration. La commission va entériner ou non les grilles tarifaires déjà dans le système mais possibilité de négociation forte en fonction des intérêts financiers corporatistes. Dates pour récupérer les identifiants et pour effectuer des déclarations? Mêmes identifiants que ceux des propriétaires mais pas de surfaces, pas de description du local et pas de possibilité d évolution pour Déclaration à partir d avril Pourquoi que Edi? Allez vous communiquer et quand auprès des entreprises? Car mise à jour plus rapide avec EDI requête. Via les organismes professionnels : professions libérales et autres syndicats professionnels. Qu est ce que cela va changer financièrement pour l entreprise? Nouvelle VLP en TF 2015 et CFE 2015 avec lissage et 10 ans de correctifs ou TF 2016 et CFE 2016

20 Pour quand? Reports successifs En attente réponse de la CNIL pour les conventions avec les éditeurs et du top départ du ministre ( cette semaine ) mais pas avant les municipales En conclusion en date du 26/02/ 2014 : incidence de la 6660 pour 2016 à cause des travaux de la commission. Mise à jour permanente soit données 2014 soit 2015 mais pas déclaration sur la date de la liasse fiscale pour une première mise à jour 2017.

21 EDI requête et après? Les perspectives? Maîtrise? Consolidation des données de l entreprise des informations gouvernementales, départementales, régionales, des communes, EPCI et syndicats de communes SIMULATION 2015/ 2016 / 2017

22 Droits d accès personnalisés pour collecter l information Notifications par et abonnement, aux listes de diffusion et aux groupes de travail

23 La logique de la plateforme collaborative BAILLEUR EXPLOITANT Direction Fiscale Direction Immobilière & expansion Direction Juridique SERVICES FISCAUX

24 Module Gestion des Baux comme support alternatif Complémentarité et solutions transversales Pour répondre aux obligations : allez à la source en offrant une solution utile à d autres services (juridique, immobilier et traitement des charges refacturées)

25 Module CET comme autre alternative Complémentarité et solutions transversales pour des calculs d incidences

26 Recherche d intégrité des données et projections Tableaux de bord et Club Clients intégrité données

27 Contrôles fiscaux 35% des contrôles concernent la fiscalité locale en moyenne. Mais sur les entreprises de votre taille, le taux passe à 53%. intégrité données Source les Echos du 16 octobre 2013

28 Poids de la fiscalité locale incompressible La taxe sur le foncier bâti : 22,5 milliards d euros en La taxe sur le foncier non bâti : 0,9 milliard d euros en La TP représentait un montant de 31,4 milliards d euros en 2009 et 5,4 milliards pour la intégrité données TEOM. En 2013 CVAE + CFE + TF = minimum de 50 milliards d euros.

29 Evolutions Une hausse de taxe moyenne de 21% entre 2007 et 2012 (source Baromètre de l Union nationale des propriétaires immobiliers). La hausse est due à deux augmentations : celle des valeurs locatives par la loi de finances (majoration forfaitaire de 9,43 % en 5 ans), celle des taux d'imposition fixés par les collectivités (+ 10,70 % en moyenne) En théorie, en majorant les bases d imposition (en fonction de l inflation), le législateur devait éviter aux élus d avoir à accroître leur taux d imposition. les parts départementales ont augmenté en moyenne de 23,98 % les parts communales ont augmenté en moyenne de 18,56 %.

30 Tendances Réforme des VL pour les locaux professionnels Un test grandeur nature mené en 2011 sur cinq départements a fait l objet d un rapport de la DGFIP au Parlement, transmis par le gouvernement le 18 janvier 2012, en synthèse : Sur les trois principaux sous-groupes dans les cinq départements conduit à une hausse conséquente dans 13 cas sur 15.

31 Tendances Tableau des coefficients de pondération de la méthode d'évaluation des locaux commerciaux Exemple sur un entrepôt logistique Niveau Type de Local Pondération Actuelle Pondération 6660 REV Réserves 0,20 1 Sous Sol Circulation 0,20 1 Local technique 0,20 0,5 Sanitaires-vestiaires 0,20 1 Plate forme logistique 1,00 1 Bureaux 1,00 1 Réfectoire 0,50 1 Reserves 0,33 1 RDC Circulation 0,33 1 Local Technique 0,33 0,5 Local ménage 0,33 0,5 Chaufferie 0,33 0,5 Sanitaires-Vestiaires 0,33 1 Bureaux 1,20 1 Salle de réunion 1,20 1 Réfectoire 0,50 1 Etages Réserves 0,33 1 Circulation 0,33 1 Local technique 0,33 0,5 Sanitaire-Vestiaire 0,33 1 Locaux techniques non couverts 0,33 0,2 Extérieurs et parkings Stockage extérieur 0,20 0,2 Espaces de stationnements couverts 0,20 0,5 Espaces de stationnements non couverts 0,10 0,2 Moyenne 0,43 0,78

32 Tendances En conclusion La mise à jour des VL doit entrainer naturellement une hausse nationale. L entreprise aura la connaissance de ce point et pourra l anticiper budgétairement. Par contre, nous espérons que les élus prendrons toute la mesure du risque financier lié à l augmentation des taux départementaux et communaux qui occasionneront un double impact non anticipé.

33 Compétences Un guichet unique pour des services innovants

34 Un service innovant pluridimensionnel et modulable à ROI garanti. Disposer d une plateforme de gestion administrative du parc immobilier (partage d informations communes ou spécifiques à chaque service, gestion des délais par les alertes, paramétrage des délégations d accès par niveau de responsabilité ) Dématérialiser l ensemble des éléments liés aux charges immobilières (plans, baux, avenants, décomptes de charges ) Métrer et analyser les surfaces utiles sous le double angle fiscal et technique Bénéficier en permanence d une optimisation des bases (monitoring à distance) Disposer d une assistance téléphonique avec notre plateforme d expertises Diminuer les risques de redressement et profiter d une assistance lors des contrôles sur la fiscalité locale Benchmarker et contrôler les prestations de maintenance, les coûts de gestion, les primes d assurance Gérer les demandes de l Administration et les déclarations obligatoires Bénéficier de projections budgétaires lors de l évolution du parc immobilier (agrandissement, démolition, implantation ) Faire gagner du temps à vos équipes sur des sujets chronophages

35 BASE DE DONNEES Outil de gestion des taxes du parc Documents et fiscalité intégrés GEIDE Déclaration électronique par EDI A U D I T Suivi des évolutions légales pour une application directes sur les bases fiscales Optimisation des charges locatives I N V E N T A I R E S Suivi annuel de vos valeurs d assurance Suivi annuel de vos BPTF Evaluation des équipements liés à la TGEP G É O M È T R E S Suivi des plans des sites Modélisation des pondérations Justification fiscale des bases Outsourc S I M U L A T I O N S Simulations des futures impositions dans le cas de nouvelles implantations ou de modifications de bases Recherche de subventions à l implantation DÉCLARATIONS & INVESTISSEMENTS Suivi administratif CBD, 6660 REV K, modification des BPTF Obtention des CEE Assistance à contrôle fiscal G E S T I O N D E S B A U X Dématérialisation Rédaction (sur devis) A U D I T É N E R G É T I Q U E Suivi des consommations Proposition de travaux à efficience énergétique Prestations intégrées dans la délégation Audits au succes fees Prestations connexes sur devis

36 La maîtrise des bases passe par l apport de COMPETENCES SPECIFIQUES Compétences Outils et systèmes d information Développeurs Ingénieurs réseau Audit des charges Energie Avocats fiscalistes Avocats spécialistes des baux commerciaux Fiscalistes Ingénieurs en maintenance technique du bâtiment Assets managers Consultants en assurance Inventoristes Ingénieurs énergéticiens Consultants en achat d énergie Gestion administrative des bases Chefs de projets Géomètres Gestion Assurance Charges locatives Fiscalité Loyer

37 «Nous vous remercions pour votre écoute et votre participation active» Sébastien DEVAUX Tel : +33 (0) Port :+33 (0) Le Méricourt - 19 boulevard Poissonnière Paris - France Henry DE BRYAS Tel : +33 (0) Port :+33 (0) boulevard Emile SICARD Marseille - France

- De contrôler les déclarations des surfaces effectuées par les propriétaires car celles-ci auront des incidences en TF, CFE, TEOM,

- De contrôler les déclarations des surfaces effectuées par les propriétaires car celles-ci auront des incidences en TF, CFE, TEOM, Le recensement et la déclaration des surfaces en 2013, dans le cadre de la réforme de la taxe foncière commerciale pour 2015 était du ressort du propriétaire. La complexité du recensement des surfaces

Plus en détail

IMPÔTS DIRECTS LOCAUX. Evolution juridique de la TFPB

IMPÔTS DIRECTS LOCAUX. Evolution juridique de la TFPB LETTRE # JANVIER 13 FISCALEMENT VÔTRE Sommaire IMPÔTS DIRECTS LOCAUX Evolution juridique de la TFPB Page 1 CAMPAGNE 2013 DE LA REVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS Interview de Sébastien

Plus en détail

SOMMAIRE LES CHIFFRES CLES 82% Yourcegid Fiscalité : Maîtriser l ensemble de votre chaîne fiscale. campagnes fiscales. Plus de

SOMMAIRE LES CHIFFRES CLES 82% Yourcegid Fiscalité : Maîtriser l ensemble de votre chaîne fiscale. campagnes fiscales. Plus de ISCALITÉ ETAFI 1 Yourcegid Fiscalité : Maîtriser l ensemble de votre chaîne fiscale. Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre métier et à votre environnement, Cegid

Plus en détail

Vos taxes en toute simplicité

Vos taxes en toute simplicité Vos taxes en toute simplicité Cette mission exige de combiner les compétences d Inventage reconnues dans l analyse des surfaces avec son équipe de métreurs en partenariat. Avec optitaxes dont les logiciels

Plus en détail

La réforme de la taxe professionnelle : comprendre le texte adopté

La réforme de la taxe professionnelle : comprendre le texte adopté La réforme de la taxe professionnelle : comprendre le texte adopté Entrée des bailleurs de locaux nus à usage professionnel dans le champ d application de la nouvelle C.E.T Cathy GOARANT-MORAGLIA Avocat

Plus en détail

#94 NEWS FISCALITÉ LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2014. La LFR 2014 a procédé à certains ajustements techniques :

#94 NEWS FISCALITÉ LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2014. La LFR 2014 a procédé à certains ajustements techniques : NEWS #94 FISCALITÉ JANVIER 2015 Les deuxième loi de Finances rectificative (LFR) pour 2014 et loi de Finances (LF) pour 2015 ont été publiées au Journal officiel du 30 décembre 2014. Nous présentons, dans

Plus en détail

Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS

Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS Téléprocédures : Les procédures existantes 1 L'EFI - mode simplifié 2 L'EFI - mode expert 3 L'EDI Téléprocédures : L'obligation

Plus en détail

Les nouveaux services aux collectivités locales. Comité départemental des élus 5 février 2009

Les nouveaux services aux collectivités locales. Comité départemental des élus 5 février 2009 Les nouveaux services aux collectivités locales Comité départemental des élus 5 février 2009 I - Un service enrichi en matière de fiscalité directe locale 1. Permettre aux collectivités locales de mieux

Plus en détail

La révision des valeurs locatives des locaux professionnels

La révision des valeurs locatives des locaux professionnels Direction Départementale des Finances Publiques de Charente- Maritime La révision des valeurs locatives des locaux professionnels Pôle gestion fiscale Division de la fiscalité des particuliers et des missions

Plus en détail

Option EDI-TDFC. pour ETAFI. Millésime 2012 (v.24.1.1) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr

Option EDI-TDFC. pour ETAFI. Millésime 2012 (v.24.1.1) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr Option EDI-TDFC pour ETAFI Millésime 2012 (v.24.1.1) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr Sommaire 1. Les modifications et améliorations 2012... 3 Gestion des corbeilles (paramètres

Plus en détail

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE 1 LES OBJECTIFS DE LA REFORME DE LA TP - favoriser la compétitivité des entreprises françaises - en particulier

Plus en détail

LA RÉVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS

LA RÉVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS LA RÉVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS LA MISE À JOUR PERMANENTE DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS LA DECLARATION DES LOYERS Quand déclarer? Comment déclarer? Que déclarer?

Plus en détail

LA RÉVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS

LA RÉVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS LA RÉVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS LA MISE À JOUR PERMANENTE DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS LA DECLARATION DES LOYERS Quand déclarer? Comment déclarer? Que déclarer?

Plus en détail

commerciaux : comment s y

commerciaux : comment s y J o u r n é e d e s b a u x c o m m e r c i a u x 1 4 n o v e m b r e 2012 o r g a n i s é e p a r l e b u r e a u d e s d i p l ô m é s d u M a s t e r d e M a n a g e m e n t I m m o b i l i e r d e

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 30 JUIN 2015 N 12/2015 BÉNÉFICES NON COMMERCIAUX OBLIGATIONS DÉCLARATIVES ET DE PAIEMENT Les dates limites de déclaration et de paiement de certains impôts et taxes sont harmonisées

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties. Note méthodologique

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties. Note méthodologique OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment est calculée la taxe foncière sur les propriétés bâties? Prenons l exemple d un avis d imposition pour un bien

Plus en détail

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET)

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) (Articles 2, 47, 77, 78 et 99 de la loi de finance pour 2010) Actuellement, la taxe professionnelle (TP)

Plus en détail

FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE. 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures?

FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE. 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures? FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures? Si votre entreprise relève d'un régime réel d'imposition, normal

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Portail Déclaratif Etafi.fr

LIVRET SERVICE. Portail Déclaratif Etafi.fr LIVRET SERVICE Portail Déclaratif Etafi.fr LS-YC Portail Déclaratif Etafi.fr-11/2013 ARTICLE 1 : PREAMBULE LIVRET SERVICE PORTAIL DECLARATIF ETAFI.FR Les télé-procédures de transfert de données fiscales

Plus en détail

MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail SOMMAIRE

MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail SOMMAIRE MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail SOMMAIRE 1 - Inscription en ligne 3 A. Informations : 5 Différences d informations entre les types de comptes possibles : 7 B. Identification : 7 C. Configuration

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1504726A Intitulé du texte : Arrêté portant modification de la convention type relative aux opérations de transfert de données fiscales effectuées

Plus en détail

RégieW@ve. Application. "Gérance immobilière"

RégieW@ve. Application. Gérance immobilière RégieW@ve Application "Gérance immobilière" ENVIRONNEMENT Fonctionne sous NT4.0 ou Windows 2000. Base de données SQL/Server Outil de développement MAGIC Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux

Plus en détail

Introduction et contexte légal Campagne fiscale 2015

Introduction et contexte légal Campagne fiscale 2015 Introduction et contexte légal Campagne fiscale 2015 Simplification administrative pour les PME - Dans le cadre des 200 mesures sur la simplification administrative, une date butoir a été fixée au 31 décembre

Plus en détail

Portail Etafi.fr. Validation d un compte d abonnement sur le portail Déclaratif Etafi.fr

Portail Etafi.fr. Validation d un compte d abonnement sur le portail Déclaratif Etafi.fr Portail Etafi.fr Validation d un compte d abonnement sur le portail Déclaratif Etafi.fr Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr 1. Présentation de la migration Le Portail Déclaratif

Plus en détail

MAJ Août 2015 FOIRE AUX QUESTIONS. PRECISIONS SUR LES MODALITES DE DECLARATION DES LOYERS DES LOCAUX PROFESSIONNELS (art.

MAJ Août 2015 FOIRE AUX QUESTIONS. PRECISIONS SUR LES MODALITES DE DECLARATION DES LOYERS DES LOCAUX PROFESSIONNELS (art. MAJ Août 2015 FOIRE AUX QUESTIONS PRECISIONS SUR LES MODALITES DE DECLARATION DES LOYERS DES LOCAUX PROFESSIONNELS (art. 1498 bis du CGI) Sommaire Thème 1 La déclaration des loyers : EDI-REQUETE et EDI-TDFC

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 2 sur 26

SOMMAIRE. Page 2 sur 26 Fiche FOCUS Les téléprocédures Effectuer une demande d adhésion (en 3 étapes) et Déclarer les comptes bancaires (en une étape) Page 1 sur 26 Les téléprocédures Fiche FOCUS : Effectuer une demande d adhésion

Plus en détail

L AMF vous aide à estimer l impact de la baisse de la DGF des communes et des communautés en 2015

L AMF vous aide à estimer l impact de la baisse de la DGF des communes et des communautés en 2015 L AMF vous aide à estimer l impact de la baisse de la DGF des communes et des communautés en 2015 Note mise à jour de la loi de finances pour 2015 Sommaire Explications préalables... 3 Application aux

Plus en détail

ETAFI. Millésime 2015 (v.27.1 03/2015)

ETAFI. Millésime 2015 (v.27.1 03/2015) ETAFI Millésime 2015 (v.27.1 03/2015) Sommaire 1. Les modifications suite à la mise à jour 2015... 3 2. La mise à jour fiscale 2015 - Liasse fiscale... 4 Cerfa, agrément et envoi papier supprimés (régimes

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

Au sommaire. Sommaire. Lettre d information. Calendrier télé-déclaratif & Actualités. L équipe du portail ASPOne.fr

Au sommaire. Sommaire. Lettre d information. Calendrier télé-déclaratif & Actualités. L équipe du portail ASPOne.fr Lettre d information Novembre 2014 - n 46 Sommaire Au sommaire Chers déclarants, A nouveau une actualité très chargée et cette nouvelle lettre d information pour vous mettre à disposition toutes les informations

Plus en détail

Jean-Marc LECONTE Président de l ATEC. 2 février 2015 CCI Touraine

Jean-Marc LECONTE Président de l ATEC. 2 février 2015 CCI Touraine Jean-Marc LECONTE Président de l ATEC 2 février 2015 CCI Touraine Fiscalité des particuliers : quels effets sur l économie? Immobilier : opportunités en 2015 CETE et PTZ Fiscalité des entreprises: les

Plus en détail

FICHES PÉDAGOGIQUES. Intercommunalité. Méthode de révision des valeurs locatives des locaux professionnels à l usage des élus

FICHES PÉDAGOGIQUES. Intercommunalité. Méthode de révision des valeurs locatives des locaux professionnels à l usage des élus FICHES PÉDAGOGIQUES Intercommunalité Méthode de révision des valeurs locatives des locaux professionnels à l usage des élus Méthode de révision des valeurs locatives des locaux professionnels à l usage

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

REVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS

REVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS REVISION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS Article 34 de la loi n 2010-1658 du 29 décembre 20 10 de finances rectificative pour 2010 Rapport au Parlement sur les conséquences de la révision

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Consulter un avis de CFE-IFER

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Consulter un avis de CFE-IFER Fiche FOCUS Les téléprocédures Consulter un avis de CFE-IFER Dernière mise à jour : mai 2015 Table des matières I. Présentation...3 1.1 Objet de la fiche...3 1.2 A qui s'adresse cette procédure?...3 2.

Plus en détail

Jedeclare.com fournisseur de gains de productivité

Jedeclare.com fournisseur de gains de productivité Jedeclare.com fournisseur de gains de productivité Christine CLIPET responsable marketing de jedeclare.com Bonjour Christine CLIPET, pouvez-vous présenter rapidement JeDeclare.com ainsi que votre fonction?

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS

LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS MICHEL MARX Expertises EXPERTS IMMOBILIERS SPÉCIALISTES DE LA PROPRIÉTÉ COMMERCIALE LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS par Michel MARX expert immobilier chartered surveyor FRICS Plan : Introduction

Plus en détail

OGA et Expert-Comptable

OGA et Expert-Comptable OGA et Expert-Comptable PRESENTATION GENERALE DES OGA 6 JANVIER 2011 Cyrille BOUSSEAU créé en 1976 sous le n 1 02 510 1200 adhérents créée en 2007 sous le n 2 04 510 150 adhérents LES «OGA» Les avantages

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

LES TÉLÉPROCÉDURES DES PROFESSIONNELS

LES TÉLÉPROCÉDURES DES PROFESSIONNELS LES TÉLÉPROCÉDURES DES PROFESSIONNELS Une solution simple, économique et sécurisée qui vous permet de : CONSULTER VOTRE COMPTE FISCAL TÉLÉDÉCLARER ET TÉLÉPAYER VOS PRINCIPAUX IMPÔTS TÉLÉTRANSMETTRE VOTRE

Plus en détail

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014 ( 20 000 habitants) Juin 2014 Sommaire Les petites en France 3 Les volumes d intervention 4 Les principales ressources courantes 5-6 L épargne brute 7 Les dépenses d investissement 8 L encours de dette

Plus en détail

ANNEXE III. Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle

ANNEXE III. Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle ANNEXE III Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle SOMMAIRE 1. DIFFERENTS PRINCIPES DIRECTEURS ONT GUIDE LA MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME

Plus en détail

Grand Paris et intercommunalité en Ile-de-France Réunion des communautés d IDF du 21 mai 2014

Grand Paris et intercommunalité en Ile-de-France Réunion des communautés d IDF du 21 mai 2014 POSITIONS MAI 2014 Grand Paris et intercommunalité en Ile-de-France Réunion des communautés d IDF du 21 mai 2014 1. Evolutions depuis la rencontre AdCF sur l Ile de France du 19 septembre 2013 Lors de

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : qu est-ce que c est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Envoyer les liasses fiscales avec jedeclare.com. Banques commerciales. Banque de France. Guide en téléchargement sur www.jedeclare.

Envoyer les liasses fiscales avec jedeclare.com. Banques commerciales. Banque de France. Guide en téléchargement sur www.jedeclare. Envoyer les liasses fiscales avec jedeclare.com Banques commerciales Banque de France Guide en téléchargement sur www.jedeclare.info Avril 2011 Sommaire 5 bonnes raisons d envoyer les liasses fiscales

Plus en détail

Intervention économique novembre 2013 - JB

Intervention économique novembre 2013 - JB Il confirme les prévisions de croissance de 0,1 % et un déficit public de 4,1% du PIB en 2013, en baisse de 0,7 point de PIB par rapport à 2012, grâce à un effort structurel historique de 1,7 point de

Plus en détail

Les communes nouvelles

Les communes nouvelles Les communes nouvelles Département de la Dordogne - DDFiP de la Dordogne Mai 2015 Sommaire Conséquences budgétaires et comptables Règles fiscales Périmètre des simulations fiscales 2 Conséquences budgétaires

Plus en détail

Les formulaires à remplir

Les formulaires à remplir Les formulaires à remplir En plus de votre déclaration de revenus habituelle 2042, vous devrez envoyer à l administration fiscale trois formulaires cerfa supplémentaires : 1. Le Cerfa 2044-EB (statut du

Plus en détail

Décembre 2013 -n 41. Page 1 sur 6 31/12/2013. Chers déclarants, Nous vous souhaitons nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2014.

Décembre 2013 -n 41. Page 1 sur 6 31/12/2013. Chers déclarants, Nous vous souhaitons nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2014. Page 1 sur 6 Décembre 2013 -n 41 Chers déclarants, Nous vous souhaitons nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2014. Comme à l'accoutumée en cette période de fin d'année, vous trouverez des informations

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France

Votre résidence fiscale est en France Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour 30 août 2011) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

Fiche technique téléprocédures des professionnels

Fiche technique téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Portail télédéclaratif fiscal et social

Portail télédéclaratif fiscal et social Portail télédéclaratif fiscal et social EDI-TDFC DGFiP EDI-TVA EDI-Paiement OGA EDI-Requête DUCS EDI DADS-U DRP-MSA DPAE DN-AE Le cabinet Pôle Emploi CNAV URSSAF DSI DSIJ RSI CMSA CNAM CRC Nouvelles obligations,

Plus en détail

ADHÉSION DES PROFESSIONNELS aux services en ligne du Portail Fiscal (Compte Fiscal des Professionnels) Dispositions générales SOMMAIRE

ADHÉSION DES PROFESSIONNELS aux services en ligne du Portail Fiscal (Compte Fiscal des Professionnels) Dispositions générales SOMMAIRE ADHÉSION DES PROFESSIONNELS aux services en ligne du Portail Fiscal (Compte Fiscal des Professionnels) Dispositions générales SOMMAIRE 1 OBJET ET ACCEPTATION DES DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 1 2 PRÉSENTATION

Plus en détail

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante :

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante : Assistance administrative et financière Intuitae vous propose de prendre en charge vos problématiques administratives, comptables et financières : collecte et classement de vos documents administratifs,

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010.

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010. DROIT FISCAL 64/2012 LES NOUVELLES MISSIONS DES NOTAIRES Les notaires (comme les avocats et les experts comptables) peuvent être habilités par l administration à devenir «tiers de confiance» pour le compte

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : JUSC1406675D Intitulé des textes : Décret pris pour l application de l ordonnance n 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention des entreprises

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

REGI PROGICIEL DE GESTION IMMOBILIÈRE

REGI PROGICIEL DE GESTION IMMOBILIÈRE PARTENAIRES QUALIFIÉS ET COMPÉTENTS FORMATION PERSONNALISÉE DES UTILISATEURS LOGICIEL DÉVELOPPÉ PAR NOS INGÉNIEURS SERVICE DE MAINTENANCE EFFICACE REGI PROGICIEL DE GESTION IMMOBILIÈRE LC LOGICIELS ET

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ETLL1505864D Intitulé du texte : Décret relatif aux modalités de mise en œuvre du dispositif d encadrement du niveau de certains loyers et aux commissions

Plus en détail

ETAFI 2011. Millésime 2010 (v.22.2 Oct./2010) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr

ETAFI 2011. Millésime 2010 (v.22.2 Oct./2010) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr ETAFI 2011 Millésime 2010 (v.22.2 Oct./2010) Service d'assistance Téléphonique : 0 826 888 488 ou www.etafi.fr Sommaire 1. ETAFI 2011 (millésime 2010 - v.22.2 10/2010)... 3 Présentation de cette version...

Plus en détail

POINT SUR LA DEMATERIALISATION

POINT SUR LA DEMATERIALISATION POINT SUR LA DEMATERIALISATION Ce document complète et synthétise les différentes autres informations (documents, emails, etc.) que vous avez eues en votre possession précédemment. - Email du 8 Février

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande - V1

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande - V1 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Création de la demande -

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

«SAISIE 2035» Mode d emploi

«SAISIE 2035» Mode d emploi «SAISIE 2035» Mode d emploi En 2015 saisissez en ligne et télétransmettez votre déclaration n 2035 sur le site de l ARAPL : www.araplbn.org Complétez en ligne sur notre site www.araplbn.org votre déclaration

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière vivante! Il existe des dizaines d exonérations, des dizaines de réductions et de crédits

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

FICHE D IMPACT DES PROJETS DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT DES PROJETS DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT DES PROJETS DE TEXTE REGLEMENTAIRE NB : Cette fiche d impact est accompagnée du tableur Excel grâce auquel les estimations des coûts et économies figurant dans cette fiche d impact ont été

Plus en détail

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE :

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE : LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REGIE LERY 165 Bd de La Croix Rousse 69004 LYON Gestion Locative Syndic Tél. 04.72.10.61.90 regielery@lery-immobilier.fr

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013 N 99 Janvier 2014 Marie-Christine FLOURY, Département des études et des statistiques locales LA FISCALITE DIRECTE LOCALE EN 2013 : les produits économiques en forte hausse En 2013, les collectivités locales

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

Réunion du 20 janvier 2015

Réunion du 20 janvier 2015 Actualité fiscale et sociale Comprendre les enjeux et anticiper les risques Réunion du 20 janvier 2015 A. 1, bis avenue Foch - BP 209-94102 Saint-Maur-des-Fossés Cedex T. +33 (0)1 55 12 07 00 F. +33 (0)1

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ***** DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ***** Nom de l association: Intitulé de l action : DOSSIER Á REMETTRE AU PLUS TARD LE 19 DECEMBRE 2014 Nous sommes là pour vous aider Association Loi du 1 er

Plus en détail

Les procédures EFI et la signature électronique

Les procédures EFI et la signature électronique Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Les procédures EFI et la signature électronique Dominique MAROLLEAU, Directeur d'infogreffe Nathalie SCHLANG, Directrice Marketing

Plus en détail

FACE A L ADMINISTRATION FISCALE

FACE A L ADMINISTRATION FISCALE FACE A L ADMINISTRATION FISCALE François BLANQUART 1 L EGALITE DEVANT L IMPOT MYTHE OU REALITE Le meilleur impôt serait-il celui qui est payé par les autres? Dans un système déclaratif, gérer le face à

Plus en détail

Vue d ensemble POIDS DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES. Source : Insee, comptes nationaux, base 2005.

Vue d ensemble POIDS DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES. Source : Insee, comptes nationaux, base 2005. Vue d ensemble En 2012, en France, la croissance économique est nulle. En euros constants, le produit intérieur brut (PIB), après une progression de 1,7 % en 2010 et de 2,0 % en 2011, stagne. Les recettes

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

AGA des CHIRURGIENS DENTISTES

AGA des CHIRURGIENS DENTISTES AGA des CHIRURGIENS DENTISTES - Compte rendu de Mission AGA - Télérèglement de l'impôt - Cotisation Foncière des Entreprises Compte Rendu de Mission Depuis l'an dernier, les Associations de Gestion Agréée

Plus en détail

Lettre d informations

Lettre d informations Juillet 2015 Lettre d informations Edito Nouveautés : Sage Génération i7 V8 Infos : Tableaux des dernières versions Fiche pratique : Echéance de vos codes annuels Chers Clients, A l arrivée de l été, vous

Plus en détail

COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS

COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS Principaux enseignements de l audit financier réalisé en octobre 2014 26 JANVIER 2015 4 rue Galilée 75782 PARIS cedex 16 Tél. : 01 43 06 08 10 Web : www.cabinetmichelklopfer.fr

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES SOMMAIRE I- AVANT-PROPOS I.1- LES TROIS MODES DE FINANCEMENT DU SERVICE PUBLIC D ÉLIMINATION

Plus en détail

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Département Immobilier Eversheds Paris LLP Janvier 2015 1 - Allongement de la durée des baux dérogatoires

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage Etats Comptables et Fiscaux i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d

Plus en détail

Léonard de Vinci. Partner, solution logicielle modulaire pour la vie juridique et administrative des entreprises et des groupes. Partner, par Invoke

Léonard de Vinci. Partner, solution logicielle modulaire pour la vie juridique et administrative des entreprises et des groupes. Partner, par Invoke «L a s i m p l i c i t é e s t l a s o p h i s t i c a t i o n u l t i m e» Léonard de Vinci Partner, solution logicielle modulaire pour la vie juridique et administrative des entreprises et des groupes

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Gérer les contrats de paiement de l impôt sur le revenu

NOTICE TELESERVICES : Gérer les contrats de paiement de l impôt sur le revenu NOTICE TELESERVICES : Gérer les contrats de paiement de l impôt sur le revenu Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 2 A qui s adresse cette notice?... 2 Pré-requis... 2 Gestion des contrats de paiement

Plus en détail

Soirée. L optimisation par la TVA. La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts. Strasbourg, 20 septembre2011

Soirée. L optimisation par la TVA. La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts. Strasbourg, 20 septembre2011 Soirée L optimisation par la TVA La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts Strasbourg, 20 septembre2011 Introduction Constat La TVA génère des risques et des coût induits lorsqu elle n

Plus en détail

Panorama financier 2 0 1 1

Panorama financier 2 0 1 1 Panorama financier 2 1 1 des communautés de communes Les communautés sont appelées à connaître dans les années qui viennent de nombreux bouleversements : effets de la réforme fiscale de 29, implications

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique WWW.ANACT.FR OUTILS DE SIMULATION : Logigramme d activité Utilisation du logigramme d activité dans

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Payer un avis de CFE-IFER/TP

Fiche FOCUS. Les téléprocédures. Payer un avis de CFE-IFER/TP Fiche FOCUS Les téléprocédures Payer un avis de CFE-IFER/TP Page 1 sur 41 Les téléprocédures Fiche FOCUS : Payer la CFE-IFER/TP Octobre 2014 SOMMAIRE 1 PRÉSENTATION... 3 1.1 OBJET DE LA FICHE...3 1.2 À

Plus en détail

Calendrier du passage du télérèglement de type A vers le prélèvement SEPA inter-entreprise

Calendrier du passage du télérèglement de type A vers le prélèvement SEPA inter-entreprise QuadraCompta version 2015.163 du 21/10/2015 (version initiale 09/102015) Télépaiements EDI, la DGFiP adopte la norme SEPA Les télépaiements des impôts et taxes seront effectués par prélèvement SEPA inter-entreprises

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail