L accueil des 2/4ans : Prendre en compte leurs besoins

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L accueil des 2/4ans : Prendre en compte leurs besoins"

Transcription

1 L accueil des 2/4ans : Prendre en compte leurs besoins Quelles offres d accueil pour les 2/4ans? Différents lieux accueillent ces enfants de 2 à 4 ans : la crèche, l assistante maternelle, la halte garderie, l école, le centre de loisirs sans hébergement et la garderie périscolaire. Pour répondre au mieux aux besoins des enfants, une structure d accueil, quelle qu elle soit, doit : Réfléchir à la mise en place d un projet pédagogique spécifique à la tranche d âge 2-4 ans. Prendre en compte le développement individuel de l enfant dans la collectivité. S organiser autour des besoins de l enfant et de ses parents. S entourer de personnel ayant une formation spécifique petite enfance. La patience, la tolérance et la diplomatie sont des qualités que l assistante maternelle doit acquérir au cours de son expérience professionnelle ; Je crois pouvoir dire que ces qualités sont souhaitables et nécessaires lorsque nous accueillons des enfants entre 2 et 4 ans. Quels que soient les enfants, il est indispensable de leur assurer les besoins fondamentaux, c'est-à-dire ce qui correspond à quelque chose d indispensable à la vie : Respirer, manger et boire, éliminer, se mouvoir, dormir Ce sont les besoins physiologiques. Hiérarchie des besoins de l enfant, d après Abraham Maslow

2 Des besoins vitaux Le sommeil Les rythmes de sommeil sont à respecter. C est pendant le sommeil que se fait, entre autres, la maturation du système nerveux. Dormir c est important : le rêve les hormones qui renforcent le système immunitaire le sommeil paradoxal est réparateur, la soupape est lâchée. Il est fondamental de respecter les veilles et le sommeil de l enfant. Le coucher peut être difficile, c est un moment de séparation pendant lequel l enfant a besoin de sécurité affective. Il vit l instant présent, n a pas de repère dans le temps et l espace. Rythmes des enfants de 2-4ans Sommeil= respect des siestes Vigilance = 11h et 17h Fatigue = 9h et 14h Attention, il faut faire très attention à la séparation de 8 mois à 4 ans. La sensibilité des enfants est très grande à ces âges. Des besoins d ordre psychologique ou social Un besoin de sécurité affective : La qualité de l attachement va permettre à l enfant la confiance en l autre et en lui-même ; bébé va acquérir l estime de soi et la confiance. Un bébé ne vit pas sans sa maman, ou une personne qui lui donne les soins et les besoins nécessaires. Si l attachement n est pas sûr, ces enfants vont s agripper, exprimer une angoisse. Nous devons protéger les enfants, nourrir leur attachement. L enfant ne se développe pas comme un long fleuve tranquille, mais par étapes, chacune d elles apportant de nouvelles compétences. Quand l enfant vient au monde, il a déjà des capacités, des compétences précoces, son propre tempérament.

3 Chez le bébé qui ne se développe pas, si on ne les fournit pas, il risque d avoir des déficits. Dès la naissance, le bébé est séparé de sa maman, pas facile pour ce petit d Homme. Lorsque bébé est tout petit, il ne peut se penser seul, il se vit comme le prolongement de sa mère. Pourtant la séparation physique est bien réelle, alors pour ne pas avoir à ressentir l éloignement, il se met a rêver à sa mère, lorsque celle-ci est absente, il a ainsi le sentiment d être toujours en sa présence et ne souffre pas de son absence. Pour le change, être face au bébé permet une relation privilégiée dans l échange des regards, des sourires, des babillages C est un cadeau! Alors pourquoi le tourner, le retourner? C est une coupure qui peut être évitée. Toute séparation est à ménager avec délicatesse : - Angoisse du 8 ème mois - Peur de perdre leur mère, leur père - Peur du visage étranger (peut se produire également vers 18 mois) - Les entrées en structure collective Il est important de nourrir l affectif et la qualité de la relation. - Ce sont les parents les premiers fabricants (soutien, réconfort et encadrement) de leur enfant vers l autonomie. - Le jeune enfant ne se repère pas dans le temps. Des rituels sont à conseiller : par exemple le coucher doit se dérouler à l identique tous les soirs. - Des moyens qui le relient à sa famille : photos, courrier, objet transitionnel (doudou). Les entrées en structure doivent être si possible ménagées. Songer à la découverte des lieux, à une rencontre entre l enfant, les parents, l équipe d encadrement. Les repères dans l espace sont aussi plus difficiles à établir à cette étape. La plus grande aspiration de l enfant est de grandir. Vers 18 mois 2 ans : c est le début de l intelligence représentative. Une réaction nouvelle devant une découverte : il s arrête, il réfléchit

4 Les besoins de différenciation et d identité passent par le contact avec d autres. Il est important que l enfant soit en contact avec des femmes et des hommes, à qui il va pouvoir s identifier. Toute équipe d encadrement devrait être mixte! Ces relations ne passent pas essentiellement par la parole mais par l attitude, le regard, l expression du visage, le ton de la voix Pour s approprier le monde des adultes, souvent si troublant, l enfant va les imiter. Les jeux symboliques occupent une grande place dans l activité de l enfant. Le besoin d exploration s appuie sur 3 autres besoins : - Le besoin d autonomie : La plus grande aspiration de l enfant est de grandir. Il a envie sans cesse de réussir. Ce n est pas l adulte qui décide à quel moment l enfant doit conquérir son autonomie, c est l enfant qui le manifeste et l adulte par sa vigilance doit le déceler. - Le besoin d activité : Tous les actes de la vie quotidienne sont des activités et souvent, source d apprentissage pour le jeune enfant. A 3-4 ans, l enfant n a pas terminé la découverte de son corps, commencé dans les premières années de sa vie. Les comptines et jeux de doigts, où l enfant va nommer les parties de son corps, sont donc importants. Mais, il ne faut pas oublier que le corps appartient à l enfant et qu on ne peut pas y toucher sans son accord. L enfant à cet âge est très curieux aussi de son corps et de celui de l autre ; il a découvert ou découvre les différences physiques. - Le besoin de mouvement : Le besoin de mouvement est grand chez le jeune enfant : il marche, il grimpe, il saute, il rampe, il cherche son équilibre, il manipule C est une période d apprentissage où il lui faut du temps et de la liberté d action. Le mot à bannir : «Dépêche-toi!». Il n a pas beaucoup d endurance mais il récupère assez vite.

5 Le jeu C est une priorité car jouer c est grandir. Le jeu devrait être considéré comme l activité la plus sérieuse des enfants. L enfant habite son jeu comme il réalise des fantasmes. On s aperçoit que l enfant joue et rejoue, en fait, ses états infantiles : tant qu il n a pas joué au bébé qui pleure, il ne peut pas grandir et dépasser le «bébé» qui pleure en lui. Le jeu du «coucou» est loin d être banal. L enfant maîtrise ainsi la séparation et les retrouvailles. Vers 18 mois, les jeux autour du miroir contribuent à la reconnaissance de soi. Ils sont source de plaisir, l enfant prend conscience de son corps, de son individualité. Un enfant qui s ennuie va devoir réaliser qu il ne peut pas tout attendre de l adulte et qu il doit trouver en lui-même de quoi stimuler sa pensée personnelle, de quoi rêver, de quoi s occuper avec plaisir. L importance du jeu dans la construction de l identité : Jouer à faire semblant. De 2 à 6 ans, viendront les jeux du «faire semblant» : Faire semblant d être papa ou maman, «je ferais la reine et tu seras le roi» Ces jeux symboliques ont une double fonction : la première est de ne plus subir la réalité. Le dentiste a été un «sauvage», qu à cela ne tienne, l enfant arrachera les dents de sa poupée! Le coiffeur a coupé les belles boucles de l enfant, la poupée en sera quitte pour une coupe sévère. Certaines poupées s en souviennent encore! L enfant s exprime véritablement par le jeu. Il est un langage secret. La deuxième fonction du «faire semblant» est d apprendre des rôles futurs. Par la magie du «faire semblant», du déguisement, l enfant vit de manière intense son intégration au monde des hommes. Le dessin de l enfant, expression de la maîtrise du corps. Il n est pas rare de voir, un enfant victorieux, brandissant son dessin en direction d un adulte. Celui-ci accueille parfois la production avec peu d intérêt, le dessin n ayant ni la forme convenue, ni beaucoup de réalisme. Le dessin rejoint alors la poche de l adulte, puis ensuite la poubelle. Cette attitude n est pas seulement due au désintérêt, elle est aussi liée à une méconnaissance des stades de développement de l enfant. Le graphisme nécessite la maîtrise du corps et des gestes. A ce titre, le dessin de l enfant est révélateur de sa motricité. Du gribouillage au traçage puis à l expression par le dessin, le chemin sera relativement rapide.

6 Le langage: De 18 mois à 3 ans, le petit enfant entre dans le monde du langage et tout change. Il est de plus en plus conscient de son existence propre. Cela se traduit par l utilisation du «non», des moments d agressivité. C est entre 1 et 3 ans que l agressivité est au plus fort. L opposition, le changement brusque d humeur, interrogation des interdits, c est par ces manifestations qu il peut réagir à la séparation. Il est accessible au dialogue et il peut penser l absence. A 2 ans, il dispose environ de 300 mots et il peut en associer 2 ou 3. A 3 ans, il comprend le langage de ses activités quotidiennes. Il utilise le «je» et fait des phrases avec sujet, verbe et complément. Il pose aussi des questions : «Pourquoi?» Les assistantes maternelles ont leur rôle à jouer, en complément de celui des parents et de la famille, dans cet apprentissage. L autonomie passe invariablement par l apprentissage de la propreté (vers 2 ans). Ceci s effectue d autant plus rapidement que l on est patient et que l on saura observer la maturité nécessaire à cet effet. L enfant qui cherche la propreté doit être encouragé et stimulé par l entourage, tant familiale, qu accueillant. D où l intérêt de la communication quotidienne entre les adultes. Le stade anal est un moment important dans la maitrise, de l emprise sur les parents. Les zones sphinctériennes, génitales sont des zones qui provoquent du plaisir et qui permet de se développer et grandir. Grandir est une complexité chez l enfant. Le bébé éprouve très tôt du plaisir, celui de suçoter bien sûr, mais aussi d être porté, câliné, caressé, aimé, d être en lien avec les plaisirs de l autre Grandir, c est vivre avec ses pulsions, intérioriser des interdits, pouvoir parler. Grandir, c est apprendre à penser ensemble ou plutôt «avec» l autre. Cet apprentissage prend sa source dans la vie émotionnelle du bébé. Pour grandir, il faut pouvoir régresser, rester petit et garder cette attitude, que l on ne déserte pas ce que l on a vécu, se réserver une possibilité de penser, de ressentir comme avant.

7 Mieux tenir compte des ressources des jeunes enfants et faciliter leurs manifestations nécessite en effet de se défaire d un certain nombre d idées reçues. Rien de tel que l ouverture d esprit pour laisser s exprimer la créativité. Un enfant qui s intéresse aux autres et surtout, à l autre, celui qui n est pas comme lui, qui ne vit pas la même chose que lui, va nourrir ce monde extérieur, gagner en maturité et pouvoir exprimer une pleine créativité. Trop grand à la crèche? Chez l assistante maternelle? Trop petit pour aller à l école? Les conditions d un accueil réussi. L école maternelle semble effectivement plus nettement tournée vers les activités dites «périscolaire» ou «pédagogiques». Cependant, la crèche ou l assistante maternelle propose elle aussi l ensemble de ces activités, même si elles sont moins présentes en termes de durée. L école favorise ensuite la préparation à l écriture, alors que les autres structures accueillantes se centrent sur l expression de la personne, grâce à des activités musicales. La comparaison des activités réalisées à l école et à la crèche révèlent que les enfants réalisent autant d activités dites «pédagogiques» quelle que soit l institution. Un exemple d accueil adapté : La maison des Trois Espaces (dans le Rhône) Une école où chacun à sa place (enfant à partir de 2ans, parents et enseignants). Dès l origine du projet, et avant même que les murs n existent, des maîtres mots ont fait (et continuent à faire) la spécificité de cette école : accueillir, transparence, confiance, respect, partenaire, équipe, parents premiers éducateurs Ces mots sont porteurs de sens, de valeurs pour l ensemble de l équipe enseignante, en vue d un seul et unique objectif : La réussite (au sens large) de chaque enfant. Accueillir, c est tout mettre en œuvre pour que chaque famille, en franchissant la porte de l école, se sente à l aise. C est aussi prendre le temps de recevoir, de se rencontrer, de discuter avec chacun. La rentrée se prépare à l avance, c est une discussion, un débat qui s organise à partir d une question posée par l institutrice : «Pourquoi souhaitez-vous scolariser votre enfant à 2 ans?» Toute réponse est acceptée comme valable : elles sont celles de parents. Une réflexion s engage alors autour de la séparation, de la spécificité de cette tranche d âge. Une bonne «séparation» est possible quand il existe des «bons liens». Apparaît ainsi, la notion de «La suffisamment bonne distance». La scolarisation : il est important de bien préparer une rentrée à l école, de distinguer sa particularité par rapport aux autres lieux collectifs.

8 Les enfants de 2 à 3 ans ont globalement les même besoins, quel que soit leur mode d accueil : ils font en réalité ce qu ils ont envie de faire. S ils y parviennent, c est probablement parce qu il est difficile d imposer à de jeunes enfants des activités qui ne les intéressent pas (ce que les éducateurs et les psychologues savent bien). Il faut développer un accueil des enfants de 2 à 3 ans qui permette de les accepter et de les respecter tels qu ils sont, selon leur état de maturation physiologique et psychologique. Témoignage de conclusion : Au cours de cette formation sur l accueil des enfants de 2-4ans, au fil de ces journées, nous avons travaillé ensemble des réflexions construites et réfléchies qui nous font penser que l enfant de 2-4 ans peut passer les étapes de cette petite enfance si l adulte est à son écoute, s il lui laisse le «droit à la parole», s il est vigilant, n entrave pas la construction de ce bébé qui devient un enfant de plus en plus autonome. Danièle DAVID, assistante maternelle à Quimperlé

9

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

UNICEF/88-0009/Tolmie

UNICEF/88-0009/Tolmie UNICEF/88-0009/Tolmie Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur Le développement et l apprentissage du jeune enfant Les huit premières années de l enfance, et surtout

Plus en détail

Politique du sommeil

Politique du sommeil Politique du sommeil Centre de la Petite Enfance Beauce-Sartigan Politique du sommeil Novembre 2012 Objectif; L objectif de cette politique est de guider le personnel éducateur et d informer les parents

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières INTRODUCTION... 2 POURQUOI UNE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE... 3 L'IMPORTANCE DE LA SIESTE ET DU RESPECT DES RYTHMES BIOLOGIQUES... 3 À

Plus en détail

Projet pédagogique. Accueil innovant. Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville.

Projet pédagogique. Accueil innovant. Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville. Projet pédagogique Accueil innovant Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville. GP IntenCité Centre Social et Culturel du Grand Parc - Place de L Europe

Plus en détail

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Conseil général du Lot. de 0 à 6 ans. _T]bTa. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. de 0 à 6 ans. _T]bTa. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot e g a g n Le la chez l enfant de 0 à 6 ans _T]bTa Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Sommaire Le langage chez l enfant de 0 à 6 ans Introduction 4 De 0 à 6

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES MOTRICITÉ AFFECTIVITÉ SOCIALISATION COMMUNICATION CONNAISSANCE Agir efficacement sur le plan sensorimoteur

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Comment accompagner. mon enfant vers la propreté? Les réponses à vos questions. Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales

Comment accompagner. mon enfant vers la propreté? Les réponses à vos questions. Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales La Mutuelle Complémentaire des Activités Sociales offre à tous les adhérents de la Mutuelle Complémentaire un accès supplémentaire et novateur à l action mutualiste à partir de ses 3 pôles d activités

Plus en détail

eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois

eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois 1 SOMMAIRE 3 4 8 Introduction Entre 12 et 18 mois Entre 18 et 24 mois 2 La marche et le langage sont 2 étapes jouant un rôle considérable dans l évolution de l

Plus en détail

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS L agencement des espaces de la classe de tout-petits et de l école Les espaces et les équipements de l école sont conçus pour être au service des apprentissages

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES COMMENT PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS ET LES POSSIBILITES DES TOUT PETITS ET DES PETITS DANS L AMENAGEMENT DES ESPACES, L ORGANISATION DU TEMPS ET LES SITUATIONS D APPRENTISSAGE

Plus en détail

Petite Enfance. Livret accueil

Petite Enfance. Livret accueil 1 Petite Enfance Livret accueil Les préinscriptions Les préinscriptions à la crèche des rives, à la crèche des Ferrayonnes et à la crèche familiale se font tout au long de l année. Les femmes enceintes

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans Mai 2010 TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 3 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 18 MOIS À 2 ANS 5 1.

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3 Émeline Bojon Virginie Dugenet Ma débordante énergie Ma libr attitude Mon exploration Mon émerveillement Mon émerveillement Jaune. P hase d accueil, face

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen?

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? L'environnement social et psychologique THIERRY QUERE Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? Un enfant à l'école européenne est souvent un enfant qui vit à l'étranger, dans un autre pays

Plus en détail

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE La personne ayant une déficience intellectuelle rencontre des défis au niveau cognitif, psychomoteur ou social qui limitent souvent son développement

Plus en détail

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique Vous trouverez ici notre guide d utilisation et d accompagnement pour l'aidant familial utilisant la tablette et nos jeux de

Plus en détail

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire Département de l économie et du sport Service de l éducation physique et du sport Département de la formation, de la jeunesse et de la culture

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Un service de garde de qualité est un service qui est capable de reconnaître les besoins des enfants et d y répondre.

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1

A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1 A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1 JULIA LEGRAND, Psychologue- Psychothérapeute L hypnose est un terme qui entraine un grand nombre d idées reçues, d inquiétudes et de méfiance. On donne parfois à l hypno-thérapeute

Plus en détail

Concept pédagogique Crèche Butze Jhangeli à Koetschette

Concept pédagogique Crèche Butze Jhangeli à Koetschette Concept pédagogique Crèche Butze Jhangeli à Koetschette La Crèche Butze Jhangeli, annexe de la Maison Relais De Jhangeli, est également gérée par l Administration de la Commune de Rambrouch et se situe

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Un livret, pour qui? Ce livret est destiné aux parents et futurs parents qui souhaitent trouver un mode de garde

Plus en détail

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?»

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Définition Le portage c est : - Un maintien physique et psychique - Un savoir-faire de l adulte, à la fois corporel et psychique - Une manière

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ AIM L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ d Inki Sjösten 1 AIM - L entraînement par l objectif mental VUE D ENSEMBLE LA QUALITÉ DE LA RELATION : Une relation

Plus en détail

La Boîte à Malices. Ça s est passé. Sommaire. Relais Assistants Maternels ÉTÉ 2014 - N 2. Au Pays de la Roche aux Fées

La Boîte à Malices. Ça s est passé. Sommaire. Relais Assistants Maternels ÉTÉ 2014 - N 2. Au Pays de la Roche aux Fées La Boîte à Malices ÉTÉ 2014 - N 2 Ça s est passé... Retour sur la soirée échange du 19 mai dernier, à Essé, sur «Le sommeil : permettre à l enfant de se développer sereinement et au parent de se ressourcer».

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

L ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LE TOUT PETIT EN VIE COLLECTIVE INSTITUTIONNELLE

L ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LE TOUT PETIT EN VIE COLLECTIVE INSTITUTIONNELLE N 220 - ROUFIDOU Irini L ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LE TOUT PETIT EN VIE COLLECTIVE INSTITUTIONNELLE Pendant notre recherche du D.E.A., nous avons étudié l acquisition du langage chez le tout petit en

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

SEQUENCE : Expression corporelle

SEQUENCE : Expression corporelle SEQUENCE : Expression corporelle Compétence : Découvrir son corps pour s exprimer grâce à lui Objectifs : - Créer une dynamique de classe, travailler en groupe, ou au contraire, canaliser son énergie -

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Sexualité, intimité et cancer: mettre fin aux tabous.

Sexualité, intimité et cancer: mettre fin aux tabous. Sexualité, intimité et cancer: mettre fin aux tabous. Aborder, reconnaître et référer pour le mieux-être de la personne atteinte. Joëlle Morin M.A (sexologie) B.Sc (psychologie) Sexologue 8 avril 2011

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

CA'RAM'EL news n 2. Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015. Édito. Accueil en permanence

CA'RAM'EL news n 2. Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015. Édito. Accueil en permanence CA'RAM'EL news n 2 JANVIER-MARS 2015 Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015 Édito Bonjour à toutes et à tous, Après un premier trimestre riche en rencontres

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

CET ACM ACCUEILLE 55 ENFANTS SCOLARISÉS DE 3 À 6 ANS. LIEU D ACCUEIL : ÉCOLE MATERNELLE EYDOUX 18, RUE EYDOUX 13006 MARSEILLE

CET ACM ACCUEILLE 55 ENFANTS SCOLARISÉS DE 3 À 6 ANS. LIEU D ACCUEIL : ÉCOLE MATERNELLE EYDOUX 18, RUE EYDOUX 13006 MARSEILLE LE CENTRE SOCIAL JULIEN ORGANISE UN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (ACM) TOUS LES MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES AINSI QUE LE LUNDI, MARDI, JEUDI ET VENDREDI APRÈS L ÉCOLE. CET ACM ACCUEILLE 55 ENFANTS

Plus en détail

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue ANAMNÈSE - 1 - (N.B. : le carnet de santé de votre enfant peut vous être utile pour remplir ce questionnaire) Nom de la personne qui complète ce questionnaire : Informations générales Nom de l enfant :

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Guide des intelligences multiples

Guide des intelligences multiples Guide des intelligences multiples A n n e x e 1 2 Intelligences Verbale et linguistique Logicomathématique Spatiale et visuelle Musicale et rythmique Corporelle et kinesthésique Interpersonnelle Intrapersonnelle

Plus en détail

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Page 1 Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Sommaire 1. Cadre institutionnel

Plus en détail

En quoi consistera ce jeu?

En quoi consistera ce jeu? 1 Projet Comité d Education à la Santé et à la Citoyenneté inter degré Création jeu par les élèves de l école du Gliesberg, de l école Martin Schongauer et du collège Hans Arp de Strasbourg Création d

Plus en détail

www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching

www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching La cour de l école, la classe, le préau, le gymnase : autant de territoires où les enfants passent beaucoup de temps, nouent des relations,

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Multiaccueil. Association LA GERBE PROJET DE VIE (2) Découvrir... Grandir S épanouir!

Multiaccueil. Association LA GERBE PROJET DE VIE (2) Découvrir... Grandir S épanouir! Multiaccueil Association LA GERBE PROJET DE VIE (2) Découvrir... Grandir S épanouir! Avril 2012 PREAMBULE Le projet précédent a accompagné la vie de la crèche de 2000 à 2010. Voici le projet de vie 2,

Plus en détail

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE.

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. Conférence de Laure Marchand Lucas. Mardi 4 Mars 2008 A l occasion de l arrivée d un enfant dans la famille, les parents préparent la chambre

Plus en détail

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement B. Charte, règlements, sanctions, encadrement «le futur citoyen n a pas seulement à apprendre à obéir à la loi mais aussi à la faire avec les autres. Dès lors, du coté de l élève, il ne s agit pas de se

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ACTIVITE

OBJECTIFS DE L ACTIVITE Approche par les albums OBJECTIFS DE L ACTIVITE - Etre capable de reconnaitre et identifier un sentiment sur un support, en soi ou chez l autre et contrôler cette émotion : - Apprendre à repérer les caractères

Plus en détail

Coup d oeil sur. Le langage. Votre bébé apprend à parler

Coup d oeil sur. Le langage. Votre bébé apprend à parler Coup d oeil sur Le langage Votre bébé apprend à parler Le langage Que savons-nous? À sa naissance, votre bébé est déjà prêt à apprendre à parler! Son cerveau lui permet déjà de découvrir les sons, les

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

QUELS SONT LES MOTIFS DE CONSULTATTIONS? Quelle est votre demande?

QUELS SONT LES MOTIFS DE CONSULTATTIONS? Quelle est votre demande? L IDENTITÉ DE VOTRE ENFANT Son nom : Son prénom : Sa date de naissance : Sa classe actuelle? At il redoublé ou sauté une classe? LA SITUATION FAMILIALE Quel est le contexte familial? Votre enfant at il

Plus en détail

NOTE SUR LE ROLE DE L EDUCATRICE DE JEUNES ENFANTS

NOTE SUR LE ROLE DE L EDUCATRICE DE JEUNES ENFANTS Céline DELUNSCH Promotion F.I.S.E 2001/2003 NOTE SUR LE ROLE DE Centre de Formation d Educateurs de Jeunes Enfants 22 Avenue du Président Kennedy 68 200 MULHOUSE 1/12 SOMMAIRE I. EDUCATRICE DE EN POUPONNIERE...

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

L ENFANT EN DEUIL Conseils aux parents et à l entourage

L ENFANT EN DEUIL Conseils aux parents et à l entourage LES ACCOMPAGNEMENTS PROPOSÉS As trame propose différentes formes de soutien aux familles concernées par une situation de deuil. Pour les enfants et les adolescents : suivis en groupe, en individuel, en

Plus en détail

sommaire Introduction...11

sommaire Introduction...11 Titre partie sommaire Introduction..............................11 Le bébé dans l histoire «L amour maternel est un sentiment récent.»..........15 «L enfant est naturellement bon.»...................21

Plus en détail

AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique

AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique STRUCTURATION DU TEMPS pour la visualisation des changements - Emploi du temps visuel avec : - Objets

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol À donner à la victime Violences sexuelles Tout le monde peut être victime d une agression sexuelle n importe où. La violence sexuelle peut toucher

Plus en détail

Tarifs 2015-2016. Julie Liébon. Professeur de Chant SOMMAIRE. Cours Particuliers et Collectifs. Atelier Adultes. Ateliers Ados.

Tarifs 2015-2016. Julie Liébon. Professeur de Chant SOMMAIRE. Cours Particuliers et Collectifs. Atelier Adultes. Ateliers Ados. Tarifs 2015-2016 Julie Liébon Professeur de Chant SOMMAIRE Cours Particuliers et Collectifs Atelier Adultes Ateliers Ados Atelier Enfants CONDITIONS DES COURS CONTACT Chant Prénatal Forte de mes années

Plus en détail

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 Abus d écrans, responsabilité de parents Par Rinny Gremaud Les enfants peinent à décoller de leurs tablettes, téléphones ou ordinateurs. Et les adultes? Quel exemple donnent-ils?

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

Troubles précoces du développement : repérer, diagnostiquer, intervenir tôt

Troubles précoces du développement : repérer, diagnostiquer, intervenir tôt Troubles précoces du développement : repérer, diagnostiquer, intervenir tôt Pr Amaria Baghdadli Centre de Ressources Autisme Département universitaire de psychiatrie de l enfant, CHRU Montpellier Salle

Plus en détail

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION Qu est-ce que la récréation? Un temps de reconstruction : Récréation vient des mots «recréer», construit d après le mot «création». C est un temps

Plus en détail

Développement. l enfant

Développement. l enfant Développement de l enfant No : 1 Vinaigre ou miel : Dans ce livre, il plaide en faveur de méthodes actives et positives qui favorisent chez l enfant la confiance, l estime de soi et le sentiment de compétence.

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 3 mois 18 mois

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 3 mois 18 mois Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 3 mois 18 mois Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 2 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 3 MOIS

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

FORMATION «ACCOMPAGNANT PETITE ENFANCE»

FORMATION «ACCOMPAGNANT PETITE ENFANCE» FORMATION «ACCOMPAGNANT PETITE ENFANCE» Thème Bien qu un enfant soit unique, il est le fruit d un même schéma de développement dès sa conception. Ce schéma repose sur une succession d étapes précises,

Plus en détail

Dossier pédagogique. Septembre 2002. Centre de la petite enfance La trotinette carottée

Dossier pédagogique. Septembre 2002. Centre de la petite enfance La trotinette carottée Dossier pédagogique Septembre 2002 Centre de la petite enfance La trotinette carottée TABLE DES MATIÈRES Page Accueillir un enfant Que pouvez-vous faire pour faciliter l intégration pour tout le monde?

Plus en détail

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT 23 UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT Comment aider votre enfant à vivre cette expérience Pour vous, pour la vie Une chirurgie d un jour pour votre enfant Votre enfant aura bientôt une opération

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT. Quelques points de repère

LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT. Quelques points de repère Développement de l enfant Circonscription de Schœlcher 1 LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT Synthèse proposée par les enseignants spécialisés E et G, les psychologues scolaires de la circonscription

Plus en détail

APPRENDRE À PARLER ET

APPRENDRE À PARLER ET APPRENDRE À PARLER ET SAVOIR PARLER Corinne Gallet : enseignante ressource TSL L IMPORTANCE DU LANGAGE Le langage est un outil de pensée Le langage est un outil de communication Le langage est un indicateur

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail