Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz"

Transcription

1 Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence Mohammed El Faïz

2

3 Structure du budget d'investissement du Ministère de l Agriculture, (Lois des finances, en pourcentage) Rubrique budgétaire Grande hydraulique Petite moyenne hydraulique et Zone d agriculture pluviale (Bour) Total budget millions dirhams du en de

4 Potentiel et réalisation en aménagement hydro-agricole en ha brut (irrigation pérenne) ORMVA hectares Superficie aménagée en Potentiel Equipé % GAP Grande hydraulique : Moulouya Gharb Doukkala Haouz Tadla Tafilalet Ouarzazate Souss-Massa Loukkos Petite et moyenne hydraulique Total

5 : Oued (Rivière) : Canal Ancien : Canal moderne : Barrage : Ville

6 M. El Faïz, «Pour une histoire de longue durée des aménagements hydro-agricoles dans le Haouz», in Grands appareillages hydrauliques et sociétés locales en Méditerranée, Séminaire de Marrakech(octobre 1993), sous la direction M. Marié et A. Bencheikh, éd. Presses École Nationale des Ponts et Chaussées, Paris, «Les aménagements hydro-agricoles dans le Grand Haouz de Marrakech: histoire d une idée», in Usages, stratégies et cultures de l eau en Méditerranée Occidentale: tensions, conflits et régulations, Séminaire d Avignon(Novembre 1996), l Harmattan (1999) Bureau d étude: Grontmij (1976)

7 Agence du Bassin Hydraulique du Tensift

8 Performance de l'hydraulique traditionnelle et de la gestion patrimoniale de l'eau Tableau: Architecture du réseau hydraulique traditionnel du Haouz Désignation Nombre Etendue en Km Surface irriguée en hectare Débit en Millions de m3 par an Séguia km de mesrefs (distributeurs) soit 3,3Mm3 véhiculés par séguia Khettara 500 vives 067 sèches 900

9

10 Bilan des réalisations de grande hydraulique (GH) dans le Haouz ( )

11 Coût des investissements dans les aménagements du Grand Haouz (Millions $ US 1995)

12 Coûts et sources de financement des canaux et périmètres aménagés du Haouz Central et de la Tessaout-aval (Mille Dirhams)

13 Coûts et sources de financement des aménagements du périmètre du N Fis (rive droite)

14 Fluctuation des apports en eau dans le Haouz de Marrakech

15 Irrégularités des précipitations (station de Marrakech -1993/2003)

16 Apports d eau et Restitutions-Irrigation 1 Barrage Lalla Takerkoust Volume théorique régularisé est de 85 millions de m3

17 2 Barrage My Youssef Volume théorique régularisé est de 260 millions de m3

18 3 Barrage Hassan I Volume théorique régularisé est de 350 millions de m3

19 4 Barrage Bine Al widane Volume théorique destiné à l alimentation du canal T2 est de 230 millions de m3

20 Envasement des principaux barrages au Maroc (situation en 2003)

21 Evolution de l agriculture dans le Haouz de Marrakech

22 Evolution de l occupation du sol dans la zone d action de l ORMVAH ( )

23 Structure foncière Des terres irriguées caractérisées par une multitude de formes de statuts juridiques (la totalité des formes de statuts juridiques des terres existant au Maroc) : * Les Propriétés privés (Melk) : représentent 38% des terres irriguées; * Terres domaniales : environ ha, soit 13%, répartis essentiellement dans le N'Fis (84% du total des terres domaniales) et dans les secteurs centraux (10% du total); * Terres collectives : 39% des superficies considérées, situées essentiellement dans le Tessaout-amont et dans la Tessaout-aval; * Terres Guich : environ 8% des terres, situées principalement dans le N'Fis et dans les secteurs Centraux.; * Terres Habous : de l ordre de 2% sont surtout recensés dans les secteurs centraux et la Tessaout Amont.

24 La population La population totale située dans la zone d intervention de l ORMVAH est de (estimation de l an 2000). La population rurale est de soit 63 % de la population totale. Elle regroupe foyer ruraux et exploitation agricoles.

25 Situation de la création des AUEA : CADRE REGLEMENTAIRE Dans le Haouz de Marrakech Périmètre Nbre d'auea créées Nbre total d'adhérents Superficie totale couverte Tessaout Amont moderne Tessaout Amont traditionnel Tessaout Aval Haouz Central Total

26

27 Mobiliser les savoirs traditionnels relatifs à la conservation de l eau et des sols Hommage à Salahedine El Amami «Les aménagements hydrauliques traditionnels en Tunisie, 1984». Ouvrages de lutte antiérosive et de collecte des eaux de ruissellement Techniques d irrigation localisée:invention de l irrigation par jarres enterrées (Ibn al-awwam) Jessours Tabia Terrasses en pierres sèches Recharge de la nappe

28 Conclusion : L avenir de l agriculture et de la gestion patrimoniale de l eau dans le Haouz : Les menaces de l urbanisation importance des usages urbains et ludiques de l eau La privatisation du patrimoine agricole

3- Mise en œuvre MODÉLISATION SPATIALE ET APPROCHE SYSTÉMIQUE POUR LA GESTION DE L IRRIGATION L E P L A N

3- Mise en œuvre MODÉLISATION SPATIALE ET APPROCHE SYSTÉMIQUE POUR LA GESTION DE L IRRIGATION L E P L A N DIRECTION DE L IRRIGATION ET DE L AMÉNAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE MODÉLISATION SPATIALE ET APPROCHE SYSTÉMIQUE POUR LA GESTION DE L IRRIGATION Marrakech, Morocco, 18-22 May 2011 L E P L A N 1- Montage

Plus en détail

PARTIE A : DESCRIPTION DU SYSTEME D IRRIGATION MODERNISE

PARTIE A : DESCRIPTION DU SYSTEME D IRRIGATION MODERNISE CASE STUDY FROM MOROCCO SURVEY ON IRRIGATION MODERNIZATION la Tessaout amont - Haouz Prepared by Nawal El Haouari April 2003 TABLE DES MATIERES 1 PARTIE A : DESCRIPTION DU SYSTEME D IRRIGATION MODERNISE...

Plus en détail

Le Programme National d Économie et de Valorisation en Irrigation

Le Programme National d Économie et de Valorisation en Irrigation Le Programme National d Économie et de Valorisation de l Eau l en Irrigation Journée mondiale de l alimentation Rabat 14 Novembre2008 BELGHITI MHAMED Administration du Génie Rural PLAN DE L EXPOSE 1. Cadre

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

Evolution de la qualité des sols sous mise en valeur intensive au Maroc

Evolution de la qualité des sols sous mise en valeur intensive au Maroc 1 Evolution de la qualité des sols sous mise en valeur intensive au Maroc Badraoui M., Agbani M. & Soudi B. Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat, Maroc RESUME Etant un pays essentiellement

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

FICHE D'EXPÉRIENCE LA GESTION DU BIEN COMMUN DE L EAU DE LA SOURCE BEN SMIM DE LA RÉGION D AZROU. MAROC

FICHE D'EXPÉRIENCE LA GESTION DU BIEN COMMUN DE L EAU DE LA SOURCE BEN SMIM DE LA RÉGION D AZROU. MAROC FICHE D'EXPÉRIENCE LA GESTION DU BIEN COMMUN DE L EAU DE LA SOURCE BEN SMIM DE LA RÉGION D AZROU. MAROC SESSIONS TERRE CITOYENNE DE GUERANDE Par Said Kamel Enseignant chercheur en Sciences de la Terre

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

Caractérisation des bandes riveraines. Lac Labelle

Caractérisation des bandes riveraines. Lac Labelle Caractérisation des bandes riveraines Lac Labelle 31 mars 2014 Inventaire terrain : Arnaud Holleville, biol. M.Env. Rédaction : Ariane Tremblay-Daoust, biol. M.Sc. Révision : Arnaud Holleville, biol. M.Env.

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

Superficie totale du Maroc : 711 000 km2 Population totale: 34 millions dont 45% des ruraux Surface agricole utile(sau): 9 000 000 hectares L

Superficie totale du Maroc : 711 000 km2 Population totale: 34 millions dont 45% des ruraux Surface agricole utile(sau): 9 000 000 hectares L 1 2 Superficie totale du Maroc : 711 000 km2 Population totale: 34 millions dont 45% des ruraux Surface agricole utile(sau): 9 000 000 hectares L agriculture occupe 4 millions de personnes (45 % des emplois

Plus en détail

(ORMVAH) Potentiel hydraulique. crée en vertu du décret Royal n 831-66 du 22 octobre 1966. Il est doté de la personnalité morale et de

(ORMVAH) Potentiel hydraulique. crée en vertu du décret Royal n 831-66 du 22 octobre 1966. Il est doté de la personnalité morale et de (ORMVAH) crée en vertu du décret Royal n 831-66 du 22 octobre 1966. Il est doté de la personnalité morale et de - - - - crédits, la distribution des prêts et le contrôle de leur utilisation, notamment

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS Laurie VAYSON Chargée des affaires juridiques et foncières 1 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES - Les eaux pluviales et le droit privé. - Les eaux pluviales et

Plus en détail

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Semaine de l eau Albi Fonlabour - Jeudi 7 février 2013 Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Présentation : Valérie VITHE Directrice Hydraulique

Plus en détail

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS (2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS Dans les 10 premières années de son activité, M&D a concentré toutes ses forces sur les infrastructures villageoises. A la fin des années 90, la question des activités

Plus en détail

Boukhari K.*, Er-Rouane S.*, Gouzrou A.**

Boukhari K.*, Er-Rouane S.*, Gouzrou A.** Conférence Internationale 1er- 2 avril 24 **Ouarzazate, Maroc** E T U D E D E S P R É C I P I T A T I O N S S U R L A P L A I N E D E M E J J A T E : ( H A O U Z O C C I D E N T A L, M A R O C ), A N A

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques ZANZAN 5/5 Une étude CAP a été réalisée en 2001 ; 15 Animatrices Rurales et leur Coordonnatrice ont été formées à la méthode MARP ; 40 formateurs des ASC membres du personnel de la santé (15 médecins et

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE CONSISTANCE DÉVELOPPEMENT DES ZONES LOGISTIQUES GOUVERNANCE DU SECTEUR Axes de la Stratégie OPTIMISATION DES CHAINES LOGISTIQUES DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Nouvelle organisation territoriale de l Agence de l Eau Artois-Picardie

Nouvelle organisation territoriale de l Agence de l Eau Artois-Picardie Nouvelle organisation territoriale de l Agence de l Eau Artois-Picardie - SAGE - Missions territoriales = Ambassadeurs du territoire - Multithèmes - G. Aubert - cohérence SAGE / SDAGE - enjeux juridiques

Plus en détail

MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS

MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS DISPOSITIONS RELATIVES A LA SURETE ET LA SURVEILLANCE 1 DOSSIER ETABLI PAR LE CANAL DE GAP EN AOUT 2011 AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DE L UNION EUROPEENNE DE

Plus en détail

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Colloque EPL AdCF Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Stratégie foncière et marché local foncier le rôle de l EPF Nord Pas de Calais Intervention

Plus en détail

Portrait du territoire. Carte de localisation du gouvernorat de l Ariana

Portrait du territoire. Carte de localisation du gouvernorat de l Ariana Avant-propos Ce document élaboré par le CGDR a pour vocation la présentation des atouts du Gouvernorat de l Ariana, pour orienter les investisseurs. Le Gouvernorat de l Ariana est situé au Nord Est du

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

Avec Insursion voyage

Avec Insursion voyage Voyage au maroc: du 25 Février au 10 mars 2011 Avec Insursion voyage Le programme: De Montréal à Casablanca... 1ère journée La place Mohamed-V: Le palais de justice, la préfecture... L église du sacré-coeur,

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

OFFICE INTERNATIONAL DE L'EAU Centre National de Formation aux Métiers de l Eau Développer les compétences pour mieux gérer l eau

OFFICE INTERNATIONAL DE L'EAU Centre National de Formation aux Métiers de l Eau Développer les compétences pour mieux gérer l eau OFFICE INTERNATIONAL DE L'EAU Développer les compétences pour mieux gérer l eau Novembre 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE LES JOURNEES DE L OIEau EN 2011 «Les Journées de l OIEau» visent à apporter un éclairage

Plus en détail

Les Clés Socio-économiques de la Région Souss Massa Drâa. Ténériffe, le 06 Novembre 2014

Les Clés Socio-économiques de la Région Souss Massa Drâa. Ténériffe, le 06 Novembre 2014 Les Clés Socio-économiques de la Région Souss Massa Drâa Ténériffe, le 06 Novembre 2014 Centre Régional d Investissement Votre partenaire pour mieux investir M. Khalil NAZIH : Directeur du CRI-SMD Les

Plus en détail

Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales

Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales Activités du programme AGIRE en matière de gestion des eaux pluviales Catalogue des bonnes pratiques de gestion des eaux pluviales et de conservation des sols Atelier pour l élaboration d un catalogue

Plus en détail

La politique maritime intégrée en Tunisie

La politique maritime intégrée en Tunisie La politique maritime intégrée en Tunisie Ministère du Transport Direction générale de la marine marchande Youssef BEN ROMDHANE 16 avril 2013 1 Fondements d une politique maritime intégrée (PMI) en Tunisie

Plus en détail

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Perspective de la Banque mondiale Benoît Bosquet, Banque mondiale Aperçu 1. Le rôle des forêts dans le développement 2. Le besoin

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011 Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA Octobre 2011 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE SOUSS MASSA ET DRAA AVENUE PRINCE MOULAY ABDELLAH - VILLE NOUVELLE - BP 432 - AGADIR Secrétariat/ 05-28-84-25-51*Standard/

Plus en détail

CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA

CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA INTRODUCTION La région du Souss Massa est caractérisée par un climat semi-aride à subdésertique, avec

Plus en détail

5.2 Autorisation d affichage d un mandat qualifiant à la Direction du service de police Document d aide à la décision RHAC-2015-109

5.2 Autorisation d affichage d un mandat qualifiant à la Direction du service de police Document d aide à la décision RHAC-2015-109 Séance ordinaire du conseil de la Ville de Lévis le lundi 19 octobre 2015, à 19 h 30 à la salle du conseil 2175, chemin du Fleuve, Lévis Projet d ordre du jour 1. Adoption de l ordre du jour 2. Période

Plus en détail

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER Etape 1 : calcul de la pluie de projet La pluie de projet utilisée pour les calculs est donnée par la formule de Montana : t : durée de l évènement

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 Observatoire VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L échelle des salaires est plus resserrée dans le secteur de l économie sociale Pour les 2,3 millions de salariés travaillant

Plus en détail

Potentiel des MNT haute résolution acquis par cerf-volant pour la caractérisation de l'érosion ravinaire

Potentiel des MNT haute résolution acquis par cerf-volant pour la caractérisation de l'érosion ravinaire Colloque Photogrammétrie Numérique et Perception 3D : les nouvelles conquêtes. ENSG, 15-17 mars 2016 Potentiel des MNT haute résolution acquis par cerf-volant pour la caractérisation de l'érosion ravinaire

Plus en détail

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-BC-06a «OP ZAEMER» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-BC-06a «OP ZAEMER» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG SECTION IV - ÉTUDE PRÉPARATOIRE PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS EP4-SD-BC-06a «OP

Plus en détail

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET CETMO Centre d Etudes des Transports pour la Méditerranée Occidentale DOSSIER LE COMMERCE EXTÉRIEUR ENTRE L'UNION EUROPÉENNE ET LES PAYS TIERS MEDITERRANÉENS L objectif de ce dossier est de présenter la

Plus en détail

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général Expérience de l ONAS Khalil ATTIA Président Directeur Général Tunis, 9 juillet 2009 Sommaire 1. Présentation de l ONAS 2. Financement des activités 3. Partenaires financiers 4. Participation du secteur

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Leçon n 5 : «La question de l accès à l eau»

Leçon n 5 : «La question de l accès à l eau» Leçon n 5 : «La question de l accès à l eau» Introduction : L eau douce est une ressource très inégalement répartie et tout le monde n a pas accès à une eau potable de qualité sur terre. La rareté de cette

Plus en détail

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE FRANCE SYMSAGEL PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS DE SURFACE RAPPORT FINAL DE PHASE 2 OCTOBRE 2005 N 1

Plus en détail

LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH

LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH Régie Autinome de Distribution d Eau et d Electricité de Marrakech LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH PRESENTATION DE LA RADEEMA Historique Le 26 Décembre 1970

Plus en détail

Habitat & Développement

Habitat & Développement Le réseau Habitat & Développement Habitat et développement territorial Architecture et maîtrise d œuvre Gestion locative Ingénierie thématique Retrouvez sur www.habitatdeveloppement.fr Toutes les aides

Plus en détail

Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides

Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides Jean-Joël Gril, Julien Tournebize et Yves Nédélec, pour les équipes : «Pollutions

Plus en détail

Bassin versant de la rivière Ferrée

Bassin versant de la rivière Ferrée Carte d identité n 19 OBV de la Côte-du-Sud L'Île-d'Orléans Montmagny Québec L'Islet Cette carte d identité dresse le portrait du bassin versant de la rivière Ferrée, inclus dans le territoire de l OBV

Plus en détail

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL POLITIQUES FONCIERES POUR LA CROISSANCE & LA REDUCTION DE LA PAUVRETE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Cours d enseignement à distance développé par l Institut de la Banque Mondiale (WBI) et le Groupe de Recherche

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

Les khettaras : mobilisation durable et écologique des eaux des oasis

Les khettaras : mobilisation durable et écologique des eaux des oasis Association pour la Lutte Contre l Érosion, la Sécheresse et la Désertification Au Maroc Réseau Associatif pour le Développement Durable pour les Oasis Forum Mondial de l Eau Marseille, du 12 au 17 Mars

Plus en détail

7ème CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE EUROMED DU COMMERCE Marseille, le 2 juillet 2008. Conclusions du Président

7ème CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE EUROMED DU COMMERCE Marseille, le 2 juillet 2008. Conclusions du Président PARTENARIAT EUROMED DOC. DE SÉANCE N : 203/08 [FR] EN DATE DU : 03.07.2008 ORIGINE : GSC 7ème CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE EUROMED DU COMMERCE Marseille, le 2 juillet 2008 Conclusions du Président La 7ème

Plus en détail

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude :

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude : Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commune de MONNETIER-MORNEX Commanditaire : Nature de l étude : VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES 1 2 3 4 5 Puits d infiltration

Plus en détail

CHAPITRE 3 : MISE EN COMPATIBILITE DU PLAN LOCAL D URBANISME DE PARIS AVEC LE PROJET

CHAPITRE 3 : MISE EN COMPATIBILITE DU PLAN LOCAL D URBANISME DE PARIS AVEC LE PROJET CHAPITRE 3 : MISE EN COMPATIBILITE DU PLAN LOCAL D URBANISME DE PARIS AVEC LE PROJET Page 69 Page 70 SOMMAIRE DU CHAPITRE 3 : 1. Incidences du projet sur le rapport de présentation... 72 2. Incidences

Plus en détail

30/10/2012 L'ASSURANCE AGRICOLE 1

30/10/2012 L'ASSURANCE AGRICOLE 1 30/10/2012 L'ASSURANCE AGRICOLE 1 Vu la fertilité des terres agricoles en Tunisie et la qualité de ses produits et vu l importance de son rôle dans le développement économique et la sécurité alimentaire,

Plus en détail

Géographie 6 ème Partie 2 : Où sont les hommes sur la Terre? (5h)

Géographie 6 ème Partie 2 : Où sont les hommes sur la Terre? (5h) Géographie 6 ème Partie 2 : Où sont les hommes sur la Terre? (5h) 1 Point de départ : j observe 2 photographies. Une foule dans les rues piétonnes de Shanghai (Chine) Un bédouin dans le désert du Sahara

Plus en détail

La gestion de l eau en fraisière

La gestion de l eau en fraisière L EAU, SOURCE DE QUALITÉ ET DE RENDEMENT Le vendredi 10 février 2006, Hôtel Mortagne, Boucherville La gestion de l eau en fraisière Louis GOSSELIN, producteur agricole Ferme François Gosselin inc. Saint-Laurent,

Plus en détail

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions?

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? Abderrahim BOUAZZA Directeur de la Supervision Bancaire La microcrédit dans la région: un secteur encadré et orienté vers le tissu

Plus en détail

Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique

Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique Préambule : L infiltration ou la rétention Comme mentionné dans la directive «Evacuation des eaux pluviales» du VSA, une planification

Plus en détail

Adaptation du système eau-énergie au changement climatique : Etude nationale - Maroc

Adaptation du système eau-énergie au changement climatique : Etude nationale - Maroc Adaptation du système eau-énergie au changement climatique : Etude nationale - Maroc Rapport final Moulay Hassan EL BADRAOUI et Mohamed BERDAI Plan Bleu Centre d'activités Régionales PNUE/PAM Sophia Antipolis

Plus en détail

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau «Sous nos pieds, un service public départemental de premier ordre : celui de l assainissement. Le Conseil général

Plus en détail

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS Le savoir pour nourrir le monde 1 0 0 1, r u e S h e r b

Plus en détail

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire La démarche «industrielle» Une contribution à la compétitivité économique des territoires ÉVOLUTION DU CONTEXTE D INTERVENTION Rôle croissant joué par le changement climatique comme révélateur des vulnérabilités

Plus en détail

L irrigation de la betterave à sucre au Maroc : comparaison des systèmes à économies d eau. Mme Naima BOUCH, COSUMAR

L irrigation de la betterave à sucre au Maroc : comparaison des systèmes à économies d eau. Mme Naima BOUCH, COSUMAR L irrigation de la betterave à sucre au Maroc : comparaison des systèmes à économies d eau Mme Naima BOUCH, COSUMAR 05 Juin 2013 Plan 1. Problématique des ressources en eau au Maroc 2. Programme National

Plus en détail

Stockage de l eau et production d électricité

Stockage de l eau et production d électricité Financer l eau pour stimuler la croissance en Afrique Production d électricité et stockage de l eau des Chutes de Rusumo, Rwanda, Burundi, Tanzanie Synthèse Le Projet Régional Hydroélectrique et Polyvalent

Plus en détail

HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES Fossé Jean, Gare du Stade (ZUS, liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL LECLERC

HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES Fossé Jean, Gare du Stade (ZUS, liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL LECLERC HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES (ZUS, liste supplémentaire Anru) Hauts-de-Seine (92) - Colombes Le dispositif commercial existant Nature et composition Centre commercial composé de 8 commerces repartis de

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises Service Gouvernance et gestion de la PAC Sous-direction Gestion des aides de la PAC Bureau des soutiens directs 3, rue

Plus en détail

LOUIS 1 ER INVESTISSEMENT

LOUIS 1 ER INVESTISSEMENT LOUIS 1 ER INVESTISSEMENT ST-BRÉVIN LES PINS (44) "1, ALLÉE LÉOCADIE" IMMOBILIER PATRIMONIAL SAINT-BRÉVIN LES PINS À 60 KILOMÈTRES DE NANTES Située entre La Baule et Pornic, sur la rive opposée à Saint-

Plus en détail

en matière d agro-développement

en matière d agro-développement 10, Rue Aknoul Casablanca Maroc mounib22@yahoo.fr 212 661 71 34 81 Thierry.moniquet@gmail.com 212 651 60 61 93 La politique i des Agropoles au Maroc en matière d agro-développement Vision des synergies

Plus en détail

GESTION DES RISQUES LIES AUX INONDATIONS

GESTION DES RISQUES LIES AUX INONDATIONS ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT Agence du Bassin Hydraulique du Tensift ASSEMBLEE GENERALE DU RESEAU MEDITERRANEEN DES ORGANISMES DE BASSIN BUREAU

Plus en détail

Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action?

Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action? Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action? 1 Directives Cadre Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action? Outils de planification Directive Cadre sur l Eau

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME vient d organiser un atelier sur l énergie solaire en Tunisie. L atelier est tenu en marge du Forum International de L'Investissement et

Plus en détail

La Métropole en Périphérie. Renouvellement des gares périurbaines en Ile de France

La Métropole en Périphérie. Renouvellement des gares périurbaines en Ile de France Séminaire Doctoral, Ecole des Ponts ParisTech, 2014-2015 Organisé par Nacima Baron- Yellès (LVMT) et Nathalie Roseau (LATTS) La Métropole en Périphérie Renouvellement des gares périurbaines en Ile de France

Plus en détail

RESEAU DE COLLECTE DE DONNEES

RESEAU DE COLLECTE DE DONNEES UNFCCC expert meeting on method end toold and observations under the Nairobi work programme on impacts, vulnerability and adaptation to climate change Mexico City, 4 7 mars 2008, PERSPECTIVES NATIONALES

Plus en détail

Réalisation d une maquette de pulvérisateur permettant la modulation des intrants. Etape 1 : Etudier des images SPOT de la Région Champagne-Ardenne

Réalisation d une maquette de pulvérisateur permettant la modulation des intrants. Etape 1 : Etudier des images SPOT de la Région Champagne-Ardenne Présentation de l Agriculture de Précision en Champagne-Ardenne L entrée du monde agricole dans le troisième millénaire avec les nouvelles technologies : électronique et informatique embarquées sur le

Plus en détail

Qui sommes-nous? Quelles sont nos missions?

Qui sommes-nous? Quelles sont nos missions? L essentiel Qui sommes-nous? La Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) est un établissement public, créé le 10 février 1959 pour répondre en premier lieu à une mission de gestion, de préservation et de sécurisation

Plus en détail

Compte-rendu atelier Eco-assainissement

Compte-rendu atelier Eco-assainissement Compte-rendu atelier Eco-assainissement 14 au 16 Septembre 2010 à N Djamena : Atelier d accompagnement des acteurs humanitaires et d échange d expérience «Opérationnalisation des projets d Assainissement

Plus en détail

Lettre n 7 du 18 octobre 2008. Estimation du coût de la rocade Nord du conseil général de l Isère (CGI)

Lettre n 7 du 18 octobre 2008. Estimation du coût de la rocade Nord du conseil général de l Isère (CGI) Observatoire des Finances et des Politiques Publiques - OFiPoPu Boutique Citoyenne 12, rue Voltaire 38000 GRENOBLE Site internet : www.ofipopu.fr mel : boutique.citoyenne@orange.fr Lettre n 7 du 18 octobre

Plus en détail

Création de l assainissement Hameau d Arpenty. Rencontre avec les riverains le 9 février 2016

Création de l assainissement Hameau d Arpenty. Rencontre avec les riverains le 9 février 2016 Création de l assainissement Hameau d Arpenty Rencontre avec les riverains le 9 février 2016 1 Accueil des participants I Historiqueduprojet Déroulement de la réunion II L Assainissement Collectif(AC)

Plus en détail

Faculté des Sciences et Techniques - Marrakech Département des Sciences de la Terre Licence Sciences et Techniques Option : Eau et Environnement

Faculté des Sciences et Techniques - Marrakech Département des Sciences de la Terre Licence Sciences et Techniques Option : Eau et Environnement Faculté des Sciences et Techniques - Marrakech Département des Sciences de la Terre Licence Sciences et Techniques Option : Eau et Environnement R econversion de l irrigation gravitaire à l irrigation

Plus en détail

Note d information aux candidats

Note d information aux candidats PREFET DE CORSE MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Etudes relatives à la création d un pôle tertiaire à Ajaccio Lot n 1 : Etudes de faisabilité, de programmation et d assistance à maîtrise d

Plus en détail

PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL...

PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL... TABLE DES MATIERES Introduction générale... 5 PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL... 11 Chapitre 1. Les formes de vente au détail... 13 Section I. Les typologies des formes de vente au détail...

Plus en détail

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages.

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages. Appel à projet du 12 ème FUI Projet: SIRHYUS Projet de R&D collaboratif Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages SIRHYUS Soutiens demandés auprès de : Etat (FUI),

Plus en détail

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP Éditorial Le Marais poitevin est un territoire exceptionnel, aux milieux naturels riches et diversifiés. J y suis très attachée. L Etablissement public du Marais poitevin est en charge de la gestion de

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES Bilan synthèse : Pays GABON Plan : Introduction I- Situation du pays II- Nouvelles orientations III-

Plus en détail

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL RÈGLEMENT e règlement d assainissement communal permet de préciser les modalités de déversements d effluents* dans les réseaux d assainissement communaux. Ce règlement

Plus en détail

COMPETENCES A L ISSUE DE L ENSEIGNEMENT / RESULTATS DE FORMATION (en termes de savoir, savoir-faire et savoir-être)

COMPETENCES A L ISSUE DE L ENSEIGNEMENT / RESULTATS DE FORMATION (en termes de savoir, savoir-faire et savoir-être) Mise à jour : novembre 2012 Maîtrise des techniques et méthodes de l ingénieur Unité d enseignement : TM 5 Crédits ECTS : 5 Matière : Hydraulique urbaine et Module : TM-5 agricole Professeur : LORRE Emile

Plus en détail

La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar

La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar Vingt-sept postes pluviométriques gérés par la Direction de l'eau et de l'assainissement

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE MAITRISE D OEUVRE VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché Avenue de Nice Résidence Saint Roch 13120 GARDANNE AMENAGEMENTS PLUVIAUX DU RUISSEAU DES MOLX Date

Plus en détail

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA Eric EKUE Directeur, chargé de la Mission pour la Réglementation et le Développement de la Microfinance (BCEAO) La microfinance

Plus en détail

Visite du Président Guy Teissier au poste de contrôle des eaux pluviales de Marseille

Visite du Président Guy Teissier au poste de contrôle des eaux pluviales de Marseille Dossier de presse Visite du Président Guy Teissier au poste de contrôle des eaux pluviales de Marseille Lundi 12 octobre 2015 Retrouvez toute l actualité de MPM, les communiqués et les dossiers de presse

Plus en détail

Section 7. Région de Marrakech-Tensift-Al haouz

Section 7. Région de Marrakech-Tensift-Al haouz Section 7 Région de Marrakech-Tensift-Al haouz 325 Section 7- Région de Marrakech- Tensift-Al haouz Introduction La région de Marrakech-Tensift-Al Haouz est située dans le centre du pays à l ouest, elle

Plus en détail

Réunions du Conseil International du Cacao et des organes subsidiaires de l ICCO

Réunions du Conseil International du Cacao et des organes subsidiaires de l ICCO Réunions du Conseil International du Cacao et des organes subsidiaires de l ICCO Zurich du 10 au 14/03/2014 Hôtel RADISON BLU Pierre Etoa Abena CT1 ONCC/NCCB Le travail d actualisation du Plan 2002 qui

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

ORGANISATION ET FINANCEMENT D UN SERVICE DE GESTION DES OUAGADOUGOU. Présenté par Fernand M. SOME Ingénieur du Génie de l Environnement

ORGANISATION ET FINANCEMENT D UN SERVICE DE GESTION DES OUAGADOUGOU. Présenté par Fernand M. SOME Ingénieur du Génie de l Environnement ORGANISATION ET FINANCEMENT D UN SERVICE DE GESTION DES DECHETS : CAS DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU Présenté par Fernand M. SOME Ingénieur du Génie de l Environnement Plan de l exposé Introduction I- Présentation

Plus en détail