Lettre des Industries Agro-Alimentaires et des Coopératives Agricoles régionales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lettre des Industries Agro-Alimentaires et des Coopératives Agricoles régionales"

Transcription

1 Lettre des Industries Agro-Alimentaires et des Coopératives Agricoles régionales Laissez-nous vivre! J aurais voulu vous parler de la mutualisation, qui, on le sait, est un enjeu majeur pour nos entreprises. En effet, on n avance pas. Nous avons «conscience de» mais on ne le fait pas, malgré de nombreux échanges et partenariats entre nous. Ce n est pas satisfaisant en terme de réalisation. Pourtant, dans d autres régions, ils le font. Il faut qu on progresse! Mais c est de la pression fiscale exercée sur nos entreprises dont je souhaite vous entretenir. Les taux de prélèvement n arrêtent pas de gonfler. Et à peine on supprime une taxe, qu on la remplace par une autre. L Etat n arrête pas de charger la mule qui en a déjà plein le dos, alors qu il ne fait jamais les efforts que font les entreprises. Il devrait se préoccuper d abord de réduire ses dépenses de fonctionnement ; ainsi que de supprimer le mille-feuilles. Nous avons aussi un grand besoin de simplification administrative et la volonté affichée par l Etat ne se voit pas au niveau de l entreprise. Le poids de ces contraintes administratives est aujourd hui trop lourd. Tout cela se traduit au niveau de notre commerce à l international. Nos concurrents étrangers sont moins chers. Le coût du travail est trop lourd en France et les produits français n'arrivent pas à concurrencer les produits étrangers, même pas ceux des pays voisins où il n'y a pas de salaire minimum. Ces dernières années, l Allemagne a eu recours, dans ses abattoirs et ses ateliers de découpe de porc, à des centaines de milliers de travailleurs roumains, polonais et bulgares payés la moitié du coût horaire français. Résultat : des défaillances et de la destruction d emplois en France! Comment lutter quand le SMIC en Espagne est à 700? Par la qualité bien sûr ; par la modernisation de nos outils évidemment ; mais ça ne suffit toujours pas, on reste 40% plus cher Nous ne nous battons pas à armes égales. Alors finalement, de quoi nos entreprises ont-elles réellement besoin? D une baisse de la pression fiscale, d une baisse des charges qui pèsent sur le coût du travail et d une baisse de la complexité réglementaire! Serge HINCKER Président de la FRIAA LIAA n 35 Novembre 2013

2 P A G E 2 SOMMAIRE VIE DU RESEAU : TEMOIGNAGES : INTERVIEW : PROMOTION : LOGISTIQUE - ENERGIE : QUALITE : - Le Réseau des ARIA de France grandit. - 1 ère réunion régionale «Contrat de filière alimentaire» - Le travail à temps partagé : Témoignages d acteurs impliqués - MARRENON, une entreprise qui cultive ses terroirs Interview de Philippe Tolleret, Directeur Général - Exposez au SIAL Paris 2014 sur l Espace Provence - La Provence très remarquée au salon Gourmet F&W Selection - Sites de vente en ligne : création d un site portail en Les industriels de l agroalimentaire à la rencontre des professionnels de la restauration - Le Club Logistique Agroalimentaire accueilli sur la nouvelle plateforme logistique du groupe RDT - SINERGIA : améliorer l efficacité énergétique des PME agroalimentaires - OPTIMED vous aide à connaître vos produits - L Evaluation Sensorielle par TERRALIA Senso : un outil essentiel pour les entreprises PROGRAMMES EUROPEENS : - PACMAn : Conférence finale - Bologne le 18 septembre Se tenir informé des aides financières à venir : Nouveau programme Européen H2020 RESSOURCES HUMAINES : - Plateforme Régionale de l Emploi Agroalimentaire - ALIMENSCENE 2013 : Les métiers de l alimentaire font leur show! - Recrutement automne / hiver : mode d emplois - Taxe d apprentissage 2014 : Soutenez l IFRIA! DEVELOPPEMENT DURABLE : - Quel intérêt pour une TPE de se lancer dans une démarche Développement Durable? BIO: LES FILIERES : CALENDRIER - Les Conventions d Affaires des Spécialistes de la Diététique et des produits Bio, fêtent leurs 10 ans - Emergence d un réseau national d expertise sur la transformation des produits biologiques - Les Rendez-vous Fruits & Légumes Terralia : Rencontres Producteurs/Transformateurs - Nouveaux Rendez-vous de Terralia Service de Rédaction CITE DE L ALIMENTATION Rue Pierre Bayle Téléphone : BP Télécopie : Avignon Cedex 9 Messagerie : Lettre des Industries Agro-Alimentaires et des Coopératives Agricoles régionales Directeur de la publication : Serge HINCKER Comité de Rédaction : Cyril BERTRAND - Emmanuel ESTEBAN - Gilles FAYARD - Didier MARIE - Jean-Michel SALON Dépôt Légal à parution N ISSN : Vous pouvez télécharger une version électronique au format Acrobat PDF sur le site :

3 P A G E 3 Le Réseau des ARIA de France grandit. Les ARIA de France se sont rassemblées à La Rochelle les 28 et 29 août derniers et ont accueilli à cette occasion Jean-Philippe GIRARD, le nouveau président de l ANIA issu de ses rangs (ARIA Bourgogne). Ce dernier a présenté sa vision, ses priorités, ses choix en matière de gouvernance et les nombreux chantiers en cours (l eco-taxe, la LME, se réapproprier le consommateur, ). Les échanges ont été riches car la filière agroalimentaire est complexe et les relations entre les structures représentatives de l agroalimentaire (ANIA, ARIA, fédérations sectorielles) sont insuffisantes. Le Réseau des ARIA de France veut être complémentaire à l ANIA, et l ANIA doit s appuyer sur lui. La sensibilité «territoires» et «PME» du Réseau doit être entendu au sein de l ANIA. Issu de la volonté de se connaître, d échanger et de mutualiser, le Réseau des ARIA de France rassemble désormais 14 régions et poursuit sa structuration autour de préoccupations communes : - Représenter une force économique et affirmer leur rôle de représentation de la filière en région, - Défendre les intérêts et exprimer les besoins des PME de l agroalimentaire, - Faire connaître l ancrage de la filière dans les territoires. Les ARIA ont d ailleurs joué un rôle majeur dans les rencontres régionales de l'agroalimentaire début 2013, rôle qui a été reconnu et salué par l ensemble des élus et des administrations. Pour passer à l action, le Président du Réseau des ARIA, Etienne GENET, a souhaité constituer 3 groupes de travail, sur : - l organisation de la filière, le lobbying, les relations ARIA-ANIA-Fédérations, - l organisation des échanges et des rencontres, les mutualisations et actions communes entre ARIA, - le financement et les subventions au profit des PME. Ils devront se mettre au travail avant la prochaine réunion du Réseau des ARIA de France, qui se tiendra cette fois à Rennes, les 27 et 28 février 2014, et sera accueilli par l ABEA (l ARIA Bretagne). 1 ère réunion régionale sur le «Contrat de filière alimentaire» Missionné par l ex-préfet de Région sur les problématiques agroalimentaires, le Préfet de Vaucluse, référent sur l ensemble de la filière, a tenu, Mercredi 24 juillet, une réunion sur le contrat de filière alimentaire, signé le 19 juin dernier à Paris. Cette réunion a été l occasion de rassembler les principaux acteurs de la sphère alimentaire (FRIAA, CRITT agroalimentaire, COOP de France Alpes Méditerranée, TERRALIA,...) et d aborder les sept objectifs que contient ce contrat. La parole a été libre afin que chacun exprime ses volontés, ses attentes et/ou ses éventuelles réticences. Le contrat de filière représente l aboutissement d un exercice très large de concertation qui a démarré avec les «Rencontres régionales pour l avenir des industries de l agroalimentaire». Le succès de ces rencontres et la richesse de leur contenu ont montré qu une déclinaison régionale de la stratégie nationale élaborée dans le contrat de filière serait un facteur déterminant de son efficacité. Elle facilitera son adaptation aux particularités des différents territoires et l enrichira de volets spécifiquement régionaux. Ce contrat prévoit explicitement la redéfinition de plusieurs de ses actions au niveau régional et appelle pour cela à la mise en place, dans chaque région, d un Comité stratégique régionale de filière sous l égide du Préfet de Région et du Président du Conseil Régional. VIE DU RESEAU

4 P A G E 4 TEMOIGNAGES Le travail à temps partagé : Témoignages d acteurs impliqués Joël KAUTZMANN, vous êtes co-gérant de la société LE COQ NOIR, située à L Isle sur Sorgue (84), présentez-nous votre entreprise. «LE COQ NOIR est une société familiale créée en Né de la culture malgache et réunionnaise et de la plus haute tradition culinaire française, notre savoir-faire est réputé dans les plus grandes épiceries fines. Nous fabriquons des produits authentiques, sans colorant, sans conservateur ni aucun additif, ce qui leur confère caractère et finesse de goût : Confits et Chutneys, aides Culinaires, condiments, piments, sauces exotiques, soupes, Notre gamme s est enrichie pour offrir également des colombos, des tandooris, des tajines, Aujourd hui encore dans nos ateliers, beaucoup de tâches sont effectuées à la main afin de respecter les recettes et la qualité des produits. Authenticité, sincérité et éthique sont maîtres chez nous.» Comment la société LE COQ NOIR est-elle structurée? «En novembre 2009, avec la complicité de mon épouse, Alix, nous avons repris l affaire de ses parents pour que perdure ce savoir-faire familial, ces traditions et nos valeurs. Compte tenu de notre production saisonnière, nous faisions appel à des intérimaires. Mais nous connaissions de gros problème de turnover, et le temps de formation de ces salariés était très important. Nous avons donc décidé d intégrer 3 personnes à temps partagé, ce qui permettait d une part de lisser notre activité dans l année, d autre part de fidéliser notre personnel de production. Cette expérience du temps partagé a débuté avec GEODE. Par ailleurs, notre petite structure connait une forte croissance mais elle ne peut pas se permettre d embaucher du personnel très qualifié pour l accompagner dans son développement. Nous avons donc recruté un agent de maintenance en temps partagé, alors qu auparavant, nous faisions appel à une personne qui passait 50% de son temps en production. C était mal accepté par les salariés ; aujourd hui c est plus professionnel. Focus sur GEODE Le professionnalisme du personnel saisonnier est un enjeu majeur pour les entreprises confrontées à de fortes variations d'activité et les solutions d'emplois précaires ne sont souvent satisfaisantes ni pour l'entreprise, ni pour le salarié. GEODE, le Groupement d Employeur (GE) de la structure RESSOURCES (84), propose des solutions adaptées aux entreprises pour gérer ces besoins de recrutement en Production. Il fonctionne sur les deux principes essentiels que sont le partage de compétences et la fidélisation de salariés. Les salariés du GE sont mis à disposition des entreprises en fonction de leurs besoins saisonniers ou à temps partiel. Les salariés partagent leur temps de travail entre plusieurs entreprises qui ont le même type de besoins mais pas au même moment. Plutôt que de faire appel à l intérim, l entreprise bénéficie de salariés compétents et fidélisés, quand elle en a le plus besoin. Elle augmente ainsi son efficacité en maîtrisant toujours sa masse salariale. GEODE a fait le recrutement pour nous, ce qui ne nous a rien coûté, et nous avons retenu un des candidats sélectionnés en phase terminale. GEODE partage désormais cet agent de maintenance entre 4 entreprises.»

5 P A G E 5 «Aujourd hui LE COQ NOIR est une PME de 17 personnes. Parmi les salariés, nous comptons beaucoup de salariés en temps partagé dont un depuis 3 ans. Chacun de ses salariés à temps partagé passe environ 50% de son temps dans l entreprise, parfois plus. L objectif est d augmenter leur temps de travail parallèlement au développement de notre activité. A terme, nous espérons les embaucher en direct en temps plein. Si notre activité le permet, nous aurons alors immédiatement un personnel formé, qualifié, et qui connait notre entreprise. Dans l avenir, nous envisageons de recruter à temps partagé un responsable Achat Industriel et un responsable Système d Information. Par rapport à l intervention de prestataires externes, ce sera plus intéressant et avantageux. La règle du jeu à accepter est qu un salarié peut évoluer vers un temps plein dans une de ses entreprises, et pas forcément la nôtre. Par ailleurs, il faut accepter d ouvrir ses portes et parfois ses secrets de fabrication. Au-delà de la clause de confidentialité dans le contrat, il faut attirer la vigilance du salarié sur ce qui ne faut pas divulguer. C est un risque à maitriser.» Votre démarché qualité tient une place très importante. Comment la mettez-vous en œuvre? «Effectivement, nous faisons toujours passer la qualité avant tout. Au regard de cet engagement en terme de qualité, nous nous sommes lancés dans une démarche ISO 22000, avec la refonte de notre approche HACCP. Et après l aboutissement de la mise en place de cette démarche, il nous faudra encore l entretenir, et vérifier que ça fonctionne. C est un pari sur l avenir et une implication dans le temps. Avant, nous avions une personne en charge de la qualité. Elle faisait aussi les achats, la R&D et de la gestion de production. En fait, elle ne traitait que du quotidien, mais elle n avait pas le temps de refondre notre système qualité et de l animer. Nous avions donc besoin d un responsable qualité, c est-à-dire une personne dédiée ayant une compétence élevée en la matière. GEODE étant davantage spécialisé dans le personnel de production, nous nous sommes retournés vers NEOWORK pour recruter cette compétence en temps partagé. Les avantages sont clairs. La salariée recrutée fait monter notre entreprise en compétence, elle la fait profiter d expériences extérieures d autres entreprises et elle apporte une ouverture d esprit à la nôtre. En outre, la personne en qualité auparavant passe davantage de temps à la R&D.» Dominique PERFETTI, vous êtes salariée à temps partagé de la société LE COQ NOIR, présentez-nous votre parcours professionnel. «Je suis ingénieure agroalimentaire, issue de Polytech Montpellier. Par le passé, j ai occupé un poste de responsable qualité dans un atelier de découpe de viande, à côté de Poitiers, puis le poste de responsable Qualité et Développement chez Jacques FOURNIL, avant un licenciement en J avais la crainte de rester longtemps en recherche d emploi. J ai contacté les différentes structures qui existaient dans la région et qui pouvaient m accompagner. J ai rencontré ainsi NEOWORK. Je ne connaissais le travail à temps partagé que pour des postes de production, mais je ne pensais pas que ça pouvait concerner d autres fonctions. NEOWORK m a amené une première mission à temps partiel chez Vincypack que j ai accepté plutôt que de rester à rien faire ou d attendre un hypothétique temps plein. Elle me permettait de remettre un pied dans le monde du travail. Quelques mois après, j ai intégré la société LE COQ NOIR au poste de responsable qualité en temps partagé.»

6 P A G E 6 SUJET D ACTUALITE TEMOIGNAGES Comment s organise votre travail aujourd hui? «Je partage mon temps entre la société LE COQ NOIR pour 2 jours par semaine, et VINCYPACK pour 2,5 jours par semaine. J y occupe des postes de responsable qualité. Les missions sont différentes d une entreprise à l autre, par la nature même des besoins différents des 2 entreprises. Mais la fonction reste identique à celle d un temps plein dans une seule entreprise. Ça m a rapidement plus : 2 entreprises, 2 expériences, 2 systèmes qualité, 2 équipes... Je travaille les Mardi et Vendredi au COQ NOIR. C est un bon compromis trouvé entre l entreprise et moi, avec des taches bien réparties dans la semaine. Mon activité est intense, on ne s ennuie pas. Après une phase d intégration et d apprentissage, on a avancé très vite car l information circule rapidement dans une TPE. La difficulté par rapport à un temps plein est dans l organisation du travail. Quand un dossier n est pas fini, je ne peux pas me dire je le ferai demain. Le lendemain, je suis ailleurs. On doit donc aller à l essentiel et centrer ses taches sur ce qui est important et prioritaire, ce qui donne d ailleurs de la valeur ajouté à l entreprise. Mais finalement, que le dossier soit finalisé à temps est un challenge supplémentaire.» Quels sont vos perspectives dans l avenir? «Au début, mon objectif était d évoluer rapidement vers un temps plein dans une entreprise ; mais finalement, je n ai pas de souci aujourd hui et j évoluerai en fonction des besoins des 2 entreprises. J aurais évidemment un grand intérêt à suivre le travail déjà effectué. Compte tenu que l industrie agroalimentaire est composée de nombreuses petites structures, il y a de belles opportunités pour faire ce qui me plait, apporter mes compétences et avoir finalement l équivalent d un temps plein.» Marie-Laure BARON, vous êtes fondatrice de NEOWORK, située à Avignon (84), présentez-nous votre entreprise. «NEOWORK est une Entreprise de Travail à Temps Partagé (ETTP) qui offre aux TPE / PME, la possibilité d'intégrer du personnel qualifié à temps partiel dans le cadre de leur développement. Elle développe une approche innovante permettant à tout employeur de recruter en interne un collaborateur qualifié et opérationnel, au prix et à la fréquence des besoins réels de l'entreprise au travers d'un recrutement facilité et ciblé. Concrètement, NEOWORK recrute et embauche en CDI un collaborateur spécialisé dans le métier recherché par l entreprise et le met à disposition de l entreprise. Le collaborateur est salarié de NEOWORK et missionné régulièrement dans l entreprise, qui choisit la fréquence d intervention de son collaborateur. Formalités administratives, contrat de travail, bulletin de salaire et déclarations de charges sociales sont réalisés par NEOWORK. Nous suivons également l évolution du salarié dans ses missions, dans ses fonctions et, si besoin, nous adaptons le volume horaire à de nouveaux besoins. NEOWORK recrute des collaborateurs qualifiés dans les domaines de compétence variés : commercial, comptabilité/finance, informatique, marketing/communication, qualité, ressources humaines, secrétariat, achat, maintenance, Elle cible les entreprises qui ont des besoins sur des fonctions support ou en personnel qualifié, mais qui, pour des raisons de volumes ou de moyens insuffisants, ne peuvent pas les recruter en temps plein. C est là qu est la valeur ajoutée de NEOWORK.»

7 P A G E 7 Quels sont les bénéfices du temps partagé pour les TPE / PME? «Le recrutement à temps plein n est pas une solution facile et sans risque pour une petite entreprise. Et recruter à temps partiel est compliqué car le salarié n est pas fidélisé et sécurisé dans son emploi. Le travail à temps partagé répond de manière pertinente à cette double problématique. Il constitue une solution d'embauche permettant de pérenniser le développement d'une activité avec la mise à disposition d un personnel compétent à temps partiel. Compétences, performance et pérennité sont les garanties aujourd hui offertes par le travail à temps partagé.» Les intérêts pour l employeur : Un collaborateur au prix et à la fréquence qui convient, Un recrutement facilité et ciblé, Aucune gestion administrative du personnel mis à disposition, Un collaborateur compétent, adapté à vos réels besoins, Un collaborateur fidélisé et sécurisé, Un collaborateur respectant la confidentialité de votre activité. Pourquoi cette pratique n est-elle pas plus développée? «Effectivement, malgré un accueil très positif des chefs d entreprises, nous constatons encore une grande frilosité de leur part. Actuellement, ils ont tendance à reporter la décision. Ils ne se donnent plus les moyens d intégrer des compétences dont ils auraient besoin. Ils préfèrent encore passer par des consultants extérieurs pour des taches qu ils pourraient confier à des salariés à temps partagé. Il faudrait que la mentalité change beaucoup plus vite. Trop de chefs d entreprises n arrivent pas à sortir du modèle économique du CDI à temps plein. Le temps plein est indispensable pour des postes de responsables de production, de chefs d équipe, Mais sur un certain nombre de fonctions, des spécialistes qui ne viennent en entreprise que quand c est nécessaire apportent davantage que des salariés permanents qui touchent à tout. Si nous observons toujours des recrutements pour du remplacement, il y a encore trop peu de recrutement dédié au développement, et ça malgré des durées et une charge de travail des salariés souvent très importantes. NEOWORK propose un moyen d accompagner les entreprises dans leurs projets de développement ou d optimisation, avec une charge de travail soulagée pour les salariés multitâches et une limitation des consultations onéreuses de consultants qui ne sont pas proches de l entreprise, ni géographiquement, ni psychologiquement.» Quels est l intérêt de cette solution pour les salariés? «Cette solution permet aux jeunes générations de s enrichir par des expériences et des activités diversifiés, et aux séniors de rester sur le marché de l'emploi. C est une manière de travailler autrement! Le salarié partage son temps de travail entre plusieurs entreprises de manière régulière. Employé en CDI à temps plein au sein de l ETTP, il est sécurisé dans son emploi et profite d une rémunération juste, basée sur son niveau de qualification. Sur ce principe, il gagne en autonomie et bénéficie d une valorisation optimale de ses compétences. NEOWORK reçoit actuellement beaucoup de CV, avec un vrai engouement pour ce type de contrat. Sans doute par nécessité face à une conjoncture difficile et un marché de l emploi très dégradé ; mais il n y a pas que des remarques du type «je n ai que ça». Le temps partagé a vraiment fait son chemin dans l esprit de nombreux salariés.» Pour contacter NEOWORK : 37 quater rue Buffon Avignon Tel : Fax :

8 P A G E 8 INTERVIEW MARRENON, une entreprise qui cultive ses terroirs Interview de Philippe Tolleret, Directeur Général Monsieur Philippe TOLLERET, faites-nous découvrir en quelques mots votre entreprise? «L entreprise Marrenon est une union de caves coopératives, qui réunit 9 caves actionnaires et représente adhérents. Nous produisons 85% des vins du Luberon et 17% des vins du Ventoux. Cette production se répartit entre AOP Luberon, AOP Ventoux, IGP Méditerranée et IGP Vaucluse pour atteindre une offre de Hl. Ce potentiel important nous permet de développer une valorisation commerciale intéressante, qui est indispensable. Ces Appellations d Origine Protégées ont besoin d accroître leur notoriété, d où notre volonté, et notre vocation, d affirmer l identité du Luberon et du Ventoux en révélant tout le potentiel qualitatif de notre région. Nous sommes dans un secteur géographique qui a longtemps évolué à l ombre de l appellation régionale, sans acteur négociant spécialisé dans nos appellations. Il est donc nécessaire à la production de prendre en main la construction de la valorisation de ses vins en développant une politique de marque identitaire. En 2006 notre entreprise s est restructurée autour de cet objectif qui constitue donc le cœur de notre stratégie de développement. Notre volonté est de construire cette identité forte sur une vraie qualité produit avec des volumes suffisants et constants auprès des distributeurs, et des consommateurs, pour faire évoluer le positionnement de nos vins. Nos atouts sont naturellement les valeurs humaines véhiculées par la coopération, les valeurs de territoires (richesses patrimoniales, culturelles et artistiques), consolidées par le parc naturel qui offre des garanties environnementales, avec de vrais engagements responsables. Le cœur de notre travail est la recherche qualitative pour conquérir de nouveaux marchés avec une construction de marques qui valorisent nos vins. Cette recherche qualitative passe par la création de nouveaux styles demandés par le marché, au sein de gammes diverses. Nous avons la chance d avoir une vraie mosaïque de terroirs qui offre des vins très différents et nous permet de révéler la richesse de la personnalité de nos différents vignobles avec des itinéraires de vinifications adaptées. Cela a constitué le plus gros de notre travail jusqu en et reste capital aujourd hui. C est ce qui conforte notre place à l export aujourd hui.» Quelle dynamique insufflez-vous à l entreprise? «Accélérer son développement commercial en capitalisant sur l émergence de l identité Marrenon qui est notre signature! Nous avons besoin d accompagnement marketing et promotionnel sur nos marchés, qui sont pour beaucoup à l export. Historiquement notre groupe a toujours été bien présent à l international, qui représente 40% de notre commercialisation (réparti principalement sur l Europe et l Asie). A l export, nous vendons 90% sur le secteur traditionnel qui est une volonté commerciale, et qui nous sécurise les marchés existants. En France, le secteur traditionnel représente 40% du CA et la GMS 60%. Développer l accompagnement de la valorisation de nos produits doit aussi pouvoir se faire grâce à l implication sur certains marchés des producteurs du groupe.»

9 P A G E 9 En tant qu union de coopératives, quelles sont vos forces et vos difficultés? «Les forces sont sans conteste l importance et la variété de notre bassin d approvisionnement; également l aspect humain qui est au cœur de notre démarche. Quant aux difficultés, nous sommes malheureusement encore un peu trop éloignés de nos adhérents. Les caves actionnaires doivent s impliquer encore plus pour réduire cet éloignement en sensibilisant plus les apporteurs sur la compréhension de notre stratégie. Il y a une nette évolution depuis 2006 mais qui n est pas suffisante : le jour où tous les apporteurs soutiendront nos marques - qui sont en fait leur marque - et deviendront des ambassadeurs auprès des prescripteurs, distributeurs et clients, nous aurons une force de vente décuplée pour promouvoir la qualité de nos vins qui est la clé de voûte de notre stratégie commerciale. L augmentation des prix à la production est le fruit du travail réalisé et est l essence même de l existence de notre entreprise. C est positif. Malgré tout, la progression a été rapide, bien plus que ce que les marchés sont en mesure d absorber facilement. Nos investissements marketing et promotionnels ont dû être ajustés à la baisse pour des raisons d équilibre économique, mais ce n est pas forcément le moment le plus opportun dans une phase de développement.» Votre entreprise est labellisée «Agri confiance» pouvez-vous nous expliquer votre démarche? «Cette labellisation comporte un double avantage : 1 - En interne et en amont : Cela conforte notre socle organisationnel et permet une évaluation du travail fait, avec une mise en place d une méthodologie écrite dans le cadre d un système qualité et un cahier des charges plus rigoureux. Tout le monde est mis au diapason. 2 - En externe et en aval : c est un label qui parle aux consommateurs - Il est transversal et concerne une bonne partie des produits agricoles (lait, pain, légumes ), Un certain nombre de marques utilisent ce label. - Il est porteur de valeurs coopératives et établit un lien direct avec le consommateur, caution de réassurance. - Pour ces raisons, son audience est de plus en plus visible, il apporte une vraie dynamique. Nous avons réalisé un test consommateurs à Lille et Marseille sur le packaging de notre marque Aiguebrun. L adhésion et la compréhension est réelle, le consommateur intègre l engagement qualitatif, les valeurs humaines véhiculées et notre volonté d être responsable vis-à-vis de lui par notre traçabilité. Bien sûr le label est plus facilement argumenté sur les conditionnements Bag in Box où la surface est plus importante que sur les bouteilles. Nous avons souhaité adapter notre production pour assurer son évolution dès 2006, aujourd hui 80% de la production du groupe est sous label Agri confiance, 100 % pour l AOP. Ce label est constructeur de notoriété, d image, et enrichit nos marques en inspirant la confiance du consommateur.» Mr TOLLERET, vous êtes également adhérent à Coop de France Alpes Méditerranée, quels intérêts y trouvez-vous? «Sans aucun doute un savoir-faire technique évident avec une vraie connaissance de notre secteur professionnel, et coopératif. Les solutions proposées sont plus facilement comprises par notre système, et donc plus efficaces. Cela représente un gain de temps, et d argent sur des projets collectifs. La mutualisation des moyens est une dynamique qui me parait des plus naturelles dans le milieu coopératif.»

10 P A G E 10 PROMOTION Exposez au SIAL Paris 2014 sur l Espace Provence Le prochain SIAL se tiendra du 19 au 23 octobre 2014 à Paris. A cette occasion, il fêtera ses 50 ans. Près de exposants provenant du monde entier dévoileront leurs innovations alimentaires. Le SIAL, c'est l'occasion de mener une prospection commerciale à l international et de nouer des partenariats fructueux. La FRIAA propose aux industries agroalimentaires et/ou coopératives agricoles de la région Provence-Alpes- Côte d Azur d exposer sur l Espace Provence dans le Hall 5 A, à la croisée des pavillons Conserves-Epicerie- Produits Sucrés. Le regroupement des entreprises régionales sous cette identité régionale, unique et forte, permet d attirer les acheteurs du monde entier. Il permet aux entreprises régionales d y être très visibles et de se concentrer sur leur prospection commerciale, l équipe de la FRIAA se chargeant de l organisation du salon. L espace Provence est attractif et convivial, il était même le plus grand pavillon régional du SIAL Paris Participer au SIAL Paris 2014 sur cet Espace Provence permet aux entreprises de : - Choisir une surface de stand et un emplacement qu elles ne pourraient pas obtenir seules, - Bénéficier de conditions d exposition exceptionnelles et adaptées à leurs moyens, - Profiter d un accompagnement de la FRIAA pour l organisation du salon : suivi de l inscription, montage de votre dossier exposant, conseils et suivi pour la préparation du salon, réservation hôtelière, préconisation d un transporteur pour le transport de vos produits, assistance lors du salon,... - Obtenir une excellente visibilité de l entreprise (signalétique adaptée) et des produits sur un pavillon collectif, organisé sous la forme d un open space et doté d un espace réceptif convivial, - Accueillir les acheteurs internationaux dans des conditions optimales, - Augmenter leurs contacts commerciaux grâce à une dynamique de groupe, - Profiter d une communication collective, avec mise en avant de sa société (www.espace-provence.fr) Comme pour les éditions précédentes du SIAL, la FRIAA permet aux TPE d exposer pendant un ou deux jours maximun (à leur convenance, mais en fonction des disponibilités), en choisissant l offre spéciale «1 Jour sur le SIAL». Si vous aussi, vous souhaitez bénéficier de cette offre, contactez Karine MERLAT

11 PAGE 11 La Provence très remarquée au salon Gourmet F&W Selection Les 23 et 24 Septembre dernier à Paris, au salon Gourmet Food & Wine Selection dédié au marché de l Epicerie Fine, l Espace Provence rassemblait à nouveau un grand nombre d entreprises régionales (22 entreprises, contre 15 en 2011). Ces entreprises étaient parfaitement implantées, sur 4 îlots couvrant 200 m² au total, ce qui faisait une fois encore de l Espace Provence le plus grand pavillon régional du salon. Elles ont apprécié la qualité des contacts pris sur leurs stands, professionnels et correspondants à la cible d acheteurs qu elles voulaient toucher. Un jeu concours, permettant de gagner chaque jour un magnifique panier garni de produits régionaux, a permis d animer le cœur du pavillon. La distribution de sacs Espace Provence a également assuré une forte visibilité de la Provence sur tout le salon. Ci-dessous les gagnants du jeu-concours : La présence de représentants d Intermarché dans les couloirs du salon illustre que la grande distribution a fini par s imposer aussi sur le marché de l alimentaire haut de gamme. Grâce à une offre large et profonde, les hypermarchés et supermarchés sont parvenus à démocratiser l épicerie fine. Avec ses 5,3 milliards d euros de chiffres d affaires estimé par Xerfi en 2011, le marché de l Epicerie Fine se porte bien et tend à progresser malgré la conjoncture. La région Provence-Alpes-Côte d Azur y tient une position forte qu elle entend conserver et renforcer par un soutien aux nombreuses TPE et PME alimentaires qui y excellent, car la course aux parts de marché, sur ces segments alimentaires bien valorisés, va indéniablement se poursuivre à l horizon Sites de vente en ligne : création d un site portail en 2014 Beaucoup de TPE et PME régionales possèdent un site de vente en ligne, soit sous la forme d un site ecommerce, soit sous une forme plus simple avec un simple bon de commande téléchargeable. Ces sites d entreprises sont souvent difficiles à trouver via les moteurs de recherches et leur efficacité commerciale reste limitée. Afin d aider au développement des sites e-commerces des entreprises agroalimentaires régionales, la FRIAA créera en 2014 un site portail les regroupant. Ce site portail présentera ainsi une offre très large de produits régionaux et dirigera les internautes vers les sites e-commerces de chaque entreprise pour les acheter. Il sera riche de la grande diversité de l offre régionale et donc très intéressant pour les internautes. Il permettra aussi d augmenter le flux de contacts et d améliorer le référencement internet et la visibilité pour chaque site de vente en logne. La FRIAA débutera le recensement des sites e-commerces existants dans la région début Pour plus d informations, contactez Olivier LEFEBVRE Les industriels de l agroalimentaire à la rencontre des professionnels de la restauration Depuis le début du partenariat FRIAA - GECO (association regroupant des industriels commercialisant des produits et services sur les marchés de la Consommation Hors Foyer), plus de 25 entreprises agroalimentaires régionales adhérentes à la FRIAA ont assisté aux Rencontres Clients GECO, des rencontres sur Paris avec les acteurs majeurs de la restauration. Le principe de ces rencontres est simple : permettre aux entreprises agroalimentaires de rentrer en contact avec des acteurs nationaux de la RHF (Pomona, Cnous-Crous, Convergence Achats, Relay, Api Restauration, Brake France, ) et d obtenir des informations précises quant à leurs politiques de référencement. Après une présentation en scéance plénière, les entreprises ont la possibilité d échanger avec les décideurs de ces sociétés. Pour plus d informations, contactez Olivier LEFEBVRE PROMOTION

12 P A G E 12 LOGISTIQUE - ENERGIE Le Club Logistique Agroalimentaire accueilli sur la nouvelle plateforme logistique du groupe RDT Le 24 octobre dernier, le groupe RDT (la Rhodanienne De Transit) a reçu le Club Logistique Agroalimentaire de la FRIAA à Saint Martin de Crau, dans son nouvel entrepôt logistique. Cet évènement a rassemblé 15 responsables Supply Chain, autour d une information très dense sur la maitrise de la gestion des risques en logistique et transport pour l agro-industrie, présentée par Gras Savoye, ainsi que sur l activité de transitaire et la certification OAE, présentée par RDT et la Direction Régionale des Douanes. Les participants ont également pu découvrir les installations de l entrepôt : m² équipés de systèmes dernier cri (stockage tri-température, compartimentation produits Hallal, ré-étiquetage pour départ export, entrepôt aux dernières normes de sécurité, sous douane, OEA). La FRIAA a profité de cette occasion pour présenter la cartographie des entrepôts logistiques agroalimentaires régionaux et a annoncé que Thierry Lattanzio, consultant en gestion industrielle chez PI consultants, prendra en effet la relève de Ralf Schentuleit pour l animation du Club Logistique dès Pour plus d informations, contactez Olivier LEFEBVRE SINERGIA : améliorer l efficacité énergétique des PME agroalimentaires Piloté par L ENEA, Agence Italienne des nouvelles technologies et des énergies renouvelables, le projet SI- NERGIA implique 9 partenaires de 7 pays méditerranéens : Espagne, France, Italie, Albanie, Croatie, Slovénie et Grèce. Financé par le fond MED de l Union Européen, ce projet contribuera à améliorer l efficacité énergétique des entreprises agroalimentaires par l élaboration d un outil d aide à la décision. Il permettra aux entreprises de cibler leurs actions d efficacité énergétique vers les solutions techniques et les pratiques les plus pertinentes d un point de vue technique et économique en tenant compte de la facilité de leur mise en œuvre. Il sera testé et validé grâce à l accompagnement de 50 PME européennes En France, le projet SINERGIA est piloté par le CRITT Agroalimentaire PACA. Au cours des 2 prochaines années, les PME agroalimentaires régionales pourront donc profiter des actions pilotes de SINERGIA. En particulier 7 PME agroalimentaires qui pourront bénéficier d un accompagnement à l efficacité énergétique avec une mise en place des compteurs d énergies a des postes clés pour vérifier si les économies d énergies attendues sont bien réalisées. Les secteurs d activités qui ont été retenus dans le cadre de ce projet sont le vin, la viande, les produits laitiers et la boulangerie. L ACTIA sera également impliquée dans la diffusion des résultats du projet notamment en lien avec la plateforme Food for life. Pour plus d informations, contactez Yvan DELOCHE -

13 P A G E 13 OPTIMED vous aide à connaitre vos produits Vous voulez un étiquetage nutritionnel pour vos produits? Connaitre leurs atouts par rapport aux produits concurrents? Identifier des pistes de valorisation et d amélioration? OPTIMED est fait pour vous! OPTIMED est un programme d accompagnement proposant 7 jours d accompagnement et le financement d analyses nutritionnelles aux entreprises agroalimentaires de la région Provence Alpes Côte d Azur fabriquant l un des produits suivants : ratatouille, raviolis à la viande, couscous à la viande, pains spéciaux méditerranéens, fromages de chèvre et de brebis, croquants aux amandes, et caviar d aubergine. Après 2 ans de mise au point avec l INRA d une méthode faisant intervenir 2 outils innovants, le Critt agroalimentaire PACA et le CTCPA vous aident à améliorer et mieux valoriser vos produits. Seulement 10 entreprises peuvent pour l instant bénéficier de l accompagnement du CRITT Agroalimentaire et du CTCPA sur cette action, soutenue par la DRAAF et le Conseil Régional PACA. Contactez-nous vite pour en faire partie! De plus, un guide pratique révélant cette démarche et certains de ses résultats sera bientôt publié. Pour plus d informations, contactez Caroline ROUVEYROL - L Évaluation Sensorielle par TERRALIA Senso : un outil essentiel pour toutes les entreprises L Évaluation Sensorielle est un outil dont l originalité est d utiliser l Homme comme instrument de mesure, afin d explorer les qualités organoleptiques des produits et au-delà, travailler sur des concepts, des emballages, l impact de tout cet univers sur le consommateur, ses usages, ses habitudes, ses attentes et ses besoins présents ou futurs. Par ses approches produit multiples et pluridisciplinaires, l Évaluation Sensorielle est : Un formidable outil d exploration quand il s agit de trouver des pistes d innovation produit, Un outil du quotidien pour le suivi qualité sur la chaine de production, Une aide à la formulation de vos recettes, Une optimisation de vos concepts, emballages, produits. Au sein du pôle TERRALIA, à la Cité de l Alimentation d Avignon, TERRALIA Senso propose aux entreprises régionales une large palette de méthodes pour répondre à différentes problématiques : TERRALIA a développé des panels de dégustateurs avec différents niveaux de compétences : - Des PANELS EXPERTS Fruits et Légumes, - Des PANELS QUALIFIES qui peuvent travailler sur tous produits alimentaires à demande, - Des PANELS CONSOMMATEURS qui évaluent vos produits en fonction de leurs attentes et de leur goût personnel. TERRALIA Senso : un laboratoire sensoriel moderne et une plateforme culinaire. TERRALIA Senso : un organisme de formation reconnu, pour développer vos compétences dans le domaine du sensoriel, vous accompagner dans la mise en place ou l amélioration de dégustations intra-entreprise. TERRALIA Senso : une équipe dynamique et expérimentée à vos côtés pour vos projets sensoriels! Si vous avez des questions en lien avec la thématique Évaluation Sensorielle ou un besoin d accompagnement sur vos projets 2014, contactez Karine Robini QUALITE

14 P A G E 14 PROGRAMMES EUROPEENS PACMAn : Conférence finale - Bologne - 18 septembre 2013 Le CRITT Agroalimentaire a activement contribué à la conférence finale du projet PAC- MAn*, le 18 septembre à Bologne en Italie. Plus de 110 personnes y ont participé. L'objectif de la conférence était de partager et échanger autour des différentes approches du système agroalimentaire méditerranéen. Des intervenants internationaux ont présenté les perspectives les plus récentes et des outils pour accompagner l'innovation, l'internationalisation et la durabilité de l agriculture méditerranéenne et de l agroalimentaire. Le projet de PACMAn a contribué à la création d'outils utiles pour promouvoir ces facteurs clés, piliers du système agroalimentaire. Ces outils, développés dans le cadre des 4 actions pilotes mises en œuvre durant le projet, ont été présentés durant la conférence: - Internationalisation : partage d'un salon d'exposition - Durabilité : Emballage «écologique» - Gestion de réseau : Modèle de gouvernance - Innovation : Catalogue au service des entreprises A l issu de la conférence, des thèmes d intérêts partagés pour de futures coopérations et des actions de capitalisation sont apparus pendant les échanges, autour de la durabilité, le code de conduite, l'emballage éco-conçu, des outils de gestion des ressources (le rendement énergétique, la consommation d'eau, etc), des catalogues pour des entreprises, l'esprit d'entreprise, la préservation des paysages ou encore l'héritage naturel dans des zones rurales... * Le projet européen PACMAn qui s'est déroulé sur les 3 dernières années entre 6 pays (France, Italie, Espagne, Grèce, Chypre, Portugal), avait pour objectif d'aider les entreprises à être durablement performantes, à rendre le secteur agroalimentaire plus attractif et internationalisé, par la promotion de technologies et stratégies novatrices, la diffusion et le développement des savoir-faire des PME de l'agroalimentaire. En savoir plus : Pour plus d informations, contactez Estelle MARIN Se tenir informé des aides financières à venir : Nouveau programme Européen H2020 Horizon 2020 regroupe les anciens programme-cadre de recherche et développement technologique (7e PCRDT), Euratom, le programme-cadre pour la compétitivité et l'innovation (CIP), ainsi que l'institut européen d'innovation et de technologie (IET). Il est doté de 79 milliards d'euros. Il couvrira l'ensemble de la chaîne de l'innovation, depuis l'idée jusqu'au marché, et renforcera le soutien à la commercialisation des résultats de la recherche et à la créativité des entreprises. Avec ce nouveau programme, l'union Européenne financera ainsi des projets interdisciplinaires susceptibles de répondre aux grands défis économiques et sociaux. Horizon 2020 s'articule autour de trois grandes priorités : l'excellence scientifique, la primauté industrielle et les défis sociétaux suivants : La santé, l'évolution démographique et le bien-être ; La sécurité alimentaire, l'agriculture durable, la recherche marine et maritime et la bioéconomie ; Les énergies sûres, propres et efficaces ; Les transports intelligents, verts et intégrés ; La lutte contre le changement climatique, l'utilisation efficace des ressources et les matières premières ; Des sociétés inclusives, novatrices et sûres. Le 10 décembre à Avignon vous sera proposée une journée pour en savoir plus sur le programme Horizon 2020 et, en particulier sur les thématiques Alimentation, Agroalimentaire et Bio économie. Notez-le rendez-vous dès à présent dans vos agendas! En attendant, vous pouvez consulter le site portail français de référence sur le programme Horizon 2020 qui vient d'être ouvert. A noter que les premiers appels à projets paraîtront dès mi-décembre 2013! Pour plus d informations, contactez Terralia

15 P A G E 15 Plateforme Régionale de l Emploi Agroalimentaire De nombreux outils sont à la disposition des entreprises agroalimentaires pour réduire ou suspendre temporairement l activité, bénéficier d'aides à l'embauche et élaborer une politique de rémunération pertinente tenant compte des évolutions et des contraintes du marché de l emploi. Sur ce dernier poitnt, la restitution de l enquête de rémunération sur les métiers de la production permettra de répondre à vos nombreuses interrogations. La FRIAA, COOP de France et OPCALIM vous proposent une demi-journée d informations et d échanges de bonnes pratiques autour de ces différents sujets. Une Plateforme Régionale de l Emploi Agroalimentaire se tiendra Lundi 9 décembre à l IRCE à Aix-en-Provence, de 14h à 17h. De nombreux acteurs de l emploi interviendront lors de cette rencontre (ANIA, COOP de France, Mission locale, Pôle emploi,...) et des entreprises témoigneront. Pour plus d informations, contactez Karine MERLAT (FRIAA) - ou Marie SUSINI (COOP de France) - ALIMENSCENE 2013 : Les métiers de l alimentaire font leur show! Le 15 novembre à la Mairie d Avignon, l IFRIA PACA et le CFPPA de Vaucluse organisent ALIMENSCENE 2013 pour parler des métiers de l agroalimentaire en quatre saynètes entre coupées d échanges avec la salle. L objectif est de mieux faire connaître les métiers et les formations aux prescripteurs que sont les Conseillers d Orientation et les Conseillers des Missions Locales, en mettant l accent sur les besoins en recrutement des entreprises. Recrutements automne / hiver : mode d emplois L IFRIA, Pôle Emploi et Opcalim, avec le soutien de l AGEFIPH poursuivent leurs actions pour faciliter vos recrutements. De novembre 2013 à février 2014, trois nouveaux groupes de dix demandeurs d emploi seront formés pour découvrir les métiers de l agroalimentaire. Ces actions se déroulent respectivement dans les Bouchesdu-Rhône et dans le Vaucluse. En alternant des stages de pratiques professionnelles en entreprise, avec des modules de communication au poste de travail, des modules sur l hygiène et la sécurité en industrie alimentaire, et des modules de développement personnel, ces actions innovantes déjà conduites en 2012, ont rencontré un franc succès auprès des entreprises participantes. Si vous souhaitez accueillir un stagiaire dans ce cadre, contactez Nathalie MICHEL Taxe d apprentissage 2014 : Soutenez l IFRIA! Sur toute la région Provence-Alpes-Côte d Azur, le CFA de l IFRIA recherche pour vous les futurs collaborateurs des industries alimentaires dans les métiers de la production, de la maintenance industrielle, de l assurance qualité, de la vente en produits alimentaires. L IFRIA PACA forme actuellement par alternance plus de 110 apprentis et salariés. Votre versement (par l intermédiaire d un OCTA - Organisme Collecteur Agréé) sera entièrement consacré : - au financement de leur formation, - au développement de l apprentissage pour les Industries Alimentaires, - aux actions de découverte des métiers de l Agroalimentaire. Donnez du sens à votre versement taxe d apprentissage : Préparez l avenir avec l IFRIA PACA! Pour plus d informations, contactez RESSOURCES HUMAINES l IFRIA PACA

16 P A G E 16 DEVELOPPEMENT DURABLE Quel intérêt pour une TPE de se lancer dans une démarche Développement Durable? Retour d expérience suite à la réalisation du diagnostic 3D de la CONFITURERIE JM CHATELAIN La plateforme Développement Durable mise en place depuis 2011 par Coop de France, la FRIAA et le CRITT, regroupant aujourd hui une vingtaine d entreprises au sein du collectif 3D, accueille en 2013 la Confiturerie CHATELAIN, TPE située à La Bâtie Neuve dans les Hautes Alpes. L entreprise a été créée en décembre 1981 par Mr et Mme CHATELAIN, qui ont développé une gamme de confitures et de gelées extra en préservant la qualité artisanale. La volonté de travailler en partenariat avec des producteurs de fruits a permis de faire perdurer la méthode de fabrication transmise par leurs grands-parents. Sébastien CHATELAIN, leur fils, a repris l entreprise familiale en 2008, avec comme objectif de pérenniser son activité. «En 5 ans, dit-il, nous avons lancé une gamme BIO, une gamme 30g pour les hôtels, un praliné de noisettes, une gamme de pur jus de fruits BIO et une gamme de préparation de fruits pour diabétiques». Aujourd hui, l entreprise emploie 5 salariés, produit plus de 176 tonnes de produits finis pour un chiffre d affaires de 1.2 millions d euros. Des investissements et des formations pour consolider la qualité et augmenter la capacité de production sont prévus en «Un travail sur un produit tartinable innovant et une gamme premium à production limitée est en cours», évoque Sébastien CHATELAIN. Le développement durable a toujours fait partie de l esprit de l entreprise sans que les salariés en aient conscience : approvisionnements en circuit court privilégiés, forte implication sociale et sociétale, gestion fondée sur des visions à long terme... «En réalité, le développement durable est le bon sens structuré que mes parents autodidactes ont suivi». Il lui paraissait alors pertinent de s inscrire dans la plateforme Développement Durable régionale ; tout d abord parce qu il était pertinent de faire un point 5 ans après sa reprise de l entreprise, pour savoir si la culture et les pratiques de l entreprise étaient en phase avec la définition des stratégies; ensuite, pour valoriser toutes les bonnes pratiques de l entreprise auprès des salariées, fournisseurs et clients; enfin, pour cibler les points sur lesquels travailler et partager les solutions. «Cette démarche correspond vraiment à ce que les consommateurs demandent aujourd hui et permet donc un avantage concurrentiel certain. Grâce au diagnostic 3D, les salariés ont eu la confirmation que les orientations du sont bonnes et réalistes. C est aussi un excellent moyen de structurer tout le travail déjà fait et de le valoriser en interne. Cela renforce le lien dans l équipe et ouvre la communication». Il ajoute également que «la surprise agréable fût d apprendre qu un fournisseur se dirigeait vers la démarche 3D lorsque nous avons partagé nos valeurs respectives». Cela se traduit par des négociations transparentes et une collaboration avec confiance. Le plus important dans cela étant l image objective de l entreprise. Cette démarche permettra d apporter à court et moyen terme d autres avantages concurrentiels. En effet cela permet de structurer et consolider la feuille de route et de réfléchir à une organisation globale plus évidente. Comme l évoque Sébastien : «On gagne du temps et on fédère une équipe au changement culturel». La Confiturerie pourra apporter à ses clients une solution réelle à leurs attentes (qualité, valeurs, éthique, producteur responsable) et devient un partenaire avec qui se développer. «Gagner la confiance et travailler en confiance, tels sont les ingrédients indispensables pour combattre la morosité et rester serein face aux crises économiques et sociales» conclut Sébastien CHATELAIN. Comme quoi le Développement Durable n est pas seulement l apanage des grands groupes. Sébastien CHATELAIN en est la preuve, et montre parfaitement qu une TPE peut tirer son épingle du jeu grâce à la plateforme que nous vous invitons à rejoindre Pour plus d informations, contactez Estelle MARIN -

17 P A G E 17 Les Conventions d Affaires des Spécialistes de la Diététique et des produits Bio fêtent leurs 10 ans Le 31 mars prochain se tiendra, à Montpellier, la 24 ème édition des Conventions d Affaires des Spécialistes de la Diététique et des produits Bio. La longévité de cet évènement illustre la remarquable progression de ce marché depuis 10 ans et la bonne résistance des circuits de distribution spécialisés face aux grandes surfaces alimentaires. Une étude réalisée en juillet 2013 par Xerfi-Precepta précise «qu à l horizon 2017, la part des magasins bio devrait même se redresser grâce à la croissance des réseaux organisés pour atteindre 36% du marché ( ) les enseignes de GSA auront des difficultés à conquérir et fidéliser des consommateurs de plus en plus exigeants sur la qualité et l origine de l offre. D autant plus que les bio addicts continueront de se tourner massivement vers les réseaux spécialisés dans lesquels ils auront d avantage confiance». Le positionnement de ces conventions s avère un moyen efficace de se lancer dans une prospection régionale ciblée et d aller à la rencontre des magasins spécialisés. Pour plus d informations, contactez Olivier LEFEBVRE Émergence d un réseau national d expertise sur la transformation des produits biologiques Le CRITT Agroalimentaire PACA a déposé fin septembre auprès du ministère de l agriculture et via l ACTIA un projet de Réseau Mixte Technologique (RMT) sur la transformation des produits Bio. Les RMT ACTIA ont pour objectif de rassembler à un niveau national les structures de recherche (fondamentale et appliquée), de formation et de transfert de technologies pour approfondir un domaine technique au bénéfice des entreprises agroalimentaires. Dans le cas du RMT «TransfoBio», le travail portera principalement sur 3 axes : la formulation, les procédés et la qualité des produits Bio et les objectifs sont de : - Produire des outils et méthodes permettant aux entreprises d optimiser la fabrication de leurs gammes de produits biologiques, - Contribuer à mieux cerner, voire à faire évoluer la réglementation sur la transformation des produits biologiques, - Produire des outils de formation et d information à destination des étudiants et entreprises, - Construire des projets de recherche pour lever les freins techniques touchant la transformation des produits biologiques. L enjeu est de faciliter et d améliorer le travail des entreprises agroalimentaires tout en rassurant le consommateur sur les qualités des produits biologiques. Ce challenge sera relevé à partir de 2014 (si le projet est retenu) par des spécialistes des domaines techniques et réglementaires du Bio : 6 centres techniques agroalimentaires : 2 centres de transfert de technologies agroalimentaires : 1 Syndicat : 2 organismes de formation : Un institut technique transversal (bio) : BIO

18 P A G E 18 LES FILIERES Les Rendez-vous Fruits et Légumes Terralia : Rencontres Producteurs/Transformateurs Terralia lance un cycle de RDV thématiques. L objectif : Créer un lieu de rencontres et d échanges afin de favoriser le développement de filières locales. Le premier RDV qui aura lieu le Mardi 10 Décembre prochain à Valence concernera la filière Fruits et légumes. Il permettra de favoriser les relations entre producteurs, premiers et seconds transformateurs de fruits et légumes. Au programme : - Des retours d expériences de professionnels sur leurs partenariats, - Des temps d échanges et de rencontres entre entreprises pour trouver vos partenaires de demain, - Des présentations courtes des entreprises agricoles et agroalimentaires. Venez présenter votre entreprise vos outils de production, votre offre, vos besoins! Contactez-nous! Enseignements et inscriptions : Alexandre Maillet, TERRALIA Tél Nouveaux Rendez-vous de Terralia Pour 2014, Terralia vous propose de nouveaux rendez-vous : Les «Matinales Terralia», vos rendez-vous des 2nd vendredi de chaque mois : «Matinales Info», pour vous informer sur un thème lié à l accompagnement des entreprises (financements, croissance, projets collaboratifs, etc ) et mieux connaitre les services proposés par Terralia. «Matinales Techno», pour faire connaissance avec des adhérents de Terralia, offreurs de solutions technologiques, qui viendront se présenter à vous. Et toujours, les «Journées Techniques», pour en apprendre davantage sur des sujets scientifiques et techniques liés à vos filières. Vous trouverez régulièrement davantage d informations en consultant le site internet de Terralia

19 P A G E 19 OPERATIONS DATES LIEUX CONTACTS Découverte des métiers de l agroalimentaire : stages en entreprise 18 au 29 novembre 2013 Bouches-du-Rhône Florence DEVEMY Christophe CAVAILLÉ (IFRIA) Remise des Prix et Parrainages de la Légion d Honneur aux apprentis 23 novembre 2013 L Isle sur la Sorgue Emmanuel ESTEBAN (IFRIA) Club environnement 27 novembre 2013 Distillerie de Calavon à Coustellet Yvan DELOCHE (CRITT) Forum des métiers 28 novembre 2013 Carpentras Christophe CAVAILLÉ (IFRIA) Aide au repositionnement de salariés Novembre-Décembre A définir Karine MERLAT (FRIAA) Découverte des métiers de l agroalimentaire : stages en entreprise 2 au 13 décembre 2013 Vaucluse Florence DEVEMY Christophe CAVAILLÉ (IFRIA) Forum emploi 3 décembre 2013 Salon de Provence Florence DEVEMY (IFRIA) Rendez-vous F&L Terralia : Rencontres Producteurs/Transformateurs 10 décembre 2013 Valence Journée d information sur les nouveaux programmes Européens : Horizon 2020 (sécurité alimentaire, l'agriculture durable, la recherche marine et maritime, la bioéconomie et les biotechnologies) et autres programmes Alexandre MAILLET ( TERRALIA) 10 décembre 2013 Avignon Claire MERMET (TERRALIA) Journée sur les Financements des entreprises de la région PACA 10 décembre 2013 Marseille - Plateforme Régionale de l Emploi Agroalimentaire 9 décembre 2013 Aix-en-Provence Ouverture cycle alternance 2 ans Brevet Professionnel Industries Alimentaires Journée Technique : «Développement Durable dans les ressources humaines» Karine MERLAT (FRIAA) Marie SUSINI (COOP de France) 16 décembre 2013 Gardanne Florence DEVEMY (IFRIA) 12 décembre 2013 A définir Estelle MARIN (CRITT) Ouverture cycle alternance 1 an CQPM Chargé de Maintenance Industrielle 19 décembre 2013 Avignon Magali OLTRA (IFRIA) Matinale Terralia - Présentation du fond d investissement Agroalimentaire et du Programme Investissements d Avenir Journée Thématique Préparer et négocier ses contrats sous Marques De Distributeurs Journée Thématique Lancer, développer ou repositionner une gamme de produits alimentaires biologiques : Quelles sources de potentiel? Ouverture cycle alternance 2 ans Brevet Professionnel Industries Alimentaires 10 janvier 2014 Avignon Claire MERMET (TERRALIA) 14 janvier 2014 Avignon Olivier LEFEBVRE (FRIAA) 16 janvier 2014 Avignon Olivier LEFEBVRE (FRIAA) 20 janvier 2014 Carpentras Florence DEVEMY (IFRIA) Journée Technique Air comprimé 23 janvier 2014 A définir Yvan DELOCHE (CRITT) Journée Thématique Définir sa stratégie de vente et élaborer un Plan d Actions Commerciales Journée Thématique E-commerce agroalimentaire : se lancer et se développer dans la vente par internet Programme Handicap et Métiers dans les Entreprises Régionales de l Agroalimentaire (HEMERA) : stages en entreprise Journée Technique Construire un système HACCP performant 26 janvier 2014 A définir 23 janvier 2014 Avignon Olivier LEFEBVRE (FRIAA) 28 janvier 2014 Aix-en-Provence Olivier LEFEBVRE (FRIAA) 20/01 au 7/ Vaucluse Christophe CAVAILLÉ (IFRIA) Sylvie PERRET Catherine LEVESQUE (CRITT) Club Logistique Agroalimentaire 30 janvier 2014 A définir Olivier LEFEBVRE (FRIAA) Forums métiers et formations 1er trimestre 2014 Paca Stéphanie JUILLAN (IFRIA) Journée Technique Créer et certifier une gamme de produits Bio 4 février 2014 A définir Cyril BERTRAND (CRITT) Journée Thématique Trade marketing démarche et mise en place 4 février 2014 Aix-en-Provence Olivier LEFEBVRE (FRIAA) Cycle Technique Sucres et substitut : mieux cerner leurs propriétés pour mieux formuler Les 6 et 7 février 2014 A définir Caroline ROUVEYROL Thomas LEROUX (CRITT) Journée Thématique Optimisation et organisation d un secteur commercial 6 février 2014 Avignon Olivier LEFEBVRE (FRIAA) Espace Provence au Salon BIOFACH 12 au 15 février 2014 Allemagne Karine MERLAT (FRIAA) Journée Thématique Actualisation de vos connaissances juridiques et sociales 5 sessions de 2 heures en 2014 Aix-en - Provence ou Le Pontet Matinale Techno 14 février 2014 Valence ½ Journée Technique Atelier écoconception : utilisation BEE (logiciel de calcul d impact environnementaux d emballages) Karine MERLAT (FRIAA) Alexandre MAILLET (TERRALIA) 20 février 2014 A définir Estelle MARIN (CRITT) Comment recruter le bon collaborateur et réussir son intégration? 20 février 2014 Aix-en-Provence Karine MERLAT (FRIAA) Présentation de produits régionaux au Salon International de l Agriculture 22 et 23 février 2014 Paris Olivier LEFEBVRE (FRIAA) Journée Thématique Comment faire du marketing efficace dans une TPE/ PME? CALENDRIER 13 mars 2014 Avignon Olivier LEFEBVRE (FRIAA) Journée Thématique Comment choisir son agent commercial 21 mars 2013 Avignon Olivier LEFEBVRE (FRIAA)

20 Le partenaire d'un sol durable Spécialiste en revêtements de sols à base de : résines - mortiers, auto-nivelant et peintures Mise en œuvre aux normes HACCP : chambres froides, espaces de production et de stockage particulièrement durables et faciles à nettoyer Étude sur mesure des besoins spécifiques à votre activité Offre adaptée suivant les conditions de : trafic, charges mécaniques, charges liquides ou chimiques Mise en œuvre rapide Devis gratuits sur plans et métrés en France et à l'étranger Grandes superficies réalisées en une seule intervention : 300 à m²/jour livrés suivant le type de revêtement Votre contact : Gauthier MOLLET au Site internet :

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing CAHIER DES CHARGES Consultation d experts en Communication et en Webmarketing N 1 : Juin 2013 Date de publication : 11/06/2013 Date de clôture des candidatures : 25/06/2013 à 12h00 Le présent cahier des

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Temps partagé. La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise

Temps partagé. La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise Temps partagé La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise Le Geyvo vous donne les moyens d intégrer la compétence que vous cherchez.

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE SÉMINAIRES THÉMATIQUES // LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE Nouvelle donne pour les coopératives agricoles et agroalimentaires? 2 juin 2015 24 septembre 2015 paris 2 E OBJECTIFS >

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Programme de formation «CAP RSEA»

Programme de formation «CAP RSEA» Programme de formation «CAP RSEA» Amélioration et mesure de la performance économique, sociale, sociétale et environnementale des Entreprises Adaptées Contexte La RSE se définit comme la responsabilité

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français Master SF2M Sustainable Food Manufacturing Management Présentation aux ENTREPRISES Managers internationaux pour l agroalimentaire Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire Enquête sur les besoins de compétences dans les secteurs Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire du bassin d emploi de Blois. Etude réalisée par Jean Luc VEZON et Manuel CASIMIRO 41 janvier 2008 Objectifs

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR DES ACTIONS DE FORMATION AUX TECHNIQUES METIERS DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Via le Pack export 2012

Via le Pack export 2012 Via le Pack export 2012 «La Région facilite l accès des entreprises régionales aux marchés internationaux en conduisant une politique active d appui aux exportateurs. Elle accompagne les initiatives des

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Licence. Professionnelle Distech

Licence. Professionnelle Distech Licence Professionnelle Distech Logistiue et commercialisation des boissons Formation alternée en apprentissage Formation universitaire en 1 an Gratuite et rémunérée LA FORMATION DEDIÉE AUX MÉTIERS DE

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain «Filiale d Avril, groupe industriel et financier de plus de 8 000 collaborateurs, Sofiprotéol est devenue en 30 ans la société de financement et de développement

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant!

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant! PARTENAIRE DE VOS COMPÉTENCES Paris, le Madame, Monsieur, OPCALIM, l OPCA des Industries Alimentaires, de la Coopération Agricole et de l Alimentation en Détail vous présente son programme dédié aux TPE

Plus en détail

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Soutenir l émergence de stratégies collectives nationales et internationales de filières, et de projets collaboratifs, notamment par le dialogue

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT PREAMBULE Le client d un fabricant d étiquettes adhésives labellisé UNFEA est assuré que : son fournisseur s engage sur des actions répondant

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 «Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 Présentation Par Mr Kamel BELKAHIA ral du Pôle de Compétitivit titivité de Bizerte Président Directeur

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE Information presse + de 130 exposants 1 11 ème édition des Rendez-vous de l Emploi, de la formation et de la création d entreprise RENDEZ-VOUS A MÂCON vendredi edi 17 octobre 2014 de 9h à 17h PARC DES

Plus en détail

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1)

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée Le CMI, le Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION Ensemble gagnons l avenir GERER LES COMPETENCES QUALIFIER - CERTIFIER ACCOMPAGNER - FORMER Réseaulument Formation «AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION»

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne.

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Devenez acteur du développement international de l économie de votre région en adhérant à Bretagne Commerce

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille et ICIMODE Prides de la filière textile habillement CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés l Etat représenté par Jean-Paul de Gaudemar,

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

La Taxe d apprentissage

La Taxe d apprentissage La Taxe d apprentissage Sommaire Qu'est-ce que la taxe d'apprentissage?... 2 Choisir son OCTA... 2 A qui peut-on verser?... 3 Comment optimiser son versement?... 3 Les modalités de versements aux établissements...

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE «Qualifier, motiver, s ouvrir des portes Toi aussi, saisis ta chance, un apprentissage chez TRIMET facilite le début de ta carrière». FAIS TON APPRENTISSAGE

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais

Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais Les groupes de développement du Nord-Pas de Calais reçoivent avec le soutien de la Chambre d Agriculture de région Nord-Pas de Calais TABLE DES MATIÈRES Le Festival national des groupes en Nord-Pas de

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail