Les économie linéaire, circulaire et de fonctionnalité valeurs et motivations. Lausanne, ÖBU, 30 septembre 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les économie linéaire, circulaire et de fonctionnalité valeurs et motivations. Lausanne, ÖBU, 30 septembre 2015"

Transcription

1 Les économie linéaire, circulaire et de fonctionnalité valeurs et motivations Lausanne, ÖBU, 30 septembre 2015 Dr h.c. Walter R. Stahel Visiting Professor, University of Surrey Founder-Director, Institut de la Durée, Genève öbu Lausanne 1 1

2 CONTENU L économie industrielle linéaire un flux, comme une rivière L économie circulaire un stock, comme un lac L économie de fonchonnalité paiement à l usage, des biens comme services öbu Lausanne 2

3 L économie industrielle linéaire croissance égal plus de flux et ressources Produits d une durée de vie zéro ressources materiaux fabricahon distrib. PdeV usage déchets Op$misa$on du profit micro- economique PdeV CONSOMMATEUR ETAT la responsabilité du fabricant se limite à la qualité de fabrication pendant la période de garantie. Au PdeV, le fabricant transfère la propriété et responsabilité au consommateur et à l Etat. MAIS: asbestos, tobacco, emissions CO2, etc 21st C öbu Lausanne 3

4 Produits de vie égale zéro La rivière ne peut pas être arrêté; le flux continue même si la demande est insuffisante: Livres (plus que 50% des livres imprimés ne sont jamais vendu mais recyclés ou détruites) Les cigarettes connaissent quatre saisons, le parfum est adapté au changement du palais humain, les cigarettes non vendues à la fin d une saison sont détruites Les produits soumis à la mode (électronique, habits, équipement de sports) sont détruits quand les nouveaux modèles arrivent pour récupérer TVA et taxes de douane Les produits frais (fleurs importées, nourritures) sont jetés si pas vendus Entre un tiers et la moitié de la nourriture (UE et CH) Les pertes de transports (jusqu à 10%) sont recyclés ou détruits (les voitures à bord du bâteau Tricolor).

5 chaines de livraison globales Container ports, ships, trains Logistics- and Shopping Centers Warehouse on wheels trucks at the Brenner 05/10/2015 Delivery drohnes? Walter R. Stahel at Grundfos 5

6 COMME UNE RIVIERE l économie industrielle est un flux en sens unique, transformant des ressources vierges en produits finis par une série d action de fabrication et de valeur ajouté. externalises les coûts de risque et de déchets; elle avance par le progrès technologique (outils) et la mode (jouets), et la publicité du plus grand-meilleurplus rapide-plus sur. est fondée sur la valeur ajoutée: croissance égale consommation de capital nature, économies d échelle, mécanisation, sous-traitance globale, valeur amortie. 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 6

7 Valeur amortie un pilier de l économie linéaire An insurance agent went to a museum and accidentally hit a statue. Museum guard: That is a 500 year old statue you have broken. Insurance agent: Thank God. I feared it was a new one. 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 7

8 2 l économie circulaire (boucles et lac) L économie circulaire de boucles fermer le boucles avance par: legislation (environnementale) et économies, freinée pars les doutes des consommateurs. L économie circulaire du lac est lente est avance par: l optimisation des coûts de fonctionnement et maintenance par les gestionnaires de parcs, stewardship et caring des particuliers. 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 8

9 Une Économie Circulaire est économe: gérer les stocks localement, pas les flux mondiaux Intense en maind oeuvre, pauvre en ressources Les pe5tes boucles X resource security Remise à neuf de biens X RÉEMPLOI de biens La boucle large (recyclage) Source: Product- Life InsHtute, öbu Lausanne rénover des bâhments Louer des biens, remise à neuf des biens, bouteilles, entretenir les second- hand infrastructures goods, e- bay 9

10 Valeurs: la vraie richesse d une société sont les stocks - la quantité et la qualité des stocks capital nature (sols arables, eau, forets, poissons, air, biodiversité) capital humain (main d oeuvre, compétences, expertise) capital intangible (savoir-faire, santé) capital culturel (monuments, artefacts, music) capital financière (investissements, richesses) capital manufacturé (infrastructure, bâtiments, biens) La société industriel est la seul basée sur le flux! öbu Lausanne 10

11 Réemploi: prolongation de la durée de vie égale économie d énergie et prévention de déchets New think: moteurs usagés, couteaux usagés après take-back! öbu Lausanne 11

12 L économie circulaire est aussi rentable pour les biens catalytiques Ré-raffinage d huiles de moteurs (prescrit par Directive sur les déchets de l UE 2008) Récupération de la chaleur perdue des eaux usées dans les canalisations, avec des pompes à chaleur (Zurich) Réemploi de la chaleur perdue des serveurs IT refroidi à l eau permet de produire de l eau chaude sanitaire et chauffage (EPF Tessin et IBM Rüschlikon) Eau de refroidissement et de processus (fabrication de papier) en circuit fermé öbu Lausanne 12

13 La confiance, la garantie de valeur et de qualité: la base de réutilisation (reuse) 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 13

14 New think: la revente de biens usagés est le nouveau défi pour le marketing! öbu Lausanne 14 14

15 Prolonger la vie d un bien réduit les volumes de production, la consommation de ressources et le volume de déchets, et augmente les emplois qualifiés et décentralisés. Figure 3 Analyse des coûts d exploitation d une automobile de 30 ans: Toyota Corona Mk II 1969 Coût d achat 61% travail 18% travail 34% coût d achat 34% Coût d achat 23% travail 48% Parts 17% Oils 4% Oils 4% Oils 4% Parts 28% Parts 25% 10 ans (coût d'achat, réparations et entertien) total CHF 19'724 / 127'000 km CHF 0,16 / km 20 ans (coût d'achat, réparations et entretien) total CHF 35'400 / 196'000 km CHF 0,18 / km 30 ans (coût d'achat, réparations et entretien) total CHF 52'479 / 222'200 km CHF 0,24 / km

16 Les secteurs de Fourastier: les emplois dans les services dominent l économie depuis 1920 (USA)

17 CARING, innovations socioculturelles une nouvelle relation avec les biens Nouveau? öbu Lausanne 17

18 Comment échapper à la société de consommation? Le pas du jouet à l outil connait deux options: Innovations socio-culturelles inno commercio-sociales CARING SHARING (and caring) porter soin partage des biens auto-motivation en série ensemble ours teddy location de costume Trein-taxi, Rufbus montres Piaget sacs à main bus, train voitures de collection auto-partage boites aux lettres Treuhänder (stewardship) prêts de biens en bus/tram héritage culturel biens/habits usagés, Internet meubles d enfants pedobus Caring et sharing demande une nouvelle relation avec les biens öbu Lausanne 18

19 Une économie circulaire est Une économie de sauvegarde qui gère les stocks physiques et crée des cycles vertueux, contrairement à une économie industrielle linéaire fondée sur le flux de production et les volumes vendus. La gestion des stocks demande et favorise une attitude de confiance et de porter soin (CARING), en cherchant à préserver la qualité, la valeur du stock existant, de la richesse et du bien-être. Cette approche est à forte densité de travail, les activités sont locales et consomment peut de ressources énergétiques et de matériaux öbu Lausanne 19

20 Fiscalité durable: mettre des priorités politiques claires les consommateurs suivent souvent la logique de l argent. N est-ce pas bizarre que les impôts nous permettent de déduire plus pour notre voiture que pour notre enfant?

21 Les conditions-cadres - la fiscalité durable Les conditions-cadres actuelles sont issues de l économie industrielle. Une fiscalité adaptés serait durable: ne pas taxer les ressources renouvelables y inclus le travail, ne pas prélever la TVA (taxe à la valeur ajoutée) aux activités qui conservent la valeur, taxer la consommation des ressources nonrenouvelables, et ne pas subventionner leur production et utilisation öbu Lausanne 21

22 Une fiscalité durable favorise la sécurité de ressources, SECURITE DES RESSOURCES FISCALITE E CREATION les emplois, DURABLE D D EMPLOIS et évite les émissions de GHG REDUCTION DES GAZ A EFFET DE SERRE Copyright/author: Walter R. Stahel öbu Lausanne 22

23 en mio t GHG emissions, UK, par année 800 mio t LifeHme ophmisahon économie de fonctionnalité économie circulaire 100 mio t Source: WRAP (2009) öbu Lausanne 23

24 IncitaHons renversés anderes Denken

25 Le recyclage est la plus grande boucle de l économie circulaire, la moins rentable des boucles, soumis aux intérêts cumulés à l envers, soumis à la deuxième loi thermodynamique, Il ressemble à la production industrielle (économie d échelles, grands volumes, mécanisation). Mais pour être compétitif, il faut recycler les atomes, pas les matériaux! öbu Lausanne 25

26 3 L économie de fonctionnalité est la forme la plus efficace et performante de l économie circulaire, qui tire profit des solutions d efficacité et de sufficience, retient la propriété des biens ainsi que des ressources intégrées, internalise tous les coûts de risque et de déchets, exploite des solutions de systèmes au lieu de produits öbu Lausanne 26

27 FONCTIONNALITE: INTRODUIRE LE FACTEUR TEMPS DANS L ECONOMIE Définir QUALITÉ comme l optimisation du fonctionnement de produits-systèmes pendant une longue durée de temps pour mémoire: l économie industrielle definit la qualité comme absence de défaut de fabrica$on, avec une garan$e pendant quelques mois ou années qualité Source: Giarini et Stahel, les limites du certain, affronter les risques dans une nouvelle société de service. 1990

28 Example: Private Finance Ini5a5ves (PFI) sont uhlisés pour la construchon et exploitahon à longue terme d infrastructu- res par un seul acteur économique. Le Viaduc de Millau, un contrat (2001) de 78 ans de concevoir, financer, construire et exploiter le pont (à 2079), avec un contract d entrehen à Le pont de Millau, France

29 L économie de fonctionnalité découple croissance et consommation de ressources; elle combine les objectives de l UE de Lisbonne 2010 avec le développement durable (productivité de ressources plus élevée) UN Agenda 21 Rio 1992 ch. 8 A resource efficient low-carbon Europe 2011 (UE) richesse up kg consomma5on de ressources mh Stahel, The Performance Economy, 2006/2010 emplois up UE agenda 2008 for future growth chaque élection politique

30 Mesurer le découplage de la croissance et de la consommation de ressources: /kg, mh/kg /kg up wealth up kg mh mh/kg up resource- consump5on down jobs up

31 using absolute decoupling indicators The mh/kg raho of remanufacturing a car engine is 270 5mes that of manufacturing a new engine 31

32 öbu Lausanne 32

33 Où achète le consommateur aujourd hui la fonction ou le réemploi de biens usagés? Ensemble: Ascenseurs, bâtiment et espaces publics, concerts, cinémas, Internet, transport publics: trains et avions, autostop, Restaurants (partage de l espace mais pas des plats) En série (un après l autre): Chambres d hôtel, taxis, bibliothèques, toilettes (Wall AG), Locatif: appartement, voitures, auto-partage (Mobility), bicyclettes «publiques», zip cars (London, Amsterdam), Sac à main de luxe: bagborroworsteal.com, luxusbabe.de, runawaybag.com, frombagstoriches.com, Réemploi: marchés aux puces, ventes aux enchères, ebay Second-hand (habits, objets, antiquités, œuvres d art) öbu Lausanne 33

34 Systems innovahon instead of product innovahon, combined with intelligent decentralisahon! Lighthouses have done more for the safety of shipping than any improvement to ships. 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 34

35 The system design issue: PTS plane transport system vs. aircraft tractor (factor 10) 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 35

36 Quality of repair and maintenance becomes key for commercial success in fleet management 1964 DeHavilland Twinotter Seaplanes Harbour Air, Vancouver 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 36

37 Where to find more informa5on: The Performance Economy Walter R. Stahel published by Palgrave Macmillan London March 2010 translated into Simplified Mandarin hpp://product- life.org öbu Lausanne 37

38 EXAMPLE 1: autos dans les 3 économies LIE manufacturers sell sexy and fashionable branded cars, with a warrantee limited in time and scope. The cars end up in scrap yards, most metals are recovered. CE cars are operated by the owner, either as tools to make money (taxis) or as toys by private customers. If a major component stops functioning, the owner can have it repaired, remanufactured or scrap the car. PE autolib in Paris offers mobility at a fixed price. Simple no-name electric cars are available throughout Paris for short periods of time; parking at recharge stations and fuel included. Autolib is driven by low operation and maintenance costs (electric cars and high standardisation: one model, one colour, few electronics. 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 38

39 EXAMPLE 2: pneumatiques dans les économies LIE new tyres are sold to vehicle owners, used tyres end up in waste streams. CE repair, retreading, recycling or incineration used tyres go into cement kilns, material recovery or remanufacturing (retreading) for reuse, heavily influenced by subsidies. PE stewardship Michelin sells tyre use by the mile for fleet managers of lorries. Michelin repairs and regrooves its tyres through mobile workshops at the clients premises, and retreading plants regionally. Its clients are fleet managers including the Pentagon (and all US armed forces), and haulage companies. 05/10/2015 Walter R. Stahel at Grundfos 39

40 21st C Pourquoi amorcer maintenant le passage à l économie circulaire et la fiscalité durable? La saturation des marchés des pays ODEC La sécurité de l approvisionnement en ressources, l augmentation des prix de ressources depuis 2000 L augmentation de la dette publique comme trompe-oeil Le chômage général persistant, le chômage des jeunes Le changement climatique La responsabilité produit du fabricant Le primat politique de découpler richesse et croissance de la consommation de ressources Et le Sonderfall Suisse: le principe de la démocratie directe, du système de milice et de subsidiarité créent une société soudée et durable öbu Lausanne 40

41 je vous remercie de votre patience Dr h.c. Walter R. Stahel, Visiting Professor, University of Surrey Founder-Director, The Product-Life Institute, Geneva 05/03/2015 Walter R. Stahel at RESOURCE London

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013

COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013 COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013 Le marché des équipements, des éléments d avion, des moteurs recyclés Introduction à la table ronde : Christophe Gauthierot,Directeur Général

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

La «lutte contre le gaspillage alimentaire» en France et aux Etats-Unis Valeur(s) des excédents et régulation des systèmes alimentaires

La «lutte contre le gaspillage alimentaire» en France et aux Etats-Unis Valeur(s) des excédents et régulation des systèmes alimentaires La «lutte contre le gaspillage alimentaire» en France et aux Etats-Unis Valeur(s) des excédents et régulation des systèmes alimentaires Marie Mourad Directrice de thèse : Sophie Dubuisson-Quellier Sciences

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

gilles.pennequin@diact.gouv.fr Haut Fonctionnaire Développement Durable DIACT

gilles.pennequin@diact.gouv.fr Haut Fonctionnaire Développement Durable DIACT PREMIER MINISTRE MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DÉLÉGUÉ À L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE NASA/NOAA gilles.pennequin@diact.gouv.fr Haut Fonctionnaire Développement Durable

Plus en détail

GUEST AMENITY PORTFOLIO

GUEST AMENITY PORTFOLIO GUEST AMENITY PORTFOLIO Eco-green Creation Production Distribution 28 29 COSMETIC REGULATIONS & USERS SAFETY We guarantee the safety and conformity of all our cosmetic products, including their traceability.

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

Les Enjeux du Smart Water. Eau. Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France. Schneider Electric Fabrice Renault 1

Les Enjeux du Smart Water. Eau. Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France. Schneider Electric Fabrice Renault 1 Les Enjeux du Smart Water Eau Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France Schneider Electric Fabrice Renault 1 Plus les villes grandissent, plus leurs défis augmentent Vieillissement et saturation

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Modèles de financement alternatifs et économies énergétiques pour le secteur public

Modèles de financement alternatifs et économies énergétiques pour le secteur public et économies énergétiques pour le secteur public Siemens AG Industry Sector Building Technologies Division Hansjörg Sidler Sales Director Switzerland Energy & Environmental Services Sennweidstrasse 47

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Lausanne. Présentation du programme et du modèle d encouragement. Tournée de présentation 2015. Sandra Stettler Egon AG 02.09.2015

Lausanne. Présentation du programme et du modèle d encouragement. Tournée de présentation 2015. Sandra Stettler Egon AG 02.09.2015 Lausanne Tournée de présentation 2015 Présentation du programme et du modèle d encouragement Sandra Stettler Egon AG 02.09.2015 Sommaire 1. Qu est-ce que l automation des bâtiments (immotique)? 2. Automation

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Faits et chiffres clés 2012 Notre engagement pour une croissance durable Note au lecteur L Association européenne de l aluminium

Plus en détail

ÉCROUS ET VIS ANTIVOL DE ROUES Aluminium et acier / Aluminium alloy and steel

ÉCROUS ET VIS ANTIVOL DE ROUES Aluminium et acier / Aluminium alloy and steel Aluminium et acier / Aluminium alloy and steel Cette gamme d écrous et de vis antivol de roues s adapte sur plus de 80% du parc automobile. This range of anti-theft weel locks can be used on 80% of car

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE «La gestion du changement est aussi importante que l innovation» Olivier GATTI +33 6 09 84 61 22 olivier.gatti@adis-innovation.com www.adis-innovation.com

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

Granulé de bois et filière. Propellet Tour. www.propellet.fr

Granulé de bois et filière. Propellet Tour. www.propellet.fr Granulé de bois et filière Propellet Tour www.propellet.fr Granulé de bois et filière Propellet France Se chauffer au granulé de bois Les arguments du granulé Données de filière (nationales et internationales)

Plus en détail

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires.

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Partner of REALice system Economie d énergie et une meilleure qualité de glace La 2ème génération améliorée du système REALice bien connu, est livré en

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

CADCAMation SA. Shaping a sustainable world... CADCAMation SA www.cadcamation.ch 0227922118

CADCAMation SA. Shaping a sustainable world... CADCAMation SA www.cadcamation.ch 0227922118 CADCAMation SA Shaping a sustainable world... CADCAMation SA 0227922118 NGUYEN Van Khai dipl. EPFL Consultant PLM & R&D CADCAMation SA Founded in 1993 by the Fidia Spa and Van Khai Nguyen CAD/CAM competence

Plus en détail

10 ans d actions en économie verte en Région de Bruxelles-Capitale: En route vers l économie circulaire. Focus sur l Alliance Emploi-Environnement

10 ans d actions en économie verte en Région de Bruxelles-Capitale: En route vers l économie circulaire. Focus sur l Alliance Emploi-Environnement 10 ans d actions en économie verte en Région de Bruxelles-Capitale: En route vers l économie circulaire Focus sur l Alliance Emploi-Environnement Contexte bruxellois Population Revenu moyen < de 20% à

Plus en détail

Le Bourg À MONTREUIL

Le Bourg À MONTREUIL Le Bourg À MONTREUIL REI 02 LE BOURG MONTREUIL Au cœur du bas Montreuil et aux portes de Paris, votre appartement rue Lebour Montreuil est l une des villes les plus agréables à vivre aux portes de Paris.

Plus en détail

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique Solutions de recharge EVlink Facteur clé du succès du véhicule électrique Favoriser la mobilité multimodale Chefs d entreprises, collectivités territoriales, naires de flottes de véhicules, gérants de

Plus en détail

Achats Professionnels Responsables. Expérience Pilote

Achats Professionnels Responsables. Expérience Pilote Achats Professionnels Responsables Expérience Pilote 06.06.2014 Implenia en chiffres Nombres d employés: Chiffre d affaires: Plus de 5700 collaborateurs en Suisse 3,1 milliards CHF 4 Divisions opérationnelles:

Plus en détail

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com LE REMANUFACTURING Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015 g.moenne-loccoz@neopost.com Neopost en quelques mots 2 ème fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier Acteur majeur dans

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

BILAN CARBONE FEDEX INTERNATIONAL SNC. Description sommaire de l activité : enlèvement et livraison de colis express.

BILAN CARBONE FEDEX INTERNATIONAL SNC. Description sommaire de l activité : enlèvement et livraison de colis express. BILAN CARBONE FEDEX INTERNATIONAL SNC 1. Description de la personne morale concernée Raison Sociale : Fedex International SNC Code NAF : Code APE 5121Z Libellé NAF : Transport aériens de fret Code SIREN

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region?

Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region? Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region? Dr. Paul Schosseler Director CRTE / CRP Henri Tudor Vice-president LuxembourgEcoInnovation Cluster 2 3 4 Circular Economy (C.E.) A circular

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Agenda 1 Introduction 2 Les enjeux métiers 3 La solution fonctionnelle et technique 4 L approche marché 5 Les références 01 Présentation myconstruction@augustareeves.fr

Plus en détail

L expérience de donner forme aux idées. Experience in shaping ideas. Custom

L expérience de donner forme aux idées. Experience in shaping ideas. Custom L expérience de donner forme aux idées. Experience in shaping ideas. Custom Nous laissons place à vos idées - we let your ideas grow Modeler la matière pour donner vie à de nouvelles formes De 1955 à ce

Plus en détail

DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire

DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire Vos avantages en un simple regard 5 ans* DE GARANTIE PAR LE FABRICANT *Sur le fonctionnement de la céramique avancée Réduction considérable de

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Mobility Solutions AG Mobilité électrique - Part de la stratégie mobilité de la Post. Dominique Jean-Baptiste, Grandson, 20.

Mobility Solutions AG Mobilité électrique - Part de la stratégie mobilité de la Post. Dominique Jean-Baptiste, Grandson, 20. Mobility Solutions AG Mobilité électrique - Part de la stratégie mobilité de la Post Dominique Jean-Baptiste, Grandson, 20. Septembre 2012 Dévelopment durable «Logistique durable défi majeur et évolution

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

Notre solution : Souplesse des systèmes

Notre solution : Souplesse des systèmes Projet d efficacité énergétique Notre solution : Souplesse des systèmes et équipements efficaces! par Daniel Bussière, ing. 1 Objectifs du projet Atteindre les objectifs de réduction fixés par le ministère

Plus en détail

Ecologistics Luxembourg Workshop

Ecologistics Luxembourg Workshop Ecologistics Luxembourg Workshop 1 1. Introduction 2. 13:35-14:30 : L EPC et votre entreprise - Quelle valeur ajoutée pour votre entreprise? GS1 - L intégration de l EPC : retour d expérience. Up Trace

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Echantillon représentatif

Echantillon représentatif Enquête Méthodologie: Etude préalable qualitative avec 2 discussions de groupes (automobilistes privés) et 6 interviews simples (responsables de flottes) Etude quantitative Partie1: interviews téléphoniques

Plus en détail

Introducing Umicore May 2008

Introducing Umicore May 2008 Introducing Umicore May 2008 L approche Umicore de la technologie des matériaux Connaissances des applications métaux Chimie Science des Matériaux Métallurgie Solutions à base De métaux recyclage 2 2 3

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques...

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques... C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E Un outil pour développer les bonnes pratiques... Notre ambition : transformer nos convictions en actions Comment utiliser ce document? Véritable guide des gestes

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL - CHANCES ET RISQUES POUR LES ASSUREURS

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL - CHANCES ET RISQUES POUR LES ASSUREURS Développement durable que faire? UIPF - Union des intérêts de la place financière lémanique 7 novembre 2007 LE CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL - CHANCES ET RISQUES POUR LES ASSUREURS Walter R. Stahel Visiting

Plus en détail

Développement de l outil

Développement de l outil Développement de l outil d empreinte carbone de DALKIA 19/10/2010 ) Marie Laure GUILBERT M2 Gestion de l Environnement Sommaire 1. Présentation de la mission 1.1 Contexte 1.2 Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

Zero emission delivery

Zero emission delivery Kangoo Hybride Green Propulsion Zero emission delivery Green Propulsion s.c.r.l. 6, quai Banning 4000 Liège www.greenpropulsion.be :+32 4 366 91 78 :+32 4 366 91 44 1899 : «La Jamais contente», première

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

L automobile de demain

L automobile de demain L automobile de demain Notes prises par Patrick MICHAILLE à la conférence de Eric LEMAITRE, CEA/DRT-PARIS/LITEN Visiatome (Marcoule), 9 septembre 2010 Avant de rejoindre le CEA, Eric Lemaître a travaillé

Plus en détail

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Prise de position de l Öbu, 23.12.14 9 mai, Forum ö

Plus en détail

MODELES DE L ENERGIE ET NOUVELLES THEORIES DU PROGRES TECHNIQUE

MODELES DE L ENERGIE ET NOUVELLES THEORIES DU PROGRES TECHNIQUE MODELES DE L ENERGIE ET NOUVELLES THEORIES DU PROGRES TECHNIQUE CONSEIL FRANCAIS DE L ENERGIE - 3 DECEMBRE 2008 Paul ZAGAME INTRODUCTION Renouveau de la théorie du progrès technique et de la croissance

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

NOUS NE SOMMES PAS PRÊTS

NOUS NE SOMMES PAS PRÊTS Être Anticiper Innover NOUS NE SOMMES PAS PRÊTS Tout ce qu il faut savoir sur la nouvelle Directive Eco-Conception EuP dans le Bâtiment nous sommes en AVAnce en 2013, la directive eup va changer radicalement

Plus en détail

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system:

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: 1.Which to choose: the cable or the mat? True Comfort offers two types of floor

Plus en détail

BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle

BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle BILAN CARBONE FedEx Corp HUB de Roissy Charles-de-Gaulle 1. Description de la personne morale concernée Raison Sociale : Fedex Corp Code NAF : 621Z Code Siren : 351 630 371 Code SIRET 351 630 371 000 42

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité RDV du PIPAME Élisabeth Waelbroeck-Rocha, Associé Vice-Président Bercy le 21 mai 2010 BIPE 2010 Quelles

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

1 er réseau de chaleur en France

1 er réseau de chaleur en France 1 er réseau de chaleur en France CPCU, une Entreprise Publique Locale avec pour actionnariat : 64,39% : GDF Suez Energie Services 33,50% : Ville de Paris 2,11% : public 396 ME de chiffre d affaires La

Plus en détail

Société en commandite Gaz Métro

Société en commandite Gaz Métro RÉPONSE DE SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO (GAZ MÉTRO) À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 2 DE M. PAUL CHERNICK, EXPERT POUR LE REGROUPEMENT DES ORGANISMES ENVIRONNEMENTAUX EN ÉNERGIE (ROEÉ) ET L UNION

Plus en détail

PVB recyclé. Du pare-brise à la moquette. Europe, Moyen-Orient & Afrique

PVB recyclé. Du pare-brise à la moquette. Europe, Moyen-Orient & Afrique Europe, Moyen-Orient & Afrique AE +971 4 399 6934 AT +41 44 913 68 00 BA +387 33 522 534 BE +32 2 475 27 27 BG +359 2 808 303 BY +375 17 226 75 14 CH +41 44 913 68 00 CZ +42 0 233 087 111 DE +49 2151 3718

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié PARIS ET LA COP 21 Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié 2 274 880 habitants 3 000 000 déplacements pendulaires par jour 32 000 000 de touristes par an ILE DE FRANCE 12.000.000 habitants

Plus en détail

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Darren Cooper Information Management Consultant, IBM Software Group 1st December, 2011 Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Information

Plus en détail

OBJET : Mémoire présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires

OBJET : Mémoire présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires 6 août 2014 M me Christine Lafrance Greffière du Comité permanent des finances Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6 FINA@parl.gc.ca OBJET : Mémoire présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires

Plus en détail

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO.

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. 02 Les ressources en énergie se réduisent, les couts énergétiques augmentent. Pour ces raisons, l Energie est une valeur importante dans nos sociétés.

Plus en détail

Performance et efficacité dans l industrie suisse

Performance et efficacité dans l industrie suisse Industry Services Performance et efficacité dans l industrie suisse Non restreint Siemens Suisse SA 2015 Prévisions du printemps 2015 Test de résistance pour l économie suisse LE MATIN.ma 28.04.2015 RTS

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

95 RUE DE MAUBEUGE 75010 PARIS 7 916 m² de bureaux

95 RUE DE MAUBEUGE 75010 PARIS 7 916 m² de bureaux 95 RUE DE MAUBEUGE 75010 PARIS 7 916 m² de bureaux Contact : Benoit Gendrot E: bgendrot@savills.fr DL: +33 (0) 1 44 51 77 91 M : +33 (0) 6 01 03 46 09 SAVILLS 21 boulevard Haussmann Paris 75009 T: +33

Plus en détail

STIMERGY. Data Centers distribués

STIMERGY. Data Centers distribués STIMERGY Data Centers distribués Nouvelles technologies de l énergie : positionnement de Tenerrdis Energie solaire Biomasse Géothermie Pompes à chaleur Hydraulique Smart grids Hydraulique Hydrogène Batteries

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE L industrie nucléaire, définition (1) Ensemble des procédés de transformation qui utilisent les propriétés du noyau atomique Dans le domaine civil l exploitation des

Plus en détail

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Le Centre de Formation de la Plasturgie organise 6 rencontres thématiques

Plus en détail

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder + Autonome et connecté + Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER pour recycler la chaleur des eaux usées grises + Compact et prêt à raccorder BIOFLUIDES Un acteur historique du traitement de l eau Créée

Plus en détail

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable Présentation IT2D 1 IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable IT2D : Information Technologie

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises. 19 novembre 2013. Cynthia Cavin Chargée de projets

Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises. 19 novembre 2013. Cynthia Cavin Chargée de projets Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises 19 novembre 2013 Cynthia Cavin Chargée de projets Sommaire Introduction : Conséquences, et surtout opportunités

Plus en détail

Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise

Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise Heslouin Charlotte Arts/Ensam Workshop- 27/03/2014- Pourquoi et comment intégrer une démarche d

Plus en détail

Des services innovants pour l'industrie automobile

Des services innovants pour l'industrie automobile AUTOMOBILE Des services innovants pour l'industrie automobile www.daher.com Concepteur et pilote de services Le secteur automobile est un atout industriel majeur de l Europe. En réduisant les cycles logistiques

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Présenté par : Sonia Veilleux, Ambioner 28 avril 2014 Introduction Le principe de base dans la gestion des matières 1. Réduire 2. Réutiliser

Plus en détail