Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain"

Transcription

1 Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR

2 Une accélération de la croissance mondiale avant la crise de Évolution du PIB réel mondial Croissance moyenne annuelle; en pourcentage 4,0 % 3,0 % Source : Fonds monétaire international (FMI), World Economic Outlook, 2009, onglet 1 La croissance économique mondiale a été particulièrement forte avant la crise, surpassant sensiblement les niveaux observés au cours des deux décennies précédentes 1

3 Une croissance principalement nourrie par la consommation dans les pays occidentaux Évolution de la consommation des ménages 1 er trimestre e trimestre 2009; États-Unis; en proportion du PIB Taux d endettement des ménages En proportion du revenu disponible 0,72 0,70 0,68 0,66 0,64 0,62 0, Sources : OCDE, onglet 3; analyse KPMG Les ménages occidentaux, notamment américains, ont contribué fortement à la croissance mondiale en augmentant significativement leur taux d endettement au cours des années

4 Un déplacement graduel du poids économique Évolution du PIB mondial Changement de le poids total du PIB mondial Asie (17 % à 31 %) 14 % Europe (27 % à 21 %) -6 % Ex. pays communistes (13 % à 8 %) -5 % Amérique du Nord (26 % à 24 %) Amérique Latine (10 % à 9 %) -2 % -1 % Afrique / Moyen-Orient (7 % à 7 %) 0 % Source : Pierre Fortin, document de présentation à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, 2009, Onglet 2 L Asie a été la grande gagnante de la croissance économique des dernières décennies et a vu son poids dans l économie mondiale augmenter sensiblement 3

5 Des croissances anticipées plus faibles qu avant la crise Évolution du PIB réel mondial par principaux pays/régions p; monde; en pourcentage (%) p 10,0 9,4 7,7 3,1 2,5 2,7 5,4 3,1 4,6 4,5 2,5 4,5 3,7 3,4 1,4 1,0 1,3 0,3-1,5-1,9-3,3 États-Unis Europe (28) Japon Chine BRIS 1 Autres pays en développement 1 Reste du monde 1 Sources: FMI; analyse KPMG 1 Brésil, Russie, Inde et Afrique du Sud 4

6 L emploi aux États-Unis est en croissance, mais n a toujours pas atteint son niveau pré-crise Emploi mensuel aux États-Unis Janvier 2006-août 2014; en millions Emploi total (en M) Emploi total (axe de gauche) emplois totaux -3 millions d emplois temps pleins Emplois temps pleins (en M) 136 Emplois temps pleins (axe de droite) Sources: Bureau of Labor Statistics; analyses KPMG 5

7 La croissance canadienne au cours des prochaines années ne devrait pas surpasser celle avant la crise Évolution du PIB réel p; Canada; en pourcentage (%) 6 % 5 % 4 % 3 % 3,2 % 2 % 2,0 % 1 % 0 % e 2016p -1 % -0,8 % 2018p -2 % -3 % Sources: Econmist Intelligence Unit; analyses KPMG 6

8 La dépréciation du dollar canadien favorise les exportations et la balance commerciale Commerce international du Canada 1 er trimestre 1981 au 2 e trimestre 2014;1 $US = X $CAN; en milliards de $ 100 1,6 75 1,5 Balance commercial (en G$) Taux de change (axe de droite) Balance commerciale (axe de gauche) Sources: Statistique Canada; analyses KPMG 1,4 1,3 1,2 1,1 1,0 0,9 Taux de change US/CAN 7

9 L activité industrielle canadienne s améliore permettant de prévoir des niveaux d investissements pré-crise Activité industrielle au Canada Investissements annuels de 2007 à 2014, en milliards $; taux d utilisation de la capacité; 1er trim au 2e tri. 2014, en % de la capacité Investment en machine et matériel (en milliards de $) Taux d utilisation de la capacité (axe de droite) Investment machines et matériel Taux d utilisation de la capacité industrielle (en %) Sources: Statistique Canada; analyses KPMG 8

10 Cependant, les ménages canadiens sont forts endettés, ce qui pourrait ralentir la consommation Endettement des ménages (en % du revenue disponible) Endettement des ménages nord-américains 1 er trimestre 1991 au 4 e trimestre 2013; en pourcentage du revenu disponible Canada États-Unis Sources: Statistique Canada; RBC Economic Research; analyses KPMG 9

11 Le Québec a moins souffert de la crise mais affiche une croissance moindre que le reste du Canada depuis Croissance du PIB réel canadien par province ; en pourcentage Moyenne Moyenne Provinces de l Ouest Ontario & Québec Provinces atlantiques 3,0 2,7 3,1 4,0 1,4 3,5 3,3 2,4 1,0 2,3 1,5 1,7 1,1 0,3 0,3 0,4 1,0 1,1 2,4 1,2 1,5 2,6 2,4-0,4-2,8-4,7-1,9-2,2-3,7 BC AB SK MB ON QC NB NS PEI NFL -9,1 Sources: Statistique Canada; analyses KPMG 10

12 Et reste inférieure sur la période Projections de la croissance du PIB réel canadien par province ; en pourcentage Provinces de l Ouest Ontario & Québec Provinces atlantiques 3,3 3,0 2,5 2,3 2,7 2,5 2,1 2,4 2,5 2,3 2,0 1,9 1,3 1,8 2,0 2,5 1,7 1,4 1,5 1,2 BC AB SK MB ON QC NB NS PEI NFL Sources: Statistique Canada; analyses KPMG 1 Mediane de RBC, CIBC, BMO, TD, Desjardins et du Conference Board 11

13 Une croissance moindre à plusieurs niveaux Projections de la croissance du PIB réel canadien et québécois par composant 2015; en pourcentage Consommation des ménages Canada 2,3 % Québec 2,0 % Investissements Bâtiments résidentiels Ouvrages non résidentiels Machines et matériel Produits de propriété intellectuelle -0,6 % 3,5 % 4,4 % 7,0 % -0,7 % -1,5 % 2,9 % 2,6 % Gouvernement Consommation 1,0 % Investissements -0,3 % -0,9 % -1,3 % Balance commerciale Exportations Importations 1,2 % 3,8 % 3,3 % 5,4 % Sources: Desjardins; analyses KPMG 12

14 L emploi au Québec stagne depuis fin 2012 laissant présager une consommation plus lente Emploi mensuel au Québec Janvier 2007-août 2014, en millions 4,08 4,04 4,00 Moyenne de 4,03 millions d emplois depuis septembre 2012 Emploi total (en M) 3,96 3,92 3,88 3,84 3,80 3, Sources: Statistique Canada; analyses KPMG 13

15 La confiance des consommateurs indique une croissance de moins de 2 % 110 Indice de confiance des consommateurs Janvier 2005-septembre 2014, Québec; 2002=100; en pourcentage Indice de confiance des consommateurs Indice de confiance des consommateurs Sources: Fédération canadienne de l'entreprise indépendante; BDSO; analyses KPMG 1 Un indice de plus de 60 est associé à une croissance future du PIB 2 Un indice entre 80 et 90 signifie généralement une croissance future du PIB entre 2 et 3 % 14

16 Le Québec fait face à un déficit structurel de ses finances publiques Solde budgétaire du gouvernement du Québec à ; en pourcentage du PIB 1 % +/- 0.3 % du PIB 0 % -1 % -2 % Déficits -3 % -4 % Déficits Sources: Econmist Intelligence Unit; analyses KPMG 15

17 Le plus haut niveau d endettement des provinces canadiennes Dette brute et dette représentant les déficits cumulés 31 mars 2013, en % du PIB 53,6 49,0 33,0 33,1 44,0 38,7 24,8 22,1 36,8 32,9 10,2 8,9 31,8 13,1 29,8 18,2 25,9-0,6 6,0 15,1-3,1-17,3 QC Federal ON NS MB NB NFL PEI BC AB SK Dette brute Dette représentant les déficits cumulés 16

18 Dette brute et dette représentant les déficits cumulés Au 31 mars 2013; en pourcentage du PIB Dette brute Déficits cumulés Provinces de l Ouest Ontario & Québec Provinces atlantiques Fédéral 25,9-0,6 6,0-17,3 15,1-3,1 36,8 10,2 44,0 24,8 53,6 33,0 32,9 8,9 38,7 22,1 29,8 18,2 31,8 13,1 49,0 33,1 BC AB SK MB ON QC NB NS PEI NFL Fédéral 17

19 Le gouvernement envisage des mesures importantes pour équilibrer le budget SOLDE BUDGÉTAIRE AVANT MESURES M$ Contrôle des dépenses M$ Baisse des dépenses fiscales 998 M$ Mesures sur les revenus 365 M$ Commission permanente sur la révision des programmes M$ Contribution des ministères et organismes M$ Gel global des effectifs 500 M$ Autres 172 M$ Baisse des dépenses fiscales 650 M$ Réduction de 20% des taux de crédits d impôt 270 M$ Autres 78 M$ Lutte évasion fiscale 133 M$ Hausse taxe tabac 120 M$ Taxes alcool 55 M$ Autres 57 M$ Réserve pour éventualité 200 M$ Sources: Budget du gouvernement du Québec ; analyse KPMG 18

20 Merci

21 KPMG CONFIDENTIEL L'information publiée dans le présent document est de nature générale. Elle ne vise pas à tenir compte des circonstances de quelque personne ou entité particulière. Bien que nous fassions tous les efforts nécessaires pour assurer l'exactitude de cette information et pour vous la communiquer rapidement, rien ne garantit qu'elle sera exacte à la date à laquelle vous la recevrez ni qu'elle continuera d'être exacte dans l'avenir. Vous ne devez pas y donner suite à moins d'avoir d'abord obtenu un avis professionnel se fondant sur un examen approfondi des faits et de leur contexte KPMG. s.r.l./s.e.n.c.r.l, société canadienne à responsabilité limitée et cabinet membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Cooperative («KPMG International»), entité suisse. Tous droits réservés. KPMG, le logo de KPMG et le slogan «simplifier la complexité» sont des marques déposées ou des marques de commerce de KPMG International.

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC Mise à jour de novembre 2015 LE plan économique du québec NOTE Le masculin générique

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes)

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) Conférence présentée à la 2 e Journée d études sur la qualité de l emploi ISQ/INRS-UCS Montréal, 23 avril

Plus en détail

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences.

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. Pour mener un char quelque part, on a trois décisions à prendre: 1. La destination.. 2. La route qu on va suivre.. 3. La vitesse à laquelle on

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

Monsieur le président, Messieurs les vice-présidents, Madame et Messieurs les membres du Comité, bonjour.

Monsieur le président, Messieurs les vice-présidents, Madame et Messieurs les membres du Comité, bonjour. Allocution de Jean-Denis Fréchette Directeur parlementaire du budget devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 28 avril 2015 (La version prononcée fait foi) Monsieur le président,

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Valorisation du bois Chaudière-Appalaches 11 février 215 Michel Vincent Ing.f., économiste Directeur services économiques

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Le 26 mars 2015 N o 2015-13 Aujourd hui, le ministre des Finances et de l Économie du Québec, M. Carlos Leitão, a déposé le budget 2015-2016. Ce budget indique

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers.

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers. Exercices sur le marché des changes Q1- Le marché des changes à court terme - Noircir la case appropriée (Vrai ou Faux) 1 Une politique protectionniste peut initialement avoir pour but de diminuer le taux

Plus en détail

Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015

Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015 Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015 Pierre Fortin Sciences économiques, ESG-UQAM QUÉBEC EN TÊTE La région de Québec occupe le 2 nd rang

Plus en détail

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 Le point sur la situation économique et financière du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Gestionnaires de fonds de placement : nouvelle échéance de production des déclarations de TVQ le 20 novembre

Gestionnaires de fonds de placement : nouvelle échéance de production des déclarations de TVQ le 20 novembre Gestionnaires de fonds de placement : nouvelle échéance de production des déclarations de TVQ le 20 novembre Le 28 octobre 2015 Si vous êtes un gestionnaire de fonds de placement qui n est pas inscrit

Plus en détail

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2013 Le point sur la situation économique et financière du québec Automne 2013 NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010????

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010???? Valeurs mobilières Banque Laurentienne Carlos Leitao Stratège et économiste en chef Le 15 novembre, 2011 Thèmes Séquence des événements Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession

Plus en détail

IRIS Institut de recherche

IRIS Institut de recherche IRIS Institut de recherche Institut recherche de d informations et d informations et socio- socio-économiques économiques Mars 2008 D où vient la «crise» des finances publiques? La plupart des débats politiques

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

Récupération de CTI au titre de la TVH : des vérifications s imposent

Récupération de CTI au titre de la TVH : des vérifications s imposent Le 31 octobre 2013 Votre entreprise doit-elle récupérer certains crédits de taxe sur les intrants («CTI») qu elle a demandés en vertu des règles sur la taxe de vente harmonisée («TVH»)? Au Canada, nombre

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

Le processus budgétaire

Le processus budgétaire Le processus budgétaire fédéral Le budget Le document stratégique le plus important publié par le gouvernement chaque année Instrument de communication des priorités de l'état : élections, discours du

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN P E R S P E C T I V E STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 Aucun élément du contenu du présent document ne peut être utilisé,

Plus en détail

Germain Belzile. Institut économique de Montréal

Germain Belzile. Institut économique de Montréal La situation économique Germain Belzile Directeur de la recherche Institut économique de Montréal L ÉTAT LÉTAT DE LA SITUATION 2 1.5 1 0.5 0 0.5 0 1 1.5 2 La croissance Canada USA Canada U.S. 2001 2001

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

Le Québec en quête de croissance

Le Québec en quête de croissance ASDEQ Conjoncture et perspectives économiques 2014 Le Québec en quête de croissance Montréal 29 novembre 2013 Yves St-Maurice Directeur principal et économiste en chef adjoint Mouvement Desjardins Contexte

Plus en détail

Perspectives économiques et financières 2014

Perspectives économiques et financières 2014 Banque Nationale au 1155 Metcalfe, Montréal Perspectives économiques et financières 2014 Cercle finance du Québec Le 16 janvier 2014 Stéfane Marion Économiste et stratège en chef 1 Perspective sur la croissance

Plus en détail

La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va?

La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va? La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va? Colloque Retraites et placements Cercle Finance du Québec et Association CFA Québec Québec, novembre 2014 Pierre Fortin (alias

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

Le Québec et le commerce international

Le Québec et le commerce international Le Québec et le commerce international Stéphane Paquin, Ph.D Professeur ENAP Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée Qui gagne quand tout le monde perd? Mme Alena

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Point de vue VERSION 1. sur les finances sur publiques le marché provinciales

Point de vue VERSION 1. sur les finances sur publiques le marché provinciales VERSION 1 sur les finances sur publiques le marché provinciales du pétrole Mai 2015 Finances publiques provinciales : peut-on faire mieux dans les circonstances? Le paysage budgétaire provincial s est

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

La dette du Québec et le budget 2015-2016.

La dette du Québec et le budget 2015-2016. Louis GILL Économiste, retraité de l UQÀM (2015) La dette du Québec et le budget 2015-2016. Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole, Professeur associé, Université du

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

Budget. 30 mars 2010. plan budgétaire

Budget. 30 mars 2010. plan budgétaire Budget 30 mars 2010 plan budgétaire 100 % Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant 100 % de fibres postconsommation et produit sans chlore élémentaire. NOTE

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 22 août 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE PÉRUVIENNE Pérou Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 30,9 PIB (en G$ US courants) 206,5

Plus en détail

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS Tirer parti des possibilités L Authorité en matière de marchés émergents d investissement en Inde Classe moyenne très instruite Plus de 8 fois la population totale du Canada Dividende démographique Âge

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs En moyenne, chaque personne au Québec reçoit (de tous les paliers gouvernementaux) l équivalent de près

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé L augmentation des salaires du personnel de l administration publique

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Ouest de Montréal 16 septembre 2015 Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Jimmy Jean Économiste principal Mouvement Desjardins

Plus en détail

Investir dans l avenir : le financement des infrastructures municipales

Investir dans l avenir : le financement des infrastructures municipales Investir dans l avenir : le financement des infrastructures municipales Financement municipal : prendre l équité au sérieux Congrès de 2015 de la Fédération canadienne des municipalités Edmonton (Alberta),

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail