VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière"

Transcription

1 VENTILATION ARTIFICIELLE Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière

2 VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE

3 VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE

4 VENTILATION ARTIFICIELLE - OBJECTIFS réduire le travail respiratoire du patient assurer un recrutement alvéolaire. Celui-ci est obtenu par l'application d'une pression expiratoire positive (PEP) intrathoracique durant la phase expiratoire. augmenter à volonté la concentration en oxygène du mélange gazeux que reçoit le patient.

5 VENTILATION ARTIFICIELLE SES INDICATIONS SONT ESSENTIELLEMENT CLINIQUES ÉPUISEMENT DU PATIENT ALTÉRATION DE L ÉTAT DE CONSCIENCE ENCOMBREMENT MAJEUR ÉTAT DE CHOC ASSOCIÉ À L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE HYPOXÉMIE SÉVÈRE PERSISTANTE MALGRÉ L OXYGÈNE AUTRE PATHOLOGIE JUSTIFIANT LA VENTILATION

6 VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS Ventilation conventionnelle Ventilation non invasive Ventilation à haute fréquence / oscillations COMPLICATIONS MONITORAGE

7 Ventilation spontanée calme de repos 3DZ ( cmh 2 0 ) 3SO ( cmh 2 0 ) WS Il existe un SLFGHGpELW SURWRLQVSLUDWRLUH aux alentours de 100 l.min -1 'pelw ( l.min -1 ) 100 0,163 (;3 La pression à la bouche et dans les voies aériennes supérieures est proche de 0 /DSUHVVLRQPRWULFH ou transpulmonaire dépend de la pression négative générée dans la plèvre par la contraction des muscles inspiratoires 100

8 Ventilation spontanée calme de repos Ventilation contrôlée 3DZ (cmh 2 0) Le GpELWLQVSLUDWRLUH généré par le ventilateur est constant secondes secondes 'pelw ( l.min -1 ) A l inspiration, la SUHVVLRQ dans les YRLHVDpULHQQHV VXSpULHXUHVest SRVLWLYH et constitue ODSUHVVLRQ PRWULFH 2QGRLWUpJOHU 2QGRLWUpJOHU - le 9 - le 7 = 7-8 ml.kg = 7-8 ml.kg -1 - la )5 - la = c.min -1 )5 = c.min -1 -,,( - = 33-50,,( = % - ),2 - = ),2 = %

9 Ventilation contrôlée avec 3(3 3DZ (cmh 2 0) (3 10 cmh 2 O secondes 10 0 La pression expiratoire positive (3(3) permet, en fin d expiration, de maintenir le poumon ouvert lorsqu atélectasié ou oedèmateux 'pelw ( l.min -1 ) secondes La 3(3 La se règle entre 3(3 se règle entre et cmh 2 et cmh 2 O 20 40

10 Ventilation assistée contrôlée 3DZ (cmh 2 0) En fin d expiration, les valves inspiratoires et expiratoires restent fermées pour détecter l effort inspiratoire 10 'pelw ( l.min -1 ) secondes VHXLOGHGpFOHQFKHPHQWª 0 40 Quand le VHXLOGH GpFOHQFKHPHQW(6') est atteint, la valve inspiratoire s ouvre pour délivrer le V T pré-réglé secondes QGRLWUpJOHU 2QGRLWUpJOHU - - le le V V T = 7-8 ml.kg -1 T = 7-8 ml.kg I I / / I+E I+E = = % 6' 6' jcmh 2 O jcmh 2 O FIO FIO 2 = = %

11 Limites de la ventilation assistée contrôlée 3DZ (cmh 2 0) déclenchement secondes 'pelwlqvsluphq96 'pelw ( l.min -1 ) secondes Une fois le déclenchement effectué par l effort inspiratoire, le patient ressent le débit constant délivré comme une gêne à l inspiration 40 20

12 OBJECTIFS DES MODES DE VENTILATION PARTIELLE Améliorer la synchronisation entre le patient et son ventilateur s adapter au rythme de la ventilation naturelle du patient s adapter aux besoins du patient tenir compte de l effort spontané du patient Améliorer le confort du patient dans le but de réduire la sédation nécessaire pour la ventilation mécanique Diminuer la durée du sevrage de la ventilation mécanique

13 INDICATIONS DES MODES DE VENTILATION PARTIELLE Patient vigile non curarisé non lourdement sédaté ayant une PaCO 2 maintenue au dessus du seuil de déclenchement

14 LES DIFFERENTS MODES DE VENTILATION PARTIELLE Ventilation assistée contrôlée intermittente : VACI 6\QFKURQLVHG LQWHUPLWWHQWPDQGDWRU\YHQWLODWLRQ6,09 Aide inspiratoire : AI 3UHVVXUHVXSSRUW36 Ventilation spontanée pression positive variable : VS PPV $LUZD\SUHVVXUHUHOHDVHYHQWLODWLRQ$359 Ventilation assistée proportionnelle : VAP 3URSRUWLRQDO DVVLVWHG YHQWLODWLRQ3$9

15

16

17 LIMITE DE LA S-IMV Le travail respiratoire est le même lors des cycles assistés et non assistés. Le concept de ventilation spontanée intermittente n est pas une réalité clinique

18 Aide Inspiratoire 3DZ ( cmh 2 0 ) déclenchement secondes Comme en ventilation spontanée, un SLF GHGpELWSURWR LQVSLUDWRLUH est délivré au patient 'pelw ( l.min -1 ) secondes La pression dans les voies aériennes supérieures est «pressurisée» : c est le niveau d aide inspiratoire 40

19 Aide Inspiratoire 3DZ ( cmh 2 0 ) déclenchement QGRLWUpJOHU 2QGRLWUpJOHU 3(3 10 cmh 2 O secondes le QLYHDX - le QLYHDX G DLGHentre et et 2 cmh 2 O 'pelw ( l.min -1 ) secondes le -le SD SD -le -le temps inspiratoire maximal 20 40

20 Aide Inspiratoire 3DZ ( cmh 2 0 ) 3SO (cmh 2 0) déclenchement 3WS secondes /H9 7 GpSHQG de la pression négative générée dans la plèvre par la mise en jeu des muscles inspiratoires 40 du niveau d aide secondes 20 0 de la compliance thoraco-pulmonaire 'pelw ( l.min -1 ) de l effort expiratoire

21 AVANTAGES DE L AIDE INSPIRATOIRE Excellente tolérance : Le patient contrôle la fréquence respiratoire, le temps inspiratoire, le temps expiratoire et le volume courant et cela cycle par cycle. Diminution de la sédation. Compense le travail respiratoire du à la présence de la sonde d intubation (aide entre 5 et 8 cmh2o) : autorise une épreuve de VS monitorée.

22 LIMITES DE L AIDE INSPIRATOIRE /HYROXPHFRXUDQWQ HVWSDVFRQWU{Op &HODSRVHXQSUREOqPHVLDSSDUDvW Diminution de la compliance Diminution de l effort inspiratoire Absence de déclenchement : dégradation neurologique ou approfondissement de la sédation Nécessité d avoir une fréquence minimale imposée (pression contrôlée) / DVVHUYLVVHPHQWVHIDLWVXUXQHSUHVVLRQ PHVXUpHGDQVOHUHVSLUDWHXU

23

24

25 VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS Ventilation conventionnelle Ventilation non invasive Ventilation à haute fréquence / oscillations COMPLICATIONS MONITORAGE

26 NI V FOR ACUTE EXACERBATI ON OF COPD : unloading the respiratory muscles Brochard et al New Engl J Med 1990, 323, Control NIV+PS 10 Paw (cmh 2O) C NIV C NIV Tr.diaphr Pres Diaphr. EMG 1 0 C NIV C NIV Air Flow (l/sec)

27 NI V FOR ACUTE EXACERBATI ON OF COPD : Effects on gas exchange Brochard et al New Engl J Med 1990, 323, 1523

28 NIV FOR ACUTE EXACERBATION OF COPD Brochard et al NEJM, 1995, 333, 817 ET intubation Length of stay Mortality NIV - PS 20 ( n=43 ) 26 % 23 ± 17 days 9 % O 2 ( n=42 ) 74 % 35 ± 33 days 29 % 1,936 1, KU KU KU >5 (QGRWUDFKHDO LQWXEDWLRQGD\V! +RVSLWDO VWD\ GD\V

29 VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS Ventilation conventionnelle Ventilation non invasive Ventilation à haute fréquence / oscillations COMPLICATIONS MONITORAGE

30 LES MODES DE VENTILATION A HAUTE FREQUENCE HFO HIGH FREQUENCY OSCILLATIONS (;3,5$7,21$&7,9( 3DZ 3DOYpRODLUH HFJV (JVHF) HIGH FREQUENCY JET VENTILATION (;3,5$7,213$66,9( 3DZ 3DOYpRODLUH

31 RATIONNEL POUR L UTILISATION DE LA JVHF DANS LE SDRA 1- SE POSITIONNER EN HAUT DE LA COURBE P-V SANS DEPASSER LE POINT DE SURDISTENSION. 2- LIMITER LES MOUVEMENTS D OUVERTURE ET DE FERMETURE BRONCHIQUE. 3- DIMINUER L INFLAMMATION INTRA-PULMONAIRE EN LIMITANT LES LESIONS D ETIREMENT.

32 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA JVHF DECOUPEUR DE FLUX GAZEUX CONTINU DEBIT = P ALIMENTATION

33 PRINCIPE DE REGLAGE DE LA JVHF /(0('(&,1&+2,6,7 /$35(66,21' $/,0(17$7,213$/ /$)5(48(1&(5(63,5$72,5()5 /(7(036,163,5$72,5(7L7WRW,/(15(68/7( 8192/80(&285$ (036(;3,5$72,5(7H

34 VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE

35 VENTILATION MECANIQUE : PROBLEMATIQUE Augmentation Paw Améliorer la PaO2 'LPLQXHUOD)L2 Améliorer la compliance 'LPLQXHUOD3DZ Diminuer l espace mort %DURWUDXPD (PSK\VHPH Augmentation de l espace mort $XJPHQWDWLRQGX97 685',67(16,21 'LPLQXHUOHYROXPHFRXUDQW Améliorer la fonction du surfactant? 5(&587(0(17$/9(2/$,5( (IIHWVGpOpWqUHV (IIHWVEpQpILTXHV

36

37

38 Ventilation with Lower Tidal Volumes as Compared with Traditional Tidal Volumes for Acute Lung Injury and the Acute Respiratory Distress Syndrome The Acute Respiratory Distress Syndrome Network The New England Journal of Medicine -- May 4, Vol. 342, No. 18 N= 860 patients, 12 ml/kg vs 6 ml/kg

39 Ventilation with Lower Tidal Volumes as Compared with Traditional Tidal Volumes for Acute Lung Injury and the Acute Respiratory Distress Syndrome The Acute Respiratory Distress Syndrome Network The New England Journal of Medicine -- May 4, Vol. 342, No. 18

40 VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE

41 MESURE DE L ATTEINTE BRONCHIQUE

42 MESURE DE LA COMPLIANCE AU LIT DU MALADE 1- Afficher la boucle P-V sur l écran du ventilateur 2- Diminuer la fréquence respiratoire à 5/min 3- A la fin de l expiration, augmenter ti et VT I/E = 80%, RR = 5/min, VT=1500 ml, Ti = 9.6 s 4- Geler la courbe et l analyser à l aide de 2 curseurs 35 Pression (cmh 2 O)

43 CAPNOGRAMME V D : Espace physiologique CO2 (;3,5$7,21 anatomique + = alvéolaire + instrumental Espace anatomique Espace alvéolaire &DSQRJUDPPH Gaz alvéolaire TEMPS PETCO2 PECO2

44 CALCUL DES ESPACES PHYSIOLOGIQUE ET ALVÉOLAIRE (48$7,216'(%2+5 Espace alvéolaire V DA PETCO2 = = 1 - Volume courant V T PaCO2 Espace physiologique V D PECO2 = = 1 - Volume courant V T PaCO2

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Guillaume CARTEAUX Service de Réanimation Médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr DES de pneumologie 05-04-2013 Ventilateurs

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Pr. K. MENIF - Pr. M.DOUAGI Service de réanimation pédiatrique polyvalente - Hôpital d enfants de Tunis Service de néonatologie-hôpital militaire de

Plus en détail

Ventilation mécanique en réanimation. Bui HN Réanimation médicale

Ventilation mécanique en réanimation. Bui HN Réanimation médicale Ventilation mécanique en réanimation. Les modes ventilatoires. Bui HN Réanimation médicale Respiration spontanée Paw ( cmh 2 0 ) Ppl ( cmh 2 0 ) 0-10 100 Ptp Débit ( l.min -1 ) 0 INSP EXP 100 Régime de

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE INDICATIONS DE LA VNI Envisageable chez un patient en IRA capable de comprendre et de collaborer : Fatigué mais non épuisé, Signes de détresse notamment FR > 25/minute, respiration

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Plan Historique Concept et Mécanique Physiopathologie Les différents modes

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

1 Allain.V.02/02/05.

1 Allain.V.02/02/05. 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires Présentation et surveillance d un malade intubé ventilé. 1 2 Introduction

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE Principes généraux Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais Ventilation Mécanique Prise en charge du Travail inspiratoire du patient AMELIORATION

Plus en détail

Module Ventilation - Partie 2

Module Ventilation - Partie 2 Dr Amathieu R. Module ventilation partie 2 Promotion DU 2010-2011 Date d intervention : 13/12/10 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation, ti

Plus en détail

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat Modes ventilatoires conventionnels et dérivés A. Mercat Cycles ventilatoires Déclenchement (trigger) P 0 Variable contrôlée (limit) V 0 Cyclage (cycling) t Classification des cycles Spontaneous Mandatory

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique JRUR 2015 Marseille symposium Covidien la PAV en pratique Pr Alexandre DEMOULE service de Pneumologie et Réanimation médicale, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Paris, France conflits d intérêt Covidien

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur PG Guitard PH anesthésie-réanimation CHU Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Bases physiologiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!»

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» Alain.palot@ap-hm.fr Benjamin.coiffard@ap-hm.fr Quel ventilateur? Niveau 1 Ventilateurs sans batterie < 8 h BPCO SOH Déformation

Plus en détail

Modes de Ventilation Principes et intérêts. Nicolas TERZI - MD-PhD Inserm U1075 Caen Service de Réanimation Médicale CHU de Caen

Modes de Ventilation Principes et intérêts. Nicolas TERZI - MD-PhD Inserm U1075 Caen Service de Réanimation Médicale CHU de Caen Modes de Ventilation Principes et intérêts Nicolas TERZI - MD-PhD Inserm U1075 Caen Service de Réanimation Médicale CHU de Caen Déclaration de liens Déclare les liens suivants : MAQUET: Support logistique

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011 PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Pr. André DENJEAN 2011 Physiologie de la Respiration Comprend l étude de : La ventilation (commande, effecteurs, mécanique, contrôle) Des échanges gazeux et des transports

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages François CHABOT Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire CHU de Nancy 15 octobre 2011 Ventilation non invasive Ventilation en pression négative

Plus en détail

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012 La ventilation chez l enfant Particularités Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières Serge Dalmas, JLAR 2012 1 Physiologie respiratoire

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie Dr S. Welschbillig La machine d'anesthésie sie Plan La machine d'anesthésie Alimentation Anatomie Les circuits d'anesthésie Circuit ouvert Circuit fermé La ventilation Ventilation contrôlée Ventilation

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Les modes de ventilation contrôlée

Les modes de ventilation contrôlée Les modes de ventilation contrôlée Martin Lessard m.d. Service de soins intensifs Hôpital de l Enfant-Jésus 8 mars 2012 PLAN Classification des modes de ventilation Paramètres de la ventilation contrôlée

Plus en détail

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical

Plus en détail

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Table ronde: Détresses respiratoires aiguës Dr Rambaud CCA réanimation pédiatrique et néonatale Hôpital Armand-Trousseau Cet intervenant

Plus en détail

Option Mécaniques respiratoires

Option Mécaniques respiratoires ADDENDA Option Mécaniques respiratoires Introduction Applications L option Mécaniques respiratoires (RM) du ventilateur 840 offre des manœuvres respiratoires guidées, dont Force inspiratoire négative (NIF),

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA La controverse Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA ou Pourquoi il ne faut pas faire de manœuvres de recrutement dans le SDRA DESC de Réanimation médicale Bordeaux 18 mars 2009 Frédéric

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs Physiologie de la ventilation mécanique Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA 12 mars 2009 Équation du mouvement de l'air (Equation of motion) Résistance

Plus en détail

Ventilateurs Série 800

Ventilateurs Série 800 1 Option BiLevel/ Ventilateurs Série 800 Introduction L option BiLevel (Figure 1) pour les ventilateurs Série 800 est un mode mixte de ventilation qui combine les attributs de la ventilation contrôlée

Plus en détail

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Le NO dans l ARDS Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Plan 1. Introduction 2. ARDS (Acute respiratory distress syndrome) Définition traitement 3. Le

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE Dr Matthieu DEBARRE Chef de Clinique des Universités Assistant des Hôpitaux Département d Anesthésie-Réanimation -

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D OXYGENATION

LES DISPOSITIFS D OXYGENATION LES DISPOSITIFS D OXYGENATION Quoi de neuf? Dr C. Canevet Réanimation CH ARMENTIERES Systèmes actuels d oxygénothérapie Principales caractéristiques. > Lunettes nasales > Masque O2 > Masque à venturi >

Plus en détail

RESPIRATION EN PLONGEE

RESPIRATION EN PLONGEE RESPIRATION EN PLONGEE PLAN Dr B LEMMENS 1. PHYSIOLOGIE NORMOBARIQUE 2. MODIFICATION EN HYPERBARIE 3. CONSEQUENCES SUR LE PLONGEUR PHYSIOLOGIE EN NORMOBARIE L INSPIRATION Phénomène actif par contraction

Plus en détail

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation)

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Quels sont les enjeux? Evolution des modes ventilatoires en ventilation invasive études

Plus en détail

Classification et indications

Classification et indications VENTILATION MECANIQUE Classification et indications DrJAMOUSSI A. DEFINITION La ventilation mécanique (ou artificielle) est destinée à suppléer de façon totale ou partielle une ventilation absente ou inefficace.

Plus en détail

IPPB, Cough Assist, VNI : qu est-ce que ça signifie, à quoi ça sert?

IPPB, Cough Assist, VNI : qu est-ce que ça signifie, à quoi ça sert? R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes IPPB, Cough Assist, VNI : qu est-ce que ça signifie, à quoi ça sert? Jessica BEHRENS-VIEUDRIN Kinésithérapeute Allp Objectifs

Plus en détail

Atelier Ventilation Mécanique Module technique. C. MARECHAL, IADE Blocs Centralisés d Urgence Hôpital ST ROCH

Atelier Ventilation Mécanique Module technique. C. MARECHAL, IADE Blocs Centralisés d Urgence Hôpital ST ROCH Atelier Ventilation Mécanique Module technique C. MARECHAL, IADE Blocs Centralisés d Urgence Hôpital ST ROCH 17/04/2014 EIADE 2ème Année Plan Rappels relatifs à la «Ventilation Machine» Physiologie Modes

Plus en détail

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES 28 janvier 213 Dr Christophe Denantes Fonctions et réglages d un ventilateur

Plus en détail

Les modes de ventilation

Les modes de ventilation Les modes de ventilation Introduction La ventilation artificielle (ou mécanique) est destinée à suppléer ou à remplacer chez un patient une ventilation inefficace ou absente. 2 modalités : ventilation

Plus en détail

LA CAPNOGRAPHIE. promotion /Ecole IADE Hopital Salpétrière

LA CAPNOGRAPHIE. promotion /Ecole IADE Hopital Salpétrière LA CAPNOGRAPHIE 1 Définition La capnographie permet de mesurer le contenu en CO 2 du mélange gazeux pendant tout le cycle respiratoire. La concentration de CO 2 dans les gaz inspirés et expirés est représentée

Plus en détail

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires CPAP en pré-hospitalier et aux urgences 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires Ventilation Non Invasive (VNI) Définition Ventilation sans intubation trachéale. Par l intermédiaire d un masque

Plus en détail

Rappels de physiologie respiratoire

Rappels de physiologie respiratoire ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Rappels de physiologie respiratoire Sandrine Launois, CHU de Grenoble Nicole Meslier, CHU d'angers Jean-Louis Racineux, CHU d'angers Ateliers d Arcachon

Plus en détail

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA M. Gainnier P. Michelet Réanimation Médicale Réanimation des Urgences (Pôle RUSH) Hôpital Ste Marguerite Marseille Objectif de la VM

Plus en détail

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise Département de Réanimation Médicale et de Médecine Hyperbare, CHU d Angers Lise.PiquilloudImboden@chu angers.fr Conflits d intérêts Matériel

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

Comment administrer l oxygène en ventilation spontanée? Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgence SAMU SMUR CHU de Nice

Comment administrer l oxygène en ventilation spontanée? Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgence SAMU SMUR CHU de Nice Comment administrer l oxygène en ventilation spontanée? Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgence SAMU SMUR CHU de Nice Air Oxygène 21% Les différents volumes respiratoires Ventilation spontanée calme de

Plus en détail

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017 Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations Critères prédictifs Session thématique Infirmiers et Kinésithérapeutes Réanimation 2017 Matthieu REFFIENNA Kinésithérapeute

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

L appareil respiratoire. Claudine Fabre

L appareil respiratoire. Claudine Fabre L appareil respiratoire Claudine Fabre 1 I. INTRODUCTION Ventilation = processus se schématisant en 5 phases 1. Mvt d entrée et de sortie de l air des poumons 2. Echange O 2 et CO 2 entre l air des poumons

Plus en détail

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation CONFLICTS OF

Plus en détail

Ventilateur. Solution idéale. Système nerveux central. Nerf phrénique. Excitation diaphragmatique. Contraction diaphragmatique

Ventilateur. Solution idéale. Système nerveux central. Nerf phrénique. Excitation diaphragmatique. Contraction diaphragmatique Trigger (Déclenchement) Système nerveux central Solution idéale Nerf phrénique Excitation diaphragmatique Contraction diaphragmatique Ventilateur Expansion thoraco-pulmonaire Pression, débit, volume Technologie

Plus en détail

Ventilation de l obl. G. Lebuffe Clinique d Anesthd Hôpital Huriez CHU de Lille

Ventilation de l obl. G. Lebuffe Clinique d Anesthd Hôpital Huriez CHU de Lille Ventilation de l obl obèse G. Lebuffe Clinique d Anesthd Anesthésie-Réanimation Hôpital Huriez CHU de Lille population obèse Introduction Prévalence de 15% dans les pays développd veloppés 30,3% des français

Plus en détail

Objectifs. Minimiser le risque baro-volotraumatique. Optimiser le recrutement alvéolaire. Séparer dès que possible le patient du respirateur

Objectifs. Minimiser le risque baro-volotraumatique. Optimiser le recrutement alvéolaire. Séparer dès que possible le patient du respirateur SDRA lié à la grippe A (H1N1)-2009 Recommandations pour l assistance respiratoire A. Mercat, J-C.M. Richard, A. Combes, J. Chastre, J.D. Ricard, D. Dreyfuss, L. Brochard Pour le Réseau de Recherche en

Plus en détail

Physiologie du Système Respiratoire. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires

Physiologie du Système Respiratoire. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires Physiologie du Système Respiratoire Les volumes pulmonaires COURS 3 Ventilation pulmonaire: 2. Volumes et capacités pulmonaires 3. 4. Distribution régionale de la ventilation Sandrine Launois-Rollinat

Plus en détail

Le sevrage de la ventilation mécanique en ICU

Le sevrage de la ventilation mécanique en ICU Le sevrage de la ventilation mécanique en ICU Dr.Bernhard Stein Médecin Anesthésiste HVEA 11.08.2003 Le sevrage de la ventilation 1 Le sevrage de la ventilation Il ne faut jamais grimper sur une montagne

Plus en détail

Ventilation artificielle

Ventilation artificielle Ventilation artificielle généralités Objectifs et principes Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007 Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave Galas T. Toulouse, Mars 2007 Plan I. Physiopathologie II. VM: indications III. VM: modalités Réglages respi Traitements complémentaires IV. Complications I.

Plus en détail

Insuffisance respiratoire aiguë et Ventilation mécanique. Département d'anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA

Insuffisance respiratoire aiguë et Ventilation mécanique. Département d'anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA Insuffisance respiratoire aiguë et Ventilation mécanique Jacques Brochu et Martin Lessard Jacques Brochu et Martin Lessard Département d'anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA Insuffisance

Plus en détail

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR Définition Désynchronisation entre le cycle respiratoire du patient et le cycle du ventilateur Définition Désynchronisation entre

Plus en détail

Insuffisance respiratoire aiguë et Ventilation mécanique. Département d'anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA

Insuffisance respiratoire aiguë et Ventilation mécanique. Département d'anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA Insuffisance respiratoire aiguë et Ventilation mécanique Jacques Brochu et Martin Lessard Jacques Brochu et Martin Lessard Département d'anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA Insuffisance

Plus en détail

Réglage d un ventilateur de domicile selon pathologies

Réglage d un ventilateur de domicile selon pathologies Réglage d un ventilateur de domicile selon pathologies Dr Jésus Gonzalez-Bermejo Unité d appareillage respiratoire de domicile Service de Pneumologie et Réanimation Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière,

Plus en détail

HAMILTON-C2. Caractéristiques techniques HAMILTON-C2

HAMILTON-C2. Caractéristiques techniques HAMILTON-C2 HAMILTON-C2 HAMILTON-C2 Caractéristiques techniques Le ventilateur mécanique HAMILTON-C2 est une solution de ventilation universelle adaptée à tous les groupes de patients. Comme le HAMILTON-C2 est compact,

Plus en détail

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009 Physiologie respiratoire III & IV 28 janvier 2009 Objectifs et plan Objectifs Comprendre la compression dynamique des bronches Connaître le rôle de la plèvre dans la mécanique ventilatoire Connaître le

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA:

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS: Medical

Plus en détail

NAVA. Neurally Adjusted Ventilatory Assist. Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier. Marseille. AEV - Bruxelles 2008

NAVA. Neurally Adjusted Ventilatory Assist. Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier. Marseille. AEV - Bruxelles 2008 NAVA Neurally Adjusted Ventilatory Assist Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier Marseille AEV - Bruxelles 2008 Début Insufflation Machine Début Ti neural ASYNCHONIE ASYNCHONIE Fin

Plus en détail

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval Les modes de ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 Ventilation contrôlée vs spontanée Ventilation contrôlée

Plus en détail

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Syndrome de détresse respiratoire aiguë Syndrome de détresse respiratoire aiguë I Physiopathologie Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est un syndrome se manifestant comme une détresse respiratoire aiguë, conséquence d une lésion

Plus en détail

explorations électromyographiques du diaphragme

explorations électromyographiques du diaphragme DU Explorations neurophysiologiques cliniques explorations électromyographiques du diaphragme Dr Capucine MORELOT-PANZINI Pr Thomas SIMILOWSKI Laboratoire de Physiopathologie Respiratoire Service de Pneumologie,

Plus en détail

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Plan Mécanique respiratoire Distribution normale de la perfusion et de la

Plus en détail

fabian HFO: Modulaire, Puissant, Flexible.

fabian HFO: Modulaire, Puissant, Flexible. fabian HFO: Modulaire, Puissant, Flexible. Découvrez la figure de proue de la gamme de respirateurs FABIAN ACUTRONIC, le FABIAN HFO, un respirateur dédié spécifiquement à la ventilation pédiatrique et

Plus en détail

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION ALOPH VALERIE (Bordeaux ) DESC REANIMATION TOULOUSE INTRODUCTION SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) d éd étiologies

Plus en détail

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo.

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. LI VE Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. JP FRAT Réanimation médicale CHU Poitiers janvier 2015 Connaître les indications de la ventilation noninvasive dans l

Plus en détail

Provilho Trial : PEEP et anesthésie générale en chirurgie abdominale.

Provilho Trial : PEEP et anesthésie générale en chirurgie abdominale. Guillaume Cintrat DES Anesthésie-réanimation Service du Dr Tabary Anesthésie CHIPS Provilho Trial : PEEP et anesthésie générale en chirurgie abdominale. High versus low positive end-expiratory pressure

Plus en détail

Diplôme Inter Universitaire de Ventilation Non Invasive

Diplôme Inter Universitaire de Ventilation Non Invasive VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE Diplôme Inter Universitaire de Ventilation Non Invasive Montpellier du 15 au 19 mai 2017 Diplôme Inter Universitaire de Ventilation Non Invasive EN MODE VOLUMETRIQUE EN MODE

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités VENTILATION ARTIFICIELLE généralités OBJECTIFS ET PRINCIPES Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

Détresse respiratoire du nouveau né

Détresse respiratoire du nouveau né Détresse respiratoire du nouveau né adaptation respiratoire : la loi de La Place V = r x P x α T Pour un même volume insufflé, si «r» est multiplié par 2 P est divisé par 2 pour insuffler un volume d'air

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

- Appuyer simultanément sur les touches + ET afin de lancer la procédure de déverrouillage (passage en mode «Clinique») Je navigue dans le menu...

- Appuyer simultanément sur les touches + ET afin de lancer la procédure de déverrouillage (passage en mode «Clinique») Je navigue dans le menu... Je déverrouille / Je verrouille... - Allumer le Vivo 50 en appuyant sur le bouton marche/arrêt situé sur le côté - Appuyer simultanément sur les touches + ET afin de lancer la procédure de déverrouillage

Plus en détail