PrIntemPs la revue. La revue de la Chambre de commerce Kamouraska-L Islet.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PrIntemPs 2012. la revue. La revue de la Chambre de commerce Kamouraska-L Islet. www.cckl.org"

Transcription

1 PrIntemPs 2012 la revue La revue de la Chambre de commerce Kamouraska-L Islet

2 Une entreprise florissante : 20 employés 250 années d expérience + de $ en masse salariale La Pocatière Québec Rivière-du-Loup Témiscouata # L Express économique Printemps 2012

3 La revue L Express économique PRINTEMPS 2012 Édition Chambre de commerce Kamouraska-L Islet Téléphone : Sans frais : Télécopieur : Courriel : Site Internet : Rédaction Annie Lavoie et Bruno Lacroix Journal Le Placoteux Révision Frédérica Bouchard et Gabriel Hudon Chambre de commerce Kamouraska-L Islet Graphisme couverture Marjorie Ouellet Journal Le Placoteux Mise en page Ginette Lavoie, Manon Brousseau et Marjorie Ouellet Journal Le Placoteux Publicité Nicole Lévesque Journal Le Placoteux Impression Impressions Soleil La Pocatière CONVENTION DE POSTE-PUBLICATIONS Numéro ADRESSE DE RETOUR Chambre de commerce Kamouraska-L Islet 1000, 6 e Avenue, bureau 208 La Pocatière (Québec) G0R 1Z0 Dépôts légaux Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada ISSN Notre partenaire majeur MOT DU PRÉSIDENT Afin de poursuivre notre lancée sur l entrepreneuriat, nous avons pensé vous présenter un numéro sur l entrepreneuriat au féminin dans notre région. Au fil de votre lecture de ce numéro printanier, vous y découvrirez des femmes engagées, des femmes de défis et des femmes passionnées. Vous pourrez également découvrir la toute nouvelle chronique de M. Richard Bernier «Nos jeunes, notre fierté» qui sera publiée dans le journal Le Placoteux dans les prochaines semaines. Je profite de l occasion pour vous remercier de votre assiduité à lire notre Express économique et de prendre le temps de nous soumettre vos commentaires. Cette publication est un outil de communication essentiel entre la Chambre de commerce et les entreprises de notre région. Merci de votre intérêt et bonne lecture. SOMMAIRE PASSION ENTREPRENEUR Gabriel Hudon Président Voici le troisième numéro de l Express économique traitant du thème de l entrepreneuriat au Kamouraska-L Islet. Alors que dans notre édition du Printemps- Été 2011 nous faisions un survol des organismes facilitant le démarrage d entreprises, et que dans la seconde nous avons traité de la passion entrepreneur, nous sommes, dans cette troisième édition, allés à la rencontre d entrepreneures de passion au féminin. Bonne lecture. ACTIVITÉS DE LA CCKL Assemblée générale de la Chambre... 4 NOS JEUNES, NOTRE FIERTÉ Entrevue de Richard Bernier avec Gabriel Hudon, président de la cckl... 5 DOSSIER PASSION ENTREPRENEURE AU FÉMININ Chantale Pelletier Petite fée devenue grande... 7 Corinne Fortin L immobilier dans le sang... 8 Annie Genest La passion des «anniemaux»... 9 Julie Sénéchal - Quand les richesses d ici deviennent un banquet rural Geneviève Dionne - Fleuriste Le Bel Arôme, notre fleuron local Survol de la situation économique Un portail Internet en lien avec le Plan Nord Le développement des ressources naturelles : Une priorité pour les Québécois Prêts et bourses : Une ouverture fort raisonnable de la part du gouvernement Les bons coups des membres Les nouveaux membres à la CCKL CHRONIQUES : SADC CLD du Kamouraska Projektion Cégep de La Pocatière L Express économique Printemps

4 Gabriel Hudon revient pour une 3 e année SAINT-JEAN-PORT-JOLI À la suite de la nomination des officiers qui a suivi l assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce Kamouraska-L Islet (cckl), tenue à la nouvelle Vigie de Saint-Jean-Port-Joli, le 28 mars, l actuel président, Gabriel Hudon, conserve son poste pour une 3e année consécutive. Au cours de la rencontre, le président a qualifié les activités de la cckl de la dernière année, comme étant positives. «Nos activités de financement ont très bien fonctionné, notre membership a augmenté à 347 membres et nos actions jeunesse sont toujours plus senties», a-t-il mentionné. Présentez votre carte de membre... c est Payant! Voir la liste des rabais sur notre site internet Les administrateurs de la cckl : Claude Robitaille, secrétaire, Norma Leclerc, vice-présidente, Pierre-Luc Martin, trésorier, Jean-François Fortin, Caroline Lizotte, Frédérick Lee, Gabriel Hudon, Michel Anctil, Line Lagacé, Christian Plouznikoff, Bibianne Dubé et Jean-François Gignac. Absent : Luc Forgues Parmi les activités organisées par la cckl, le traditionnel Vins et fromages innove toujours. Présenté le 28 janvier dernier au Collège de Sainte-Anne, l événement en était à sa 15 e édition et a réuni pas moins de 240 convives. On se rappellera que pour l occasion la Chambre a invité le fromager pocatois Pascal-André Bisson, copropriétaire de l entreprise le Mouton Blanc, à venir exposer son savoir-faire. Résultats Au cours de l exercice 2011, La Chambre a dégagé un excédent de $ qui s ajoute à la réserve. «Nous détenons maintenant une marge de manœuvre que nous sera utile dans l appui de différents projets régionaux», de conclure M. Hudon. En effet, le plan de rationalisation des finances, démarré sous la présidence de M. Jean-Luc Tremblay ( ) et poursuivi par les présidents Laurent Dubé et Gabriel Hudon, permet maintenant à la Chambre de proposer des actions favorisant l essor économique de la région. Marie Turmel B.Sc. Act., A.V.A. Pl. Fin. Conseillère en sécurité financière 105, 1re Rue Poiré La Pocatière (Québec) G0R 1Z , boul. de la Rive-Sud Lévis (Québec) G6V 6Z1 Vous n êtes pas encore membre, contactez-nous dès maintenant N-18-12EE Téléphone : / Sans frais : Télécopieur : / Courriel : 4 L Express économique Printemps 2012

5 FIERTÉ SPéCiaL : GabrieL HudOn, PréSident de La CHaMbre de COMMerCe KaMOuraSKa-L islet Quand communiquons rime avec Hudon LA POCATIÈRE - Né à La Pocatière il y a 26 ans, Gabriel Hudon œuvre depuis sa naissance dans le monde des communications. Fils de Sylvain Hudon et Marie-Claire Robitaille, il a vu très jeune que détenir deux et même trois emplois était non seulement possible, mais en fait une réalité quotidienne pour ses deux parents. Richard Bernier C est ainsi que Gabriel Hudon a été impliqué dans l entreprise familiale de la librairie l Option en y touchant tous les aspects du commerce, allant même jusqu à faire les messages publicitaires à la radio locale. il fit, par la suite la même chose en radio, chez CHOX-FM, faisant le tour de tous les postes en communication. Gabriel s engage très jeune L école fut un milieu, où comme étudiant, il a dû travailler très fort pour réussir. il a bénéficié du support des adultes qui furent des atouts essentiels dans sa vie scolaire. Sa volonté ferme de découvrir et apprendre est aussi une caractéristique qui le guide encore aujourd hui. Gabriel Hudon Au secondaire Gabriel dit avoir eu de l espace pour vivre ses rêves et que la direction et les enseignants de son école, la Polyvalente de La Pocatière, ont fait la différence. Que ce soit par son implication en musique, comme responsable de la sonorisation, ou encore, dans son cours d éducation et choix de carrières, où on lui permit de travailler à la radio étudiante et faire un stage à la station de radio locale, Gabriel Hudon a fait ses premiers pas dans ce qui allait devenir son emploi actuel, soit représentant publicitaire chez CHOX-FM. «Le fait de ne pas avoir été freiné a été l élément-clé dans mon développement», de préciser celui qui préside la cckl depuis trois ans. Un homme de communication, mais aussi un entrepreneur Gabriel Hudon est actuellement président de la Chambre de commerce où il travaille fort à développer une culture M. André Simard, député de Kamouraska-Témiscouata, porte-parole de l opposition officielle en matière d agriculture et d alimentation 0465N-18-12EE Comme le disaient souvent ses parents, ses deux modèles, «il faut toujours être conscient que rien ne nous est donné, qu il faut gravir les échelons un à un et ne jamais reculer devant les défis». 506, rue Taché Bureau 102 Tél. : Saint-Pascal (Québec) G0L 3Y0 Téléc. : Courriel : Site internet : 0680N-18-12EE Bâtisseur d image depuis 1979! OBJETS PROMOTIONNELS STYLOS - ÉPINGLETTES TASSES - CALENDRIERS PORTE-CLÉS CASQUETTES - T-SHIRTS POLOS - POLARS - CHEMISES MANTEAUX TOUTES SAISONS 421, 4e Avenue, La Pocatière Tél. : L Express économique Printemps

6 FIERTÉ SpéCIAl : GAbrIel Hudon, président de la CHAmbre de CommerCe KAmourASKA-l ISlet d entrepreneurship, et d ailleurs, les jeunes sont le point de mire de ses actions. contrer l abandon. Être jeune, ambitieux et motivé par le goût de créer est souvent perçu comme une menace». Il est actuellement à peaufiner une formation qu il souhaite proposer au monde scolaire de notre milieu. «Ayant eu des difficultés scolaires, dit-il, je sais que nous devons être créatifs et permettre aux jeunes de se découvrir. C est selon moi le moyen de À venir dans Le Placoteux : FIERTÉ Signé par richard bernier, la série nos JeuneS, notre FIerté sera publiée dans les prochaines semaines dans les pages du journal le placoteux. richard bernier a œuvré pendant 33 années dans une carrière où il a eu la chance d accompagner des milliers de jeunes vers la vie adulte. Il est fier de pouvoir participer une fois de plus, non pas comme enseignant, ni directeur d école, ou encore comme dirigeant de commission scolaire, mais comme communicateur de cette fierté régionale que représente nos jeunes adultes. Ainsi, «nos jeunes, notre fierté», se veut un regard sur la relève originaire de Kamouraska-l Islet. Que deviennent nos jeunes? Quelles sont leurs passions? Comment se débrouillent-ils? Car pour plusieurs, ils cheminent à l extérieur de la région et sont des ambassadeurs de premier plan de notre belle région. Simon Cloutier Josiane bérubé Simon-pierre mignault Jean-François St-onge Notre milieu Gabriel Hudon est bien implanté dans notre communauté, et comme ses parents, il est actif dans plusieurs causes comme bénévole. le Kamouraska est plein d opportunités et «il est possible de se faire valoir, même si on n a pas au départ les diplômes qui ne représentent pas les seuls critères de compétence. J ai pu avoir ma chance et ce n est que le début, j ai d autres projets en tête, d autres endroits et organisations où je veux m impliquer pour développer d autres expertises et apprendre». entrepreneur, il se voit aisément accéder dans les dix prochaines années à des responsabilités majeures dans son domaine professionnel actuel. le milieu du Kamouraska est selon Gabriel Hudon un lieu de grandes opportunités où il est utile et facile de se «réseauter». Message Gabriel Hudon est la preuve que «vouloir» et «s impliquer» sont deux verbes qui devraient habiter notre jeune génération. papa, lui aussi veut transmettre à ses enfants les valeurs qu il a reçues et celles qu ils acquièrent dans les différentes implications qu il privilégie. Richard Bernier Benoît Hudon Caroline Mercier Comptables agréés Certification Fiscalité Services-conseils Actuariat Syndic et gestionnaires Tél. : Télec. : Tél. : Télec. : Nos gens sont la différence 6 L Express économique Printemps 2012 Licence RBQ : Manufacturier de produits en bre de verre (balcons, marches, escaliers, pièces moulées) 135, parc de l Innovation, La Pocatière bre.com 4266n-18-12EE 222, Route 230, bureau 100 La Pocatière 0589N-18-12EE 470, avenue Chapleau Saint-Pascal Tél. : Téléc. : Courriel : alumi

7 Petite fée devenue grande SAINT-JEAN-PORT-JOLI - Dans la chambre d une maison de Saint-Damase, une fillette prénommée Chantale s amuse à se déguiser en fée, bricolant baguette magique sur baguette magique pour offrir plein de magie un peu partout où elle passe. Plusieurs années plus tard, devenue Fée Minine, c est dans les yeux d une femme d affaires accomplie que l on décèle la magie. Annie Lavoie Décrocher les étoiles une à la fois Maman à la maison, présidente de la Fabrique de Sainte-Louise, membre du cercle des fermières et maintenant propriétaire de la boutique Fée Minine de Saint-Jean-Port-Joli, Chantale Pelletier n a jamais eu peur des défis. Au contraire. «J aime les défis. J ai mené à terme le projet de peinture de notre église, j ai confectionné un livre de recettes dans les années quatre-vingt avec les fermières, j ai ouvert ma boutique il y a 9 ans. Ce sont plusieurs défis que j ai relevés.» C est en travaillant dans le domaine de la vente et du service à la clientèle tout en élevant sa famille que Chantale Pelletier a découvert sa passion pour son métier. «Le fait d avoir moins de responsabilités à la maison m a amenée, au début des années 2000, à consacrer plus de temps à mon projet de boutique de lingerie fine et de vêtements de nuit pour dames et hommes.» Ainsi, en novembre 2003, son projet voyait le jour. Être à l écoute de sa clientèle : la potion magique Femme de défi, Mme Pelletier avoue avoir pris un risque il y a 9 ans. «Tu ne peux pas savoir si ça fonctionne tant que tu ne l as pas essayé! Par contre, je sais que les gens voulaient une boutique du genre. Plusieurs d entre eux m en parlaient.» De fil en aiguille, l offre a pris de l expansion et la boutique propose à sa clientèle une catégorie de vêtements prêt-à-porter. «La demande est venue de ma clientèle. Les femmes qui venaient en boutique déploraient le manque de choix en région et voulaient se procurer des produits faits au Canada. C est important pour moi d être à l écoute de mes clients. Ils ont le dernier mot et je désire répondre à leurs besoins.» Une fée à la fine pointe Chantale Pelletier ne tient pas sa clientèle pour acquise et c est pour cette raison qu elle a à cœur sa formation continue. «Je participe aux congrès organisés et j assiste aux défilés des designers pour connaître les nouvelles tendances.» La propriétaire de Fée Minine dit adorer son métier pour son aspect novateur. «Ce n est pas un domaine routinier. Il y a toujours du nouveau», répond la femme d affaires qui désire continuer de surprendre sa clientèle, tout en gardant son authenticité. Depuis son ouverture, Fée Minine emploie une personne à temps plein et existe même sur Facebook. Avec les années, la boutique a augmenté son inventaire de façon exponentielle. «Les besoins et la demande sont au rendez-vous. L agrandissement est mon prochain défi!» Il y a neuf ans, Chantal Pelletier lançait Fée Minine à Saint-Jean-Port-Joli, une boutique de lingerie fine et de vêtements de nuit pour dames et hommes À l aube de son 10 e anniversaire, on peut affirmer que le rêve de la petite fée de Saint-Damase est devenu réalité. Téléphone : Télécopieur : Ligne sans frais : Courriel : L'INFORMATIQUE, LA RÉSEAUTIQUE, LE SERVICE, ON CONNAÎT ÇA 1817N-18-12EE 426A, 4 e Avenue La Pocatière L Express économique Printemps

8 L immobilier dans le sang LA POCATIÈRE - Si on dit «dans la maison des marins, les enfants savent nager», alors on peut dire «dans la maison d un courtier, les enfants savent convaincre». Corinne Fortin en sait quelque chose, elle qui a grandi avec des parents courtiers immobiliers. Annie Lavoie La vente, elle connaît. Elle se dirigeait pourtant vers une carrière d infirmière, mais la vie en a décidé autrement. Elle a finalement suivi son cours d agent immobilier. Elle a fait ses premiers pas chez les immeubles G. Fortin, une entreprise créée par son père Germain Fortin, il y a plus de 20 ans. À la suite de l achat de la franchise par son père, elle est devenue employée chez Royal Lepage. Elle est maintenant directrice de la succursale Kamouraska- L Islet, en plus d en être propriétaire avec Pascal Alain depuis La maison d un homme est son château Corinne Fortin aime le contact avec les gens et son métier la comble au plus haut point. «C est un métier de rencontres. J aime accompagner les gens dans un de leurs plus gros projets de vie.» Celle qui désirait devenir infirmière au départ avoue qu une partie de son travail peut avoir un lien avec le domaine hospitalier. «Chaque résidence et chaque client ont une histoire à raconter et je dois trouver un produit qui réponde à leurs besoins et à leur famille.» Tradition familiale Le fait de poursuivre la tradition familiale était important à ses yeux lorsqu elle est devenue propriétaire. C est d ailleurs à la demande de son père qu elle décida de faire partie de l équipe. «Quand j avais environ huit ans, j allais avec mon père prendre la description des maisons et installer les pancartes à vendre.» Elle confie que son père lui a transmis des valeurs d honnêteté et de professionnalisme. «Nos clients aiment que nous soyons disponibles et ils ont confiance en notre expertise.» Courtier immobilier agréée, Corinne Fortin est sans cesse à l affût des nouveautés dans le milieu immobilier. «Il y a toujours des cours et des formations à suivre», répond celle qui avoue aimer être sa propre patronne et avoir des horaires flexibles. «Il faut par contre s imposer des congés parfois pour que le côté familial ait sa place. Mais nous faisons un beau travail d équipe, ce qui rend la tâche plus facile.» Des courtiers 2.0 À la lumière de son expérience, Corinne Fortin dévoile qu au fil du temps, des changements sont apparus dans les comportements des acheteurs. L arrivée d Internet n est pas étrangère à ces transformations. «Avant, nous pouvions recevoir énormément d appels pour des informations sur les maisons à vendre. Maintenant, quand le client nous téléphone, il est prêt pour une visite, car il sait, il a vu.» Petit à petit, l oiseau fait son nid Pour ce qui est des projets futurs, ce n est pas ce qui manque dans la tête de cette entrepreneure. «Nous désirons avoir de nouveaux agents et prendre de l expansion sur notre territoire.» Malgré tout, à travers un horaire chargé, Corinne Fortin trouve quelques minutes pour profiter du plein air. Elle profite même de quelques-uns de ses temps libres pour dénicher la perle rare Un nouveau nid familial! Passion, quand tu nous tiens Corinne Fortin 6533N-18-12EE 8 L Express économique Printemps 2012

9 Animalerie l Hippocampe : la passion des «anniemaux» LA POCATIÈRE - Originaire d Albanel au Lac Saint-Jean, Annie Genest est allée plus souvent qu à son tour rendre visite aux animaux du zoo de Saint-Félicien. «Ma passion pour les animaux vient peut-être de là», avoue-t-elle. Annie Lavoie Détentrice d un diplôme en technique équine, son animal fétiche est le cheval. Elle a d ailleurs travaillé quotidiennement avec ces bêtes pendant cinq ans. C est pour cette raison que son animalerie porte le nom du cheval de mer : l Hippocampe. Après bientôt quatre ans, on peut dire que la femme d affaires est bien en selle! Arriver «Pile poil»! Après avoir donné naissance à ses deux enfants, Annie Genest désirait faire un retour au travail, mais cette fois comme travailleuse autonome. Prête à relever de nouveaux défis, elle rachète l équipement et la marchandise d un marchand venant de faire faillite. «Le timing était bon.» Elle a ensuite mis la patte sur le terrain et le bâtiment qui allaient devenir l animalerie l Hippocampe. Comme elle le dit si bien, «rien n arrive pour rien». «Le bon côté, c est que les animaux peuvent servir de thérapie pour des personnes. Une mère est déjà venue acheter un chat pour sa fille malade. Le chat était très gentil avec elle. Aussi, beaucoup de personnes âgées viennent s acheter un oiseau.» Madame Genest avoue qu elle aime faire du bien aux gens par le biais de son animalerie. Tenir les rênes de son entreprise «Je ne veux pas m asseoir sur mes lauriers. Je veux acheter de nouveaux produits et je veux continuer d offrir un bon service à notre clientèle. Nos clients reviennent, car ils aiment nos conseils.» D ailleurs, la clientèle grandit de jour en jour et le bouche à oreille a son effet, selon les dires de la propriétaire. L animalerie compte maintenant deux employés à temps plein et un à temps partiel. Le tout s est fait à la vitesse de l éclair. Après quelques rénovations et deux mois à peine après avoir fait l achat de la bâtisse, l animalerie l Hippocampe voyait le jour. Annie Genest est ainsi passée d employée à employeure. «J étais habituée de m occuper des animaux, mais maintenant, je dois gérer tout ce qu il y a autour. J adore ça, mais il ne faut simplement pas compter les heures supplémentaires!» Adorer «chat» Les mots «j adore ça» sont revenus à plusieurs reprises au fil de la conversation. Madame Genest est passionnée par son métier et avoue vouloir sans cesse perfectionner sa formation. Annie Genest aimerait bien développer des secteurs que d autres n ont pas. Elle caresse le rêve de vendre des animaux adultes. «J aime l idée de donner une deuxième chance aux animaux abandonnés.» Évidemment, la propriétaire de l animalerie est sensible à la multiplication des usines à chiots et incite les gens à bien réfléchir avant d acheter un animal. Le bien-être des animaux n est surtout pas en reste pour celle qui dit devoir s imposer une barrière émotive quand vient le temps de les vendre. «Pour moi, l environnement et le confort des animaux sont importants. Ils sont aussi tous vaccinés.» En vous rendant à l animalerie l Hippocampe de La Pocatière, vous ne vivrez peut-être pas l expérience du zoo de Saint-Félicien, mais ne soyez pas surpris, si en ouvrant la porte vous êtes accueilli par un chat, un chien ou un perroquet multicolore en liberté! Annie Genest RESTAURANT MOTEL À proximité de : pêche au saumon, golf, ski alpin, sentier provincial de motoneige 14 unités de motel Bar-salon Restaurant Gaz-bar Salle à manger Sortie 450, autoroute 20, Saint-Pacôme Tél. : ou Téléc. : David et Lucien Savoie, propriétaires 0566N-18-12EE 0079N-18-12EE / ASSURANCE habitation automobile agricole des entreprises vie L Express économique Printemps

10 Quand les richesses d ici deviennent un banquet rural SAINT-DENIS - Julie Sénéchal se définit comme une entrepreneure sociale qui a à cœur le développement durable. Avec son entreprise ENTrE-NouS, Les paniers du Kamouraska, elle désire répondre à une problématique bien précise : l approvisionnement difficile en produits locaux. Annie Lavoie C est ainsi qu en 2005, elle se met à la recherche de partenaires. En 2008, il y eu des rencontres publiques avec des citoyens et des producteurs locaux pour vérifier l intérêt. Et, en 2009, le projet s est mis en branle. Finalement, les premiers paniers ont été confectionnés en Formée de deux partenaires au départ, en 2011, Julie Sénéchal décide de faire le saut et achète à elle seule la compagnie. Ce projet bien organisé lui demande tout son temps, mais c est parce qu elle désire améliorer la qualité de vie des gens de la région qu elle travaille d arrache-pied. Il faut dire que l initiative de ces paniers porte fruits! En 2011, elle a été la lauréate du concours québécois en entreprenariat et du prix entreprenariat au féminin, en plus d être récipiendaire de la bourse J-Armand Bombardier du programme «À Go on change le monde» de l Institut du Nouveau Monde. L essayer c est l adopter! La mission d ENtrE-NouS, Les paniers du Kamouraska est simple, mais noble. «Nous désirons offrir un panier d aliments ou de produits locaux chaque semaine et à l année.» Pour l instant, les paiements se font en argent comptant ou par transferts bancaires. toutefois, il sera bientôt possible d effectuer les paiements sur le site. L entrepreneure invite aussi les dirigeants d entreprises locales à abonner leurs employés aux paniers du Kamouraska afin de promouvoir l achat local. Porte d entrée pour les producteurs du Kamouraska La popularité se fait sentir et les producteurs sont heureux d avoir quelqu un qui met de l avant leur savoir-faire. «on a de bons produits de qualité et c est important de donner accès aux produits d ici.» À la fin de l année 2010, 100 citoyens ont adhéré aux paniers et 20 producteurs. À la fin de l année 2011, le nombre a doublé. Depuis 2005, Julie Sénéchal en a fait du chemin. L entreprise embauche d ailleurs une employée à temps partiel. Cet été, elle parcourera les marchés publics pour vanter les mérites et la qualité des produits locaux. «J aimerais qu ENtrE-NouS et ses paniers deviennent un réseau citoyen utilisé et incontournable.» Somme toute, l entreprise ENtrE-NouS, Les paniers du Kamouraska, c est une bonne façon de changer le monde, une commande à la fois! Avec l initiative des paniers, Julie Sénéchal a l impression que tous ensemble nous contribuons au développement durable. «Il faut occuper le territoire de façon économique et logique.» Vous désirez manger local et faire votre épicerie en vous déplaçant le moins possible? ENtrE-NouS, Les paniers du Kamouraska, c est tout ça et bien plus! Julie Sénéchal peut se vanter d être une courtière rurale 3.0. Presque tout se fait par l entremise d Internet! Chaque adhérent reçoit la liste d épicerie par courriel. Il est aussi possible de se rendre sur le site pour consulter la liste chaque semaine. Ensuite, on passe la commande par courriel et la livraison se fait dans plusieurs points de chute pour accommoder les adhérents. Système de sécurité Résidentiel, commercial, industriel Inspection des systèmes incendie Nous offrons le service d entretien des pièces de conduite, de suspension et des freins Julie Sénéchal Membre CANASA permis R.E.C.Q N-18-12EE CLÉMENT ET GERMAIN PELLETIER 197, 3 e Avenue, L'Islet Tél. : Téléc. : Courriel : Site internet : Serge Lévesque, propriétaire Alignement aux 4 roues Changement d huile Vulcanisation et réparation de pneus de camions et agricole Remplissage de pneus 125, route 230 Ouest, La Pocatière Tél. : Téléc. : N-18-12EE 10 L Express économique Printemps 2012

11 Fleuriste Le Bel Arôme, notre fleuron local LA POCATIÈRE - À travers les multiples appels téléphoniques pour des commandes et des livraisons, les mains d une jeune femme s affairent à confectionner un bouquet de fleurs. Presque machinalement, mais avec une immense précision. Pendant une heure, il y en aura eu des appels et des gerbes de confectionnées. Annie Lavoie Fille de fleuriste, Geneviève Dionne aurait pu faire autre chose, mais elle a plutôt choisi de suivre les traces de ses parents Pierrette et Jean-Marc. «J ai été élevée là-dedans et le côté familial fait que je suis attachée à l entreprise. Ma mère m a appris le service à la clientèle, la prise de commandes et l achat des fleurs. Mon père, lui, m a donné des trucs de comptabilité. Le travail bien fait et la générosité sont des valeurs importantes pour moi.» Peu le savent, mais Geneviève Dionne est propriétaire du Fleuriste Le Bel Arôme depuis Après s être perfectionnée en administration, elle avoue qu il faut parfois faire autre chose pour revenir à ce qu on aime vraiment. Et ce qu elle aime par-dessus tout, c est le contact avec le public. «Nous sommes près de nos clients et nous répondons à leurs besoins. C est important pour nous de leur offrir un bon service et d être toujours disponible.» La jeune fleuriste rappelle au passage qu il est primordial pour elle de conserver le service personnalisé qu offraient ses parents depuis plus de 20 ans. Par contre, elle avoue qu elle a eu envie de faire quelques changements à son arrivée : «J ai fait des travaux de peinture et de la décoration intérieure.» Entrepreneure dans la fleur de l âge Jeune entrepreneure, Geneviève Dionne a des idées plein la tête pour consolider la bonne réputation de l entreprise. En plus d être présent pour toutes les occasions, telles que les mariages, les naissances, les anniversaires et les décès, l entreprise est aussi en mesure de répondre aux besoins en décoration. «J aime ce que je fais parce que la créativité est illimitée. Nous avons de plus en plus d articles de décoration que nous dénichons lors des colloque à Toronto.» Adepte de la marche et disant adorer la culture, Geneviève Dionne adore voyager. «Les voyages m apportent beaucoup. Je reviens avec des idées de décoration et j apprends de nouvelles façons de travailler.» Fleuron local Quand on parle d entreprise ancrée dans le milieu Pocatois, Fleuriste Le Bel Arôme est devenu un incontournable. Démarrée en 1966, l entreprise peut se vanter d être à l aube de fêter ses noces d or avec sa clientèle. C est peut-être parce qu on y retrouve une odeur particulière qui nous rappelle notre enfance, un anniversaire ou un moment plus mélancolique de notre vie qu on y retourne? Ou alors, ce sont les multiples parfums que l on hume en entrant dans cette boutique de la 4 e, qui rendent si unique Le Bel Arôme... en version Fleuriste Le Bel Arôme a maintenant un site Internet pour les commandes en ligne : 9999B M e Louis Garon et M e Jacinthe Dubé notaires 802, 6 e Avenue La Pocatière GARON, LÉVESQUE, GAGNON, ST-PIERRE notaires et conseillers juridiques M e Yves Lévesque, notaire 176A, boul. Bégin Saint-Pacôme M e Claude Gagnon, notaire 658, rue Taché Saint-Pascal M e Dorisse St-Pierre, notaire 658, rue Taché Saint-Pascal N-18-12EE partout Le Placoteux avec vous doigts! au bout des L Express économique Printemps

12 Survol de la situation économique Quelques faits saillants qui ressortent du rapport du 17 avril 2012, des études économiques régionales Région administrative du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches. Au Bas-Saint-Laurent Le PIB nominal au Bas-Saint-Laurent devrait avoir progressé de 4,5 % en 2011 (+4,7 au Québec). Le marché du travail s est montré vigoureux avec une création nette de 800 postes et un taux de chômage qui a reculé à 8 %, son plus bas niveau depuis dix ans. Les investissements, pour leur part, ont diminué de 1,1 % en 2011 (+3,8 % au Québec). L indice de développement économique de Chaudière-Appalaches (96,5 %) se situe toujours en deçà de la moyenne provinciale (100 %). Le recul du taux de scolarisation dans la région a poussé l indice à la baisse pour une quatrième année d affilée. Plan Nord Un portail Internet en lien avec le Plan Nord La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) désire informer les entreprises de toutes les régions du Québec que le gouvernement québécois prépare un portail Internet. L économie du Bas-Saint-Laurent fait face à plusieurs défis et doit composer, à l instar de la province, avec la force du huard et les prix élevés de l énergie et des aliments. S ajoute à cela, un enjeu régional de taille : celui de consolider sa transition économique dans un contexte de décroissance démographique et de vieillissement de la population. La région a toutefois déjà mis l épaule à la roue et elle sait faire preuve de dynamisme. Alors qu un nouveau pôle en aéronautique se dessine avec l arrivée, notamment, du Centre de formation aéronautique à Rivière-du-Loup, Rimouski caresse le projet d un monorail électrique (12 M$/km) et le Témiscouata attend impatiemment l inauguration du 24 e parc national du Québec sur son territoire à l été Ce portail Internet rassemblera tous les donneurs d ordre et les entreprises québécoises intéressées à offrir des biens et services sur le territoire du Plan Nord. Ce nouveau portail facilitera l appariement entre la demande et l offre de biens et services québécois. À cette fin, des crédits additionnels de 1 M$ en , en et en seront octroyés au ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation (MDEIE). Les crédits requis pour seront pourvus à même le Fonds de suppléance. En parallèle, le MDEIE travaille également la réalisation d un répertoire de fournisseurs pour l industrie minière. En Chaudière-Appalaches En 2010, le nombre de travailleurs en Chaudière-Appalaches a littéralement bondi (+7 700), positionnant celle-ci au 3e rang des régions du Québec en termes de création d emplois. Puisque l emploi a progressé plus rapidement que la population active, le taux de chômage a donc reculé à 5,2 %, le deuxième plus faible des régions administratives, tout juste après celui de la Capitale- Nationale à 5,1 %. Le PIB nominal par habitant a diminué en 2009 sous l effet conjugué d une baisse de la production et d un accroissement plus rapide de la population en Chaudière-Appalaches. Elle s est tout de même classée au 8e rang des régions administratives ( $ contre $ au Québec). Vos nouvelles quotidiennes Vous êtes maintenant plus de personnes à venir visiter le site à tous les jours pour y lire plus de pages par mois. Selon les résultats statistiques de Google Analytics Nouveau J aime RICHARD DUBREUIL C.A. INC. Impôt de fiducies Impôt de compagnies Impôt de particuliers Comptables agréés du Québec 26, chemin du Roy Est Saint-Jean-Port-Joli (Québec) G0R 3G0 Tél. : Téléc. : Courriel : 5139N-18-12EE Le premier quotidien de nouvelles au Kamouraska-L Islet Un répertoire de plus de entreprises et organismes facebook.com/leplacoteux Blogs et chroniques État des marées Album photos Info-tempête Offres d emploi Cinémas Avis de décès Horaire télé Petites annonces Loterie Météo et Horoscope état des routes Sudoku 12 L Express économique Printemps 2012

13 2451N-18-12EE Le développement des ressources naturelles : Une priorité pour les Québécois Selon les résultats obtenus lors d un sondage Léger Marketing mené pour le compte de la Fédération des Chambres de Commerce du Québec (FCCQ), 78 % des Québécois croient que le développement des ressources naturelles devrait être une priorité de l économie québécoise. Il s agit là d un résultat sans équivoque qui démontre l appui de la population québécoise à l égard du développement de ses ressources naturelles. «Avec près de huit Québécois sur dix qui croient que le développement de nos ressources naturelles devrait être une priorité économique, il est clair que la population considère ce secteur comme stratégique pour notre prospérité collective», a commenté Mme Françoise Bertrand, présidente de la FCCQ. Le sondage nous apprend également que la population croit que le développement et l environnement sont compatibles. Ainsi, 89 % des Québécois pensent qu il est tout à fait possible de développer les ressources naturelles tout en respectant l environnement. Voilà quelques éléments clés de l enquête d opinion complétée le 10 avril dernier. Le sondage web a été réalisé auprès d un échantillon représentatif de Québécois (es), âgé(e)s de 18 ans ou plus et pouvant s exprimer en français ou en anglais. Les secteurs de développement et le Grand Nord Le sondage s est aussi intéressé au niveau d appui dont jouissent certains secteurs spécifiques dans le développement des ressources naturelles. Ainsi, on apprend que le secteur minier recueille 86 % d opinions favorables aux activités d extraction minière. Le développement des ressources pétrolières québécoises récolte l appui de 70 % des répondants. Les grands projets de développement du Grand Nord récoltent également la faveur de la population avec 62 % d opinions favorables contre 27 % d opinions défavorables. Contestation citoyenne Alors que le développement des ressources naturelles québécoises permet de dégager de larges consensus, on constate que les mouvements de contestation divisent la population. GARAGE C. & F. CARON Mécanique générale Remorquage Alignement 51, 2 e rang Est, Saint-Jean-Port-Joli Tél. : Ainsi, quand on mesure le niveau d accord avec l énoncé suivant : «Les positions mises de l avant par ces divers mouvements de contestation citoyenne représentent souvent mes opinions.», les Québécois se divisent en deux : 44 % des gens sont d accord, alors que 44 % sont en désaccord pour dire que celles-ci représentent leurs opinions. «Tous ceux qui œuvrent au développement économique du Québec dans une perspective de développement responsable ne peuvent que se réjouir d un tel appui de la population à l égard du développement de nos ressources naturelles», conclut Françoise Bertrand. Prêt et bourses Une ouverture fort raisonnable de la part du gouvernement La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement la proposition gouvernementale de bonifier le régime de prêts et d aide financière pour assurer l accessibilité aux études. Nous croyons que les pistes mises de l avant par la ministre Beauchamp sont de nature à répondre aux appréhensions soulevées à plusieurs reprises par les étudiants quant aux effets anticipés du redressement des frais de scolarité. Comme nous l avons répété à maintes reprises, nous sommes en parfait accord avec le rehaussement des droits de scolarité : cette décision gouvernementale est juste et équitable et permet d assurer un meilleur financement des universités. Le gouvernement propose aujourd hui des pistes concrètes en vue d améliorer le programme de prêts et bourses qui sauront assurer l accessibilité aux études supérieures. «La problématique de la contribution parentale pour les ménages à revenu moyen inférieur de même que les modalités de remboursement des prêts en fonction du revenu de travail après les études sont autant d éléments pour répondre aux inquiétudes quant à l accessibilité», déclare Françoise Bertrand, Présidente directrice générale de la FCCQ. LOCATION ATELIER DE RÉPARATION - MOTO - VTT - MOTONEIGE LUBRIFIANTS PETRO-CANADA Depuis longtemps et pour longtemps SAINT-JEAN-PORT-JOLI 51, 2 e rang Est (Québec) G0R 3G0 Denis Caron Tél. : Téléc. : L Express économique Printemps

14 Les bons coups des membres Depuis avril dernier, Ville La Pocatière est officiellement membre à part entière du réseau québécois «Village Relais». En effet, bien en vue sur la route touristique des Navigateurs (route 132), la Ville a la capacité d offrir les services et aménagements de qualité requis par ce réseau et pour en obtenir l appellation «Village Relais». Deux Caisses de notre région ont été honorées en mars dernier, à l occasion du gala «Défi des talents» pour la région Kamouraska-Chaudière Appalaches. Parmi les trois meilleures caisses de la région, c est la Caisse populaire de Kamouraska qui remporte le prix. Les prix des Meilleurs vendeurs, équipe Placement et financement ont été remis à M. Jacques Rivard de la Caisse populaire de Kamouraska et à Mme Carole Garon de la Caisse du Centre de Kamouraska. C est le 13 avril dernier que M. Simon Lebel a pris la relève de l entreprise familiale Métro Plus Lebel de La Pocatière. Après avoir travaillé au sein de tous les départements de l épicerie depuis son plus jeune âge, M. Simon Lebel prend la relève de son père Yves. Félicitations et bonne retraite à M. Lebel! Garage Deschênes et fils C est en juin prochain que le garage Deschênes et fils de Saint-Jean-Port-Joli fêtera ses 45 ans. Les années 80 ont marqué l apparition du service de remorquage, le changement de bannière pour Esso et l affiliation au CAA. En 2001, M. Jean-Guy Deschênes passe le flambeau à son fils Serge et à sa conjointe, Mme Louise Caron. C est le 15 mars dernier que furent inaugurés les nouveaux bureaux d Hidalgo Média à Saint- Pascal, dont le propriétaire est M. Sandro Thornton. Selon le président de la cckl, M. Gabriel Hudon : «Que cette entreprise spécialisée ait choisi notre région pour y installer son siège social, est un atout majeur pour tous les gens d affaires du territoire.» Nouveaux membres à la CCKL nous désirons souhaiter la bienvenue aux nouveaux membres qui se sont joints à nous au cours des derniers mois. Pâtisseries et Gourmandises d Olivier Productions Montjoy inc. Publicité Doré inc. Royal LePage Kamouraska-L Islet Studio Zumba LaPoc EntRE-nOuS, Les paniers du Kamouraska inc. Bell Aliant Fleuriste Beau Site enr. 14 L Express économique Printemps 2012

15 L Express économique Printemps

16 Un fonds dédié à l entrepreneurship féminin à la SADC du Kamouraska. La Société d aide au développement de la collectivité du Kamouraska (SADC du Kamouraska) a toujours été sensible à la situation des femmes entrepreneures et à l accès au financement de leurs projets. La Stratégie jeunesse est d ailleurs sollicitée par des femmes (18-35 ans) dans environ 40 % des projets d entreprises accompagnés. Concernant les femmes de 36 ans et plus nous constatons encore une très faible représentation de cette clientèle dans les dossiers que nous accompagnons. C est pourquoi, dans le but de faciliter l accès au crédit à ces femmes entrepreneures, la SADC a élaboré un type de financement simplifié, à taux avantageux et à un très faible coût de mise en place pour l entrepreneure qui désire démarrer ou acquérir une entreprise existante. Caractéristiques principales du Fonds entrepreneurship féminin : - Prêt de $ à $ pour le démarrage ou l acquisition d une entreprise; - Mise de fonds minimale de 1/3 du montant demandé; - Taux préférentiel + 2% avec possibilité de moratoire de remboursement en capital de 24 mois; - Frais d étude de dossier de 100 $; - Femmes âgées de 36 ans et plus; (fonds jeunesse pour les femmes de 35 ans et moins); Des conditions s appliquent, renseignez-vous auprès de votre SADC Mentorat pour entrepreneurs : Parce que les nouveaux entrepreneurs sont souvent pris entre leur vision, la gestion et les opérations, la SADC a mis en place un service de mentorat pour entrepreneurs sur son territoire. Le mentorat peut aider à : accroître ses compétences d être en affaires, briser l isolement, trouver un soutien et des encouragements et atteindre un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle Service gratuit, renseignez-vous auprès de votre SADC Partenaire de votre Réussite! 901, 5e Rue, suite 100 La Pocatière (Québec) G0R 1Z0 T F N-18-12EE Développement économique Canada appuie financièrement la SADC 16 L Express économique Printemps 2012

17 Pour un Kamouraska inc. Cultivons les qualités entrepreneuriales de base chez nos jeunes Le Kamouraska, à l instar de toutes les régions du Québec, a besoin d entrepreneurs afin d assurer son développement socioéconomique. Tant pour assurer la relève de nos entreprises existantes que pour commercialiser diverses innovations, le territoire se doit d être en mesure de générer le plus possible ses propres cohortes de futurs entrepreneurs. La tâche est lourde, j en conviens, et ce n est pas donné à tout le monde de faire ce choix de carrière. Les récentes statistiques démontrent que le potentiel entrepreneurial de la population des ans représente à peine 3 %. Est-il possible, comme société, de modifier à la hausse ce potentiel entrepreneurial? À mon avis oui, cela prendra du temps et comme tout changement, cela se prépare. L une des pistes de préparation pour notre collectivité entrepreneuriale est de miser sur les qualités et les aptitudes que l on retrouve chez nos entrepreneurs modèles et de cultiver et favoriser l épanouissement de ces compétences chez nos jeunes. Plusieurs études ont été produites sur les qualités entrepreneuriales, même des tests sont soumis aux aspirants entrepreneurs afin de cibler le niveau de fibre entrepreneuriale qu ils possèdent. Aux fins de cet article, je me suis inspiré du document «Invitation à la culture entrepreneuriale» produit par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. Le document recense 10 compétences qui sont présentes chez les entrepreneurs à succès, les voici : La confiance en soi Le fait de se sentir capable de réaliser quelque chose La motivation La volonté de faire quelque chose L effort Se disposer à travailler fort Le sens des responsabilités Faire ce qui doit être fait L initiative La capacité de passer à l action La persévérance Terminer ce qui a été commencé La solidarité Collaborer en vue d un but commun L esprit d équipe Créer avec d autres en synergie d action La débrouillardise Recourir à ses connaissances et à ses habilités pour faire face à l imprévu La détermination Se concentrer sur ce qu on a à faire Transformons ces compétences en valeurs de société et donnons-nous comme défi collectif de valoriser et cultiver chez nos jeunes ces 10 qualités entrepreneuriales et je parie que dans quelques années, nous verrons notre tissu entrepreneurial se modifier et parlerons-nous peut-être un jour du Kamouraska inc. Ce défi n est pas l affaire d un seul groupe. Cette vision d avenir prend racine à la maison où les parents ont à poser les premiers jalons dans la valorisation de ces valeurs entreprenantes. L école, la municipalité et les organismes socioéconomiques prendront par la suite le relais, chacun dans leurs sphères de compétences. Pour un Kamouraska inc. Sylvain Thiboutot, directeur général CLD du Kamouraska 161, route 230 Ouest, bureau 620 La Pocatière Tél. : Téléc. : L Express économique Printemps

18 SERVICES AUX EMPLOYEURS Pour combler vos besoins en ressources humaines Les conseillères du Carrefour jeunesse emploi ainsi que l agente de migration du programme «Place aux jeunes/desjardins» sont là pour soutenir vos efforts d attraction, de recrutement et de rétention de main d œuvre. Services offerts : Banque de candidat(e)s aux profils variés provenant du Kamouraska et de l extérieur Affichage de vos offres d emploi sur nos babillards et ainsi que sur : projektion16 35.ca, placeauxjeunes.qc.ca, bassaintlaurent.org et vivreatempspleinbsl.com Maillage avec des candidats potentiels, activités de recrutement et de réseautage, visites de votre entreprise, etc. Information : Marie Claude Pelletier/Maryse Pelletier Conseillères jeunesse poste ca Nouveau service d accueil de stagiaires Dans le cadre du plan stratégique du Kamouraska, Projektion16 35, via le programme Place aux jeunes, a comme nouveau mandat de développer et de coordonner un service d accueil de stagiaires au Kamouraska, en collaboration avec différents partenaires et en complémentarité avec les services existants. Services offerts : Affichage d offres de stage Analyse et présélection de candidats(es) Accompagnement personnalisé dans les démarches préstage, d accueil et d intégration, de suivi et d évaluation du stage Activités de groupe visant la découverte du Kamouraska Suivi poststage afin de maintenir un lien avec les stagiaires et favoriser leur intégration en emploi et leur établissement dans la région Ce nouveau service sera officiellement en vigueur dès septembre 2012 et visera des secteurs d activités ciblés. Informez vous! Partenaires : CLD du Kamouraska, SADC du Kamouraska, Développement économique La Pocatière, Ville de Saint Pascal, Cégep de La Pocatière, Institut de technologie agroalimentaire, campus de La Pocatière, Centre local d emploi de La Pocatière et Agrobiopole du Bas Saint Laurent. Pour développer une véritable culture entrepreneuriale Faites appel à l agent de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse. Il a comme objectif de sensibiliser les jeunes à l entrepreneuriat sous toutes ses formes. Il s implique dans la communauté, avec différents partenaires, pour développer un milieu propice à l épanouissement des valeurs entrepreneuriales et faire de la génération montante, une relève bien préparée. Services offerts : Ateliers interactifs et dynamiques sur l entrepreneuriat Soutien aux activités à caractère entrepreneurial et aux jeunes dans leurs projets Réseautage entre les jeunes et les entrepreneurs Promotion d activités et de concours entrepreneuriaux Information : Chloé Chéné Agente de migration Place aux jeunes/desjardins poste ca Information : Chloé Chéné Agente de migration Place aux jeunes/desjardins poste ca Information : Luc Forgues Agent de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse poste ca 0991N-18-12EE Contactez-nous! Nos services sont gratuits! Projektion 16 35/Carrefour jeunesse emploi Nos partenaires : 580A, rue Côté, Saint Pascal Point de service au Cégep de La Pocatière (local A 911) Tél. : Téléc. : ca 35.ca Avec la participation de : - Secrétariat à la jeunesse - Emploi Québec 18 L Express économique Printemps 2012

19 L Express économique Printemps

20 Service de la FORMATION CONTINUE et du soutien AUX ENTREPRISES Formations créditées conduisant à une Attestation d études collégiales (AEC) À temps plein ou à temps partiel à La Pocatière et à Montmagny et/ou sous forme «hybride» (classes virtuelles interactives à distance avec Internet). Plateforme Internet de formation en ligne pour diplômer depuis chez vous! Service de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) Obtenir un diplôme du ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport (MELS) par la reconnaissance de ses compétences et ses expériences professionnelles. Service de formation sur mesure et du soutien aux entreprises Une vaste gamme de services et de formations sur mesure pour le développement des compétences de leur personnel. Centre de perfectionnement individualisé (CPI) Que vous soyez cadre, entrepreneur, employé administratif, technicien, ingénieur, travailleur autonome ou en recherche d emploi, le CPI vous permet d améliorer vos compétences et votre efficacité : horaires et les besoins de chacun «École de langue seconde» pour les langues (CECR) le TOIC (Test of English for International Communication) et le TOEFL (Test of English as a Foreign Language). CONTACTEZ-NOUS! 0228N-18-12EE Numéro sans frais : La Pocatière : , poste 2275 Montmagny : , poste L Express économique Printemps 2012

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Primaire. Primaire 2 ième Cycle

Activités entrepreneuriales. Primaire. Primaire 2 ième Cycle Activités entrepreneuriales Primaire Primaire 2 ième Cycle Mot d introduction Chers enseignantes et enseignants, C est avec grand plaisir que nous vous proposons cette offre de service pour la réalisation

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Guide du promoteur «Ma démarche d affaires» 2015-2016 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi

Guide du promoteur «Ma démarche d affaires» 2015-2016 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Guide du promoteur «Ma démarche d affaires» 2015-2016 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez à l action La réussite au bout de vos doigts 1. Mission Lancement d une

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ DG performant, municipalité efficiente! Vous êtes : - un gestionnaire municipal avec peu ou beaucoup d expérience - un employé municipal envisageant la direction

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE Avis de l Aile Relève de la Chambre de commerce et d industrie MRC

Plus en détail

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE 2012-2013 EN MILIEU SCOLAIRE PRIMAIRE OFFRE DE SERVICE - ENTREPRENEURIAT JEUNESSE EN MILIEU SCOLAIRE 1 OFFRE DE SERVICE 2012-2013 Écoles primaires Le

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb DESCRIPTION DU PROJET Programme AMBASSADEURS

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À L ENTREPRENEURIAT CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION

PROGRAMME DE SOUTIEN À L ENTREPRENEURIAT CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec PROGRAMME DE SOUTIEN À L ENTREPRENEURIAT VOUS SOUHAITEZ VOUS LANCER EN AFFAIRES MAIS NE SAVEZ

Plus en détail

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 1 générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en chiffres pour l année 2014.15 10 624 personnes ont démarré 859entrepreneurs

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Coopérer. pour créer l avenir

Coopérer. pour créer l avenir novembre 10 Coopérer pour créer l avenir Depuis 110 ans, chez Desjardins, premier groupe financier coopératif en importance au Canada, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être.

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

L entrepreneuriat éducatif dans une perspective de L essor continuité de de services

L entrepreneuriat éducatif dans une perspective de L essor continuité de de services L entrepreneuriat éducatif dans une perspective de L essor continuité de de services l entrepreneuriat interordres éducatif en Présentation 34 e Colloque annuel de l Association québécoise de pédagogie

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER.

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. OBJECTIF DE NOTRE RENCONTRE Je sais à quel point l achat d une propriété est un projet important. Je sais également combien il est capital que

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Paysage Martin. Ronde préliminaire Cas d entrepreneuriat Desjardins. Place à la jeunesse 2008

Paysage Martin. Ronde préliminaire Cas d entrepreneuriat Desjardins. Place à la jeunesse 2008 Paysage Martin Cas d entrepreneuriat Desjardins Place à la jeunesse 2008 PAYSAGE MARTIN : NICHOLAS MARTIN UN EMPLOI D ÉTÉ LUI DONNE LE GOÛT DE SE LANCER EN AFFAIRES Alors qu il n avait que quatorze ans,

Plus en détail

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 Chers mentors, La Fondation Enablis est très fière de publier pour la première fois les résultats d une étude

Plus en détail

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Le Collège de l'immobilier est le plus important établissement d enseignement en immobilier résidentiel, commercial et hypothécaire au Québec.

Plus en détail

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 LE SOMMAIRE EXÉCUTIF DE MON PROJET D AFFAIRES préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 Téléphone : 450 834-5222 Sans frais

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Document entrepreneurial

Document entrepreneurial Document entrepreneurial 1. La culture entrepreneuriale Comme mentionné, la culture entrepreneuriale est présente dans les trois visées du PFEQ. L élève entreprend et mène à terme des projets qui développent

Plus en détail

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Information pratique...................................................................................7

Plus en détail

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 MISSION RUES PRINCIPALES VERCHÈRES EST UN REGROUPEMENT DE GENS D AFFAIRES

Plus en détail

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise CHRONIQUE ENTREVUE Stéphane Beaulieu L avenir de la formation universitaire en psychologie Marie Girard-Hurtubise À l instar d autres universités québécoises, le département de psychologie de l Université

Plus en détail

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple)

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple) Votre spécialiste en acquisition de talents Symbiose Ressources humaines 514-448-5630 info@symbioserh.net Tabledesmatières NoteconcernantlacandidateTremblay(exemple)...1 Résumédelacandidature(exemple)...2

Plus en détail

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels.

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Les employés de HP font des choses exceptionnelles HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Chaque jour, des employés de HP des quatre coins du globe font des choses exceptionnelles pour nos

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT SERVICES FINANCIERS SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT DIDIER BERT COLLABORATION SPÉCIALE Tarik Haned est planificateur financier à la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal, à Outremont. Il répond à nos

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS SURVOL des ACTIVITÉS 2008-2009 Apporter un soutien direct à l élève qui vit une période de crise financière ou de diff icultés personnelles et encourager l élève à poursuivre ses études jusqu à l obtention

Plus en détail

L après sondage. Location d équipement

L après sondage. Location d équipement L après sondage Suite aux résultats du sondage, l équipe de Paraloeil s est concentrée sur 5 constats généraux. Ces constats ont été présentés lors de la rencontre avec les membres le 26 avril denier.

Plus en détail

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie!

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie! RE/NOMMÉS pour leurs performances, leur efficacité et leur implication, les courtiers RE/MAX se distinguent également par leur connaissance approfondie du marché, et le grand nombre d outils et de ressources

Plus en détail

Monsieur ou Madame la présidente, Monsieur le ministre, Mesdames et messieurs les députés,

Monsieur ou Madame la présidente, Monsieur le ministre, Mesdames et messieurs les députés, MÉMOIRE présenté à la Commission des finances publiques dans le cadre de l étude du projet de loi no 123 Loi sur la fusion de la Société générale de financement du Québec et d Investissement Québec préparé

Plus en détail

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion

Trousse du présentateur 2014-2015. Cégeps Technique de comptabilité et de gestion Trousse du présentateur 2014-2015 Cégeps Technique de comptabilité et de gestion _pager votre passion. Pros recherchés! Vous avez en main la trousse du présentateur de l Ordre des CPA du Québec. Celle-ci

Plus en détail

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42)

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42) COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup tenue le 10 février 2015, à 19

Plus en détail

Cocktail de recrutement des entreprises et du secteur public 2015 Plan de partenariat

Cocktail de recrutement des entreprises et du secteur public 2015 Plan de partenariat COMITÉ ÉTUDIANT CPA DE L ESG UQAM WWW.COMITECPAESG.COM COMITÉ ÉTUDIANT CPA DU HEC Cocktail de recrutement des entreprises et du secteur public 2015 Plan de partenariat Nos comités étudiants En tant que

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE.

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. NOTRE MISSION La mission du Centre financier aux entreprises Desjardins Est de l Ontario est de contribuer à la croissance des entreprises

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Collège St-Jean-Vianney 12630, boul. Gouin Est Montréal H1C 1B9 Tél. 514-648-3821 www.st-jean-vianney.qc.ca Mise en contexte Depuis plusieurs années,

Plus en détail

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008 Nom du projet De la terre à la table volet mise en marché FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection Territoire du projet MRC de Coaticook Région touristique des Cantons de l Est Durée 3 ans

Plus en détail

Techniques de comptabilité et de gestion

Techniques de comptabilité et de gestion Techniques de comptabilité et de gestion Avez-vous la fibre entrepreneuriale? Vous voulez œuvrer en marketing, en vente, en comptabilité, en fiscalité et en gestion? Vous êtes à l affût de nouvelles approches

Plus en détail

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska, l Unité 5 veut permettre aux personnes vivant des conditions socioéconomiques difficiles d avoir accès à une information

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE CONFÉRENCE PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE COLLOQUE Courtiers, êtes-vous prêts pour les prochains défis de votre profession? 30 mai 2008 Par : Francine Forget, directrice générale

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin»

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» CAHIER DES CHARGES Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015

Rapport annuel 2014-2015 Rapport annuel 2014-2015 180, Place du Commerce Matagami (Québec) J0Y 2A0 Téléphone : 819-739-2155 www.sadcdematagami.qc.ca Mot du Président et du Directeur général Mot du Directeur général C est avec

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

[ L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES ]

[ L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES ] [ L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES ] Emploi Aide à l emploi Formation continue Entrepreneuriat Journée de l emploi 2 e édition Vendredi 30 octobre 2015 de 10h à 17h Centre des congrès Hôtel Mortagne Boucherville

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Directeur général des élections du Québec, 2009 Dépot légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 Bibliothèque nationale

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Occasionsde Commandites

Occasionsde Commandites Occasionsde Commandites Table de Matières Message du Doyen 1 Message de la Directrice du Programme MBA 2 Message des Organisateurs 3 Faîtes partie du Concours 4 Commanditaires du Concours 2013 5 Données

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille.

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille. Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1 Rapport de stage Mme Bouverot M. Colin Collège Les Mattons Cap Informatique SARL 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille Page

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Scolarité UQAM/UQAR MBA, 2002. Université Laval Administration des affaires, 1992. HEC Montréal Marketing, 1986 (formation AAPQ) Profil

Scolarité UQAM/UQAR MBA, 2002. Université Laval Administration des affaires, 1992. HEC Montréal Marketing, 1986 (formation AAPQ) Profil NOËLLA LAVOIE, MBA, ASC 2051 Bourbonnière Sillery (Québec) G1T 1A9 Téléphone et télécopieur : (418) 688-7305 Cellulaire : (418) 575-0216 Courriel : nlavoie@synergieconseils.com Site Internet : www.synergieconseils.com

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010

16/03/2010. Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? (suite) Séminaire. Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Séminaire Financement d entreprises des solutions! En collaboration avec le SADC de la MRC de Rivière-du-Loup Rivière-du-Loup, le 24 mars 2010 Qui sommes-nous? Mission Investissement Québec est une société

Plus en détail

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités La retraite, pour les ex-membres de la FQDE ou ceux 1 qui ont déjà occupé une fonction à la direction d établissement

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Faire une étude de marché (Partie I)

Faire une étude de marché (Partie I) CENTRE D ENTREPRENEURIAT ESG UQÀM Faire une étude de marché (Partie I) Par Michel Grenier, MBA Partenaire principal: Au menu ce midi Étude de marché Que feriez-vous et comment? Environnement PESTEL La

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

>c est plus que des études!

>c est plus que des études! >c est plus que des études! Un + à mes études! L ATE me permet de vivre une expérience réelle de travail tout en poursuivant mes études L ATE, c est différent! 2 stages rémunérés dans mon domaine d études:

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

MODELE PLAN D AFFAIRES

MODELE PLAN D AFFAIRES MODELE PLAN D AFFAIRES NOM DE L ENTREPRISE : MUNICIPALITÉ : TÉLÉPHONE : TÉLÉCOPIEUR : COURRIER ELECTRONIQUE : TABLE DES MATIÈRES Module 1 : Projet d entreprise Module 2 : Promoteur(s) & gestion Module

Plus en détail

Chats. Chiens SONDAGE LÉGER. On estime qu en 2013, les Québécois ont fait l acquisition d environ 730 000 chats et chiens

Chats. Chiens SONDAGE LÉGER. On estime qu en 2013, les Québécois ont fait l acquisition d environ 730 000 chats et chiens SONDAGE LÉGER On estime qu en 2013, les Québécois ont fait l acquisition d environ 730 000 chats et chiens Laval, le 25 février 2014. C est ce que révèle une toute nouvelle étude 1 réalisée dans le cadre

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail