PAROLES D EXPERTS Philippe Riquer, DOSSIER Pascal Blein, 4e TRIMESTRE 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PAROLES D EXPERTS Philippe Riquer, DOSSIER Pascal Blein, 4e TRIMESTRE 2015"

Transcription

1 PAROLES DEXPERTS N 73 LE MAGAZINE DES EXPERTS-COMPTABLES DE RHÔNE-ALPES À LA UNE DE L ACTU Philippe Riquer, nouveau directeur régional des Finances Publiques DOSSIER UNIVERSITÉ DES EXPERTS du mardi 17 novembre 2015 PORTRAIT Pascal Blein, président de Rochebillard et Blein 4 e TRIMESTRE 2015

2

3 SOMMAIRE p. 24 À LA UNE DE L ACTU > L interview de Philippe Riquer, directeur régional des Finances Publiques. Olivier Chassignole DR ÉDITO PAR JACQUES MAUREAU et toujours aussi jeune! De tous les slogans que le 70ans 70e anniversaire de notre Ordonnance aura inspirés, c est celui qui me paraît le mieux illustrer notre profession. Notre Ordonnance du 19 septembre 1945, texte fondateur de la profession libérale réglementée telle que nous la connaissons et telle que nous la pratiquons aujourd hui, reste d une modernité exemplaire dans un monde économique en perpétuelle évolution. Grâce à cette Ordonnance et aux droits et devoirs qu elle nous confère, nous pouvons exercer notre métier d Expert-Comptable et de Conseil auprès de nos clients entrepreneurs avec toujours autant de pertinence et d efficacité. Mais ce texte va plus loin. Il participe à garantir la sécurité financière et fiscale de notre économie nationale, en confirmant l aspect réglementé de l expertise comptable et en encadrant strictement l accès à notre profession. Notre situation est privilégiée, dans un environnement où la déréglementation semble de mise, et nous le devons, avant tout, à nous-mêmes, professionnels respectueux du cadre fixé par le législateur mais aussi soucieux de maintenir le niveau élevé de formation de notre diplôme d expert-comptable. Nous nous positionnons en partenaires responsables et apporteurs d idées vis-àvis de notre tutelle permettant ainsi une évolution de nos textes. Nous avons effectivement su faire évoluer notre métier et, pour citer notre Président Philippe Arraou, «nous sommes aujourd hui de plus en plus Experts et de moins en moins Comptables». Notre profession a su franchir et assumer de nombreuses évolutions technologiques et notamment l informatisation des cabinets dès les années quatre-vingt, la dématérialisation des flux courant 2000 L ACTU DE LA PROFESSION p. 4 > Statexpert, l outil statistique des experts-comptables. p. 6 > L Université Interprofessionnelles 2015 / Les rencontres du Président. p. 8 > Retour en images sur les Rencontres du Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables p. 10 > Condamnations et Tableau du CROEC. L ACCÈS A LA PROFESSION p. 12 > L actualité de l ANECS et du CJEC. p. 14 > Retour sur La Nuit qui compte. EN DÉBAT p. 16 > Les enjeux et les usages du numérique. EN DÉPARTEMENTS p. 18 > L actualité de la profession en départements. p. 20 > Les réunions experts-partenaires en départements. p. 22 > Les réunions éthique et déontologie de la profession. DOSSIER p. 26 > Le programme détaillé de l Université des Experts 2015 LES BONNES PRATIQUES p. 34 > Le bon usage du droit de rétention et de la suspension de mission. p. 35 > La valorisation immatérielle d une entreprise. Portrait p. 36 > Pascal Blein, président de Rochebillard et Blein. PLAISIRS ET DÉCOUVERTES p. 38 > Les élus du Conseil Régional de l Ordre au Salon de l auto à Lyon. p. 40 > Quelles nouvelles destinations au départ des aéroports de la région? p. 42 > Restaurant Chez Georges, à Lyon. Aujourd hui et après un 69 e congrès sur «l Expert-Comptable full services», puis un 70 e sur «l Expert-Comptable numérique», nous démontrons notre volonté permanente d aller de l avant et de nous ouvrir à de nouveaux services pour s adapter toujours mieux aux attentes de nos clients. C est au travers de la Loi Macron que notre tutelle, consciente de notre rôle majeur, a soutenu ces évolutions. Certains esprits chagrins avancent que cette loi n a rien changé. Bien au contraire, elle a confirmé l aspect réglementaire de notre activité en nous préservant, ainsi que nos clients, d une libéralisation des activités comptables. Elle a également permis le développement de nos prérogatives d activités, en ouvrant largement les portes du conseil pluridisciplinaire. Notre Ordonnance a effectivement 70 ans, mais elle est tournée vers l avenir. Alors à nous, membres de l ordre, de l envisager avec optimisme et d en saisir toutes les opportunités. EN COUVERTURE : DOSSIER SUR L UNIVERSITÉ DES EXPERTS. Édité par le Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes. 51 rue Montgolfier, Lyon cedex 06. Tél.: Fax: Directeur de la publication: Jacques Maureau. Directrice de la rédaction: Odile Dubreuil. Maquette et édition déléguée: Rosebud SARL. 9 rue de l Arbre-Sec, Lyon. Tél.: Fax: Photos de Une : Xavier Chabert. Toutes les photos de ce numéro sont «Droits réservés» Rédacteurs journalistes: Valérie Maître-Latour, Bruno Crozat, François Sapy. Relecture: Sylvie Mosser. Numéro ISSN: Publicité: EC Rhône-Alpes Impression: Chirat (Saint-Just-la-Pendue). 4 e TRIMESTRE 2015 PAROLES D EXPERTS N 73 3

4 L ACTU DE LA PROFESSION BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE Statexpert, l outil statistique des experts-comptables Le Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables donne une deuxième vie aux déclarations fiscales et sociales des entreprises en lançant, le 1 er juillet 2015 Statexpert, une base de données issues des flux télédéclarés des experts-comptables. En Rhône-Alpes, le Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables met en place ce nouvel outil en partenariat avec le Centre lyonnais d expertise comptable et d audit (CLEA) et l'université Lyon 3. Les données statistiques qui reflètent l état de l économie française sont le plus souvent disponibles plusieurs mois après la période de collecte des données. Ce décalage dans le temps permet de faire un bilan plusieurs mois après la réalité observée. Pour une meilleure analyse de la santé des entreprises et pour mieux conseiller leurs clients, les expertscomptables et le Conseil Supérieur ont décidé de créer leur propre observatoire en partenariat avec le cabinet Asterès. Il est fondé sur les données trimestrielles collectées par le portail informatique de télédéclaration qu utilisent les TPE et PME françaises. À partir de données disponibles quelques jours après déclaration, Statexpert produit des états statistiques mensuels, trimestriels et annuels. Les déclarations sociales et fiscales de leurs clients sont envoyées mensuellement, trimestriellement ou annuellement aux portails déclara tifs des différentes administrations: déclarations de TVA par mois, plus d un million de liasses fiscales annuelles. À partir de ces données disponibles quelques jours après les dates de déclarations, Statexpert produit des états statistiques mensuels, trimestriels et annuels. Ceux-ci renseignent sur le chiffre d affaires des entreprises, le montant des salaires, l évolution des effectifs ou encore le niveau d investissement des entreprises. Si le Conseil Supérieur de l'ordre est à l'initiative de Statexpert, il revient à chaque Conseil Régional de mettre en place en local la démarche et d'organiser les partenariats. Le Conseil Régional de l Ordre des Experts- Comptables Rhône-Alpes a souhaité se rapprocher du pôle CLEA / université Lyon 3 pour analyser les données régionales issues de Statexpert et les exploiter au mieux, afin d établir un baromètre pertinent de l'activité économique en Rhône-Alpes. Une convention formalisant le partenariat sera signée d ici fin Ainsi, Statexpert apporte au niveau régional des indicateurs en temps réel de l économie et de la santé des entreprises en Rhône-Alpes par département et secteur d activité. Les premiers résultats de Statexpert apportent des surprises Au niveau national, le chiffre d affaires moyen par entreprise et par jour montre une augmentation de l activité des entreprises sur les 5 premiers mois de l année par rapport à l année Sur le plan de l investissement, les chefs d entreprise continuent à faire preuve de la plus grande prudence. Elle se traduit par une baisse sensible de l investissement sur la période janvier à mai Les montants investis par les PME françaises se sont contractés de 7,8 % par rapport à PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

5

6 L ACTU DE LA PROFESSION Les experts-comptables, les notaires et les avocats réunis autour des modes alternatifs de gestion de l entreprise. Le Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Rhône- Alpes, la Chambre des Notaires du Rhône et l Ordre des Avocats au Barreau de Lyon ont organisé, lundi 14 septembre 2015 à l Espace Tête d Or (Villeurbanne), la 13 e université Interprofessionnelle. L événement, rassemblant près de 130 participants avait pour objectif de former les professionnels des 3 ordres pour qu ils proposent à leurs clients des solutions adaptées aux nouveaux modes de gestion d entreprise. Quels sont les modes alternatifs de gestion L INTERPRO, C EST TOUS LES JOURS Université interprofessionnelle juin: remise du projet EURECA au Ministre Emmanuel Macron, à la Bibliothèque Nationale de France à Paris. 1 er juillet:assemblée générale d EC Rhône-Alpes. 9 juillet: les Rencontres du CROEC Assemblée générale à la Cité Internationale à Lyon. 21 juillet: rencontre entre les élus du CROEC et des CRCC de Lyon, Chambéry et Grenoble, à la Côte-Saint- André (38). 28 juillet: rendez-vous avec Bruno Pireyre, premier président de la Cour d Appel de Lyon. 10 et 11 septembre: congrès ECF à Lille. qui permettent aux chefs d'entreprise de développer leurs activités? Comment s'adapter à l'évolution des mentalités et des habitudes de consommation actuelles où l'information circule en mode multicanal? Ces questions ont été abordées lors d échanges et travaux en ateliers tout au long de la journée. La complémentarité des trois métiers et l animation de grande qualité des intervenants ont permis de fournir des réponses exhaustives à tous les professionnels présents pour qu ils assurent un service de qualité à leurs clients. RENCONTRE CROEC- CRCC DE RHÔNE-ALPES Une première entre élus SUR LE TERRAIN LES RENCONTRES DU PRÉSIDENT NOMINATION 14 septembre: Université Interprofessionnelle à Villeurbanne. 22 septembre: soirée BNP Paribas. 23 septembre: soirée d inauguration du Salon de l'auto à Eurexpo. 24 septembre: Stud Expert Lyon - Soirée Tribune de Lyon - Rencontr &Vous (soirée CGPME du Rhône). 28 septembre: remise des trophées des maires du Rhône et de la Métropole. 5 octobre: réunion mensuelle de l Association pour la promotion de l Interprofessionnalité (API). Pascal Richard, nouveau secrétaire général du Conseil Régional de l Ordre Pascal Richard vient d être nommé secrétaire général du Conseil Régional de l Ordre des Experts- Comptables Rhône-Alpes. Âgé de 59 ans, il a effectué une grande partie de sa carrière au sein du groupe Havas Worldwide, dont il a notamment piloté la stratégie et le développement dans les régions. «Dans le contexte actuel, cette expérience est un atout. Elle m a rendu sensible à la nécessité de faire évoluer les organisations en permanence. Associer l individuel et le collectif est une véritable source d efficacité et de succès», explique-t-il. Pascal Richard va notamment s attacher à «mettre en musique, avec toute l équipe, les décisions et la stratégie décidées par le président et le bureau», précise-t-il. L enjeu, pour le nouveau secrétaire général, consiste notamment à développer la communication de l Ordre, aussi bien en direction du grand public que des professionnels rhônalpins ou des institutions. «Il nous faut nous adapter à un monde qui change, tout en étant très attentifs à nos missions réglementées. Le Conseil Régional de l Ordre est une institution professionnelle qui représente l ensemble des experts-comptables rhônalpins et, à ce titre, nous avons à cœur de valoriser le rôle de l expert-comptable, moteur de l économie régionale», analyse encore Pascal Richard. Le 21 juillet dernier, les élus de l Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes et ceux des Compagnies Régionales des Commissaires aux comptes de Lyon, de Grenoble et de Chambéry, se sont retrouvés à La Côte Saint-André. «De façon unanime, tous les élus présents ont dit qu il fallait recommencer», s enthousiasme Jacques Maureau, président de l Ordre des Experts- Comptables Rhône-Alpes: «Une telle rencontre favorise le partage et la synergie entre nos deux professions, elle apporte aussi de l information technique et surtout le plaisir d être ensemble et d aborder les questions de notre pratique quotidienne sans tabou.» Près de quarante élus étaient présents, tous bénévoles au service de l administration de leur profession. Les responsabilités qu ils portent vis-à-vis de leurs confrères ont alimenté les débats. Cellesci sont techniques, déontologiques et disciplinaires. «Nous avons chacun nos prérogatives et nous ne voulions pas mélanger les genres, précise Jacques Maureau, mais lorsqu un élu rencontre un problème avec un confrère ou à propos du secret professionnel, la confrontation de nos points de vue et expériences respectives, dans un cadre convivial, est particulièrement intéressante.» RETROUVEZ L AGENDA DE L ORDRE ET L ACTUALITÉ DES CLUBS EN SCANNANT CES QR CODES 6 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

7

8 L ACTU DE LA PROFESSION RETOUR SUR LES RENCONTRES DU CROEC Le jeudi 9 juillet dernier se sont déroulées les Rencontres du Conseil Régional de l'ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes, à la Cité internationale de Lyon. Cette journée introduite par Jacques Maureau, président, s'articulait autour de 5 événements: le séminaire des nouveaux professionnels inscrits (75 experts-comptables présents) la réunion des contrôleurs qualité (63 contrôleurs qualité présents) la réunion des experts-comptables stagiaires 1 re année et des contrôleurs adjoints de stage (198 experts-comptables stagiaires et 38 contrôleurs adjoints de stage présents) la réunion des associations locales de confrères (25 présents) l assemblée générale (près de 200 participants). Quelques photos de cette journée professionnelle, aussi dense que conviviale Odile Dubreuil, viceprésidente, sonde les nouveaux professionnels inscrits. 2 CIC Lyonnaise de Banque, 3 CEGID et 4 SAGE, partenaires du séminaire des nouveaux professionnels inscrits. G Philippe Arraou, Président du Conseil Supérieur de l'ordre, a fait le point sur l'actualité de la profession. G Jean-Marc Morel et Virginie Meunier-Regaldo ont animé l atelier sur la déontologie. G 8 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

9 L ACTU DE LA PROFESSION A Les contrôleurs qualité à l'écoute d'olivier Mazeran, président de la commission. G Jacques Maureau, Président, lors de son discours d'ouverture de l'assemblée Générale. A En partenariat avec BNP Paribas, la journée d'accueil des experts-comptables stagiaires 1 re année a été animée par un duo de choc: Damien Dreux, Président du comité régional du stage et Joseph Tricoli, Contrôleur principal du stage. G Une Assemblée Générale dynamisée par des dessins réalisés en direct! Photos: Xavier Chabert A Bruno Goutelle a reçu des mains de Philippe Arraou, Président du Conseil Supérieur, et en présence de Jacques Maureau, Président de l'ordre Rhône- Alpes, la médaille d honneur de l Ordre. Une distinction pour cet Ardéchois de 61 ans, élu 4 fois au Conseil Régional de l'ordre, qui a siégé par ailleurs 10 ans à la Chambre régionale de discipline. G Moment de détente sur la terrasse après l'assemblée Générale. G La rencontre annuelle avec les associations locales de confrères : au programme, échanges et convivialité. 4 e TRIMESTRE 2015 PAROLES D EXPERTS N 73 9

10 L ACCÈS À LA PROFESSION CONDAMNATIONS-RÉPRESSION DE L EXERCICE ILLÉGAL n La Cour d Appel de Lyon a, en date du 12 mai 2015, confirmé l Ordonnance de référé du 18 juillet 2013 en ce qu elle a ordonné à la Société Informatique du Centre de cesser immédiatement et sous astreinte de 300 par jour de retard, toutes prestations, activités ou missions de comptabilité relevant des activités visées par l Ordonnance du 19 septembre 1945 et condamné complémentairement celle-ci à payer la somme de 1500 au titre de l article 700 du Code de Procédure Civile et aux entiers dépens. n Le Président du Tribunal de Grande Instance de Lyon a, en date du 8 juin 2015, ordonné à Monsieur Yves Barta la cessation immédiate de toutes prestations, activités ou missions de comptabilité relevant des activités visées par l Ordonnance du 19 septembre 1945, et ce sous peine d astreinte de 500 par infraction constatée et condamné ce dernier à verser au Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes, la somme de 500 au titre de l article 700 du Code de Procédure Civile. n Le Président du Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne a, en date du 30 juillet 2015, ordonné à Madame P. la cessation immédiate de toutes prestations, activités ou missions de comptabilité relevant des activités visées par l Ordonnance du 19 septembre 1945, sous peine d astreinte de 300 par infraction constatée et condamné cette dernière à verser au Conseil Régional de l Ordre des Experts- Comptables Rhône-Alpes, la somme de 500 au titre de l article 700 du Code de Procédure Civile. Tableau du Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes SESSION DU 10 JUILLET 2015 INSCRIPTIONS Société de participation d expertise comptable RADIATIONS A LEUR DEMANDE Bureau Secondaire de société Experts-Comptables indépendants Alexandre BAGNIER - GRENOBLE (38) Delphine DESCAMPS RENDU - LA TOUR DE SALVAGNY (69) Marjorie GILLES - LISSIEU (69) Experts-Comptables salariés Philippe BELLEVERGUE - NEUVILLE SUR SAÔNE (69) Sophie HEDIN - LA ROCHE SUR FORON (74) Pierre PEGAZ-FIORNET - LYON (69) Jean-Baptiste PONTET - VILLEURBANNE (69) Maxime SOMET - SAINT ÉTIENNE (42) Réinscriptions Marc BUTHURIEUX - VILLEURBANNE (69) Laurent CHILLET - SAVIGNEUX (42) Sociétés d expertise comptable ALPES RHONE COMPTA - ARC - COLOMBE (38) AR2T EXPERTISE - VILLEURBANNE (69) AVI CONSEILS- VALENCE (26) BAGNIER EXPERTISES - GRENOBLE (38) CABINET HERVE GAY - LYON (69) CENSEA CONSEIL - LISSIEU (69) MFCP CONSEILS EXPERTISE - LUZINAY (38) SCOP - CE - LYON (69) DESCAMPS EXPERTISE COMPTABLE - LA TOUR DE SALVAGNY (69) Bureaux Secondaires de sociétés AUDIT FINANCE EXPERT - VALLON PONT D'ARC (07) BBM & ASSOCIES - LA RAVOIRE (73) BBM & ASSOCIES - MEYLAN (38) CABINET JACQUES LAGIER - LYON (69) CEBEO CONSEIL - VILLEURBANNE (69) ECOGER - APREMONT (73) EXCO FIDOGEST - BALBIGNY (42) FIDEXPERTISE - LES ABRETS (38) G & G - LYON (69) PYRAMIDE CONSEILS - LYON (69) RC CONSEILS - LYON (69) YTHAC - GRENOBLE (38) Bureaux Secondaires Personne Physique Christophe DA ROCHA - VALLON PONT D'ARC (07) Christophe GONNET - LYON (69) Wilfried WAGNER - VILLEURBANNE (69) Bureau Secondaire d AGC AGC HAUTE-SAVOIE - THONES (74) Experts-Comptables Gérard AUBERGER - VILLEURBANNE (69) Jacques BARTHELEMY - SEYSSINET PARISET (38) avec honorariat Claude BONIN - SAINT ÉTIENNE (42) Jean-Marc BOULLU - VIENNE (38) avec honorariat Jean-Marc BOUCHARDON - SAINT PAUL LES ROMANS (26) René BRIQUE - GRENOBLE (38) André CANET - AIX LES BAINS (73) Yves CHAVE - PIERRELATTE (26) Françoise DAUJAT - MEYLAN (38) Philippe DUBAIL - ANNECY LE VIEUX (74) Richard LATERRADE - VILLENEUVE DE BERG (07) avec honorariat Jean-Luc MARCEL - LOZANNE (69) Alain RAVEL - CHAPONNAY (69) David ROSILIO - VILLEURBANNE (69) Sociétés BC AUDIT & CONSEILS - SEYSSINET-PARISET (38) C.L.G.O - LYON (69) CABINET BONIN - SAINT ÉTIENNE (42) CABINET BOUCHARDON - SAINT PAUL LES ROMANS (26) CABINET JANUEL ET ASSOCIES - LYON (69) EX & CO - VALENCE (26) GESTION FINANCE EXPERTISE COMPTABLE - GFEC - LES ABRETS (38) BC AUDIT & CONSEILS - LA RAVOIRE (73) CHANGEMENTS DE SECTION EC salarié à EC indépendant Hervé GAY - LYON (69) CHANGEMENTS DE RAISON SOCIALE ACTITUD CONSEIL DEVIENT FIDUCIAIRE DU BUGEY - LYON (69) CABINET DER BAGHDASSARIAN DEVIENT CDBA VALENCE - VALENCE (26) CABINET JEAN-MARC BOULLU DEVIENT BOULLU & ASSOCIES - VIENNE (38) CABINET MIREILLE COURBIS DEVIENT HIMERO FINANCES - GRENOBLE (38) CABINET MIREILLE COURBIS & ASSOCIES VIF DEVIENT HIMERO FINANCES - VIF (38) MIREILLE COURBIS & ASSOCIES DEVIENT HIMERO FINANCES - DOMÈNE (38) CABINET PICARD JACQUEMOT DEVIENT CPJA - TARARE (69) CRMD DEVIENT EUREX-CRMD - VALENCE (26) INELYS EN DEVIENT INELYS SOLAIRE - CALUIRE (69) PURE EXPERTISE DEVIENT IM EXPERTISE - CALUIRE (69) 10 PAROLES D EXPERTS N 73 4 e TRIMESTRE 2015

11

12 L ACCÈS À LA PROFESSION ANECS ET CJEC UNE ACTUALITÉ RICHE EN ÉVÉNEMENTS Depuis la rentrée, ça bouge du côté des associations des futurs jeunes experts-comptables! L ANECS Rhône-Alpes a un nouveau président et le CJEC organise de nombreuses rencontres professionnelles et conviviales. Le point sur l actualité de ces deux associations régionales dont le dynamisme incarne la jeunesse de l expertise comptable en Rhône-Alpes. q Du côté de l ANECS En juin dernier, Loïc Vegas, ancien vice-président de l Association nationale des experts-comptables et commissaires aux comptes stagiaires (ANECS), a été nommé président de l association par cooptation, afin de succéder à Romain Le Boulaire qui quittait la région. Originaire d Annecy et âgé de 25 ans, Loïc Vegas est actuellement expert-comptable stagiaire dans un cabinet lyonnais et se prépare au diplôme d expertise comptable (DEC). «En tant que président de l ANECS, ma mission consiste à représenter les experts-comptables stagiaires de Rhône-Alpes et à mettre tout en œuvre, grâce à l aide de mon Bureau, pour les soutenir dans leurs projets d études, explique-til. Je suis intervenu pour la première fois le 9 juillet dernier, à la Cité internationale, pendant la grande journée des Rencontres du Conseil Régional de l Ordre des Expertscomptables. À cette occasion, l ANECS a accueilli près de 200 nouveaux stagiaires. Quelques jours plus tard, ils étaient près d une vingtaine à participer à une réunion avec SAGE sur le thème de la communication. À la rentrée, l ANECS a organisé d autres rencontres successives : une table ronde avec un cabinet de ressources humaines afin de mieux les préparer au recrutement ; une demijournée de préparation aux épreuves du DEC avec Joseph Tricoli, contrôleur principal du stage, pour aider les retardataires ; enfin, une réunion sur le thème de la complémentaire santé avec AG2R le 17 septembre. La vocation de l ANECS n étant pas que Loïc Vegas représentative, tous ces moments d échanges et d information renforcent notre mission d accompagnement», souligne Loïc Vegas. DR DR Anne-Hélène Mathieu. q Du côté du CJEC Le Club des jeunes experts-comptables et commissaires aux comptes (CJEC) de la région Rhône-Alpes est présidé depuis février par Anne- Hélène Mathieu, qui exerce dans un cabinet à Villeurbanne. La vocation de cette association est de développer l interprofessionnalité et de faciliter les échanges afin d aider les jeunes professionnels à s installer. D où l organisation de nombreuses rencontres tout au long de l année avec un démarrage sur les chapeaux de roues après l été: «Le 11 septembre, nous avons accueilli une centaine de participants lors de notre 8 e édition du Trophée du chiffre et du droit, explique Anne-Hélène Mathieu. Cette manifestation a réuni des jeunes avocats, huissiers, notaires, experts-comptables et commissaires aux comptes dans une course de karts à Saint-Laurent-de- Mure. Un grand moment de rencontres conviviales qui s est terminé autour d un buffet dînatoire. Dans un registre plus studieux, nous organisons aussi cet automne, en partenariat avec la banque LCL, une réunion sur le thème de l installation des jeunes diplômés. À cette table ronde témoigneront trois jeunes professionnels de l expertise comptable, aux côtés d élus qui présenteront le parcours d inscription et le contrôle qualité. Enfin, en décembre, nous avons prévu deux autres rencontres : l une à Grenoble, sur le thème du marketing, avec le concours de la société SAGE et l autre à Annecy, sur le thème du créditbail, avec la participation de la banque LCL.» 12 PAROLES D EXPERTS N 73 4 e TRIMESTRE 2015

13

14 L ACCÈS À LA PROFESSION RETOUR SUR LA NUIT QUI COMPTE «C'ÉTAIT ENCORE MIEUX QUE CE QUE J'IMAGINAIS!» C est le cri du cœur d un des 400 étudiants présents le 25 juin dernier à la Nuit qui compte Après avoir planché tout au long de l année pour préparer leurs diplômes en DCG, DSCG et master CCA, ils se sont retrouvés en compagnie d une centaine de professionnels sur le pont de l Ayers Rock Boat pour une soirée de détente. L ambiance était marine et festive dans ce bar authentiquement australien embarqué sur une péniche des bords du Rhône à Lyon. Les étudiants, issus des filières de l expertise comptable et de l audit, étaient venus de Lyon, Grenoble, Saint-Étienne et Valence à l invitation de l Ordre des experts-comptables Rhône-Alpes et de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes (CRCC) de Lyon. La soirée était organisée en partenariat avec le Centre régional de formation de la profession comptable (CREF), SAGE (éditeur de logiciels de gestion en comptabilité), l Association nationale des experts-comptables et commissaires aux comptes stagiaires (ANECS) et le Club des jeunes experts-comptables et commissaires aux comptes (CJEC). J Marinière de quartier-maître et casquette de capitaine pour Annabel Gallego (CCI Formation Valence), teeshirt de coton rayé à manches courtes pour Lambert Guillaume (IAE Lyon 3), désignés Miss & Mister Marine de la Nuit qui compte et récompensés par les partenaires de la soirée, en particulier SAGE, représenté par Nathalie Sauvan. A De gauche à droite sur la photo : Jacques Maureau, président de l Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes en compagnie de Sandrine Martinat et Coralie Loïs du service communication. Dans le fond, la phrase d accroche de la CRCC de Lyon : «Peut-on être auditeur légal et porter des lunettes rouges?» J C est Agathe Corgié-Treseler, expert-comptable et commandant de bord de la soirée, qui a tenu le cap de cette Nuit qui compte. Une nuit qui a commencé par des rencontres, s est prolongée par des jeux et achevée au petit matin pour nombre de ces marins d eau douce. «C'était vraiment très réussi. J'ai hâte de participer aux suivantes!!!», s enthousiasme un étudiant en DCG. ABien entouré! Stéphane Van Hoof, secrétaire général de la Compagnie Régionale des Commissaires aux comptes de Lyon, avec à gauche Virginie Meunier-Regaldo, directeur juridique de l Ordre des Experts -Comptables Rhône-Alpes, et à droite Nathalie Clemaron, directeur du Centre régional de formation de la profession comptable (CREF). L Ayers Rock Boat et le thème «marin» de la soirée ont été très appréciés, les participants ont joué le jeu de la marinière et du bob à pompon pour les mousses, de la casquette pour les quartiers-maîtres et les commandants. «Excellente soirée, première participation que je réitérerai l'année prochaine sans hésiter», approuve un étudiant en master CCA. D Photos : Jean-Luc Mege. 14 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

15

16 DÉBAT EN DÉBAT LES ENJEUX ET LES USAGES DU NUMÉRIQUE Dans une interview parue dans le n 71 de Paroles d Experts, Philippe Arraou, président de l Ordre National des experts-comptables, déclare que «le numérique est un chantier pour lequel il y a urgence à engager l ensemble de la profession». L expert-comptable numérique est par ailleurs le thème du 70 e Congrès des Experts-Comptables qui vient de se tenir à Paris. Les cabinets doivent saisir les opportunités qu apportent les nouvelles technologies pour répondre aux attentes de leurs clients et suivre l évolution de la société. Débat sur les enjeux de la transformation digitale et les limites de l usage de ces outils. CHRISTOPHE BOULAIRE EN QUOI LA TRANSFORMATION DIGITALE EST-ELLE INCONTOURNABLE? À l instar de toutes les entreprises, les cabinets d expertise comptable sont confrontés aux usages du numérique. Mais dans quelle mesure l investissement dans ces nouvelles technologies se révélera-t-il rentable à terme? Explications de Benoît Pain, conseil auprès des entreprises. Dans un monde de plus en plus concurrentiel et pour toutes les professions, réussir sa transition numérique est une priorité aujourd hui. Nous vivons désormais à l ère du digital qui induit de nouveaux comportements dans le travail, que ce soit en interne, avec les partenaires extérieurs, ou avec les clients. On entend par transformation digitale tous les changements liés à la conversion Benoît Pain, conseil en transformation digitale. ou à la transition numérique. Des changements relationnels et opérationnels, souligne Benoît Pain. Elle contribue au décloisonnement entre les collaborateurs, renforce leur autonomie, leur prise d initiatives et favorise ainsi l émergence des talents. Elle permet la dématérialisation et la sécurisation des échanges. On gagne en productivité dans la rapidité d accès aux données et aux «IL EXISTE ENCORE DES FREINS À LA TRANSFORMATION DIGITALE QUI SONT SOUVENT LIÉS À LA PEUR DU CHANGEMENT ET À UNE IGNORANCE DU RETOUR SUR INVESTISSEMENT.» informations actualisées. L environnement digital crée aussi du lien grâce, notamment, aux outils de travail collaboratif ou de communications unifiées que sont les systèmes de visioconférence, de partage et de données par le web (Skype, Lync, Google Apps, etc.). Bien exploité, ce peut être aussi un formidable vecteur d image et un outil commercial, via les sites, les blogs et les réseaux sociaux professionnels comme Linkedin, Twitter, Facebook, etc.» La compétitivité par le numérique En tant que conseil, l expert-comptable se doit de proposer à ses clients des services innovants, notamment d exploitation des données. Le numérique offre de réelles opportunités (outil de gestion externalisé, tableaux de bord en temps réel, projections financières). Benoît Pain partage le point de vue de Philippe Arraou pour confirmer qu il y a urgence à engager la profession dans l usage des nouvelles technologies digitales. «Il existe encore des freins à la transformation digitale qui sont souvent liés à la peur du changement et à une ignorance du retour sur investissement. Quant au manque de disponibilité pour s y former, c est un faux problème, car on gagne en temps et en productivité par la suite. C est aussi peu onéreux si on prend en compte le business que cela peut générer. C est de toute façon incontournable aujourd hui, si l on veut rester compétitif dans son offre de services aux entreprises.» 16 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

17 DÉBAT L ABUS DU DIGITAL EST-IL DANGEREUX POUR LA CONCENTRATION? D après Gaël Allain, docteur en psychologie cognitive auprès des entreprises, chercheur et auteur du livre Penser mieux, travailler moins aux éditions Eyrolles, l usage du digital sera toujours limité par la capacité naturelle du cerveau humain à traiter les informations. L infobésité, pour reprendre le terme québécois, est le mal du siècle. Gérer trop d informations peut avoir des effets négatifs sur la concentration, la performance et l efficacité des tâches réalisées en entreprise, déclare Gaël Allain. Il m est arrivé d étudier, par exemple, les risques liés à cette surcharge pour des opérateurs de tunnels routiers et son impact direct sur la sécurité des usagers. Contrairement à une idée reçue, l être humain n est pas multitâche et nous sommes tous en difficulté lorsqu il s agit de gérer des données en simultané. En plus d être stressante, la sursollicitation numérique ralentit de 30 à 50 % notre activité principale par les nombreuses interruptions qu elle génère. D où l intérêt d identifier la priorité de nos tâches. C est un leurre que de penser que les outils numériques vont pallier le problème de l infobésité. En présentant toutes les informations sur le même plan, ils ne font que l entretenir, voire l accroître, à moins de mettre en place une stratégie de traitement vertueuse des flux d informations.» À consommer avec modération «Au moment de l introduction du digital dans nos vies, personne ne s est posé la question de son impact et de son bon usage au quotidien. Une utilisation effrénée des outils numériques peut même s avérer dangereuse, quand elle modifie notre attention au volant d une voiture ou lorsqu on traverse la rue, rappelle Gaël Allain. Au travail, il suffit d appliquer des méthodes simples pour se prémunir des méfaits de l intrusion du digital, à commencer par ne relever son courrier électronique que deux ou trois fois par jour et en informer les expéditeurs. Afin de gagner en efficacité de concentration, il convient également de s aménager des temps de pause. À noter que pour les addicts du numérique, il existe des applications gadgets relaxantes comme cardiozen, qui mesure la respiration de cohérence cardiaque Rien ne remplacera cependant une gestion rigoureuse de l usage du digital. Il est grand temps de prendre conscience du décalage entre le potentiel illimité du numérique et notre capacité humaine de concentration.» Gaël Allain, chercheur et auteur du livre Penser mieux, travailler moins. VALÉRIE MAITRE-LATOUR EN PRATIQUE GÉRER SA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE «Dans notre secteur d activité, l usage du digital a de nombreux avantages en matière de sauvegarde et de partage des données, témoigne Gilles Claus, expertcomptable et trésorier du CROEC Rhône-Alpes. Cependant, l instantanéité des échanges via le courrier électronique a aussi ses effets pervers. Outre le problème de la confidentialité, pour l expert-comptable, le nombre de mails à traiter au quotidien peut générer du stress et de la déconcentration; et pour les clients, de la frustration, surtout lorsqu ils attendent une réponse immédiate à des questions techniques qui méritent davantage réflexion. Pour pallier les effets pernicieux de la messagerie, il y a des solutions : gérer son temps d ouverture, filtrer les mails ou décrocher son téléphone après 3 échanges de mails n'ayant pas permis de résoudre le problème du client!» 4 e TRIMESTRE 2015 PAROLES D EXPERTS N 73 17

18 EN DÉPARTEMENTS ALPES L ADECA: «Les années passent, la dynamique demeure» D.R. La convivialité, la volonté d intégrer les jeunes dans la profession et de nouer des liens de travail avec ses partenaires sont les points forts de l Association des experts-comptables des Alpes (ADECA). Après plus de 30 ans d existence, l ADECA continue d être une association professionnelle dynamique. Le 2 juillet 2015 s est déroulé le 7 e tournoi interprofessionnel de pétanque avec l ADECA. PERMETAUX 150 EXPERTS-COMP- TABLES adhérents de l agglomération grenobloise d établir des rapports confra- L ADECA ternels et d échanger sur les difficultés rencontrées au sein du cabinet et sur l évolution de la profession. «Depuis de nombreuses années, nous menons une politique volontariste à l égard des jeunes, étudiants ou jeunes diplômés déjà intégrés, souligne Mohamed Rachid, l actuel président du conseil d administration. Souvent considérée par ces personnes comme un peu démodée, la profession se mobilise et l ADECA participe à cet effort collectif.» L association organise des journées de promotion avec les étudiants, facilite la participation des jeunes professionnels aux journées de formation ou encore soutient les initiatives de jeunes confrères qui souhaitent établir des liens entre eux. Les L ADECA noue des liens avec les notaires, avocats, assureurs, banquiers, avec l administration fiscale, l Urssaf, Pôle Emploi, le tribunal de commerce, les chambres consulaires, etc. Ces échanges ont pour but d améliorer les services offerts aux entreprises. Les «12-14», par exemple, réunissent lors de la pause-déjeuner les adhérents disponibles autour d un partenaire, sur un sujet précis. Lors de la dernière rencontre, le 19 juin, deux intervenants ont présenté les critères de décision de la banque et les modalités de financement des entreprises, avec la participation du directeur du CIC Lyonnaise de Banque Dauphiné et Deux Savoie et celle du directeur d agence grandes entreprises Grenoble-Gap. La convivialité n est pas en reste Autour d un buffet dans les locaux du journal Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, les échanges se poursuivent afin de mieux se connaître et développer le réseau entre confrères. L ADECA propose également des formations, dans le cadre du perfectionnement des connaissances, sur l actualité sociale, fiscale et juridique. Chaque année, un voyage est proposé: après Lisbonne et Madrid, une vingtaine de membres s envolera en 2015 pour Istanbul en Turquie. EC 38, L ASSOCIATION DU NORD-ISÈRE L EC 38 est l association des experts-comptables du Nord-Isère. Bien implantée sur ce territoire, elle regroupe une trentaine de membres. «NOUS SOMMES TOU- JOURS TRÈS HEUREUX de nous retrouver lors des rencontres de l association, même si la dispersion géographique de nos adhérents ne permet pas toujours aux confrères de se joindre à nous», explique Anne-Marie Guillot, présidente d EC 38 depuis L association a vu le jour en 1999 et regroupe une trentaine de membres établis dans le Nord-Isère. Une rencontre mensuelle rythme la vie confraternelle de l association : l occasion d échanger sur les pratiques professionnelles. Des partenaires extérieurs sont parfois invités à présenter des éléments techniques plus spécifiques, liés à la fiscalité ou au social par exemple. «Nous avons engagé une collaboration avec l ADECA afin de participer aux actions de communication et de formation menées dans le cadre des conventions signées avec ses partenaires, précise Anne-Marie Guillot. Nous intervenons ainsi de façon conjointe à la CCI de Villefontaine, de Vienne ou de Grenoble ainsi qu à la chambre des métiers, et les membres d EC 38 peuvent bénéficier des formations organisées par l ADECA à Grenoble.» D.R. 18 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

19

20 EN DÉPARTEMENTS RÉUNIONS EXPERTS-PARTENAIRES Des rencontres pratiques et concrètes En juin et septembre, cinq rencontres en Savoie, Haute-Savoie, Drôme, Ardèche et Rhône ont permis d aborder, avec des partenaires de l Ordre, des sujets pratiques et utiles: la location longue durée, la Tontine, la communication ou encore l e-commerce. COMMENT MIEUX COMMUNIQUER AVEC SA BANQUE? Focus sur les rencontres du 17 septembre près d Annecy et du 24 septembre à côté de Chambéry, animées par Philippe Gay, responsable des marchés professions libérales et Thierry Forest, directeur des crédits à la Banque de Savoie. Ces deux rencontres expliquent comment préparer un dossier de financement pour aboutir rapidement à une décision. Quels sont les critères qui motivent les décisions de la Banque de Savoie, compte tenu de la stratégie de la banque? «Un projet à financer pour une entreprise est important, mais nous avons besoin de connaître l entreprise, son marché, les produits et les services qu elle commercialise, etc. Je dirais que le projet vient en conclusion d un dossier de financement, modère Philippe Gay. La Banque de Savoie a annoncé à l occasion de ces rencontres une offre valable jusqu à fin 2015: des taux d intérêt très concurrentiels, à destination de tous les experts-comptables de Rhône-Alpes.» LA TONTINE: UN OUTIL D'OPTIMISATION FISCALE Ce 22 septembre à Lyon, Le Conservateur a présenté un outil d'optimisation fiscale qu'il a introduit en France en 1844, la Tontine; qui reste une opération d'épargne tout à fait d'actualité. La solution imaginée en 1653 n'a rien perdu de son intérêt. La Tontine, à la fois outil d'épargne et d'optimisation fiscale, est une association collective d'épargne viagère. Elle réunit des épargnants pour investir des fonds en commun avec un horizon de placement déterminé, LA LOCATION LONGUE DURÉE La Caisse d Épargne Rhône- Alpes présentait l offre location longue durée (LLD) à l ordre des experts-comptables le 30 juin dernier près d Annecy. Le parc automobile en location longue durée et en fleet management est passé de 908 milliers de véhicules en 2005 à 1,2 million en Cette progression vient de la simplicité du service et d une meilleure maîtrise budgétaire. «Le client choisit son véhicule : marque, modèle, motorisation, concessionnaire. Caisse d Épargne Car Lease achète le véhicule et le met à disposition du client en contrepartie d un loyer pour une durée et un kilométrage définis», explique Aline Bourjal, chargée d affaires location longue durée. Le loyer mensuel est fixe et connu à l avance par le client et comprend des services à forte valeur ajoutée : assistance, entretien, pneumatiques, perte financière, véhicule de remplacement ainsi que des prestations optionnelles: carburant, assurance, badge télépéage, etc. entre 10 et 25 ans. Céline Andéol, agent général d'assurances du Conservateur, a présenté la Tontine devant une trentaine de personnes ce 24 septembre. «C est un placement non imposable à l'isf sous certaines conditions et qui bénéficie du régime fiscal de l'assurance-vie». UNE SOLUTION SÉCURISÉE POUR L E-COMMERCE La vente en ligne est devenue incontournable pour les professionnels qui souhaitent diversifier leurs méthodes de vente et développer leur offre. Le 14 septembre à Valence, le CIC Lyonnaise de Banque présentait les principes à respecter pour la mise en œuvre d un projet d ecommerce. L'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement évalue à 469,9 M le montant de la fraude à la carte bancaire en France. Un montant qui, s il semble élevé, s est stabilisé depuis Cette amélioration est due au développement des systèmes d'authentification renforcée comme le 3D Secure proposé par le CIC. «Le CIC Lyonnaise de Banque a toujours eu une démarche proactive en matière de sécurité des paiements en ligne, souligne Roberto Perez Lopez, responsable secteur grand public de la Vallée du Rhône du CIC, c est la raison pour laquelle, au cours de cette rencontre, nous avons présenté les principes à respecter pour la mise en œuvre d un projet d e-commerce, de la création d un site jusqu au paiement sécurisé.» QUELLE STRATÉGIE WEB POUR LES CABINETS D EXPERTISE COMPTABLE? Comment développer son image sur internet? Fautil créer son site web? Pourquoi s inquiéter de son e- réputation? Toutes ces questions ont été examinées lors de la rencontre avec Expert Infos Les Echos Publishing à Challes-les-Eaux le 30 juin dernier. Spécialisé dans le brand content- comprenez le marketing par la diffusion de contenus -, Les Échos Publishing ont dressé un panorama du bon usage de 3 outils incontournables dans la stratégie de communication on-line des cabinets: le site web, la newsletter ( ing) et le référencement. «Le web modifie considérablement la communication de la profession», résume Bertrand Salliou, directeur-adjoint d Expert Infos Échos Publishing, «que ce soit pour recruter des jeunes collaborateurs ou dans les échanges avec des clients. C est aussi et d'abord une opportunité offerte à tous les cabinets de mieux se valoriser et de conquérir de nouveaux clients.» 20 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

21

22 EN DÉPARTEMENTS RÉUNIONS ÉTHIQUE ET DÉONTOLOGIE DE LA PROFESSION FAIRE DE LA DÉONTOLOGIE UNE FORCE COMMERCIALE Entre septembre 2015 et janvier 2016, six rencontres d information sur l éthique et la déontologie de la profession d expert-comptable sont proposées par le Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables, qui poursuit ainsi son tour des départements. Elles permettent de comprendre les évolutions des conditions d exercice de la profession et de saisir les opportunités commerciales qui en découlent. «L Ordre a traité plus de 5000 questions autour de la déontologie en un an», comptabilise Jean-Marc Morel vice-président du Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes et Président de la Commission Déontologie, Litiges et Article 31. «Ce sont des questions posées par les confrères ou par des JE SUIS CONVAINCU QU UNE BONNE APPRÉHENSION DES ÉVOLUTIONS DE NOTRE ENVIRONNEMENT AU REGARD DE NOS RÈGLES DÉONTOLOGIQUES REPRÉSENTE UNE FORCE COMMERCIALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE NOS CABINETS.» clients. Cet aspect déontologique est, selon moi, primordial, car il protège et valorise l exercice de notre profession. En outre, je suis convaincu qu une bonne appréhension des évolutions de notre environnement au regard de nos règles déontologiques représente une force commerciale pour le développement de nos cabinets». Parmi les évolutions notables en matière de déontologie, Jean-Marc Morel pointe la récente loi Macron. «Hier, les experts-comptables pouvaient par exemple apporter du conseil juridique de façon accessoire à l exercice de leur mission comptable principale. Aujourd hui, la loi Macron a élargi le périmètre de cette mission.» De la même manière, les modes de communication ont beaucoup évolué. «Certains confrères pensent que nous n avons pas le droit de démarcher. C est une croyance très ancrée, alors que notre environnement réglementaire sur ce point a été tranché», poursuit Jean-Marc Morel. Àcondition évidemment de respecter scrupuleusement les règles déontologiques, tient-il à préciser. Pour faire face à la nouvelle concurrence qui ne manquera pas de venir en matière de communication de la part d autres DÉONTOLOGIE acteurs disposant de moyens considérables, les experts-comptables doivent ainsi s adapter. Certaines problématiques déontologiques peuvent également se poser entre clients et experts-comptables, car là encore l environnement évolue. Par exemple, quelles sont les règles qui s appliquent à la reprise d un dossier client? Un confrère peut-il interdire de reprendre un dossier? La réponse est bien évidemment négative; ces rencontres thématiques permettent d apprécier précisément ces évolutions et de les intégrer le mieux possible. Les réunions d information sur l éthique et la déontologie de la profession d expert-comptable sont animées par Jean-Marc Morel, président de la Commission Déontologie et Virginie Meunier-Regaldo, directeur juridique, en présence de Jacques Maureau, président, et des délégués départementaux concernés. Après la Loire et l Ain, les prochains lieux de ces réunions sont: Savoie / Haute-Savoie: mardi 27 octobre 2015 de 18h à 20h à Annecy. Isère: mardi 3 novembre 2015 de 18h à 20h à Voreppe. Rhône nord: lundi 30 novembre de 18h à 20h à Limas. Drôme / Ardèche: courant janvier 2016 à Valence. 22 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

23

24 À LA UNE DE L ACTU PHILIPPE RIQUER, DIRECTEUR RÉGIONAL DES FINANCES PUBLIQUES «Le contexte est favorable aux investissements des entreprises» Le nouveau directeur régional des Finances publiques, Philippe Riquer, considère que la reprise qui s amorce offre de bonnes opportunités d investissement aux entreprises de la région. Ce passionné de haute montagne, attaché au travail de terrain, veut jouer à 100 % son rôle d aiguillon sur le plan économique, en liaison étroite avec les experts-comptables. PAROLES D EXPERTS : Comment qualifiez-vous la conjoncture économique actuelle? PHILIPPE RIQUER : Si l on veut simplifier les choses, on pourrait dire qu au niveau national, entre mi-2014 et mi-2015, nous avons connu une croissance de l ordre de 1 %, alors que, lors des trois années précédentes, nous étions sur une croissance nulle. Pour le premier semestre 2015, le taux de croissance s élève à 0,8 %, ce qui est conforme aux objectifs retenus dans les prévisions budgétaires. Cette croissance repose sur le dynamisme de la consommation des ménages, qui s accélère, et la baisse de la fiscalité, qui se fera davantage sentir à la rentrée. Parallèlement, on sent au niveau national une nouvelle hausse de l investissement des entreprises, accompagné par des mesures comme le pacte de responsabilité et le CICE, ainsi qu une hausse des constructions que nous n avions pas connue depuis plusieurs années. Et dans la région? À partir des déclarations de TVA qui sont faites au 30 juin, on observe dans la région Rhône-Alpes une situation économique plus favorable que celle que l on a dans l ensemble de la France. Si on compare l activité du premier semestre 2015 à celle du premier semestre 2014, les chiffres d affaires sont en hausse de 3,52 % dans le Rhône et de 1,59 % à l échelle de la région Rhône-Alpes. Rhône-Alpes est la deuxième économie de France. Sa situation géographique et son tissu industriel diversifié emplois industriels lui permettent d obtenir de meilleures performances économiques que le niveau national. N oublions pas non plus les fonctions métropolitaines et le tourisme: notre économie régionale est à la fois diversifiée et équilibrée, ce qui permet, dans une conjoncture parfois difficile, d avoir toujours des secteurs qui permettent d avancer. L équilibre entre les territoires compense une bonne partie des difficultés que peuvent connaître d autres régions. Comment se portent les investissements des entreprises? Là, je serais un peu plus sévère. Ce que l on constate mérite d être conforté et mis en cohérence avec la reprise économique qui s amorce. Entre juin 2014 et juin 2015, il y a eu une baisse de 4,21 % dans le Rhône et une augmentation de 6,96 % pour l ensemble de la région. Cela peut signifier que les entreprises du Rhône ont soit fait du déstockage, soit disposaient de capacités de production excédentaire, soit les deux. Mais avec la croissance que l on sent arriver, nous attendons une relance de l investissement. Vous lancez un appel aux entreprises pour qu elles investissent? Le Premier ministre l a dit beaucoup mieux que je ne pourrais le faire. Et les chiffres de la conjoncture montrent que l investissement serait parfaitement justifié. Légitimement, le chef d entreprise attend d avoir confiance dans la croissance et de reconstituer ses marges avant d investir. Compte tenu des nouvelles mesures mises en œuvre comme le Pacte de responsabilité, par exemple et de la dynamique de consommation qui s enclenche, il serait logique d observer une reprise de l investissement des entreprises. La confiance n a aucune raison de ne pas être là, car les mesures «Avec la croissance que l on sent arriver, nous attendons une relance de l investissement» adoptées sont des mesures pérennes. À titre d exemple, le CICE a représenté, depuis sa mise en place, 1,65 milliard d euros redistribués aux entreprises de la région, dont 1,15 milliard pour la seule année La direction des Finances publiques peut-elle accompagner cette croissance? Oui, bien sûr: nous avons un rôle d infor- 24 PAROLES D EXPERTS N e TRIMESTRE 2015

LANCEMENT DE STATEXPERT RHÔNE-ALPES Le baromètre de l activité des entreprises en Rhône-Alpes

LANCEMENT DE STATEXPERT RHÔNE-ALPES Le baromètre de l activité des entreprises en Rhône-Alpes LANCEMENT DE STATEXPERT RHÔNE-ALPES Le baromètre de l activité des entreprises en Rhône-Alpes Dossier de presse Mercredi 04 novembre 2015 2 Communiqué de presse, Lyon, le 04 novembre 2015 Lancement de

Plus en détail

Journée Pédagogique. La «Grande Scène»du Chesnay 15 décembre 2010

Journée Pédagogique. La «Grande Scène»du Chesnay 15 décembre 2010 Journée Pédagogique La «Grande Scène»du Chesnay 15 décembre 2010 Introduction Sylvie Perrin Vice- Présidente déléguée CRCC de Versailles 2 Présentation du programme Patrick Rolland 4 thèmes L expert comptable

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

GUIDE DE FORMATIONS ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE. Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015. www.rhone.fr COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION

GUIDE DE FORMATIONS ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE. Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015. www.rhone.fr COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION GUIDE DE FORMATIONS Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015 COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE www.rhone.fr ÉDITO Madame, Monsieur, Je souhaite que le Département continue

Plus en détail

En partenariat avec l Académie de Versailles

En partenariat avec l Académie de Versailles En partenariat avec l Académie de Versailles LA GRANDE JOURNEE PEDAGOGIQUE DES PROFESSIONS DU CHIFFRE EST REPORTEE A UNE DATE ULTERIEURE ENCORE NON DEFINIE SUITE A LA PROLONGATION DE L ETAT D URGENCE.

Plus en détail

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB...

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ... 5 ANS D EXPÉ- RIENCE, DE SER- VICES, 5 ANS D ÉCHANGES Le site du Social Club a 5 ans. Ces cinq années de partenariat

Plus en détail

CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE, DE CONSEIL ET D ACCOMPAGNEMENT DU DIRIGEANT

CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE, DE CONSEIL ET D ACCOMPAGNEMENT DU DIRIGEANT CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE, DE CONSEIL ET D ACCOMPAGNEMENT DU DIRIGEANT Expertise-Comptable Audit Gestion d entreprise Gestion sociale et Gestion des Ressources Humaines Système d information Accompagnement

Plus en détail

2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité»

2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité» DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 juin, La-Roche-sur-Foron 2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité» L Etat, en collaboration avec la CCI Haute-Savoie

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2010 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Le cabinet en France... 3

Plus en détail

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit 1 - Objectifs de formation du Master CCA Quels que soient le contexte économique et la situation des entreprises, les besoins en Comptabilité, Contrôle et Audit sont toujours à la hausse. Ces fonctions

Plus en détail

Sommaire. ICS Bégué. Journée Portes Ouvertes ICS Bégué. Bretagne. Les experts-comptables ont un nouveau président. Etudiant.Aujourdhui.

Sommaire. ICS Bégué. Journée Portes Ouvertes ICS Bégué. Bretagne. Les experts-comptables ont un nouveau président. Etudiant.Aujourdhui. lundi 7 décembre 2015 Sommaire ICS Bégué Journée Portes Ouvertes ICS Bégué Etudiant.Aujourdhui.Fr - 05/12/2015 Bretagne. Les experts-comptables ont un nouveau président Lejournaldesentreprises.Com - 07/12/2015

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE SÉMINAIRES THÉMATIQUES // LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE Nouvelle donne pour les coopératives agricoles et agroalimentaires? 2 juin 2015 24 septembre 2015 paris 2 E OBJECTIFS >

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

loi macron spécial Calendrier de la loi «Macron» 21 juillet 2015 - N 34 Introduction

loi macron spécial Calendrier de la loi «Macron» 21 juillet 2015 - N 34 Introduction 21 juillet 2015 - N 34 spécial loi macron Introduction L Assemblée nationale a adopté définitivement le projet de loi Macron le 10 juillet, après un nouveau recours du gouvernement à l article 49-3. Le

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

X) Exco. Rapport de transparence. Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés

X) Exco. Rapport de transparence. Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés X) Exco Rapport de transparence Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés I 751 t._iiiii[ X) Exco Table des matières Préambule 1 Présentation de Kreston International LTD 2 Structure

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 31/12/2014 Groupe EXCO FIDUCIAIRE DU SUD OUEST

Rapport de transparence. Exercice clos le 31/12/2014 Groupe EXCO FIDUCIAIRE DU SUD OUEST Rapport de transparence Exercice clos le 31/12/2014 Groupe EXCO FIDUCIAIRE DU SUD OUEST Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

L expert-comptable dans l ère 3.0 pour mieux accompagner l entreprise

L expert-comptable dans l ère 3.0 pour mieux accompagner l entreprise L expert-comptable dans l ère 3.0 pour mieux accompagner l entreprise Septembre 2015 www.ges-partners.com Agenda 1. Le cursus de l expert-comptable 2. Les missions classiques de l expert comptable 3. Les

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2012 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Description des entités CAC

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Devenir expert-comptable

Devenir expert-comptable Lorsque Devenir expert-comptable «nous leur demandons ce qu est un expertcomptable, note le directeur des études d une école spécialisée, bien des candidats décrivent une personne installée à son bureau

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 «S engager aux côtés d un pôle leader et d entreprises innovantes de la filière santé» Standard Eurobiomed 8, rue Sainte Barbe 13001 Marseille 04 91 13 74 65 www.eurobiomed.org

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

Etes-vous prêt Pour l exercice libéral?

Etes-vous prêt Pour l exercice libéral? Etes-vous prêt Pour l exercice libéral? Christophe DUMAS - Expert-comptable David LADAME Expert-comptable stagiaire 1 LE CONTEXTE EN 2009 2 L ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL La Profession en quelques chiffres

Plus en détail

DEC Une aide à chaque étape vers le DEC

DEC Une aide à chaque étape vers le DEC Association Nationale des Experts-comptables et Commissaires aux comptes Stagiaires www.anecs.org DEC Une aide à chaque étape vers le DEC Que vous apporte l? Vous êtes en 1 ère année de stage : - Le Guide

Plus en détail

SVP Juridique et Social. Vous accompagner au quotidien

SVP Juridique et Social. Vous accompagner au quotidien SVP Juridique et Social Vous accompagner au quotidien Le SVP Juridique et Social du Medef Lyon-Rhône : Un service exclusivement réservé à nos adhérents. Un juriste à vos côtés pour répondre à toutes vos

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne.

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Devenez acteur du développement international de l économie de votre région en adhérant à Bretagne Commerce

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

Club Jeune Génération Ouest Préparons l avenir ensemble

Club Jeune Génération Ouest Préparons l avenir ensemble Club Jeune Génération Ouest Préparons l avenir ensemble " Intégrer l'entreprise familiale pour y travailler à un poste clé, voire diriger et succéder à ses parents ou sa famille n'est pas simple. Un équilibre

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

Réussir le diplôme d expertise comptable

Réussir le diplôme d expertise comptable Éliane LEVÊQUE-GRIFFANTI Hervé WENTZINGER Michel SCHITTLY Philippe LARGER Sandrine CUCHE Sous la direction de Cyrille AST Réussir le diplôme d expertise comptable Du stage professionnel aux épreuves finales

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015

OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015 OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015 Contact Eurobiomed Caroline Morel Responsable animation de réseau et partenariats caroline.morel@eurobiomed.org Tel. 04 67 64 01 75 / 07 60 68 00 34 Standard Eurobiomed

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE

CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 1. Présentation du

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

PRESTATAIRES INFORMATIQUES ET TIC ARDECHOIS!

PRESTATAIRES INFORMATIQUES ET TIC ARDECHOIS! Si vous ne parvenez pas à lire correctement ce message : cliquez ici et allez dans communiqué de presse INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS PRESTATAIRES INFORMATIQUES ET TIC ARDECHOIS! Bénéficiez

Plus en détail

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation Consultation pour une mission d expertise comptable Dossier de consultation Cahier des clauses techniques particulières - CCTP octobre 2010 LD/SO/ND Lozère Développement Consultation Experts Comptable

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DE VOTRE AUDACE, FAITES UN CAPITAL

DOSSIER DE PRESSE DE VOTRE AUDACE, FAITES UN CAPITAL DOSSIER DE PRESSE DE VOTRE AUDACE, FAITES UN CAPITAL Chiffres clés 16ème rang de la profession comptable libérale française 40 millions d euros de chiffre d affaires 50 cabinets en France et à l international

Plus en détail

Journée pédagogique 16 déce d mbre éce 2009

Journée pédagogique 16 déce d mbre éce 2009 Journée pédagogique 16 décembre 2009 SILENCE ON TOURNE Scripte: Patrick Rolland Annonce du programme Témoignage d une étudiante Lancement vidéos «Auditeur légal? Pourquoi pas vous?» FIXONS LE DECOR Scripte

Plus en détail

Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition»

Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition» Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition» Comment je suis tombé dans le petit monde des auto-écoles?... 8 Introduction... 9 Devenir son propre patron... 10 Les questions à se poser

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE FIDREX Société d expertise comptable et de commissariat aux comptes RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

Plus en détail

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance?

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Pour de nombreuses entreprises, la rentrée scolaire marque le début d un trimestre propice aux prises de décision. Dans le domaine

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

PROFESSIONNELS DU TOURISME LE PARCOURS GAGNANT

PROFESSIONNELS DU TOURISME LE PARCOURS GAGNANT PROFESSIONNELS DU TOURISME LE PARCOURS GAGNANT POUR FAIRE FACE AUX CHANGEMENTS DES MODES DE CONSOMMATION INSCRIVEZ-VOUS LUNDI 7 OCTOBRE. 14H30 A SAINT-BRIEUC Programme détaillé Table ronde Ateliers Echanges

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Pôle 1 : Mon cabinet, une entreprise humaine. Atelier 3 : Performance et savoir-être. 26ème Congrès IFEC 5 & 6 Juillet 2012

Pôle 1 : Mon cabinet, une entreprise humaine. Atelier 3 : Performance et savoir-être. 26ème Congrès IFEC 5 & 6 Juillet 2012 26ème Congrès IFEC 5 & 6 Juillet 2012 Pôle 1 : Mon cabinet, une entreprise humaine Rapporteur délégué : Yann BENCHORA Atelier 3 : Performance et savoir-être Au-delà de l expertise technique, développez

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

Votre Contact presse Marie Charlotte MAUGAIN 02 96 75 11 54 // marie charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.fr

Votre Contact presse Marie Charlotte MAUGAIN 02 96 75 11 54 // marie charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.fr L événement web de l année! Attirer, séduire, fidéliser Ce vieux concept marketing, s il reste toujours d actualité, est bouleversé par les nouveaux usages web de vos clients. Pendant longtemps, le e commerce

Plus en détail

- Les prémices de la structuration - La création de l association - La composition du bureau et du conseil d administration

- Les prémices de la structuration - La création de l association - La composition du bureau et du conseil d administration Un club né d un réseau social - Création du club sur Viadeo - Passage du virtuel au réel - Développement mesuré du club Un club destiné à promouvoir les compétences locales - Les nouveaux objectifs du

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE Niveau : Domaine : Mention : DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE DIU Volume horaire étudiant : 1 000 h h h h h 1 000 h cours magistraux

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril.

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril. NUMÉRO 216 25 avril 2013 Dans ce numéro : p.1 En direct du Syneas Le Syneas et l Usgeres vont créer une Union des employeurs de l économie sociale et solidaire p.2 Commission Prospective - Handicap p.3

Plus en détail

«La maison de la Profession comptable» Mercredi 29 janvier 2014

«La maison de la Profession comptable» Mercredi 29 janvier 2014 Un «La maison de la Profession comptable» Mercredi 29 janvier 2014 Matinée co-organisée par : LA COMPAGNIE REGIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DE PARIS L ACADÉMIE DE PARIS Introduction Christine JULLIEN

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français DOSSIER DE PRESSE 2014 Maisons Kerbéa La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français SOMMAIRE Franchise Kerbéa: gagnants dans tous les K Les Maisons Kerbéa à la conquête

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS

LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS REUNION AVEC LES BATONNIERS ETRANGERS Rentrée du barreau de Paris 4 décembre 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR LE BATONNIER ALAIN MARTER

Plus en détail