La Corse compte environ 2000 objets protégés au titre des Monuments Historiques (classés ou inscrits).

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Corse compte environ 2000 objets protégés au titre des Monuments Historiques (classés ou inscrits)."

Transcription

1 25

2 CHAPITRE 3 Le Patrimoine mobilier protégé au titre des Monuments Historiques La Corse compte environ 2000 objets protégés au titre des Monuments Historiques (classés ou inscrits). Les mesures de classement au titre des Monuments Historiques ou d inscription sur la liste supplémentaire des Monuments Historiques constituent des protections destinées à favoriser la survie et la transmission aux générations futures des objets mobiliers. Rappel des dispositions législatives en matière d autorisations de travaux : Les opérations conduites sur les Monuments Historiques, immeubles et objets mobiliers relèvent des dispositions législatives du Code du Patrimoine, titre II, articles L à L Pour les objets classés : Autorisation de l autorité administrative (Préfet de Corse) - Code du Patrimoine : article L Pour les objets appartenant à un musée, labellisé musée de France : avis préalable à toute intervention de la commission scientifique régionale relative aux restaurations des œuvres de musées - loi du 4 janvier LES OBJETS CLASSéS AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES Les examens préalables et/ou constats d état Généralement nécessaires avant toute intervention L usage des objets mobiliers, les modifications et dégradations qu ils ont pu subir ainsi que les besoins de compréhension avant toute intervention de conservation et/ou de restauration imposent des examens et constats d état préalables afin d identifier les problèmes et définir avec précision un programme global et cohérent d interventions. Les frais d étude (honoraires de rémunération de la maîtrise d œuvre) sont intégrés au projet faisant l objet de la demande de subvention. 26

3 3.1.2 Les travaux de conservation et de restauration Description de l action Il s agit de favoriser la sauvegarde du patrimoine protégé au titre des Monuments Historiques en permettant aux propriétaires de procéder aux interventions nécessaires de conservation et restauration (travaux et aménagements). Les interventions Les interventions devront se faire selon un programme préalablement établi dans le respect de la déontologie de la conservation préventive et curative et de la restauration. Les intervenants Les intervenants peuvent être : l Inspecteur des Monuments Historiques (objets classés et inscrits), un conservateur-restaurateur, un membre du service restauration - objets mobiliers de la Direction du Patrimoine. Le conservateur- restaurateur Il est recommandé de sélectionner un conservateur-restaurateur : doté des qualifications et de l expérience adaptées à la complexité de l intervention envisagée : dossier de références pour la restauration des Monuments Historiques ou du patrimoine ou diplômé de la MST Patrimoine ou de l IFROA (ou équivalent pour les autres pays européens), doté de compétences reconnues en matière de conservationrestauration pour le type précis d objet mobilier concerné par les travaux. Déontologie des interventions L ordre des priorités pour les interventions obéit aux nécessités de la survie des objets, il est le suivant : conservation curative : objet en danger conservation préventive : soins préventifs permettant d éviter les dégradations restauration Les interventions devront se faire dans le respect : soit des dispositions d origine, soit des modifications portant sens amenées par l histoire et la vie des objets mobiliers, 27

4 selon un programme préalablement établi dans le respect de la déontologie de la conservation-restauration. Nature de l aide Subvention d investissement sur montant HT de la dépense subventionnable, telle que constatée avant la réalisation de l opération. Taux maximum d intervention - études et travaux / objets classés : Catégories de collectivités concernées par nombre d habitants (DGF) Départements et communes de plus de habitants Nombre de collectivités concernées 2 départements et 2 communes Taux maximum d intervention par maître d ouvrage 50 % communes de 2001 à habitants 31 communes 65 % communes de 801 à 2000 habitants 38 communes 70 % communes de 401 à 800 habitants 48 communes 75 % communes de 151 à 400 habitants 114 communes 80 % communes jusqu à 150 habitants 127 communes 85 % éligibilité : Les études et travaux peuvent concerner tous les objets mobiliers classés Monuments Historiques : statues, meubles, textiles, peintures, retables, chemins de croix, orfèvrerie Critères de sélection des opérations Classement par ordre décroissant : 1 - Qualité et intérêt patrimonial : esthétique, historique, ethnographique, scientifique, technique 2 - Urgence de l intervention : état sanitaire de l objet (cf. Les travaux de conservation-restauration - Déontologie des interventions) 28

5 3 - Intervenant (conservateur-restaurateur) doté des qualifications, des compétences et de l expérience requises (cf. Les intervenants : le conservateur-restaurateur) 4 - Projet de conservation dans le lieu d origine et de présentation au public 5 - Projet global de conservation c est-à-dire projet de conservation des objets articulé avec la restauration du bâtiment qui les abrite de manière à assurer au mieux la conservation 6 - Projet global de conservation visant à assurer la conservation d un ensemble d objets dans un même lieu 7 - Suivi de l état sanitaire après restauration 8 - Insertion dans un programme thématique prioritaire de la Collectivité Territoriale de Corse ou dans un programme contractualisé avec la CTC Bénéficiaires Propriétaires publics. Procédure d élaboration et d instruction du dossier objets classés. Les travaux doivent être autorisés par l état. Dépôt de la demande (dossier complet) auprès de la Direction du Patrimoine (service Restauration - Objets mobiliers), avant le 1 mars année N. Note : l instruction des dossiers présentés après le 1 mars sera systématiquement reportée sur l exercice suivant. Instruction : validation par le service Restauration - Objets mobiliers en concertation avec les services compétents de l état ; éventuellement visite sur site pour validation. Programmation : à ce stade, il est demandé au propriétaire de confirmer par courrier qu il est prêt à engager l opération. Transmission du dossier à la DRAC. Décision d attribution de subvention par le Conseil éxécutif et notification. Arrêté attributif de subvention (sous réserve de l inscription au budget de la justification de la part contributive de la commune et de la désignation d un conservateur-restaurateur qualifié ). Réalisation des travaux. Après travaux : remise d un exemplaire du dossier documentaire à la Direction du Patrimoine. 29

6 Ce dossier contient : Un sous-dossier décrivant les interventions du conservateur-restaurateur techniques et matériaux mis en œuvre - photos avant et après les interventions, Un sous-dossier présentant les recommandations de conservation préventive nécessaires à la survie de l objet La remise du dossier documentaire conditionne le versement du solde de la subvention. Mandatement : cf. annexe page 49. Pièces constitutives du dossier Lettre d intention du maître d ouvrage, adressée au Président du Conseil éxécutif de Corse Délibération de l assemblée délibérante adoptant le plan de financement Devis des travaux de conservation-restauration approuvé par le Conservateur du Patrimoine territorialement compétent (Monuments Historiques/ DRAC de Corse) Autorisation de l état Note de présentation du projet Notice historique Localisation actuelle et future de l objet, présentation de son usage actuel et à venir Documents graphiques et/ou photographiques de l état actuel Document décrivant l état projeté après intervention et l argumentaire de ce choix 3.2 LES OBJETS INSCRITS A L INVENTAIRE SUPPLéMENTAIRE DES MONUMENTS Les examens préalables et/ou constats d état Généralement nécessaires avant toute intervention L usage des objets mobiliers, les modifications et dégradations qu ils ont pu subir ainsi que les besoins de compréhension avant toute intervention de conservation et/ou de restauration imposent des examens et constats d état préalables afin d identifier les problèmes et définir avec précision un programme global et cohérent d interventions. Les frais d étude (honoraires de rémunération de la maîtrise d œuvre) sont intégrés au projet faisant l objet de la demande de subvention 30

7 3.2.2 Les travaux de conservation et de restauration Description de l action Il s agit de favoriser la sauvegarde du patrimoine protégé au titre des Monuments Historiques en permettant aux propriétaires de procéder aux interventions nécessaires de conservation et de restauration (travaux et aménagements). Les interventions Les interventions devront se faire selon un programme préalablement établi dans le respect de la déontologie de la conservation préventive et curative et de la restauration Les intervenants Les intervenants peuvent être : un conservateur-restaurateur un membre du service Restauration - Objets mobiliers de la Direction du Patrimoine Le conservateur- restaurateur Il est demandé de sélectionner un conservateur-restaurateur : doté des qualifications et de l expérience adaptées à la complexité de l intervention envisagée : dossier de références pour la restauration des Monuments Historiques ou du patrimoine ou diplômé de la MST Patrimoine ou de l IFROA (ou équivalent pour les autres pays européens) doté de compétences reconnues en matière de conservation - restauration pour le type précis d objet mobilier concerné par les travaux. Déontologie des interventions L ordre des priorités pour les interventions obéit aux nécessités de la survie. Il est le suivant : conservation curative : objet en danger conservation préventive : soins préventifs permettant d éviter les dégradations restauration Les interventions devront se faire dans le respect : soit des dispositions d origine soit des modifications portant sens amenées par l histoire et la vie des objets mobiliers selon un programme préalablement établi dans le respect de la déontologie de la conservation-restauration. 31

8 Nature de l aide Subvention d investissement sur montant HT de la dépense subventionnable, telle que constatée avant la réalisation de l opération. Taux maximum d intervention Etudes et travaux / objets inscrits : Catégories de collectivités concernées par nombre d habitants (DGF) Départements et communes de plus de habitants Nombre de collectivités concernées 2 départements et 2 communes Taux maximum d intervention par maître d ouvrage 40 % communes de 2001 à habitants 31 communes 55 % communes de 801 à 2000 habitants 38 communes 60 % communes de 401 à 800 habitants 48 communes 70 % communes de 151 à 400 habitants 114 communes 75 % communes jusqu à 150 habitants 127 communes 80 % éligibilité : Les études et travaux peuvent concerner tous les objets mobiliers inscrits sur la liste supplémentaire des Monuments historiques : statues, meubles, textiles, peintures, retables, chemins de croix, orfèvrerie Critères de sélection des opérations Classement par ordre décroissant : 1 - Qualité et intérêt patrimonial : esthétique, historique, ethnographique, scientifique, technique etc 2 - Urgence de l intervention : état sanitaire de l objet (cf. Les travaux de conservation-restauration - Déontologie des interventions) 3 - Intervenant (conservateur-restaurateur) doté des qualifications, des compétences et de l expérience requises (cf. Les intervenants : le conservateur-restaurateur) 4 - Projet de conservation dans le lieu d origine et de présentation au public 32

9 5 - Projet global de conservation c est-à-dire projet de conservation des objets articulé avec la restauration du bâtiment qui les abrite de manière à assurer au mieux la conservation. 6 - Projet global de conservation visant à assurer la conservation d un ensemble d objets dans un même lieu 7 - Suivi de l état sanitaire après restauration 8 - Insertion dans un programme thématique prioritaire de la Collectivité Territoriale de Corse ou contractualisé avec la CTC Bénéficiaires Propriétaires publics. Procédure d élaboration et d instruction du dossier objets inscrits Le propriétaire est tenu d informer le Préfet de Corse (DRAC) de tout projet d intervention au moins deux mois avant le début des travaux. Dépôt de la demande (dossier complet) auprès de la Direction du Patrimoine (service Restauration - Objets mobiliers) avant le 1 mars de l année N. Note : L instruction des dossiers présentés après le 1 mars sera systématiquement reportée sur l exercice N+1. Instruction : validation par le service Restauration - Objets mobiliers en concertation avec les services compétents de l état ; éventuellement visite sur site pour validation. Programmation : à ce stade, il est demandé au propriétaire de confirmer par courrier qu il est prêt à engager l opération. Courrier informant deux mois à l avance, le Préfet de Corse de la nature des travaux et aménagements envisagés. Décision d attribution de subvention par le Conseil éxécutif et notification. Arrêté attributif de subvention (sous réserve de l inscription au budget de la justification de la part contributive de la commune et de la désignation d un conservateur-restaurateur qualifié). Commande des travaux par le maître d ouvrage. Réalisation des travaux. Après travaux : remise d un exemplaire du dossier documentaire à la Direction du Patrimoine. 33

10 Ce dossier contient : Un sous-dossier décrivant les interventions du conservateur-restaurateur : techniques et matériaux mis en oeuvre - photos avant et après les interventions Un sous-dossier présentant les recommandations de conservation préventive nécessaires à la survie de l objet La remise du dossier documentaire conditionne le versement du solde de la subvention. Mandatement : cf. annexe page 49. Pièces constitutives du dossier Lettre d intention du maître d ouvrage, adressée au Président du Conseil éxécutif de Corse Délibération de l assemblée délibérante adoptant le plan de financement Devis de conservation-restauration Copie du courrier d information au Préfet de Corse Note de présentation du projet Notice historique Localisation actuelle et future de l objet, présentation de son usage actuel et à venir Documents graphiques et/ou photographiques de l état actuel Documents décrivant l état projeté après intervention et l argumentaire de ce choix 3.3 LES ORGUES PROTéGéeS (CLASSéeS) : INSTRUMENTS ET BUFFETS Les examens et/ ou constats d état Généralement nécessaires avant toute intervention. Les orgues et buffets d orgues protégés (classés) sont soumis à une réglementation similaire à celle des monuments classés. Les travaux de restauration doivent être obligatoirement précédés d une étude préalable et d un constat d état permettant de connaître l état de conservation et d élaborer le programme des opérations de conservation-restauration et de connaître le montant des travaux à réaliser. Pour ce qui concerne les instruments, les études sont conduites par un maître d œuvre qualifié (Technicien-Conseil territorialement compétent agréé par l état), et sont soumises à l approbation des services compétents de l état. Les buffets sont traités comme des «objets mobiliers» - cf. chapitres : «objets classés ou objets inscrits» 34

11 Nature de l aide Subvention d investissement sur montant HT de la dépense subventionnable, telle que constatée avant la réalisation de l opération. Taux maximum d intervention - propriétaires publics - orgues protégées : Catégories de collectivités concernées par nombre d habitants (DGF) Départements et communes de plus de habitants Nombre de collectivités concernées 2 départements et 2 communes Taux maximum d intervention par maître d ouvrage 50 % communes de 2001 à habitants 31 communes 65 % communes de 801 à 2000 habitants 38 communes 70 % communes de 401 à 800 habitants 48 communes 75 % communes de 151 à 400 habitants 114 communes 80 % communes jusqu à 150 habitants 127 communes 85 % éligibilité : Les études peuvent concerner les instruments et les buffets classés. Pour les orgues non protégées au titre des Monuments historiques cf. le chapitre «Patrimoine non protégé Objets». Bénéficiaires Propriétaires publics. 35

12 Procédure d élaboration et d instruction du dossier Constitution du projet d étude, en concertation avec la Direction du Patrimoine, en amont, à titre de conseil. Dépôt de la demande (dossier complet) auprès de la Direction du Patrimoine (service Restauration - Objets mobiliers) avant le 1 mars de l année N. Instruction : visites techniques des services de la Direction du Patrimoine et concertation avec les services compétents de l état pour l opportunité de l étude et le technicien-conseil pour la validation de son contenu. Programmation : à ce stade, il est demandé au propriétaire de confirmer par courrier qu il est prêt à engager l opération. Décision d attribution de subvention par le Conseil éxécutif et notification. Arrêté attributif de subvention (sous réserve de la justification de l inscription au budget de la commune de sa part contributive). Réalisation de l étude (délai variable : 3 à 8 mois). Approbation de l étude par l autorité compétente. Mandatement cf. annexe page 49. Remise d un exemplaire de l étude à la Direction du Patrimoine. Note : L instruction des dossiers présentés après le 1er mars sera systématiquement reportée sur l exercice suivant. Pièces constitutives du dossier Lettre d intention du maître d ouvrage, adressée au Président du Conseil éxécutif de Corse Délibération de l assemblée délibérante, adoptant le plan de financement, et justification de l inscription au budget (s il s agit d une collectivité) Devis d étude Note de présentation justifiant le projet Documents graphiques et photographiques de l état actuel permettant la compréhension du projet Notice historique si le propriétaire dispose de documents Engagement du propriétaire de réaliser tout ou partie des travaux selon les prescriptions définies dans l étude, dans un délai de trois ans suivant la remise de l étude approuvée 36

13 3.3.2 Les travaux de conservation et de restauration Description de l action Il s agit de favoriser la sauvegarde des orgues et des buffets protégées au titre des Monuments Historiques en favorisant au maximum la capacité musicale des instruments en permettant aux propriétaires de procéder aux travaux nécessaires de conservation et de restauration. Les interventions Les interventions devront se faire selon un programme préalablement établi dans le respect de la déontologie de la conservation préventive et curative et de la restauration. Les intervenants Les intervenants peuvent être : l Inspecteur des Monuments Historiques (buffets classés et inscrits) le technicien-conseil un conservateur-restaurateur (buffets) un facteur d orgue (instrument) un membre du service Restauration - Objets mobiliers de la Direction du Patrimoine Le conservateur- restaurateur Il est demandé de sélectionner un conservateur-restaurateur doté des qualifications et de l expérience adaptées à la complexité de l intervention envisagée : dossier de références pour la restauration des Monuments Historiques ou du patrimoine ou diplômé de la MST Patrimoine ou de l IFROA (ou équivalent pour les autres pays européens) doté de compétences reconnues en matière de conservation-restauration pour le type précis d objet mobilier concerné par les travaux Déontologie des interventions L ordre des priorités pour les interventions obéit aux nécessités de la survie des orgues, il est le suivant : conservation curative : objet en danger conservation préventive : action de prévention permettant d éviter les dégradations fonctionnement musical restauration Les interventions devront se faire dans le respect : soit des dispositions d origine soit des modifications portant sens amenées par l histoire et la vie des orgues et des buffets. 37

14 selon un programme préalablement établi dans le respect de la déontologie de la conservation et de la fonction musicale. Nature de l aide Subvention d investissement sur montant HT de la dépense subventionnable, telle que constatée avant la réalisation de l opération. Taux maximum d intervention - propriétaires publics - orgues protégées : Catégories de collectivités concernées par nombre d habitants (DGF) Départements et communes de plus de habitants Nombre de collectivités concernées 2 départements et 2 communes Taux maximum d intervention par maître d ouvrage 50 % communes de 2001 à habitants 31 communes 65 % communes de 801 à 2000 habitants 38 communes 70 % communes de 401 à 800 habitants 48 communes 75 % communes de 151 à 400 habitants 114 communes 80 % communes jusqu à 150 habitants 127 communes 85 % éligibilité : Les travaux peuvent concerner les instruments et les buffets classés. Pour les orgues non protégés au titre des Monuments Historiques cf. le chapitre «Patrimoine non protégé Objets». Priorité sera donnée aux travaux permettant de conserver les fonctions musicales des instruments. Critères de sélection des opérations Classement par ordre décroissant : 1 - Qualité et intérêt patrimonial : esthétique, historique, musical, ethnographique, scientifique, technique etc 38

15 2 - Urgence de l intervention : état sanitaire de l objet 3 - Intervenant (facteur d orgue et conservateur-restaurateur) doté des qualifications, des compétences et de l expérience requises (cf. Les intervenants) 4 - Conservation de la fonction musicale de l instrument : faire en sorte qu il soit joué régulièrement 5 - Projet global de conservation c est-à-dire projet de conservation des objets articulé avec la restauration du bâtiment qui les abrite de manière à assurer au mieux la conservation 6 - Engagement de suivi de l état sanitaire après restauration 7 - Insertion dans un programme thématique prioritaire de la Collectivité Territoriale de Corse ou contractualisé avec la CTC Bénéficiaires Propriétaires publics. Procédure d élaboration et d instruction du dossier Les travaux concernant les buffets d orgues classés (décor) Monuments Historiques doivent être autorisés par l état. Dépôt de la demande (dossier complet) auprès de la Direction du Patrimoine (service Restauration - Objets mobiliers) avant le 1 mars de l année N. Note : L instruction des dossiers présentés après le 1 mars sera systématiquement reportée sur l exercice suivant. Instruction : validation par le service Restauration - Objets mobiliers en concertation avec les services compétents de l état. Programmation : à ce stade, il est demandé au propriétaire de confirmer par courrier qu il est prêt à engager l opération. Pour les orgues (instrument) classés et les buffets classés (décors) : Transmission du dossier à la DRAC. P/M : Pour les orgues (instruments et buffets) inscrits : Courrier informant deux mois à l avance, le Préfet de Corse de la nature des travaux et aménagements envisagés. Décision d attribution de subvention par le Conseil éxécutif et notification. Arrêté attributif de subvention (sous réserves de l inscription au budget 39

16 de la justification de la part contributive de la commune et de la désignation d un conservateur-restaurateur qualifié pour le buffet et les décors). Réalisation des travaux. Après travaux : remise d un exemplaire du dossier documentaire à la Direction du Patrimoine. Ce dossier contient : Un sous-dossier décrivant les interventions du conservateur-restaurateur et/ou du facteur d orgue : techniques et matériaux mis en œuvre - photos avant et après les interventions Un sous-dossier présentant les recommandations de conservation préventive nécessaires à la survie de l orgue et de sa capacité musicale La remise du dossier documentaire conditionne le versement du solde de la subvention. Mandatement : cf. annexe page 49. Pièces constitutives du dossier Lettre d intention du maître d ouvrage, adressée au Président du Conseil éxécutif de Corse Délibération de l assemblée délibérante adoptant le plan de financement Devis de restauration avec approbation de l inspecteur des Monuments historiques (IMH) pour les buffets classés Devis de restauration avec approbation de la DRAC pour les instruments classés P/M : Copie du courrier d information au Préfet de Corse buffets et instruments inscrits Note de présentation du projet Notice historique Documents graphiques et/ou photographiques de l état actuel Dossier d analyse musicale Documents décrivant l état projeté après intervention et l argumentaire de ce choix 40 Le Patrimoine mobilier protégé au titre des MonumentsHistoriques

REGLEMENT APPEL A PROJET «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES THEMATIQUES EN LOIRE»

REGLEMENT APPEL A PROJET «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES THEMATIQUES EN LOIRE» REGLEMENT APPEL A PROJET DO «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES THEMATIQUES EN LOIRE» Article 1 : PRESENTATION DE L APPEL A PROJET Dans le cadre de sa politique de développement touristique et des orientations

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS Délibération CPR N 12.10.24.35 du 16 novembre 2012 Abroge et remplace à partir du 1 er janvier

Plus en détail

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU Fiche de financement Troglodytes C. PETITEAU Troglodytes TROGLODYTES Constats Une offre de sites de visite troglodytiques significative (13 sites) mais une offre d hébergements et une capacité d accueil

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS Les dispositions du présent règlement s appliquent à toutes les aides octroyées par le Département dans les domaines suivants : - Voirie

Plus en détail

ARTICLE 4 OUVRAGES, TRAVAUX ET PRESTATIONS SUBVENTIONNES

ARTICLE 4 OUVRAGES, TRAVAUX ET PRESTATIONS SUBVENTIONNES DISPOSITIF D AIDES A LA RENOVATION EN ZPPAUP REGLEMENT RELATIF AUX MODALITES D ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS ARTICLE 1 OBJET La Ville de Fougères est dotée d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural,

Plus en détail

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES (approuvé par délibération n 07.03.48 en date du 16 mars 2007) A. DEFINITION Une réserve naturelle

Plus en détail

HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Opération Programmée d Amélioration de l Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) Sur le centre ancien de Tournon sur Rhône 2014 2019 Règlement d attribution

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6 AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE Quartiers durables des villes et villages 15.08.2 Annexe 3.6 La Région qualité, une des quatre valeurs collectives qui fondent le projet et l ambition du SRADDT,

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES Abroge et remplace, à compter du 14 mars 2014, le cadre d intervention adopté par délibération CPR

Plus en détail

C CB. Charte de la Conservation. Bibliothèques. dans les

C CB. Charte de la Conservation. Bibliothèques. dans les C CB Charte de la Conservation dans les Bibliothèques C CB Charte de la Conservation dans les Bibliothèques L exceptionnelle richesse des collections des bibliothèques françaises mais aussi les contraintes

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

DEMANDES DE PRÊTS obligations des emprunteurs

DEMANDES DE PRÊTS obligations des emprunteurs DEMANDES DE PRÊTS obligations des emprunteurs LE FRAC PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR ET SA MISSION DE DIFFUSION Le FRAC Provence-Alpes-Côte d Azur, établissement culturel à but non lucratif, remplit les missions

Plus en détail

guide restaurer un monument historique à l usage des propriétaires privés

guide restaurer un monument historique à l usage des propriétaires privés restaurer un monument historique guide à l usage des propriétaires privés 2014 Ministère de la Culture et de la Communication // Direction régionale des affaires culturelles du Limousin Restaurer un monument

Plus en détail

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) :

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) : Objet de l intervention Bénéficiaires Nature des dépenses éligibles Orientation n 2 Objectif 2.1 Fiche action 2.1.1 1- Stimuler la production de logements 2 - Renforcer l attractivité du parc existant

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJET «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES EN LOIRE-2015»

REGLEMENT APPEL A PROJET «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES EN LOIRE-2015» REGLEMENT APPEL A PROJET «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES EN LOIRE-2015» Article 1 : PRESENTATION DE L APPEL A PROJET CONSTAT : Dans le cadre de sa politique de développement touristique et en conformité avec

Plus en détail

Fiche de mise en œuvre du type d opération

Fiche de mise en œuvre du type d opération Fiche de mise en œuvre du type d opération «7.6.6 - Soutien aux opérations d aménagement et de mise en valeur dans une démarche d excellence patrimoniale et touristique» 1. Description Dans la continuité

Plus en détail

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes)

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FILIERE TOURISME D AFFAIRE Intitulé du projet : Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) Montant de la subvention sollicitée :.. (cf tableau des

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un objet mobilier classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un objet mobilier classé au titre des monuments historiques Direction de l'architecture et du patrimoine 1/6 - article L 622-7 du code du patrimoine - articles 62, 63, 64, 65, 66 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif aux monuments historiques et aux zones

Plus en détail

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION. Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert -

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION. Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert - FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert - 2014 Sommaire 1. Introduction!... 3 2. Règles de participation!...

Plus en détail

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets de numérisation 2010

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets de numérisation 2010 Paris, le 15 juillet 2009 Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Mission de la recherche et de la technologie Programme national de numérisation Ministère de la

Plus en détail

Alimentation en eau potable et assainissement

Alimentation en eau potable et assainissement Qualité et cadre de vie Environnement Alimentation en eau potable et assainissement Alimentation en eau potable : Cf : tableau page suivante Assainissement Cf : tableau page suivante Contact Les dossiers

Plus en détail

Cahier des charges Actions Collectives

Cahier des charges Actions Collectives Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Emploi et Inclusion» 2014-2020 UNION EUROPEENNE Cahier des charges Actions Collectives Appel à propositions

Plus en détail

APPEL À PROJETS PATRIMOINE EN PÉRIL

APPEL À PROJETS PATRIMOINE EN PÉRIL APPEL À PROJETS PATRIMOINE EN PÉRIL CONTEXTE ET OBJECTIFS La Fondation VMF a été créée en 2009. Abritée par la Fondation du Patrimoine, elle complète l action de l association VMF et soutient des projets

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Mesure Axe 3 : La compétitivité du territoire : organiser le territoire sur de nouveaux paramètres de performance Service instructeur Direction de l Agriculture, de l Alimentation et de la Forêt

Plus en détail

COMPTE DE GESTION DES BIENS POUR L ANNÉE... Période de gestion du... au... LA PERSONNE PROTÉGÉE LA MESURE DE PROTECTION

COMPTE DE GESTION DES BIENS POUR L ANNÉE... Période de gestion du... au... LA PERSONNE PROTÉGÉE LA MESURE DE PROTECTION Tribunal d Instance de CHÂTEAUROUX Service Tutelles des majeurs 11 rue Paul-Louis Courier B.P. 625 36020 CHATEAUROUX CEDEX Téléphone : 02 54 53 03 11 / 13 Fax : 02 54 08 44 86 COMPTE DE GESTION DES BIENS

Plus en détail

L instruction «Accessibité»

L instruction «Accessibité» L instruction «Accessibité» A l attention des services instructeurs des collectivités Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l Energie WWW.developpement-durable.gouv.fr 1 Sommaire - Qu

Plus en détail

CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE

CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE 1 CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE Ecole : RNE : Adresse

Plus en détail

Article 1 Objet. Article 2 Conditions de participation, techniques et thèmes

Article 1 Objet. Article 2 Conditions de participation, techniques et thèmes Article 1 Objet Dans le but d encourager les artistes d aujourd hui à s emparer des thématiques de l Economie, la Chambre de Commerce et d Industrie Marseille Provence (CCIMP) organise une manifestation

Plus en détail

COURRIER DE SAISINE. Objet : Demande d attribution d une subvention pour isoler une toiture, habitation individuelle

COURRIER DE SAISINE. Objet : Demande d attribution d une subvention pour isoler une toiture, habitation individuelle COURRIER DE SAISINE Coordonnées du demandeur NOM :... Prénom : Adresse :.. Téléphone :.. Mail :. Date :.. Monsieur Pierre-Christophe BAGUET Président de la Communauté d'agglomération Grand Paris Seine

Plus en détail

Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable. Rénovation des logements : du diagnostic à l usage Créons la «carte vitale» du logement «!

Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable. Rénovation des logements : du diagnostic à l usage Créons la «carte vitale» du logement «! Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable Rénovation des logements : du diagnostic à l usage Créons la «carte vitale» du logement «! Contribution de la Région Franche Comté Retour d expérience du programme

Plus en détail

Présentation accessibilité URPS ML

Présentation accessibilité URPS ML Présentation accessibilité URPS ML 25 juin 2015 Fabien LENOUVEL Sommaire Nouveaux textes règlementaires Ad AP et ajustements normatifs et retours d expériences ERP dans un cadre bâti existant 2 Nouveautés

Plus en détail

REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS Agriculture périurbaine Pratiques agricoles innovantes et respectueuses de l environnement

REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS Agriculture périurbaine Pratiques agricoles innovantes et respectueuses de l environnement CONSEIL GENERAL DE L ESSONNE Direction de l innovation et développement des territoires REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS Agriculture périurbaine Pratiques agricoles innovantes et respectueuses de l environnement

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

PLAN VÉGÉTAL POUR L'ENVIRONNEMENT(216) CUMA

PLAN VÉGÉTAL POUR L'ENVIRONNEMENT(216) CUMA MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DE L'AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT AGENCE DE L'EAU RHONE MEDITERRANEE CORSE N 13476*05 DEMANDE DE SUBVENTION 2007-2013 PLAN VÉGÉTAL POUR L'ENVIRONNEMENT(216) CUMA Cette demande

Plus en détail

SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS

SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS 1 SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS PREAMBULE Tous les organisateurs de séjours linguistiques adultes agréés par l sont impliqués de longue date dans une démarche qualité

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un orgue classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un orgue classé au titre des monuments historiques Direction de l'architecture et du patrimoine 1/6 - article L 622-7 du code du patrimoine - articles 62, 63, 64, 65, 66 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif aux monuments historiques et aux zones

Plus en détail

Programmation scientifique du parcours de visite

Programmation scientifique du parcours de visite Programmation scientifique du parcours de visite Chaine opératoire La programmation des collections consiste à préciser et hiérarchiser le traitement à appliquer aux collections, en distinguant programmation

Plus en détail

Secteur géographique des actions Pays du Centre Bretagne

Secteur géographique des actions Pays du Centre Bretagne FICHE ACTION 1 : Mise en accessibilité des locaux recevant du public dans les entreprises artisanales et commerciales Descriptif et méthodologie de mise en œuvre 1 ère phase : Sensibilisation collective

Plus en détail

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue Valorisation du patrimoine religieux de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES 1 Contexte 2 Objectifs 3 Contenu de l'étude 4

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

E T A T S D E C L A R A T I F S F. C. T. V. A 2 0 1 6 - d r o i t c o m m u n

E T A T S D E C L A R A T I F S F. C. T. V. A 2 0 1 6 - d r o i t c o m m u n E T A T S D E C L A R A T I F S F. C. T. V. A 2 0 1 6 - d r o i t c o m m u n Compte administratif 2014 ETAT N 1 Nom de la collectivité : Trésorerie de : Montant A BUDGET PRINCIPAL BUDGETS ANNEXES (préciser

Plus en détail

1 - Les obligations comptables légales des associations. La comptabilité des associations. La comptabilité des associations - 02/2009

1 - Les obligations comptables légales des associations. La comptabilité des associations. La comptabilité des associations - 02/2009 La comptabilité des associations. Outil de gestion, Outil de contrôle. Préambule. Rappel de l'article 1 de la loi de 1901 : Les textes fondateurs qui régissent la vie des associations : La loi du 1er juillet

Plus en détail

Projet «Création accélérée d emplois et appui à l entrepreneuriat» TERMES DE RÉFÉRENCE

Projet «Création accélérée d emplois et appui à l entrepreneuriat» TERMES DE RÉFÉRENCE Contractualisation d un(e) d un Expert(e) National(e) d appui aux accompagnateurs professionnels de l emploi à Tataouine Lieu : Tataouine Type de contrat : Individual Contract Langues requises : Français

Plus en détail

3.0. Pack. Petites Entreprises Notice d utilisation. Conventions. juin 2012. Nouvelle version. d utilisation du Pack PE. www.cncc.

3.0. Pack. Petites Entreprises Notice d utilisation. Conventions. juin 2012. Nouvelle version. d utilisation du Pack PE. www.cncc. Conventions d utilisation du Pack PE Nouvelle version Le Pack PE est à distinguer NEP 910 dite «Norme PE» : il ne correspond pas à une solution pratique de mise en œuvre norme. La notion de «Petite entreprise»

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL D ADMINISTRATION SANITAIRE CENTRE DE DOCUMENTATION EN SANTÉ (CDS-INAS) Règlement Intérieur

INSTITUT NATIONAL D ADMINISTRATION SANITAIRE CENTRE DE DOCUMENTATION EN SANTÉ (CDS-INAS) Règlement Intérieur INSTITUT NATIONAL D ADMINISTRATION SANITAIRE CENTRE DE DOCUMENTATION EN SANTÉ (CDS-INAS) Règlement Intérieur Article 1 Ce règlement précise la mission de Centre de Documentation en Santé de l Institut

Plus en détail

Fiche de financement INTERAVIEW. Hôtellerie de plein air

Fiche de financement INTERAVIEW. Hôtellerie de plein air Fiche de financement INTERAVIEW Hôtellerie de plein air HOTELLERIE DE PLEIN AIR Constats Une offre «haut de gamme» performante (75 % de la fréquentation). Une offre inscrite dans un environnement naturel

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : Contenu : Durée : 41 jours Code module : CC01b+Exacertif 5. PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme :

Objectifs pédagogiques : Contenu : Durée : 41 jours Code module : CC01b+Exacertif 5. PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme : Durée : 41 jours Code module : CC01b+Exacertif 5 PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme : Cycle complet DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Titre «Diagnostiqueur Immobilier» de niveau III, code de spécialisation

Plus en détail

guide restaurer un monument historique à l usage des élus locaux

guide restaurer un monument historique à l usage des élus locaux restaurer un monument historique guide à l usage des élus locaux 2014 Ministère de la Culture et de la Communication // Direction régionale des affaires culturelles du Limousin Restaurer un monument historique

Plus en détail

Guide d instruction des dossiers d équipements sportifs

Guide d instruction des dossiers d équipements sportifs Guide d instruction des dossiers d équipements sportifs 05/06/2014 Table des matières I. Documents relatifs à l instruction des dossiers relevant de l enveloppe nationale... p.3 - Procédure pour les opérations

Plus en détail

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

Peintre, vidéaste, photographe, sculpteur Vous avez jusqu au 5 décembre 2014 pour proposer une œuvre sur le thème de l économie.

Peintre, vidéaste, photographe, sculpteur Vous avez jusqu au 5 décembre 2014 pour proposer une œuvre sur le thème de l économie. 6 e CONCOURS ARTISTIQUE DE LA CCI MARSEILLE PROVENCE Dota 30 0 tion 00 Peintre, vidéaste, photographe, sculpteur Vous avez jusqu au 5 décembre 2014 pour proposer une œuvre sur le thème de l économie. thalie.testot-ferry@ccimp.com

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Les diagnostics dans l habitat Tableau récapitulatif 11 Contrat de risque d exposition au plomb Diagnostic de performance énergétique Etat mentionnant la présence ou l absence

Plus en détail

Intitulé du projet :. Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes)

Intitulé du projet :. Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE AUX MEUBLES DE TOURISME CHAMBRE D HOTES ET PROJETS D HEBERGEMENTS INNOVANTS OU ASSIMILES Intitulé du projet :. Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes)

Plus en détail

OPERATION FAÇADES. Dispositif d aide aux Particuliers -- REGLEMENT D INTERVENTION. Opération Façades Règlement d Intervention Juin 2013 1

OPERATION FAÇADES. Dispositif d aide aux Particuliers -- REGLEMENT D INTERVENTION. Opération Façades Règlement d Intervention Juin 2013 1 z OPERATION FAÇADES Dispositif d aide aux Particuliers -- REGLEMENT D INTERVENTION Opération Façades Règlement d Intervention Juin 2013 1 Sommaire 1. Secteur d intervention... 3 2. Type de bâtiments concernés...

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises - page 1 / 9 - Sommaire 1.Objet de la consultation... 3 2.Présentation

Plus en détail

GUIDE D'INSCRIPTION EN LIGNE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

GUIDE D'INSCRIPTION EN LIGNE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE GUIDE D'INSCRIPTION EN LIGNE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE 2012 ACCEDER A SA FICHE D'INSCRIPTION EN LIGNE Les étapes suivantes expliquent la procédure qu un propriétaire ou une structure participante

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES Cadre réservé à l administration Date de dépôt N dossier Mairie des Herbiers Direction des services techniques 6 rue du Tourniquet

Plus en détail

A P P E L À P R O J E T S. «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes»

A P P E L À P R O J E T S. «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes» A P P E L À P R O J E T S «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes» OBJET DE L APPEL A PROJETS Les partenaires œuvrant à la sauvegarde du patrimoine dans le département de Lot-et-Garonne ont décidé

Plus en détail

ALLOCATION D INSTALLATION D ATELIER POUR DES TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET L ACQUISITION DE MATÉRIEL (AIA) 2015

ALLOCATION D INSTALLATION D ATELIER POUR DES TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET L ACQUISITION DE MATÉRIEL (AIA) 2015 DRAC ÎLE-DE-FRANCE ALLOCATION D INSTALLATION D ATELIER POUR DES TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET L ACQUISITION DE MATÉRIEL (AIA) 2015 Conformément au Décret n 2015-92 du 28 janvier 2015 relatif à l attribution

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Mairie de Saint Martin de Crau Hôtel de ville Direction Administrative Service de la commande publique Place Bagnaninchi BP 50001 13558 - Saint Martin de Crau Cedex Tél: 04 90

Plus en détail

CONVENTION RELATiVE AU DÉPÔT LÉGAL N 2009-123/423 ENTRE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ET LA VILLE DE ROUEN

CONVENTION RELATiVE AU DÉPÔT LÉGAL N 2009-123/423 ENTRE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ET LA VILLE DE ROUEN CONVENTION RELATiVE AU DÉPÔT LÉGAL N 2009-123/423 ENTRE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ET LA VILLE DE ROUEN ENTRE: La ville de Rouen, représentée par son Maire, Madame Valérie Fourneyron, Place du

Plus en détail

COURRIER DE SAISINE. Objet : Demande d attribution d une subvention pour isoler une toiture, logement individuel

COURRIER DE SAISINE. Objet : Demande d attribution d une subvention pour isoler une toiture, logement individuel COURRIER DE SAISINE Coordonnées du demandeur NOM :... Prénom : Adresse :.. Téléphone :.. Mail :. Date :.. Monsieur Pierre-Christophe BAGUET Président de la Communauté d'agglomération Grand Paris Seine

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL 1/ Généralités 1. Les membres du comité de programmation (Le GAL indique dans ce point la liste des membres titulaires et suppléants du Comité de programmation).

Plus en détail

Les dispositions à prendre en cours de fonction

Les dispositions à prendre en cours de fonction TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction de Curateur dans le cadre d une curatelle dite renforcée (article 472 du code civil) Ces dispositions ne concernent

Plus en détail

DECLARATION PREALABLE POUR LA CONSTRUCTION D UNE PISCINE ANNEXE D UNE MAISON INDIVIDUELLE

DECLARATION PREALABLE POUR LA CONSTRUCTION D UNE PISCINE ANNEXE D UNE MAISON INDIVIDUELLE DECLARATION PREALABLE POUR LA CONSTRUCTION D UNE PISCINE ANNEXE D UNE MAISON INDIVIDUELLE Vous trouverez ci-après un exemple de dossier complet de déclaration préalable commenté. Dans le cas de la création

Plus en détail

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE Le 14 Mai 2014 USH Service Politiques urbaines et sociales L architecture des contrats de ville Contrat de ville : projets territoriaux intégrés

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE Article 1 : La société (émetteur ou intermédiaire en bourse

Plus en détail

Le contexte allemand de la gestion patrimoniale des réseaux d assainissement

Le contexte allemand de la gestion patrimoniale des réseaux d assainissement Le contexte allemand de la gestion patrimoniale des réseaux d assainissement Dipl.-Ing. Sylvia NEITZKE Plan d exposé Cadre législatif et responsabilité Inventaire du patrimoine allemand en assainissement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

CONSTITUTION DES DOSSIERS DE DEMANDE DE SUBVENTION

CONSTITUTION DES DOSSIERS DE DEMANDE DE SUBVENTION CONSTITUTION DES DOSSIERS DE DEMANDE DE SUBVENTION 1) Dépôt des demandes : MODE D EMPLOI Les demandes de subvention au titre de l aide aux communes, ainsi que toutes pièces constitutives des dossiers,

Plus en détail

Lcommunales. es archives

Lcommunales. es archives Lcommunales es archives rchives es archives communales Les archives sont l ensemble des documents quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique

Plus en détail

Formulaire de demande de SUBVENTION 2008

Formulaire de demande de SUBVENTION 2008 Cadre réservé à l administration : Dossier arrivé le :...N... A.R. le :... Service :... Proposition :... Chapitre :... Art. :... A l'attention des organismes dont le statut juridique est autre que : associatif

Plus en détail

Principes généraux. www.architectes.org mars 2015 1 Les enjeux des Agendas d Accessibilité Programmée (Ad AP) en 9 points

Principes généraux. www.architectes.org mars 2015 1 Les enjeux des Agendas d Accessibilité Programmée (Ad AP) en 9 points www.architectes.org mars 2015 1 Les enjeux des Agendas d Accessibilité Programmée (Ad AP) en 9 points Au 1er janvier 2015, seule une partie des établissements recevant du public (ERP) ont répondu aux obligations

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

- S O M M A I R E - ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION... 3 ARTICLE 2 CONDITIONS DE LA CONSULTATION... 3

- S O M M A I R E - ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION... 3 ARTICLE 2 CONDITIONS DE LA CONSULTATION... 3 REGLEMENT DE CONSULTATION (R. C.) MAITRE DE L OUVRAGE : OBJET DE LA CONSULTATION : COMMUNE DE KOENIGSMACKER Aménagement du parking de la Magnascole (écoles élémentaire et primaire) et du futur multi-accueil

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

La Région propose de lancer un appel à projets pour les équipements collectifs relevant de la filière solaire thermique.

La Région propose de lancer un appel à projets pour les équipements collectifs relevant de la filière solaire thermique. I - CONTEXTE ET OBJECTIFS Appel à projets régional solaire thermique collectif pour la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage solaire à usage collectif 3 ème édition Année 2011 Dans le cadre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Arrêté du 6 septembre 2010 relatif au règlement des aides du fonds d aide à la rénovation thermique des logements privés (FART) NOR : PRMX1023070A

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

Inrap / Procédures réglementaires

Inrap / Procédures réglementaires Procédures réglementaires DIAGNOSTIC Étape 1 Prescription Sont présumés faire l objet de prescriptions archéologiques préalablement à leur réalisation tous les projets d aménagements affectant ou susceptibles

Plus en détail

Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Durée : 35 jours Code module : CC01 PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme : Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Permettre aux stagiaires d acquérir les connaissances et la méthodologie nécessaire

Plus en détail

Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin

Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin Version 2008 MANUEL D'ORGANISATION Objectifs, rôle des partenaires & procédures Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin : guide du technicien

Plus en détail

Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane. Année 2015. Date limite de réponse : 30 avril 2015. Montant de l'enveloppe régionale : 32 980

Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane. Année 2015. Date limite de réponse : 30 avril 2015. Montant de l'enveloppe régionale : 32 980 Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane Année 2015 Date limite de réponse : 30 avril 2015 Montant de l'enveloppe régionale : 32 980 ECOPHYTO Appel à projets n 3 Communication 2015 1/8 CONTEXTE

Plus en détail

Programme d action habitat 2013-2017

Programme d action habitat 2013-2017 ANNEXE A LA DELIBERATION N 2013-INSO-150 Programme d action habitat 2013-2017 NOTICE TECHNIQUE relative à la mise en œuvre des appels à projets / à initiatives MAITRISE D OUVRAGE BAILLEUR SOCIAL Dans le

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONVENTION QUADRIPARTITE RELATIVE A LA MUTUALISATION

Plus en détail

Nom : Prénom : Date : Adresse du projet :

Nom : Prénom : Date : Adresse du projet : OPAH Sère Garonne Gimone «S2G» La Communauté de Communes vous aide à rénover votre logement avec l opération «OPAH» DEMANDE PREALABLE POUR L OBTENTION D UNE SUBVENTION Urbanis se tient à votre disposition

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DES AIDES CONCERNANT L ALIMENTATION EN EAU POTABLE -----------

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DES AIDES CONCERNANT L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ----------- I - PREAMBULE RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DES AIDES CONCERNANT L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ----------- Politique Départementale en matière d alimentation en eau potable A/ Contexte de la Haute-Loire en matière

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL DE LA CULTURE

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL DE LA CULTURE CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL DE LA CULTURE Délibération DAP n 11.04.02 du 29 septembre 2011 Abroge et remplace à compter du 1 er janvier 2012 le cadre d intervention

Plus en détail

Division Architecture et Ingénierie et division Patrimoine Services (mandats)

Division Architecture et Ingénierie et division Patrimoine Services (mandats) DEPARTEMENT DES FINANCES ET DES RELATIONS EXTERIEURES Service Immeubles, Patrimoine et Logistique Place de la Riponne 0-04 Lausanne Tél 0 6 7 00 - Fax 0 6 7 47 A5. COMPETENCES EN MATIERE D'ADJUDICATION

Plus en détail

DOTATION GÉNÉRALE DE DÉCENTRALISATION

DOTATION GÉNÉRALE DE DÉCENTRALISATION DOTATION GÉNÉRALE DE DÉCENTRALISATION Concours particulier pour les bibliothèques municipales et départementales de prêt 1 ère fraction CONSTRUCTION, RÉNOVATION, RESTRUCTURATION, MISE EN ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux ou ordinaires

Plus en détail

Termes de références l élaboration d un plan d aménagement et de gestion des forêts ripicoles de la commune de Dissin et situées le long du Mouhoun

Termes de références l élaboration d un plan d aménagement et de gestion des forêts ripicoles de la commune de Dissin et situées le long du Mouhoun Termes de références l élaboration d un plan d aménagement et de gestion des forêts ripicoles de la commune de Dissin et situées le long du Mouhoun Juin 2015 I. TERMES DE REFERENCES 1.1. Contexte et justification

Plus en détail

Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation

Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation CAP Agent de Prévention et de Médiation Diplôme Intermédiaire du Baccalauréat Professionnel Service de Proximité et Vie Locale Septembre 2015 Laurence GALLAND

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Mairie de Saint Martin de Crau Hôtel de ville Direction Administrative Service de la commande publique Place Bagnaninchi BP 50001 13558 - Saint Martin de Crau Cedex Tél: 04 90

Plus en détail