CEO PARTNERS SMARTER BUSINESS EN ÉNERGIE, RH, GESTION ET TECHNOLOGIE MARDI 17 SEPTEMBRE 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CEO PARTNERS SMARTER BUSINESS EN ÉNERGIE, RH, GESTION ET TECHNOLOGIE MARDI 17 SEPTEMBRE 2013"

Transcription

1 CEO PARTNERS SMARTER BUSINESS EN ÉNERGIE, RH, GESTION ET TECHNOLOGIE MARDI 17 SEPTEMBRE Optimiser les salaires malgré la norme salariale Avantages fiscaux pour vos collaborateurs 3 Du document individuel à l information optimale Comment rentabiliser votre administration? 4-5 Rouler au gaz naturel ou à l électricité? Échanges entre trois experts 7 Vos données intégrées au bilan De meilleures performances financières grâce à vos données Des opportunités cachées pour le gérant d une entreprise flexible Les entreprises et leur CEO opèrent dans une société en mutation permanente. Les États définissent sans cesse de nouvelles règles : les entreprises doivent devenir plus vertes, les risques doivent être réduits à un minimum, des quantités de plus en plus importantes de données doivent être stockées, etc. À condition d adopter une approche flexible, le CEO peut cependant transformer ces limitations en avantages pour son entreprise. Toutes les données que les entreprises sauvegardent ne se limitent pas à occuper de la place sur leurs serveurs. Stockées de manière efficace, elles peuvent valoir leur pesant d or. Lorsque tous les chiffres et données peuvent être reliés les uns aux autres et analysés, ils peuvent souvent livrer des informations utiles. Des informations qui peuvent contribuer à identifier et réduire les frais superflus, voire être vendues à des tiers. Du fait que les entreprises ne sont souvent pas encore capables de valoriser leurs données, elles ne sont pas conscientes de leur potentiel (lisez en pages 2 et 7). La plupart des entreprises sont déjà devenues plus écologiques qu il y a dix ans. Les avantages fiscaux et l économie d énergie les ont convaincues de l utilité de passer au vert. Cela dit, des améliorations sont encore possibles, par exemple au niveau de la flotte automobile : «Les entreprises doivent se concentrer encore davantage sur le coût total de possession. Le coût total d un véhicule n englobe pas seulement son prix d achat, mais également les frais d utilisation sur l ensemble de son cycle de vie. Sur cette base, la voiture électrique est parfois aussi avantageuse que le modèle diesel ou essence», conclut un panel de spécialistes en pages 4 et 5. Comment une entreprise peut-elle récompenser ses collaborateurs avec des extras avantageux à la fois pour l employeur et le salarié? Alors qu un salarié conserve seulement 30 % de ce que l employeur débourse pour une prime classique, il lui reste en revanche 70 à 75 % de l assurance de groupe en poche après impôts. De même, les assurances complémentaires peuvent contribuer à rendre une entreprise attractive (lisez en page 3). Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l accès au réseau de L Echo, pour partager leur vision, leurs idées et leurs solutions avec la communauté de L Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu. Une publication des partenaires :

2 2 MARDI 17 SEPTEMBRE 2013 SMARTER BUSINESS : GESTION RH CEO PARTNERS Avantages RH favorisant la rétention des collaborateurs Shutterstock Optimiser les salaires malgré la norme salariale Un meilleur salaire pour constituer sa pension et s offrir une sécurité maximale Malgré la norme salariale en vigueur, les entreprises peuvent toujours structurer de manière optimale et fiscalement avantageuse la rémunération de leurs collaborateurs. Elles peuvent notamment les rémunérer de manière flexible en intégrant dans leur offre de rémunérations une bonne assurance de groupe qui prévoit une pension complémentaire, des couvertures de risques comme le revenu garanti et des assurances soins de santé. En net, un travailleur ne perçoit que 30 à 40% d un petit extra en cash. Versé dans le cadre d un plan bonus, il en conservera 73%. Les revenus d un travailleur en incapacité de travail peuvent retomber à 40% de son salaire, voire moins. Une bonne assurance revenus garantis lui évite d en arriver là. L assurance hospitalisation ne couvre pas systématiquement tous les soins ambulatoires, alors que ceux-ci sont en nette augmentation. L assurance soins ambulatoires apporte cette couverture. En tant qu employeur, vous pouvez exploiter au mieux la grande souplesse des assurances de groupe d AG Employee Benefits pour vos travailleurs. Quelques exemples : -Les formules peuvent être adaptées selon la phase de la carrière. -Il est possible d y héberger de nombreux avantages en cash de manière fiscalement avantageuse. -Vous pouvez bénéficier d avances pour des travaux de construction. Entre 2013 et 2014, les charges salariales ne pourront pas augmenter plus vite que l indexation, selon la norme imposée par le gouvernement. Les employeurs sont donc tenus de maintenir les charges salariales sous contrôle alors qu ils doivent continuer à attirer, motiver et conserver des collaborateurs talentueux. Cela dit, la norme salariale ne signifie pas que plus rien n est possible dans le domaine des rémunérations et des avantages extralégaux. «Une rémuné ration flexible est la solution!», affirme Hans Callebaut, Head of New Business chez AG Employee Benefits. FISCALEMENT BIEN PLUS INTÉRESSANT QUE DU CASH «Il existe des solutions neutres d un point de vue budgétaire. Le principal élément de la rémunération reste naturellement le salaire de base et les rémunérations annexes, mais il est toujours possible de verser certaines prestations, comme des primes de fin d année et des bonus, dans une assurance de groupe par exemple. Et on peut aller très loin dans ce domaine. D autant que ces extras ne doivent pas être réservés aux membres de la direction et aux cadres. Toutefois, la solution devra toujours être élaborée sur mesure pour l entre - prise, compte tenu de ses particularités», explique Hans Callebaut. «Un bonus versé en cash arrive immédiatement dans la poche des collaborateurs, mais en termes nets, ces derniers ne conserveront que 30 à 40% de ce que dépense l employeur. Dans le cas d une assurance de groupe qui permet d accroître la pension complémentaire, il leur en restera 70 à 75% après impôts.» SOUPLESSE «La formule idéale se dégagera après une analyse approfondie de la situation existante, quand nous savons où et comment il est possible d optimiser l assurance de groupe pour chacun. Chez nous, différents groupes de travailleurs peuvent se voir proposer des formules adaptées.» Une autre forme de souplesse consiste à permettre à l employeur de modifier certains avantages en fonction de ses besoins spécifiques en matière de rémunération. L assurance de groupe est assurément une alternative valable, mais elle sera versée au plus tôt à 60 ans, et de nombreux collaborateurs préfèrent les espèces sonnantes et trébuchantes. «Le système des avances sur assurance de groupe peut alors être envisagé», explique Hans Callebaut. «Le travailleur peut emprunter «Souvent, l employeur offre des assurances soins de santé à ses collaborateurs dans le cadre de sa politique de recrutement et de rétention. Mais aussi dans sa stratégie d optimisation des rémunérations.» Hans Callebaut, Head of News Business AG Employee Benefits une partie des réserves constituées ce qui a été épargné dans le cadre du contrat pour acquérir, construire, rénover ou conserver un bien immobilier dans l Union européenne. On peut accorder des avances pour rembourser un prêt immobilier, mais aussi, par exemple, pour aménager une piscine dans une résidence secondaire. Les réserves constituées dans le cadre d une assurance de groupe sont définitivement et irrévocablement la propriété du travailleur. L employeur ne pourra donc pas y toucher si le collaborateur devait être licencié par la suite.» «Nous combinons le concept d une assurance de groupe flexible avec un instrument unique en matière de communication et de services. L employeur et les affiliés peuvent visualiser et gérer en ligne leurs plans d assurance de groupe par le biais de notre application Internet. De cette manière, le collaborateur dispose d un aperçu de son budget personnel et des garanties souscrites. Il peut même modifier ses choix, par exemple s il entre dans une nouvelle phase de sa vie. Pour cela aussi, les simulations en ligne sont très pratiques», explique Hans Callebaut. UN PARTENAIRE UNIQUE POUR TOUS LES BESOINS De cette manière, AG Employee Benefits veut contribuer à ouvrir la voie vers une retraite plus saine pour les entreprises et leurs collaborateurs. Ceci dit, le vieillissement constitue également un défi en matière de coût des soins de santé. L assureur offre aussi des solutions sur ce plan avec sa gamme complète d assurances liées à l activité professionnelle en matière d hospitalisation, de soins ambulatoires et de revenus garantis. «Souvent, l employeur offre des assurances soins de santé à ses collaborateurs dans le cadre de sa politique de recrutement et de rétention. Après les plus grandes entreprises, les petites entreprises sont de plus en plus nombreuses à le faire, et elles ont raison. L idée est identique : ces avantages extralégaux bénéficient d un traitement fiscal beaucoup plus avantageux qu un versement en cash et peuvent dès lors être très intéressants dans le cadre de la norme salariale. Non seulement ils sont indispensables d un point de vue fiscal dans le cadre d une politique de rémunérations créative, mais comme instrument de ressources humaines, ils offrent une grande valeur ajoutée aux travailleurs grâce à la protection étendue qui est proposée.» Outre les assurances hospitalisation devenues classiques, AG Employee Benefits propose de plus en plus souvent l assurance soins ambulatoires aux collaborateurs des entreprises. «La tendance à raccourcir les hospitalisations entraîne une augmentation des soins ambulatoires a posteriori. Une partie des coûts liés aux soins sont ainsi transférés de l hôpital au domicile du patient, où, sans assurance adaptée, ils ne sont pas couverts. Le collaborateur-patient doit alors les financer. Cette assurance l en dispense.» LES AFFECTIONS PSYCHIQUES L assurance revenus garantis d AG Employee Benefits couvre également les affections psychiques, comme les burnouts et autres dépressions, de plus en plus fréquentes. «Le pourcentage de l allocation versée en cas d absence pour cause de maladie par l assurance-maladie est basé sur le salaire mensuel brut du travailleur. Nous intégrons également le pécule de vacances, le 13e mois et les éventuelles autres primes dans le calcul. Par conséquent, notre allocation complémentaire se rapproche davantage de la situation salariale réelle», précise Hans Callebaut. «Ce régime de pension et les assurances liées à l activité professionnelle s inscrivent aujourd hui dans la politique de rémunération stratégique des entreprises. Ils rendent les rémunérations plus attrayantes pour les candidats et aident à conserver leurs collaborateurs talentueux», con - clut Hans Callebaut. «Ces instruments constituent une soupape de sécurité bienvenue vu la pression qui s exerce sur les charges salariales. Ils complètent avantageusement les formules sociales imposées par la législation. L employeur a beau proposer un délicieux gâteau à ses travailleurs : sans ces avantages, il manque la cerise» Vous souhaitez plus d informations sur les solutions proposées par AG Insurance? Envoyez un mail à Sous la responsabilité de

3 3 CEO PARTNERS ORIENTATION DE L INFORMATION MARDI 17 SEPTEMBRE 2013 Le document est mort, vive l information! Classement des documents pour la rentabilisation de son administration La forme que prend le support de l information est désormais secondaire : c est le contenu qui prime. Par conséquent, la gestion documentaire ne peut plus se résumer à scanner et enregistrer indistinctement tous les documents qui passent par l entreprise. Le mot d ordre : exploiter l information de manière optimale. par exemple la nouvelle législation sur la TVA, «Prenez de plus en plus stricte et complexe. Actuellement, vous devez conserver des preuves de chaque transaction, du bon de commande à la facture, de l au contrat signé en passant par le bon de livraison. Une sacrée surcharge administrative. Cela dit, c est aussi l occasion d améliorer substantiellement l exploitation de toutes ces informations, afin qu elles puissent soutenir les décisions stratégiques», explique Hendrik De Hertogh, Sales Director chez KYOCERA Document Solutions. «Pour résumer, la gestion documentaire se concentre plus que jamais sur le contenu.» CLASSEMENT NON RENTABLE Chacun sait comment s organise typiquement l archivage des documents commerciaux. Les factures établies sont conservées selon la date, le numéro de client et/ou le numéro de TVA. «Ce mode d archivage permet de sortir rapidement une copie lorsque les instances le requièrent. Toutefois, les choses se compliquent dès lors que l on souhaite analyser le prix moyen de chaque article, par exemple. De longues et fastidieuses recherches sont nécessaires le cas échéant pour repêcher ces données à partir de ce type de classement. Le même problème se pose au niveau des achats. Il est également possible d extraire beaucoup plus «Le CEO ne s intéressera plus uniquement au coût de production des documents, mais aussi à leur rendement au sein de l organisation.» Hendrik De Hertogh, Sales Director KYOCERA Document Solutions Belgium d informations pertinentes des documents que c est le cas aujourd hui. Car on peut également classer des documents selon leur contenu pertinent.» Hendrik De Hertogh comprend parfaitement que la comptabilité classe les documents de manière à répondre au mieux aux demandes des contrôleurs de la TVA et autres. «Cependant, pour un chef d entreprise, il est notamment beaucoup plus intéressant de pouvoir comparer des fournisseurs en fonction de leurs délais de livraison. C est possible en fusionnant les informations provenant des commandes et des bons de livraison, puis en filtrant les données disponibles pour en obtenir de nouvelles. Cette possibilité dépend naturellement du type d indexation, qui doit s effectuer également selon des critères de contenu. On peut par exemple élaborer un système de recherche en texte intégral full text search permettant d extraire de manière très pratique les informations utiles des fichiers de documents. Un travail sur mesure sera nécessaire pour déterminer la meilleure manière de procéder dans l organisation. Et KYOCERA est à même de l aider à imaginer et à réaliser la vision adaptée.» C est le nouveau concept à la mode au sein des départements informatiques, et bien au-delà : les Big Data. «Les Big Data sont précisément un exemple de la manière dont il est possible de consolider la masse de données provenant de différentes sources et en optimiser concrètement l exploitation du potentiel», estime De Hertogh. «La masse de données doit être assimilée à un champ : pour obtenir la meilleure récolte, il faut par exemple pouvoir y puiser non seulement les prix de vente, mais aussi les données relatives aux livraisons ou aux dates d achat, des éléments qui sont répartis de manière non structurée dans la masse. Un système de gestion documentaire peut apporter la solution.» DU DOCUMENT INDIVIDUEL À L INFORMATION OPTIMALE Documents: devis, bon de commande, bon de livraison, , contrat, facture Big data: Collecter l ensemble des données et optimaliser leur usage Système de gestion des documents: Structurez le flux de vos données et documents Lancez les processus en utilisant l information adhoc Une analyse synonyme de rentabilité Un audit spécifique : Analyser le comportement des utilisateurs finaux des appareils d impression. Qui imprime quoi, où et quand? La législation sur la TVA impose de garder une pièce justificative pour chaque transaction. KYOCERA opère un audit de votre gestion des documents. Stocker les données via internet ou de façon centralisée rend l information partout et toujours disponible. KYOCERA offre des outils permettant de gérer vos données. Chaque division, de la direction à la vente, prend les décisions correctes. L infrastructure : KYOCERA fournit ensuite l infrastructure nécessaire et utile. Les imprimantes multifonctionnelles permettant de scanner des documents sous forme numérique sont installées là où elles sont les plus utiles aux utilisateurs finaux en fonction de leurs tâches. Shutterstock Les instruments : Les consultants fournissent des instruments permettant de transformer la gestion documentaire en une gestion de l information et de la connaissance. Extraire les informations les plus pertinentes des documents et les restituer sous une forme directement exploitable. MODIFIER LES FLUX KYOCERA s est fixé pour objectif de donner forme à de tels systèmes et ainsi d aider les organisations à exploiter et rentabiliser au mieux leurs données. «Dès que la direction se rend compte du potentiel énorme d une telle solution, les choses peuvent aller vite. Il ne faudra pas longtemps avant que le niveau C puisse prendre des décisions sur la base d informations plus complètes pour ensuite prendre les décisions adéquates. KYOCERA mènera un audit destiné à contrôler la pertinence du processus documentaire au niveau de leur contenu. Il sera ainsi possible de déterminer quels processus peuvent être améliorés, pourquoi et comment. L efficacité s accroîtra. Chez un client industriel, il est apparu qu un document passait par différents postes de travail pendant trois jours alors que son traitement total ne durait que dix minutes.» «Un bon audit ne consiste pas uniquement à faire l inventaire du parc de photocopieurs et d imprimantes et de leur utilisation. Cela consiste également à cartographier avec précision les flux documentaires de l organisation. La plupart des organisations ne sont guère performantes dans ce domaine, parce que cette tâche ne relève pas de leur cœur de métier alors qu il s agit d un véritable travail de spécialistes. Cette approche mène à des améliorations progressives plutôt qu à un big bang. Vous pouvez également enregistrer quelques gains rapides. Vous commencez dans un département avec un seul processus. Dès les premiers succès enregistrés, les autres processus suivront. Ils peuvent porter sur les logiciels, les infrastructures ou les connaissances de l input et de l output», explique Hendrik De Hertogh. PRIX PAR PAGE IMPRIMÉE NON RELEVANTE Selon KYOCERA, les avantages concrets pour le management ne sont pas négligeables. «En exploitant mieux le contenu des documents, l entreprise pourra choisir ses fournisseurs en toute connaissance de cause, suivre la vitesse de réaction des clients face aux promotions, etc. Encore plus important : un CEO aura une meilleure vision du rôle de la gestion documentaire. Il ne s intéressera plus uniquement au coût de production de ces documents, mais également à leur valeur, à leur rendement. Il découvrira qu il peut optimiser encore les processus, y compris en matière d efficacité-coût bien entendu. Il va ainsi modifier son approche des photocopieuses et imprimantes. Celles-ci sont encore trop souvent jugées en fonction du prix par page produite. On l a dit : ce n est pas tant le support que la valeur du contenu qui importe. On ne juge pas uniquement une voiture de société sur son prix de revient au kilomètre parcouru.» Sous la responsabilité de

4 4 MARDI 17 SEPTEMBRE 2013 MOBILITÉ DURABLE CEO PARTNERS Un nouveau souffle Roulerons-nous bientôt au gaz naturel ou à l électricité? L avenir appartient aux voitures qui roulent au gaz naturel comprimé (CNG) ou à l électricité. Elles sont moins nocives pour l environnement et rentables pour les entreprises à moyen terme. Cela dit, les pouvoirs publics doivent également oser passer à la vitesse supérieure. Entretien avec trois militants de la première heure. Prof. Dr. Joeri Van Mierlo (VUB), Didier Hendrickx (Natural Gas Vehicles Platform belge) et Joeri De Ridder (président ASBE). Naturellement, nous devons encore encourager davantage l utilisation du vélo, des transports en commun et du covoiturage chez les travailleurs pour rendre notre mobilité plus durable. Naturellement, nous devons tenter de limiter nos déplacements en voiture. Cependant, soyons réalistes, prêchent en chœur nos interlocuteurs : «75% de nos déplacements s effectuent en voiture et ce type de transport continuera de jouer un rôle prédominant à l avenir. C est pourquoi nous devons miser plus que jamais sur les véhicules respectueux de l environnement qui roulent à l élec - tricité ou au gaz naturel comprimé (CNG) et liquide (LNG). C est la seule manière de réduire réellement les émissions de particules fines, de NOx et de CO 2.» Combien de bornes de rechargement électriques et de stations-service CNG faut-il pour obtenir une diffusion suffisante? Didier Hendrickx : «La Belgique compte aujourd hui 14 stations-service publiques qui proposent du CNG. L objectif est d équiper 10% des stations-service existantes d une infrastructure CNG et/ou LNG et de faire rouler 3% des voitures au CNG et au LNG d ici 2025.» Joeri Van Mierlo : «La Commission européenne estime qu il faut environ deux bornes de rechargement pour chaque véhicule électrique (une au domicile et une au travail), dont 10% doivent être accessibles au public. Actuellement, la Belgique ne compte que 410 bornes de rechargement publiques, et l Europe en voudrait à l horizon Pourtant selon nos calculs, la Belgique a besoin de bornes de rechargement publiques d ici Il ne faut pas oublier que la durée de vie moyenne des voitures s élève à 14 ans. La transition vers un parc de voitures respectueuses de l environnement demande du temps. C est précisément la raison pour laquelle il n y a pas de temps à perdre : nous devons tous investir dans la voiture électrique. J entends par tous les pouvoirs publics, les entreprises et les consommateurs. La technologie des batteries ne «Rouler à l électricité est de plus en plus intéressant pour les usagers qui parcourent des distances réduites, alors que le CNG est actuellement préférable pour ceux qui parcourent des distances plus longues.» Prof. Dr. Joeri Van Mierlo (VUB) Quels sont les effets négatifs du trafic routier sur l environnement et notre santé? Joeri Van Mierlo : «En Wallonie, la part des transports dans les émissions totales de gaz à effet de serre est passée de 13% en 1990 à 25% en La moitié des émissions de NOx (qui contribuent aux pics d ozone nocif, ndlr) proviennent des transports. Ce sont surtout les voitures diesel qui émettent des NOx. Or le Belge est fan de diesel, dont nous sommes même les premiers utilisateurs en Europe. La qualité de l air en Belgique n est donc pas satisfaisante.» L Europe exerce une pression croissante. Elle veut favoriser les carburants propres. Didier Hendrickx : «Avec son initiative Énergie propre pour le Transport, la Commission européenne entend réduire notre dépendance au pétrole brut, diminuer les émissions nocives et créer des emplois par des investissements industriels dans des carburants alternatifs. Ce paquet de mesures incite également les États membres à créer un cadre réglementaire destiné à favoriser le déploiement de l infrastructure nécessaire. Le CNG est un carburant qui n émet presque pas de particules fines et 27% de CO 2 de moins que l essence.» cesse de s améliorer. D ici 2020, leur qualité aura doublé. Le rayon d action ou l autonomie s accroît sans cesse. Rouler à l électricité est de plus en plus intéressant pour les usagers qui parcourent des distances réduites, alors que le CNG est actuellement préférable pour ceux qui parcourent des distances plus longues.» CNG et électricité ont donc besoin l un de l autre? Joeri Van Mierlo : «Nous devons miser sur les deux technologies, en particulier vu la lenteur de l évolution de la flotte et l impact du transport routier sur notre environnement.» Didier Hendrickx : «Les CNG et LNG constituent plus qu une étape intermédiaire vers les carburants renouvelables. Le biométhane, un carburant entièrement renouvelable produit à partir de déchets et dans les installations d épuration des eaux, a les mêmes caractéristiques que le gaz naturel et peut être utilisé dans les mêmes véhicules.» Récemment, on a réduit les aides et les primes pour les voitures respectueuses de l environnement. Notre gouvernement investit-il suffisamment dans la promotion de la mobilité durable? Joeri de Ridder : «Fin 2012, le gouvernement fédéral a décidé de ne pas prolonger la déduction fiscale de 30% sur la valeur d achat des voitures électriques par les particuliers. Nous plaidons pour que nos autorités soutiennent l introduction des véhicules électriques par tous les moyens possibles, dont des incitants fiscaux. Aujourd hui, le raisonnement est le suivant : les voitures électriques étant coûteuses à l achat, les subsides ne font qu aider les personnes qui peuvent se le permettre. C est un raccourci un peu facile. Toutefois, je suis certain que les choses vont changer. Simultanément, l industrie automobile doit également apporter sa pierre à l édifice et se réinventer, c est-à-dire durabiliser ses activités de manière fondamentale. Une taskforce chez BMW développe actuellement des modèles d affaires complètement novateurs pour les futures voitures vertes.» Joeri Van Mierlo : «Les transferts des compétences du fédéral aux régions entraînent également un retard dans le processus décisionnel. Les entreprises doivent oser investir dans une flotte verte, mais les pouvoirs publics doivent également les y encourager davantage. Un exemple : l avantage de toute nature sur lequel l utilisateur est imposé à titre personnel est désormais calculé sur la valeur catalogue de la voiture. Or celle-ci est nettement plus élevée dans le cas d une voiture électrique.» Didier Hendrickx : «Pour l entreprise, le délai d amortissement est très court vu l avantage à la pompe. Mais pour encourager les gestionnaires de flotte et les sociétés de leasing à investir dans une flotte de véhicules au gaz naturel, il faut créer un cadre fiscal stable.» La transition vers un parc de véhicules écologiques est-elle rentable pour toutes les entreprises? Joeri de Ridder : «Les entreprises doivent davantage tenir compte du coût total de possession (total cost of ownership ou TCO). Le coût total d un véhicule ne comprend pas uniquement son prix d achat, mais également les frais d utilisation (entretiens, consommation, assurance) sur l ensemble du cycle de vie. Sur cette base, la voiture électrique est rapidement aussi intéressante qu une voiture diesel ou essence. Et ce, même si l investissement de départ est plus élevé.» CONDUITE ECOLOGIQUE : SON AVENIR? Véhicule au gaz naturel CONSOMMATION PAR 100 KILOMÈTRES 4,3 kg PRIX COÛTANT 100 KILOMÈTRES 4,52 PRIX MOYEN D UNE VOITURE FAMILIALE KILOMÈTRES PAR PLEIN 434 km stations de 14 ravitaillement CNG Véhicule électrique Véhicule diesel 17 kwh 4,1 litres 2,21 6, Véhicule essence 6,1 litres 10, km Prix indicatif pour une voiture familiale à cinq places 2 Prix indicatif pour une voiture de ville avec batterie 3 Prix sur base du tarif de nuit

5 CEO PARTNERS MOBILITÉ DURABLE MARDI 17 SEPTEMBRE Laurie Dieffembacq «L industrie automobile doit également apporter sa pierre à l édifice et se réinventer, c est-à-dire durabiliser ses activités de manière fondamentale.» Joeri de Ridder, président ASBE Joeri Van Mierlo : «Pour les petites voitures électriques, il est difficile de trouver un TCO aussi concurrentiel que celui d un diesel ou d une essence, mais dans le segment des voitures familiales et des voitures de luxe, le TCO est raisonnable. Il est essentiel de proposer une gamme suffisamment étendue aux consommateurs. Plus l offre de voitures sera large, plus le marché grandira rapidement. Au cours des dix premières années, la part de marché de voitures hybrides était négligeable parce que le choix était limité : Prius, Prius ou Prius.» Didier Hendrickx : «Pour le CNG, le TCO est déjà positif pour plusieurs modèles. Cependant, nos pouvoirs publics ont également un rôle à remplir pour amorcer la pompe. Leur flotte compte véhicules. Pour les sociétés de leasing, la tarif de jour valeur résiduelle à long terme est un grand point d interrogation. Le marché de l occasion est encore très limité pour ces voitures. Ceci dit, la situation devrait s améliorer rapidement, principalement chez les sociétés de leasing qui travaillent en relation avec des marques qui proposent des voitures CNG. Ces dernières savent que la demande augmente et que la valeur d occasion de ces véhicules est comparable à celle des véhicules diesel ou essence équivalents.» Joeri de Ridder : (intervient) «Il faut que les pouvoirs publics prennent leur courage à deux mains, discutent avec les constructeurs automobiles et négocient des valeurs de rachat fermes.» Quels sont les autres facteurs à même de convaincre les utilisateurs finaux d acheter ces voitures vertes? Joeri Van Mierlo : «On parle toujours des subsides qui coûtent cher aux pouvoirs publics, mais on pourrait aussi plus simplement imaginer des mesures budgétairement neutres, comme un système bonus-malus qui sanctionnerait les voitures polluantes et récompenserait les voitures respectueuses de l environnement.» Joeri de Ridder : «Vous pouvez également proposer un deal avec le consommateur : vous investissez dans une voiture verte, nous vous donnons de la mobilité en échange, comme à Londres ou en Norvège. Les utilisateurs de voitures vertes peuvent utiliser les bandes réservées aux bus, disposent de places de stationnement réservées ou peuvent rouler dans les centres-villes grâce à un système de reconnaissance des plaques d immatriculation. Aussi et surtout : une grande campagne d information est nécessaire. Nous avons investi pendant 100 ans dans le moteur à combustion : injection, 16 soupapes Aujourd hui, nous sommes endoctrinés. Tout le monde ne connaît pas les avantages de la voiture électrique. Il faut également cesser de parler des voitures électriques comme s il s agissait d un concept uniforme. La Tesla haut de gamme se vend déjà très bien, mais la voiture électrique accessible au plus grand nombre n existe pas encore. On peut déjà trouver de très nombreux exemples. Pensez à la voiture partagée électrique Blue Car à Paris, qui a été développée et mise sur le marché avec succès en trois ans.» Didier Hendrickx : «Le véritable avènement des carburants alternatifs reposera sur une combinaison de mesures. Un système de bonus-malus basé sur un éco-score affiné et des deals avec les consommateurs sont envisageables. N oubliez pas cependant que nous, les consommateurs, sommes parfois très conservateurs. Les carburants alternatifs ne doivent donc pas représenter une révolution. C est une des forces du gaz naturel, car ces véhicules disposent d une autonomie considérable.» Joeri Van Mierlo : «Vu la grande complexité de la matière, une politique globale et cohérente est indispensable. En soutenant les voitures respectueuses de l environnement, le ministre de la Mobilité aidera également ses collègues de l Environnement et de l Emploi, car de nouveaux postes de travail seront créés. D ailleurs, nous sous-estimons la facture du pétrole brut que nous importons. Or cette dépense ne renforce pas notre économie.» tarif de nuit Fleet & Business récompense Electrabel pour sa politique de mobilité durable Le 20 juin dernier, Electrabel a été récompensée à deux reprises pour ses connaissances et son expérience en matière de mobilité durable. L entreprise a reçu le Green Fleet & Mobility Award pour ses projets centrés sur le respect de l environnement et la mobilité des conducteurs. En outre, Electrabel a remporté le Fleet Innovation Award, qui récompense les projets innovants et efficaces en matière de gestion de flotte. La mobilité responsable est au centre de plusieurs initiatives d Electrabel. Ainsi le projet Let s Choose encourage-t-il les collaborateurs de la GDF SUEZ Tower à limiter leurs déplacements domicile-lieu de travail en voiture, mais aussi à renoncer à leur place de stationnement. Ils contribuent ainsi à la réalisation de l un des objectifs de la stratégie de limitation de l empreinte environnementale de l entreprise, à savoir réduire d un tiers les émissions de CO 2 liées aux déplacements. Electrabel a également mis en œuvre un projet pilote autour des voitures au gaz naturel et des voitures électriques. Depuis fin 2011, quatre collaborateurs utilisent une voiture électrique et trois véhicules de service électriques sont disponibles. Cette action contribue non seulement à une mobilité plus respectueuse de l environnement, mais grâce au suivi des véhicules et des charges en collaboration avec Laborelec, elle permet également à Electrabel d acquérir de nouvelles compétences en matière de chargement intelligent, d installations de rechargement et de développement de produits et services spécifiques. Les données récoltées sont partagées avec la VUB et validées par celle-ci. Ces expériences et résultats ont permis le développement de CarPlug Home & Office et du système de Fleet Management qui l accompagne. Vous souhaitez vous aussi rendre la mobilité de votre entreprise plus durable? Contactez votre Account Manager ou surfez sur pour en savoir plus. DPD S ENGAGE EN FAVEUR DU TOTAL ZERO «Chaque colis expédié est à 100% neutre en CO 2» Le transporteur DPD a mis sur pied un plan de mobilité durable qui vise la neutralité en CO 2. Et Electrabel y joue un rôle important. «Non seulement les véhicules CNG émettent beaucoup moins de substances nocives, mais ils ont également un impact économique positif.» Marc Morioux, managing director DPD Le transport est la deuxième source d émissions de carbone en Europe. Avec son programme Total Zero, DPD parvient cependant à neutraliser complètement ses émissions de CO 2. Le tout, par un triple mécanisme de mesures, de réductions et de compensations. «Nous mesurons régulièrement nos émissions de CO 2 depuis 2006», explique le Managing Director Marc Morioux. «Et nous ne cessons pas de les réduire.» Pour réduire les émissions de CO 2, DPD a mis en œuvre plusieurs initiatives. «Nous optons résolument pour le transport routier», commence Marc Morioux. «Ce mode de transport produit en effet huit fois moins de CO 2 que le transport aérien. De plus, nous accordons des incitants financiers à nos 300 chauffeurs indépendants pour les encourager à échanger leur véhicule diesel contre un véhicule au gaz naturel. Non seulement ces véhicules CNG émettent beaucoup moins de substances polluantes, mais ils ont également un impact économique positif.» DPD n a pas pris cette décision du jour au lendemain. L entreprise a effectué des tests avec des véhicules de différents fournisseurs dont elle a analysé la consommation et l impact environnemental. Les résultats positifs ont incité DPD à opter pour le CNG. CONSOMMATION RÉDUITE Electrabel œuvre de son côté au développement du nombre de stations-service CNG dans notre pays, mais fournit également du gaz naturel à DPD. «Electrabel est notre partenaire fixe en énergie depuis 2011», précise Marc Morioux. «Nous privilégions les partenaires capables de bien estimer nos besoins et de nous aider à atteindre nos objectifs stratégiques. Electrabel répond à ces attentes en nous livrant une électricité exclusivement verte. Nous pouvons ainsi encore réduire nos émissions de CO 2.» DPD veille également à limiter autant que possible la consommation énergétique de ses transports routiers. Marc Morioux précise : «Notamment par le biais de cours de conduite, qui permettent à nos chauffeurs indépendants de découvrir l éco-conduite. En outre, nous accordons l attention nécessaire au contrôle systématique de la pression des pneus.» OPTIMISATION DES ITINÉRAIRES «L optimisation de l itinéraire a pour objectif de raccourcir les distances parcourues par les chauffeurs. Le trajet est adapté aux destinations, au nombre de colis, aux heures d ouverture des magasins, etc. Notre système Predict est également très efficace. Le client final est informé de l heure attendue de livraison par SMS ou . De ce fait, notre première tentative est souvent la bonne, ce qui réduit le nombre de kilomètres parcourus.» Les nombreuses initiatives durables mises en œuvre par DPD portent leurs fruits. Pour autant, il n est pas possible d éliminer totalement les émissions de CO 2. «Nous compensons la part inévitable des émissions en investissant dans des projets destinés à réduire les émissions de CO 2», conclut Morioux. «De cette manière, nous parvenons à expédier tous nos colis à 100% de manière neutre en CO 2 sur nos 16 plus grands marchés, sans coût supplémentaire pour le client. Une performance unique dans le secteur.» Sous la responsabilité de

6

7 CEO PARTNERS STRATÉGIE DES DONNÉES MARDI 17 SEPTEMBRE Les données, un capital qui devrait être intégré au bilan Découvrez et exploitez au mieux la valeur de vos données Les entreprises stockent des quantités croissantes de données mais ne les utilisent souvent que pour satisfaire aux dispositions légales et réglementaires. Or les banques de données recèlent une énorme valeur ajoutée. Seuls ceux qui en sont conscients pourront de mieux en mieux exploiter ce capital. Ils feront cela de préférence dans le cadre d une approche stratégique adéquate. Et ainsi intégrer logiquement la valeur des données à leur bilan, puisqu elles contribuent aux performances financières de l entreprise. Dans le sillage de la crise financière, de plus en plus de règles sont imposées aux entreprises, imposant une augmentation du stockage de données et de l utilisation de celles-ci. Ce phénomène ne se limite pas au secteur des assurances - avec les normes Solvabilité II - et au monde des banques - avec Bâle III. «Ainsi les entreprises pharmaceutiques doivent-elles désormais communiquer toutes leurs dépenses en faveur des médecins», explique Gianni Cooreman, Business Consultant chez SAS. «Comme la plupart des entreprises et organisations sont encore incapables de chiffrer précisément la valeur des données, elles ne maitrisent Gianni Cooreman et Mathias Coopmans «La plupart des méthodes comptables ne tient pas encore compte du capital des données en tant que valeur.» Gianni Cooreman, business consultant SAS pas pleinement leur potentiel. Ce qui freine la réflexion stratégique et la prise de décision. Cela dit, on constate depuis quelques temps, que certaines entreprises développent une stratégie data driven, c est-à-dire fondée sur leur connaissance des données. Ce type de stratégie doit contribuer à l amélioration des performances financières. Une approche intelligente de données peut par exemple déboucher sur une amélioration du vécu du client - la customer experience - ou sur une nette réduction des coûts.» LA VALEUR DES DONNÉES L entreprise de courrier UPS a réalisé un grand projet big data visant à exploiter toutes les données collectées de tous ses véhicules. L objectif était d optimiser les itinéraires de distribution. «L opération a permis d économiser 32 millions de litres de carburant et 140 millions de kilomètres par an. Bien entendu, la valeur des données est également très visible dans des entreprises comme Facebook ou LinkedIn. Leur valeur repose presque exclusivement sur celle de leurs données, qu elles commercialisent d ailleurs. Il est dès lors normal que ces données figurent au bilan. Cependant, des entreprises très différentes aussi s intéressent de plus en plus à leurs données. Prenez le secteur de l énergie. Des mesures intelligentes apportent une valeur ajoutée, car elles permettent de mieux répondre aux habitudes de consommation des clients», explique Mathias Coopmans, Business Consultant au SAS. Malheureusement, de nombreuses données restent enfermées dans des silos au sein des différents départements de l organisation, remarque Coopmans. «Nous aidons volontiers les entreprises à combiner ces données de manière à créer une valeur ajoutée par le biais d une stratégie de gestion multicanal. Les bancassureurs, par exemple, ont encore trop tendance à conserver leurs données séparément, par produit ou groupe de produits. Ils manquent ainsi une occasion de créer de la valeur. La plupart des administrations publiques pourraient également mieux exploiter leurs données au profit des citoyens et de leur propre valeur ajoutée, en les regroupant», affirme Coopmans. Selon une récente étude intitulée Data on the Balance Sheet, la capitalisation de la valeur des données a un impact positif qui dépasse les intérêts immédiats de l entreprise. La gestion des données devient un composant supplémentaire dans la mise en œuvre de la stratégie. «Nous sommes confrontés au fait que la plupart des méthodes comptables ne tient pas encore Six effets d une gestion des données présente au bilan 1 L organisation apprend à estimer la valeur des données, au propre comme au figuré. La direction dispose d une bonne base pour 2 exploiter délibérément les données afin d en augmenter la valeur. Ceux qui savent ce qui donne de la valeur 3 aux données connaissent également la voie à suivre pour augmenter cette valeur. C est comme dépoussiérer et faire 4 briller un trésor caché : vous donnez une dynamique supplémentaire à vos performances financières. L intégration et la combinaison de données 5 qui figurent dans les différents silos de l organisation ouvre souvent la voie au développement de nouveaux produits et services. Les données ne sont plus un simple 6 «instrument de travail» du département informatique, mais elles deviennent un atout pour l ensemble de l organisation compte du capital des données en tant que valeur. D autant plus que cette valeur est parfois très fluctuante : vos données peuvent fournir des informations que vos concurrents n ont pas, avec comme corollaire, que le jour où ils les acquièrent, elles perdront une grande partie de leur valeur. Les données sont de toute manière des actifs plus volatils, notamment en raison du rôle croissant des médias sociaux», explique Gianni Cooreman. L étude précitée propose trois méthodes pour enregistrer la valeur des données au bilan, indique Mathias Coopmans. «Tout d abord, les coûts générés pour la collecte des données forment une indication utile, même si elle est limitée. Deuxièmement, on peut extrapoler les bénéfices de l usage de ces données. Une troisième méthode consiste à estimer la valeur des données dans l hypothèse d une commercialisation. Il ne faut toutefois pas oublier d intégrer également certains coûts car bien souvent, il faut investir dans l infrastructure et dans des compétences supplémentaires pour pouvoir exploiter les données de manière optimale. Quoi qu il en soit, une estimation de la valeur des données est toujours un exercice utile. En effet, dès que vous avez identifié les composants de cette valeur, vous pouvez mettre en œuvre les différentes actions pour pouvoir augmenter cette valeur.» UNE STRATÉGIE QUI RAPPORTE Comment accroître la valeur des données? «Tout d abord, il faut que le CEO en soit conscient et qu il ait la volonté de développer une stratégie pour les données de l entreprise», affirme Gianni Cooreman. «De préférence, il se demandera si des moyens suffisants sont disponibles pour maximiser le potentiel et l utilisation des données. Souvent, c est une inconnue. Il est également fondamental que le Comité de Direction établisse les liens entre la bonne gestion des données et la réalisation des projets stratégiques repris à l agenda. La prise de conscience de la direction est un point clé dans la «La gestion des données et la stratégie de l entreprise doivent aller de pair.» Mathias Coopmans, business consultant SAS mise en œuvre de ce processus. Il faut également nommer un responsable de suivi de la qualité et de la gestion des données. A plus long terme, ce sera même un membre du Comité de Direction. Le management opérationnel a aussi besoin des outils et des instruments pour pouvoir extraire plus de valeur des données déjà existantes au sein de l entreprise. On voit déjà certaines organisations utiliser des applications pour exploiter de façon optimale leurs données existantes pour contribuer au développement de nouveaux produits ou services. Une révolution n est pas indispensable. Même dans les PME on peut développer progressivement la valeur des données.» Les conseillers de SAS constatent que la gestion de données est encore trop souvent considérée et traitée comme une matière purement technique. «La gestion des données et la stratégie de l entreprise doivent aller de pair. Par conséquent, les données doivent également avoir un rôle central dans l entreprise. On ne peut en laisser la responsabilité uniquement au département informatique.» Sous la responsabilité de Dieter Telemans

8 BMW i Le plaisir de conduire ENTREZ DANS L ÂGE DE CARBONE. de solidité et moins de poids, innovations technologiques innombrables, ensemble propulseur hyper performant, matériaux durables et techniques de fabrication responsables : l e-mobilité conçue par BMW i est une vraie révolution en marche, Réservez maintenant votre essai sur BMW i3. BORN ELECTRIC. La BMW i3 sera disponible en exclusivité chez les partenaires agréés BMW i : BMW Brussels J-M Martin West (1070 Bruxelles) Ginion Waterloo Louyet Charleroi Discar Liège Centrauto Wijnegem Jorssen Aartselaar van Osch Hasselt Dejonckheere Roeselare Verstraeten Lochristi

Coûts moyens* en leasing** de la voiture électrique, plug-in hybride et conventionnelle (diesel)

Coûts moyens* en leasing** de la voiture électrique, plug-in hybride et conventionnelle (diesel) 32 green mobility > Une mobilité durable sur mesure La mobilité durable fait partie intégrante de la stratégie d Electrabel, en interne comme en externe. Pour ses clients B2B, Electrabel développe une

Plus en détail

NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ

NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ NOUVELLES REGLES DE CALCUL ET FAQ AVANTAGE DE TOUTE NATURE RESULTANT DE L UTILISATION A DES FINS PERSONNELLES D UN VEHICULE MIS GRATUITEMENT A DISPOSITION PAR L EMPLOYEUR / ENTREPRISE 1. Impôt des personnes

Plus en détail

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses. PuBLi DOssieR publi-information octobre 2013 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile réalisation : - 01 43 20 10 49 / Photo : istockphoto.com le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

Plus en détail

MONDIAL DE L AUTOMOBILE 2008 :

MONDIAL DE L AUTOMOBILE 2008 : MONDIAL DE L AUTOMOBILE 2008 : TOTALGAZ ET LE GPL CARBURANT DOSSIER DE PRESSE Contacts Presse Agence Profile Presse Muriel Droin - Marion Chanson Tél : 01 56 26 72 00 mdroin@profilepr.fr mchanson@profilepr.fr

Plus en détail

La Belgique, pays du diesel? Automania.be

La Belgique, pays du diesel? Automania.be Automania.be L'intégration de véhicules hybrides et électriques dans les flottes des entreprises : une formule rentable Publié le 08.05.2014 Une étude sur le point critique entre conduire à l'essence,

Plus en détail

Les avantages extralégaux continuent de convaincre

Les avantages extralégaux continuent de convaincre Les avantages extralégaux continuent de convaincre Outre la compensation par le biais de la rémunération, le package salarial comprend d autres indemnités sous la forme d avantages extralégaux. Ces avantages

Plus en détail

Pour une fiscalité au service du développement des villes

Pour une fiscalité au service du développement des villes 1 Pour une fiscalité au service du développement des villes Force est de constater que la fiscalité actuelle en Belgique connaît un certain nombre de mécanismes qui sont défavorables au développement des

Plus en détail

Bienvenue 22/10/2015

Bienvenue 22/10/2015 Bienvenue 22/10/2015 Jelle De Keyser Cleaner Car Contracts Informer et réunir Actualités Dossiers Groupe LinkedIn/Twitter Projets : le budget mobilité fonctionne, Smart Move, Cleaner Car Contracts Gestion

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

Propulsions alternatives

Propulsions alternatives Propulsions alternatives Huit formes de propulsion alternative existent aujourd hui à côté des moteurs à essence et au diesel classiques. Nous les passons en revue ici avec à chaque fois une définition,

Plus en détail

Les voitures de société : état de la question en Belgique. Forum intersyndical. 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER. Inter-Environnement Bruxelles

Les voitures de société : état de la question en Belgique. Forum intersyndical. 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER. Inter-Environnement Bruxelles Les voitures de société : état de la question en Belgique Forum intersyndical 25 NOVEMBRE 2008 Claire SCOHIER Inter-Environnement Bruxelles Prémices d une mobilité non-soutenable depuis 50 : politique

Plus en détail

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise Employee Benefits L assurance de groupe pour la petite entreprise : l assurance de groupe pour la petite entreprise Ma petite entreprise, j en suis fier. Je l ai créée et je l ai développée avec beaucoup

Plus en détail

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise CORPORATE BANKING 2 3 L importance d une politique de rémunération efficace Le succès de votre entreprise

Plus en détail

Immatriculation. Quand une voiture doit-elle être immatriculée? Qui peut immatriculer une voiture?

Immatriculation. Quand une voiture doit-elle être immatriculée? Qui peut immatriculer une voiture? Immatriculation Quand une voiture doit-elle être immatriculée? En Belgique, un véhicule (neuf ou d occasion) doit être immatriculé dès sa mise en circulation sur la voie publique. De même, et pour être

Plus en détail

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030 TRANSPORT & MOBILITY LEUVEN VITAL DECOSTERSTRAAT 67A BUS 1 3 LEUVEN BELGIË http://www.tmleuven.be TEL +32 (16) 31.77.3 FAX +32 (16) 31.77.39 Transport & Mobility Leuven is een gezamenlijke onderneming

Plus en détail

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique L UNION FAIT LA FORCE Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique et/ou pour l installation d une borne de rechargement Revenus 2010 et 2011 (exercices d imposition 2011 et 2012) Mesures applicables

Plus en détail

Méthode de calcul fiscal et écologique du prix de leasing

Méthode de calcul fiscal et écologique du prix de leasing Méthode de calcul fiscal et écologique du prix de leasing Total Cost of Ownership, l instrument idéal pour déterminer le choix de voiture le plus avantageux TCO est utilisé pour Total Cost of Ownership,

Plus en détail

Offre pour clients Business. Mobility-Basic

Offre pour clients Business. Mobility-Basic Offre pour clients Business Mobility-Basic Optez pour plus de capacités Mobility-Basic est simple, malin et rentable. Avec Mobility-Basic, vous n avez plus besoin d entretenir votre propre flotte de véhicules,

Plus en détail

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch que les cars sont essentiels à la mobilité durable? 3 que les cars sont indispensables aux déplacements des personnes? 4 que les cars sont des fournisseurs d emploi

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement.

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement. FAO 1. Combien de voitures électriques la Suisse compte-t-elle actuellement? Plus de 3500 véhicules électriques sont aujourd hui recensés dans le pays (état: janvier 2014). On distingue les véhicules tout-électrique

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Qui sommes-nous? www.vdfin.be

Qui sommes-nous? www.vdfin.be Qui sommes-nous? www.vdfin.be Table des matières Qui sommes-nous? 4 Mission de Volkswagen D Ieteren Finance 6 Services de Volkswagen D Ieteren Finance 8 Assistance technique et médicale 9 Assurances et

Plus en détail

Dossier de presse Onroad Pro

Dossier de presse Onroad Pro Dossier de presse Onroad Pro 30/08/2013 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Véhicules de société et déclaration TVA : OnRoad Pro calcule tout pour vous Une PME de Charleroi développe

Plus en détail

Dossier de presse 17 avril 2014

Dossier de presse 17 avril 2014 Dossier de presse 17 avril 2014 Communiqué de presse Paris, le 17 avril 2014 Athlon Car Lease France s appuie sur l expertise d Athlon Mobility Consultancy pour s affirmer en tant que «fournisseur de mobilité»

Plus en détail

Encourager les systèmes de pensions complémentaires

Encourager les systèmes de pensions complémentaires Conférence de presse Luxembourg, le 25 septembre 2013 Le secteur financier constitue la pierre angulaire de l économie luxembourgeoise. Il doit cependant faire face à de nombreux défis. Par conséquent,

Plus en détail

Partie 1 - Achetez intelligemment votre véhicule. 1. Quand est-il plus intéressant d acheter un nouveau véhicule?

Partie 1 - Achetez intelligemment votre véhicule. 1. Quand est-il plus intéressant d acheter un nouveau véhicule? Partie 1 - Achetez intelligemment votre véhicule 1. Quand est-il plus intéressant d acheter un nouveau véhicule? 1.1. Quand bénéficiez-vous des plus fortes réductions?.......... 3 1.1.1. Bénéficiez-vous

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE 38 Rapport d activité et de durabilité 2013 Notre efficacité énergétique Mobility achète des véhicules neufs à haute efficacité énergétique La prise en compte de l étiquetteenergie

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

KBC Lease. Votre partenaire de leasing

KBC Lease. Votre partenaire de leasing Votre partenaire de leasing Ces dernières années, le leasing est devenu l une des techniques de financement les plus utilisées par les entreprises, les indépendants et les professions libérales souhaitant

Plus en détail

privé 106 PME Magazine / novembre 2012

privé 106 PME Magazine / novembre 2012 106 Mondial de Paris. La dernière Mercedes électrique, SLS, a fait sensation cet automne. Le patron de PME peut passer à la voiture électrique sans déchoir! Photo: Keystone Des voitures vertes, pour vous

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

Les véhicules électriques pour les flottes : attrayant?

Les véhicules électriques pour les flottes : attrayant? Les véhicules électriques pour les flottes : attrayant? Conclusions de la Plateforme Belge sur les Véhicules électriques, Be.eV#2, Bruxelles, le 17 janvier 2011. Deux types de flottes sont ici visées :

Plus en détail

www.dats24.be gaz naturel véhicules CNG, le gaz naturel véhicule L avenir «écomobile» malin commence aujourd hui Un carburant charnière

www.dats24.be gaz naturel véhicules CNG, le gaz naturel véhicule L avenir «écomobile» malin commence aujourd hui Un carburant charnière CNG, le gaz naturel véhicule CNG (Compressed Natural Gas) se traduit littéralement par «gaz naturel compressé». Il s agit tout simplement du gaz naturel que nous utilisons au quotidien, mais sous pression.

Plus en détail

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages Communiqué de presse Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages La voiture électrique demande une stratégie à long terme et le soutien des pouvoirs publics Les fausses idées

Plus en détail

Version 03-02-2014 PARTIE III Titre I Chapitre VIII Section I Utilisation d un véhicule de service à des fins personnelles Table des matières

Version 03-02-2014 PARTIE III Titre I Chapitre VIII Section I Utilisation d un véhicule de service à des fins personnelles Table des matières Version 03-02-2014 PARTIE III Titre I Chapitre VIII Section I Utilisation d un véhicule de service à des fins personnelles Table des matières 1. Bases légales et réglementaires 2. Généralités 3. Détermination

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés Salary Plan L assurance de groupe flexible pour salariés Une assurance de groupe : oui ou non? La question ne se pose plus. Mais choisissez la bonne formule. La pension complémentaire : plus que jamais

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension.

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE POUR INDÉPENDANTS Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. Toujours à vos côtés Introduction Vous

Plus en détail

Easy Plan. L assurance de groupe pour la petite entreprise

Easy Plan. L assurance de groupe pour la petite entreprise L assurance de groupe pour la petite entreprise Easy Plan, une solution d assurance bien pensée Allianz souhaite répondre efficacement aux besoins spécifiques des petites entreprises en matière d assurance

Plus en détail

AlphaElectric Electrifiez votre flotte!

AlphaElectric Electrifiez votre flotte! AlphaElectric Electrifiez votre flotte! Partager une vision Le monde change. Notre environnement, chaque jour, se transforme. Nous vivons des innovations majeures qui modifient nos habitudes et nos comportements

Plus en détail

Echantillon représentatif

Echantillon représentatif Enquête Méthodologie: Etude préalable qualitative avec 2 discussions de groupes (automobilistes privés) et 6 interviews simples (responsables de flottes) Etude quantitative Partie1: interviews téléphoniques

Plus en détail

Scania Driver Training

Scania Driver Training Driver Training Scania Driver Training Un programme complet de formations entièrement axé sur le chauffeur Réduction de la consommation de carburant Une meilleure sécurité Le chauffeur, carte de visite

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

Calcul des coûts Information aux enseignants

Calcul des coûts Information aux enseignants 05 / Automobile Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail A 18 ans, beaucoup d adolescents apprennent à conduire et aimeraient bientôt avoir leur propre voiture. Mais le calcul des coûts ne s arrête

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB Comparaison des émissions de CO 2 par mode de transport en Région de Bruxelles-Capitale Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB 100% Papier recyclé Janvier 2008 Résumé Déplacer

Plus en détail

Les frais de déplacement

Les frais de déplacement Les frais de déplacement Février 2015 Editeur responsable : Secrétariat social UCM, JeanBenoît Le Boulengé, Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde Date de dernière mise à jour : 29/01/2015 La reproduction,

Plus en détail

Top Rendement Invest 1

Top Rendement Invest 1 Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement Invest 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui

Plus en détail

Atelier 1 : Aires de covoiturage

Atelier 1 : Aires de covoiturage 1 Atelier 1 : Aires de covoiturage Les aires de covoiturage, levier au développement de la pratique Une aire de covoiturage permet : - de mieux maîtriser les flux de voitures et les embouteillages potentiels

Plus en détail

Les services associés aux bornes de charge pour véhicules électriques

Les services associés aux bornes de charge pour véhicules électriques Les services associés aux bornes de charge pour véhicules électriques Janvier 2012 / Livre blanc de Philippe Vollet Sommaire Résumé... p 2 Introduction... p 4 Quelle mobilité pour demain?... p 5 Comment

Plus en détail

Le budget mobilité: une meilleure mobilité à coûts réduits. Green Car Policy, 16 et 18 oct. 2012 IBGE

Le budget mobilité: une meilleure mobilité à coûts réduits. Green Car Policy, 16 et 18 oct. 2012 IBGE Le budget mobilité: une meilleure mobilité à coûts réduits Green Car Policy, 16 et 18 oct. 2012 IBGE page 2 PLAN Rappel : fiscalité de la mobilité liée au travail Budget Mobilité page 3 Voiture d entreprise

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

Travaux du Conseil central de l économie et du Conseil national du travail dans le cadre de la stratégie Europe 2020 :

Travaux du Conseil central de l économie et du Conseil national du travail dans le cadre de la stratégie Europe 2020 : 6 avril 2011 Contribution des Secrétariats du Conseil central de l'economie et du Conseil national du Travail a l'attention du Premier Ministre, en vue de l'élaboration du plan national de réformes de

Plus en détail

DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS

DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS Les enjeux pour la transition énergétique Didier Lebout, Strategy and Development Director Gazprom Marketing and Trading France Deauville, 28 juin 2013 Dans

Plus en détail

Service de recharge électrique sur stationnement commercial : Bilan opérateur

Service de recharge électrique sur stationnement commercial : Bilan opérateur Rapport COSMI Drigée par Shadi Sadeghian et Benjamin Pradel Sarah MHIRSI & Yu MAO Master TRADD Promo 10 2013/2014 Service de recharge électrique sur stationnement commercial : Bilan opérateur Contenu 1.

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Ni le niveau du capital, ni le niveau de rendement n est garanti.

Ni le niveau du capital, ni le niveau de rendement n est garanti. AG Ascento Free Fiche d information financière sur l assurance-vie* Type d assurance vie Garanties - En cas de vie AG Ascento Free est un contrat d assurance vie individuel qui permet d investir dans différents

Plus en détail

Pacte de croissance N-VA RESUME

Pacte de croissance N-VA RESUME N-VA Pacte de croissance N-VA Service d études N-VA Le 12 juin 2012 RESUME A travers ce pacte de croissance, la N-VA souhaite émettre des propositions destinées à résoudre de manière énergique les problèmes

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

Chapitre 6 : Transport

Chapitre 6 : Transport Chapitre 6 : Transport Avec environ 16 millions d habitants et près de 1 000 nouveaux véhicules immatriculés chaque jour, la ville de Beijing doit étudier très attentivement les problèmes de transport

Plus en détail

Analyse 2012/17 31 octobre 2012

Analyse 2012/17 31 octobre 2012 Analyse 2012/17 31 octobre 2012 État des lieux des "pensions complémentaires" dans un état critique! À découvrir dans cette analyse «Épargne pension. Épargnez-vous un job d étudiant à la retraire!». On

Plus en détail

Fleet Corner: Nieuwe autofiscaliteit zorgt voor een recordopkomst. Fleet Corner: Nieuwe autofiscaliteit zorgt voor een recordopkomst

Fleet Corner: Nieuwe autofiscaliteit zorgt voor een recordopkomst. Fleet Corner: Nieuwe autofiscaliteit zorgt voor een recordopkomst Fleet Corner: Nieuwe autofiscaliteit zorgt voor een recordopkomst zondag 26 februari 2012 15:30 Fleet Corner: Nieuwe autofiscaliteit zorgt voor een recordopkomst De Fleet Corner van 31 januari heeft alle

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 1) Avantage imposable des voitures de société A partir du 1 janvier 2012, l avantage imposable résultant de la mise à disposition gratuite d une voiture de société

Plus en détail

De l entreprise individuelle à la société. Faire le bon choix, au bon moment

De l entreprise individuelle à la société. Faire le bon choix, au bon moment De l entreprise individuelle à la société Faire le bon choix, au bon moment De l entreprise individuelle à la société De l entreprise individuelle à la société De l entreprise individuelle à la société

Plus en détail

Quelles perspectives de développement pour le gaz naturel dans les transports?

Quelles perspectives de développement pour le gaz naturel dans les transports? Quelles perspectives de développement pour le gaz naturel dans les transports? Le regard de Gazprom Marketing and Trading France 29 octobre 2014 Sommaire 1. Les atouts du GNV pour les transitions énergétiques

Plus en détail

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85

Cher(e)s ami(e)s, Conseil régional 57, rue de Babylone 75359 Paris cedex 07 SP Tél. : 01 53 85 53 85 Intervention de Pierre Serne, Vice-président en charge des transports et des mobilités Rapport Nouveaux Véhicules Urbains (NVU) du 13 février 2014 Cher(e)s ami(e)s, Le rapport concernant les Nouveaux Véhicules

Plus en détail

Société pour la gestion du personnel S E P

Société pour la gestion du personnel S E P Société pour la gestion du personnel S E P Section neuchâteloise Procès-verbal No 287 Présents : 27 Séance 12 septembre 2000, Grand Hôtel Les Endroits, La Chaux-de-Fonds Thème : L ÉVOLUTION DES PRATIQUES

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers Votre avenir assuré quoi qu il arrive Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait pour vous et votre famille si vous deviez brutalement

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Mesdames, Messieurs,

Mesdames, Messieurs, Mesdames, Messieurs, Les objectifs de l arrêté ministériel visant à élargir le champ d application du système de l économie d insertion sociale et la volonté politique fédérale en matière d économie sociale Permettez-moi tout

Plus en détail

Gaz naturel véhicules, un choix malin pour votre portefeuille

Gaz naturel véhicules, un choix malin pour votre portefeuille Gaz naturel véhicules, un choix malin pour votre portefeuille Table des matières 03 Le (CNG) 04 Le gaz naturel, un choix malin pour votre portefeuille 05 Le gaz naturel, un choix malin pour l environnement

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2

Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2 Conférence de presse Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2 28 janvier 2008 Bonus CAR-e 750 Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2 Règlement grand-ducal du 5 décembre 2007 concernant

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Chapitre 2. Le financement au service du développement Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Dans le monde en développement, l Amérique latine fait figure de pionnière

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement Renaud MICHEL ADEME Bretagne Adopter un mode de conduite écologique, c est aussi moins consommer, moins polluer et conduire plus sûrement.

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

La valeur présente (ou actuelle) d une annuité, si elle est constante, est donc aussi calculable par cette fonction : VA = A [(1-1/(1+k) T )/k]

La valeur présente (ou actuelle) d une annuité, si elle est constante, est donc aussi calculable par cette fonction : VA = A [(1-1/(1+k) T )/k] Evaluation de la rentabilité d un projet d investissement La décision d investir dans un quelconque projet se base principalement sur l évaluation de son intérêt économique et par conséquent, du calcul

Plus en détail

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 Un certain nombre de contradictions importantes dans la politique menée actuellement influencent significativement les marchés de l électricité et du gaz.

Plus en détail

Fiche d information sur la politique de la santé

Fiche d information sur la politique de la santé Fiche d information sur la politique de la santé V. Questions et réponses concernant la compensation des risques dans l assurance-maladie Etat: juillet 2012 Chères lectrices, chers lecteurs, Dans l assurance

Plus en détail

Informations aux athlètes en matière de fiscalité et de finances

Informations aux athlètes en matière de fiscalité et de finances Table des matières 1. Introduction 2. Revenus 3. Dépenses 4. Impôts 5. Budget 6. Planification financière 7. Assurances 8. Épargne-retraite 9. Autres responsabilités 10. Remarques finales 1 1. Introduction

Plus en détail

conséquences: Économiques, Environnementales, Santé des travailleurs. SNCB Mobilité durable La problématique des embouteillages

conséquences: Économiques, Environnementales, Santé des travailleurs. SNCB Mobilité durable La problématique des embouteillages SNCB Mobilité durable La problématique des embouteillages Kilomètres d'autoroute à saturation > 75% 800 720 755 700 600 500 400 300 200 509 521 537 539 558 560 521 436 453 382 406 351 305 276 205 178 100

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Voitures de société : le moment des accords

Voitures de société : le moment des accords Voitures de société : le moment des accords R. LASSAUX 5.000 ou 7.500 km, selon que les trajets domicile-lieu de travail sont de 25 km ou plus, voici, en règle générale, les nouvelles bases forfaitaires

Plus en détail

Introduction. Auteurs

Introduction. Auteurs Ligne directrice pour soutenir la prise de conscience des collaborateurs en matière de mobilité par la gestion des espaces de parcage avant tout, et en focalisant sur les communes en tant qu employeurs

Plus en détail

FRAIS DE VEHICULE 2014

FRAIS DE VEHICULE 2014 ASSOCIATION AGREEE DES MEDECINS DU HAUT-RHIN - BAS-RHIN - MOSELLE 10, rue de Leicester - 67000 STRASBOURG Tél. : 03.88.61.87.54 - Fax 03.88.41.18.11 VOL XXXVII N 33 - REGISTRE DES ASSOCIATIONS AGREMENT

Plus en détail

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens.

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens. Qu y a-t-il de commun entre un vieux camion et une voiture diesel moderne? Pas grand-chose, sauf la guerre que leur livre la maire de Paris Anne Hidalgo dans sa lutte contre la pollution urbaine. En cette

Plus en détail

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Une technologie d avenir Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Faibles émissions. Faible consommation. Haute fiabilité. Au cours des années à venir, l Union européenne prévoit d introduire

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Circuler en Belgique - 2010 -

Circuler en Belgique - 2010 - Circuler en Belgique - 2010 - Choisir la bonne voiture L achat d une voiture est un choix très personnel, en fonction des besoins, préférences ou gouts. Néanmoins, il existe un seul conseil qui est valable

Plus en détail