«NOUS ÉTIONS TERRORISÉS PAR LA POLICE»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«NOUS ÉTIONS TERRORISÉS PAR LA POLICE»"

Transcription

1 «NOUS ÉTIONS TERRORISÉS PAR LA POLICE» Andressa, 9 ans, a retrouvé une famille avec l aide de São Martinho, une ONG brésilienne qui s engage pour les enfants des rues de Rio de Janeiro. Elle vit maintenant avec sa petite sœur Amanda chez leur grand-mère. Mais tous les enfants défavorisés du Brésil n ont pas cette chance. Avant la Coupe du monde de football de 2014, ces enfants troublent l image positive que le pays veut offrir au monde.

2 Texte : Katja Remane Photos : Luca Zanetti Brésil, Coupe des Confédérations. L image d un pays en plein essor économique que le gouvernement voulait présenter au monde est troublée par une série de manifestations sans précédent dans toutes les grandes villes du pays. Les Brésiliens et Brésiliennes en ont assez de la corruption et des coûts exorbitants pour la construction des infrastructures en vue de la Coupe du monde de football 2014, alors qu en même temps l argent manque pour la santé et l école publique et que les prix des transports publics ne cessent d augmenter. Le centre de Rio de Janeiro est investi par la police antiémeutes, en tenue de combat. La situation se corse encore pour les enfants des rues, car ils sont facilement repérés par la police qui les ramasse pour les enfermer dans des centres d internement. «En 2011, la municipalité a adopté une politique d internement des enfants des rues dans des centres spéciaux. Officiellement, les enfants y sont soignés contre les maladies et la dépendance aux drogues et formés. En réalité, il s agit juste de nettoyer les rues avant la Coupe du monde 2014», explique Lucimar Correa, la coordinatrice Les enfants vivent entre trafic de drogues et descentes de police. de l Organisation non gouvernementale (ONG) São Martinho, soutenue par Caritas Suisse. «Nous sommes tous d accord que les enfants ne doivent pas vivre dans la rue, mais nous ne sommes pas d accord sur la manière. Nous voulons aider ces enfants et les réintégrer dans la société. Nous essayons de ramener les enfants dans leur famille et à l école, car c est ainsi qu ils ont les meilleures chances de s en sortir. Si leur Les enfants de São Martinho Les assistants sociaux ont rencontré 288 enfants des rues en 2012, 381 en 2011 et 523 enfants en Depuis l adoption de la politique des centres d internement en 2011, le nombre d enfants dans les rues a fortement diminué. Le centre culturel Educagente accueille actuellement 228 enfants des favelas. Le projet Monde du travail a fourni une place d apprentissage à 677 jeunes issus de milieux défavorisés. Photo de droite : Brenda vit dans les rues de Rio de Janeiro avec un groupe d une dizaine de garçons. Photo ci-dessous : À São Martinho, les enfants des rues apprennent à gérer les conflits sans violence à travers des activités ludiques comme le football. 8 Caritas «Planète solidaire» 3/13 «Planète solidaire» 3/13 Caritas 9

3 Brenda, 13 ans «Je n ai pas de père. Ma mère se drogue. Nous sommes tous dépendants dans la famille. Dans la favela, nous avons été tabassés par des narcotrafiquants qui nous ont expulsés. Alors, j ai fui dans la rue avec mes frères et sœurs. Nous sommes tous dispersés.» Diogo, 15 ans «Je souffre moins dans la rue qu à la maison. Mon père est alcoolique et il consomme de la marijuana. Il nous a abandonnés lorsque j étais bébé, mais il revient de temps à autre pour me passer à tabac. La vie est trop dure dans la favela. J y retourne parfois, mais je ne veux plus y vivre. Nous changeons de place chaque nuit, par crainte que la police nous amène dans les foyers. Dans mon groupe, on prend tous des drogues.» situation familiale est trop désespérée, nous cherchons un parent qui veut bien les accueillir, comme pour Andressa.» Mère droguée Andressa vivait dans un squat avec sa mère, droguée, et ses sept frères et sœurs. La mère disparaissait souvent durant plusieurs jours. La bâtisse est occupée par une centaine de personnes et n a qu une seule salle de bain. Des restes de nourriture jonchant le sol attirent les rats. Les enfants y vivent dans un climat de violence extrême, entre trafic de drogues et descentes de police. Le squat se situe au centre de Rio, à quelques blocs de São Martinho. C est son cousin qui a amené Andressa à São Martinho la première fois. C est là qu elle a demandé aux assistants sociaux de l aider à retourner chez sa grandmère et à l école. Après deux heures de route, nous arrivons chez la grand-mère Rosemary Oliveira Moura. Elle vit à Parque anchieta, un quartier modeste mais tranquille de Rio de Janeiro. «Andressa est venue habiter chez moi en mai. Sa petite sœur Amanda est avec moi depuis fin 2012», raconte la grand-mère de 53 ans. «Je les ai déjà gardées une première fois il y a quatre ans, mais la mère est venue récupérer ses enfants pour toucher la bourse familiale et j ai laissé les filles partir avec Photo à droite en haut : Favela à Rio de Janeiro : à cause de la spéculation immobilière en vue de la Coupe du monde, de nombreux habitants sont chassés de leurs maisons. Photos à droite en bas : Après l école, Andressa et sa petite sœur vont chez leur grand-mère. Elles habitent dans un quartier périphérique sûr de Rio, avec une place de jeux. 10 Caritas «Planète solidaire» 3/13 «Planète solidaire» 3/13 Caritas 11

4 elle.» Au Brésil, le gouvernement de Lula a introduit une bourse familiale de 90 BRL (38,50 francs) par enfant pour les familles défavorisées. Père en prison «Maintenant, j ai demandé la garde d Andressa et d Amanda et je les ai inscrites à l école. Andressa a perdu une année. Leur père, mon fils, est en prison pour attaque à main armée. Les autres enfants sont d un autre père», précise la grand-mère. «Mon fils sortira bientôt pour bonne conduite et il viendra vivre avec nous». À 15h, les deux filles sortent de l école. Amanda, 6 ans, joyeuse et insouciante, sa sœur de 9 ans, le regard triste et lointain. Lorsqu on lui demande des nouvelles de sa mère, son expression devient grave : «Je pense qu elle est o.k., car elle a pris un peu de poids. Elle était très maigre. Mes frères et sœurs me manquent. De temps en temps, ma grande sœur vient me chercher pour m amener au squat. Ici, chez ma grandmère, il n y a pas la menace de la police. Nous étions terrorisés. Les policiers étaient très violents. Ils frappaient tout le monde, y compris les enfants.» Les jeunes dorment par terre, enroulés dans des couvertures. Police antiémeutes À notre retour au centre-ville, les rues sont bordées par les troupes de la police antiémeutes. Une nouvelle manifestation est annoncée. «Avec tous ces policiers, les enfants des rues ont peur de venir à São Martinho», explique la coordinatrice Lucimar. Les préparatifs de la Coupe du monde compliquent le travail des assistants sociaux. «C est de plus en plus difficile de trouver les enfants des rues. Par peur d être enfermés dans les centres d internement, ils se divisent en petits groupes et sont beaucoup plus mobiles.» Photos : Les enfants des rues vivent et dorment en petits groupes. Ils changent souvent de place, par peur d être pris par la police. Le matin, l assistante sociale Rita va trouver les enfants et les incite à dessiner, à jouer et à parler de leur situation. 12 Caritas «Planète solidaire» 3/13 «Planète solidaire» 3/13 Caritas 13

5 «RÉINTÉGRER LES ENFANTS DANS LES FAMILLES» Lucimar est la coordinatrice de São Martinho depuis dix ans. Auparavant, elle y a travaillé comme assistante sociale. Cette femme de 50 ans milite depuis les années 1980 pour les droits des enfants défavorisés. Originaire d une famille de travailleurs pauvres, elle a étudié à l âge de 30 ans grâce à une bourse. Que fait São Martinho pour améliorer la situation des enfants des rues? São Martinho est née il y a 29 ans avec le projet de rencontre des enfants des rues de Rio de Janeiro. Jusqu à présent, nos assistants sociaux vont chaque matin à la rencontre des enfants des rues. Ils leur apportent à manger et à boire, les invitent au centre de São Martinho et discutent de leur situation avec eux. Le but étant de les sortir de la rue. La rue est un environnement très dangereux pour les enfants, avec beaucoup de violence et de drogues. Nous avons plusieurs projets. Dans un quartier pauvre de Rio, notre centre culturel Educagente travaille dans la prévention. Il accueille les enfants des favelas avant et après l école pour qu ils ne soient pas exposés aux risques de la rue. Diverses activités sont proposées, telles que la capoeira, le football, le judo, des jeux, des classes de musique et de cuisine. Seuls les enfants qui vont à l école sont admis. Le projet Monde du travail aide les jeunes des milieux défavorisés à trouver une place La journée commence avec l approche des enfants dans les rues. Chaque matin, du lundi au vendredi, une petite équipe d assistants sociaux facilement reconnaissables à leur T-shirts jaunes estampillés São Martinho part à la rencontre des enfants des rues. Ils apportent un petit-déjeuner aux jeunes qui ont passé la nuit dans la rue. São Martinho distribue ainsi 400 à 500 sandwichs chaque mois aux enfants des rues. Nous accompagnons les deux éducateurs Rita de Cassia Ferreira Moraes et Luiz Carlos. À proximité de la gare centrale, quelques jeunes dorment par terre, emmitouflés dans des couvertures. Les nuits sont fraîches en cette saison. Un chien aboie pour signaler notre d apprentissage. Ils suivent d abord un cours préparatoire de quatre mois chez São Martinho. Ensuite, nous les suivons durant leur apprentissage. Nous avons signé un partenariat avec 43 entreprises. Quelles sont les chances pour un enfant de la rue de s en sortir, de faire un apprentissage et de trouver un travail? Au début, le projet Monde du travail incluait les jeunes des rues. Mais nous avons constaté que les entreprises n engagent pas les jeunes de la rue. De fait, les enfants qui ont quitté l école et qui vivent dans la rue depuis plusieurs années n ont pas de perspectives. La présence. Ils sont méfiants et refusent de nous parler. Construire une relation de confiance Plus loin, dans un triangle herbacé circonscrit par des routes, un deuxième groupe d une dizaine de jeunes, dont une fille. Quelques adolescents viennent embrasser les travailleurs sociaux. Les autres sont plus réservés ou dorment encore. Les éducateurs vont régulièrement dans la rue pour construire une relation de confiance avec ces enfants très méfiants et violents. Avant la distribution de sandwichs et de chocolat froid, les assistants leurs proposent de faire des dessins et des jeux. Ce sont les seules parties que ces enfants gagnent toujours. meilleure option est de les réintégrer dans leur famille et à l école. Tous ont une référence familiale. S ils ne veulent ou ne peuvent pas retourner chez leur mère, nous essayons de trouver de la parenté qui accepte de les accueillir. Comment les enfants des rues sont-ils perçus au Brésil? Les Brésiliens n ont aucune sensibilité pour ces jeunes. Il y a beaucoup de violence dans le pays que l ont attribue à cette classe marginale des enfants des rues, tout comme le trafic de drogues. En réalité, les jeunes commettent beaucoup moins de crimes que les adultes. On véhicule cette fausse image qui engendre une grande méfiance envers ces enfants. Cela montre la déficience de notre service public. Des 30 millions de jeunes Brésiliens de 15 à 24 ans, 9% sont en situation de vulnérabilité. La majorité des enfants des rues sont noirs ou métissés. Il y a deux mondes au Brésil. Une grande richesse concentrée, face à beaucoup de pauvreté parmi les populations noires. Au Brésil, il y a toujours une forte discrimination raciale envers les Noirs, mais on n en parle pas. C est aussi l occasion de parler avec eux et de les inviter au centre de São Martinho. Là, ils peuvent prendre une douche, laver leurs habits et participer aux diverses activités proposées : dessin, bricolages, jeux et sport. «La majorité des enfants des rues ont entre 10 et 17 ans. Ces enfants ont choisi de vivre dans la rue car la situation dans leur famille est bien pire. Père absent ou inconnu, mère droguée et beau-père violent. Au regard de telles circonstances, la rue leur permet de préserver leur santé mentale. Dans les favélas, ils sont soumis à toutes sortes de violences par leurs parents ou des narcotrafiquants», raconte l assistante sociale Rita. «C est très difficile de sortir ces enfants de la rue si l option familiale est Andressa, 9 ans «Au squat où je vivais avec ma mère et mes frères et sœurs, nous étions terrorisés par la police. Lors des descentes à la recherche de drogues, les policiers étaient très violents. Ils frappaient tout le monde, y compris les enfants. On essayait de s enfuir à São Martinho ou on se cachait dans la cave, sous des couvertures. J ai demandé à São Martinho si c était possible de retourner chez ma grand-mère et d aller de nouveau à l école.» fermée. Les enfants qui ont le plus souffert dans la rue sont plus faciles à convaincre. Certains retournent de temps à autre chez eux. Nous parlons avec la famille et les enfants pour reconstruire la confiance en leurs parents, dans les cas où la vie de famille n est pas trop détraquée. La famille est la clé pour sortir les enfants de la rue.» < Silvester, 26 ans «Je suis fils de parents pauvres, immigrés du nord-est. J ai grandi dans la banlieue de Rio de Janeiro avec mes parents et mes deux jeunes sœurs. Nos parents, qui savent tout juste écrire leur nom, nous ont toujours encouragés à aller à l école, car ils croyaient que l éducation est une voie pour sortir de la pauvreté. À 15 ans, j ai pu faire un apprentissage grâce au projet Monde du travail de São Martinho. Ensuite, l ONG m a soutenu dans mes études. Je travaille maintenant comme assistant social pour la municipalité. Je constate que l État pratique une politique de ségrégation basée sur le nettoyage, si bien que les enfants des rues n ont pratiquement aucune chance de s en sortir.» Coupe du monde 2014 et Olympiades 2016 Durant l été 2014, le Brésil accueillera la Coupe du monde de football et en 2016, la ville de Rio de Janeiro les Jeux olympiques. Les coûts globaux de construction des infrastructures jusqu en 2016 sont estimés à 36 milliards de BRL (14,9 milliards de francs. Source : Le peuple brésilien craint un dépassement budgétaire massif, notamment à cause de la forte corruption. Les 64 matchs seront disputés dans douze villes. Cinq stades de près de places seront construits à neuf, les sept autres réaménagés. Par ailleurs, le réseau de transports publics de proximité ainsi que les aéroports sont en train d être agrandis. La Coupe du monde a engendré une explosion des loyers et des prix des terrains. Les premières victimes sont les habitants des favelas chassés de leurs maisons, car seule une minorité est enregistrée dans le cadastre. On s attend à environ 1,7 million de personnes déplacées d ici En 2011, le Brésil comptait 196,6 millions d habitants. 14 Caritas «Planète solidaire» 3/13 «Planète solidaire» 3/13 Caritas 15

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto

Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto Construction d un centre d accueil communautaire et de formation professionnelle pour les jeunes en situation d exclusion sociale de Ribeirào Preto Un partenariat entre le CIAF et le Groupe Développement

Plus en détail

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés Éducateur spécialisé, famille, parent, enfant, ado, Les vingt demandes adolescent, difficultés, éducatif, éducative, soutien parental, soutien à la parentalité, problèmes scolaires, relationnel, troubles

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières

un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières SUR LE TERRAIN Leïla Lazaar est maîtresse auxiliaire, elle attend d être titularisée dans un lycée professionnel

Plus en détail

MINEURS ISOLÉS ETRANGERS ET SANS PROTECTION EN EUROPE

MINEURS ISOLÉS ETRANGERS ET SANS PROTECTION EN EUROPE MINEURS ISOLÉS ETRANGERS ET SANS PROTECTION EN EUROPE RAPPORT POUR LES JEUNES ET LES ENFANTS Publié en 2014 dans le cadre des activités de l Observatoire sur la migration des mineurs- OMM CORENTIN BAILLEUL

Plus en détail

Ce totem est le point de départ du jeu.

Ce totem est le point de départ du jeu. Ce totem est le point de départ du jeu. Demande ton livret de jeu au stand de l Unicef puis pars à la découverte de 5 enfants du monde. Comme toi, ils ont des droits, mais ces derniers ne sont pas toujours

Plus en détail

N hésitez pas à me contacter pour toute question! Olivier

N hésitez pas à me contacter pour toute question! Olivier Dans le cadre de mon expériment à l ICAM je suis parti l été dernier au Pérou pour quatre mois. Mon séjour a consisté en trois mois comme volontaire avec JVI, puis d un mois de tourisme. Mon objectif principal

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Allons tous à l école!

Allons tous à l école! Français Niveau : 5+6 Compétence 1 Palier 1 Situation 1 Allons tous à l école! Ton ami(e) t avoue qu il (elle) va quitter l école pour aider ses parents dans leurs travaux. Tu essaies de lui faire changer

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour

Le rapport de fin de séjour Le rapport de fin de séjour A- Vie pratique 1- Logement : pendant notre séjour en Inde nous avons été logés dans différents hôtels. Nous nous sommes beaucoup aidés de guides de voyage (guide du routard

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN Beaucoup d animaux déménagent pendant leur vie En mer, dans les airs, sur terre, ils parcourent de grandes distances pour trouver à manger, pour pondre leurs œufs, pour

Plus en détail

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 1) Qu est-ce qui a inspiré l écriture de 16 ans et des poussières? Tout a commencé quand

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!.

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!. Accroche ta chance à une étoile Cette étoile c'est toi!!!. Lors de notre séjour à Hogar Shalom nous avons été touchées par la vie des jeunes résidents, leur joie de vivre et leur capacité à transformer

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Aperçu Dans cette activité, les élèves mettront en pratique leurs compétences linguistiques tout en faisant

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

Mboté na bino (Bonjour à vous)

Mboté na bino (Bonjour à vous) Mboté na bino (Bonjour à vous) Enfin je vous écris, après mes deux premiers mois dans mon nouveau Pays qu est la République Démocratique du Congo. Tout d abord je voudrais vous remercier pour votre soutien

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

Manque de sommeil chez les jeunes

Manque de sommeil chez les jeunes Nicolas Kurek 1 Février 2016 Manque de sommeil chez les jeunes Dangers, conséquences et prévention Nicolas Kurek 2 Février 2016 Table des matières: P.3 Introduction, Idée P.4 But P.6 Planning P.7 Moyens

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées PIHET Sandrine ETTER Stéphanie Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées JOURNÉE DE RÉFLEXION DE L AFIPA 10.09.2014 UNE ENQUÊTE DE PLUS? 4 domaines couverts en 6 à 8 points: Autonomie

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

LEÇON. En route pour Jérusalem. Sabbat. Dimanche. 5 mai 2012

LEÇON. En route pour Jérusalem. Sabbat. Dimanche. 5 mai 2012 mai 2012 LEÇON En route pour Jérusalem Sabbat Fais l activité de la semaine, p. 38. Est-ce que ta famille a déjà déménagé dans un endroit inconnu? Quels étaient tes sentiments? Avais-tu peur, étais-tu

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs La réforme du congé parental prévue initialement Lors du vote

Plus en détail

Les débuts au Pérou...

Les débuts au Pérou... Les débuts au Pérou... Me voici enfin à Andahuaylas! Après environ 22 h d avion, 3 h { Lima et 23 h de bus je suis arrivé samedi 8 mai { 16 h { la casa de Munay Wasi. Dans l ensemble, le voyage s est très

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Situation d Evaluation Certificative n 2

Situation d Evaluation Certificative n 2 BUNEL Maxime Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport Situation d Evaluation Certificative n 2 Spécialité: Loisirs tous Publics TOURS n d'habilitation: 12-045-BP-0036 2013/2014

Plus en détail

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Protocole de passation questionnaire parents lien complet : http://ppe.orion.education.fr/academie/itw/answer/j5he1yww4tzy1stg9ozhfa lien raccourci : http://goo.gl/6laokl

Plus en détail

Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock

Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock Atouts Jeunes AMO, Comète AMO, 26, avenue du Karreveld 9, rue de Soignies 1080 Molenbeek 1000 Bruxelles 02/410.93.84

Plus en détail

Women in war zones and refugee camps Syrian refugee women in Lebanon and their role in fighting poverty. Céline Cantat, OMEP. I.

Women in war zones and refugee camps Syrian refugee women in Lebanon and their role in fighting poverty. Céline Cantat, OMEP. I. I. Introduction Women in war zones and refugee camps Syrian refugee women in Lebanon and their role in fighting poverty Céline Cantat, OMEP Le Moyen Orient est perçu en occident comme une région caractérisée

Plus en détail

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010 Discours d ouverture du 2ème Forum international des Travailleurs Sociaux de Rue 26 octobre 2010 Jan Jařab, Représentant régional de la Haut-Commissaire de l ONU pour les Droits de l Homme Mesdames et

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant? «Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?» Intervention de Madame Mireille Colin, formatrice et psychopraticienne. Pourquoi

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Rapport de fin de séjour Stage ingénieur effectué à l université royale de Stockholm KTH, du 31/01/2011 au 17/06/2011 François Guillaume ECAM Lyon J ai effectué mon stage de fin d étude

Plus en détail

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes :

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes : Cas n o 1 M me Melanson M me Melanson (75 ans) vit dans une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Sa fille aînée, Caroline (54 ans), est retournée vivre avec elle il y a cinq ans après le décès du mari

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Thème : Le travail des enfants Rédaction : Yann Durand Traduction : Femmes Hommes Age IN/OUTRO X indifférent Narrateur X Env. 25 ans Abdoulaye

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

Opinion des élèves au sujet des absences à l école

Opinion des élèves au sujet des absences à l école Opinion des élèves au sujet des absences à l école Garçon Fille Date Âge Encercle ce qui correspond à ton niveau scolaire. Sec. régulier 1 re sec. 2 e sec. 3 e sec. 4 e sec. 5 e sec. Sec. adapté : CMA

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

Rapport de stage au Sénégal. Par. Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à. Réjean Tessier. Dans le cadre du cours

Rapport de stage au Sénégal. Par. Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à. Réjean Tessier. Dans le cadre du cours Rapport de stage au Sénégal Par Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à Réjean Tessier Dans le cadre du cours GPL-3153 : Stage de sensibilisation interculturelle en psychologie I École de Psychologie

Plus en détail

A Bangui, des «amazones» anti-balaka défendent l île des Singes

A Bangui, des «amazones» anti-balaka défendent l île des Singes A Bangui, des «amazones» anti-balaka défendent l île des Singes AFP 22 février 2014 Un millier de Centrafricains vivent protégés sur une île par onze miliciens anti-balaka, dont huit femmes, prêtes à se

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie Cahier des parents 2 Je te raconte la Bible, Itinéraire : Troisième escale (Parents/enfants à la

Plus en détail

Forum : «Calais ou l inhumanitaire au quotidien»

Forum : «Calais ou l inhumanitaire au quotidien» 10 décembre 2005 Forum : «Calais ou l inhumanitaire au quotidien» Actes du forum du 10 décembre 2005 Médecins du Monde 2006 1 Sommaire : 1.1 Historique de la mission:... 3 1.2 Le forum :... 3 2 Les associations

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

Lettre de nouvelles de Nico au Brésil n 7 - Décembre 2015

Lettre de nouvelles de Nico au Brésil n 7 - Décembre 2015 Lettre de nouvelles de Nico au Brésil n 7 - Décembre 2015 Bonjour à tous, J'espère que vous vous portez bien malgré le froid hivernal! Ici c'est plutôt du 35 qu'affichent les thermomètres! Autant vous

Plus en détail

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse de la SEVEC? A. Un échange jeunesse de la SEVEC s agit d un séjour réciproque en milieu familial qui repose

Plus en détail

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10 CHARTE 1 Dans Eis Schoul l idée de l inclusion, de la solidarité entre enfants et adultes provenant de contextes sociaux et ethniques différents et aux talents et compétences distincts est fondamentale.

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

q q q q q q q q q q q q reproductible FACTEURS DE PROTECTION RELATIFS À L ENFANT q q

q q q q q q q q q q q q reproductible FACTEURS DE PROTECTION RELATIFS À L ENFANT q q S DE PROTECTION RELATIFS À L ENFANT L enfant a l air sûr de lui l enfant est capable de maîtriser sa colère et de la canaliser facilement l enfant a la protection et le soutien de sa famille immédiate

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni Austerlitz, Mercredi 26 Novembre Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil Bonjour, J ai trouvé un après-midi

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile 1 Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile Je suis le bon Berger dit Jésus mais quel Berger? Du temps de Jésus, les rois étaient, assimilés

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 16 Duration : 7 42 Producer : Lisa Andracke UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century GHANA: L EDUCATION EN PLEINE REVOLUTION Partout dans le monde, le nombre d enfants inscrits à l école

Plus en détail

40 ANS À RECONSTRUIRE DES VIES!

40 ANS À RECONSTRUIRE DES VIES! 40 ANS À RECONSTRUIRE DES VIES! RECONSTRUIRE DES VIES Les Auberges du cœur ont vu le jour il y a plus de 40 ans et depuis elles contribuent à reconstruire des vies. Au cours des années, elles ont accueilli

Plus en détail

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

Projet pédagogique pour les enfants de maternelle fréquentant la Plaine de Jeux communale d Uccle

Projet pédagogique pour les enfants de maternelle fréquentant la Plaine de Jeux communale d Uccle Projet pédagogique pour les enfants de maternelle fréquentant la Plaine de Jeux communale d Uccle Type d accueil La Plaine de vacances d Uccle est un service d accueil non résidentiel d enfants organisé

Plus en détail

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Rencontre francophone internationale sur les inégalités sociales de santé

Plus en détail

L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 )

L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 ) L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 ) VIDEO AUDIO JAY: (En cantonais) "Ecoutons d'abord." JAY: (En cantonais) «Souvenez vous de le garder dans le frigo." «Pour moi, le durian,

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Femmes en errance : sortir de l invisibilité

Femmes en errance : sortir de l invisibilité Analyses 2014 11 SANS-ABRI 1 Femmes en errance : sortir de l invisibilité Les femmes sans-abri, c est une réalité trop invisible de nos villes ; une réalité différente de celle de leurs compagnons d infortune

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Une aventure en Corée du Sud

Une aventure en Corée du Sud Une aventure en Corée du Sud AnnyongHaseo? Bonjour en coréen vous entendrez cette exclamation tout le temps alors commençait par l apprendre dès maintenant. J ai eu la chance d effectuer un séjour d un

Plus en détail

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés produit par L Association yukonnaise d éducation et d information juridiques janvier 2015 L Héritage de Jean Une production de

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans

VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans Ce questionnaire, destiné aux services de la mairie s occupant de la petite enfance, s adresse aux parents ayant au

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail