Énoncé des principes du plan économique du Parti libéral du Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Énoncé des principes du plan économique du Parti libéral du Québec"

Transcription

1 Énoncé des principes du plan économique du Parti libéral du Québec plq.org

2

3 2 Plan d action économique / Message du Premier Ministre MESSAGE DU PREMIER MINISTRE Lors de la campagne électorale de 2008, nous avons pris l engagement de soutenir notre économie alors que sévissait l une des plus grandes crises financières et économiques de l histoire moderne. Plus spécifiquement, nous avons pris l engagement : de soutenir l emploi et le pouvoir d achat des Québécois; d épauler nos entreprises pendant la crise du crédit; et de protéger nos finances publiques. Nous avons présenté un plan pour traverser la crise, les Québécois nous ont fait confiance et nous avons tenu parole. Nous avons mieux traversé la crise financière et économique que nos principaux partenaires. Il n y a jamais eu autant de Québécois au travail; Nos entreprises sont en mode investissement; Nous atteindrons l équilibre budgétaire dès l an prochain. Aujourd hui, le Québec est en position de force. Ces résultats ne sont pas le fruit du hasard. Nous avons répondu à l immédiat devant l urgence de la situation. Mais nous avons aussi regardé au-delà de la crise pour préparer la relance et assurer l avenir économique du Québec. C est ainsi que nous avons : relancé les grands chantiers hydroélectriques; investi massivement afin de mettre à niveau nos infrastructures; mené une offensive majeure en faveur de la formation avec le Pacte pour l emploi; stimulé l investissement, l innovation, la recherche et l entrepreneuriat; et lancé le projet de toute une génération, le Plan Nord.

4 3 Notre objectif est ambitieux. Notre plan vise à ce que le Québec atteigne le plein emploi. Le Québec a retrouvé son élan éco nomique. Et nous sommes aujourd hui en excellente position pour assurer notre avenir économique. Le Parti libéral du Québec vous présente les principes de son plan économique. Notre objectif est ambitieux. Notre plan vise à ce que le Québec atteigne le plein emploi. Nous voulons que tous les Québécois puissent participer à l élan économique du Québec et que chacun puisse réaliser ses ambitions. Nous avons tous les atouts pour réussir. Nous avons les talents. Nous avons le savoir. Nous avons les ressources naturelles. Notre plan économique ouvrira de nouveaux espaces économiques. Nous mettrons en valeur le vaste territoire du Plan Nord, l un des plus grands projets de développement durable au monde. Notre plan économique ouvrira également de nouveaux horizons. Nous renforcerons nos liens avec nos partenaires économiques, notamment avec le vieux continent grâce à l entente de partenariat économique entre le Canada et l Union européenne. Et nous développerons nos liens avec les pays émergents. Notre plan économique mettra à contribution tous nos grands leviers de dé veloppement économique afin d accélérer la création d emplois dans toutes les régions. Le choix qui se présente aux Québécois est clair. Le Québec peut s affirmer sur le plan économique. Être un exemple de développement durable. Exprimer ses talents aux quatre coins de la planète. Nous pouvons assurer notre avenir économique en saisissant les occasions qui s offrent à nous. C est la voie que nous proposons. Le Québec peut aussi emprunter la voie tracée par nos adversaires. Cette voie, c est celle de la division et d un autre référendum. C est la voie du repli sur soi et des occasions manquées. Je sollicite le renouvellement de votre confiance envers notre équipe. Ensemble, nous allons bâtir une économie moderne, créatrice d emplois, respectueuse de l environnement et ouverte sur le monde. Jean Charest

5 4 Plan d action économique DES OCCASIONS À SAISIR POUR LE QUÉBEC Le Québec est en position de force pour s affirmer sur la scène économique internationale. Nous avons tous les atouts nécessaires pour saisir les occasions qui se présentent à nous. C est un monde nouveau qui se dessine sous nos yeux. L activité économique se déplace vers les pays émergents tels la Chine, l Inde, le Brésil et la Russie. La demande des pays émergents pour les ressources naturelles ouvre de nouveaux débouchés pour le Québec; Le Plan économique du Parti libéral du Québec permettra au Québec de s affirmer sur ce nouvel échiquier mondial. Il s agit d un plan visionnaire qui met à contribution tous nos grands leviers de développement économique pour saisir les occasions qui s offrent à nous et emprunter résolument la route du plein emploi. Une nouvelle conscience environnementale accélère notre évolution vers une économie sans carbone. Le Québec est déjà un leader des énergies propres et de la lutte contre les changements climatiques; Les innovations technologiques se multiplient à la vitesse grand V et donnent naissance à de nouvelles filières industrielles. Le Québec est en bonne position pour être un leader des technologies environnementales, des transports électriques, des technologies de l information et des sciences de la vie.

6 5 Notre plan économique prévoit : La création de emplois La création de emplois et la réduction du taux de chômage à 6% d ici Nous atteindrons le plein emploi. le déploiement du Plan Nord Ouvrir de nouveaux territoires avec le déploiement du Plan Nord, l un des plus grands projets de développement durable au monde qui nous permettra de mettre en valeur tout le potentiel de développement économique et social lié à nos ressources naturelles; développement économique Mettre à profit nos grands leviers de développement économique pour la création d emplois dans toutes nos régions; nouveaux horizons économiques Ouvrir de nouveaux horizons économiques en multipliant les alliances et ententes de coopération, notamment avec les pays émergents et l Europe; l équilibre budgétaire Poursuivre l assainissement de nos finances publiques par le retour à l équilibre budgétaire et la réduction du poids de la dette. Ce plan économique construit les fondations d un Québec plus grand, plus conscient de ses forces, de ses richesses et plus responsable quant à leur préservation. C est une offensive majeure qui propulsera le Québec au rang des économies les plus performantes au bénéfice des générations présentes et futures.

7 6 Plan d action économique 01 Atteindre le plein emploi Le Québec a réalisé des progrès remarquables au chapitre de l emploi. Plus de emplois ont été créés depuis Il n y a jamais eu autant de Québécois en emploi; Le taux de chômage du Québec est maintenant comparable à celui de l Ontario ainsi que du Canada et est inférieur à celui des États-Unis, une première en plus de 30 ans. Nous fixons un objectif ambitieux. Nous voulons que le Québec, au terme du prochain mandat, se retrouve en situation de plein emploi. Nous visons la création de emplois et un taux de chômage de 6% d ici 2017, ce qui correspond à une création moyenne de emplois annuellement. Pour atteindre cet objectif, nous devons favoriser une participation accrue au marché du travail de tous nos talents. Nous devons également assurer une meilleure adéquation entre la formation et les compétences professionnelles ainsi que les besoins des employeurs. C est la seule façon d éviter une pénurie de main-d œuvre spécialisée qui freinerait l élan économique du Québec. C est un défi majeur. Selon une étude d Emploi Québec 1, le tiers des emplois qui seront créés d ici 2020 exigeront une formation professionnelle (secondaire) ou technique (collégiale). Et près de 40 % des nouveaux emplois exigeront une formation universitaire. Emploi Québec ne prévoit pas de pénu rie généralisée de main-d œuvre d ici Cependant, des professions, des secteurs et des régions pourraient souffrir davantage que d autres d un manque de main-d œuvre qualifiée. Nous devons agir dès maintenant pour éviter de faire face à des pénuries sectorielles ou régionales. Nous devons notamment favoriser une plus grande participation au marché du travail des travailleurs expérimentés, des jeunes, des femmes et des immigrants. Notre plan d action Au cours de la présente campagne électorale, nous proposerons aux Québécois des mesures afin que le Québec atteigne le plein emploi. Ces mesures s articuleront autour des principes suivants: 1. Améliorer l arrimage entre la formation et les besoins du marché du travail; 2. Encourager le rayonnement de notre économie du savoir et de nos universités par un financement adéquat; 3. Favoriser une plus grande participation au marché du travail de toutes et de tous; 4. Faciliter la conciliation travailfamille. 1 Emploi Québec, Le marché du travail au Québec, Perspective à long terme , septembre 2011.

8 7 02 METTRE EN VALEUR NOS RESSOURCES NATURELLES Le Québec regorge de ressources naturelles. Elles représentent l un de nos principaux leviers de création d emplois et de développement économique, en particulier pour nos régions. Le Québec a tout avantage à mettre en valeur ses richesses naturelles au bénéfice des générations présentes et futures. C est pourquoi le gouvernement a lancé le Plan Nord, l un des plus grands chantiers de développement durable au monde. Le Plan Nord met en valeur nos ressources naturelles dans le respect de l environnement et des écosystèmes et au bénéfice de l ensemble des Québécois. Le Plan Nord se déploiera sur une période de 25 ans. Il entraînera des investissements de plus de 80 milliards de dollars et permettra de créer ou de maintenir en moyenne emplois chaque année dans l ensemble du Québec. Le Plan Nord permet de répondre et de bénéficier de la forte demande mondiale pour les ressources naturelles. Le potentiel de développement de nos ressources naturelles est énorme. Le Québec est le quatrième producteur mondial d hydroélectricité. Et notre potentiel de développement est important. Seulement 20 % du potentiel minier québécois a été répertorié. Le Québec peut s enrichir en développant son potentiel minier. Pour accroître les retombées économiques du Plan Nord, le gouvernement a : majoré les redevances exigées des sociétés minières, qui sont aujourd hui de 28 % supérieures à la moyenne canadienne; doté Investissement Québec d une enveloppe d un milliard 200 millions de dollars pour la prise de participations dans les projets à venir; prévu une contribution financière de l industrie minière au développement des infrastructures nordiques. Un gouvernement du Parti libéral du Québec assurera le déploiement du Plan Nord. Notre plan d action Afin que les ressources naturelles soient plus que jamais une source de richesse et de création d emplois pour le Québec, nous proposerons, au cours de cette campagne électorale, des mesures qui: 1. Permettront aux Québécois et aux entreprises québécoises de participer pleinement au déploiement du Plan Nord; 2. Mettront en valeur notre potentiel forestier.

9 8 Plan d action économique 03 Mettre à contribution tous nos leviers de dévelop PEMENT ÉCONOMIQUE Le Québec devra recourir à tous ses leviers de développement économique afin d atteindre le plein emploi. Une attention particulière doit être apportée au secteur manufacturier, qui doit composer avec un dollar canadien élevé et affronter la vive concurrence des pays émergents. Comme les autres économies occidentales, le secteur manufacturier du Québec subit les contrecoups de la montée rapide des pays émergents, qui sont devenus des concurrents redoutables. Ces pays drainent les investissements étrangers alors que plusieurs manufacturiers y installent leurs productions. En raison de leurs faibles coûts en maind œuvre, les pays émergents gagnent également des parts de marché à l exportation. En fait, on constate un déclin du secteur manufacturier dans les principaux pays développés. Au Québec, le secteur manufacturier a de plus dû composer avec la force du dollar canadien qui a atteint la parité avec la devise américaine. Il a tout de même mieux résisté qu ailleurs au Canada et aux États-Unis alors qu il représente un peu plus de 15 % de notre PIB. Depuis la reprise économique, le secteur manufacturier québécois montre toutefois des signes encourageants. Ainsi, les investissements réalisés par les entreprises manufacturières au Québec ont bondi de 54,7 % en La présence d un secteur manufacturier fort est essentielle pour assurer notre prospérité économique. Les emplois générés par le secteur manufacturier bénéficient d une rémunération moyenne supérieure aux autres secteurs de l économie. Notre plan d action Un gouvernement libéral mettra en place des mesures qui favoriseront l accélération de la création d emplois et soutiendront davantage nos leviers de développement économique dans toutes les régions du Québec. Nous proposerons, entre autres, aux Québécois: 1. Une offensive pour un secteur manufacturier innovant; 2. De favoriser le maintien de la propriété québécoise des entreprises; 3. De miser sur les industries de l avenir liées aux technologies environnementales et à nos créneaux d excellence; 4. De faire du tourisme un levier de développement économique dans toutes les régions; 5. De miser sur l innovation et l exportation des produits alimentaires québécois; 6. D assurer le rayonnement de notre métropole ainsi que de notre capitale nationale; 7. De faire en sorte que la culture soit davantage un outil de développement économique, notamment dans les régions du Québec.

10 9 04 S AFFIRMER SUR LE NOUVEL ÉCHIQUIER MONDIAL Le Québec est une économie ouverte sur le monde qui dépend des marchés extérieurs pour assurer sa prospérité économique. Les exportations représentent 45 % de notre PIB. Le Québec doit s affirmer sur la scène internationale pour assurer son développement économique. L activité économique se déplace vers les pays émergents. Le Brésil, la Russie, l Inde et la Chine (BRIC) sont devenus le principal moteur de l économie mondiale. Ainsi, 75 % de la croissance économique mondiale provient des pays émergents. Le bouillonnement de la Chine et de l Inde représente à lui seul 50 % de la croissance économique mondiale. D ici 2020, la Chine sera devenue la première économie mondiale, reléguant les États-Unis au deuxième rang. Pas moins d un milliard de consommateurs des pays du BRIC s ajouteront à la classe moyenne au cours de cette période. Ce nouveau contexte économique mondial a de nombreuses conséquences pour le Québec, notamment : Le Québec devra diversifier la destination de ses exportations pour réduire sa dépendance commerciale envers les États-Unis qui accaparent 68 % de nos exportations internationales; Grâce au leadership du Québec, le Canada doit conclure sa négociation d un partenariat économique majeur avec l Europe pour améliorer notre accès à un marché de 500 millions de consommateurs; Le Québec doit développer ses liens commerciaux avec les pays émergents afin de saisir les occasions d affaires qui découlent de leur forte croissance économique. Seulement 6,3 % de nos exportations sont destinées aux pays du BRIC. Le Plan économique du Parti libéral du Québec permettra au Québec de s affirmer sur ce nouvel échiquier économique mondial et de saisir les occasions d affaires qui se présentent à nous. Notre plan d action Nous proposerons aux Québécois une nouvelle offensive afin d augmen ter nos exportations et ainsi créer davantage d emplois chez nous.

11 10 Plan d action économique Ouvrir de nouveaux horizons économiques Le gouvernement libéral a multiplié les ententes et les alliances au cours des dernières années pour ouvrir de nouveaux horizons économiques. Ainsi, au nombre des ententes conclues par le gouvernement figurent : Une entente France-Québec sur la mobilité de la main-d œuvre par la reconnaissance des qualifications professionnelles et; Une entente sur la mobilité de la main-d œuvre au sein de la fédération canadienne; Un accord de commerce et de coopération Québec-Ontario; De plus, le gouvernement du Québec, sous le leadership du premier ministre Jean Charest, a été le déclencheur des négociations qui mèneront à un nouveau partenariat économique entre le Canada et l Union européenne. Des ententes avec le Nouveau- Brunswick sur les marchés publics et la mobilité de la main-d œuvre; Une entente à long terme avec l État du Vermont sur la vente d hydroélectricité québécoise.

12 11 05 DES FINANCES PUBLIQUES SAINES POUR RESTER MAÎTRES DE NOS CHOIX La crise financière et économique de 2008, qui s est propagée sur l ensemble des continents à la vitesse de l éclair, a démontré clairement l importance de gérer sainement les finances publiques pour réduire l impact des chocs économiques et protéger les emplois des Québécois. C est ce que nous avons fait et c est ce que nous ferons à nouveau en cas de crise économique. Par une gestion prévoyante et serrée des dépenses budgétaires, nous avons également protégé nos finances publiques lors de la récession mondiale sans compromettre les missions fondamentales de l État, notamment en matière de santé et d éducation. Ainsi, nous avons maintenu les versements au Fonds des générations durant la crise pour réduire le poids de la dette. Nous y avons également consacré de nouvelles sources de revenus, notamment des redevances hydrauliques additionnelles et une partie des redevances minières, gazières et pétrolières. Notre déficit budgétaire pour l exercice financier représente 0,4 % du PIB, comparativement à 8,5 % pour les États-Unis et à plus de 7 % pour les pays du G-7. Notre plan de retour à l équilibre budgétaire prévoit l élimination du déficit dès , soit trois ans avant l Ontario. Notre gestion responsable des finances publiques, notre plan de retour à l é quilibre budgétaire et notre détermination à réduire le poids de la dette ont été salués par les agences de notation qui ont confirmé la cote de crédit du Québec. Un gouvernement du Parti libéral du Québec maintiendra le cap sur l atteinte de l équilibre budgétaire et poursuivra ses efforts pour réduire le poids de la dette publique du Québec. Notre plan d action Afin de léguer de saines finances publiques à nos enfants et à nos petits-enfants, nous proposerons aux Québécois : 1. De maintenir le cap sur le retour à l équilibre budgétaire en et de préserver cet équilibre pour les années subséquentes, tout en maintenant les services de l État; 2. D accélérer la réduction du poids de la dette.

13 12 Plan d action économique CONCLUSION Tout au long de son histoire, le Parti libéral du Québec a démontré sa compétence et son leadership pour assurer le développement économique du Québec ainsi que la création d emplois. Notre plan économique poursuit cette tradition en conviant les Québécois à réaliser une offensive majeure pour atteindre le plein emploi. Notre plan est ambitieux, mais il est à la hauteur des aspirations des générations présentes et futures. Un gouvernement du Parti libéral du Québec ouvrira de nouveaux espaces économiques avec le Plan Nord. Il ouvrira de nouveaux horizons en renforçant nos liens économiques avec nos principaux partenaires et en développant de nouvelles alliances, notamment avec les pays émergents vers lesquels se concentre de plus en plus le pouvoir économique. Ce plan est tout le contraire du repli sur soi préconisé par nos adversaires. Ce plan est une ouverture sur le monde. Le Québec a tous les atouts et les talents nécessaires pour s affirmer sur le nouvel échiquier mondial. Le Québec que nous voulons bâtir : C est une société juste et équitable qui permet à chacun de réaliser ses ambitions; C est un leader du développement durable, des énergies renouvelables et de la lutte contre les changements climatiques qui réduit sa dépendance au carbone; C est une société innovante qui sera un chef de file du développement des nouvelles filières industrielles liées aux technologies environnementales; C est une société qui, grâce au Plan Nord, assure la prospérité des générations présentes et futures; Et c est une société qui, par la saine gestion des finances publiques, permet aux générations présentes et futures d être libres de leurs choix. Ensemble, nous pouvons réaliser nos ambitions. Et nous le ferons.

14 Montréal 7240, rue Waverly Montréal (Québec) H2R 2Y8 Téléphone : Sans frais : Télécopieur : Québec 1535, chemin Sainte-Foy, suite 120 Québec (Québec) G1S 2P1 Téléphone : Sans frais : Télécopieur : Alain Paquin agent officiel. Imprimeur : SISCA, 790 Upton, Lasalle (Québec) H8R 2T9

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 Présentée au ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques OCTOBRE

Plus en détail

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance 1 Introduction À la mi-2014, l économie canadienne demeure robuste. Le gouvernement du Canada est solidement

Plus en détail

Cadre budgétaire Élections 2012

Cadre budgétaire Élections 2012 Cadre budgétaire Élections 2012 Introduction Ce cadre budgétaire démontre qu il existe des voies alternatives aux politiques d austérité défendues par le Parti libéral. Un gouvernement qui fait preuve

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Occasions d affaires en Fédération de Russie

Occasions d affaires en Fédération de Russie Occasions d affaires en Fédération de Russie Justine Hendricks Vice-présidente, Groupe des ressources Énoncé des occasions d affaires La Russie est un marché exigeant qui offre des occasions d affaires

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 Bilan de mi-parcours 2012-2015 Par M. Patrick Dubé, sous-ministre adjoint au développement de l industrie touristique, à l hébergement et aux

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours Programme des Nations Unies pour le développement Discours Atelier technique de mobilisation des parties prenantes au processus de formulation de l Agenda d Action-Pays (AAP) et la formulation du Programme

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

CADRE FINANCIER 2014

CADRE FINANCIER 2014 CADRE FINANCIER 2014 Ce cadre financier présente les mesures budgétaires qui permettront de mettre en œuvre la vision économique et sociale de Québec solidaire lors du prochain mandat. Le résultat était

Plus en détail

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005 Respecter ses engagements Le budget de 2005 Forger une économie productive et durable le 23 février 2005 Les résultats économiques et financiers remarquables du Canada Depuis l élimination du déficit en

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Nous pouvons nous permettre le Grand bond par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Les gens seront nombreux à lire le manifeste Un grand bond vers l avant et à trouver ses objectifs valables et motivants.

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

FCCF. Vous, nous et tous

FCCF. Vous, nous et tous FCCF Élections Élection05 PRIORITÉS DU SECTEUR PARTIS POLITIQUES AU CANADA Vous, nous et tous nos partenaires La Fédération culturelle -française (FCCF) est un organisme national dont la mission est de

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 Avec l appui de l ensemble de ses partenaires au développement, notamment www.gcpnd.gouv.ci

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable Atelier : Les employeurs et la diversité ethnoculturelle 11 ième Conférence Internationale Métropolis 4 octobre 2006 Lisbonne, Portugal

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes)

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) Conférence présentée à la 2 e Journée d études sur la qualité de l emploi ISQ/INRS-UCS Montréal, 23 avril

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2014 Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire Avec 12 000 chercheurs canadiens du domaine de la santé et plus de 35 000 étudiants

Plus en détail

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale CADRE FINANCIER D OPTION NATIONALE POUR L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC Autorisé et payé par Sylvain Gauthier, agent officiel du parti Document préparé par l équipe économique d Option nationale Vers un Québec

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE Cabinet du Premier Ministre, Ministre de l'economie, des Finances Et du Budget ------------ -------- République de Côte d Ivoire Union-Discipline-Travail LANCEMENT DE L OPERATION D EMISSION SUKUK ETAT

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Qui sommes-nous? En quoi croyons-nous? En qui croyons-nous?

Qui sommes-nous? En quoi croyons-nous? En qui croyons-nous? Nos priorités pour 2014-2019 Qui sommes-nous? Nous sommes la famille politique la plus importante en Europe, animée par une vision politique de centre-droit. Nous sommes le Groupe du Parti Populaire Européen

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

Notes d allocution. Paul Cantor Président du Conseil d administration

Notes d allocution. Paul Cantor Président du Conseil d administration Notes d allocution Paul Cantor Président du Conseil d administration Assemblée publique annuelle Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Le 10 décembre 2009 Salle Sussex Centre

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE LES CHOIX BUDGÉTAIRES 2005-2006 LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE Mémoire présenté par le CHANTIER DE L ÉCONOMIE SOCIALE au ministre des Finances, monsieur Michel Audet Dans

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Bilan à l An 1 du Rapport Gallois et du Pacte de compétitivité La plupart des

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Le Plan Nord. Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération

Le Plan Nord. Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération Le Plan Nord Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération Colloque 2012 Association québécoise de la production d énergie renouvelable 16 février 2012 2 au nord du 49 e parallèle 72 % de la superficie

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

Avis sur le Groupe de travail sur les aides fiscales (GTAF) Aux régions ressources et à la nouvelle économie

Avis sur le Groupe de travail sur les aides fiscales (GTAF) Aux régions ressources et à la nouvelle économie Avis sur le Groupe de travail sur les aides fiscales (GTAF) Aux régions ressources et à la nouvelle économie Octobre 2007 1. Contexte et historique des mesures fiscales du Québec Le gouvernement du Québec,

Plus en détail

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable Le Plan Nord à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable définitif) 2 Territoire du Plan Nord Baie d Ungava Tracé de 19 27 du Conseil priv é (non Baie d Hudson Mer du Labrador

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Accédez plus rapidement à un poste de responsabilités chez nous.

Accédez plus rapidement à un poste de responsabilités chez nous. Accédez plus rapidement à un poste de responsabilités chez nous. Valeurs Mobilières TD Gestion de Placements TD TD Capital Accédez plus rapidement à un poste de Vous cherchez l emploi qui propulsera votre

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Résumé du rapport remis aux centres de formation à la suite de la rencontre du 27 janvier 2011. Présenté à : Par :

Résumé du rapport remis aux centres de formation à la suite de la rencontre du 27 janvier 2011. Présenté à : Par : Stratégies pour des avenues de formation aux fins du secteur des contenus numériques interactifs québécois particulièrement pour les industriels du jeu vidéo Résumé du rapport remis aux centres de formation

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

5/5/5. orientations stratégiques 2014-2018. Un plan qui positionne le tourisme comme vecteur économique clé pour la relance de Montréal

5/5/5. orientations stratégiques 2014-2018. Un plan qui positionne le tourisme comme vecteur économique clé pour la relance de Montréal Le plan 5/5/5 orientations stratégiques 2014-2018 Un plan qui positionne le tourisme comme vecteur économique clé pour la relance de Montréal 5 ans 5 millions de nuitées 5 % d augmentation des dépenses

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE Niveau TERMINALE GF Matière ECONOMIE Thème 9. L Etat a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiques économiques? Durée de la séquence 3 heures Notions -Le

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

De déficits record à un renouveau concurrentiel

De déficits record à un renouveau concurrentiel De déficits record à un renouveau concurrentiel UN PROJET DE RECHERCHE DE L ICPA Pour repositionner le secteur des aliments transformés Sommaire du programme et du partenariat Mai 2013 L INSTITUT CANADIEN

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

L endettement des ménages

L endettement des ménages Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Ottawa, le jeudi 23 juin 2011 L endettement des ménages Présentation par : L Association des comptables généraux accrédités du Canada Rock Lefebvre,

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Mémoire présenté dans le cadre des consultations de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise 10 octobre 2014 INTRODUCTION Le Gouvernement du Québec s apprête à revoir la fiscalité québécoise

Plus en détail

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa 71 1. Contexte et objectif a. Contexte Il est largement reconnu que les aéroports commerciaux contribuent au développement économique de la région où ils sont situés, et ce, de plusieurs manières : ils

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail