PROGRÈS VERS LA MISE EN ŒUVRE DE L UTILISATION DES CARBURANTS ET DE LA REGULATION DES VEHICULES AU BURUNDI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRÈS VERS LA MISE EN ŒUVRE DE L UTILISATION DES CARBURANTS ET DE LA REGULATION DES VEHICULES AU BURUNDI"

Transcription

1 PROGRÈS VERS LA MISE EN ŒUVRE DE L UTILISATION DES CARBURANTS ET DE LA REGULATION DES VEHICULES AU BURUNDI (PROGRESS TOWARDS IMPLEMENTING CLEANER FUELS AND VEHICULES REGULATORY TOOLKIT IN BURUNDI) Presented by Godefroy HAKIZIMANA, Electromechanical Engineer, MSc Technical Advisor of the Minister of Energy and Mines Bujumbura, 26 September 2014

2 1. Contexte SOMMAIRE 2. Données démographiques 3. Vue d'ensemble de la situation énergétique 3.1. Consommation de pétrole 3.2. Demande de produit pétroliers de Prévision de la consommation du carburant par produit 4. Parc automobile 4.1. Taux de possession de véhicule 4.2. Age et kilométrage de véhicules 5. Pollution de l air 5.1. Conséquences des émissions de véhicules 5.2. Effets d'émissions de véhicule sur l'économie du Burundi 5.3. Objectif du Gouvernement 5.4. Gouvernance Réglementaire pour Véhicules et Carburants 5.5. Que le Burundi doit-il profiter en réduisant le soufre dans les carburants? SUMMARY 1. Background 2. Demographic Data 3. Overview of the energy situation 3.1. Oil consumption 3.2. Petroleum Product demand for White oil consumption forecast by product 4. Motor vehicle fleet 4.1. Vehicle ownership rates 4.2. Vehicles age and mileage 5. Air pollution 5.1. Consequences of vehicle emissions 5.2. Effects of vehicle emissions on the economy of Burundi 5.3. Goal of the Government 5.4. Regulatory Governance for Vehicles and Fuels 5.5. What does Burundi stand to benefit by reducing sulphur in fuels?

3 SOMMAIRE (suite) 6. Progrès vers la mise en œuvre de l utilisation des carburants propres au Burundi 6.1. Processus d adoption de la législation of harmonized low sulphur standards in EAC 6.2. Traffic Act 6.3. Governance 6.4. Regulatory Organization 6.5. Reduce vehicle age of second hand import 6.6. Vehicle inspection 6.7. Standards 7. Conclusion et recommandations 7.1. Conclusion 7.2. Recommandations SUMMARY (cont.) 6. Progress towards implementing cleaner fuels in Burundi 6.1. Process of adoption of harmonized low sulphur standards in EAC 6.2. Traffic Act 6.3. Governance 6.4. Regulatory Organization 6.5. Reduce vehicle age of second hand import 6.6. Vehicle inspection 6.7. Standards 7. Conclusion and recommendations 7.1. Conclusion 7.2. Recommendations

4 1. CONTEXTE 1. BACKGROUND Burundi is a landlocked country in the Great Lakes Region of Eastern Africa bordered by Rwanda to the North, Tanzania to the East and South, and the Democratic Republic of Congo to the West. Much of the southwestern border with DRC is adjacent to the Lake Tanganyika. Its size is around 28,000 km² with an estimated population of almost 8,700,000.

5 Plan de la Ville de Bujumbura/ Bujumbura Map

6

7 2. Données démographiques Burundi a la plus grande densité de la population en Afrique avec environ 280 habitants par km². 2. Demographic data Burundi has one of the highest population densities in Africa with about 280 inhabitants per km². Sur 8,7 millions d habitants environ: - un million (11,49 %) vit à Bujumbura; (3%) dans les autres villes (Gitega, Ngozi, Rumonge, Kayanza, Muyinga, Muramvya, Bururi, Rutana). Of the 8.7 million people, about: - one million (11.49 %) live in Bujumbura; - 250,000 (3%) in other urban centers (Gitega, Ngozi, Rumonge, Kayanza, Muyinga, Muramvya, Bururi, Rutana).

8 2. Données démographiques (suite) Bujumbura est la plus grande ville du Burundi et est aussi la capitale du pays. La ville couvre une superficie de 280 km² et a une densité de habitants/ km² La ville ne possède pas encore de système régulier de gestion de la qualité de l'air et aucune mesure de la pollution atmosphérique de l air est entreprise sur une base appropriée. 2. Demographic data (cont.) Bujumbura is the largest town in Burundi and also the country s capital city. It covers an area of 280 km² and currently has a density of 3,571 inhabitants/ km² It does not have regular air quality management system yet, and any measurements of air pollution is done on an ad hoc basis.

9 3. Vue du Bilan Energétique Le bilan énergétique du Burundi est réparti de la manière suivante: 3. Overview of the Energy Balance Burundi s energy requirements are met by: 90,20 % de la biomasse (bois, résidus agricoles), 5,80 % de charbon de bois, 2,50% de produits pétroliers, 1,50% d électricité % of biomass (fuel wood, agricultural residues), 5.80 % of charcoal, 2.50% of petroleum, 1.50% of electricity.

10 3. Vue du Bilan Energétique (suite) 3. Overview of the Energy Balance (suite) Bilan énergétique: 100 % Biomasse : 90,2 %, Charbon de bois : 5,8%, Produits pétroliers: 2,5%, Electricité : 1,5 % % Biomass Charcaol Petroleum Products Electricity

11 3.1. Consommation des produits pétroliers La consommation des produits pétroliers au Burundi a évolue à un taux annuel de 6,4 % entre 1997 et 2006, soit 0,05 millions de m³ à 0,09 millions de m³ par an. En tenant compte du taux de croissance annuelle de la population de 2,9%, avec un produit intérieur brut d une croissance de 6,5 %, la consommation des produits pétroliers est projetée pour croître de plus de 6,5 fois, soit une évolution à 0,62 millions de m³ par an en 2030, à un taux de croissance annuelle de 8,2 % dans la période La demande du diesel et de l'essence est sujette à un parc automobile croissant et à une consommation accrue par personne pour le transport, évaluant entre m³ en 2006 à m³ en 2020 et m³ en Oil consumption Burundi's white oil consumption grew at an annual rate of 6.4% between 1997 and 2006, from 0.05 million m³ to 0.09 million m³ per year. Assuming that Burundi's population grows at 2.9 percent annually and real per capita income grows at 6.5%, white oil consumption is projected to grow more than 6.5 times, to 0.62 million m³ per year by 2030, at an annual growth rate of 8.2 % in the period Diesel and gasoline demand is driven by a growing motor vehicle fleet and increased consumption per capita for transportation, growing from an estimated 77,221 m³ in 2006 to 266,646 m³ by 2020, and 612,229 m³ by 2030.

12 3.1. Consommation des produits pétroliers (suite) Toute la demande du diesel et de l'essence au Burundi va au secteur de transport. Le transport routier fournit la source primaire de demande pour les produits pétroliers: essence et diesel. Le diesel constitue plus de 46 % de consommation des produits pétroliers. L'essence constitue 44 % du marché, suivi par le l essence d avion et le kérosène Oil consumption (cont.) All demand for diesel and gasoline in Burundi goes to the transportation sector. Land transportation provides the primary source of demand for white oil: motor gasoline and diesel. Diesel is responsible for over 46% of white oil consumption. Motor gasoline makes up another 44% of the market, followed by jet fuel and kerosene.

13 Demande de produits pétroliers au Burundi par catégorie, 2013 Burundi White Oil Demand by Fuel, 2013

14 3.2. Demande de produits pétroliers, Petroleum Products demand,

15 3.3. Prévision de la consommation des produits pétroliers, La consommation de pétrole blanche dans le Burundi augmentera d'approximativement : m³ en 2007, m ³ à 2020, - à m ³ en Le Transport routier constitue la plus grande part de la demande pétrolière future au Burundi White Oil consumption forecast by product, White oil consumption in Burundi will increase from approximately: - 100,000 m³ in 2007, - 278,000 m³ in 2020, - to 628,000 m³ by Land Transportation is expected to make up the bulk of future white oil demand in Burundi.

16

17 4. Parc automobile au Burundi 1. Le parc de véhicules du moteur du Burundi est moins utilisé et consomme par conséquent moins de carburant que dans les autres pays de la Communauté Est-Africaine (CEA) en raison du mauvais état du réseau routier et des niveaux de revenu inférieurs. 2. La grande croissance du parc automobile résulte de la flotte de voiture des particuliers, qui a augmenté de véhicules en 2000 à véhicules en 2004, à un taux de croissance annuelle de 9,4 %. 3. Le parc de véhicules total augmentera de 2007 à 2020 de à véhicules et de à véhicules. 4. Le parc automobile commercial augmentera de à véhicules dans la même période à un taux de croissance annuel de 6,5 %. 4. Motor vehicle fleet in Burundi 1. Burundi s motor vehicle fleet are used less and consequently consume less fuel than in East Africa countries due to the poor state of the road network and lower income levels. 2. Most of the growth came in Burundi s registered passenger car fleet which increased from 16,968 vehicles in 2000 to 24,312 vehicles in 2004 at an annual growth rate of 9.4%. 3. The total vehicle fleet will increase from 2007 to 2020, 42,911 to 84,398 vehicles and from 2020 to 2030, 84,398 to 130,939 vehicles. 4. The commercial vehicle fleet will increase from 5,714 to 7,341 vehicles in the same time period at an annual growth rate of 6.5%.

18 4.1. Taux de possession de véhicules Pour les valeurs historiques au niveau des Etudes réalisées en 2006, le taux de possession de véhicules était de: véhicules pour habitants en 1996, véhicules pour habitants en Aujourd hui, avec le même taux de croissance, le taux de propriété est d environ 610 véhicules pour habitants. Il sera de 800 véhicules pour habitants (presque 1 véhicule pour 100 personnes) Vehicle ownership rates For the historic values at the level of Studies carried out in 2006, the rate of vehicles ownership was of: vehicles for inhabitants in 1996, vehicles for inhabitants in Today, with the same growth rate, the rate of vehicle ownership is about 610 vehicles for inhabitants. It will be 800 vehicles for inhabitants (about 1 vehicle for 100 people).

19

20 4.2. Age et kilométrage de véhicules Pour la période des années 90, les véhicules étaient généralement plus de 10 ans et n'étaient pas opérationnels pour plus de 60 % du temps. Les véhicules pour le transport sont sous utilisés et consomment par conséquent moins de carburant que dans les pays de la Communauté Est-Africaine en raison de l'âge et les niveaux de revenus inférieurs Vehicles age and mileage For the period of 90 s, the vehicles were generally more than 10 years old and were not available for operation for more than 60% of the time. The vehicles for transport are used less and consequently consume less fuel than in East Africa countries due to the age and lower income levels.

21 Taxis Mini-bus/Small buses

22 5. Pollution de l air 1. Des personnes peuvent être malades à cause de la pollution de l air. 2. La pollution intérieure de l air, causée par la consummation de la biomasse ou du kérosène pour l'éclairage, contribue aux infections des voies respiratoires, affectant surtout des femmes et des enfants. Les effets de santé associés à la Matière de Particule ambiante (PM) que l'on peut inhaler profondément dans les poumons cause la mort prématurée, l'aggravation de la respiration, comme des crises d'asthme, la bronchite chronique. 3. La pollution extérieure de l air, OMS estime que beaucoup de personnes meurent chaque année de la pollution urbaine de l air. Les émissions de véhicules sont un des facteurs qui contribue à la pauvreté de la qualité de l air. 5. Air pollution 1. People can be illness due to air pollution. 2. Indoor air pollution, caused by burning of biomass or kerosene for lighting contributes to chest infections, mostly affecting women and children. Health effects associated with ambient Particulate Matter (PM) which can be inhaled deep into the lungs include premature death, aggravation of respiratory as asthmatic attacks, chronic bronchitis. 3. Outdoor air pollution, WHO estimates that many people are dying each year from outdoor urban air pollution. Vehicle emissions is one of the greatest contributing factors to poor air quality.

23 5. Pollution de l air (suite) Les émissions de véhicules sont l'un de nombreux facteurs qui contribue à l appauvrissement de la qualité de l'air en milieu urbain. Dans les termes des impacts sur la santé, quatre polluants existent: Monoxyde de carbone (CO), des Hydrocarbures (HC), des Oxydes d'azote (Nox), la Matière de Particule (PM), l'ozone (O3) et des dioxydes de soufre (Sox). Les effets sur la santé associés à la matière de particule ambiante pouvant être inhalé dans les poumons sont la cause de la mort prématurée, l'aggravation de maladie respiratoire et cardiovasculaire. 5. Air pollution (cont.) Vehicle emissions are one of a number of contributing factors to poor urban air quality. In terms of the health impacts, four pollutants are of Carbon monoxide (CO), Hydrocarbons (HC), Nitrogen Oxides (Nox), Particulate matter (PM), Ozone (O3), and sulphur dioxides (SOx). Health effects associated with ambient particulate matter which can be inhaled deep into the lungs include premature death, aggravation of respiratory and cardiovascular disease.

24 Process de combustion/ Combustion process Oxygen Nitrogen Water Vapor Fuel: Petrol, Diesel

25 5.1. Conséquences des émissions de véhicules a) Pour le Monoxyde de carbone (CO) Au plus haut niveau, le Monoxyde de carbone (CO) peut détériorer la perception visuelle, la capacité de travail, la dextérité manuelle et l'apprentissage de l habilité. L'impact de santé de CO est plus grave pour ceux qui souffrent de maladies cardiovasculaires. Aux concentrations suffisantes, l'empoisonnement de CO peut causer la mort et gêner la performance de tâches complexes Consequences of vehicle emissions a) For the Carbon Monoxide (CO) At higher level, Carbon Monoxide (CO) exposure can impair visual perception, work capacity, manual dexterity and learning ability. The health impact of CO is more serious for those who suffer from cardiovascular diseases. At sufficient concentrations, CO poisoning can cause death and hinder performance of complex tasks.

26 Historique des émissions du dioxide de carbone au Burundi Historical carbon dioxide emissions in Burundi

27 Emissions de CO2 par personne au niveau de la consommation d énergie au Burundi Per Capita Carbon Dioxide Emissions from the Consumption of Energy in Burundi

28 Conséquences des émissions de véhicules (cont.) b) Pour les Hydrocarbures (HC) HC sont toxiques et cancérigènes. Être exposé aux émissions des HC peut mener aux troubles neurologiques, des troubles reproducteurs, des troubles respiratoires, des cancers et d'autres impacts sérieux sur la grossesse et la santé infantile. Consequences of vehicle emissions (cont.) b) For Hydrocarbons (HC) HC are toxic and carcinogenic. Exposure to HC emissions can lead to neurological disorders, reproductive disorders, respiratory disorders, cancers and other serious impacts on pregnancy and infant health.

29 Conséquences des émissions de véhicules (suite) c) Pour les Oxydes d'azote (NOx) Parce qu ils sont fortement solubles dans l'eau, le mécanisme de perte principal pour les NOx est l'oxydation à l'acide nitrique (HNO) qui est un des deux acides critiques responsables de la pluie acide, contribuant aux dégâts d'écosystème. Les nitrates peuvent aussi réagir dans l'atmosphère formant des particules d'aérosol de nitrate, qui causent aussi ; cancers humains et déficience de visibilité. Consequences of vehicle emissions (cont.) c) For Nitrogen Oxides (NOx) Because they are highly water soluble, the primary loss mechanism for NO is oxidation to nitric acid (HNO) which is one of the two critical acids responsible for acid rain, contributing to ecosystem damage. Nitrates can also react in the atmosphere forming nitrate aerosol particles, which also causes; human cancers and visibility impairment.

30 Conséquences des émissions de véhicules (suite) d) Pour la Matière de Particules (MP) Généralement, la PM ambiante a beaucoup d'impacts incluant la bronchite chronique, l'aggravation de trouble respiratoire et cardiovasculaire, aussi bien que l'asthme aggravé. La PM diesel a de préoccupation spéciale parce qu elle est associée à un risque accru du cancer de poumon et a un impact sur la visibilité. De fines particules, à l exemple du sulfate et des aérosols de nitrate causent aussi des dégâts matériels et la déposition acide. Consequences of vehicle emissions (cont.) d) For Particulate matter (PM) Generally, ambient PM has many impacts, including chronic bronchitis, aggravation of respiratory and cardiovascular disorder, as well as aggravated asthma. Diesel PM is of special concern because it is associated with an increased risk of lung cancer and impacts on visibility. Fine particles i.e. sulfate and nitrate aerosols also cause material damage and acid deposition.

31 Conséquences des émissions de véhicules (suite) e) Pour l Ozone (O3) L'ozone détruit le smog photochimique. Ses impacts incluent : Irritation du système respiratoire, menant à la douleur de la poitrine, toux, anorexie, nausée et inflammation de poumon, Réduction des fonctions de poumons et difficulté de respirer ; Inflammation et dégâts d'alignement des poumons; l'exposition prolongée peut causer des dégâts permanents/chroniques de poumon. Consequences of vehicle emissions (cont.) e) For the Ozone (O3) Ozone destroys the photochemical smog. Its impacts include: Irritation of the respiratory system, leading to chest pain, coughing, anorexia, nausea and lung inflammation; Reduced lung functions and difficulty in breathing ; Inflammation and damage the lining of the lungs Prolonged exposure can cause permanente/chronic lung damage.

32 Conséquences des émissions de véhicules (suite) f) Pour le Soufre Les impacts de soufre incluent : - (Dysponea) - une difficulté respiratoire particulièrement pour les gens avec asthme; - Le Haut niveau de SO2 cause aussi la maladie respiratoire et aggrave les maladies cardiaques existantes; - SO2 réagit avec d'autres produits chimiques dans l'air pour former les particules de sulfate minuscules qui, quand inhalé, s'accumulent dans des poumons menant aux troubles respiratoires; - Mort prématurée. Consequences of vehicle emissions (cont.) f) For the Sulphur Impacts of sulphur include : - (Dysponea)- a breathing difficulty especially for people with asthma, - High level of SO2 also cause respiratory illness and aggravates existing heart diseases, - SO2 reacts with other chemicals in the air to form tiny sulfate particles, which, when inhaled, accumulate in lungs leading to respiratory disorders - Premature death.

33 5.2. Impacts des émissions des véhicules sur l économie du Burundi 1. Jusqu'à maintenant, aucune recherche n'a été entreprise pour mesurer la quantité des émissions de véhicules principales au Burundi. 2. Cependant, l'économie du Burundi dépend de la bonne santé de sa population. Pour la pollution excessive de voitures, plusieurs effets sont observés : - Coûts élevés de biens de consommation en raison des coûts élevés de production; - Dépréciation de valeur de propriété, - Lourdes factures hospitalières; - Absence scolaire, - Jours de perte de travail, - Jours d'activité Limités, - Haute pollution de voitures accentue l usure de moteur et la réduction de la vie de moteur et causant ainsi des coûts très élevés de la maintenance de machines et véhicules Effects of vehicle emissions on the economy of Burundi 1. Untill now, no research has been undertaken to measure quantity of the main vehicles emissions in Burundi. 2. However, the economy of Burundi depends on the good health of its population. For the excessive car pollution, several effects are observed, including: High cost of consumer goods due to high production cost, Depreciation of property value, High hospital bills, School absence, Work loss days, Restricted activity days, High cars pollution accentuates engine wear thus reducing engine life and causing very high costs of vehicle and machine maintenance.

34 5.3. Objectif du Gouvernement La cause majeure de la diminution de la qualité de l'air à Bujumbura est le nombre croissant de véhicules utilisant des carburants sales avec de hautes émissions en conséquence. L objectif du Gouvernement de Burundi est de radicalement réduire le soufre dans les carburants, le polluant conventionnel et des émissions de gaz à effet de serre de à partir du transport personnel, public et le transport de marchandises pour améliorer la qualité de l'air et la santé humaine et atténuer le changement climatique Goal of the Government The major cause of the rapidly decreasing air quality in Bujumbura is the increasing number of vehicles using dirty fuels with high emissions as a result. Goal of the Government of Burundi is to dramatically reduce sulphur in fuels, conventional pollutant and greenhouse gas emissions from personal, public and goods transportation in order to improve air quality and human health, and mitigate climate change.

35 5.4. Gouvernance Réglementaire pour Véhicules et Carburants Impact/Conscience: - Quelle est la question environnementale? - Pollution atmosphérique et changement climatique Actions : - Quelle est la solution? - Véhicules plus propres et carburants. Instrument : - Quel outil sera utilisé pour appliquer la solution? - L'exigence de la réduction du soufre et des standards de véhicules plus propres. Gouvernance Réglementaire: - Qui appliquera, maintiendra et vérifiera les outils? - Une Agence du Gouvernement écrit des lois et des règlements, administre et fait respecter des exigences Regulatory Governance for Vehicles and Fuels Impact/ Awareness: What is the environmental issue? Air pollution and climate change Actions: What is the solution? Cleaner vehicles and fuels Instrument: What tool will be used to apply the solution? Requiring low sulphur fuels and cleaner vehicle standards Regulatory Governance: Who will apply, maintain and verify the tools? Government-led agency writes laws and regulations, administers and enforces requirements.

36 5.5. Que doit profiter le Burundi en réduisant le soufre dans des carburants? 1. Le carburant au taux réduit de soufre est essentiellement propre pour l'environnement et mieux pour des moteurs. Il signifie, donc que les grandes quantités de particules seront grandement réduites. 2. Le soufre réduit dans des carburants encouragera aussi l'utilisation de pots catalytiques pour réduire la consommation de carburant dans les nouveaux types de moteur efficaces, qui réduira des émissions de dioxyde de carbone de 30 %. 3. Dans des agglomérations, un avantage sera constaté dans la beauté esthétique des bâtiment (les carburants avec un contenu élevé SO2 corrodent des bâtiments et des sculptures What does Burundi stand to benefit by reducing sulphur in fuels? 1. Low sulphur fuel is essentially cleaner for the environment and better for engines. It means, therefore that the large amounts of particulates will greatly be reduced. 2. Reduced sulphur in fuels will also encourage the use of catalytic converters to reduce fuel consumption usher in new types of efficient engine which will reduce carbon dioxide emissions by 30%. 3. In built-up areas, one benefit will be seen in the aesthetic beauty of buildings (fuels with a higher content of SO2 corrodes buildings and sculptures).

37 6. PROGRES DANS LA MISE EN ŒUVRE DE L UTILISATION DES CARBURANTS PROPRES AU BURUNDI: ACTIONS REALISEES 6. PROGRESS TOWARDS IMPLEMENTING CLEANER FUELS IN BURUNDI: ACTIONS DONE

38 6.1. Processus d adoption des standards harmonisés pour le souffre au taux bas en EAC 1. La Communauté Est-Africaine (Burundi, Kenya, Rwanda, Tanzanie,Uganda) est dans le processus d'adoption des standards harmonisés de soufre au taux bas pour des produits pétroliers (diesel, essence). 2. Ces standards recommandent un taux de 50 ppm (partie par million) la teneur en soufre dans des carburants (ppm est utilisé pour mesurer la concentration chimique, d'habitude dans une solution d'eau. La concentration d'écartement de 1 ppm est la concentration d'écartement de 1/ de la solution. 1ppm = %). 3. Déclaration Formelle et Inscription au Journal par le Conseil de Ministres EAC. 4. Mise en œuvre : Process of adoption of harmonized low sulphur standards in EAC 1. East African Community (Burundi, Kenya, Rwanda, Tanzania, Uganda) is in the process of adopting harmonized low sulphur standards for petroleum products (diesel, petrol). 2. These standards advocate for 50 ppm (part per million) sulphur content in fuels (ppm is used to measure chemical concentration, usually in a solution of water. Solute concentration of 1 ppm is solute concentration of 1/ of the solution. 1ppm = %). 3. Formal Declaration and Gazettement by Council of EAC Ministers. 4. Implementation date: 2015.

39 6.2. Adoption du noveau Code de Circulation Routière Un nouveau Code de Circulation Routière du Burundi a été adopté pour intégrer les standards nécessaires pour la réduction des émissions de véhicules, nuisibles à la santé humaine et pour l'environnement. Le Gouvernement de Burundi a adopté le Décret portant Pénalités sur les importations des véhicules d occasion de plus de 10 ans. Une autre loi a été votée par le Parlement interdisant l'importation de combustibles à base de plomb et avec le diesel avec niveau élevé de soufre; ainsi quitté ppm à 500 ppm, comme exigé par EAC Adoption of a new Traffic Road Act A new Traffic Road Act of Burundi has been adopted to integrate the standards necessary for the reducing of the vehicle emissions harmful to the human health and to the environment. The Government of Burundi adopted the Decree of a penalty on imports of second hand vehicles of more than 10 years. Another law has been voted by the parliament forbidding the importation of leaded fuel and high sulphur diesel; therefore moving from 5,000 ppm to 500 ppm as required by EAC.

40 6.3. Gouvernance de la qualité de l air i) Au Burundi, les niveaux de pollution d'émissions de véhicules doivent être contrôlés. Ii) L'objectif est d'engager les parties prenantes clés pour inclure des carburants de soufre réduit et des véhicules propres dans le cadre de la gestion de la qualité de l'air durable dans leurs futurs plans et opérations et chercher la coopération et des efforts communs dans le déploiement et la l'application des technologies de contrôle d'émission pour baisser des émissions toxiques, en promouvant l'utilisation de carburants de soufre réduit. iii) Les parties prenantes clés doivent prendre leurs responsabilités en la matière pour un environnement sain Air quality management governance i) In Burundi, the pollution levels of vehicles emissions need to be controlled. ii) iii) The objective is to engage the key stakeholders to include low sulphur fuels and clean vehicles as part of sustainable air quality management in their future plans and operations and to seek cooperation and joint efforts in the deployment and application of newer emission control technologies that should substantially lower toxic emissions, by promoting the use of low sulfur fuels and recognizing that these fuels will continue to impact positively in the economy and environment of the country. The key stakeholders must look forward to supporting further the efforts in ensuring to a cleaner and healthy environment for all.

41 6.4. Agence de régulation Les parties prenantes clés doivent planifier pour contribuer : 1. A l élaboration de la législation et règlements pour gestion durable, 2. Définir des rôles et les responsabilités de chaque partie prenante. Les principales parties prenantes sont : Le Gouvernement pour la législation ou règlementation : (i) Ministère de l'eau, de l'environnement, de l Aménagement du Territore et de l Urbanisme; (ii) Ministère de l'énergie et Mines, (iii) Ministère du Commerce, de l Industrie, des Postes et du Tourisme, (iv) Ministère des Transports, des Travaux publics et de l'équipement, (v) Ministère à la Présidence chargé des Affaires EAC, (vi) Police de Roulage, (vii) Bureau Burundais de Normalisation (BBN), (vii) Office Burundais des Recettes (OBR), Le Secteur privé (i) Chambre Fédérale de Commerce), (ii) SEP (Entreprise de Stockage de Produits de Pétrole) La Société Civile (OLUCOME, PARCEM, ABUCO, OAG), 6.4. Regulatory Organization The key stakeholders planify to contribute to : 1. Elaborate legislations and regulations for management, 2. Define roles and responsibilities of each stakeholder. The main stakeholders are: The Government for legislation or regulations : (i) Ministry of Water, Environment, Land Management and Urban Planning (ii) Ministry of Energy and Mines, (iii) Ministry of Trade and Industry, Posts and Tourism, (iv) Ministry of Transport, Public Works and Equipment, (v) Ministry at the Presidency in charge of EAC Affairs, (v) The Traffic Police, (vi) Burundi Bureau of Standardisation (BBN) (vii) Burundi Costumer Office (OBR) The Private sector (i) Federal Chamber of Commerce), (ii) SEP (Petroleum Products Storage Company) The Civil Society (OLUCOME, PARCEM, ABUCO, OAG), Communications: (RTNB, ABP, Others)

42 6.5. Réduction de l âge des véhicules d occasion importés Le Gouvernement de Burundi a décrété que les véhicule d occasion importées de plus de 10 ans seront pénalisées pour un million et demi de francs burundais (l'équivalent de 1,000 américains $). Ceci est dans l'objectif de limiter l'âge de véhicules dans le pays qui pourrait émettre beaucoup de gaz à effet de serre Reduce vehicle age of second hand import The Government of Burundi decreed that the imported vehicles age more than 10 years will be penalized for one million and half of burundian francs (equivalent of 1,000 US $). This is in the objective to limit the age of vehicles in the country which could emit many greenhouse gases.

43 6.6. Inspection de véhicules La Police de la circulation a introduit l'inspection régulière de véhicule : 1. L'inspection Initiale - Ceci sera une inspection qu'un nouveau véhicule automobile doit recevoir quand il est nouvellement exploité. 2. L'inspection Périodique - Ceci sera une inspection qu'un véhicule automobile doit recevoir quand il doit être exploité continuellement après que le terme de validité du Certificat d Inspection de véhicule automobile (Contrôle Technique dans OTRACO) a expiré. 3. L'Inspection de véhicules impliqués dans des accidents de la route - Ceci sera une inspection qu'un véhicule automobile doit recevoir quand il est endommagé par des accidents de la route. 4. Sur des routes l'inspection aléatoire - Ceci sera une inspection qu'un véhicule automobile doit recevoir quand il est pris au hasard sur la route Vehicle inspection The Traffic Police has introduced regular vehicle inspection: 1. Initial Inspection This shall be an inspection which a new motor vehicle must receive when it is newly operated. 2. Periodic Inspection This shall be an inspection which a motor vehicle must receive when it is to be operated continually after the term of validity of the motor vehicle inspection certificate (Technical Control in OTRACO) has expired. 3. Inspection of vehicles involved in traffic accidents This shall be an inspection which a motor vehicle must receive when it is damaged by traffic accidents. 4. On roads random inspection - This shall be an inspection which a motor vehicle must receive when it is picked up at random on the road.

44 6.6. Inspection de véhicules (suite) 5. Contraintes environnementales (Test d'émission d'échappement), 6. L'inspection Visuelle (tous les véhicules) - l'échappement ne doit pas émettre de la fumée noire bleue ou clairement visible dense. 7. Test d'émission Standard - la concentration de monoxyde de carbone (CO) n'excédera pas le volume de 0,5 pour cent et les hydrocarbures (HC) des concentrations n'excéderont pas le volume de 0,12 pour cent (1200pm). 8. Inspections d'aptitude à la marche 6.6. Vehicle inspection (cont.) 5.Environmental Requirements (Exhaust Emission Testing) 6. Visual Inspection (all vehicles) The exhaust shall not emit dense blue or clearly visible black smoke. 7. Standard Emission Test The concentration of carbon monoxide (CO) shall not exceed 0.5 per cent volume and hydrocarbons (HC) concentrations shall not exceed 0.12 per cent volume (1200pm). 8.Roadworthiness Inspections

45 6.7. Standards Le Burundi a besoin d'effectuer une analyse du parc automobile, exemple : Dresser le composition et la taille du parc automobile; Source d'importation (actuelle et future, incluant âge); Test d émission, de maintenance et inspection; Approche intégrée avec EAC pour pour une amélioration de l air avec du carburant et véhicules propres; En attendant la Déclaration formelle de l EAC, une décision nationale doit être prise sur le niveau optimal du soufre réduit Standards Burundi need to carry out an analysis of vehicle fleet i.e.: Make-up/composition and size of vehicle fleet; Import source (current and future including age); Highest emission sources through emission testing, maintenance and inspection; EAC Integrated approach to combine clean fuels and clean vehicles to improve air quality. Awaiting formal EAC Declaration, a national decision needs to be made on the optimal level of low sulphur levels.

46 6.7. Standards (suite) Les standards pour véhicules et carburants à adopter au Burundi : a) Standards pour véhicules Standards d'émission, Test d'émission Âge et pots catalytiques, Efficacité pour carburants de véhicules, Standards harmonisés avec EAC b) Standards pour carburant Niveau de souffre en dessous de 500 ppm, Atteindre 50 ppm (diesel importé du Kenya). Utilisation durable de biocarburants, Harmonisation des standards et des pratiques Standards (cont.) The vehicle and fuels standards to be introduced: a) Vehicle standards Emission standards, Emission testing, Age & catalytic converters, Vehicle fuel efficiency, Harmonised standards with EAC. b) Fuel standards Sulphur levels in diesel as low as 500 parts per million (ppm), To hit the 50 ppm target (import diesel fuel from Kenya). Sustainable use of bio-fuels, Harmonise standards & practices.

47 7. Conclusion and recommendations

48 7.1. Conclusion Avec une allure croissante de développement économique, le parc automobile du Burundi aura une augmentation énorme particulièrement dans les centres urbains. La qualité de l'air urbaine sera également affectée. Plus de 90 % de pollution de l air en milieu urbain proviennent des véhicules du fait des de vieux véhicules automobiles mal entretenus et la qualité pauvre de carburant contenant du soufre. Même le coût de pollution de l air au niveau urbain n'est pas encore calculé, ce sera une importante rubrique du PIB (produit intérieur brut) dans les années à venir Conclusion With an increasing pace of economic development, Burundi s vehicles fleet has had a tremendous increase especially in the urban hubs. Urban air quality will be equally affected. Over 90% of urban air pollution is from mobile vehicle sources. A main contributor is the high number of poorly serviced old motor vehicles and poor fuel quality with high sulphur. Even the cost of urban air pollution is not calculated now, it will be an important part of GDP in next years.

49 7.2. Recommandantions 1. Le Gouvernement de Burundi doit élaborer des Stratégies de réduire l'émission de transport dans des zones urbaines dans le Burundi, particulièrement dans la Ville Bujumbura sont : Planification Urbaine appropriée, Promotion de transport non-motorisé (NMTs), Promotion de transport public (BRTS), Technologies pour carburants et véhicules propres. 2. Le Burundi doit entreprendre la coopération avec : Partenariat pour les Carburants et Véhicules Propres (PCFV, L Initiative d une Économie de Carburant pour réduire le soufre dans les carburants afin d assurer la qualité de l'air comme recommandé par la Santé Mondiale, UNEP Recommendations 1. The Government of Burundi must elaborate Strategies to reduce transport emission in urban areas in Burundi, especially in Bujumbura City are: Proper city planning, Promoting non-motorized transport, Promoting public/pooled transport, Cleaner fuel and vehicle technologies. 2. Burundi must undertake cooperation with : Partnership for Clean Fuels and Vehicles (PCFV) and Global, Fuel Economy Initiative to reduce sulphur in fuels for ensuring the air quality as set by the World Health, UNEP.

50 Thank you Merci Asante Murakoze

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE FRANÇAIS / ANGLAIS VALEUR DE NORMATION POUR LES INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX juillet 2002 E. LABOUZE - BIO Intelligence Service www.record-net.org OBJECTIF

Plus en détail

4 What Does Pollution Look Like? Pollution image cards À quoi ressemble la pollution? Cartes d images de la pollution

4 What Does Pollution Look Like? Pollution image cards À quoi ressemble la pollution? Cartes d images de la pollution 4 What Does Pollution Look Like? Pollution image cards À quoi ressemble la pollution? Cartes d images de la pollution Nitrogen dioxide (NO 2 ) This map depicts nitrogen dioxide (NO 2 ) throughout the country

Plus en détail

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Addressing the implementation challenges of regional integration Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Intégration régionale: défis migratoires L intégration régionale est

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

Guideline for the Index of the Quality of the Air

Guideline for the Index of the Quality of the Air Guideline for the Index of the Quality of the Air Report EPS 1/AP/3 April 1996 iii Readers Comments Comments regarding the content of this report should be addressed to: Tom Furmanczyk Pollution Data

Plus en détail

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy, Federal Office

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Organisation mondiale de la santé Qualité de l air ambiant (extérieur) et santé

Organisation mondiale de la santé Qualité de l air ambiant (extérieur) et santé Organisation mondiale de la santé Qualité de l air ambiant (extérieur) et santé Aide-mémoire N 313 Mars 2014 Principaux faits La pollution de l air représente un risque environnemental majeur pour la santé.

Plus en détail

1. Les oxydes d'azote (NO x )

1. Les oxydes d'azote (NO x ) 1. Les oxydes d'azote (NO x ) Les NO x regroupent le monoxyde d azote (NO) et le dioxyde d azote (NO 2 ), ils sont formés dans toutes les combustions fossiles, à haute température et par association de

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

2 - Ships emissions + Port handling s emissions. 3 Expectations from efforts

2 - Ships emissions + Port handling s emissions. 3 Expectations from efforts THE INPUT FROM LE HAVRE PORT AUTHORITY TO THE AIR QUALITY Contents 1- Port s s context 2 - Ships emissions + Port handling s emissions 3 Expectations from efforts Jean-Paul Raffini Le Havre- September

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Presentation and snapshot of achieved work FLEXIPAC meeting Bertrand Cornélusse, University of Liège December 2014 1 P L

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France)

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Provence-Alpes-Côte d Azur Une Région à fortes disparités / A lot of disparities Population: 5 000 000 80% sur le littoral

Plus en détail

Managing Electricity Sourcing in Europe's Energy Intensive Industry - A Methodology to Develop an Electricity Sourcing Strategy

Managing Electricity Sourcing in Europe's Energy Intensive Industry - A Methodology to Develop an Electricity Sourcing Strategy Managing Electricity Sourcing in Europe's Energy Intensive Industry - A Methodology to Develop an Electricity Sourcing Strategy THÈSE N O 5124 (2011) PRÉSENTÉE le 22 septembre 2011 À LA FACULTÉ MANAGEMENT

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Règlement modifiant le Règlement général sur la circulation routière. Highway Traffic (General) Regulation, amendment

Règlement modifiant le Règlement général sur la circulation routière. Highway Traffic (General) Regulation, amendment THE HIGHWAY TRAFFIC ACT (C.C.S.M. c. H60) Highway Traffic (General) Regulation, amendment CODE DE LA ROUTE (c. H60 de la C.P.L.M.) Règlement modifiant le Règlement général sur la circulation routière Regulation

Plus en détail

Alternative Fuels Regulations. Règlement sur les carburants de remplacement CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015

Alternative Fuels Regulations. Règlement sur les carburants de remplacement CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Alternative Fuels Regulations Règlement sur les carburants de remplacement SOR/96-453 DORS/96-453 Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015 Published by the Minister

Plus en détail

Bienvenue au Séminaire sur les Chaussées urbaines

Bienvenue au Séminaire sur les Chaussées urbaines Welcome to the Seminar on Urban Pavements Bienvenue au Séminaire sur les Chaussées urbaines Association mondiale de la route World Road Association Seminar on Urban Pavements Séminaire sur les Chaussées

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2012-2013 1 / 20 Cours de M1

Plus en détail

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 ACTION INTERSECTORIELLE SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET LES JEUNES Le 14 aôut, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN

Plus en détail

INTERREG VA France (Channel) England Programme. INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre. South West Facilitator Julie BECEL

INTERREG VA France (Channel) England Programme. INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre. South West Facilitator Julie BECEL INTERREG VA France (Channel) England Programme INTERREG VA Programme France (Manche) Angleterre South West Facilitator Julie BECEL Contents Sommaire 1. Schedule Calendrier 2. Eligible area Territoire éligible

Plus en détail

Vincent van Steenberghe

Vincent van Steenberghe LES OUTILS D EVALUATION DES IMPACTS ECONOMIQUES DE LA TRANSITION BAS CARBONE: ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Vincent van Steenberghe SPF Environnement- Service Changements Climatiques Congrès des Economistes

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

Atelier National Projet d amélioration de la qualité de l air à travers la diminution du taux de soufre dans le gasoil

Atelier National Projet d amélioration de la qualité de l air à travers la diminution du taux de soufre dans le gasoil Atelier National Projet d amélioration de la qualité de l air à travers la diminution du taux de soufre dans le gasoil Amaka David GUINDO Responsible HSEQ, Total Mali Sommaire Gasoil : Généralités Spécifications

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

PRIORITIES OF SUSTAINABLE SOIL MANAGEMENT IN BENIN. Prof. IGUE A. M.

PRIORITIES OF SUSTAINABLE SOIL MANAGEMENT IN BENIN. Prof. IGUE A. M. PRIORITIES OF SUSTAINABLE SOIL MANAGEMENT IN BENIN Prof. IGUE A. M. ETAT DES SOLS AU BENIN Dégradation physique des sols Erosion en nappe et en rigole avec enlèvement des particules de terre Erosion en

Plus en détail

Initiatives en Construction Durable (US)

Initiatives en Construction Durable (US) Initiatives en Construction Durable (US) Public: Fédéral: GSA, EPA État: 45+ initiatives d état Municipal: Plus que 350 Villes Hors-Public: Standards Corporatifs et d Industrie USGBC Organizations Internationaux

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Le partenaire de vos exigences The partner of your requirements Spécialiste reconnu de la robinetterie industrielle, SLIMRED est devenu un partenaire

Plus en détail

pétrole de lampe 3,000 carburant pour pinasse de 10 t 400 l essence par voyage = 400*400 F = 160,000 F

pétrole de lampe 3,000 carburant pour pinasse de 10 t 400 l essence par voyage = 400*400 F = 160,000 F D.E. 40% 2. Famille Bozo pecheurs (Dei et Oumar Djane) 14 pers. 400 F/j bois, amené journalièrement par les pirogues aui passent 12000 pas de charbon, on utilise les braises 100 F/j pétrole de lampe (1

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Can operational planning decrease distribution costs? - La gestion prévisionnelle pour diminuer les coûts de distribution?

Plus en détail

Development of an experimental methodology to estimate real air pollutants emission and fuel consumption from rolling vehicle fleet in Algeria

Development of an experimental methodology to estimate real air pollutants emission and fuel consumption from rolling vehicle fleet in Algeria UNITED NATIONS Economic and Social Commission for Western Asia (ESCWA) Regional Workshop on Raising Awareness about Transport and CO2 emissions Development of an experimental methodology to estimate real

Plus en détail

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles 2009-1-TR1-LEO05-08709 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

The cost of non ETS scenario Or : the benefits or giving it a second life Christian de Perthuis Université Paris-Dauphine

The cost of non ETS scenario Or : the benefits or giving it a second life Christian de Perthuis Université Paris-Dauphine The cost of non ETS scenario Or : the benefits or giving it a second life Christian de Perthuis Université Paris-Dauphine CEPS Tuesday, 29 June How to asses the cost? The aim of ETS is to reach a certain

Plus en détail

Société en commandite Gaz Métro

Société en commandite Gaz Métro RÉPONSE DE SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO (GAZ MÉTRO) À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 2 DE M. PAUL CHERNICK, EXPERT POUR LE REGROUPEMENT DES ORGANISMES ENVIRONNEMENTAUX EN ÉNERGIE (ROEÉ) ET L UNION

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE IUFRO International Congress, Nice 2015 Global challenges of air pollution and climate change to the public forest management in France Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Manuel Nicolas

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics I/ Pollutions atmosphériques 1) La qualité de l'air : «toxicité de l'air» 2) L'ozone stratosphérique : «trou d'ozone» 3) Effets radiatifs et changement climatique : «Gaz à effet

Plus en détail

RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR

RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR RENCONTRE DES EXPERTS DES COMITÉS TECHNIQUES DE L AIPCR C4 3 CHAUSSÉES ROUTIÈRES JP. CHRISTORY LROP Paris 20 mars 2008 LES AXES DE TRAVAIL ET PRODUITS DU C 4-3 «Chaussées routières» Les séminaires chaussées

Plus en détail

Extraordinary Summit of Heads of State and Government on Maritime Security and Development for Africa

Extraordinary Summit of Heads of State and Government on Maritime Security and Development for Africa Session extraordinaire des Chefs d Etat et de gouvernement de l Union Africaine sur la sécurité maritime et le développement en Afrique Sous le Haut Patronage de S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé, Président

Plus en détail

APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net

APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net APHLIS - a unique service APHLIS generates estimates of quantitative postharvest

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/69/20 11 mars 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT Pursuant to subsection 42(1) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed Public Property Regulations are made

Plus en détail

CONSOLIDATION OF INCOME TAX REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.I-1

CONSOLIDATION OF INCOME TAX REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.I-1 INCOME TAX ACT CONSOLIDATION OF INCOME TAX REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.I-1 LOI SUR L'IMPÔT SUR LE REVENU CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT SUR L'IMPÔT SUR LE REVENU R.R.T.N.-O. 1990, ch. I-1 AS

Plus en détail

Implementation of OECD Guidelines in Canada

Implementation of OECD Guidelines in Canada Implementation of OECD Guidelines in Canada March 1314, 2001 Berlin, Germany 1. 2. 3. 4. Overview Canada s involvement in OECD on Electronic Commerce and Consumer Protection Electronic Commerce in Canada

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Population aging : A catastrophe for our health care system?

Population aging : A catastrophe for our health care system? Population aging : A catastrophe for our health care system? Amélie Quesnel-Vallée Dept. of Epidemiology & Dept. of Sociology Lee Soderstrom Dept. of Economics McGill University A catastrophe? Population

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

... Insolation and Sun Protection in Town-Planning. N.V.Obolensky, Candidate of Sciences (Eng.) NIISF, MOSCOW, U.S.S.R.

... Insolation and Sun Protection in Town-Planning. N.V.Obolensky, Candidate of Sciences (Eng.) NIISF, MOSCOW, U.S.S.R. Irr---rr--r----------------*----------------- Insolation and Sun Protection in Town-Planning.... N.V.Obolensky, Candidate of Sciences (Eng.) NIISF, MOSCOW, U.S.S.R. Summary. The results of the comprehensive

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché?

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? François Vuille francois.vuille@e4tech.com Strategic thinking in sustainable energy Vevey 16 septembre 2011 2 c est assez 3 c est

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT A Guideline on the Conduct of District Planning Commission Meetings Directive sur la tenue

Plus en détail

La grande question The big question. Qui va pouvoir habiter à Blue Bonnets? Who will be able to live at Blue Bonnets?

La grande question The big question. Qui va pouvoir habiter à Blue Bonnets? Who will be able to live at Blue Bonnets? La grande question The big question Qui va pouvoir habiter à Blue Bonnets? Who will be able to live at Blue Bonnets? Les grandes sous-questions The big sub-questions Comment assurer que le développement

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RWANDA

INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RWANDA INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RWANDA Population 11.2 millions; taux de croissance 2.6% (recensement 2012) Superficie: 26,338 Km 2 44.9% de la population vit sous le seuil de la pauvreté (EICV 2011) 83%

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

PRACTICAL QUESTIONS / 2015. www.peugeot-openeurope.com

PRACTICAL QUESTIONS / 2015. www.peugeot-openeurope.com PRACTICAL QUESTIONS / 2015? www.peugeot-openeurope.com CONTENTS / 2015 PRACTICAL INFORMATION------------------------ 4 HOW TO EXTEND YOUR CONTRACT 4 HOW TO RETURN YOUR VEHICLE 5 HOW TO RETURN YOUR VEHICLE

Plus en détail

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Action de veille au niveau européen Plan de relance de l Union Européenne (2009) Journée d information

Plus en détail

Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order. Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques

Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order. Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques SI/78-162 TR/78-162 Current to January

Plus en détail

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Philippe Schulz Direction Plan Environnement Dexia Securities «Les suites du Grenelle de l Environnement» 20 Mai 2008 Trois préoccupations

Plus en détail

APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT

APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de Keynote lecture, 3 rd International Seminar on Social LCA 6 th May 2013 Professor Roland Clift

Plus en détail

Commercial Vehicle Trip Inspection Regulation, amendment. Règlement modifiant le Règlement sur l'inspection des véhicules utilitaires

Commercial Vehicle Trip Inspection Regulation, amendment. Règlement modifiant le Règlement sur l'inspection des véhicules utilitaires THE HIGHWAY TRAFFIC ACT (C.C.S.M. c. H60) Commercial Vehicle Trip Inspection Regulation, amendment CODE DE LA ROUTE (c. H60 de la C.P.L.M.) Règlement modifiant le Règlement sur l'inspection des véhicules

Plus en détail

POSTING APPLICATION OF THE PAY EQUITY ACT (SECTIONS 76.3 AND 76.4) PAY EQUITY AUDIT WITHIN THE PAY EQUITY PLAN OF THE CONSEIL DU TRÉSOR

POSTING APPLICATION OF THE PAY EQUITY ACT (SECTIONS 76.3 AND 76.4) PAY EQUITY AUDIT WITHIN THE PAY EQUITY PLAN OF THE CONSEIL DU TRÉSOR Version officielle en français disponible ici POSTING APPLICATION OF THE PAY EQUITY ACT (SECTIONS 76.3 AND 76.4) PAY EQUITY AUDIT WITHIN THE PAY EQUITY PLAN OF THE CONSEIL DU TRÉSOR FOR ALL EMPLOYEES IN

Plus en détail

Rôle de l épidémiologie respiratoire

Rôle de l épidémiologie respiratoire Rôle de l épidémiologie respiratoire 1 er JAEP Jeudi 6 février 2014 Epidémiologie Asthme Allergie : maladies chroniques non transmissible Dr I. Annesi-Maesano (Paris) Directeur de Recherche INSERM Directeur

Plus en détail

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295 (EuroguideVAL) SE/05/C/F/TH-82601 1 Information sur le projet Implementing the Common European Principles through Improved Guidance and Titre: Implementing the Common European Principles through Improved

Plus en détail

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL AN-Conf/12-WP/77 10/10/12 DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 19 30 novembre 2012 Point 6 : Direction future 6.1 : Plans

Plus en détail

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER GLOSSAIRE THEME CREST WP1 BARRIERE PSYCHOLOGIQUE ET COMPORTEMENTALE BATIMENT INTELLIGENT CAPTEURS CHANGEMENT CLIMATIQUE CHEMINEMENT EDUCATIF COMPORTEMENT CONSEIL ECHANGES PROFESSIONNELS ECO UTILISATION

Plus en détail

Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs. Temporary Export of Aircraft Remission Order

Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs. Temporary Export of Aircraft Remission Order CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Temporary Export of Aircraft Remission Order Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs C.R.C., c. 799 C.R.C., ch. 799 Current to January 25, 2016

Plus en détail

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule Ecointesys - Life Cycle Systems sàrl Parc Scientifique de l'epfl C.P. 538, CH-1001 Lausanne Yves.loerincik@ecointesys.ch www.ecointesys.ch Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion

Plus en détail

Leverage PPP to finance Côte d Ivoire s highways

Leverage PPP to finance Côte d Ivoire s highways RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Ministry of Economic Infrastructures Leverage PPP to finance Côte d Ivoire s highways CEO Forum March 21th 2016 Patrick Achi Minister of Economic Infrastructures 1. Côte d'ivoire,

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE

SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE Docteur Jean-Yves Le Coz Professeur des Universités Expert Leader «Sécurité Routière» Groupe Renault Direction de la Responsabilité Sociale LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us SKILLED TRADES PLATFORM 2015 PLATEFORME DES MÉTIERS SPÉCIALISÉS 2015 Canada s cities and towns are crumbling around us Canada needs a comprehensive integrated infrastructure program that will eliminate

Plus en détail

refine initiative Conference 2011 Radisson Blu Centrum Hotel - WARSAW 04 / 05 October 2011

refine initiative Conference 2011 Radisson Blu Centrum Hotel - WARSAW 04 / 05 October 2011 Conference 2011 Conference under the patronage of the Polish National Contact Point for Research Programmes of the EU Supported by: Let s Construct Europe s Future With Innovative Buildings and Infrastructures

Plus en détail

Quelle est la priorité? Ou même combat?

Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique (qualité de l'air) et changement climatique : quelles interactions? Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique et changement climatique : quelles interactions?

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son destinataire

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer Prostate Cancer The prostate is a gland in men that makes a liquid that forms part of semen. Its size is about 2 centimeters by 2 centimeters and is located in the pelvic area. The prostate uses a male

Plus en détail

TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA

TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA (Exploration Program Class Criteria Table replaced by O.I.C. 2005/190) Column 1 Column 2 Column 3 Column 4 Item Class 1 Class 2 Class 3 Activity Criteria Criteria

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD 60839-2-5 Première édition First edition 1990-07 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section 5 Détecteurs

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN Présenté par M. Wabi MARCOS Coordonnateur Sous Programme Lutte Contre la Pollution Atmosphère INTRODUCTION PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail